Vous êtes sur la page 1sur 19

INSTITUT PANAFRICAIN POUR PANAFRICAN INSTITUTE

LE DEVELOPPEMENT FOR DEVELOPMENT


AFRIQUE DE L’OUEST/SAHEL (IPD/AOS) WEST AFRICA/SAHEL (PAID/WAS)

ASSOCIATION INTERNATIONALE / INTERNATIONAL ASSOCIATION


01 BP 1756 Ouagadougou 01 (Burkina Faso - Tél. : 50 36 48 07 / 50 36 47 62 Fax : (226) 50 36 47 30 -E-mail : ipdaos@fasonet.bf - Site WEB : www.ipdaos.bf

CYCLE DE FORMATION SUPERIEUR EN PLANIFICATION REGIONALE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE


(PRAT)

MEMOIRE DE FIN DE FORMATION

Contribution à l’étude sur l’aménagement des Territoires


Singuliers au Bénin: cas de la lagune côtière.

Présenté et soutenu par : Sous la Direction de :

ADJILE Owolabi K. Joël Dr François José QUENUM


Maître-assistant de Géographie
de l'aménagement
Dr Lassané YAMEOGO
Professeur Assistant de Géographie

Année académique 2009-2010


PLAN DE PRÉSENTATION

Introduction générale
Cadre général de l’étude
Méthodologie de recherche
Résultats
 Bilan diagnostic
 Scénarii d’aménagement
 Grands axes d’aménagement et stratégies
 Perspectives
Conclusion générale
INTRODUCTION GÉNÉRALE

 La Convention RAMSAR a marqué la prise en compte des zones humides d'importance


internationale pour la préservation de leurs écosystèmes et de leurs ressources.

 De nombreuses sites ont été classées parmi les sites RAMSAR dont le territoire du Parc naturel
régional de la Narbonnaise en Méditerranée (80 000 ha) qui se singularise des Corbières
maritimes et un vaste complexe lagunaire. Ce territoire singulier représente en France l’un des
derniers grands sites naturels préservés (2006).

 La lagune côtière caractérise la singularité d’un territoire reliant cinq communes

(Abomey-Calavi, Grand-Popo, Ouidah, Comè et Kpomassé) d’une superficie de 1622 km² pour une
population de 539 300 habitants (RGPH3,2002) au sud du Bénin.
CADRE GÉNÉRAL DE L’ÉTUDE
Problématique:
 La lagune côtière au sud du Bénin est inscrit au site RAMSAR 1017.

 Elle est partagée par plusieurs communes sans schémas d’aménagement.

 Absence d‘une gestion intercommunale de la lagune côtière.

 La lagune côtière est assujettie à plusieurs programmes et projets de développement en


l’absence d’un plan de gestion concertée entre les communes et les promoteurs.
 Pression démographique.

 Dégradation des ressources naturelles.

 Conflits d’usage

 La lagune côtière souffre du manque d’un schéma de coordination des instruments de

planification spatiale.
CADRE GÉNÉRAL DE L’ÉTUDE

Hypothèse générale:
Les plans de développement réalisés par les différentes communes posent un
problème de mise en œuvre du fait qu’elles n’ont pas une vision globale de l’ensemble
de la lagune.

Hypothèses spécifiques:

 La pression démographique et l’intensité des activités anthropiques accroissent la


dégradation de l’environnement du territoire lagunaire qu’ils artificialisent.

 L’absence d’une cohérence entre les outils de planification du territoire lagunaire


créée des conflits d’usage entre les acteurs.
CADRE GÉNÉRAL DE L’ÉTUDE
 Objectif général de recherche

La présente étude se propose d'analyser les enjeux liés au développement du territoire

lagunaire et de suggérer un schéma d’aménagement et de gestion.

 Objectifs spécifiques de recherche

Pour atteindre cet objectif, il s‘est agit spécifiquement :

 d'analyser les effets engendrés par les pressions anthropiques sur la lagune
côtière ;
 d'analyser les instruments de planification du territoire lagunaire ;

 de suggérer des stratégies pour le développement de la lagune côtière.


METHODOLOGIE DE RECHERCHE
 Collecte de la documentation
La collecte de la documentation nous a permis de clarifier les concepts, les termes relatif à notre

Étude. Aussi, la revue de littérature liée au territoire singulier a montré qu’il s’agit d’un thème à

explorer.

 Recherche sur le terrain


 Observation
L' observation est la technique que nous avons utilisé pour apprécier le milieu physique ,

l’habitat et en particulier le paysage.

 Cartographie
La cartographie a servi à matérialiser le milieu d’étude sur plusieurs aspect s et à faire une

analyse diachronique des unités d’occupation du sol à partir des images LANDSAT de

1986 et de 2008 fournies par le CENATEL et traitées grâce aux logiciels ArcView.
METHODOLOGIE DE RECHERCHE
 Enquêtes
La méthode d’enquête choisie a été celle du choix raisonné qui s’est déroulée deux semaines.

Les outils utilisés sont les guides d’entretien et les questionnaires. Le taux de sondage est

présenté au niveau de l’échantillonnage.

 Echantillonnage

Catégorie de personnes/Structures Taille des échantillons Taux de sondage

Maires 05 20%
Délégué à l’Aménagement du Territoire 01 100%
Services déconcentrés 08 40%
Responsables projets 02 50%
Secrétaires généraux 05 60%
Chefs service développement local 05 80%
Pêcheurs 15 5%
Association des femmes exploitantes de la lagune 01 100%
Groupements d’agriculteurs 06 15,38%
Eleveurs 10 0,01%
RESULTATS (Bilan diagnostic)

L'analyse des données s'est fait à partir des résultats obtenus de la collecte de la documentation,

et de la recherche terrain. Le dépouillement des questionnaires s'est fait de façon manuelle et

les données recueillies ont été mis sous forme de figures et tableaux avec le MS Excel . Des

illustrations photos sont présentées pour étayer l’argumentaire. Ces données, nous ont permis de

faire un bilan diagnostic du milieu et des instruments de planifications spatiales dont les

tendances lourdes se traduisent par :

 Régression des précipitations de 1400 mm en 1986 à une moyenne de 1149 mm sur la


période de 1987 à 2007 et de l’évapotranspiration passant de 1604 mm en 1987 mm à 1071
en 2007, soit une baisse de 533 mm.

 régression de la savane arborée et arbustives, des cultures de jachère à palmiers


accompagnée, des prairies de 10,05 % au profit de l’extension urbaine et des cultures de
rentes de 10, 1%.
RESULTATS (Bilan diagnostic)
 érosion côtière au niveau d’Agoué et de Djondji.

 Stabilité de la mangrove grâce au projet Lagune piloté par l’ABE.

 accroissement de la population à caractéristique jeune (53,08 %) dont les activités


socioéconomiques amènent à des de conflits d'usage liés à l'appropriation d'espace sur l'eau entre
les exploitants et au comblement des cours d’eau avec une réduction continue des prises
halieutiques quelque soit le type de pêche.
 La prise en considération dans les PDC des communes du territoire lagunaire de l’importance
socioéconomique que revêt les potentialités physiques et humaines disponibles sans une vision
concertée.
 Existence de plusieurs projets et programmes de développement de la lagune côtière en absence
d’un schéma coordonné d’aménagement et de gestion.
RESULTATS (Bilan diagnostic)
Mangrove bordant la lagune côtière à Route des pêches bordée par des
cocotiers avec en fond l’océan
Togbin. Atlantique.
SCÉNARII D’AMENAGEMENT
Scénario tendanciel :
Il s’est agit de maintenir la pression démographique en absence d'un schéma de coordination
des instruments de planification pour scruter le développement de la lagune côtière à l‘horizon 2045.
Projection tendancielle de l’évolution des
Projection tendancielle de l’extension urbaine
superficies en régressions
PROJECTIONS DES SUPERFICIES DES AGGLOMERATIONS PROJECTION DE L' EVOLUTION DES SUPERFICIES
EN REGRESSION
18 000 60 000
16 000 Supercificies
y = 494,17x + 8780,1 50 000 cultivées (cultures
14 000 et jachères à
12 000 40 000 palmier) (r=
Superficies (Ha)

Superficies agglomérées (r=1,71%) 0,989%)

SUPERFICIES
10 000
30 000
8 000 Linéaire (Superficies agglomérées Supercificies de
savane arborée et
6 000 (r=1,71%)) 20 000
arbustive
(r= 0,976%)
4 000 10 000

2 000
0
0 2008201020122015202020222025203020322035204020422045

2008 2010 2012 2015 2020 2022 2025 2030 2032 2035 2040 2042 2045
Années ANNEES
SCÉNARII D’AMENAGEMENT
Scénario aménagé: Il s'est agi de ramener le taux de croissance démographique à 2% en dotant
la lagune côtière d'un schéma de coordination des instruments de planification pour le
développement de la lagune côtière.

Projection tendancielle de l’évolution


Projection tendancielle de l’extension urbaine
d’ici à 2045
des superficies à restaurer d’ici à 2045
PROJECTION DES SUPERFICIES EN RESTAURATION
PROJECTION SUPERFICIES DES AGGLOMERATIONS
140 000
10 000 y = 6373,1x + 39500
120 000
9 000
8 000 100 000 Supercificies cultiv ées (cultures et jachères à
Superfices agglomérées (r=1,71%)
SUPERFICIES (ha)

7 000 palmier) (r= 1,09%)


80 000
6 000

SUPERFICIES
Supercificies de savane arborée et arbustiv e
Linéaire (Superfices agglomérées (r= 2,41%)
5 000 60 000
(r=1,71%)) Linéaire (Supercificies cultiv ées (cultures et
4 000 jachères à palmier) (r= 1,09%))
Linéaire (Superfices agglomérées 40 000
3 000 Linéaire (Supercificies de savane arborée et
(r=1,71%))
2 000 20 000 y = 1842,6x - 4963,9
arbustiv e (r= 2,41%))
1 000 y = -614,31x + 9258
0
0
2008 2010 2012 2015 2020 2022 2025 2030 2032 2035 2040 2042 2045
2008 2010 2012 2015 2020 2022 2025 2030 2032 2035 2040 2042 2045 -20 000
ANNEES ANNEES
GRANDS AXES D’AMENAGEMENT ET STRATÉGIES:
le scénario retenu est le scénario aménagé.
GRANDS AXES D’AMENAGEMENT STRATÉGIES: UN PAYSAGE PLURIEL POUR UN
TERRITOIRE SINGULIER

 Axe1: Maitrise et gestion de l’espace.


 Mettre en place un établissement Public de Coopération
Intercommunale (EPCI) qui sera chargé de : .

 Axe 2: Préservation des ressources naturelles.


 Conserver et restaurer les paysages
naturel par la création d'opérations
 Axe 3: Développement des activités d'aménagement multi partenariales et
Intercommunales de requalification et de mise en valeur
socioéconomiques. des sites.

 Conservation des paysages agraires par


 Axe 4: Facilité l'accès aux infrastructures et
le renforcement des prescriptions paysagères dans les
équipements sociaux de base. documents d’urbanisme.

 Gérer les paysages émergents par la définition de


 Axe 5 : Gouvernance locale. principes directeurs paysagers au sein d'un schéma de
coordination des instruments de
planification spatiale.
SCHEMA DE STRUCTURE DU TERRITOIRE SINGULIER DE LA LAGUNE CÖTIERE HORIZON 2045
PERSPECTIVES
Scénario tendanciel Perte de fonctionnalité.

Scénario aménagé Constitution d’une trame verte.


Pôle d’attraction touristique.
Maîtrise de foncier.
Bonne gouvernance locale.
CONCLUSION
 Pression démographique Extension urbaine
Artificialisation des sols.

 Absence de schéma d’aménagement et de gestion de la lagune

Gestion individuelle de la lagune Conflits d’usage liés à la gestion des

plans d’eau par les exploitants.