Vous êtes sur la page 1sur 11

ENIG 2006/2007

DALLE

1_BUT :

Le but de cette manipulation est d’étudier le comportement d'une dalle appuyée sur son
pourtour et chargée uniformément ainsi que le comportement de quatre potelés dont la
première ne contient aucune armature et les autres sont armé par différents ferraillages.

2_ETUDE PRÉALABLE:

 Dalle en flexion:
Pour guider les opération de mise en charge, on évaluera les suivantes:
_Charge de fissuration.
_Charge de service.
_Charge de ruine .

D'après les abaques de Pigeaut appliqués à une plaque rectangulaire chargée uniformément ,le
moment dans la dalle vaut :

M = 0,0416 q L²

Avec cette expression, on calculera la charge de fissuration la charge de service et la charge de


ruine. Les moments correspondantes aux différentes charges seront calculés en utilisant les
méthodes décrites lors de la manipulation n° 4. On doit noter que les moments
fléchissants dans la dalle sont des moments par mètre de largeur.

 Potelés en compression:
Pour les potelés, on calculera les charge suivantes:

_Charge de service ( ELU, fcj, élancement ).


_Charge de ruine( ruine du béton à fcm ).
_Loi de comportement.

3_MANIPULATION:

 Dalle en flexion :

Après la mise en place du comparateur mesurant la flèche au centre, on chargera à l'aide de


la pression du réseau jusqu'à la charge de service . A la suite de la décharge, on appliquera
progressivement la charge de ruine en notant le développement du réseau de fissures. La
mesure des faibles pressions se fera à l'aide de la colonne d'eau ( l cm = 10daN/m² ) et le
reste avec le manomètre ( 1 bar = 10000 daN/m²).

BETON ARME 35
ENIG 2006/2007

 Potelés en compression:

Les potelés sont chargés au moyen de la même presse utilisée pour l'écrasement du béton
des éprouvettes cylindriques. Le cycle de charge conseillé est celui qui amène le potelé à
la charge de service puis, après décharge, à la charge de ruine.

3_ETUDE THEORIQUE :

La dalle est simplement appuyée sur son pourtour et subit un chargement progressif et
uniformément réparti .
On calcul théoriquement :
_la charge de fissuration .
_la charge de service .
_la charge de ruine .

Moment dans la dalle :

M=0.0416ql²
DALLE :

 Charge de la première fissuration :


C’est la charge pour laquelle la contrainte de traction dans la fibre supérieure tendue
(chargement ascendant) subie une contrainte de traction supérieure à la résistance du béton en
traction .
f t  I nf
Mf 
h  y1

Avec

ftj=0.6+0.06fcj fcj=18 Mpa ftj=0.6+0.0618=1.68 MPa

h=0.07 cm

Inf :Inertie de la section non fissurée

Inf=bh3/12+(n-1)Ast(d-y1)²

Es 2.10 5
n  7
E ij 11000 3 18

Ast=6 RL 61/1.1=1.69 10-4m² Asc = 0 .

y1 est la solution de l’éq :


b 2 b
y1  (n  1) Ast (d  y1 )  (h  y1 )²
2 2

b=1 m h=0.07 m d=0.055 m n=7.

BETON ARME 36
ENIG 2006/2007

fcj=18 MPa

Ast=1.69.10-4 m²

 1. y1²/2=61.69.10-4(0.055- y1)+0.5(0.07- y1)²

 y1(0.07+10.45.10-4)=0.58.10-4+24.5.10-4
 71.045.10-3 y1=0.002508

 y1=3.53 cm
1  (0.07) 3
Inf   1.54.10  4 (0.055  0.0353)²
12

 Inf=28.64.10-6 m4
Mf=1.105 KN.m/ml
1.34  28.64.10 6
Mf  Mf
qf  0.07 0.g0353
0.0416.l ²

(Car : qf est ascendant elle doit vaincre et la résistance de la pièce et le poids descendant de la
pièce)

g = 0.0725=1.75 KN/m²

qf = 1.106/(0.04161²)+1.75=28.33 KN/m²

 Charge de service :

E.L.S

 bc .I f
M ser 
y1

y1 est la solution de l’éq :

b 2
y1  nAst ( d  y1 )
2

Es 2.10 5
n  7
E ij 11000 3 18

 y1=0.01038 m

BETON ARME 37
ENIG 2006/2007

If = by13/3+nAst(d-y1)²

 If = 2.779.10-6 m4
 bc  0.6  f cj  7.446MPa

7.446  2.779 6
M ser 
0.0104
 Mser = 1.99 KN/ml

M ser 1.99
q ser  g  1.75  49.58KN / m²
0.0416  l ² 0.0416  1²

E.L.U

fe 1
y u  Ast  
1.15 0.8.b. f bu

Ast= 1.69.10-4 m²

fe=500 MPa

b= 1 m

0.8  f cj
f bu 
  1 .5

 =0.85 (car la durée de chargement est inférieure à 1 heure)

fbu =12 MPa

500 1
y u  1.69.10  4    0.0076m
1.15 0.8  1  12

Z = d-0.4yu

 Z = 0.055-0.40.0076

 Z = 0.052 m

Nb=0.8.yu.fbu = 0.80.007612 = 0.07296 MN/ml

 Mu=Nb.Z =0.072960.052

 Mu =3.8 KN.m/ml

BETON ARME 38
ENIG 2006/2007

Mu 3.8
qu  g  1.75
0.0416l ² 0.0416  1²

qu= 93.09KN/m²

 Charge de ruine :

On va essayer de prévoir la charge de ruine en utilisant les hypothèses suivantes :


_Courbe réelle :Contrainte-Déformation.
_Résistance moyenne du béton.

Équation d’équilibre des efforts normaux :

En pivot B 
 bc   bc  3.5% 0
 s   l   s   su

En pivot B 
>AB=0.186
Asc=0  <l
Avec l= 0.8l(1-0.4l)
Où l= 3.5/(3.5+l)

s=  b= 1 (car il n’y a pas de sécurité)

fe 500
l  
E s 2.10 5

l= 2.5.10-3
l= 3.5/(3.5+2.5)

l=0.583

l=0.80.583(1-0.40.583) l=0.357

A la ruine on prend =l= 0.357

  1.25  (1  1  2  l )
=0.581
donc : yu=d.=0.5810.055

yu=0.03198 m
On a donc

BETON ARME 39
ENIG 2006/2007

0 .8
Mr  .b. f m . y u (d  0.4 y u )
1.5

Mr=0.0222 MN.m/ml

Mr
qr  g
0.0416.l ²

qr=228.36 KN/m²

Tableau de valeur

Pression Flèche Pression Flèche


bar 10-2(mm) Bar 10-2(mm)
0.01 0 0.22 12
0.02 0 0.23 12
0.03 1 0.24 12
0.04 1.2 0.25 16
0.05 1.5 0.26 16
0.06 2 0.27 16
0.07 2 0.28 16
0.08 2 0.29 16
0.09 3 0.3 19
0.1 4 0.4 19
0.11 5 0.5 28
0.12 5 0.6 41
0.13 5 0.7 64
0.14 6 0.75 200
0.15 7 0.8 1060
0.16 8
0.17 9
0.18 10
0.19 11
0.2 12
0.21 12

POTELETS :

1 cm

BETON ARME 40
ENIG 2006/2007

15 cm

 Br

Br=(15-2)²=169.10-4
Longueur de flambement : lc

lc =k l0

k=0.5 (liaison encastrement)

l0=45 cm

 lc=22.5 cm

Rayon de giration : i

I min a
i 
B 12

a=0.15 m

i=0.0433 m

Élancement :  :

l c 22.5.10 2
   5.1963
i 0.0433

[0 , 50] 

0.85
 ( )   0.846
1  0.2.( / 35)²

Chargement :

N u  N bc  N sc
N u  N bc  N sc
N bc  B bc
N sc  Al   sc
f
BETON ARMEN u   ( )[ Br f bu  Al 1.15 ]
e
41
ENIG 2006/2007

La fissuration est peu préjudiciable (donc st n’est pas définie)

 bc   bc

Avec

 bc  0.6 f cj  0.6  18  10.8MPa

0.85 f cj fe
N u   ( )[ B r  Al ]
1.5 1.15

1_Charge de service :
POTELET 1 :0C

Al=0

0.0169  0.85  18
N u  0.846[ ]  145.83KN
1.5

POTELET 2 :2C

Al=4HA10=3.14 cm²
L=43 cm
D=0.01 m

N u   ( )[ N bc  N sc ]

Nbc=Br.bc=0.125 MN

BETON ARME 42
ENIG 2006/2007

fe.Al/1.15=0.0999
Nsc=min
4 Ncr

 ² EI
N cr 

D 4
I 
64
4 Ncr=0.0209 MN

Nsc=0.0209 MN

N u  0.846[0.125  0.0209]  123.4MN

POTELET 3 :3C

Al=4HA10=3.14 cm²

L=43/2=21.5 cm

4 Ncr=0.0838 MN

N u  155MN
POTELET 4 :5C

Al=4HA10=3.14 cm²

L=43/4=10.75 cm

4 Ncr=0.0209 MN

N u  190.2 MN

BETON ARME 43
ENIG 2006/2007

1_Charge de ruine :

N r   ( )[ N bc  N sc ]

Le même expression analytique ,le seul changement envisagé c’est qu’on change fcj par fm
fm =30.89 MPa

B r  0.85  f m 169.10 4  0.85  30.89


N bc    522KN
0.85  1 0.85

tableau de valeurs pour potelés

POTELET 1 2 3 4
P(KN) 805 925 710 710

5_CONCLUSION :
DALLE :
La charge de première fissuration apparaît expérimentalement à 45 KPa or on a trouver cette
charge théoriquement différente et qui vaut 28.33 Kpa, et cela est due aux erreurs de lecture et
surtout le matière qui est un peu vieux .
En plus on a remarquer que la fissure apparaît selon les diagonales de la dalle .La charge
expérimentale est plus élevée du fait que les micro-fissures qui ne sont pas visible au cours de
l’expérience donc il faut augmenter q pour les visualiser .
Schéma de fissuration de la dalle

BETON ARME 44
ENIG 2006/2007

POTELET :
On remarque que la fissuration se présente sur la diagonale pour la potelée sans armature,
tandis que pour les autres potelée la fissuration est longitudinale (à cause du flambement) les
aciers longitudinales augmentent la résistance à la compression des potelés alors que les aciers
transversales réduisent la Longueur de flambement des aciers longitudinaux et ce qui
explique l’augmentation de la résistance en fonction des aciers transversales .

BETON ARME 45