Vous êtes sur la page 1sur 4

CENTRE NATIONAL

DE RECHERCHE AGRONOMIQUE

Bien conduire une


pépinière de palmier à
huile en Côte d’Ivoire
Pépinière de palmier à huile bien conduite
Fiche palmier n° 5

Introduction
En Côte d’Ivoire, le palmier à huile est cultivé essentiel- Pour atteindre la production en régimes et en huile , il
lement pour l’huile qui en est tirée. Pour une production faut respecter les itinéraires techniques proposés par la
durable et compétitive, les structures de recherche, dont recherche. L’une des étapes importantes est le dévelop-
le CNRA, ont mis au point des variétés améliorées per- pement de la plante en pépinière.
formantes. Ces variétés ont un potentiel de production de
Cette fiche technique explique comment procéder pour
20 et 25 tonnes de régimes par hectare et par an, ce qui
produire des plants vigoureux, qui permettront d’obtenir
représente 4 à 5 tonnes d’huile. Elles ont une durée de
une plantation performante.
vie de près de 25 ans.

Préparatifs avant la mise en place de la pépinière


Préparation du terrain
Choisir un site à proximité d’un point d’eau permanent, avec
une légère pente afin d’éviter l’accumulation des eaux d’irri-
gation. Pour une plantation d’un hectare de palmier à huile,
prévoir une superficie d’environ 25 m 2 pour la pépinière.
Défricher le terrain et le niveler environ un mois avant le se-
mis ou le repiquage.
Semer autour de l’espace choisi, sur une largeur de 50 m,
une légumineuse de couverture (Pueraria) pour empêcher
la repousse des graminées, qui peuvent abriter l’insecte
vecteur de la maladie du blast. Le semis se fait en poquets
d’une pincée de semences, espacés d’environ 1 m.
Prévoir environ 500 g de semences pour une pépinière
prévue pour un hectare de plantation.
Matériel végétal
Les pépinières peuvent être installées à partir de variétés Figure 1. Graines germées de variété améliorée
traditionnelles.
Il est cependant conseillé d’utiliser les variétés améliorées
mises au point et commercialisées par la recherche. Ces va-
riétés commencent à produire trois ans après plantation, et
produisent en moyenne 20 à 25 tonnes de régimes par hec-
tare et par an.
Elles sont proposées sous forme de graines germées (figure
1) ou sous forme de plantules (figure 2).
Les plantules sont transférées directement en pépinière.
Pour les graines germées, le repiquage direct en pépinière
est préconisé. Il est possible de mettre en place une prépépi-
nière avant le transfert en pépinière au stade trois feuilles
(trois mois). Cette technique est plus onéreuse. Figure 2. Plantules de variété améliorée de palmier à huile
Bien conduire une pépinière de palmier à huile en Côte d’Ivoire

Sachets de pépinière
Utiliser pour la pépinière des sachets noirs de
20/100 mm d’épaisseur, de 40 cm de hauteur et 40 cm
de largeur, percés sur le tiers inférieur de plusieurs
trous de 5 mm de diamètre. Prévoir 200 sachets pour
un hectare de plantation.
Terreau
Utiliser de la terre humifère (terreau) prélevée dans les
dix premiers centimètres d’un sol de forêt.
Le tamiser sur le site de prélèvement et le transporter
sur le site de la pépinière.

Figure 3 Tracé du dispositif de base en triangle équilatéral


Mise en place de la pépinière
70 cm
Piquetage ligne

Matérialiser les futurs emplacements des sachets de 60 cm 70 cm


pépinière avec de petits bâtons de bois ou des éclats
de bambou. ligne

Disposer ces piquets en triangle équilatéral (60 cm entre 60 cm


lignes, 70 cm entre les plants sur une ligne) (figures 3 et 4).

Figure 4. Disposition des pots


en pépinière de palmier à huile

Remplissage et disposition des sachets


Remplir les sachets jusqu’à 2 à 3 cm du bord supérieur
du sachet (figure 5).
Disposer les pots ainsi remplis à la place des piquets
après avoir creusé de petites cuvettes d’environ 5 cm
de profondeur pour les contenir (figure 6).

Désinfection du terreau
Cette opération permet de prévenir les attaques de né- Figure 5. Remplissage des sachets
matodes, d’acariens ou d’autres types de parasites.
15 jours avant le semis des graines germées ou avant
le repiquage des plantules, désinfecter le terreau dans
les sachets :
Mélanger de l’eau à de l’eau de javel, à raison de 45
litres d’eau pour 1 litre d’eau de javel commercial à
36%.
Arroser les sachets à raison de 1 litre du mélange par
sachet.
Laisser agir 15 jours. Pendant cette période, le 8ième
jour et le 15ième jour, arroser les sachets à l’eau, à rai-
son de 1 litre d’eau par sachet afin de nettoyer les rési-
dus d’eau de javel.
Figure 6. Sachets remplis disposés dans la pépinière
Bien conduire une pépinière de palmier à huile en Côte d’Ivoire

Semis ou repiquage
Le semis de graines germées dans les sachets a lieu :
- en juillet pour planter l’année suivante à partir d’avril,
- en août pour planter l’année suivante en mai,
- en septembre pour planter l’année suivante en juin.

Le repiquage de plantules dans les sachets se fait :


- en septembre pour planter l’année suivante à partir
d’avril,
- en octobre pour planter l’année suivante en mai,
- en novembre pour planter l’année suivante en juin.

La veille du semis ou du repiquage, arroser abondam-


ment les sachets.

Repiquage des graines germées,


Faire dans chaque sachet, à l’aide du doigt (index), un
trou de 2 à 3 cm de profondeur ; y glisser la graine, radi-
cule vers le bas, puis recouvrir la graine de 1 à 1,5 cm
de terreau. Ne pas enterrer davantage la graine.

Figure 7 . Plantoirs utili- Figure 8. Trouaison pour le repiquage


sés pour la trouaison de plantules

Repiquage des plantules,


Faire dans chaque pot un trou de 10 à 15 cm de profon-
deur à l’aide d’un plantoir (figures 7 et 8);

Déchirer par le fond les sachets de prépépinière;


Faire glisser les plantules avec leur motte de terre dans
les trous et recouvrir avec la terre sortie lors de la
trouaison (figure 9).

Figure 9. Pépinière après repiquage de plantules de trois mois

Suivi de la pépinière
Arrosage Désherbage
Arroser tôt le matin ou en fin de journée avec un arro- - enlever manuellement, une fois par mois, les mau-
soir ou un flexible muni d’un embout pour éviter de dé- vaises herbes à l’intérieur des sacs et entre les sacs
chausser les jeunes plants des mottes de terreau : (à la daba ou au sarcloir) ;
L’arrosage a lieu : - faire le binage dans les sachets une fois par mois pour
 tous les deux jours pendant le premier mois après rendre le terreau toujours meuble et rendre l’arrosage
repiquage des graines germées, à raison de 0,5 l efficace.
d’eau par plantule.
 tous les jours après apparition des premières
feuilles, à raison 1 l d’eau par plant.
Supprimer l’arrosage pendant deux jours en cas de
pluie de plus de 5 mm.
Bien conduire une pépinière de palmier à huile en Côte d’Ivoire

Fertilisation Le tableau 1 indique les quantités d’engrais à appor-


ter en fonction de l’âge des plantules.
Deux types d’engrais sont préconisés pour la fertilisa-
tion en pépinière de palmier à huile : Doubler la dose en urée en cas de carence constatée
(jaunissement des feuilles).
- l’urée,
- le triple simple phosphate. Tableau 1. Besoin en engrais des plants en pépinière
Apporter les engrais dès le 3ème mois à la fréquence Age des plan- Triple simple phosphate Urée
d’une fois par mois. tules (mois) (g par plant et par mois) (g/plant et par mois)
Mettre l’engrais tout autour du plant en évitant le contact 3 5 5
direct avec le plant, qui pourrait provoquer des brûlures.
4 5 5
Remuer la surface du terreau à l’aide d’une binette pour
5 5 5
dissimuler l’engrais dans le terreau. Procéder ensuite à
un arrosage immédiat. 6 5 5
Poursuivre l’apport d’engrais chaque mois. 7 0 5
8 0 5

Protection 9 0 5

Les tableaux 3 et 4 indiquent comment lutter contre les


ravageurs et les maladies du palmier à huile au stade
pépinière.

Tableau 3. Principales maladies du palmier à huile en pépinière et méthodes de lutte


Maladie Symptômes Méthode de lutte
Rendre la pépinière propre ; éviter surtout la présence de graminées sur le site de
Pourriture de la flèche et du la pépinière (lutte agronomique).
Blast
cortex racinaire NB : L’utilisation de l’aldicarbe est interdite.
De nouvelles molécules sont en cours d’homologation
Traitement préventif tous les 15 jours en alternant les produits suivants :
- Petites taches brun-orange - Banko Plus à raison de 30 ml/16l d’eau
Cercosporiose sur feuilles âgées, - Calliman 80 à raison de 25g/16 l d’eau
- Dessèchement des feuilles
NB : Appliquer les produits sur la face inférieure des feuilles

Tableau 4. Principaux ravageurs du palmier à huile en pépinière et méthodes de lutte


Ravageurs Symptômes Méthode de lutte
Traitement à la demande à la deltaméthrine, par exemple Décis 12,5EC à raison
Criquets Décapage de la face supé-
de 40 ml dans16 l d’eau
puants rieure des folioles
ou à la cyperméthrine, par exemple Cypercal 50EC à raison de 40 ml dans16 l d’eau
Présence de petites larves Traitement à la demande à la delthamétrine, par exemple Décis 12,5EC à raison
Temnoschoïtes
dans le bulbe de 40 ml dans16 l d’eau.

Résultat de la pépinière
Une bonne pépinière produit en huit mois des plants
dont plus de 90% sont vigoureux : ils ont de 0,6 à
1 m de hauteur, 18 à 22 cm de circonférence au
collet et 7 ou 8 feuilles fonctionnelles (figure 10).
Ces plants sont la garantie d’une bonne reprise au
champ.
Figure 10. Plant de palmier à huile après huit mois en pépinière

Auteurs : Koné Boake, Konan Jean-Noël, Allangba Claude, Konan Eugène, Sékou Diabaté, Allou Désiré, Koutou Anatole, Hala N’Klo, Kouassi Alphonse
Réalisation : Direction de la recherche scientifique et de l’appui au développement - Direction des innovations et des systèmes d’information
CNRA, 01 BP 1740 Abidjan 01 - Tél : (225) 22 48 96 24 - E-mail : info.sqr@cnra.ci Avril 2014
2006
© CNRA