Vous êtes sur la page 1sur 7

L'auteur

Né le 14 février 1941 à Alger. Activités pédagogiques et musicologiques


Mère chanteuse classique, père
comédien. Après deux ans Chargé de cours d’histoire et techniques du jazz à
d’études de piano classique, l’U.F.R. de Musique et Musicologie, Paris-Sorbonne,
découvre le jazz à 17 ans. Paris IV (1990-2005). Enseigne le piano, l’harmonie
et l’analyse au Conservatoire du IXe arrondisse-
ment de Paris, à l’école de jazz du CIM-INFIMM
Activités de musicien depuis 1978 et dans les écoles ARPEJ et ATLA. A
participé à plusieurs stages comme enseignant ou
S’installe à Paris en 1962. Joue en amateur au Ken-
conférencier (Souillac, Nîmes, Clermont-Ferrand,
tucky Club (1963-1966). Passe professionnel fin
Toulouse, Bordeaux, Grenoble, Ascona, etc.). A régu-
1966. Pianiste des JAZZ O’MANIACS (1966-1971).
lièrement écrit dans les revues Le Jazzophone,
Accompagne la chanteuse Annie Fratellini (1968-
Claviers Magazine, Les Cahiers du jazz, Jazz Clas-
1971). Pianiste régulier de Bill Coleman (1971-1972)
sique, Blu Jazz. Conseiller musical et intervenant à
et de Benny Waters (1971-1973). Codirecteur du
l’écran à un moyen-métrage sur George Gershwin
fameux ANACHRONIC JAZZ BAND, prix Sidney Bechet
réalisé par Alain Resnais en 1991. Conférences à la
de l’Académie du Jazz (1976-1979). Dirige le HAPPY
Cité de la Musique en 2003 (« Les grandes caracté-
FEET QUINTET (1979-1983). Fait partie du septette
ristiques du jazz »).
de François Biensan jusqu’à fin 1985. Tournée aux
USA avec le HIGH SOCIETY JAZZ BAND (1988). Fonde
et dirige le ROARING TWENTIES ORCHESTRA (1993). Activités radiophoniques
Membre de l’IRAKLI JAZZ FOUR. S’est produit avec
les musiciens suivants : Mezz Mezzrow, Sam Woo- Producteur d’émissions de jazz sur France Musique
dyard, Benny Carter, Doc Cheatham, Jo Jones, et France Culture. Collaboration à des grandes
Illinois Jacquet, Alan Dawson, Cat Anderson, Al séries d’émissions avec Claude Carrière: Art Tatum,
Grey, Vic Dickenson, Buddy Tate, Al Levitt, Slam Erroll Garner, Bud Powell… (France Musique).
Stewart, Max Kaminski, Jimmy Forrest, Guy Laffitte, Coproductions : « Docteur Gershwin and Mister
Claude Luter, Raymond Fonsèque, Maxim Saury, Jazz » (France Culture) ; « Le Blues au cœur du jazz »
Stéphane Grappelli, Pierre Michelot. (France Musiques). Participations à « Black and
Blue » (Alain Gerber, France Culture).

Enregistrements
Activités diverses
Participation à une vingtaine de disques avec entre
autres: Les JAZZ O’ MANIACS (2), Bill Coleman et Ray- Cofondateur des Éditions Outre Mesure. Depuis
mond Fonsèque (2), Benny Waters, François Bien- 1985, membre de l’Académie du Jazz. Collection-
san et Sam Woodyard, l’ANACHRONIC JAZZ BAND (4), neur de documents concernant le jazz : partitions
Les PRIMITIFS DU FUTUR, IRAKLI (2), Cat Anderson (2), (20 000), livres (1 500) et disques (6 500). A conçu
PARIS SCAT, FRENCH PIANISTS “ELLINGTON MOODS”. Un et réalisé quatre expositions itinérantes : « L’arbre
disque sous son nom en 1981. du jazz », « Dansons le jazz », « Les coulisses du jazz »
et « Duke Ellington Panorama ». A collaboré à la
grande exposition « Le Siècle du Jazz » (Quai Branly
Activités discographiques 2009) et à son catalogue.
A rédigé une vingtaine de textes de pochettes de
disque pour R.C.A., Black and Blue, M.C.A., Vogue,
etc. A collaboré comme coordinateur, conseiller
musical et technique et producteur artistique à la
collection « Masters of Jazz » (Media 7). A conçu et
produit pour cette collection une « Anthology of
Scat Singing » en 3 CD (prix de la meilleure réédi-
tion 1995 de l’Académie du Jazz), l’album « Paris
Scat » et une « Anthology of Jazz Drumming ».

6 L'auteur
Préface

Ou je me trompe fort, ou cet ouvrage est appelé à devenir un classique.


Il fallait le goût bénédictin de l’auteur pour la recherche, la compilation et
la classification, mais aussi une très grande expérience vécue du jazz, pour
mener à bien une telle entreprise.

Tout ici est clair, tout est nécessaire. Il faut admirer notamment la façon
dont Philippe Baudoin présente un système de classification et de notation
– donc d’analyse – harmonique qui, pour avoir été développé quelque peu
empiriquement au cours de l’évolution du jazz, montre parfois des dissonances
par rapport à l’harmonie d’école, mais n’en a pas moins fait suffisamment la
preuve de sa clarté, de sa précision, et de l’aide qu’il apporte à la concep-
tualisation rapide exigée de l’improvisateur pour qu’il soit souhaitable de le
remettre en question.

Quant à son analyse des structures et des marches harmoniques, qui sont
si importantes pour l’intelligence du jazz classique et moderne, elle est tout
à fait exemplaire par sa finesse comme par son souci d’exhaustivité.

Enfin, comment ne pas admirer le sens didactique consommé avec lequel


tout cela est présenté, sous forme de clairs graphiques ou d’amusants cartouches
dont l’allure hiéroglyphique semble être une invitation à pénétrer les arcanes
du jazz ?

Il n’existe pas dans le monde, à ma connaissance, d’ouvrage aussi complet


sur le sujet. Ce livre comble un vide et le fait de façon magistrale. À ce titre,
il sera apprécié de tous les musiciens et de tous les enseignants. Désormais,
quand on voudra, au cours d’une discussion entre amateurs ou spécialistes,
trancher une question litigieuse, on consultera « Le Baudoin ».

Jacques B. HESS
Chargé de cours d'Histoire du jazz
UER de Musique et Musicologie
Paris Sorbonne – Paris IV

Préface 7
L’anatole

Genèse de l’anatole
La séquence harmonique mère « | I | V | » se transforme en « | I – VI
| II – V | ». Cette séquence est appelée « cellule de l’anatole » ou même « anatole » tout court (terme employé dans
le jargon des musiciens français uniquement, et dont l’origine est assez obscure).
L’anatole, archétype harmonique du jazz classique, existait cependant longtemps avant lui dans la musique euro-
péenne (comme la plupart des autres formules harmoniques du jazz). On le trouve par exemple chez Mozart dans
la Sonate en Do majeur (KV 521) composée en 1787. Scaramouche, de Darius Milhaud (1937), débute par l’anatole à
la mélodie.

Tableaux des transformations harmoniques 59


Chapitre 13
Le blues :
structure harmonique

Dans sa plus grande simplification, la progression harmonique type du blues de 12 mesures utilise seulement les
trois accords tonals 1 I, IV et V.
Voici le schéma simple de la grille du blues de 12 mesures :

A = 4 mesures d’accord de tonique (I).


B = 2 mesures d’accord de sous-dominante (IV) + 2 mesures d’accord de tonique (I).
C = 2 mesures d’accord de dominante (V) + 2 mesures d’accord de tonique (I).

Le blues peut aussi se jouer en mineur. Les fondamentales des trois accords sont les mêmes, mais les accords I et
IV sont mineurs.
Le blues en mineur semble être apparu à partir de 1924 et Duke Ellington en a fait souvent usage, spécialement dans
ses morceaux de style jungle : Black and Tan Fantasy (thème 1), The Mooche (thème 4), Shout Em Aunt Tillie, Koko.
Autres blues en mineur : I Left My Baby (enregistré par Count Basie en 1939), Birk’s Work (Dizzy Gillespie), Señor
Blues (Horace Silver), Stolen Moments (Oliver Nelson), Mr. P. C. (John Coltrane), Haitian Fight Song (Charles Mingus),
Blue Lights (Gigi Gryce), Bechet Creole Blues (Sydney Bechet). Mr. Syms, de John Coltrane, fait alterner des impro-
visations sur le blues majeur et mineur.
Voici le schéma simple de la grille du blues de 12 mesures en mineur :

1 Voir Chapitre 7, p. 45.

Le blues : caractères généraux 93


EXTRAITS DE PRESSE

Guitare & Claviers tion, celles que l’on trouve le plus fréquemment
Ouvrage fondamental à placer entre toutes les dans le jazz. Remarquablement clair et adapté.
mains, jazzy ou pas. Plein d’exemples, bourré […] Un titre qui, pour une fois, tient ses pro-
d’érudition, et lumineux d’intelligence. Non seu- messes… (Francis Cousté)
lement une intro technique au jazz au sens le
plus large mais aussi un précis d’amour musi- Les Cahiers de la Guitare, n° 49, 1994
cal.
[…] L’auteur ne nous a pas livré un de ces
recueils écrit à la hâte par un instrumentiste qui,
Le Monde de la musique ne connaissant pourtant pas la différence entre
Le chemin idéal pour initier le profane tout en une tonique et une fondamentale (je n’invente
intéressant l’amateur confirmé à la plus savante rien !), nous révèle ses trucs, ses plans et ses
des musiques populaires contemporaines. iddées sur la question. Non, voici du très sérieux,
du très structuré. […] Enfin une présentation
complète et objective de sujets rarement limpi-
Guitarist Magazine
des, comme les accords, leurs symboles, leur
[…] Ceux qui connaissent le volume 1 savent composition, leurs substitutions, le tout avec des
que l’auteur possède l’art de transmettre un exemples, des tableaux et un superbe travail de
maximum d’informations dans un style clair et mise en page. […] En fait, il y a dans cette
accessible au plus grand nombre. Les deux volu- « petite encyclopédie » tout ce dont il est besoin
mes forment une somme complète sur l’harmo- pour connaître, comprendre, donc mieux appré-
nie, l’analyse, les styles du jazz. cier le jazz.
Avec la connaissance et la compréhension que
Jazz in Time, n° 18, novembre 1991 l’on peut acquérir dans cette encyclopédie, on a
[…] Il y a gros à parier que ce « mode d’emploi » les moyens de passer intelligemment, et effica-
deviendra un classique de la pédagogie jazz. […] cement, à l’action.
Quelle que soit la confiance que l’on ait dans en Il n’est de meilleure conclusion que ces mots
ce type d’apprentissage « dogmatique » du jazz écrits en préface par Jacques B. Hess : « Il
– tel que l’a mis au goût du jour le mythe « Ber- n’existe pas dans le monde, à ma connaissance,
klee » –, on trouvera toujours bien dans ce d’ouvrage aussi complet sur le sujet. Ce livre
volume la réponse à telle ou telle question que comble un vide et le fait de façon magistrale ».
lon se pose concernant le vocabulaire de base
du jazz : libre à nous après cela d’ordonner à
Blu Jazz
son idée une syntaxe personnelle. La présenta-
tion attrayante invite d’autant plus facilement à Un libro di grande importanza e soprattutto di
« piocher » et aide à oublier le caractère sco- estrema chiarezza.
laire et ardu que revêt immanquablement ce
type d’ouvrage. (J.-P. S.) Keyboards
Oh, que c’est beau ! Que c’est intelligent ! Que
Guitare & Claviers c’était nécessaire de faire paraître un tel
[…] Le plus formidable travail jamais réalisé par ouvrage ! […] Indispensable à tous les amou-
un enseignant (doublé d’un musicien) associant reux, tous les passionnés du blues, du jazz et
la théorie à la pratique. Parsemé d’exemples de la musique en général. C’est la bible des
concrets tirés des plus grands noms du jazz, cet séquences et des progressions harmoniques, et
ouvrage indispensable gagne à avoir été revu et ce n’est que le premier tome ! Vite, la suite. (Oli-
corrigé pour être présenté sous une forme plus vier Cauvin)
« élégante » que sa précédente édition. (Henri
Escudier)
Guitar Wolrd
Voilà un livre sur le jazz, à caractère encyclopé-
L’Éducation musicale, n° 386, mars 1992 dique et pédagogique, comme il en fallait abso-
Ce manuel contient de nombreuses informations lument un ! Ce livre comporte bon nombre d’ex-
inédites, singulièrement en ce qui concerne le plications sur l’histoire du jazz et des différentes
blues. Il propose également, classées par ordre formes harmoniques, avec à chaque fois une
de difficulté croissante, une centaine de séquen- liste de thèmes ou d’interprètes en rapport direct
ces harmoniques pour le travail de l’improvisa- avec Le chapitre considéré. […] (Yannick Robert)
Jazz Swing Journal, n° 19, décembre 1990 déchiffrage de cette musique avec la manière de
Voici un ouvrage parmi les plus complets et les s’en servir. En prime, un plus qu’intéressant cha-
plus lisibles de la littérature " jazzo-pédago " en pitre des plus complets sur le blues, élément
France. nécessaire et déterminant de l’histoire du jazz.
Je vous avouerai qu’en général, ce genre de bou- Philippe Baudoin nous donne le maximum des
quin m’a toujours assez emmerdé car, souvent, clés de la compréhension et de la pratique du
dans le domaine du jazz, du blues et assimilés, jazz. En pédagogue averti, il écrit et explique les
méthodes, gradus et autres traités sont d’un choses avec limpidité, parsemant son ouvrage
abord ingrat, compliqué, froid, voire pénible, d’exemples précis et faciles, qui donnent à l’uti-
sans parler de ceux rédigés à des fins exclusive- lisateur une base de travail en béton.
ment publicitaires ou lucratives pour le musicien Non content d’expliquer, de proposer une
qui en est l’auteur (quand c’est lui). méthode de travail et de lever le voile sur le
Rien de tout cela, bien au contraire, dans la micro-langage technique du jazz, Philippe Bau-
démarche de Philippe Baudoin qui réussit à faire doin nous donne des éléments historiques, des-
que son mode d’emploi se lise presque comme criptifs, stylistiques, chronologiques concernant
un polar. C’est la « Samaritaine du jazz » : on y cette musique et ceux qui l’ont créée ou trans-
trouve tout ce qu’un jeune musicien de jazz a mise. (J. Laudet)
besoin pour démarrer correctement dans le
métier. Ce bouquin aborde les structures de thè-
mes, leur métrique, l’harmonie, les accords, les Bulletin a.p.é.mu, n° 138, avril 1992
grilles, les gammes, les modes, les structures […] Remarquablement clair et adapté ! […] Un
harmoniques essentielles, les signes « cabalis- titre qui tient ses promesses. Ce n’est pas si fré-
tiques » et le langage propre à l’écriture et au quent…