Vous êtes sur la page 1sur 27

Les colonnes d’incendie: un dispositif et une reconnaissance Métier

- Mardi 13 octobre 2015 -

 Monsieur Robert PEREZ (Président du SYPSI)


 Monsieur Guillaume JANICAUD (CNPP Cert.)
Présentation des intervenants
• La FFMI, organisation professionnelle de référence des Métiers de
l’Incendie;
• CNPP, acteur international de référence en prévention et maîtrise
des risques dans les domaines de la sécurité incendie & explosion,
sûreté & malveillance, atteintes à l’environnement, risques
professionnels; 2
• La FFMI, organisation professionnelle de référence des • CNPP, référence en prévention et maîtrise des
Métiers de l’Incendie; risques opérationnels

• Créée en 1961; • Créée en 1956 ;

• Regroupe 11 syndicats professionnels ; • Un plateau technique de 240 ha proche de Paris

• 300 entreprises adhérentes ; • 8 délégations régionales en France et un réseau


international
• CA cumulé de 3 Milliards d’€ ;
• Activités d’essais en laboratoire,
expérimentations, formation et certification.
• Siège à la Maison de la Mécanique à Courbevoie.
Les 11 groupements de la FFMI

SFPS
Syndicat français des
professionnels de la
signalisation

3
La colonne d’incendie : définition et rôle

Une colonne sèche (ou colonne incendie) est un dispositif de


lutte contre l'incendie installé dans des immeubles comprenant
des étages ou des sous-sols.

Il s'agit d'une conduite rigide parcourant le bâtiment. On peut y


raccorder un tuyau d'incendie à chaque extrémité : il s'agit en
quelques sorte d'un tuyau fixe pré-positionné.
4
La colonne sèche évite d'avoir à dérouler des tuyaux à travers
des cheminements longs ou peu pratiques (escaliers, …) ; par
ailleurs, ces conduites présentent moins de pertes de charge
que les tuyaux souples.
La colonne d’incendie : emploi

La règlementation française prévoit l’installation de colonnes d’incendie


dans:

• Les bâtiments d'habitation de la 3e famille B et la 4e famille (comportant


plus de 7 étages sur rez-de-chaussée ou dont la distance entre
l'appartement le plus éloigné de la cage d'escalier et celle-ci est
supérieure à 7 mètres);
5
• Les Etablissements Recevant du Public (ERP), elles sont exigées dès lors
que des locaux à risques importants sont aménagés dans des étages
dont le plancher bas est à plus de 18 mètres du niveau de la voie
accessible aux engins des sapeurs-pompiers;

• C'est également le cas pour les parcs de stationnement couverts


comportant au moins trois niveaux immédiatement au-dessus ou au-
dessous du niveau de référence, elles sont alors placées dans chaque
cage d'escalier ou sas d'évacuation.
La colonne d’incendie : les textes

Les textes actuellement applicables en France sont:

• Pour les bâtiments d'habitation: Arrêté du 30 janvier 1986 (Article 98)

• Les Etablissements Recevant du Public (ERP): Arrêté du 25 juin 1980

• C'est également le cas pour les parcs de stationnement couverts


comportant au moins trois niveaux immédiatement au-dessus ou au-
dessous du niveau de référence, elles sont alors placées dans chaque 6
cage d'escalier ou sas d'évacuation: Arrêté du 09 mai 2006

• Les textes règlementaires sont complétés de normes techniques:

• NF S 61-758 « Robinetterie pour colonnes sèches et en charge (norme


« produit »)

• NF S 61-759 « Installation et maintenance des colonnes d’incendie »


(norme « service »)
La colonne d’incendie : problématique

Bien que prévues par la règlementation et d’un rôle utile dans la mise en
œuvre des moyens de lutte, les colonnes d’incendie sont confrontées à
plusieurs obstacles:

• Fréquence des dégradations et des incivilités qui peuvent les rendre


inopérantes;

• Méconnaissance de leur rôle par les propriétaires et exploitants 7


d’immeubles pourtant équipés;

• Valorisation insuffisante de leur vérification et de leur contrôle régulier


par des techniciens compétents (Article 101 de l’arrêté de 1986);

• Disparition ou perte de traçabilité à l’égard de l’entreprise ayant effectué


la première installation de colonnes d’incendie dans un immeuble
(question de la conformité de l’installation ou de la dernière vérification)
La colonne d’incendie: le point de vue du S.P.

Lt-colonel Gilles FROMENT

Service d’incendie et de secours du département du Rhône et de la


métropole de Lyon (SDMIS)

Direction de la Prévention et de l’Organisation des Secours

Groupement Défense Extérieure Contre l'Incendie 8


Le suivi des colonnes incendie au SDMIS

• Un fructueux et très ancien partenariat entre les sapeurs pompiers et les


entreprises de contrôle lors de la réception des installations (1972)
• 5 entreprises actuellement référencées au SDMIS
• Référencement sur la base d’un examen des compétences de l’entreprise
(matériel, qualifications, connaissance des textes) et d’un essai hydraulique
dynamique en présence du SDMIS
• SDMIS invité à assister à toutes les réceptions 9
• Intérêt opérationnel important pour connaissance précise du parc essentiellement
de CS et mise à jour immédiate des plans d’intervention (10 CH)
Inventaire parc colonnes incendie département
du Rhône et Métropole de Lyon

• 3176 au 13 octobre 2015 (3166 CS et 10 CH dans IGH)


• 69 sur le département (dont 30 sur Villefranche-sur-Saône)
• 3107 sur la Métropole (Lyon: 1677 / Villeurbanne: 467 / Caluire: 206 / Bron: 148 /
Vénissieux: 136)
• Toutes les colonnes sont géo référencées dans le SIG du SDMIS et portées sur les 10
plans d’intervention
Le suivi des colonnes indisponibles

• Sur une période de 2 ans, 63 remontées d’information par les casernes (visite de
secteur, intervention), par des entreprises en contrôle périodique ou par des
exploitants
• Quasi exclusivement en habitation (incivilités par vol des prises, très anciennes
installations corrodées et fuyardes)
• Contact avec gestionnaires (régies, bailleurs) si découverte en opération de 11
secours (vérification existence contrat d’entretien) + contact avec entreprise de
contrôle si besoin
• Demande de balisage près du raccord d’alimentation
• 26 informations à SDMIS remises en disponibilité sur la période (22 par la même
entreprise de contrôle)
Lyon 8ème juin 2011 (feu appartement au R+8 avec propagation par
façade jusqu’au R+10 et R+ 6) HAB 4ème famille R+ 15 (CS HS)

12
Rillieux-la-Pape avril 2012 (Feu appartement R+7 dans HAB 4ème
famille R+14) CS opérationnelle

13
CS opérationnelle= gain de temps important établissement des lances =
sécurité habitants + protection sapeurs-pompiers porte-lance

14
Lyon 4ème janvier 2013 (Feu appartement R+6 avec propagation R+7)
CS HS (Raccord alimentation arraché)

15
Lyon 8ème avril 2015 (feu balcon R+8 avec propagation au R+9)
CS HS (Vol de prise) + exemple dispositif antivol

16
Validation et maintenance des colonnes d’incendie :
une approche « Métier »

La responsabilité du vérificateur et du mainteneur, pour votre sécurité:


 Contrôle visuel;
 Vérification en régime
statique;
 Vérification en régime
dynamique;
 Vérification de
l’ensemble des 17
éléments (bouchons,
raccords,
robinetterie, etc…);
 Compte-rendu
d’intervention;
 Préconisations de
remplacement;
 Responsabilité
engagée du
prestataire…
Validation et maintenance des colonnes d’incendie :
Une exigence de qualité certifiée

Nouvelles certifications de service de validation d’installation


(APSAD J3) et de maintenance d’installation (APSAD F3) de colonnes
d’incendie :

• Référentiel édition Mai 2014 ;


18
• Certification J3, ou validation
d’installations de colonnes d’incendie
permet à l’entreprise titulaire d’établir
la conformité des installations qu’elle a
elle-même réalisé ou dont l’auteur a disparu ;

• Certification F3, ou maintenance


des installations permettant d’établir des
compte-rendus de vérification périodiques des colonnes maintenues.
Les nouvelles certifications APSAD J3 et F3
Validation et maintenance de colonnes d’incendie

Les certifications colonnes d’incendie

 se situent dans le champ volontaire,


 pour faire reconnaître des compétences et des savoir-faire « métier »
spécifiques,
19
C’est donc une démarche pour :
- apporter la confiance,
- attester du respect d’exigences définies dans un référentiel
au travers de contrôles,

par un organisme tierce-partie indépendant.


Les nouvelles certifications APSAD J3 et F3
Validation et maintenance de colonnes d’incendie

Les certifications colonnes d’incendie

Le référentiel de certification :

 Champ d’application : entreprises réalisant des prestations


de validation et/ou de maintenance de colonnes incendie
20
 10 engagements de service à respecter (caractéristiques
certifiées)
 Contrôles nécessaires pour l’admission : audits + contrôles
des connaissances
 Période de certification : durée et contrôles définis
Les nouvelles certifications APSAD J3 et F3
Validation et maintenance de colonnes d’incendie

Les certifications colonnes d’incendie

Les avantages pour le CLIENT, les principaux engagements de service à respecter

 La spécialisation et la qualité de l’organisation de l’activité

 La qualité de l’accueil 21

 La compétence du personnel

 L'adaptation des moyens matériels

 L’identification des besoins et la fourniture de conseils professionnels


Les nouvelles certifications APSAD J3 et F3
Validation et maintenance de colonnes d’incendie

Conception Validation Vérification Maintenance

 Déclaration de conformité

22
Les nouvelles certifications APSAD J3 et F3
Validation et maintenance de colonnes d’incendie

Conception Validation Vérification Maintenance

 Pérennité de l’installation
23
 Prestations de maintenance

 Proposition d’améliorations

 Compte-rendu de vérification
périodique
Les nouvelles certifications APSAD J3 et F3
Validation et maintenance de colonnes d’incendie

Les certifications colonnes d’incendie

Les certifications de service de validation et de maintenance de colonnes


d’incendie, une réponse adaptée pour des installations incendie fiables et efficaces

24

Matériels

Référentiel

Maintenance Validation
Les nouvelles certifications APSAD J3 et F3
Validation et maintenance de colonnes d’incendie

Les certifications colonnes d’incendie

 approche globale et durable


 efficacité et fiabilité
 compétences des entreprises certifiées
25
 respect d’engagements de service
 contrôles tierce-partie réalisés par le CNPP
 recours possibles

Des certifications « métier » auxquelles sont associées toutes les parties prenantes.
Merci de votre attention
Questions ?
26
Retrouvez-nous sur l’espace
« Colonne d’Incendie »
Stand E37 et D29

www.ffmi.fr www.cnpp.com