Vous êtes sur la page 1sur 11

Réf.

document SX048a-FR-EU Page 1 de 10


NOTE DE CALCUL
Titre Exemple : Calcul au feu d'une poutre protégée avec maintien latéral
intermédiaire, soumise à la courbe normalisée temps / température

Réf. Eurocode
Rédigé par Z. Sokol Date Jan 2006
Vérifié par F. Wald Date Jan 2006

Exemple : Calcul au feu d'une poutre protégée


avec maintien latéral intermédiaire, soumise à la
courbe normalisée temps / température
Cet exemple présente le calcul au feu d'une poutre sur appuis simples, avec
des maintiens latéraux ponctuels. Le transfert de chaleur est calculé par la
relation de l'EN 1993-1-2, qui est évaluée en utilisant une méthode de
calcul par incrémentation. La résistance structurale est déterminée grâce à
un modèle de calcul simple pour les poutres sujettes au déversement, donné
dans l'EN 1993-1-2.

L’ossature d’un plancher de bâtiment à usage de bureaux comprend un profilé


laminé à chaud de type HEA. Cette poutre reçoit une charge concentrée et est
maintenue latéralement à ses deux extrémités, ainsi qu’au droit de cette
charge. Cette poutre doit présenter une résistance au feu R30. Elle est
protégée par un ciment de vermiculite projeté.
F

HE 280 A
c = 4,6 m d = 3,0 m
l = 7,6 m

Figure 1 : Système statique

Données de base
Propriétés de l’acier
Nuance de l’acier : S235
Limite d’élasticité : fy = 235 N/mm²
Densité : ρa = 7850 kg/m³

Charges
Charge permanente
Gk = 35 kN
Charge variable
Qk = 43 kN
Réf. document SX048a-FR-EU Page 2 de 10
NOTE DE CALCUL
Titre Exemple : Calcul au feu d'une poutre protégée avec maintien latéral
intermédiaire, soumise à la courbe normalisée temps / température

Réf. Eurocode
Rédigé par Z. Sokol Date Jan 2006
Vérifié par F. Wald Date Jan 2006

Coefficients partiels de sécurité


γG = 1,35
γQ = 1,50
γM0 = 1,00
γM,fi = 1,00

Données pour le calcul au feu


Propriétés du matériau de protection – ciment de vermiculite projeté SD005
Epaisseur : dp = 10 mm
Densité : ρp = 550 kgm-3
Chaleur spécifique : cp = 1100 Jkg-1K-1
Conductivité thermique : λp = 0,12 Wm-1K-1

Sollicitations à température normale EN 1991-1-1

La valeur caractéristique de la charge est :


Pk = G k + Qk = 35 + 43 = 78,0 kN

La valeur de calcul de la charge est :


FEd = Gk γG + Qk γQ = 35 ⋅1,35 + 43 ⋅1,5 = 111,7 kN

Le moment fléchissant et l’effort tranchant sont donnés par :


FEd c d 111,7 ⋅ 4,6 ⋅ 3,0
M Ed = = = 202,8 kNm
l 7,6
c 4,6
VEd = FEd = 111,7 ⋅ = 67,6 kN
l 7,6

Calcul à température normale

Le profilé HEA 280 est calculé pour supporter les charges appliquées. La EN 1993-1-1
section est de Classe 1. §5.5
Réf. document SX048a-FR-EU Page 3 de 10
NOTE DE CALCUL
Titre Exemple : Calcul au feu d'une poutre protégée avec maintien latéral
intermédiaire, soumise à la courbe normalisée temps / température

Réf. Eurocode
Rédigé par Z. Sokol Date Jan 2006
Vérifié par F. Wald Date Jan 2006

tf
r =24
tw =8,0
h =270

tf =13,0
b =280
Figure 2: Section transversale

La section est vérifiée vis-à-vis des Etats Limites Ultimes. Les maintiens EN 1993-1-1
latéraux sont situés aux appuis et au droit de la charge concentrée, voir Figure §6.3.2
1. Le déversement est à considérer pour le tronçon gauche de la poutre, où la
distance entre sections latéralement maintenues est égale à 4,60 m.
On suppose les conditions aux limites suivantes : rotation libre dans le plan
horizontale (k = 1) et gauchissement libre (kw = 1). En supposant que la
charge est appliquée au centre de cisaillement de la poutre, le moment critique
est donné par :

⎞ (kL )2 G I t
2
π 2 E Iz Iw ⎛ k SN003
M cr = C1 ⎜⎜ ⎟⎟ + 2
(kL )2
Iz ⎝ kw ⎠ π E Iz
Où : L = c = 4,6 m et C1 = 1,77

π 2 ⋅ 210 000 ⋅ 4763 ⋅ 10 4


M cr = 1, 77 ⋅ ×
(1 ⋅ 4 600 )2
0 , 7854 ⋅ 10 12 ⎛ 1 ⎞ (1 ⋅ 4 600 )2 ⋅ 80 700 ⋅ 635 , 0 ⋅ 10 3
2
⎜ ⎟ +
4763 ⋅ 10 4 ⎝ 1 ⎠ π 2 ⋅ 210 000 ⋅ 4763 ⋅ 10 4
= 1362 , 7 kNm
L’élancement réduit est obtenu par :
Wpl,y f y 1112 ⋅ 10 3 ⋅ 235
λLT = = = 0,438
M cr 1362,7 ⋅ 10 6
Réf. document SX048a-FR-EU Page 4 de 10
NOTE DE CALCUL
Titre Exemple : Calcul au feu d'une poutre protégée avec maintien latéral
intermédiaire, soumise à la courbe normalisée temps / température

Réf. Eurocode
Rédigé par Z. Sokol Date Jan 2006
Vérifié par F. Wald Date Jan 2006

Le coefficient de réduction pour le déversement des profilés en I laminés à EN 1993-1-1


chaud avec un rapport h/b < 2 est déterminé à partir de la courbe a (facteur §6.3.2.2
d’imperfection αLT = 0,21).


(
Φ LT = 0,5 ⎛⎜1 + α LT λ LT − 0,2 + λ LT ⎞⎟ =
2

)
(
= 0,5 ⋅ 1 + 0,21 ⋅ (0,438 − 0,2) + 0,438 2 = 0,621 )
1 1
χ LT = = = 0,931
2
Φ LT + Φ 2LT − λ LT 0,621 + 0,6212 − 0,438 2

A l’état Limite Ultime, la résistance en flexion est donnée par :


Wpl,y f y
M pl,Rd = χ LT =
γM0 EN 1993-1-1
OK
1112 ⋅10 ⋅ 235 3 §6.3.2.1
= 0,931 = 243,3 kNm > 202,8 kNm = M Ed
1,0
La résistance à l’effort tranchant est :
AV,z f y 3174 ⋅ 235 EN 1993-1-1
Vpl,Rd = = = 430,6 kN > 67,6 kN = VEd OK §6.2.6
3 γM0 3 ⋅1,0

A l’Etat Limite de Service, le profilé est vérifié vis-à-vis d’une limite de


flèche égale à L/250 (l’expression suivante est applicable pour c > d) :

δ=
(
Pk d 3 l 2 − 4 d 2
=
) (
78,0 ⋅ 3 000 ⋅ 3 ⋅ 7 600 2 − 4 ⋅ 3 000 2
=
)
48 E I y 48 ⋅ 210 000 ⋅ 136,7 ⋅ 10 6 OK
l
= 23,3 mm < 30,4 mm =
250
Les limites de flèches sont données soit par l’Annexe Nationale, soit par tout
autre document de portée nationale. La limite donnée ici est une valeur
couramment rencontrée.
La section est satisfaisante à température normale.

Calcul en situation d’incendie

Sollicitations en situation de calcul vis-à-vis de l’incendie


En utilisant la règle simplifiée de l’EN 1991-2, les sollicitations en situation EN1991-1-2
d’incendie peuvent être déterminées à partir des sollicitations de calcul §4.3.2
normal.
Réf. document SX048a-FR-EU Page 5 de 10
NOTE DE CALCUL
Titre Exemple : Calcul au feu d'une poutre protégée avec maintien latéral
intermédiaire, soumise à la courbe normalisée temps / température

Réf. Eurocode
Rédigé par Z. Sokol Date Jan 2006
Vérifié par F. Wald Date Jan 2006

La situation accidentelle est utilisée pour la combinaison des efforts au cours


de la durée d’exposition au feu, où le coefficient ψ est pris égal à ψ2,1 = 0,3
pour les bâtiments de bureaux. Le facteur de réduction pour le niveau de
chargement de calcul est :
g k + ψ qk 35 + 0,3 ⋅ 43 EN1993-1-2
η fi = = = 0,429 §2.4.2
g k γ G + q k γ Q 35 ⋅ 1,35 + 43 ⋅ 1,5

Le moment fléchissant et l’effort tranchant de calcul sont :


M fi,Ed = ηfi M Ed = 0,429 ⋅ 202,8 = 87,0 kNm

Vfi,Ed = ηfi VEd = 0,429 ⋅ 67,6 = 29,0 kN

Evaluation de la température des gaz


La courbe température / temps normalisée est utilisée pour la température des gaz.
θ g = 20 + 345 log10 (8 t + 1)

Evaluation de la température de la poutre

Le facteur de massiveté peut être calculé de la façon suivante (voir Figure 3,


où la ligne en pointillés indique le périmètre de la section exposé au feu) :
Ap 4 b + 2 (h − t w − 4 r ) + 2 π r
= =
V A
4 ⋅ 280 + 2 ⋅ (270 − 8,0 − 4 ⋅ 24 ) + 2 ⋅ π ⋅ 24
= = 0,165 mm −1 = 165 m −1
9 726
Réf. document SX048a-FR-EU Page 6 de 10
NOTE DE CALCUL
Titre Exemple : Calcul au feu d'une poutre protégée avec maintien latéral
intermédiaire, soumise à la courbe normalisée temps / température

Réf. Eurocode
Rédigé par Z. Sokol Date Jan 2006
Vérifié par F. Wald Date Jan 2006

Figure 3 : Calcul du facteur de massiveté Ap/V

L’augmentation de la température de l’acier est calculée par incrémentation


en utilisant la relation suivante :
λp Ap / V θ g,t − θ a,t
Δθ a,t = Δt − (eφ 10 − 1) Δθ g,t but Δθ a,t ≥ 0
(
d p ca ρ a 1 + φ 3 ) EN 1993-1-2
§4.2.5.2
Où :
cp ρ p Ap
φ= dp
ca ρ a V

L’intervalle de temps Δt = 30 s est utilisé pour le calcul de la température.

Les températures de l’acier et des gaz sont présentées au Tableau 1 et à la


Figure 4.
Tableau 1 : Calcul de la température de l’acier
Temps Temps t θg ca ø Δθa,t θa,t
-1 -1
min s min °C Jkg °C °C °C
0 0 20,0 440 20,0
30 0,500 261,1 440 0,289 0,0 20,0
1 00 1,000 349,2 440 0,289 0,0 20,0
1 30 1,500 404,3 440 0,289 2,6 22,6
2 00 2,000 444,5 442 0,288 4,4 26,9
2 30 2,500 476,2 454 0,286 5,3 32,3
3 00 3,000 502,3 448 0,284 5,9 38,2

27 30 27,500 828,8 587 0,217 5.6 369,4


28 00 28,000 831,5 590 0,216 5,5 374,8
28 30 28,500 834,1 592 0,215 5,5 380,2
29 00 29,000 836,7 594 0,214 5,4 385,5
29 30 29,500 839,3 597 0,213 5,3 390,7
30 00 30,000 841,8 599 0,212 5,3 396,0
30 30 30,500 844,3 602 0,211 5,2 401,1
Réf. document SX048a-FR-EU Page 7 de 10
NOTE DE CALCUL
Titre Exemple : Calcul au feu d'une poutre protégée avec maintien latéral
intermédiaire, soumise à la courbe normalisée temps / température

Réf. Eurocode
Rédigé par Z. Sokol Date Jan 2006
Vérifié par F. Wald Date Jan 2006

θ a,t [°C]
1000
θ g,t
900

800

700

600

500

400
θ a,t
300

200

100

0 t [min]
0 10 20 30 40 50 60 70 80 90

Figure 4: Courbes temps / température des gaz

La température à l’instant t = 30 minutes est θa = 396°C.

Note :
La température de la poutre en acier peut être estimée d’après le document
SD005, en prenant en compte le facteur de massiveté Ap/V = 165 m-1 et les SD005
propriétés du matériau de protection contre le feu :
Ap λ p 0,1
= 165 ⋅ = 1650 WK −1m −3
V dp 0,01

Pour t = 30 minutes, la température est θa = 396°C.

Vérification dans le domaine de résistance

Classement de la section à température élevée


c

r =24
tw =8,0
d

tf =13,0
b =280
Figure 5: Classement de la section transversale
Réf. document SX048a-FR-EU Page 8 de 10
NOTE DE CALCUL
Titre Exemple : Calcul au feu d'une poutre protégée avec maintien latéral
intermédiaire, soumise à la courbe normalisée temps / température

Réf. Eurocode
Rédigé par Z. Sokol Date Jan 2006
Vérifié par F. Wald Date Jan 2006

L’élancement de la semelle comprimée est :


c 112
= = 8,6
t f 13,0
La limite pour la Classe 2 est 10ε. En situation de calcul vis-à-vis de
l’incendie, le paramètre ε est pris égal à 0,85 fois la valeur utilisée en situation
normale de calcul. Ainsi la limite pour la nuance S235 est :
0,85 ⋅ 10 ε = 0,85 ⋅ 10 ⋅ 1,000 = 8,5
La limite est donc dépassée mais la limite pour la Classe 3 :
0,85 ⋅ 14 ε = 0,85 ⋅ 14 ⋅ 1,000 = 11,9
n’est pas dépassée. La semelle comprimée est donc de Classe 3.

L’élancement de l’âme en flexion simple est :


d 196,0
= = 24,5
tw 8,0
et la limite pour la Classe 1 :
0,85 ⋅ 72 ε = 0,85 ⋅ 72 ⋅ 1,000 = 61,2
n’est pas dépassée. L’âme est donc de Classe 1.
La section est de Classe 3 à température élevée.
Les coefficients de réduction ky,θ et kE,θ pour la température θa = 396°C sont :
EN 1993-1-2
ky,θ = 1,000 §3.2.1
kE,θ = 0,704 SD003

L’élancement réduit pour le déversement est calculé de la façon suivante :


k y,θ 1,000
λ LT,θ = λ LT = 0,438 ⋅ = 0,522
k E,θ 0,704

Le facteur α est pris égal à : EN 1993-1-2


235 235 §4.2.3.3(5)
α = 0,65 = 0,65 ⋅ = 0,65
fy 235
Réf. document SX048a-FR-EU Page 9 de 10
NOTE DE CALCUL
Titre Exemple : Calcul au feu d'une poutre protégée avec maintien latéral
intermédiaire, soumise à la courbe normalisée temps / température

Réf. Eurocode
Rédigé par Z. Sokol Date Jan 2006
Vérifié par F. Wald Date Jan 2006

et le coefficient de réduction pour le déversement est :


( ) (
φ LT,θ = 0,5 1 + α λLT,θ + λLT,θ 2 = 0,5 ⋅ 1 + 0,65 ⋅ 0,522 + 0,522 2 = 0,806 )
1 1
χ LT,fi = = = 0,704
φ LT,θ + φ LT,θ 2 − λLT,θ 2 0,806 + 0,806 2 − 0,522 2

La résistance de calcul en flexion à la température θa = 396°C est donc : EN1993-1-2


Wel,y k y,θ f y 1013 ⋅ 10 3 ⋅ 1,000 ⋅ 235 §4.2.3.4
M fi,t,Rd = χ LT,fi = 0,704 ⋅
γ M,fi 1,0

= 167,6 kNm > 87,0 kNm = M fi,Ed OK

La résistance à l’effort tranchant est donnée par :


AV,z f y 3174 ⋅ 235
Vfi,t,Rd = k y,θ = 1,000 ⋅ = 430,6 kN > 29,0 kN = Vfi,Sd OK
3 γ M,fi 3 ⋅ 1,0

La section est donc satisfaisante pour la situation de calcul au feu.


Réf. document SX048a-FR-EU Page 10 de 10
NOTE DE CALCUL
Titre Exemple : Calcul au feu d'une poutre protégée avec maintien latéral
intermédiaire, soumise à la courbe normalisée temps / température

Réf. Eurocode
Rédigé par Z. Sokol Date Jan 2006
Vérifié par F. Wald Date Jan 2006

Comparaison avec un calcul selon la résistance au feu standard


Pour une exposition au feu de 30 minutes selon la courbe température / temps
normalisée, l’épaisseur de protection nécessaire peut être déterminée en
utilisant des tableaux de fabricants de produits de projection de vermiculite,
publiés dans « Protection au feu d’éléments de structure de bâtiment ». Ces
tableaux de calcul ont été établis sur l’hypothèse que la température critique
n’est pas inférieure à 550°C.
Facteur de massiveté = 165 m-1
Epaisseur de la protection = 10 mm
(10 mm est l’épaisseur minimale recommandée par les fabricants)

Comparaison entre les méthodes


Méthode de calcul Taux de travail μ0 Taux

Courbe paramétrée et méthode de Efi,d 87,0 M fi,Ed


calcul simplifiée selon = = 0,52 = 0,52
Rfi,d,0 167,6 M fi,t,Rd
l’EN 1993-1-2
Données des fabricants 0,6 (nominal) 1,0 (nominal)

Les informations en provenance des fabricants ne recommandent pas de


mettre en oeuvre des épaisseurs de moins de 10 mm, afin que la protection
conserve son intégrité au cours de l’incendie. L’exemple montre que c’est
plus que nécessaire à des fins d’isolation.
Exemple : Calcul au feu d'une poutre protégée avec maintien latéral intermédiaire, soumise à la courbe
normalisée temps / température
SX048a-FR-EU

Enregistrement de la qualité

TITRE DE LA RESSOURCE Exemple : Calcul au feu d'une poutre protégée avec maintien latéral
intermédiaire, soumise à la courbe normalisée temps / température

Référence(s)

DOCUMENT ORIGINAL

Nom Société Date

Créé par Z. Sokol CTU Prague

Contenu technique vérifié par F. Wald CTU Prague

Contenu éditorial vérifié par

Contenu technique approuvé par les


partenaires du Projet STEEL :

1. Royaume-Uni G W Owens SCI 30/06/06

2. France A Bureau CTICM 30/06/06

3. Suède B Uppfeldt SBI 30/06/06

4. Allemagne C Müller RWTH 30/06/06

5. Espagne J Chica Labein 30/06/06

6. Luxembourg M Haller PARE 30/06/06

Ressource approuvée par le G W Owens SCI 02/09/07


Coordonnateur technique

DOCUMENT TRADUIT

Traduction réalisée et vérifiée par : A. Bureau CTICM 07/03/07

Ressource traduite approuvée par : Ph. Beguin CTICM 07/03/07

Page 11