Vous êtes sur la page 1sur 8

JEUDI 22 NOVEMBRE 2018 - N°5396 NE PEUT ÊTRE VENDU SÉPARÉMENT DÉPÔT LÉGAL 100/1991 DIRECTEUR DE PUBLICATION ABDELMOUNAIM DILAMI

Les documents de
version 2015

Système de Management de la Qualité


certifié ISO 9001 version 2008 par
BUREAU VERITAS MAROC

Bâtiment
Super projets,
super champions
Ph. L’Economiste
II

Bâtiment
Les champions nationaux se repositionnent
n Des marchés à prendre de se frottent les mains. Les carnets de com- usines dans l’automobile, l’aéronautique, études, prestataires divers... L’événement
mandes sont pleins auprès de la majorité l’énergie...). La demande est tellement accueille également des investisseurs,
l’ordre de 460 milliards de DH! des entreprises de référence. «Il y a plus importante dans le bâtiment industriel promoteurs immobiliers, architectes,
de 200 projets de construction en cours et les plateformes des différents écosys- paysagistes, ingénieurs... C’est dire que
au Maroc, pour une valeur globale esti- tèmes/filières. «Le challenge est d’arri- les opportunités d’affaires sont des plus
n Le bâtiment industriel et les mée à plus de 460 milliards de DH (49,8 ver à monter une usine clés en main en importantes. Ce regain d’intérêt pour
chantiers urbains redynamisent milliards de dollars)», selon une étude moins d’un an», soutient le ministre de la construction s’explique aussi par les
multiples projets urbains programmés ou
l’activité Vitrine des standards en cours. «A elle seule, la construction
LE Maroc a son plan Marshall. P OUR cette édition, le SIB devra permettre aux opérateurs d’avoir plus
urbaine représente 55% de l’ensemble
des projets de construction au Maroc»,
LGV, lignes de tram, requalification ur- de visibilité sur les marchés à venir ainsi que les opportunités de business qui précise une étude récente. Plus encore,
baine, grands chantiers, grandes tours, en découlent. C’est la vitrine de la nouvelle dynamique du secteur. La grand- les services publics et les projets de
bâtiments administratifs, théâtres, ponts, messe des bâtisseurs offre à l’ensemble de l’écosystème BTP des opportunités transport pèsent pour 40% du global des
ouvrages d’art, voiries urbaines... Prati- d’affaires et des partenariats pour des contrats commerciaux. Contrats com- investissements». Ce sont là les princi-
quement toutes les grandes aggloméra- merciaux, joint-ventures, partenariats, cartes d’exclusivité... sont autant de paux ingrédients de la redynamisation du
tions sont en chantier. Jamais les villes possibilités offertes aux exposants. L’événement se veut aussi une plateforme marché. Pour optimiser les retombées, la
n’ont généré autant de marchés à prendre. d’échanges et de débats pour s’enquérir des nouveaux standards internationaux corporation du BTP a signé, le 24 sep-
Et cerise sur le gâteau, des chantiers et des dernières innovations dans le bâtiment et les métiers annexes. o tembre dernier, un contrat-programme
industriels de grande envergure pour la avec l’Etat. Une feuille de route censée
construction d’usines de nouvelle géné- réalisée en 2018. De l’avis d’experts, le l’Industrie. C’est dans ce contexte précis améliorer la compétitivité des entre-
ration (aéronautique, automobile, off- secteur de la construction connaît une qu’intervient la grand-messe de l’acte de
shoring, énergie...). Du coup, cabinets forte croissance en ce moment, portée bâtir (SIB: Salon international du bâti- Indicateurs-clés à retenir
d’études et de consulting, architectes, ur- essentiellement par les marchés publics ment).
banistes, entreprises de construction, mé- ou encore la dynamique enclenchée par Pour accompagner cette dynamique, 460 milliards de DH de marchés
tiers du second oeuvre, équipementiers... le Plan d’accélération industrielle (26 le salon prévoit d’accueillir plus de à prendre
180.000 visiteurs nationaux et internatio- Plus de 200 chantiers en cours
naux sur une surface d’exposition de plus 55% des projets sont dans la
de 20.000 m2 à la Foire de Casablanca. construction urbaine
Pour cette édition, plus de 45 pays et
autant de pavillons étrangers sont repré- Services publics et transport: 40%
sentés. Parmi les pays exposants, figurent des investissements
de grandes références dans le bâtiment Contrat-programme: Objectif,
et l’aménagement d’espaces, notamment contribuer à hauteur de 81 mil-
l’Allemagne, la France, le Canada, la liards de DH au PIB
Turquie, la Chine, l’Inde, le Japon, le Création de 1,2 million d’emplois
Brésil, la Russie, la Suède, Taiwan... Les à l’horizon 2022
majors des infrastructures sont là. Orga-
nisée par Urbacom, la 17e édition du SIB
45 pays représentés au SIB 2018
a réussi à attirer plus de 660 entreprises 660 entreprises exposantes
spécialisées dans les différentes activités
du bâtiment. prises. Une fois déployée, la stratégie
Equipementiers, décorateurs, indus- devra permettre au secteur de contribuer
triels des matériaux de construction, à hauteur de 81 milliards de DH au PIB.
aménageurs-développeurs d’espaces, Ce qui permettra la création à terme de
spécialistes de l’outillage, logiciels, 1,2 million d’emplois (horizon 2022).o
informatiques et services, formation, A.R.

OFFREZ À VOS ANNONCES


LE MEILLEUR IMPACT
30.000 exemplaires 150.000 lecteurs

EMPLOI | IMMOBILIER | AUTO-MOTO | CARNET


APPELS D’OFFRES | ANNONCES LEGALES

05 22 95 36 00 05 22 36 58 86

Jeudi 22 Novembre 2018


III

Bâtiment
BTP: Un contrat-programme pour relancer le secteur
n 81 milliards de DH de PIB, BTP. Le contrat-cadre s’est fixé comme de route pour le développement à moyen des entreprises en donnant de la visibilité à
objectif de porter, à l’horizon 2022, le PIB terme de l’ingénierie et des entreprises du l’investissement et à la croissance, tout en
1,21 million d’emplois… en 2022 du secteur de 53 à 81 milliards de DH. Pour secteur. Une stratégie qui s’articule autour accompagnant l’émergence de champions
ce qui est de la productivité apparente par de deux axes. Le premier porte sur la pro- nationaux, en prenant en considération
n Mise à niveau, montée en puis- employé, elle devra grimper de 53.000 à motion d’une entreprise compétitive, créa- l’agressivité de la concurrence étrangère.
Le secteur étant particulièrement dépen-
sance des opérateurs… Une activité transversale dant de la commande publique, la régle-
mentation de la gestion des marchés publics
D EPUIS septembre dernier, le sec-
L E BTP est un acteur incontournable et à vocation transversale. L’en-
constitue un enjeu majeur. Ce qui implique
teur du BTP dispose d’un nouveau contrat- une réflexion globale et concertée sur la ré-
programme signé avec le gouvernement. semble des plans sectoriels comportent une forte composante infrastructures forme de cette dernière et l’évaluation de sa
qui en conditionne le succès. «Les entreprises chefs de file garantissent la péren- mise en œuvre et de son déploiement avec
Une feuille de route tant attendue par les
nisation et la montée en compétence des salariés. Des atouts sur lesquels le l’ensemble des acteurs concernés. La mise
professionnels pour relancer la machine.
Maroc devra capitaliser», précise la tutelle. Les majors ne représentent pourtant
En plus du contrat-cadre signé avec le gou- en œuvre du contrat-programme sera assu-
qu’une dizaine de groupes avec un chiffre d’affaires supérieur à 600 millions de
vernement et les fédérations, 10 contrats rée par un comité de pilotage qui réunira les
DH. Globalement, le secteur est composé majoritairement de PME. 8.700 TPE
d’application ont été paraphés avec dif- représentants des ministères concernés, de
réalisent un CA inférieur à 10 millions de DH. S’y ajoutent 3.705 PME (dont le
férents ministères (Intérieur, Finances, la Fnbtp et de la Fmci. Le comité devra se
CA oscille entre 10 et 100 millions de DH et 576 sociétés de taille intermédiaire
Equipement, Energie, Education nationale, réunir une fois par an. La mise en place d’un
(entre 100 et 600 millions de DH). Près de 20% des grandes et moyennes entre-
Emploi, Habitat, Commerce, Agriculture comité de suivi, présidé par le directeur des
prises ont un capital supérieur à 40 millions de DH. La majorité des sociétés
et Affaires étrangères). Des engagements (56%) détient un capital inférieur à 1 million de DH. Par ailleurs, 39% des entre- Affaires Techniques et des Relations avec
clairs et ambitieux ont été pris pour le déve- prises ont un capital inférieur à 10 millions de DH.o la Profession (ministère de l’Equipement),
loppement à moyen terme. Le contrat-cadre ou son représentant est également dans le
avec ses contrats d’application constituent 67.000 DH par an. Côté emplois, les effec- trice de valeur, innovante...Une entreprise pipe. Ce comité réunira les représentants
un tout. Ils font suite au premier contrat- tifs passeront de 990.000 à 1,21 million qui a une capacité suffisante pour répondre mandatés par les ministères signataires ainsi
programme, ayant lié, en 2004, les pouvoirs (220.000 postes additionnels). La nou- à la demande au niveau national qui plus est que ceux des deux fédérations, au minimum
publics avec la Fnbtp. La nouvelle vision velle vision vise à consolider les acquis et capable de s’exporter. deux fois par an, et à chaque fois que l’un
vient concrétiser la stratégie de développe- répondre à divers enjeux. Les parties signa- Le deuxième pilier consiste à renforcer de ses membres le juge nécessaire.o
ment de l’ingénierie et de l’entreprise de taires se sont fédérées autour d’une feuille le rôle d’un Etat qui favorise la pérennité Nadia DREF

Jeudi 22 Novembre 2018


IV

Bâtiment
Matériaux de construction
Weber réinvente le mortier au Maroc
n Ouverture d’un centre production reste locale dont plus de 40%
teintée dans la masse. Dans la zone de Ca-
de formation à Casablanca sablanca, le management affiche une maî-
trise de 40% du marché. Sur le segment
n L’entreprise structure de la colle à carrelage, Weber s’applique
à combattre des habitudes à la peau dure.
son marché et les modalités En effet, le gros de ce marché est occupé
par le ciment, ce qui est propre au Maroc.
d’application Le projet d’école de formation permet-
W EBER, filiale du groupe Saint-
tra de transmettre les bonnes pratiques.
L’objectif étant de pousser la filière des
Gobain spécialisée dans la fabrication de carreleurs à utiliser de la colle, des joints
mortiers industriels, investit environ 7 et stabiliser le revêtement du sol. L’entre-
millions de DH dans une école de forma- prise produit des solutions qui combattent
tion. Localisé sur son site de production l’humidité et permettent d’étancher le
de Dar Bouazza, le centre formera 140 bâtiment.
applicateurs, distributeurs, architectes et Installé depuis début 2016 à Dar
bricoleurs par mois, voire 200 à terme. Bouazz, le site industriel couvre à peine
«La quote-part additionnelle qui pourra La colle à carrelage représente plus de 30% de la production de Weber Maroc
20% de la consommation nationale,
découler de cet investissement variera (Ph. Al Nasser)
estimée à 250.00 tonnes/an. Toutefois,
entre 12 et 30% de ventes additionnelles. et industrialisé, les colles à carrelage et des différents corps de métier, le fait d’être une le potentiel national s’étend à plus de 2
Le fruit de cet investissement n’est pas solutions d’étanchéité. Ses produits sont des force de proposition pour les professionnels millions de tonnes de mortier par an. Une
que monétaire. Notre plan de retour sur sacs pré-dosés et prêts à l’emploi. Le cœur du bâtiment et un taux de rotation produit bonne partie des besoins nationaux sont
investissement s’étend jusqu’à 2030. La d’activité du groupe Saint-Gobain est le se- élevé. Son taux d’innovation équivaut à importés par différents acteurs de la fi-
problématique n’est pas la systématisation cond œuvre et la finition, particulièrement 25%. En d’autres termes, 1 produit sur 4 lière, du fait du manque de réglementation
des ventes, mais l’élévation du niveau de l’enveloppe du bâtiment: revêtement inté- de la gamme n’y figurait pas 5 ans plus tôt. et de normes spécifiques au Maroc.
connaissance technique chez l’applicateur rieur et extérieur, vitrage, isolation, étan- En 2017, le groupe a réalisé 40,8 milliards Pour gagner en autonomie, le manage-
des mortiers», explique Maha Hmeid, DG chéité. Les activités du groupe agglomèrent d’euros de chiffre d’affaires, avec plus de ment annonce, pour 2019, d’autres inves-
de Saint-Gobain Weber Maroc. tous les corps d’état. Ce qui lui vaut de ne 179.000 collaborateurs dans 74 pays. tissements qui visent à améliorer sa ligne
La filiale Weber est spécialisée dans le pas avoir de concurrent direct, mais plutôt Saint-Gobain Weber Maroc reven- de production et étendre sa gamme. o
mortier industriel, c’est-à-dire du revête- des concurrents spécialisés. Sa longévité dique le leadership du marché des mor-
ment de façade gris ou teinté dans la masse s’explique par la forte synergie entre ses tiers pour façade. Plus de 70% de sa M.Ko.

Le turc Yapi Merkezi fait valoir ses standards


n Le groupe turc s’adapte à la jonction entre les lignes 1 et 2 du tramway viaducs. Autre valeur ajoutée: le groupe
(celle des boulevards Anoual, Abdelmou- a ouvert un département spécialisé dédié Repères
taille des projets au Maroc men et Ibn Tachfine à Casablanca). L’opé- à l’assistance des Etats dans le montage
rateur n’avait que 7 jours pour réaliser des financier de projets de développement Tram: 21 km réalisés sur la ligne
1 plus 16,3 sur la ligne 2 (37,3 km
n Ses chantiers, des écoles de branchements équivalant à 1 mois de tra- d’infrastructures. Les principaux clients
de voies)
vail. Ces atouts permettent au groupe de au Maroc sont Casa Transport et l’ONCF.
formation pratique décrocher des marchés dans un contexte En 2017, la filiale marocaine a réalisé 40 1.000 hommes/jour déployés

L’ INAUGURATION du TGV Tan-


de forte concurrence locale.
Jusqu’à présent, les références de Yapi
millions d’euros de chiffre d’affaires (en-
viron 430 millions de DH). D’ici fin 2018,
pour les travaux de la ligne 2 du
tram de Casablanca
ger-Casablanca est le cadre idéal pour rap- Merkezi au Maroc se limitent à la plate- le management table sur le même chiffre
peler que le turc a raté l’important marché 140.000 m3 de béton coulé
forme de tram de Casablanca (ligne 1 et d’affaires. Les prévisions pour 2019, tri-
de la construction des gares de nouvelle (ligne 2)
2) et la rénovation du tunnel ferroviaire butaires de marchés à prendre (lignes 3 et
génération de l’ONCF. «Le projet nous a entre la gare Rabat-Ville et Salé. Mais 4 du tramway notamment), sont autour de 40 millions d’euros de chiffre
beaucoup intéressés. Nous avons acheté le son périmètre d’expertise s’étend à la 30 millions d’euros (environ 330 millions d’affaires réalisé au Maroc, en
cahier des charges, mais n’avons pas sou- conception, les ouvrages d’art et de génie de DH). A l’échelle mondiale, l’activité a 2017
missionné parce qu’à l’époque nous étions civil, les travaux système, les caténaires, généré 1,35 milliard de dollars en 2017. 1,35 milliard de dollars de
vraiment trop chargés ailleurs», explique la réhabilitation et la signalisation de ni- Ses charges de structure étant assez éle- chiffre d’affaires réalisé à
Gökalp Kahraman, directeur général de veau 1 et 2 ou encore les projets C.E.T vées, il s’imposait de s’adapter à la taille l’échelle mondiale en 2017
Yapi Merkezi Maroc SARL. Plusieurs (construction, exploitation, transfert). Le des projets locaux, composés en grande
paramètres expliquent la compétitivité du groupe a plusieurs références parmi les- partie de petits marchés. Ainsi, le groupe 3.600 km de voies simples réali-
groupe turc. Sa force de frappe réside dans quelles la construction clés en main des a créé Yapi Merkezi Maroc SARL, une sées dans le cadre de 51 projets
la rapidité d’exécution, l’agilité/souplesse, gares de Médine, la Mecque et Djeddah filiale de droit marocain. ferroviaires
la maîtrise du volet études et ingénierie le long du projet de train à grande vitesse Sur la qualification des ressources hu-
ou encore la R&D… Ce qui lui permet de Haramain en Arabie Saoudite ou encore maines, les débuts avec la ligne 1 ont été des montées en compétences locales. Plus
maîtriser les coûts. Yapi Merkezi (le centre la construction d’autoroutes avec la réa- difficiles. Mais avec les formations, Yapi de 1.000 employés ont été déployés pour
de construction) revendique aussi la capa- lisation du tunnel sous le Bosphore (un Merkezi a su développer une expertise les travaux de voix ferrée de la ligne 2
cité à opérer avec un rendement important projet C.E.T de 1,2 milliard de dollars en métier auprès de ses salariés (ingénieurs, du tramway de Casablanca, dont environ
24h/24 en cas d’urgence. A l’été 2017, il a Turquie), ou encore la construction clés cadres, ouvriers). Les chantiers du groupe 160 Turcs (cadres, ingénieures et chefs
mobilisé ses équipes pour l’installation de en main de centres commerciaux et d’en- turc sont des écoles de formation pratique d’équipes conducteurs de travaux). o
nouveaux appareils de voie à 3 points de sembles à usage de bureaux, des ponts et où s’opère un transfert de savoir-faire avec M.Ko.
Jeudi 22 Novembre 2018
VI

Bâtiment
Un millier de projets à l’actif de TGCC
n La plus grande flotte d’en- TGCC livrera bientôt le Terminal 1 ments multi-usages et multi-secteurs: rési- bale de 3 hectares à Libreville. En sep-
de l’aéroport Mohammed V. Le groupe dentiel, hôtelier, commercial, industriel tembre 2015, TGCC lance la construction
gins de construction au Maroc compte à son actif plusieurs projets de ou encore administratif. de deux hôtels: un 5 étoiles et un 3 étoiles
grande envergure dans le secteur indus- Le groupe emploie 8.500 salariés à à Abidjan (Côte d’Ivoire) pour le compte
triel et logistique, notamment le Centre travers le Royaume, dont plus d’un mil- de Mangalis Hotel Group. En 2018, le
n L’Afrique, relais de crois- logistique de la SNTL à Mohammedia et lier dans la maintenance, le montage, la groupe s’est lancé dans un nouveau pays
sance le Centre Soft Logistic à Casablanca, le conduite, la réparation du matériel. La en décrochant son premier marché au
bâtiment industriel AGC Industrial à Ke- maintenance de sa flotte de plus de 1.400 Sénégal. Pour financer ses opérations au
UN millier de projets réalisés ou en nitra, Siemens et Furukawa à Tanger ou
encore la station de dessalement de l’OCP
engins est assurée par plusieurs équipes
formées (mécaniciens, électriciens, gru-
Maroc et à l’international, le management
a conclu cette année un deal qui lui a per-
cours, 8.500 collaborateurs au Maroc et
à Jorf Lasfar. A ces projets de référence tiers, chargés de centrales de béton…). mis de dégager plus de 600 millions de
ailleurs, la plus grande flotte d’engins au
viennent s’ajouter d’autres projets structu- Le développement à l’international DH (cf. édition du 24 janvier 2018). En
Maroc… TGCC (Travaux généraux de
rants réalisés (comme la gare LGV de Ra- représente un des enjeux majeurs pour effet, un groupe d’investisseurs institu-
construction de Casablanca) multiplie les bat-Agdal) ou en cours de construction, l’expansion de l’entreprise. L’année 2014 tionnels est entré dans son capital à hau-
records. L’entreprise s’impose désormais tels que la nouvelle Tour BMCE, le CHU a été marquée par le lancement de sa fi- teur de 15%. Il s’agit du fonds Méditer-
en tant que leader national dans les tra- d’Agadir, ou encore les hôtels Noom et liale T2G au Gabon. Un premier marché rania Capital Partners III en tant que chef
vaux industriels, publics et du bâtiment. Palmeraie à Abidjan. a été signé avec la Société nationale de de file accompagné de Proparco, DEG et
Elle vient d’ailleurs de décrocher le Acteur global dans les travaux in- construction de logements sociaux gabo- South Suez.
marché de l’usine Faurecia, qui lui a été dustriels publics et du bâtiment, TGCC nais pour l’édification d’une 1re tranche Tour d’horizon des projets les plus
confié par Immorente. construit depuis plus de 25 ans des bâti- de 15 immeubles sur une superficie glo- emblématiques du groupe au Maroc.

n LGV: Rabat Agdal, la plus grande gare d’Afrique n Tour BMCE, la plus haute d’Afrique!
C’est le consortium
belgo-sino-marocain BE-
SIX/CRCC/TGCC qui a
remporté, en mai 2017,
l’appel d’offres pour la
construction de la tour
Mohammed VI à Rabat.
Ce futur édifice moderne,
situé dans la vallée du
Boureg-reg, d’une hauteur
de 250 mètres, est conçu
par l’architecte espagnol
Rafael De La Hoz et l’ar-
chitecte marocain Hakim
Benjelloun. Ce sera la
(Ph. Bziouat)
plus haute tour du conti-
• Groupement TGCC/Talbo/Inter Tridim nent africain. Le building
• TGCC mandataire du projet logera des bureaux et
• Montant des travaux: 670,6 millions de DH résidences sur plusieurs
• Architectes: Youssef Melehi / Maître d’ouvrage: ONCF (Ph. TGCC) dizaines d’étages
• Projet en TCE: Gros œuvres-étanchéité-charpente-lots techniques-lots architec- (Ph. TGCC)
turaux-façade n Stade de Tanger
• Surface couverte: 45.000 m²
• Couverture en charpente: 14.000 m²
• Début des travaux: Août 2016
• Durée: 24 mois
• Surfaces générales hors œuvres bâtiment voyageurs: 23.000 m²
• Surfaces générales hors œuvres sous-sol: 26.000 m²/ 640 places parking

n A Grand Théâtre, gros budget…


Le Grand Théâtre de Ca-
sablanca (CasArts) s’étend
sur une superficie globale
de 24.000 m². Il se situe
en plein cœur du quartier
historique de Casablanca,
dans
le prolongement de la
place Mohammed V.
TGCC prend en charge Situé à 10 km du centre-ville, le grand stade de Tanger a une capacité de 45.000 places
outre les gros œuvres, la (Ph. F. Al Nasser) et comprend une piste d’athlétisme et des gradins multicolores. La taille et l’envergure
charpente métallique, l’étanchéité et les prestations de finition. Le plus grand du projet ainsi que sa localisation ont constitué un challenge technique. Ils font de ce
théâtre du Maroc aura nécessité une enveloppe de 1,4 milliard de DH projet achevé un ouvrage-modèle Aziza EL AFFAS
Jeudi 22 Novembre 2018
VII

Bâtiment
Softgroup injecte 1,2 milliard de DH à Casablanca
«Nous ne nous qualifions pas comme
n C’est le 35e projet locatif promoteur immobilier. Nous sommes
en 33 ans de métier un constructeur-développeur et sommes
avant tout une société de services», pré-
cise Zhor Kabbaj, DG de Softgroup Im-
n «Nous sommes un construc- mobilier. Sur l’ensemble des projets, les
teur-développeur et avant tout équipes assurent les services de gestion et
d’entretien: la maintenance des bâtiments
une société de services» et le contrôle technique des infrastructures

S OFTGROUP multiplie les pro-


(électricité, plomberie, chauffage, clima-
tisation, espaces verts, réseaux informa-
jets dans le bâtiment industriel. Le tiques…), tri sélectif des déchets ou en-
choix opéré par la holding de la fa- core traitement des résidus industriels…
mille Kabbaj de développer le locatif Sur le segment de l’immobilier indus-
Softgroup multiplie les investissements dans le bâtiment à usage locatif. Sa dernière mise
est plus que «judicieux». Pour preuve, triel et logistique, le développeur a plu-
en chantier est Softpark, situé au cœur du quartier industriel de Sidi Bernoussi (Aïn
Softgroup Immobilier, la filiale du Sebaâ) (Ph. S.G.) sieurs réalisations à son actif: Soft Lo-
groupe multiplie les investissements gistics (90.000 m2 couverts, entièrement
dans le secteur. La dernière mise en plus de 300.000 m2 d’entrepôts exploi- merciale. Le groupe opère principalement occupés), Softfactory, un parc industriel
chantier est Softpark. Le parc indus- tés. En additionnant environ 200.000 dans quatre domaines d’activité: l’indus- et logistique situé dans le parc d’activi-
triel et logistique est bâti sur plus de m2 du dernier projet Softpark, l’entre- trie textile, du prêt-à-porter (Diamantine), tés d’Aïn Sebaâ. Le site est bâti sur une
13 hectares. Le projet est l’une des plus prise table sur les 500.000 m2 couverts de l’immobilier, de la distribution et la superficie globale de plus de 18.000 m2
(Ph. TGCC)
grandes plateformes locatives à usage à Aïn Sebaâ. logistique. Il compte plus de 3.500 col- et comprend 17 locaux couvrant une sur-
industriel au Maroc. Dans la zone de Softgroup Immobilier est présente sur laborateurs au Maroc et à l’étranger. Très face moyenne de 1.200 m2 chacun, dé-
Sidi Bernoussi (Aïn Sebaâ), le groupe 5 segments-clés de la location immobi- discret sur les chiffres, le management ne diés au stockage des PME et PMI, ainsi
en est à son 9e projet industriel et lo- lière: la location industrielle, logistique, la souhaite pas communiquer sur son chiffre que le FactoryPark.o
gistique. Le développeur y détient déjà location de bureaux, résidentielle et com- d’affaires. M.Ko.

Jeudi 22 Novembre 2018


VIII

BÂTIMENT
SGTM: Le couteau suisse des chantiers complexes
■ LGV, usines clés en main, avec une précision millimétrique (en uti-
lisant le GPS).
mobilité, ports, barrages… Autre domaine d’expertise du groupe,
la construction d’usines clés en main dont
■ 45 ouvrages d’art réalisés sur celle de PSA (Kénitra) ainsi que deux
usines de fabrication de jantes en alumi-
la trajectoire du TGV nium à Kénitra (le chinois Dicastal) et à

A VEC plus de 1.200 ouvriers et une


Tanger (le sud-coréen Hands). «Nous in-
vestissons beaucoup dans la construction
soixantaine d’ingénieurs mobilisés pour d’usines en charpente métallique», pour-
la LGV, la Société générale des travaux suit le management. L’usine du groupe à
du Maroc (SGTM) a érigé pas moins de Oued Cherrat est spécialisée dans ce type
5 gros viaducs et une quarantaines d’ou- de charpentes.
vrages d’art. SGTM fait partie des cham- A Casablanca, plusieurs ouvrages d’art
pions nationaux ayant pris part à ce chan- sont signés par le groupe. Livrés ou sur
tier d’envergure «Ce projet est une source le point de l’être, ces projets ont voca-
de fierté non seulement pour SGTM, mais Vue aérienne du «Nœud A» (situé en face du siège de l’OCP à Casablanca). Une dizaine
tion à faciliter la mobilité. C’est le cas du
de ponts, deux trémies, deux giratoires… le gigantesque chantier du «Noeud A» sur la
aussi pour l’ensemble des Marocains», «Noeud A». Cet enchevêtrement d’une di-
route d’El Jadida est stratégique pour la circulation à Casablanca. «Réaliser cet ouvrage
confie Ahmed Kabbaj, fondateur du sans interrompre la circulation est une véritable prouesse», fait valoir le patron de SGTM, zaine de routes et de ponts (devant le siège
Groupe, lors du lancement du TGV jeudi Ahmed Kabbaj (Ph. L’Economiste) de l’OCP) et son prolongement sur la route
15 novembre. Il a d’ailleurs pris part au d‘El Jadida (carrefours des préfectures et
voyage inaugural de la LGV à laquelle son Le viaduc El Hachef constitue l’une des Azbane) ainsi que les 2 trémies ont été
entreprise a contribué sur une longueur de pièces maîtresses du tracé de la LGV livrés au fur et à mesure. «C’est une véri-
60 km. Mais le viaduc d’El Hachef (3,5 avec ses 3,5 km de long. SGTM offre une table prouesse que de pouvoir mener les
km), l’un des plus longs d’Afrique, reste garantie constructeur de 100 ans! travaux sur le Nœud A sans interrompre la
l’une des réalisations majeures de cette (Ph. SGTM) circulation», fait valoir le fondateur. Pour
ligne. sa part, la trémie de Sidi Abderrahmane,
«Les entreprises marocaines ont prouvé inaugurée depuis quelques mois, a consi-
leur savoir-faire et leur maîtrise», soutient dérablement fluidifié la circulation sur la
Kabbaj, citant des entreprises concurrentes route d’Azemmour.
comme Sintram TGCC, Houar… ayant Le port charbonnier de Safi est un
pris part au projet. Plus de 90% des tra- autre chantier d’envergure nationale que le
vaux de génie civil ont été effectués par groupe mène depuis 2013. Ce port, dont le
des entreprises locales. Et il ne s’agit pas coût s’élève à 4 milliards de DH, sera des-
uniquement de travaux d’exécution. La plique le top management de SGTM. Des 260 caissons qui vont constituer la digue tiné au trafic du charbon et du phosphate et
conception et l’ingénierie sont également voiries et des espaces verts seront aména- principale du port. «Les fondations sont de ses dérivés. Le projet sera bientôt livré,
en grande partie marocaines. Deux ingé- gés à la place de ces anciens logements de achevées et l’on commence les remblais confie le top management de SGTM.
nieurs SGTM ont d’ailleurs conçu le via- fonction (relevant de l’ONCF). sur lesquels reposent les caissons», ex- Par ailleurs, d’autres ouvrages un peu
duc El Hachef (Yacine Yaâcoubi) et la gare Outre la LGV, le port Nador West Med plique Kabbaj, lui-même ingénieur Ponts partout au Maroc portent la signature du
Casa-Voyageurs (Mahmoud Boukour). est un autre méga-chantier en cours de réa- et Chaussées. Et ce n’est pas une mince groupe dont le grand théâtre de Rabat, la
Celle-ci est pratiquement finalisée. «Nous lisation. Ce projet en est aujourd’hui à mi- affaire! Chaque caisson, pesant plus de gare routière de Rabat, plusieurs barrages
en sommes aujourd’hui à la phase de dé- chemin. «Il sera livré dans 2 ans», annonce 8.600 tonnes (soit l’équivalent d’un bâti- au Maroc et en Afrique …❏
molition des bâtiments aux alentours», ex- Kabbaj. SGTM produit actuellement les ment de 6 étages), doit être placé en mer Aziza EL AFFAS

Jet Contractors parie sur la signature architecturale


TECHNOPOLIS, Siège Dell, Tech- 1,5 milliard de DH de chiffre d’affaires en la construction, va croissant dans la prise de
nopark, Gare de Casa Port, Grands Théâtres opérations dites de tout corps d’état durant commandes. Cette activité consiste à livrer
de Casablanca et Rabat, La Marina, Anfa les 5 dernières années. Le groupe a été en 5% les ouvrages clés-en-mains en s’articulant
Place.... Ce sont là autant de références so- mesure d’accompagner la dynamique d’ex- autour de 3 piliers: le BET (bureau d’études
lides qui portent la signature de Jet Contrac- pansion du Maroc en matière d’infrastruc- techniques), la cellule achats et le pilotage
Carnet de
27%
tors. tures, notamment dans le transport, telles opérationnel des chantiers. Or, le métier de
Introduite à la Bourse de Casablanca
en 2011, Jet Contractors devrait réaliser
qu’en attestent les réalisations d’ouvrages
ayant contribué à l’aventure de la première
commandes general contracting est d’autant plus straté-
gique, qu’il permet au groupe de se rappro-
un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,5 mil- LGV d’Afrique (Gares LGV de Tanger et (à janvier 2018) cher toujours plus du donneur d’ordre aux
liard de DH en 2018 (prévision), avec près Kenitra, Centre de maintenance du LGV 68% fins de dominer le cycle des encaissements
de 1.500 collaborateurs – une croissance de Tanger). Le groupe s’engage dorénavant et améliorer mécaniquement son BFR rela-
annuelle à deux chiffres avec un niveau dans le développement d’infrastructures tif. L’augmentation des volumes d’activité
de profitabilité opérationnelle normative économiques et sociales (Rabat American conjuguée au maintien de ses marges opé-
de l’ordre de 20%. Une dynamique qui School, Centre de formation Lalla Khadi- General Contracting rationnelles ainsi qu’une réduction dudit
s’explique par l’intégration progressive ja, colonies de vacances du ministère de la BFR ont pour effet mécanique d’amélio-
Enveloppes de bâtiments
de la chaîne de valeur de la construction Jeunesse et des Sports…). rer le cash-flow opérationnel. Outre le sa-
verticale, le bâtiment – et ce, tant en gene- L’exercice 2017 a enregistré un bond Structures et ouvrages voir-faire déployé en general contracting,
ral contracting qu’en manufacturing. Cette du chiffre d’affaires consolidé du groupe à métalliques l’entreprise est également dotée d’une pla-
Source: J.C.
vision stratégique initiée en 2012 a été pa- 1,24 milliard de DH en hausse de 17% par teforme de 7 hectares, dont 4,5 couverts,
rachevée en 2018 avec l’acquisition de la rapport à 2016. L’exercice 2018 est venu Comme en témoigne la structure du car- où les lots stratégiques employés pour les
société MCA, un partenaire historique qui confirmer cette dynamique de croissance net de commandes, le poids du general typologies de constructions sont usinés. ❏
a assuré pour le compte du groupe plus de rentable et génératrice de free cash-flows. contracting, soit le métier d’ensemblier de M.Ko.
Jeudi 22 Novembre 2018