Vous êtes sur la page 1sur 118

Royaume du Maroc

Ministère du Tourisme et de l’Artisanat

« Artisanat » : Quelle stratégie pour un


véritable essor du secteur ?

Rabat, le 06 Septembre 2005


SOMMAIRE

1 Un secteur au potentiel sous exploité

2 Notre ambition : une vision claire et volontariste

3 Un plan d’actions concret

4 Une organisation de travail efficace

5 Des objectifs chiffrés


1.1 Des priorités nationales claires

Bilan de l’emploi en milieu urbain et rural

Population sur le marché Population ayant 1 emploi


de l’emploi

2000* 10.691.000 9.323.000


2005* 11.233.000 9.960.000

Variation +542.000 +637.000


2000-2005
* Moyenne de 4 enquêtes

Moyenne des arrivées/an sur le Moyenne des créations


marché de l’emploi : 108.000 d’emplois/an : 127.000
1.1 Des priorités nationales claires

Bilan de l’emploi en milieu urbain

Population sur le marché Population ayant 1 emploi


de l’emploi

2000* 5.345.000 4.199.000


2005* 5.663.000 4.575.000

Variation +318.000 +376.000


2000-2005
* Moyenne de 4 enquêtes

Moyenne des arrivées/an sur le Moyenne des créations


marché de l’emploi : d’emplois/an :
64.000 75.000
1.1 Des priorités nationales claires

™ L’économie marocaine crée suffisamment d’emplois pour


absorber les nouveaux entrants sur le marché ;

™ Mais pas assez d’emplois pour absorber la population de


chômeurs ;

™ 2000-2005 : population de chômeurs : stable ( 1 à 1.1


Million ).
1.1 Des priorités nationales claires

™ Priorité du Gouvernement : créer suffisamment d’emplois pour


intégrer une partie des chômeurs dans une vie digne ;

ªRevenus => logement => fonder une famille => éduquer ses
enfants

™ Savoir hiérarchiser nos priorités : d’abord des mesures pour ceux


qui n’ont pas d’emploi avant les mesures pour ceux qui en ont.
1.1 Des priorités nationales claires

™ Un rôle nouveau pour l’administration/l’Etat : Passage

Une administration Une administration de


de gestion À
développement

Rôle : Traitement des problèmes et Rôle : Pousser à la mise en place


requêtes de programmes de développement
1.1 Des priorités nationales claires

™ Qu’est ce une « Administration de Développement »?:

Etat ( entraîneur ) Secteur privé ( joueurs )

z Choisit les axes de développement z Met en oeuvre les axes de développement

z Oriente, encadre et pousse les z Assure la création d’emplois


acteurs privés
1.2 Artisanat : une approche historique partielle

™ Rôle historique de l’administration de l’artisanat :

Principalement

Gestion des problèmes de l’artisan individuel, dans


l’exercice de son activité
1.2 Artisanat : une approche historique partielle

™ Peu d’importance accordée à la création d’emplois nouveaux dans


l’artisanat ;

™ Pas de mise en place de politique volontariste de croissance de


filières-produits … ;

™ … Exploitant la forte demande mondiale pour la civilisation/art/culture


marocaine.
1.2 Artisanat : une approche historique partielle

™ Développement historique spontané du secteur : 3 couples


produits/clients :

1. L’artisanat de « consommation » :

Produit/service Client

Artisanat à vocation
utilitaire : Marché
Ex :
Produit : jellaba pour femme rurale, national (100%)
ustensile en poterie pour la cuisine..
Service : coiffeur de quartier

CA* :
3 mds DH

* Estimations du Ministère de l’Artisanat, artisanat de production à vocation utilitaire seulement


1.2 Artisanat : une approche historique partielle

™ Développement historique spontané du secteur : 3 couples


produits/clients :

2. L’artisanat culturel vendu aux nationaux et aux touristes

Produit Clients

Artisanat de production à fort


contenu culturel :
Ex : lampe en fer forgé pour décoration
83%
Marché CA* :
national 8,3 mds
DH
CA* :
10 mds DH
CA* :
Touristes 17% 1,7 mds
étrangers DH
* Estimations du Ministère de l’Artisanat
1.2 Artisanat : une approche historique partielle

™ Développement historique spontané du secteur : 3 couples


produits/clients :

3. L’artisanat culturel destiné à l’export :

Produit/service Clients

Artisanat à fort contenu culturel


Marchés
destiné à l’export :
d’export (100%)
Ex de service : sculpture bâtiment

CA*CA*: :
30,7
mdsmds
DHDH

* Estimations du Ministère de l’Artisanat, artisanat de production seulement


1.3 Et pourtant, notre pays a un atout exceptionnel

™ Une demande croissante pour l’art de vivre, le patrimoine culturel et


artisanal, la décoration d’intérieur et la mode du Royaume du Maroc ;

ª A travers une forte présence dans les médias internationaux (T.V,


magazines, cinéma….).

™ Cette forte demande se manifeste auprès de 2 cibles de clientèle au


moins :

Cible
Cible 11 :: international
international Cible
Cible 22 :: National
National

™
™ Clientèle
Clientèle des
des grandes
grandes villes
villes ™
™ Clientèle
Clientèle des
des très
très grandes
grandes
urbaines
urbaines des
des pays
pays étrangers
étrangers agglomérations
agglomérations urbaines
urbaines
voisins
voisins nationales
nationales

(proximité
(proximité culturelle
culturelle et
et notoriété
notoriété Ménages
Ménages àà pouvoir
pouvoir d’achat
d’achat
du
du Maroc)
Maroc) élevé
élevé
1.3 Et pourtant, notre pays a un atout exceptionnel

™ Fort potentiel de production et de vente pour l’artisanat d’art et de


production , à contenu culturel ;
=
Produits véhiculant notre culture, civilisation, histoire.

™ C’est une demande supplémentaire / existant ;

Maximiser
Maximiser les
les ventes
ventes vers
vers les
les Clients
Clients Capter
Capter un
un nouveau
nouveau segment
segment de
de clientèle
clientèle
européens
européens :: Touristes
Touristes ++ Export
Export nationale
nationale :: urbaine
urbaine et
et sophistiquée
sophistiquée

™ De surcroît, cette demande concerne des produits différenciés = plus difficiles


à concurrencer et à s’approprier par d’autres pays ;

™ Car l’acheteur est plus sophistiqué, et recherche le contenu culturel


authentique.
1.3 Et pourtant, notre pays a un atout exceptionnel

™ Cette clientèle potentielle n’est pas approvisionnée car :

ªA chaque catégorie de cette clientèle son réseau de distribution approprié ;

ª Jusque là, ces canaux n’ont pas été pénétrés, travaillés, développés ;

ª Et les acteurs de production ne se sont pas organisés, structurés,


développés pour s’adapter à ces canaux.
1.4 Des outils de l’Etat insuffisamment coordonnés

Acteurs publics institutionnels Organes professionnels


• Le Ministère de l’Artisanat et de l’Economie • Les Chambres d’Artisanat (24) et leur
Sociale Fédération

• La Maison de l’Artisan
• Les associations professionnelles

™Des missions qui se chevauchent au lieu de se compléter


ª ex : En matière de Promotion Commerciale, la MDA et le ministère présentent
des redondances au niveau des actions menées et des textes de référence
respectifs

™Des ressources humaines limitées


1.4 Des outils de l’Etat insuffisamment coordonnés

™ Absence de clarté des objectifs à atteindre, de la répartition des


rôles entre les intervenants ;

™ Insuffisance de coordination et de concentration sur les


priorités;

™ Des budgets modestes (Ministère : 19 M pour l’investissement, MDA


: 23 M Dhs) et non priorisés.

Dispersion des efforts et des budgets


SOMMAIRE

1 Un secteur au potentiel sous exploité

2 Notre ambition : une vision claire et volontariste

3 Un plan d’actions concret

4 Une organisation de travail efficace

5 Des objectifs chiffrés


2. 1 Comment réaliser l’objectif prioritaire ?

™ Priorité de la politique volontariste de l’Etat = faire créer des


emplois additionnels

2 politiques parallèles
1.
1. Emergence
Emergence d’acteurs
d’acteurs de
de référence
référence 2.
2. Mono-artisans
Mono-artisans urbains
urbains et
et ruraux
ruraux

™
™ Créer
Créer des
des acteurs
acteurs nouveaux
nouveaux ™
™ Augmenter
Augmenter la la demande
demande dede
ou
ou faire
faire grandir
grandir certains
certains produits
produits artisanaux
artisanaux qui
qui leur
leur
acteurs-
acteurs- producteurs,
producteurs, capables
capables est
est adressée
adressée
de
de produire
produire en
en volume.
volume.
™
™ Elever
Elever leurs
leurs revenus
revenus et
et leurs
leurs
niveaux
niveaux de
de vie
vie
2.1 Comment réaliser l’objectif prioritaire ?
1. Emergence d’acteurs-producteurs de référence
( entreprises artisanales )

™ Une demande (clients et produits) clairement identifiée.

Demande
Demande potentielle
potentielle

™
™ Produit
Produit ™™ Clientèle
Clientèle
Moderne
Moderne et
et sophistiquée,
sophistiquée, vivant
vivant dans
dans
Artisanat
Artisanat àà fort
fort contenu
contenu culturel
culturel les
les grandes
grandes agglomérations
agglomérations

Maroc
Maroc Europe
Europe
2.1 Comment réaliser l’objectif prioritaire ?

1. Emergence d’acteurs-producteurs de référence

™ Créer emplois additionnels Générer du Chiffre


d’ affaires supplémentaire

™ Pour atteindre cet objectif:

Choix à faire

Clientèle
Clientèle Produits
Produits Producteurs
Producteurs

™Choisir
™Choisir les
les segments
segments àà la
la ™Choisir
™Choisir les
les produits
produits ™Choisir
™Choisir les
les producteurs
producteurs les
les
fois
fois faciles
faciles àà toucher
toucher et
et àà possibles
possibles àà produire
produire en
en plus
plus aptes
aptes àà produire
produire les
les
fort
fort potentiel
potentiel volume
volume important
important volumes
volumes souhaités
souhaités
2.2 Comment réaliser l’objectif prioritaire au plus vite ?
1. Emergence d’acteurs-producteurs de référence

™ Pour des résultats à court terme focaliser d’abord sur


certains réseaux de distribution :

1. Identifier les produits les plus demandés par les clients de


ces réseaux ;

2. Identifier les acteurs les plus à même de fournir ces


réseaux de façon fiable avec volumes élevés.
2.2 Comment réaliser l’objectif prioritaire au plus vite ?

Phase de démarrage : Emergence d’acteurs - producteurs d’envergure

™ Une approche contractuelle avec des objectifs chiffrés :

Contrat de Acteurs - producteurs


Etat croissance d’envergure

Incluant Réseaux de
distribution

Soutien à la production et
À la commercialisation Obligations de résultats
( production , CA, emplois…)
2.2 Comment réaliser l’objectif prioritaire au plus vite ?

Phase de démarrage : Emergence d’acteurs - producteurs d’envergure

™ Pourquoi inclure les réseaux de distribution dans le contrat


Etat/acteur-producteur ?

ª Permettre au designer du réseau de distribution d’influer sur le


produit marocain pour l’adapter au goût et tendances de sa
clientèle ;

ª Assurer les débouchés et pousser la vente des produits

ª ( Budget de publicité conjoint Etat/producteur/distributeur )


2.2 Comment réaliser l’objectif prioritaire au plus vite ?

Phase de démarrage : Emergence d’acteurs - producteurs d’envergure

™ Approche contractuelle Nécessaire

ª En phase de démarrage de la politique volontariste de l’Etat;

ª Permettre à l’Etat d’apprendre et de tester les réseaux;

ª Obtenir des résultats à court terme;

ª Donner l’exemple et montrer que c’est possible;

ª Contribuer à faire à construire, à faire évoluer des acteurs


marocains d’envergure ( taille et qualité ).
2.3 Comment exploiter durablement la demande ?

™ La demande des clients ciblés est très large et couvre


plusieurs gammes de produits

™ Avoir quelques opérateurs sous contrat avec l’Etat ne suffit pas


à satisfaire cette demande

™ Or les budgets et les ressources humaines limités ne


permettent pas de faire bénéficier tous les opérateurs de
contrats avec l’Etat ;

™ Parallèlement aux contrats, nécessité d’élargir le tissu


d’acteurs - producteurs ayant une taille suffisante.
2.3 Comment exploiter durablement la demande ?

1. Emergence d’acteurs-producteurs de référence

1.1
1.1 Phase
Phase de
de démarrage
démarrage :: Pousser
Pousser àà 1.2
1.2 Pérenniser
Pérenniser la
la demande
demande ::
l’émergence
l’émergence d’acteurs
d’acteurs d’envergure
d’envergure Elargissement
Elargissement du
du tissu
tissu de
de production
production

™
™ 10
10 àà 15
15 entreprises
entreprises d’envergure
d’envergure (taille,
(taille, + ™
™ 60
60 manufactures
manufactures (( PME
PME structurées
structurées ))
volume
volume production,
production, qualité
qualité ))
en même
temps ™
™ Approche
Approche :: encadrement
encadrement et
et appui
appui de
de
™
™ Contrat
Contrat avec
avec l’Etat
l’Etat l’Etat pour Ê
l’Etat pour Ê hausse production Â
hausse production Â Ê Ê
emplois
emplois

™
™ La
La preuve
preuve par
par l’exemple!!!!
l’exemple!!!! ™
™ Prestations
Prestations gratuites
gratuites offertes
offertes parpar Etat
Etat ::
aide
aide àà la
la production
production et
et àà la
la vente
vente
2.3 Comment exploiter durablement la demande

Elargissement du tissu de production

™ Objectif : obtenir à terme un nombre important de PME

ª Avec taille suffisante pour produire en volume

ª Avec un management qualifié : cadres de haut niveau


en marketing, en design ( capacité à créer et
renouveller des collections ) ;

™ Attention à ne pas renouveler l’erreur du tapis berbère !

™ Appui et complicité permanente avec Etat (entraîneur).


2.4 Comment réussir notre politique ? : segmenter les actions

™ Politique volontariste de l’Etat : créer emplois rapidement et


efficacement

1. Emergence et développement d’un tissu de production fort et organisé

1.1
1.1 Acteurs
Acteurs d’envergure
d’envergure 1.2
1.2 Manufactures
Manufactures structurées
structurées (( PME
PME ))

™Mais ce n’est pas suffisant : Nécessité d’une politique ciblée


pour les autres acteurs du secteur

2. Mono-artisans
2.4 Comment réussir notre politique ? : segmenter les actions

2. Soutien au mono-artisan

™ Un plan d’actions ciblé, spécifique à chaque acteur

2.1
2.1 Mono-artisan
Mono-artisan urbain
urbain 2.2
2.2 Mono-artisan
Mono-artisan rural
rural

™ Objectifs :

1. D’abord, améliorer le chiffre d’affaires du mono-artisan ;

2. Et améliorer également ses conditions de vie.


2.4 Comment réussir notre politique ? : segmenter les actions

2. 1. Mono-artisan urbain

™Un ensemble de mesures d’accompagnement

Appui
Appui àà la
la production
production Appui
Appui àà la
la commercialisation
commercialisation

Promotion
Promotion

Financement
Financement Couverture
Couverture Sociale
Sociale
2.4 Comment réussir notre politique ? : segmenter les actions

2. 2 Mono-artisan rural

™Besoin principal : régularité du débouché commercial

™2 clientèles principales pour l’artisanat rural :

1.Le tourisme rural 2. La foire de proximité

Mesures

Inclusion des zones d’artisanat Allocation d’un budget aux chambres


dans des circuits de tourisme rural pour les programmes de foires
commerciales
2.5 Des mesures transversales

™ En + des mesures spécifiques par type d’acteur

™ Des mesures transversales à mettre en place pour


l’ensemble
2.5 Des mesures de support transversales

1.
1. Promotion
Promotion 2.
2. Labellisation
Labellisation

™
™ Publicité
Publicité institutionnelle
institutionnelle
™
™ Court
Court terme
terme :: mise
mise en
en place
place
™
™ Adossement
Adossement àà la
la promotion
promotion d’un
d’un label
label national
national phare
phare
du
du secteur
secteur du
du tourisme
tourisme +
™
™ Moyen
Moyen long
long terme
terme ::
™
™ Politique
Politique de
de promotion
promotion déclinaison
déclinaison du
du label
label phare
phare par
par
d’un
d’un label
label phare
phare filières
filières clefs/métiers
clefs/métiers

3.
3. Formation
Formation

™
™ Mise
Mise àà niveau
niveau du
du système
système
existant
existant

™
™ Focus
Focus sur
sur la
la formation
formation par
par
apprentissage
apprentissage

™
™ Mise
Mise enen place
place d’un
d’un système
système de
de
certification
certification des
des artisans
artisans
SOMMAIRE

1 Un secteur au potentiel sous exploité

2 Notre ambition : une vision claire et volontariste

3 Un plan d’actions concret


4 Une méthode de travail efficace

5 Des objectifs chiffrés


3. Facteur clé de succès de la stratégie

™ Rappel de la priorité de la politique volontariste de l’Etat = faire


créer des emplois additionnels

™Une stratégie réussie = une stratégie segmentée

1.
1. Emergence
Emergence d’acteurs
d’acteurs de
de référence
référence 2.
2. Mono-artisan
Mono-artisan

1.1 Producteurs d’envergure 1.2 Manufactures 2.1 Urbain 2.2 Rural


structurées ( PME )

+
Mesures
Mesures transversales
transversales
SOMMAIRE

3 Un plan d’actions et des objectifs concrets:

3.1 Producteurs d’envergure : conquérir les réseaux modernes

3.2 PME structurées : pérenniser et accroître le potentiel de la demande

3.3 Mono-artisan urbain : développer son chiffre d’affaires

3. 4 Mono-artisan rural : améliorer sa commercialisation

3.5 Tous : mesures transverales


3.1 A la conquête de la demande des réseaux modernes de distribution

Potentiel = l’artisanat de production, à contenu culturel

Quelle
Quelle clientèle?
clientèle?

- Moderne, sophistiquée
- Des grandes villes
européennes et nationales

Quelle
Quelle distribution
distribution ?? Quel
Quel produit
produit ??

- Produit authentique,
- Réseaux modernes différencié
( avantage comparatif )

Nécessité de construire un tissu d’acteurs

Quels
Quels acteurs
acteurs ??

- Producteurs d’envergure
( volume élevé, qualité )
3.1 A la conquête de la demande des réseaux modernes de distribution

™ Phase de démarrage pour des résultats immédiats :

™ Focus sur certains réseaux seulement ( identification


de leur clientèle et des produits artisanaux répondant
à leurs besoins)

™ Emergence d’un nombre restreint d’acteurs, en contrat


avec l’Etat, capables de répondre à cette demande.

ª Donner l’exemple d’un modèle pilote gagnant

ª Apprendre progressivement à connaître ces réseaux et


les tester.
3.1 A la conquête de la demande des réseaux modernes de distribution

Quelles filières ?

™ Moyens limités  Commencer par le + facile

™ Priorisation des filières selon 2 critères


1. Potentiel de croissance ( CA, export, capacité de production ) ;
2. Présence d’acteurs structurés

™ Filières retenues :
Priorité
Priorité #
# 11 Priorité
Priorité #
# 22 Priorité
Priorité #
# 33
- Cadeau d’entreprise
- Ameublement
- Décoration - B2B /Internet
- Habillement/Accessoires
- Bijouterie - Bâtiment
- B2B Hôtellerie
- Agro-artisanat
3.1 A la conquête de la demande des réseaux modernes de distribution
+
Export

Maroc
Décoration
Tendance
Ameublement

B2B Hôtellerie
(CA, export)
Potentiel

Habill /
Bijoux
acces.

Agro-
artisanat

Cadeau
d’entrep.

Bâtiment

B2B Internet

-
- Faisabilité +
(Présence d’acteurs structurés naturels*, potentiel déjà en place à
exploiter avec peu d’efforts)
3.1 A la conquête de la demande des réseaux modernes de distribution

Projet pilote : Horizon 1 à 2 ans

™ 2 filière-test : décoration, bijouterie et ameublement

™ Création d’1 à 3 acteurs par filière

™ Nouveau type d’acteurs, en discontinuité avec l’existant :

ª Taille plus importante


ª Management qualifié
ª Orientation vers l’export
ª Business modèle adapté pour répondre à la
problématique de production
3.1 A la conquête de la demande des réseaux modernes de distribution
Emergence d’acteurs d’envergure : quel profil ?

™ Demande latente à l’export :

Goulot d’étranglement
= production
Marché Demande
Notoriété produit
export Accès distribution
offre
Ventes export

™ Modèle d’acteur préconisé : Spécialiste filière,intégré.

- Distribution : grossiste,
- Production ( en propre et en - Contrôle de la
actif dans distribution à
sous traitance ) Conception/Design
l’étranger (via partenariats)
3.1 A la conquête de la demande des réseaux modernes de distribution
Emergence d’acteurs d’envergure : quel profil ?

™ Le Business model cible « Spécialiste filière intégré »


permet d’assurer un contrôle effectif de la production =
facteur clef de succès pour conquérir ces réseaux;

ª Production en volume et qualité : conforme à la demande des


marchés ciblés;

ª Capacité de réaction rapide par rapport aux fluctuations de la


demande et à l’évolution des tendances des marchés.

™ Néanmoins, le processus d’émergence des acteurs


d’envergure est souple et n’impose pas aux
soumissionnaires de se conformer obligatoirement au
business model « Spécialiste filière intégré ».
3.1 A la conquête de la demande des réseaux modernes de distribution
Emergence d’acteurs d’envergure : quel processus ?

Objectif
Objectif::
RRépondre
épondre rapidement
rapidementààlala
demande
demandedes
desré seaux
réseaux
modernes
modernes

Moyen
Moyen::
Incitation
Incitationààlalacrcréation
éation
dd’acteurs
’acteurs producteurs
producteurs
dd’envergure
’envergure

DDémarche
émarche
Contrat
Contratprogramme
programme
Acteur /Etat
Acteur/Etat

Processus
Processusde de
ssélection
élection
Appel
Appeldd’offres
’offres pour
pour
ssélection
élection 10 à 15 acteurs
10 à 15 acteurs
3.1 A la conquête de la demande des réseaux modernes de distribution
Emergence d’acteurs d’envergure : Processus d’appel d’offres

™ Critères d’évaluation des candidats


Phase
Phase 11 :: Présélection
Présélection Phase
Phase 22 :: Sélection
Sélection finale
finale

™ Crédibilité
™ Crédibilité :: ™ Objectifs
™ Objectifs chiffrés
chiffrés ::
1.
1. Actionnariat
Actionnariat (( solidité
solidité financière,
financière,
expérience…)
expérience…) ;; 1.
1. Investissement
Investissement (( capacité
capacité de
de
production…)
production…) ;;
2.
2. Management
Management (( qualité
qualité et
et
expérience
expérience du
du top
top management
management
Agressivité
en
en production,
production, marketing
marketing et
et 2.
2. Production
Production (( volume
volume dede production
production
commercial
commercial ….)
….) ;; Cohérence propre,
propre, sous
sous traitance
traitance ))
Innovation
3.
3. Business
Business Model
Model proposé
proposé (( quelle
quelle
solution
solution pour
pour chaque
chaque maillon
maillon 3.
3. CA
CA (( dont
dont CA
CA export
export )) ;;
chaîne
chaîne de
de valeur
valeur :: design
design etet
innovation
innovation produit,
produit, créativité
créativité
marketing,
marketing, innovation
innovation outil outil et
et 4.
4. Emplois
Emplois (( cadres,
cadres, artisans
artisans )) ;;
m
m oo dd ee dd ee pp rr oo dd uu cc tt ii oo nn …
… ))
3.1 A la conquête de la demande des réseaux modernes de distribution

Emergence d’acteurs - producteurs d’envergure : Contrat programme

Contrat de Acteur - producteur


Etat
croissance d’envergure
Inclus
Réseaux de
distribution

Accord cadre : contrat Accord d’application : contrat


pluriannuel définissant les annuel correspondant à la
modalités de partenariat entre le convention marketing
Gouvernement et l’acteur- Acteur/Réseaux/Maison de
producteur l’Artisan
3.1 A la conquête de la demande des réseaux modernes de distribution

Emergence d’acteurs - producteurs d’envergure : Contrat programme

Engagements
Engagements
Engagements
Engagements acteur
acteur
Gouvernement
Gouvernement
1. Participation à l’effort de 1. Sur les objectifs chiffrés ( CA,
marketing et de vente à travers : production, emplois…)
Accord cadre
Le financement, par la Maison de
l’Artisan, d’une partie du plan 2. Moyens ( outil de production,
marketing pluriannuel. financiers, RH, marketing,
commercialisation ….)
Accord
d’application

Contrats
Contrats liant
liant Maison
Maison de
de l’Artisan/Acteur-Réseaux
l’Artisan/Acteur-Réseaux définissant
définissant le
le plan
plan
promotionnel
promotionnel dede l’année
l’année ::

ª
ª Publicité
Publicité conjointe
conjointe
ª
ª Animation
Animation réseau
réseau de
de vente
vente
ª
ª Relations
Relations Publiques
Publiques (( évènements,
évènements, relations
relations presse….
presse…. ))
ª
ª Prospection
Prospection réseau
réseau de
de vente
vente (( roadshows,
roadshows, éductours…
éductours… ))
ª
ª Participation
Participation aux
aux salons
salons et
et foires
foires (( professionnel,
professionnel, grand
grand public
public ….)
….)
3.1 A la conquête de la demande des réseaux modernes de distribution
Emergence d’acteurs-producteurs d’envergure : Objectifs chiffrés

Période
Période pilote
pilote :: 1-
1- 2
2 ans
ans 2015
2015

™ Filières
™ Filières test
test :: bijouterie
bijouterie et
et ™ Filières
™ Filières :: 55 àà 77 filières
filières
décoration
décoration prioritaires
prioritaires retenues
retenues

™ Nombre
™ Nombre d’acteurs
d’acteurs :: création
création ™ Nombre
™ Nombre d’acteurs
d’acteurs :: 10
10 àà 15
15
d’1
d’1 àà 33 acteurs/filière
acteurs/filière acteurs
acteurs au
au total
total

™ Taille
™ Taille cible
cible :: CA
CA visé
visé entre
entre 50
50 ™ Taille
™ Taille cible
cible :: CA
CA visé
visé entre
entre 200
200
et
et 100
100 MDH/acteur
MDH/acteur et
et 300
300 MDH
MDH /acteur
/acteur
SOMMAIRE

3 Un plan d’actions et des objectifs concrets:

3.1 Producteurs d’envergure: conquérir les réseaux modernes

3.2 PME structurées : pérenniser et accroître le potentiel de la demande

3.3 Mono-artisan urbain : développer son chiffre d’affaires

3.4 Mono-artisan rural : améliorer sa commercialisation

3.5 Tous : mesures transverales


3.2 Pérenniser le potentiel de la demande
™ Potentiel de demande très large ( en termes de clientèle et de types de
produits de cette clientèle );

™ Pour y répondre : Nécessité d’élargir le tissu d’acteurs-producteurs ayant


une taille suffisante.

Emergence d’acteurs-producteurs de référence

1.2
1.2 Pérenniser
Pérenniser la
la demande
demande ::
1.1
1.1 Phase
Phase de
de démarrage
démarrage :: Pousser
Pousser àà
Dynamisation
Dynamisation et
et élargissement
élargissement dudu
l’émergence
l’émergence d’acteurs
d’acteurs d’envergure
d’envergure
tissu
tissu de
de production
production

Assister et Inciter à la
développer les
PME création
existantes (60) d’autres PME
3.2 Pérenniser le potentiel de la demande

Etat des lieux des PME existantes

™ 60 PME recensées par le Ministère


™ CA moyen : 8,5 Mdh CA total PME : 510 Mdh
™ Part du CA destinée à l’export : 26%
™ Total emplois : 1600 emplois permanents
™ Tissu fragile et faible (CA total < CA export)
™ Fortes problématiques en matière de Gouvernance,
Management, Financement, Accès aux marchés cibles …

ª Nécessité d’aider ces PME à se développer


ª Nécessité d’élargir le tissu en incitant à la création d’autres PME
3.2 Pérenniser le potentiel de la demande
Développement d’un tissu de PME structuré

Pour atteindre ces objectifs, 2 pré-requis :


ªExistence d’une Vision et d’une volonté clairement affichée de
la mettre en œuvre (Pouvoirs Publics + Privé)
ªMise en place, par les Pouvoirs Publics, de services concrets
pour ces PME (sur le modèle ANPME)

™ Services gratuits ou subventionnés par l’Etat en matière de :


• Production
• Commercialisation
• Financement
™ Création, au sein du Ministère, d’une équipe dédiée à
l’accueil et à l’orientation des PME
3.2 Pérenniser le potentiel de la demande

Développement d’un tissu de PME structuré : Appui de l’Etat

Production
Production

1. Organiser le marché de certaines Matières Premières (ex :


Thuya, Argent) par :
ª Lancement d’appel d’offres pour la création de
grossistes / fournisseurs en matières premières ;
ª Coordination pour la constitution de GIE

2. Subventionner des expertises pointues des processus de


production des PME
ª y compris l’assistance à la mise en place d’un Contrôle
de Qualité
3.2 Pérenniser le potentiel de la demande
Développement d’un tissu de PME structuré : Appui de l’Etat

Production
Production

3. Assister les PME à traiter les problématiques d’emballage et de


logistique par :
ª
ª Expertises
Expertises techniques
techniques pointues
pointues subventionnées
subventionnées ;;
ª
ª Incitation
Incitation àà la
la création
création d’un
d’un acteur
acteur logistique
logistique intégré,
intégré, assurant
assurant
la
la Collecte,
Collecte, le
le Transport
Transport National,
National, l’emballage,
l’emballage, le
le fret
fret
aérien/maritime
aérien/maritime te
te le
le dispatching
dispatching dans
dans les
les marchés
marchés étrangers
étrangers
4. Faciliter
Faciliter l’accès
l’accès des
des entreprises
entreprises artisanales à la Formation
Continue
ª
ª Inciter
Inciter les
les entreprises
entreprises éligibles
éligibles aux
aux CSF
CSF de de l’OFPPT
l’OFPPT (Contrats
(Contrats
Spéciaux
Spéciaux dede Formation)
Formation) àà en
en bénéficier
bénéficier àà travers
travers lala sensibilisation
sensibilisation
et
et l’assistance
l’assistance dans
dans l’élaboration
l’élaboration des
des plans
plans dede formation
formation continue
continue
3.2 Pérenniser le potentiel de la demande
Développement d’un tissu de PME structuré : Appui de l’Etat

Commercialisation
Commercialisation

1. Appuyer les PME dans la prospection de réseaux de vente :


ª
ª Marchés
Marchés étrangers
étrangers :: Road-shows,
Road-shows, éductours,
éductours, mises
mises en
en relation,
relation,
salons
salons professionnels
professionnels
ª
ª Marché National :: Aide
Marché National Aide au
au référencement
référencement de
de ces
ces PME
PME auprès
auprès de
de la
la
distribution
distribution moderne
moderne (organisation
(organisation de
de rencontres..)
rencontres..)

2.
2. Appuyer
Appuyer les
les PME
PME dans
dans la
la connaissance
connaissance des
des marchés
marchés ::
ª
ª Réalisation
Réalisation par
par la
la Maison
Maison de
de l’Artisan
l’Artisan d’études
d’études de
de marché
marché (par
(par filière,
filière,
par
par pays,
pays, par
par réseau
réseau de
de distribution..)
distribution..) mises
mises àà la
la disposition
disposition des
des PME
PME
ª
ª Aiguillage
Aiguillage des
des PME
PME en
en matière
matière de
de réseaux
réseaux de
de distribution..
distribution..

3.
3. Subventionner
Subventionner l’élaboration de plans
plans marketing
marketing par
par les
les PME
PME
3.2 Pérenniser le potentiel de la demande
Développement d’un tissu de PME structuré : Appui de l’Etat

Financement
Financement

1. Pour les PME existantes :


ª Création d’une cellule d’intermédiation entre les PME et
les banques de la place pour assister les PME dans
leurs demandes de crédits bancaires :
ƒ accompagnement dans l’élaboration des Business
Plan , les négociations…

2. Pour les entreprises à créer :


ª Incitation à la création d’un fonds de capital risque
ƒ Apport de fonds propres aux entrepreneurs ayant
une culture de la transparence financière
3.2 Pérenniser le potentiel de la demande
Développement d’un tissu de PME structuré : Appui de l’Etat

Communication
Communication

1. La stratégie de communication de la Maison de l’Artisan


profitera fortement aux PME (communication institutionnelle /
Label National, Relations Publiques, adossement à la promotion du
secteur du tourisme)..

2. … Mais,
Mais, les les PME
PME ne bénéficieront
bénéficieront pas
pas de
de communication
communication
conjointe, contrairement aux producteurs d’envergure sous-contrat
avec l’État.
3.2 Pérenniser le potentiel de la demande

Développer un tissu de PME structurées


=
Éviter les erreurs du « Tapis Berbère »

™ Le
™ Le déclin
déclin du
du Tapis
Tapis Berbère
Berbère marocain
marocain est
est principalement
principalement dû
dû àà son
son
non
non -- renouvellement
renouvellement ::
ª Faute
ª Faute d’acteurs
d’acteurs structurés
structurés capables
capables de
de gérer
gérer les
les
«« cycles
cycles produits
produits »» :: pas
pas d’innovation,
d’innovation, faible
faible
investissement
investissement dans
dans la
la production,
production, faible
faible connaissance
connaissance des
des
marchés,
marchés, stratégie
stratégie de
de commercialisation
commercialisation limitée..
limitée..
ª Faute
ª Faute d’une
d’une intervention
intervention de
de l’État
l’État pour
pour
•• Détecter
Détecter et
et amplifier
amplifier les
les opportunités
opportunités de
de croissance
croissance
•• Faire
Faire émerger
émerger les
les acteurs
acteurs àà fort
fort potentiel
potentiel et
et les
les soutenir
soutenir
3.2 Pérenniser le potentiel de la demande
Développement d’un tissu de PME structuré : objectifs chiffrés

Aujourd’hui
Aujourd’hui 2015
2015

™ 60
™ 60 PME
PME (( manufactures
manufactures artisanales
artisanales )) ™ 200
™ 200 àà 300
300 PME
PME

™ CA
™ CA moyen/PME
moyen/PME :: 8,5
8,5 Mdh
Mdh ™ CA
™ CA moyen/PME
moyen/PME :: 15
15 àà 20
20 Mdh
Mdh

™ CA
™ CA total
total :: 510
510 M
M DH
DH ™ CA
™ CA total
total :: 44 àà 55 Milliards
Milliards DH
DH

™ Export
™ Export :: 26%
26% ™ Export
™ Export :: 50%
50%

™ Emplois
™ Emplois :: 1600
1600 emplois
emplois ™ Emplois
™ Emplois :: 5600
5600 àà 7000
7000
permanents
permanents emplois
emplois permanents
permanents
SOMMAIRE

3 Un plan d’actions et des objectifs concrets:

3.1 Producteurs d’envergure: conquérir les réseaux modernes

3.2 PME structurées : pérenniser et accroître le potentiel de la demande

3.3 Mono-artisan urbain : développer son chiffre d’affaires

3.4 Mono-artisan rural : améliorer sa commercialisation

3.5 Tous : mesures transverales


3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine

Potentiel = l’artisanat de production à contenu culturel

Quel
Quel marché,
marché,
quelle
quelle clientèle?
clientèle?
- Marché : Maroc
- 2 clientèles :
- Touriste ( marocain/étranger )
- Clientèle urbaine locale
™ Objectif # 1 :

ª Développer le chiffre d’affaires du mono-artisan et de la


micro-entreprise urbaine

™ Objectif # 2 :

ª Améliorer les conditions de travail


3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine

™ Objectif prioritaire : Développer le chiffre d’affaires

ªNécessité d’agir sur la distribution et la vente du produit


pour augmenter la demande adressée au mono artisan urbain
ƒ Ê volume vendu + Ê prix de vente

™ Objectif # 2 : Améliorer les conditions de travail

Financement Accompagnement Couverture Sociale


dans la production
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine

™ Objectif prioritaire :
Développer le chiffre d’affaires

Accroître le trafic dans le circuit de


vente existant

Augmenter la surface de contact du


mono-artisan avec les clients

Faciliter la transaction d’achat

Promouvoir
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine

Accroître le trafic dans le circuit de vente existant

™ Revalorisation des espaces de vente existants dans


le circuit traditionnel (souks, bazars…)

1.
1. Déplacement
Déplacement des
des activités
activités polluantes
polluantes ou
ou bruyantes
bruyantes hors
hors des
des médinas;
médinas;

ª Plan
ª Plan d’actions
d’actions 05/06
05/06 :: déplacement
déplacement dinanderie
dinanderie et
et poterie
poterie àà Fès
Fès (( zones
zones
de
de Ben
Ben Jellik
Jellik et
et Ain
Ain Nokbi
Nokbi )) et Meknès (( zone
et àà Meknès zone de
de Rmika
Rmika ))

2.
2. Réhabilitation
Réhabilitation des
des foundouks
foundouks // villages
villages d’artisanat
d’artisanat et
et réorientation
réorientation de
de leur
leur
activité
activité vers
vers la
la finition
finition vente
vente

ª
ª Marrakech,
Marrakech, Rabat,
Rabat, Fès
Fès

3.
3. Mise
Mise en
en place
place d’un
d’un management
management moderne
moderne pour
pour la
la gestion
gestion des
des villages
villages
d’artisans
d’artisans
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine

Augmenter la surface de contact avec les clients

™ Création de nouveaux espaces de vente (innovants)


1.
1. Stations
Stations du
du plan
plan Azur
Azur et
et destinations
destinations culturelles
culturelles phares
phares :: création
création
de
de villages
villages d’artisans
d’artisans exploités
exploités par
par des
des privés
privés
ª
ª Ensembles
Ensembles constitués
constitués d’espaces
d’espaces de
de finition
finition (( activités
activités légères
légères non
non
polluantes)
polluantes) et
et de
de vente
vente
ª
ª Avec
Avec des
des modules
modules d’animation
d’animation :: exposition
exposition thématique,
thématique, atelier
atelier
d’initiation/apprentissage
d’initiation/apprentissage

ª Plan
ª Plan d’actions
d’actions 2005/2006
2005/2006 :: Station
Station Saidia
Saidia
•• Affiner
Affiner conjointement
conjointement avec
avec l’aménageur
l’aménageur :: concept;
concept; Business
Business Plan
Plan
(rentabilité
(rentabilité du
du projet);
projet); partenariat
partenariat Etat/
Etat/ investisseur
investisseur exploitant.
exploitant.
•• Identifier
Identifier et
et approcher
approcher les
les investisseurs
investisseurs potentiels.
potentiels.
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine

Augmenter la surface de contact avec les clients

™ Création de nouveaux espaces de vente innovants


2.
2. Destinations
Destinations culturelles
culturelles :: création
création

ª D’espaces
ª D’espaces d’artisanat
d’artisanat :: ateliers
ateliers de
de «« finition
finition -- vente
vente -- animation
animation »»
dans
dans des
des foundouks
foundouks ou
ou musées
musées dans
dans les
les médinas
médinas

ª D’économusées
ª D’économusées :: espaces
espaces intégrés,
intégrés, exploités
exploités par
par des
des privés,
privés,
permettant
permettant au
au touriste
touriste de
de visualiser
visualiser toute
toute la
la chaîne
chaîne de
de valeur
valeur (( du
du
traitement
traitement de
de la
la matière
matière première
première àà la
la commercialisation
commercialisation de
de produits
produits finis)
finis)

ª
ª ex
ex :: Moucharabieh
Moucharabieh àà Marrakech
Marrakech et
et àà Fès,
Fès, Tapis
Tapis àà Rabat
Rabat et
et àà Fès,
Fès, Zellige
Zellige àà Fès,
Fès,
Tissage
Tissage àà Tanger,
Tanger, Tapis
Tapis rural
rural àà Ouarzazate
Ouarzazate

ª
ª Plan
Plan d’actions
d’actions 2005
2005 /2006
/2006 :: Fès
Fès
•• Reconversion
Reconversion du
du foundouk
foundouk «« Chemmaine
Chemmaine »,
», notamment
notamment en
en espace
espace
d’artisanat
d’artisanat (finition-vente-animation
(finition-vente-animation ).).
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine

Faciliter la transaction d’achat

™ Facilitation de l’acte d’achat dans les espaces de


vente
Incitation
Incitation àà la
la mise
mise en
en place
place de
de ::
ª
ª Moyens
Moyens de
de paiement
paiement modernes
modernes :: Terminaux
Terminaux de
de paiement
paiement électroniques
électroniques avec
avec
mécanisme
mécanisme de
de compensation
compensation de
de l’artisan
l’artisan vendeur
vendeur par
par la
la suite,
suite, guichets
guichets de
de retrait..
retrait..
ª
ª Services
Services spécialisés
spécialisés d’emballage
d’emballage pour
pour le
le transport
transport Grandes
Grandes Distances
Distances
(meubles,
(meubles, poterie..)
poterie..)
ª
ª Bureaux
Bureaux d’expédition
d’expédition // de
de poste
poste avec
avec garantie
garantie

ª Plan
ª Plan d’actions
d’actions 2005/2006
2005/2006 :: Définition
Définition du
du schéma
schéma logistique
logistique global
global et
et de
de
l’intervention
l’intervention de
de l’Etat
l’Etat pour
pour l’incitation
l’incitation àà la
la mise
mise en
en place
place de
de ces
ces prestations
prestations ::
-- Choix
Choix du
du ou
ou des
des partenaires
partenaires de
de l’Etat.
l’Etat.
-- Projet
Projet pilote
pilote àà Tanger
Tanger :: Mi
Mi 2006
2006
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine
Promouvoir la commercialisation

™ Allocation par la Maison de l’Artisan d’un budget aux


chambres pour des plans promotionnels régionaux :

ª
ª Organisation
Organisation de
de foires
foires de
de commercialisation
commercialisation régionales
régionales ;;
ª
ª Édition
Édition de
de supports
supports publipromotionnels
publipromotionnels
•• Promotion
Promotion des
des circuits
circuits artisanaux
artisanaux ;;
•• Edition
Edition de
de plaquettes
plaquettes mettant
mettant en
en valeur
valeur les
les espaces
espaces de
de vente
vente par
par
région
région (plaquettes
(plaquettes distribuées
distribuées dans
dans les
les hôtels,
hôtels, maisons
maisons d’hôte,
d’hôte, kiosques
kiosques
d’information…)
d’information…)
•• Ressources
Ressources budgétaires
budgétaires supplémentaires
supplémentaires via
via les
les CRT
CRT
ª
ª Étroite
Étroite collaboration
collaboration avec
avec le
le Tourisme
Tourisme au
au niveau
niveau local
local
•• Participation
Participation des
des Chambres
Chambres d’Artisanat
d’Artisanat aux
aux éductours
éductours dédiés
dédiés aux
aux
Tours
Tours Opérateurs
Opérateurs et
et programmés
programmés par
par les
les CRT
CRT
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine

™ Objectif # 2 :

Améliorer les conditions de travail

Financement Accompagnement Couverture Sociale


dans la production
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine

Financement

™ 22 segments
™ segments dans
dans cette
cette population
population nécessitant
nécessitant une
une évolution
évolution de
de l’offre
l’offre
bancaire
bancaire

1. L’artisan non bancarisable : 2. L’artisan potentiellement bancarisable :

- Artisan avec local -Entreprise artisanale de petite taille


- Activité à petit volume

Faire
Faire une
une offre
offre adaptée
adaptée àà chaque
chaque segment
segment
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine

Financement

Segment
Segment 11 :: l’artisan
l’artisan non
non bancarisable
bancarisable

™ Problématique
™ Problématique :: besoins
besoins supérieurs
supérieurs àà l’offre
l’offre de
de micro-crédit
micro-crédit solidaire
solidaire
actuel.
actuel.

Micro - crédit individuel :

1.
1. Elargir
Elargir le
le micro-crédit
micro-crédit :: passage
passage de de 5.
5. 000
000 prêts
prêts actifs
actifs
actuellement
actuellement àà 175
175 000
000 ** prêts
prêts actifs
actifs en
en 2007
2007 ;;

2.
2. Augmenter
Augmenter les
les encours
encours octroyés
octroyés àà 30.000
30.000 Dhs.
Dhs.
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine

Financement

Segment
Segment 22 :: l’artisan
l’artisan potentiellement
potentiellement bancarisable
bancarisable

™ Problématique:
™ Problématique: difficulté
difficulté d’accès
d’accès au
au crédit
crédit bancaire.
bancaire.

Adapter
Adapter le
le produit
produit àà la
la population:
population:

1.
1. Modifier
Modifier les
les procédures
procédures d’octroi
d’octroi de
de crédits
crédits bancaires;
bancaires;

2.
2. Et
Et rapprocher
rapprocher davantage
davantage la la banque
banque dede cette
cette clientèle,
clientèle, en
en
choisissant
choisissant une
une distribution
distribution adaptée.
adaptée.
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine

Financement

™ Segment
™ Segment 22 :: l’artisan
l’artisan potentiellement
potentiellement bancarisable
bancarisable

™ Apport
™ Apport du
du Ministère
Ministère == Conception
Conception conjointe
conjointe avec
avec les
les banques
banques de
de
nouveaux
nouveaux produits
produits de
de financement
financement adaptés.
adaptés.

ª Pour
ª Pour les
les besoins
besoins d’équipement
d’équipement et
et de
de fonctionnement
fonctionnement

1.
1. Simplification
Simplification des
des procédures
procédures ::

•• Suppression
Suppression des
des demandes
demandes de
de garantie
garantie personnelle
personnelle

•• Comptabilité
Comptabilité simplifiée
simplifiée (( état
état simplifié
simplifié Actif/Passif
Actif/Passif établi
établi avec
avec
l’aide
l’aide du
du banquier
banquier ).
).
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine
Financement

2.
2. Distribution
Distribution adaptée
adaptée :: Crédit
Crédit bancaire
bancaire «« intermédié
intermédié »»

™ Innovation
™ Innovation :: mise
mise enen place
place d’un
d’un circuit
circuit d’intermédiation
d’intermédiation == «« structures
structures
relais
relais »» entre
entre l’artisan
l’artisan et
et la
la banque.
banque.

•• Quelles
Quelles sont
sont ces
ces structures
structures relais
relais ?
? :: agences
agences bancaires
bancaires accessibles
accessibles
aux artisans (( Â
aux artisans  proximité
proximité avec
avec les
les artisans
artisans )) ++ Associations
Associations de
de
micro-crédit
micro-crédit ++ Réseaux
Réseaux d’agences
d’agences de
de transfert
transfert d’argent.
d’argent.

•• Leurs
Leurs missions
missions ::
ª Informer
ª Informer etet communiquer
communiquer sursur le
le produit
produit ;;
ª Assister
ª Assister àà la
la constitution
constitution de
de leurs
leurs dossiers
dossiers ;;
ª Assurer
ª Assurer lele suivi
suivi des
des paiements
paiements dudu crédit
crédit ;;
ª Faciliter
ª Faciliter le
le recouvrement.
recouvrement.
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine
Accompagnement de la Production

™ Infrastructures : aide à la création de zones de production


ª
ª Objectif
Objectif :: regrouper
regrouper les
les artisans
artisans et
et dégager
dégager les
les centres
centres urbains
urbains des
des activités
activités
polluantes
polluantes
ª
ª Apport
Apport du Ministère :: Définition
du Ministère Définition du
du concept;
concept; planification
planification des
des zones
zones àà créer
créer ;;
recherche
recherche des
des partenaires
partenaires financiers
financiers (( région,
région, fonds
fonds publics…..)
publics…..)

™ Organisation du marché des matières premières :


ª
ª Problème
Problème :: rareté
rareté // cherté
cherté de
de certaines
certaines matières
matières premières
premières (Thuya,
(Thuya, argent
argent ….)
….)
ª
ª Apport
Apport du Ministère :: Coordonner
du Ministère Coordonner
1.
1. Etude
Etude de
de la
la faisabilité
faisabilité de
de la
la création
création d’un
d’un grossiste
grossiste et
et définition
définition de
de
l’apport
l’apport financier
financier de
de l’Etat
l’Etat pour
pour un
un modèle
modèle rentable;
rentable;
2.
2. Et/ou
Et/ou mise
mise en
en place
place d’une
d’une véritable
véritable Bourse
Bourse de
de matières
matières premières
premières
™ Mise à disposition, auprès des mono-artisans, de collections
d’objets créées par des designers renommés et libres de droits
3.3 Mono-artisan urbain ou micro-entreprise urbaine

Couverture sociale

™ Produit obligatoire, adapté à la frange du secteur ayant les


revenus les plus modestes et réservé à cette catégorie

1.
1. Pr évoyance :
Prévoyance
ƒƒ Niveau
Niveau de
de cotisation
cotisation adapté
adapté aux
aux ressources
ressources financières
financières du
du mono-
mono-
artisan
artisan et
et inférieur
inférieur àà celui
celui de
de la
la CNSS
CNSS
ƒƒ Prestations
Prestations offertes
offertes :: Pension
Pension de
de retraite
retraite ;; Pension
Pension d’invalidité
d’invalidité ;;
Pension
Pension de
de décès.
décès.

2.
2. Couverture
Couverture Maladie :
ƒƒ Niveau
Niveau de
de cotisation
cotisation adapté,
adapté, inférieur
inférieur àà celui
celui de
de l’AMO.
l’AMO.
SOMMAIRE

3 Un plan d’actions et des objectifs concrets:

3.1 Producteurs d’envergure : conquérir les réseaux modernes

3.2 PME structurées : pérenniser et accroître le potentiel de la demande

3.3 Mono-artisan urbain : développer son chiffre d’affaires

3.4 Mono-artisan rural : améliorer sa commercialisation

3.5 Tous : mesures transverales


3.4 Mono-artisan rural : améliorer sa commercialisation

™Artisanat rural = artisanat de subsistance

ªL’artisan exerce cette activité à temps partiel, simultanément


avec d’autres activités.

™Besoin principal : régularité du débouché commercial

™2 clientèles principales pour l’artisanat rural :

1.Le tourisme rural 2. La clientèle locale de proximité


3.4 Mono-artisan rural : améliorer sa commercialisation
Clientèle du tourisme rural

™ Objectif commun Tourisme/Artisanat :


• Développer les zones défavorisées ( revenus, emplois )
™ Objectif du Tourisme : enrichir le produit touristique rural
™ Objectif de l’Artisanat : capter le maximum de touristes et accroître les ventes

™Tourisme Rural : Rappel du concept de « Pays d’Accueil Touristique » :

ª Zone géographique clairement définie


ª Curiosités naturelles, culturelles et humaines
ª Identité spécifique
ª Volonté des acteurs locaux de construire un PAT
ª Proximité d’une zone d’émission
ª Aménagements, infrastructures et animation touristique
ª Maison du pays
ª Charte de qualité et label du Pays
3.4 Mono-artisan rural : améliorer sa commercialisation
Clientèle du tourisme rural
™
™ 44 types
types d’actions
d’actions àà mener
mener ::

1. Réhabilitation des espaces artisanaux


ª
ª Meilleure
Meilleure ouverture
ouverture de
de l’édifice
l’édifice sur
sur l’extérieur,
l’extérieur, signalisation,
signalisation, information
information sur
sur
les
les métiers
métiers et
et les
les produits...
produits...

ª Plan
ª Plan d’action
d’action 05/06
05/06 :: réhabilitation
réhabilitation du
du village
village artisanal
artisanal de
de Chefchaouen
Chefchaouen

2. Création d’espaces de production et/ou vente (( avec


avec ateliers
ateliers
d’initiation
d’initiation )) pour
pour multiplier
multiplier les
les surfaces
surfaces de
de vente
vente aux
aux touristes
touristes

ª Plan
ª Plan d’action
d’action 05/06
05/06 ::

•• Création
Création d’espace
d’espace dédié
dédié àà la
la vente
vente et
et àà la
la démonstration
démonstration de
de la
la Poterie
Poterie
Féminine
Féminine àà Fran
Fran Ali
Ali :: en
en cours
cours

•• Création
Création de
de 22 villages
villages d’artisans
d’artisans (production
(production et
et vente)
vente) àà Bzou
Bzou et
et àà
Demnate
Demnate
3.4 Mono-artisan rural : améliorer sa commercialisation
Clientèle du tourisme rural

™
™ 44 types
types d’actions
d’actions àà mener
mener ::

3. Intégration des espaces artisanaux ( villages d’Artisans…) dans

les circuits touristiques

ª Plan
ª Plan d’actions
d’actions 2006
2006 :: intégration
intégration de
de l’ensemble
l’ensemble artisanal
artisanal de
de Chefchaouen,
Chefchaouen,

des
des espaces
espaces de
de poterie
poterie de
de Fran
Fran Ali
Ali et
et de
de tissage
tissage de
de Targha….
Targha….

4. Édition d’outils publi-promotionnels de l’Artisanat de la région

ª Plan
ª Plan d’actions
d’actions 2006
2006 :: Chefchaouen
Chefchaouen et
et Azilal
Azilal (( tissage
tissage de
de Bzou
Bzou et
et Targha,
Targha,

poterie
poterie de
de Demnate
Demnate et
et Fran
Fran Ali,
Ali, boissellerie
boissellerie de
de Tabant,
Tabant, armurerie
armurerie de
de Tisslit,
Tisslit, tapis
tapis

d’Azilal.,.)
d’Azilal.,.)
3.4 Mono-artisan rural : améliorer sa commercialisation

La clientèle locale de proximité peut être atteinte de 2


façons

1. Foires 2. Espaces de
commerciales rencontres
locales régulières avec
grossistes/clients
3.4 Mono-artisan rural : améliorer sa commercialisation
Clientèle locale de proximité

1. Foires commerciales locales


ª
ª Organisation
Organisation de
de foires
foires commerciales
commerciales par
par les
les Chambres
Chambres d’artisanat
d’artisanat :: Co-
Co-
programmation
programmation et
et co-financement
co-financement avec
avec la
la Maison
Maison de
de l’Artisan
l’Artisan ..

2. Espaces
Espaces de
de rencontres
rencontres régulières
régulières avec
avec grossistes
grossistes / clients
ª
ª Création
Création d’espaces
d’espaces de
de rencontres
rencontres régulières
régulières (ex
(ex lors
lors des
des «« marchés
marchés ruraux
ruraux
hebdomadaires)
hebdomadaires) entre
entre
ƒƒ Mono-artisans
Mono-artisans ruraux,
ruraux, regroupés
regroupés en
en coopératives
coopératives
ƒƒ Intermédiaires
Intermédiaires ou
ou Clients
Clients finaux
finaux
ƒƒ Ex
Ex :: BZOU
BZOU
ª Intérêt
ª Intérêt de
de lala coopérative
coopérative :: Mutualiser
Mutualiser l’achat
l’achat de
de matières
matières premières
premières ++
Renforcer
Renforcer le
le pouvoir
pouvoir de
de négociation
négociation avec
avec les
les intermédiaires
intermédiaires
ƒƒ d’où
d’où une
une augmentation
augmentation de
de la
la marge
marge au
au détriment
détriment de
de celle
celle de
de
l’intermédiation
l’intermédiation
SOMMAIRE

3 Un plan d’actions et des objectifs concrets:

3.1 Producteurs d’envergure : conquérir les réseaux modernes

3.2 PME structurées : pérenniser et accroître le potentiel de la demande

3.3 Mono-artisan urbain : développer son chiffre d’affaires

3.4 Mono-artisan rural : améliorer sa commercialisation

3.5 Tous : des mesures de support transversales


3.5 Des mesures de support transversales

2 thèmes majeurs de mesures transversales

1. Promotion 2. Formation

™ Objectif ™ Objectifs

• Stimuler la demande par • Fournir au secteur les


une visibilité accrue du compétences adéquates à son
produit sur les marchés plan de développement
cibles
• Fluidifier le marché de l’emploi
3.5 Des mesures de support transversales

1. Promotion

Adossement à
Comm.
Relations Salons la promotion du
institutionnelle Editions
Publiques professionnels secteur du
/Label National
Tourisme
3.5 Des mesures de support transversales
1. Promotion

1.
1. Communication
Communication institutionnelle
institutionnelle

™ Objectif :: bâtir
™ Objectif bâtir l’image
l’image de
de marque
marque dede l’artisanat
l’artisanat marocain
marocain et
et
l’ancrer
l’ancrer chez
chez le
le consommateurs
consommateurs final
final dans
dans les
les marchés
marchés cibles
cibles

ª Campagnes
ª Campagnes promotionnelles
promotionnelles ciblées
ciblées sur
sur les
les principaux
principaux marchés
marchés
(( export
export et
et national
national )) autour
autour d’un
d’un Label
Label National
National phare
phare de
de type
type
« Artisanat du Maroc »

Dans
Dans un
un 1er temps :: Label unique (car
1er temps (car rareté
rareté des
des ressources)
ressources) ,,
non
non sélectif,
sélectif, profitant
profitant àà tous
tous les
les acteurs
acteurs

Garant
Garant de
de l’authenticité
l’authenticité de
de l’artisanat
l’artisanat marocain
marocain
3.5 Des mesures de support transversales
1. Promotion

1.
1. Communication
Communication institutionnelle
institutionnelle

™ La
™ La maîtrise
maîtrise du
du risque
risque de
de non-qualité
non-qualité (risque
(risque pouvant
pouvant nuire
nuire au
au label)
label)
sera
sera opérée
opérée àà travers
travers des
des mécanismes
mécanismes de de contrôle
contrôle de
de lala qualité
qualité
effectuées
effectuées chez
chez les
les PME
PME (ex
(ex :: estampillage
estampillage pour
pour certains
certains produits..)
produits..)

™ Moyen
™ Moyen // Long
Long terme
terme :: déclinaison
déclinaison du
du label
label national
national pour
pour ::

ª Produits
ª Produits

ª Filières
ª Filières // régions
régions

ª Artisans
ª Artisans de
de haut
haut rang
rang
3.5 Des mesures de support transversales
1. Promotion

1.
1. Communication
Communication institutionnelle
institutionnelle

™ Le label national profitera à tous les acteurs du secteur ::

ª Producteurs
ª Producteurs d’envergure
d’envergure sous-contrat
sous-contrat avec
avec l’Etat
l’Etat :: Le
Le Label
Label
National
National s’adresse
s’adresse aux
aux consommateurs
consommateurs finaux,
finaux, complétant
complétant les les
efforts
efforts de
de co-marketing
co-marketing menés
menés avec
avec la
la MDA
MDA qui
qui visent
visent le
le réseau
réseau de
de
vente
vente

ª PME
ª PME :: le
le Label
Label National
National appuie
appuie leurs
leurs efforts
efforts de
de marketing
marketing en
en
s’adressant
s’adressant aux
aux consommateurs
consommateurs finaux
finaux

ª Mono-artisans
ª Mono-artisans :: le
le Label
Label National
National ancre
ancre le
le produit
produit marocain
marocain chez
chez le
le
touriste
touriste et
et chez
chez le
le consommateur
consommateur national
national
3.5 Des mesures de support transversales

1. Promotion

2.
2. Relations
Relations publiques
publiques (( évènements,
évènements, presse,
presse, prescripteurs….)
prescripteurs….)

™ Objectif
™ Objectif :: véhiculer,
véhiculer, sur
sur les
les marchés
marchés ciblés,
ciblés, l’image
l’image d’un
d’un artisanat
artisanat
marocain
marocain «« moderne
moderne etet authentique
authentique »,
», àà travers
travers ::

ª Presse
ª Presse :: voyages
voyages de
de presse,
presse, articles,
articles, reportages…
reportages…

ª Organisation
ª Organisation d’évènements
d’évènements spéciaux
spéciaux

ƒƒ ex
ex :: «« La
La semaine
semaine artisanale
artisanale »» dans
dans un
un réseau
réseau de
de distribution,
distribution,
évènement
évènement thématique
thématique par
par filière
filière par
par ex
ex …

3.5 Des mesures de support transversales
1. Promotion

3.
3. Editions
Editions

™ Objectif
™ Objectif institutionnel
institutionnel ::

ª Incitation
ª Incitation àà la
la création
création d’un
d’un magazine
magazine de
de l’artisanat
l’artisanat

ª Editions
ª Editions de
de brochures
brochures (( institutionnelles,
institutionnelles, brochures
brochures par
par filière,
filière,
brochures
brochures par
par région
région ….)
….)

™ Objectif
™ Objectif commercial
commercial :: aider
aider àà l’intégration
l’intégration des
des produits
produits artisanaux
artisanaux
dans
dans les
les projets
projets touristiques
touristiques

ª Edition
ª Edition d’un
d’un annuaire
annuaire des
des professionnels
professionnels de
de l’Artisanat
l’Artisanat
ª Edition
ª Edition d’un
d’un répertoire
répertoire national
national des
des matériaux
matériaux etet mobiliers
mobiliers
marocains.
marocains.
3.5 Des mesures de support transversales
1. Promotion

4.
4. Salons
Salons Professionnels
Professionnels

™ Promotion directe dans les salons professionnels et les


expos à l’étranger

™ Soutien aux salons marocains d’envergure en lien avec


l’Artisanat

™ Organisation ou soutien à l’organisation de salons phares


(ex : Salon Morrocan Modern Art)
3.5 Des mesures de support transversales
1. Promotion

5.
5. Adossement
Adossement àà la
la promotion
promotion du
du secteur
secteur du
du tourisme
tourisme

™ Intégration
™ Intégration du
du Label
Label National
National de
de l’artisanat
l’artisanat dans
dans la
la communication
communication
institutionnelle
institutionnelle du
du tourisme;
tourisme;

™ Participation
™ Participation au
au programme
programme annuel
annuel de
de Relations
Relations Publiques
Publiques du
du
département
département dudu tourisme
tourisme

•• Evénements,
Evénements, voyages
voyages de
de presse,
presse, reportages,
reportages, festivals
festivals sponsorisés
sponsorisés par
par
l’ONMT…
l’ONMT…
•• Ex
Ex :: participation
participation en
en Nov.
Nov. 2005
2005 au
au «« Caftan
Caftan du
du Maroc
Maroc »» àà Milan
Milan
•• Choix
Choix minutieux
minutieux des
des objets
objets artisanaux
artisanaux mis
mis en
en scène,
scène, des
des cadeaux
cadeaux
offerts
offerts aux
aux leaders
leaders d’opinions…
d’opinions…
3.5 Des mesures de support transversales

2. Formation

1. Mise à niveau du système de formation existant

1.1 Réforme du syst. de formation résidentielle


1.2 Redéfinition du syst. de formation par
apprentissage et développement en partenariat
avec les Chambres d’Artisanat

2. Mise en place d’un système de certification des


artisans
3.5 Des mesures de support transversales

2. Formation

1.
1. Mise
Mise àà niveau
niveau du
du système
système de
de formation
formation existant
existant

1.1
1.1 Réforme
Réforme du
du syst.
syst. de
de formation
formation résidentielle
résidentielle existant
existant
ª Évaluation
ª Évaluation du
du système
système existant
existant
•• 44
44 centres
centres dede formation,
formation, capacité
capacité de de 2790
2790 places,
places, 33
niveaux
niveaux :: spécialisation,
spécialisation, qualification
qualification et
et technicien
technicien
ª Nouvelle
ª Nouvelle approche
approche de
de planification
planification par
par région
région
•• Planification
Planification différenciée
différenciée par
par région,
région, en
en fonction
fonction des
des filières
filières
porteuses
porteuses pour
pour la
la région
région (pour
(pour lesquelles
lesquelles ilil existe
existe
localement
localement un
un marché,
marché, des
des matières
matières premières
premières )…
)…
ª Création
ª Création de
de nouveaux
nouveaux programmes
programmes
•• Objectif :: meilleure
Objectif meilleure adéquation
adéquation entre
entre le
le contenu
contenu des
des
programmes
programmes et
et la
la demande
demande du
du marché
marché
3.5 Des mesures de support transversales
2. Formation
3. Formation

1.
1. Mise
Mise àà niveau
niveau du
du système
système de
de formation
formation existant
existant
1.2
1.2 Développement
Développement de
de la
la formation
formation par
par apprentissage
apprentissage en
en partenariat
partenariat
avec
avec les
les Chambres
Chambres d’Artisanat
d’Artisanat
ª 2990
ª 2990 inscrits
inscrits en
en 2004-2005
2004-2005
ª
ª 80%
80% de
de la
la formation
formation se
se déroule
déroule chez
chez l’artisan
l’artisan ou
ou en
en entreprise
entreprise
ª Implication
ª Implication forte
forte des
des Chambres
Chambres d’Artisanat
d’Artisanat

ƒƒ 99 Conventions
Conventions entre
entre le
le Ministère
Ministère et
et les
les Chambres
Chambres
d’Artisanat
d’Artisanat :: Marrakech,
Marrakech, Tanger,
Tanger, Kenitra,
Kenitra, Oujda,
Oujda, Taza,
Taza, Laayoune,
Laayoune,
Ouarzazate
Ouarzazate …

ƒƒ Objectif
Objectif 2006
2006 :: généralisation
généralisation des
des conventions
conventions aux
aux 24
24
Chambres
Chambres d’Artisanat
d’Artisanat
3.5 Des mesures de support transversales

2. Formation

2.
2. Mise
Mise en
en place
place d’un
d’un système
système de
de certification
certification des
des artisans
artisans

ª Création d’un système reconnu de classement des


artisans
• Maître artisan; artisan; apprenti
• Enjeux :
• Fluidification de l’emploi des artisans par les PME :
meilleure adéquation entre la rémunération
proposée à l’artisan et son savoir-faire
• Facilitation du passage vers le secteur formel
SOMMAIRE

1 Un secteur au potentiel sous exploité

2 Notre ambition : une vision claire et volontariste

3 Un plan d’actions concret


4 Une méthode de travail efficace
5 Des objectifs chiffrés
SOMMAIRE

4 Une méthode de travail efficace :

4.1 Répartition optimisée des rôles entre acteurs institutionnels

4.2 Implication des associations professionnelles

4.3 Contrat-programme tripartite

4.4 Contractualisation Maison de l’Artisan / Chambres d’Artisanat

4.5 Création de l’Observatoire de l’Artisanat


4.1 Répartition optimisée des rôles entre les acteurs institutionnels

Organisation institutionnelle actuelle

Ministère
Ministèredu
du Chambres
Chambres
Tourisme,
Tourisme,dede d’Artisanat
d’Artisanat(24)
(24)
l’Artisanat
l’Artisanatet
etde
de et
etleur
leurfédération
fédération
l’Economie
l’EconomieSociale
Sociale

Maison
Maisonde de Office
Officedede
l’Artisan développement
développement
l’Artisan
de
delalacoopération
coopération
(ODCO)
(ODCO)

Répartition des rôles en fonction des spécificités de chacun


4.1 Répartition optimisée des rôles entre les intervenants

Répartition des rôles en fonction des spécificités de chacun


1. Ministère

Spécificités Rôle

L’
L’ Etat
Etat == ™ Conception,
™ Conception, mise
mise en
en place
place et
et évaluation
évaluation des
des
programmes
programmes de
de développement
développement du
du secteur
secteur
™
™ Stratège
Stratège ™
™ Elaboration
Elaboration de
de tableaux
tableaux de
de bord,
bord, de
de
statistiques
statistiques et
et diffusion
diffusion de
de l’information
l’information
™
™ oriente,
oriente, encadre
encadre et
et ™
™ Organisation
Organisation et
et structuration
structuration du
du secteur
secteur
pousse
pousse les
les acteurs
acteurs
™ // Acteurs
™ Acteurs :: développement
développement et
et mise
mise àà niveau
niveau du
du
privés
privés
tissu
tissu d’acteurs
d’acteurs du
du secteur
secteur (producteurs
(producteurs
d’envergure,
d’envergure, PME
PME structurées
structurées et
et mono-artisans)
mono-artisans)
™ // Produits
™ Produits :: Orientation
Orientation et
et développement
développement de
de
l’offre
l’offre de
de produits
produits de
de l’artisanat
l’artisanat
4.1 Répartition optimisée des rôles entre les intervenants

Répartition des rôles en fonction des spécificités de chacun


2. Maison de l’Artisan
Spécificités Rôle

™ Moyens
™ Moyens financiers
financiers ™
™ Pour
Pour l’entreprise
l’entreprise artisanale
artisanale :: Maison
Maison de
de l’Artisan
l’Artisan
et
et RH
RH limités
limités == Expert
Expert en
en Marketing
Marketing etet en
en Avant-vente
Avant-vente sur
sur les
les
►nécessité
►nécessité de de les
les marchés
marchés extérieurs
extérieurs et
et intérieur
intérieur moderne
moderne
focaliser
focaliser ª Marketing
ª Marketing stratégique,
stratégique, co-marketing
co-marketing
ª Communication
ª Communication etet Publicité
Publicité institutionnelle
institutionnelle
ª Promotion
ª Promotion Directe
Directe :: Salons,
Salons, Roadshows…
Roadshows…
™ Expérience
™ Expérience dans
dans la
la
ª Prospection
ª Prospection
coordination
coordination dede la
la
™
™ Pour
Pour le
le mono-artisan,
mono-artisan, la
la Maison
Maison de de l’Artisan
l’Artisan ==
participation
participation
ª
ª Foires régionales avec
Foires régionales avec les
les Chambres
Chambres (co-(co-
marocaine
marocaine auxaux
programmation
programmation et et co-financement)
co-financement)
Salons
Salons àà l’étranger
l’étranger
ª
ª Promotion
Promotion (Infrastructures,
(Infrastructures, lieux
lieux de
de vente…)
vente…)
4.1 Répartition optimisée des rôles entre les intervenants

Répartition des rôles en fonction des spécificités de chacun


3. Chambres d’Artisanat
Spécificités Rôle

™ Présence
™ Présence sur
sur le
le ™ Interface
™ Interface privilégiée
privilégiée des
des mono-artisans
mono-artisans
terrain
terrain et
et proximité
proximité ª
ª Identification
Identification des
des opérateurs
opérateurs et
et tenue
tenue des
des registres
registres
des
des artisans
artisans ª
ª Formation
Formation par
par apprentissage
apprentissage et
et formation
formation continue
continue
ª
ª Promotion Commerciale sur
Promotion Commerciale sur le
le marché
marché intérieur
intérieur
™ Préoccupations
™ Préoccupations
électorales
électorales
Ainsi
Ainsi que
que ::
ªª Services
Services d’
d’ appui
appui àà la
la gestion
gestion (centres
(centres de
de
™ Moyens
™ Moyens financiers
financiers
comptabilité..)
comptabilité..)
et
et humains
humains limités
limités
ª
ª Relais
Relais entre
entre les
les opérateurs
opérateurs et
et le
le Ministère
Ministère
ª
ª Représentation
Représentation des des opérateurs
opérateurs
4.1 Répartition optimisée des rôles entre les intervenants

Répartition des rôles en fonction des spécificités de chacun


4. Office de Développement
de la Coopération
Spécificités Contribution à la stratégie de l’Artisanat

™
™ Incitation
Incitation àà la
la création
création des
des
™ Moyens
™ Moyens financiers
financiers et
et RH
RH limités
limités coopératives
coopératives de de
►nécessité
►nécessité de
de ne
ne pas
pas se
se commercialisation,
commercialisation, en en particulier
particulier
disperser
disperser dans
dans plusieurs
plusieurs pour
pour les
les mono-artisans
mono-artisans ruraux
ruraux
missions
missions
™
™ Assistance
Assistance àà ces
ces coopératives
coopératives en
en
™ Connaissance
™ Connaissance approfondie
approfondie du
du matière
matière de
de gestion
gestion
monde
monde des
des coopératives
coopératives
™
™ Formation
Formation etet sensibilisation
sensibilisation au
au
profit
profit de
de ces
ces coopérateurs
coopérateurs
SOMMAIRE

4 Une méthode de travail efficace :

4.1 Répartition optimisée des rôles entre acteurs institutionnels

4.2 Implication des associations professionnelles

4.3 Contrat-programme tripartite

4.4 Contractualisation Maison de l’Artisan / Chambres d’Artisanat

4.5 Création de l’Observatoire de l’Artisanat


4.2 Implication des associations professionnelles

ª Plusieurs associations professionnelles existent dans le secteur


aujourd’hui…
• ANPETAM (Association Nationale des Producteurs Exportateurs de Tapis
Marocain), APEPA (Association des Producteurs Exportateurs de Produits
Artisanaux), Association Nationale des Potiers, Ordre National du Bâtiment
Traditionnel

ª …. Et ont une proximité certaine avec les PME productrices et/ou


exportatrices de l’Artisanat

™ Nécessité d’avoir 1 représentant de ces associations :


™ Partenaire à part entière du Gouvernement pour la réalisation
de la Vision
™ Représentant des PME du secteur
SOMMAIRE

4 Une méthode de travail efficace :

4.1 Répartition optimisée des rôles entre acteurs institutionnels

4.2 Implication des associations professionnelles

4.3 Contrat-programme tripartite

4.4 Contractualisation Maison de l’Artisan / Chambres d’Artisanat

4.5 Création de l’Observatoire de l’Artisanat


4.3 Contrat - programme tripartite pour la réalisation de la Vision

™ Contrat – Programme pour la réalisation de la Vision qui lie


ƒ Le Gouvernement
ƒ La Fédération des Chambres d’Artisanat
ƒ Le Représentant des Associations Professionnelles
™ …. Avec formalisation des engagements de l’Etat et des parties

Enjeux :
ª Pérenniser la Vision : Contrat entre l’Etat, les Chambres et les
Professionnels = garantir l’engagement de l’Etat dans la durée
ª Répartir précisément les rôles et responsabilités : les Chambres et
les Professionnels responsables de certaines réalisations
ª Fixer les grandes lignes du financement : budgets nécessaires et
évolution des ressources
ª Mobiliser les acteurs et leur insuffler une dynamique positive
(crédibilité, visibilité..)
SOMMAIRE

4 Une méthode de travail efficace :

4.1 Répartition optimisée des rôles entre acteurs institutionnels

4.2 Implication des associations professionnelles

4.3 Contrat-programme tripartite

4.4 Contractualisation Maison de l’Artisan / Chambres d’Artisanat

4.5 Création de l’Observatoire de l’Artisanat


4.4 Contractualisation entre la Maison de l’Artisan et les Chambres

™ Plans de promotion régionaux annuels programmés et financés


conjointement entre la Maison de l’Artisan et chacune des Chambres
d’Artisanat
ª Organisation de foires régionales
ª Publicité (outils publi-promotionnels pour les infrastructures, les
circuits de vente traditionnels)
ª Promotion régionale coordonnée avec le Tourisme (CRT..),
ex : éductours pour les TO
ª Encadrement de tournées d’acheteurs nationaux et
internationaux..

Budget 2006 : 5 M Dhs


SOMMAIRE

4 Une méthode de travail efficace :

4.1 Répartition optimisée des rôles entre acteurs institutionnels

4.2 Implication des associations professionnelles

4.3 Contrat-programme tripartite

4.4 Contractualisation Maison de l’Artisan / Chambres d’Artisanat

4.5 Création de l’Observatoire de l’Artisanat


4.5 Création de l’Observatoire de l’Artisanat

™ Objectifs de l’ Observatoire de l’Artisanat

ª Mieux connaître le secteur et structurer l’information le


concernant

ª Disposer de statistiques et d’indicateurs de suivi


permettant de
• Mieux définir les politiques publiques
• Evaluer l’impact de ces politiques
ª Aider l’entreprise artisanale à améliorer sa compétitivité via
• Informations fiables et régulières
• Analyses techniques et économiques du secteur
ª Fournir de la visibilité aux investisseurs potentiels
4.5 Création de l’Observatoire de l’Artisanat

™ Lancement de l’Observatoire de l’Artisanat en 2006

ª Etapes parcourues :

• Etude d’opportunité et conception globale en cours

• / Mise en œuvre : une partie du financement et de


l’appui technique obtenus de la part de l’Union
Européenne*
ª Prochaines étapes
• Finalisation
• Partenariat et Réseau

* : Programme d’Appui à l’Accord d’Association entre le Maroc et l’ UE


SOMMAIRE

1 Un secteur au potentiel sous exploité

2 Notre ambition : une vision claire et volontariste

3 Un plan d’actions concret

4 Une méthode de travail efficace

5 Des objectifs chiffrés


4.4 Objectifs Chiffrés

En 10 ans

™ Chiffre d’Affaires* x 2

™ Exportations formelles * x 10

™ + 4 mds Dhs de PIB supplémentaire

™ + 15 à 20 000 emplois formels et permanents

* : périmètre = artisanat de production à contenu culturel


4.4 Objectifs Chiffrés

2006 2015

CA 11,4 mds DH 22 à 24 mds DH

Exp. 0,7 mds DH 7 mds DH

PIB 6,4 mds DH 10,1 mds DH

Emplois formels 1 600* 15 à 20 000


(PME)

* : emplois formels dans les 50 premières PME du secteur