Vous êtes sur la page 1sur 3

16/05/2019 Place et ordre des pronoms conjoints

LA GRAMMAIRE DU FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE POUR ÉTUDIANTS


FINNOPHONES
Vous êtes ici :  Les pronoms »  Les pronoms personnels »  Place et ordre des pronoms personnels

316. Ordre des pronoms à l’impératif

1. Forme négative
L’ordre des mots dans la phrase impérative négative est exactement le même que
dans la phrase assertive :

Tu ne me le dis pas → Ne me le dis pas.


Tu ne l’y emmène pas → Ne l’y emmène pas.
Vous ne vous en débarrassez pas. → Ne vous en débarrassez pas.
Tu ne le lui rends pas. → Ne le lui rends pas
Nous ne leur en donnons pas trop. → Ne leur en donnons pas trop.
Vous n’y penserez plus. → N’y pensez plus.

2. Forme affirmative avec un seul pronom


Dans la phrase impérative affirmative, on fait l’inversion, autrement dit le pronom
se place après le verbe et est relié à celui-ci par un trait d’union (ceci ne concerne
cependant pas l’infinitif utilisé comme impératif, voir p. 463 §2) :

Tu le fais. → Fais-le.
Tu en prends encore ? → Prends-en encore !
Est-ce que vous l’attendez ? → Attendez-le !
Tu lui pardonnes ? → Pardonne-lui !

Les pronoms personnels et réfléchis me et te se mettent à la forme disjointe moi et


toi :

Vous me regardez. → Regardez-moi !


Tu te calmes. → Calme-toi !
Tu t’achètes une nouvelle voiture. → Achète-toi une nouvelle voiture !

3. Impératif à terminaison vocalique


Après les formes d’impératif en -e des verbes du 1er groupe et les formes va
(d’aller) et aie (d’avoir), on ajoute un s de liaison devant en et y :

Mange un biscuit ! → Manges-en un.


Pense au concert ! → Penses-y.
Va au marché ! → Vas-y.
Emporte de l’argent. → Aies-en toujours sur toi ! [forme rare]
Il n’y a pas que toi qui aimes le chocolat, laisses-en aux autres.

Remarque : normalement, la 2e personne de l’impératif n’a pas d’s, voir p. 362 §1.

4. Forme affirmative avec deux pronoms

research.jyu.fi/grfle/316.html 1/3
16/05/2019 Place et ordre des pronoms conjoints

Si le verbe a deux objets sous forme de pronoms, ces pronoms se placent égale-
ment derrière le verbe. Ils sont reliés au verbe et entre eux par un trait d’union,
selon un ordre particulier : après le verbe vient d’abord l’objet direct, puis vient
l’objet indirect (moi, lui, en, y, etc.) :

Dis-le-lui. Rends-le-nous. Donne-le-moi.


Montre-les-leur. Apporte-les-leur. [1]

Les pronoms y et en ne peuvent cependant pas se combiner aussi facilement avec


les autres pronoms :
a. Pronom y

Théoriquement, on peut appliquer la règle habituelle et combiner les pronoms


personnels COD avec le COI y, selon le même ordre que ci-dessus (COD + COI) :

Emmène-nous-y.
Apporte-les-y.
Amène-l’y.

Dans la pratique, ces formes sont plutôt rares. Quand le COD est me/le/te, on peut
dire qu’elles sont très peu usitées (bien qu’elles soient en principe parfaitement
grammaticales), car, en position finale, les groupes phoniques [-mi], [-ti], [-li]
résultant de la combinaison des deux pronoms évoquent une sorte particule
grammaticale insolite. Dans un cas de ce genre, on préfère dire par exemple
emmène-moi là-bas ! ou utiliser une interrogation : est-ce que tu pourrais m’y
emmener ? Dans la langue courante, on omet tout simplement y : Emmène-moi /
Amène-la.
Ceci est valable aussi pour le pluriel. Bien qu’une forme comme emmène-nous-y soit
nettement moins dérangeante pour l’oreille que emmène-m’y, on préfère dire
couramment et plus simplement emmène-nous (ou par exemple emmène-nous là-
bas). Un impératif tel que rendez-vous-y (se rendre qqpart) est pratiquement virtuel
(à l’oral on dira allez-y, et à l’écrit plutôt veuillez vous y rendre).
Avec un COD singulier me/le/te, on entend aussi utiliser comme variante des formes
comme emmène-moi-s-y (§5 ci-dessous).
b. Pronom en

Le pronom en peut être COD (prends-en) ou COI (parles-en). Quelle que soit sa
fonction, il se place en deuxième position :

Donne-m’en un peu.
Voici des livres. Choisissez-vous-en deux. Occupez-vous-en.
Prenez-vous-en autant que vous voulez ! Mais garde-nous-en un.

La forme VERBE-t’en est pratiquement inusitée. De même, la combinaison VERBE-lui-en


est peu usitée à cause de l’enchainement de voyelles inattendu. Le plus souvent, on
formule l’ordre avec d’autres moyens ou on répète le nom au lieu de le remplacer
par en : donne-lui un peu d’eau.

316. Ordre des pronoms à l’impéra f affirma f


COD COI
research.jyu.fi/grfle/316.html 2/3
16/05/2019 Place et ordre des pronoms conjoints

VERBE -le-, la-, -les- moi, toi, lui


nous, vous, leur
COD COI
-m’, -t’, -l’-
VERBE y
nous-, -vous-, -les-
COD/COI COI/COD
-m’, -t’,-l’, -les-
VERBE -nous-, -vous-, -lui-, - en
leur-

5. Langue parlée
Dans la langue parlée, on utilise la forme conjointe du pronom en intercalant un s
(comme dans chantes-en ou vas-y) après les pronoms qui ne sont pas terminés par s
(donc après tous les pronoms sauf nous et vous), ce qui donne une série régulière
par le rythme (le nombre de syllabes est le même) et la structure phonique :

garde-moi-s-en [-mwazɑ̃] [forme langue parlée]


prends-toi-s-en [-twazɑ̃] [forme langue parlée]
donne-lui-s-en [-lųizɑ̃] [forme langue parlée]
garde-nous-en [-nuzɑ̃] [forme normale langue écrite et langue parlée]
prenez-vous-en [-vuzɑ̃] [forme normale langue écrite et langue parlée]
donne-leur-s-en [-lœʁzɑ̃] [forme langue parlée]

Bien que les grammaires ignorent en général ces formes, pratiquement tous les
francophones disent de cette façon, et on peut sans problème utiliser ces formes
dans la langue parlée. Mais elles ne s’emploient pas à l’écrit ni dans un discours en
langue écrite (par exemple conférence, présentation, etc., où l’utilisation de
l’impératif est de toute façon assez limitée). Sur le même modèle, la langue parlée
utilise aussi des constructions expansées avec y :

Emmène-m’y. = langue parlée : Emmène-moi-s-y.

Mais en général dans la langue parlée, on utilise moins souvent le pronom y (voir
§4a ci-dessus) et on n’a donc pas besoin de ces formes. On dira simplement :
emmène-moi.

Précédent ISBN 978-951-39-4260-1 | V. 1.5 17.02.2017 © Jean-Michel Kalmbach 2012-2019 Suivant

research.jyu.fi/grfle/316.html 3/3