Vous êtes sur la page 1sur 53

Chapitre III Calcul des

Planchers et Toitures

III. Calcul des Planchers et Toiture :


III.1 Les planchers
Nous avons opté pour un plancher collaborant.

Plancher Collaborant :
Les profils Hi Bond 55 sont réalisés en continu par formage à froid et assurent les fonctions
suivantes :
 Remplacent les armatures tendues dans la section du béton.
 Remplacent le coffrage est constituent un plancher de travail.
 Permettent un montage rapide quelle que soit les conditions atmosphériques.

III.1.1 Descentes des charges :


 Cloisons…………………………….. 1,00 KN/m2.
 Revêtement (e = 2cm)...……………. 0,44 KN/m2.
 Mortier (e = 2cm) ………………….. 0,44 KN/m2.
 Lit de sable (e = 2cm) ……………… 0,34 KN/m2.
 Isolation (thermique) ……………….. 0,03 KN/m2.
 Faux plafond (Aluminium) …….…... 0,20 KN/m2.

g1 = 2,45 KN/m2.

 Dalle B.A + Tôle Hi Bond 55 :


e = 0,75 mm (épaisseur de Tôle).
d = 13 cm (épaisseur totale de la dalle).
g2 = 2,55 Kn/m2.
g = g1+g2 = 2,45 + 2,55
g = 5 KN/m2.

III.1.2 Choix de la Tôle :

→ Epaisseur de plancher d = 13cm.


→ Epaisseur de la Tôle e =0,75 mm.

Caractéristique géométrique de la Tôle :

 Section de la Tôle : Sa= 11,123 cm2.


 Inertie de la Tôle : Ia =57,544 cm4.
 Distance de l’axe neutre à la fibre supérieure en travée : X = 3,4011 cm.
 Moment d’inertie de la section fissuré en travée : I = 669,5394 cm4.
 Bras de levier : Z = 9,1163 cm.
 Rapport de module de résistance : α = 3,3334.

12
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

Plancher étage :

1
2
3
4
5
6

Profile

Cloison.
Revêtement.
Mortier.
Lit de sable.
Fig 1 Dalle en béton.
Tôle.
Isolation.
Faux plafond (Aluminium).

III.1.3. Vérification de la Tôle : ( Réf [3])


III.1.3.1 Vérification de la flèche :

4 6
5 g 2 x l x 10
Kf x x  l
384 E x ia 2,4

Kf = 0,49 pour 4 travée égale

5 255 x (1,5)4 x 106 1,5


0,49 x x ≤
384 2,1 106 x 57,544 2,4
0,068 ≤ 0,41

III.1.3.2 Vérification de la résistance à la pose :

0,07 (1,35 g2)l2 + 0,156 (1,5 p)l ≤ Mrest (A)…………………. [1]


0,096 ( 1,35 g2)l2 + 0,203 (1,5 p)l ≤ Mrest (B)……………….. [2]

13
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

Mrest (A) : moment résistant plastique [A].


Réf : Guide Pratique
Mrest (B) : moment résistant plastique [B].

100daN
P (charge de chantier) = max
50 l = 50 x 1,5 = 75 daN
[1] = 89,32 daN.m < 340,6 daN.m.
[2] = 120,03 daN.m < 350,3 daN.m.

III.1.3.3 Vérification de la flexion sous surcharge d’exploitation :

K ' x g
1 2

 K '2 x q x l
2

M 
8

K’1 = 0,73 (Ref : Guide pratique Annexe 4, Tableau)


K’2 = 0,83

(0,73 x 500 + 0,73 x 400) x (1,5)2


M=
8
M = 195,03 daN.m .

III.1.3.3.1 En appuis :
1. Calcul la section d’aciers :

MTu = b . h0 .(h’ – h0/2).σbc


MTu > M (le calcule se fait pour 15 cm
Une section rectangulaire.)
M 1,9603 10-3 7,5cm
μbu = =
b. h .σbc (0,13).(0,11)2.(14,2)
2
13 cm
μbu = 0,087
μlu = 0,2782
Zb =h[1-0,6 μbu] = 0,11[1-0,6 0,087]
Zb = 0,104 Fig 5,9cm
2

A = [1,9603 10-3/ (0,104)x(348)] 104 = 0,5 cm2.

1Ø8 A = 0,5 cm2.

2. Position de l’axe neutre :


(b0/2) X’2 + 15A X – 15 A h’ = 0.
(5,9/2) X’2 + 15.(0,5) X – 15(0,5).(2) = 0.
2,95 X’2 + 7,5X – 15 = 0.

14
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

X’ = 1,31 cm.
3. Moment d’inertie :
I = b0 (X’3 /3) + 15 ( A –d X’)2
I = 5,9 (1,33 /3) + 15 ( 11 –1,3)2 (0,5).
I = 710 cm4.
Vérification :
1. En appuis :
1.1) Fibre inférieure :
l2 I
(K’1 g1 + K’2 q) ≤ 135 . 15 10-2.
8 X’

(0,73 x 245 + 0,83 x 400) (1,52 / 8) ≤ 135 x 15 (710/1,3) x 10-2.

143,67≤11059,6 ...............CV.

2.1) Fibre supérieure :

l2 I’
(K’1 g1 + K’2 q) ≤ . σa
8 h’ – X’
(0,73 x 245 + 0,83 x 400) (1,52 / 8) ≤ [710/(11-1,3)] x 16 .
143,67≤1171,13 ..............cv
2.1) En travée :
2.1) Fibre inférieure :
l2 I
(α . g1 +K1 . g2 + K2 . q) ≤ 21,3
8 d–X
α = 3,3334 , K1 = 0,68.
X = 3,4011 , K2 = 0,83.

(3,3334 x 245 + 0,68 x 255 + 0,83 x 400) x (1,52 / 8) ≤21,3 [710/(11-3,4011)]


371,83 ≤ 1575,8 (daN/cm2).
2.2) Fibre supérieure:
l2 I
(K1 . g1 + K2 . q) ≤ 135 . 15 10-2.
8 X
(0,68 x 245 + 0,83 x 400) x (1,5 / 8) ≤135 x 15 [710/3,4011] x 10-2.
2

140,23 ≤ 4227,30 (daN/cm2).

III.1.3.4Vérification de la flèche active d’exploitation :


4.1 Flèche sous poids morts :

4
5 g2 xl
fg x
384 E xI

15
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

fg = (5/384) x [ 255 x (150)4 / 2,1 106 x 669.5394] x 10-2  fg = 0,012cm.

4.2 Flèche due au retrait :

4
r xl x K f
fr 
8 xZ

fr = 3 10-4 x (150)4 x 0,49 / 8 x 9,1163


fr = 0,045cm.
4.3 Flèche due à la charge permanant :

4
5 g1 x l
f g1  x
384 E xI

fg1 = (5/384) x [245 x (150)4 / 2,1 106 x 669.5394] x 10-2


fg1 = 0,011cm.
4.4 Flèche du au surcharge :

4
q xl
5
fg  x
384 E x I

fq = (5/384) x [400 x (150)4 / 2,1 106 x 669.5394] x 10-2


fq = 0,018cm.
 Flèche Totale :
fT = fg + fr + fg1 + fq = 0,012cm + 0,045cm + 0,011cm + 0,018cm

fT = 0.086 cm < fadm = 150/350 = 0,42cm.

III.1.5.Vérification de l’effort tranchant :

 l

T  K 1 x g 1  K 2 xq x  100 xZx
2
Z = 9,1163 cm.
K1 = 0,83.
K2 = 0,91.
ρ = S2 / h . 100 = 11,183 / 10,25 x 100
ρ = 0,011.

2173 x ρ x d / l + 0,133 = 2,2.


ζ1 = Min (Cas de charge statique)
2,8.

16
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

1735 x ρ x d / l + 0,133 = 1,7.


(Cas de charge dynamique Peu important)
ζ2 = Min
2,8.

ζ1 = 2,2 Tadm 1 = 100 x 9,1163 x 2,2 = 2005,586 daN.

ζ2 = 1,7 Tadm 2 = 100 x 9,1163 x 1,7 = 1622,700 daN.

T = (0,83 x 245 + 0,91 x 400) 1,5/2 =425,51 daN ≤ (Tadm 1 , Tadm 2).

III.1.5.Vérification du Cisaillement des Nervures :


Il faut vérifier que :

T adm  2
  4 daN / cm
b0 x Z
b0 = 9cm ( Longueur mesurée dans la partie haute des nervures).
T
Tadm =
1,54

T 425,51
= = 3,36 ≤ 4 daN/cm2.
1,54 . b0 . Z 1,54 x 9 x 9,1163

III.1.6.Ferraillage de la dalle :
Les armatures perpendiculaires aux ondes doivent avoir :
 Espacement maximale = 20 cm.
 Une section en (cm2 / ml).
0,1 h0 , h0 épaisseur de la dalle au dessus des ondes.
S = Max
2160 /σe , σe = 2400 /cm2.

0,1 (7,5) = 0,75 cm2.


S = Max
0,9 cm2.

Soit : 5Ø5 /ml S = 0,90cm2 /ml.


Les armatures parallèles aux ondes doivent avoir :
 Espacement maximale = 33 cm.
 S’ = S/2 = 0,45 cm2.
Soit : 3Ø5 /ml S = 0,59cm2 /ml.
Et de préférence un treillis soudé Ø = 5 (150 x 150)

III.1.7.Pré dimension des solives : (Bloc 01)


III.1.7.1 Evaluation des charges :
a. En construction :
 g2 = 255 daN/m2.

17
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

 pe = 100 daN/m2.
 Charge pondérée :
q = 1,35 x (255 x 1,5) + 1,5 x (100 x 1,5)
q = 741,375 daN/ml.

 Charge non pondérée :


qn = (255 x 1,5) + (100 x 1,5)
qn = 532,5 daN/ml.
b. En service:
g = g1+g2 = 245 + 255
g = 500 daN/m2.
q = 1,35 x (500 x 1,5) + 1,5 x (400 x 1,5)
q = 1912,5 daN/ml.
qn = (500 x 1,5) + (400 x 1,5)
qn = 1350 daN/ml.
III.1.7.2 Dimensionnement :
1. Vérification de la flèche :
4
5 qn x l l
x 
384 E xIX 300

5 qn . l3 . 300
Ix ≥
384 E
5 x 1350 x (500)3 x 300
Ix ≥ 10-2.
6
384 x 2,1 10
Ix = 3138,95 cm4.

Soit IPE 240 Ix = 3892 cm4.


Wx = 324 cm4.
A= 39,1cm 2 .
2.3 Vérification à la résistance :

M
   e
Wx

q n .l 2
M Max 
8
a. En service :
qn = 1912,5 daN/ml.
MMax = 1912,5 x (5)2 / 8
MMax = 5976.56 daN cm2.
σ = 4213,75 102 / 324

18
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

σ = 1844.61 daN/cm2 < 2400 daN/cm2.


b. En construction :
qn = 741,375 daN/ml.
MMax = 741.375 x (5)2 / 8
MMax = 2316.8 daN.m .
σ = 1664,06 102 / 324
σ = 715.06daN/cm2 < 2400 daN/cm2.
Alors en prend des solives en IPE 240.

2.3 Vérification de la contrainte en service :

Caractéristique de la section mixte :


be
bf + 15 hB .
be = Min bf + 0,2 l .
b = 162,5 cm. hB

12 + 15 x 13 = 207 cm.
be = Min 12 + 0,2 x (500) = 112 cm.
b = 162,5 cm
h

Donc : be = 112 cm.


Fig 3 bf
Section en aciers : A = 39,1 cm2.
Section en béton : B = be x hB = 112 x 13 = 1456 cm2.

Vérification à cours terme :


 Coefficient d’équivalence :
n = Ea / Eb = 2,1 106 /14 104 = 15.
 Inertie de la section e béton :
Ib = be . hB3 / 12 = 112 x (13)3 / 12 = 20505,33 cm4.
 Section du béton homogène :
S = A+ B/n = 39,1 + 1456 /15 = 136,2 cm2.
 Calcule la position de l’axe neutre :

be . hB hB + h
d= x
n 2S
be
112 x 13 13 + 24
d= x hB V’
15 2 x 136,2 F
d = 13,18 cm. (∆) d
F
A.d.n h V
F=
B
39,1 x 13,18 x 15
Fig 4
bf

19
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

F=
1456
F = 5,31 cm.

 Moment d’inertie homogène :


2
b e . h b3 be . hb hB + h
I = IA + A . d2 + + . -d
12.n n 2

2
112 x (13)3 112 x 13 13 + 24
I = 3892 + 39,1 x (13,18)2 + + x -13,18
12 x 15 15 2

I = 14798,4 cm4.

 Contrainte de flexion simple dans la solive :

h
V  d
2

V = (24 / 2) + 13,18
V = 25,18 cm.
h
V '  d
2 hB

V’ = (24/2) + 13 - 13,18
V’ = 11,82 cm.
q. l 2
M 
8
1912,5 x 52
M=
8
M = 5976,56 daN.m

1. Traction :
σa = M . V / I
σa = 5976,56 x 25,18 102 / 14798,4
σa = 1016,93 daN/cm2.

2. Compression :
M
σa’ = - (V’ – hB)
I
5976,56 102
σa’ = - x (11,82 – 13)

20
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

14798,4
σa’ = + 47,65 daN/cm2 .

 Contrainte dans le béton :


1. Traction : (fibre inférieure)
M
σb1’ = - (V’ – hB)
n.I
5976,56 102
σb1’ = - (11,82 – 13).
15 x (14798,4)
σb1’ = + 3,17 daN/cm2 .

2. Compression : (fibre supérieure)


M
σb2’ = V’
n.I
5976,56 102
σb2’ = 11,82.
15 x (14798,4)
σb2’ = 31,82 daN/cm2 .

Vérification de cisaillement :
T = 1,5[1,33 x (500) + 1,5 x 400] x 5/2 .
T = 4781,25 daN.

ξ = T/A’

ξ = 4781,25 / (6,2 x 240) = 3,21 daN/mm2 < ξ’ = 0,6 . σe = 14,4 daN/mm2.


A’: Aire cisaillé .

2.4 Vérification à la flèche :


a. En construction :
qn = 532,5 daN/ml.

5 qn . l4 l
f= ≤
384 E.I 300

5 532,5 x (500)4
f= x x 10-2 = 0,53 cm < 1,66 cm.
6
384 2,1 10 x 3892
b. En service :
b.1. Au fluage :
qn = 1350 daN/ml.

5 qn . l4 l
f= ≤
384 E.I 300

21
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

5 1350 x (500)4
f= x x 10-2 = 1,34 cm < 1,66 cm.
384 2,1 106 x 3892
b.2. Au retrait :
h + hB
β=
2
β = 18,5 cm.
IA 3892
α= =
A.β 39,1 x 18,5

α = 5,38 cm.

B . Ea . ε . β . A
K=
n . IA . A + B . IA + B . A . β2

1456 x 2,1 106 x 2 10-4 x 18,5 x 39,1


K=
(15 x 3892 x 39,1) + (1456 x 3892) + 1456 x 39,1 x (18,5)2

K = 16,12 .
y1 = ( h / 2) + α .
y1 = ( 24 / 2) + 5,38 = 17,38 cm.

y2 = y1 + hB .
y2 = 17,38 + 13 = 30,38 cm.

D’ou la valeur de la contrainte vaut :

σA = K ( h – y1) = 16,12 x (24 – 17,38) = 106,71 daN/cm2.


σA’ = - K . y1 = - 16,12 x 17,38 = - 280,16 daN/cm2.
σb1’ = -(1 / n).( Ea.ε – K.y1) = - (1 / 15)x( 420 – 16,12x17,38) = - 9,66 daN/cm2.
σb2’ = -(1 / n).( Ea.ε – K.y2) = - (1 / 15)x( 420 – 16,12x30,38) = - 4,64 daN/cm2.

2.5 Vérification à long terme :


 Coefficient de fluage :
ρf = 5 . Ψ [(1 – e-tf) – (1 – e-to)]
to : temps de la première mise en charge .
tf : temps de vérification.

Ψ = 1 (coefficient d’ambiance)
ρf = 2,5

 Module d’élasticité apparent du béton :


Eb
Ebf =
(1+ρf)

22
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

Ebf = 140 000 / (1 + 2,5)


Ebf = 4 104 daN/cm2.

 Coefficient d’équivalence :
Ea
nf =
Ebf

nf = 2,1 106 / 4 104


nf = 52,5.

 Caractéristique géométrique de la section :


Ab
Sf = A a +
nf
Sf = 39,1 + (1456 / 52,5)
Sf =66,83 cm2.
d = 7,67 cm.
F = 10,82 cm.
V = 19,67 cm.
V’= 17,33 cm.
I = 9835,6 cm4.

 Vérification :
a. En service :

q . l2 1912,5 x (5)2
M= =
8 8
M = 5976,56 daN.m.

M.V 5976,56 102 x 19,67


σa = =
I 9835,6

σa = 1195,24 daN/cm2.

-M - 5976,56 102
σa’ = . (V’ – hB) = x (17,33 – 13)
I 9835,6

σa’ = - 263,11 daN/cm2.

-M - 5976,56 102
σb1’= . (V’ – hB) = x (17,33 – 13)
nf . I 52,5 x 9835,6

σb1’= -5,01 daN/cm2.

23
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

-M - 5976,56 102
σb2’= . V’ = x 17,33
nf . I 52,5 x 9835,6

σb2’= 20,05 daN/cm2.

b. En construction :

q . l2 741,37 x (5)2
M= =
8 8

M = 2316,78 daN.m.

σa = 463,32 daN/cm2.
σa’ = -102 daN/cm2.
σb1’ = σb2’ = 0 Car le béton et encore frais :

Tableau récapitulatif :

N Contrainte en daN/cm2 σa σa’ σb1’ σb2’


1 Au cours de la construction 463,32 -102 0 0
2 En service à court terme 1016,93 47,65 +3,17 31,82
3 En service à long terme 1195,24 -263,11 -5,01 20,05
4 Du aux retrait 106,71 -280,16 -9,66 -4,64
5 En service à court terme + Du
1123,64 -232,51 -6,49 27,18
aux retrait
6 En service à long terme + Du
1301,95 -543,27 -14,67 15,41
aux retrait
TAB III-1

 Pour l’acier : σMax = 1301,95 daN/cm2.


 Pour le béton : σMax = 27,18 daN/cm2.

 Vérification de l’effort tranchant :


T = qn . (l/2) = 1350 x (5 / 2) = 3375daN.
ζ = T / Sa
Sa : section de l’âme d’IPE 240
Sa = (24 – 2 x 0,98) x 0,62 = 13,66 cm2.
ζ = 3375 / 13,66
ζ = 277,07 daN/cm2.
1,54 . ζ = 1,54 x 277,07 = 380,5 daN/cm2 < σe = 2400 daN/cm2.

2.6 Vérification des connecteurs :


Les connecteurs doivent assurer une à d’errance suffisantes entre la dalle en béton et la
bac en acier, il doivent vérifier :
 Le glissement relatif des deux matériaux au contact (sens horizontal).

24
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

 Le soulèvement relatif (sens vertical).

nous avons choisi des connecteurs en forme de goujons à tête.

TMax . S
VMax = Cisaillement longitudinal
Ie
B.F 1456 x 5,31
S= =
n 15
3
S = 518,61 cm . (Moment statique de la section de béton / à l’axe neutre)
3375 x 518,61
VMax =
14798,4
VMax = 118,27 daN/cm2 .

 Caractéristique du connecteur :
D
1 cm ≤ d ≤ 3,2 cm d = 2,4 cm.
0,6 d ≤ t ≤ d t = 2cm.
h ≥ 4d = 4 x 2,5 h = 10 cm.
1,2d ≤ D ≤ 1,4 d D = 30 mm.
On prend 5 mm de soudure d’où Hg = 9,5 cm. Hg
n
d
 Capacité d’un goujon :
Q
c=
VMax
Q = 15 . Hg . d . √fc28 = 15 x 9,5 x 2,4 x √25 5mm
Q = 1710 daN.
Connecteur
c = 1710 / 118,27 Cordon de soudure
c = 14,5 cm. On prend c = 20 cm.
Donc 25 goujons avec c =20 cm. Fig 5

III.1.8.Pré dimension des solives :(Bloc 02)


III.1.8.1 Evaluation des charges :

c. En construction :
 g2 = 255 daN/m2.
 pe = 100 daN/m2.
 Charge pondérée :
q = 1,35 x (255 x 1) + 1,5 x (100 x 1)
q = 494,25 daN/ml.
 Charge non pondérée :
qn = (255 x 1) + (100 x 1)
qn = 355 daN/ml.
d. En service:
g = g1+g2 = 245 + 255
g = 500 daN/m2.

25
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

q = 1,35 x (500 x 1) + 1,5 x (400 x 1)


q = 1275 daN/ml.
qn = (500 x 1) + (400 x 1)
qn = 900 daN/ml.

III.1.8.2 Dimensionnement :
1. Vérification de la flèche :
l=3m
Ix = 452 cm4.
Soit IPE 140 Ix = 541 cm4.
Wx = 77,3 cm4.
l=4m
Ix = 1071,43 cm4.
Soit IPE 180 Ix = 1312 cm4.
Wx = 146 cm4.

2. Vérification à la résistance :
c. En service :
L = 3 m.
MMax = 1012,5 daN cm2.
σ = 1309,83 daN/cm2 < 2400 daN/cm2.

L = 4 m.
MMax = 1800 daN cm2.
σ = 1232,87 daN/cm2 < 2400 daN/cm2.

d. En construction :
L = 3 m.
MMax = 399,375 daN.m .
σ = 51,65 daN/cm2 < 2400 daN/cm2.
Alors en prend des solives en IPE 140.

L = 4 m.
MMax = 355x (4)2 / 8
MMax = 710 daN.m .
σ = 710 102 /146
σ = 486,3 daN/cm2 < 2400 daN/cm2.
Alors en prend des solives en IPE 180.

3. Vérification de la contrainte en service :

Caractéristique de la section mixte :


L = 3 m.
be = 72 cm.
Section en aciers : A = 16,4 cm2.
Section en béton : B = 936 cm2.

L = 4m.
Donc : be = 92 cm.
Section en aciers : A = 23,9 cm2.

26
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

Section en béton : B = 1196 cm2.

Vérification à cours terme :


 Coefficient d’équivalence :
n = Ea / Eb = 2,1 106 /14 104 = 15.
 Inertie de la section e béton :
L = 3m.
Ib = 13182 cm4.

L = 4m.
Ib = 16843,67 cm4.
 Section du béton homogène :
L = 3m.
S = 78,8 cm2.
L = 4m.
S = 103,63 cm2.

 Calcule la position de l’axe neutre :


L = 3m.
d = 10,69 cm.
F = 2,8 cm.

L = 4m.
d = 11,92 cm.
F = 3,57 cm.

 Moment d’inertie homogène :


L = 3m.
I = 3786,64 cm4.

L = 4m.
I = 6852,67cm4.

 Contrainte de flexion simple dans la solive :


L = 3m.
V = 17,69 cm.
V’ = 9,31 cm.
M = 1434,375 daN.m

L = 4m.
V = 20,92 cm.
V’ = 10,08 cm.
M = 2550 daN.m

1. Traction :
L = 3m.
σa = 670,09 daN/cm2.

27
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

L = 4m.
σa = 778,47 daN/cm2.

2. Compression :
L = 3m
σa’ = + 139,77 daN/cm2 .

L = 4m
σa’ = + 108,65 daN/cm2 .

 Contrainte dans le béton :


1. Traction : (fibre inférieure)
L = 3m
σb1’ = + 9,31 daN/cm2 .
L = 4m
σb1’ = + 7,27 daN/cm2 .

2. Compression : (fibre supérieure)


L = 3m
σb2’ = 23,51 daN/cm2 .

L = 4m
σb2’ = 25 daN/cm2 .

L’effort tranchant :
L = 3m
T = 2846,25 daN.
ξ = 4,32 daN/mm2 < ξ’ = 0,6 . σe = 14,4 daN/mm2.

L = 4m
T = 3795 daN.
ξ = 3,98 daN/mm2 < ξ’ = 0,6 . σe = 14,4 daN/mm2.

4. Vérification à la flèche :
c. En construction :
L = 3m
f = 0,30 cm < 1 cm.

L = 4m
f = 0,42 cm < 1,33 cm.
d. En service :
c.1.Au fluage :
L = 3m
f = 0,83 cm < 1 cm.

L = 4m
f = 1,08 cm < 1,33 cm.

c.2.Au retrait :

28
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

L = 3m
β = 13,5 cm.
α = 2,44 cm.
K = 25,32 .
y1 = 9,44 cm.
y2 = 22,44cm.

D’ou la valeur de contrainte vaut :

σA = 115,45 daN/cm2.
σA’ = - 239,02 daN/cm2.
σb1’ = - 12,06daN/cm2.
σb2’ = - 9,87daN/cm2.

L = 4m
β = 15,5 cm.
α = 3,54 cm.

K = 20,89 .
y1 = 12,54 cm.
y2 = 25,54 cm.

D’ou la valeur de contrainte vaut :

σA = 114,06 daN/cm2.
σA’ = - 261,96 daN/cm2.
σb1’ = - 10,54daN/cm2.
σb2’ = - 7,57daN/cm2.
5. Vérification à long terme :
 Coefficient de fluage :
ρf = 2,5

 Module d’élasticité apparente du béton :

Ebf = 4 104 daN/cm2.

 Coefficient d’équivalence :
nf = 52,5.

 Caractéristique que géométrique de la section :


L = 3m.
Sf =34,22 cm2.

d = 7,03 cm.
F = 6,46 cm.
V = 14,03cm.

29
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

V’= 12,97cm.
I = 2117,13cm4.

L = 4m.
Sf = 46,98cm2.

d = 7,51cm.
F = 7,87 cm.
V = 16,51cm.
V’= 14,49cm.
I = 4138,98cm4.

 Vérification :
c. En service :

L = 3 m.
M = 1434,375 daN.m.
σa = 950,54 daN/cm2.
σa’ = 2,03 daN/cm2.
σb1’= 0,03daN/cm2.
σb2’= 1,29daN/cm2.

L = 4 m.
M = 2550 daN.m.
σa = 1017,17 daN/cm2.
σa’ = -91,8 daN/cm2.
σb1’= - 1,74 daN/cm2.
σb2’= 17 daN/cm2.
d. En construction :
L = 3 m.
M = 556,03 daN.m.
σa = 3,68 daN/cm2.
σa’ = 0,007 daN/cm2.
σb1’ = σb2’ = 0.
Tableau récapitulatif :

N Contrainte en daN/cm2 σa σa’ σb1’ σb2’


1 Au cours de la construction 3,68 0,007 0 0
2 En service à court terme 670,09 + 139,77 + 9,31 +23,51
3 En service à long terme 950,54 2,03 0,03 1,29
4 Du aux retrait 115,45 - 239,02 - 12,06 - 9,87
5 En service à court terme + Du 785,54 - 99,25 - 2,75 13,64
aux retrait
6 En service à long terme + Du 1065,99 141,8 - 12,03 - 8,58
aux retrait
TAB III-2

30
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

 Pour l’acier : σMax = 1065,99daN/cm2.


 Pour le béton : σMax = 13,64daN/cm2.

L = 4 m.
M = 988,5 daN.m.
σa = 394,3 daN/cm2.
σa’ = 35,58 daN/cm2.
σb1’ = σb2’ = 0

Tableau récapitulatif :

N Contrainte en daN/cm2 σa σa’ σb1’ σb2’


1 Au cours de la construction 394,3 35,58 0 0
2 En service à court terme 778,47 + 108,65 + 7,27 + 25
3 En service à long terme 1017,17 -91,8 - 1,74 17
4 Du aux retrait 114,06 - 261,96 - 10,54 - 7,57
5 En service à court terme + Du 892,53 - 108,31 - 3,27 17,57
aux retrait
6 En service à long terme + Du 1131,23 - 308,76 - 12,28 9,43
aux retrait
TAB III-3
2
 Pour l’acier : σMax = 1131,23daN/cm .
 Pour le béton : σMax = 17,57daN/cm2.
 Vérification de l’effort tranchant :
L = 3m.
T = qn . (l/2) = 900 x (3 / 2) = 1350daN.
ζ = T / Sa
Sa : section de l’âme d’IPE 140
Sa = (14 – 2 x 0,69) x 0,47 = 5,94 cm2.
ζ = 3375 / 5,94
ζ = 227,27 daN/cm2.
1,54 . ζ = 1,54 x 227,27 = 350 daN/cm2 < σe = 2400 daN/cm2.

L = 4m.
T = 1800daN.
ζ = T / Sa
Sa : section de l’âme d’IPE 180
Sa = (18 – 2 x 0,8) x 0,53 = 8,7 cm2.

31
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

ζ = 206,9 daN/cm2.
1,54 . ζ = 318,626 daN/cm2 < σe = 2400 daN/cm2.

6. Vérification des connecteurs :


L = 3 m.
TMax . S
VMax =
Ie
B.F 936 x 2,8
S= =
n 15
S = 174,72 cm3
1350 x 174,72
VMax =
13182
VMax = 17,9 daN/cm2

L = 4 m.
S = 284,65 cm3
VMax = 22,8 daN/cm2
 Caractéristique du connecteur :
1 cm ≤ d ≤ 3,2 cm d = 2,1 cm.
0,6 d ≤ t ≤ d t = 3,36cm.
h ≥ 4d = 4 x 2,1 h = 9 cm.
1,2 ≤ D ≤ 1,4 d D = 25 mm.
On prend 4 mm de soudure d’où Hg = 8,6 cm.
 Capacité d’un goujon :
Q
c=
VMax
Q = 15 . Hg . d . √fc28 = 15 x 8,5 x 2,1 x √25
Q = 1338,75 daN.
L = 3m.

32
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

c = 1338,75 / 17,9
c =74,8 cm. On prend c = 75 cm.
Donc 25 goujons avec c =75 cm.

L = 4m.
c = 1338,75 / 22,8
c =58,72 cm. On prend c = 60 cm.
Donc 25 goujons avec c =60 cm.

III.1.9.Pré dimensionnement des poutres :


III.1.9.1 Poutre secondaire :
Bloc (1)
Dalle: 500 x 1,5 = 750 daN/ml.
Surcharge: 400 x 1,5 = 600 daN/ml.
qn = G + q = 750 + 600 = 1350 daN/ml.
q = 1,35 x (750) + 1,5 x (600) = 1912,5 daN/ml.
1.1 Condition de flèche :
5 qn . l4 l
f= ≤
384 E I 300
1500 1350 x 500
3
I  x 6
x10  2  3139,95 cm 4
384 2,1.10

Soit un IPE 240


Ix = 3892 cm4. Wx = 324 cm4.
1.2 Vérification à la résistance à la flèche :
q.l 2 1912,5 x 5
2

M  
8 8
M = 5976,56 daN.m.
M 5976,56.10 2
  
Wx 324

σ = 1844,61 daN/cm2 < 2400 daN/cm2.


Bloc (2)
Dalle: 500 x 1 = 500 daN/ml.
Surcharge: 400 x 1 = 400 daN/ml.

33
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

qn = G + q = 500 + 400 = 900 daN/ml.


q = 1,35 x (500) + 1,5 x (400) = 1275 daN/ml.

1.1 Condition de flèche :


l = 4 m.
Ix = 1071,43 cm4 .
Soit un IPE 180
Ix = 1317 cm4. Wx = 146 cm4.
l = 3 m.
Ix = 452 cm4 .
Soit un IPE 140
Ix = 541 cm4. Wx = 77,3 cm4.
1.2 Vérification à la résistance à la flèche :
l = 4 m.
M = 2550daN.m.
σ = 1746,57 daN/cm2 < 2400 daN/cm2.
l = 3 m.
M = 1434,375daN.m.
σ = 1855,6 daN/cm2 < 2400 daN/cm2.
III.1.9.2 Poutre principale :
Bloc (1)
1. Charge permanent :
Dalle: 500 x 5 = 2500 daN/ml.
Poids des solives: (30,7 / 1,5) x 5 = 102,33 daN/ml.
Poids propre de poutre secondaire: 30,7 daN/ml.
G = 2500 + 102,33 + 30,7
G = 2633,03 daN/ml.
2. Surcharge: 400 x 5= 2000 daN/ml.
qn = G + q = 2633,03 + 2000 = 4633,03 daN/ml.
q = 1,35 x (2633,03) + 1,5 x (2000) = 6554,6 daN/ml.
2.1 Condition de flèche :

34
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

5 q n .l 4 1
f  x 
384 E 300
1500 4633,03. 600
4
f  x .10  2  18614,85cm 4
384 2,1.10 6

Soit un IPE 400


Ix = 23130 cm4. Wx =1160 cm4.
2.2 Vérification à la résistance à la flèche :

q . l2 6554,6x (6)2
M= =
8 8
M = 29495,7 daN.m.

M 29495,7 102
σ= =
Wx 1160
σ = 2542,73daN/cm2 >2400 daN/cm2.

On prend un IPE 450


M 29495,7 102
σ= =
Wx 1500
σ = 1966,38daN/cm2 < 2400 daN/cm2.

Poutre principale intermédiaire IPE 450

1. Charge permanent :
Dalle: 500 x 2,5 = 1250 daN/ml.
Poids des solives: (30,7 / 1,5) x 2,5 = 51,17 daN/ml.
Poids propre de poutre secondaire: 30,7 daN/ml.
G = 1250 + 51,17 + 30,7
G = 1331,87 daN/ml.
2. Surcharge: 400 x 2,5 = 1000 daN/ml.
qn = G + q = 1331,87 + 1000 = 2331,87 daN/ml.

35
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

q = 1,35 x (2331,87) + 1,5 x (1000) = 4648,02 daN/ml.

2.3 Condition de flèche :


I = 9369,12 cm4 .
Soit un IPE 330
Ix = 11770 cm4. Wx =713 cm4.
2.4 Vérification à la résistance à la flèche :
M = 20916,09 daN.m.
σ = 2933,53 daN/cm2 >2400 daN/cm2.
On prend un IPE 360
σ = 2313,72 daN/cm2 < 2400 daN/cm2.
Poutre principale de rive IPE 360

Bloc (2)
1. Charge permanent :
Dalle: 500 x 1,5 = 750 daN/ml.
Poids des solives: (12,9 / 1) x 1,5 = 19,35 daN/ml.
Poids propre de poutre secondaire: 12,9 daN/ml.
G = 750 + 19,35 + 12,9
G = 782,25 daN/ml.
2. Surcharge: 400 x 1,5 = 600 daN/ml.
qn = G + q = 782,25 + 600 = 1382,25 daN/ml.
q = 1,35 x (782,25) + 1,5 x (600) = 1956,0375 daN/ml.
2.1 Condition de flèche :
Ix = 1645,53 cm4 .
Soit un IPE 200
Ix = 1943 cm4. Wx =194 cm4.
2.2 Vérification à la résistance à la flèche :
M = 3912,075daN.m.
σ = 2016,53 daN/cm2 < 2400 daN/cm2.
Poutre principale de rive IPE 200
1. Charge permanent :
Dalle: 500 x 3,5 = 1750 daN/ml.

36
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

Poids des solives: [(12,9 + 18,8) / 1] x 3,5 = 110,95daN/ml.


Poids propre de poutre secondaire: (12,9 + 18,8) = 31,7daN/ml.
G = 1750 + 110,95 + 31,7
G = 1892,65 daN/ml.
2. Surcharge: 400 x 3,5 = 1400 daN/ml.
qn = G + q = 1892,65 +1400 = 3292,65 daN/ml.
q = 1,35 x (1892,65) + 1,5 x (1400) = 4655,037 daN/ml.
2.3 Condition de flèche :
I = 3919,82 cm4.
Soit un IPE 270
Ix = 5790cm4. Wx = 429 cm4.
2.4 Vérification à la résistance à la flèche :
M = 9310,074 daN.m.
σ = 2170,18daN/cm2 <2400 daN/cm2.

Poutre principale intermédiaire IPE 270

37
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

II.2 La Toiture :
La couverture est constituée de :
1.) Panneaux Sandwiche
2.) Faux Plafond.
Panneaux Sandwiches : l’utilisation du panneau sandwich s’étend, à tous les types de
constructions industrielles (usines ; entrepôts frigorifiques, salle omnisports, bungalows,
chambres froides centrales thermiques, etc.). D’isolations de façades extérieures et
aménagements intérieurs de bâtiments commerciaux, grandes surfaces et bureaux, ainsi que
dans la modernisation de bâtiments anciens.
Ce composant monobloc constitué par deux parements en tôle, isolant de manière durable et
étanche, un noyau de mousse polyuréthanne, de portance élevée et d’une grande rigidité,
allie une grande résistance au feu à l’esthétique, sans compter qu’il se dispense d’entretien
pendant très longtemps.
Les panneaux Sandwiches utilisé pour la toiture à les caractéristiques suivantes :

Panneau Epaisseur Longueur Largeur Poids


Sandwiche (mm) (mm) (mm) (kg/m2)
TL 75 G 75 12000 1035 19,9
Tableau IV.1 – Caractéristique de Panneau Sandwiche

Faux plafond
Faux Plafond en Aluminium de poids 20kg/m2.
Les pannes sont constituées de profile en IPE. Elles sont disposées parallèlement
au faîtage dans le plan des versant.
La pente est de 12% soit un angle de versant α = 6,483° .
S: la longueur de traverse
S = 5 / cos α = 5 / cos 6,483
S = 5,03 m
Nombre des pannes : 4 pannes par versant.
L’entraxe des pannes est de : 1,5m.

II.2.1 Dimensionnement :
Les pannes sont dimensionnée par la condition : 1/ la flèche.
2/ la résistance.

38
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

3/ cisaillement.
4/ déversement.
Evaluation des charges :
1. Charge permanant :
 poids propre des pannes : 6daN/m2.
 Poids propre panneau sandwiche : 19,9daN/m2.
 Poids de faux plafond : 20 daN/m2.
 Isolation : 3daN/m2.

G = 48,9 daN/m2
G = 48,9 x 1,5 = 73,35 daN/ml.
2. Surcharge climatique :
Neige :
Zone D : pas de neige une charge de 10kg/m2 représentant l’ensablement des terrasses est
prise on compte.
II.2.1.1 Surcharge de vent V : (perpendiculaire au vent)
(Voir chapitre II)
Vn = - 36,125 daN/m2.
Vn = - 36,125 x 1,5= -54,18 daN/ml.
Ve = -54,18 x 1,75= - 94,82 daN/ml.

Vn = 6,375 daN/m2.
Vn = 6,375 x 1,5= 9,56 daN/ml.
Ve = 9,56 x 1,75= 16,73 daN/ml.

II.2.1.2. L’ensablement :
qn = 10 . cos α . 1,5 = 14,9 daN/ml.
qe = 14,9 x 1,67= 24,88 daN/ml.

II.2.1.3 Surcharge d’entretien P :


La charge uniformément repartie P due à la surcharge d’entretien est obtenue en égalisant
les deux moments maximaux de P et au charges ponctuelles P’.
Mmax = P’ . l/3 = P . l2/8.
P = 8 x 100 / 3x6
P = 44,44 daN/ml.

39
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

P = 44,44 daN/ml
P’ = 100 kg. P’ = 100 kg.

L/2 L/2 L/2 L

M = P’. L/3 Fig-1- M = P. L2/8

II.2.1.4 Combinaisons de charge les plus défavorables : (Ref [10])


1) 4/3 G + 3/2 P = 4/3 x (73,35) + 3/2 x (44,44) = 164,46 daN/ml.
2) 4/3 G + 3/2 qn =4/3 x (73,35) + 3/2 x (14,9) = 120,15 daN/ml.
3) 4/3 G + 3/2 Vn =4/3 x (73,35) + 3/2 x (9,56) = 112,14 daN/ml.
4) 4/3 G + 17/12 (Vn + 0,5 . qn) =4/3x(73,35)+17/12x[( 9,56+0,5x14,9)] = 121,9 daN/ml.
5) G + qe =73,35+ 24,88 = 98,23 daN/ml.
6) G + Ve = 73,35 – 94,82 = - 21,47 daN/ml.
7) G + Ve + 0,5 . qe = 73,35 + 16,73 + 0,5 x 24,88 = 102,52 daN/ml.

Les combinaisons la plus défavorable est la combinaison 1).


Qmax = 4/3 G + 3/2 P = 164,46 daN/ml.

Panne
y
x

Fig-2- Qx
Qy

y
Q
α
x

Qy = Qmax . cos α = 163,3 daN/ml.


Mx = Qy . l2 / 8 = 163,3 x 62 / 8 = 734,8daN.m
Qx = Qmax . sin α = 19,59 daN/ml.

40
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

My = Qx . l2 / 8 = 19,59 x 32 / 8 = 22,04daN.m

II.2.1.5 Dimensionnement de la panne:

M X  MY 
  e
W X WY

 M X (1  W X . M Y )  M X (1   M Y ) 
 e
WX WY M X W X MX
 WX
Avec:

WY

 M X (1   M Y )
WX
e MX
η = 6 à 9 pour les poutre en I (soit η = 7).
Wx ≥ (734,8/24) x ( 1+ 7 x 22,04 / 734,8)
Wx ≥ 37,045 cm3.
Soit IPE 120.
Wx = 52,96 cm3. Wy = 8,65 cm3.
Ix = 317,8 cm4. Iy = 27,67 cm4.
P = 10,41 daN/ml.

5.1 Vérification de la flèche :


Le calcule de flèche se fait par la combinaisons de charge et surcharge de services (non
pondérées).
Q = G + qn = 73,35 + 14,9 = 88,25 daN/ml.
Qy = Q . cosα = 87,62 daN/ml.
Qx = Q . sin α = 10,43 daN/ml.
 Condition de la flèche :
fx ≤fad
fy≤ fad
lx
f ad 
200

fad = 600/200 = 3 cm.

. 4
fx = 5 Qy lx (5/384) x ( 87,62 . 10-2 x (600)4 / 2,1 106 x 317,8) = 2,21
cm ≤ fx   f ad fad………CV
384 E. I
x ly
f ad 
200

41
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

fad = 300/200 = 1,5 cm.

. 4
2,05 Q x l y
fx = fx  f ad (2,05/384) x ( 10,43 . 10-2 x (300)4 / 2,1 106 x 27,67)
=0,08
384 E. I cm ≤ f ………CV
y ad

5.2 Condition de résistance:


Il faut vérifie que : σmax = σx + σy ≤ σe.
 Charge permanente :
 Poids propre des panes IPE 120 : 10,4 daN/ml.
 Poids propre de la couverture : 64,35 daN/ml.

G = 74,75 daN/ml
 L’ensablement :
qn = 10 x 1,5 = 15 daN/ml.
qe = 15 x 1,66 = 24,9 daN/ml.

 Vent de soulèvement :
Vn = -54,18 daN/ml.
Ve = - 94,82 daN/ml.

Vn = 9,56 daN/ml.
Ve = 16,73 daN/ml.

 Les combinaisons des charges :


4/3 G + 3/2 P = 4/3 x (74,75) + 3/2 x (44,44) = 166,33 daN/ml. Et la plus défavorable.
D’où Qy = 165,15 daN/ml.
Qx = 19,81 daN/ml.
 Moment fléchissant :
Mx = Qy . l2 / 8 = 165,15 x 62 / 8 = 743,17 daN.m
My = Qx . l2 / 8 = 19,81 x 32 / 8 =22,29 daN.m
 Contrainte de flexion :
Si on tient compte du coefficient de plasticité ψ = 1 + (e/2 .V).
e = 6,3 mm , V = h/2 = 120/2 = 60 mm.
ψ = 1 + (6,3/2 x60) = 1,0525.
 Suivant y-y’ :
σx = Mx / Wx .ψ
σx = 743,17 102 / 52,96 x 1,0525 = 1333,27daN/cm2.
 Suivant x-x’ :
σx = Mx / Wx .ψ
σx = 22,29 102 / 8,65 x 1,0525 = 271,22daN/cm2.

σmax = σx + σy ≤ σe.
σmax = 1333,27 + 271,22 = 1604,49 daN/cm2 ≤ 2400 daN/cm2.

5.3 Vérification au cisaillement :


La vérification au cisaillement est donnée par la formule suivante :

1,54  e

42
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

As
Avec  = max ( x , y)
Aa
TX
 X  net Fig-3-
As
Aa TX
Avec : QY . l X TY
TX 
2 α
Tx =163,3 x 6 / 2 = 489,9 daN.

Aa  ( H  2e s ) ea
Aa = ( 12-2 x 0,63) x 0,48 = 4,73 cm2.
x = 489,9 / 4,73
x = 103,57 daN/cm2.

TY
Y  net
2 AS
Avec
T Y  0,625.Q X l Y
Ty = 0,625 x19,59 x 3 = 36,73 daN.

AS  eb es
2 x As = 2 x 6,4 x 0,63 = 8,064 cm2.
y = 36,73 / 8,064
y = 4,55 daN/cm2.
max = x = 103,57 daN/cm2.
1,54  = 1,54 x 103,57 = 159,50 daN/cm2 < e ………..C.V

Qy QX

lx = l
lx = l/2 Ly = l/2
Plan y-y Plan x-x

TY = 0,625 . Qx . ly
Tx = Qy . lx / 2
Fig-4-

43
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

5.4 Vérification au déversement :

Déversement = Flambement latéral + Rotation de la section transversale.

a. Méthode exacte : (Voir règlement CM66)


Dans le cas des pièces symétrique chargée et appuyées la vérification de la stabilité au
déversement est donnée par la formule suivante : (CM66 Règle 3.61)

 Kd fx  e

K0
Kd 
Avec : : coefficient de déversement.

d
1 ( K 0 1)
K0 : coefficient de e flambement déterminé en fonction de l’élancement 0 .

L 4 IX ( d )
0  1
h B.C I Y e
2 2
 E IY h
d  2 ( D 1).B.C
5,2 IX L
d : contrainte de non déversement.
2
IY h
 d  40000 2 ( D 1).B.C
IX L
d en daN/m2.
Calcul des coefficient D,C, et B :
Coefficient D : ( RCM66, R.3.641)

Il est donné en fonction des dimensions de la pièce. y

4 G.J L 2
D  1 2 2
 E. I Y h

J L
2 x x
D  1 0,156 2
h
IY h

IPE 120
IX = 318 cm4 ; IY = 27,7cm4 .
e
J = 1,71 cm4 (moment d’inertie de torsion).
y

44 b
Fig-5-
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

h = 12 cm ; L = 300 cm (longueur de flambement).

2
1,71 300
D 1 0,156  2,65
2
27,7 12

Calcul de D par la formule approchée : (RCM66. COM 3.641)


2
L.e
D  1 ( )
b.h
2
300 x 0,63
D 1 ( )  2,65
6,4 x12
Coefficient C : (RCM66. R.3.642)
Il est donné en fonction de la répartition des charges.
C = 1,132 (charge uniformément répartie) .
Coefficient B : (RCM66. R.3.643)
Il est donné en fonction du niveau d’application des charges.
B = 1 (au niveau de la fibre neutre par supposition).
Calcul de la contrainte de non déversement :

I Y h 2 ( D 1).B.C
 d  40000
I X L2

27,7 x12 2 2
 d  40000 (2,65 1).1.1,132  10,41daN / cm   e
318 x300 2
d < e il y a risque d e déversement.

L 4 IX ( d )
0  1
h B.C I Y e

300 4 318 10,41


0  27,7
(1 )  120
12 1.1,132, 24
K0 = 2,458 (Tableaux) (RCM66, Annexe
13.411)
K0
Kd 
d
1 ( K 0 1)
e

45
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

2,458
Kd  10,41
 1,50
1 ( 2,458  1)
24

MX
 fx 
WX
Avec :
Mx = Qy . lx2 / 8
Qx = G + Ve = - 21,47 daN/ml (soulèvement).
Mx = 21,47 x 62 / 8 = 96,62 daNm.

96,62.10 2
 fx   182,30.daN / cm 2
53

2
 Kd fx 1,5 x182,3  273,45.daN / cm
 = 273,45 <  e = 2400 (daN/cm2) donc pas de risque de déversement.

Remarque :
La contrainte est faible ce qui est prévisible du moment que le dimensionnement
de la panne est dicté par la condition de la flèche.

b. Méthode simplifiée : (RCM66. Annexe 13.611)


Cas de charge appliquée au niveau du centre de gravité :

  K d  fx  e
Avec
Kd = 1 pour  ≤ 0,25
Kd = 1 + 2 ( - 0,25) .pour 0,25 <  < 0,75
2

Kd = 2  pour  ≥ 0,75

1 L.h  e

Avec 1000.C b.e 24 e en daN/mm2.
o Si la charge appliquée se dirige vers le centre de gravité de la section :
On remplace L par L +ε.
o Si la charge appliquée se dirige hors le centre de gravité de la section :
On remplace L par L - ε.
b
Avec :  . y a. .C .
e

1 ( L   ).h  e

1000.C b.e 24
46
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

ya = h/2 = 12 / 2 = 6 cm.

C = 1,132
Articulation des appuis + charge uniformément répartie.
 = 1,0
6,4
  x6 x1x1,132 x.  55.cm
0,63

1 (300  55).12 24
  0,9
1000.1,132 6,4.0,63 24
Avec  e en daN/mm2.
Kd = 2. = 2 x 0,9 = 1,8.
2
  K d . fx
 1,8 x182,3  328,14.daN / cm

 = 328,14 < e = 2400 (daN/cm2)…………………..C.V

Conclusion :
Le profilé choisit IPE 120 convient pour les pannes.

III.2.1.6 Calcul des liernes:


Les liernes sont des tirants qui fonctionnement e traction, il sont généralement
formées des barres rondes ou des petites cornières. Leur rôle principal est éviter
la déformation latérale des pannes.

 Dimensionnement de liernes : la réaction R au niveau de la lierne.


R = 1,25. Qx .ly = 1,25 x 19,81 x 3,00 = 74,29 daN.
Effort de traction dans le tronçon de lierne L1 provenant de la panne sablière :
T1 = R/2 = 74,29 / 2 = 37,15 daN.
Effort dans le tronçon L2 :
T2 = R + T1 = 74,29 + 37,15 = 111,44 daN.
Effort dans les diagonales L3 : 1,5 L3 L3
2T3 . cos θ = T2.
Tgθ = 1,5 / 3 = 0,5. T T
θ = 26,56°. 3 3
T3 = T2 / 2 cos θ = 111,44/2 x 0,89 = 62,30 daN. Fig-6- L2 T
 Calcule de lierne : 2
Le tronçon le plus sollicitent est L2 : T
T2 ≤ A . σe. L1
2 1
A ≥ T2 / σe = 111,44 / 2400 = 0,046 cm .
A = π Ф2/4 > 0,046.

47
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

Ф ≥ 0,24
Soit une barre ronde de diamètre : Ф = 6 mm.

III.2.1.7 Calcul de l’échantignolle :

L’échantignolle est un dispositif de fixation permettant d’attacher les pannes aux


fermes.
Le principe effort de résistance de l’échantignolle est le moment de reversement dû au
chargement (surtout sous l’action de soulèvement du vent).

 Dimensionnement de l’échantignolle :
b
L’excentrement « t » est limité par la condition suivante : Panne
2 (b/2) ≤ t ≤ 3 (b/2)
Pour IPE 120 h
b = 6,4 cm et h = 12 cm.
6,4 ≤ t ≤ 9,6 cm. Echantignolle
Soit t = 8 cm.
Qx = Ve = - 94,82 daN/ml.
Ry = 2 . (Qx . lx) / 2. t
Rx = 2 x (94,82 x 6) / 2 = 568,92 daN. R

Fig-7-

Qx = -94,82 daN/ml.

Lx = 6 m
Ry Fig-8- Ry

 Calcul du moment de renversement:


Mr = R . t .
Mr = 568,92 x 8 = 4551,36 daN cm.
 Dimensionnement de l’échantignolle :
 = Mr / Wech ≤  e .

48
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

 Calcul de l’épaisseur de l’échantignolle :


Wech ≥ Mr / e = 4551,36 / 2400
Wech ≥ 1,9 cm3.
Avec Wech = a . e2 / 6
e2 = 6 . Wech / a
e2 = 6 x 1,9 /15
a = 15 cm (la largeur de l’échantignolle)
e = 0,87 cm.
Soit e = 12 mm.

Bloc 2 :

III.2.1.1 Surcharge de vent V : (perpendiculaire au vent)


Vn = - 36,125 daN/m2.
Vn = - 36,125 x 1,5= -54,18 daN/ml.
Ve = -54,18 x 1,75= - 94,82 daN/ml.

Vn = 6,375 daN/m2.
Vn = 6,375 x 1,5= 9,56 daN/ml.
Ve = 9,56 x 1,75= 16,73 daN/ml.

III.2.1.2 L’ensablement :
qn = 10 . cos α . 1,5 = 14,9 daN/ml.
qe = 14,9 x 1,66 = 24,74 daN/ml.

III.2.1.3 Surcharge d’entretien P :


Mmax = P’ . l/3 = P . l2/8.
P = 8 x 100 / 3x4
P = 66,67 daN/ml.

III.2.1.4 Combinaisons de charge les plus défavorables :


1) 4/3 G + 3/2 P = 4/3 x (73,35) + 3/2 x (66,67) = 197,805 daN/ml.
2) 4/3 G + 3/2 qn =4/3 x (73,35) + 3/2 x (14,9) = 120,15 daN/ml.
3) 4/3 G + 3/2 Vn =4/3 x (73,35) + 3/2 x (9,56) = 112,14 daN/ml.
4) 4/3 G + 17/12 (Vn + 0,5 . qn) =4/3x(73,35)+17/12x[( 9,56+0,5x14,9)] = 121,9 daN/ml.
5) G + qe =73,35+ 24,74 = 98,09 daN/ml.
6) G - Ve = 73,35 – 94,82 = - 21,47 daN/ml.
7) G + Ve + 0,5 . qe = 73,35 + 16,73 + 0,5 x 24,74 = 102,45 daN/ml.
Les combinaisons la plus défavorable est la combinaison 1).
Qmax = 4/3 G + 3/2 P = 197,805 daN/ml.
Qy = 196,40 daN/ml.
Mx = 392,80 daN.m
Qx = 23, 57 daN/ml.

49
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

My = 11,79 daN.m

III.2.1.5 Dimensionnement de la panne:


Wx ≥ (392,8 /24) x ( 1+ 7 x 11,79 / 392,68)
Wx ≥ 19,80 cm3.
Soit IPE 80
Wx = 20 cm3. Wy = 3,69 cm3.
Ix =80,1 cm4. Iy = 8,49 cm4.
P = 6,0 daN/ml.

1.5.1 Vérification de la flèche :


Q = 88,25 daN/ml.
Qy = 87,63 daN/ml.
Qx = 10,52 daN/ml.
 Condition de la flèche :
fad = 400/200 = 2 cm.
fx = (5/384) x ( 87,63 . 10-2 x (400)4 / 2,1 106 x 80,1) = 1,73 cm ≤ fad………C.V

fad = 200/200 = 1 cm.


fx = (2,05/384) x (10,52. 10-2 x (200)4 / 2,1 106 x 8,49) = 0,05 cm ≤ fad………C.V

5.2 Condition de résistance:


Il faut vérifie que : σmax = σx + σy ≤ σe.
 Charge permanente :
o Poids propre des panes IPE 80 : 6,0 daN/ml.
o Poids propre de couverture : 64,35 daN/ml.

G = 70,35 daN/ml
 L’ensablement :
qn = 10 x 1,5 = 15 daN/ml.
qe = 15 x 1,66 = 24,9 daN/ml.

 Vent de soulèvement :
Vn = -54,18 daN/ml.
Ve = - 94,82 daN/ml.
Vn = 9,56 daN/ml.
Ve = 16,73 daN/ml.

 Les combinaisons des charges :


4/3 G + 3/2 P = 4/3 x (70,35) + 3/2 x (66,67) = 193,805 daN/ml. Et la plus défavorable.
D’où Qy = 192,42 daN/ml.
Qx = 23,09 daN/ml.

 Moment fléchissant :
Mx = Qy . l2 / 8 = 192,42 x 42 / 8 = 384,84 daN.m
My = Qx . l2 / 8 = 23,09 x 22 / 8 =11,545 daN.m

 Contrainte de flexion :
Si on tient compte du coefficient de plasticité ψ = 1 + (e/2 .V).
e = 5,2 mm , V = h/2 = 80/2 = 40 mm.

50
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

ψ = 1 + (5,2/2 x50) = 1,065.


 Suivant y-y’ :
σx = Mx / Wx .ψ
σx = 384,84 102 / 20 x 1,065 = 1806,76daN/cm2.
 Suivant x-x’ :
σx = Mx / Wx .ψ
σx 11,545 102 / 3,69 x 1,065 = 293,77daN/cm2.

σmax = σx + σy ≤ σe.
σmax = 1806,76+ 293,77= 2100,53 daN/cm2 ≤ 2400 daN/cm2.

5.3 Vérification au cisaillement :


La vérification au cisaillement est donnée par la formule suivante :

1,54  e

Avec  = max ( x , y)

Tx =196,40 x4 / 2 = 392,8 daN.


Aa = ( 8 - 2 x 0,52) x 0,38 = 2,65 cm2.
x = 392,8 / 2,65
x = 148,22 daN/cm2.

Ty = 0,625 x 23, 57 x 2 = 29,47 daN.


2 x As = 2 x 4,6 x 0,52 = 4,784 cm2.
y = 29,47 / 4,784
y = 6,16 daN/cm2.

max = x = 148,22 daN/cm2.


1,54  = 1,54 x 148,22 = 228,26 daN/cm2 < e ………..C.V

1.5.4 Vérification au déversement :

c. Méthode exacte : (Voir règlement CM66)

Calcul des coefficient D,C, et B :


Coefficient D : ( RCM66, R.3.641)
2
IY h
 d  40000 2 ( D 1).B.C
IX L
2
J L
D 1 0,156
2
IPE 80 IY h
IX = 80,1 cm4 ; IY = 8,49cm4 .
J = 0,70 cm4 (moment d’inertie de torsion).
h = 8 cm ; L = 200 cm (longueur de flambement).

51
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

2
0,70 200
D 1 0,156 3
2
8, 49 8
Calcul de D par la formule approchée : (RCM66. COM 3.641)
2
L.e
D 1 ( )
b.h
2
200 x 0,52
D 1 ( ) 3
4,6 x8
Coefficient C : (RCM66. R.3.642)
Il est donné en fonction de la répartition des charges.
C = 1,132 (charge uniformément répartie) .
Coefficient B : (RCM66. R.3.643)
Il est donné en fonction du niveau d’application des charges.
B = 1 (au niveau de la fibre neutre par supposition).
Calcul de la contrainte de non déversement :
2
d  40000 I Y h 2 ( D 1).B.C
IX L

8,49. 8 2
 d  40000 (3 1).1.1,132  30,71daN / mm 2   e
80,1. 200 2
d < e il y a pas un risque de déversement.

d. Méthode simplifiée : (RCM66. Annexe 13.611)


Cas de charge appliquée au niveau du centre de gravité :

  K d  fx  e
b
Avec :  . y a. .C .
e
1 ( L   ).h  e

ya = h/2 1000.C b.e 24 = 8 / 2 = 4 cm.

C = 1,132
Articulation des appuis + charge uniformément répartie.
 = 1,0
4,6
  x 4 x1x1,132 x.  32.cm
0,52

1 ( 200  32).8 24
 52  0,7
1000.1,132 4,6.0,52 24
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

Avec  e en daN/mm2.
Kd = 2. = 2 x 0,7 = 1,4.

MX
 fx  Avec :
Mx = W X Qy . lx2 / 8
Qx = G + Ve = - 21,47 daN/ml (soulèvement).
Mx = 21,47 x 42 / 8 = 42,94 daNm.

42,94.10 2
 fx   214,7.daN / cm 2
20

2
  K d . fx
 1,4 x 214,7  300,58.daN / cm

 = 300,58 < e = 2400 (daN/cm2)…………………..C.V

Conclusion :
Le profilé choisit IPE 80 convient pour les pannes.

III.2.1.6 Calcule des liernes:

 Dimensionnement de liernes : la réaction R au niveau de la lierne.


R = 1,25. Qx .ly = 1,25 x 23,09x 2,00 = 57,725 daN.
Effort de traction dans le tronçon de lierne L1 provenant de la panne sablière :
T1 = R/2 = 57,725 / 2 = 28,87 daN.
Effort dans le tronçon L2 :
T2 = R + T1 = 57,725 + 28,87 = 86,595 daN.
Effort dans les diagonales L3 :
2T3 . cos θ = T2.
Tgθ = 1,5 / 2 = 0,75.
θ = 36,87°.
T3 = T2 / 2 cos θ = 86,595 /2 x 0,8 = 54,12 daN.

 Calcule de lierne :
Le tronçon le plus sollicitent est L2 :
T2 ≤ A . σe.
A ≥ T2 / σe = 86,595 / 2400 = 0,036 cm2.
A = π Ф2/4 > 0,036.
Ф ≥ 0,21
Soit une barre ronde de diamètre : Ф = 6 mm.

53
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

III.2.1.7 Calcul de l’échantignolle :

 Dimensionnement de l’échantignolle :
2 (b/2) ≤ t ≤ 3 (b/2)
Pour IPE 80
b = 4,6 cm et h = 8 cm.
4,6 ≤ 6 ≤ 6,9 cm.
Soit t = 6 cm.
Qx = Ve = - 94,82 daN/ml.
Ry = 2 . (Qx . lx) / 2.
Rx = 2 x (94,82 x 4) / 2 = 379,28 daN.

 Calcul du moment de renversement:


Mr = R . t .
Mr = 379,28 x 6 = 2275,68 daN cm.

 Dimensionnement de l’échantignolle :
 = Mr / Wech ≤  e .

 Calcul de l’épaisseur de l’échantignolle :


Wech ≥ Mr / e = 2275,68 / 2400 = 0,95 cm3.
Avec Wech = a . e2 / 6
e2 = 6 . Wech / a
e2 = 6 x 0,95 / 13,5
e = 0,65 cm.

III.2.2 Dimensionnement des traverses :


Bloc 1
2.1 Charge permanente :
Poids propre de couverture : 42,9 daN/m2.
G = 42,9 x 6 = 257,4 daN/ml.
Poids propre de la panne 120 : 10,4 daN/ml.
G = 257,4 + 10,4 = 267,8 daN/ml.
o En sablement: (Zone D) Sn = 10 daN/m2.
o Vent normale: (Zone I) Wn = 50 daN/m2.
2.2 Actions intérieures :
Dépression : Ci = - 0,3.
Pression : Ci = + 0,3.
2.3 Actions extérieures :
Façade au vent : Ce = +0,3.

54
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

Façade sous vent : Ce = -0,5.


Toitures : Ce = -0,5.
o En sablement : Sn = 10 x 6 = 60 daN/ml.
o Vent normale : Wn = 50 . (Ce – Ci) . δ . S.
Il y’a 3 cas de vent sont à envisager :
 Vent I : (vent sur long pan avec pression intérieure)
 Surface maître couple au vent : S = 8,8 x 6 , donc δ = 0,84.
 Poteau au vent :
Wn1 = 50 x (0,8 – 0,3) x 0,84 x 6 = 126 daN/ml.
 Poteau sous le vent :
Wn2 = 50 x (-0,5 – 0,3) x 0,84 x 6 = 201,6 daN/ml.
 Traverse:
Wn3 = 50 x ( - 0,5 – 0,3) x 0,84 x 6 = 201,6 daN/ml.

Wn3
-0,5

Vent I

+0,8
Wn1 -0,5
Wn2 +0,3

Fig-9-

 Vent II : (vent sur long pan avec dépression intérieure)


 Poteau au vent :
Wn1 = 50 x (0,8 + 0,3) x 0,84 x 6 = 277,2 daN/ml.
 Poteau sous le vent :
Wn2 = 50 x (-0,5 + 0,3) x 0,84 x 6 = 50,4 daN/ml.
 Traverse:
Wn3 = 50 x ( - 0,5 + 0,3) x 0,84 x 6 = 50,4 daN/ml.

55
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

Wn3
-0,5

Vent II

+0,8
Wn1 - 0,3 -0,5
Wn2

Fig-10-

 Vent III : (vent sur pignon avec pression intérieure)


 Surface maître couple au vent : S = 10,06 x 8,8 , donc δ = 0,83.
 Poteau :
Wn1 = Wn2 = 50 x (- 0,5 – 0,3) x 0,83 x 6 = 199,2 daN/ml.
 Traverse:
Wn3 = 50 x ( - 0,5 – 0,3) x 0,83 x 6 = 199,2 daN/ml.

Wn3
-0,5

Vent III

Wn1 - 0,5 + 0,3 -0,5


Wn2

Fig-11-

2.4 Calcul des Sollicitations :


Il s’agit de déterminer :
Les réactions d’appuis : HA , HE , VA , VE .
Les moments maximaux : MB , MC , MD .
h = 8,8 m.
l = 10 m.
f = 0,6 m.
K= h / S = 8,8 / 5,03 = 1,75.

Action Cas des q Réaction des appuis (daN) Moments (daN/m)


charges (daN/ml)

56
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

HA HE VA VE MB MC MD
Charge A 267,8 160 160 1339 1339 -1408 1844 -1408
perm G
Neige Sn A 60 35 35 300 300 -315 413 -315
Vent I
Wn1 C 126 -813 296 -488 488 2274 -343 -2605
Wn2 D 201,6 -1301 473 -781,6 781 4163 544 -3643
Wn3 B 201,6 -120 -120 -1008 -1008 1060 601 1060
Total -2234 889 -2277 261 7497 802 -5188
Vent II
Wn1 C 277,2 -1788 551 -1073 1073 5004 -753 5729
Wn2 D 50,4 -326 118 -195 195 1038 133 -914
Wn3 B 50,4 -30 -30 -252 -252 265 150 265
Total -2144 639 -1520 1016 6307 -470 5081

Vent III
Wn1 E 199,2 -467 -1286 771 -771 3600 8228 11313
Wn2 D 199,2 -1286 467 -771 771 4113 537 -3600
Wn3 B 199,2 -119 -119 -996 -996 1045 594 1047
Total -1872 -937 -996 -996 8760 9359 18760

Tableau IV.2 – Calcul des Sollicitations

2.5 Combinaisons sollicitations :


Les sollicitations résultantes sont obtenues par les plus défavorable des combinaisons
suivantes :
G + Se avec : Se = 1,67 Sn.
4/3 G + 3/2 Sn.
G - We avec: We = 1,75 Wn.

Les valeurs de Wn étant également les plus défavorable parmi celles calculées dans le tableau
précédent (valeurs encadrées) soit :
Réaction des appuis Moments
HA HE VA VE MB MC MD
G + Se + 219 + 219 +1840 +1840 -1934 +2533 -1934
4/3 G + 3/2 Sn +266 +266 +2235 +2235 -2350 +3078 -2350
G - We -3750 -1480 -2646 -439 +13922 -14534 +31422
Tableau IV.3 – Combinaison des Sollicitation

Les moments maximaux sollicitant la traverse sont :


o Au faîtage : MC = -14534 daNm.
o Aux appuis : MB = + 13922 daNm.
Section en élasticité :
Les modules d’inertie nécessaires sont :

57
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

o Au faîtage : I / VX = 14534/24 = 606cm3.


(Section au faîtage : IPE 330)
o Aux appuis : I / VX = 13922/24 = 580 cm3.
(Section aux appuis : IPE 330 )
Section en plasticité :
Il faut que M ≤ Mp = Z e = 2 S e.
Les moments statiques doivent donc vérifier :
S ≥ M / 2  e.
Soit :
o Au faîtage : S = 14534/48 = 303 cm3.
(Section IPE 300)
o Aux appuis : S = 13922/48 = 290 cm3.
(Section IPE 300).

2.6 Vérification de la flèche de la traverse :


Le calcul de la flèche est réalisé au faîtage de la traverse, en C, sous l’action combinée
non pondérée : G + Sn

1 4 2
Y Max  384 xExI (5q l  48 M B l )

E = 2,1 106 daN/cm2.


I = 11770 cm4 (IPE 330 au faîtage)
q = G +Sn = 327,8 daN/ml.
l = 10 m.
MB = -1723 daNm.
-2 4 2 2
(5 x 327,8 10 x 1000  48 x 1723 10 x 1000 )
Y Max 
384 x 2,16 x11770

YMax / l = 2,59/1000 = 0,002< 1/200.

Théoriquement, la flèche est juste acceptable. Mais en réalité, la flèche sera moindre, du fait
du renforcement de l’encastrement par jarret, dont nous n’avons pas tenu compte.

58
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

2.7 Vérification de la traverse au déversement :


La semelle supérieure de la traverse ne peut pas déverser, sous moment positif, car elle est
immobilisée latéralement, bloquée par les pannes.
En revanche, la semelle inférieure peut déverser, sous moment négatif dû au vent
(soulèvement de la toiture).
Le moment négatif maximal en B est obtenu sous G +Se , soit -1,934daNm.
La contrainte de flexion correspondante vaut : f =1934/557 = 3,47 daN/mm2 et il faut vérifie
que
kd .  f ≤  e.
Selon les règles CM66 (Article13.611)
l = l0 / 2 = 5,03 m.
L’effort du vent est appliqué en sous face de la couverture, donc :
ya = h / 2 = 150 mm
D’où l’on tire :

b
(l  0,8. y a . .C ).h
1 e e
Z
1000.C 10,9.b.e 24

16
( 503 0,8.15.0, 75.0,972. ).33
1 1,15
Z   0, 64
972 1, 09.16.1,15
0,25< Z < 0,75 ; donc Kd = 1+2.(Z-0,25)2 = 1,31
Kd.σe = 1,31x 3,47=4,55 < σe = 24.
En fait Kd . σe est inférieur à 1,31 (et donc le risque de déversement inexistant), du fait :
De la forme brisée de la traverse, qui s’oppose au déversement.

Nota : un calcul en plasticité s’avère inutile, car utilisant plus à fond les capacités de
résistance de l’acier, il est plus favorable que calcul en élasticité (et se trouve de ce fait
nécessairement vérifie), et il n’est pas possible de réduire la section en travée (IPE
330),imposée par la condition de flèche. (S)

VA = ql / 2

59
A
Fig-12-
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

Bloc 2
2.1 Charge permanente :
Poids propre de couverture : 42,9 daN/m2.
G = 42,9 x 6 = 257,4 daN/ml.
Poids propre de la panne 80 : 6,0 daN/ml.
G = 257,4 + 6,0 = 263,4 daN/ml.
o En sablement : (Zone D) Sn = 10 daN/m2.
o Vent normale: (Zone I) Wn = 50 daN/m2.

2.2 Actions intérieures :


Dépression : Ci = - 0,31.
Pression : Ci = + 0,3.
2.3 Actions extérieures :
Façade au vent : Ce = -0,5.
Façade sous vent : Ce = -0,5.
Toitures : Ce = -0,5.
o En sablement : Sn = 10 x 6 = 60 daN/ml.
o Vent normale : Wn = 50 . (Ce – Ci) . δ . S.
Il y’a 3 cas de vent sont à envisager :
 Vent I :
 Surface maître couple au vent : S = 8,8 x 4 , donc δ = 0,84.
 Poteau au vent :
Wn1 = 50 x (0,8 – 0,3) x 0,84 x 4 = 84 daN/ml.
 Poteau sous le vent :
Wn2 = 50 x (-0,5 – 0,3) x 0,84 x 4 = 134,4 daN/ml.
 Traverse:

60
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

Wn3 = 50 x ( - 0,5 – 0,3) x 0,84 x 4 = 134,4 daN/ml.

Wn3
-0,5

Vent I

+0,8
Wn1 +0,3 -0,5
Wn2

Fig-13-

 Vent II :
 Poteau au vent :
Wn1 = 50 x (0,8 + 0,31) x 0,84 x 4 = 186,48 daN/ml.
 Poteau sous le vent :
Wn2 = 50 x (-0,5 + 0,31) x 0,84 x 4 = 31,92 daN/ml.
 Traverse:
Wn3 = 50 x ( - 0,5 + 0,31) x 0,84 x 4 = 31,92 daN/ml.

Wn3
-0,5

Vent II

+0,8
Wn1 - 0,31 -0,5
Wn2

Fig-14-

 Vent III :
 Surface maître couple au vent : S = 10,06 x 8,8 , donc δ = 0,83.
 Poteau :
Wn1 = Wn2 = 50 x (- 0,5 – 0,3) x 0,83 x 4 = 132,8 daN/ml.
 Traverse:
Wn3 = 50 x ( - 0,5 – 0,3) x 0,83 x 4 = 132,8 daN/ml.

61
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

Wn3
-0,5

Vent III

Wn1 - 0,5 + 0,3 -0,5


Wn2

Fig-15-

2.4 Calcul des Sollicitations : .


h = 8,8 m.
l = 10 m.
f = 0,6 m.
K= h / S = 8,8 / 5,03 = 1,75.

Action Cas des q Réaction des appuis (daN) Moments (daN/m)


charges (daN/ml)
HA HE VA VE MB MC MD
Charge A 263,4 157 157 1317 1317 -1385 3198 -1385
perm G
Neige Sn A 60 35 35 300 300 -315 413 -315
Vent I
Wn1 C 84 -620 119 -325 325 2204 3759 -3252
Wn2 D 134,4 -867 319 -521 521 1908 363 -2429
Wn3 B 134,4 -80 -80 -672 672 707 401 707
Total - 358 - 1518 4819 4523 -4974
1567 1518
Vent II
Wn1 C 186,48 -1204 438 -722 722 3366 -507 3855
Wn2 D 31,92 -206 75 - 124 124 660 87 -576
Wn3 B 31,92 -19 -19 -160 -160 167 95 167
Total -1429 494 -1006 686 4193 -325 3446

Vent III
Wn1 E 132,8 -312 -857 514 -514 2400 5485 7542
Wn2 D 132,8 -857 312 -514 514 2746 362 -2397
Wn3 B 132,8 -79 -79 -664 -664 695 393 695

62
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

Total -1248 -624 -664 -664 5841 6240 5840

Tableau IV.4– Calcul des Sollicitations

2.5 Combinaisons sollicitations :

Réaction des appuis Moments


HA HE VA VE MB MC MD
G + Se +216 +216 +1818 +1818 -1911 3888 -1911
4/3 G + 3/2 Sn +262 +262 +2206 +2206 -2319 +4884 -2319
G - We -2585 -935 -1340 -1340 -8837 -7722 -8835

Tableau IV.5 – Combinaisons des Sollicitations

Les moments maximaux sollicitant la traverse sont :


o Au faîtage : MC = -7722 daNm.
o Aux appuis : MB = -8837 daNm.
Section en élasticité :
Les modules d’inertie nécessaires sont :
o Au faîtage : I / VX = 7722/24 =321,75cm3.(Section au faîtage : IPE 270)
o Aux appuis : I / VX = 8837/24 = 368,20 cm3.(Section aux appuis : IPE 270 )
Section en plasticité :
Il faut que M ≤ Mp = Z e = 2 S e.
Les moments statiques doivent donc vérifier : S ≥ M / 2  e.
Soit :
o Au faîtage : S = 7722/48 = 160,875 cm3.(Section IPE 240)
o Aux appuis : S = 8837/48 = 184,104 cm3.(Section IPE 240)
2.6 Vérification de la flèche de la traverse :
E = 2,1 106 daN/cm2.
I = 3892 cm4 (IPE 240 au faîtage)
q = G +Sn = 323,4daN/ml.
l = 10 m.
MB = -1700 daNm.
YMax = ( 5 x 323,4 10-2 x 10004 + 48 x 1700 102 x 10002 ) / 384 x 2,1 106 x 3892 = 7,75 cm
YMax / l = 7,75/1000 = 0,007 > 1/200.

63
Chapitre III Calcul des
Planchers et Toitures

La flèche est excessive, donc inacceptable. Il faut donc adopter un profil IPE supérieur. Soit
IPE 300. Dans ce cas, la flèche maximale sera :
YMax = 7,75 x 3892 / 8356 =3,60 cm.
YMax / l = 3,60/1000 = 0,003 > 1/200.
3.7 Vérification de la traverse au déversement :
Le moment négatif maximal en B est obtenu sous G + Se , soit -1,911daNm.
La contrainte de flexion correspondante vaut : f =1911/324,3 = 5,9 daN/mm2 et il faut
vérifie que
kd .  f ≤  e.
Selon les règles CM66 (Article13.611)
l = l0 / 2 = 5,03 m.
L’effort du vent est appliqué en sous face de la couverture, donc :
ya = h / 2 = 120 mm
D’où l’on tire :
13,5
( 503 0,8.12.0, 75.0,972. ).27
1 1, 02
Z   1, 03
972 1, 09.12.1, 02
Z > 0,75 ; donc Kd = 2.Z = 2,06
Kd.σf = 2,06x 5,9=12,16 < σe = 24.
Remarque :
Les profiles obtenus sont dimensionnée à base des règles CM66 et il sont vérifier avec
l’EUROCODE 3 ( SAP 2000)

64