Vous êtes sur la page 1sur 1

FONCTION CONVERTIR L’ÉNERGIE

Aspect Physique
2ème STM
Cours ; Applications Doc : élève
COMPRESSION SIMPLE
I- HYPOTHÈSES : (Figure 15)
Le solide est idéal : matériau homogène,
isotrope, poutre rectiligne et de section
constante.

II- DÉFINITION : (Figure 16) (Figure 15)


Une poutre sollicitée à la compression si, le torseur associé aux forces de cohésion de II/I
au point G, à une résultante perpendiculaire a (S) dirigée vers
l’intérieur de la matière, telle que :

 N    
cohII / I G     dans (G , x, y, z )
 0 G
avec : N  0; Ty  0; Tz  0
M t  0; M fGy  0; M fGz  0 

 A      Isolement d’une partie (I) d’une poutre
et cohII / I G   Action à gauche / I G      donc : N   A ; M G  0 (Figure 16)

 0 G
III- CONTRAINTES DANS UNE SECTION DROITE : (Figure 17)
Elles sont normales à (S) et uniformément réparties dans cette
dernière. La contrainte M (MPa = N/mm2) a pour valeur :

M = N/S avec N < 0; M < 0

N : effort normal (N).


S : section droite soumise à la compression (mm2). Représentation uniforme des contraintes
(Figure 17)
IV- DÉFORMATION D’UNE POUTRE : (Figure 18)
Dans le domaine élastique, les contraintes et les
déformations sont proportionnelles.
Le raccourcissement l (mm) est :
N  l0
l  avec N < 0 ; l < 0
E  S0

Déformation d’une poutre (Figure 18)


V- CONDITION DE RÉSISTANCE :
Pour des raisons de sécurité, la contrainte normale doit rester inférieure à la résistance pratique à la
compression Rpc. La condition de résistance est :
N Rec Rec : Résistance élastique à la compression (MPa)
  Rpc ou  Rpc avec Rpc  s : coefficient de sécurité.
S s
Poutre verticale Poids négligé Poids propre non négligé
Remarque : Si le poids de la poutre N N P
verticale n’est pas négligeable, Contrainte     
la condition de résistance est : S S S
N P Déformation N  l0 N  l0 1 P  l0
  Rpc (si S est constante)
l  l   
S S ES ES 2 ES

161
RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX ASPECT PHYSIQUE