Vous êtes sur la page 1sur 5

Ministère De l’Agriculture et Ministère de l’Enseignement

des Ressources Hydrauliques Supérieur et des Recherches


scientifiques
Institution de la Recherche
et de l’Enseignement Université de Jendouba
Supérieur Agricoles

Ecole Supérieure des Ingénieurs de Medjez El Bab

TP : Essai de Résilience

Réaliser par :
ELOUAER Mohamed Ali

1
I. But de la manipulation :
Déterminer la résistance aux chocs et l’effet de la variation de la
température de revenue de chaque échantillon de l’acier C38.
II. Schéma et principe de fonctionnement :

L’essai de résilience consiste à rompre en flexion par choc une éprouvette


métallique entailler et à mesurer l’énergie absorbée par la rupture.
L’éprouvette la plus utiliser à la forme d’un barreau prismatique de section
carrée entailler a demis langueur sur toute la largeur de l’une de ces faces.
L’entaille est en forme de v ou par fois u
La machine spéciale sur laquelle l’éprouvette est rompue s’appelle mouton
pendule Charpy (Mouton Charpy)
Constituée : d’un bâtie fixée aux soles, d’un pendule en acier forgée celui-ci a
la forme d’un disque présentant un couteau
1-La pendule est immobilisée en position haute par un doigt d’accrochage.
2-Mètre l’aiguille sur le zéro.

2
3-Positionner l’éprouvette en partie basse de mouton pendule placer
horizontalement et mise en appui en ses extrémité.
4-L’éprouvette est centrée de manière a ce que le couteau de la masse
tombante frappe le cotée opposée de l’entaille.
5- En fait libérée de longueur initiale H casse l’éprouvette et remonte d’un
hauteur h <H et l’ongle de remonter maximale est enregistrée en même
temps.
Cet ongle α nous permet de déterminer la résilience.
III. Tableaux de résultat
T°C 250 400 500 600 650 700

KC(j) 5 10 22 34 34.5 36

IV. Interprétation des résultats

1. Courbe :

1. Interprétation
KC=f(T)
40

35

30

25
KC(J)

20

15

10

0
250 400 500 600 650 700

T(°C)

3
2.Interprétation :
Pour une température presque constante T <400°C
Phase : Martensite (α+Fe3C)
Pour une température 400°C < T < 600°C
Phase : Bainite (α+Fe3C) agrégat
Pour une température 600°C < T
Phase : perlite (α+ Fe3C) lamellaire

3.Coordonée de point d’inflexion :


La température de transition ductile T= 500°C correspond à Kc=22 j
4.Zone la plus ductile :
Définitions :
1- La ductilité est la capacité d'un matériau à être déformé
plastiquement sans se rompre
Au contraire
2- La fragilité est la capacité d'un matériau à se fracturer lorsqu'on lui impose
des déformations
 Le matériau de température de revenue correspond à 250°C caractérise
l’état : fragile
 Le matériau de température de revenue correspond à 700°C caractérise
l’état : ductile
Justification : un matériau résilient est un matériau ductile de structure
cristallin homogène de répartition uniforme.

4
5.Zone la plus dur :
Définition :
* La dureté est la capaciter d’un matériau à résistée a la pénétration
 Le matériau de température de revenue correspond à 250°C caractérise
l’état le plus dur
 Le matériau de température de revenue correspond à 700°C caractérise
l’état le moins dur
Justification :
Un matériau dur comme verre n’est pas résilient (ne résiste pas aux chocs).
KC HB

Conclusion :
Cette essaie permet de caractériser l’assemblage soumise à la sollicitation
par choc. Cette notion de résilience et de rupture fragile est très importante
car permet d’éviter la rupture brutale de d’appareille a pression.