Vous êtes sur la page 1sur 2

Développements limités

Notations du chapitre — Dans ce chapitre I est un intervalle de .

I — Définition

Définition 1.1 — Développement limité On dit que la fonction f admet un développement limité à l’ordre n au voisinage de x 0 si et seulement si il existe une fonction polynôme P de degré au plus n telle que, au voisinage de x 0 ,

f ( x ) = P ( x ) + o(( x x 0 ) n )

Propriété 1.2 — Unicité du développement limité Si la fonction f admet un développement limité à l’ordre n au voisinage de x 0 , alors ce développement limité est unique.

Corollaire 1.3 — Si f admet pour DL n ( 0)

f ( x ) = P ( x )+ o ( x n )

et si f est paire (resp. impaire), alors P est également pair (resp. impaire).

II — DL usuels Théorème 2.1 — Formule de Taylor-Young Soit f une fonction de
II — DL usuels
Théorème 2.1 — Formule de Taylor-Young
Soit f une fonction de I dans , de classe C n . Pour tout a et x dans I , il existe une
fonction ε telle que
n
( x − a ) k
f ( x ) =
f ( k ) ( a ) + ( x − a ) n ε( x )
k !
n !
k = 0
avec ε ( x ) −−→ 0.
x → a

III — Opération sur les DL

Théorème 3.1 — Troncature Si f admet un DL n ( 0) limité à l’ordre n de la forme a 0 + a 1 x + ··· + a n x + o ( x n ), alors pour tout entier p n , f admet un DL p ( x 0 ) de la forme a 0 + a 1 x + ··· + a p x p + o ( x p )

Théorème 3.2 — Multiplication par un scalaire Soit λ . Si f admet pour DL n ( 0) f ( x ) = P ( x )+ o ( x n ) alors λ f admet comme DL n ( 0 )

λ f ( x ) = λ P ( x )+ o ( x n )

Théorème 3.3 — Addition Si f et g admettent pour DL n ( 0 ) f ( x ) = P ( x )+ o ( x n ) et g ( x ) = Q ( x )+ o ( x n ) alors f + g admet comme DL n ( 0 )

f ( x ) + g ( x ) = P ( x ) + Q ( x )+ o ( x n )

Théorème 3.4 — Multiplication Si f admet pour DL n ( 0) f ( x
Théorème 3.4 — Multiplication
Si f admet pour DL n ( 0) f ( x ) = P ( x )+ o
( x n )
et g admet un DL n ( 0) g ( x )
=
Q ( x )+ o ( x n ) alors f × g admet comme DL n (0 )
f ( x ) × g ( x
) =
P ( x ) × Q ( x )
+ o ( x n )
tronqué à l’ordre n
Théorème 3.5 — Primitive Si f admet pour DL n ( 0 ) f (
Théorème 3.5 — Primitive
Si f admet pour DL n ( 0 )
f ( x ) = a 0 + a 1 x + ··· + a n x n + o ( x n )
et si f admet une primitive F sur I alors F admet comme DL n + 1 ( 0) (0)
x n+ 1 +
F ( x ) = F ( 0 ) + a 0 x +
a 1 x + ··· + a n
o ( x n + 1 )
2 n +
1
Théorème 3.6 — Composition Si f admet pour DL n ( 0) f ( x
Théorème 3.6 — Composition
Si f admet pour DL
n ( 0) f ( x ) = P ( x )+ o ( x n ) et
g admet un DL n ( 0) g ( x ) =
Q ( x )+ o ( x n ) alors g ◦ f admet comme DL n ( 0)
g ( f ( x )) =
Q ( P ( x ))
+ o ( x n )
tronqué à l’ordre n