Vous êtes sur la page 1sur 6

Chapitre 5 : Les types des boues de forage

Université Kasdi Mrebah-Ouargla


Faculté des Hydrocarbures et des Energies Renouvelables et des sciences de la Terre et de l’Univers

Département de forage et mécaniques des chantiers pétroliers

Module : Fluides de forage

I-Introduction

Les fluides de forage sont des fluides complexes classés en fonction de la nature de leurs
constituants de base. Traditionnellement, ils ont été classés en trois catégories selon la nature de
fluide de base utilisé dans leur préparation : l’eau, l’huile et l’air.

 Les fluides à base d’eau (water based mud)


 Les fluides à base d’huile (oil based mud)
 Les fluides de forage gazeux.

II. Les types de fluides de forage

II.1. Les fluides à base d’eau :

Elles constituent le type de boues le plus utilisé dans le domaine du forage. Ce sont des
fluides dont la phase continue est de l’eau. Elles ont les avantages et les inconvénients suivants :

 Inconvénients :
-Hydratation des argiles,
-Dissolution des sels (chlorures les plus solubles),
-Filtration dans les formations poreuses perméables (L’eau mouille les roches et pénètre
acilement dans les pores),
-Endommagement des formations (colmatage, précipités),
 Avantages :
-Sécurité, santé et environnement.
En fonction de leur composition, ces boues se subdivisent en : ( tableau I ).

Enseignante : M.Bouhadda.
Chapitre 5 : Les types des boues de forage

II.2. Les fluides à base d’huile :

Ce sont des fluides dont la phase continue est de l’huile (pétrole, fuel, huile minéral,
gazole,…..) et la phase dispersée est de l’eau. Elles ont les avantages et les inconvénients
suivants :

 Avantages :
-Permet de résoudre les problèmes rencontrés avec la boue à base d’eau;
-Pas d’hydratation des argiles,
-Pas de dissolution des sels,
-Pas de filtration,
-Pas d’endommagement des réservoirs.

-Lubrifiant ⇒réduction des frottements de la garniture sur les parois du puits ou diminution
du couple de torsion et de l'usure de la garniture,
-Caractéristiques plus faciles à maintenir,
-Moins sensible aux contaminants.

-Insensibilité aux contaminants habituels des boues à base d'eau (NaCl, CaSO4, ciment, argile).

-Excellentes caractéristiques de filtration statique en température et pression, cake très mince.

-Réduction des risques de bourrage d'outil et d'accumulation des déblais sur les drill-collars et
diminution du "pistonnage" lors des manœuvres.

-Diminution du collage par pression différentielle.

 Inconvénients :
-Polluant,–Inflammable (risque d'incendie),
-Santé du personnel,
-Problèmes pour de propreté des zones de travail ⇒accidents
-Coût de fabrication et de destruction généralement plus élevé que celui des boues à base d’eau,
-Difficulté pour "voir" les hydrocarbures (dans les déblais et avec certains outils de logging),

-Détérioration des caoutchoucs ne résistant pas aux hydrocarbures.

On distingue deux catégories de boues à base d’huile : les boues conventionnelles ( 95 à98
% d’huile) et les boues à émulsion inverse, tableau (II ).

Enseignante : M.Bouhadda.
Chapitre 5 : Les types des boues de forage

Tableau II :types, caractéristiques, compositions et domaines d’utilisation des boues à


l’huile.

Classe Type de la boue Caractéristiques composition Cas principaux


de la de la boue d’utilisation
boue
Boues Filtrat faible Huile 95-98 % Forage d’une couche
conventionnelles Eau 2-5 % productrice
agent plastifiant Forage du sel massif
agent émulsifiant
Reprise et entretien du
agent fluidifiant
Boues alourdissant puits
à Argiles gonflantes et à fort
l’huile pouvoir de dispersion
Problèmes de coincement
Boues à Filtrat faible Huile 80 à 30 % Forage d’une couche
émulsion Prix de revient mois Eau 20 à 70 % productrice
inverse élevé Problèmes de forage à
haute température
Problèmes de déviation
Grande épaisseur de sels
ou d’anhydrite
Forage dans des zones
trop froides

II.3. Les fluides à l’air, à la mousse et aux boues aérées:

II.3.1. forage à l’air ou de gaz naturel

Dans certaines régions à formations dures et sèches, on utilise de l’air comprimé, d’azote
ou du gaz naturel comme fluide de forage. Cette méthode permet des vitesses d’avancement très
élevées mais les formations aquifères ont tendance à provoquer un bourrage de l’outil et il se
caractérise par l’usure rapide de la garniture de forage. Il est recommandé dans le cas des pertes
totales répétées de la boue ( l’air réduit le cout du forage de 50 à 60 % par rapport au forage à la
boue).

II.3.2. forage à la mousse

Il s’agit d’un mélange d’air, d’eau et d’un agent moussant. Elles sont utilisées lorsque les
terrains à traverser sont fracturées. Ces fluides de forage se caractérisent par leur excellent
pouvoir de remontée les déblais cependant, le risque de cassage de la mousse est à redouter.

Enseignante : M.Bouhadda.
Chapitre 5 : Les types des boues de forage

II.3.3. forage à la boue aérée

Cette méthode implique l’injection de très grosse quantité d’air comprimé pouvant aller
jusqu’à 95 % dans la boue. Elle est utilisée afin de réduire la pression hydrostatique chaque
fois qu’on rencontre des problèmes sévères de pertes, qu’on désire augmenter la vitesse
d’avancement et qu’on veut réduire les frais.

Enseignante : M.Bouhadda.
Chapitre 5 : Les types des boues de forage

Tableau I : types, caractéristiques, compositions et domaines d’utilisation des boues à l’eau.


Classe Type de la boue Composition Caractéristiques de Cas principaux d’utilisation
de la la boue
boue
Boues naturelles Densité 1.16-1.2 Forage de surface ;
Viscosité 36-42 Forage à faible profondeur < 1500m
Filtrat < 10 ml
Boues bentonitiques Bentonite 50-80 kg Densité 1.03-1.05 ( Boues de démarrage
CMC 0-5 kg faible) Forage à faible profondeur < 1200m
Soude 2.4 kg Viscosité 40-70 s (
trop élevée)
Filtrat 12 -25
8.5<PH<9.5
Boues bentonitiques Bentonite 40-60 kg Filtrat 2 -4 cm3 Forage des marnes
traité au mélange Tannin 2-4 kg PH<11 Formations gypseuses ou d’anhydrite
tanin-soude ‘ boue CMC 1-5 kg
rouge’ Soude 0.5- 1 kg
Boues bentonitiques Bentonite 50-60 kg PH>9 Forage à moyenne profondeur <
traité au mélange FCL 20-40 kg Bonne résistance en 3000m
FCL-soude LC 10-20 kg température 200 °C Forage des marnes
CMC 0.5 kg
Boues à Soude 2-4kg
l’eau Boues à la chaux Bentonite 50-80 kg 150 °C < T <160°C Forage à grande profondeur et à T <
Chaux 8-15 kg 150 °C
Tanin 3-6 kg Forage des couches à fortes pression
Amidon 1-15 kg Forage des marnes
Soude 3-6 kg Reforage de ciment
Boues au gypse Bentonite 50-70 kg PH>9 Formations gypseuses ou d’anhydrite
Gypse 10-20 kg Bonne résistance en Argiles à haute pouvoir de dispersion
FCL 12-15 kg température 200 °C Forage à temp.> 150°C
CMC 5-10 kg Forage des marnes
Soude 3-4 kg Forage des couches à fortes pression
Argiles gonflantes

Boues salées saturées Sel 300 kg Densité < 1.2 Forage du sel massif et argile salifère
Attapulgite 50 kg 130 °C < T <140°C Forage en cas de venue d’eau salée
Amidon 20-30 kg corrosive Formations gypseuses ou d’anhydrite

Boues à eau de mer Bentonite 75-100 Densité 1.1-1.15 Offshore


kg 9.5<PH<10.5 Boues de démarrage
Attapulgite 30-80 Bonne résistance en Formations gypseuses ou d’anhydrite
kg température 200 °C Formations argileuses
FCL 15-25 kg
CMC raffiné 1-5 kg
Soude 5-10 kg
LC 5-10 kg
Boues émulsionnées Boue à l’eau Celles de la boue Ceux de la boue base et :
Huile 5-10 kg base et : Diminution de risque de coincement
Diminution du filtrat
Pouvoir lubrifiant

Enseignante : M.Bouhadda.
Chapitre 5 : Les types des boues de forage

On peut aussi adapter la classification suivante :

Fluides à base d'eau


a. boue naturelle eau douce eau de mer
b. Boue bentonitique simple
 Bentonite (en eau douce)
 Attapulgite (en eau salée)
c. boue bentonitique améliorée
 polymère
 tanins
 lignosulfonates
d. Boue calcique :
 chaux
 gypse
e. boue salée saturée
f. boue à faible teneur en solides
g. boue au biopolymère
h. boue inhibitrice
 phosphate
 potassium
 magnésium
 calcium
 aluminium

Enseignante : M.Bouhadda.