Vous êtes sur la page 1sur 38

Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

ADRESSE AUX ETUDIANTS DU FUTUR

« …Nous qui, en cette année 1936, constituons le douzième degré de ce présent


cycle, nous n'avons aucun moyen absolu ou positif de connaître qui pourront être les futurs
étudiants de ces monographies, mais nous sommes heureux de préparer des leçons et des
entretiens qui non seulement nous profiteront, à nous-mêmes, à l'époque présente, mais qui
auront aussi de la valeur pour vous, mystiques et rosicruciens inconnus de notre prochaine
incarnation et de notre prochain cycle.

Nous vous demandons de ne pas considérer ces monographies comme anciennes et


désuètes parce qu'elles ont été écrites et préparées cent, deux ou trois cents ans avant votre
naissance. Nous aussi, aujourd'hui, étudions d'après des archives, des leçons et des entretiens
qui furent écrits il y a un siècle, cinq siècles et un millier d'années de cela, et nous constatons
que les vérités que vous lisez dans ces leçons, à des centaines d'années du temps présent, sont
tout autant des vérités à votre époque qu'elles le sont en ce moment même ou nous les
introduisons dans ces monographies, après les tests et les essais les plus stricts.

Chaque jour, en tant qu'Imperator de l'ordre et maître personnel de la classe


d'étudiants du douzième degré, je peux fermer les yeux et projeter ma conscience vers une
ville lointaine et vers la maison d'un membre éloigné, en utilisant les formules que ces
monographies contiennent et je peux me rendre visible à un étudiant dans ce lieu éloigné et
lui donner un traitement qui améliorera sa santé ou qui l'assistera en d'autres voies. De même
qu'il peut me voir et me sentir, conformément aux formules et aux instructions de ces
monographies, de m&me, fratres et sorores inconnus, vous pourrez faire la même chose avec
ces mêmes formules et leçons dans cent ans, cinq cents ans ou un millier d'années d'ici.

Si je peux prouver, comme je l'ai fait ici pour les étudiants assistant
personnellement à nos cours de science à l'université Rose+Croix , qu'en l'espace d'un instant
je peux affecter les battements de mon coeur et faire que le pouls de mon poignet gauche
batte différemment de celui du poignet droit, et vice-versa ; que par le pouvoir de la volonté
et les suggestions du subconscient, je peux faire obéir mon coeur à mes désirs, et s'il est vrai
qu'aujourd'hui je peux en un clin d'oeil faire se tordre, tourner et se pencher dans la direction
que je désire la flamme d'une bougie, si ces choses sont des vérités démontrables en ce
moment, ce seront des vérités aussi dans mille ans d'ici et elles seront tout autant
démontrables.

VOUS, futurs étudiants, inconnus de nous maintenant, et même insoupçonnés


mais néanmoins respectés comme nos ouvriers personnels dans la tâche de perpétuer ce grand
travail, vous ne devez pas penser que ces leçons et ces monographies sont inférieures parce
qu'el-les ont été écrites entre 1925 et 1936 ou parce qu'elles ont un style de langage peut-être
différent de celui que la mentalité populaire peut avoir ou que peuvent discuter les savants,
les philosophes et les expérimentateurs.

S.E.T.I. Cénacle de la Rose+Croix BP 374 87010 LIMOGES Cedex 1 France


Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

Etudiez-les consciencieusement, en mettant honnêtement chaque principe à l'essai,


et vous découvrirez que les secrets d'aujourd'hui, qui étaient des secrets il y a des centaines
d'années, seront encore des secrets, inconnus de la mentalité des masses, dans mille ans d'ici,
car chaque cycle de civilisation a ses incrédules et ses sceptiques et comprend des gens qui ne
connaîtront pas les grandes vérités secrètes de la vie, quelle que soit leur instruction en
d'autres domaines. »

Harvey Spencer LEWIS


Monographie n°120 du 12ème Degré



! Note d’information :
Le document que vous avez entre les mains est identique à celui qui était envoyé aux
membres du S.E.T.I., Cénacle de la Rose+Croix, avant Juin 2007.
A cette époque, notre fraternité exigeait des étudiants de ses communications qu'ils renvoient
un "travail" pour pouvoir recevoir la suivante. Depuis, nous nous sommes dotés de nouveaux statuts et
d'un nouveau mode de fonctionnement qui prévoit un accès plus libre aux trésors de la philosophie
rosicrucienne. Il n'est ainsi plus obligatoire de renvoyer le travail dont vous trouverez mention dans le
corps du texte de la présente communication (se reporter à la page : www.crc-rose-
croix.org.org/cenacle/ de notre site, pour davantage de précisions).
Toutefois, dans un souci de partage et d'enrichissement mutuel, nous encourageons ceux qui le
souhaitent à nous faire part de leur réflexion en nous adressant leurs commentaires et leurs réflexions
via la formulaire de contact de notre site www.crc-rose-croix.org, sachant que vous ne recevrez pas
obligatoirement de réponse ni d'autre accusé réception que celui que vous auriez pu demander

Mention de Copyright © :

La reproduction, la cession, le prêt et la diffusion en téléchargement du présent document


sont autorisés à la condition expresse qu'ils ne se fassent pas dans le cadre d'une démarche
commerciale. Ils ne peuvent donc s'effectuer que de façon gratuite et totalement désintéressée. Le
contenu du présent document doit demeurer scrupuleusement intact et inchangé.
Il peut être traduit, mais sa traduction ne doit pas être publiée sans accord écrit préalable du
S.E.T.I., Cénacle de la Rose+Croix, qui en reste le propriétaire moral. Tout manquement aux clauses
énoncées ci-dessus exposera son auteur aux poursuites prévues en cas d'infraction au code de la
propriété intellectuelle.

S.E.T.I. Cénacle de la Rose+Croix BP 374 87010 LIMOGES Cedex 1 France


Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

Chère Sœur, cher Frère,

En tant qu’adhérent de notre association, vous avez exprimé le désir de recevoir la première
Communication pour une Réflexion Individuelle. Cette démarche fait d’ores et déjà de vous un
compagnon du S.E.T.I., Cénacle de la Rose+Croix, avec ses droits et aussi ses devoirs, notamment
celui de respecter cet Héritage Spirituel de la Lumière rosicrucienne.

Le tout premier de vos devoirs de membre consiste à étudier sincèrement et sans préjugé les
textes que vous recevrez, en essayant, autant que faire se peut, de les mettre en pratique au service de
la Vie, de la Lumière et de l’Amour.

Comme vous le savez notre association fonctionne sur les principes indissociables de gratuité
et de solidarité et il va de soi que chaque membre doit s’interdire tout profit pécuniaire, présent ou à
venir, par le moyen de nos enseignements. C’est là une règle rosicrucienne fondamentale.

Par notre volonté et nos pensées unies, soyons les créateurs d’un monde meilleur.

Nous espérons que la lecture de cette communication vous procurera beaucoup de satisfaction et dans
l’attente du plaisir de vous lire, nous vous adressons nos pensées les plus fraternelles.

LE CONSEIL DE L’ETHIQUE

S.E.T.I. Cénacle de la Rose+Croix BP 374 87010 LIMOGES Cedex 1 France


Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

COMMUNICATION

PRELIMINAIRE N° 1

Cénacle de la Rose+Croix

S.E.T.I. Cénacle de la Rose+Croix BP 374 87010 LIMOGES Cedex 1 France


Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

INTRODUCTION

Vous avez entre les mains la toute première « Communication pour une réflexion
individuelle » du Cénacle de la Rose+Croix et nous espérons qu'il s'agit là de la « pierre angulaire »
d'un édifice que nous allons construire ensemble au service d'un Idéal commun.

Ce contact préliminaire va nous permettre de définir les bases du travail que nous
entreprenons pour faciliter votre réflexion personnelle.

Communication préliminaire n° 1 1
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

TRANSMETTRE LA CONNAISSANCE

En demandant à recevoir les « Communications » du Cénacle de la Rose+Croix, vous avez


souhaité accéder à une connaissance transmise au sein de la Tradition Rose+Croix.

Avant d'aborder les sujets fondamentaux qui vous préoccupent. nous voudrions nous attarder
quelques instants sur le terme : « Communication » que nous avons choisi pour qualifier nos contacts.
et qui vous sera bientôt familier.

Une communication est un moyen de transférer une information d'un « émetteur » vers un
récepteur.

Dans la plupart des cas l'émetteur est considéré comme actif et le récepteur prétendu passif.

Nous voudrions attirer votre attention sur la manière dont nous souhaiterions communiquer
avec vous en évitant les écueils qui peuvent naître d'une mauvaise méthode de transmission de la
connaissance.

Si l'on se contente de dispenser son savoir sans échange avec celui qui le reçoit, on aboutit au
mieux à une perte progressive de l'information et au pire à une altération plus ou moins importante du
message.

La prépondérance de l'interprétation de celui qui reçoit le message peut entraîner une


déformation sensible de l'idée exprimée au départ.

A contrario, un contrôle strict et permanent de la compréhension du récepteur peut conduire


à une dépendance plus ou moins grande de celui qui reçoit envers celui qui transmet.

Pour nous, la communication idéale doit permettre à l'étudiant, s'il en a les facultés, de
dépasser son instructeur grâce à l'apport de sa propre réflexion dans la compréhension du message
initial. C'est ainsi que la Connaissance humaine dans tous les domaines a été transmise depuis des
générations contribuant peu à peu au progrès humain.

Au sein d'écoles philosophiques traditionnelles l'étudiant subit trop souvent, se contentant


d'ingérer les informations transmises comme autant de vérités établies.

Le véritable mystique est celui qui découvre la possibilité d'un contact personnel et
permanent avec le principe Divin par l'intermédiaire de sa conscience.

Nous reviendrons bien plus longuement sur ce sujet dans l'avenir. Sachez simplement que
pour favoriser un tel épanouissement de l'être, le Conseil de l' Éthique du Cénacle de la Rose+Croix
souhaite que ses « Communications » soient interactives. Pour prendre un exemple osé, nous dirons
que l'enseignement classique est comparable à la médecine allopathique qui comble les carences et
supplée l'organisme, la communication interactive est semblable à la médecine homéopathique qui va
stimuler l'organisme pour qu'il réagisse par lui-même devant une difficulté.

Le Conseil de l'Éthique du Cénacle de la Rose+Croix a pour devoir de transmettre l'Héritage


Spirituel de la Lumière dont il a conscience d'être dépositaire. Il attend de votre part un témoignage de
la compréhension des principes enseignés par leur mise en pratique dans votre vie quotidienne et le
moment venu votre contribution au développement de la philosophie rosicrucienne.

Communication préliminaire n° 1 2
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

PARTAGER LA CONNAISSANCE

Nous venons de parler de l'Héritage Spirituel de la Lumière. « Le fonds H.S.L » comme nous
le nommerons dorénavant est composé de plus d'un millier de documents traduits au début du XXème
siècle à partir d'anciens manuscrits relatifs à la Tradition rosicrucienne.

Le Conseil de l' Éthique qui a été instruit à ce sujet s'est donné pour mission de sauvegarder
ces enseignements au profit de l'humanité.

La connaissance contenue dans ces manuscrits ne doit pas rester la propriété de quelques
privilégiés mais doit être largement partagée. Car la connaissance est en cela comparable à
l'Amour : plus on les partage et plus ils grandissent, s'étendent et se renforcent.
La rétention de l'information n'est, la plupart du temps, motivée que par l'attrait du pouvoir et
l'intérêt personnel.

Celui qui veut garder pour lui la Connaissance est comparable à un homme qui voudrait
conserver pour lui un brasier perpétuel dans le seul but d'en profiter égoïstement. Aucun feu, surtout
s'il est ardent, ne peut brûler éternellement dans un espace clos. Si l'on veut l'y contraindre il
commence d'abord par vicier l'atmosphère qui l'environne, puis dans le meilleur des cas il s'éteindra,
dans le pire il détruira tout ce qui tente de l'emprisonner.
Ainsi chacun de vous en devenant détenteur de cette Connaissance aura à son tour, un droit
et un devoir d'information.

Vos communications avec votre entourage pourront bien sur demeurer informelles. Elles
n'en auront pas moins une grande utilité si elles apportent à d'autres le réconfort moral dont vous avez
vous-mêmes bénéficié.

UTILISER LA CONNAISSANCE

L'hermétisme a pu à certaines époques et en certaines circonstances servir la connaissance. Il


n'en est plus de même aujourd'hui, même si certains nostalgiques d'Hermès utilisent à dessein un
langage très sophistiqué pour paraître plus authentiques.

La complexité du langage utilisé ne traduit pas forcément la valeur réelle du message


dispensé.

Le Cénacle de la Rose+Croix quant à lui utilisera dans ses Communications un mode


d'expression simple à la portée du plus grand nombre pour transmettre clairement des informations
d'une grande valeur mystique. Notre but est de vous faire comprendre et maîtriser les principes
rosicruciens afin que vous puissiez les mettre en pratique au quotidien pour vous-mêmes et dans
l'intérêt de ceux qui vous entourent.

Enseigner, guérir et purifier tels sont les trois principes de la philosophie rosicrucienne, qui
est en essence une mission apostolique.

Si vous utilisez la connaissance transmise par le Cénacle de la Rose+Croix avec l'intention


de prendre part à cette mission, vous deviendrez alors d'authentiques « Veilleurs de la Lumière »

Communication préliminaire n° 1 3
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

SERVIR LA CONNAISSANCE

Le Cénacle de la Rose+Croix n'attache pas d'importance à la confidentialité de la


connaissance qu'il transmet, il souhaite au contraire que celle-ci soit largement répandue. Si l'on veut
servir la connaissance on doit, pour le moins, la transmettre sans altération et dans l'idéal la mettre en
application pour devenir un exemple vivant de ce qu'elle procure.

Des principes aussi élevés que ceux contenus dans l'enseignement Rose+Croix ne peuvent en
aucun cas nuire à celui qui les reçoit. Cependant le fait d'en prendre connaissance n'entraîne pas ipso-
facto l'élévation spirituelle et le progrès personnel.

Jésus dispensait largement et sans discrimination son enseignement à tous, mais chacun n'en
retirait que ce qu'il voulait bien appliquer à sa conduite personnelle. Des foules considérables ont été
instruites par lui, de nombreux malades ont été guéris et à maintes reprises il purifia des êtres en prise
à la superstition, mais bien peu de disciples furent aptes à poursuivre son ministère et à préserver la
flamme qu'il avait allumée dans le cœur des hommes.

Ce n'est pas l'appartenance à une quelconque école ésotérique ni le temps passé à suivre son
enseignement qui permet de parvenir à la réalisation personnelle.
Il faut néanmoins que l'être humain accède, d'une manière ou d'une autre, à une certaine
compréhension de l'existence et conduise sa vie en harmonie avec ces principes essentiels pour
accéder un jour à l'illumination à laquelle il aspire.
Le Cénacle de la Rose+Croix s'est donc fixé pour but de mettre à la disposition de ceux qui
sont en quête de l'idéal Rose+Croix son « Héritage Spirituel de la Lumière » dans le seul but de servir
la connaissance pour la plus grande gloire de Dieu et le bonheur de l'humanité.

CENACLE DE LA ROSE CROIX ET TRADITION PRIMORDIALE

Nous aurons l'occasion de revenir au cours de nos communications sur les origines de la
Tradition Primordiale. Certains la rattachent à des continents disparus. à des êtres extra-terrestres , ou
à des entités semi-divines, comme s'il était indispensable d'attribuer l'origine du « Bon », du « Beau »,
du « Vrai », du « Juste », à des sources supra-terrestres pour en justifier la validité.

Nous mentionnerons bien sûr au cours de ces enseignements plusieurs hypothèses au sujet
des origines de la tradition, mais ce qui vous importe le plus, sans doute, alors que vous venez de
demander les communications du Cénacle de la Rose+Croix, c'est de connaître la filiation
rosicrucienne de notre mouvement.

C'est pourquoi nous allons aborder brièvement ce qui constitue, pour nous, la trame invisible
de notre destinée, le fil d'Ariane de notre mission de rosicruciens.

La Tradition primordiale dont se réclament encore aujourd'hui de nombreuses organisations


ésotériques prend nécessairement sa source terrestre à la naissance de l'humanité.
Dès lors que l'Etre humain prit conscience de son existence, il s'interrogea inévitablement sur
l'origine et la finalité de la vie et imagina alors certaines conceptions des réalités fondamentales.
Cette toute première prise de conscience fut l'étincelle qui alluma dans le cœur de l'homme le
flambeau de la connaissance.
A partir de cette flamme originelle la Lumière se morcela pour illuminer différents sentiers,
défrichés par des pionniers inspirés.

Communication préliminaire n° 1 4
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

Au fil des siècles de nombreuses religions et philosophies dérivées de cette tradition


primordiale, furent élaborées en fonction des époques et des habitudes de vie, pour participer à
l'évolution spirituelle de l'humanité.

Tous ces courants de pensée parfois proposés, trop souvent imposés, n'ont pas totalement
répondu aux espérances de leurs fondateurs, sans doute en raison des ambitions hégémoniques de leurs
successeurs.

Parmi ces courants de pensée le mouvement rosicrucien présente de nombreuses


particularités. Notamment par le fait qu'il est difficile encore aujourd'hui de déterminer avec précision
son origine que ce soit dans le temps ou dans l'espace.

Sans remonter jusqu'à l'Atlantide, que nous aurons l'opportunité d'évoquer plus tard, on peut
citer les écoles de mystères de l'ancienne Egypte qui sont parfois mentionnées comme étant le berceau
de la Rose+Croix. D'autres énoncent pèle-mêle Pythagore, les Esséniens, les frères d'Orient, les
Templiers, les Cathares, etc.
Quel que put être l'apport de toutes ces mouvements à la tradition rosicrucienne, on peut
affirmer. sans grand risque de se tromper, qu'historiquement le vocable Rose+Croix fit son apparition
au XVIIème siècle dans les textes fondamentaux que constituent «Les Noces Chymiques », « La
Fama » et «La Confessio » généralement attribués à Jean Valentin ANDREAE, un théologien
allemand, neveu de Jacques ANDREAE que l'on appelait le « second Luther »

Le rattachement incontestable de l'oeuvre d'ANDREAE à ce que l'on peut appeler « l'


Ésotérisme Chrétien », la voie principale du mysticisme occidental, démontre clairement
l'appartenance du rosicrucianisme à la Tradition Primordiale. En réalité le rosicrucianisme d'
ANDREAE ne s'étendit guère au-delà du fameux cénacle de Tubingen ou entouré de quelques amis, il
échafauda sa fameuse « Christianopolis », préfiguration de l' oecuménisme et d'une société idéale
rompant avec les inégalités sociales .

« …Les chrétiens, tous les chrétiens doivent s'aimer et s'unir dans une écclésia unique
dont l'idéal sera de tout fondre dans le Christ, ce qui existe dans ce monde comme dans les
cieux... » écrivait en 1620 Jean Valentin ANDREAE.

Une telle déclaration à cette époque, on le conçoit, ne lui créa pas que des amis. Accusé
d'hérésie, il aurait pu périr sur le bûcher sans le soutien du Duc Auguste de Brunswick.
Bizarrement à la fin de sa vie, Jean Valentin ANDREAE nia son appartenance au
mouvement Rose+Croix. Mais existait-il à cette époque un mouvement organisé autour de la
Rose+Croix ?

Plus tard les idées d' ANDREAE furent reprises et l'on retrouva le vocable Rose+Croix tant
au sein de sociétés maçonniques que d'ordres ou d'organisations rosicruciennes diverses à travers toute
l'Europe. Citons en vrac Robert FLUDD, René DESCARTES, Michaël MAIER, Francis BACON,
Johann GOETHE, le Comte de SAINT GERMAIN, Eliphas LEVI qui sont souvent mentionnés
pour avoir eu des contacts plus ou moins étroits avec la Rose+Croix.

Au début du XXème siècle nombreux furent les mouvements ésotériques qui remirent à la
mode la philosophie rosicrucienne. Chacun d'eux se référait à des chartes et à des documents dont
l'authenticité reste douteuse. Parmi ces mouvements on peut citer « The Rosicrucian Fellowship »
fondé par Max Heindel qui fut un temps disciple de Rudolph Steiner et qui aurait reçu mission des
« Frères Ainés de la Rose+Croix » (F.A.R.C.) de dispenser un enseignement et des techniques de
guérison.

A peu près à la même époque, un Américain, Harvey Spencer Lewis, profondément attiré
par le mysticisme, effectua un voyage en Europe et notamment en France. Il y rencontra, selon ses
dires, des Maîtres de la Rose+Croix de France, à Toulouse, et reçut instructions de fonder l'Ordre

Communication préliminaire n° 1 5
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

rosicrucien d'Amérique du Nord : c'est ainsi que se nommait au départ ce qui allait devenir
l'A.M.O.R.C.
Bien que n'étant pas semble-t-il un héritier direct de la Rose+Croix européenne, H.S.Lewis
fut sans aucun doute, par son enthousiasme et sa détermination, à l'origine du succès incontestable de
la méthode nouvelle d'enseignement rosicrucien. Présentant un caractère particulier, cette organisation
se développa rapidement au point de supplanter tous les mouvements rosicruciens qui formaient la
Fédération Universelle des Ordres et Sociétés Initiatiques (F. U. D. O. S. I.) qui lui avait permis
d'asseoir son authenticité.
En réalité le véritable concurrent de Lewis fut le Dr. Reuben Swinburne Clymer qui l'avait
précédé aux Etats-Unis pour promouvoir une forme de pensée rosicrucienne et ne cessa de lui
contester ses origines traditionnelles.
Ayant le souci de préserver son œuvre, H.S. Lewis confia à son fils Ralph le soin de
poursuivre le travail entrepris, en conservant l'intégrité de l'organisation au service des nobles idéaux
qui l'animaient. Il envisageait lui-même le jour où les principes rosicruciens seraient largement
dispensés aux peuples de toute la terre.

« ... A cette époque, le travail de l'Ordre sera poursuivi par des centaines d'autres
organisations et il est possible que le mouvement rosicrucien en tant qu'entité cesse de fonctionner.
Mais jusqu'à ce que ce jour soit venu,. les rosicruciens ne cesseront pas leur travail au service de
l'humanité... » écrivait H.S. Lewis.

Le Cénacle de la Rose+Croix se reconnaît parfaitement dans cette perspective. Son Conseil


de l'Éthique, la plus haute instance sur le plan des orientations du mouvement, compte plusieurs
membres ayant atteint les degrés les plus élevés de l'enseignement délivré par H.S. Lewis ainsi que
d'anciens dignitaires qui ont refusé de cautionner l'altération des enseignements et les orientations
mercantiles imposées par les successeurs de Ralph Lewis.

Ancré dans la tradition rosicrucienne par ses racines, le Cénacle de la Rose+Croix est
détenteur d'un savoir transmis depuis les origines aux chercheurs de la connaissance Rose+Croix, il
puise dans cette antique sagesse avec la volonté de ne pas trahir l'essence du message laissé par le père
fondateur Christian Rosencreutz, dont le tombeau fut, selon la légende, ouvert par nos Frères Aînés
qui trouvèrent là, d'après l'inscription mentionnée sur la pierre tombale, « un abrégé de l'univers ». Ce
Christian Rosencreutz qui pourrait bien être la manifestation de l'égrégore Rose+Croix, du grec
egregoroï : « ceux qui veillent ».
Rappelons simplement en quelques mots ce que serait l'enseignement légué par C.R.C . Trois
manuscrits mystérieux :

- Axiomata (le plus docte)

- Rotae mundi (le plus subtil)

- Prothaeus (le plus utile)

Pour sa part, le Cénacle de la Rose+Croix a choisi de proposer à ses membres de Réfléchir.


de Refléter et d'Agir, suivant ainsi les traces du Père Fondateur C.R.C.
ANDREAE, LEWIS, ROSENCREUTZ, la boucle est bouclée pour ce qui concerne
l'authenticité rosicrucienne du Cénacle de la Rose+Croix Car si vous avez bien lu ce qui précède, il
apparaît clairement que la Tradition Rose+Croix procède plus d'une « filiation de désir ». sans doute la
plus pure, que d'une transmission initiatique au sens cérémoniel du terme.

Conscient de son devoir envers ses Frères Aînés de la Rose+Croix, le Cénacle de la


Rose+Croix s'est donc fixé pour but, sans prétention mais avec sincérité : la Sauvegarde des
Enseignements Traditionnels et Initiatiques issus de cette philosophie. Il se propose également, suivant
en cela les préceptes du visionnaire ANDREAE, de réconcilier la recherche spirituelle et l'altruisme
avec une ouverture d'esprit tendant à éclairer les consciences et non à les contraindre.

Communication préliminaire n° 1 6
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

Comme H.S. Lewis l'avait fait en 1909, nous nous engageons ainsi sur une voie nouvelle,
ouverte au monde dans un esprit d'œcuménisme, afin de partager la connaissance sans dogme ni
contrainte d'aucune sorte.

Nous proposons aux Compagnons du Cénacle de la Rose+Croix

• de Réfléchir sur les origines et la finalité de la Vie.


• d' Agir pour mettre en pratique les connaissances acquises.
• de Refléter le Divin qui est en nous.

dans le but ultime de Servir Ensemble une Terre Idéale.

La source et la finalité de notre mouvement sont donc comme vous pouvez le constater
contenues dans son sigle.
Notre devise : « De l'Amour un Idéal » et notre logo expriment, quant à eux. la manière
dont nous voulons travailler sous l'égide de la Rose+Croix.

Trop souvent la démarche spirituelle est seulement motivée par une recherche d'évolution
personnelle. Il est naturel de vouloir s'améliorer et de souhaiter progresser dans la maîtrise de soi et du
milieu environnant, mais celui qui se satisfait de ce nombrilisme métaphysique et qui abandonne son
frère sur le bord du sentier, celui-là fait fausse route.

L'obole généreusement accordée par « l'éternel étudiant du mysticisme » n'y changera rien,
même si momentanément elle apaise sa conscience.
Vous devez bien comprendre qu'aucune philosophie, aussi puissante soit-elle, ne peut
demeurer indéfiniment théorique. C'est en se heurtant aux contradictions des hommes qu'elle pourra
s'affirmer comme élément efficace du progrès universel.

Le Cénacle de la Rose+Croix qui se réclame de la pensée rosicrucienne originelle propose


une démarche globale où chacun doit prendre conscience que la Spiritualité et le souci du partage sont
indissociables. Par cette démarche originale nous aspirons notamment à concrétiser les préceptes
mystiques suivants :

• La conscience de soi
• L'altruisme
• L'harmonisation intérieure avec le principe Divin.

Certains auteurs rosicruciens prétendent que la mission de la Rose+Croix au cours du


XXIème siècle sera d'unir l'église de Pierre et l'église de Jean, autrement dit l'aspect exotérique et
l'aspect ésotérique du message Christique.

Ils prétendent que l'on pourrait parvenir à ce but en concrétisant, dans la gestion de la cité,
c'est-à-dire dans la politique, au sens noble du terme, le commandement du Christ : « Aimez-vous les
uns les autres ». Pour aussi utopique qu'elle puisse paraître, cette idée proche de la Christianopolis
d'ANDREAE fera son chemin au cours du même siècle.

C'est pourquoi la volonté affichée du Cénacle de la Rose+Croix est de contribuer à révéler


l'être à lui-même afin qu'il puisse s'ouvrir aux autres pour les aimer et les servir utilement, condition
incontournable pour parvenir à appréhender Dieu.

Communication préliminaire n° 1 7
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

PARTAGE ET FRATERNITE

Les enseignements du Cénacle de la Rose+Croix sont gratuits. L'argent n'entre pas en ligne
de compte dans le progrès accompli par les compagnons, même si chacun doit admettre que
l'association ne peut survivre qu'avec le soutien de ceux qui l'aident financièrement.

Les frais de gestion du siège social et la diffusion de l'enseignement doivent être assumés par
le plus grand nombre possible, afin d'assurer la pérennité du Cénacle de la Rose+Croix.

Pour le Cénacle de la Rose+Croix l'argent est un moyen, pas un but. Vous pourrez consulter
à n'importe quel moment de votre affiliation les éléments comptables de votre association.

Les titres, les honneurs, la richesse ou la position sociale ne confèrent aucun privilège dans le
cadre de la progression du compagnon sur le sentier mystique.

Toutes les connaissances que nous possédons en tant qu'organisation rosicrucienne et tous
les avantages que peut offrir notre association sont à la disposition de tous les membres, dans un
véritable esprit de fraternité universelle.

TECHNIQUE DE COMMUNICATION

Quelle qu'ait été votre progression ou votre degré d'avancement dans une autre organisation,
le Cénacle de la Rose+Croix vous adressera une série de communications préalables qui ont pour but
d'établir clairement les bases de l'enseignement rosicrucien et de définir un vocabulaire commun.

Il est indispensable que vous compreniez le sens que nous donnons aux termes tels que :
Esprit, Âme, Force Vitale, entre autres, afin de bien assimiler ce que nous vous transmettrons.

La plupart des communications du Cénacle de la Rose+Croix comprendront une série de


questions préliminaires destinées à orienter votre réflexion sur les sujets abordés. Nous vous
conseillons de méditer au moins quelques minutes sur les réponses à ces questions avant de prendre
connaissance des hypothèses contenues dans les communications qui seront toujours basées sur les
travaux des rosicruciens du passé.
A la suite de quoi nous vous proposerons de mettre en pratique les principes développés dans
le message.

Ces communications peuvent naturellement être étudiées à n'importe quel moment et


n'importe où, dans la mesure où vous pouvez vous concentrer suffisamment sur les sujets abordés.
Cependant, par expérience, nous vous conseillons de vous arranger pour disposer d'une
période hebdomadaire que vous consacrerez à votre instruction rosicrucienne.

Au cours de votre progression, il vous sera demandé de nous adresser un rapport sur la
compréhension que vous avez des principes rosicruciens. Vous pourrez également, à tout moment,
nous faire part du contenu de votre réflexion personnelle et de vos remarques sur les hypothèses
rosicruciennes que vous transmet le Cénacle de la Rose+Croix.
Le rythme des communications du Cénacle de la Rose+Croix est adapté à votre convenance,
puisque c'est vous qui déclencherez l'envoi du fascicule suivant par une demande écrite, dès lors que
vous vous sentirez prêt à poursuivre votre travail de réflexion.
Pour ce faire, vous devrez commenter brièvement un mot clef proposé dans chaque
communication. Ainsi, si vous souhaitez recevoir le deuxième fascicule, accompagnez votre requête
d'une définition personnelle du mot communication.

Communication préliminaire n° 1 8
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

Ce moyen permettra au Conseil de l'Éthique d'apprécier votre intérêt pour l'enseignement


rosicrucien et votre application dans l'étude des documents que vous recevez.

Néanmoins, en fonction de l'importance des informations contenues dans les divers


fascicules, nous estimons qu'un temps minimum est nécessaire à une bonne assimilation des principes
enseignés. En conséquence, quel que soit votre rythme personnel d'étude, vous ne pourrez recevoir la
communication suivante avant le délai fixé par le Conseil de l' Éthique pour une progression rapide
mais harmonieuse sur le sentier rosicrucien.

Les principes fondamentaux de la doctrine rosicrucienne émanent soit de manuscrits anciens


se rapportant à notre tradition, soit d'idées récemment révélées par le travail individuel ou collectif de
membres de notre Fraternité.

Certaines idées novatrices pourront parfois vous surprendre, voire vous heurter, mais soyez
sûr qu'un jour prochain, ces nouveaux principes seront reconnus comme des lois fondamentales par la
majorité des êtres humains. C'est en tout cas ce que nous avons pu constater pour d'autres opinions
avancées par certains rosicruciens depuis plusieurs dizaines d'années ou même plusieurs siècles, et qui
ne sont plus de nos jours contestées par personne.

Tous ces principes anciens ou plus modernes vous seront présentés graduellement, dans nos
fascicules, qui vous seront envoyés régulièrement selon les règles que nous avons définies
précédemment.

Sachez simplement que cette période d'étude ne constitue pas un but pour le membre du
Cénacle de la Rose+Croix mais un moyen de comprendre la nécessité de mettre en pratique certains
principes, pour contribuer au « grand œuvre » entrepris depuis des siècles par les rosicruciens et
d'autres hommes de bonne volonté de par le monde.

Les communications étant gratuites, nous n'avons bien évidemment aucun intérêt mercantile
à faire « durer le plaisir ».

C'est pourquoi la progression du compagnon pourra, s'il le souhaite, être deux à trois fois
plus rapide que dans d'autres écoles traditionnelles.

Le véritable travail du compagnon du Cénacle de la Rose+Croix commencera après cette


période d'étude et de réflexion personnelle. Dans ce domaine comme dans d'autres, les « éternels
étudiants » retirent sans doute une jouissance intellectuelle à découvrir et à comprendre des choses
nouvelles, mais s'ils en restent là, ils ne sont d'aucune utilité pour le monde qui les entoure.

« . . . Car rien n'est voilé qui ne sera dévoilé, rien n'est secret qui ne sera connu.
Ce que je vous dis dans l'ombre, dites-le au grand jour, ce que vous entendez dans le creux
de l'oreille, proclamez-le sur les terrasses. . . » (Matthieu 10. 26-27)

Nous ferons en sorte que les compagnons qui le souhaitent soient le plus rapidement possible
instruits de la philosophie et des principes rosicruciens, et en ce qui concerne la pérennité matérielle de
notre association, nous avons la faiblesse de penser que tous ceux qui auront terminé l'enseignement
écrit continueront de diverses manières, et notamment financièrement, à soutenir le Cénacle de la
Rose+Croix dans son action pour diffuser la philosophie rosicrucienne.

Communication préliminaire n° 1 9
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

APPROCHE CONCRETE ET GRADUELLE DE L'ABSOLU

Il y a deux manières d'aborder l'étude des principes qui régissent notre existence.

L'homme peut essayer de se comprendre lui-même en étudiant son corps, ses facultés, en
progressant graduellement vers des aspects moins bien cernés de son être inconscient, la conscience
intérieure, la partie spirituelle qui l'habite et de là, poursuivre ses investigations jusqu'au monde
métaphysique et spirituel.

Cette technique est utilisée avec succès par nombre de philosophies ou religions orientales.

La seconde méthode consiste à aborder en premier les principes fondamentaux de l'univers,


les lois du cosmos, pour en déduire les lois naturelles et comprendre peu à peu le rôle et la finalité de
l'homme au sein de cette nature. Pénétrer enfin au coeur de l'être qui se révèle comme étant en fait la
plus haute manifestation des principes qui nous dirigent.

C'est cette seconde méthode que les rosicruciens ont choisie pour appréhender le Divin, sans
doute était-elle mieux adaptée à notre mentalité occidentale, par cette approche concrète et graduelle
de l'absolu.

Le compagnon qui aspire à une meilleure compréhension de l'univers et de lui-même doit


s'efforcer de devenir un observateur, aussi objectif que possible, dans sa contemplation de l'univers et
de la nature qui nous entoure. Il devra faire abstraction, pour un temps, de sa propre personnalité et
surtout de ses intérêts personnels. Il deviendra alors, pour le temps de son observation, une simple
créature humaine représentant l'humanité en tant que création collective la plus avancée sur le plan
divin de l'évolution.

En se plaçant dans cette position d'observateur impartial, l'homme commence par découvrir
les trois principes fondamentaux qui affectent toutes choses créées et que nous nommons : Temps,
Espace, Conscience.

C'est par ces trois principes que nous commencerons notre prochaine communication. En
attendant de nous lire à ce sujet, n'hésitez pas à revenir sur ce fascicule qui constitue la base de notre
travail commun et essayez de réfléchir sur les inter-relations qui existent entre le temps, l'espace et la
conscience.

Si vous en éprouvez le besoin faites nous part de vos remarques ou de vos suggestions et
soyez assuré de notre fraternelle compréhension.

Ensemble oeuvrons pour faire :

De l’amour un idéal

Communication préliminaire n° 1 10
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

TABLE DE MATIERES

INTRODUCTION................................................................................................................................................. 1
TRANSMETTRE LA CONNAISSANCE .......................................................................................................... 2
PARTAGER LA CONNAISSANCE ................................................................................................................... 3
UTILISER LA CONNAISSANCE ...................................................................................................................... 3
SERVIR LA CONNAISSANCE .......................................................................................................................... 4
CENACLE DE LA ROSE CROIX ET TRADITION PRIMORDIALE.......................................................... 4
PARTAGE ET FRATERNITE............................................................................................................................ 8
TECHNIQUE DE COMMUNICATION ............................................................................................................ 8
APPROCHE CONCRETE ET GRADUELLE DE L'ABSOLU..................................................................... 10
TABLE DE MATIERES .................................................................................................................................... 11

© CE/YG/03/02

Communication préliminaire n° 1 11
De l'amour…

Copyright © S.E.T.I., Cénacle de la Rose Croix


BP 374 - 87010 LIMOGES Cédex 1 - FRANCE

Internet : http://www.crc-rose-croix.org

...un idéal !

1
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

ADRESSE AUX ETUDIANTS DU FUTUR

« …Nous qui, en cette année 1936, constituons le douzième degré de ce présent


cycle, nous n'avons aucun moyen absolu ou positif de connaître qui pourront être les futurs
étudiants de ces monographies, mais nous sommes heureux de préparer des leçons et des
entretiens qui non seulement nous profiteront, à nous-mêmes, à l'époque présente, mais qui
auront aussi de la valeur pour vous, mystiques et rosicruciens inconnus de notre prochaine
incarnation et de notre prochain cycle.

Nous vous demandons de ne pas considérer ces monographies comme anciennes et


désuètes parce qu'elles ont été écrites et préparées cent, deux ou trois cents ans avant votre
naissance. Nous aussi, aujourd'hui, étudions d'après des archives, des leçons et des entretiens
qui furent écrits il y a un siècle, cinq siècles et un millier d'années de cela, et nous constatons
que les vérités que vous lisez dans ces leçons, à des centaines d'années du temps présent, sont
tout autant des vérités à votre époque qu'elles le sont en ce moment même ou nous les
introduisons dans ces monographies, après les tests et les essais les plus stricts.

Chaque jour, en tant qu'Imperator de l'ordre et maître personnel de la classe


d'étudiants du douzième degré, je peux fermer les yeux et projeter ma conscience vers une
ville lointaine et vers la maison d'un membre éloigné, en utilisant les formules que ces
monographies contiennent et je peux me rendre visible à un étudiant dans ce lieu éloigné et
lui donner un traitement qui améliorera sa santé ou qui l'assistera en d'autres voies. De même
qu'il peut me voir et me sentir, conformément aux formules et aux instructions de ces
monographies, de m&me, fratres et sorores inconnus, vous pourrez faire la même chose avec
ces mêmes formules et leçons dans cent ans, cinq cents ans ou un millier d'années d'ici.

Si je peux prouver, comme je l'ai fait ici pour les étudiants assistant
personnellement à nos cours de science à l'université Rose+Croix , qu'en l'espace d'un instant
je peux affecter les battements de mon coeur et faire que le pouls de mon poignet gauche
batte différemment de celui du poignet droit, et vice-versa ; que par le pouvoir de la volonté
et les suggestions du subconscient, je peux faire obéir mon coeur à mes désirs, et s'il est vrai
qu'aujourd'hui je peux en un clin d'oeil faire se tordre, tourner et se pencher dans la direction
que je désire la flamme d'une bougie, si ces choses sont des vérités démontrables en ce
moment, ce seront des vérités aussi dans mille ans d'ici et elles seront tout autant
démontrables.

VOUS, futurs étudiants, inconnus de nous maintenant, et même insoupçonnés


mais néanmoins respectés comme nos ouvriers personnels dans la tâche de perpétuer ce grand
travail, vous ne devez pas penser que ces leçons et ces monographies sont inférieures parce
qu'el-les ont été écrites entre 1925 et 1936 ou parce qu'elles ont un style de langage peut-être
différent de celui que la mentalité populaire peut avoir ou que peuvent discuter les savants,
les philosophes et les expérimentateurs.

S.E.T.I. Cénacle de la Rose+Croix BP 374 87010 LIMOGES Cedex 1 France


Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

Etudiez-les consciencieusement, en mettant honnêtement chaque principe à l'essai,


et vous découvrirez que les secrets d'aujourd'hui, qui étaient des secrets il y a des centaines
d'années, seront encore des secrets, inconnus de la mentalité des masses, dans mille ans d'ici,
car chaque cycle de civilisation a ses incrédules et ses sceptiques et comprend des gens qui ne
connaîtront pas les grandes vérités secrètes de la vie, quelle que soit leur instruction en
d'autres domaines. »

Harvey Spencer LEWIS


Monographie n°120 du 12ème Degré



! Note d’information :
Le document que vous avez entre les mains est identique à celui qui était envoyé aux
membres du S.E.T.I., Cénacle de la Rose+Croix, avant Juin 2007.
A cette époque, notre fraternité exigeait des étudiants de ses communications qu'ils renvoient
un "travail" pour pouvoir recevoir la suivante. Depuis, nous nous sommes dotés de nouveaux statuts et
d'un nouveau mode de fonctionnement qui prévoit un accès plus libre aux trésors de la philosophie
rosicrucienne. Il n'est ainsi plus obligatoire de renvoyer le travail dont vous trouverez mention dans le
corps du texte de la présente communication (se reporter à la page : www.crc-rose-
croix.org.org/cenacle/ de notre site, pour davantage de précisions).
Toutefois, dans un souci de partage et d'enrichissement mutuel, nous encourageons ceux qui le
souhaitent à nous faire part de leur réflexion en nous adressant leurs commentaires et leurs réflexions
via la formulaire de contact de notre site www.crc-rose-croix.org, sachant que vous ne recevrez pas
obligatoirement de réponse ni d'autre accusé réception que celui que vous auriez pu demander

Mention de Copyright © :

La reproduction, la cession, le prêt et la diffusion en téléchargement du présent document


sont autorisés à la condition expresse qu'ils ne se fassent pas dans le cadre d'une démarche
commerciale. Ils ne peuvent donc s'effectuer que de façon gratuite et totalement désintéressée. Le
contenu du présent document doit demeurer scrupuleusement intact et inchangé.
Il peut être traduit, mais sa traduction ne doit pas être publiée sans accord écrit préalable du
S.E.T.I., Cénacle de la Rose+Croix, qui en reste le propriétaire moral. Tout manquement aux clauses
énoncées ci-dessus exposera son auteur aux poursuites prévues en cas d'infraction au code de la
propriété intellectuelle.

S.E.T.I. Cénacle de la Rose+Croix BP 374 87010 LIMOGES Cedex 1 France


Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

Chère Sœur, cher Frère,

Comme vous en avez fait la demande nous vous faisons parvenir la deuxième Communication
pour une réflexion individuelle. Avec ce texte dense, vous pourrez appréhender en quelques heures des
connaissances qui étaient autrefois dispensées aux néophytes durant de longs mois.

Il vous appartient, bien évidemment, de réfléchir vous-même au contenu de ces


enseignements, afin d’en tirer le meilleur profit.

La technique d’enseignement du S.E.T.I. Cénacle de la rose+Croix étant interactive, comme


pour la Communication Préliminaire numéro un, vous aurez un petit travail écrit personnel à
accomplir pour demander la communication suivante.

D’autre part afin de favoriser une meilleure assimilation des textes, le Conseil de l’Ethique a
défini un temps minimum séparant l’envoi de chaque Communication. Il est donc inutile de réclamer
une accélération des envois, cela n’aurait aucun effet. Cependant une erreur sur le plan administratif
est toujours possible aussi n’hésiter pas à nous relancer si après plusieurs mois vous ne receviez plus
de Communication.

Dans l’attente de vous lire, nous vous adressons nos pensées les plus fraternelles.

LE CONSEIL DE L’ETHIQUE

S.E.T.I. Cénacle de la Rose+Croix BP 374 87010 LIMOGES Cedex 1 France


Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

COMMUNICATION

PRELIMINAIRE N° 2

Cénacle de la Rose+Croix

S.E.T.I. Cénacle de la Rose+Croix BP 374 87010 LIMOGES Cedex 1 France


Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

NATURE DE VOTRE ENGAGEMENT

Lors de notre Communication préliminaire n° 1 nous avons tenu à poser les bases de notre
travail commun.

Si vous relisez de temps à autre ce premier manuscrit, vous verrez qu'il contient les notions
essentielles qui doivent guider votre travail à venir et précise les motivations qui devraient animer tout
chercheur ayant accès à la Connaissance Rose-Croix du passé. Ceci est capital pour toute la durée de
votre affiliation en tant que membre de notre fraternité.

Trop souvent les étudiants du mysticisme, obnubilés par leurs études et la pratique de
certaines expériences, en arrivent à placer au second plan, voire totalement occulter, le but premier de
leur travail mystique.

Aussi, avant d'aborder ce deuxième fascicule, nous vous suggérons de réfléchir à nouveau
sur ce qui vous a conduit à demander les communications du Cénacle de la Rose+Croix.

Un courrier pour expliquer les raisons de votre présence à nos côtés sur le sentier nous paraît
nécessaire et vous voudrez bien l'adresser à l'attention du Conseil de l'Éthique, Cénacle de la
Rose+Croix BP 374 87010 LIMOGES Cedex 1, ou par E-mail : conseil@crc-rose-croix.org et ce,
avant l'envoi de la prochaine Communication.

1
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

TEMPS – ESPACE - CONSCIENCE

Comme nous le rappelions à la fin de notre dernier fascicule, le temps, l'espace et la


conscience sont trois manifestations fondamentales de la loi universelle qui affecte toute chose. Bien
que les mots diffèrent suivant la langue, la conception de l'homme sur ces principes est à peu près
uniforme dans tous les pays.

Cette conception évolue cependant au fil des siècles ou en fonction de l'avancement des
civilisations considérées.

La première remarque importante que nous devons faire à ce sujet, c'est que ces trois
principes sont habituellement interprétés par l'homme dans un sens terrestre, car tous trois sont
associés à des qualités matérielles et servent de mesure aux êtres humains.

Il est hors de doute que le temps est un moyen de mesure pour toutes les activités humaines.
De son côté l'espace est considéré comme une chose matérielle au point de devenir un
obstacle dans le temps, un mur élevé barrant la marche en avant de l'homme.

De même la conscience est apparue comme douée d'un pouvoir matériel avec lequel
l'homme peut résoudre les problèmes, afin de vaincre le mur de l'espace qui lui barre la route du
temps.
Depuis toujours l'homme a consacré ses efforts pour gagner du temps, comme si cela était
d'une importance capitale dans son évolution, dans la poursuite de ses buts.
D'un autre côté il a dû vaincre l'espace pour gagner du temps et asservir ce concept à ses
fins.
Cette course effrénée s'est, semble-t-il, encore accélérée au cours du XXème siècle, l'homme
franchissant le « mur du Son » et partant à la conquête de l'espace.

En accomplissant ces choses ou en tentant de les accomplir, l'homme a cru que le seul
pouvoir qui le servait et devenait son allié dans son progrès personnel, était cette conscience, cette
intelligence, cette faculté de penser.

Si nous analysons cette situation, nous remarquons que si l'homme se sert à ce point de son
pouvoir mental et des facultés qui lui sont associées pour vaincre le temps et l'espace, c'est parce qu'il
a adopté ou accepté une fausse interprétation de ces concepts.

Le cerveau de l'homme est en mesure d'utiliser des pouvoirs qui devraient être consacrés à
d'autres buts que celui de vaincre simplement les obstacles du temps et de l'espace.

En y réfléchissant, vous admettrez que si le temps et l'espace étaient supprimés de ce qui


constitue nos problèmes journaliers, nous n'aurions pas à dépenser tant d'énergie cérébrale, donc de
force mentale, pour atteindre nos buts.

Si nous parvenons à vous démontrer au fil de ces communications que le temps et l'espace
ne constituent pas vraiment les obstacles auxquels l'homme s'est lui-même asservi, il sera alors
possible de vous montrer qu'une grande partie des facultés que l'homme possède sont annihilées par sa
lutte constante contre ces deux concepts.

Nous pourrons alors vous faire comprendre comment la force mentale peut être appliquée à
d'autres fins plus bienfaisantes dans votre vie. Vous pourrez alors prendre un nouveau départ pour
épanouir votre personnalité et découvrir nombre de possibilités que la Vie vous offre.

2
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

TEMPS : CONTINUITÉ DE CONSCIENCE

Considérons ces principes, temps, espace et conscience, pour voir ce qu'ils sont en réalité.

En premier lieu, nous constatons que depuis l'aube de l'humanité l'homme a essayé de
comprendre le temps. Il réalisa très tôt que c'était en fait une continuité de conscience, une certaine
période dont la conscience humaine a besoin pour comprendre les aspects matériels de l'existence. La
première tentative de mesure du temps a été l'évaluation de la période de conscience située entre le
lever et le coucher du soleil. Dès lors l'homme associa le temps à des manifestations matérielles
comme la lumière et l'obscurité. C'est donc tout naturellement qu'il le lia avec la conscience objective
de son corps, et le temps devint un élément matériel de l'univers. Cette fausse idée est l'une des toutes
premières que nous devons écarter de notre esprit si nous voulons aborder l'univers sous un autre
angle.

La conscience objective, physique, de l'homme a besoin de périodes de continuité dans les


limites desquelles il enferme certaines choses, cela ne signifie en aucune façon que les choses
soumises à son observation consomment le temps. Ce point peut être démontré par une analogie. Si
vous vivez un événement passionnant durant lequel vous êtes complètement absorbé par ce que vous
faites, avec le désir de prolonger ces instants, vous aurez toujours l'impression d'une durée de temps
très courte. Si au contraire durant la même période de temps vous vivez un moment pénible de votre
vie, quel qu'il soit, vous aurez toujours l'impression que cela dure une éternité.

N'avez-vous pas, par moment, en fonction de votre motivation et de la quantité de travail à


accomplir, l'impression que le temps est extensible ou compressible ? Preuve qu'il est donc bien
étroitement associé à votre conscience.

Des expériences ont prouvé, qu'en état de sommeil des personnes ont rêvé durant une courte
période (facilement enregistrable en mesurant l'activité du cerveau) et qu'elles étaient capables à leur
réveil de raconter des événements vécus en songe, qui dans la vie réelle auraient nécessité plusieurs
heures.

Un exemple souvent cité est celui de cet homme qui ayant rêvé qu'il prenait une part active à
la Révolution Française et finissait sur l'échafaud, se réveilla en sursaut lorsque le montant de son lit,
figurant la guillotine, tomba sur l'arrière de son cou.

A quel moment son rêve avait-il commencé ?

Nous voyons donc que par son cerveau, son mental, l'homme a un sens différent de la
« durée de conscience » de celui qu'il possède par la partie subjective de son être, sa « conscience
subjective », reliée à la conscience Universelle.

Nous venons d'introduire dans cette étude les mots « objectif » et « subjectif ». Ces mots
vous seront expliqués plus tard de manière très simple, en utilisant des événements de la vie
quotidienne.

ESPACE : MATÉRIALISATION DU TEMPS

En ce qui concerne l'espace, nous nous trouvons devant un problème identique à celui du
temps. La compréhension que nous en avons à l'état de veille lui donne une nature fausse. Nous avons
établi pour mesurer l'espace diverses unités (mètre, kilomètre, etc.) choisies arbitrairement afin
d'étayer notre interprétation de l'espace.

3
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

L'homme a tellement concrétisé l'espace, qu'il est impossible de le dissocier des idées
matérielles. Par exemple la notion d'espace illimité est très difficile à admettre pour l'homme de la rue,
alors que la théologie et la religion nous présentent depuis longtemps un tel espace illimité et que les
astrophysiciens et les mathématiciens maîtrisent chaque jour un peu mieux ce concept d'infini.

Nous sommes tellement habitués à mesurer l'espace autour de nous, que nous concevons
difficilement un espace incommensurable, sans limite.

Du reste, l'homme a inconsciemment associé le temps et l'espace. Dans sa conscience


objective, il en est arrivé à admettre que le temps et l'espace s'étendent, et que ces deux extensions sont
assez similaires et sont en relation l'une avec l'autre. Il croit que s'il fait rouler une balle de golf sur le
sol, l'étendue d'espace que parcoure cette balle est en relation avec le temps nécessaire pour couvrir un
espace donné. Il sait qu'il peut réduire le temps nécessaire au parcours en faisant rouler la balle plus
vite. Mais il ne peut concevoir que cette balle puisse parcourir un espace donné sans qu'une fraction de
seconde, aussi infinitésimale soit-elle, ne s'écoule. Vous ne pourriez faire croire à personne que
lorsque le joueur se tient à trois mètres du trou où il doit jeter sa balle, il n'y a pas d'espace entre lui et
ce trou et que la balle n'aurait pas à se mouvoir pour aller du tee, dans le trou.

Dans toutes ses conceptions, personnelles, sociales, professionnelles, l'homme évalue


constamment l'espace qu'il doit parcourir et le temps qui lui sera nécessaire pour accomplir ce
parcours. Le temps et l'espace sont donc pour lui très réels, d'une nature matérielle et incontournables.
D'un autre côté, il doit admettre qu'il n'a jamais vu ni le temps ni l'espace, mais simplement
qu'il en a conscience d'une certaine façon mentale particulière.

Suivant qu'il regarde un objet éloigné, à l'œil nu ou au télescope, la distance apparente est
différente.
L'homme a conscience du temps et de l'espace par la réalisation mentale, cérébrale, qu'il en
a. Pour l'aveugle, l'espace n'a aucune réalité sauf dans sa relation avec le temps. Il ne peut concevoir la
distance d'un mur à un autre dans une pièce, si ce n'est en marchant et en évaluant le temps nécessaire
pour parvenir au mur opposé.

Nous comprenons donc que la conception humaine du temps et de l'espace est basée sur sa
conscience objective, c'est à dire ses cinq sens (vue, ouïe, toucher, goût, odorat).

L'homme dont les sens sont plus ou moins affectés, temporairement ou durablement, aura
une idée différente de l'espace ou du temps.

C'est le cas d'une personne ivre ou ayant reçu un coup sur la tête, par exemple.

Le temps et l'espace sont donc des conceptions de la conscience objective, de la perception


humaine, abstraction faite de ce qu'ils peuvent représenter dans la réalité universelle.

DUALITÉ DE CONSCIENCE

Nous venons d'évoquer à nouveau la notion de conscience objective, il est donc nécessaire
de préciser maintenant ce que les rosicruciens appellent la dualité de la conscience.

Un des aspects de la conscience existe là où il y a intelligence. Cependant, conscience et


intelligence ne veulent pas dire nécessairement cerveau. Nous savons qu'au coeur de chacune de nos
cellules il y a une forme d'intelligence, bien qu'il n'y ait pas de structure organique semblable à celle
du cerveau. Par ailleurs, la présence d'un cerveau n'implique pas toujours une conscience humaine dite
objective. Une personne profondément endormie, dans le coma ou sous l'effet d'un narcotique
puissant, ne possède pas de conscience objective. Cependant force est de constater qu'une forme de

4
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

conscience demeure, puisque les organes vitaux poursuivent normalement leurs activités selon les lois
naturelles, sous la direction d'une forme de conscience que les rosicruciens qualifient de divine.

Nous pouvons donc admettre qu'il y a bien dualité de conscience en l'homme : d'une part,
celle qui est essentiellement basée sur notre faculté de perception, c'est la conscience objective
associée à la vie terrestre et notamment au bon fonctionnement du cerveau et du système nerveux
central ; d'autre part, une autre forme de conscience associée à l'intelligence divine, que nous
qualifierons de subjective. Retenons pour l'instant le fait que cette dernière permet un fonctionnement
régulier de l'ensemble de nos cellules et de nos organes, sans aucune intervention consciente de notre
part.

Ces principes préliminaires sur le temps, l'espace et la conscience étant posés, nous
aimerions que vous y réfléchissiez à titre personnel, étant entendu que nous aurons l'occasion de
revenir souvent sur ces sujets au cours de nos Communications avec beaucoup plus de précisions.

Nous n'estimons pas avoir fait ici une étude complète et définitive de principes aussi
complexes que ceux que nous avons abordés. Ayez bien présent à l'esprit tout au long de vos
réflexions au travers des communications du Cénacle de la Rose+Croix que nous ne prétendons pas
transmettre « La Vérité ».

« La Vérité est le fruit de l'arbre de la Connaissance et non l'arbre lui-même ».

Nous pouvons seulement semer quelques graines dans votre conscience, de là, votre
réflexion personnelle fera le reste, et cette connaissance ainsi acquise, aura une valeur bien plus grande
que toutes les affirmations qui vous sont imposées par un quelconque système d'instruction énonçant
des vérités toutes faites.

Rien n'égale la Connaissance qui peu à peu croît au dedans de l'être, chasse ses doutes,
comble ses interrogations et apaise ses angoisses existentielles.

C'est cette Connaissance qui a permis à beaucoup de rosicruciens avant vous de redécouvrir
la joie intérieure que devrait nous procurer le grand mystère de la Vie.

LE SYMBOLISME DU TRIANGLE

TEMPS – ESPACE - CONSCIENCE : nous venons d'examiner ensemble une trinité de


principes, et peut-être n'avez vous pas songé au fait qu'ils pouvaient être symbolisés par un triangle
équilatéral.
Les rosicruciens, comme d'autres écoles ésotériques, emploient souvent des symboles tels
que le cercle, le carré, la croix et d'autres figures géométriques, mais le triangle est un symbole
particulièrement important pour nous.

Les chiffres et les nombres jouent également un grand rôle, ils furent adoptés par les
rosicruciens comme signes ou symboles pour exprimer une idée de façon brève et facilement
compréhensible.

Ils n'étaient pas destinés à voiler ou à dissimuler des secrets, comme certains le prétendent,
mais plutôt à exprimer, voire révéler, certaines lois universelles en s'aidant de l'art du symbole.

Les chiffres et les figures géométriques sont étroitement associés à la Connaissance et ceci
est parfaitement résumé dans la célèbre déclaration

5
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

« Au Commencement, Dieu géométrisa... »

Cette affirmation exprime le fait que les lois de la Création obéissent à des principes
géométriques, il suffit pour s'en convaincre d'étudier par exemple des sciences telles que la
cristallographie ou la chimie pour mettre en évidence les règles géométriques auxquelles
correspondent les lois de formation de la matière, il en va de même pour l'astrophysique.

Vous avez peut-être constaté que les symboles tiennent une place importante dans les
religions aussi bien que dans les arts et les sciences, parce qu'ils permettent de faire des associations
d'idées aidant à mémoriser.

C'est aussi une des raisons de l'utilisation des symboles par les rosicruciens et nous venons
d'introduire dans votre esprit le premier triangle symbolique.

CONSCIENCE

TEMPS ESPACE

L'application suivante du Triangle est liée à la Trinité de la Métaphysique qui nous aide à
comprendre les liens qui unissent l'homme et l'univers.
D'anciens philosophes pensaient que l'homme était une réplique de l'Univers, ils
l'exprimaient en parlant de Microcosme et de Macrocosme. On attribue à Hermès Trismegiste la
déclaration.

« Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas »

Depuis toujours l'homme a tenté de comprendre sa relation avec l'Univers pour mieux
appréhender son devenir et maîtriser les lois naturelles.

MATIÈRE ET VIBRATIONS

La Bible nous enseigne que « l'Homme est poussière et qu'il retournera à la poussière ».
Les alchimistes avaient déclaré depuis plusieurs siècles que le corps de l'Homme était
composé des éléments de la Terre.

Les découvertes chimiques du XXème siècle sont venues confirmer de façon très précise
cette affirmation. Mais les rosicruciens s'étaient rendus compte très tôt que cette affirmation ne se
rapportait qu'à la partie matérielle de l'Homme, à son corps. Ils abandonnèrent donc ce sujet qui
n'apporte aucune lumière sur le mystère de l'existence de l'Etre en tant qu'âme vivante.

C'est cette dualité de l'être humain qui est fondamentale dans l'enseignement rosicrucien,
son corps physique étant considéré comme la partie transitoire et illusoire de son être.

6
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

Nous avons vu que la conscience objective est asservie aux cinq sens du corps humain, c'est
pourquoi le matérialiste pense que rien n'existe en dehors de ce qu'il peut voir, entendre, toucher, sentir
ou goûter. Selon son point de vue, l'âme n'existe pas, il n'y a pas de partie divine et spirituelle en lui. Si
ces cinq sens étaient le seul moyen qu'a l'Homme de comprendre l'univers, l'opinion du matérialiste
serait alors parfaitement juste. Si Dieu, ou la Nature, n'avait donné à l'Homme que ces cinq facultés,
peut-être serait-il fondé à penser comme le matérialiste, paraphrasant l'apôtre Thomas « je ne crois que
ce que je vois ». Encore faudrait-il qu'il soit sûr de l'infaillibilité de sa vue, ce qui est loin d'être le cas,
nous le savons bien.

Nous mettrons bientôt en évidence que non seulement les yeux ne voient pas tout ce qui
peut être vu, mais encore que les choses qu'ils voient peuvent être totalement différentes de ce qu'elles
paraissent être.

Nous allons donc maintenant étudier avec plus d'attention nos cinq sens.

Si nous voulons affirmer qu'il y a des facultés qui leur sont supérieures et fonctionnent
différemment, encore faut-il démontrer qu'il existe de nombreux phénomènes que ne peuvent pas
percevoir nos cinq sens.

Le matérialiste admettra avec nous qu'il y a des vibrations sonores que nous ne percevons
pas (ultrasons) alors que des animaux les perçoivent, de même pour les rayonnements infrarouges que
nos yeux ne peuvent capter, des odeurs que nous sommes incapables de détecter. On pourrait
multiplier les exemples en évoquant bien sûr les rayons alpha, gamma ou bêta, etc.

En réalité, il existe un tableau d'échelle de vibrations, appelées vibrations universelles, ou


« Vibrations Cosmiques » par les rosicruciens. Ce tableau est divisé en octaves, assimilés
arbitrairement aux octaves d'un clavier de piano. Chacun de nos organes des sens ne peut percevoir
qu'une partie des multiples vibrations du « Clavier Cosmique » . A l'aide d'instruments plus ou moins
sophistiqués, l'homme est parvenu à en capter, voire en maîtriser d'autres telles que le courant
électrique, les rayonnements hertziens ou les rayonnements ionisants.

En examinant de plus près les octaves du clavier des vibrations, nous constatons que les
principaux minéraux sont classés, du point de vue de leur qualité vibratoire, dans des octaves qui
correspondent aux perceptions des cinq sens.

De là, les rosicruciens concluent que la conscience objective et ses cinq sens ont été créés
dans le but de prendre conscience de la matière dans l'Univers. Autrement dit, nos cinq sens font partie
de la nature physique de l'homme, de sa composition matérielle.

Les facultés objectives du cerveau sont donc données à l'homme afin qu'il prenne
conscience de lui-même et de la nature matérielle des choses qui l'entourent.

Nous reviendrons plus longuement sur tous ces phénomènes liés aux vibrations qui
constituent un point capital dans la compréhension des lois universelles.

7
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

ÉNERGIE SPIRITUELLE ET ILLUSION MATÉRIELLE

Nous venons de considérer la partie physique de l'Homme, qui constitue la moitié seulement
de son être.
La partie spirituelle que nous allons aborder maintenant est beaucoup plus importante et,
quoi qu'il puisse paraître à la majorité des êtres humains, infiniment plus réelle que la partie physique.

Nous avons vu que l'Homme n'est pas toujours conscient de toutes les activités de son corps.
Les systèmes cardio-vasculaire, respiratoire, digestif ou endocrinien par exemple, n'obéissent pas à la
conscience objective.

Plus on analyse ces diverses fonctions et plus on en arrive à la conclusion qu'une


intelligence supérieure contrôle et maîtrise toutes ces merveilleuses activités, un pouvoir qui ne fait
pas partie du corps physique lui-même.

En effet, après la mort, le corps physique demeure avec toutes ses composantes, tout comme
un corps vivant, et cependant la vitalité, l'énergie spirituelle, la conscience Divine qui réglait et
contrôlait son fonctionnement l'a quitté.

Les rosicruciens en déduisent qu'il existe une autre forme de conscience dans le corps de
l'Homme, plus subtile que celle du cerveau et que celle des éléments matériels qui composent son
corps physique.
Nous démontrerons plus tard que cette conscience subjective, partie du Divin en l'Homme,
possède elle aussi des facultés de perception tout comme la conscience objective.

Ces facultés latentes, aujourd'hui admises par de nombreux scientifiques, peuvent être
développées pour permettre à l'Homme de percevoir des vibrations plus subtiles que celles qui sont
détectées par nos sens physiques.

Ces vibrations placées très haut sur le Clavier Cosmique constituent l'Essence animatrice de
l'univers, la Divine Conscience.

Ces facultés sont endormies chez la plupart des êtres humains parce qu'elles ne sont pas
employées. Il suffit de les réveiller pour qu'elles deviennent utilisables, nous verrons plus tard
comment.

Examinons maintenant un autre point important concernant les perceptions physiques de


l'Homme, c'est le fait que la matière est en perpétuel devenir. Les minéraux, les végétaux, les animaux
et tout ce qui a une nature physique, est en constante évolution et désintégration.

Evolution et involution sont les deux phases de la vie physique.

Le changement, la mort, l'instabilité, sont les caractéristiques des choses matérielles.

Le cerveau et les cinq sens, qui sont de nature matérielle, subissent ces mêmes changements.
Par conséquent, les impressions qui sont enregistrées dans la conscience se modifient, rien n'est
permanent. De ce fait, toutes ces choses matérielles n'ont pas d'existence réelle, mais sont dépendantes
de notre perception du moment. Elles n'ont pas d'existence permanente, mais seulement une existence
passagère illusoire.

Tout cela peut vous paraître simpliste ou aberrant, mais une réflexion personnelle de votre
part sur ces sujets devrait vous conduire progressivement à une interprétation semblable, dans l'attente
d'informations complémentaires qui vous seront fournies dans d'autres communications.

8
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

DUALITÉ DE L'ÊTRE

Nous devons maintenant donner un peu plus de précisions sur ce que nous avons appelé la
dualité de l'Homme et notamment sur la conscience spirituelle qui est en lui.

Les rosicruciens considèrent que la conscience spirituelle a ses facultés et ses fonctions
propres, et qu'elle constitue réellement une entité distincte de notre corps physique, dans lequel elle
réside temporairement.

L'Homme n'est donc pas un être simple ayant uniquement une dualité de conscience comme
l'admet par exemple la psychologie, mais un être double dans toute l'acception du terme.

Ce que nous appellerons parfois « l'Etre intérieur » ou le « Moi intérieur » est en fait la
conscience Spirituelle de l'Homme, c'est-à-dire une partie de l'âme, l'élément Divin, qui est en nous.
Cet « Etre intérieur » est la conscience réelle de l'Homme, elle est associée pour un temps à notre
conscience objective, mais elle en est cependant très différente. S'il en était autrement, nous devrions
admettre que le corps de l'homme est aussi essentiel et réel que son âme et que tous deux ne sont
qu'une seule et même manifestation à l'image de Dieu.

Une telle affirmation nous conduit inévitablement à d'insolubles questions concernant


notamment certaines attitudes et certains comportements humains.

Cet « Etre intérieur » peut être considéré comme une contrepartie de l'être physique, et si
cela peut vous aider, vous pouvez imaginer qu'il a une forme identique à celle du corps.

Cet être spirituel n'a pas de cerveau, mais il constitue en fait une parcelle de la conscience
Divine, contrôlant certaines fonctions et facultés de l'Homme.
Nous pouvons aller jusqu'à concevoir que cet « Etre intérieur », a la capacité de voir,
d'entendre, de sentir, de goûter ou de toucher par ses propres moyens.

La seule différence avec notre corps physique se situe justement dans les limites imposées à
ce dernier par les contraintes matérielles.
Si vous réfléchissez sur l'évolution scientifique de l'humanité, vous constaterez que
l'Homme a consacré une grande partie de son intelligence et de sa créativité à étendre, par des moyens
techniques, ses facultés de perception en essayant de surmonter les contraintes de l'espace et du temps
que nous avons évoquées précédemment.

Le télescope, la télévision, le téléphone, les détecteurs de gaz ou de vibrations, et bien


d'autres inventions démontrent que la conscience objective, limitée, de l'Homme a toujours constitué
un obstacle à son progrès, et que pour surmonter ces difficultés, l'Homme s'est servi de son
intelligence et son imagination.

Par contre la conscience Divine ou Spirituelle en l'Homme n'est en aucune façon soumise
aux contraintes de temps et d'espace.
Nos cinq sens physiques ne peuvent nous faire prendre conscience que des choses qui nous
entourent, ils ont parfois tendance à exagérer l'importance de celles-ci, ou nous trompent sur leur
valeur réelle. De plus ils ne peuvent percevoir ce qui n'est pas de nature matérielle.
Nos facultés spirituelles, par contre, sont susceptibles de nous renseigner sur la véritable
nature des choses de l'univers. Ceux qui sont capables de les utiliser, comprennent que ce qui est réel
et immuable, concerne la partie spirituelle de la Création.

Si nous examinons à nouveau les concepts de temps et d'espace sous l'angle de la conscience
objective de chacun de nous, nous constatons que tout individu vit au centre d'un cercle dont le
diamètre varie en fonction de ses facultés de perception. En se déplaçant on peut considérer que la

9
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

personne emmène avec elle son cercle de conscience hors duquel elle n'a pas de connaissance directe
de ce qu'il advient. Même si les médias permettent aujourd'hui d'agrandir indirectement le champ de
notre conscience, celle-ci n'en demeure pas moins soumise à des contraintes d'espace et de temps.

La conscience Spirituelle n'est pas soumise à ces contraintes, elle peut s'étendre et embrasser
un cercle d'un diamètre illimité à l'intérieur duquel les notions de temps et d'espace n'ont plus aucune
signification. C'est ce type d'expérience que connaissent, parfois malgré eux, les êtres qui reçoivent
une soudaine révélation et comprennent instantanément certains principes ou lois qui dirigent nos
destinées.

Nous avons évoqué les facultés de l'Etre intérieur comme si elles représentaient le pendant
spirituel de nos cinq sens. En réalité elles constituent ensemble un seul et même moyen de perception
spirituelle et de compréhension réelle de la Vie. Simplement, cette faculté spirituelle va se traduire par
une sensation physique affectant un ou plusieurs de nos sens.

Cette perception spirituelle correspond en fait à une extension de la conscience à des


époques ou à des lieux inaccessibles à notre conscience objective. Elle est comparable à la pensée qui
peut instantanément se projeter dans l'espace ou dans le temps.

La conscience subjective peut donc parfaitement se mettre en contact avec des lieux ou des
périodes éloignés, de même que vous pouvez par la pensée, en cet instant, vous transporter sur votre
lieu de travail, dans la maison de votre enfance ou encore dans un endroit particulièrement agréable à
votre souvenir.

Ce qui différencie la pensée attachée à la conscience subjective, c'est que cette dernière n'est
pas simplement limitée à votre vécu, elle est par nature infinie et donc sans limite. La conscience
subjective ou spirituelle, constitue votre Moi intérieur et fait partie de la Conscience Universelle.
Votre âme n'est pas séparée, elle fait partie de l'âme universelle, appelée encore Ame
Divine.

Votre conscience réelle n'est donc qu'une partie de la conscience Universelle, un segment de
l'Ame Divine présente en chacun de nous. Même si cette section de l'Ame Universelle anime en vous
une personnalité distincte, l'Essence Divine qui est en elle, anime tous les êtres du monde entier.

Votre conscience réelle est donc en contact permanent avec la conscience de tous les êtres
humains, comme avec celle de Dieu.

Cela explique la possibilité que certains êtres ont d'étendre leur conscience en des contrées
ou en des temps éloignés.

Vous pouvez avoir un peu de difficulté à admettre ce point de vue rosicrucien, mais il ne
vous est en rien imposé, il doit constituer pour vous une base de réflexion, en attendant que nous
revenions, plus tard, sur ce sujet avec d'autres démonstrations.

10
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

RITUEL ET INITIATION

Abordons maintenant un autre sujet, il s'agit de L'Initiation.

Trop souvent l'Initiation est considérée comme un processus étroitement associé à une
cérémonie rituelle conférant ipso-facto des privilèges, voire des pouvoirs de nature spirituelle.

En réalité, l'Initiation n'est que l'éveil de la conscience Spirituelle restée jusque là par trop
inactive. Nous en avons tous besoin, afin que notre Moi intérieur puisse prendre conscience de lui-
même et de ses possibilités. Mais cette initiation peut intervenir sans l'intervention d'une cérémonie
rituelle, car elle est toujours plus dépendante de l'initié que de l'initiateur. Le rituel est simplement un
procédé cérémoniel qui permet de préparer le chercheur, afin qu'il soit dans une certaine disposition
d'esprit.

Quand Saint Jean baptisait dans le Jourdain, il demandait aux postulants d'effectuer certains
gestes rituels, par exemple de pénétrer lentement dans l'eau jusqu'au point désigné, mais le baptême
qu'il conférait était une Initiation de l'âme et de l'esprit, non du corps. Le résultat était un éveil de la
conscience Divine en l'Homme.

RÉCEPTIONS DU CENACLE DE LA ROSE+CROIX

Comme il l'est mentionné dans son sigle le Cénacle de la Rose+Croix s'est donné entre
autre, pour mission de sauvegarder la Tradition Initiatique Rosicrucienne.

Il propose donc à ses membres de participer à divers rituels destinés à les éclairer sur
certains aspects particuliers de la philosophie rosicrucienne, et à leur permettre de s'ouvrir à une plus
haute inspiration en les soumettant à des expériences émotives porteuses d'Illumination.

Ces cérémonies ne sont que des moyens qui doivent permettre aux participants d'accéder à
l'étape finale que représente l'Initiation.

Pour le Cénacle de la Rose+Croix, en effet, l'Initiation ne saurait être multiple tout comme
l'état qu'elle confère ne saurait présenter différents degrés de manifestation. On est Initié ou on ne l'est
pas, en tout état de cause on ne peut pas ne l'être que partiellement.

C'est pourquoi c'est le terme de réception que le Cénacle de la Rose+Croix a choisi pour
désigner ce qui constitue la phase préparatoire à l'initiation, unique. Ce mot dont l'étymologie signifie
« accueil des voyageurs » nous semble en effet particulièrement approprié : ne sommes-nous pas en
route vers une plus grande Lumière ?

Ces réceptions, seront donc des escales sur le chemin parcouru au sein de notre fraternité,
elles seront autant d'opportunités d'introspection, d'accession à plus d'idéalisme et de libre
confirmation de certains engagements envers nous-mêmes, notre association et l'humanité que nous
nous devons de servir.

Vous pourrez ainsi être individuellement contacté pour participer à de telles réceptions et
devenir compagnon des divers Cercles Intérieurs du Cénacle de la Rose+Croix Ces invitations
demeurent dans l'absolu indépendantes de votre accès ou non aux Communications pour une
Réflexion Individuelle, de votre ancienneté dans notre fraternité ou de votre statut social, elles
dépendent plutôt de l'enthousiasme témoigné pour le travail de notre association et de l'accord
manifesté avec ses plus hauts idéaux, dont le Conseil de l'Éthique reste en dernière analyse seul juge.

11
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

Tout comme les autres aspects de la démarche du Cénacle, les réceptions et l'Initiation vers
laquelle elles convergent n'ont d'autres buts que de vous faire accéder à une expérience plus grande
encore, celle de la conscience Christique.

« Car là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom, je suis là au milieu d'eux »
(MATTHIEU 19.20)

LE MYSTICISME

Il est un autre terme qu'il est bon d'examiner dans cette deuxième communication
préliminaire du Cénacle de la Rose+Croix, c'est le Mysticisme.

Un premier point à souligner est de dire que le Mysticisme n'a rien de commun avec le
mystérieux en général, même si ces deux mots ont une racine identique.

Certaines personnes associent la pratique de la magie au mysticisme. En réalité, dès qu'une


personne réfléchit sur sa propre nature spirituelle, sur les relations qui existent entre l'Ame et le Corps,
ou sur le moyen d'appréhender Dieu, elle emprunte la voie du Mysticisme.

Le mystique admet en fait la réalité d'un lien personnel et permanent avec son Créateur.

L'étude du mysticisme ouvre un nouvel horizon dans la vie, elle ne constitue pas seulement
une consolation dans l'épreuve, ou un espoir dans le découragement, elle permet d'acquérir la certitude
que les vraies valeurs de la Vie ne sont pas celles que l'on voit le plus souvent mises en exergue.

Les gens qui se prétendent croyants ont trop souvent l'idée fallacieuse qu'ils ont un corps et
une âme, alors qu'en réalité ils ont un corps et ils sont des âmes.

La découverte de notre être intérieur que permet l'étude des principes mystiques nous amène
à découvrir la partie essentielle de l'homme : l'Ame avec ses facultés, ses fonctions et ses pouvoirs.
De tous les pouvoirs merveilleux du corps humains aucun n'est aussi extraordinaire dans sa
parfaite excellence, aussi puissant dans son habileté, ou étonnant dans ses manifestations que le
moindre des pouvoirs de l'Homme intérieur.

L'architecte de talent, par exemple, peut accomplir des choses merveilleuses mais il est
limité par nombre de contraintes matérielles, l'espace, les conditions climatiques, la nature des
matériaux employés, les règles d'urbanisme, etc. En définitive, il réduit les images qu'il forme en sa
pensée à des lignes concrètes et exprime sa création sous la forme limitée du dessin et du plan.

L'Etre intérieur, lui, peu créer librement, il ne connaît pas de limite, aucune loi matérielle ou
humaine ne peut restreindre la libre expression de son esprit créateur.

Quand nous commençons le développement de notre Moi Intérieur, nous nous engageons
sur une voie nouvelle sur laquelle nous pouvons cheminer en toute sérénité profitant pleinement de
l'expression de l'incarnation de notre âme.

Tous les. êtres humains, à un moment ou à un autre de leur existence, se posent la question
angoissante : « Pourquoi suis-je ici bas ? » qui en réalité pose le problème de la finalité de la vie
terrestre.

12
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

A cette question que nous nous reposons volontiers dès que les circonstances qui nous
entourent sont particulièrement pénibles à vivre, la religion, la philosophie, la science, la
métaphysique ou le mysticisme ont tenté d'apporter des réponses.
Les religions et la théologie disent que nous sommes ici bas pour accomplir les desseins de
Dieu.
La philosophie matérialiste prétend que nous sommes le fruit du hasard.

La science, qui a longtemps soutenu ce dernier point de vue, le remet en question sans
apporter de réponse plus convaincante.

Le mysticisme répond que nous sommes ici bas pour accomplir un rôle sur le Plan
Universel. Que nous pouvons découvrir cette mission, la comprendre et l'accepter ou la refuser en
endossant du même coup la responsabilité de nos choix.

Il enseigne donc à découvrir peu à peu le pourquoi de notre existence et ce que nous devons
faire pour répondre à l'attente de notre Créateur. En ce sens, il devient une étude pratique et concrète
pour la vie de chaque jour et n'a rien à voir avec le mystère, l'étrange ou le fantastique.

LA CONCENTRATION

La première méthode pratique utilisée par les mystiques et que nous vous proposons
d'étudier pour clore cette seconde communication, est la concentration.

Mais avant de développer ce sujet, nous vous demandons de réfléchir à titre personnel sur ce
mot concentration et de nous adresser quelques mots pour évoquer votre propre conception de la
concentration.

Nous vous rappelons que nous ne pourrons pas vous faire parvenir le fascicule suivant, tant
que vous ne nous aurez pas envoyé ce commentaire sur le mot-clef « concentration ».

Vous êtes libre de lire ce qui suit et qui concerne l'interprétation rosicrucienne de la
concentration, mais nous pensons qu'il serait préférable de conduire votre propre réflexion sur le sujet
avant de connaître le point de vue du Cénacle de la Rose+Croix. Merci de votre collaboration
fraternelle.

Beaucoup de personnes ont une fausse idée de la concentration, et confondent l'exercice de


la volonté, fondé sur les facultés objectives du cerveau comme le raisonnement, avec le véritable
pouvoir de la concentration.

Bien que la psychologie de la fin du XXème siècle ait fait de nombreux progrès dans ce
domaine et que les techniques de concentration employées aujourd'hui se soient considérablement
rapprochées de celles prônées par les rosicruciens depuis fort longtemps, et particulièrement dans des
textes écrits au début de ce siècle, nous pensons qu'il est nécessaire de proposer aux membres du
Cénacle de la Rose+Croix une méthode pour pratiquer la concentration.

Cette méthode pourra vous apporter de nombreuses satisfactions si vous l'utilisez


correctement.
En premier lieu, rappelons que le pouvoir de la volonté ne doit pas être associé à la
concentration, dès lors qu'il est mis en oeuvre, le succès de celle-ci est compromis.

Utiliser la volonté pour se concentrer équivaudrait à l'utiliser pour trouver le sommeil. Si


vous voulez absolument dormir et que vous fixiez obstinément votre pensée sur ce sujet, il y a peu de

13
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

chances que vous trouviez le sommeil, et même si la fatigue finit par provoquer votre assoupissement,
votre repos sera de médiocre qualité.
Comme pour le sommeil, l'une des conditions essentielles pour réussir une concentration sur
un sujet donné, est la passivité.
La passivité exclut évidemment l'emploi de tout énergie mentale et notamment, l'exercice de
la volonté.

La volonté, telle que nous la concevons ici, est l'exercice d'un pouvoir physiologique de
l'être, associé à la conscience objective ; elle conduit à la détermination, l'opiniâtreté, voire
l'entêtement.
Ceux qui ont une grande volonté ne sont pas toujours ceux qui sont le plus heureux dans la
vie, ni même ceux qui réussissent le mieux dans ce qu'ils entreprennent. Réussir, c'est obtenir des
résultats allant dans le sens de nos désirs, sans nous rendre esclaves de notre propre volonté.

Un homme peut avoir le désir de fumer, par exemple, mais par suite de son raisonnement
objectif, il en arrive à la conclusion qu'il ne doit pas fumer. C'est alors qu'il fait usage de sa volonté
pour ne plus fumer, et un combat naîtra entre sa conscience objective et son désir. Il peut être
victorieux dans ce combat, mais n'y gagnera pas l'apaisement.

La véritable maîtrise consiste à utiliser d'autres facultés appartenant à l'Etre intérieur, pour
supprimer le désir de fumer évitant ainsi le conflit et la mortification qui peut en naître.

La personne qui entreprend de grands projets et qui doit pour les accomplir avoir
constamment recours à sa volonté, n'est en quelque sorte que l'esclave d'un conflit entre sa conscience
objective et ses faiblesses humaines.

Celui qui utilise les facultés créatrices de l'Etre intérieur pour accomplir ses projets, sans se
soucier des faiblesses inhérentes à sa condition humaine ou à des habitudes qui peuvent faire obstacle
à son progrès, celui-là, non seulement parviendra à réaliser ce qu'il entreprend, mais il profitera
pleinement de la joie de créer, n'étant pas déchiré par un quelconque conflit intérieur, il éprouvera une
saine et complète satisfaction.

En second lieu, il convient de préciser que la concentration n'est pas une simple focalisation
de l'attention, une convergence de nos pensées sur un point donné, comme cela semble généralement
admis.

On peut bien sûr se concentrer sur une idée, c'est à dire focaliser notre esprit sur un point
précis, c'est l'explication que vous donneront tous, les dictionnaires, mais la concentration, du point de
vue métaphysique, va beaucoup plus loin.

Vous pouvez par exemple tenter de rentrer en contact par la pensée avec une autre personne
et focaliser alors votre attention sur cette personne, avec l'idée de lui transmettre un message
quelconque.
Si vous tentez alors d'utiliser votre volonté pour faire parvenir à cette personne ce que vous
souhaitez lui dire, vous n'avez aucune chance d'y parvenir.

Si une de vos pensées doit aller vers une autre personne, c'est par les facultés de l'Etre
intérieur qu'elle pourra lui parvenir, et c'est de notre Conscience Spirituelle vers la sienne que le
message sera transmis.

La volonté comme toutes les facultés objectives de l'Homme est de nature matérielle et ne
peut par conséquent se soustraire aux contraintes du temps et de l'espace.

Notre corps physique ne peut passer à travers les murs, et ne peut pas d'avantage aller d'un
point à un autre sans traverser physiquement l'espace et consommer du temps.

14
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

Par contre, le Moi intérieur n'est en rien soumis à ces contraintes matérielles. Toute pensée
que nous désirons envoyer, doit d'abord être transmise à notre Etre intérieur, la partie spirituelle qui est
en nous. Elle pourra ensuite être communiquée à la personne que nous avons choisie. C'est là que le
véritable art de la concentration devient nécessaire.

La concentration consiste donc à transmuter des éléments matériels de la conscience


objective en une essence spirituelle qui pourra être transmise à d'autres êtres de même nature, par la
canalisation de la pensée.

Il est à noter que des succès probants ont été enregistrés par des personnes qui n'étaient pas
forcément conscientes de leur véritable concentration.

De nombreux témoignages ont été rapportés par les médias en cette fin de XXème siècle,
expliquant que des personnes ayant un profond désir de transmettre un message important à quelqu'un
s'étaient polarisées sur le message et la personne, à priori sans succès, et c'est souvent alors qu'elles
étaient contraintes d'abandonner cette pensée que les résultats se produisaient. C'est alors qu'elles-
mêmes avaient en quelque sorte complètement oublié leur but premier que le succès était intervenu de
façon tout à fait inattendue, et parfois plusieurs heures après la phase active de leur concentration.

De tout cela il ressort que dès que la volonté, la tension anxieuse de notre conscience
objective, est abandonnée l'image peut se former dans notre Etre intérieur, et la méthode peut alors
opérer parfois à l'insu de l'utilisateur.

Autrement dit, nous devons en quelque sorte libérer notre pensée vers le Moi intérieur, afin
d'espérer un résultat dans le domaine de la concentration.

Si nous demeurons anxieux, inquiets du résultat que nous voulons obtenir, l'échec est assuré,
car nos pensées demeurent sur le plan matériel, au niveau de la conscience objective.

Voilà ce que nous pouvions dire pour le moment sur l'art de la concentration.

15
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

LE POUVOIR CRÉATEUR DE LA PENSÉE

En guise de conclusion, nous rappellerons que la conscience intérieure Divine est douée d'un
pouvoir créateur.
La conscience objective peut former des images, elle peut même se persuader qu'elles
existent, mais cette formation d'image n'est pas une création réelle.

Pour exercer nos métiers, chacun d'entre nous qu'il soit électrotechnicien, employé de
bureau, charpentier, comptable ou médecin, doit focaliser son attention sur son travail, parfois même
imaginer des choses nouvelles ou rechercher des solutions, aux problèmes posés, dans sa mémoire.

Suivant la profession exercée notre attention portera plus ou moins sur nos gestes ou sur
notre raisonnement mental, mais cependant dans la plupart des cas, on ne peut pas parler de
concentration, ni même de création au véritable sens du terme.

Pour l'artiste : peintre, sculpteur, compositeur ou poète, il n'en va pas de même, car avant
qu'il n'ait commencé son oeuvre il a dû le plus souvent l'imaginer, la visualiser et, consciemment ou
non, la créer au sein de sa conscience intérieure, l'objectif se repliant vers le subjectif en une réelle
concentration.

Dans de futures communications nous aurons l'opportunité de revenir sur ce pouvoir


créateur de l'Esprit Divin qui est capable, par notre intermédiaire, de produire des réalisations
physiques lorsque nous savons nous unir harmonieusement à Lui.

Dans l'attente d'aborder ce sujet et bien d'autres dans nos prochains envois, nous serions
heureux de vous lire au sujet du contenu de ces Communications et de l'intérêt que vous leur portez.

Ensemble, oeuvrons pour faire

« De l'amour un idéal »

16
Sauvegarde des Enseignements Traditionnels et Initiatiques

TABLE DES MATIERES

NATURE DE VOTRE ENGAGEMENT ............................................................................................... 1


TEMPS – ESPACE - CONSCIENCE..................................................................................................... 2
TEMPS : CONTINUITÉ DE CONSCIENCE ........................................................................................ 3
ESPACE : MATÉRIALISATION DU TEMPS...................................................................................... 3
DUALITÉ DE CONSCIENCE ............................................................................................................... 4
LE SYMBOLISME DU TRIANGLE ..................................................................................................... 5
MATIÈRE ET VIBRATIONS ................................................................................................................ 6
ÉNERGIE SPIRITUELLE ET ILLUSION MATÉRIELLE................................................................... 8
DUALITÉ DE L'ÊTRE ........................................................................................................................... 9
RITUEL ET INITIATION .................................................................................................................... 11
RÉCEPTIONS DU CENACLE DE LA ROSE+CROIX ...................................................................... 11
LE MYSTICISME ................................................................................................................................ 12
LA CONCENTRATION....................................................................................................................... 13
LE POUVOIR CRÉATEUR DE LA PENSÉE ..................................................................................... 16
TABLES DES MATIERES .................................................................................................................. 17

© CE/YG//03/02

17
De l'amour…

Copyright © S.E.T.I., Cénacle de la Rose Croix


BP 374 - 87010 LIMOGES Cédex 1 - FRANCE

Internet : http://www.crc-rose-croix.org

...un idéal !