Vous êtes sur la page 1sur 98

APPEL D’OFFRES 02/2020

FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Lancé en application des dispositions de l’alinéa 2 du paragraphe 1 de l’article 16 et du


paragraphe 1 de l'article 17 et de l’alinéa 3 du paragraphe 3 de l’article 17 du règlement de
passation des marchés de la Régie.

FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE


SEFROU

Siège Social : 10, Rue Mohamed El Kaghat -BP N° 2097 – Fès – Téléphone : 0535.62.50.15/16/17 Téléx :
519.39- Fax : 0535.62.07.95.

1
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

DECRETS APPLICABLES

Le règlement fixant les conditions et les formes de passation des marchés pour le compte de
la régie autonome de distribution d’Eau et d’Electricité de Fès ainsi que certains dispositions
relatives à leur contrôle et à leur gestion ( Ledit règlement est affiché au portail des marchés
publics : www.marchéspublics.gov.ma et au site Web de la RADEEF suivant : www.radeef.ma ).

Décret N° 2-14-394 du 6 chaabane 1437 (13 Mai 2016) approuvant le cahier des charges
Administratives générales applicables aux marchés de travaux exécutés pour le compte de l’Etat
(C.C.A.G.T ).

Décret N° 2-64-394 du 22 Joumada I 1384 (29 Septembre 1964) relatif aux régies
communales dotées de la personnalité civile et de l’autonomie financière.

Règles, normes les plus récentes et circulaires en vigueur.

Le présent cahier des prescriptions communes est applicable aux marchés des travaux pour
le compte de Régies Autonomes de Distribution d’eau et d’Electricité – RADEEF -.

N.B : Toutes les clauses du présent appel d’offres sont impératives. La non observation de
L’une d’elles entraînera la nullité de l’offre

2
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

REGIE AUTONOME DE DISTRIBUTION


D’EAU ET D’ELECTRICITE DE FES
RADEEF

APPEL D’OFFRES OUVERT N° 02/2020

FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE


SEFROU

AVIS D’APPEL D’OFFRES

3
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

REGIE AUTONOME DE DISTRIBUTION D’EAU ET D’ELECTRICITE DE FES

RADEEF

AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT

Date de l’avis 16/12/2019

Le Lundi 20 Janvier 2020 à 10 heures du matin, il sera procédé dans les bureaux de la RADEEF,
10, Rue Mohamed El Kaghat BP 2097 FES, à l’ouverture des plis en séance publique de l’appel
d’offres ouvert N° 02/2020 relatif à la fourniture et pose de branchements d’eau potable à la
province de Sefrou.

Les dossiers d’appel d’offres peuvent être retirés à la division des marchés de la RADEEF : 10 Rue
Mohamed El Kaghat BP 2097 Fès, Tél. +212 5 35 62 50 15/16/17,
Fax +212 5 35 62 07 95.

Ils peuvent également être envoyés par voie postale aux concurrents qui le demandent, moyennant
cinquante dirhams (50,00 DHS) de frais d’envoi par dossier.

Il peuvent aussi être téléchargé à partir au portail des marchés publics :


www.marchéspublics.gov.ma .

Le cautionnement provisoire est fixé à la somme de : 35.500,00 DH (trente-cinq mille cinq


cent dirhams)

NB : -Toute offre dont la caution provisoire comporte des restrictions ou des


réserves sera rejetée (voir article 14 du présent règlement de consultation).

- Sous peine de nullité de l’offre, aucune mention de délai de validité de


l’attestation ne doit être mentionnée dans la caution provisoire personnelle et
solidaire.

L’estimation des coûts des prestations établie par la RADEEF est fixée à la somme de:
2.369.520,00 DH/TTC (deux millions trois cent soixante-neuf mille cinq cent vingt
dirhams Toutes Taxes Comprises).

Le contenu ainsi que la présentation des dossiers des concurrents doivent être conformes aux
dispositions y afférentes du règlement des marchés publics de la régie autonome de distribution
d’Eau et d’Electricité de Fès du 01 Novembre 2015 fixant les conditions et les formes dans
lesquelles sont passés les marchés publics pour le compte de la RADEEF ainsi que certaines
dispositions relatives à leur contrôle et à leur gestion.

Les pièces justificatives à fournir sont celles prévues par l'article 25 du règlement précité.

4
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Le contenu ainsi que la présentation des dossiers des concurrents doivent être conformes aux
dispositions des articles 27, 29 et 31 du règlement des marchés de la RADEEF entré en vigueur à
partir du 01 Novembre 2015 .

L’avis d’appel d’offres est publié au portail des marches publics www.marchespublics.gov.ma et
au site de la RADEEF : www.radeef.ma

Les Concurrents peuvent :


- Soit déposer leurs plis contre récépissé au bureau d’ordre de la RADEEF 10 Rue Mohamed El
Kaghat BP 2097 Fès .
- Soit les envoyer par courrier recommandé avec accusé de réception au bureau précité.
- Soit les remettre au président de la commission d’appel d’offres au début de la séance et avant
l’ouverture des plis.

Les pièces judicatives à fournir sont celles prévues par le règlement de la consultation.

5
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE


SEFROU

Pièces constitutives du présent document

Pièce 1 : REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

Pièce 2 : CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES (CPS)

Chapitre I : CLAUSES ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES (CAF)

Chapitre II : CLAUSES TECHNIQUES GENERALES (CTG)

Chapitre III : CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CTP)

Pièce 3 : BORDEREAU DES PRIX-DETAIL ESTIMATIF

6
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Pièce I :

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

7
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

ARTICLE 1 : OBJET DU REGLEMENT DE LA CONSULTATION


ARTICLE 2 : MODE DE PASSATION DU MARCHÉ
ARTICLE 3 : TYPE DU MARCHÉ
ARTICLE 4 : MAITRE D’OUVRAGE
ARTICLE 5 : CONTENU DU DOSSIER D’APPEL D’OFFRES
ARTICLE 6 : LANGUE D’ETABLISSEMENT DES PIECES ET DES OFFRES
ARTICLE 7 : MONNAIE DE FORMULATION DES OFFRES
ARTICLE 8 : INFORMATION ET DEMANDE D’ECLAIRCISSEMENTS
ARTICLE 9 : CONDITIONS REQUISES DES CONCURRENTS
ARTICLE 10 : GROUPEMENT
ARTICLE 11 : SOUS-TRAITANCE
ARTICLE 12 : COUT DE PREPARATION DE L’OFFRE
ARTICLE 13 : DOCUMENTS CONSTITUTIFS DE L’OFFRE ET PIECES A FOURNIR PAR
LES CONCURRENTS
ARTICLE 14 : CAUTIONNEMENT PROVISOIRE
ARTICLE 15 : PRESENTATION DES DOSSIERS DES CONCURRENTS
ARTICLE 16 : DEPOT DES PLIS DES CONCURRENTS
ARTICLE 17 : RETRAIT DES PLIS
ARTICLE 18 : DELAI DE VALIDITE DES OFFRES
ARTICLE 19 : OUVERTURE DES PLIS DES CONCURRENTS EN SEANCE PUBLIQUE
ARTICLE 20 : OUVERTURE DES ENVELOPPES CONTENANT LES OFFRES FINANCIERES
EN PUBLIC
ARTICLE 21 : EVALUATION DES OFFRES DES CONCURRENTS A HUIS CLOS
ARTICLE 22 : OFFRES EXCESSIVE OU ANORMALEMENT BASSE
ARTICLE 23: RECLAMATIONS DES CONCURRENTS
ARTICLE 24 : MESURES COERCITIVES
ARTICLE 25 : ANNULATION D'UN APPEL D'OFFRES
ARTICLE 26 : RESULTATS DEFINITIFS DE L'APPEL D'OFFRES
ARTICLE 27 : APPROBATION DES MARCHES
ARTICLE 28 : DELAI DE NOTIFICATION DE L'APPROBATION

8
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

ARTICLE 1 : OBJET DU REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Le présent règlement de la consultation concerne un appel d’offres ouvert sur offres des prix ayant
pour objet : Fourniture et pose de branchements d’eau potable à la province de Sefrou.

ARTICLE 2 : MODE DE PASSATION DU MARCHÉ

Il est passé en application des dispositions de l’alinéa 2 du paragraphe 1 de l’article 16 et du


paragraphe 1 de l'article 17 et de l’alinéa 3 du paragraphe 3 de l’article 17 du règlement de
passation des marchés de la Régie.

ARTICLE 3 : TYPE DU MARCHÉ

Le marché sera de type à prix unitaires.

ARTICLE 4 : MAITRE D’OUVRAGE


Le maître d’ouvrage du marché qui sera passé suite au présent appel d’offres est la Régie
Autonome de distribution d’Eau et d’Electricité de FES : RADEEF.

ARTICLE 5 : CONTENU DU DOSSIER D’APPEL D’OFFRES


Le dossier d'appel d'offres comprend les documents énumérés ci-après :
 Copie de l’avis de l’Appel d’Offres ;
 Le Cahier des Prescriptions Spéciales (C.P.S.) ;
 Le bordereau des prix et le détail estimatif ;
 Le présent Règlement de la consultation ;
 Les modèles de l’acte d’engagement et de la déclaration sur l’honneur ;

ARTICLE 6 : LANGUE D’ETABLISSEMENT DES PIECES ET DES OFFRES


Tous les documents constitutifs de l’offre, ainsi que toute correspondance et tous documents
concernant la soumission, échangés entre le Soumissionnaire et la Régie, sont rédigés en français
ou en arabe. Les documents complémentaires et tout document imprimé fournis par le
Soumissionnaire peuvent être rédigés dans une autre langue à condition d'être accompagnés d'une
traduction exacte des passages concernant la soumission dans la langue française, auquel cas, aux
fins d'interprétation de l’offre, seule la traduction en Français fait foi.

9
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE 7 : MONNAIE DE FORMULATION DES OFFRES

Le Dirham est la monnaie dans laquelle doivent être exprimés les prix des offres présentées par les
concurrents.

ARTICLE 8 : INFORMATION ET DEMANDE D’ECLAIRCISSEMENTS

Tout concurrent peut demander au maître d'ouvrage, par courrier porté avec accusé de réception,
par lettre recommandée avec accusé de réception, par fax confirmé ou par voie électronique de lui
fournir des éclaircissements ou renseignements concernant l'appel d'offres ou les documents y
afférents. Cette demande n'est recevable que si elle parvient au maître d'ouvrage au moins sept (7)
jours avant la date prévue pour la séance d'ouverture des plis.
Le maître d’ouvrage doit répondre à toute demande d’information ou d’éclaircissement reçue dans
les sept (7) jours suivant la date de sa réception. Toutefois, lorsque ladite demande intervient entre
le dixième et le septième jour précédant la date de la séance d’ouverture des plis, la réponse doit
intervenir au plus tard trois (3) jours avant la date de la séance d’ouverture des plis.
Tout éclaircissement ou renseignement, fourni par le maître d'ouvrage à un concurrent à la
demande de ce dernier, doit être communiqué le même jour et dans les mêmes conditions aux
autres concurrents ayant retiré ou ayant téléchargé le dossier d'appel d'offres et ce par lettre
recommandée avec accusé de réception, par fax confirmé ou par voie électronique. Il est également
mis à la disposition de tout autre concurrent dans le portail des marchés publics et communiqué aux
membres de la commission d'appel d'offres.
Si des modifications sont introduites dans le dossier d’appel d’offres, conformément aux
dispositions du paragraphe 7 de l’article 19 du règlement de passation des marchés de la Régie,
elles seront communiquées à tous les concurrents ayant retiré ou téléchargé ledit dossier et
introduites dans les dossiers mis à la disposition des autres concurrents.

ARTICLE 9 : CONDITIONS REQUISES DES CONCURRENTS

Peuvent valablement participer et être attributaires du marché, dans le cadre des procédures
prévues par le présent règlement, les personnes physiques ou morales, qui :
- justifient des capacités juridiques, techniques et financières requises ;
- sont en situation fiscale régulière, pour avoir souscrit leurs déclarations et réglé les sommes
exigibles dûment définitives ou, à défaut de règlement, constitué des garanties jugées
suffisantes par le comptable chargé du recouvrement, et ce conformément à la législation en
vigueur en matière de recouvrement ;
- sont affiliées à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale ou à un régime particulier de
prévoyance sociale, et souscrivent de manière régulière leurs déclarations de salaires et sont
en situation régulière auprès de ces organismes.
Ne sont pas admises à participer à cet appel d’offres :
- les personnes en liquidation judiciaire ;
- les personnes en redressement judiciaire, sauf autorisation spéciale délivrée par l'autorité
judiciaire compétente ;
- les personnes ayant fait l'objet d'une exclusion temporaire ou définitive prononcée dans les
conditions fixées par l'article 142 du règlement de passation des marchés de la Régie;

10
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

- Les personnes qui représentent plus d’un concurrent dans une même procédure d’Appel
d’Offres ;
- les concurrents ayant contribué à préparer tout ou partie du dossier de consultation ;
- les concurrents ayant un lien spécifique avec d’autres soumissionnaires de nature à fausser
la concurrence.

ARTICLE 10 : GROUPEMENT

Les concurrents peuvent, de leur propre initiative, constituer des groupements pour présenter une
offre unique. Le groupement peut être soit conjoint soit solidaire.

A. - Groupement conjoint :
Le groupement est dit "conjoint" lorsque chacun des membres du groupement, s'engage à exécuter
une ou plusieurs parties distinctes tant en définition qu'en rémunération des prestations objet du
marché.
L'un des membres du groupement, désigné dans l'acte d'engagement comme mandataire, représente
l'ensemble des membres vis-à-vis du maître d'ouvrage.
Ce mandataire est également solidaire de chacun des membres du groupement pour ses obligations
contractuelles à l'égard du maître d'ouvrage pour l'exécution du marché.
Chaque membre du groupement conjoint, y compris le mandataire, doit justifier individuellement
les capacités juridiques, techniques et financières requises pour la réalisation des prestations pour
lesquelles il s'engage.
Le groupement conjoint doit présenter un acte d'engagement unique qui indique le montant total du
marché et précise la ou les parties des prestations que chacun des membres du groupement conjoint
s'engage à réaliser.

B - Groupement solidaire :
Le groupement est dit "solidaire" lorsque tous ses membres s'engagent solidairement vis-à-vis du
maître d'ouvrage pour la réalisation de la totalité du marché.
L'un des membres du groupement désigné dans l'acte d'engagement comme mandataire représente
l'ensemble des membres vis-à-vis du maître d'ouvrage et coordonne l'exécution des prestations par
tous les membres du groupement.
Le groupement solidaire doit présenter un acte d'engagement unique qui indique le montant total du
marché et l'ensemble des prestations que les membres du groupement s'engagent solidairement à
réaliser, étant précisé que cet acte d'engagement peut, le cas échéant, indiquer les prestations que
chacun des membres s'engage à réaliser dans le cadre dudit marché.
Les membres du groupement solidaire, y compris le mandataire, doivent justifier individuellement
les capacités juridiques exigées.
Les capacités financières et techniques du groupement solidaire sont jugées sur la base d’une mise
en commun des moyens humains, techniques et financiers de l’ensemble de ses membres pour
satisfaire de manière complémentaire et cumulative les exigences fixées à cet effet dans le cadre de
la procédure de passation de marché.

11
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

C - Dispositions communes au groupement conjoint et au groupement solidaire :

Le cahier des prescriptions spéciales, l'offre financière et le cas échéant l'offre technique présentés
par un groupement sont signés soit par l'ensemble des membres du groupement, soit seulement par
le mandataire si celui-ci justifie des habilitations sous forme de procurations légalisées pour
représenter les membres du groupement lors de la procédure de passation du marché.
Un même concurrent ne peut présenter plus d'une offre dans le cadre d'une même procédure de
passation des marchés que ce soit en agissant à titre individuel ou en tant que membre d'un
groupement.
Chaque groupement doit présenter, parmi les pièces du dossier administratif, une copie légalisée de
la convention de la constitution du groupement. Cette convention doit être accompagnée d'une note
indiquant notamment l'objet de la convention, la nature du groupement, le mandataire, la durée de
la convention, la répartition des prestations, le cas échéant.
En cas de groupement, le cautionnement provisoire et le cautionnement définitif peuvent être
souscrits sous l'une des formes suivantes :
a) Au nom collectif du groupement ;
b) Par un ou plusieurs membres du groupement pour la totalité du cautionnement ;
c) En partie par chaque membre du groupement de telle sorte que le montant du
cautionnement soit souscrit en totalité.
Dans les cas prévus aux b) et c) ci-dessus, le récépissé du cautionnement provisoire et définitif ou
l'attestation de la caution personnelle et solidaire en tenant lieu doivent préciser qu'ils sont délivrés
dans le cadre d'un groupement et, en cas de défaillance, le montant dudit cautionnement reste
acquis au maître d’ouvrage abstraction faite du membre défaillant.

ARTICLE 11 : SOUS-TRAITANCE :

La sous-traitance est un contrat écrit par lequel le titulaire confie l'exécution d'une partie de son
marché à un tiers.
Le titulaire choisit librement ses sous-traitants sous réserve qu'il notifie au maître d'ouvrage la
nature des prestations qu'il envisage de sous-traiter, ainsi que l'identité, la raison ou la
dénomination sociale et l'adresse des sous-traitants et une copie certifiée conforme du contrat
précité.
Les sous-traitants doivent satisfaire aux conditions requises des concurrents prévues à l'article 9
ci-dessus.
Le maître d'ouvrage peut exercer un droit de récusation par lettre motivée, dans un délai de quinze
(15) jours à compter de la date de l'accusé de réception, notamment lorsque les sous-traitants ne
remplissent pas les conditions prévues à l'article 9 ci-dessus.
Le titulaire demeure personnellement responsable de toutes les obligations résultant du marché tant
envers le maître d'ouvrage que vis-à-vis des ouvriers et des tiers.
Le maître d'ouvrage ne se reconnaît aucun lien juridique avec les sous-traitants.
En aucun cas, la sous-traitance ne peut ni dépasser cinquante pour cent (50 %) du montant du
marché, ni porter sur le lot ou le corps d’état principal du marché ni porter sur les parties du marché
qui sont la spécialité du titulaire et qui lui sont confiées en raison de ses moyens et de son
expérience professionnelle.

12
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE 12 : COUT DE PREPARATION DE L’OFFRE

Le concurrent prendra en charge tous les frais afférents à la préparation et à la présentation de son
offre. La Régie ne sera en aucun cas responsable de ces coûts ni tenue de les payer de quelque
façon que se déroule le processus d’appel d’offres et quel que soit le résultat.

ARTICLE 13 : DOCUMENTS CONSTITUTIFS DE L’OFFRE ET PIECES A


FOURNIR PAR LES CONCURRENTS

Chaque concurrent est tenu de présenter les dossiers suivants :

A- Le dossier administratif qui comprend :

1- Pour chaque concurrent, au moment de la présentation des offres:


a- une déclaration sur l'honneur, en un exemplaire unique, conforme au modèle figurant au présent
règlement de la consultation, qui doit comporter les mentions prévues à l’article 26 du règlement
de passation des marchés de la Régie.
b- l’original du récépissé du cautionnement provisoire ou l'attestation de la caution personnelle et
solidaire en tenant lieu, le cas échéant ;
c- pour les groupements, une copie légalisée de la convention constitutive du groupement prévue à
l’article 10 ci-dessus;
2 - Pour le concurrent auquel il est envisagé d’attribuer le marché, dans les conditions fixées à l’article 40
du règlement de passation des marchés de la Régie:
a- la ou les pièces justifiant les pouvoirs conférés à la personne agissant au nom du concurrent. Ces
pièces varient selon la forme juridique du concurrent :
- s'il s'agit d'une personne physique agissant pour son propre compte, aucune pièce n'est
exigée ;
- s'il s'agit d'un représentant, celui-ci doit présenter selon le cas :
 Une copie conforme de la procuration légalisée lorsqu'il agit au nom d'une personne
physique ;
 Un extrait des statuts de la société et/ou le procès-verbal de l'organe compétent lui
donnant pouvoir selon la forme juridique de la société, lorsqu'il agit au nom d'une
personne morale ;
 L'acte par lequel la personne habilitée délègue son pouvoir à une tierce personne, le
cas échéant.
b- une attestation ou sa copie certifiée conforme à l’originale délivrée depuis moins d'un an
par l'Administration compétente du lieu d'imposition certifiant que le concurrent est en
situation fiscale régulière ou à défaut de paiement qu'il a constitué les garanties prévues à
l'article 9 ci-dessus. Cette attestation doit mentionner l'activité au titre de laquelle le
concurrent est imposé;
c- une attestation ou sa copie certifiée conforme à l’originale délivrée depuis moins d'un an
par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale certifiant que le concurrent est en situation
régulière envers cet organisme conformément aux dispositions prévues à cet effet à
l'article 9 ci-dessus ou de la décision du ministre chargé de l’emploi ou sa copie certifiée
conforme à l’originale, prévue par le dahir portant loi n° 1-72-184 du 15 Joumada II 1392
(27 juillet 1972) relatif au régime de sécurité sociale assortie de l’attestation de
l’organisme de prévoyance sociale auquel le concurrent est affilié et certifiant qu’il est en
situation régulière vis-à-vis dudit organisme.

13
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

La date de production des pièces prévues aux b) et c) ci-dessus sert de base pour l’appréciation de
leur validité.
d- le certificat d'immatriculation au registre de commerce pour les personnes assujetties à
l'obligation d'immatriculation conformément à la législation en vigueur;
e- l'équivalent des attestations visées aux paragraphes b, c et d ci-dessus, délivrées par les
administrations ou les organismes compétents de leurs pays d'origine ou de provenance
pour les concurrents non installés au Maroc.
A défaut de la délivrance de tels documents par les administrations ou les organismes compétents
de leur pays d'origine ou de provenance, lesdites attestations peuvent être remplacées par une
attestation délivrée par une autorité judiciaire ou administrative du pays d’origine ou de
provenance certifiant que ces documents ne sont pas produits.
Lorsque le concurrent est un établissement public, il doit fournir :
- En plus des pièces prévues à l’alinéa 1) ci-dessus, une copie du texte l’habilitant à exécuter les
prestations objet du marché ;
- S’il est retenu pour être attributaire du marché, les pièces prévues aux b) et c) de l’alinéa 2)
ci-dessus.

B. Le dossier technique qui comprend:


 Une note indiquant les moyens humains et techniques du concurrent et mentionnant
éventuellement, le lieu, la date, la nature et l'importance des prestations à l'exécution
desquelles le concurrent a participé et la qualité de sa participation.
 Les attestations ou leurs copies certifiées conformes à l’originale, des travaux similaires aux
travaux objets du présent appel d’offres, délivrées par les maîtres d’ouvrage publics ou
privés ou par les hommes de l'art sous la direction desquels le concurrent a exécuté lesdites
prestations et ce dans les dix dernières années. Chaque attestation précise notamment la
nature des prestations, leur montant et l’année de réalisation ainsi que le nom et la qualité du
signataire et son appréciation.
Dans le cas de références techniques réalisées dans le cadre d’un groupement, l’attestation
doit indiquer la nature des prestations réalisées par chaque membre ainsi que sa quote-part.
En cas de groupement le dossier technique sera produit par chaque membre du groupement.

C. Le Cahier des prescriptions spéciales paraphé et signé à toutes les pages et revêtu à la
dernière page du caché et de la mention lu et approuvé suivi de la signature de
soumissionnaire.

D. Le dossier additif qui comprend :


 Engagement de livraison du matériel en laiton suivant la norme CW602N (CR ou DZR)
délivré par le fournisseur et portant le numéro de l’appel d’offre. Le fournisseur ne peut être
remplacé sauf accord préalable de la RADEEF.
 ACS (Attestation de Conformité Sanitaire) pour le matériel en laiton (RPC, RCE, TE,
COUDE) et les tuyaux en polyéthylène.
 Liste des moyens matériels affectés au projet (voir ARTICLE III-14 du CTP).
 Liste nominative de l’équipe affectée au projet avec CV (voir ARTICLE III-14 du CTP).

14
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

E. L'offre financière qui comprend :


 a- l'acte d'engagement par lequel le concurrent s'engage à réaliser les prestations objet du
marché conformément aux conditions prévues aux cahiers des charges et moyennant un
prix qu'il propose. Il est établi en un seul exemplaire, conforme au modèle figurant au
présent règlement de la consultation.
 Cet acte d’engagement dûment rempli, et comportant le relevé d'identité bancaire (RIB), est
signé par le concurrent ou son représentant habilité, sans qu'un même représentant puisse
représenter plus d'un concurrent à la fois pour le même marché.
 Lorsque l’acte d’engagement est souscrit par un groupement tel qu'il est défini à l'article 10
ci-dessus, il doit être signé soit par chacun des membres du groupement; soit seulement par
le mandataire si celui-ci justifie des habilitations sous forme de procurations légalisées pour
représenter les membres du groupement lors de la procédure de passation du marché.
 b- le bordereau des prix et le détail estimatif des prix.
 Le montant total de l'acte d'engagement doit être libellé en chiffres et en toutes lettres.
 Les prix unitaires du bordereau des prix, du détail estimatif des prix doivent être libellés en
chiffres.
 Le montant total du détail estimatif des prix ou du bordereau des prix-détail estimatif, doit
être libellé en chiffres.

ARTICLE 14: CAUTIONNEMENT PROVISOIRE

Les soumissionnaires seront tenus de remettre à la RADEEF avec leur soumission, un


cautionnement provisoire d’un montant de : 35.500,00 DH (trente-cinq mille cinq cent
dirhams)

NB : -Toute offre dont la caution provisoire comporte des restrictions ou des


réserves sera rejetée (voir article 14 du présent règlement de consultation).

- Sous peine de nullité de l’offre, aucune mention de délai de validité de


l’attestation ne doit être mentionnée dans la caution provisoire personnelle et
solidaire.
Il sera restitué après le jugement de l’appel d’offres pour les soumissionnaires non retenus. Pour
le(s) soumissionnaire(s) retenu(s) le cautionnement provisoire, avant d’être restitué sera remplacé
par un cautionnement définitif.

Le cautionnement provisoire reste acquis à la Régie dans les cas suivants :


a/- Si le soumissionnaire retire son offre pendant la période de sa validité ;
b/- Si un membre d’un groupement se désiste pendant la période de validité de son offre ;
c/- Si la déclaration sur l’honneur du soumissionnaire s’avère inexacte, par la production de faux
renseignements ou pièces falsifiées ou autres ;
d/- Si le soumissionnaire ayant présenté l’offre la plus avantageuse ne produit pas, dans le délai
prescrit, les pièces du dossier administratif ;
e/- Si le soumissionnaire n’accepte pas les corrections à porter à l’acte d’engagement ;

15
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

f/- Si le soumissionnaire modifie son offre financière ;


g/- Si l’attributaire se désiste pendant le délai de validité de son offre ;
h/- Si le titulaire ne produit pas le cautionnement définitif dans le délai réglementaire ;
i/- Si le titulaire refuse de signer le marché.

ARTICLE 15 : PRESENTATION DES DOSSIERS DES CONCURRENTS

Le dossier à présenter par chaque concurrent est mis dans un pli fermé portant les mentions
suivantes :
- le nom et l'adresse du concurrent ;
- l'objet du marché ;
- la date et l'heure de la séance d'ouverture des plis ;
- l'avertissement que "le pli ne doit être ouvert que par le président de la commission d'appel
d'offres lors de la séance publique d'ouverture des plis".
Ce pli contient deux enveloppes distinctes :
a) la première enveloppe contient les pièces des dossiers administratif et technique, le cahier
des prescriptions spéciales paraphé et signé par le concurrent ou la personne habilitée par
lui à cet effet ainsi que le dossier additif. Cette enveloppe doit être fermée et porter de façon
apparente la mention "dossiers administratif, technique et additif";
b) La deuxième enveloppe contient l’offre financière, elle doit être fermée et porter de façon
apparente la mention "offre financière ".
Les deux enveloppes visées ci-dessus indiquent de manière apparente :
- le nom et l'adresse du concurrent ;
- l'objet du marché ;
- la date et l'heure de la séance d'ouverture des plis.

ARTICLE 16 : DEPOT DES PLIS DES CONCURRENTS

Les plis sont, au choix des concurrents :


1- soit déposés, contre récépissé, dans le bureau du maître d'ouvrage indiqué dans l'avis d'appel
d’offres ;
2- soit envoyés, par courrier recommandé avec accusé de réception, au bureau précité ;
3- soit remis, séance tenante, au président de la commission d'appel d'offres au début de la
séance, et avant l'ouverture des plis ;

Le délai pour la réception des plis expire à la date et à l'heure fixée par l'avis d'appel d'offres pour
la séance d'ouverture des plis.

Les plis déposés ou reçus postérieurement au jour et à l'heure fixés ne sont pas admis.

16
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE 17 : RETRAIT DES PLIS

Tout pli déposé ou reçu peut être retiré antérieurement au jour et à l'heure fixés pour la séance
d'ouverture des plis.
Le retrait du pli fait l'objet d'une demande écrite et signée par le concurrent ou son représentant
dûment habilité et adressée au maître d’ouvrage.
Les concurrents ayant retiré leurs plis peuvent présenter de nouveaux plis dans les conditions
prévues à l'article 16 ci-dessus.

ARTICLE 18 : DELAI DE VALIDITE DES OFFRES

Les concurrents restent engagés par leurs offres pendant un délai de soixante-quinze (75) jours, à
compter de la date de la séance d'ouverture des plis.
Si la commission d'appel d'offres estime ne pas être en mesure d'effectuer son choix pendant le
délai prévu ci-dessus, le maître d'ouvrage saisit les concurrents, avant l'expiration de ce délai par
lettre recommandée avec accusé de réception, par fax confirmé ou par tout autre moyen de
communication pouvant donner date certaine, et leur propose une prorogation pour un nouveau
délai qu’il fixe. Seuls les concurrents ayant donné leur accord par lettre recommandée avec accusé
de réception adressée au maître d'ouvrage, avant la date limite fixée par ce dernier, restent engagés
pendant ce nouveau délai.

ARTICLE 19 : OUVERTURE DES PLIS DES CONCURRENTS EN SEANCE


PUBLIQUE

1- La séance d’ouverture des plis des concurrents est publique. Elle se tient au lieu, au jour et à
l'heure prévus par le dossier d’appel d’offres; si ce jour est déclaré férié ou chômé, la réunion se
tient le jour ouvrable suivant à la même heure.
2- Le président de la commission ouvre la séance et invite les concurrents présents qui n’auraient
pas déposé leurs plis à les remettre séance tenante. Il invite ensuite, les concurrents qui se sont
rendus compte que leurs dossiers sont incomplets, à produire les pièces manquantes sous
enveloppe fermée précisant la nature des pièces manquantes et arrête définitivement la liste des plis
reçus. Aucun dépôt ou retrait de pli ou de complément de pièces n’est accepté après
l’accomplissement de cette formalité.
Il s’assure de la présence des membres dont la présence est obligatoire.
En cas d’absence de l’un de ces membres et après avoir accompli les formalités visées à l’alinéa
premier du présent paragraphe ci-dessus, le président invite les membres présents à parapher les
plis reçus à cheval sur les rabats et sur les parties sur lesquelles ils s'appliquent ; ces plis doivent
rester fermés et mis en lieu sûr jusqu'à leur ouverture.
Le président reporte la séance d’ouverture des plis de quarante-huit (48) heures et informe les
concurrents et les membres de la commission du lieu, de la date et l’heure prévues pour la reprise
de la séance publique de l’ouverture des plis. Il demande au maitre d’ouvrage de convoquer, par

17
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

écrit, le ou les membres absents en précisant le lieu, la date et l’heure de la reprise de la séance
publique de l’ouverture des plis.
3- Le président remet ensuite, ou à la reprise de la séance en cas de report prévus ci-dessus, aux
membres de la commission le support écrit contenant l'estimation du coût des prestations établie
conformément à l'article 5 du règlement de passation des marchés de la Régie. Les membres de la
commission paraphent toutes les pages dudit support. Ce support doit être conservé par le
président avec le dossier d’appel d’offres.

4- Le président annonce, à haute voix, les journaux, les références de publication au portail des
marchés publics et, le cas échéant, les autres supports dans lesquels l'avis d'appel d'offres a été
publié.

5- Le président demande aux membres de la commission de formuler leurs réserves ou


observations sur les vices éventuels qui entachent la procédure. A cet effet, s’il s’assure du
bien-fondé de ces réserves ou observations, il met fin à la procédure et avise à haute voix les
concurrents. Si le président estime que lesdites réserves ou observations ne sont pas fondées,
il demande de poursuivre la procédure sous sa responsabilité et d’inscrire les réserves ou
observations dans le procès-verbal de la séance.
6- Le président ouvre les plis des concurrents et vérifie l'existence des enveloppes prévues à
l'article 15 ci-dessus.
7- Le président ouvre ensuite l'enveloppe portant la mention « dossiers administratif, technique et
additif » et annonce, à haute voix, les pièces contenues dans chaque dossier et dresse un état des
pièces fournies par chaque concurrent.
Cette formalité accomplie, la séance publique prend fin ; le public et les concurrents se retirent de
la salle.
8- La commission poursuit ses travaux à huis clos et procède à l’examen des pièces du dossier
administratif, du dossier technique et du dossier additif et écarte :
a) les concurrents qui ne satisfont pas aux conditions requises prévues à l’article 9 ci-
dessus;
b) les concurrents qui n'ont pas respecté les prescriptions de l’article 15 ci-dessus en
matière de présentation de leurs dossiers;
c) les concurrents qui n’ont pas présenté les pièces exigées;
d) les concurrents qui sont représentés par la même personne dans le cadre du marché;
e) les concurrents qui, lorsque la présentation du cautionnement est exigé, ont produit des
récépissés du cautionnement provisoire ou l’attestation de la caution personnelle et
solidaire en tenant lieu, non original ou dont l’objet n’est pas conforme à celui de
l’appel d’offres, dont le montant est inférieur à la somme demandée ou qui comporte
des réserves ou des restrictions;
f) les concurrents dont les capacités financières et techniques sont jugées insuffisantes eu
égard aux critères figurant au règlement de consultation prévu à l'article 18 du
règlement de passation des marchés de la Régie.
9- Lorsque la commission constate des erreurs matérielles ou des discordances dans les pièces du
dossier administratif, elle admet l'offre du concurrent concerné, sous réserve de l'introduction des
rectifications nécessaires dans les conditions prévues à l'article 21 ci-dessous.
10- La séance publique est reprise, le président donne lecture de la liste des concurrents
admissibles, sans faire connaître les motifs des éliminations des concurrents non retenus.

18
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Le président rend, contre décharge, aux concurrents écartés présents leurs dossiers sans ouvrir les
enveloppes contenant les offres financières à l’exception des documents ayant été à l’origine de
l’élimination de ces concurrents conformément à l’article 26 ci-dessous.

11- La commission poursuit ses travaux et procède à l’ouverture et à l’examen des offres
financières des concurrents admis dans les conditions prévues dans les articles 20 et 21 ci-dessous.

ARTICLE 20 : OUVERTURE DES ENVELOPPES CONTENANT LES OFFRES


FINANCIERES EN PUBLIC

A la reprise de la séance publique, le président donne lecture, à haute voix, de la liste des
concurrents admissibles ainsi que celle des concurrents non retenus sans énoncer les motifs de leur
élimination et rend, contre décharge, aux concurrents écartés présents leurs dossiers sans ouvrir les
enveloppes contenant les offres financières.
Le président ouvre ensuite les enveloppes portant la mention "offre financière" des concurrents
admissibles et donne lecture, à haute voix, du montant des actes d'engagement et des détails
estimatifs.
Cette formalité accomplie, la séance publique prend fin ; le public et les concurrents se retirent de
la salle.

ARTICLE 21: EVALUATION DES OFFRES DES CONCURRENTS A HUIS


CLOS

1- La commission d’appel d’offres poursuit ses travaux à huis clos ;


2- La commission écarte les concurrents dont les offres financières :
- ne sont pas conformes à l'objet du marché ;
- ne sont pas signées ;
- expriment des restrictions ou des réserves ;

- présentent des différences dans les libellés des prix, l’unité de compte ou les quantités
par rapport aux données prévues dans le descriptif technique, dans le bordereau des prix et le
détail estimatif.
3- La commission vérifie ensuite le résultat des opérations arithmétiques des offres financières des
concurrents retenus. Elle rectifie s'il y a lieu les erreurs de calcul et rétablie les montants exactes
des offres concernées.
4- la commission procède ensuite au classement des offres des concurrents retenus en vue de
proposer au maitre d’ouvrage l’offre la plus avantageuse : l’offre la plus avantageuse est l’offre la
moins disante.
Dans le cas où plusieurs offres jugées les plus avantageuses sont tenues pour équivalentes, tous
éléments considérés, la commission, pour départager les concurrents, procède entre eux à un tirage
au sort.

19
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Elle vérifie si l’offre du concurrent classé le premier n’est pas anormalement basse ou excessive et
ne comporte pas un ou des prix excessifs ou anormalement bas et ce dans les conditions prévues à
l’article 41 du règlement de passation des marché de la Régie.
5- La commission invite par lettre recommandée avec accusé de réception ou par fax confirmé ou
par tout autre moyen de communication pouvant donner date certaine, le concurrent ayant présenté
l’offre la plus avantageuse à :

- produire les pièces du dossier administratif prévues par l’article 13 ci-dessus ;


- confirmer les rectifications des erreurs matérielles relevées, le cas échéant;
- régulariser les discordances constatées entre les diverses pièces de son dossier ;
- justifier son offre lorsqu’elle est jugée anormalement basse ou le/ les prix unitaires s’ils
sont jugés anormalement bas ou excessif conformément à l’article 41 du règlement de passation
des marché de la Régie;
Elle lui fixe à cet effet, un délai qui ne peut être inférieur à sept (07) jours à compter de la date de
réception de la lettre d’invitation.
6- Le président de la commission suspend la séance et fixe la date et l’heure pour poursuivre ses
travaux ;
7- Les éléments de réponse du concurrent doivent être produits dans un pli fermé. Ce pli doit
comporter de façon apparente les mentions suivantes :
-Le nom et l'adresse du concurrent ;
- l'objet du marché et, éventuellement, l'indication du lot en cas de marché alloti;
- l'avertissement que "le pli ne doit être ouvert que par le président de la commission d'appel
d'offres " et porter la mention apparente « complément de dossier et éléments de réponse».
Ce pli doit être soit déposé, contre récépissé, dans le bureau du maître d'ouvrage indiqué dans la
lettre d’invitation, soit envoyé, par courrier recommandé avec accusé de réception, au bureau
précité;
8- La commission se réunit au lieu, au jour et à l'heure fixés. Toutefois, le président peut inviter les
membres de la commission pour reprendre ses travaux dès la réception de la réponse du concurrent
concerné.
Elle s'assure de l’existence du support ayant servi de moyen d’invitation du concurrent concerné et
procède à la vérification des pièces et de la réponse reçues.
Après examen des pièces et de la réponse reçue, la commission décide :
a- soit de proposer au maître d’ouvrage de retenir l’offre du concurrent concerné s’il satisfait
les observations qui lui sont demandées, et notamment s’il produit les pièces exigées ou s’il
confirme les rectifications demandées ou régularise les discordances constatées ou s’il
justifie son offre jugée anormalement basse ou le ou les prix anormalement bas ou excessifs;
b- soit d’écarter le concurrent concerné lorsque celui-ci :
- ne répond pas dans le délai imparti ;
- ne produit pas les pièces exigées;
- ne confirme pas les rectifications des erreurs matérielles demandées ;
- ne régularise pas les discordances constatées entre les diverses pièces de son
dossier;

20
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

- produit une offre financière signée par une personne non habilitée à l’engager au
regard de la ou des pièces justifiant les pouvoirs conférés.
- ne justifie pas son offre anormalement basse ou les prix jugés anormalement bas ou
excessif;
9- Dans le cas où le concurrent ayant présenté l’offre la plus avantageuse est écartée conformément
aux dispositions du b) du paragraphe 8 ci-dessus, la commission invite, dans les mêmes conditions,
le concurrent dont l’offre est classée deuxième.
Elle procède à l’examen des pièces et de la réponse reçues et décide soit de le retenir soit de
l’écarter dans les conditions fixées ci-dessus.
Si la commission ne retient pas le concurrent concerné, elle peut inviter le concurrent dont l’offre
est classée la suivante et examine les pièces et la réponse reçues, dans les même conditions fixées
ci-dessus jusqu’à l’aboutissement de la procédure ou la déclaration de l’appel d’offres infructueux.

ARTICLE 22 : OFFRES EXCESSIVE OU ANORMALEMENT BASSE

1- offre excessive :
L’offre la plus avantageuse est considérée excessive lorsqu’elle est supérieure de plus de vingt
pour cent (20%) par rapport à l'estimation du coût des prestations établie par le maître d’ouvrage.
Lorsqu'une offre est jugée excessive, elle est rejetée par la commission d'appel d'offres.

2- offre anormalement basse :


L’offre la plus avantageuse est considérée anormalement basse lorsqu'elle est inférieure de plus :
- de vingt-cinq pourcent (25%) par rapport à l'estimation du coût des prestations établie par le
maître d'ouvrage pour les marchés de travaux ;
Lorsqu’une offre est jugée anormalement basse, la commission d’appel d’offres demande par écrit
aux concurrents concernés les précisions qu’elle juge opportunes. Après avoir vérifié les
justifications fournies, la commission est fondée à accepter ou à rejeter ladite offre en motivant sa
décision dans le procès-verbal.

3- offre comportant un ou des prix unitaire (s) excessif (s) ou anormalement bas :
Lorsque la commission constate qu’un ou plusieurs prix unitaire(s) parmi les prix dits principaux
figurant dans le bordereau des prix et/ou le détail estimatif de l’offre la plus avantageuse est
anormalement bas ou excessif sur la base des critères fixés aux paragraphes 1 et 2 du présent
article, la commission invite le soumissionnaire concerné à justifier ce(s) prix. Les prix principaux
sont ceux qui, multipliés par les quantités correspondantes, donnent des montants dont la somme,
après classement desdits montants par ordre décroissant, est au moins égale à 80% du montant
global de l’offre.
Au vu du résultat de l’examen des justifications fournies, la commission est fondée à retenir ou à
écarter ladite offre.

21
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE 23 : RECLAMATIONS DES CONCURRENTS

Tout concurrent peut saisir le maître d'ouvrage concerné par écrit s'il :
1- constate que l'une des règles de la procédure de passation des marchés, prévue par le présent
règlement, n'a pas été respectée ;
2- relève que le dossier d’appel à la concurrence contient des clauses discriminatoires ou des
conditions disproportionnées par rapport à l’objet du marché ;
3- conteste les motifs de l'élimination de son offre par la commission et qui ont été portés à sa
connaissance par le maître d'ouvrage en application de l’article 44 du règlement de passation
des marchés de la Régie.
La réclamation du concurrent doit être introduite à partir de la date de la publication de l'avis
d'appel à la concurrence et au plus tard cinq (05) jours après l'affichage du résultat dudit appel à la
concurrence.
Toutefois, pour le cas prévu au paragraphe 3) ci-dessus, la réclamation du concurrent doit
intervenir dans les cinq (05) jours à compter de la date de réception de la lettre recommandée visée
à l’article 44 du règlement de passation des marchés de la Régie.
Le maître d'ouvrage fait connaître, au requérant, la réponse réservée à sa réclamation dans un délai
de cinq (05) jours à compter de la date de la réception de ladite réclamation.
Le requérant peut ensuite recourir, dans un délai de cinq (5) jours à compter de la date de réception
de la réponse de l’autorité compétente, au Ministre de l’Intérieur s’il n’est pas satisfait de la
réponse de l’autorité compétente.
Le Ministre de l’Intérieur peut, selon le stade de la procédure, soit :
a) ordonner de procéder au redressement de l'anomalie ainsi relevée ;
b) décider d'annuler la procédure.
Avant de prendre la décision d’annulation, le Ministre de l’Intérieur peut décider de suspendre la
procédure de l'appel à la concurrence pendant une période de dix (10) jours au maximum, sous
réserve que :
- la réclamation soit fondée et comporte des arguments valables démontrant que le concurrent
risque de subir un dommage si la procédure n'est pas suspendue ;
- la suspension n'entraînera pas un préjudice disproportionné pour le maître d'ouvrage ou aux
autres concurrents.
Toutefois, le Ministre de l’Intérieur peut, pour des considérations urgentes d'intérêt général,
décider de poursuivre la procédure de passation du marché.
Ne peuvent, toutefois, faire l'objet de contestation de la part des concurrents :
a) le choix d'une procédure de passation de marché;
b) la décision de la commission d'appel d'offres de rejeter la totalité des offres conformément aux
dispositions de l’article 42 du règlement de passation des marchés de la Régie;
c) la décision de l'autorité compétente d'annuler l'appel d'offres dans les conditions prévues à
l’article 26 ci-dessous
Dans tous les cas, le Ministre de l’Intérieur est tenu de répondre au requérant dans un délai
n’excédant pas trente (30) jours à compter de la date de réception de la réclamation.

22
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE 24 : MESURES COERCITIVES

En cas de présentation d’une déclaration sur l'honneur inexacte ou de pièces falsifiées ou lorsque
des actes frauduleux, de corruption, des infractions réitérées aux conditions de travail ou des
manquements graves aux engagements pris ont été relevés à la charge d’un concurrent ou du
titulaire, selon le cas, des sanctions ou l'une d'entre elles seulement sans préjudice, le cas échéant,
des poursuites pénales sont prises:
a)- Par décision du Ministre de l’Intérieur, après avis de la commission des marchés, l'exclusion
temporaire ou définitive du concurrent des marchés passés par les services relevant de son
autorité ;
Cette mesure d'exclusion peut être étendue aux marchés lancés par l'ensemble des administrations
de l’Etat et des établissements publics par décision du Chef du gouvernement, sur proposition du
Ministre de l’Intérieur, après avis de la commission des marchés.
b)- Par décision de l'autorité compétente, la résiliation du marché, suivie ou non de la passation
d'un nouveau marché, aux frais et risques du titulaire. Les excédents de dépenses résultant de la
passation d’un nouveau marché après résiliation sont prélevés sur les sommes qui peuvent être
dues au défaillant sans préjudice des droits à exercer contre lui en cas d’insuffisance. Les
diminutions éventuelles des dépenses restent acquises au maître d’ouvrage.

Dans les cas prévus aux a) et b) ci-dessus, le concurrent ou le titulaire, auquel sont communiqués
les griefs, est invité, au préalable, à présenter ses observations dans le délai imparti par le maître
d'ouvrage. Ce délai ne peut être inférieur à quinze (15) jours.
Les décisions prévues au a) et b) doivent être motivées et notifiées au concurrent ou au titulaire
défaillant et publiées au portail des marchés publics.

ARTICLE 25 : ANNULATION D'UN APPEL D'OFFRES

1- L'autorité compétente peut, sans de ce fait encourir aucune responsabilité à l'égard des
concurrents et quel que soit le stade de la procédure pour la conclusion du marché, annuler l'appel
d'offres. Cette annulation intervient dans les cas suivants :
a) lorsque les données économiques ou techniques des prestations objet de l'appel d'offres ont été
fondamentalement modifiées ;
b) lorsque des circonstances exceptionnelles ne permettent pas d'assurer l'exécution normale du
marché ;
c) lorsque les offres reçues dépassent les crédits budgétaires alloués au marché ;
2- l’autorité compétente annule l’appel d’offre, selon les mêmes conditions, dans les cas suivants:
a) lorsqu'un vice de procédure a été décelé ;
b) en cas de réclamation fondée d'un concurrent sous réserve des dispositions de l'article 23
ci-dessus;
3- l’annulation de l’appel d’offre fait l’objet d’une décision signée par l’autorité compétente
mentionnant les motifs de ladite annulation.
La décision d’annulation est publiée dans le portail des marchés publics.

23
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

4- Le maître d'ouvrage informe par écrit, les concurrents et l'attributaire du marché en précisant le
ou les motifs d'annulation de l'appel d'offres et communique une copie de la décision d’annulation
aux membres de la commission d’appel d’offres.
5- L'annulation d'un appel d'offres ne justifie pas le recours à la procédure négociée.
6- En cas d’annulation d’un appel d’offres, les concurrents ou l’attributaire ne peuvent prétendre à
indemnité.

ARTICLE 26 : RESULTATS DEFINITIFS DE L'APPEL D'OFFRES


1- Le maître d'ouvrage informe le concurrent retenu de l'acceptation de son offre par lettre
recommandée avec accusé de réception ou par fax confirmé ou par tout autre moyen de
communication donnant date certaine. Cette lettre doit lui être adressée dans un délai qui ne peut
dépasser cinq (05) jours à compter de la date d'achèvement des travaux de la commission.
Dans le même délai, il avise également les concurrents éliminés du rejet de leurs offres, en leur
indiquant les motifs de leur éviction, par lettre recommandée avec accusé de réception. Cette lettre
est accompagnée des pièces de leurs dossiers.
Les éléments ayant été à l'origine de l'élimination des concurrents sont conservés par le maître
d'ouvrage pendant un délai de cinq ans au minimum, à l’exception de l’original du récépissé du
cautionnement provisoire ou de l'attestation de la caution personnelle et solidaire en tenant lieu qui
sont restitués aux concurrents éliminées dans un délai de cinq (5) jours à compter de la date
d'achèvement des travaux de la commission.
2- Aucun concurrent ne peut prétendre à indemnité si son offre n'a pas été acceptée.

ARTICLE 27 : APPROBATION DES MARCHES

Le marché n’est valable et définitif qu'après son approbation par l'autorité compétente et son visa
par le Contrôleur d’Etat, lorsque ledit visa est requis.
L'approbation du marché doit intervenir avant tout commencement d'exécution des prestations
objet dudit marché à l'exception du cas prévu au paragraphe (b) de l'article 87 du règlement de
passation des marché de la Régie.
L’approbation du marché ne peut intervenir avant l’expiration des quinze (15) premiers jours à
compter de la date d'achèvement des travaux de la commission ou de la date de signature du
marché par l'attributaire lorsqu'il est négocié après publicité et mise en concurrence.

ARTICLE 28 : DELAI DE NOTIFICATION DE L'APPROBATION

L'approbation des marchés doit être notifiée à l'attributaire dans un délai maximum de soixante-
quinze (75) jours à compter de la date d’ouverture des plis ou de la date de la signature du marché
par l’attributaire lorsqu’il est négocié. Dans le cas où le délai de validité des offres est prorogé
conformément à l’article 19 du règlement de passation des marchés de la Régie, le délai
d’approbation visé au premier alinéa ci-dessus est majoré d’autant de jours acceptés par
l’attributaire du marché.

24
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Si la notification de l'approbation n'est pas intervenue dans ce délai, l'attributaire est libéré de son
engagement vis-à-vis du maître d'ouvrage. Dans ce cas, mainlevée lui est donnée de son
cautionnement provisoire.

Lorsque le maître d'ouvrage décide de demander à l’attributaire de proroger la validité de son offre,
il doit, avant l'expiration du délai visé à l'alinéa premier ci-dessus, lui proposer par lettre
recommandée avec accusé de réception, par fax confirmé ou par tout autre moyen de
communication donnant date certaine, de maintenir son offre pour une période supplémentaire ne
dépassant pas trente (30) jours. L'attributaire doit faire connaître sa réponse avant la date limite
fixée par le maître d'ouvrage.

En cas de refus de l'attributaire, mainlevée lui est donnée de son cautionnement provisoire.

25
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

REGIE AUTONOME DE DISTRIBUTION


D’EAU ET D’ELECTRICITE DE FES
RADEEF

APPEL D’OFFRES OUVERT N° 02/2020

FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE


SEFROU

MODELES

26
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Modèle de Déclaration sur l’honneur


DÉCLARATION SUR L'HONNEUR (*)

Appel d’offres Ouvert N° 02/2020 du …….

Objet du Marche: Fourniture et pose de branchements d’eau potable à la province de Sefrou..

A - Pour les personnes physiques


Je soussigné,..................................................(Nom, prénom, et qualité)
Numéro de tel.......................numéro du fax..........................
Adresse électronique................agissant en mon nom personnel et pour mon propre compte,
Adresse du domicile élu :..................................................
Affilié à la CNSS sous le n° :..................................................(1)
Inscrit au registre du commerce de...........(Localité) sous le n°............(1) n° de patente......(1)
n° du compte courant postal-bancaire ou à la TGR................................(RIB)

B - Pour les personnes morales


Je soussigné,..................................................(Nom, prénom et qualité au sein de l'entreprise)
Numéro de tel.....................numéro du fax.........................
Adresse électronique.......................
Agissant au nom et pour le compte de.........................(Raison sociale et forme juridique de la
société) au capital de.............................................
Adresse du siège social de la société.............................................
Adresse du domicile élu...........................
Affiliée à la CNSS sous le n°.......................(1)
Inscrit au registre du commerce de ........... (Localité) sous le n°............(1) n° de patente ......(1)
n° du compte courant postal-bancaire ou à la TGR ................................(RIB)

Déclare sur l’honneur :


1- m'engager à couvrir, dans les limites fixées dans le cahier des charges, par une police
d’assurance, les risques découlant de mon activité professionnelle ;
2- Que je remplie les conditions prévues à l’article 24 du présent règlement fixant les
conditions et les formes de passation des marchés de la RADEEF ainsi que certaines
règles relatives à leur gestion et à leur contrôle ;
3- Que j’atteste que je ne suis pas en liquidation judiciaire ou en redressement judiciaire ;
Ou (2)
Etant en redressement judiciaire, j'atteste que je suis autorisé par l'autorité judiciaire
compétente à poursuivre l'exercice de mon activité;
4- M'engager, si j'envisage de recourir à la sous-traitance :
- à m'assurer que les sous-traitants remplissent également les conditions prévues par
l'article 24 du présent règlement fixant les conditions et les formes de passation des
marchés de la RADEEF;
- que celle-ci ne peut dépasser 50% du montant du marché, ni porter sur les prestations
constituant le lot ou le corps d'état principal du marché.

27
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

5- M'engager à ne pas recourir par moi-même ou par personne interposée à des pratiques de
fraude ou de corruption de personnes qui interviennent à quelque titre que ce soit dans les
différentes procédures de passation, de gestion et d'exécution du présent marché ;
6- M'engage à ne pas faire par moi-même ou par personne interposées, des promesses, des
dons ou des présents en vue d'influer sur les différentes procédures de conclusions du
présent marché.
7- Atteste que je ne suis pas en situation de conflit d'intérêt. tel que prévu à l'article 151du
présent règlement fixant les conditions et les formes de passation des marchés de la
RADEEF.
8- Je certifie l'exactitude des renseignements contenus dans la présente déclaration sur
l'honneur et dans les pièces fournies dans mon dossier de candidature ;
9- Je reconnais avoir pris connaissance des sanctions prévues par l’article 142 du présent
règlement fixant les conditions et les formes de passation des marchés de la RADEEF,
relatives à l'inexactitude de la déclaration sur l'honneur.

Fait à …………, le ……
(Signature et cachet du concurrent)

-----------------------------------------------------------------------------------------------

(1) pour les concurrents non installés au Maroc, préciser la référence aux documents
équivalents lorsque ces documents ne sont pas délivrés par leur pays d'origine ou de
provenance.
(2) Garder une seule des deux formulations selon la situation du déclarant (en redressement
judiciaire ou non).
(*) En cas de groupement, chacun des membres doit présenter sa propre déclaration sur
l'honneur

28
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Modèle de l’Acte d’engagement


ACTE D'ENGAGEMENT

A - Partie réservée à l'Administration


(1) Appel d'offres ouvert sur offres des prix n° 02/2020 du ………(2)
Objet du marché : Fourniture et pose de branchements d’eau potable à la province de
Sefrou, passé en application de l'alinéa. 2 du paragraphe 1 de l'article16 et du paragraphe 1 de
l’article 17 et de l’alinéa 3 du paragraphe 3 de l’article 17 du règlement fixant les conditions
et les formes de passation des marchés de la RADEEF (3).

B - Partie réservée au concurrent


a) Pour les personnes physiques
Je (4), soussigné :.........(prénom, nom et qualité), agissant en mon nom personnel et pour mon
propre compte (4), adresse du domicile élu .......................... Affilié à la CNSS sous
le...........(5) inscrit au registre du commerce de.......... (Localité) sous le n°...........(5) n° de
patente.......(5)

b) Pour les personnes morales


Je (4), soussigné............(Prénom, Nom et qualité au sein de l'entreprise) agissant au nom et
pour le compte de.............(Raison sociale et forme juridique de la société) au capital
de...........adresse du siège social de la société.............. Adresse du domicile
élu...................affiliée à la CNSS sous le n°............(5) et (6) inscrite au registre du
commerce.................. (Localité) sous le n°.......... (5) et (6) n° de patente...............(5) et (6)

En vertu des pouvoirs qui me sont conférés :


Après avoir pris connaissance du dossier d'appel d'offres concernant les prestations précisées
en objet de la partie A ci-dessus ;
Après avoir apprécié à mon point de vue et sous ma responsabilité la nature et les difficultés
que comportent ces prestations :
1) Remets, revêtu (s) de ma signature un bordereau de prix, un détail estimatif et/ou la
décomposition du montant global) établi (s) conformément aux modèles figurant au dossier
d'appel d'offres,
2) M'engage à exécuter lesdites prestations conformément au cahier des prescriptions
spéciales et moyennant les prix que j'ai établis moi-même, lesquels font ressortir

- montant hors T.V.A. :................(en lettres et en chiffres)


- taux de la T. V.A. :....................(en pourcentage)
- montant de la T.V.A. :................(en lettres et en chiffres)
- montant T VA comprise :..........(en lettres et en chiffres)

29
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

La RADEEF se libérera des sommes dues par lui en faisant donner crédit au compte
......................(à la trésorerie générale, bancaire, ou postal) (1) ouvert à mon nom(ou au nom
de la société) à................................(localité), sous relevé d'identification bancaire (RIB)
numéro........................................................

Fait à ………………………………, le ……………………..


(Signature et cachet du concurrent)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

(1) supprimer les mentions inutiles


(2) indiquer la date d'ouverture des plis
(3) se référer aux dispositions du décret selon les indications ci-après :
- appel d'offres ouvert sur offres de prix : - al. 2, § 1 de l'art. 16 et(§) Ide l'art. 17 et al. 3, § 3
de l'art. 17
(4) lorsqu'il s'agit d'un groupement, ses membres doivent :
a) mettre : « Nous, soussignés.......................nous obligeons conjointement/ou solidairement
(Choisir la mention adéquate et ajouter au reste de l'acte d'engagement les rectifications
grammaticales correspondantes)
b) ajouter l'alinéa suivant : « désignons, (prénoms, noms et qualité) en tant que mandataire du
groupement ».
c) préciser la ou les parties des prestations que chacun des membres du groupement s'engage à
réaliser pour le groupement conjoint et éventuellement pour le groupement solidaire.
(5) pour les concurrents non installés au Maroc, préciser la référence des documents
équivalents et lorsque ces documents ne sont pas délivrés par leur pays d'origine, la référence
à l'attestation délivrée par une autorité judiciaire ou administrative du pays d'origine ou de
provenance certifiant que ces documents ne sont pas produits.
(6) ces mentions ne concernent que les personnes assujetties à cette obligation.

30
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Pièce 2 :

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES (CPS)

Chapitre I : CLAUSES ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES (CAF)

Chapitre II : CLAUSES TECHNIQUES GENERALES (CTG)

Chapitre III : CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CTP)

31
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

CHAPITRE I : CLAUSES ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES

SOMMAIRE

ARTICLE I.1 : OBJET DU MARCHE


ARTICLE I.2 : MAITRE D’OUVRAGE
ARTICLE I.3 : DISPOSITIONS GENERALES
ARTICLE I.4 : REFERENCE AUX TEXTES GENEREAUX ET SPECIAUX APPLICABLES AU
MARCHE
ARTICLE I.5 : DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU MARCHE
ARTICLE I.6 : ORDRES DE SERVICE
ARTICLE I.7 : DELAI D’EXECUTION
ARTICLE I.8 : PENALITE DE RETARD
ARTICLE I.9 : CAS DE FORCE MAJEURE
ARTICLE I.10 : DOMICILE DES PARTIES CONTRACTANTES
ARTICLE I.11 : CHOIX DES COLLABORATEURS DE L’ENTREPRENEUR
ARTICLE I.12 : PRESENCE DE L’ENTREPRENEUR SUR LES LIEUX DES TRAVAUX
ARTICLE I.13 : PROPRIETE INDUSTRIELLE OU COMMERCIALE
ARTICLE I.14 : CONNAISSANCE DES LIEUX- SUJETIONS PARTICULIERES AU SITE DU
CHANTIER
ARTICLE I.15 : SOUS TRAITANTS
ARTICLE I.16 : CARACTERE DES PRIX
ARTICLE I.17 : CAUTIONNEMENT PROVISOIRE
ARTICLE I.18 : CAUTIONNEMENT DEFINITIF
ARTICLE I.19 : ASSURANCE ET RESPONSABILITE
ARTICLE I.20 : MODALITES DE PAIEMENT
ARTICLE I.21 : REGLEMENT DES OUVRAGES NON PREVUS
ARTICLE I.22 : RETENUE DE GARANTIE
ARTICLE I.23 : RECEPTION PROVISOIRE, DELAI DE GARANTIE
ARTICLE I.24 : RECEPTIONS DEFINITIVE
ARTICLE I.25 : NANTISSEMENT
ARTICLE I.26 : AUGMENTATION ET DIMINUTION DANS LA MASSE DES TRAVAUX
ARTICLE I.27 : MESURES COERCITIVES
ARTICLE I.28 : CESSION DU MARCHE
ARTICLE I.29 : CESSATION DES TRAVAUX
ARTICLE I.30 : RESILIATION DU MARCHE
ARTICLE I.31 : LITIGE
ARTICLE I.32 : VALIDITE DU MARCHE
ARTICLE I.33 : FRAIS DE TIMBRE ET ENREGISTREMENT
ARTICLE I.34 : MONTANT DU MARCHE

32
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

CHAPITRE I- CLAUSES ADMINISTRATIVES ET


FINANCIERES

ARTICLE I.1 : OBJET DU MARCHE

Le présent marché, à prix unitaires, a pour objet : Fourniture et pose de branchements d’eau potable
à la province de Sefrou.

ARTICLE I.2 : MAITRE D’OUVRAGE

Le maître d’ouvrage est la régie autonome de distribution d’Eau et d’Electricité de Fès : RADEEF.

ARTICLE I.3 : DISPOSITIONS GENERALES

Dans la mesure où les clauses du marché n'y dérogent pas expressément l’entrepreneur est soumis
aux obligations des textes généraux législatifs et réglementaires en vigueur relatifs aux marchés de
travaux, au compte de la Régie en premier lieu, puis de l'Etat, à l'emploi et à la sécurité du
personnel ainsi qu'aux normes et règles des organismes ou comités techniques nationaux ou
internationaux.
Les textes généraux sont à respecter étant entendu qu'ils prévalent les uns sur les autres, dans l'ordre
suivant :
1/ Dahirs, Décrets, Arrêtés et Décisions Ministériels.
2/ Règlements des organismes ou comités techniques dont l'application a été rendue obligatoire par
une décision Ministérielle.
3/ Normes et règles des organismes ou comités techniques nationaux ou internationaux dont
l'application n'a pas été rendue obligatoire par une décision Ministérielle.

ARTICLE I.4 : REFERENCE AUX TEXTES GENEREAUX ET SPECIAUX

Pour l’exécution des prestations objet du présent appel d’offres, l’entrepreneur devra se conformer
aux prescriptions des documents suivants ou les textes qui pourraient les avoir modifiés ou
complétés.
Si les textes généraux prescrivent des clauses contradictoires, l’entrepreneur devra se conformer aux
plus récents d’entre eux et devra se procurer ces documents s’il ne les possède déjà et ne pourra en
aucun cas exciper l’ignorance de ceux-ci pour se dérober aux obligations qu’y sont contenues.
TEXTES APPLICABLES
 Le décret N° 2-64-394 du Joumada 1 1384(29 septembre 1964), relatif aux régies
communales dotées de la personnalité civile et de l’autonomie financière.
 Le règlement des marchés de la RADEEF entré en vigueur à partir du 01 Novembre 2015.
 Le cahier des clauses administratives générales applicables aux marchés de travaux exécutés
pour le compte de l’État (C.C.A.G_T) approuvé par le décret n° 2-14-394 du 6 chaabane
1437 (13 mai 2016);

33
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

 La loi n° 69-00 relative au contrôle financier de l’Etat sur les entreprises publiques et autres
organismes (adopté par le parlement le 3 juillet 2003) ;
 Le dahir 1-15-05 du 29 Rabii II 1436 (19 Février 2015) relatif au nantissement des marchés ;
 Des lois et des règlements en vigueur au Maroc, notamment en ce qui concerne l'emploi de
la main d’œuvre, les transports, la fiscalité, etc.;
 L’arrêté portant organisation financière et comptable de la RADEEF ;

ARTICLE I.5 : DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU MARCHE :

Les pièces sur lesquelles s’établiront les rapports avec l’entrepreneur et qui feront foi en cas de
contestation sont les suivantes :
- l’acte d’engagement de l’entrepreneur.
- Le CPS (comprenant CAF, CTG et CTP)
- Le bordereau des prix, le détail estimatif.
En cas de contradiction ou de différence entre les documents constitutifs du marché, ceux-ci
prévalent dans l’ordre où ils sont énumérés ci-dessus.

ARTICLE I.6 : ORDRES DE SERVICE

1- Les ordres de service sont écrits. Ils sont signés par le maître d’ouvrage et ils sont datés,
numérotés et enregistrés dans le registre du marché.
2- Les ordres de service sont établis en deux exemplaires et notifiés par courrier porté contre
récépissé ou par lettre recommandée avec accusé de réception à l’entrepreneur. Celui-ci renvoie
dans les trois (3) jours suivants, au maître d’ouvrage l’un des deux exemplaires après l’avoir signé
et y avoir porté la date à laquelle il l’a reçu; à défaut, l’ordre de service est réputé être reçu à la date
de sa notification.
3- L'entrepreneur doit se conformer aux prescriptions des ordres de service qui lui sont notifiés.
4-Lorsque l'entrepreneur estime que les prescriptions d'un ordre de service dépassent les obligations
découlant de son marché ou soulèvent de sa part des réserves, il doit, retourner au maitre d’ouvrage
un exemplaire de l’ordre de service signé sur lequel il indique la date et la mention manuscrite
« signé avec réserve ». Il doit, ensuite, expliciter ses réserves ou ses observations par écrit au maitre
d’ouvrage, sous peine de forclusion, dans un délai de dix (10) jours à compter de la date de
notification de cet ordre de service.
L’entrepreneur suspend, sous sa responsabilité, l’exécution des prescriptions de l’ordre de service à
moins que le maitre d’ouvrage lui ordonne de les exécuter par un autre ordre de service qu’il doit lui
adresser dans un délai maximum de sept (7) jours à compter de la date de réception des explications
sur les dites réserves ou observations de l’entrepreneur.
Toutefois, l’entrepreneur doit refuser d’exécuter le deuxième ordre de service, en retournant au
maitre d’ouvrage un exemplaire dudit ordre portant la mention « signé avec les mêmes réserves » si
son exécution :
- Présente un danger évident d’effondrement de l’ouvrage ou constitue une menace pour la
sécurité. L’entrepreneur doit présenter à cet effet les justifications nécessaires, fournies par un
expert, organe de contrôle technique ou tout autre organisme compétent en la matière ;

34
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

- N’a aucun lien avec l’objet du marché, modifié ledit objet ou change le lieu d’exécution du
marché tel que prévu par le cahier des prescriptions spéciales ;
- Entraine une augmentation dans la masse des travaux ou des travaux supplémentaires au-delà
des taux prévus par les articles 55 et 57 du CCAG-T.
Si le désaccord entre le maitre d’ouvrage et l’entrepreneur au sujet de l’ordre de service en
question persiste, il est fait application des dispositions de l’article 81 du CCAG-T.
5-En cas de difficulté de notification de l’ordre de service ou si l’entrepreneur refuse de le recevoir,
le maitre d’ouvrage peut recourir aux services d’un huissier de justice pour lui notifier ledit ordre de
service.
6- En cas de difficulté de notification de l’ordre de service par l’huissier de justice à l’entrepreneur
ou si ce dernier refuse de le recevoir, le maitre d’ouvrage dresse un procès- verbal de carence qui
tient lieu de notification de l’ordre de service.
7- En cas de groupement d’entreprises, les notifications des ordres de service sont faites au
mandataire qui a, seul, qualité pour présenter des réserves au nom du groupement.

ARTICLE I.7 : DELAI D’EXECUTION

Le délai d'exécution global est fixé à douze (12) mois à partir de la date prévue par le premier ordre
de service prescrivant le commencement de l’exécution des travaux.

ARTICLE I.8 : PENALITE DE RETARD


Si le déroulement des travaux accuse un retard dans l’exécution, des pénalités sont prévues à
l’encontre de l’entrepreneur. Elles se présentent comme suit

A- Généralité:

En cas de retard dans l’exécution des travaux, qu’il s’agisse de l’ensemble du marché ou d’une
tranche pour laquelle un délai d’exécution partiel ou une date limite a été fixée, il est appliqué, une
pénalité journalière à l’encontre de l’entrepreneur. Cette pénalité est égale à un millième
(1/1000) du montant de l’ensemble du marché ou de la tranche considérée. Ce montant est celui du
marché initial éventuellement modifié ou complété par les avenants intervenus.

L’application de ces pénalités ne libère en rien l’entrepreneur de l’ensemble des autres obligations
et responsabilités qu’il a souscrites au titre du marché.

Le montant des pénalités est plafonné à huit pour cent (8%) du montant initial du marché
éventuellement modifié ou complété par les avenants intervenus.

Lorsque le plafond des pénalités est atteint, l’autorité compétente est en droit de résilier le marché.

35
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

B- Autres retards dans l’exécution des dossiers de branchements :

Le délai d'exécution des travaux est de soixante-douze heures (72 heures) à compter de la date
de réception de la liste. Au-delà de ce délai, l’entreprise subira des pénalités de retard de 100 Dhs
(cent Dirhams) pour chaque dossier de branchement non réalisé par jour calendaire jusqu'à la
réalisation des travaux sauf motif justifié et accepté par la RADEEF.

C- Retard dans l’enlèvement des déblais :

Après le remblaiement des fouilles, l'évacuation des déblais aux décharges publiques devra
être effectuée à la charge de l’entreprise dans un délai de 24 heures après le remblaiement.
Passé ce délai, l'entreprise subira, jusqu'à évacuation complète des déblais, une pénalité
journalière de cent cinquante (200dhs) Dirhams par jour calendaire.

D- Retard dans la réfection des trottoirs et chaussées

Le délai alloué aux réfections se présente comme suit :


- 15 jours pour les trottoirs.
- 15 jours pour les chaussées.
Passé ce délai, l'entreprise subira, jusqu'à réfection complète, une pénalité journalière de Cent
Dirhams (100 dhs) par mètre linéaire par jour calendaire.
E - Pénalités en cas de défaillance de la signalisation
Au cas où la RADEEF constate une défaillance dans la signalisation du chantier, une
pénalité de 300 DH HT/jours calendaires par chantier sera appliquée au soumissionnaire.

Il est à noter que ces pénalités B, C, D et E sont cumulables et que la RADEEF peut effectuer
d’office les travaux en question par d’autres entreprises à la charge de l’entrepreneur adjudicataire
du marché, et selon le prix unitaire demandé par l’entreprise exécutante, sans mise en demeure
préalable et sans que celui-ci puisse émettre une réclamation.

L’application de ces pénalités ne libère en rien l’entrepreneur de l’ensemble des autres obligations
et responsabilités qu’il a souscrit au titre du marché.

L’ensemble des montants de ces pénalités B, C, D et E est plafonné à deux pour cent (2%) du
montant initial du marché éventuellement complété par les montants correspondant aux travaux
supplémentaires et à l’augmentation dans la masse des travaux

Elles sont prélevées dans les mêmes conditions que celles prévues pour les pénalités pour
retard dans l’exécution des travaux.

36
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE I.9 : CAS DE FORCE MAJEURE

Les dispositions de l’Article 47 du C.C.A.G.T, sont strictement applicables, dans la limite des délais
contractuels. Au-delà de cette limite, le contractant demeure entièrement responsable.

ARTICLE I.10 : DOMICILE DES PARTIES CONTRACTANTES

Le domicile de l’entrepreneur est celui précisé dans son acte d’engagement. En cas de changement
de son domicile pendant la période d’exécution de ses obligations, l’entrepreneur doit aviser
immédiatement la Régie par lettre recommandée avec accusé de réception.
Le domicile de la Régie est au siège de sa direction.

ARTICLE I.11 : CHOIX DES COLLABORATEURS DE L’ENTREPRENEUR

L’entrepreneur ne peut prendre pour collaborateur que les personnes qualifiées pour l’exécution des
travaux.
Le maître d’ouvrage a le droit d’exiger de l’entrepreneur le changement de ses collaborateurs pour
incapacité professionnelle ou défaut de probité.
L’entrepreneur demeure responsable des fraudes ou malfaçons qui seraient commises par ses
collaborateurs dans l’exécution des travaux.

ARTICLE I.12 : PRESENCE DE L’ENTREPRENEUR SUR LES LIEUX DES


TRAVAUX
Pendant la durée des travaux, l’entrepreneur doit être présent en permanence sur le lieu d’exécution
des travaux, ou se faire représenter par un de ses collaborateurs désigné par lui et accepté par le
maitre d’ouvrage.

Ce représentant doit disposer des pouvoirs nécessaires pour assurer l’exécution des travaux objet du
marché et prendre les décisions nécessaires de manière qu’aucune opération ne puisse être retardée
ou suspendue en raison de l’absence de l’entrepreneur

A cet effet, l’entrepreneur adresse au maitre d’ouvrage, avant commencement de l’exécution des
travaux, une demande écrite en vue de l’acceptation de son représentant.

L’entrepreneur ou son représentant est tenu de répondre aux convocations qui lui sont adressées
pour se rendre soit dans les bureaux du maître d’ouvrage soit sur les lieux des travaux, toutes les
fois qu’il en est requis. Des procès-verbaux doivent être produits à l’issue de réunion ou de visites
de chantier, effectués en présence de l’entrepreneur ou de représentant.

Les dispositions de la présence de l’entrepreneur sur les lieux des travaux sont celles indiquées dans
l’Article 21 du CCAG-T.

37
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE I.13 : PROPRIETE INDUSTRIELLE OU COMMERCIALE

Du seul fait de la signature du marché, l’entrepreneur garantit le maître d’ouvrage contre toutes les
revendications concernant les fournitures ou matériaux, procédés et moyens utilisés pour
l’exécution des travaux et émanant des titulaires de brevets d’invention, licences d ‘exploitation,
dessins et modèles industriels , marque de fabrique de commerce ou de service ou les schémas de
configuration de circuit intégré. Il appartient à l’entrepreneur le cas échéant, d’obtenir les cessions,
les licences d’exploitation ou autorisations nécessaires et de supporter la charge des frais et des
redevances y afférentes.
Les dispositions de la propriété industrielle ou commerciales sont celles indiquées dans l’Article 26
du CCAG-T.

ARTICLE I.14 : CONNAISSANCE DES LIEUX- SUJETIONS


PARTICULIERES AU SITE DU CHANTIER

L’entrepreneur devra avoir pris connaissance parfaite des lieux et des sujétions d’exécution
résultant des conditions du site du chantier et notamment de la nature des terrains, des conditions
climatiques et géographiques, des moyens de transport, d’approvisionnement et d’exécution en
usage dans la région. Il aura en outre la responsabilité entière de l’emploi de son personnel et de son
matériel. il ne sera admis de réclamation à l’occasion des difficultés pouvant provenir de ces
conditions ou de moyens.
Tous les renseignements fournis à l'Entrepreneur, qu'ils soient d'ordre géotechnique ou autres, ne
sont fournis qu'à titre indicatif. L’entrepreneur ne peut en aucun cas, formuler de réclamations
basées sur une connaissance insuffisante des lieux et des conditions d’exécution des travaux.
Il ne pourra réclamer aucune indemnité quelle que soit la nature du terrain. Il ne pourra en outre se
prévaloir, pour ses obligations ou demander une indemnité, du fait que d’autres chantiers seront
ouverts à proximité de ses travaux ou dans la région.

ARTICLE I.15 : SOUS TRAITANTS

Conformément à l’Article 141 du règlement des marchés de la Régie, la sous-traitance est un


contrat écrit par lequel le titulaire confie l'exécution d'une partie de son marché à un tiers. Le
titulaire choisit librement ses sous-traitants sous réserve qu'il notifie au maître d'ouvrage la nature
des prestations qu'il envisage de sous-traiter, ainsi que l'identité, la raison ou la dénomination
sociale et l'adresse des sous-traitants et une copie certifiée conforme du contrat précité.

Les sous-traitants doivent satisfaire aux conditions requises des concurrents prévues à l'Article 24
du règlement des marchés de la Régie.

Le maître d'ouvrage peut exercer un droit de récusation par lettre motivée, dans un délai de quinze
(15) jours à compter de la date de l'accusé de réception, notamment lorsque les sous-traitants ne
remplissent pas les conditions prévues à l'Article 24 du règlement de la Régie.
Le titulaire demeure personnellement responsable de toutes les obligations résultant du marché tant
envers le maître d'ouvrage que vis-à-vis des ouvriers et les tiers.
Le maître d'ouvrage ne se reconnaît aucun lien juridique avec les sous-traitants.
En aucun cas, la sous-traitance ne peut dépasser cinquante pour cent (50 %) du montant du marché
ni porter sur le lot ou le corps d’état principal du marché ni porter sur les parties du marché qui sont

38
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

la spécialité du titulaire et qui lui sont confiées en raison de ses moyens et de son expérience
professionnelle.

ARTICLE I.16 : CARACTERE DES PRIX


Conformément aux dispositions de l’article 53 du CCAG-T, les prix du marché comprennent le
bénéfice ainsi que tous droits, impôts, taxes, frais généraux, faux frais et d’une façon générale
toutes les dépenses qui sont la conséquence nécessaire et directe de l’exécution du marché.

Les prix sont fermes et non révisables et ce conformément à l’article 12 du règlement des
marchés de la RADEEF (Novembre 2015).

L’entrepreneur est responsable des dépenses supplémentaires auxquelles la correction de ses


erreurs, omissions ou défauts pourraient donner lieu.

ARTICLE I.17 : CAUTIONNEMENT PROVISOIRE

Le montant du cautionnement provisoire est de : 35.500,00 DH (trente-cinq mille cinq cent


dirhams)

NB : -Toute offre dont la caution provisoire comporte des restrictions ou des


réserves sera rejetée (voir article 14 du présent règlement de consultation).

- Sous peine de nullité de l’offre, aucune mention de délai de validité de


l’attestation ne doit être mentionnée dans la caution provisoire personnelle et
solidaire.

Il sera restitué après le jugement de l’appel d’offres pour les soumissionnaires non retenus. Pour
le(s) soumissionnaire(s) retenu(s) le cautionnement provisoire, avant d’être restitué sera remplacé
par un cautionnement définitif.
Le cautionnement provisoire reste acquis à la Régie dans les cas suivants :
a/- Si le soumissionnaire retire son offre pendant la période de sa validité ;
b/- Si un membre d’un groupement se désiste pendant la période de validité de son offre ;
c/- Si la déclaration sur l’honneur du soumissionnaire s’avère inexacte, par la production de faux
renseignements ou pièces falsifiées ou autres ;
d/- Si le soumissionnaire ayant présenté l’offre la plus avantageuse ne produit pas, dans le délai
prescrit, les pièces du dossier administratif ;
e/- Si le soumissionnaire n’accepte pas les corrections à porter à l’acte d’engagement ;
f/- Si le soumissionnaire modifie son offre financière ;
g/- Si l’attributaire se désiste pendant le délai de validité de son offre ;
h/- Si le titulaire ne produit pas le cautionnement définitif dans le délai réglementaire ;
i/- Si le titulaire refuse de signer le marché.

39
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE I.18 : CAUTIONNEMENT DEFINITIF

En garantie des engagements contractés par lui, le contractant fournira au plus tard vingt (20) jours
après notification du marché, un cautionnement définitif égale à 3% du montant total du marché
arrondi au dirham supérieur.
La constitution du cautionnement définitif entraînera l’acceptation de la main levée de la caution
provisoire remise avec l’offre.
La restitution du cautionnement définitif se fera dès la signature du procès-verbal de la réception
définitive de l’ensemble des travaux.

ARTICLE I.19 : ASSURANCE ET RESPONSABILITE

1) Avant tout commencement des travaux, l’entreprise doit adresser au maître d’ouvrage, une ou
plusieurs attestations délivrées par un ou plusieurs établissements agrées à cet effet justifiant la
souscription d’une ou de plusieurs polices d’assurances pour couvrir les risques inhérents à
l’exécution du marché et précisant leurs dates de validité, à savoir ceux se rapportant :
a) aux véhicules automobiles et engins utilisés sur le chantier qui doivent être assurés
conformément à la législation et à la réglementation en vigueur.
b) Aux accidents de travail pouvant survenir aux personnels de l’entrepreneur qui doivent être
couverts par une assurance conformément à la législation et à la réglementation en vigueur.
Le maître d’ouvrage ne peut être tenu pour responsable des dommages ou indemnités légales à
payer en cas d’accidents survenues aux ouvriers ou employés de l’entrepreneur ou de ses sous-
traitants.
A ce titre, l’entrepreneur garantira le maître d’ouvrage contre toute demande de dommages-intérêts
ou indemnités et contre toute réclamation, plainte, poursuite, frais, charge et dépense de toute nature
relatifs à ces accidents.
L’entrepreneur est tenu d’informer par écrit le maître d’ouvrage de tout accident survenu sur son
chantier et le consigner sur le cahier de chantier.
c) A la responsabilité civile incombant :
- à l’entrepreneur en raison des dommages causés aux tiers par les ouvrages objet du marché,
jusqu’à la réception définitive notamment par les matériaux, le matériel, les installations, le
personnel de l’entrepreneur, quand il est démontré que ces dommages résultent d’un fait de
l’entrepreneur, de ses agents ou d’un défaut de ses installations ou de ses matériels.
- A l’entrepreneur en raison des dommages causés sur le chantier et ses dépendances aux
agents du maître d’ouvrage ou de ses représentants ainsi qu’aux tiers autorisés par le maître
d’ouvrage à accéder aux chantiers jusqu’à la réception provisoire des travaux.
- Au maître d’ouvrage en raison des dommages causés au tiers sur le chantier et ses
dépendances notamment par ses ouvrages, son matériel, ses marchandises, ses installations, ses
agents. Le contrat d’assurance correspondant à cette responsabilité doit contenir une clause de
renonciation de recours contre le maître d’ouvrage.
- Au maître d’ouvrage en raison des dommages causés au personnel de l’entrepreneur et
provenant, soit du fait de ses agents, soit du matériel ou des tiers dont il serait responsable, et
qui entraîneraient un recours de la victime ou de l’assurance « accident du travail ».
d) Aux dommages à l’ouvrage, à ce titre doivent être garantis par l’entrepreneur, pendant la
durée des travaux et jusqu’à la réception provisoire, les ouvrages provisoires objet du
marché, les ouvrages et installations fixes ou mobiles du chantier, les matériels, matériaux et
approvisionnements divers contre les risques d’incendie, vol, détérioration pour quelque
cause que ce soit, sauf cataclysmes naturels.

40
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

2) l’entrepreneur est tenu de renouveler les assurances prévues au paragraphe 1) du présent Article
de manière à ce que la période d’exécution des travaux soit constamment couverte par les
assurances prévues par le marché.
L’entrepreneur est tenu de présenter, sur demande du maître d’ouvrage, la justification du paiement
régulier des primes d’assurance prévues ci-dessus.
3) Aucun ordonnancement ne sera effectué si l’entrepreneur n’a pas respecté les dispositions des
paragraphes 1 et 2 du présent article. Les attestations de souscription des polices d’assurances
doivent être conservées par le maître d’ouvrage.
4) En outre, l’entrepreneur devra garantir le maître d’ouvrage contre les conséquences de tout autre
dommage ou préjudice causé par lui à l’occasion des travaux à toute personne et/ou à toute
propriété.
5) Aucune résiliation des polices d’assurances ne peut être effectuée sans la souscription préalable
d’une police d’assurance de portée équivalente acceptée par le maitre d’ouvrage.
6) Les dispositions du paragraphe 1) ci-dessus s’appliquent également aux sous-traitants.

ARTICLE I.20 : MODALITES DE PAIEMENT

Le délai de paiement des sommes dues est fixé à 60 Jours à compter de la date de réception du
décompte par la Régie.

20.1- Attachements

Les attachements seront pris mensuellement au fur et à mesure de l'exécution des travaux, sous
réserve de l'application du sous-paragraphe b) ci-dessous.
a) Les attachements seront établis à partir des constatations, faites sur le chantier, des éléments
qualitatifs et quantitatifs relatifs aux travaux effectivement réalisés.
b) Lorsque certaines parties d'ouvrages doivent être cachées conformément aux dispositions du
cahier des prescriptions spéciales, l'Entrepreneur doit prévenir la Régie à la veille des travaux
de remblaiement et fixer avec le représentant de celle-ci l'heure à laquelle seront pris
contradictoirement les attachements relatifs aux quantités de travaux qui ne pourraient être
vérifiées par la suite.
c) Les attachements seront pris contradictoirement par le représentant du Maître de l'Ouvrage et
l'Entrepreneur. L'Entrepreneur fournira à cette occasion le personnel et les outils ou appareils
de mesure nécessaires à une évaluation précise des travaux effectués.
d) Aucun attachement ne pourra être opéré pour les ouvrages dont l'exécution ne sera pas conforme
aux plans correspondants signés par la Régie avec la mention "BON POUR EXECUTION",
ainsi qu'aux spécifications du cahier des prescriptions spéciales.
L'Entrepreneur remettra en fin de mois à l'approbation de la Régie le Cahier des attachements ainsi
qu'un projet de décompte mensuel. Les représentants de la Régie disposeront de 10 jours pour
approuver ou amender ce projet de décompte et le transmettre aux services concernés de la Régie.
Les attachements mentionneront :
 La référence du marché.
 La référence de l’ordre de service correspondant.
 Le lieu exact du début et de la fin du chantier concerné par cet attachement avec si besoin un
croquis ou un plan.
 Les numéros des articles du bordereau et leur désignation, les quantités par article.

41
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

20.2 Décomptes provisoires

Conformément à l'article 62 du C.C.A.G.T, les travaux seront décomptés par application des prix du
bordereau aux quantités exécutées, les décomptes provisoires sont dressés à partir des situations
mensuelles admises par la Régie et servent au versement d'acomptes à l’Entrepreneur.
L’Entrepreneur soumettra à l'approbation de la Régie avant le sixième jour de chaque mois, un
projet de décompte provisoire des travaux réalisés au cours du mois précédent accompagné de tous
métrés, attachements et pièces justificatives nécessaires à la vérification.
Les situations seront établies en six (6) exemplaires et les pièces justificatives (attachements,
métrés, etc...) en quatre (4) exemplaires.
En cas de contestations de la part de l'Entrepreneur des rectifications faites par la Régie seul sera
effectué le versement de la somme acceptée par la Régie tant qu'un accord ne sera pas intervenu. Il
demeure entendu qu'en cas de désaccord, les travaux ne pourront pas être interrompus par
l'Entrepreneur.
La Régie pourra ne donner aucune suite aux décomptes présentés tant que les travaux ne sont pas
exécutés dans les règles de l’art.

20.3 Décompte général et définitif

Le décompte général et définitif, arrêtant le montant total de l’exécution du marché, est établi par la
Régie selon les dispositions de l’article 68 du CCAG-T

ARTICLE I.21 : REGLEMENT DES OUVRAGES NON PREVUS

Dans le cas où des prestations supplémentaires considérées comme l’accessoire du présent marché,
imprévues au moment de sa passation, seraient confiées à l’entrepreneur, ce dernier devrait obtenir
l’accord préalable de la Régie sur les prix de règlement concernant ces prestations.
Le règlement de ces prestations devra faire l’objet d’un avenant dont le montant ne doit pas
dépasser 10% du montant initial du marché.

ARTICLE I.22 : RETENUE DE GARANTIE

La retenue de garantie est fixée à 7% (sept pour cent) du montant initial du marché Elle sera
constituée par l’application d’une retenue de 10% (dix pour cent) sur chaque décompte présenté par
l’entrepreneur et ce jusqu’à ce que le montant de 7% (sept pour cent) de la valeur initiale du marché
soit atteint. Elle peut être remplacée par une caution bancaire dans les conditions prévues à l’Article
64 du C.C.A.G-T. Elle sera restituée dès la signature du procès-verbal de la réception définitive de
l’ensemble des travaux, sous réserve que l’entrepreneur ait satisfait à toutes ses obligations et
notamment qu’il ait fourni tous les documents relatifs à l’approbation de son décompte définitif.

ARTICLE I.23 : RECEPTION PROVISOIRE, DELAI DE GARANTIE

Les ouvrages ne sont réceptionnés qu’après avoir subi les contrôles de conformité des travaux avec
l’ensemble des obligations du marché et les dispositions de l’article 73 du CCAG-T.
Lorsque la réception provisoire est assortie de réserves, l’entrepreneur doit remédier aux
imperfections et malfaçons correspondantes dans le délai fixé par le maître d’ouvrage par ordre de
service.

42
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Au cas où l’entrepreneur ne remédie pas à ces imperfections et malfaçons dans le délai prescrit, le
maître d’ouvrage peut faire exécuter les travaux correspondants aux frais et risques de
l’entrepreneur.
Quant au délai de garantie, il est égal à la durée comprise entre la réception provisoire et la
réception définitive. L’entrepreneur est tenu à une obligation dite obligation de parfait achèvement
et ce conformément aux dispositions de l’Article 75 du CCAGT.
Toutes les conditions indiquées dans l’Article 73 du CCAG-T sont applicables.

ARTICLE I.24 : RECEPTIONS DEFINITIVE

La réception définitive peut être prononcée un an à dater de la réception provisoire du dernier


chantier si toutes les clauses du marché sont pleinement remplies.
Toutes les conditions indiquées dans l’Article 76 du CCAG-T sont applicables.

ARTICLE I.25 : NANTISSEMENT

Si l’entrepreneur remplit les conditions requises, pourra bénéficier du régime institué par le dahir 1-
15-05 du 29 Rabii II 1436 (19 Février 2015) relatif au nantissement des marchés.
Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement du marché, il est précisé que :
- La liquidation des sommes dues en exécution du marché sera opérée par les soins du Directeur
général de la Régie.
- Le fonctionnaire chargé de fournir au titulaire du marché ainsi qu’aux bénéficiaires des
nantissements ou subrogations, les renseignements et états est le Directeur Général.
Les paiements prévus au marché seront effectués par les soins du trésorier payeur de la Régie seul
qualifié pour recevoir les significations des créances du titulaire du marché.

ARTICLE I.26 : AUGMENTATION ET DIMINUTION DANS LA MASSE


DES TRAVAUX

Elles sont appliquées conformément aux dispositions des Articles 57 et 58 du (CCAG-T).

ARTICLE I.27 : MESURES COERCITIVES

Dans le cas de non-exécution de l’une des clauses du présent marché, la Régie met l’entrepreneur
en demeure de satisfaire à ses obligations dans un délai qui ne doit pas être inférieur à 15 jours.
A l’expiration de ce délai et si la cause qui a provoqué la mise en demeure persiste, le marché sera
résilié de plein droit au tort de l’entrepreneur et sous réserve des indemnités de dommage qui
peuvent être réclamées par la Régie.
Les dispositions des mesures coercitives sont celles indiquées dans l’Article 79 du CCAG-T.

ARTICLE I.28 : CESSION DU MARCHE

La cession du marché est interdite sauf dans les cas de cession de la totalité ou d’une partie du
patrimoine de l’entreprise titulaire à l’occasion d’une fusion ou d’une scission. Dans ce cas le
marché ne peut être cédé que sur autorisation expresse de l’autorité compétente. Sur la base de cette
autorisation un avenant doit être conclu.

43
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Les cessionnaires doivent satisfaire aux conditions requises des concurrents prévues à l’Article 24
du règlement des marchés de la Régie.

ARTICLE I.29 : CESSATION DES TRAVAUX

Lorsque le maître d’ouvrage prescrit par ordre de service la cessation des travaux, le marché est
immédiatement résilié et une indemnité est allouée à l’entrepreneur si un préjudice est dûment
constaté. La demande de l’entrepreneur n’est recevable que si elle est présentée par écrit, dans un
délai de quarante (40) jours à dater de la notification de l’ordre de service prescrivant la cessation
des travaux.
Si les travaux ont reçu un commencement d’exécution, l’entrepreneur peut requérir qu’il soit
procédé immédiatement à la réception provisoire des ouvrages exécutés puis à leur réception
définitive après l’expiration du délai de garantie.

ARTICLE I.30 : RESILIATION DU MARCHE

Les conditions de résiliation du marché sont celles prévues par les articles du CCAG-T notamment
l’article 69 du CCAG-T.
Pour les groupements, en cas de défaillance, de décès, de liquidation judiciaire, de redressement
judiciaire sans autorisation de continuer l’activité ou de faute grave de l’un ou plusieurs membres
du groupement, ceux-ci peuvent être exclus du marché suivant les procédures de résiliation du
marché. Dans ce cas, un avenant est passé pour fixer les conditions de la poursuite de l’exécution du
marché par les membres restants du groupement éventuellement complété par de nouveaux
membres en cas de nécessité de combler le manque de compétences dûment constaté après
l’exclusion de certains membres du groupement.
La Régie se réserve le droit de résilier le marché en tout ou partie en cas du manquement grave de
l’entrepreneur à ses obligations contractuelles et ce dans un délai de 15 jours après la mise en
demeure par lettre recommandée visant et rappelant le présent Article.
Les dispositions de la résiliation du marché sont celles indiquées dans l’Article 69 du CCAG-T.

ARTICLE I.31 : LITIGE

Les différents se rapportant au présent marché et qui ne pourraient être réglées par voie amiable
seront soumises aux tribunaux compétents relevant de la ville de FES.

ARTICLE I.32 : VALIDITE DU MARCHE

Le marché ne sera définitif et exécutoire qu’après sa signature par l’autorité compétente et son visa
du contrôleur d’Etat..

ARTICLE I.33 : DROITS DE TIMBRE ET ENREGISTREMENT


Conformément à l’article 7 du CCAG, Le titulaire doit, en cas de demande de la RADEEF,
acquitter les droits auxquels peuvent donner lieu l'enregistrement et timbre du marché en deux (02)
exemplaires, tels que ces droits résultent des lois et règlements en vigueur.

44
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE I.34 : MONTANT DU MARCHE


Le montant du marché est arrêté à :

Montant hors TVA (en toutes lettres) :


................................... (à ne pas renseigner par les soumissionnaires) ......................Dirhams
Montant de la TVA (en toutes lettres) :
.................................. (à ne pas renseigner par les soumissionnaires) .......................Dirhams
Montant TTC (en toutes lettres) :
.................................. (à ne pas renseigner par les soumissionnaires) .......................Dirhams

45
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Chapitre II- CLAUSES TECHNIQUES GENERALES (CTG)

Sommaire :
A : GENERALITES
ARTICLE II.1 : Textes de référence
ARTICLE II.2 : Obligation générales des parties contractantes.
ARTICLE II.3 : Organisation du chantier
ARTICLE II.4 : Sécurité et hygiène des chantiers
ARTICLE II.5 : Exécution des travaux
ARTICLE II.6 : Dossiers de récolement
ARTICLE II.7 : Matériaux, équipements et fournitures
B : FOURNITURE & MODE D’EXECUTION DES TRAVAUX
1- FOURNITURES
ARTICLE II.8 : Généralités
ARTICLE II.9 : Appareillage hydraulique
ARTICLE II.10 : Matériaux pour bétons et maçonnerie
2- MODE D’EXÉCUTION DES TRAVAUX
ARTICLE II.11 : Contraintes D'exécution
ARTICLE II.12 : Terrassements
ARTICLE II.13 : Conduites Et Accessoires

46
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Chapitre II- CLAUSES TECHNIQUES GENERALES


A : GENERALITES
ARTICLE II.1 : TEXTES DE REFERENCE

L'Entrepreneur est soumis aux normes et règles de références énumérées ci‐après :


 Les fascicules du Cahier des Clauses Techniques Générales français applicables aux marchés
publics de travaux pour les prescriptions communes autres que celles se rapportant aux
dispositions des cahiers de prescriptions communes ci-dessus.
Ces fascicules sont applicables pour tout ce qui n'est pas contraire à la réglementation
marocaine.
Ces fascicules ne seront pas d’application si les présentes CTG, CTP ou un autre document
faisant partie du Marché prévoit des solutions techniques répondant à un niveau de qualité ou
de performance supérieure à celles prévues dans les fascicules

 Normes et réglementations en vigueur.

ARTICLE II.2 : OBLIGATION GENERALES DES PARTIES


CONTRACTANTES

a. Obligations du Maître d’Ouvrage

Le Maître d'Ouvrage aura à sa charge la mise à disposition des terrains nécessaires à l'exécution des
travaux. La circulation des ouvriers et des engins ne pourra s'effectuer qu'à l'intérieur de la parcelle
de terrain mise à disposition par le Maître d'Ouvrage. Sous réserve de présenter au Maître
d’Ouvrage les autorisations obtenues par l'Entrepreneur de la part des propriétaires des terrains
traversés, les parcelles pourront éventuellement être élargies pour une occupation temporaire par les
soins mêmes de l'Entrepreneur et à sa charge.

b. Obligations de l'Entrepreneur

L'Entreprise devra disposer de tous les éléments nécessaires pour assurer ses engagements; elle
confirme avoir une parfaite connaissance de l'installation à réaliser, et de ses conditions
d'exploitation et de fonctionnement, et elle accepte, en toute liberté et sans réserve, de prendre
l'entière responsabilité de cette installation qu'elle aura à remettre au Maître d'ouvrage en parfait
ordre de marche, sanctionnée par tous les essais et contrôles jugés utiles par ce dernier.
En tout état de cause, les prestations de l'Entreprise s'entendent pour la totalité du matériel
nécessaire à la réalisation d'une installation complète, conforme aux schémas et spécifications,
orientée suivant les règles de l'art et particulièrement adaptée à l'usage auquel elle est destinée.
Les descriptions et spécifications du présent document sont énonciatives et non limitatives. Sauf
indications différentes des Clauses Techniques Particulières (CTP), l'Entrepreneur devra :

47
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

 Prendre toutes les mesures de protection des installations existantes, des matériels et
matériaux entreposés même provisoirement, des piquets de nivellement et des autres
repères.

 Assurer pendant toute la durée du chantier la protection des ouvrages apparents ou


cachés. Il devra effectuer toutes les réfections nécessaires à ses frais et suivant les
instructions du Maître d'ouvrage.
 En particulier il aura à sa charge :
- La reconnaissance des ouvrages existants.
- Les études concernant les équipements hydrauliques des ouvrages.
- Les études de stabilité des ouvrages.
- Les reconnaissances géotechniques et topographiques éventuelles.
- Les travaux de sondages de reconnaissance pour localiser les conduites existantes
et câbles et réseaux divers.
- Les formalités et démarches auprès des organismes pour la recherche des
canalisations et d’ouvrages de toutes sortes, existants dans le sous-sol.
- Les études concernant l'installation, l'organisation du chantier, le programme
d'exécution détaillé et la conduite des travaux suivant un planning à faire agréer
par le Maître d'ouvrage.
- Toutes les formalités nécessaires pour l'importation éventuelle des fournitures.
- La fourniture, le transport et la mise en œuvre de tous les matériaux et matériels
nécessaires à la réalisation des ouvrages.
- Les contrôles, essais et épreuves des matériaux et fournitures en usine et sur
chantier.
- Tous les essais complémentaires nécessaires à l'obtention des garanties figurant
dans le présent marché.
- Le nettoyage permanent du chantier.
- La remise en état des lieux et des voies publiques, le rétablissement des
chaussées, trottoirs et accotements, leur entretien jusqu'à réception.
- L'établissement des plans de récolement, certifiés conformes à l'exécution.
- L'entretien des ouvrages pendant le délai de garantie.
Par ailleurs, dans le cas où des travaux seraient réalisés par d’autres Entrepreneurs à proximité et si
cela est jugé nécessaire par le Maître d’ouvrage, l’Entrepreneur sera tenu de respecter, lors du
déroulement des travaux, toute demande du Maître d’Ouvrage requise afin de coordonner les
différents travaux : réunion de coordination, disposition sur les installations de chantiers et accès,
harmonisation des plannings de réalisation et de réception des travaux…

48
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE II.3 : ORGANISATION DU CHANTIER

a. Bureaux de chantier
Le descriptif de ces installations, le cas échéant sont décrites aux CTP.

b. Cahier de Chantier

Dès le commencement des travaux et pendant toute la durée de leur réalisation, un Cahier de Chantier
sera tenu en permanence sur le chantier par un représentant de l'Entrepreneur spécialement désigné. Sur
ce cahier seront consignés les points suivants nécessaires au bon déroulement des travaux à chaque
réunion ou bien journellement par l'Entrepreneur :
 Les travaux réalisés au cours de la journée,
 L’effectif du personnel de l’Entrepreneur présent sur le chantier ;
 La liste du matériel et des engins mobilisés sur le chantier ;
 L'état d'avancement des travaux ;
 Les livraisons effectuées ;
 Les opérations administratives relatives à l'exécution et au règlement du marché, telles que
notifications d'ordre de service.
 Les opérations de contrôle et de réception ;
 Toutes demandes, suggestions et remarques faites par le Maître d’Ouvrage ou l'Entrepreneur
;
 Les conditions de chantier ;
 Les opérations administratives relatives à l'exécution et au règlement du marché, telles que
notifications d'ordre de service, visa et approbation des plans d'exécution, etc. ;
 Les résultats des essais de contrôle et réception des matériaux ;
 Les conditions atmosphériques constatées (précipitations, vents, températures, niveaux des
eaux, etc.) ;
 Les incidents de détail présentant quelque intérêt du point de vue de la tenue ultérieure des
ouvrages, de la durée réelle des travaux ;
Le Cahier de Chantier sera rempli et signé journellement par l’Entrepreneur et visé par le Maître
d'Ouvrage. Les mentions portées sur le Cahier de Chantier sont recevables dans la limite des
attributions des signataires et ne peuvent en aucun cas se substituer aux ordres de service. A la fin
des travaux, ce Cahier sera remis au Maître d'Ouvrage qui le gardera comme pièce du dossier du
projet.
c. Réunions de chantier

Des réunions de chantier auront lieu périodiquement, aux jours et heures fixés par le Maître
d’Ouvrage. Ces réunions feront l’objet d’un compte‐rendu rédigé par ce dernier ; les observations et
instructions y figurant devront être considérées comme ordres d’instruction. Les deux parties
contractantes auront le droit de demander l’organisation de réunions extraordinaires lorsque cela
leur apparaîtra nécessaire.
Une ampliation du compte‐rendu sera notifiée à l’Entrepreneur et en cas de sous‐traitance, ce
dernier sera tenu d’adresser à chaque sous‐traitant un exemplaire de ce compte‐rendu.
L’Entrepreneur délèguera à ces réunions un directeur de chantier ou toute personne responsable
ayant qualité pour prendre des décisions.

49
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

d. Réception des matériaux, équipements et produits

L'Entrepreneur doit réceptionner les matériaux, équipements et produits qu’il approvisionne sur le
chantier pour s’assurer de l’absence de toute défectuosité. Tout matériau, équipement ou produit non
conforme ou déclaré non conforme par le Maître d’Ouvrage doit être évacué hors du chantier dans un
délai maximum de 24 heures. A défaut, le Maître d’Ouvrage est autorisé à le faire évacuer par un tiers
aux frais exclusifs de l'Entrepreneur.
e. Propreté du chantier

Au fur et à mesure de l’avancement des travaux, l'Entrepreneur devra débarrasser le chantier et ses
abords de tous les matériaux inutiles déposés à l’occasion des travaux. Il doit laisser le chantier
propre et libre de tous déchets pendant et après l’exécution des travaux. Il devra également
maintenir en parfait état les terrains occupés par les dépôts de matériaux, installations de bétonnage,
aires d’approvisionnement, zones de dépôts des matériaux excédentaires, etc.
L'Entrepreneur doit procéder à la protection de l’ouvrage ou des parties d’ouvrages déjà réalisées,
au nettoyage, à la réparation et à la remise en état des installations qu’il aura salies ou détériorées.
L'Entrepreneur est tenu de prendre à ses frais, toutes dispositions pour éviter qu’aux abords du
chantier les chaussées et trottoirs ne soient souillés par des déblais provenant des travaux.
L'Entrepreneur est tenu d’établir à la sortie du site de travaux et d’entretenir à ses frais une aire de
nettoyage des véhicules avec puisard de décantation.
f. Contrôle des eaux

L'Entrepreneur doit, à ses frais et sous sa responsabilité, organiser ses chantiers de manière à les
débarrasser des eaux de toutes natures (eaux de la nappe phréatique, eaux pluviales, eaux
d’infiltration provenant éventuellement de fuites de canalisations, etc.), à maintenir les écoulements
des réseaux existants et à prendre les mesures utiles le cas échéant pour leur déviation temporaire,
pour que ceux‐ci ne soient pas préjudiciables aux matériels, aux ouvrages existants environnants et
aux utilisateurs de ceux‐ci.
g. Décharges et dépôts

Avant le démarrage des travaux, l'Entrepreneur fournira au Maître d’Ouvrage l’adresse et la


distance par rapport au chantier, de la décharge publique ou privée où il compte évacuer les produits
de démolition et de terrassement de toute nature. Il devra également préciser les itinéraires qu’il
compte emprunter. L’obtention de tous les permis nécessaires est responsabilité de l’Entrepreneur.
Si, en cours d’exécution des travaux l'Entrepreneur doit modifier son lieu de décharge, il devra en
faire part au Maître d’Ouvrage.
La mise en dépôt temporaire des matériaux ou équipements destinés à la réutilisation (matériaux de
déblais, pavés, bordures de trottoirs, bouches avaloirs, tampons, etc.) est responsabilité de
l’Entrepreneur.

h. Implantations – piquetage – tolérances


Avant le début des travaux
Les prescriptions, décrites dans cet article, concernent tous les travaux d'implantation des
installations de chantier, des voies d'accès tant provisoires comme définitives, des conduites et des
ouvrages

50
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Projetés, lesquels seront réalisés pour permettre la préparation des documents du dossier
d’exécution.

i. Constats de l’état des lieux

Des constats de l’état des lieux seront organisés avant, pendant et après les travaux. A la suite de
chaque constat, il sera établi un procès-verbal qui servira de référence pour la remise en état par
l'Entrepreneur de la totalité de l’existant. Un dossier photographique éventuel couvrant la totalité
des désordres préexistants sera constitué et conservé par l’Entrepreneur et une copie sera remise au
Maître d’Ouvrage avant l’exécution des travaux respectifs. Ces constats et ces dispositions sont
entièrement à la charge de l'Entrepreneur, qui se chargera également de la réparation de toute
détérioration éventuelle, ainsi que de tous les frais d’expertise qui pourrait en découler.
L'Entrepreneur est le seul responsable de tous les dommages encourus par suite de ses travaux.
Tous les travaux de protection et de support des services ou ouvrages existants sont aux frais de
l'Entrepreneur.
L'Entrepreneur devra se conformer aux conditions de protection imposées par le Maître d’Ouvrage.
Avant le début des travaux
Avant le démarrage des travaux, l'Entrepreneur établit un état des lieux en présence du Maître
d'Ouvrage et du contrôleur technique éventuel. Cet état des lieux doit reprendre avec précision l’état
avant travaux des ouvrages, des équipements, des voiries et des réseaux enterrés présents dans la
zone d’influence des travaux. Il est accompagné d’un relevé de points fixes solidaires et propres à
chaque ouvrage, susceptibles d’être contrôlés ultérieurement et du relevé des niveaux de repères
ainsi que d’un rapport photographique.

Pendant les travaux


En cours de chantier, des états des lieux supplémentaires sont réalisés si de nouveaux ouvrages ou
équipements s’avèrent concernés par les travaux.
En cas de dégâts dus à l’exécution des travaux, l'Entrepreneur procèdera en présence du propriétaire
de l’ouvrage à un métré et à un état des lieux contradictoires.
Après l’achèvement des travaux
Après l’achèvement des travaux, un nouvel état des lieux, analogue à celui réalisé avant le début des
travaux, est établi par l'Entrepreneur en présence du Maître d'Ouvrage et du contrôleur technique
éventuel.
L'Entrepreneur procèdera à la réparation de tous les dégâts constatés à la demande du Maître
d’Ouvrage et dans le délai fixé par celui‐ci.

51
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE II.4 : SECURITE ET HYGIENE DES CHANTIERS

a. Maintien de la circulation et de l’accès des riverains

L'Entrepreneur est tenu d'assurer pendant toute la durée du chantier, dans des conditions
parfaitement sûres et commodes, la circulation des véhicules sur la voie publique et la desserte par
les véhicules et l’accès des piétons aux bâtiments et terrains riverains des travaux pour chaque
entrée et là où de l’avis du Maître d’Ouvrage et de l’Administration les conditions de circulation et
D’accès l’exigent. Partout où il est nécessaire d’ouvrir entièrement la tranchée au point
d’intersection des routes ou bien là où l’alignement de la tranchée de la conduite traverse une entrée
utilisée par des véhicules et servant d’accès à un garage ou à tout bâtiment, l’Entrepreneur est tenu
de fournir et d’entretenir à ses frais un pont provisoire convenable jusqu’à ce que la tranchée soit
remblayée et
Le revêtement temporaire mis en place. Là où la tranchée coupe une route, un pont d’une largeur au
moins égale à la moitié de la largeur de la chaussée et permettant le passage d’un camion d’au
moins 30 Tonnes, devra être aménagé. La tranchée pourra néanmoins être entièrement laissée
ouverte à l’intersection des rues sous réserve que l’Entrepreneur ait obtenue de la part des
administrations compétentes, l’autorisation préalable de fermer la route ou le croisement à la
circulation. Le libre accès piétonnier aux bâtiments riverains sera assuré par des passerelles de
service ayant une largeur d’au moins 100 cm munies, dans le cas où la profondeur de la tranchée
l’exigera, de garde-corps et montants en bois.

b. Signalisation et barrières

L'Entrepreneur devra satisfaire à toutes les obligations et prescriptions de signalisation en vigueur


en particulier aux traversées des routes et chemins publics ou ruraux. Il soumettra pour accord aux
autorités compétentes les modalités d'interruption de la circulation et la description des mesures de
signalisation (panneaux, feux de signalisation, etc.) qu'il compte utiliser. Il demandera en temps
utile aux administrations compétentes les autorisations nécessaires pour le ralentissement, ou
l'interruption temporaire de la circulation. L'Entrepreneur devra se soumettre aux conditions que ces
mêmes administrations jugeraient nécessaires de lui imposer en vue de la sécurité routière en
général. La note de présentation et les plans nécessaires à l’obtention des autorisations de travaux
et/ou déviations du trafic ainsi que les démarches administratives pour l’obtention de ces
autorisations seront responsabilités de l'Entrepreneur et réalisés à ses frais. Cette note doit soumettre
à l’agrément du Maître d’Ouvrage les moyens en personnel, véhicules et matériels de signalisation
que l’entrepreneur compte utiliser et doit faire connaître nominativement au Maître d’Ouvrage le
responsable de la signalisation du chantier en la personne du responsable qualité- sécurité qui doit
pouvoir être contacté de jour comme de nuit. Le balisage et les panneaux de signalisation
temporaire de chantier devront être mis en place avant de commencer un travail sur route ouverte à
la circulation, même en bordure de chaussée, et devront être :
− adaptés au chantier en vue d'assurer la sécurité du personnel et des usagers,
− cohérents afin de ne pas donner des instructions contradictoires avec celles de la signalisation
permanente,

52
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

− Crédibles : la nature et la position des panneaux doivent évoluer en fonction des risques et de
l'avancement du chantier,
− Lisibles de jour comme de nuit ; on évitera notamment la concentration de panneaux et de les
placer trop près du sol,
− En français et en arabe,
− Stables et correctement dimensionnés afin de supporter notamment les effets des conditions
atmosphériques et de la circulation.

Selon la nature, l'importance, la durée et l’environnement des travaux, les chantiers seront isolés du
public et protégés par des barrières ou autres dispositifs agréés par le Maître d’Ouvrage et les
autorités compétentes. En particulier, l’Entrepreneur devra installer la signalisation lumineuse de
nuit qui garantisse une protection suffisante contre la chute de personnes et véhicules dans les
tranchées, surtout en période de jours fériés, vacances et interruption des travaux. L'Entrepreneur
est tenu responsable de la conservation de la signalisation temporaire de chantier. Pour chacun des
éléments de signalisation, l’Entrepreneur est tenu d’avoir en permanence en réserve un nombre
suffisant d’éléments pour pourvoir au remplacement immédiat des éléments défectueux, détériorés
ou dérobés.

ARTICLE II.5 : EXECUTION DES TRAVAUX

a. Respect des plans d’exécution

Le mode d'exécution sera compatible avec les travaux des éventuels titulaires d’autres lots (travaux
ou fourniture). L'Entrepreneur ne pourra, de ce fait, se prévaloir de la gêne éventuelle causée par la
présence d'un autre entrepreneur sur les lieux des travaux.
Avant tout commencement d’exécution de tout ou partie de son chantier, l’Entrepreneur doit aviser
le Maître d’Ouvrage.

b. Traversée de parcelles et zones privées

L’Entrepreneur devra s’assurer de la disponibilité des parcelles et terrains à traverser par le projet et
informer immédiatement le Maître d’Ouvrage de toute réclamation de ceux-ci. Toutes les
informations et accords concernant les parcelles et terrains à traverser et l’utilisation des voies
d’accès éventuelles, sont responsabilité de l’Entrepreneur qui devra se mettre d’accord avec les
propriétaires concernés. Avant tout commencement d’exécution de tout ou partie de son chantier,
l’Entrepreneur doit aviser les propriétaires des parcelles traversées.

c. Coordination avec les autres lots

L'Entrepreneur sera obligé, dès la signature du marché, de se mettre en rapport avec les
adjudicataires d'autres lots éventuels qui lui sera notifiés en vue d’assurer la coordination des
travaux.

53
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Toutes les informations et accords concernant les autres lots et l’utilisation des voies d’accès
éventuelles, sont responsabilité de l’Entrepreneur qui devra se mettre d’accord avec le Maître
d’Ouvrage et fera son affaire des demandes d’autorisation, ainsi que des participations financières
qui pourraient lui être réclamées pour la coordination et la surveillance des différents travaux.
d. Coordination avec les services publics
Généralités
Si au cours du piquetage ou en cours de travaux, l'Entrepreneur devait déceler une impossibilité
d'exécution, il la signale immédiatement par écrit au Maître d'ouvrage et au cas où ce dernier le lui
demande, soumet à son agrément les pièces techniques modifiées pour la partie des travaux
intéressés.
L'Entrepreneur est tenu de porter à la connaissance du Maître d'ouvrage tout élément qui, au cours
des travaux, lui apparaîtrait susceptible de compromettre la réalisation des ouvrages.

Si les ouvrages et conduites du projet croisent sur leur parcours plusieurs réseaux existants aériens
et/ou enterrés, ceux-ci devront tous être maintenus en service pendant toute la durée de la réalisation
du projet, conformément aux servitudes et normes correspondantes imposées par les services
publics concernés. Ces réseaux peuvent être les suivants, la liste n’étant pas limitative :
 Les voiries ;
 Les lignes électriques ;
 Les lignes téléphoniques ;
 Les conduites d’eau potable ;
 Les conduites d’assainissement ;
 Le chemin de fer national.
Toutes les informations et accords concernant ces réseaux et l’utilisation des voies d’accès
éventuelles, sont responsabilité de l’Entrepreneur qui devra se mettre d’accord avec les autorités et
les services concernés et fera son affaire des demandes d’autorisation respectives. Avant tout
commencement d’exécution de tout ou partie de son chantier, l’Entrepreneur doit aviser les
autorités et les services concernés.
Reconnaissance des réseaux et ouvrages existants
L'Entreprise est obligée, dès la signature du marché, de prendre contact avec toutes les
administrations et organismes gestionnaires de divers réseaux (Eau, électricité, Télécommunication,
Assainissement…etc.) pour recueillir toutes les informations nécessaires à la préservation de leurs
ouvrages respectifs.
Préalablement à la réalisation des travaux objet du présent marché et pendant la phase préparatoire,
l'Entrepreneur procédera à ses frais aux sondages de situation des réseaux enterrés éventuels. Ces
sondages consistent à réaliser, après accord des services publics concernés, des tranchées
transversales, en gradin, jusqu'au niveau du projet, afin de situer la position (X, Y, Z) des réseaux
enterrés existants. Ces informations devront être conservées et actualisées par l’Entrepreneur et les
croisements indiqués clairement sur les plans de récolement du réseau. L'Entrepreneur vérifiera à
tout moment et à sa charge, les emplacements de ces ouvrages, aussi bien en planimétrie qu'en
altimétrie pendant l’exécution des travaux sur site. Il ne pourra lever aucune réclamation pour
manque d'imprécision sur les plans fournis par le Maître d’Ouvrage.

54
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Protection des réseaux et ouvrages existants


Pendant toute la durée des travaux l’Entrepreneur protégera et préservera les réseaux publics d’eau,
d’assainissement, de télécommunication, d’énergie électrique enterrés ou aériens, de gaz et tout
autre ouvrage existant tel que bâtiment ou partie de bâtiment (murs, clôture, voirie, etc.),
installations de chemin de fer, riverains et les ouvrages des voies publiques (bordures, bornes, etc.),
contre tout dommage qui pourrait être causé par les travaux. Dans ce but il pourra se servir de
supports et de gaines temporaires et de tout autre dispositif agréé par le Maître d’Ouvrage et les
services gestionnaires des réseaux et services compétents. Il soumettra à cet effet au Maître
d’Ouvrage pour accord et pour autant que les CTP ne les ait pas déjà précisées, toutes les
dispositions qu’il juge utiles pour assurer la protection de ces ouvrages. En outre, l'Entrepreneur se
conformera aux conditions particulières que certaines administrations et certains concessionnaires
(Communes, gestionnaires des réseaux, TP, etc.) jugeraient utile d'imposer, tant en vue de
préserver. La sécurité en général que dans le but d'éviter des troubles dans le fonctionnement des
services publics.
En cas de dommage à un réseau ou un ouvrage par l’Entrepreneur, celui-ci en informera sans délai
le gestionnaire du réseau et/ou propriétaire de l’ouvrage concerné ainsi que le Maître d’Ouvrage.

e. Repliement des installations de chantier

Il sera fait application des dispositions du CCAG-T.


L’entrepreneur est tenu au repliement de ses installations de chantier. Il doit faire enlever, au fur
et à mesure de l’avancement des travaux, tous les matériaux non employés et les déchets de toute
espèce.
Il doit procéder à la remise en état des terrains et des lieux conformément aux directives du maître
d’œuvre.
Cette clause s’applique à toutes les installations réalisées par l’entrepreneur ou mises à sa
disposition par le maître d’ouvrage.
Il est rappelé que le repliement des installations et la remise en état des terrains et des lieux, sont
inclus dans le délai contractuel d’exécution du marché.

55
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE II.6 : DOSSIERS DE RECOLEMENT

Indépendamment des documents qu’il doit remettre avant ou pendant l’exécution des travaux,
l’entrepreneur est tenu de fournir au maître d’ouvrage les dossiers de récolement constitués:
- D’un tirage des plans des ouvrages tels qu’ils sont réellement exécutés. Ces plans
reprennent essentiellement les plans d’exécution avec éventuellement toutes les
modifications qui y sont apportées lors de la réalisation des travaux,
- Des notes de calcul, notices techniques des différents appareillages, notamment le manuel
d’exploitation et de sécurité et le manuel de maintenance permettant un suivi technique
des équipements pendant toute leur durée de vie.
Le prononcé de la réception provisoire du marché est conditionné par la remise des plans de
récolement et après accord du maître d’ouvrage sur les dossiers proposés.
Le contenu des dossiers de récolement est détaillé dans les CTP. Ces dossiers contiendront
également :
 Documents relatifs au chantier
- Journal de chantier.
- Dossier qualité (fiches et PV de réunion).
- Compte rendu des essais de tous types.

 Photographies - Vidéo
L’Entrepreneur doit prendre régulièrement des photos et des films vidéo du site de construction
pendant les travaux, principalement dans le cas de montage d’éléments particuliers. Photographies
demandées :

- un jeu de photos pour chaque état de travaux.


- un jeu de photos et de vidéos pour les étapes caractéristiques du chantier illustrant les
travaux exécutés.

Les photographies comporteront au dos au moins les mentions suivantes :


- le nom du projet,
- la date et l’heure de la prise,
- le numéro d’identification de la photo.

ARTICLE II.7 : MATERIAUX, EQUIPEMENTS ET FOURNITURES

a. Définitions

Par les termes « matériaux, équipements et fournitures » on entend sans limitation de ceux-ci, les
matériaux, produits, équipements hydrauliques, électriques, électroniques, électromécaniques et
électromagnétiques, machines, conduites, câbles et de manière générale tout ce qui intervient dans
la composition des ouvrages, se réfèrent au projet et sont parties définitives de celui-ci. Par le terme
« matériel », le matériel de chantier (véhicules, grues, camions, bétonnières, outillage, ateliers, etc.)

56
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

qui se trouve sous la responsabilité entière et unique de l’Entrepreneur et est de sa propriété, loué ou
emprunté pour l’exécution des travaux.
b. Réception et stockage des équipements sur le chantier

L’entrepreneur doit reconnaître les équipements à leur arrivée sur le chantier pour s’assurer de
sa parfaite conservation pendant le transport et en cas d’avarie, tenir le maître d’ouvrage au courant
des constats et des réserves qu’il a faites auprès du transporteur.
L’entrepreneur doit prendre en charge et emmagasiner le matériel approvisionné et monté par lui
dans le cadre des dispositions ci-après :
- Il doit se conformer aux consignes qui lui sont données par le maître d’ouvrage
concernant la répartition du matériel aux emplacements de stockage. Toutefois, la
responsabilité du maître d’ouvrage ne saurait être engagée.
- Après déballage à pied d’œuvre du matériel et sauf exception, les emballages sont, au gré de
l’entrepreneur, repris par lui ou abandonnés sur les emplacements qui lui sont indiqués par
le maître d’ouvrage a moins que celui-ci en demande l’enlèvement.
- Les emballages servant à conserver en magasin les pièces de rechange restent la propriété du
maître d’ouvrage à qui ils doivent être remis en bon état.

c. Conformité aux normes des matériaux, équipements et fournitures

Tous les matériaux, produits, équipements et fournitures utilisés devront satisfaire aux normes
marocaines en vigueur ou à défaut aux normes ISO, AFNOR, ou toute autre norme jugée
équivalente ou supérieure ou, à défaut, aux règles de l'art usuelles.
Il appartiendra à l'Entrepreneur de présenter au Maître d’Ouvrage toutes les précisions sur les
caractéristiques des matériaux, équipements et fournitures qu'il compte employer, en s'assurant de
leur équivalence aux normes indiquées dans le CPS. Le Maître d’Ouvrage sera seul habilité à juger

de la qualité des matériaux, équipements et fournitures et à décider de leur emploi. En particulier le


lieu de provenance des matériaux, ne pourra en aucune façon préjuger de leur qualité.
d. Dégradations causées aux voies publiques
L’Entrepreneur doit utiliser tous les moyens raisonnables pour éviter que les routes de
communication se trouvant sur les itinéraires menant au chantier ne soient endommagées ou
détériorés par les véhicules et engins de chantier de l’Entrepreneur ou de l'un de ses sous-traitants. Il
devra choisir des itinéraires et des véhicules mieux adaptés. Il limitera et répartira les chargements
de manière à ce que toute circulation exceptionnelle (déplacement des équipements, fournitures,
matériels et matériaux de l’Entrepreneur et de ses sous-traitants) vers ou en provenance d'un
chantier soit aussi limitée que possible de manière à ce que ces routes ne subissent aucun dommage
ou détérioration inutile.

57
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

B : FOURNITURE & MODE D’EXECUTION DES TRAVAUX

1- FOURNITURES
ARTICLE II.8 : GÉNÉRALITÉS
Les prescriptions particulières suivantes complètent les prescriptions générales. Dans tous les cas où
les dispositions se contrediront, les dispositions ci-après prévaudront sur celles des prescriptions
générales.
Conformité aux normes

Les fournitures livrées en exécution du marché sont conformes aux normes mentionnées dans le
présent CPS ou à défaut, aux règles de l’art usuelles. Certaines d’entre elles sont rappelées ou
précisées dans les présentes spécifications. En cas d'absence de normes, d'annulation ou de
dérogation, justifiées notamment par des progrès techniques, les propositions de l'Entrepreneur
seront soumises à la Régie, qui statuera.
Garantie
L’Entrepreneur garantit que toutes les fournitures livrées en exécution du Marché sont neuves, n’ont
jamais été utilisées, sont du modèle le plus récent en service et incluent toutes les dernières
améliorations en matières de conception et nature des matériaux, sauf si le Marché en a disposé
autrement. L’Entrepreneur garantit en outre que toutes les fournitures livrées en exécution du
Marché n’auront aucune défectuosité due à leur mise en œuvre sauf dans la mesure où la conception
ou les matériaux sont requis par les spécifications de la Régie ou à tout acte ou omission de
l’Entrepreneur survenant pendant l’utilisation normale des fournitures livrées dans les conditions
prévalant au Maroc.
La Régie est seule compétente pour juger la qualité des matériaux et décider de leur lieu d’emploi
particulier. Le lieu de provenance des matériaux ne peut en aucune façon préjuger de leur qualité.
La Régie notifie rapidement à l’Entrepreneur par écrit toute réclamation faisant jouer cette garantie.
A la réception d’une telle notification, l’Entrepreneur, avec une promptitude raisonnable, répare ou
remplace les fournitures défectueuses ou leurs pièces, sans frais pour la Régie.
Si l’Entrepreneur, après notification, manque à rectifier la ou les défectuosités, dans des délais
raisonnables, la Régie peut commencer à prendre les mesures correctives nécessaires, aux risques et
frais de l’Entrepreneur.
Les provenances devant faire l’objet d’un agrément seront soumises à la Régie en temps utile pour
respecter le délai d’exécution contractuel et au maximum dans un délai de quatorze (14) jours
ouvrables à compter de la notification du Marché.

58
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE II.9 : APPAREILLAGE HYDRAULIQUE


Les fournitures d'appareillage hydraulique à la charge de l'entrepreneur doivent satisfaire aux
conditions générales suivantes selon leur usage :
1. La surface intérieure doit être lisse et régulière
2. Les surfaces de contact doivent être soigneusement usinées et dressées
3. Elles doivent résister sans dommage à tous les efforts qu'elles sont appelées Ii supporter en
service et au cours des essais prévus au présent CPS
4. Elles doivent être étanches dans toutes les conditions de service ou d'essai
5. Elles doivent résister d'une façon durable à tous les facteurs extérieurs soit par elles-
mêmes, soit, d'une part par leur revêtement intérieur, en ce qui concerne l'action des eaux
transitées compte tenu des traitements de l'eau soit, d'autre part, par leur revêtement
extérieur en ce qui concerne l'action du sol, des tasseaux ou, d'une manière plus générale, du
milieu environnant.
6. Elles doivent être incapables de modifier en quelque façon que ce soit les qualités physiques,
bactériologiques ou organiques des eaux y circulant.
7. Cas des tubes PEHD:

Branchements : Spécifications techniques des composantes du branchement :

1) Colliers de prise en charge


Le collier de prise en charge pour tuyaux PVC PN16 doit être en acier forgé ou en fonte ductile
revêtu d’époxy poudre, équipés de :
- Joint EPDM incorporé double effet à compression au serrage du robinet
- D’une vis de blocage (6pans) en acier galvanisé
- Joint de sécurité plat en caoutchouc
- Des boulons en acier galvanisé à tête hexagonal et des écrous en acier cadmié. Les
boulons doivent être aussi filetés de bout à bout de dimension 12x60.
Ce collier doit :
• Epouser parfaitement la canalisation sans laisser de jeu
• Porter les Marquages suivants :
• Nom ou sigle du fabriquant
• Diamètre
• La protection (peinture époxy alimentaire ayant une épaisseur minimale de 120µm) fera
l’objet d’un rapport d’analyse et d’essais délivrés par un laboratoire agrée

2) Robinet de prise en charge RPEC


Le robinet de prise en charge de type perçage vertical multi-tours doit être en laiton, fabriqué en une
seule pièce, caractérisé par :

59
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

• Une sortie type femelle taraudée muni de raccord à serrage rapide intégré (les robinets dont
la sortie est mâle ou de type femelle muni d’une pièce d’adaptation au raccord à serrage
rapide ne seront pas acceptés).
• L’étanchéité entre la tige et le corps du robinet est assurée par un joint en caoutchouc de
qualité alimentaire
• Carré de manœuvre du robinet équerre en fonte de forme trapézoïdale (dimension
30x30mm), fixé sur la tige par une goupille en acier galvanisé
• La partie filetée coté collier de prise en charge doit avoir au minimum 5 filets
• Le raccord à serrage rapide intégré au robinet sera composé :
• d’un écrou de serrage
• D’un joint torique reposant sur un siège plat du robinet PEC
• D’une bague de serrage
• D’une bague de crantage d’une largeur minimale de 4mm pour permettre un bon encrage
au tuyau PE, la bague de crantage doit avoir une face conique (côté écrou de serrage) et
une face plate côté bague de serrage plate
• Pression nominale : 16 bars

Matériaux :
Désignation Matériau
Carré de manœuvre En fonte
Goupille En acier galvanisé
Les joints du robinet et raccord à serrage rapide EPDM
Reste du robinet y compris raccord à serrage En laiton CW 602N CR OU DZR ou Equivalent
rapide intégré avec teneur en Cuivre ≥ 60

Aspect :
Les pièces constituant le robinet de prise en charge PEC et raccord à SR ne doivent présenter ni
soufflures ni criques à l’intérieur comme à l’extérieur en particulier après usinage. Elles doivent être
dessablées et soigneusement ébarbées.
L’examen à vue ou au toucher ne doit déceler notamment : aucun trou, cratère, craquelure ou
fissure.

Marquage :
Chaque robinet doit être marqué d’une manière indélébile de :
• L’année de fabrication
• Diamètre
• Non ou sigle du fabricant
Qui doivent être gravés directement sur le corps

3) Robinet à cache entrée RCE :


Robinet cache entré (d’arrêt équerre) en laiton, installé avant compteur, fermeture ¼ de tour à
boisseau sphérique caractérisé par le diamètre d’entrée (coté tuyau PE) et le diamètre de sortie (coté
raccord du compteur).

60
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Ce robinet est assemblé au compteur à l’aide d’un écrou prisonnier, la partie supportant l’écrou
prisonnier doit être solidaire au corps du robinet. L’étanchéité est assurée avec un joint torique
EPDM d’une résistance de 70 shores de qualité alimentaire.

Matériaux :
Le laiton exigé doit être de qualité destinée à la fabrication des produits industriels et notamment la
robinetterie bâtiment résistant à la corrosion : En laiton CW 602N CR OU DZR ou Equivalent avec
teneur en Cuivre ≥ 60 ou équivalent

Marquage :
Nom ou sigle du fabricant, dimension nominale (DN) et sens d’écoulement de l’eau.

ARTICLE II.10 : Matériaux pour bétons et maçonnerie

Tous les matériaux, matières et produits utilisés dans la construction des ouvrages définis dans le
cadre du présent appel d’offres proviendront de carrières ou d'usines agrées par le Maître
d’ouvrage.
Chaque espèce de matériaux devra satisfaire aux normes AFNOR en vigueur ou à défaut, aux règles
de l'art usuelles, dont certaines sont rappelées ou précisées dans les présentes spécifications.
Avant fourniture, l'Entrepreneur devra soumettre au Maître de l'Ouvrage les échantillons de sable et
agrégats en quantité suffisante pour procéder, à sa charge, aux essais de granulométrie des agrégats
qu'il se propose de fournir ou d'employer réalisés par un laboratoire agréé par le Maître d’ouvrage.
Le Maître d’ouvrage se réserve le droit d’effectuer aux frais de l’entrepreneur les essais
complémentaires qu’il estimera nécessaire. La fourniture des échantillons est à la charge de
l’entrepreneur.
Le lieu de provenance des matériaux ne pourra en aucun cas préjuger de leur qualité.

Agrégats pour mortiers et bétons


Les agrégats pour mortiers et bétons seront rangés dans les catégories suivantes en fonction de leur
granulométrie et de leur utilisation :

Désignation d (mm) D (mm) Utilisation


Sable fin 0,08 (20) 3,15 (36) Mortiers et bétons
Sable gros et moyen 3,15 (36) 6 ,3 (38) Bétons de toutes natures
I 6,3 (38) 25 (44) Bétons de toutes natures
Gros granulats II 25 (44) 50 (47) Béton ordinaire non armé
III 50 (47) 100 (50) Gros béton de blocage
 d : Indique la dimension minimum des éléments tel que le poids passant au criblage sur
passoire de maille d soit égal à 10 % au plus du poids soumis au criblage.
 D : Indique la dimension maximale des éléments tel que le poids retenu au criblage sur
passoire de maille D soit égal à 10 % au plus du poids soumis au criblage
 Les chiffres entre parenthèses indiquent les numéros des passoires AFNOR
correspondants aux différentes limites granulométriques.

61
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Gros granulats
Les granulats seront durs, propres et sains, débarrassés par lavage et s’il y a lieu, par ventilation, de
tous détritus organiques ou terreux, poussières, argiles, etc., et criblés avec soin.
Leur forme sera à peu près cubique pour les concassés ou sphérique pour les roulés. Tous
matériaux tendant à se casser en plaques ou aiguilles seront éliminés.
Toutes les installations de préparation des granulats devront être étudiées avec soin et soumises à
l'agrément du Maître d’Ouvrage.
La capacité totale du stockage en granulats traités devra être suffisante pour éviter tout
ralentissement ou interruption des travaux.
Toutes les précautions seront prises au stockage pour limiter la détérioration des granulats
(séparation en blocs plus petits, cassures, etc...) et leur ségrégation.
Des échantillons en nombre suffisant seront prélevés à l'entrée des bétonnières pour examen détaillé
et essais. Les granulats devront être conformes aux caractéristiques fixées par le Maître d’ouvrage.

Sables
Le sable devra contenir au moins 20 % et au plus 45% en poids de sable fin. En cas de manque
d'éléments fins dans le sable approvisionné, l'Entrepreneur en corrigera la composition au moyen
d'un sable d'appoint.
Il est rappelé que, dans la mesure du possible, le sable devra être entreposé à l'abri de la pluie.
Ciments et chaux
On utilisera du ciment portland composé de classe CPJ 45/35 ou similaire, aucun ciment spécial ne
sera mis en œuvre sur le chantier.
La chaux sera conforme à la Norme AFNOR 15.310 ou similaire et livrée en sacs fermés de 50 kg.
Eau
L’eau de gâchage doit être propre et sera toujours de la même provenance. Elle ne contiendra
aucune matière organique en suspension ou dissoute. Elle ne contiendra pas plus de 0,2 % en poids
de matières en suspension et pas plus de 1,5% de matières dissoutes.
Si à un moment quelconque, ces conditions n'étaient pas remplies, l'Entrepreneur devra traiter l'eau
de manière satisfaisante avant son utilisation.
L'eau destinée au traitement des surfaces sera conforme à ces spécifications.
Produits d'addition aux bétons
L'Entrepreneur ne pourra utiliser d'adjuvants qu'après en avoir avisé le Maître de l'Ouvrage. et
obtenu son approbation. Dans tous les cas l'utilisation de ces adjuvants ne pourra se faire qu'après
des essais effectués par l'Entrepreneur.
Réciproquement, le Maître de l'Ouvrage pourra demander à l'Entrepreneur l'emploi de certains
adjuvants pour certaines parties des ouvrages.

62
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Ces produits ne seront incorporés au béton que dans les ouvrages et ne seront en aucun cas
mélangés par avance avec le ciment. La quantité de ces produits ne devra pas être supérieure à celle
strictement requise pour le résultat poursuivi.
Composition des bétons
D'une manière générale, la définition des bétons et mortiers sera soumise à l'agrément du Maître d’Ouvrage.

Les caractéristiques minimales des compositions des bétons et mortiers sont les suivantes :

Composition des bétons et mortiers


Dosage en
Désignation des Dmin/
Destination des fc 28 liant Adjuvant
mortiers et bétons Dmax E/C Ciment
Bétons (MPa) Minimum (indicatif)
Classe de résistance (mm)
(kg/m3)
C 16/20 Béton de propreté 16 0/40 250 CPJ 35
Béton de forme,
C25/30 d’ancrage ou de 25 0/20 300 0,55 CPJ 45
remplissage
Plastifiant, super
C 35/45 Béton de structure 35 0/20 350 0,45 CPJ 45
plastifiant

2- MODE D’EXÉCUTION DES TRAVAUX


ARTICLE II.11 : CONTRAINTES D'EXECUTION
Contraintes générales
Cet article est destiné à informer l’Entrepreneur des contraintes et difficultés d’exécution auxquels
sont soumis les travaux et attirer son attention sur les moyens et le matériel qu’il doit mettre en
œuvre pour mener à bien l’opération dans le plus grand intérêt de la RADEEF et de sa propre
Entreprise.
Les contraintes sont de types et de natures multiples et résultent entre autres :

 De la topographie et de l’architecture horizontale du réseau de voirie qui est dans certains


cas composé de voies à faibles gabarits de passage ;
 De la destination des revêtements de sol en dalles et pavés de pierres taillées qui sont
considérés comme des éléments architecturaux ;
 Des difficultés d’accès et de stockage des matériaux et équipements ;
 De l’importance des sections d’ouverture des fouilles dans certains cas ;
 De la mise en œuvre des dispositifs de soutènement des parois de fouille compte tenu de la
nature des sols, de la profondeur de fouille et des risques éventuels vis à vis des bâtiments
existants (effondrement, apparition de fissures, etc.) ;
 De par ce qui précède des difficultés d’exécution dans l’embarras des étais ;
 Des mesures de prévention et de protection destinées à préserver la libre circulation et la
sécurité des personnes, l’exercice du commerce et les pratiques religieuses ;
 De l’obligation d’assurer aux exploitants l’accès à tout moment et en tous lieux aux
équipements des réseaux ;
 Des précautions à prendre pour préserver les ouvrages enterrés contre la destruction et de
toute atteinte préjudiciable à leur bon fonctionnement.

63
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE II.12 : TERRASSEMENTS


Décapage et mise en dépôt de la terre arable
Les terrains non revêtus situés directement sur l’emprise des fouilles pour conduites ou autres
ouvrages, sont décapés à la lame sur une hauteur de 20 cm.
La terre arable et les pierrailles de surface ainsi recueillies sont mises en dépôt dans l’emprise du
chantier en vue de leur réutilisation comme remblai final.
L’utilisation de la terre arable comme remblai permanent est proscrite.
Chemins d’accès au chantier
Les chemins et pistes d’accès au chantier sont réalisés par l’Entrepreneur et à ses frais avec
l’agrément et l'autorisation préalable de la RADEEF et des autorités compétentes.
L’aménagement du site à cet effet et son occupation ne doivent pas compromettre ou restreindre les
conditions d’exploitation des ouvrages et équipements existants.
Les modifications qui peuvent être apportées au terrain naturel ne doivent pas entraver l’écoulement
naturel des eaux et le passage habituel des personnes autorisées.
La remise en état des lieux en fin de chantier est assurée par l’Entrepreneur et à ses frais.

Classification des fouilles


Les fouilles sont classées comme suit :

Fouilles en terrain ordinaire :


Les matériaux des fouilles en terrain ordinaire peuvent être excavés au moyen de pelles
(éventuellement mécaniques) et pioches. Ces matériaux ne nécessitent ni l’emploi de compresseur,
ni l’emploi d’explosif.

Fouilles en terrain rocheux :


Les matériaux des fouilles en terrain rocheux, sont composés de rocher franc et compact
(conglomérat dur, grès en formation sous forme de bancs calcaire dur, etc.) nécessitant le recours
systématique au brise roche hydraulique monté sur pelle ou au marteau piqueur pneumatique, le
dynamitage étant proscrit.
Les fouilles en terrain rocheux comprennent l’enlèvement et la mise en décharge des blocs rocheux
retirés des différentes excavations.
Excavations en Fouilles

Reconnaissance et sondage
Avant tous travaux, l’Entrepreneur doit procéder à la reconnaissance des réseaux existants
conformément aux dispositions du chapitre généralités.

Travaux d’excavation
Les moyens à mettre en œuvre et les modes d’exécution sont laissés à l’initiative de l’Entrepreneur,
cependant la Régie se réserve toutefois le droit de refuser toute disposition qu’elle juge inapte ou
dangereuse. Lors de l’exécution des terrassements, l’Entrepreneur doit prendre toutes les

64
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

dispositions nécessaires et conformes aux règles de l’Art pour assurer le bon achèvement des
travaux. Il prend donc à sa charge :

 Le déroctage et toute autre disposition qui permettent de fragmenter ou d’ameublir les


terrains rocheux ou très durs ;
 Les équipements (étaiements, blindages, etc.) qui assurent tant la sécurité du personnel que
la possibilité d’exécuter correctement les ouvrages prévus ;
 Les dispositifs qui permettent la bonne conservation des ouvrages et conduites
(revêtements, ancrages, joints, barbacanes, drainage, consolidation, stérilisation des terres,
etc.) ;
 L’entretien des tranchées depuis leur ouverture jusqu’à leur remblaiement (le relèvement
des éboulements est à la charge de l’Entrepreneur) ;
 La protection de son chantier contre les eaux de ruissellement. Il doit disposer des moyens
nécessaires aux épuisements des venues d’eaux de toutes natures quel qu’en soit le débit ;
 La protection des tranchées afin d’éviter aux tiers tout accident du fait de leur présence.
L’Entrepreneur doit réaliser les terrassements de telle manière que les surfaces restant disponibles
soient suffisantes pour les besoins du chantier et la circulation des personnes. L’Entrepreneur ne
peut condamner d’une façon permanente l’accès d’une (à une) voie sans l’autorisation préalable des
Autorités Responsables et de la Régie. Il doit mettre en œuvre tous les moyens adaptés aux
conditions de sécurité du chantier et des personnes comprenant les dispositifs provisoires de
franchissement des tranchées tels que passerelles, platelages de couverture, et les équipements de
protection tels que garde-corps, clôture ou tout autre dispositif.
L’installation des conduites et la construction des ouvrages en tranchée sont réalisées suivant les cas
dans l’embarras des étais et des réseaux existants. Dans les cas extrêmes, certains réseaux pourront
être déposés, puis remis en place après la pose des tuyaux d’eau potable.
Lorsque la conduite traverse une route ou un accès pour véhicule et qu’il est nécessaire d’ouvrir
entièrement la tranchée, l’Entrepreneur doit fournir et entretenir un pont convenable.
Les franchissements des grands carrefours et routes classées sont réalisés par demi-traversée pour
permettre une circulation alternée.
L’ouverture et le remblayage des fouilles sont exécutés à l’avancement des travaux de pose et de
construction en limitant la longueur permanente des tranchées aux impératifs fixés par les règles de
l’art. Il doit disposer en permanence sur le chantier des équipements appropriés de façon à réduire
les durées d’intervention.

Aires provisoires de dépôt et de stockage


Lorsque la place est disponible, les déblais provenant des tranchées, dans la mesure où ils doivent
être réutilisés comme remblai, sont rangés en cordon le long de la fouille (en principe d’un seul côté
de celle-ci), en ménageant un passage minimum de 1 m entre le bord de fouille et le cordon.
En cas de difficultés d’accès et du faible gabarit de passage des voiries, l’Entrepreneur doit prévoir
des aires provisoires de dépôt et de stockage sur des sites qui lui apparaissent le plus favorable pour
la distribution et l’organisation du chantier.
Ces aires sont réservées avec l’accord des Autorités Responsables dans des zones où elles ne
constituent pas une gêne évidente pour les riverains.

65
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Dans le cas où tout ou partie du remblai de la fouille doit s’effectuer avec un matériau d’apport, le
matériau de déblai excédentaire doit être immédiatement et au fur et à mesure de l’excavation
évacué dans une décharge agréée par les autorités compétentes.

Fouilles en tranchées
L’Entrepreneur doit réaliser toutes les fouilles en tranchée aux cotes.

Fonds de fouilles
Les fonds de fouilles sont soigneusement purgés de toute terre arable. Les racines, détritus et les
autres matériaux jugés indésirables par la RADEEF sont enlevés au cours de l’exécution des
fouilles afin d’éviter leur inclusion dans le matériau de remblai.
Utilisation des déblais
L’utilisation de tous les matériaux excavés doit être faite avec l’approbation de la RADEEF.

Matériaux utilisables
Tout matériau excavé déclaré convenable par la RADEEF doit être utilisé dans le remblai
permanent. Les excédents sont soit employés au remblai des tranchées dans lesquelles les déblais
ont été reconnus impropres, soit évacués en décharge.

Matériaux inutilisables
Les matériaux inutilisables ou réutilisables à d’autres fins que le remblai (tels que moellons, pierres
sèches, déchets rocheux) sont transportés en dehors du site du projet. Ils sont soit mis en dépôt dans
les décharges autorisées, soit utilisés à d’autres fins dont les modalités d’emploi et d’utilisation sont
prescrites ou approuvées par la RADEEF.

Remblaiement des tranchées


Le remblaiement de la tranchée doit être réalisé en tout temps de manière à empêcher tout dommage
ou abrasion de la protection extérieure des tuyaux. La mise en place du matériau de remblai doit
être faite uniquement en présence de la RADEEF. Après l’inspection, les essais et l’approbation des
travaux de la pose de la conduite, l’Entrepreneur doit commencer les travaux de remblayage. Ce
matériau de remblai n’est composé que de remblai sélectionné.
Dans le cas où des roches ou d’autres objets durs viennent à être décelés dans le remblai, le long
d’un tronçon quelconque de la tranchée, ce remblai doit être passé au crible (maille de 50 mm)
avant d’être mis en place. L’Entrepreneur peut toutefois choisir de mettre en place du remblai
convenable, prélevé dans d’autres parties du tracé de la conduite et ce après accord de la RADEEF.
Le transport de ce matériau se fait à ses frais.
Le remblaiement doit être exécuté en usant des précautions nécessaires pour éviter tout déplacement
de la conduite. Le compactage doit être exécuté avec le matériel approuvé par la RADEEF.

Lit de pose
Le lit de pose des conduites en PEHD sera en terre tamisée, sur une épaisseur de 10 cm

Remblai primaire
Le remblai primaire sur les Conduites PEHD sera constitué à l'aide de la terre fine tamisée en
entourant les deux flancs de celle-ci. L’arrosage et le compactage se feront par couche de hauteur
maximale de 20 cm à l’Optimum Proctor de 95 % OPN.

66
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

De façon générale, la hauteur de recouvrement sera de 40 cm. En présence d’eau, la Régie


instruira sur site et en fonction de la hauteur de la nappe, la hauteur de recouvrement de la conduite
Dans le cas où le matériau extrait des déblais serait susceptible d’être réutilisé (sable, tout venant,
etc.), cette réutilisation sera soumise à l’approbation préalable de la RADEEF. Les matériaux
extraits des déblais feront l’objet d’essais de laboratoire pour juger de leur aptitude à servir comme
matériaux de remblais, la Régie se réservera le droit d’utiliser, pour les remblais en matériau
compactable, exclusivement du déblais des fouilles ou des matériaux d’apport, ou de varier la
répartition des quantités totales estimées de ces remblais sur les différents matériaux, sans que
l’Entrepreneur puisse réclamer une quelconque plus-value.

Remblai secondaire
Pour toutes conduites, y compris les branchements en gaine annelée, le remblai secondaire sera
constitué matériau extrait des déblais serait susceptible d’être réutilisé (sable, tout venant, etc.),
cette réutilisation sera soumise à l’approbation préalable de la RADEEF.
La reconstitution des espaces verts ou prairies est réalisée avec la terre végétale, préalablement
mise en cordon lors des déblais.
Le remblai secondaire est réalisé jusqu’à la sous-face du corps de chaussée, lequel sera réalisé avec
un épaulement de 15 cm de part et d’autre du remblai secondaire (voir la section traitant des
réfections de chaussées, trottoirs et accotements).

ARTICLE II.13 : CONDUITES ET ACCESSOIRES


Bardage et stockage des tuyaux PEHD

L’Entrepreneur fournit et met en œuvre les moyens, conventionnels ou non, en hommes et matériel
capables d’assurer la manutention et l’acheminement des matériaux et équipements quelle que soit
la difficulté d’accès. Les moyens doivent être adaptés au levage, au transport et au bardage en toute
sécurité.

Transport et manutention
La manutention des tuyaux de toutes espèces doit se faire avec les plus grandes précautions. Les
tuyaux sont déposés sans brutalité sur le sol ou dans le fond des tranchées. Il convient d’éviter de
les rouler sur des pierres ou sur sol rocheux sans avoir constitué au préalable des chemins de
roulement à l’aide de madriers.
Tout tuyau et équipement qu’une fausse manœuvre aurait laissé tomber de quelque hauteur que ce
soit doit être considéré comme suspect et ne peut être posé qu’après vérification.
Tout élément de conduite qui, pendant le transport, la manutention ou toute autre opération, serait
endommagé au-delà d’une réparation possible par l’Entrepreneur (suivant l’opinion de la RAEEF),
doit être retiré du chantier et remplacé.
Au moment de leur mise en place, les tuyaux de toutes espèces sont examinés à l’intérieur et
soigneusement débarrassés de tout corps étranger qui pourrait y avoir été introduit.
L’Entrepreneur a l’entière responsabilité de cette vérification avant la mise en service.

67
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Mise en place des tuyaux PEHD


L’Entrepreneur doit employer pour les travaux de pose et l’exécution des joints uniquement des
ouvriers qualifiés et expérimentés. Pendant toute la durée des travaux de pose, la tranchée doit être
maintenue exempte d’eau, qui pourrait rendre difficile.
A chaque arrêt de travail, les extrémités des tuyaux en cours de pose sont obturées pour éviter
l’introduction de corps étrangers ou d’animaux.
La coupe doit être faite avec des outils bien affûtés telles que tronçonneuses ou scies, de façon à
obtenir des coupes nettes.

ARTICLE II.14 : REFECTION DES CHAUSSEES, TROTTOIRS &


ACCOTEMENTS
Une fois les remblais sur conduites exécutés, l’Entrepreneur est chargé de la réfection définitive des
chaussées et trottoirs.
L’attention de l’Entrepreneur est attirée sur le fait que la structure de la chaussée après réfection
doit être au minimum conforme à la structure initiale selon les prescriptions de l'organisme
concerné.
L’Entrepreneur doit donner à la RADEEF le relevé exact des réfections à exécuter, tant du point de
vue importance qu’emplacement des travaux.
L’Entrepreneur doit surveiller l’état des réfections exécutées par ses soins et remédier de sa propre
initiative à tous les tassements qui pourraient survenir pendant la durée de garantie.
En cas de contestation à l’issue du chantier ou pendant le délai de garantie, des sondages de contrôle
peuvent être commandés. Si la réfection de chaussée n’est pas conforme à la structure initiale, celle-
ci est refaite aux frais de l’Entrepreneur qui doit en outre supporter le coût des opérations de
contrôle.

68
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

APPEL D’OFFRES N° 02/2020

FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA


PROVINCE DE SEFROU

CHAPITRE – III : CLAUSE TECHNIQUE PARTICULIERES (CTP)

69
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

SOMMAIRE

CHAPITRE – III : CLAUSE TECHNIQUE PARTICULIERES (CTP)

ARTICLE III.1: OBJET DE L’APPEL D’OFFRES ............................................................................... 71


ARTICLE III.2 : CONSISTANCE DES TRAVAUX ............................................................................ 71
ARTICLE III.3 : CONNAISSANCE DES LIEUX ................................................................................ 71
ARTICLE III.4 : PROVENANCE DES MATERIAUX ........................................................................ 72
ARTICLE III.5 : TRANSPORT ET STOCKAGE ................................................................................. 73
ARTICLE III.6 : RECEPTION DES MATERIAUX — QUALITE ET ESSAIS.................................. 73
ARTICLE III.7 : PROXIMITE D'AUTRES OUVRAGE ...................................................................... 74
ARTICLE III.8 : SONDAGES ............................................................................................................... 74
ARTICLE III.9 : OUVERTURE DES TRANCHEES ........................................................................... 74
ARTICLE III.10 : MODE D’EXECUTION DES TRAVAUX .............................................................. 76
ARTICLE III.11 : CONTROLE DES OUVRAGES .............................................................................. 81
ARTICLE III.12 : LA MISE EN SERVICE ........................................................................................... 81
ARTICLE III.13 : REFECTION DES CHAUSSEES ET TROTTOIRS ............................................... 81
ARTICLE III.14 : MOYENS MATERIEL ET HUMAIN INDISPENSABLE A L'ENTREPRISE ..... 82
ARTICLE III.15 : CADENCE DES TRAVAUX ................................................................................... 82
ARTICLE III.16 : ARRET DES TRAVAUX ........................................................................................ 83
ARTICLE III.17 : ORDRE D'EXECUTION ET REGLEMENT DES TRAVAUX ............................. 83
ARTICLE III.18 : SPECIFICATION TECHNIQUE ET CONFORMITE AUX NORMES DE
FABRICATION ....................................................................................................................................... 83
ARTICLE III.19 : DEFINITION DES PRIX………………………………………………………81

70
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

CHAPITRE III : CLAUSE TECHNIQUE PARTICULIETRE (CTP)

ARTICLE III.1 : OBJET DE L’APPEL D’OFFRES


Les travaux à exécuter consistent aux travaux de fourniture et pose de :
- Les Branchements eau potable
- les Compteurs supplémentaires
- le Renouvellements des branchements.
- les Déplacements des branchements
- les Extension du réseau en polyéthylène.
L'énumération ci-dessus est simplement indicative et n'est nullement limitative.

ARTICLE III.2 : CONSISTANCE DES TRAVAUX

Les travaux objet du présent appel d’offre concernant les travaux situés au sein de zone
d’intervention de la RADEEF dans la Province de Sefrou.
Les travaux suivants seront situés dans les zones d'intervention de la RADEEF et comprennent:
1-Les travaux de terrassements en toutes natures et remblai nécessaire à la pose des branchements.
2- La fourniture et transport du matériel de branchement au pied d’œuvre.
3- La fourniture et pose des branchements (tous accessoires de branchements).
4- La fourniture et mise en place du grillage avertisseur de couleur bleu.
5- La fourniture et mise en place d’une gaine abritant le polyéthylène de couleur bleu.
6- Renouvellement de branchements
7- Résiliation de branchement.
8- Les épreuves des joints et tuyauteries.
9- Les travaux de finition.
10- Réfection à l’identique état d’origine.
11- Le nettoyage, la purge des branchements et la mise en service.
12- L'entretien pendant le délai de garantie.

Dans tous ce qui suit le mot "branchement "indiquera tous les types de raccordement à
savoir les branchements tous types, les compteurs supplémentaires, les réfections de
branchement, les changements de calibres, les déplacements et renouvellement de
branchements

ARTICLE III.3 : CONNAISSANCE DES LIEUX


L'entrepreneur est réputé avoir pris connaissance parfaite des lieux, pour s'en être personnellement
rendu compte de toutes les conditions de terrassement et de l'exécution des travaux susceptibles
d'influer sur l'exécution de son travail notamment la nature du sol et difficultés diverses.

Du seul fait de déposer sa soumission, il reconnaît avoir reçu du maître d'ouvrage toutes les
indications générales qui lui sont nécessaires pour l'exécution des travaux objet du présent appel
d’offre, Il ne peut, en aucun cas, se prévaloir d'un manque d'informations.

Les documents ou informations communiqués à l'entrepreneur n'ont qu'un caractère indicatif dont
l'appréciation lui est laissée avec toute la liberté de les contrôler. Celui-ci ne peut élever aucune

71
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Réclamation, ni demandé aucune indemnité au cas où il estimerait que du fait des renseignements
donnés dans les documents contractuels et les documents d'information, il aurait subi une perte ou
de

Dépenses imprévues par suite d'imprécision, de sous-estimation de certains facteurs ou de toutes


sujétions. L'entrepreneur est réputé avoir étudié toutes les conditions de l’appel d’offre et avoir lui-
même contrôlé en détail que les travaux peuvent être menés conformément à ces conditions.

37-1 Nature des sols


Les terrains intéressés par le projet sont de natures diverses. L'entrepreneur doit donc
impérativement disposer de l'ensemble du matériel nécessaire à l'exécution des travaux objet du
présent appel d’offre.

37-2 Spécifications et conditions techniques


Les travaux devront être réalisés conformément au cahier des spécifications et conditions
techniques du présent CPS, qui définit la nature, l'importance et les caractéristiques principales des
travaux à réaliser. Ces spécifications sont essentiellement énonciatives et non limitatives ;
l'entrepreneur est invité à fournir tout le matériel nécessaire pour exécuter les travaux objet de
l’appel d’offre.

L'entrepreneur devra se conformer à toutes les prescriptions techniques et administratives et


notamment celles du service de contrôle de la RADEEF de façon à ce que les travaux soient
exécutés dans les règles de l'Art. La RADEEF restera libre d'apporter aux schémas types toutes
modifications qu'il jugera utiles au cours de travaux pour des raisons de convenance technique ou
autres, sans que l'entrepreneur puisse se refuser à leurs exécutions, les deux parties s'étant toutes

fois entendues sur les conditions nouvelles de règlement qui pourraient découler de ces
modifications.

Au cas où l'entrepreneur jugerait apporter en cours d'exécution des modifications aux dispositions
prévus, il est tenu de les soumettre au préalable à l'approbation de la Régie. A cet effet,
l'entrepreneur applique sur place tous ce qui est ordonné par les responsables RADEEF suite aux
indications des études .En cas de discordance il doit la signaler immédiatement par écrit à la
RADEEF qui proposera la solution appropriée ou le remettre au service concerné pour y apporter
les modifications nécessaires. L'entrepreneur demeure responsable des conséquences de toutes
modifications apportées par sa propre initiative sans accord préalable de la RADEEF.

ARTICLE III.4 : PROVENANCE DES MATERIAUX


Ils comprendront toutes les fournitures de matériel et de matériaux et qui sont nécessaires à la
réalisation et à la mise en service des branchements. Toutes ces fournitures et tous ces matériaux
nécessaires à l'exécution des travaux objet du présent appel d’offre devront être agréés par la
RADEEF à qui l'entrepreneur devra en temps opportun soumettre les échantillons.

L'entrepreneur devra s'assurer auprès des fabricants et fournisseurs qu'ils acceptent les prescriptions
du présent appel d’offre, tant en ce que concerne la qualité des matériaux et produits qu'en ce qui
concerne les conditions de contrôle et d'essais. L'entrepreneur indiquera pour chaque produit
proposé les spécifications techniques, le mode d'emploi ainsi que les contre-indications éventuelles.
La RADEEF se réserve le droit d'exercer ou de faire exercer la surveillance et le contrôle

72
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

des fabrications du matériel dans les ateliers du contractant et de sous traitant éventuel, ainsi que
dans ceux des sous-commandiers principaux, sans que l'entrepreneur soit pour autant libérés en
quoi que ce soit de ses propres obligations. Pour l'exécution des dites obligations et à la demande
de la RADEEF, l'entrepreneur doit lui remettre une copie de la commande principale passée à ses
fournisseurs, comprenant les spécifications techniques, les conditions de réceptions, les délais de
livraisons et toutes les indications nécessaires.

L'entrepreneur est tenu de donner au contrôleur accrédité par la RADEEF, toutes les facilités, de
mettre à sa disposition tous les moyens dont ce dernier a besoin pour procéder aux essais ou
vérifications prévues conformément aux règles de l'art, tant dans l'usine du contractant que dans
celles de ses fournisseurs directs ou indirects. De plus, l'entrepreneur doit fournir à la RADEEF en
trois exemplaires les procès verbaux complets des contrôles des essais exécutés en usine sur les
matériels de sa fourniture. Toutes les fournitures à la charge du contractant devront répondre aux
normes officielles reconnues par la RADEEF et être conformes à sa standardisation et ses plans
types. Les essais correspondant seront effectués dans les conditions précisées aux CPS. Toutes les
parties d'ouvrages exécutées et tous les articles placés sans avoir été agrées par la RADEEF
pourraient être refusées et devraient être immédiatement refaits ou remplacés par les soins et aux
frais de l'entrepreneur. En cours des travaux, l'entrepreneur ne pourra modifier l'origine des
matériaux et des produits fabriqués qu'avec l'autorisation écrite de la RADEEF ; cette autorisation
ne pourra être accordée que si les matériaux et produits de remplacement sont de qualité

Équivalente ou supérieure et répondent aux mêmes prescriptions concernant leurs conformités aux
normes en vigueur. Ce matériel sera chargé par l'entrepreneur dans les différents établissements
indiqués. Il sera transporté et déchargé à pied d'ouvre par l'entrepreneur et sous sa responsabilité.

ARTICLE III.5 : TRANSPORT ET STOCKAGE


Le transport de matériel de branchement de l'usine au chantier est aux frais de l'entrepreneur.
-Une attention particulière doit être portée afin d'empêcher l'introduction de sable ou de débris
divers.
-Ne pas exposer le polyéthylène et accessoires au soleil ou intempéries.
- Eviter de stocker dans des lieux à risques (passages fréquents d'engins).
L'acceptation du Maître de l'ouvrage n'engage en aucun cas la responsabilité en cas de
détérioration, usure du matériel qui résulte d'un mauvais stockage transport et manipulations.

ARTICLE III.6 : RECEPTION DES MATERIAUX — QUALITE ET ESSAIS


Aucun des matériaux employés ne pourra être mis en oeuvre avant d'avoir été vérifié et
réceptionné par la RADEEF. Il est à noter que les portes de niches, et les plaques de regards
doivent porter la mention "RADEEF- EAU" gravée.
Les approvisionnements ne devront être faits qu'après avoir reçu l'agrément de la RADEEF
sur les échantillons proposés par l'entrepreneur. Les matériaux approvisionnés devront être
conformes aux échantillons agréés.
Toutefois, la RADEEF pourra ordonner des essais supplémentaires aux frais de l’entreprise par un
laboratoire spécialisé agréé s’il jugera techniquement que le matériel proposé présente des
anomalies.
Les matériaux refusés seront immédiatement retirés du dépôt par l'entrepreneur dans un délai de 24
heures. L'entrepreneur ne pourra, en aucun cas, formuler de réclamations pour interruption ou
retards occasionnés par les opérations de contrôle. La RADEEF se réserve le droit de donner par

73
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

écrit l'ordre d'interrompre les travaux dans les cas où l'entrepreneur ne respecterait pas les
prescriptions ou modifications qui lui seraient imposées.

ARTICLE III.7 : PROXIMITE D'AUTRES OUVRAGE


L'entrepreneur devra prendre sous sa seule responsabilité les mesures nécessaires pour protéger et
sauvegarder les végétaux ainsi que les ouvrages rencontrés dans le voisinage des travaux tel que, câbles
électriques et téléphonique canalisations diverses, supports de lignes aériennes, murs, maçonneries,
fondations des constructions, vestiges archéologiques et tout corps et biens existants.
Il devra se mettre en rapport avec les propriétaires ou organismes officiels responsables de ces
ouvrages pour obtenir les autorisations nécessaires et observera scrupuleusement les directives
instructions et règlements de ceux-ci. L'entrepreneur assumera la responsabilité pleine et entière de
tous les dégâts causés au cours de l'exécution des travaux, et dans la suite notamment pour ce qui
concerne l'effet de tassement éventuel des remblais.

ARTICLE III.8 : SONDAGES


Préalablement à l'ouverture des tranchées, l'entreprise est tenue de faire exécuter, à ses frais, des
sondages préliminaires pour localiser l'emplacement de la conduite et tous autres renseignements
utiles pour la réalisation des travaux objet du présent appel d’offre. L'entreprise est entièrement
responsable des dégâts éventuellement occasionnés à ces différents ouvrages. Il doit être équipé de
matériels de détection de matériaux ou autres, et ne pourra réclamer aucune indemnité pour ces
travaux.

ARTICLE III.9 : OUVERTURE DES TRANCHEES


9-1 : Terrassement
Les tranchées devront être exécutées conformément aux ordres donnés par la RADEEF. Lorsqu'une
tranchée est ouverte dans un terrain de culture, l'entrepreneur est tenu de déposer la terre végétale.
L'ouverture des tranchées dans la traversée des voiries sera exécutée obligatoirement par demi
chaussée, sauf autorisation spéciale des services de la voirie ou de la police que l'entreprise serait
tenue d'obtenir. Il est recommandé d'utiliser du tout venant pour remblaiement.

9-2: Dimensions des tranchées


En principe et sauf dérogation, les dimensions des tranchées à ouvrir sont comme suit:
- Largeur = 0,40 m.
- Profondeur : Elle sera déterminée suivant la profondeur des conduites sur lesquelles seront piqués
les branchements. La profondeur sera au minimum 0,60m le long de la tranchée.

Si l'entrepreneur estime nécessaire, en fonction de la nature du terrain ou pour toutes autres raisons,
de donner fruit aux flans de la tranchée, le cube (volume) de terrassement supplémentaire sera à sa
charge. Il est à noter que l'entrepreneur doit creuser la montante abritant le polyéthylène ainsi que
la cavité de la porte de niche ou de la plaque suivant les cas ainsi que construction du regard.
La longueur du branchement prise en compte C’est la distance séparant le Robinet de prise
en charge et le robinet à cache entrée (point de raccordement jusqu’au RCE).

74
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

9-3 : Conditions d'exécution des fouilles


Les terrassements seront exécutés suivant les règles de l'art et conformément aux règlements en
vigueur. Les fouilles seront creusées suivant les formes conformément aux dimensions prescrites,
les faces seront bien dressées et le fond nivelé avec soin. Si la fouille se trouve en terrain rocheux,
il ne devra subsister dans le fond de celle-ci aucune " tête de chat". D'une manière générale, tout
tronçon de tranchée devra obligatoirement être réceptionné avant la pose du polyéthylène.

Au cas où l'entrepreneur se trouverait obligé de terrasser d'avantage que ce qui est prescrit (la
largeur ou la profondeur de fouille est supérieure à celle prescrite), l'entrepreneur ne peut réclamer
aucune indemnité. Les déblais seront rangés en cordon avec soin le long de la tranchée et en
principe d'un seul côté de celle-ci tout en ménageant un passage minimum de 0,50m entre la fouille
et le cordon.

L'entreprise organisera et conduira les chantiers d'une manière telle que les accès aux propriétés
privés, publics riverains, la circulation sur la chaussée et les trottoirs, l'écoulement des eaux de
pluie soient assurés durant le temps de son intervention Elle installera et entretiendra la
signalisation du chantier. L'entreprise se conformera à tous les règlements de voirie et à toutes les
indications nécessaires. L'entreprise assurera l'entretien et la surveillance des tranchées ouvertes
jusqu'au moment de la mise en place du polyéthylène et les autres articles de raccordements.

L'entreprise demeurera responsable des frais de réparation des conduites d'eau, des égouts, des
câbles souterrains ONEE et ligne téléphonique des installations publiques ou privées qui auraient
subi des avaries du fait de l'exécution des travaux. Aucune des sujétions ci-dessus ne peut être un
sujet de réclamation ou de demande d'indemnité de la part de l'entreprise.

9-4 : Lit de pose


L'attention de l'entreprise est attirée le polyéthylène doit être posé sur un lit de terre tamisée (la
maille ne doit pas excéder 0,015 m x 0,015 m) sur une épaisseur de 0,10m.

9-5 Remblaiement des fouilles


L'entreprise est chargée de remblayer toutes tranchées ou fouilles. Le remblaiement ne pourra
s'effectuer que sur l'ordre de la RADEEF. Les remblais seront effectués avec les matériaux
provenant de la fouille. Toutefois, la première couche de remblais, latéralement aux polyéthylènes
et sur une hauteur de 0,20 m au-dessus du polyéthylène posé sera exécutée avec la terre tamisée.
Les mailles du tamis ne devront pas excéder 0,015 m x 0,015 m. Le restant de la fouille sera
comblé avec le reste des déblais. Les remblais seront faits de telle façon à éviter tous tassements
ultérieurs de la fouille et de manière à éviter tout affaissement qui pourra y avoir. Défaut de quoi,
l'entrepreneur est le seul responsable et il est tenu à réfectionner cette anomalie durant le délai
d'une année.

Dans le cas de la chaussée, le remblaiement sera fait par tout venant (0/31,5) ou (31,5/60)
selon l’appréciation de la RADEEF. Le revêtement superficiel de la chaussée sera assuré
provisoirement par une couche de grave ciment de 10 cm d’épaisseur. Le revêtement définitif
sera soit :
- en enrobé à chaud d’épaisseur minimale 5cm.
- en enrobé à froid d’épaisseur minimale 7cm.

75
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

9-6 : Enlèvement des déblais


Après le remblaiement des fouilles, l'évacuation des déblais en excès aux décharges publiques
devra être effectuée à la charge du soumissionnaire dans un délai de 24 heures après le
remblaiement. Après achèvement des travaux, les trottoirs et chaussées seront bien nettoyés.
Aucun excédent de déblais de quelque importance que ce soit ne devra subsister.

9-7 : Sécurité des ouvriers et des tiers


L'entrepreneur prendra toutes les dispositions nécessaires pour protéger efficacement son chantier.
Il devra, à ses frais se conformer à l'instruction générale sur la signalisation routière en vigueur au
moment des travaux et soumettra son plan de signalisation à la Direction Régionale des Travaux
Publics pour les travaux sous voiries dépendant de sa juridiction. Il prendra toutes les Dispositions
pour éviter les éboulements dans les fouilles et placera, éventuellement, des étais et blindages
partout où se seront nécessaires. Ces dispositions devront être préalablement agréées par la
RADEEF qui se réserve le droit d'imposer toutes mesures propres à assurer la sécurité des
ouvriers, de la circulation et des immeubles voisins. L'entrepreneur n'en gardera pas moins la
responsabilité entière de la stabilité des fouilles et excavations et de la sécurité en général.
Les ouvriers de l’entreprise doivent obligatoirement porter les moyens de sécurités
nécessaires.

9-8 : Réseaux souterrains existants


Afin qu'aucun dommage ne soit causé aux canalisations et câbles rencontrés pendant l'exécution
des terrassements, l'entrepreneur prendra toutes les dispositions utiles à leur reconnaissance. En cas
de dommage à un réseau ou un ouvrage l'entrepreneur en informera sans délai le propriétaire et la
RADEEF.
L'entrepreneur se conformera aux conditions qui pourront lui être imposées par les exploitants des
différents réseaux. Toutefois, s'il estime qu'elles excèdent ses obligations, il demandera à la
RADEEF leur confirmation par un écrit ou à la présence d'un représentant de RADEEF.

ARTICLE III.10 : MODE D’EXECUTION DES TRAVAUX


L'Entrepreneur doit employer pour les travaux objet du présent appel d’offre uniquement des
ouvriers qualifiés et expérimentés. Pendant toute la durée des travaux de pose, la tranchée doit être
maintenue exempte d'eau, qui pourrait rendre difficile l'apparition des fuites. Les raccordements
entre les différents articles doivent être emboîtés ou serrés l'un contre l'autre et l'on doit prendre

soin de maintenir étanchéité afin d’éviter toutes causes de fuites. Les emboîtements et les serrages
doivent être réalisés soigneusement.
Il est interdit à l'entrepreneur de faire effectuer de son chef des manœuvres sur les
équipements de réseaux qu'avec l'accord de la RADEEF.
Au moment de leur mise en place, tous les accessoires de branchements doivent être examinés à
l'intérieur et soigneusement débarrassés de tout corps étranger qui pourrait y avoir été introduit.
L'entrepreneur a l'entière responsabilité de cette vérification avant la mise en service. Il doit se
conformer aux directives du maître de l'ouvrage pour éviter l'introduction de tous corps étrangers,
(eaux de surfaces polluées) dans le polyéthylène. Au cas où de son fait, il y aurait lieu de le
nettoyer.

10- 1 : Essai du matériel dans un laboratoire agréé


La RADEEF soumettra des échantillons du matériel livré par l’entreprise à des contrôles de qualité
dans un laboratoire spécialisé agréé aux frais de l’entreprise .ces contrôles consistent a ce qui suit :

76
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

1-Tuyauterie en polyéthylène haute densité PN 16 Bars (PE100) :


Qui respectent les recommandations d’alimentarité et répondent aux prescriptions de la norme NF
EN 12201.
- Essai de résistance à la pression hydraulique.
- Essai de retrait
- Essai de traction.
- Masse volumique
- Détermination de la température VICAT.
- Détermination de l’indice de fluidité.
- Détermination des caractéristiques dimensionnelles.

2- Robinets et accessoires en laitons et plaques et bouches à clé en fonte ductile:


Normes de références :
NF EN 12266-1 (ex NFE 29-311-1)
NFA 05-150
NF EN 1982
- Analyse chimique des robinets et des accessoires (raccords, tés, coudes, …etc.).
- Essai de résistance à la pression hydraulique des robinets.
- Détermination de la nature de la fonte pour les bouches à clé et les plaques de regards.
L’entreprise est tenue de coopérer sans condition ni retardement avec les représentants de la
RADEEF pour procéder aux essais indiqués des articles même s’ils sont déjà posés.

Si les procès verbaux des résultats des essais de contrôle prouvent que les caractéristiques du
matériel ne sont pas conformes à ceux exigées par la RADEEF, l’entreprise procèdera à
l’évacuation de la livraison en question et au remplacement des articles éventuellement posés.

10- 2 : Fourniture, transport et pose de branchement : Cette prestation comprend :


● La mise en place de la signalisation et sécurisation de chantier.
● Piquage sur conduite. Elle comprend :
- Les travaux de terrassement en terrain de toutes natures y compris ouverture des fouilles,
blindage, épuisement, réglage du fond des fouilles, dressage des parois, élimination des éléments
impropres.
- Fourniture, transport et montage du collier PEC : Il comprend le perçage de la conduite à l'aide
de la machine à percer appropriée et le montage du collier PEC approprié selon la nature des
conduites - Fourniture, transport et montage du robinet P.E.C.
- Fourniture, transport et pose de tabernacle, tube allonge en PVC DN 80
- Fourniture, transport et Pose de bouche à clé carrée avec une couronne de 0,20m de hauteur et
0,20m de rayon en béton 300 kg/m3.
● Fourniture et pose de polyéthylène y compris gaine de couleur bleue : Elle comprend :
- Démolition de revêtement de chaussée ou trottoirs.
- Ouverture de la tranchée en terrains de toutes natures.
- Les travaux de terrassement y compris ouverture des fouilles, blindage, épuisement, réglage du
fond des fouilles.
-Confection de lit de pose de 0,10m d'épaisseur avec de la terre tamisée au tamis 0,015m x
0,015m, dressage des parois, élimination des éléments impropres.
- Fourniture, transport et pose du polyéthylène.
- Fourniture et pose d’une gaine de couleur bleue à double paroi intérieure lisse appropriée qui
abritera le polyéthylène depuis le robinet P.E.C jusqu’à la niche ou la plaque. Cette gaine

77
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

permettra d’introduire, retirer le polyéthylène pour réparation ou changement et supportera la


charge de la masse de remblaiement.
- Remblai avec de la terre tamisée sur une épaisseur de 0,20m au-dessus de la génératrice supérieure
du tuyau, le reste à remblayer sera effectué avec les matériaux provenant de la fouille avec damage.
- Fourniture et pose du grillage avertisseur de couleur bleue à 0,20m au-dessus de la génératrice
supérieure du polyéthylène.
- Evacuation des déblais en excédent à la décharge publique.
- Nettoyage de chantier.
- Purge du polyéthylène avant la pose de compteur.
Si le branchement nécessite une traversée de chaussée, les terrassements seront réalisés par demi-
chaussée. Le découpage de la chaussée sera fait par une scie mécanique (coupe sol). Le
polyéthylène sera abrité le Long de la traversée par un fourreau rigide fourni par l’entreprise qui
supportera la charge de la masse de remblaiement. Le remblaiement sera en tout venant, sables ou
gravette selon la recommandation de la RADEEF.
● Pose de compteur Elle comprend :
-La pose du compteur (du DN 15 au DN 40 qui est fourni par la RADEEF).
-Fourniture, transport et pose des joints d’étanchéité.
- Cas des portes de niches (29*43 ou 60*60 cm) : - en amont : coude, robinet à poignée ou CE.- en
aval : raccord standard. (Fourni au client par l’entreprise)
- Cas des plaques de regards (60*60cm) :- en amont : raccord réducteur, coude, robinet à poignée
ou CE.- en aval : raccord standard. (Fourni au client par l’entreprise)
● Pose de la porte de niche de compteurs qui comprend :
- Fourniture, transport et pose de la porte de niche de différentes dimensions y compris le
creusement de la cavité et colonne montante abritant le polyéthylène, façonnage, scellement, bonne
finition et toutes sujétions.
- Fourniture, transport et pose de la plaque des regards y compris la construction de regards en
agglos de 0,15 m et béton de propreté en béton B1, façonnage, scellement, bonne finition et toutes
sujétions.
-L’essai d’étanchéité du branchement.
● Réfection à l'identique état d'origine

10- 3 : Compteur supplémentaire


Un compteur supplémentaire est toute prestation qui abouti à l’ajout d’un autre compteur sur un
branchement existant. Le compteur supplémentaire comprend:
● Fermeture d’eau par robinet P.E.C.
● Fourniture et pose de Té, robinet à poignée ou CE, raccord STD.
● Pose de compteur (fourni par la RADEEF) y compris la fourniture, transport et pose des joints
d’étanchéité.
● Dépose et repose du coude ou Té.
● Maintien de la situation des raccordements initiale des voisins.
● Fourniture et pose de porte de niche de compteurs qui comprend :
- Porte de niche de différentes dimensions (et éventuellement dépose et récupération de la niche
existante) et y compris le creusement de la cavité et colonne montante abritant le polyéthylène,
façonnage, scellement, bonne finition et toutes sujétions.
- Plaques des regards et éventuellement dépose et récupération de la plaque existante y compris la
construction de regards en agglos de 0,15m et béton de propreté en béton B1, façonnage,
scellement, bonne finition et toutes sujétions.
- L’essai d’étanchéité du branchement.
● Ouverture d’eau avec le robinet P.E.C

78
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

● Réfection à l'identique état d'origine


NB : Si la RADEEF juge nécessaire la mise à niveau de la bouche à clé carrée, l’entreprise est
tenue de la faire conformément aux prescriptions de CPS.

10- 4 : Déplacement de branchement : Cette rubrique comprend l’un des cas suivants :
● Déplacement de branchement de la niche à la niche ou de la plaque à la plaque. Il comprend:
- La dépose et repose du compteur et ses accessoires (Té, robinet CE, raccords STD, coude, raccord
réducteur MF ou FF).
- Fourniture, transport et pose du manchon approprié.
- Fourniture, transport et pose du polyéthylène dont la longueur est inférieure ou égale à 15 ml s’il
est supérieur à 15 ml une plus-value sera prise en compte.
- La dépose et repose des niches (porte de niche, ou plaque de regard) y compris toutes les
prestations nécessaires pour la bonne exécution (creusement de la cavité ou construction de
regard).
- Façonnage, scellement, bonne finition, réfection et toutes sujétions.
L’entreprise est tenue à transporter le matériel récupéré au magasin RADEEF.
- Réfection à l’identique état d’origine.
L’entreprise est tenue à transporter le matériel récupéré au magasin RADEEF.
● Déplacement de branchement de la niche à la plaque Il comprend:
- Dépose et repose du compteur et ses accessoires (Té, robinet CE, raccords STD, coude, raccord
réducteur MF ou FF).
- Fourniture et pose éventuelle du manchon.
- Pose du raccord réducteur approprié.
- Fourniture, transport et pose du polyéthylène dont la longueur est inférieure ou égale à 15 ml s’il
est supérieur à 15 ml une plus-value sera prise en compte y compris terrassement, remblaiement et
pose de grillage avertisseur et la réfection à l’identique état d’origine.
- Dépose de porte de niche, fourniture et mise en place de la plaque de regard y compris toutes les
prestations nécessaires pour la bonne exécution essentiellement la construction de regards et
scellement.
- Façonnage, scellement, bonne finition réfection et toutes sujétions.
L’entreprise est tenue à transporter le matériel récupéré au magasin RADEEF.
- Réfection à l’identique d’état d’origine.
● Déplacement de branchement de la plaque à la niche Il comprend:
- Dépose et repose des accessoires de compteur (Té, robinet CE, raccords STD, coude, raccord
réducteur MF ou FF (y compris la pose du compteur et toutes sujétions).
- Fourniture et pose du manchon.
- Fourniture et pose du coude approprié.
-Fourniture, transport et pose du polyéthylène dont la longueur est inférieure ou égale à 15 ml (s’il
est supérieur à 15 ml une plus-value sera prise en compte y compris terrassement, remblaiement
avec de la terre tamisée sur une épaisseur de 0.2m au dessus de la génératrice du tuyau le reste à
remblayer sera effectuer avec les matériaux provenant de la fouille avec damage, pose de grillage
avertisseur et la réfection à l’identique d’état d’origine.
-Dépose de la plaque de regard, fourniture et mise en place de la niche ou coffret y compris toutes
les prestations nécessaires pour la bonne exécution.
- Façonnage, scellement, bonne finition réfection et toutes sujétions.
L’entreprise est tenue à transporter le matériel récupéré au magasin RADEEF.
- Réfection à l’identique d’état d’origine.

79
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

10- 5 : Réfection de branchement


Cette prestation concerne les branchements ou compteurs supplémentaires qui présentent un
manque d’un ou plusieurs articles (accessoires de branchement) pour être opérationnel. De ce fait,
l’entreprise est tenue de :
● Fournir, transporter et poser les articles manquants.
● Pose du compteur y compris la fourniture, transport et pose des joints d’étanchéité.
● Réfection à l'identique état d'origine.

10- 6 : Changement de calibre de branchement


Cette prestation concerne les branchements dont le diamètre doit être changé par un autre diamètre
spécifié par l’étude. L’entreprise est tenue de respecter les modifications à reporter sur le
branchement en question. L’entreprise est tenue de transporter les articles récupérés au magasin
RADEEF. Dans le cas où un piquage est recommandé, l’entreprise doit procéder à la résiliation de
l‘ancien branchement.
10- 7 : Renouvellement de branchement
Si la RADEEF juge nécessaire le changement de piquage d’une conduite à une autre
(Réhabilitation du réseau, renforcement du réseau, déplacement de la conduite), l’entreprise doit
procéder comme suit :
● Réaliser un nouveau branchement tout en gardant la nature de l’ancien branchement
(essentiellement le diamètre) conformément aux prescriptions de l’article 10-2.
● Procéder à la résiliation de l’ancien branchement conformément à l’article 10-9.
● Dans le cas où la conduite ne sera pas renouvelée, le rebranchement doit être exécuté sur le
perçage existant dans la mesure du possible.

10- 8 : Fourniture, transport et pose de tuyau en polyéthylène (DN 26*40 et DN 33*50) : Cette
prestation comprend :
● La mise en place de la signalisation et sécurisation de chantier.
● Piquage sur conduite qui comprend :
- Les travaux de terrassement en terrain de toutes natures y compris ouverture des fouilles, blindage,
épuisement, réglage du fond des fouilles, dressage des parois, élimination des éléments impropres.
- Fourniture, transport et montage du collier PEC ou manchon: Il comprend le perçage de la
conduite à l'aide de la machine à percer appropriée et le montage du collier PEC approprié selon la
nature des conduites.
- Fourniture, transport et montage du robinet PEC.
- Fourniture, transport et pose de tabernacle, tube allonge en PVC DN 80 et bouche à clé carrée
avec confection d’une couronne de 0,20m de hauteur et 0,20m de rayon en béton B2.
● Fourniture, transport et pose de polyéthylène qui comprend :
- démolition de revêtement de chaussée ou trottoirs.
- Ouverture de la tranche en terrains de toutes natures.
- Les travaux de terrassement y compris ouverture des fouilles, blindage, épuisement, réglage du
fond des fouilles.
- Confection de lit de pose de 0,10m d'épaisseur avec de la terre tamisée au tamis 0,015m x 0,015m,
dressage des parois, élimination des éléments impropres.
- Fourniture transport et pose d’une gaine de couleur bleue qui abritera le polyéthylène et permettra
d’introduire, retirer le polyéthylène pour réparation ou changement et supportera la charge de la
masse de remblaiement. Cette gaine doit couvrir tout le polyéthylène.
- Remblai avec de la terre tamisée sur une épaisseur de 0,20m au-dessus de la génératrice supérieure
du tuyau, le reste à remblayer sera effectué avec les matériaux provenant de la fouille avec damage.

80
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

- Fourniture, transport et pose du grillage avertisseur de couleur bleue à 0,20m au-dessus de la


génératrice supérieure du polyéthylène.
- Evacuation des déblais en excédent à la décharge publique.
- Nettoyage de chantier.
Si le branchement nécessite une traversée de chaussée, les terrassements seront réalisés par demi-
chaussée. Le découpage de la chaussée sera fait par une scie mécanique (coupe sol). Le
polyéthylène sera abrité le long de la traversée par un fourreau rigide fourni par l’entreprise. Le
remblaiement sera en tout venant et sables selon l’appréciation de la RADEEF.
● Purge du polyéthylène
- Fourniture, transport et pose d’un bouchon et confection de la butée.
● Réfection à l'identique de l’état d'origine.
10- 9 : Résiliation de branchement : Cette prestation consiste à :
● Détection et déterrement du dispositif de la prise en charge (bouche à clé carrée, tabernacle,
robinet PEC), ainsi que le collier PEC.
● Renverser le collier PEC et récupérer le reste du matériel et le transporter au magasin RADEEF.
● Réfection à l'identique état d'origine.
10- 10 : Remise en état de bouche à clé carrée : Cette prestation comprend :
● Détection et dégagement de l’accès du robinet PEC pour faciliter les manœuvres sur le
branchement.
● Fourniture, transport et pose des articles manquants (bouche à clé carrée y compris la confection
de la couronne, tube allonge en PVC, tabernacle).
● Mise à niveau de la bouche à clé carrée.
● Réfection à l'identique état d'origine.

ARTICLE III.11 : CONTROLE DES OUVRAGES


Les contrôles seront exécutés aux différents stades de l'exécution. Après l'achèvement des travaux
et remise en état des lieux, l'entrepreneur enlèvera à ses frais tout le matériel de chantier et toutes les
installations ainsi que les décombres et matériaux non employés et fera partout la place nette.

ARTICLE III.12 : LA MISE EN SERVICE


Une fois la pose terminée et aucune anomalie n’est décelée par le responsable de la RADEEF, ce
dernier procédera avec l'entrepreneur à la mise en service des installations posées. L'intervention de
la RADEEF ne diminue en rien la responsabilité du contractant quant aux incidents pouvant
éventuellement survenir suite à une mauvaise exécution des travaux ou une défaillance du matériel
fournis par ses soins. Les installations seront garanties par l'entrepreneur pendant une période d'une
année à partir de la date de la réception provisoire du marché.

ARTICLE III. 13 : REFECTION DES CHAUSSEES ET TROTTOIRS


La réfection des chaussées, trottoirs et parkings fait partie intégrante de l'entreprise. L'attention de
l'entrepreneur est attirée sur le fait que la structure de la chaussée après réfection doit être conforme
à la structure initiale de celle-ci. En cas de contestation à l'issue du chantier ou pendant le délai de
garantie, des sondages de contrôles pourront être commandés à un bureau d'étude spécialisé. Si la
réfection de chaussée n'est pas conforme à la structure initiale, celle-ci sera refaite aux frais de
l'entrepreneur qui supportera en outre le coût des opérations de contrôle.

81
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE III.14 : MOYENS MATERIELS ET HUMAINS INDISPENSABLE


A L'ENTREPRISE
L'entrepreneur devra disposer des moyens matériels et humains suffisants pour mener les
prestations objet de L’appel d’offre. Il doit disposer au minimum de :
1-Moyens matériels

Désignations Nombre Nombre proposé


Minimum
Compresseur et Marteau Piqueur 02
Scie à Sol 02
Compacteur 02
Groupe électrogène 02
Machine à percer 02
Tronçonneuse 02
Pompe d’épuisement 02
Pick-up 01
Dumper 01
Vibreur 01
Damme sauteuse 01
Détecteur de bouche à clé 02
Outillages du plombier et Moyens de Divers
signalisations

2-moyens humains

Désignations nombre Nombre proposé


Chef de projet 01
Conducteur de travaux 01
Plombiers spécialisés 02
ouvriers 08

Ces moyens proposés par le soumissionnaire sont considérés comme élément


essentiel dans le jugement technique de l’offre ; toute insuffisance annulera
l’offre.
Les véhicules de l’entreprise destinés pour les travaux de branchements devront être aménagés de
manière à transporter le matériel et les matériaux nécessaires pour l’exécution des travaux.
L’entreprise est tenue de bien étudier le programme journalier et de prévoir tous les moyens
nécessaires pour éviter les pertes de temps.

ARTICLE III.15 : CADENCE DES TRAVAUX


L'entreprise devra disposer d'un personnel suffisant pour assurer la bonne marche des travaux objet
de l’appel d’offre. La cadence des travaux devra en principe être supérieure à dix (10) branchements
par jour. L'entreprise doit s'adapter formellement à cette cadence imposée par la RADEEF.

82
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE III.16 : ARRET DES TRAVAUX


Aucun arrêt des travaux ne pourra être décidé par l'entreprise sans l'accord de la RADEEF. En cas
d'arrêt ordonné pour une cause quelconque par une autorité compétente. L'entrepreneur ne pourra
prétendre à aucune indemnité. Les délais d'exécution seront cependant prolongés en tenant compte
de ces arrêts.

ARTICLE III.17 : ORDRE D'EXECUTION ET REGLEMENT DES


TRAVAUX
La liste des branchements à réaliser est confiée à l'entrepreneur quotidiennement, cette liste sera
signée contradictoirement par les représentants de la RADEEF et ceux de l'entreprise. Cette liste
sera signée par la RADEEF et l'entrepreneur en accusera réception Elle comprendra :
- La référence du marché.
- Les adresses des branchements à réaliser par l'entreprise.
- La nature des travaux
- La date d’accusation.
Chaque exécution de branchement donne lieu à une réception contenant la désignation des
prestations réalisées. Un attachement est par suite établi.
Les attachements seront établis contradictoirement sur le chantier. Ils seront datés et signés par les
deux parties.
Il est à noter que chaque attachement sera établi suivant le modèle qui sera fourni par la RADEEF.
Ces documents mentionneront :
- La référence du marché.
- La date de commencement des travaux
- la date d’achèvement des travaux
- Le numéro de l’ordre de service ou d’exécution.
- Les numéros des prix conformément au bordereau et leur désignation.
Un état des branchements réalisés et un état des attachements et de facture établis seront présentés
mensuellement par l'entreprise à la RADEEF en triples exemplaires et une copie sur CD (disque
compact).

ARTICLE III.18 : SPECIFICATION TECHNIQUE ET CONFORMITE AUX


NORMES DE FABRICATION

Le matériel objet de L’appel d’offre doit être conforme aux normes :


- les pièces en polypropylène conforme à la norme NFT 54-063
- les pièces en laiton doivent satisfaire les constituants d’un alliage spécifique qui résiste à la corrosion
en milieu agressif non Dézincifiable (CW602 N (CR OU DZR) ou équivalent avec teneur en cuivre
supérieure au égale à 60
* les pièces doivent respecter la norme DIN 807 6 qui se résume à
 ISO 3548 étanchéité à la pression intérieure
 ISO 3503 étanchéité à la pression intérieure avec rayon de courbure tube

83
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

 ISO3549 étanchéité à la dépression intérieure


 ISO3501 résistance à l’arrachement
 Les manchons de réparation DN 25, 32, 40 et 50 doivent être en polyéthylène PN 16.
 les cônes de réductions doivent être en laiton PN 16.
 Les bouchons doivent être en polyéthylène PN 16.
 Les robinets avant compteur à tête cache entrée ou à poignée de diamètre 15, 20, 30 et 40
doivent être de type à bille ¼ de tour en laiton non Dézincifiable (CW602 N (CR OU DZR) ou
équivalent avec teneur en cuivre supérieure au égale à 60. Le corps, l’écrou, la douille seront
également en laiton. Les joints du tournant seront en Téflon et le filetage réalisé conformément
à la norme ISO 228/1. La pression nominale doit être de 16 bars. Le diamètre d’entrée du
robinet doit être :

- 3/4" pour robinet avant compteur DN 15.


- 3/4" pour robinet avant compteur DN 20.
- 1" 1/4 pour robinet avant compteur DN 30.
- 1" 1/2 pour robinet avant compteur DN 40.
Le laiton exigé doit être de qualité destiné à la fabrication des produits industriels et notamment la
robinetterie bâtiment résistant à la corrosion : En laiton non Dézincifiable (CW 602 N CR OU
DZR) ou équivalent avec teneur en cuivre ≥ 60
 Les colliers de prise en charge pour tuyaux en PVC et en PEHD sont en acier forgé ou en
fonte ductile, ils sont équipés de joints d’étanchéité correspondants et de boulons en acier
galvanisé filetés bout à bout de dimension 12 x 60.
 Les colliers de prise en charge pour tuyaux en Amiante Ciment et en Fonte sont en fonte
ductile ou acier forgé revêtu d’époxy poudre, équipé de :
-De joints d’étanchéité EPDM incorporé double effet à compression au serrage du robinet
-D’une vise de blocage (6 pans) en acier galvanisé
-Joint de sécurité plat en caoutchouc
-De boulons en acier galvanisé filetés bout à bout de dimension 12 x 60 et des écrous en acier
cadmié
Ce collier doit épouser parfaitement la canalisation sans laisser de jeu protégé de peinture époxy
alimentaire ayant une épaisseur minimale de 200 micromètres
Les robinets de prise en charge de type perçage vertical sont en laiton non Dézincifiable (CW
602 N CR OU DZR) ou équivalent avec teneur en cuivre ≥ 60. Avec serrage rapide extérieur. Ils
sont munis d’un chapeau en Fonte de 30mm de côté adaptable à une tige de manœuvre. La
pression nominale est 16 bars et le sens de fermeture est à droite (sens des aiguilles d’une
montre).Les joints sont en Téflon. Les robinets PEC munis d’un raccord réducteur incorporé.
 Les tuyaux pour branchement sont en polyéthylène de haute densité PE100, PN16
(Polyéthylène 25, 32, 40, 50).
Les coudes, tés et réducteurs pour tuyaux polyéthylène doivent être fabriqués en une seule
pièce sans réduction, En laiton non Dézincifiable (CW 602 N CR OU DZR) ou équivalent avec
teneur en cuivre ≥ 60 muni de leurs joints EPDM.
 Les raccords STD DN 15, 20, 30, 40 pour compteurs d’eau potable doivent être en laiton. En
laiton non Dézincifiable (CW 602 N CR OU DZR) ou équivalent avec teneur en cuivre ≥ 60
La douille doit être hexagonale.

84
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Les tabernacles doivent être en polyester adaptés aux tubes allonges de diamètre intérieur
80mm.
Les bouches à clé carrées doivent être en fonte ductile, portant le nom « RADEEF » et
système de fermeture muni d’une tige.
 Les tuyaux en PVC servent comme tubes allonges entre le tabernacle et la bouche à clé. Le
diamètre intérieur du tube est de 80mm. La longueur unitaire du tuyau est 1 mètre. Ils doivent
avoir une excellente résistance à l’écrasement et aux surcharges roulantes accidentelles.
Les plaques de regard pour regard de branchement sont en fonte ductile de dimensions
600x600mm et avec articulation in détachable. Ces fournitures viennent de fonderie et doivent
comporter très lisiblement le sigle RADEEF- Eau.

 Les portes de Niches pour compteurs d’eau doivent être de dimension de 290x430mm ou
600x600mm et doivent être conforme aux spécifications techniques suivantes :

a) Le cadre
 doit répondre aux dimensions spécifiées.
 épaisseur minimale de 3mm.
 Pas d’arrêt vives ni de coins tranchants.
 Doit comporter 4 pattes de scellement.
b) La porte
 épaisseur minimale de la tôle est 3mm.
 Le jeu entre le cadre et la porte ne doit pas dépasser 3mm.
 La porte ne doit pas s’incliner à la position ouverte.
 La porte doit porter la mention RADEEF- Eau.

c) L’articulation
 Le système d’articulation doit être composé d’un seul axe
 Doit respecter le sens d’ouverture (de gauche à droite).
 Doit être indémontable.
 Doit assurer une ouverture de 120° minimum.
d) Système de fermeture
 Doit assurer une fermeture efficace.
 Prévoir une clé de fermeture par 20 portes de niche.
Les portes de niche doivent être peintes de deux couches : la première couche anti-rouille, la
deuxième peinture de couleur grise.

LIVRAISON ET ESSAIS : Après la notification du marché, la société titulaire du marché doit


approvisionner son stock magasin en matériels proposés. Dans un délai de 15jours. Des échantillons
seront prélevés au hasard de chaque article pour procéder aux essais prescrites dans le CPS dans un
laboratoire agrée en présence d’un représentant de la RADEEF. Les frais des essais précités seront
à la charge totale de la société titulaire du marché.

85
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

ARTICLE III.19 : DEFINITION DES PRIX

SERIE100 : FOURNITURE, TRANSPORT ET POSE DE BRANCHEMENT

Pour l’exécution des Branchements de DN 15 à DN 40 la prestation consiste à :


● La mise en place de la signalisation et la sécurisation de chantier.
● Le Terrassement et le remblaiement de la fouille
●La Fourniture, transport et pose de : robinet P.E.C et de collier P.E.C
● Le Piquage sur la conduite avec la machine à percer.
●La Fourniture, transport et pose de : tabernacle et du tube allonge.
●La Fourniture, transport et Pose de la bouche à clé carrée y compris la confection de la
couronne en béton dosé à 300 kg/m3.
●La Fourniture, transport et pose de polyéthylène (longueur de branchement est
inférieure ou égale à quinze mètres toute longueur supérieure à 15 ml fait partie d’une
plus-value). La longueur prise en considération est la distance séparant l’axe de la bouche à
clé à l'extrémité du polyéthylène (point de raccordement avec le coude ou raccord réducteur
FF) diminuée de quinze mètres qui est incluse dans le forfait de branchement. Cette plus-
value du tuyau sera fournie, transporté et posée avec les mêmes conditions (y compris
terrassement) que la longueur du branchement.
●La Fourniture, transport et pose de la gaine de couleur bleue à double paroi intérieur lisse
qui couvrira le polyéthylène du robinet P.E.C jusqu’à la niche ou la plaque.
●La Fourniture, transport et pose du grillage avertisseur de couleur bleue.
●La Fourniture, transport et pose des accessoires de branchement (Robinet à poignée ou CE,
raccord STD et coude dans le cas de niche ou raccord réducteur dans le cas de plaque).
●La Pose de compteur (fourni par la RADEEF) y compris la fourniture, transport et pose
des joints d’étanchéité.
● Le raccordement côté abonné.
●La Réfection à l'identique d’état d'origine chaussée et trottoirs.
● L’essai d’étanchéité du branchement
Ces prestations seront payées à l’unité :
- Branchement DN 20 pour un compteur DN 15 payé à l’unité au prix N° 101

86
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

- Branchement DN 20 pour un compteur DN 20 payé à l’unité au prix N° 102


- Branchement DN 30 pour un compteur DN 30 payé à l’unité au prix N° 103
- Branchement DN 40 pour un compteur DN 40 payé à l’unité au prix N° 104
- Plus-value pour pose de tuyau polyéthylène DN 21x32 payé au mètre linéaire au prix N°
105.
Remarque :
Tout branchement qui sera piqué sur un tuyau de DN 21x32 doit être forcement exécuté par la
pose d’un mètre linéaire(1 ml ) au moins de tuyau DN 33x50 avec deux cônes de réduction sur
l’existant avant l’exécution de nouveau branchement.
Série 200 : Fourniture, transport et pose de Porte de niches
- Porte de niche 29x43 ou 60x60:
Ce prix comprend la fourniture, transport et pose de la porte de niche, le creusement de la
cavité et colonne montante abritant le polyéthylène, façonnage, scellement, bonne finition et
toutes sujétions.
-Fourniture, transport et pose de porte de niche 29x43 payé à l’unité au prix N° 201
-Fourniture, transport et pose de porte de niche 60x60 payé à l’unité au prix N° 202
- Plaque de regards 60x60 :
Ce prix comprend fourniture, transport et pose de la plaque de regard en fonte ductile y
compris la construction du regard en agglos ou en brique de 0,15m, béton de propreté de 10
cm d’épaisseur, façonnage, scellement, bonne finition et toutes sujétions.
-Fourniture, transport et pose de plaque de regard 60x60 payé à l’unité au prix N°203

SERIE300 : TRAVAUX DE DEPLACEMENTS DE BRANCHEMENTS ET DE POSE


DE COMPTEURS SUPPLEMENTAIRE

Cette série de prix rémunère le déplacement des branchements à savoir :


Déplacement de branchement de la niche à la niche ou de la plaque à la niche y
compris :
- la fourniture, le transport et la pose du manchon approprié.
- Dépose et repose des accessoires de compteur (Té, robinet CE, raccords STD, coude, raccord
réducteur MF ou FF (y compris la pose du compteur et toutes sujétions).
- Fourniture, transport et pose du polyéthylène (dont la longueur est inférieure à 15 ml) du
déplacement, gaine de couleur bleue et grillage avertisseur de couleur bleue.

87
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

-Fourniture, transport et pose de la gaine et grillage avertisseur.


-Dépose de la porte de niche ou de la plaque de regards.
-Pose de la porte de niche (ou plaque de regard) et mise en place y compris toutes les
prestations nécessaires pour la bonne exécution.
- Réfection à l’identique de l’état d’origine.
Ces prestations seront payées à l’unité.
-Déplacement d’un compteur de niche en niche payé à l’unité au prix n° 301
-Déplacement d’un compteur sous plaque en niche payé à l’unité au prix n° 302
Résiliation de branchement : Cette prestation comprend :
● Détection et déterrement du dispositif de la prise en charge (bouche à clé carrée,
tabernacle, robinet PEC), ainsi que le collier P.E.C.
● Renverser le collier P.E.C ou poser un nouveau en cas de nécessité.
● Réfection à l'identique état d'origine.
● Toutes les prestations nécessaires indiquées dans 10-9 de l’article III-10 du CPS relatif
aux modes des travaux.
-Résiliation d’un branchement de DN 15 à DN 40 payé à l’unité au prix N° 303
Pose de compteurs supplémentaire y compris :
- L’ajout d’un compteur à un branchement existant. Soit dans une porte de niche ou sous une
plaque. Le prix comprend :
-Fourniture, transport et pose du Té.
-Fourniture, transport et pose de robinet à poignée
-Fourniture, transport et pose de raccord STD.
-Dépose et pose de coude existant
-Les manœuvres sur le dispositif de prise en charge (fermeture et ouverture de l’eau par
robinet PEC ou robinet Seguin)
-Dépose et pose (en cas de nécessité) de la porte de niche/ la plaque existante
-Transport et pose de du compteur Fourni par la RADEEF y compris fourniture, transport et
pose des joints d’étanchéité.et raccordement côté client.
-la réfection à l’identique d’état d’origine.
-Pose de compteur supplémentaire payé à l’unité au prix n°304

88
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Remarque :
-Si l’installation de branchement existante nécessite des pièces supplémentaires non compris
dans cette série, la fourniture, le transport et la pose de ces pièces seront payées par les prix
de la série 400 selon le calibre (travaux spécifiques) du bordereau des prix.
- Si l’accès au robinet PEC pour l’exécution de compteur supplémentaire ou le déplacement
d’un compteur est difficile ou la bouche à clé est manquante une mise à niveau sera
autorisée et la prestation sera réglée à l’entreprise en respectant le mode de travaux ci-
dessous :
Remise en état des bouches à clés
● Détection et dégagement de l’accès du robinet PEC pour faciliter les manœuvres sur le
branchement.
● Fourniture, transport et Pose des articles manquants (bouche à clé carrée y compris la
confection de la couronne, tube allonge en PVC, tabernacle).
● Mise à niveau de la bouche à clé carrée.
● Réfection à l’identique état d’origine.
-Plue –value pour pose de bouche à clé sans fourniture payée à l’unité au prix N°305
-Plue –value pour pose de bouche à clé aves fourniture payée à l’unité au prix N°306
SERIE 400 : Travaux spécifique sur les branchements
Sous-série 410 : Sur le tuyau en polyéthylène de DN 16x25 ou DN 21x32
Cas de réfection de branchement (normalisation), cas de : déplacement de conduite,
réhabilitation, renforcement de conduite, raccordement d’une nourrice, changement de
calibre, ou renouvellement d’un branchement…. Cette sous- série concerne les
Branchements ,les compteurs supplémentaires ou les bons de conformités qui présentent un
manque d’une ou plusieurs pièces (accessoires de branchement) pour être opérationnel. La
prestation comprend :
- la fourniture, transport et pose de l’ (ou les) article manquant (selon le diamètre)
- les travaux de terrassement et les réfections à l’identique d’état d’origine.
- Les Raccordement nécessaires.
Ces travaux sont payés suivant les prix unitaires appropriés à chaque pièce posée.
- Fourniture et pose de Té DN 25x3/4ou DN 32x3/4 payé à l’unité au prix N°411
- Fourniture et pose de Raccord réducteur MF:DN25x3/4ouDN32x3/4 payé à l’unité au prix
N°412

89
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

- Fourniture et pose de Raccord réducteurFF:DN25x3/4ou DN32x3/4 payé à l’unité au prix


N° 413
- Fourniture et pose de Coude DN25x3/4ou DN 32x3/4 payé à l’unité au prix N° 414
- Fourniture et pose de Robinet à poignée DN15 ou DN 20 payé à l’unité au prix N° 415
- Fourniture et pose de Raccord STD DN15 ou DN 20 payé à l’unité au prix N° 416
- Fourniture et pose de Manchon DN25ou DN 32 payé à l’unité au prix N° 417
- Fourniture et pose de Robinet PEC DN 20 payé à l’unité au prix N°418
- Fourniture et pose de Collier PEC DN 20 tout calibre confondus payé à l’unité au prix
N°419
Sous-série 420 : Sur le tuyau en polyéthylène de DN 26x40 ou DN 33x50
- Fourniture et pose de DN Té 40x1’x3/4 ou DN 50x1’x1/2 payé à l’unité au prix N°421
-Fourniture et pose de Raccord réducteur MF 40x1’x3/4ou50x1’x1/2 payé à l’unité au prix
N° 422
- Fourniture et pose de Raccord réducteur FF 40x1’x3/4 ou50x1’x1/2 payé à l’unité au prix
N°423
- Fourniture et pose de Coude 40x1’ x1/4 ou 50x1’x1/2 payé à l’unité au prix N°424
- Fourniture et pose de Robinet à poignée DN 30 ou DN 40 payé à l’unité au prix N° 425
- Fourniture et pose de Raccord STD DN 30 ou DN 40 payé à l’unité au prix N° 426
- Fourniture et pose de Manchon DN 40 ou DN 50 payé à l’unité au prix N° 427
- Fourniture et pose de Robinet PEC DN 30 ou DN 40 payé à l’unité au prix N° 428
- Fourniture et pose de Collier PEC DN 40 tout calibre confondus payé à l’unité au prix
N°429
SERIE 500 : Fourniture, transport et pose du tuyau polyéthylène
Sous-série 510 : Pose de tuyau avec piquage

Dans le cas où l’extension du réseau en polyéthylène ou la réhabilitation en tuyau nécessite


le dispositif de prise en charge, la prestation comprend :
- Terrassement et remblaiement de la fouille
- Confection de lit de pose en sable.
- Fourniture ; Transport et pose du collier P.E.C de différent diamètre.
- Fourniture, transport et pose du robinet P.E.C.DN 40x50
- Fourniture, transport et pose du tabernacle.
- Fourniture, transport et pose de tube allonge en PVC DN 80

90
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

- Fourniture, transport et pose de la bouche à clé carrée.


- Confection de la couronne de la bouche à clé en béton 300 kg/m3.
- Fourniture, transport et pose du polyéthylène
- Fourniture, transport et pose de la gaine de couleur bleue à double paroi
- Fourniture, transport et pose de grillage avertisseur de couleur bleue.
- Fourniture, transport et pose du bouchon, té ou coude.
- Piquage et Raccordement sur la conduite
- Réfection à l’identique état d’origine.
- Rinçage et toutes sujétions.
- Evacuation des déblais restant.
-Pose de tuyau en polyéthylène DN 26x40 payé en mètre linéaire au prix n° 511
-Pose de tuyau en polyéthylène DN 33x50 payé en mètre linéaire au prix n° 512
Sous-série 520 : Pose de tuyau sans piquage
Dans le cas où l’extension du réseau en polyéthylène ou la réhabilitation en tuyau ne
nécessite qu’un manchon ou coude pour le raccordement à l’existant. Cette prestation
comprend :
- Terrassement et remblaiement de la fouille
- Démolition de butée.
- Démontage du bouchon.
- Fourniture, transport et pose du manchon, de coude ou de té (en cas de déviation).
- Confection de lit de pose en sable.
- Fourniture, transport et pose du polyéthylène.
- Fourniture, transport et pose de la gaine de couleur bleue qui couvrira tout le
polyéthylène.
- Fourniture, transport et pose grillage avertisseur de couleur bleue.
- Fourniture, transport et pose du bouchon ou coude.
- Confection de la butée diverse.
- Réfection à l’identique état d’origine.
- Rinçage et toutes sujétions.
-Pose de tuyau en polyéthylène DN 26x40 payé en mètre linéaire au prix n°521
-Pose de tuyau en polyéthylène en polyéthylène DN 33x50 payé en mètre linéaire au prix
n°522

91
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

REGIE AUTONOME INTERCOMMUNALE


DE DISTRIBUTION D'EAU ET D'ELECTRICITE
RADEEF

APPEL D’OFFRE N° 02/2020

FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE


A LA PROVINCE DE SEFROPU

PIECE 3 : BOREDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF

92
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Bordereau des prix : Appel d'offre N° 02/2020

PU/HT en
N° du
Désignations des Prestations Unité DHS
Prix
en chiffre

SERIE 100 : Fourniture, transport et pose de branchement

101 Branchement DN 20 pour un compteur DN 15 u

102 Branchement DN 20 pour un compteur DN 20 u

103 Branchement DN 30 pour un compteur DN 30 u

104 Branchement DN 40 pour un compteur DN 40 u

105 Plus-value pour pose de tuyau polyéthylène DN 21x32 ml

SERIE 200:Fourniture, transport et pose de Porte de niches

201 Fourniture, transport et pose de porte de niche 29x43 u

202 Fourniture, transport et pose de porte de niche 60x60 u

203 Fourniture, transport et pose de plaque de regard 60x60 u

SERIE 300:Travaux de déplacements de branchements et pose


de compteurs supplémentaires.

301 Déplacement d'un compteur de niche en niche u

302 Déplacement d'un compteur sous plaque en niche u

303 Résiliation d'un Branchement de DN 15 à DN 40 u

304 Pose de Compteur supplémentaire u

305 Plus-value pour mise à niveau de bouche à clé sans fourniture u

306 Plus-value pour la pose de bouche à clé avec fourniture u

SERIE 400:Travaux spécifiques sur les Branchements


Sous-série :410 : Sur polyéthylène de DN 16x25 ou DN 21x32

93
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

411 Fourniture et pose de Té: DN 25x3/4 ou DN Té 32x3/4 u

412 Fourniture et pose de Raccord réducteur MF : DN 25x3/4 ou DN 32x3/4 u

413 Fourniture et pose de Raccord réducteur FF: DN 25x3/4 ou DN 32x3/4 u

414 Fourniture et pose de Coude : DN 25x3/4 ou DN 32x3/4 u

415 Fourniture et pose de Robinet à poignée : DN 15 ou DN 20 u

416 Fourniture et pose de Raccord STD: DN 15 ou DN 20 u

417 Fourniture et pose de Manchon : DN 25 ou DN 32 u

418 Fourniture et pose de Robinet prise en charge (P.E.C) DN 20 u

419 Fourniture et pose de Collier PEC DN 20 tous calibre confondus u

Sous-série :420:Sur polyéthylène de DN 26x40 ou DN 33x50.

421 Fourniture et pose de Té: DN 40x1"x1/4 ou DN 50x1"x1/2 u

422 Fourniture et pose de Raccord réducteur MF:DN 40x1"x3/4 ou DN 50x1"x1/2 u

423 Fourniture et pose de Raccord réducteur FF: DN 40x1"x3/4 ou DN 50x1"x1/2 u

424 Fourniture et pose de Coude: DN 40 x1"x1/4 ou DN 50 x "x /2 u

425 Fourniture et pose de Robinet à poignée de : DN 30 ou DN 40 u

426 Fourniture et pose de Raccord STD: DN 30 ou DN 40 u

427 Fourniture et pose de Manchon: DN 40 ou DN 50 u

428 Fourniture et pose de Robinet de prise en charge (P.E.C) DN 30 ou DN 40 u


429 Fourniture et pose de Collier PEC DN 40 tous calibre confondus u

SERIE 500 : Fourniture, transport et pose du tuyau polyéthylène


Sous-série 510 : Pose du tuyau avec piquage
511 Pose du tuyau en polyéthylène DN 26x40 ml
512 Pose du tuyau en polyéthylène DN 33x50 ml

94
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Sous-série 520 : Pose du tuyau sans piquage

521 Pose du tuyau en polyéthylène DN 26x40 ml

522 Pose du tuyau en polyéthylène DN 33x50 ml

95
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

DETAIL ESTIMATIF : Appel d'offre N° 02/2020


PU/HT PT/HT
N° du en DHS en DHS
Désignations des Prestations Unité Qté
Prix en en
chiffre chiffre
SERIE 100 : Fourniture, transport et pose de
branchement

101 Branchement DN 20 pour un compteur DN 15 u 1000


102 Branchement DN 20 pour un compteur DN 20 u 200

103 Branchement DN 30 pour un compteur DN 30 u 10

104 Branchement DN 40 pour un compteur DN 40 u 10

105 Plus-value pour pose de tuyau polyéthylène DN 21x32 ml 2 000


SERIE 200:Fourniture, transport et pose de Porte de
niches

201 Fourniture, transport et pose de porte de niche 29x43 u 650

202 Fourniture, transport et pose de porte de niche 60x60 u 500

203 Fourniture, transport et pose de plaque de regard 60x60 u 20


SERIE 300:Travaux de déplacements de
branchements et pose

de compteurs supplémentaires.

301 Déplacement d'un compteur de niche en niche u 180

302 Déplacement d'un compteur sous plaque en niche u 40

303 Résiliation d'un Branchement de DN 15 à DN 40 u 40

304 Pose de Compteur supplémentaire u 450


Plus-value pour mise à niveau de bouche à clé sans
305 fourniture u 40

306 Plus-value pour la pose de bouche à clé avec fourniture u 60

96
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

SERIE 400:Travaux spécifiques sur les Branchements


Sous-série :410 : Sur polyéthylène de DN 16x25 ou DN
21x32

411 Fourniture et pose de Té: DN 25x3/4 ou DN Té 32x3/4 u 60


Fourniture et pose de Raccord réducteur MF : DN 25x3/4
412 ou DN 32x3/4 u 10
Fourniture et pose de Raccord réducteur FF: DN 25x3/4
413 ou DN 32x3/4 u 10

414 Fourniture et pose de Coude : DN 25x3/4 ou DN 32x3/4 u 20


Fourniture et pose de Robinet à poignée : DN 15 ou DN
415 20 u 80

416 Fourniture et pose de Raccord STD: DN 15 ou DN 20 u 80

417 Fourniture et pose de Manchon : DN 25 ou DN 32 u 80


Fourniture et pose de Robinet prise en charge (P.E.C)
418 DN 20 u 40
Fourniture et pose de Collier PEC DN 20 tous calibre
419 confondus u 40
Sous-série :420:Sur polyéthylène de DN 26x40 ou DN
33x50.
Fourniture et pose de Té: DN 40x1"x1/4 ou DN
421 50x1"x1/2 u 10
Fourniture et pose de Raccord réducteur MF:DN
422 40x1"x3/4 ou DN 50x1"x1/2 u 10
Fourniture et pose de Raccord réducteur FF: DN
423 40x1"x3/4 ou DN 50x1"x1/2 u 10
Fourniture et pose de Coude: DN 40 x1"x1/4 ou DN 50 x
424 "x /2 u 10
Fourniture et pose de Robinet à poignée de : DN 30 ou
425 DN 40 u 10

426 Fourniture et pose de Raccord STD: DN 30 ou DN 40 u 10

427 Fourniture et pose de Manchon: DN 40 ou DN 50 u 10


Fourniture et pose de Robinet de prise en charge (P.E.C)
428 DN 30 ou DN 40 u 10
Fourniture et pose de Collier PEC DN 40 tous calibre
429 confondus u 10
SERIE 500 : Fourniture, transport et pose du tuyau
polyéthylène

Sous-série 510 : Pose du tuyau avec piquage

511 Pose du tuyau en polyéthylène DN 26x40 ml 100

512 Pose du tuyau en polyéthylène DN 33x50 ml 2 500

97
APPEL D’OFFRES 02/2020
FOURNITURE ET POSE DE BRANCHEMENTS D’EAU POTABLE A LA PROVINCE DE SEFROU

Sous-série 520 : Pose du tuyau sans piquage

521 Pose du tuyau en polyéthylène DN 26x40 ml 100

522 Pose du tuyau en polyéthylène DN 33x50 ml 2 500

Total Hors taxe


TVA (20%)
Total TTC
Le montant s'élève à la somme de
………………………………………………………………………………..

98