Vous êtes sur la page 1sur 103

ROYAUME DU MAROC

REGIE AUTONOME DE DISTRIBUTION


D'EAU ET D'ELECTRICITE DE MEKNES
" R.A.D.E.M. "

APPEL D'OFFRES N°2069/O/2021

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à


niveau du réseau et des branchements d'eau potable de
l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

SOMMAIRE
APPEL D’OFFRES OUVERT SUR OFFRES

DE PRIX N°2069/O/2021

- AVIS D’APPEL D’OFFRES

- DECRETS APPLICABLES

PIECE I : REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

PIECE II : CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES (CPS)

CHAPITRE I : SPECIFICATIONS GENERALES

CHAPITRE II : SPECIFICATIONS ADMINISTRATIVES,


FINANCIERES ET JURIDIQUES

CHAPITRE III : DESCRIPTIONS TECHNIQUES

CHAPITRE IV : SPECIFICATIONS TECHNIQUES DES FOURNITURES

PIECE III : BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 2/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

REGIE AUTONOME DE DISTRIBUTION


D’EAU ET D’ELECTRICITE DE MEKNES
RADEM
AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT
Date de l’avis 03 & 04 / 03 / 2021
Date de l’avis de report 23 & 24 / 03 / 2021
Date de l’avis rectificatif 13&14/04/2021

Le Mercredi 28 / 04 / 2021 à partir de 11 heures, il sera procédé dans les bureaux de la


RADEM 78 Avenue des FAR MEKNES, à l’ouverture à huit clos conformément à la circulaire
du ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration du 31 Mars 2020,
des plis de l’appel d’offres ouvert N°2069/O/2021 relatif à :

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du


réseau et des branchements d'eau potable de l'Ancienne
Médina-Meknès (2ème tranche)
Le dossier d’appel d’offres peut être téléchargé à partir du portail des marchés publics
Tél. +212 5 35 52 18 01, Fax +212 5 35 52 28 22
www.marchespublics.gov.ma,
 Le cautionnement provisoire est fixé à : Cent trente mille Dirhams (130 000.00 DH)
 L’estimation des coûts des prestations établies par la RADEM est fixée à la somme de :
Sept millions six cent neuf mille sept cent soixante quatre dirhams Toutes Taxes
Comprises ( 7 609 764.00 DH TTC)
Le contenu, la présentation ainsi que le dépôt des dossiers des concurrents doivent être
conformes aux dispositions des articles 27, 29 et 31 du règlement, fixant les conditions et les
formes de passation des marchés pour le compte de la régie Autonome de Distribution d’Eau et
d’Electricité de Meknès.

Les Concurrents peuvent :


- Soit déposer leurs plis contre récépissé au bureau d’ordre de la RADEM 78, Avenue des
F.A.R, Meknès.
- Soit les envoyer par courrier recommandé avec accusé de réception au bureau précité.
Les pièces judicatives à fournir sont celles prévues par le règlement de la consultation.

Une enveloppe distincte contenant les notices et catalogues exigés par les dossiers des
appels d’offres doit être déposée au bureau d’ordre de la RADEM au plus tard le 28/04/2021 à
11 heures dans les conditions prévues à l’article 34 du règlement, fixant les conditions et les
formes de passation des marchés pour le compte de la régie Autonome de Distribution d’Eau et
d’Electricité de Meknès

La visite a eu lieu le 16/03/2021 à 10 heures.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 3/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

DECRETS APPLICABLES

Le soumissionnaire sera soumis :

Au Décret N° 2-64-394 du 22 Joumada I 1384 (29 Septembre 1964) relatif aux Régies
Communales dotées de la personnalité civile et de l’autonomie financière.

Au Décret N° 2-14-394 du 6 CHAABANE 1437 (13 Mai 2016) approuvant le cahier des
clauses administratives générales applicables aux marchés de travaux (CCAG-T).

Au règlement fixant les conditions et les formes de passation des marchés pour le compte
de la Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de Meknès.

NB : Toutes les clauses du présent appel d’offres sont impératives. La non


observation de l’une d’elles entrainera la nullité de l’offre.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 4/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

PIECE I

REGLEMENT DE LA CONSULTATION(RC)

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 5/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

SOMMAIRE

ARTICLE I-1) : Objet du règlement de consultation


ARTICLE I-2) : Mode de passation du marché
ARTICLE I-3)  : Type et prix du marché
ARTICLE I-4) : Maître d’ouvrage
ARTICLE I-5)  : Conditions requises des concurrents
ARTICLE I-6)  : Préférence en faveur de l'entreprise nationale
ARTICLE I-7)  : Groupement
ARTICLE I-8)  : Sous-traitance
ARTICLE I-9)  : Coût de préparation de l’offre
ARTICLE I-10) : Liste des pièces justifiant les capacités et les qualités des concurrents
ARTICLE I-11) : Offres hors délais
ARTICLE I-12) : Composition du dossier d’appel d’offres
ARTICLE I-13) : Retrait des dossiers d’appel d’offres
ARTICLE I-14) : Modification dans le dossier d’appel d’offres
ARTICLE I-15) : Information et demande d’éclaircissements
ARTICLE I-16) : Contenu et présentation des dossiers des concurrents
ARTICLE I-17) : Dépôt des plis des concurrents
ARTICLE I-18) : Retrait des plis
ARTICLE I-19) : Délai de validité des offres
ARTICLE I-20) : Ouverture des plis des concurrents à huis clos
ARTICLE I-21) : Examen et évaluation des notices, catalogues ou autre documents
techniques
ARTICLE I-22) : Ouverture des enveloppes contenant les offres financières à huis clos
ARTICLE I-23) : Evaluation des offres des concurrents à huis clos
ARTICLE I-24) : Réunion ou visite des lieux collective

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 6/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

PIECE I : REGLEMENT DE LA CONSULTATION(RC)

ARTICLE I-1) Objet du règlement de consultation


Le présent règlement de consultation concerne l’appel d’offres ouvert sur offres de prix
n°2069/O/2021 lancé par la Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de Meknès ayant
pour objet :

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et


des branchements d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès
(2ème tranche)
Il a été établi en vertu des dispositions de l’article 18 du règlement fixant les conditions et les
formes de passation des marchés pour le compte de la Régie Autonome de Distribution d’Eau et
d’Electricité de Meknès (du 01/04/2015)
Les prescriptions du présent règlement ne peuvent en aucune manière déroger ou modifier
les conditions et les formes prévues par le règlement précité. Toute disposition contraire au règlement
précité est nulle et non avenue. Seules sont valables les précisions et prescriptions complémentaires
conformes aux dispositions de l’article 18 et des autres articles du règlement précité.

ARTICLE I-2) Mode de passation du marché


Il est passé en application des dispositions de l’alinéa 2 du paragraphe 1 de l’article 16 et du
paragraphe 1 de l'article 17 et de l’alinéa 3 du paragraphe 3 de l’article 17 du règlement des marchés
de la Régie.

ARTICLE I-3) Type et Prix du marché


Le marché résultant du présent appel d’offres sera de type « Marché unique »
Le marché résultant du présent appel d’offres sera à prix « Marché à prix unitaires »

ARTICLE I-4) Maître d’ouvrage


Le Maître d’ouvrage du marché qui sera passé suite au présent appel d’offres est la Régie
Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de Meknès

ARTICLE I-5) Conditions requises des concurrents


Conformément aux dispositions de l’article 24 du règlement précité :
Peuvent valablement participer et être attributaires du marché, dans le cadre des procédures
prévues par le présent règlement, les personnes physiques ou morales, qui :
 Justifient des capacités juridiques, techniques et financières requises ;
 Sont en situation fiscale régulière, pour avoir souscrit leurs déclarations et réglé les
sommes exigibles dûment définitives ou, à défaut de règlement, constitué des garanties
jugées suffisantes par le comptable chargé du recouvrement, et ce conformément à la
législation en vigueur en matière de recouvrement ;
 Sont affiliées à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale ou à un régime particulier de
prévoyance sociale, et souscrivent de manière régulière leurs déclarations de salaires et
sont en situation régulière auprès de ces organismes.
Ne sont pas admises à participer à cet appel d'offres :
 Les personnes en liquidation judiciaire ;
 Les personnes en redressement judiciaire, sauf autorisation spéciale délivrée par
l'autorité judiciaire compétente ;

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 7/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
 Les personnes ayant fait l'objet d'une exclusion temporaire ou définitive prononcée dans
les conditions fixées par l'article 142 du règlement des marchés de la Régie ;
 Les personnes qui représentent plus d’un concurrent dans une même procédure d’Appel
d’Offres ;
 les concurrents ayant contribué à préparer tout ou partie du dossier de consultation ;
 Les concurrents ayant un lien spécifique avec d’autres soumissionnaires de nature à
fausser la concurrence ;

ARTICLE I-6) Préférence en faveur de l'entreprise nationale


Aux seules fins de comparaison des offres relatives aux marchés de travaux et d'études y
afférentes, et après que la commission d'appel d'offres ou le jury de concours ait arrêté la liste des
concurrents admissibles et éliminé les concurrents dont les offres ne sont pas conformes aux
spécifications exigées et lorsque des entreprises étrangères soumissionnent à ces marchés, une
préférence peut être accordée aux offres présentées par des entreprises nationales.
Dans ces conditions, les montants des offres présentées par les entreprises étrangères sont
majorés de quinze pour cent (15%).

Lorsque des groupements comprenant des entreprises nationales et étrangères


soumissionnent auxdits marchés, le pourcentage visé ci-dessus est appliqué à la part des entreprises
étrangères dans le montant de l'offre du groupement. Dans ce cas, les groupements concernés
fournissent, dans le pli contenant l'offre financière visé à l'article 29 ci-dessus, une copie légalisée de
la convention constitutive du groupement qui doit préciser la part revenant à chaque membre du
groupement.

ARTICLE I-7) Groupement
Les concurrents peuvent, de leur propre initiative, constituer des groupements pour présenter
une offre unique. Le groupement peut être soit conjoint soit solidaire.
A. - Groupement conjoint:
Le groupement est dit "conjoint" lorsque chacun des membres du groupement, s'engage à
exécuter une ou plusieurs parties distinctes tant en définition qu'en rémunération des prestations
objet du marché.
L'un des membres du groupement, désigné dans l'acte d'engagement comme mandataire,
représente l'ensemble des membres vis-à-vis du maître d'ouvrage.
Ce mandataire est également solidaire de chacun des membres du groupement pour ses
obligations contractuelles à l'égard du maître d'ouvrage pour l'exécution du marché.
Chaque membre du groupement conjoint, y compris le mandataire, doit justifier
individuellement les capacités juridiques, techniques et financières requises pour la réalisation
des prestations pour lesquelles il s'engage.
Le groupement conjoint doit présenter un acte d'engagement unique qui indique le
montant total du marché et précise la ou les parties des prestations que chacun des membres du
groupement conjoint s'engage à réaliser.
B - Groupement solidaire :
Le groupement est dit "solidaire" lorsque tous ses membres s'engagent solidairement vis-
à-vis du maître d'ouvrage pour la réalisation de la totalité du marché.
L'un des membres du groupement désigné dans l'acte d'engagement comme mandataire
représente l'ensemble des membres vis-à-vis du maître d'ouvrage et coordonne l'exécution des
prestations par tous les membres du groupement.
Le groupement solidaire doit présenter un acte d'engagement unique qui indique le
montant total du marché et l'ensemble des prestations que les membres du groupement
s'engagent solidairement à réaliser, étant précisé que cet acte d'engagement peut, le cas échéant,
indiquer les prestations que chacun des membres s'engage à réaliser dans le cadre dudit marché.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 8/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Les membres du groupement solidaire, y compris le mandataire, doivent justifier
individuellement les capacités juridiques exigées.
Les capacités financières et techniques du groupement solidaire sont jugées sur la base
d’une mise en commun des moyens humains, techniques et financiers de l’ensemble de ses
membres pour satisfaire de manière complémentaire et cumulative les exigences fixées à cet
effet dans le cadre de la procédure de passation de marché.

C - Dispositions communes aux groupements conjoint et solidaire :


Le cahier des prescriptions spéciales, l'offre financière et le cas échéant l'offre technique
présentés par un groupement sont signés soit par l'ensemble des membres du groupement, soit
seulement par le mandataire si celui-ci justifie des habilitations sous forme de procurations
légalisées pour représenter les membres du groupement lors de la procédure de passation du
marché.
Un même concurrent ne peut présenter plus d'une offre dans le cadre d'une même
procédure de passation des marchés que ce soit en agissant à titre individuel ou en tant que
membre d'un groupement.
Chaque groupement doit présenter, parmi les pièces du dossier administratif, une copie
légalisée de la convention de la constitution du groupement. Cette convention doit être
accompagnée d'une note indiquant notamment l'objet de la convention, la nature du groupement,
le mandataire, la durée de la convention, la répartition des prestations, le cas échéant.
En cas de groupement, le cautionnement provisoire et le cautionnement définitif peuvent
être souscrits sous l'une des formes suivantes :
a) Au nom collectif du groupement ;
b) Par un ou plusieurs membres du groupement pour la totalité du cautionnement ;
c) En partie par chaque membre du groupement de telle sorte que le montant du
cautionnement soit souscrit en totalité ;
Dans les cas prévus aux b) et c) ci-dessus, le récépissé du cautionnement provisoire et
définitif ou l'attestation de la caution personnelle et solidaire en tenant lieu doivent préciser
qu'ils sont délivrés dans le cadre d'un groupement et, en cas de défaillance, le montant dudit
cautionnement reste acquis au maître d’ouvrage abstraction faite du membre défaillant.

ARTICLE I-8) Sous-traitance
La sous-traitance est un contrat écrit par lequel le titulaire confie l'exécution d'une partie
de son marché à un tiers.
Le titulaire choisit librement ses sous-traitants sous réserve qu'il notifie au maître
d'ouvrage la nature des prestations qu'il envisage de sous-traiter, ainsi que l'identité, la raison ou
la dénomination sociale et l'adresse des sous-traitants et une copie certifiée conforme du contrat
précité.
Les sous-traitants doivent satisfaire aux conditions requises des concurrents prévues à
l’article I-5 ci-dessus et à l'article 24 du règlement précité.
Le maître d'ouvrage peut exercer un droit de récusation par lettre motivée, dans un délai
de quinze (15) jours à compter de la date de l'accusé de réception, notamment lorsque les sous-
traitants ne remplissent pas les conditions prévues à l'article I-5 ci-dessus.
Le titulaire demeure personnellement responsable de toutes les obligations résultant du
marché tant envers le maître d'ouvrage que vis-à-vis des ouvriers et des tiers.
Le maître d'ouvrage ne se reconnaît aucun lien juridique avec les sous-traitants.
En aucun cas, la sous-traitance ne peut ni dépasser cinquante pour cent (50 %) du montant
du marché, ni porter sur le lot ou le corps d’état principal du marché ni porter sur les parties du
marché qui sont la spécialité du titulaire et qui lui sont confiées en raison de ses moyens et de
son expérience professionnelle.

ARTICLE I-9) Coût de préparation de l’offre

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 9/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Le candidat supportera tous les frais afférents à la préparation et à la présentation de son
offre. La RADEM ne sera en aucun cas responsable de ces coûts ni tenue de les payer de
quelque façon que se déroule le processus d’appel d’offres et quel que soit le résultat.

ARTICLE I-10) Liste des pièces justifiant les capacités et les qualités des concurrents
Conformément aux dispositions de l’article 25 du règlement précité, les pièces à fournir
par les concurrents sont :

A- Le dossier administratif qui comprend :


1- Pour chaque concurrent, au moment de la présentation des offres :
a) une déclaration sur l'honneur, en un exemplaire unique, qui doit comporter les
mentions prévues à l’article 26 du règlement précité.
b) l’original du récépissé du cautionnement provisoire ou l'attestation de la caution
personnelle et solidaire en tenant lieu, le cas échéant ;
c) pour les groupements, une copie légalisée de la convention constitutive du
groupement prévue à l’article I-7 ci-dessus ;
2 - Pour le concurrent auquel il est envisagé d’attribuer le marché, dans les conditions
fixées à l’article 40 du règlement des marchés de la Régie :
a) la ou les pièces justifiant les pouvoirs conférés à la personne agissant au nom du
concurrent. Ces pièces varient selon la forme juridique du concurrent :
 s'il s'agit d'une personne physique agissant pour son propre compte, aucune pièce
n'est exigée ;
 s'il s'agit d'un représentant, celui-ci doit présenter selon le cas :
 Une copie conforme de la procuration légalisée lorsqu'il agit au nom d'une
personne physique ;
 Un extrait des statuts de la société et/ou le procès-verbal de l'organe compétent lui
donnant pouvoir selon la forme juridique de la société, lorsqu'il agit au nom d'une
personne morale ;
 L'acte par lequel la personne habilitée délègue son pouvoir à une tierce personne,
le cas échéant ;
b) une attestation ou sa copie certifiée conforme à l’originale délivrée depuis moins
d'un an par l'Administration compétente du lieu d'imposition certifiant que le concurrent
est en situation fiscale régulière ou à défaut de paiement qu'il a constitué les garanties
prévues à l'article I-5 ci-dessus. Cette attestation doit mentionner l'activité au titre de
laquelle le concurrent est imposé;
c) une attestation ou sa copie certifiée conforme à l’originale délivrée depuis moins
d'un an par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale certifiant que le concurrent est en
situation régulière envers cet organisme conformément aux dispositions prévues à cet
effet à l'article I-5 ci-dessus ou de la décision du ministre chargé de l’emploi ou sa copie
certifiée conforme à l’originale, prévue par le dahir portant loi n° 1-72-184 du 15 Joumada
II 1392 (27 juillet 1972) relatif au régime de sécurité sociale assortie de l’attestation de
l’organisme de prévoyance sociale auquel le concurrent est affilié et certifiant qu’il est en
situation régulière vis-à-vis dudit organisme ;
La date de production des pièces prévues aux b) et c) ci-dessus sert de base pour
l’appréciation de leur validité.
d) le certificat d'immatriculation au registre de commerce pour les personnes
assujetties à l'obligation d'immatriculation conformément à la législation en vigueur ;
e) l'équivalent des attestations visées aux paragraphes b, c et d ci-dessus, délivrées
par les administrations ou les organismes compétents de leurs pays d'origine ou de
provenance pour les concurrents non installés au Maroc ;
A défaut de la délivrance de tels documents par les administrations ou les organismes
compétents de leur pays d'origine ou de provenance, lesdites attestations peuvent être
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 10/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
remplacées par une attestation délivrée par une autorité judiciaire ou administrative du pays
d’origine ou de provenance certifiant que ces documents ne sont pas produits.
Lorsque le concurrent est un établissement public, il doit fournir :
 En plus des pièces prévues à l’alinéa 1) ci-dessus, une copie du texte l’habilitant à
exécuter les prestations objet du marché ;
 S’il est retenu pour être attributaire du marché, les pièces prévues aux b) et c) de
l’alinéa 2) ci-dessus ;

B. Le dossier technique qui comprend :

Les concurrents doivent fournir :


 Une note indiquant ces moyens humains et techniques du concurrent mentionnant
éventuellement, le lieu, la date, la nature et l'importance des prestations qu'il a
exécutées ou à l'exécution desquelles il a participé, pour des prestations similaires.
 Les attestations ou leurs copies certifiées conformes à l’originale, des prestations
similaires aux travaux objets du présent appel d’offres, délivrées par les maîtres
d’ouvrage publics ou privés ou par les hommes de l'art sous la direction desquels
le concurrent a exécuté lesdites prestations.
Chaque attestation précise notamment la nature des prestations, leur montant et
l’année de réalisation ainsi que le nom et la qualité du signataire et son
appréciation. A cet effet, il doit impérativement :

 Avoir réalisé durant les dix dernières années des prestations de fonçage ;
 Avoir réalisé durant les Dix dernières années des travaux de
renouvellement et Réhabilitation du réseau d’eau potable.
Dans le cas de références techniques réalisées dans le cadre d’un groupement,
l’attestation doit indiquer la nature des prestations réalisées par chaque membre
ainsi que sa quote-part.
En cas de groupement le dossier technique sera produit par chaque membre du
groupement.

N.B : Toute pièce fournie par les concurrents doit être originale ou certifiée
conforme à l’original.

C. Le CPS, y compris les modifications éventuelles, paraphé et signé ;

ARTICLE I-11) Offres hors délais


Toute offre reçue par la R.A.D.E.M. après expiration du délai de dépôt des offres, fixé par la
R.A.D.E.M. sera écartée et ou renvoyée au candidat sans avoir été ouverte.

ARTICLE I-12) Composition du dossier d’appel d’offres


Conformément aux dispositions de l’article 19 du règlement précité, le présent dossier
d’appel d’offres comprend :
 Copie de l’avis d’appel d’offres
 Le règlement de la consultation
 Un exemplaire du cahier des prescriptions spéciales
 Les plans et les documents techniques, le cas échéant
 Le bordereau des prix et le détail estimatif annexé au cahier des charges
 Le modèle de la déclaration sur l’honneur (Annexe I)

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 11/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
 Le modèle de l’acte d’engagement (Annexe II)

ARTICLE I-13) Retrait des dossiers d’appel d’offres


Le dossier d’appel d’offres est mis à la disposition des concurrents dans le portail des
marchés publics indiqué dans l’avis d’appel d’offres dès la parution de ce dernier au premier journal
et jusqu’à la date limite de remise des offres

ARTICLE I-14) Modification dans le dossier d’appel d’offres


Conformément aux dispositions de l’article 19 § 7 du règlement précité, des modifications
peuvent être introduites dans le dossier d’appel d’offres. Ces modifications ne peuvent en aucun cas
changer l’objet du marché.
Ces modifications sont communiquées à tous les concurrents ayant retiré le dit dossier, et
introduites dans les dossiers mis à la disposition des autres concurrents.
Ces modifications peuvent intervenir à tout moment à l’intérieur du délai initial de publicité.
Lorsque ces modifications nécessitent la publication d’un avis modificatif celui-ci doit être
publié conformément aux dispositions de l’alinéa 1 du § I-2 de l’article 20 du règlement précité.

Dans ce cas, la séance d’ouverture des plis ne peut être tenue que dans un délai minimum de
dix (10) jours à compter du lendemain de la date de la dernière publication de l’avis rectificatif au
portail des marchés publics et dans le journal paru le deuxième, sans que la date de la nouvelle séance
ne soit antérieure à celle prévue par l’avis de publicité initial.
Dans tous les cas, le délai de publicité prévu à l’alinéa 3 du paragraphe I-2 de l’article 20 du
règlement précité doit être respecté.
Les concurrents ayant retiré ou téléchargé les dossiers d’appel d’offres doivent être informés
des modifications prévues ci-dessus ainsi que de la nouvelle date d’ouverture des plis, le cas échéant.

L’avis rectificatif intervient dans les cas suivants :


 lorsque le maître d'ouvrage décide d'introduire des modifications dans le dossier
d'appel d'offres qui nécessitent un délai supplémentaire pour la préparation des
offres;
 lorsqu'il s'agit de redresser des erreurs manifestes constatées dans l'avis publié;
 lorsque, après publication de l'avis, le maître d'ouvrage constate que le délai qui
court entre la date de publication de l’avis et la date de la séance d'ouverture des plis
n'est pas conforme au délai de publicité réglementaire.
 Conformément aux dispositions de l’article 19 § 8 du règlement précité, Lorsqu’un
concurrent estime que le délai prévu par l’avis de publicité pour la préparation des
offres n’est pas suffisant compte tenu de la complexité des prestations objet du
marché, il peut, au cours de la première moitié du délai de publicité, demander au
maître d’ouvrage, par courrier porté avec accusé de réception, par fax confirmé ou
par courrier électronique confirmé, le report de la date de la séance d’ouverture des
plis. La lettre du concurrent doit comporter tous les éléments permettant au maître
d’ouvrage d’apprécier sa demande de report.
Si le maître d’ouvrage reconnaît le bien fondé de la demande du concurrent, il peut
procéder au report de la date de la séance d’ouverture des plis. Le report, dont la
durée est laissée à l’appréciation du maître d’ouvrage, fait l’objet d’un avis
rectificatif. Cet avis est publié dans le portail des marchés publics et dans deux
journaux à diffusion nationale au moins choisis par le maître d'ouvrage, dont l'un est
en langue arabe et l'autre en langue étrangère.
Dans ce cas, le report de la date de la séance d’ouverture des plis, ne peut être
effectué qu’une seule fois quel que soit le concurrent qui le demande.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 12/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Le maître d’ouvrage informe de ce report les concurrents ayant retiré ou téléchargé
les dossiers d’appel d’offres.

ARTICLE I-15) Information et demande d’éclaircissements


Conformément aux dispositions de l’article 22 du règlement précité, tout concurrent peut
demander à la RADEM, par courrier porté avec accusé de réception, par lettre recommandée avec
accusé de réception, par fax confirmé ou par voie électronique de lui fournir des éclaircissements ou
renseignements concernant l'appel d'offres ou les documents y afférents. Cette demande n'est
recevable que si elle parvient au maître d'ouvrage au moins sept (7) jours avant la date prévue pour la
séance d'ouverture des plis.
La RADEM doit répondre à toute demande d’information ou d’éclaircissement reçue dans le
délai prévu ci-dessus.
Tout éclaircissement ou renseignement, fourni par la RADEM à un concurrent à la demande
de ce dernier, doit être communiqué le même jour et dans les mêmes conditions aux autres
concurrents ayant retiré ou ayant téléchargé le dossier d'appel d'offres et ce par lettre recommandée
avec accusé de réception, par fax confirmé ou par voie électronique. Il est également mis à la
disposition de tout autre concurrent dans le portail des marchés publics et communiqué aux membres
de la commission d'appel d'offres.
Les éclaircissements ou renseignements fournis par la RADEM doivent être communiqués
au demandeur et aux autres concurrents dans les sept (7) jours suivant la date de réception de la
demande d’information ou d’éclaircissement du concurrent. Toutefois, lorsque ladite demande
intervient entre le dixième et le septième jour précédant la date prévue pour la séance d’ouverture des
plis la réponse doit intervenir au plus tard trois (3) jours avant la date prévue pour la séance
d'ouverture des plis.

ARTICLE I-16) Contenu et présentation des dossiers des concurrents


1- Contenu des dossiers
Conformément aux dispositions de l’article 27 du règlement précité, Les dossiers
présentés par les concurrents doivent comporter, outre le cahier des prescriptions spéciales
paraphé et signé, les pièces des dossiers administratif, technique et additif, prévus à l'article 25
du règlement précité, une offre financière et une offre technique, telle que prévue à l'article 28
du règlement précité.

L'offre financière comprend :


a) l'acte d'engagement par lequel le concurrent s'engage à réaliser les prestations
objet du marché conformément aux conditions prévues aux cahiers des charges et
moyennant un prix qu'il propose. Il est établi en un seul exemplaire.
Cet acte d’engagement dûment rempli, et comportant le relevé d'identité bancaire (RIB),
est signé par le concurrent ou son représentant habilité, sans qu'un même représentant puisse
représenter plus d'un concurrent à la fois pour le même marché.
Lorsque l’acte d’engagement est souscrit par un groupement tel qu'il est défini à l'article
140 du règlement précité, il doit être signé soit par chacun des membres du groupement; soit
seulement par le mandataire si celui-ci justifie des habilitations sous forme de procurations
légalisées pour représenter les membres du groupement lors de la procédure de passation du
marché.
b) le bordereau des prix et le détail estimatif pour les marchés à prix unitaires ou le
bordereau de prix global et la décomposition du montant global pour les marchés à prix
global, établis par le maître d'ouvrage et figurant dans le dossier d'appel d'offres.
Le montant total de l'acte d'engagement doit être libellé en chiffres et en toutes lettres.
Les prix unitaires du bordereau des prix, du détail estimatif et ceux du bordereau des
prix-détail estimatif et les prix forfaitaires du bordereau du prix global et de la décomposition du
montant global doivent être libellés en chiffres.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 13/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
En cas de discordance entre les prix unitaires du bordereau des prix et ceux du détail
estimatif, les prix du bordereau des prix prévalent.
En cas de discordance entre les montants totaux du bordereau du prix global et ceux de la
décomposition du montant global, le montant total de la décomposition du montant global
prévaut.
Les montants totaux du bordereau des prix-détail estimatif, du bordereau du prix global et
de la décomposition du montant global doivent être libellés en chiffres.
En cas de discordance entre le montant total de l'acte d'engagement, et de celui du détail
estimatif, du bordereau des prix-détail estimatif ou du bordereau du prix global, selon le cas, le
montant de ces derniers documents est tenu pour bons pour établir le montant réel de l'acte
d'engagement.
c) le sous détail des prix, le cas échéant.
d) Le bordereau des prix pour approvisionnements, lorsqu’il est prévu par le cahier de
prescriptions spéciales ;
2- Présentation des dossiers des concurrents
Conformément aux dispositions de l’article 29 du règlement précité,
1- Le dossier à présenter par chaque concurrent est mis dans un pli fermé portant les
mentions suivantes :
 le nom et l'adresse du concurrent ;
 l'objet du marché et, éventuellement, l'indication du ou des lots en cas de marché alloti;
 la date et l'heure de la séance d'ouverture des plis ;
 l'avertissement que "le pli ne doit être ouvert que par le président de la commission
d'appel d'offres lors de la séance publique d'ouverture des plis".
2- Ce pli contient deux enveloppes distinctes lorsque l'offre technique n'est pas exigée ou
trois enveloppes distinctes lorsque la présentation d'une offre technique, incluant ou non une
offre variante, est exigée:
a- la première enveloppe contient les pièces des dossiers administratif et technique, le
cahier des prescriptions spéciales paraphé et signé par le concurrent ou la personne
habilitée par lui à cet effet ainsi que le dossier additif, le cas échéant. Cette enveloppe doit
être fermée et porter de façon apparente la mention "dossiers administratif et technique";
b- la deuxième enveloppe contient l'offre financière. Elle doit être fermée et porter de
façon apparente la mention "offre financière".
c- la troisième enveloppe contient l'offre technique. Elle doit être fermée et porter de
façon apparente la mention "offre technique".
3- Les trois (3) enveloppes visées ci-dessus indiquent de manière apparente :
 le nom et l'adresse du concurrent ;
 l'objet du marché et, le cas échéant, l'indication du ou des lots concernés ;
 la date et l'heure de la séance d'ouverture des plis.

ARTICLE I-17) Dépôt des plis des concurrents


a) Dépôt et examen des notices, Catalogue et ou autres documents techniques
Le soumissionnaire doit fournir :
- Les notices et catalogues détaillés indiquant les caractéristiques et la marque des fournitures
exigés par le CPS notamment : conduites en PVC et en PEHD, robinet de prise en charge,
collier de prise en charge, robinet à cache entrée et robinet équerre, vanne à opercule et à
papillon, adaptateur à bride, Té à brides, bride major, joint de démontage, manchon de
raccordement en fonte à large tolérance, tampon en fonte ductile, bouche à clé, tabernacle.
- Certificat de conformité sanitaire PVC +PEHD.

Les notices, catalogues et autre document technique devront être déposés au bureau d’ordre de
la RADEM dans une enveloppe à part, au plus tard le 28/04/2021 à 11h.
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 14/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
b) Dépôt des plis des concurrents
Les plis cachetés à la cire sont adressés à :
Monsieur Le Directeur Général

DE LA REGIE AUTONOME DE DISTRIBUTION


D’EAU ET D’ELECTRICITE DE MEKNES
78 Avenue des F.A.R. B.P 38 MEKNES.
Les plis sont, au choix des concurrents :
1- soit déposés, contre récépissé, dans le bureau du maître d'ouvrage indiqué dans l'avis
d'appel d'offres;
2- soit envoyés, par courrier recommandé avec accusé de réception, au bureau précité;
Le délai pour la réception des plis expire à la date et à l'heure fixées par l'avis d'appel
d'offres pour la séance d'ouverture des plis.
Les plis déposés ou reçus postérieurement au jour et à l'heure fixés ne sont pas admis.
A leur réception, les plis sont enregistrés par le maître d'ouvrage dans leur ordre d'arrivée,
sur le registre spécial prévu à l’article 19 du règlement précité. Le numéro d'enregistrement
ainsi que la date et l'heure d'arrivée sont portés sur le pli remis.
Les plis doivent rester fermés et tenus en lieu sûr jusqu'à leur ouverture dans les
conditions prévues à l'article 36 du règlement précité.
Le pli contenant les pièces produites par le concurrent auquel il est envisagé d’attribuer le
marché est déposé dans les conditions prévues au présent article.

ARTICLE I-18) Retrait des plis


Tout pli déposé ou reçu peut être retiré antérieurement au jour et à l'heure fixés pour la séance
d'ouverture des plis.
Le retrait du pli fait l'objet d'une demande écrite et signée par le concurrent ou son représentant
dûment habilité et adressée au maître d’ouvrage. La date et l'heure du retrait sont enregistrées par le
maître d'ouvrage sur le registre spécial visé à l'article 19 du règlement précité.
Les concurrents ayant retiré leurs plis peuvent présenter de nouveaux plis dans les conditions
prévues à l'article 31 du règlement précité.

ARTICLE I-19) Délai de validité des offres


Les concurrents restent engagés par leurs offres pendant un délai de soixante- quinze (75) jours,
à compter de la date de la séance d'ouverture des plis.
Si la commission d'appel d'offres estime ne pas être en mesure d'effectuer son choix pendant le
délai prévu ci-dessus, le maître d'ouvrage saisit les concurrents, avant l'expiration de ce délai par lettre
recommandée avec accusé de réception, par fax confirmé ou par tout autre moyen de communication
pouvant donner date certaine, et leur propose une prorogation pour un nouveau délai qu’il fixe. Seuls les
concurrents ayant donné leur accord par lettre recommandée avec accusé de réception adressée au
maître d'ouvrage, avant la date limite fixée par ce dernier, restent engagés pendant ce nouveau délai.

ARTICLE I-20) Ouverture des plis des concurrents à huis clos conformément à la circulaire du
31 Mars 2020
1- La séance d’ouverture des plis des concurrents est à huis clos.
Elle se tient au lieu, au jour et à l'heure prévus par le dossier d’appel d’offres; si ce jour est
déclaré férié ou chômé, la réunion se tient le jour ouvrable suivant à la même heure.
2- Le président de la commission ouvre la séance et arrête définitivement la liste des plis
reçus. Aucun dépôt ou retrait de pli ou de complément de pièces n’est accepté après
l’accomplissement de cette formalité.
Il s’assure de la présence des membres dont la présence est obligatoire.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 15/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
En cas d’absence de l’un de ces membres et après avoir accompli les formalités visées à
l’alinéa premier du présent paragraphe ci-dessus, le président invite les membres présents à
parapher les plis reçus à cheval sur les rabats et sur les parties sur lesquelles ils s'appliquent ; ces
plis doivent rester fermés et mis en lieu sûr jusqu'à leur ouverture.
Le président reporte la séance d’ouverture des plis de quarante-huit (48) heures et informe
les concurrents et les membres de la commission du lieu, de la date et l’heure prévues pour la
reprise de la séance publique de l’ouverture des plis. Il convoque, par écrit, le ou les membres
absents en précisant le lieu, la date et l’heure de la reprise de la séance de l’ouverture des plis.
En cas de nouvelle absence d’un des membres dont la présence est obligatoire, la
commission peut valablement siéger.
3- Le président remet ensuite, ou à la reprise de la séance en cas de report prévus ci-dessus,
aux membres de la commission le support écrit contenant l'estimation du coût des prestations
établie conformément à l'article 5 du règlement précité. Les membres de la commission paraphent
toutes les pages dudit support. Ce support doit être conservé par le président avec le dossier
d’appel d’offres.
4- Le président annonce, à haute voix, les journaux, les références de publication au portail
des marchés publics et, le cas échéant, les autres supports dans lesquels l'avis d'appel d'offres a été
publié.
5- Le président demande aux membres de la commission de formuler leurs réserves ou
observations sur les vices éventuels qui entachent la procédure. A cet effet, s’il s’assure du
bienfondé de ces réserves ou observations, il met fin à la procédure et avise à haute voix les
concurrents. Si le président estime que lesdites réserves ou observations ne sont pas fondées, il
demande de poursuivre la procédure sous sa responsabilité et d’inscrire les réserves ou
observations dans le procès-verbal de la séance.
6- Le président ouvre les plis des concurrents et vérifie l'existence des enveloppes prévues à
l'article 29 du règlement précité.
7- Le président ouvre ensuite l'enveloppe portant la mention "dossiers administratif et
technique" et annonce, à haute voix, les pièces contenues dans chaque dossier et dresse un état des
pièces fournies par chaque concurrent.
Cette formalité accomplie, la séance prend fin.
8- La commission poursuit ses travaux à huis clos et procède à l’examen des pièces du
dossier administratif visées à l’alinéa 1) du paragraphe I-A de l’article 25 du règlement précité, du
dossier technique et du dossier additif, le cas échéant, et écarte :
a) les concurrents qui ne satisfont pas aux conditions requises prévues à l’article 24 du
règlement précité;
b) les concurrents qui n'ont pas respecté les prescriptions du paragraphe 2 de l'article 29 du
règlement précité en matière de présentation de leurs dossiers ;
c) les concurrents qui n’ont pas présenté les pièces exigées;
d) les concurrents qui sont représentés par la même personne dans le cadre du marché ;
e) les concurrents qui, lorsque la présentation du cautionnement est exigé, ont produit le
récépissé du cautionnement provisoire ou l’attestation de la caution personnelle et solidaire
en tenant lieu, non original ou dont l’objet n’est pas conforme à celui de l’appel d’offres,
dont le montant est inférieur à la somme demandée ou qui comporte des réserves ou des
restrictions ;
f) les concurrents dont les capacités financières et techniques sont jugées insuffisantes eu
égard aux critères figurant au règlement de consultation prévu à l'article 18 du règlement
précité.
g) Les offres des concurrents dont la fourniture proposée est non conforme aux
spécifications techniques demandées.
h) Les concurrents dont les échantillons n’ont pas été retenus conformément aux
dispositions du paragraphe 4 de l’article 37 du règlement précité.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 16/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
9- Lorsque la commission constate des erreurs matérielles ou des discordances dans les
pièces du dossier administratif, elle admet l'offre du concurrent concerné, sous réserve de
l'introduction des rectifications nécessaires dans les conditions prévues à l'article 40 du règlement
précité.

La commission peut, le cas échéant, avant de se prononcer, demander par écrit à l'un
ou à plusieurs concurrents des éclaircissements sur leurs dossiers techniques et additifs, le
cas échéant.

10- La séance est reprise, le président donne lecture de la liste des concurrents admissibles,
sans faire connaître les motifs des éliminations des concurrents non retenus.
Le président rend, contre décharge, aux concurrents écartés leurs dossiers sans ouvrir les
enveloppes contenant les offres techniques et financières et les invite, le cas échéant, à récupérer
les échantillons, prototypes, prospectus, notices et documents techniques, à l'exception des
documents ayant été à l'origine de l'élimination de ces concurrents conformément à l'article 44 ci-
dessous.
11- Lorsque ni l'offre technique ni l'offre variante, ni le dépôt d'échantillons ne sont exigés,
la commission poursuit ses travaux et procède à l'ouverture et à l'examen des offres financières des
concurrents admis dans les conditions prévues dans les articles 39 et 40 du règlement précité.
12- Lorsque le dépôt des échantillons, des prototypes, des prospectus, des notices ou autres
documents techniques et/ou la présentation d'une offre technique incluant ou non une offre
variante sont exigés :
a) le président ouvre, selon le cas, les enveloppes contenant les prospectus, prototypes,
notices ou autres documents techniques et / ou les enveloppes contenant les offres
techniques des concurrents admis. Il donne lecture des pièces contenues dans chaque
enveloppe.
b) les membres de la commission paraphent les enveloppes contenant les offres financières
des concurrents à cheval sur les rabats et sur les parties sur lesquelles ils s'appliquent. Ces
enveloppes doivent rester fermées et mises en lieu sûr jusqu'à leur ouverture dans les
conditions prévues à l'article 39 du règlement précité.
c) le président fixe, en concertation avec les membres de la commission, selon le cas,  la
date et l'heure de:
- la séance d’examen des échantillons, prototypes, prospectus, notices ou autres documents
techniques, le cas échéant, et / ou l’offre technique dans les conditions prévues aux articles
37 et 38 du règlement précité;
13- Cette formalité accomplie, il est mis fin à la séance.
14- A l'issue de cette séance, le président demande au maître d'ouvrage de procéder à
l'affichage dans ses locaux de la date et de l'heure retenue pour la prochaine séance.

ARTICLE I-21) Examen et évaluation des notices, catalogues ou autre documents techniques
Ils seront examinés conformément aux dispositions de l’article 37 du Décret n°2-12-349 du
20 mars 2013 relatif au marché public.

ARTICLE I-22) Ouverture des enveloppes contenant les offres financières à huis clos à la
circulaire du 31 Mars 2020.
La séance à huis clos est reprise à l'issue de l'examen des pièces des dossiers administratif,
technique et additif, le cas échéant, pour le cas prévu au paragraphe 11 de l'article 36 du règlement
précité et à la date et à l'heure annoncées par le président de la commission telles qu'elles ont été
affichées par le maître d'ouvrage pour les cas prévus au dernier tiré de l’alinéa c) du paragraphe 12
dudit article.
A la reprise de la séance à huis clos, le président donne lecture, à haute voix, de la liste des
concurrents admissibles ainsi que celle des concurrents non retenus sans énoncer les motifs de leur

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 17/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
élimination et rend, contre décharge, aux concurrents écartés présents leurs dossiers sans ouvrir les
enveloppes contenant les offres financières.
Le président ouvre ensuite les enveloppes portant la mention "offre financière" des
concurrents admissibles et donne lecture, à haute voix, du montant des actes d'engagement et des
détails estimatifs.
Les membres de la commission paraphent les actes d'engagement et, selon le cas, les
bordereaux des prix, les détails estimatifs, les bordereaux des prix-détails estimatifs, les bordereaux
du prix global, les décompositions du montant global ainsi que les bordereaux des prix pour
approvisionnements, le cas échéant.
Cette formalité accomplie, la séance prend fin.

ARTICLE I-23) Evaluation des offres des concurrents à huis clos


1- La commission d’appel d’offres poursuit ses travaux à huis clos. Elle peut consulter
tout expert ou technicien qui pourrait l'éclairer sur des points particuliers des offres présentées.
Elle peut également, avant de se prononcer, charger une sous-commission pour analyser les
offres présentées, les conclusions de l’expert, du technicien ou de la sous-commission sont
consignées dans des rapports qu’ils établissent et signent.
2- La commission écarte les concurrents dont les offres financières :
- ne sont pas conformes à l'objet du marché ;
- ne sont pas signées ;
- expriment des restrictions ou des réserves ;
- présentent des différences dans les libellés des prix, l’unité de compte ou les
quantités par rapport aux données prévues dans le descriptif technique, dans le
bordereau des prix et le détail estimatif.
3- La commission vérifie ensuite le résultat des opérations arithmétiques des offres
financières des concurrents retenus. Elle rectifie s'il y a lieu les erreurs de calcul et rétablit les
montants exacts des offres concernées.
4-La commission procède ensuite au classement des offres des concurrents retenus en vue
de proposer au maître d’ouvrage l’offre la plus avantageuse, sachant que l’offre la plus
avantageuse s’entend de l’offre la moins disante pour les marchés de travaux.
Elle vérifie si l’offre du concurrent classé le premier n’est pas anormalement basse ou
excessive et ne comporte pas un ou des prix excessifs ou anormalement bas et ce dans les
conditions prévues à l’article 41 du règlement précité.
5- La commission invite par lettre recommandée avec accusé de réception ou par fax
confirmé ou par tout autre moyen de communication pouvant donner date certaine, le
concurrent ayant présenté l’offre la plus avantageuse à :
- produire les pièces du dossier administratif visées à l’alinéa 2) du paragraphe I-A et
l’alinéa 2) du paragraphe II de l’article 25 du règlement précité;
- confirmer les rectifications des erreurs matérielles relevées, le cas échéant;
- régulariser les discordances constatées entre les diverses pièces de son dossier ;
- justifier son offre lorsqu’elle est jugée anormalement basse ou le/ les prix unitaires s’ils
sont jugés anormalement bas ou excessif conformément à l’article 41 du règlement précité;
Elle lui fixe à cet effet, un délai qui ne peut être inférieur à sept (07) jours à compter de la
date de réception de la lettre d’invitation.
6- Le président de la commission suspend la séance et fixe la date et l’heure pour
poursuivre ses travaux ;
7- Les éléments de réponse du concurrent doivent être produits dans un pli fermé. Ce pli
doit comporter de façon apparente les mentions suivantes :
- le nom et l'adresse du concurrent ;
- l'objet du marché et, éventuellement, l'indication du lot en cas de marché alloti;
- l'avertissement que "le pli ne doit être ouvert que par le président de la commission
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 18/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
d'appel d'offres " et porter la mention apparente « complément de dossier et éléments de
réponse».
Ce pli doit être soit déposé, contre récépissé, dans le bureau du maître d'ouvrage indiqué
dans la lettre d’invitation, soit envoyé, par courrier recommandé avec accusé de réception, au
bureau précité;
Le dépôt de ce pli est inscrit au registre spécial prévu à l’article 19 du règlement précité.
8- La commission se réunit au lieu, au jour et à l'heure fixés. Toutefois, le président peut
inviter les membres de la commission pour reprendre ses travaux dès la réception de la réponse
du concurrent concerné.
Elle s'assure de l’existence du support ayant servi de moyen d’invitation du concurrent
concerné et procède à la vérification des pièces et de la réponse reçues.
Après examen des pièces et de la réponse reçues, la commission décide :
a- soit de proposer au maître d’ouvrage de retenir l’offre du concurrent concerné s’il
satisfait les observations qui lui sont demandées et notamment, s’il produit les pièces exigées ou
s’il confirme les rectifications demandées ou régularise les discordances constatées ou s’il
justifie son offre jugée anormalement basse ou le ou les prix anormalement bas ou excessifs;
b- soit d’écarter le concurrent concerné lorsque celui-ci :
- ne répond pas dans le délai imparti ;
- ne produit pas les pièces exigées;
- ne confirme pas les rectifications des erreurs matérielles demandées ;
- ne régularise pas les discordances constatées entre les diverses pièces de son dossier;
- produit une offre financière signée par une personne non habilitée à l’engager au
regard de la ou des pièces justifiant les pouvoirs conférés.
- ne justifie pas son offre anormalement basse ou les prix jugés anormalement bas ou
excessifs;
9- Dans le cas où le concurrent ayant présenté l’offre la plus avantageuse est écartée
conformément aux dispositions du b) du paragraphe 8 ci-dessus, la commission peut inviter,
dans les mêmes conditions, le concurrent dont l’offre est classée deuxième.
Elle procède à l’examen des pièces et de la réponse reçues et décide soit de le retenir soit
de l’écarter dans les conditions fixées ci-dessus.
Si la commission ne retient pas le concurrent concerné, elle peut inviter le concurrent dont
l’offre est classée la suivante et examine les pièces et la réponse reçues, dans les même
conditions fixées ci-dessus jusqu’à l’aboutissement de la procédure ou la déclaration de l’appel
d’offres infructueux.

ARTICLE I-24) : Réunion ou visite des lieux collective

Une visite des lieux collective a eu lieu le 16/03/2021 à 10 heures.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 19/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

PIECE II
CAHIER DES PRESCRIPTIONS
SPECIALES (CPS)
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 20/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

CHAPITRE I

SPECIFICATIONS GENERALES

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 21/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

SPECIFICATIONS GENERALES
ARTICLE 1/ - Objet du présent chapitre :

Le présent chapitre a pour objet de fixer, conformément aux lois, décrets et arrêtés en vigueur,
les conditions d’exécutions des travaux pour le compte de la Régie.
ARTICLE 2/ - Mode de passation du marché :
Il est passé en application des dispositions de l’alinéa 2 du paragraphe 1 de l’article 16 et du
paragraphe 1 de l'article 17 et de l’alinéa 3 du paragraphe 3 de l’article 17 du règlement des marchés
de la Régie.

ARTICLE 3/ - Références aux textes généraux :


Dans la mesure où les clauses du marché n'y dérogent pas expressément, l'entrepreneur est
soumis aux obligations des textes généraux législatifs et réglementaires en vigueur relatifs aux
marchés de travaux, fournitures ou services au compte de la Régie, à l'emploi et à la sécurité du
personnel ainsi qu'aux normes et règles des organismes ou Comités techniques nationaux ou
internationaux tels que N.M, C.E.I., A.F.N.O.R......
Les textes Généraux sont à respecter étant entendu qu'ils prévalent les uns sur les autres, dans
l'ordre suivant :
a - DAHIRS
b - Décrets
En particulier :
Décret N° 2-14-394 du 6 CHAABANE 1437 (13 Mai 2016) approuvant le cahier des clauses
administratives générales applicables aux marchés de travaux (CCAG-T).
Décret n° 2-64-394 du 22 Joumada I 1384 (29 Septembre 1964) relatif aux régies communales
dotées de la personnalité civile et de l’autonomie financière.
Règlement fixant les conditions et les formes de passation des marchés pour le compte de la Régie
Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de Meknès.
c- Lois
- La loi 69-00 relative au contrôle financier de l’Etat sur les entreprises publiques et autres
organismes promulguée par le Dahir n°1.03.195 du 11 Novembre 2003 tel que modifié par la loi
21.10 promulgué par le Dahir n° 1.11.146 ;
- La loi n° 112-13 relative au nantissement des marchés publics promulguée par le dahir
n° 1-15-05 du 29 rabii II (19 février2015) ;
d - Arrêtés
- Arrêtés et Règlements Ministériels ;
- L’arrêté du Ministère de l’Economie et des Finances n°2-4781 portant organisation
financière et comptable des Régies autonomes de distribution d’eau, d’électricité et
d’assainissement liquide ;
e - Règlement des organismes ou comités techniques dont l’application a été rendue obligatoire par
une décision Ministérielle.
f - Normes et règles des organismes ou comités techniques nationaux ou internationaux dont
l’application n’a pas été obligatoire par une décision Ministérielle.

ARTICLE 4/ - Documents constitutifs du marché :


1) Les documents constitutifs du marché comprennent :
- L’acte d’engagement,
- Le cahier des prescriptions spéciales

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 22/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
-Le Bordereau des prix-détail estimatif,
-Le cahier des clauses administratives générales
2) En cas de discordance ou de contradiction entre les documents constitutifs du marché,
autres que celles se rapportant à l’offre financière telle que décrite par l’article 27 du règlement fixant
les conditions et les formes de passation des marchés de la RADEM et en tenant compte des
stipulations de l’article 2 du Présent cahier, ceux-ci prévalent dans l’ordre où ils sont énumérés ci-
dessus.

ARTICLE 5/ - Pièces contractuelles postérieures à la conclusion du marché :


Les pièces contractuelles postérieures à la conclusion du marché comprennent :
-Les ordres de services ;
-Les avenants éventuels ;
-La décision prévue à l’article 57 du CCAG-T.
ARTICLE 6/ - Validité du marché :
Le marché ne sera valable et définitif et exécutoire qu'après son approbation par les autorités
compétentes et visa du contrôleur d’Etat de la R.A.D.E.M.lorsque le visa est requis.

ARTICLE 7/ - Délais :
Le délai d’exécution est de dix (10) mois.
Un ordre de service spécifique sera délivré pour chaque chantier ou groupe de chantiers.
Le délai d’exécution des travaux commence à courir à partir de la date prévue par le premier
ordre prescrivant le commencement de l’exécution des travaux.
ARTICLE 8/ - Pénalité et retenues en cas de retard dans l’exécution des travaux :
Conformément aux dispositions de l’article 65 du CCG-T précité :
Dans le cas où le délai prévu ne serait pas tenu, le fournisseur subira sur ses créances et au
besoin sur ses cautions et sans mise en demeure préalable, par jour calendaire de retard, une pénalité
égale au 1/1 000 du montant de la tranche considérée.
Dans le cas de résiliation, les pénalités sont appliqués jusqu’au jour inclus le jour de la
notification de la décision de résiliation ou jusqu’au jour d’arrêt de l’exploitation de l’entreprise si la
résiliation résulte d’un des cas prévus aux articles 50 à 52 du CCGA-T / Travaux .
Les journées de repos hebdomadaire ainsi que les jours fériés ou chômés ne sont pas
déduits pour le calcul des pénalités.
Cette pénalité sera plafonnée à 8 % du montant initial T.V.A.C. du marché initial
éventuellement modifié ou complété par les avenants intervenus
Lorsque le plafond des pénalités est atteint, l’autorité compétente est en droit de résilier le
marché après mise en demeure préalable de l’Entrepreneur et sans préjudice de l’application des
autres mesures coercitives prévues par l’article 79 du CCAG-T /Travaux.
En cas de force majeure, les pénalités prévues, ci-dessus ne seront pas appliquées.
ARTICLE 9/ - Cas de force majeure :
Conformément aux dispositions de l’article 47 du CCAG-T précité :
En cas de survenance d’un événement de force majeure tel que défini par les articles 268
et 269 du dahir du 9 ramadan (12 août 1913) formant code des obligations et contrats, l’entrepreneur a
droit à une augmentation raisonnable des délais d’exécution qui doit faire l’objet d’un avenant; étant
précisé toutefois qu’aucune indemnité ne peut être accordé à l’Entrepreneur pour perte totale ou
partiel de son matériel flottant, les frais d’assurance de ce matériel étant réputés compris dans les prix
du marché.
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 23/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Par cas de force majeure, il y a lieu d’entendre les cataclysmes naturels, les guerres, les
blocus, l’interdiction d’exportation ou d’importation ou autres circonstances à caractère extraordinaire
que les parties ne pouvaient pas prévoir et prévenir au cours de l’exécution du marché.
La grève du personnel du contractant et de ses sous- traitants ne saurait être invoquée
comme cas de force majeure.
L’entrepreneur qui invoque le cas de force majeure devra aussitôt après l’apparition d’un
tel cas, et dans un délai maximum de sept (7) jours, adresser au maître s’ouvrage une notification par
lettre recommandée établissant les éléments constitutifs de la force majeure et ses conséquences
probables sur la réalisation du marché.
Dans tout les cas, l’entrepreneur devra prendre les dispositions utiles pour assurer, dans
les plus brefs délais, la reprise normale de l’exécution des obligations affectées par le cas de force
majeure.
Si par la suite de cas de force majeure, l’entrepreneur ne peut plus exécuter les prestations
telles que prévues au marché pendant une période de trente (30) jours, il devra examiner dans les plus
brefs délais avec le maître d’ouvrage les incidences contractuelles desdits événements sur l’exécution
du marché et en particulier sur le prix, les délais et les obligations respectives de chacune des parties.
Quand une situation de force majeure persiste pendant une période de soixante (60) jours
au moins, le marché pourra être résilié à l’initiative du maître de l’ouvrage ou à la demande de
l’entrepreneur.

ARTICLE 10/ - Cautionnement provisoire :

En garantie des engagements contractés par eux, les entrepreneurs fourniront à l'appui de leur
offre un cautionnement provisoire dont le montant est fixé dans l’avis d’appel d’offres.
Le cautionnement provisoire sera remis par les soumissionnaires sous forme de caution
Bancaire.
Il sera restitué après le jugement de l'Appel d'Offres pour les soumissionnaires non retenus.
Pour le cas où le soumissionnaire est retenu, le cautionnement provisoire, avant d'être
restitué, sera remplacé par le cautionnement définitif.
Le cautionnement provisoire reste acquis à la Régie dans les cas suivants :
a. si le soumissionnaire retire son offre pendant la période de sa validité ;
b. si un membre d’un groupement se désiste pendant la période de validité de son offre ;
c. si la déclaration sur l’honneur du soumissionnaire s’avère inexacte, par la production
de faux renseignements ou pièces falsifiées ou autres ;
d. si le soumissionnaire ayant présenté l’offre la plus avantageuse ne produit pas, dans le
délai prescrit, les pièces du dossier administratif ;
e. si le soumissionnaire n’accepte pas les corrections à porter à l’acte d’engagement
conformément à l’article 40 ci-dessous ;
f.si le soumissionnaire modifie son offre financière, sauf si les modifications sont autorisées
dans le cas où les incidences financières, pour les marchés de conception-réalisation, sont
prévues et hormis les corrections effectuées par la commission et confirmées par le
soumissionnaire ;
g. si le titulaire se désiste pendant le délai de validité de son offre ;
h. si le titulaire ne produit pas le cautionnement définitif, dans le délai réglementaire ;
i.si le titulaire refuse de signer le marché.

N.B : Une caution bancaire incluant une restriction ne sera pas acceptée

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 24/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
ARTICLE11/ - Cautionnement définitif :
En garantie des engagements contractés par lui, l'entrepreneur fournira, au plus tard 20
jours après la notification du marché, un cautionnement définitif égal à trois pour cent 3% du montant
total T.V.A.C du marché arrondi au dirham supérieur, sous forme d'une caution bancaire délivrée par
un organisme financier choisi parmi les établissements Bancaires Marocains Autorisés.
Le cautionnement provisoire est restitué ou la caution qui le remplace est libérée d’office
après avoir réalisé le cautionnement définitif.
La restitution du cautionnement définitif se fera dès la signature du procès verbale de la
réception définitive de l'ensemble des travaux objet du marché.

ARTICLE 12/ - Domicile des parties contractantes :


Le domicile de l'entrepreneur est celui précisé dans son acte d’engagement.
En cas de changement de son domicile pendant la période d'exécution de ces obligations,
l'entrepreneur doit aviser immédiatement la Régie par téléfax et en faire confirmation par lettre
recommandée.
Le domicile de la Régie est au siège de sa Direction Générale.

ARTICLE 13/ - Connaissance des lieux-sujétions particulières au site du chantier :

L'Entrepreneur devra avoir pris connaissance parfaite des lieux et des sujétions
d'exécution résultant des conditions du site du chantier et notamment de la nature des terrains, des
conditions climatiques et géographiques, des moyens de transport, d'approvisionnement et d'exécution
en usage dans la région. Il aura en outre la responsabilité entière de l'emploi de son personnel et de
son matériel. Il ne sera admis de réclamation à l'occasion des difficultés pouvant provenir de ces
conditions ou de moyens.
Il ne pourra réclamer aucune indemnité quelle que soit la nature du terrain. Il ne pourra en
outre se prévaloir, pour éluder ses obligations ou demander une indemnité, du fait que d'autres
chantiers seront ouverts à proximité de ses travaux ou dans la région.
La Régie pourra interdire à l’entrepreneur l'emploi d'explosifs au voisinage de bâtiments,
canalisations, ouvrages existants ou en construction.

ARTICLE 14/ - Sous-traitants :

La responsabilité de l'entrepreneur est totale et indivisible. En aucun cas, l'entrepreneur ne


peut céder une fraction du marché, ni contracter une association pour son exécution, avec d'autres
sociétés que celles au nom desquelles il a signé le marché, sans l'autorisation écrite de la Régie. Si
cette autorisation lui est accordée, l'entrepreneur n'en reste pas moins entièrement responsable de
l'exécution de la totalité du marché dont les stipulations sont applicables aux sous-traitants.
ARTICLE 15/ - Responsabilité de l'entrepreneur :
Sera responsable de tous accidents ou dommages matériels ou corporels, du fait direct des
travaux causés par son personnel ou son matériel. Cette responsabilité s'entend aussi bien pendant les
travaux qu'après leur achèvement.
L'entrepreneur est aussi responsable des dépenses supplémentaires auxquelles la
correction de ses erreurs, omissions ou défauts pourraient donner lieu.
De toute action intentée contre la R.A.D.E.M y compris les revendications des titulaires
de brevets, licence, marque de fabrique ou autres relatifs aux travaux ou fourniture faisant l'objet du
marché.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 25/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
ARTICLE 16/ - Approbation du marché :

Le marché résultant du présent appel d’offres ne sera définitif et exécutoire qu’après son
approbation par les autorités compétentes et visa du contrôleur d’Etat lorsque le visa est requis.
L'approbation du marché doit intervenir avant tout commencement d'exécution des
prestations objet dudit marché à l'exception du cas prévu au paragraphe (b) de l'article 87 du
règlement des marché de la Régie.
L’approbation du marché, exception faite du marché négocié conclus sous le chef
d’exception d’urgence, ne peut intervenir avant l’expiration des quinze (15) premiers jours à compter
de la date d'achèvement des travaux de la commission ou de la date de signature du marché par
l'attributaire lorsqu'il est négocié après publicité et mise en concurrence.

ARTICLE 17/ - Délai de notification de l’approbation :

L’approbation du marché doit être notifiée à l'attributaire dans un délai maximum de


soixante-quinze (75) jours à compter de la date d’ouverture des plis ou de la date de la signature du
marché par l'attributaire lorsqu'il est négocié. Dans le cas où le délai de validité des offres est prorogé
conformément au deuxième alinéa de l’article 33 du règlement précité, le délai d’approbation visé au
premier alinéa ci-dessus est majoré d’autant de jours acceptés par l’attributaire du marché.
Si la notification de l'approbation n'est pas intervenue dans ce délai, l'attributaire est libéré
de son engagement vis-à-vis du maître d'ouvrage. Dans ce cas, mainlevée lui est donnée de son
cautionnement provisoire.
Lorsque le maître d'ouvrage décide de demander à l’attributaire de proroger la validité de
son offre, il doit, avant l'expiration du délai visé à l'alinéa premier ci-dessus, lui proposer par lettre
recommandée avec accusé de réception, par fax confirmé ou par tout autre moyen de communication
donnant date certaine, de maintenir son offre pour une période supplémentaire ne dépassant pas trente
(30) jours. L'attributaire doit faire connaître sa réponse avant la date limite fixée par le maître
d'ouvrage.
En cas de refus de l'attributaire, mainlevée lui est donnée de son cautionnement
provisoire.
Le maître d’ouvrage établit un rapport, dûment signé par ses soins, relatant les raisons de
la non approbation dans le délai imparti. Ce rapport est joint au dossier du marché.

ARTICLE 18/ - Etablissement et notification du marché :

Le concurrent retenu sera avisé par lettre ou par Fax.


Il sera passé entre la R.A.D.E.M. et le soumissionnaire retenu, un marché se substituant à
la soumission et qui sera le contrat définitif liant les deux parties.
Le concurrent retenu devra retourner à la R.A.D.E.M., dans un délai maximal de 15 jours
à compter de la date de leur envoi, les deux (02) exemplaires originaux du marché dûment enregistrés,
paraphés et signés.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 26/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

CHAPITRE II

SPECIFICATIONS ADMINISTRATIVES
FINANCIERES ET JURIDIQUES

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 27/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

SPECIFICATIONS ADMINISTRATIVES FINANCIERES ET JURIDIQUES

ARTICLE 1/ - Dispositions générales :


L'entrepreneur est censé avoir tenu compte, dans l'établissement de ses prix, de toutes les
sujétions résultant directement ou indirectement des conditions générales d'exécution des travaux
objet du marché.
Les prix comprenant tous les frais visés à l'article 53 du CCAG-T, notamment :
 Les dépenses d'études
 Les essais de contrôle et de mise en service Les dépenses d'amortissement,
 d'entretien et d'exploitation du matériel nécessaire,
 Les dépenses inhérentes à l'exécution des travaux objet du marché
 Tous salaires, annexes de salaire, frais de déplacement, gratifications et indemnités
 diverses du personnel directement nécessaire aux travaux considérés
 Tous les impôts et taxes à l'exception de la T.V.A. qui viendra en sus
 Tous les droits de douane et frais annexes.
 D'une façon générale, toutes dépenses, frais à engager pour la bonne exécution
des travaux.
Il est convenu que les travaux de remise en état nécessaires pour la réparation de tous les dégâts
commis par l'entrepreneur lors de l’exécution, faisant l'objet du marché, restent à la charge exclusive
de l'entrepreneur.

ARTICLE 2/ - Mode de règlement :


Les travaux faisant l'objet du marché seront réglés par application des prix unitaires
définis et établis pour chaque nature d'ouvrage par l'entrepreneur aux quantités réellement exécutées,
conformément aux descriptions figurant au bordereau des prix, détail estimatif et aux conditions
particulières du marché.
Le règlement des ouvrages se fera en appliquant dans les décomptes provisoires et
définitifs, les prix du bordereau aux quantités réellement exécutées.
Les travaux donneront lieu à l'établissement de décomptes provisoires mensuels établis
sur la base d'attachements pris contradictoirement par la Régie et l'entrepreneur comme indiqué ci-
dessous.
Lorsque certaines parties d'ouvrages doivent être cachées conformément aux dispositions
du cahier des prescriptions spéciales, l'entrepreneur doit prévenir la Régie et fixer avec son
représentant une date à laquelle seront pris contradictoirement les attachements relatifs aux quantités
de travaux qui ne pourraient être vérifiées par la suite.
Dans un délai d'un mois, à compter de la réception provisoire, l'entrepreneur devra
remettre à la Régie une situation récapitulative détaillée des travaux exécutés, présentant les quantités
déjà réglées et celles à régler.
Sur la base de cette situation récapitulative vérifiée et rectifiées, conformément aux
observations de la Régie, sera établi le décompte général et définitif qui fixera le montant total du
marché.
ARTICLE 3/ - Règlement des ouvrages non prévus :
Dans le cas où des prestations supplémentaires considérées comme l’accessoire dudit
marché, imprévues au moment de sa passation serait confié à l’Entrepreneur, ce dernier devrait
obtenir l’accord préalable de la RADEM sur les prix de règlement concernant ces prestations. Le
règlement de ces prestations devra faire l’objet d’un avenant dont le montant ne doit pas dépasser
10% du marché initial conformément à l’article 55 du CCAG-T.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 28/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
ARTICLE 4/ - D e c o m p t e s :
L'Entrepreneur présentera à la RADEM, chaque mois en six exemplaires une situation
détaillée formant décompte des travaux ou fournitures effectivement réalisés au cours du mois
précédent.
Les paiements seront effectués 60 jours après réception du décompte.
La RADEM, pourra ne donner aucune suite aux décomptes présentés tant que les
travaux ne sont pas exécutés dans les règles de l'art.
Chaque décompte sera accompagné des pièces suivantes :
 Copie de l’ordre de service spécifique signé par Monsieur le Directeur Général de
la RADEM et indiquant entre autres : la consistance des travaux, le délai et la date
de commencement.
 L’original des attachements présenté conformément à l’article 61 du CCAG-T.

ARTICLE 5/ - Révision des prix :


Les prix sont fermes et non révisables et ce conformément à l’article 12 du règlement
fixant les conditions et les formes de passation des marchés de la RADEM.
ARTICLE 6/ - Retenue de garantie :
La retenue de garantie est fixée à 7 % (Sept pour cent) du montant initial du marché
TVA comprise. Elle sera constituée par l'application d'une retenue de 10 % (Dix pour cent) sur chaque
décompte présenté par l'entrepreneur et ce jusqu'à ce que le montant de 7 % (sept pour cent) de la
valeur initiale du marché TVA comprise soit atteint. Elle peut être remplacée par une caution
Bancaire dans les conditions prévues à l'article 64 du CCAG-T .Elle sera restituée dès la signature du
procès verbale la réception définitive, sous réserve que l'entrepreneur ait satisfait à toutes ses
obligations et notamment qu'il ait fourni tous les documents relatifs à l'approbation de son décompte
définitif.
ARTICLE 7/ - Nantissement :
Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement, il sera fait application des dispositions de la loi
n° 112-13 relative au nantissement des marchés publics promulguée par le dahir n° 1-15-05 du 29
rabii II (19 février2015), étant précisé que :
1- La liquidation des sommes dues par la RADEM en exécution du marché sera opérée par les soins
du Directeur Général de la RADEM ;
2- Au cours de l’exécution du marché, les documents cités à l’article 8 de la loi n°112-13 peuvent
être requis de la RADEM, par le titulaire du marché ou le bénéficiaire du nantissement ou de la
subrogation, et sont établis sous sa responsabilité.
3- Lesdits documents sont transmis directement à la partie bénéficiaire du nantissement avec
communication d’une copie au titulaire du marché, dans les conditions prévues par l’article 8 de la
loi n° 112-13.
4- Les paiements prévus au marché seront effectués par le Trésorier Payeur de la RADEM seul
qualifié pour recevoir les significations des créanciers du titulaire du marché.
5- La RADEM remet au titulaire du marché une copie du marché portant la mention « exemplaire
unique » dûment signé et indiquant que ladite copie est délivrée en exemplaire unique destiné à
former titre pour le nantissement du marché.
ARTICLE 8/ - Modifications dans la masse des travaux :
En application des dispositions des articles 57, 58 et 59 du CCAG-T.
ARTICLE 9/ - Mesures coercitives :
Lorsque l'entrepreneur ne se conforme pas aux dispositions du marché, la Régie le
met en demeure d'y satisfaire dans un délai déterminé, ce délai sauf les cas d'urgence n'est pas de
moins de quinze (15) jours à dater de la notification de la mise en demeure conformément à
l’article 79 du CCAG-T

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 29/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Passé ce délai, si l'entrepreneur n'a pas exécuté les dispositions prescrites, la Régie
peut à titre provisoire prendre toutes les mesures qu'elle juge utiles pour que la poursuite de tout
ou partie du marché soit assurée aux frais de l'entrepreneur.
Toutefois, si celui-ci justifie des moyens nécessaires pour reprendre le marché et le mener
à bonne fin, la Régie peut le lui confier de nouveau et faire cesser les mesures prises par elle à titre
provisoire.
A l'exception de cette dernière hypothèse, la Régie dispose alors de la faculté soit de
décider le maintien à titre définitif des mesures, soit de conclure un nouveau marché avec toute autre
société de son choix aux risques et périls de l'entrepreneur, soit de prononcer la résiliation pure et
simple du marché sans que celui-ci ne peut prétendre à aucune indemnité.
Jusqu'à la résiliation éventuelle du marché, les excédents de dépenses résultants des
mesures prises pour assurer la poursuite du marché sont prélevés sur les sommes qui peuvent être
dues à l'entrepreneur sans préjudice des droits à exercer contre lui en cas d'insuffisance.
En outre, l'entrepreneur peut être exclus pour un temps déterminé ou définitivement de
tous les marchés passés par la Régie. Cette exclusion pourra être prononcée si les infractions réitérées
aux conditions de travail sont relevées à la charge de l'entrepreneur
Les soumissionnaires seront liés d'une façon ferme à la Régie par les soumissions
souscrites pendant une durée de 75 jours.
Si la notification du choix n'est pas faite à l'entrepreneur désigné dans le dit délai celui-ci
sera libre de renoncer à sa soumission à condition d'en faire la déclaration à la Régie par lettre
recommandée, mais si l'entrepreneur n'a pas usé de cette faculté avant la notification de l'approbation
du marché il reste engagé irrévocablement vis à vis de la Régie par cette notification.
En cas de désistement, le soumissionnaire perd son cautionnement provisoire.
Le concurrent retenu devra retourner à la Régie dans un délai maximum de 15 jours à
compter de la date de leur envoi les deux (2) exemplaires originaux du marché dûment signés et
timbrés ou aviser la Régie par lettre de la suite qu'il compte réserver à ce marché.
Passé ce délai, la Régie se réserve le droit de confisquer le cautionnement provisoire et de
traiter avec un autre concurrent.

ARTICLE 10/ - Résiliation du marché :


La Régie se réserve le droit de résilier le marché en tout ou partie en cas du
manquement grave de l'entrepreneur à ses obligations contractuelles et ce dans un délai de 15 jours
après la mise en demeure par lettre recommandée visant et rappelant le présent article.
Constituant aussi un manquement grave :
 Le fait pour l'entrepreneur de ne pas se conformer aux dispositions de
l'article II du CCAG-T, évoquant la défense de sous-traiter ou de faire apport sans
l'autorisation préalable de la Régie
 Toutes infractions aux prescriptions des articles : 25, 57, 54, 48 et 52 du
CCAG-T concernant respectivement :
 L'obligation pour l'entrepreneur de présenter une police d'assurance avant
tout commencement des travaux.
 L'augmentation dans la masse des travaux
 La variation des Prix
 La cession absolue ou l'ajournement des travaux
 L'inexactitude de la déclaration de l'entrepreneur relative à sa situation
fiscale.

ARTICLE 11/ - Couverture des risques relatives a l'exécution du marché :


Conformément aux dispositions de l'article 3 de l'arrêté du 13 Chaâbane 1360 (6
Septembre 1941) unifiant le contrôle de l'état sur les entreprises d'assurance, de réassurance et de
capitalisation, l'assurance des risques situés au MAROC inhérents à l'objet du marché, doit être
souscrite et gérée par une entreprise d'assurance agrée par le Ministère des finances pour pratiquer au
MAROC l'assurance des dits risques.
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 30/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
L'Entreprise doit, avant de commencer les travaux, justifier de la souscription au MAROC
d'une assurance garantissant les risques par la production d'une police d'assurance ou d'une note de
couverture contractée auprès d'une ou de plusieurs entreprises Marocaines d'Assurances.
Pour ce qui concerne les assurances obligatoires et notamment, celles prévues à l'article
25 du CCAG-T, pour la couverture des risques accidents du travail, maladies professionnelles et
responsabilité civile automobile, le contractant devra, dès la notification du marché, être en mesure de
justifier qu'il a satisfait effectivement à ces obligations légales.
Il devra être de même pour chacun de ses sous-traitants.
En cas d'accident aux ouvrages objets du marché, qu'elle qu'en soit la cause, le contractant
est tenu de procéder, dans les délais les plus réduits, à leur remise en état.

ARTICLE 12/ - Assurance de l'entrepreneur :


Doit souscrire les contrats d'assurances suivants :
- Véhicules Automobiles : les véhicules automobiles doivent être garantis
conformément aux dispositions de l'arrêté viziriel du 12 Chaâbane 1960 (5 Septembre
1941) relatif à l'assurance obligatoire des véhicules automobiles.
- Accidents de travail : Les accidents de travail survenant au personnel de l'entreprise
doivent être garantis conformément aux dispositions du Dahir 1.60.223. du 12
Ramadan (6 Février 1963) portant modification en la forme du dahir du 23 Dou El
Hijja 1345 (25 Juin 1927) relatif à la réception des accidents de travail.
Le maître de l'ouvrage ne sera pas responsable des dommages ou indemnités légales,
payable; en cas d'accidents survenus aux ouvriers ou employés de l'entreprise ou des sous-traitants.
L'entrepreneur garantira et indemnisera le maître de l'ouvrage contre toute demande des
dommages et intérêts ou indemnités et contre toute réclamation, plainte, poursuite, frais, charges et
dépenses de toute nature relative à ces accidents, l'entrepreneur est tenu d'informer le maître de
l'ouvrage pour tout accident survenu sur son chantier.
- Responsabilités Civiles : doivent être garanties les responsabilités qui incombent.
* A l'entrepreneur : en raison des dommages causés aux tiers par les ouvrages objet du
présent marché avant leur réception définitive, les marchandises, les matériels et les
installations et le personnel.
* A l'entrepreneur : en raison des dommages causés sur le chantier et ses dépendances
aux agents du maître de l'ouvrage ou de ses représentants ainsi qu'aux tiers dont le
maître de l'ouvrage est responsable jusqu'à la réception définitive.
ARTICLE 13/ - Décès faillite et liquidation juridique :
En cas de décès de l'entrepreneur, le contrat est résilié de plein droit sans indemnité sauf si
la régie accepte s'il y a lieu des offres qui peuvent être faites par les héritiers pour la continuation des
travaux.
Le contrat est également résilié de plein droit sans indemnité :
- En cas de faillite sauf si la Régie accepte dans l'éventualité où un syndicat aurait été
autorisé par le tribunal à continuer l'exécution des travaux, les offres qui peuvent être faites par le dit
syndicat pour la continuation de l'entreprise.
- En cas de liquidation judiciaire, si l'entrepreneur n'est pas autorisé par le maitre
d’ouvrage à continuer l'exécution des travaux.
En tout état de cause, les mesures conservatoires ou de sécurité dont l'urgence apparaît en
attendant une décision définitive sont prises d'office par la régie et mises à la charge de l'entrepreneur.

ARTICLE 14/ - Respect des lois en vigueur :


L’entrepreneur doit se conformer aux lois en vigueur au MAROC et notamment à la
législation du travail.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 31/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
ARTICLE 15/ - Règlement judiciaires des litiges :
Tout litige entre le maître d’ouvrage et l’entrepreneur est soumis aux tribunaux
compétents de Meknès.

ARTICLE 16/ - Frais d'enregistrement :


En vertu de l’article 250 du Code Général des impôts, le marché est exonéré des droits de
timbre.
Par contre, l’entrepreneur est appelé à accomplir les formalités de l’enregistrement de son
marché ainsi que de l’exemplaire le cas échéant à titre gratuit auprès des services des impôts, tels que
prévue par les lois et règlements en vigueur.
Article 17/ - Réception provisoire - délai de garantie :
La date de réception provisoire sera celle de l'achèvement du revêtement de chaussée et
trottoirs ou à défaut, la date d'achèvement complet de tous les travaux et fournitures confiés à
l'Entreprise et des essais contractuels satisfaisants. La réception provisoire ne sera en aucun cas
prononcée si l’Entrepreneur n'a pas fourni les plans de recollement de ses ouvrages à la R.A.D.E.M et
les résultats concluants et rapport de tous les essais effectués.
Le contractant restera pendant 12 mois responsable de la tenue de la canalisation et des
remblais et réfection de chaussée et trottoirs. Toute fuite à caractère fortuit sera réparée à ses frais.
Pendant ce délai, les travaux de nouvelle remise en état du revêtement occasionnés par les
tassements du sol seront également effectués aux frais du contractant.
Celui-ci conservera pendant ce temps les responsabilités des accidents qui pourraient
survenir du fait de l'affaissement des fouilles ou de tous autres désordres liés à ces travaux.
En raison des mises en exploitation des tronçons de réseau dès achèvement et essais
hydraulique positif, des réceptions provisoires partielles pourront être prononcées soit par rue, soit par
quartiers, soit par ouvrages.

Article - 18/ - Réception définitive :


La réception définitive sera prononcée 12 mois après la dernière réception provisoire après
contrôle du maître d’ouvrage des travaux réalisés en présence de l’entreprise et si aucune anomalie
n'est constatée, ou si l’Entrepreneur a procédé à toutes les réfections jugées nécessaires par la
R.A.D.E.M.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 32/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

CHAPITRE III

DESCRIPTIONS TECHNIQUES

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 33/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

DESCRIPTIONS TECHNIQUES
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

A - Définition du projet
Article -1 : Consistance du projet
L’objet du projet est la réalisation des travaux ci-dessous :

- Travaux de terrassement, sondages, remblaiement et remise en état des lieux ;


- Travaux de fonçage ;
- Renouvellement de réseau et des branchements d’eau potable ;
- Réhabilitation du réseau d’eau potable ;
- Fourniture, transport et pose de réseau d’eau potable ;
- Fourniture, transport et pose de différents équipements hydrauliques ;
- Réalisation des travaux de raccordement sur les conduites existantes ;
- Changement et remplacement des vannes défectueuses et autres organes défectueux ;
- Fourniture, transport et pose de nouvelles vannes et ventouses ;
- Dépose d’appareillages et organes défectueux ou vétustes ;
- Réalisation des travaux divers de réfections et de constructions des ouvrages en béton armé
destinés aux vannes, vidanges et ventouses, stabilisateurs de pression, point de mesure…etc. ;
- Remise en état des lieux des tranchées autres que celles remaniées par l’Entreprise et
notamment celles causées par les équipes propres de la R.A.D.E.M. ;
- Réalisation des travaux d’urgence.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 34/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

A - Clauses administratives
Article - 2 : Rappel
a) Le Maître de l’ouvrage est la Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de
Meknès (R.A.D.E.M.).
b) L’Entrepreneur est la personne représentant l’Entreprise ou le groupement d’entreprises
attributaire du marché de travaux.
c) Soumission est synonyme d’offre. Ce terme s’entend pour toutes les dispositions financières et
techniques comprises explicitement dans l’offre ayant abouti au marché.

Article - 3 : Textes généraux réglementaires


L’Entrepreneur est soumis, pour tout ce qui n'est pas en contradiction avec les directives pour la
passation des marchés, aux lois et règlements en vigueur au Maroc.

3.1. Textes réglementaires


L’Entrepreneur est soumis en particulier aux obligations découlant des textes ci-après :
- Vu la loi n° 69-00 relative au contrôle financer de l’Etat sur les entreprises publiques et autres
organismes promulguée par le Dahir n° 1.03.195 du16 ramadan 1424(11 novembre 2003),
notamment ses articles 1 et 19.
- Vu le décret n° 2-64-394 du Joumada 1 1384 (29 septembre 1694) relatif aux Régies
communales dotées de la personnalité civile et de l’autonomie financière.
- Vu l’approbation du Conseil d’Administration de la R.A.D.E.M. lors de sa séance du 22 juillet
2008.
- Le Circulaire n° 4/59/S.G.G./CAB du 12 Février 1959 et l'Instruction n° 23/59/S.G.G. du 6
Octobre 1959, ainsi que la réglementation du travail et des salaires au Maroc.
- La Législation relative au recrutement de la main-d’œuvre locale.
- Les textes législatifs et réglementaires concernant l'emploi et la sécurité du personnel, les
transports et la fiscalité.
- Le Dahir n° 1/85/347 du 7 Rabia II 1406 (20 Décembre 1985) portant sur promulgation de la
loi n° 30/85 relative à la taxe sur la valeur ajoutée.
- La loi n° 112-13 relative au nantissement des marchés publics promulguée par le dahir n° 1-
15-05 du 29 rabii II (19 février2015).
3.2. Documents généraux
Dans la mesure où les pièces du marché n'y dérogent pas, l’Entrepreneur est également soumis :
a) Au Décret N° 2-14-394 du 6 CHAABANE 1437 (13 Mai 2016) approuvant le cahier des
clauses administratives générales applicables aux marchés de travaux (CCAG-T).
b) Aux règles et normes techniques Marocaines (N.M) et Françaises (AFNOR, règles CC/BA. 68
etc.) ou à toutes normes équivalentes ou supérieures.
3.3. Pour les travaux de Génie Civil et d'infrastructure
a) Le Devis Général pour la fourniture des agrégats destinés aux usages routiers pour la
construction, le rechargement, le revêtement de chaussée (Maroc 1950).
b) Les normes Marocaines éditées par le Service de Normalisation Industrielle Marocaine
(S.N.I.MA.) et en particulier les normes 10/01/F 004 concernant les liants hydrauliques,
10/01/F 003 et 012 concernant les aciers pour béton armé, 10/03/F 009 concernant les bétons
et ciment usuel, les normes de l'AFNOR (Association Française de Normalisation) ou des
normes équivalentes ou supérieures.
3.4. Pour le calcul des ouvrages

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 35/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
En règle générale, les calculs de résistance des ouvrages seront effectués conformément aux
circulaires ministérielles les plus récentes complétées par les règles en vigueur en France à la date de
la signature du Marché à intervenir, et notamment :
a) Le fascicule n° 61 - titre I VI "conception, calcul et épreuves des ouvrages d'Art édité en
France par le Ministère de l'Equipement et du logement".
b) Les règles BAEL 91 relatives à la conception, au calcul des ouvrages et construction en béton
armé suivant la méthode des états limites.
c) Les règles NV 65 et annexes, révisées en 1980 - Vent région III.
3.5. Pour les travaux de pose de conduite
a) Le devis général réglant les conditions d'exécution des travaux de fourniture et de pose de
conduite d'Eau (Maroc n° 83/1952).
b) Les normes AFNOR, DIN, ASTM, ISO homologuées ou réglementairement en vigueur au
moment de la signature du Marché.
c) Les Clauses Techniques Générales définissant les règles applicables aux contrôles des pièces
et produits métallurgiques et aux contrôles de soudure en atelier et sur les chantiers édités par
la direction de l'Hydraulique au Maroc.
d) Le fascicule 71 Titre - Fourniture et pose de canalisation d'Eau édité en France par le
Ministère de l'Environnement et du Cadre de Vie et du Ministère des Transports.

3.6. Textes spéciaux


L’Entrepreneur doit respecter également les textes techniques généraux figurant aux Cahier des
Clauses Techniques Particulières.

3.7. Contradiction entre les documents


Si les documents généraux présentent des clauses contradictoires, l’Entrepreneur se conformera au
plus récent d'entre eux, étant entendu que les documents ci-après et qui sont édités au Maroc ont
priorité sur les textes étrangers auxquels il est provisoirement fait référence :

1) Dahirs, Décrets, arrêtés et règlements Ministériels.


2) Règles des Organismes ou Comités Techniques dont l'application a été rendue obligatoire par
une décision Ministérielle.
3) Règles des organismes ou Comités techniques dont l'application n'a pas été rendue obligatoire
par une décision Ministérielle et en particulier les normes éditées par le Service de
Normalisation Industrielle Marocaine (S.N.I.MA.), Direction de l'industrie Rabat.

Article - 4 : Délais d’exécution


4.1. Contenu des délais contractuels d’exécution
Ils comprennent :
- La préparation de chantier ;
- L’installation et repli de chantier ;
- Les délais d’approvisionnement des matériels et matériaux, sur site y compris ceux
d’importation ;
- Les délais de travaux d’exécution de terrassement, d’ouvrages d’art, pose des conduites,
appareillages, essais hydrauliques, stérilisation, et mise en service.
4.2. Délai contractuel d’exécution
Le délai limite est : 10 mois.
Un ordre de service sera délivré à l’Entreprise et mentionnera :
- Les lieux de travaux ;

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 36/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
- Le cadre quantitatif ;
- Le délai d’exécution partiel.
L’Entrepreneur ne pourra élever aucune réclamation quant à la décision de la R.A.D.E.M. de
poursuivre ou non les travaux au-delà du délai contractuel de base.
Article - 5 : Conformation aux ordres de service
Conformément à l'article 11 du CCAG-T :
- L’Entrepreneur est tenu de se conformer strictement aux ordres de service qui lui sont
notifiés ;
- Il se conforme aux changements qui lui sont prescrits pendant le cours des travaux par la
R.A.D.E.M. ;
- Il ne lui est tenu compte des changements qu'autant qu'il justifie d'un ordre de service écrit ;
- Il a toutefois l'obligation de vérifier le bien-fondé des ordres de service et de signaler avant
toute exécution, les erreurs, omissions ou contradictions qu'ils peuvent comporter et qui sont
décelables par un Entrepreneur qualifié.

Article - 6 : Pénalité pour retard


Les pénalités s’appliquent dès la constatation du dépassement des délais respectifs ou toute autre
infraction.
Leurs montants sont définis comme suit :
6.1. Pénalité pour retard
Si l’Entrepreneur manque à effectuer l’une quelconque ou toutes les prestations prévues dans le ou les
délai (s) spécifié (s) dans le marché, la R.A.D.E.M. sans préjudice des autres recours qu’elle tient du
marché, pourra déduire du prix de celui-ci, à titre de pénalités, une somme équivalente à 1/1000 (un
millième) du montant de la tranche considérée par jour de retard. Cette pénalité est plafonnée à 8 %
de la tranche considérée. Une fois ce plafond atteint, le Maître d'Ouvrage pourra envisager la
résiliation du marché.
6.2. Pénalité pour défaut de signalisation
L’Entrepreneur subira par jour où la R.A.D.E.M. constatera que la signalisation est défaillante
(absence de signalisation, signalisation incomplète, panneaux endommagés, absence de bandes
indicatrices de tranchées, etc.), une pénalité de mille dirhams (1 000 DH).
L’application de cette pénalité cessera lorsque l’Entrepreneur aura remédié aux défaillances
constatées.
6.3. Pénalité pour défaut de repliement de chantier et remise en état des lieux
A la fin des travaux, l’Entrepreneur devra, dans le délai de deux (2) semaines à compter de la date de
notification de la décision de réception provisoire, avoir fini de procéder au dégagement, nettoiement
et remise en état des emplacements qui auront été occupés par le chantier.
En cas de retard, l’Entrepreneur subira par jour, après mise en demeure, une pénalité de mille dirhams
(1 000 DH). L’application de cette pénalité cessera lorsque l’Entrepreneur aura remédié aux
défaillances.
La R.A.D.E.M. pourra engager les opérations de remise en état des lieux aux frais de l’Entrepreneur
en cas de carence.
6.4. Pénalité pour défauts d’évacuation des terres ou matériaux excédentaires ou remises en état
des chaussées
L’Entrepreneur sera tenu au fur et à mesure de l’avancement du chantier d’évacuer les terres
excédentaires ou tous autres matériaux après remblaiement des tranchées et de remettre et maintenir
en état les chaussées et trottoirs dans l’emprise des travaux.
L’Entrepreneur subira par jour où la R.A.D.E.M. constatera une carence, une pénalité de cinq cent
dirhams (500 DH).

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 37/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
L’application de cette pénalité cessera lorsque l’Entrepreneur aura remédié aux défauts constatés.
6.5. Pénalité pour non-respect des consignes fixées aux plans de coupures d’eau visés par la
R.A.D.E.M.
L’Entrepreneur est tenu de respecter toutes les conditions et consignes fixées par la R.A.D.E.M. dans
l’organisation des coupures d’eau sur le réseau. Tout manquement sera sanctionné par une pénalité
journalière de dix mille dirhams (10 000 DH). L’application de cette pénalité cessera lorsque
l’Entrepreneur aura rétabli la distribution de l’eau sur le secteur perturbé du fait de son intervention.
6.6. Délai et retenue pour remise de documents à la réception provisoire
Les documents de récolement de l’ensemble des travaux et toutes les notices techniques, fiches
d’exploitation seront remis dans les deux (2) semaines qui suivront le dernier essai ou test hydraulique
contractuel.
Une retenue provisoire, d’une somme égale à 1,5% (un virgule cinq pour-cent) du montant du marché
sera opérée sans mise en demeure préalable sur l’avant dernier (ou le dernier) décompte mensuel.
Cette retenue sera payée après remise complète des documents.
Article -7 : Dispositions générales relatives à l’exécution du marché
7.1. Indications générales pour l'exécution du marché
Du seul fait de la signature du marché, l’Entrepreneur reconnaît avoir reçu de la R.A.D.E.M. toutes
les indications générales qui lui sont nécessaires pour l'exécution du marché. Il ne peut en aucun cas
se prévaloir d'un manque d'informations relatives à celles de ces indications générales sur lesquelles il
aurait pu obtenir, sur demande, à la signature du marché, les précisions qui lui sont nécessaires.
7.2. Réclamation ou demande d’indemnité par l’Entrepreneur
L’Entrepreneur ne peut élever aucune réclamation ni ne demander aucune indemnité au cas où il
estimerait que du fait des renseignements donnés dans les documents contractuels, il aurait subi une
perte ou des dépenses imprévues par suite d'une sous-estimation des risques ou de toutes sujétions.
7.3. Connaissance des conditions du marché par l’Entrepreneur
L’Entrepreneur est réputé avoir étudié toutes les conditions du marché et avoir lui-même contrôlé en
détail que les fournitures et travaux, objet du marché, peuvent être exécutés conformément à ces
conditions.
Il est aussi réputé avoir une connaissance détaillée du terrain et de tous les moyens ou possibilités
dont il pourra disposer pour exécuter les travaux conformément aux règles de l'art.
L’Entrepreneur doit prendre ses dispositions pour se documenter de manière complète sur les
ressources exactes en main d’œuvre, matériel et matériaux, les règles de sécurité sur les chantiers et
les conditions climatiques et, d'une façon générale, toutes les suggestions qui sont susceptibles
d'influencer les conditions d'exécution et les prix de revient des ouvrages.
L’Entrepreneur doit effectuer sa propre enquête sous son entière responsabilité et ne peut donc élever
aucune réclamation pour manque d'informations ou sous-estimation de certains facteurs.
7.4. Modification des stipulations du marché
Les stipulations du marché relatives aux spécifications techniques des matières, aux dispositions
constructives, au mode d'exécution des travaux de génie civil, et aux méthodes de montage du
matériel, à la pose des conduites, aux essais et mises en service et celles désignant des sous-traitants
n'engagent pas la responsabilité de la R.A.D.E.M.
De convention expresse, elles sont réputées résulter des propositions même de l’Entrepreneur ; Il
appartient à celui-ci, sous sa propre responsabilité et sauf opposition du Maître d’Ouvrage d'apporter à
ces stipulations les modifications qui, au cours de l'exécution du marché, s'avéreraient indispensables
au respect de celle-ci. Ces modifications ne peuvent conduire à une diminution de la qualité de la
réalisation et doivent faire l'objet de propositions motivées adressées par l’Entrepreneur au Maître
d’Ouvrage en temps utile.
7.5. Pièces contractuelles et documents remis par la R.A.D.E.M. à l’Entrepreneur

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 38/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Les pièces contractuelles et documents remis par la R.A.D.E.M. à l’Entrepreneur au cours de
l'exécution du marché doivent être vérifiés par celui-ci. Il est tenu de signaler au Maître d’Ouvrage
toutes les erreurs, omissions ou autres défectuosités dans la conception ou les spécifications des
travaux qu'il aurait pu découvrir, en examinant les documents du marché ou durant le processus
d'exécution des travaux. En raison de ces qualifications et de son expérience, l’Entrepreneur est tenu
de proposer en conséquence les modifications qu'il juge nécessaires d'apporter à ces pièces et
documents pour assurer la bonne exécution du marché.
7.6. Responsabilité de l’Entrepreneur pour l'exécution du marché
L’Entrepreneur doit, dans tous les cas, assumer l'entière responsabilité de l'exécution du marché,
nonobstant l'examen par la R.A.D.E.M. des documents techniques qui lui sont soumis, le transfert à
des tiers de l'exécution de certaines prestations, l'organisation et la coordination par la R.A.D.E.M.
entre l’Entrepreneur et les autres Entrepreneurs, la surveillance et les contrôles exercés par la
R.A.D.E.M.
Article - 8 : Assurances
Avant tout commencement des travaux, l’Entrepreneur doit adresser au maître d’ouvrage les copies
des polices d’assurance qu’il doit souscrire et qui doivent couvrir les risques inhérents à l’exécution
du marché, à savoir celles se rapportant aux :
8.1. Véhicules Automobiles
Les véhicules automobiles doivent être garantis conformément aux dispositions de l'arrêté Viziriel du
12 Chaâbane 1360 (5 Septembre 1941) relatif à l'assurance obligatoire des véhicules automobiles.
8.2. Accidents de travail
Les accidents de travail survenant au personnel de l'entreprise doivent être garantis conformément aux
dispositions du Dahir n° 1/60/223 du 12 Ramadan 1382 (6 Février 1963) portant modification en la
forme du 25 Hijja 1345 (15 Juin 1927) relatif à la réparation des accidents du travail.
La R.A.D.E.M. ne sera pas responsable des dommages ou indemnités légales, payables en cas
d'accidents survenant aux ouvriers ou employés de l’Entrepreneur ou des sous-traitants.
L’Entrepreneur garantira et indemnisera la R.A.D.E.M. contre toute demande de dommages et intérêts
ou indemnités et contre toute réclamation, plainte, poursuite, frais, charges et dépenses de toutes
natures relatives à ces accidents.
8.3. Responsabilités civiles
a) Dommages aux tiers
L’Entrepreneur doit bénéficier d'une assurance couvrant l'ensemble des dommages susceptibles d'être
causés au personnel de la R.A.D.E.M. ou à des tiers à l'occasion du chantier qui lui est confié pendant
le déroulement de celui-ci et pendant toute la durée du délai de garantie.
b) Dommages à l'ouvrage
Doivent être garantis, pendant la durée des travaux (jusqu'à la réception définitive les matériels et
ouvrages, objet du marché, les ouvrages provisoires et installations fixes ou mobiles du chantier, la
fourniture, matériaux et approvisionnement divers, contre les risques d'incendie, vol, détérioration etc.
Doivent être garantis après la réception définitive des travaux, pendant une période de dix (10) ans les
ouvrages objet du marché contre toute dégradation.
En cas de dégradation aux ouvrages, objet du marché et quelle qu'en soit la cause, l’Entrepreneur est
tenu, à la demande de la R.A.D.E.M., de procéder dans les délais les plus réduits à leur remise en état.
Si les dommages s'avèrent imputables à l’Entrepreneur, la R.A.D.E.M. n'aura pas à le payer pour son
intervention. Par contre si les dommages s'avèrent non imputables à l’Entrepreneur, la R.A.D.E.M.
aura à rémunérer son intervention sur la base des prix unitaires du marché et des quantités réellement
exécutées.
8.4. Sous-traitants
Les garanties des contrats d'assurance citées ci-dessus doivent être étendues aux sous-traitants, sauf si
les sous-traitants sont déjà couverts pour ces risques. Les contrats propres aux sous-traitants doivent

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 39/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
être présentés à la R.A.D.E.M., à sa demande, ainsi qu'une attestation de validité et de paiement des
primes en cours.
8.5. Présentation des polices
L’Entrepreneur est tenu d'adresser à la R.A.D.E.M. avant tout commencement d'exécution du marché
et chaque fois que la R.A.D.E.M. la demandera, en particulier lors de l'ordonnancement des sommes
qui lui sont dues, la photocopie certifiée conforme des polices contractées par lui et/ou ses sous-
traitants pour la couverture des risques énumérés ci-dessus.
Elles doivent toutes comporter une clause interdisant leur résiliation sans un avis préalable de la
compagnie d'assurances à la R.A.D.E.M. La compagnie d'assurances devra être agréée par la
R.A.D.E.M.
La police Correspondant à la garantie décennale sera présentée par le contractant avant la réception
définitive des travaux qui ne pourra être prononcée que si cette clause est respectée.
L’Entrepreneur est tenu de présenter à la R.A.D.E.M., chaque fois qu'elle la demandera, les
attestations émanant de la compagnie d'assurances certifiant que les primes ont bien été réglées.
8.6. Recours en cas de carence
Dans le cas où, l’Entrepreneur manquerait à son obligation de contracter ou de maintenir en état de
validité toute assurance mentionnée dans le présent article ou toute autre exigée par le marché, la
R.A.D.E.M. serait en droit de contracter elle-même cette assurance ou de la maintenir elle-même en
état de validité, de payer les primes correspondantes et de déduire les montants payés par elle de toute
somme due ou à devoir à l’Entrepreneur ou d'en récupérer le montant s'il s'agissait d'une dette de
l’Entrepreneur.
Article - 9 : Liaison entre la R.A.D.E.M., l’Entrepreneur et les autres
entrepreneurs du chantier
La coordination entre l’Entrepreneur et les autres Entrepreneurs concourant à la réalisation de la
même opération est organisée par la R.A.D.E.M.
Toutes les fois qu'il est requis, l’Entrepreneur se rendra aux convocations de la R.A.D.E.M. dans ses
bureaux ou sur les chantiers ou y déléguera un représentant capable de le remplacer de manière
qu'aucune opération ne puisse être retardée ou suspendue en raison de son absence.
L’Entrepreneur doit, pendant toute la durée du contrat et notamment pendant l'exécution des travaux
se mettre en relation en temps opportun avec les autres Entrepreneurs du chantier au fur et à mesure
que ceux-ci lui sont désignés par la R.A.D.E.M. afin que toutes mesures propres à assurer la bonne
exécution du contrat, le déroulement satisfaisant des travaux, le bon ordre du chantier et la sécurité
des ouvriers soient prises d'un commun accord. Il est procédé à tout échange de renseignement ou
documents utiles à cet effet.
En cas de difficulté ou de différent, la R.A.D.E.M. doit être mis rapidement au courant, en vue de
l'arbitrage par ses soins, et ce, en organisant l'examen du dit différent entre toutes les parties
intéressées.
Article - 10 : Réception provisoire - délai de garantie
La date de réception provisoire sera celle de l'achèvement du revêtement de chaussée et trottoirs ou à
défaut, la date d'achèvement complet de tous les travaux et fournitures confiés à l'Entreprise et des
essais contractuels satisfaisants. La réception provisoire ne sera en aucun cas prononcée si
l’Entrepreneur n'a pas fourni les plans de récolement de ses ouvrages à la R.A.D.E.M et les résultats
concluants et rapport de tous les essais effectués.
Nonobstant cette réception provisoire, le contractant restera pendant une année responsable de la
tenue de la canalisation et des remblais et réfection de chaussée et trottoirs. Toute fuite à caractère
fortuit sera réparée à ses frais.
Pendant ce délai, les travaux de nouvelle remise en état du revêtement occasionnés par les tassements
du sol seront également effectués aux frais du contractant.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 40/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Celui-ci conservera pendant ce temps les responsabilités des accidents qui pourraient survenir du fait
de l'affaissement des fouilles ou de tous autres désordres liés à ces travaux.
En raison des mises en exploitation des tronçons de réseau dès achèvement et essais hydraulique
positif, des réceptions provisoires partielles pourront être prononcées soit par rue, soit par quartiers,
soit par ouvrages.
Article - 11 : Réception définitive
La réception définitive sera prononcée 1 an après la dernière réception provisoire après contrôle du
maître d’ouvrage des travaux réalisés en présence de l’entreprise et si aucune anomalie n'est
constatée, ou si l’Entrepreneur a procédé à toutes les réfections jugées nécessaires par la R.A.D.E.M.
NB : L’entrepreneur doit aviser, par un écrit, la R.A.D.E.M. trois mois avant l’achèvement de
la période de garantie des travaux afin de constituer une commission mixte composée
d’éléments de l’entreprise et des représentants de la R.A.D.E.M. pour relever toutes les
anomalies.
Article - 12 : Refus des ouvrages, de la fourniture ou du matériel - résiliation du
marché
12.1. Conditions de refus des ouvrages, de la fourniture ou du matériel
Nonobstant tout transfert de propriété antérieure, la R.A.D.E.M. se réserve le droit de refuser les
ouvrages, la fourniture ou le matériel dans les conditions précisées ci-après :
- Si, à la suite d'essais non satisfaisants, l’Entrepreneur ne peut dans le délai qui lui est consenti
par la R.A.D.E.M. mettre les ouvrages, la fourniture ou le matériel en état de remplir les
conditions techniques fixées par le CCTP. pour que la réception provisoire puisse être
prononcée ;
- Si, pendant la période de garantie, se révèlent des vices graves incompatibles avec une
exploitation normale.
12.2. Solutions après refus des ouvrages ou du matériel
En cas de refus par la R.A.D.E.M. des ouvrages ou du matériel, celle-ci a le choix entre les solutions
ci-après :
- Accepter que les ouvrages, la fourniture ou le matériel refusés soient remplacés par
l’Entrepreneur et à ses frais ; En attendant qu'il ait pu être procédé à ce remplacement, la
R.A.D.E.M. à la faculté :
o De renoncer à utiliser les ouvrages ou le matériel refusé ;
o Ou d'utiliser ces ouvrages ou ce matériel, sous la responsabilité de l’Entrepreneur et
avec son accord, moyennant certaines modifications, adjonctions ou adaptations
éventuelles effectuées aux frais de l’Entrepreneur s'il y a lieu. La R.A.D.E.M. a alors
gratuitement le libre usage des ouvrages ou du matériel défectueux.
- Si les ouvrages, la fourniture ou le matériel identifiés ne donnent pas satisfaction, la
R.A.D.E.M. peut prononcer la résiliation de tout ou partie du marché ;
- Ne pas accepter le remplacement des ouvrages, de la fourniture ou du matériel défectueux et,
après préavis de 20 jours par lettre recommandée et accusé de réception, prononcer la
résiliation de tout ou partie du Marché.
12.3. Démolition ou enlèvement des ouvrages, fourniture ou matériels refusés
Après leur remplacement ou le cas échéant, après résiliation du Marché, ouvrages, fourniture ou
matériels refusés sont remis à la disposition de l’Entrepreneur. Celui-ci doit alors procéder à leur
démolition ou à leur enlèvement à ses frais et dans les moindres délais.
En cas de retard dans cette démolition ou cet enlèvement, la R.A.D.E.M. peut, après mise en demeure
par lettre recommandée, faire exécuter le travail par un intervenant de son choix aux frais et risques de
L’Entrepreneur.
12.4. Manquement grave de l’Entrepreneur à ses obligations contractuelles
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 41/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
En dehors des cas visés ci-dessus, la R.A.D.E.M. peut prononcer la résiliation de tout ou partie du
marché, en cas de manquement grave de l’Entrepreneur à ses obligations contractuelles. Cette
résiliation, intervient après la mise en demeure par lettre recommandée visant et rappelant le présent
Article, dans un délai de quinze (15) jours après envoi de cette lettre.
Sont réputés constituer un manquement grave, des faits tels que notamment :
- Refus de l’Entrepreneur de se conformer aux dispositions de l'Article 2 ;
- Un dépassement de plus de trente pour cent des délais contractuels d'exécution.
12.5. Résiliation de tout ou partie du Marché
La R.A.D.E.M. peut encore prononcer la résiliation de tout ou partie du Marché dans le cas où il est
reconnu, au cours de la construction de l'ouvrage ou de l'utilisation de la fourniture ou du matériel,
que cet ouvrage, cette fourniture ou ce matériel serait finalement refusé en totalité ou en partie si on
l'achevait ou le montait.
12.6. Résiliation de plein droit
Le Marché est résilié de plein droit et sans intervention judiciaire des biens de l’Entrepreneur, si la
R.A.D.E.M., manifeste son intention de se prévaloir de cette résiliation aux termes d'une déclaration
expresse formulée par elle dans le délai de deux mois à partir de la publication légale du jugement
prononçant la faillite ou accordant le bénéfice du règlement judiciaire.
12.7. Droit à être indemnisé
En cas de résiliation du Marché par application du présent Article, la R.A.D.E.M. se réserve
expressément le droit de réclamer une indemnité en rapport avec le préjudice qu'elle aura subi.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 42/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

B - Clauses techniques
B.1 - Indications générales et description des ouvrages
Article - 13 : Objet de l’entreprise
Sont à la charge de l'Entrepreneur, les travaux suivants :
- Les études détaillées d’exécution des conduites et d'équipements permettant une parfaite
intelligence du projet et de l'exécution des travaux. Les plans d’exécution doivent être établis
par un ingénieur géomètre-topographe (IGT) agréé, des ouvrages de génie civil et des réseaux
(notes préliminaires, notes de calcul, plans d’exécution) ;
- Toutes les études complémentaires, nécessaires à l’exécution des travaux : établissement du
tracé définitif, topographie, études complémentaires (campagnes géotechniques et/ou
géophysiques) pour le choix des moyens d’exécution notamment des tranchées, études des
sols de fondation des ouvrages, études d’exécution, de béton, etc. ;
- Les études concernant l’organisation du chantier et la conduite des travaux suivant un
planning à faire agréer par la R.A.D.E.M. ;
- Toutes les formalités nécessaires pour l’importation des fournitures faisant partie du marché ;
- Toutes les formalités nécessaires pour l'importation des fournitures : Etablir une convention de
suivi des travaux avec un laboratoire agrée qui assurera tous les essais nécessaires pour
garantir la qualité des travaux et matériaux fournis par l’entreprise (identification des remblais
et tout- venant, formulations des bétons et écrasements, compactage...etc.), et ce
conformément aux recommandations de la R.A.D.E.M. ;
- L’implantation des conduites et de tous les ouvrages ;
- Les terrassements en tous terrains nécessaires à la pose des conduites et à la construction des
ouvrages, les remblais divers, les réglages ou la mise à la décharge de terres excédentaires ;
- La remise en état des voies publiques d’accès au chantier utilisées par l’entrepreneur ;
- La fabrication, les essais en usine des tuyaux, raccords et matériel hydraulique, le transport et
le montage des équipements hydrauliques ;
- La fourniture, le transport à pied d’œuvre et la pose des conduites et équipements divers ;
- La fourniture, le transport et la mise en œuvre de tous les matériaux nécessaires à la
construction des ouvrages et à la pose des conduites ;
- L’exécution de tous ouvrages pour appareillages, passages sous chaussée, etc. ;
- Les contrôles et épreuves des matériaux et fournitures en usine et sur chantier ;
- Les essais des installations, y compris l’acquisition de l’eau nécessaire aux essais ;
- Le nettoyage et le lavage des installations ;
- La stérilisation de la conduite réalisée ;
- Les essais des installations, (essai hydrauliques et de fonctionnement), la mise en service la
fourniture des notices explicatives et documents d’entretien des équipements et accessoires ;
- L’établissement des plans de récolement certifiés conformes à l’exécution ;
- L’entretien des installations pendant le délai de garantie.
L’énumération des prestations indiquées ci-dessus n’est nullement limitative. En effet, l’Entrepreneur
s’engage à fournir et à mettre en service un ensemble en parfait état de marche.
Article - 14 : Description des travaux
L’opération consiste au renouvellement de la conduite existante en amiante ciment ou en fonte par la
fourniture, transport et pose des tuyaux, pièces spéciales, raccords et appareillages nécessaires. Ils
comprennent également tous travaux annexes, tels que terrassement, réfection de chaussées, petits
ouvrages de génie civil, essais et désinfection.
Les travaux à réaliser sont :
- Renouvellement de réseau et des branchements d’eau potable ;
- Réhabilitation de réseau et branchement ;
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 43/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
- Renouvellement des vannes défectueuses ;
- Fourniture, transport et pose de nouvelles vannes ;
- Fourniture, transport et pose des équipements hydrauliques ;
- Réalisation des travaux de renouvellement des branchements existants ;
- Réalisation des travaux divers de réfections et de constructions des ouvrages en béton armé
destinés à tous les appareillages hydrauliques tels que vannes, vidanges, ventouses, poteaux et
bouches d’incendie;
- Travaux d’urgence.

B.2 - Conformité et qualité des matériaux et fournitures, préparation des


matériaux
Article - 15 : Conformité des matériaux et fournitures
Conformément aux prescriptions du C.P.P. et S.T.F., l’Entrepreneur devra soumettre à l’agrément du
Maître d’Ouvrage la provenance et la qualité des matériaux destinés à la construction des ouvrages,
ainsi que tous les autres matériaux et fournitures diverses. Les matériaux seront d’origine marocaine
chaque fois que cela est possible conformément à l’article 42 du CCAG-T.
L’Entrepreneur devra s’assurer auprès des fournisseurs qu’ils acceptent les prescriptions du présent
CCTP. tant en ce qui concerne la qualité des matériaux et produits que les conditions de contrôle et
d’essais.
En cours de travaux, l’Entrepreneur ne pourra modifier l’origine des matériaux qu’avec l’autorisation
écrite du Maître d’Ouvrage, et sous réserve que les matériaux et produits de remplacement soient de
qualité équivalente et répondent aux mêmes prescriptions concernant leur conformité aux normes en
vigueur.
L’Entrepreneur reste seul responsable vis-à-vis de la R.A.D.E.M.
NB : L’entrepreneur devra prendre toutes dispositions utiles pour avoir sur son chantier, la
quantité de matériaux vérifiés et acceptés indispensables à la bonne marche des travaux et dont
l’échantillonnage aura été agréé par le Maître d’Ouvrage et approuvé par les essais nécessaires.
La demande de réception de matériaux autres que les matériaux préfabriqués devra être faite
avant son emploi.
Article - 16 : Surveillance et contrôle de la fabrication en usine
La R.A.D.E.M. se réserve le droit de suivre ou de faire suivre la fabrication du matériel dans les
ateliers de l’Entrepreneur ou des sous-traitants et de faire exécuter, aux frais de l’Entrepreneur, tous
essais jugés nécessaires pour s’assurer tant de la qualité des matériaux que de la conformité des
fournitures avec les spécifications contenues dans la proposition de l’Entrepreneur.
La R.A.D.E.M. se réserve le droit de faire procéder en usine aux essais de réception qu’elle jugera
nécessaires dans la limite de 10% du nombre des tuyaux, robinetterie, vannes et organes, ces essais
étant exécutés aux frais de l’Entrepreneur et devant permettre de contrôler les indications fournies par
celui-ci en ce qui concerne la résistance et la qualité des tuyaux.
Article - 17 : Réception et contrôle des matériaux
Aucun des matériaux employés ne pourra être mis en œuvre avant d’avoir été vérifié et reçu par la
R.A.D.E.M.
Après notification du marché, l’entrepreneur est obligatoirement invité à délivrer à la R.A.D.E.M. une
convention avec un laboratoire agrée et classé en la matière pour le suivi des agréments des matériaux
et des différents essais de réception des tranchées et des fournitures en usine.
Les approvisionnements sur le chantier ne devront être faits qu’après avoir reçu l’agrément du Maître
d’Ouvrage sur les matériaux proposés par l’Entreprise. Les matériaux approvisionnés devront être
conformes aux échantillons agréés.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 44/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Toutefois, la R.A.D.E.M. pourra ordonner des essais supplémentaires sur le chantier ou en laboratoire,
aux frais de l’Entrepreneur. Les matériaux refusés seront immédiatement retirés du chantier par
l’Entrepreneur dans un délai maximum de 24 heures.
La demande de réception d’une fourniture, d’un matériau ou matériel, devra être faite par
l’Entrepreneur au Maître d’Ouvrage au moins huit jours avant son emploi.
Chaque demande de réception d’une fourniture, matériel ou matériau datée et numérotée sera rédigée
par l’Entrepreneur en deux exemplaires dont l’original sera remis au Maître d’Ouvrage, et la copie,
portant l’accusé de réception de l’original, sera jointe aux documents du chantier.
L’Entrepreneur ne pourra, en aucun cas, formuler de réclamations pour interruption ou retard
occasionnés par les opérations de contrôle.
La R.A.D.E.M. se réserve le droit de donner par écrit l’ordre d’interrompre les travaux dans le cas où
l’Entrepreneur ne respecterait pas les prescriptions ou modifications qui lui seraient imposées, soit
pour l’exécution d’un contrôle, soit à la suite de ce dernier.
B.3 - Organisation des chantiers
Article - 18 : Installation de chantier
L’Entrepreneur aura à sa charge et à ses frais les formalités et indemnités pour les occupations
temporaires nécessitées par l’organisation de ses chantiers : Campements, aires de stockage etc.,
l’établissement des pistes d’accès à des dépôts de matériels et de matériaux, les frais d’amenée de
l’eau et de l’énergie électrique, les frais de clôture et de gardiennage de ses chantiers, l’enlèvement ou
démolition en fin de travaux de tous les ouvrages provisoires qu’il sera amené à exécuter pour des
installations de chantier.
L’installation de chantier comprendra un bureau pour la R.A.D.E.M. couvrant une surface utile de
quinze (15) m² environ. Cette construction étant équipée en eau, électricité et téléphone et de tout le
mobilier nécessaire aux réunions de chantier (table, chaises, panneaux d’affichage,…etc.).
Article - 19 : Signalisation des chantiers
L’Entrepreneur sera tenu de signaler à ses frais de jour comme de nuit, de façon apparente, les abords
de ses chantiers sur la voie publique, tels que tranchée ouverte, dépôts de matériaux, sortie de
camions, etc.
Il sera tenu pour responsable des accidents qui pourraient survenir du fait de la non observation de ces
prescriptions.
En ce qui concerne la traversée et occupation du terrain, l’Entrepreneur devra s’assurer les
autorisations nécessaires pour les interruptions ou ralentissements de la circulation rendus nécessaires
par l’exécution des travaux.
En cas de carence de l’Entrepreneur ou en cas de danger, la R.A.D.E.M. se réserve le droit, sans mise
en demeure préalable et aux frais de l’Entrepreneur, de prendre toutes mesures utiles, en particulier en
confiant les signalisations des chantiers à une autre entreprise de son choix sans que cette intervention
dégage la responsabilité de l’Entrepreneur.
Par ailleurs, l’Entreprise, du fait de sa carence des signalisations, subira des pénalités fixées à l’Article
6-2.
L’Entrepreneur devra prendre toutes les mesures de sécurité nécessaires en prévision des risques
d’éboulements et d’effondrement des tranchées et des murs des constructions longeant les tranchées.
19.1. Signalisation et balisage des travaux
Le plan d'installation de chantier devra être fourni au Maître d’ouvrage afin de déterminer les accès,
les stockages de matériaux, l'emplacement de la baraque de chantier, …etc.
La signalisation du chantier et en particulier les accès devront être réalisés aux frais de l'entreprise, en
accord avec le Maître d'Ouvrage.
L'Entrepreneur veillera à laisser libre l'accès aux différents commerces, propriétés riveraines pour les
piétons et services de secours, et ce par tout moyen approprié tel que chemin provisoire en matériaux
propres, passerelle avec garde-corps, barrières, planchers, plaques d'acier, …etc.
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 45/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
L'Entrepreneur demeure entièrement responsable de tous les accidents ou dommages qui pourraient
être causés au cours des travaux à autrui ou aux ouvrages en cours d'exécution, sans qu'il puisse en
aucun cas rejeter la responsabilité sur le Maître d’Ouvrage.
La mise en place de la signalisation correspondante incombe à l'entrepreneur qui assure, de jour
comme de nuit, le fonctionnement des feux de circulation s'il y a lieu.
Toute la signalisation (barrière de ville) panneaux route barrée, sera à fournir et à entretenir par
l'entreprise, les panneaux devront être dans un état très correct, les lampes en nombre suffisant.
L'entrepreneur devra proposer une maquette des panneaux de signalisation pour avis et accord du
maître d’ouvrage et fournir et poser lesdits panneaux suivant les indications du Maître d’ouvrages.
L’entrepreneur fournira et mettra en œuvre une signalisation adaptée au chantier :
- Jalonnement d'itinéraire de déviation ;
- Signalisation d'entrée et sortie de chantier ;
- Peinture jaune provisoire ;
- Bande de sécurité (ligne blanche/rouge) ;
- Garde-corps ;
- Rétrécissement de chaussée ;
- Chaussée alternée ;
- Feux de signalisation.
Toutes autres formes de signalisation nécessaire au bon fonctionnement du chantier.
Pour les Travaux de nuit, l’éclairage devra être suffisant, autonome, conforme aux spécifications, être
agréé par le représentant du Maître d’Ouvrage et respecter la réglementation en vigueur (puissance,
minimum d’éclairement, protection des personnes, …etc.).
19.2. Vêtement et équipement de protection individuelle (EPI)
L’entrepreneur doit, si nécessaire :
- Mettre à disposition de ses salariés des tenues de travail permettant de les identifier e d’éviter
l’utilisation et l’usure de leurs vêtements personnels ;
- Mettre à leur disposition les équipements de protection individuelle (EPI) appropriés aux
requises auxquels ils sont exposés ;
- S’assurer que les EPI sont conformes aux normes marocaines en vigueur ou à défaut aux
normes internationales équivalentes ;
- Informer et former son personnel des consignes d’utilisation et d’entretien des EPI ;
- S’assurer de l’utilisation effective et permanente des EPI par son personnel ;
- Se charger de l’entretien, des vérifications périodiques et des renouvellements nécessaires
pour maintenir en état opérationnel les EPI.
L’équipement de protection individuel minimal sur les chantiers est :
- Tenue de travail adaptée ;
- Chaussures de sécurité, y compris pour les visiteurs ;
- Casque de sécurité, y compris pour les visiteurs ;
- Gilet ou vêtement haute visibilité (si travaux sur la voie publique ou avec circulation
d’engins), y compris pour les visiteurs ;
- Gants en fonction des travaux.
Liste indicative de travaux nécessitants le port d’une protection individuelle :

EPI Nature des travaux


Casques avec jugulaire Tous travaux présentant le risque de heurt ou chute d’objet.
Protection antichute
Tous les travaux exceptionnels non répétitifs et de courte durée exposant
(harnais, ligne de vie,
à un risque de chute de hauteur.
ancrage…)
Chaussures, bottes Tous travaux présentant le risque de chute d’objet sur les pieds ou

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 46/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
d’écrasement, ou de perforation de la semelle par objet pointus.
Tous travaux présentant le risque de projection dans les yeux (TST,
Lunettes, écrans faciaux burinage, meulage, manipulation de produits acides ou caustiques …) ou
exposant à des sources lumineuses de forte puissance (soudage …).
Tous travaux effectués dans des milieux pollués (poussières, gaz
Masques, cagoule
toxiques …).
Tous travaux effectués dans des milieux confinés (Collecteurs ou bâches
Auto sauveteur, ARI
Assainissement, chambres de vannes, égouts …).
Tous travaux présentant des risques de projection sur le corps de
Vêtements de
particules en fusion ou dangereuses (travaux sous tension, soudage,
protection, tabliers
manipulation de produits dangereux …).
Tous travaux présentant des risques de coupures, d’écrasement pour les
Gants manutention
mains (manutention, terrassement …).
Gants isolants et
Tous travaux présentant un risque de contact avec des pièces nues sous
sur-gants (basse
tension (même accidentellement).
tension)
Gants chimiques Tous travaux de manipulation de produits chimiques dangereux.
Gilets de sauvetage Tous travaux à proximité de l’eau présentant des risques de noyade.
Tous travaux sur la voie publique ou sur des chantiers à circulation
Gilets de signalisation
d’engins.
Casques antibruit, Tous travaux exposant à des niveaux sonores supérieurs à 85 dBA
bouchons (marteaux piqueurs, battage palplanches, conduite d’engins, meulage …).
Article - 20 : Direction des travaux - encadrement
L’Entrepreneur représenté par l’ingénieur sera tenu d’assister lui-même aux réunions de chantier
hebdomadaires. Pendant la durée des travaux, l’Entrepreneur sera représenté en permanence par un
représentant qualifié en l’occurrence conducteur de travaux, compétent et nanti de tous les pouvoirs
de décision. Si la qualification de ce représentant est mise en cause, la R.A.D.E.M. peut exiger son
remplacement.
Article - 21 : Travaux préparatoires - implantation des ouvrages
Ces travaux seront exécutés conformément aux dispositions suivantes :
- Reconnaissance et piquetage contradictoire avec la R.A.D.E.M. ;
- Implantation, piquetage et établissement des dossiers d’exécution par l’Entrepreneur :
o Pour les travaux de piquetage et de contrôle de nivellement, il sera exigé de
l’Entrepreneur un topographe qualifié pendant la durée des travaux. La R.A.D.E.M. se
réserve le droit de refuser le topographe proposé si ses qualifications ne sont pas
suffisantes pour un tel travail ;
o En cas de défaillances chroniques ou prolongées et incompatibles au bon déroulement
du chantier, la R.A.D.E.M. désignera un géomètre agréé pour ces tâches. Les frais
encourus seront en totalité à la charge de l’Entrepreneur ;
o Lors de l’opération de reconnaissance et de définition de l’emplacement des ouvrages,
la R.A.D.E.M. établira un procès-verbal de piquetage signé contradictoirement avec
l’Entrepreneur ;
o La recherche et l’obtention des permissions de voirie seront assurées par la
R.A.D.E.M. ;
o La recherche des réseaux existants (eau, assainissement, etc.) sera assurée par
l’Entrepreneur, aussi bien sur domaine public que privé ;
o Le piquetage spécial des ouvrages souterrains ou enterrés, tels que canalisations ou
câbles situés au droit ou au voisinage des travaux à exécuter, sera effectué

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 47/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
contradictoirement avec la R.A.D.E.M., qui aura éventuellement convoqué les
exploitants des ouvrages, en même temps que le piquetage général ;
o Lorsque le piquetage spécial concerne des canalisations d’eau, téléphone, ou de câbles
électriques, l’Entrepreneur devra dix jours au moins avant le début des travaux,
prévenir l’exploitant des canalisations ou des câbles ;
- Etablissement des plans d’exécution qui seront effectués par l’entreprise et approuvés par la
R.A.D.E.M.

Article - 22 : Rencontre de canalisations existantes


L’Entrepreneur prendra toutes dispositions utiles pour qu’aucun dommage ne soit causé aux
canalisations ou conduites de toutes sortes rencontrées ou longées pendant l’exécution des travaux.
Dans le cas où, au cours des travaux, des canalisations viendraient à être endommagées,
l’Entrepreneur assurera à ses frais la remise en état de ces canalisations.
Article - 23 : Maintien du service de distribution d’eau
L’Entrepreneur organisera les chantiers de pose et raccordement des conduites aux réseaux existants
de telle manière à réduire au maximum la gêne des usagers.
A cet effet, il préparera les plans de coupure d’eau en collaboration avec le service de l’exploitation
de la R.A.D.E.M. En tout état de cause les coupures d’eau autorisées par la R.A.D.E.M. n’excéderont
pas 08 heures et l’intervalle de temps entre deux coupures consécutives sur un même secteur
géographique sera au minimum de 48 heures.
Article - 24 : Mesures de sécurité à prendre au voisinage des lignes électriques
Pendant l’exécution des travaux, l’Entrepreneur est tenu de se conformer aux mesures particulières de
sécurité prescrites par la réglementation en vigueur dans les chantiers de bâtiment et de travaux
publics, et relatives aux canalisations et lignes électriques à basse, moyenne et haute tension.
L’Entrepreneur est tenu, avant de commencer les travaux et après s’être concerté avec l’exploitant de
la ligne électrique, de prendre les mesures nécessaires pour sauvegarder la sécurité des ouvriers.
Article - 25 : Circulation des engins
L’Entrepreneur devra se conformer aux ordres du Maître d’Ouvrage en ce qui concerne la circulation
des engins.
L’Entrepreneur prendra toutes précautions utiles pour limiter dans la mesure du possible les chutes de
matériaux sur les voies publiques empruntées par son matériel. Il effectuera en permanence les
nettoyages nécessaires, les dépenses correspondantes étant entièrement à sa charge.
Article - 26 : Evacuation des excédents
Une partie des déblais ou autres produits seront évacués du site. Ils seront soit remis à la R.A.D.E.M.
en lieux et places désignés par elle, soit mis en dépôt définitif en décharges publiques contrôlées ou
sites agréés par la R.A.D.E.M. En aucun cas les décharges sauvages ne seront tolérées. L’Entreprise
aura à sa charge tous les frais de remise en état des lieux où ces décharges non autorisées seraient de
son fait.
Cette sujétion fait partie intégrante des prix d’ouvrages.
L'évacuation totale de ces déblais devra être effectuée dans un délai de 48 heures après le
remblaiement ; Passé ce délai, l'Entreprise subira jusqu'à évacuation complète des déblais, une
pénalité journalière fixée au cahier des prescriptions particulières.
De plus, ces travaux ou reprise de décharges sauvages pourront être effectués d'office par d'autres
entrepreneurs sans mise en demeure préalable, aux frais, risques et périls de l'Entreprise, sans que
celle-ci ne puisse émettre aucune réclamation.
Les trottoirs et chaussées seront bien nettoyés après achèvement des travaux. Aucun excédent de
déblais de quelque importance que ce soit ne devra subsister.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 48/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
B.4 - Conditions d’exécution des travaux
Article - 27 : Vérification des documents remis par la R.A.D.E.M.
L’Entrepreneur, compte tenu de ses connaissances professionnelles, ne pourra émettre de réserves ou
de réclamations en arguant des erreurs ou omissions figurant dans les plans et documents du dossier
de marché. Il devra exécuter la totalité des ouvrages nécessaires à l’achèvement complet des travaux
et des installations.
Avant toute étude ou exécution, l’Entrepreneur devra en particulier vérifier les cotes des dessins qui
lui sont ou seront soumis. Il signalera en temps utile tout ce qu’il jugera nécessaire. Il recherchera tous
les éléments complémentaires si des prescriptions lui semblaient douteuses, non conformes aux
règlements ou règles en vigueur. Faute de quoi, il deviendra responsable des erreurs relevées au cours
de l’exécution et de leurs conséquences.
Il lui appartient donc d’apprécier l’importance et la nature des travaux et de suppléer par ses
connaissances professionnelles aux détails, dont l’emplacement, la nature et la quantité sont
implicitement prévues dans une réalisation normale des travaux.
Article - 28 : Documents techniques à fournir par l’entrepreneur
Dans un délai de 15 jours après notification de l’ordre de service de commencer les travaux,
l’Entrepreneur soumettra à l’approbation du Maître d’Ouvrage :
- La liste du matériel et des effectifs que l’Entrepreneur compte utiliser ;
- Les procédés d’exécution que l’Entrepreneur compte employer ;
- Les notices, références, analyses, brevet et d’une manière générale toutes pièces justificatives
du mode d’exécution des ouvrages.
Dans un délai de 08 jours après notification de chaque ordre de service partiels, l’Entrepreneur
soumettra à l’approbation du Maître d’Ouvrage :
- Le chronogramme partiel détaillé de l’exécution complète des travaux et ouvrages dans le
délai fixé ;
- La liste du matériel et des effectifs que l’entrepreneur compte utiliser sur chaque chantier en
fonction des ordres de service partiels ;
- Les plans d’exécution des travaux et ouvrages.

Article - 29 : Chronogramme des travaux


L’Entrepreneur sera tenu de soumettre dans un délai de quinze (15) jours à dater de la notification de
l’ordre de service de commencer les travaux, le programme détaillé selon lequel il s’engage à
conduire l’exécution des travaux.
Pour chaque ordre de service partiel l’Entrepreneur devra fournir au Maître d’Ouvrage, dans les
conditions définies ci-dessus, une copie du graphe représentatif de la logique l’enchaînement des
tâches nécessaires à la réalisation du chantier.
L’unité de temps utilisée sera la semaine.
Pour chaque ordre de service partiel, un programme d’exécution devra mettre en évidence :
1) Les tâches à accomplir pour exécuter les ouvrages et leur enchaînement. Pour chaque tâche :
- La durée prévue ;
- La date prévue pour son achèvement ;
- La marge de temps disponible pour son exécution, en cas d’entreprises groupées, celle
chargée de son exécution ;
- Les moyens en matériel et en personnel à mettre en œuvre pour son exécution ;
- Les sujétions particulières qui ne peuvent être mises en évidence par la logique du graphe.
2) Celles des tâches qui conditionnent le délai d’exécution des ouvrages (chemin critique).
L’Entrepreneur procédera tous les quinze (15) jours à l’examen et à la mise au point du programme
dans les mêmes conditions que celles qui auront présidé à son élaboration.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 49/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Cette mise au point du programme pourra, en cas de nécessité, être demandée à l’Entrepreneur en
dehors de la période susmentionnée.
Un exemplaire du chronogramme sera affiché au bureau de chantier et constamment mis à jour.
En tout état de cause, le non-respect du délai d’exécution entraînera l’application des mesures
coercitives prévues par l’article 79 du CCAG-T.
Article - 30 : Visa du programme d’exécution des travaux
La R.A.D.E.M. retournera à l’entreprise le programme d’exécution des travaux cité à l’article 31 ci-
dessus portant son visa et, s’il y a lieu, ses observations, dans un délai maximum de dix (10) jours
ouvrables. Les rectifications qui seraient demandées à l’Entrepreneur devront être faites dans le délai
qui lui sera fixé.
Article - 31 : Plans et dessins d’exécution - notes de calcul - études de détail
Les plans d’exécution des ouvrages et les spécifications techniques détaillées sont établis pour chaque
ordre de service partiel par l’Entrepreneur et soumis, avec les notes de calcul correspondantes et
études de détail, à l’approbation du Maître d’Ouvrage.
En conséquence, l’Entrepreneur établit dans un délai de 15 jours à dater de la notification de l’ordre
de service de commencer les travaux, les calculs de stabilité et de résistance des ouvrages.
Dans un délai de 08 jours après notification de chaque ordre de service partiel, l’Entrepreneur doit
établir les plans et dessins d’exécution nécessaires à la réalisation des ouvrages.
Les plans et dessins d’exécution sont cotés avec le plus grand soin et doivent nettement distinguer les
diverses natures d’ouvrages ou qualité de matériaux mis en œuvre. Les dessins de détails sont établis
à une échelle suffisante pour une parfaite compréhension.
Ils doivent définir complètement les formes extérieures et intérieures des ouvrages, la nature des
parements, les formes des pièces dans tous leurs éléments et assemblages, les armatures et leur
disposition. Aux plans d'exécution (coffrage et ferraillage), sont joints les notes de calcul des
ouvrages de génie civil, des massifs de butée, d’ancrage ou de calage, des chambres de vannes, etc.
A cet effet, l’Entrepreneur fait sur place tous les relevés nécessaires et demeure responsable des
conséquences de toute erreur de mesure. S’il reconnaît quelques erreurs dans les plans fournis par la
R.A.D.E.M., il doit le signaler immédiatement par écrit.
L’Entrepreneur est tenu de fournir avant le commencement des travaux les détails complémentaires
d’exécution comprenant essentiellement :
- Piquetage ;
- Tracé en plan et Profil en long ;
- Les notes de calcul et les plans de ferraillage.
L’Entrepreneur pourra être invité à fournir toutes les explications orales ou écrites que la R.A.D.E.M.
jugera utile de lui demander. En aucun cas, les observations faites par la R.A.D.E.M. entraînant la
modification des dessins d’exécution des travaux ne donneront lieu à des paiements supplémentaires,
sauf en cas de modifications importantes du projet initial demandées par la R.A.D.E.M.
Ces documents doivent être soumis en trois exemplaires au visa du Maître d’Ouvrage qui en cas
d’accord y apposera la mention « BON POUR EXECUTION ». Ce visa n’atténue en rien la
responsabilité de l’Entrepreneur.
Article - 32 : Journal de chantier
Un journal de chantier sera tenu sur le chantier par un représentant de l'Entreprise.
Sur ce journal seront consignés par la R.A.D.E.M. et le représentant de l'Entreprise :
- Les opérations administratives relatives à l'exécution et au règlement du marché, telles que
notifications d'ordre de service, visa et approbation des plans d'exécution, etc. ;
- Les résultats des essais de contrôle et réception des matériaux ;
- Les conditions atmosphériques constatées (précipitations, vents, températures, niveaux des
eaux, etc.) ;

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 50/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
- Les incidents de détail présentant quelque intérêt du point de vue de la tenue ultérieure des
ouvrages, de la durée réelle des travaux ;
- Les observations faites et les prescriptions imposées à l'Entrepreneur par la R.A.D.E.M.
A ce journal sera annexé chaque jour un compte rendu détaillé établi par un représentant de
l'Entreprise spécialement désigné, sur lequel seront indiqués par poste de travail les horaires de
travail, l'effectif et la qualification du personnel, le matériel présent sur le chantier et son temps de
marche, la durée et la cause des arrêts de chantier et l'évaluation des quantités de travaux effectués
chaque jour.
Le journal de chantier sera signé par les représentants du Maître d’Ouvrage et de l'Entrepreneur.
B.5 - Mode d'exécution des travaux
Article - 33 : Tracé - implantation
33.1. Généralités
La R.A.D.E.M. indiquera à L'Entrepreneur l'emplacement choisi pour l'implantation des conduites et
des ouvrages.
Le tracé de principe est celui indiqué sur les plans remis à l'Entreprise. Le tracé définitif est fixé par la
R.A.D.E.M., éventuellement d'après le résultat de sondages. Si ce tracé définitif diffère du tracé de
principe initialement prévu, l'Entreprise ne peut présenter ni réclamation ni demande d'indemnité.
Le tracé des canalisations ainsi que la position des appareils d’équipement et de protection
hydraulique des conduites (vannes, ventouses, etc.) et des raccordements sont présentés aux plans
joints au Marché à titre purement indicatif.
Les opérations de piquetage et de nivellement seront conduites suivant les prescriptions de l'Article 46
du fascicule 71 et seront à la charge de l’Entrepreneur.
33.2. Reconnaissance du tracé sur le terrain
Avant que le piquetage du tracé des canalisations ne soit effectué, l’Entrepreneur procédera à la
reconnaissance du tracé, se renseignera auprès des Administrations concernées sur l'encombrement du
sol et du sous-sol et se chargera de se procurer les documents qui lui paraîtraient utiles à ce sujet. Les
renseignements fournis à ce sujet dans le dossier de consultation sont purement indicatifs et ne
peuvent en aucun cas engager la responsabilité de la R.A.D.E.M.
N.B : Avant démarrage des travaux, toute détérioration existante devra être constatée par l’Entreprise
en présence de la R.A.D.E.M. (Rapport photos, reportage vidéo, etc....) pour éviter toutes
réclamations éventuelles dans le futur.
33.3. Piquetage et nivellement
Avant tout commencement des travaux, il sera procédé par l’Entrepreneur en présence de la
R.A.D.E.M., au piquetage des axes et sommets des ouvrages à exécuter et au nivellement des piquets
implantés sur le terrain.
L’Entrepreneur fixera le long du tracé des repères cotés aussi nombreux qu'il est nécessaire pour la
bonne exécution des travaux.
Ces opérations feront l'objet d'un procès-verbal signé par la R.A.D.E.M. et l’Entrepreneur. Après
signature du procès-verbal l’Entrepreneur aura la garde des piquets et repères implantés et la
responsabilité complète des conséquences d'erreurs éventuelles.
33.4. Système de nivellement
Les cotes indiquées aux plans et profils fournis par l'Entreprise seront rattachées au Nivellement
Général du Maroc (N.G.M.).
33.5. Approbation par le Maître de l’Ouvrage des plans établis par l'Entreprise
Les plans d'implantation sur le terrain des ouvrages ainsi que les profils en long correspondants,
complétés par la génératrice extérieure supérieure des conduites à poser, seront soumis à la
R.A.D.E.M. par l’Entrepreneur en vue de leur vérification définitive.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 51/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Ils lui seront retournés notifiés "BON POUR EXECUTION" dans un délai de quinze (15) jours
ouvrables et ils seront complétés, le cas échéant, des côtes du terrain fini s'il s'agit d'une voirie
projetée.
33.6. Vérification en cours de chantier
En cours de chantier, l’Entrepreneur devra, seul et à ses frais, procéder aux opérations topographiques
de vérification qui lui paraîtront nécessaires, le rôle de la R.A.D.E.M. devant se limiter à un travail de
contrôle.
Article - 34 : Terrassements
34.1. Généralités
Sondages
Préalablement à l’ouverte de tranchée, l’Entrepreneur sera tenue de faire exécuter, à ses frais, des
sondages préliminaires pour reconnaître l’emplacement des autres réseaux et toutes autres indications
utiles au chantier.
Ils se feront suivant un plan approuvé par la R.A.D.E.M. et seront conçus pour créer le moins de gêne
possible dans la circulation ainsi que l'accès aux propriétés riveraines, l’Entrepreneur demeure seul
responsable vis à vis des tiers, dont notamment les riverains et les services publics concernés, de tous
dégâts, accidents et dommages.
Fouilles des tranchées
Les fouilles des tranchées seront exécutées à ciel ouvert et descendront aux cotes du projet indiquées
sur les plans et profils en long notifiés "BON POUR EXECUTION" par la R.A.D.E.M. en tenant
compte en particulier pour les canalisations de l'épaisseur des conduites et des lits de pose, de
consolidation ou de drainage éventuels.
34.2. Sécurité des ouvriers et des tiers
L’Entrepreneur prendra toutes les dispositions nécessaires (barrages, garde-corps, signalisation,
éclairage, gardiennage, etc.) pour protéger efficacement son chantier et il devra, à ses frais, se
conformer à l'instruction générale sur la signalisation routière en vigueur au moment des travaux.
Il prendra toutes les dispositions pour éviter les éboulements dans les fouilles et placera
éventuellement des étais et blindages partout où cela sera nécessaire. Ces dispositions devront être
préalablement agréées par la R.A.D.E.M., qui se réserve le droit d'imposer toutes mesures propres à
assurer la sécurité des ouvriers, de la circulation et des immeubles voisins. L’Entrepreneur n'en
gardera pas moins la responsabilité entière de la stabilité des fouilles et excavations et de la sécurité
en générale.
Aucun ouvrier ne pourra travailler sur les chantiers sans qu'il soit assuré nominativement par
l’Entrepreneur contre tout accident.
Au cas où des terrassements pour canalisations ou en pleine masse se situeraient à proximité de
constructions existantes, la R.A.D.E.M. pourra demander à l'Entrepreneur un constat d'état des lieux
effectué par huissier ou toute personne assermentée. Ce constat sera effectué avant et après les
travaux. Les frais de constat seront à la charge de l'Entrepreneur ainsi que les travaux de réfection ou
de reconstruction des ouvrages ayant subi des dommages.
34.3. Soutènement des fouilles
Au cours des travaux de fouille à ciel ouvert, l’Entrepreneur devra particulièrement veiller à ce que le
dépôt des déblais, les équipements, la circulation des engins de chantier ainsi que les vibrations dues
aux bétonnières et aux compresseurs placés à proximité de la fouille, et la circulation publique voisine
(camions, trains, etc.), ne puissent provoquer l'éboulement.
L'Entrepreneur prendra en outre toutes dispositions pour le soutènement des fouilles à proximité de
constructions existantes et aura pris connaissance de leur système de fondations.
La R.A.D.E.M. pourra imposer le type de blindage de fouille à mettre en œuvre. Dans le cas de la
mise en œuvre de blindage semi jointif, l'espacement entre éléments sera soumis à l'agrément de la
R.A.D.E.M.
34.4. Réseaux souterrains existants
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 52/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Afin qu'aucun dommage ne soit causé aux canalisations et câbles rencontrés pendant l'exécution des
terrassements, l’Entrepreneur prendra toutes dispositions utiles à leur reconnaissance (surtout s'il
envisage l'emploi des engins) et ensuite pour leur soutien et leur protection. En cas de dommage à un
réseau ou un ouvrage, l’Entrepreneur en informera sans délai le propriétaire et la R.A.D.E.M. ;
L’Entrepreneur demeurera responsable des frais de réparation des conduites d’eau potable et
d’assainissement, des câbles souterrains R.A.D.E.M. et téléphone des installations publiques ou
privées qui auraient subies des avaries du fait de l’exécution des travaux.
L’Entrepreneur se conformera aux conditions qui pourront lui être imposées par les exploitants des
différents réseaux. Toutefois, s'il estime qu'elles excèdent ses obligations, il demandera à la
R.A.D.E.M. leur confirmation par un ordre de service.
34.5. Dépôts des déblais
Les déblais provenant des tranchées ou de fouilles seront rangés en cordon avec soin le long de la
tranchée ou de la fouille (d’un seul côté de celle-ci dans le cas de tranchées), et en ménageant un
passage minimum de 1 m entre la fouille et le cordon pour les ouvrages d’art et 30 cm pour les
tranchées de canalisations.
La terre végétale éventuelle sera déposée à part pour être remise en place après le remblaiement.
Dans le cas d'une tranchée ouverte sous une voie de circulation, les matériaux qui constituent le
revêtement et la fondation seront triés et mis en dépôt suivant instruction de la R.A.D.E.M., aux fins
de réutilisation éventuelle pour la réfection de la voie.
34.6. Exécution des tranchées et aménagement du fond de fouille
Organisation
Sauf dérogation exceptionnelle notifiée par écrit par la R.A.D.EM. Les travaux commenceront
obligatoirement par le point de raccordement aval et progresseront sans aucune interruption vers
l'amont. Il est interdit de terrasser sur des tronçons séparés du chantier de départ.
Disposition des tuyaux dans la tranchée
Les tuyaux d’eau potable et éventuellement d’eaux usées et d’eaux pluviales d'une même voie seront
posés dans une même fouille aux cotes indiquées sur les profils en long et selon la coupe de la
tranchée jointe au dossier de plan. La distance entre les extrados des deux tuyaux doit-être définie de
manière à avoir suffisamment d'espace pour l'exécution d'ouvrages annexes tels que regards de visite
et regards borgnes.
Largeur de la tranchée
- Pour les canalisations de diamètre supérieur à De 63 : La largeur théorique de la tranchée sera
égale au diamètre extérieur du tuyau augmentée de 50 cm sur toute sa profondeur.
- Pour les canalisations de diamètre De 50 et De 63 : La largeur théorique de la tranchée sera
égale à 50 cm sur toute sa profondeur.
C'est sur cette base que seront établis les décomptes, même si la tranchée réelle est plus large.
Longueur de la tranchée
La longueur maximale des fouilles qui peuvent rester ouvertes sera précisée par la R.A.D.E.M.
compte tenu des exigences de sécurité. Aucune réclamation ne pourra être émise par l'Entrepreneur si
la R.A.D.E.M. décide d'ouvrir des fouilles de petite longueur, quelle que soit cette longueur.
Fond de fouille
Lit de pose
Sauf stipulation contraire, le fond des tranchées sera à 10 cm au-dessous de la cote prévue pour la
génératrice inférieure extérieure du tuyau ; sur cette épaisseur, il sera réalisé un lit de pose en sable.
La surface du lit de pose doit être bien dressée pour que le tuyau ne repose sur aucun point dur ou
faible. En terrain aquifère ou rocheux, le lit de pose pourra être constitué de gravillons 5/15 de 15 cm
d’épaisseur. Dans tous les cas le matériau employé en lit de pose devra être agréé par la R.A.D.E.M.
Si le fond de fouille n'a pas une consistance suffisante ou une régularité permettant d'assurer la
stabilité du lit de pose, des tuyaux et du remblai, l’Entrepreneur proposera à la R.A.D.E.M. les
mesures à prendre.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 53/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Après exécution du lit de pose ou de la couche de béton de propreté, l’Entrepreneur vérifie que celui-
ci est dressé selon la pente fixée au projet et en informe la R.A.D.E.M. pour qu'il la vérifie lui-même
s'il le juge utile.
Les cotes indiquées sur les profils en long d'exécution devront être rigoureusement respectées et la
tolérance admise sera de un centimètre. Au cas où cette tolérance serait dépassée, l’Entrepreneur sera
tenu de reprendre le lit de pose pour le remettre à la côte exacte.
L’Entrepreneur procède ensuite sans délai à la pose des tuyaux, aux essais et au remblaiement.
Drainage et consolidation du fond de fouille
Lorsqu'il y a lieu d'assainir les fonds de fouille en raison de l'instabilité des sols aquifères et des
risques d'affouillement par les eaux incluses, l’Entrepreneur proposera à la R.A.D.E.M. les modalités
de drainage et de consolidation du fond de fouille.
Il pourra être proposé suivant les cas :
- La constitution du lit de pose en matériau drainant (cf. Paragraphe précédent) ;
- La pose de drains entourés d'une épaisseur suffisante de matériaux convenables.
Ces travaux devront être exécutés dans des tranchées asséchées soit par épuisement soit par
rabattement de nappe suivant les cas.
Si le fond de fouille est instable, même après drainage éventuel, la mise en place ou l'exécution d'un
tapis anti-contaminant, de berceaux ou d'un béton de propreté, en vue d'assurer un nivellement précis,
ou de dalles de répartition dans les terrains peu consistants, peut être imposée par la R.A.D.E.M.
Dans le cas de béton de propreté ou de dalles de répartition, le tuyau est posé sur un lit de pose pour
lui éviter tout contact avec le béton de propreté ou les dalles.
Dans le cas de berceaux, leur dimensionnement doit être compatible avec la classe de résistance des
tuyaux retenue.
Profondeur de la tranchée
Sur les tronçons pour lesquels un profil en long existe dans le dossier, la profondeur de la tranchée
doit correspondre à celui-ci. Dans le cas contraire, et sauf stipulation inverse du présent CCTP.
- Pour les conduites de diamètre supérieur à De 63 : La profondeur de la tranchée est égale à 80
cm au-dessus de la génératrice supérieure extérieure du tuyau, augmentée du De de la conduite
en cm et de l’épaisseur du lit de pose en cm.
- Pour les canalisations de diamètre De 50 et De 63 : La profondeur de la tranchée est égale à 80
cm, augmentée de l’épaisseur du lit de pose en cm.

Article - 35 : Réfection des chaussées et trottoirs


La réfection définitive des chaussées et trottoirs suivant l'état initial fait partie intégrante de
l'Entreprise. L'attention de L'Entrepreneur est attirée sur le fait que la structure de la chaussée après
réfection doit être conforme à la structure initiale de celle-ci.
L'Entrepreneur donnera au Maître d’Ouvrage le relevé exact des réfections à exécuter, tant au point de
vue importance qu'emplacement des travaux.
Tous les matériaux d'empierrement des chaussées tel que pavés, blocages, pierres cassées, etc.
récupérables et susceptibles d'être réutilisés ainsi que le revêtement en carreaux de ciment des trottoirs
seront triés et mis soigneusement de côté.
L'Entrepreneur devra surveiller l'état des réfections exécutées par ses soins et remédier de sa propre
initiative à tous les tassements qui pourraient survenir pendant la durée de garantie.
A défaut, et 48 heures après mise en demeure par la R.A.D.E.M. il subira une pénalité journalière
fixée au cahier des prescriptions générales jusqu'à remise en ordre des imperfections constatées.
En cas de contestation à l'issue du chantier ou pendant le délai de garantie, des sondages de contrôle
pourront être commandés. Si la réfection de chaussée n'est pas conforme à la structure initiale, celle-ci
sera refaite aux frais de L'Entrepreneur qui supportera en outre le coût des opérations de contrôle.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 54/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Article - 36 : Stockage et manutention des tuyaux, des joints, des raccords et des
pièces spéciales
Le stockage des tuyaux, tant sur l'aire centrale de stockage éventuellement établie par l’Entrepreneur
qu'aux abords des chantiers de pose, se fera en accord avec les prescriptions du fabricant. Le mode
d'empilage des tuyaux sera soumis à l'approbation de la R.A.D.E.M.
La manutention des tuyaux de toute espèce se fera avec les plus grandes précautions et d’une manière
générale conformément aux préconisations du fabricant. Les tuyaux seront déposés sans brutalité sur
le sol ou dans le fond des tranchées et ne doivent pas être roulés, notamment sur des pierres ou sur un
sol dur.
L'élingage par l'intérieur du tuyau est interdit.
Au moment de la mise en place, l’Entrepreneur doit examiner l'intérieur des tuyaux, raccords et pièces
spéciales et les débarrasser de tous les corps étrangers qui pourraient s'y trouver ; il a l'entière
responsabilité de la vérification des tuyaux et des conséquences de la présence des corps étrangers qui
resteraient dans la canalisation après la mise en service.
Article - 37 : Pose des canalisations
37.1. Canalisations posées en tranchée
Les tuyaux, accessoires et pièces spéciales seront manutentionnés et descendus dans la tranchée avec
précaution. On évitera de les rouler sur des pierres, sur un sol rocheux ou sur des pièces déjà en place.
D'une manière générale, l'Entreprise sera tenue de se conformer strictement aux recommandations du
fabricant pour le chargement, le transport, le déchargement, la descente en tranchée et la pose.
L'Entrepreneur vérifiera les tuyaux avant descente en tranchée du point de vue revêtement extérieur et
intérieur et si possible l'absence de fêlures. Il vérifiera de même qu'ils sont intérieurement propres et
ne renferment aucun objet étranger.
En cours de pose, l'Entrepreneur s'assurera de l'alignement et de la pente des tuyaux à l'aide de
nivelette et niveau du poseur.
Chaque élément de canalisation devra posséder la même pente entre deux points de changement de
pente spécifiés au profil en long remis et approuvé par la R.A.D.E.M.
A chaque arrêt des travaux, un couvercle jointif sera placé aux extrémités de chaque tronçon afin
d'éviter la pénétration éventuelle de corps étrangers ou de petits animaux.
La conduite sera ancrée, dans les parties du parcours où des glissements de terrain seraient à craindre,
aux changements de direction et aux extrémités des canalisations.
Sur proposition de l'Entreprise et après approbation de la R.A.D.E.M. les tronçons traversant un fond
de fossé ou présentant des risques particuliers pourront être protégés par un enrobage en béton ou un
autre procédé similaire.
La protection anti-racines des conduites sera obligatoirement faite dans les zones plantées.
Les pièces spéciales seront soigneusement calées et butées. Le massif de butée devra toujours être
appuyé sur le terrain en place. Il devra être laissé à découvert ainsi que les joints du raccord pendant
les essais.
Les tuyaux seront posés à partir de l'aval et l'emboîtement, lorsqu'il existe, sera dirigé vers l'amont
(canalisations gravitaires).
37.2. Canalisations posées en élévation
Quand les conduites sont placées dans une chambre de manœuvre par exemple, elles reposent sur des
tasseaux en maçonnerie qui les maintiennent à une distance de la paroi ; elles sont en outre, s’il y a
lieu, retenues par des colliers. Quand les conduites sont placées le long d’une paroi ou fixées à un
plafond, elles sont supportées et maintenues, soit par des consoles et des colliers, soit seulement par
des colliers qui sont fixés par scellement dans les parois.
Les consoles peuvent être en acier, en fonte ou en aluminium.
Les colliers sont en acier, munis de pattes lorsqu’ils doivent être scellés dans la maçonnerie.
En aucun cas, ces pièces de fixation ne doivent traverser le béton ou la maçonnerie sur toute son
épaisseur, ni prendre appui par une plaque métallique à l’extérieur.
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 55/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Les colliers sont démontables par boulons, de telle sorte que l’enlèvement de la pièce maintenue
puisse s’opérer sans aucun descellement.
Dans les cas de canalisations auto-butées (joints soudés, collés, à brides ou verrouillés), les consoles
ou colliers doivent être en nombre suffisant pour que la conduite soit maintenue. Dans le cas de
canalisations à assemblage mécanique souple, il est disposé au minimum un de ces dispositifs de part
et d’autre de chaque assemblage, sauf dans le cas de canalisations verticales.
La pose d’appareils de robinetterie et de fontainerie est assurée par des ancrages avec ceintures, arc-
boutant et autres organes, avec scellement de leurs extrémités dans les massifs de butée.
Les pièces métalliques telles que colliers, consoles, ancrages, etc. assurant le maintien des
canalisations doivent recevoir avant la pose de celles-ci un revêtement protecteur. Sauf stipulations
différentes du présent CCTP, la protection est assurée dans les lieux humides par un revêtement épais
à base de goudron ou de bitume, et dans les autres locaux par l’application de trois couches de
peinture antirouille.
37.3. Coupe des tuyaux
Toutes les dispositions doivent être prises pour que la coupe sur tuyaux ne soit faite qu'en cas de
nécessité absolue.
En tous cas, la coupe, effectuée à la tronçonneuse pour les conduite en ciment armé centrifugé ou
l'Amiante Ciment, doit être nette, lisse, sans fissuration de la partie utile et le bout coupé sera
éventuellement dressé de manière à former avec le tuyau voisin un assemblage de même qualité
qu'avec un about ordinaire.
Article - 38 : Remblai des tranchées
Les tranchées ne pourront être remblayées qu'après essais et vérification des cotes des ouvrages
construits et après accord écrit de la R.A.D.E.M.
Les remblais seront exécutés avec un soin particulier sur le flanc des tuyaux, entre ceux-ci et le bord
de la tranchée, avec une dame en bois.
Remblai primaire
Le premier remblai au-dessus des tuyaux devra être constitué par du sable, qui sera soumis à
l’agrément de la R.A.D.E.M., de la génératrice inférieure de la conduite jusqu’à 20 cm d’épaisseur en
dessus de sa génératrice supérieure.
Remblai secondaire
Le deuxième remblai au-dessus du remblai primaire devra être constitué par de la terre tamisée,
pilonnée énergiquement à 95% de l’Optimum Proctor. Les mailles du tamis ne devront pas excéder
1,5 cm x 1,5 cm.
Dans le cas où deux tuyaux seront posés dans une même fouille, la canalisation la plus profonde sera
posée la première et sera remblayée jusqu'au niveau du fond de fouille de la deuxième canalisation
avec une couche constituée de remblai primaire, pilonnée énergiquement, sur toute la largeur de la
tranchée.
Toutes les remblais secondaires des fouilles seront remblayés avec les terres des déblais lorsque
celles-ci sont d'une qualité convenable, après accord écrit de la R.A.D.E.M. La terre sera purgée de
tout caillou de dimension supérieure à 10 cm. Ces remblais devront obligatoirement être très
soigneusement compactés. A cet effet, ils seront effectués par couches de 20 cm maximum qui seront
pilonnées et arrosées de façon à obtenir la teneur en eau optimale.
Les déblais non utilisés en remblai seront évacués à la décharge dont la localisation, les demandes
d'autorisation, l'exploitation et la remise en état finale sont à la charge de l'entreprise.
Les déblais excédentaires d'un tronçon pourront servir au remblai des tronçons suivants dans les
conditions ci-dessus précisées, et ce, afin d'éviter au maximum le transport des terres.
Pendant le délai d'un an qui suivra la réception provisoire, l’Entrepreneur assurera l'entretien des
remblais. Il restera seul responsable de la tenue de ces remblais, et tous les travaux nécessités par les
tassements du sol seront effectués à ses frais. Il conservera également pendant ce temps la
responsabilité des accidents qui pourraient survenir du fait de cette situation.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 56/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Le Maître de l’Ouvrage peut réclamer à l’Entrepreneur la mise en œuvre de matériaux dont la nature
et les proportions d’emploi lui semblent conformes à la bonne conservation de l’ouvrage (notamment
la mise en place du sable de concassage ou du GNF comme remblai secondaire pour les tranchées
situées sous les voies et en traversées de chaussées).
Mise en place du remblai
Le remblayage de la conduite doit être réalisé en tout temps de manière à empêcher tout dommage ou
abrasion de la protection extérieure de la canalisation. Le remblai en terre fine est convenablement
compacté (compactage hydraulique et mécanique) à 95% de l’Optimum Proctor. Comme précisé plus
loin, les essais de compactage sont à la charge de la R.A.D.E.M.
Le remblayage doit être exécuté par couches de 20 cm totalement compactées en usant les précautions
nécessaires pour éviter tout déplacement de la conduite. Le remblayage doit être ainsi effectué jusqu'à
ce que la conduite soit recouverte de 40 cm de remblai au-dessus de sa génératrice supérieure. Le
compactage doit être exécuté avec le  matériel approuvé par le Maître de l’Ouvrage de manière à faire
acquérir aux remblais une densité sèche au moins égale à 95% de la densité à l’Optimum Proctor.
Dans la zone où la surface de la tranchée doit être revêtue, le remplissage est exécuté comme indiqué
ci-dessus jusqu'à 20 cm au-dessous du revêtement adjacent.
Le Maître d’Ouvrage se réserve le droit d’effectuer à tout moment les essais nécessaires pour la
vérification du remblai. En cas de non-conformité, les remblais sont repris à la charge de
l’Entrepreneur.
Le contrôle de la qualité de compactage des remblais sera opéré par un laboratoire agrée à la charge
de l’entreprise.
Si les résultats s’avèrent non satisfaisants, l’Entrepreneur est tenu à refaire à ses frais les travaux
réalisés.
Lors des terrassements, l’Entrepreneur doit prendre les précautions nécessaires si la tranchée traverse
ou affleure des câbles électriques, téléphonique dont la présence a été signalé au préalable lors des
contacts avec les services concernés (ONEE, PTT,….). Si un endommagement de quelque nature
qu’il soit survient à ces câbles, les réparations des dégâts sont à la charge de l’entrepreneur et sont
compris dans les prix terrassements.
Article - 39 : Butées, ancrages et calages
Toutes pièces intercalées sur les conduites susceptibles d'être déboîtées ou déformées par les efforts
de poussée ou de surpression seront contrebutées par des massifs capables de résister à ces efforts.
Dans le cas où il est reconnu nécessaire d'assurer par des ancrages, la stabilité des conduites ou pièces
accessoires, l'Entreprise soumet à l'approbation du Maître d’Ouvrage les projets des ancrages
comportant notamment les plans, dessins, notices de calcul et leur mode d'exécution.
L'Entreprise se conformera, pour la disposition des ceintures, arcs-boutants, autres organes et aux
scellements de leurs extrémités dans les massifs ainsi qu'à leur revêtement protecteur, aux instructions
du Maître d’Ouvrage.
Les massifs de butées, de calage latéral et d'ancrages, ne doivent porter aucune atteinte aux
revêtements des pièces et tuyaux.
Toute butée ou ancrage sur conduite de distribution d’adduction et de distribution d’eau potable est
compris dans le prix des canalisations correspondantes.
Article - 40 : Epreuves et essais des conduites en tranchée
Essais
Les essais se feront en deux temps : un premier essai sera réalisé en usine (Représentants de la
R.A.D.E.M. assisteront, contradictoirement à ces essais en usine), le second sera réalisé in situ (essai
en tranchée).
Les conduites seront essayées à la pompe hydraulique en tranchée ouverte.
L’exécution des essais pour les conduites de distribution d’eau est obligatoirement demandée par le
Maître d’Ouvrage.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 57/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Les épreuves seront exécutées avant remblai des fouilles, la stabilité des conduites étant assurée par
des cavaliers laissant les joints à découvert pour vérifier leur étanchéité sauf instruction contraire du
Maître d’Ouvrage qui peut, dans certains cas, imposer au prestataire de procéder au remblayage
immédiat de la fouille et donc avant épreuve. Le prestataire ne peut prétendre à aucun supplément de
prix pour procéder aux réparations nécessaires des joints et tuyaux que l’épreuve aurait révélé
défectueux.
La pression d'épreuve à appliquer à chaque tronçon de 500 m au maximum, sauf ordre contraire, est
de 17.5 bars.
Après avoir atteint progressivement (pas plus d'un bars par minute) la pression d'essai, celle-ci devra
être maintenue constante. La consommation en eau pour chaque augmentation de la pression d'un bar
sera notée.
Le remplissage se fera 48 heures avant l'épreuve. La mise en eau de la conduite doit être progressive
pour éviter les coups de bélier et assurer une purge de l'air.
La pompe d'épreuve et son manomètre seront placés au point le plus bas du tronçon à essayer.
Un certificat d'étalonnage du manomètre datant de moins de trois mois est obligatoirement remis par
le prestataire à la R.A.D.E.M.
Les essais seront exécutés avec toute la robinetterie en place.
La réception de l'essai sera prononcée si les conditions suivantes seront bien remplies :
- La pression d'épreuve ne devra pas baisser de plus de 0,3 bar en trente (30) minutes ;
- Sous la pression d'épreuve, il ne devra être constaté dans le tronçon, ni fissure ni fuites ou
suintement apparent.
Ces essais seront effectués aux frais du prestataire.
Le prestataire a notamment la charge de fournir et de poser les plaques pleines, butées et toutes autres
installations accessoires nécessaires à l'exécution de l'épreuve, dans les conditions prescrites, ainsi que
le matériel nécessaire à l'épreuve, en particulier la pompe et les compteurs.
Le prestataire assurera à ses frais, la fourniture et le transport de l'eau nécessaire aux essais. Cette eau
à prélever obligatoirement sur les réseaux R.A.D.E.M. sera facturée au prestataire à la fin des essais
comme suit : 5 fois le volume de conduite posée.
Le prestataire doit remédier à tout défaut d'étanchéité constaté à l'épreuve en exécutant
immédiatement et à ses frais les réparations, quelles qu'elles soient, dont l'épreuve aurait fait
reconnaître la nécessité avant de recommencer l'essai.
Un procès-verbal est adressé à la fin de chaque essai, contradictoirement entre la R.A.D.E.M. et le
prestataire et servira à la base de la réception provisoire.
Les extrémités du tronçon à éprouver devront être convenablement butées.
Les tuyaux en béton armé seront mis à l'abri du soleil pendant les essais, sinon les essais auront lieu
entre le soir et le matin pour éviter l'adultération des mesures.
La mise en service ne pourra se faire qu'après accord de la R.A.D.E.M. qui aura été prévenue
préalablement de cette opération.
Essais non satisfaisants
Si les conditions ci-dessus ne sont pas satisfaites, l’Entrepreneur, en accord avec le Maître de
l’Ouvrage, doit réaliser à ses frais, tout contrôle, réfection et modification qui permettront d’obtenir
un nouvel essai qui satisfasse aux conditions imposées.
Essais et contrôle
Le prestataire doit engager, à ses frais, un (ou des) laboratoire(s) de contrôle agrée(s) pour réaliser
tous les essais nécessaires à la réception des travaux.
En effet, la R.A.D.E.M. soumettra des échantillons du matériel livré par l’entreprise à des contrôles de
qualités. Ces contrôles consistent à ce qui suit :
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 58/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
- Essais de contrôle de Tuyauterie en PVC et polyéthylène :
o Essai de résistance à la pression hydraulique ;
o Essai de retrait ;
o Essai de traction ;
o Masse volumique ;
o Détermination de la température VICAT ;
o Détermination de l’indice de fluidité ;
o Détermination des caractéristiques dimensionnelles.
- Essais de contrôle des Robinets, pièces, accessoires plaques et bouches à clé en fonte ductile :
o Pour les Robinets, pièces, accessoires plaques et bouches à clé en fonte ductile, le
prestataire est tenu de fournir une attestation de conformité du matériau ;
o L’entreprise est tenue de coopérer sans condition ni retardement avec les représentants
de la R.A.D.E.M. pour procéder aux essais indiqués des articles même s’ils sont déjà
posés ;
o Si les procès-verbaux des résultats des essais de contrôle prouvent que les
caractéristiques du matériel ne sont pas conformes à ceux exigées par la R.A.D.E.M.,
l’entreprise procédera à l’évacuation de la livraison en question et au remplacement
des articles éventuellement posés.
- Essais des Travaux de terrassement, de réfection de chaussée et de génie civil :
o Essais de compactage ;
o Essais de convenance (étude de formulation, …) pour les ouvrages en béton ;
o Essais de compression du béton ;
o Essai de carottage pour les réfections de chaussée ;
o Tout autre essai ainsi que les essais supplémentaires nécessaire à la vérification de la
conformité des fournitures et des travaux.
La fréquence des essais est détaillée dans le tableau suivant :

Nature des essais Fréquence

Selon la demande de la R.A.D.E.M. (Essais : remblai, Tout


Compactage
venant, Matériaux d’apport…)

Identification pour l’ensemble des agrégats (Sable, Tout


Agrégats
venant, Gravier, Remblais, Matériaux d’apports…)

Contrôle de tuyauterie en PVC et en


Essai en usine minimum par diamètre et classe de résistance
polyéthylène
Contrôle des Robinets, pièces,
accessoires, plaques et bouches à clé Fournir une attestation de conformité du matériau
en fonte ductile
Etude de formulation, essai de convenance et prélèvement
Béton
d’essai de béton selon la demande de la R.A.D.E.M.

Etude de formulation, essai de convenance et prélèvement


Réfection (Chaussée, Béton…etc.)
d’essai de béton selon la demande de la R.A.D.E.M.
La fréquence et la nature des essais figurant au niveau du tableau ci-dessus est à titre indicatif, la
R.A.D.E.M. à le droit de demander des essais supplémentaires.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 59/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Fourniture de l’eau
L’eau nécessaire pour les essais sera à la charge de l’Entrepreneur.
Mise en conformité et épreuves supplémentaires
L'Entrepreneur doit remédier à tout défaut d'étanchéité constaté à l'épreuve, en exécutant
immédiatement et à ses frais les réparations quelles qu'elles soient dont l'épreuve aurait fait
reconnaître la nécessité ; Ne sont toutefois pas à sa charge le remplacement, la fourniture et la pose
des pièces non fournies par lui et dont le défaut de résistance serait dû à la mauvaise qualité du
matériau ou à un vice de fabrication. Il en est de même des frais de recherches préalables lorsque le
défaut susvisé se trouve confirmé.
Ces réparations effectuées, il est procédé à une nouvelle épreuve dans les mêmes conditions précisées
ci-dessus.
Article - 41 : Stérilisation et rinçage des conduites
Le nettoyage et la stérilisation des conduites seront effectués aux frais du prestataire qui fournira en
particulier l'eau, les produits de stérilisation ainsi que le matériel nécessaire.
Le nettoyage
La charge scrupuleuse se fera par chasses violentes. Pour ce faire on utilisera une quantité d'eau égale
à 3 (trois) fois le contenu de la conduite.
Le prestataire prendra toutes les dispositions nécessaires pour l'évacuation de l'eau en évitant que
celle-ci cause des dommages aux immeubles et tout ouvrage. En cas de dommage, le prestataire
demeurera seul responsable.
La stérilisation
Avant la réception provisoire, l'Entrepreneur aura à sa charge la stérilisation des conduites. L'eau et
les produits de stérilisation seront à sa charge ainsi que le matériel nécessaire.
La désinfection des ouvrages a pour but la suppression des causes d’altération de la qualité
bactériologique de l’eau. Le principal produit susceptible d’être utilisé est le chlore ou ses dérivés, à
savoir :
- L’eau chlorée (chlore gazeux dissous dans l’eau) ;
- L’hypochlorite de sodium ou eau de Javel [NaClO] en solution ;
- L’hypochlorite de calcium [Ca(ClO)2] qui se présente sous forme solide à forte teneur en
hypochlorite (70% de chlore actif) ;
- Le chlorure de chaux [Ca(ClO)OH].

Le permanganate de potassium [KMnO4] peut également être utilisé.


Méthode de désinfection des conduites neuves ou récemment réparées
1) A la fin des travaux, rincer soigneusement la canalisation jusqu’à ce que l’eau sorte limpide de
celle-ci (turbidité 3 NTU) ;
2) Introduire simultanément la solution désinfectante concentrée par une pompe d’injection et l’eau de dilution par
ouverture partielle d’une vanne de sectionnement aussi proche que possible du point d’injection. Les débits
respectifs doivent être réglés de telle sorte que le désinfectant soit à une concentration convenable dans le bief à
désinfecter. Les concentrations du désinfectant à utiliser sont en fonction du temps de contact. Comme il apparaît
dans le tableau ci-après :

Désinfectant Concentration à utiliser en (mg/l) Temps de contact

50 en chlore actif 24 h
Eau chlorée
100 en chlore actif 12 h

Hypochlorite de sodium 300 en chlore actif 30 min

Hypochlorite de calcium 50 24 h

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 60/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

Chlorure de chaux 150 24 h

Permanganate de potassium 30 24 h

3) Ouvrir de l’amont à l’aval de la canalisation les décharges qui s’y trouvent. Quand le
désinfectant apparaît à la première, ouvrir la seconde et fermer la première. Ouvrir ensuite la
troisième et fermer la seconde et ainsi de suite jusqu’à l’extrémité du bief à désinfecter ;
4) Laisser le désinfectant au contact de la conduite pendant le temps convenable (voir tableau
précédent) ;
5) Rincer abondamment la canalisation en ouvrant les décharges dans le sens inverse que
précédemment jusqu’à apparition d’une eau claire et dépourvue de toute trace de désinfectant
(odeur dans le cas des dérivés du chlore et couleur dans le cas du permanganate de
potassium) ;
6) Effectuer des prélèvements de contrôle bactériologique afin de vérifier l’efficacité de la
désinfection.
Si les résultats sont satisfaisants, la conduite peut être curée avec une quantité d'eau fraîche égale à
deux (2) fois le volume de la conduite.
Si les résultats sont défavorables, l'opération est renouvelée.
Pour des conduites très sales, il sera mieux de renouveler la désinfection qu'augmenter le taux de
concentration de produit désinfectant.
Chaque désinfection devra faire l'objet d'un constat contradictoire indiquant notamment :
- Les conduites désinfectées, leurs longueurs et diamètres nominaux ;
- La date, la durée ainsi que la quantité d'eau utilisée au curage au début et à la fin de la
désinfection ;
- La chloration avec indication de la nature et de la quantité de désinfectant utilisé.

Le rapport est à soumettre à l'agrément de la R.A.D.E.M. et sert d'une partie de la réception


provisoire.
Toutes les opérations de désinfection y compris la fourniture de l'eau propre, les désinfectants, et tout
le matériel nécessaire sont effectués par le prestataire et ceci à ses frais.
Le prestataire assurera à ses frais, la fourniture et le transport de l'eau nécessaire aux opérations sus
citée de nettoyage et désinfection. Cette eau à prélever obligatoirement sur les réseaux R.A.D.E.M.
sera facturée au prestataire à la fin des essais comme suit :
- 3 fois le volume de conduite pour le nettoyage ;
- 2 fois le volume de conduite pour la désinfection.
NB : Si les résultats sont satisfaisants, un procès-verbal de désinfection sera établi et signé. Dans
le cas contraire, la stérilisation sera refaite aux frais de L'Entrepreneur jusqu'à l'obtention de
résultat satisfaisant.
L’eau nécessaire aux travaux (Pour les essais, le rinçage, la désinfection, etc.)
Les volumes d’eaux nécessaires aux travaux (pour les essais, le rinçage, la désinfection, etc.) sont à la
charge de l’entrepreneur.
Fuites ou casses non accidentelles déclenchées pendant la période de garantie
La réparation de fuites ou casses non accidentelles déclenchées sur une conduite neuve ou accessoires
pendant la période de garantie doit être effectuée par l’entrepreneur dans les délais précisés dans le
présent CPS, le cas échéant, les pertes d’eau occasionnées par la fuite, pendant toute la période du
retard seront estimées et facturées à l’entreprise.
Les délais d’interventions sont fixés à douze (12) heures à partir de la notification de l’OS de
l’intervention dans le cas où le siège de l’entreprise se trouve dans un rayon de 400 km. Dans le cas

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 61/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
contraire le délai serait de douze (12) heures majoré de trois (03) heures toutes les tranches de 200
km.
Article - 42 : Mise en place de l’appareillage hydraulique
Les canalisations et pièces accessoires ainsi que la robinetterie comprenant robinets, vannes doivent
être scellés ou assujettis par colliers ou autres dispositifs à des éléments stables de manière à n’exercer
aucune contrainte sur les appareils auxquels ils sont raccordés.
Leur disposition doit être telle qu'ils ne puissent être à l’origine de turbulences, ni de poches d’air
gênant l’écoulement de l’eau.
Les canalisations, qu’elles soient posées en caniveau ou en élévation, doivent être distantes des murs
et parois d’au moins 0,10 mètre afin de permettre leur peinture et leur entretien.
Les dispositifs de comptage éventuels doivent être posés selon les directives des constructeurs et leur
démontage ainsi que leur remontage doivent être aisés, si possible sans interruption de l’exploitation.
Il doit en être de même pour les appareils dont la réparation et l’entretien normal peuvent exiger le
démontage.
Article - 43 : Dossiers et plans de récolement
43.1. Dossiers de récolement
Les plans de récolement sont exécutés et soumis au visa de la R.A.D.E.M. au fur et à mesure de
l'avancement du chantier en fonction des réceptions partielles ou mises en services des parties de
réseau achevées.
Les dossiers complets de récolement des travaux conformes à l'exécution sont soumis au visa du de la
R.A.D.E.M. dès la fin des travaux.
Si la R.A.D.E.M. ne les a pas visés ou si elle n'a pas formulé d'observations dans un délai d'un mois
après leur remise par l'Entrepreneur, les dossiers sont réputés acceptés.
Les dossiers de récolement comprennent les documents suivants :
- Un plan de situation de l'ensemble des travaux réalisés ;
- Les profils en long des réseaux comportant les emplacements des vidanges et ventouses, les
caractéristiques des tuyaux : section, nature et classe ;
- Les tracés en plan au 1/1000 des canalisations posées comportant : les emplacements des
robinets-vannes de sectionnement, de raccordement, et autres appareils ;
- Les plans et notes de calcul des ouvrages de Génie Civil exécutés tels que : les chambre de
vannes, butées, les massifs de support, les regards, les ouvrages de traversée, etc.
Les fonds de plan doivent être coordonnés dans le système LAMBERT et rattachés au nivellement
général du Maroc.
Les dossiers de récolement ainsi constitués sont remis en cinq exemplaires.
NB : La réception provisoire ne pourra être prononcée tant que les dossiers de récolement
n'auront pas été remis et validés par le maître d’ouvrage.
43.2. Photographies – Vidéo
L’Entrepreneur doit prendre régulièrement des photos fournies sur papier brillant lisse en format 13 x
18 et des films vidéo du site de construction pendant les travaux.
Photographies demandées :
- Un jeu de photos pour chaque état de travaux correspondant à une étape de paiement ;
- Un jeu de photos et de vidéos pour les étapes caractéristiques du chantier et au moins un film
vidéo.
Les photographies comporteront au dos :
- Le nom du projet ;
- La position de la vue ;
- La date et l’heure de la prise ;
- Le numéro d’identification de la photo.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 62/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Les photographies seront prises sous forme numérique et les fichiers informatiques seront fournis au
Maître d’ouvrage, sur la demande de ce dernier, avec la base de données qui reprend les informations
précisées ci-dessus.
43.3. Journal de chantier
- Dossier qualité (fiches et PV de réunion) ;
- Compte rendu des essais de tous types.
NB : Tous les frais engendrés par les prestations à la charge de l’Entrepreneur sont réputées
être inclues dans l’offre globale de ce dernier et aucune réclamation d’indemnisation ne peut
être formulée dans ce sens.
Article - 44 : Repliement du chantier - remise en état des lieux
Dans un délai de 15 jours à dater de l’achèvement des travaux objet de chaque ordre de service
partiel, l’entrepreneur est tenu au repliement de ses installations de chantier et devra faire enlever tous
les matériaux non employés et les déchets de toute espèce. Il devra, dans le même délai, procéder à la
remise en état des lieux conformément aux directives du Maître d’Ouvrage.
En cas de retard de la part de l'Entrepreneur excédant 15 jours, les opérations susvisées seront faites
d'office, à ses frais, après mise en demeure par simple ordre de service.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 63/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

CHAPITRE IV

SPECIFICATIONS TECHNIQUES DES


FOURNITURES

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 64/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

SPECIFICATIONS TECHNIQUES DES FOURNITURES


CAHIER DES PRESCRIPTIONS PARTICULIERES ET SPECIFICATIONS
TECHNIQUES DES FOURNITURES (CPP & STF)

A - Prescriptions particulières des fournitures


Article - 1 : Rappel
On entend par "Fourniture", toute fourniture que l'Entrepreneur est tenu à livrer, à la R.A.D.E.M., en
exécution du Marché
Article - 2 : Brevet
L'Entrepreneur garantira la R.A.D.E.M. contre toute réclamation des tiers touchant à la contrefaçon
ou à l'exploitation non autorisée d'un brevet, d'une marque commerciale ou de droits de création
industrielle résultant de l'emploi des fournitures ou d'un de leurs éléments dans le pays de l'Acheteur.
Article - 3 : Normes
Les fournitures livrées en exécution du présent marché seront conformes aux normes fixées dans les
spécifications techniques et, quand aucune norme applicable n'est mentionnée, à la norme faisant
autorité en la matière et applicable au pays d'origine des fournitures ; Cette norme sera la norme la
plus récemment définie par l'autorité compétente.
Article - 4 : Essais
L’entrepreneur fournira après notification du marché et avant démarrage des travaux une
convention avec un laboratoire agrée et classé en la matière. Il peut faire recours à un ou
plusieurs laboratoires en fonction du type de prestations.
L’Entrepreneur effectuera, à ses frais et par un organisme de contrôle, tous les essais de contrôle et
d’analyses nécessaires.
Les essais se dérouleront en présence des agents de la R.A.D.E.M. et laboratoire conventionné et
feront l'objet d'un procès-verbal d'essais dûment signé.
Si l'une quelconque des fournitures essayées se révèle non conforme aux spécifications et aux normes
en vigueur, l’Entrepreneur devra alors soit la remplacer, soit y apporter toutes modifications
nécessaires pour la rendre conforme sans coût supplémentaire pour la R.A.D.E.M.
Les frais de déplacement et séjour des agents de la R.A.D.E.M. chargés du suivi des essais sont à la
charge du l'Entrepreneur.
En tout état de cause, l'Entrepreneur est tenu d'aviser la R.A.D.E.M. au moins quinze jours avant la
date de ces essais.
Les échantillons seront prélevés dans les fournitures susceptibles d’être reçues. Ils seront fournis
gratuitement par l’Entrepreneur.
La fourniture qui ne sera pas jugée conforme par l'organisme officiel de contrôle sera purement et
simplement refusée par la R.A.D.E.M.
Conclusion
Les essais seront effectués par un laboratoire agréé par le Maître d’Ouvrage et à la charge de
l’entreprise, en particulier :
Cas des bétons
Pour les bétons, les prélèvements pour étude de formulation et pour contrôle se feront conformément
au chapitre XI du C.P.C, fascicule n° 4, édition provisoire d’Avril 1981. La cadence des prélèvements
sera fixée par le Maître d’Ouvrage ou son délégué.
Cas des conduites

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 65/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
En effet, la R.A.D.E.M. soumettra des échantillons des matériels livrés par l’entreprise à des contrôles
de qualités. Ces contrôles consistent à ce qui suit :
- Tuyauterie et pièces spéciales en PVC :
o Essai de résistance à la pression hydraulique ;
o Essai de retrait ;
o Essai de traction ;
o Masse volumique ;
o Détermination des caractéristiques dimensionnelles ;
o Détermination de la température de ramollissement VICAT ;
o Détermination de l’indice de fluidité.
- Robinets, pièces spéciales et accessoires de branchements :
o Essais de dureté ;
o Analyse macrographique ;
o Analyse chimique ;
o Détermination des caractéristiques dimensionnelles ;
o Essai de rupture pour les tabernacles et les bouches à clé ;
o Détermination du poids ;
o Détermination de la nature de la fonte pour les bouches à clé et les plaques de regards ;
o Essai de résistance à la pression hydraulique des robinets.
L’entreprise est tenue de coopérer sans condition ni retardement avec les représentants de la
R.A.D.E.M. pour procéder aux essais indiqués des articles.
Si les procès-verbaux des résultats des essais de contrôle prouvent que les caractéristiques du matériel
ne sont pas conformes à ceux exigées par la R.A.D.E.M., l’entreprise procédera à l’évacuation de la
livraison en question et au remplacement des articles éventuellement posés.
Article - 5 : Emballage et stockage
Emballage des fournitures
L'Entrepreneur assurera l'emballage des fournitures de façon à prévenir les avaries et dommages
pendant leur transport vers leur destination finale, telle qu'indiquée dans le Marché. L'emballage sera
suffisant pour résister, en toutes circonstances et à tous égards, à une manutention brutale, à des
températures extrêmes, au gel et aux précipitations atmosphériques pendant le voyage et le stockage.
Les dimensions et les poids des colis tiendront compte, chaque fois que nécessaire, de l'éloignement
de la destination finale des colis et de l'absence de moyens de manutention pour colis lourds à toutes
les étapes.
Stockage des fournitures
NB : Le stockage des tuyaux sur les lieux de pose, longtemps à l’avance n’est pas admis. Les
chantiers de pose devront être approvisionnés avant la mise en fouille des tuyaux dans un délai
convenable. Des entrepôts présentant toutes les garanties de conservations peuvent être
échelonnés sur toute la longueur du tracé. Ces derniers seront construits de telle sorte que les
tuyaux soient mis à l’abri du rayonnement solaire. Si le stockage ne dépasse pas 10 jours, les
tuyaux pourront être entreposés le long de la tranchée sur des banquettes en terre correctement
nivelées.
Dans l’éventualité d’un stockage provisoire rendu nécessaire par le retard dû à une cause
matérielle ou administrative, celui-ci s’effectuera sous palette d’origine, les tubes PE devront
être maintenus sous leur palette d’origine et les raccords emballés, jusqu’au moment même de
la pose.
Les couronnes de PEHD seront stockées sur une aire plane dépourvue de points durs, ou un lit
de planches. Elles seront protégées de l’ensoleillement direct par un écran laissant libre les
parties latérales de l’enclos, afin d’assurer une ventilation permanente du stock.
On veillera à ce que les accessoires métalliques ou toute pièce à arêtes vives ne soient posées sur
ces couronnes, afin de ne pas les blesser.
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 66/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
D’une manière générale, le repos à même le sol est proscrit en raison des porte-à-faux probables
Le gerbage est autorisé à condition que toutes les précautions d’assise soient prises pour éviter
tout porte-à-faux et que la surface de repos des tubes inférieurs sur les lits de madriers soit
suffisante pour en supporter le poids.
Toutes les précautions seront prises également pour assurer la conservation des accessoires.
En particulier, les appareillages seront conservés en position fermée à l’abri du vent afin
d’empêcher l’introduction de sable ou de débris divers, ainsi que du plein soleil afin d’éviter
l’altération des joints.
Article 6 : Transport
Le transport des matériels et matériaux jusqu’au lieu de mise en place s’effectuera aux frais exclusifs
et sous la responsabilité du l’entrepreneur :
- Soit à partir des usines des fournisseurs si las fournitures sont comprises dans les prestations
de l’Entrepreneur ;
- Soit depuis sur wagon en gare la plus voisine du chantier ou sur camion à proximité du
chantier, ou depuis le parc de la R.A.D.E.M. si les fournitures sont faites par la R.A.D.E.M.
Le titulaire assurera à ses frais exclusifs et sous sa responsabilité le transport du matériel jusqu’au lieu
de montage depuis ses usines ou ateliers ou ceux de ses sous-traitants.
Dans tous les cas le titulaire prendra en charge tous frais de transport relatifs au matériel ou à
l’outillage qu’il jugera nécessaires pour l’exécution des travaux, montages et essais.
Article - 7 : Services annexes
Conformément aux termes des prescriptions particulières, l'Entrepreneur doit fournir un manuel
détaillé d’utilisation et d’entretien pour chaque élément approprié des fournitures livrées.
Article - 8 : Garantie
8.1. Etat et modèle des fournitures
L'Entrepreneur garantit que toutes les fournitures livrées en exécution du Marché sont neuves, n'ont
jamais été utilisées, sont du modèle le plus récent en service et incluent toutes les dernières
améliorations en matières de conception et nature des matériaux, sauf si le Marché en a disposé
autrement.
8.2. Durée de la garantie
Cette Garantie demeurera valable 10 ans après livraison (garantie décennale pour les tuyaux) des
fournitures ou d'un quelconque de leurs éléments aux Magasins R.A.D.E.M. telle que stipulée dans le
Marché.
8.3. Notification des réclamations
La R.A.D.E.M. notifiera rapidement à l'Entrepreneur par écrit toute réclamation faisant jouer cette
garantie.
8.4. Réparation ou remplacement des fournitures défectueuses
A la réception d'une telle notification, l'Entrepreneur, avec une promptitude raisonnable, réparera ou
remplacera les fournitures défectueuses ou leurs pièces, sans frais pour la R.A.D.E.M.
8.5. Mesures correctives
Si l'Entrepreneur, après notification, manque à rectifier la ou les défectuosités, dans des délais
raisonnables, la R.A.D.E.M. peut commencer à prendre les mesures correctives nécessaires, aux
risques et frais de l'Entrepreneur.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 67/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Article - 9 : Prescriptions communes
Toutes les fournitures, doivent être d’un entretien et d’une exploitation simples et commodes,
satisfaire à toutes les conditions ou sujétions normales d’emploi, et assurer sans défaillance le service
auquel ils sont destinés.
Ils doivent être protégés ou peints conformément à la pratique industrielle. Ils doivent résister à tous
les facteurs extérieurs par eux-mêmes ou par leur revêtement intérieur en ce qui concerne l’action des
eaux.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 68/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

B - Spécifications techniques des fournitures


B.6 - Provenance, qualité et préparation des matériaux de génie civil
Article - 10 : Origine des matériaux
Il ne sera fait appel aux matériaux d’origine étrangère qu’en cas d’impossibilité d’approvisionnement
sur le marché marocain.
Les provenances devant faire l’objet d’un agrément seront soumises à la R.A.D.E.M. en temps utile
pour respecter le délai d’exécution contractuel et au maximum dans un délai de dix (10) jours
ouvrable à compter de la notification du marché.
L’Entrepreneur est tenu de justifier la provenance des matériaux au moyen de lettres signées par le
responsable de la carrière ou l’usine, ou à défaut, par un certificat d’origine et d’autres preuves
authentiques.
Par le fait même du dépôt de son offre, l’entrepreneur sera réputé connaître l’origine des matériaux,
ainsi que les conditions d’accès ou d’exploitation.
Aucune réclamation ne sera recevable concernant les prix de revient à pied d’œuvre de ces matériaux.
Conservation des matériaux
NB : Les matériaux fournis par l’Entrepreneur restent sous sa garde et sa responsabilité même après
avoir été acceptés provisoirement par le Maître d’Ouvrage.
Les matériaux devront être stockés dans un emplacement clos et gardé. Ils ne pourront être
approvisionnés sur les lieux des travaux qu’au moment de la pose.
L’Entrepreneur, en conséquence, supportera les pertes et avaries pouvant survenir jusqu’à la réception
provisoire des travaux.
Article - 11 : Sable et agrégats
Les granulats pour mortiers et béton devront satisfaire aux Normes Marocaines ou à défaut les
Normes Internationales en vigueur au Maroc.
11.1. Sable pour mortier et bétons
Le sable devra être crissant, dense, stable, propre et franc de poussière, de débris schisteux, gypseux,
argileux, micacés ou organiques.
Le sable devra avoir un équivalent de sable : 60 < ES < 80. Il ne devra pas contenir en poids plus de
5% de grains fins passant à travers le tamis de maille 0,080 mm ; Il ne devra pas renfermer de gros
grains ne passant pas à travers le tamis à mailles de 6 mm- module 38.
Le sable devra avoir une granulométrie contenue strictement dans le fuseau ci-dessous.
Proposition en poids d’éléments traversant le tamis :

Maille du tamis (mm) 0.16 0.315 0.63 1.25 2.5 5

2% 10% 28% 45% 70% 95%


Tamisât cumulés (%)
10% 30% 55% 80% 90% 100%

Article - 12 : Livraison et transport


L’Entrepreneur doit transporter, décharger avec soin et ranger les matériels et fournitures faisant
l’objet de son marché, soit à pied d’œuvre, soit aux points qui lui sont indiqués par la R.A.D.E.M. soit
dans les locaux mis à sa disposition par le maître de l’ouvrage, l’entrepreneur restant responsable de
son matériel.
12.1. Graviers concassés pour bétons
Les graviers destinés à la fabrication des bétons proviendront de carrières ou de ballastières d’oueds
agrées par la R.A.D.E.M. Ils seront complètement purgés de terre. La R.A.D.E.M. pourra exiger à tout
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 69/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
moment leur passage à la claie ou leur lavage. Les matériaux tendres et friables, les roches altérables à
l’air ou à l’eau seront rejetés. Il sera interdit d’incorporer les cailloux provenant du sol du chantier.
Les graviers destinés à la confection du béton devront pouvoir passer en tous sens dans la passoire de
D=25 mm (module 44), sans pouvoir passer dans la passoire de d=6,30 mm (module 38).
Le poids des matériaux retenus sur la passoire à trous de diamètre (D) et celui passant à travers des
trous de diamètre (d) d’une passoire devront, l’un et l’autre, être inférieurs à 10% du poids initial
soumis au criblage. En outre le poids retenu sur la passoire à trous de diamètre (D + d/2) devra être
compris, entre 1/3 et 2/3 de son poids initial, le pourcentage des matières extra-fines ne devant pas
excéder 2% du poids total. Les gravillons devront avoir un indice LOS ANGELES inférieur à 35.
12.2. Prescriptions diverses
Avant tout approvisionnement du chantier, l’Entrepreneur devra soumettre à la R.A.D.E.M. les
échantillons des sables et agrégats en quantité suffisante ainsi que la granulométrie des agrégats qu’il
se propose d’employer et le résultat des essais réalisés à ses frais par un laboratoire spécialisé agréé
par la R.A.D.E.M.
La R.A.D.E.M. pourra faire effectuer aux frais de l’Entrepreneur les essais complémentaires qu’elle
estimera nécessaires.
Si dans un délai de quinze (15) jours ouvrables, à compter de la remise (contre récépissé) des
échantillons et propositions, La R.A.D.E.M. n’a formulé aucune réserve, ces échantillons et
propositions seront considérés comme acceptés.
Article - 13 : Ciment
Les ciments peuvent être soit des ciments fabriqués au Maroc, soit des ciments d’importation. Dans
tous les cas, les caractéristiques du ciment utilisé devront être définies par des Normes Marocaines ou
conformes aux recommandations I.S.O., les caractéristiques étant alors contrôlées suivant les
méthodes d’essais de la normalisation Marocaine et le ciment classé dans une des catégories prévues
dans la Norme Marocaine ou à défaut les Normes Internationales en vigueur au Maroc relatives aux
liants hydrauliques.
Le ciment sera être livré en sacs de 50 kg. Son transport s’effectuera à l’abri des intempéries.
Les sacs devront être stock dans des abris secs ventilés, permettant une bonne conservation. Ils seront
isolés du sol par un plancher surélevé à 0,50 m au moins de ce dernier. Ces abris seront suffisamment
vastes pour permettre une manutention aisée. Le ciment devra être parfaitement refroidi.
La cadence d’approvisionnement devra être telle qu’elle puisse satisfaire largement aux besoins du
chantier, mais n’entraîne pas de stockage d’une durée supérieure à une semaine.
Les livraisons seront utilisées dans leur ordre d’arrivée sur chantier.
Tout ciment humide, présentant des nodules ou ayant été altéré sera systématiquement et
immédiatement rejeté.
Si le ciment fourni fait l’objet d’un procès-verbal de refus, l’Entrepreneur devra débarrasser le
chantier de ce ciment sans délai, faute de quoi la R.A.D.E.M. en assurera la mise aux décharges
publiques aux frais de l’Entrepreneur.
Article - 14 : Acier ronds pour béton arme
Les aciers devront, satisfaire aux Normes Marocaines ou à défaut les Normes Internationales en
vigueur au Maroc.
La nuance de l’acier dont l’emploi est prévu, sera définie aux plans de ferraillage établis par
l’Entrepreneur et approuvés par la R.A.D.E.M.
Article - 15 : Coffrages
Les coffrages devront être construits en bois, en acier ou en tout autre matériau approprié et éprouvé,
suffisamment dur, imperméable et résistant à l’action du ciment ; Ils seront soumis à l’agrément de la
R.A.D.E.M. Le même coffrage, sauf en acier, ne pourra être réutilisé plus de 3 (trois) fois sous réserve
de dérogation accordée par la R.A.D.E.M.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 70/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Article - 16 : Eaux de gâchage
Les eaux de gâchage devront avoir les qualités physiques et chimiques ci-après conformes à la Norme
Marocaines ou à défaut les Normes Internationales en vigueur au Maroc.
- Qualités physiques : les eaux de gâchage ne doivent pas contenir de matières en suspension
au-delà de 2 grammes par litre ;
- Qualités chimiques : les eaux de gâchage ne doivent pas contenir de sels dissous au-delà de
1,5 gramme par litre.
En outre, les eaux douteuses ou soupçonnées de contenir des teneurs trop importantes en matières
organiques ou sels nuisibles seront soumises à l’analyse chimique aux frais de l’Entrepreneur.
Article - 17 : Vérification des matériaux
L’entrepreneur devra prendre toutes dispositions utiles pour avoir sur son chantier la quantité de
matériaux vérifiés et acceptés indispensables à la bonne marche des travaux et dont l’échantillonnage
aura été agréé.
La demande de réception d’un matériau autre que les matériaux préfabriqués, devra être faite au
moins quatre jours avant son emploi.
Pour les matériaux préfabriqués, ce délai sera d’un mois à pied d’œuvre.
Les matériaux refusés seront évacués du chantier dans un délai de 24 heures.
Conformément aux stipulations de l’article 4, paragraphe 3 du D.G.A. les frais d’essais nécessaires
des matériaux seront à la charge de l’entrepreneur.
Ces essais seront effectués par un laboratoire agréé par la R.A.D.E.M.
Article - 18 : Composition des bétons

GRAVETTE
DESIGNATIONS CIMENT CHAUX SABLE EMPLOI
8/15 15/25
BETONS
N° 1 200 - 450 1000 - Béton de propreté
N° 2 350 - 400 400 400 Béton armé
MORTIERS
N° 1 450 - 1000 - - Enduit lisse chape et scellement
N° 2 150 250 1000 - - Enduit au mortier bâtard

Les quantités d’agrégats entrant dans la composition du béton n° 2 sont données à titre indicatif pour
permettre à l’entreprise d’établir ses prix.
Les quantités réelles et leur teneur en eau seront déterminés par un laboratoire agréé après agrément
des agrégats par la R.A.D.E.M.
Par contre la nature des agrégats entrant dans la composition de ces bétons est imposée par le tableau
ci-dessus.
Les résistances minima exigées à 28 jours pour le béton n° 2 sont les suivantes :
- Compression = 270 kg/cm² ;
- Traction = 22 kg/cm².
Les frais d’études de béton armé seront à la charge de l’entrepreneur.
B.7 - Provenance et qualité des canalisations et de la robinetterie
Article - 19 : Conduites circulaires préfabriquée
Matériaux
Les conduites préfabriquées seront circulaires et les matériaux constitutifs envisagés sont :
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 71/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
- Le Polychlorure de Vinyle rigide (PVC) ;
- Le Polyéthylène haute densité (PEHD).
Elles devront satisfaire à la réglementation en vigueur en usage alimentaire (eau potable) et être
conforme aux normes ISO les concernant.
Marquage
Les tuyaux devront présenter des marques ou signes visibles et indélébiles permettant d'identifier :
- Le fabriquant, l'usine productrice ;
- La nature du tuyau, la catégorie d'utilisation et la série de résistance ;
- La date de fabrication et le cas échéant, l'indication '' marque nm '' ;
- La nature du matériau employé ;
- Le sens de pose pour les tuyaux avec armature spéciale.
Disposition générale à toutes les canalisations
D’une manière générale, et sauf prescription contraire clairement spécifiée, le gabarit de perçage des
brides des pièces spéciales et appareils sera GN 10.
Le diamètre intérieur des pièces spéciales, pièces de raccord appareils, doit être égal à celui des
tuyaux de la canalisation dont ils font partie.
Provenance
Les tuyaux proviendront d'usines proposées par l'Entrepreneur et agrées par la R.A.D.E.M.
Article - 20 : Canalisations en polychlorure vinyle (PVC)
Normes
Les tuyaux, pièces de raccord et pièces spéciales en PVC devront répondre au minimum aux normes
et recommandations ISO 161/1 concernant le matériel série métrique.
L’Entrepreneur précisera les articles de ces normes auxquelles son matériel répond.
Tous les joints, décapants, lubrifiants, et adhésifs, seront livrés en quantité suffisante.
Tuyaux
Les caractéristiques sont :
- Tuyaux série : 16 bars ;
- Pression d'essai : 33 bars au laboratoire pendant 1 heure à 20°c ;
- Longueur du tuyau : 6 mètres ;
- Assemblage du tuyau : Par joint en caoutchouc renforcé d'une bague d'étanchéité.
Ils seront fabriqués avec une matière plastique qui doit satisfaire à la réglementation en vigueur
concernant l'application envisagée (cas de l'eau potable) : solubilité, saveur. Ainsi l'eau potable ne
sera altérée ni dans son goût ni dans son odeur.
Pour les diamètres extérieurs supérieurs ou égaux à 75 mm, la liaison entre tuyaux se fera par
emboîtement et joint caoutchouc.
Pièces de raccord et pièces spéciales
Le raccordement entre pièces, ou entre pièces et tuyaux :
Pièces spéciales en fonte ductile : le raccordement se fait par emboîtement et joint caoutchouc ou par
brides.
L'entreprise peut soumettre à l'agrément de la R.A.D.E.M. d'autres dispositifs d'assemblage si ces
derniers sont préconisés par le constructeur. La R.A.D.E.M. demeure libre de les accepter ou non.
Article - 21 : Canalisations en polyéthylène haute densité (PEHD)
Spécifications
Seuls sont admis les tuyaux revêtus de façon indélébile de la marque de qualité des dites fabrications,
conformément aux dispositions en vigueur, répondant à la norme NF T 54. 063, et ISO DP 4427. Les
diamètres et épaisseurs des tuyaux sont ceux de la série 16 bars définis par les mêmes dispositions, les
pressions de service devant figurer avec le monogramme de la marque de qualité sur les tuyaux.

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 72/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Lorsque les tuyaux sont fournis en couronne, les tolérances sur la longueur sont de + ou - 0.30 m par
longueur de 100 m. Le diamètre intérieur des couronnes doit, en fonction du diamètre extérieur des
tuyaux, être au moins égal aux valeurs indiquées au tableau ci-après :

Diamètre extérieur des tuyaux en mm 32 40 50 63

Diamètre intérieur minimum des couronnes en m 0.8 1 1.1 1.2

Pièces de raccord et pièces spéciales pour tuyaux P.E


Les pièces de raccord et pièces spéciales sont en PEHD, en PVC. Elles sont du type préconisé par le
fabricant des tuyaux qui doit donner pour ces pièces les mêmes garanties que pour les tuyaux.
Les modes d'assemblage agréés par la R.A.D.E.M, sont les raccords vissés ou avec raccord manchon
électro-soudable, ou collet à bride anti fluage, le fournisseur doit donner pour les assemblages les
mêmes garanties que pour les tuyaux.
B.8 - Prescriptions communes concernant la robinetterie et pièces diverses
L’Entrepreneur devra fournir avant le démarrage des travaux :
- Les performances garanties ;
- Les informations sur dimensions globales, pressions nominales, matériaux de fabrication des
équipements ;
- Les instructions pour l’installation ;
- Les notices d’exploitation et d’entretien.

Article - 22 : Robinetterie
22.1. Normes
Les robinets, vannes, sont de type normalisé sauf prescriptions spéciales du CCTP.
Les normes à appliquer sont les normes françaises (ou toute norme homologuée équivalente ou
supérieure) : NF. E 29.003, NF. E 29.306, NF. E 29.371, NF. E 29.307, NF. E 29.310, NF. E 29.410,
NF. E 29.311, NF. E 29.411, NF. E 29.323, NF. E 29.324, NF. E 29.412.
22.2. Presses garnitures et boîtes à garnitures
Les presses garnitures et boîtes à garnitures sont fortement assujettis à l’aide de goujons ou de
boulons ou de tout autre dispositif approprié, démontable.
Le changement de garniture doit pouvoir s’effectuer sur place.
22.3. Vannes à opercule caoutchouc
Les vannes sont équipées, selon les conditions de service rencontrées soit avec volant de manœuvre
de diamètre approprié au type et au diamètre de ceux-ci et à la pression de service, soit avec une
colonnette de manœuvre.
Les vannes ont à pleine ouverture, une section d’écoulement de l’eau égale à celle de leurs tubulures
et aucune partie fixe ou mobile ne doit faire la moindre saillie sur cette section, à l’exception des
vannes à papillon.
Les vannes sont du type à brides, toutefois, les joints vissés sont admis pour les diamètres nominaux
inférieurs ou égaux à 40 mm.
Consistance des travaux
Les travaux consistent en :
- Le démontage des équipements et pièces spéciales existantes et leurs transports vers un lieu
indiqué par le maître d’ouvrage ;
- La fourniture, transport et pose de nouvelles vannes ;
- La mise à niveau des bouches à clés ;
- Le nettoyage des regards ;

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 73/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
- Toutes sujétions de parfaite exécution selon le bordereau des prix.
Spécifications techniques
La matière constituant les robinets vannes qui sera en contact avec l’eau doit satisfaire à la
réglementation en vigueur concernant le cas de l’eau potable : solubilité, saveur et alimentarité.
Les spécifications techniques minimales sont comme suit :
Descriptif Général
Les vannes à opercule caoutchouc seront du type cage ronde. Elles doivent répondre aux exigences
suivantes :
- Corps monobloc à brides et chapeau d'ordonnance en fonte ductile ;
- Axe inox ;
- Tige de manœuvre tournante, non montante, à filetage intérieur ;
- Opercule revêtu du caoutchouc ;
- Raccordement à brides percées GN 10 ;
- Fermeture dans le sens contraire des aiguilles d'une montre ;
- Chapeau d'ordonnance ;
- Volant en installation regard ;
- Corps revêtu : résine époxy épaisseur 200 microns ;
- Obturateur surmoulé avec un élastomère ;
- Alésage au siège à passage intégral ;
- Etanchéité bidirectionnelle ;
- Etanchéité de la tige de manœuvre assurée par au moins deux joints toriques remplaçables
robinet sous pression et ouvert, plus un joint de protection interdisant l’entrée de substances
étrangères ;
- Pression max de service PN 16 ;
- Pression d’épreuve vanne ouverte 25 bars.
Normes applicables
- Brides en fonte : EN 1092-2 ;
- Embase de raccordement : EN-ISO-5210 ;
- Essais : EN 12 266-1 et 2.
Réglementation particulière à l’emploi
Ces robinets vannes seront utilisés pour le transport d’eau à usage alimentaire. Tous les matériaux qui
entrent dans la construction du robinet et qui sont susceptible d’être normalement ou
occasionnellement en contact avec l’eau potable, doivent être pourvus d’un certificat d’alimentarité.
Matériaux constitutifs
- Corps et obturateur en fonte GS (à graphite sphéroïdal) suivant la norme EN-JS 1030 EN 1563
Grade GJS-400-15 minimum.
- Obturateur surmoulé avec un élastomère suivant EN 681-1 ; Ex : Ethylène – propylène
(EPDM) ;
- Tige de manœuvre en acier inoxydable type Z20 C13 suivant 10222 ;
- Boulonnerie de fixation : en acier inox 304.
Organe de manœuvre
Embase de raccordement selon la norme EN – ISO – 5210 ;
Commande par carré ;
Avec indicateur de position ouverture et fermeture.
Protection contre la corrosion
Revêtement d’époxy poudre couleur bleu, épaisseur minimum 250 microns après sablage SA 2.5.
NB : Le revêtement doit être de type alimentaire, ne permettant pas le développement d’une faune
microbiologique ni provoquer des turbidités ou coloration.
Essais d’étanchéité
Selon la norme EN 12266 – 1 et 2.
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 74/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Marquage
- Le marquage relatif à la pression nominale, sens d’écoulement, diamètre nominal et la
marque ;
- Documentation contractuelle à fournir avec le matériel, rédigée en langue française ;
- Plan en ½ coupe avec nomenclature des matériaux constitutifs ;
- Procès-verbal d’épreuve hydraulique ;
- Certificat de conformité pour les matériaux de l’enveloppe sous pression ;
- Certificats d’alimentarité ;
- Liste des pièces de rechange ;
- Instructions de montage, d’entretien et de sécurité.
Informations à préciser dans les dossiers de consultation
- DN et PN ;
- Gabarit de perçage des brides ;
- Sens de fermeture (FAH) ;
- Dimensions face à face : numéro de la série de base ;
- Conditions de service (fluide, pression et température de service) ;
- Toutes informations complémentaires permettant une meilleure définition du robinet vanne.
22.4. Vannes à papillon (série longue)
Les vannes à papillon (série longue) à ouverture lente doivent satisfaire aux prescriptions de l’article
24-2 du fascicule 71, applicables à la fourniture et pose de conduites d’eau.
Les vannes papillon seront à commande par volant et démultiplicateur. Elles seront toutes
motorisables et équipées d’un détecteur de position. Entre autres, elles doivent répondre aux
exigences suivantes :
- Corps et papillon en fonte ductile ;
- Axe inox ;
- Raccordement à brides percées GN 10 ;
- Fermeture dans le sens contraire des aiguilles d'une montre ;
- Indication d'ouverture ;
- Corps revêtu : résine époxy épaisseur 200 microns ;
- Pression nominale : PN 16.
Toutes les vannes papillon seront éprouvées préalablement en usine et en présence du représentant de
la R.A.D.E.M. à la pression nominale vanne fermée et 1.5 fois la pression nominale vanne ouverte.
22.5. Ventouses
Le corps de la ventouse sera en fonte ductile. Tous les accessoires seront en métaux inoxydables dans
la masse. Les flotteurs seront revêtus de caoutchouc. Le corps des ventouses sera revêtu
intérieurement et extérieurement d’une peinture époxy (idem vannes).
Les ventouses seront de type PN 16 à triples fonctions. Elles seront dotées d’une fermeture
incorporée.
Il sera prévu avec chaque ventouse une vanne d’isolement intercalé entre la ventouse et son
raccordement sur la conduite à protéger.
Cette vanne sera alors comprise dans le prix de la ventouse.
Raccordement sur la conduite à protéger.
Article - 23 : Accessoires de robinetterie et de canalisations
Sont compris sous cette dénomination :
- Les bouches à clé, tubes allonges, tabernacles et tous organes de manœuvre des robinets,
vannes, etc. ;
- Les gaines étanches, manchettes ou viroles pour passage de canalisation à travers les parois en
maçonnerie ;
- Les regards.
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 75/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Toute la boulonnerie nécessaire au montage des vannes, etc. sera livrée avec les dits équipements et
parfaitement adaptée aux conditions de fonctionnement des équipements.
Il appartient à l’Entrepreneur de vérifier qu’il n’existe aucune incompatibilité entre les fournitures
effectuées et les conditions de service ou de montage prévues. En cas de doute, l’Entrepreneur devra
l’exprimer dans sa note explicative.
Les dispositifs de fermeture des regards sont en fonte pouvant résister à une charge de :
- 30 tonnes sous chaussée,
- 10 tonnes sur trottoirs ou autre.
La fonte pour cadres et tampons sera du type fonte ductile (à graphique sphéroïdal).
Les échelons qui équiperont les chambres pour vannes ou autres appareillages) seront en acier
galvanisé. Elles seront soumises à l'agrément de la R.A.D.E.M.
Colliers de prise en charge
Caractéristiques
Le collier de prise en charge doit être en acier forgé ou en fonte ductile revêtu d’époxy poudre,
équipés de :
- Joint EPDM incorporé double effet à compression au serrage du robinet ;
- D’une vis de blocage (6 pans) en acier galvanisé ;
- Joint de sécurité plat en caoutchouc ;
- Des boulons en acier galvanisé à tête hexagonale et des écrous en acier cadmié ; Les boulons
doivent être aussi filetés de bout à bout de dimension 12x60.
Marquage
Ce collier doit épouser parfaitement la canalisation sans laisser de jeu et porter les marquages
suivants :
- Nom ou sigle du fabriquant ;
- Diamètre.
NB : La protection (peinture époxy alimentaire ayant une épaisseur minimale de 120 µm) fera
l’objet d’un rapport d’analyse et d’essais délivrés par un laboratoire agrée.
Robinet de prise en charge (RPEC)
Caractéristiques
Le robinet de prise en charge de type perçage vertical multi tours doit être en laiton, fabriqué en une
seule pièce, caractérisé par :
- Une sortie type femelle taraudée muni de raccord à serrage rapide intégré (les robinets dont la
sortie est male ou de type femelle muni d’une pièce d’adaptation au raccord à serrage rapide
ne seront pas acceptés) ;
- L’étanchéité entre la tige et le corps du robinet est assurée par un joint en caoutchouc qualité
alimentaire ;
- Carré de manœuvre du robinet équerre en fonte de forme trapézoïdale (30x30mm), fixé sur la
tige par une goupille en acier galvanisé ;
- La partie filetée coté collier de prise en charge doit avoir au minimum 5 filets ;
- Le raccord à serrage rapide intégré au robinet sera composé :
o D’un écrou de serrage ;
o D’un joint torique reposant sur un siège plat de robinet PEC ;
o D’une bague de serrage ;
o D’une bague de crantage d’une largeur minimale de 4mm pour permettre un bon
encrage au tuyau PE, la bague de crantage doit avoir une face conique (côté écrou de
serrage) et une face plate côté bague de serrage plate.
- Type : robinet de prise à soupape ;
- Matière : alliage cuivreux ;
- Pression nominale PN 16 ;
- Forme particulière à tubulure d'équerre ;

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 76/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
- Filetage 40 mm pas de 3 (ø 20) ;
- Filetage 55 mm pas de 3 (ø 40) ;
- Sens de fermeture : sens d'horloge ;
- Niveau d’ouverture et fermeture : total ;
- Organe de Manœuvre : carré de 30 mm de côté ;
- Presse-étoupe : à joint torique ;
- Etanchéité complémentaire à l'ouverture totale assurée par une pastille en caoutchouc.
Les robinets seront destinés pour le raccordement au collier de prise en charge.
Marquage
Chaque robinet doit être marqué d’une manière indélébile de :
- L’année de fabrication ;
- Diamètre ;
- Nom ou sigle du fabriquant.
Qui doivent être gravés directement sur le corps.
Robinet à tête cache entrée (RCE)
- Type : robinet d'arrêt à soupape ;
- Matière : Alliage cuivreux ;
- Pression nominale : PN 16 ;
- Forme particulière : A tubulure droite ;
- Mode de raccordement mâle d'un côté et écrou prisonnier de l'autre pour compteur de calibre
correspondant ;
- Filetage 1/2" pour compteur ø 15 ;
- Filetage 3/4" pour compteur ø 20 ;
- Filetage 1 1/4" pour compteur ø 30 ;
- Filetage 1 1/2" pour compteur ø 40 ;
- Sens de fermeture : Sens d'horloge ;
- Organe de Manœuvre : Carré 10 x 10 mm ;
- La tête cache entrée sera percée de plombage pour fil perlé calibre n° 2.
Tabernacle en polyester
- En PVC ou en fibres de verre de densité 800 g par m2;
- Epaisseur : 2.5 mm ;
- Forme : conique ;
- Hauteur : 290 mm ;
- Base supérieure : ronde de diamètre 205 mm ;
- Base inférieure : carrée de 335 mm de largeur ;
- Bouche sur le corps de forme conique ;
- Tête cylindrique de diamètre de 90 mm et hauteur de 60 mm.
Bouche à clé
Les bouches à clé seront en fonte ductile et devront être conformes aux normes en vigueur, en
particulier la Norme Marocaine N.M 10.9.001 ou aux normes équivalentes ou supérieures les plus
récentes.
Bouche à clé pour RPEC
Caractéristiques
- Matière en fonte lamellaire de classe B 125 ;
- Forme : Carré (corps + tampon) ;
- Hauteur : 170mm ;
- Poids : 9kg au minimum ;
- Base supérieure : carrée de 130mm de largeur ;
- Base inférieure : carrée de 200mm de largeur ;
- Bouche sur le corps de forme conique ;
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 77/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
- Bouchon de forme conique avec trou d’aération de forme carrée ;
- Gorge de la base inférieure Ø 100mm ;
- Fermeture assurée par deux languettes systématiques sur la base inférieure du bouchon et qui
butent sur le bas de la base supérieure du corps ;
Marquage
- Inscription = EAU-R.A.D.E.M (opposé sur l’axe horizontal du corps) ;
- Inscription = R.A.D.E.M sur le bouchon.
Bouche à clé pour vanne
Caractéristiques
- Matière en fonte lamellaire de classe B 125 ;
- Forme : Ronde (corps + tampon) ;
- Hauteur : 225 mm ;
- Poids : 14kg au minimum ;
- Base supérieure : ronde de 200 mm ;
- Base inférieure : carrée de 240 mm ;
- Bouche sur le corps de forme conique ;
- Bouchon de forme conique avec trou d’aération de forme carrée ;
- Gorge de la base inférieure Ø 100 mm ;
- Fermeture assurée par deux languettes systématiques sur la base inférieure du bouchon et qui
butent sur le bas de la base supérieure du corps ;
Marquage
- Inscription = EAU-R.A.D.E.M (opposé sur l’axe horizontal du corps) ;
- Inscription = R.A.D.E.M sur le bouchon.
N.B : Les équipements et pièces spéciales à savoir : canalisations, vannes à opercule, vannes à
papillon, robinets de prises en charge, robinets à cache entrée, raccords … ne seront pas agrées par la
R.A.D.E.M. qu’après leurs réceptions et essais en usine. Ces essais se dérouleront en présence des
agents de la R.A.D.E.M et d’un laboratoire agréé engagé par l’Entreprise et feront l'objet d'un procès-
verbal d'essais dûment signé.
Si l'une quelconque des fournitures essayées se révèle non conforme aux spécifications et aux normes
en vigueur, l’Entrepreneur devra alors soit la remplacer, soit y apporter toutes modifications
nécessaires pour la rendre conforme sans coût supplémentaire pour la R.A.D.E.M.
Les frais de déplacement et séjour des agents (au moins deux) de la R.A.D.E.M. chargés du suivi des
essais sont à la charge de l'Entrepreneur.
En tout état de cause, l'Entrepreneur est tenu d'aviser la R.A.D.E.M. au moins quinze jours avant la
date de ces essais.
La fourniture qui ne sera pas jugée conforme par l'organisme officiel de contrôle sera purement et
simplement refusée par la R.A.D.E.M.
Article - 24 : Joints spéciaux
Joints à bride
L’étanchéité est assurée par une rondelle plate en élastomère.
Après avoir disposé les deux brides à assembler de manière à ce que les trous de boulons soient bien
en regard, un léger jeu est ménagé de façon à permettre l’introduction de la rondelle.
La rondelle, puis les boulons sont mis en place. La rondelle est centrée sur les bossages.
Il est recommandé d’effectuer le blocage des boulons de brides à l’aide d’une clé de serrage
dynamométrique à déclenchement automatique, afin d’appliquer aux boulons les couples de serrage
préconisés par le constructeur.
Le perçage des brides est au gabarit GN 10.
Joints de démontage

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 78/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Pour faciliter les travaux de montage et de démontage des équipements, il est prévu la fourniture des
joints de type coulissant ou à soufflet, équipés de tirants de manœuvre et permettant d‘obtenir un jeu
de 10 mm au minimum. Ces joints seront munis de brides et seront de classe PN 16.
Un revêtement intérieur et extérieur en résine époxy sera appliqué pour assurer leur protection contre
la corrosion.
Ce type de joint équipe toute la robinetterie et appareillage posés en tranchée ou en élévation sauf
indication contraire des plans.
Il permet leur démontage et remontage sans avoir recours à la dépose d’autres éléments de
canalisations que le joint.
L’étanchéité du montage est assurée en général par 2 joints :
- 1 joint plat élastomère pour bride ;
- 1 joint torique comprimé sur le corps du tuyau au moyen d’une bride mobile.
Le joint est protégé contre la corrosion par application d’un revêtement identique à celui de la
canalisation.
Le joint de démontage peut être du type auto-buté. Il comprend dans ce cas une bride supplémentaire
soudée sur le corps du tuyau. Le dispositif de fixation assuré par boulonnage doit absorber toutes les
contraintes de traction et de compression.
Boulonnerie
Elle sera de la meilleure qualité inoxydable (aciers galvanisés, aciers spéciaux cadmiés ou
bichromates, passives ou inoxydables, Dacromet, etc.).

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 79/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

C - Clauses financières
Article - 25 : Mode d’évaluation des ouvrages
Le mode d’évaluation et le règlement des travaux et fournitures faisant l’objet du marché s’effectuent
suivant les quantités réellement exécutées résultant de l’établissement des attachements
contradictoires et suivant les conditions indiquées aux prix du bordereau de prix annexé au marché.
Il est précisé les dispositions suivantes :
- Les terrassements en tranchée sont rémunérés au mètre cube, et tiennent compte notamment
des sujétions de présences dans la fouille de canalisations de toutes natures qu’elles soient ou
non figurées dans les plans, de la remise en état des lieux avec remplacement des végétaux
abîmés dans l’emprise des travaux ou du fait de l’Entreprise ;
- Les ouvrages de génie civil sont rémunérés forfaitairement par application des prix du
bordereau. ;
- Les réfections définitives des chaussées, trottoirs et autres aires à revêtement spécifique sont
rémunérées au mètre carré correspondant à ces réfections. Elles s’entendent «réfection
franche» sur toute la largeur ouverte ou détériorée lors des travaux de fouille ou pose de
conduite et comprennent la fourniture et mise en œuvre des matériaux constituant les couches
de base, fondation et roulement (corps de chaussée) pour une épaisseur maximale de 0.20 m ;
- La rémunération des butées d’ancrage ou de poussée sur les conduites d’eau potable est
comprise dans le prix de fourniture et pose de ces canalisations. Les butées, ancrages sur les
tuyauteries équipant les ouvrages d’art, sont rémunérées par application des prix spécifiques
du bordereau ;
- La fourniture, y compris la pose des tuyaux à pied d’œuvre est payée suivant la longueur de la
canalisation par diamètre et par type, sans déduction des longueurs occupées par les pièces
spéciales et la robinetterie. Aucune rémunération spécifique n’est prévue pour les pièces de
démontage, leur prix étant inclus dans celui des canalisations et tuyauteries correspondantes ;
- La rémunération des frais d’essai et des frais de stérilisation des conduites de d’eau potable est
comprise dans le prix de pose de ces canalisations ;
- Les pièces confectionnées sur avis de la R.A.D.E.M. à partir d’éléments de conduite en acier,
de brides acier et autres profilés ou tôles acier sont rémunérés à l’unité ;
- Les différentes pièces spéciales de raccord (coudes, bouts d’extrémité, cônes, etc.) et la plus-
value de raccordement à une conduite existante sont rémunérés à l’unité, à l’exception des cas
où un forfait comprenant à la fois ces pièces spéciales et le raccordement a été défini. Le terme
pièce spéciale, s’entend pièce complète avec joints d’étanchéité, contre-brides, boulonnerie,
etc., de façon à assurer une liaison mécanique et étanche entre les éléments raccordés.
Au début de chaque mois, l’entrepreneur présentera une situation chiffrée des travaux correspondant
aux travaux exécutés durant le mois écoulé.
La situation définitive ne pourra être produite qu’après la réception provisoire et réceptions partielles
de tous les chantiers.
Les factures devront être adressées à la R.A.D.E.M. en six (6) exemplaires.
N.B : Les travaux qui seront attachés seront ceux achevés et remis à leurs états initiaux et dont leurs
plans de recollement établis.
Article - 26 : Définition des prix
Introduction Générale
Tous les travaux et fournitures fixés au marché seront payés suivant les prix unitaires du Bordereau
des prix annexé par l'Entreprise à sa soumission et d'après les quantités réellement exécutées ayant fait
l'objet d'attachements contradictoires, conformément à l'Article 61 du CCAG-T.
L'Entreprise tiendra compte, en particulier, des sujétions ci-dessous, susceptibles d'influencer les prix
du bordereau :

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 80/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
a) Conditions de recrutement, emploi et rémunération de la main-d’œuvre ;
b) Nature du terrain ;
c) Présence de toutes canalisations souterraines (câbles R.A.D.E.M., O.N.E., téléphone, égouts,
conduites d'eau, etc.) ainsi que des ouvrages divers tels que : regards, supports et lignes,
ouvrages de visite ou de contrôle, etc. ;
d) Caractéristiques des tuyaux à poser (dimension, poids, etc.) ;
e) Tous risques et sujétions pouvant résulter des conditions du Marché.
L’Entrepreneur, du fait de sa soumission, est réputé avoir parfaite connaissance de toutes les
conditions et difficultés que comporte l'exécution des travaux et fournitures objet du Marché et il
n'aura droit à aucune plus-value sur les prix du bordereau quelle que soient les difficultés spéciales
rencontrées pendant l'exécution, par exemple : présence d'autres chantiers, arrêt momentané des
travaux, maintien de la circulation.
Les prix du bordereau ont un caractère forfaitaire et comprennent :
1) Les frais généraux et bénéfices de l'Entreprise dont les faux frais, les taxes et impôts existants,
y compris la taxe sur les produits et services ;
2) Tous frais d'installation et repli de chantier, les équipements nécessaires y compris les
indemnités pour occupations temporaires nécessitées par les campements ou aires de
stockage ;
3) Tous frais de transport de main-d’œuvre ou autres ;
4) Tous frais de main-d’œuvre et matériel ;
5) Tous frais pour les notes de calcul hydrauliques, de béton armé, de stabilité des butées, et
ancrages, etc. ;
6) Tous frais résultant du maintien de la circulation sur les voies se raccordant ou traversant les
chantiers, ainsi que les frais résultant de l'occupation temporaire de la chaussée et le maintien
de l'accès normal aux propriétés riveraines ;
7) Tous frais résultant de la signalisation diurne et nocturne des chantiers ;
8) Tous frais d'épuisement, blindage s'il y a lieu ;
9) Les frais de timbre et d'enregistrement des différentes pièces du marché ;
10) Tous frais de surveillance nécessitée par des raisons de sécurité des biens et des personnes.
Définitions :
Prix n°101 :
Il comprend les terrassements en tranchée en terrain meuble, y compris la découpe, la démolition de
tous revêtements (de chaussée, d’aire de parking ou de trottoir) quels qu’en soient leurs épaisseurs,
remblais primaire et secondaire, compactage des tranchées et évacuation des terres excédentaires. Y
compris aussi la mise en place de signalisation de part et d'autre de la tranchée pour protection et
sécurité de part et d'autre de la tranchée et fourniture, mise en place et retrait de blindages de toutes
natures, pour les constructions et pour tous types d'excavations (tranchées et tous ouvrages). Ce prix
inclut toutes les sujétions, dont notamment l'amenée et le repli des panneaux de blindages, et dans le
cas des tranchées leur enlèvement progressif au fur et à mesure du remblaiement.
Sont considérés comme meubles, les terrains qui peuvent, de l’avis de la R.A.D.E.M., être excavés
sans utilisation d’outils pneumatiques ou d’explosifs. La présence dans ces terrains de moellons,
d’enrochements, et vestiges de maçonnerie d’un volume < 0,5 m3 ne donne pas droit à une plus-value.
Le P.U. du terrassement comprend toutes sujétions de blindage et d'étayage éventuels. L’Entrepreneur
est responsable de la stabilisation des parois et de la sécurité de son personnel.
Toutefois si la R.A.D.E.M. estime que l’Entrepreneur ne respecte pas les règles élémentaires de
sécurité, il peut ordonner que les parois soient étayées à son entière satisfaction, sans compensation
financière.
Le P.U. du terrassement comprend toutes mesures de protection, de sécurité, ainsi que l’évacuation
des déblais et des produits triés (bordures, enrobé, béton …etc.) dans une décharge agréée.
Le P.U. comprend également la mise en dépôt provisoire des déblais, le réglage et le compactage du
fond de fouille. En terrain cohérent, le compactage est effectué à 95% de l’O.P.
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 81/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Les contrôles par un laboratoire choisi par la R.A.D.E.M., sont demandés par lui et sont à inclure dans
les prix unitaires du terrassement. Les points des contrôles seront indiqués par la R.A.D.E.M.
Le volume à prendre en compte est calculé sur plan, à partir du périmètre des ouvrages enterrés, plus
un dégagement latéral de 50 cm sur toute la hauteur de la fouille. Il est calculé à partir du niveau du
T.N.
Les terrassements sont exécutés à la profondeur indiquée aux plans. Toute sur profondeur résultant
d’une négligence de l’Entrepreneur doit être comblée à la satisfaction de la R.A.D.E.M. (sable, sable
stabilisé, béton maigre).
Les purges éventuelles, ne sont exécutées que sur instruction écrite de la R.A.D.E.M. et avant
remblayage, elles sont mesurées contradictoirement.
En cas de mise en dépôt provisoire en dehors du périmètre du chantier autorisé, l’Entrepreneur prend
à ses frais toutes les mesures conservatoires d’usage (signalisation, drainage, etc.).
Il obtient toutes les autorisations nécessaires.
Les déblais excédentaires sont à évacuer à la décharge publique sans dédommagement
supplémentaire, quelle que soit la distance.
Ce prix comprend aussi :
- Ouverture des chemins d'accès aux travaux de pose ;
- Obtention de toutes les autorisations nécessaires ;
- Piquetage ;
- Fouille, jet sur berge et mise en dépôt provisoire des déblais, la terre végétale étant stockée à
part ;
- Débroussaillage, y compris abattage d'arbres de toutes tailles, sur avis de la R.A.D.E.M. ;
- Frais d'étaiement, quel que soit le blindage ;
- Frais d'épuisement ou de détournement des eaux de toutes natures, quels qu'en soient les débits
et quels que soient les moyens utilisés ;
- Frais de recherche, dégagement, protection et consolidation des réseaux existant (AEP, égout,
électricité, téléphone) ;
- Dépose, entreposage et repose de panneaux et de bornes de toutes natures ;
- Mise hors service, dépose, entreposage, repose et remise en service de lampadaires, enseignes
lumineuses et feux tricolores ;
- Croisement et longement de canalisations, câbles, réseaux et ouvrages de tous diamètres et de
toute nature, qu'ils soient ou non mentionnés sur les plans ;
- Façon de niches au niveau des joints, entretien du fond et des parois avant la pose des tuyaux,
- Terrassements manuels quand cela s'avère nécessaire ;
- Frais de dispositifs de sécurité, gardiennage, éclairage, mesures nécessaires pour assurer la
circulation et les accès aux propriétés riveraines, conservation des piquets et repères,
signalisation de proximité ;
- Réemploi, en remblai, des terres extraites de la fouille, après essai des canalisations. La
première couche de remblai d'une épaisseur minimum de 40 cm sur la génératrice supérieure
du tuyau étant constituée par des matériaux meubles, expurgés de cailloux par criblage et mise
en place exclusivement à la main et damée avant la poursuite du remblaiement ;
- Remise en place de la terre végétale préalablement stockée ;
- Compactage à 95 % de l'optimum Proctor modifié sous les chaussées, voies de circulation et
trottoirs ;
- Extraction, fourniture, transport et mise en place des matériaux agréés pour le remblai autour
des canalisations et au niveau des chaussées ;
- Remise en place des matériaux de corps de chaussées avec éventuellement recharge en
matériaux neufs ;
- Entretien des remblais pendant la durée de tassement ;
- Enlèvement et transport toutes distances aux décharges publiques, des remblais non réutilisés,
y compris sujétions de toute nature pour leur mise en dépôt ;

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 82/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
- Remise en état primitif des banquettes et murs de soutènement, y compris les saignées pour
écoulement des eaux de ruissellement et des fossés, ainsi qu'enlèvement des cailloux et
finition au crochet ;
- Dépose et remise en état des clôtures de toutes natures ;
- Réfection provisoire de la voirie, des trottoirs, bordures, caniveaux ou rigoles, avec
réutilisation des matériaux déposés, y compris toutes fournitures et main d'œuvre jusqu'à
réfection définitive ;
- Remise en état primitif des espaces verts, y compris les engazonnements, remplacement de
tous végétaux détruits ou abimés en cours de travaux, des rigoles d'irrigation, des revêtements
et bordures divers ;
- Jalonnage avec fourniture et mise en œuvre de bornes en ciment aux points caractéristiques
indiqués par la R.A.D.E.M. ;
- D'une façon générale, toutes fournitures, main d'œuvre et sujétions.
Le volume pris en compte est défini par :
- La largeur théorique est égale au diamètre extérieur de la conduite augmentée de 50 cm pour
les tuyaux de diamètre > 63 mm, et de 50 cm pour les tuyaux de diamètre égal à 50mm ou 63
mm ;
- La profondeur mesurée à partir du niveau du terrain naturel jusqu'à la cote de la génératrice
inférieure de la canalisation, augmentée de 10 cm pour tenir compte du lit de pose (0,80 m au-
dessus de la génératrice supérieure de la conduite) pour les tuyaux de diamètre > 63 mm et de
0,80 m de profondeur pour les tuyaux de diamètre égal à 50 mm ou 63 mm la longueur de la
tranchée.
Ce prix comprend le découpage exécuté à la scie et la démolition de tous types de revêtements avec
toutes mesures de protection, de sécurité, ainsi que l’évacuation des déblais qu'il qu'en soit l'épaisseur
y compris toutes sujétions et dispositions réglementaires pour assurer la sécurité de la circulation et
des riverains (ce prix peut être également au mètre linéaire, par exemple pour les bordures et
caniveaux).
L'entrepreneur a également à sa charge le ramassage manuel et le transport aux dépôts de tous les
éléments récupérables (bordures de trottoirs, pavés, etc.) en vue de leur réutilisation éventuelle et
l'évacuation des éléments non récupérables.
Ce prix comprend aussi :
La réalisation du remblai primaire pour remblayage de fouilles diverses (tranchées et autres) avec des
matériaux d'apport, de substitution ou réutilisation des déblais, (d'une épaisseur de 0,40 m tamisée et
compactée au-dessus de la génératrice supérieur de la conduite) et la réalisation de remblai secondaire
pour remblayage de fouilles diverses (tranchées et autres) et réalisation de remblai en élévation, avec
des matériaux d'apport, de substitution ou réutilisation des déblais, comprenant :
- La mise en place ;
- Le criblage et le tamisage des déblais extraits si nécessaire ;
- Le compactage mécanique par couches de 0,20 m à l'optimum Proctor (95 %) de l'ensemble de
la fouille ;
- La fourniture et le transport des éventuels matériaux de substitution secondaires.
Cette position comprend aussi la mise en place de signalisation de part et d'autre de la tranchée
conformément aux plans type de circulation, R.A.D.E.M. : Plaques longitudinales en grillage et tôle,
panneaux types, passerelles et plaques de déviation, plaques signalétiques, etc. et ce, conformément
aux recommandations de la R.A.D.E.M. et aussi et Fourniture, mise en place et retrait de blindages de
toutes natures, pour les constructions et pour tous types d'excavations (tranchées et tous ouvrages). Ce
prix inclut toutes les sujétions, dont notamment l'amenée et le repli des panneaux de blindages, et
dans le cas des tranchées leur enlèvement progressif au fur et à mesure du remblaiement.
Ce prix sera payé en mètre cube

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 83/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

Prix n°102 :
Ce prix comprend la fourniture, transport et mise en œuvre de tout-venant GNF (0/30-0/60) provenant
de carrières agrées, conforme au CCTP, pour emploi comme remblai de substitution pour tous types
de fouilles, remblai primaire, remblai secondaire, remblai en élévation compacté par couche de 0,20
cm.
Le prix sera rémunéré au mètre cube compacté
- Soit sur la base de la largeur théorique de la fouille ou du remblai en cas de travaux de pose de
canalisations ;
- Soit sur la base de la largeur mesurée de la fouille ou du remblai en cas de travaux de
remblaiement d'autres tranchées.
Cette prestation n'est à réaliser que sur la demande de la R.A.D.E.M.
Prix n°103 : Plus-value pour terrassements en terrain rocheux
La plus-value ne sera prise en compte que si la R.A.D.E.M. a autorisé par écrit, après inspection de la
fouille concerné, l’utilisation d'outils pneumatiques ou dérocteurs.
Le volume à prendre en compte est le volume mesuré contradictoirement avant exécution.
Cette plus-value s'applique à la position 101, les conditions étant identiques.
Le prix sera rémunéré au mètre cube
Prix n°104 :
Ce prix comprend tous les terrassements nécessaires, le fonçage, la fourniture, transport et mise en
place de fourreau en acier de 7 mm d'épaisseur au minimum permettant le passage de conduites y
compris transport, mesures de protections, sécurité et toutes sujétions.
Prix n°104-1 : Fonçage pour passage de conduite (DN ≤ 200 mm)
Prix n°104-2 : Fonçage pour passage de conduite (DN > 200 mm)
Ces prix seront rémunérés au mètre linéaire
Prix n°105 :
Il comprend la réfection de voies de chaussées ou de trottoirs y compris la découpe, la démolition de
tous revêtements de chaussée, aire de parking, trottoir quels qu’en soient l’épaisseur y compris
également le ramassage manuel et le transport aux dépôts de tous les éléments récupérables (bordures
de trottoirs, pavés, etc.) en vue de leur réutilisation éventuelle et l'évacuation des éléments non
récupérables.
Prix n°105-1 :
Il s'applique à la réfection de chaussée en enrobé bitumineux à chaud sur une épaisseur de 7 cm, y
compris fourniture, transport et mise en œuvre du tout-venant GNA 0/ 40 pour couche de base de la
chaussée d'une épaisseur de 20 cm et fourniture, transport, mise en place et le cylindrage des enrobés
denses à chaud 0/10, compactage et toutes sujétions de mise en œuvre selon les plans ainsi que les
dispositions générales. Ce prix rémunère aussi l'imprégnation au Cut - back 0/1 à raison de 1,5 Kg/m²
exécuté sur la couche de base. Ce prix rémunère aussi la prestation relative à l’exécution de la couche
d’accrochage à l’émulsion de bitume dosé à 65% à raison de 0,8 Kg/m2 exécuté selon les règles de
l’art y compris toutes mesures de protection, sécurité et toutes sujétions.
La surface à prendre en compte est celle théorique calculée.
Prix n°105-2 :
Cette position consiste en la réfection de voies ou trottoirs en pavés, autobloquants et pierres de Taza
y compris F, T et mise en œuvre du tout-venant GNF (0/30-0/60) compacté d'une épaisseur de 20 cm,
F, T et mise en œuvre du béton dosé á 300 kg/m3 comme couche de fondation d´une épaisseur de 7
cm, F, T et mise en œuvre d'un mortier de pose d´épaisseur  3 cm dosé á 250 kg/m3 et F, T et mise en
place du pavés, autobloquants et pierres de Taza. Les joints seront réalisés par fichage de sable
graveleux, y compris l'évacuation des déblais à la décharge publique, jointement et toutes mesures de
protection, sécurité et autres.
Il comprend aussi :
- La dépose et la repose des éléments composés des bordures y compris évacuation des déblais à
la décharge publique ;
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 84/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
- Le reprofilage du fond de forme ;
- La réfection des surfaces.
La surface à prendre en compte est celle théorique calculée.
Prix n°105-3 :
Cette position consiste en la réfection de voies ou trottoirs en carrelage, faïence et carreaux spécials y
compris F, T et mise en œuvre du tout-venant GNF (0/30-0/60) compacté d'une épaisseur de 20 cm
F, T et mise en œuvre du béton dosé á 300 kg/m3 comme couche de fondation d´une épaisseur de 7
cm, F, T et mise en œuvre d'un mortier de pose d´épaisseur  3 cm dosé á 250 kg/m3 et F, T et mise en
place du carrelage, faïence et carreaux spécials Les joints seront réalisés en coulis de mortier dosé á
300 kg/m3, y compris l'évacuation des déblais à la décharge publique, jointement et toutes mesures de
protection, sécurité et autres.
Elle comprend aussi :
- La dépose et la repose des éléments composés des bordures y compris évacuation des déblais à
la décharge publique ;
- Le reprofilage du fond de forme ;
- La réfection des surfaces.
La surface à prendre en compte est celle théorique calculée.
Prix n°105-4 :
Il consiste en la réfection de voies ou trottoirs en béton, qui sera réalisée sur une couche de fondation
en GNF (0/30-0/60) compacté d'une épaisseur de 20 cm et mise en œuvre du béton dosé à 350 kg/m3
d'une épaisseur de 10 cm.
Pour les grandes surfaces La couche de béton sera exécutée sur une couche de fondation en GNF
0/31,5 d´épaisseur de 0,20 m, avec la fourniture et la mise en œuvre du béton dosé à 350 kg/m3 de
ciment par bandes et sectionnée en dalles, dont les dimensions seront fixées suivant la configuration
de la surface à revêtir, y compris le coffrage, les armature par un treillis soudé, les essais, le réglage,
le brossage ou le balayage et les nettoyages divers, y compris l'évacuation des déblais à la décharge
publique, jointement et toutes mesures de protection, sécurité et autres.
Les joints de reprise seront garnis sur toute la hauteur, les autres joints seront sciés et garnis sur une
hauteur déterminée par le maître d'œuvre.
Il comprend :
- La dépose et la repose des éléments composés des bordures y compris évacuation des déblais
à la décharge publique ;
- Le reprofilage du fond de forme ;
- La réfection des surfaces ;
La surface à prendre en compte est celle théorique calculée.
Prix n°105-5 :
Cette position consiste en la réfection de voies ou trottoirs en lavé, marbre ou mosaïque  y compris
F, T et mise en œuvre du tout-venant GNF (0/ 30 -60) d'une épaisseur de 20 cm et F, T et mise en
œuvre du béton dosé á 300 kg/m3 comme couche de fondation d´une épaisseur de 7 cm, F, T et mise
en œuvre d'un mortier de pose d´épaisseur 3 cm dosé á 250 kg/m3 et mise en place du lavé, marbre
ou mosaïque . Les joints seront réalisés en coulis de mortier dosé á 300 kg/m3, y compris l'évacuation
des déblais à la décharge publique, jointement et toutes mesures de protection, sécurité et autres.
Elle comprend :
- La dépose et la repose des éléments composés des bordures y compris évacuation des déblais à
la décharge publique ;
- Le reprofilage du fond de forme ;
- La réfection des surfaces.
La surface à prendre en compte est celle théorique calculée.
Ces prix seront payés au mètre carré
Prix n°106 : Matériaux pour lit de pose de conduites (Sable 0/5 mm)

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 85/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Cette position comprend la fourniture et mise en place de matériaux pour lit de pose ( 10 cm
d'épaisseur ) en sable jaune et l'enrobage de la conduite de sa génératrice inférieure jusqu'à 20 cm
d'épaisseur au-dessus de sa génératrice supérieure par le même sable, y compris transport, mesures de
protections et de sécurité et toutes sujétions. En cas de présence d’aquifère ou de terrain rocheux le lit
de pose sera constitué de gravillons 5/15 d’une épaisseur de 15 cm.
Les matériaux sont soumis à l’approbation de la R.A.D.E.M. avant la mise en place.
Le volume à prendre en compte est le volume théorique mesuré sur plans.
Le prix sera rémunéré au mètre cube
Prix n°201 :
Il cconcerne la construction de chambres, et regards (type trottoirs ou chaussées) en béton armé
suivant les notes de calcul et les plans établis par un bureau étude agrée et approuvé par la
R.A.D.E.M., destinés pour abriter les appareillages et équipements hydrauliques tels que vidanges,
ventouse, vanne, point de mesure de débit, réducteur de pression, vanne de régulation, compteur,
débitmètre et tous les accessoires et pièces spéciales accompagnant…etc.
Le dimensionnement de l'ouvrage sera adapté à l’encombrement de ces équipements, de telle façon à
laisser un espace libre de 0,50 m entre le radier et la génératrice inférieure de la conduite, et de 0,60
m longitudinalement de part et d'autre entre les voiles et la dernière pièce posée et d'une (largeur =
Dext + 1,50 m).
Ce prix unitaire comprend :
Le découpage, démolition des revêtements, terrassement en déblais, évacuation des excédentaires et
remblais compactés, fourniture et mise en œuvre de béton de propreté, bétons dosés à 350 kg/m3,
coffrages, aciers, talochage du fond des ouvrages, réfection à l'identique des surfaces etc.
Ainsi que la fourniture, transport et pose d'échelons normalisés en acier galvanisé à chaud DN 25
plein agrées par la R.A.D.E.M. d'une hauteur qui correspond à la profondeur de l’ouvrage (50 cm
d'espacement entre échelons) et aussi l'aération de l'ouvrage sous forme un col de cygne en acier
galvanisé ou sous autres formes proposées par la R.A.D.E.M.
Et aussi la F, T et pose de cadre et tampon de fermeture ventilé f 800 inviolable en fonte ductile D 400
pour les voies carrossables et C 250 pour les autres, y compris toutes sujétions d'exécution.
Rémunération à l’unité, suivant la destination. Celle-ci comprend fourniture, transport et mise en
œuvre de tous les constituants.
Prix n°201-1 : Ouvrage pour vidange
Prix n°201-2 : Ouvrage pour ventouse
Prix n°201-3 : Ouvrage pour vanne de tout diamètre
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°301 :
Il concerne les fournitures, transport et pose de conduites en PVC, les longueurs étant décomptées
sans déduction des espaces occupés par les pièces spéciales et la robinetterie.
Cette position concerne la fourniture, transport et pose de conduites en PVC, y compris travaux de
raccordement avec les conduites projetées ou existantes et travaux de condamnation et résiliation des
anciennes conduites. La fourniture, transport et pose d'un grillage avertisseur de largeur 0,30 m de
couleur bleue au-dessus de la génératrice supérieure sur le remblai primaire. Et la réalisation des
essais de pression en tranchée, désinfection et rinçage (fourniture de l'eau est à la charge de
l'entreprise).
- Matériau constitutif : PVC.
- Mode d'assemblage : Joints automatiques.
Ce prix ne sera pas appliqué que sur les tronçons subissent les essais de pression en tranchée,
désinfection, rinçage et remise en état des lieux (réfection à l'identique).
Prix n°301-1 : Conduite De 75 mm PN 16
Prix n°301-2 : Conduite De 90 mm PN 16
Prix n°301-3 : Conduite De 110 mm PN 16
Prix n°301-4 : Conduite De 160 mm PN 16
Prix n°301-5 : Conduite De 225 mm PN 16
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 86/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Prix n°301-6 : Conduite De 315 mm PN 16
Ces prix seront payés au mètre linéaire
Prix n°302 :
Il concerne la fourniture, transport à pied d'œuvre et pose de canalisation en polyéthylène PEHD PN
16 y compris travaux de raccordement avec les conduites projetées ou existantes et pose de bouchons
PN 16 et manchons si nécessaire et résiliation des anciennes conduites, y compris aussi les travaux
essais de pression en tranchée, désinfection et rinçage.
Cette position concerne à pied d'œuvre et pose de canalisation en polyéthylène à haute densité
(PEHD) PN 16, livré en couronnes. Ce prix comprend tous les raccords, pièces spéciales
électrosoudables ou à pression, à l'exception des colliers et robinets de prise, qui sont comptés à part.
Par contre, il ne concerne pas les branchements particuliers, qui sont payés forfaitairement par
ailleurs.
Il comprend aussi les travaux de raccordement avec les conduite existantes ou projetées et F, T et pose
de bouchons PN 16 et manchons si nécessaire.
Il comprend également la fourniture et la pose d'un grillage avertisseur de largeur 0,30 m, de couleur
bleue au-dessus de la génératrice supérieure sur le remblai primaire.
Ce prix ne sera pas appliqué que sur les tronçons subissent les essais de pression en tranchée,
désinfection et rinçage et remise en état des lieux.
Prix n°302-1 : Conduite PN 16 De 63
Prix n°302-2 : Conduite PN 16 De 50
Ces prix seront payés au mètre linéaire
Prix n°400 :
Il concerne la fourniture, transport à pied d'œuvre et pose d'un obturateur PN 16 ou d'une bride pleine
PN 16, à perçage GN 10 en fonte ductile, raccordables sur tuyaux y compris les boulons, joint au
caoutchouc, butée en béton armé…etc.
Cette position concerne les fourniture, transport à pied d'œuvre et pose d'un obturateur d'extrémité PN
16 ou d'une bride pleine, adaptable sur canalisations PN 16, y compris les boulons, joint au
caoutchouc, et toutes sujétions.
La rémunération se fait à l'unité mise en place.
Ce prix comprend aussi la confection des massifs en béton armé capables de résister aux efforts de
poussée ou de surpression. Ces massifs de butées ne doivent porter aucune atteinte aux revêtements de
l'obturateur.
- Matériau constitutif de l'obturateur : Fonte ductile.
- Mode d'assemblage : Joints automatiques.
Prix n°400-1 : Obturateur ou bride pleine PN 16 de DN ≤ 160
Prix n°400-2 : Obturateur ou bride pleine PN 16 de DN > 160
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°401 :
Il comprend la fourniture, Transport à pied d'œuvre et pose de coude à brides PN 16 de tout angle en
fonte ductile, y compris boulons, joint au caoutchouc, butée en béton armé…etc.
Cette position concerne la fourniture, transport à pied d'œuvre et pose de coude PN 16 à bride quel
que soit son angle (1/4, 1/8, 1/16…etc.) à perçage GN 10, raccordable indifféremment avec des
tuyaux ou pièces spéciales PN 16, y compris tous accessoires et sujétions relatifs notamment à la
liaison avec les éléments situés de part et d'autre (F.T & P de boulons et joint au caoutchouc…etc.).
La rémunération se fait à l'unité mise en place.
- Matériau constitutif : Fonte ductile.
- Mode d'assemblage : Brides.
Ce prix comprend aussi la confection des massifs en béton armé capables de résister aux efforts de
poussée ou de surpression. Ces massifs de butées ne doivent porter aucune atteinte aux revêtements
du coude.
Prix n°401-1 : Coude à bride de DN ≤160

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 87/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Prix n°401-2 : Coude à bride de DN >160
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°402
Il comprend la fourniture, transport et pose de cône de réduction à bride en fonte ductile, y compris
boulons, joint au caoutchouc, butée en béton armé…etc.
Cette position concerne la fourniture, transport à pied d'œuvre et pose de cône à bride à perçage GN
10, raccordable indifféremment avec des tuyaux ou pièces spéciales PN 16, y compris tous
accessoires et sujétions relatifs notamment à la liaison avec.
La rémunération se fait à l'unité mise en place.
- Matériau constitutif : Fonte ductile.
- Mode d'assemblage : Brides.
Ce prix comprend aussi la confection des massifs en béton armé capables de résister aux efforts de
poussée ou de surpression. Ces massifs de butées ne doivent porter aucune atteinte aux revêtements
du cône.
Prix n°402-1 : Cône de réduction à bride PN 16 (D ≤ 200) et (d < 200)
Prix n°402-2 : Cône de réduction PN 16 à bride (200 < DN ≤ 400) et (d < 400)
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°403 :
Il comprend la fourniture, Transport et pose de tés à brides en fonte ductile, raccordables
indifféremment avec tuyaux de toutes natures ou pièces spéciales PN 16 boulons, joint au caoutchouc,
butée en béton armé…etc.
Cette position concerne la fourniture, transport à pied d'œuvre et pose de té à bride à perçage GN 10,
raccordables indifféremment avec des tuyaux de toutes natures ou avec pièces spéciales PN 16, y
compris tous accessoires et sujétions relatifs notamment à la liaison avec les éléments situés de part et
d'autre du tronc principal ou à raccorder sur la tubulure
(Boulons et joint au caoutchouc…etc.)
Ce prix comprend aussi la confection des massifs en béton armé capables de résister aux efforts de
poussée ou de surpression. Ces massifs de butées ne doivent porter aucune atteinte aux revêtements
du Té.
Prix n°403-1 : Té à bride PN 16 (DN ≤ 100) / (dn ≤ 100)
Prix n°403-2 : Té à bride PN 16 (DN = 150) / (dn ≤ 150)
Prix n°403-3 : Té à bride PN 16 (DN = 200) / (dn ≤ 200)
Prix n°403-4 : Té à bride PN 16 (DN = 300) / (dn ≤ 300)
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°404 :
Il comprend la fourniture, transport à pied d'œuvre et pose de Collier de prise en charge pour
canalisation de toute nature, avec robinet de prise DN 40/50 ou 40/63 y compris raccord PE, bouche à
clé carrée, tabernacle en fibre de verre et tube en PVC De 90.
Cette position concerne la fourniture, transport à pied d'œuvre et pose de collier de prise pour
canalisation de toute nature. Et fournitures, transport à pied d'œuvre et pose d'un robinet de prise DN
40/50 ou 40/63 et tous raccords et accessoires nécessaires pour brancher une canalisation en
polyéthylène De 63 ou 50, y compris travaux de perçage et de raccordement sur la canalisation
existante ou projetée, le tabernacle en PVC, buse De 90 en PVC, bouche à clé carrée et toutes
sujétions pour que le branchement soit pleinement opérationnel.
Prix n°404-1 : Collier de prise DN 50/40 avec le robinet DN 40
Prix n°404-2 : Collier de prise DN 63/40 avec le robinet DN 40
Prix n°404-3 : Collier de prise DN 75 ou 60/40 avec le robinet DN 40
Prix n°404-4 : Collier de prise DN 90 ou 80/40 avec le robinet DN 40
Prix n°404-5 : Collier de prise DN 110 ou 100/40 avec le robinet DN 40
Prix n°404-6 : Collier de prise DN 160 ou 150/40 avec le robinet DN 40
Prix n°404-7 : Collier de prise DN 225 ou 200/40 avec le robinet DN 40
Prix n°404-8 : Collier de prise DN 315 ou 300/40 avec le robinet DN 40

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 88/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°405 :
Il comprend la fourniture, transport à pied d'œuvre et pose de bride Major, à perçage GN 10 en fonte
ductile, y compris les boulons galvanisés quels que soient le nombre.
Cette position concerne les fourniture, transport à pied d'œuvre et pose de Bride Major à bride à
perçage GN 10 , permettant un raccordement sur une canalisation en PVC.
- Matériau constitutif : Fonte ductile.
Prix n°405-1 : Bride Major DN ≤110
Prix n°405-2 : Bride Major PN 16 (110 < DN ≤ 225)
Prix n°405-3 : Bride Major PN 16 (225 < DN ≤ 400)
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°406 :
Il comprend la fourniture, transport à pied d'œuvre et pose de manchon de raccordement
dissymétrique à grande tolérance en fonte à graphite sphéroïdal PN 16.
Cette position concerne les fourniture, transport à pied d'œuvre et pose de manchon de raccordement
dissymétrique grande tolérance PN 16 pour tubes de diamètre extérieurs différents pour tubes PVC,
fonte grise , fonte ductile, acier et amiante ciment.
- Matériau constitutif : Fonte ductile.
Prix n°406-1 : Manchon de raccordement dissymétrique PN 16 DN ≤ 110/100
Prix n°406-2 : Manchon de raccordement dissymétrique PN 16 (110/100 < DN ≤ 225/200 mm)
Prix n°406-3 : Manchon de raccordement dissymétrique PN 16 (225/200 < DN ≤ 400/400 mm)
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°407 :
Il comprend la fourniture, transport à pied d'œuvre et pose de manchon de raccordement universel à
grande tolérance en fonte ductile PN 16.
Cette position concerne les fournitures, transport à pied d'œuvre et pose de manchon de raccordement
universel à grande tolérance.
Note : Le diamètre intérieur doit être adapté au diamètre extérieur de la canalisation à raccorder pour
tubes PVC, fonte grise, fonte ductile, acier et amiante ciment.
- Matériau constitutif : Fonte ductile.
Prix n°407-1 : Manchon de raccordement universel PN 16 (75 ou 60 < DN ≤ 225 ou 200 mm)
Prix n°407-2 : Manchon de raccordement universel PN 16 (225 ou 200 < DN ≤ 400 mm)
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°408 :
Il comprend les fournitures, transport à pied d'œuvre et pose des adaptateurs à bride universel grande
tolérance PN 16 pour tubes PVC, fonte grise, fonte ductile, acier et amiante ciment.
Bride avec double perçage
- Matériau constitutif : Fonte à graphite sphéroïdal.
Prix n°408-1 : Adaptateur à bride universel PN 16 (DN ≤ 200 mm)
Prix n°408-2 : Adaptateur à bride universel PN 16 (200 < DN ≤ 400 mm)
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°409 :
Il concerne la fourniture, transport à pied d'œuvre et pose de joint de démontage autobutée PN 16 et
toutes fournitures pour le raccordement avec tuyaux ou pièces spéciales, assemblage et réglage.
Joint de démontage DN 300 PN 16
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°501 : Vanne à papillon DN 300 PN 16
Il concerne les fournitures, transport à pied d'œuvre et pose ou changement de vannes à papillon PN
16 série longue à perçage GN 10, y compris fourniture, transport et pose de boulons galvanisés, joint
au caoutchouc et toutes fournitures nécessaires pour le raccordement avec tuyaux ou pièces spéciales,
assemblage et réglage. Et aussi, la dépose de l'ancienne vanne et pièces qui y sont montées et

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 89/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
évacuation des pièces déposées vers le dépôt de la R.A.D.E.M., y compris F, T et pose de tronçons de
conduites de même diamètre pour combler le vide en cas de changement.
Ce prix est payé à l’unité
Prix n°502 :
Il concerne la fourniture, transport à pied d'œuvre et pose ou changement de robinet-vanne à opercule
caoutchouc PN 16 à perçage GN 10, y compris toutes fournitures pour le raccordement avec tuyaux
ou pièces spéciales (boulons, joint au caoutchouc) assemblage et réglage, en chambre ou enterrée,
avec bouche à clé y compris toutes sujétions (tabernacle, buse en PVC De 90, bouche à clé ronde….).
Cette position comprend aussi la dépose de l'ancienne vanne et pièces qui y sont montées et
évacuation des pièces déposées, dans le cas de son changement, vers un dépôt de la R.A.D.E.M.
Prix n°502-1 : Vanne à opercule PN 16 DN 60
Prix n°502-2 : Vanne à opercule PN 16 DN 80
Prix n°502-3 : Vanne à opercule PN 16 DN 100
Prix n°502-4 : Vanne à opercule PN 16 DN 150
Prix n°502-5 : Vanne à opercule PN 16 DN 200
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°503 :
Il comprend la réalisation de vidanges complètes DN 60 mm et DN 80 mm comprenant notamment
chacune :
- La fourniture, transport et pose de la vanne à opercule PN 16, le Té prévu à cet effet sur la
canalisation à équiper de cette vidange, y compris les brides majors, joints Gibault, joints
dissymétriques, boulons, joint au caoutchouc et aussi confection des butées et assises ;
- Fourniture, transport, pose et raccordement de la canalisation de vidange, de même diamètre
nominal que la vanne, de mêmes nature et résistance que la canalisation sur laquelle elle est
raccordée, jusqu'à une distance inférieure ou égale à 10 mètres ;
- Fourniture, transport et pose d'une bouche à clé complète si nécessaire ;
- Réalisation d'un petit ouvrage en béton si l'exutoire est à l'air libre ou si la R.A.D.E.M. le juge
utile, ou toutes sujétions de génie civil si la vidange est à raccorder à un ouvrage ;
- Toutes autres sujétions utiles pour disposer d'une vidange en parfait état de fonctionnement.
Si la distance entre la vanne de vidange et l'exutoire est supérieure à 10 mètres, les mètres
supplémentaires seront payés comme pour une canalisation de distribution de même diamètre.
Prix n°503-1 : Réalisation de vidanges complètes DN 60 mm
Prix n°503-2 : Réalisation de vidanges complètes DN 80 mm
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°504 :
Il comprend la fourniture, transport à pied d'œuvre et pose de ventouses triple fonction PN 16, y
compris assemblage, réglage, toutes fournitures et sujétions (boulons et joint au caoutchouc).y
compris aussi dépose de l'ancienne ventouse vers un dépôt de la R.A.D.E.M. dans le cas de son
changement.
- Matériau constitutif : Fonte ductile.
Prix n°504-1 : Ventouses à triple fonctions DN 60 mm
Prix n°504-2 : Ventouses à triple fonctions DN 80 mm
Prix n°504-3 : Ventouses à triple fonctions DN 100 mm
Ces prix seront payés à l’unité
Prix n°601 :
Ce concerne la réalisation de branchements sur une canalisation. Chacun de ces branchements
comprend :
Les terrassements en terrain de toute nature d'une profondeur minimale de 0,70 m et 0,4 m de largeur,
exécutés à la main. Avec un lit de pose de 0,1 m d'épaisseur, un remblai primaire de 0,3 m d'épaisseur
au-dessus de la génératrice supérieure de la canalisation de branchement en sable fin (0/5 mm) agrée
par la R.A.D.E.M., suivi d'un remblai secondaire de terre tamisée, toutes sujétions de découpage,

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 90/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
démolition, réfection à l'identique des chaussées, trottoirs, bordures, clôtures, maçonnerie, murs et
espaces verts.
Il comprend aussi la F, T et pose de :
- Un collier de prise en charge correspond au type des diamètres de branchement et de
canalisation sur laquelle sera branché un robinet de prise en charge, de type agréé par la
R.A.D.E.M. ;
- La canalisation en polyéthylène PN 16 quelle que soit sa longueur ;
- La bouche à clé carrée ;
- Tube allonge en PVC De 90 quelle que soit la profondeur de la conduite ;
- Tabernacle ;
- Fourreau en PVC pour le passage du tuyau de branchement dans la façade de l'abonné ;
- Robinet vanne pour les nourrices et robinets à cache entrée quels que soient leur nombre ou
robinet équerre DN 15 mm, DN 20 mm et les pièces de raccordement avec le compteur ou
plusieurs compteurs à savoir raccords coudes, Tés dans le cas de piquage et joints torique pour
raccords-compteurs …etc.
Le perçage de la canalisation d'alimentation à vide ou en charge.
Le prix s'applique quels que soient le diamètre de la canalisation, la longueur, la profondeur du
branchement et la nature des ouvrages et revêtements à démolir et à restituer ensuite dans leur état
initial.
Ce prix comprend aussi démolition et remise en état de la partie de passage de fourreau dans la
façade.
Il est à noter qu’un branchement qui se compose d'un collier de prise, d'un robinet de prise et du tuyau
de branchement et peut alimenter deux ou plusieurs compteurs sera rémunéré comme un seul
branchement.
Prix n°601-1 : Branchement DN 21/32
Prix n°601-2 : Branchement DN ≥ 26/40
Ces prix seront payés à l’unité

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 91/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

BORDEREAUX DES PRIX


FORMANT
DETAIL ESTIMATIF

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 92/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 93/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 94/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 95/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 96/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 97/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 98/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 99/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 100/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

Annexe1 : Modèle de Déclaration sur l’honneur


DÉCLARATION SUR L'HONNEUR (*)
Mode de passation....................................................................................................
Objet du marché. Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements d'eau
potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
A - Pour les personnes physiques
Je soussigné,.................................................. (Nom, prénom, et qualité)
Numéro de tel.......................numéro du fax..........................
Adresse électronique................agissant en mon nom personnel et pour mon propre compte,
Adresse du domicile élu :..................................................
Affilié à la CNSS sous le n° :..................................................(1)
Inscrit au registre du commerce de........... (Localité) sous le n°............ (1) n° de patente...... (1)
n° du compte courant postal-bancaire ou à la TGR................................(RIB)
B - Pour les personnes morales
Je soussigné,.................................................. (Nom, prénom et qualité au sein de l'entreprise)
Numéro de tel.....................numéro du fax.........................
Adresse électronique.......................
Agissant au nom et pour le compte de......................... (Raison sociale et forme juridique de la société) au
capital de.............................................
Adresse du siège social de la société.............................................
Adresse du domicile élu...........................
Affiliée à la CNSS sous le n°....................... (1)
Inscrit au registre du commerce de ........... (Localité) sous le n°............ (1) n° de patente ...... (1)
n° du compte courant postal-bancaire ou à la TGR ................................(RIB)
Déclare sur l’honneur :
1- m'engager à couvrir, dans les limites fixées dans le cahier des charges, par une police d’assurance, les risques
découlant de mon activité professionnelle ;
2- Que je remplie les conditions prévues à l’article 24 du présent règlement fixant les conditions et les formes de
passation des marchés de la RADEM ainsi que certaines règles relatives à leur gestion et à leur contrôle ;
3- M'engager, si j'envisage de recourir à la sous-traitance :
- à m'assurer que les sous-traitants remplissent également les conditions prévues par l'article 24 du présent
règlement fixant les conditions et les formes de passation des marchés de la RADEM;
- que celle-ci ne peut dépasser 50% du montant du marché, ni porter sur les prestations constituant le lot ou le
corps d'état principal prévues dans le cahier des prescriptions spéciales, ni sur celles que le maitres d'ouvrage a
prévues dans ledit cahier ;
- à confier les prestations à sous-traiter à des PME installées aux Maroc ; (2)
4- M'engager à ne pas recourir par moi-même ou par personne interposée à des pratiques de fraude ou de
corruption de personnes qui interviennent à quelque titre que ce soit dans les différentes procédures de
passation, de gestion et d'exécution du présent marché ;
5- M'engage à ne pas faire par moi-même ou par personne interposées, des promesses, des dons ou des présents
en vue d'influer sur les différentes procédures de conclusions du présent marché.
6- Atteste que je ne suis pas en situation de conflit d'intérêt. tel que prévu à l'article 151du présent règlement
fixant les conditions et les formes de passation des marchés de la RADEM.
7- Je certifie l'exactitude des renseignements contenus dans la présente déclaration sur l'honneur et dans les pièces
fournies dans mon dossier de candidature ;
8- Je reconnais avoir pris connaissance des sanctions prévues par l’article 142 du présent règlement fixant les
conditions et les formes de passation des marchés de la RADEM., relatives à l'inexactitude de la déclaration
sur l'honneur.
Fait à ………………………………,le ……………………..
(Signature et cachet du concurrent)

(1) pour les concurrents non installés au Maroc, préciser la référence aux documents équivalents lorsque
ces documents ne sont pas délivrés par leur pays d'origine ou de provenance.
(2) Lorsque le CPS le prévoit.
(*) En cas de groupement, chacun des membres doit présenter sa propre déclaration sur l'honneur

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 101/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021

Annexe 2 : Modèle de l’Acte d’engagement


ACTE D'ENGAGEMENT
A - Partie réservée à l'Administration
(1) Appel d'offres ouvert sur offres des prix n°2069/O/2021 du 28/04 /2021 (2)
Objet du marché : Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements d'eau
potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
Passé en application de l'alinéa. 2 du paragraphe 1 de l'article16 et du paragraphe 1 de l’article 17 et de l’alinéa 3
du paragraphe 3 de l’article 17 du règlement fixant les conditions et les formes de passation des marchés de la
RADEM (3).
B - Partie réservée au concurrent
a) Pour les personnes physiques
Je (4), soussigné :.........(prénom, nom et qualité), agissant en mon nom personnel et pour mon propre compte (4),
adresse du domicile élu .......................... Affilié à la CNSS sous le........... (5) inscrit au registre du commerce
de.......... (Localité) sous le n°........... (5) n° de patente....... (5)
b) Pour les personnes morales
Je (4), soussigné............ (Prénom, Nom et qualité au sein de l'entreprise) agissant au nom et pour le compte
de............. (Raison sociale et forme juridique de la société) au capital de...........adresse du siège social de la
société.............. Adresse du domicile élu...................affiliée à la CNSS sous le n°............ (5) et (6) inscrite au
registre du commerce.................. (Localité) sous le n°.......... (5) et (6) n° de patente............... (5) et (6)
En vertu des pouvoirs qui me sont conférés :
Après avoir pris connaissance du dossier (d'appel d'offres, du concours, du marché négocié)(l) concernant les
prestations précisées en objet de la partie A ci-dessus ;après avoir apprécié à mon point de vue et sous ma
responsabilité la nature et les difficultés que comportent ces prestations :
1) Remets, revêtu (s) de ma signature un bordereau de prix, un détail estimatif et/ou la décomposition du montant
global) établi (s) conformément aux modèles figurant au dossier (d'appel d'offres, du concours, de la procédure
négociée) (1) (8) ;
2) M'engage à exécuter lesdites prestations conformément au cahier des prescriptions spéciales et moyennant les
prix que j'ai établis moi-même, lesquels font ressortir
(7) (a):
Lorsque le marché est en lot unique :
- montant hors T.V.A. :................(en lettres et en chiffres)
-taux de la T.V.A. :...................(en pourcentage)
- montant de la T.V.A. :.............(en lettres et en chiffres)
- montant T.V.A comprise :..........(en lettres et en chiffres)
La RADEM se libérera des sommes dues par lui en faisant donner crédit au compte ......................à la trésorerie
générale, bancaire, ou postal) (1) ouvert à mon nom (ou au nom de la société) à................................ (Localité), sous
relevé d'identification bancaire (RIB) numéro........................................................ (1)

Fait à ………………………………, le ……………………..


(Signature et cachet du concurrent)

(1) supprimer les mentions inutiles


(2) indiquer la date d'ouverture des plis
(3) se référer aux dispositions du décret selon les indications ci-après :
- appel d'offres ouvert au rabais : - alinéa (al.) 2, paragraphe (§) 1 de l'article (art) 16 et (§) Ide l'art. 17 et
al. 2, § 3 de l'art. 17
- appel d'offres ouvert sur offres de prix : - al. 2, § 1 de l'art. 16 et(§) Ide l'art. 17et al. 3, § 3 de l'art. 17
- appel d'offres restreint au rabais : - al. 2, § 1 de l'article 16 et(§) let 2de l'art. 17 et al. 3, § 3 de l'art. 17
- appel d'offres restreint sur offres de prix : - al 2, § 1 de l'art 16 et(§) let 2de l'art. 17et al. 3, § 3 de l'art.
17
- appel d'offres avec présélection au rabais : - al. 3, § 1 de l'art. 16 et (§) let 2de l'art. 17 et al. 2 § 3 de
l'art. 17
- appel d'offres avec présélection sur offres de prix : - al. 3, § 1 de l'art. 16 et al.3, § 3 de l'art. 17
- concours : - al. 4, § 1 de l'art. 16
- marché négocié :- al. 5, § 1 de l'art. 16 et § ... de l'art. 86 (préciser le n° du § approprié)
(4) lorsqu'il s'agit d'un groupement, ses membres doivent :
Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 102/102
d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)
RADEM / MEKNES Appel d’Offres ouvert n° 2069/O/2021
a) mettre : « Nous, soussignés.......................nous obligeons conjointement/ou solidairement
(Choisir la mention adéquate et ajouter au reste de l'acte d'engagement les rectifications grammaticales
correspondantes)
b) ajouter l'alinéa suivant : « désignons, (prénoms, noms et qualité) en tant que mandataire du
groupement ».
c) préciser la ou les parties des prestations que chacun des membres du groupement s'engage à réaliser
pour le groupement conjoint et éventuellement pour le groupement solidaire.
(5) pour les concurrents non installés au Maroc, préciser la référence des documents équivalents et
lorsque ces documents ne sont pas délivrés par leur pays d'origine, la référence à l'attestation délivrée par
une autorité judiciaire ou administrative du pays d'origine ou de provenance certifiant que ces documents
ne sont pas produits.
(6) ces mentions ne concernent que les personnes assujetties à cette obligation.
(7) en cas d'appel d'offres au rabais, cet alinéa doit être remplacé par ce qui suit :
« M’engage à exécuter lesdites prestations conformément au cahier des prescriptions spéciales,
moyennant un rabais (ou une majoration) de........................ (En pourcentage), sur le bordereau des prix-
détail estimatif ».
(8) en cas de concours, les alinéas 1) et 2) doivent être remplacés par ce qui suit :
«1) M’engage, si le projet, présenté par............ (Moi ou notre société) pour l'exécution des prestations
précisées en objet du A ci-dessus et joint au présent acte d'engagement, est choisi par le maître
d'ouvrage, à exécuter lesdites prestations conformément aux conditions des pièces produites par... (Moi
ou notre société), en exécution du programme du concours et moyennant les prix établis par moi-même
dans le bordereau des prix-détail estimatif (ou décomposition du montant global) que j'ai dressé, après
avoir apprécié à mon point de vue et sous ma responsabilité la nature et la difficulté des prestations à
exécuter, dont j'ai arrêté :
- montant hors T.V.A. :................(en lettres et en chiffres)
- taux de la T. V.A. :....................(en pourcentage)
- montant de la T.V.A. :................(en lettres et en chiffres)
- montant T VA comprise :..........(en lettres et en chiffres)
« 2) Je m'engage à terminer les prestations dans un délai de........et je m'engage, si l'une des primes
prévues dans le programme du concours est attribuée à mon projet, à me conformer aux stipulations
dudit programme relatives aux droits que se réserve le maître d'ouvrage sur les projets primés (cet alinéa
est à supprimer si le maître d'ouvrage ne se réserve aucun droit sur les projets primés) ».

Travaux de renouvellement, réhabilitation et mise à niveau du réseau et des branchements 103/102


d'eau potable de l'Ancienne Médina- Meknès ( 2ème tranche)