Vous êtes sur la page 1sur 7

Introduction

Ce rapport s’intéresse à l’étude et mise en œuvre du transfert de l’énergie élec-

trique sans contact. Le principe est basé sur couplage magnétique de deux bo-

binages dont les flux ne sont pas dirigés par des matériaux ferromagnétiques,

autrement dit de bobines « sans fer ». L’étude porte ainsi en un premier temps

sur l’élaboration théorique d’un modèle électrique des bobines à couplages

faibles ; l’exploitation de ce modèle à l’occasion d’une étude en

fréquence permettant de mettre en évidence un phénomène de résonance

dans le transfert de puissance existant entre les deux enroulements. Par ail-

leurs, une étude magnétostatique permet de privilégier certaines géométries et

particularités physiques des bobinages utilisés.


Les généralités du couplage inductif
i. Introduction
Dans ce chapitre, on s’intéresse particulièrement à la transmission sans fil d’énergie par induction,
qui présente une solution intéressante et alternative pour avoir l’autonomie énergétique des
dispositifs nomades ou bien les applications industrielles.

Histoire
Les prémices de transfert sans fil d’énergie sont attribuées à Heinrich Hertz grâce à ses expé-
riences entre 1887 et 1888. Il construit un oscillateur produisant des étincelles de manière régu-
lière. Cette expérience a prouvée l’existence d’émission et de réception d’ondes électroma-
gnétiques. Ensuite Gugliemo Marconi utilisera les ondes en transmission radio. Le concept de
transporter l’énergie sans l’utilisation de câble, vient de Nikola Tesla en 1899. Il a réussi à allumer
des lampes à distance.

ii. Le couplage inductif


1. Définition :
Le Couplage électromagnétique est un phénomène commun au câblage électrique et les circuits où
un champ électromagnétique résultant dans une charge électrique dans un autre élément. Il est sou-
vent appelé couplage inductif parce que le processus se produit en raison de l'inductance électrique,
où un transfert des propriétés électromagnétiques d'un endroit à l'autre se produit sans contact phy-
sique en cours. Pour que le couplage électromagnétique puisse avoir lieu, il doit y avoir un change-
ment dans le champ électromagnétique qui le génère.Le principe de couplage électromagnétique a
été découvert par Michael Faraday et Joseph Henry en 1831, et est connue comme la loi Faraday.
Comme le rayonnement électromagnétique est une double condition dans la nature où les ondes
électromagnétiques sont constituées de deux propriétés électriques et magnétiques, les couplages
sont également de deux types. Un des résultats du couplage électrique lorsque une densité de
charge positive ou négative dans un fil ou circuit changements, ce qui repousse comme charges dans
un autre fil du circuit. Le Couplage magnétique est le revers de cet effet. Comme un courant circule
dans un fil, il génère un champ magnétique. En courant alternatif, ce champ magnétique fluctue et
provoquer un champ magnétique changeant dans des circuits ou des fils couplés. Les champs magné-
tiques sont directement perpendiculaires aux champs électriques en couplage électromagnétique, de
sorte que la modification d'un champ magnétique dans un circuit peut modifier le flux de courant
dans un autre.

2. PRINCIPE DU COUPLAGE ELECTROMAGNETIQUE :

On appelle couplage, le processus par lequel l'énergie du perturbateur atteint la victime. Chaque
fois que l'on parle de ce courant, de tension ou de champ, on n'oubliera pas qu'il s'agit des gran-
deurs électriques variables dans le temps. Pour décrire le fonctionnement des perturbations élec-
tromagnétiques, prenons par exemple un modèle très simple composé d’une source génératrice
d’interférences, d’un processus ou d’un mode de couplage et d’un système perturbé, victime
des perturbations électromagnétique.

Induction mutuelle

On considère deux circuits fermées C1 et C2 parcourus par des courants d’intensités respectives I1
et I2 créant ainsi deux champs magnetiques B1 et B2. chacun des deux circuits se trouive à la fois
dans son champ propre et dans le champ créé par l’autre circuit ;ainsi,on peut exprimer les flux 1
et 2 à travers les circuits C1 et C2 respectives comme suivant :

1=11 + 21

2=22 + 12

où 11 =L1 I1 et 22 les flux propres à travers C1 et C2 respectivement

21=M21 I2 le flux de B2 à travers C1

Les flux 12 et 21 sont appelés flux d’inductance mutuelle entre C1 et C2
Le couplage inductif résonant

La résonance sert à augmenter la distance sur laquelle l’énergie peut être transmise efficacement.
Sur une distance moyenne, il est possible de transmettre une énergie électrique sans fil en
champ proche à l’aide d’un couplage inductif par résonance, qui utilise une structure à deux
bobines associées à des condensateurs. Une bobine ayant une résonance élevée, son énergie se
dissipe relativement lente. Lorsqu’une deuxième bobine est placée à proximité, la plupart de
l’énergie est transférée à cette dernière avant d’être perdue.le condensateur et l’inducteur il forme

un résonateur, la charge oscille entre l’inducteur(le champ magnétique) et le condensateur(le champ


électrique).

Figure1 : les différentes topologies du couplage par réso-


nance
La comparaison et l’amélioration
contrairement à le couplage inductif non-résonnant

le transfert d’énergie par couplage inductif


i. Le transformateur
1. Définition

Un transformateur est un convertisseur « alternatif-alternatif » qui permet de modifier la valeur


d’une Tension alternative en maintenant sa fréquence et sa forme inchangées. Le transformateur est
un Appareil qui peut :

 Transformer une tension alternative d'une grandeur à une autre grandeur.


 Transformer un courant alternatif d'une grandeur à une autre grandeur.
 Isoler un circuit électrique d'un courant continu circulant dans un autre circuit électrique.
 Faire paraître une impédance comme ayant une autre valeur.

Les transformateurs sont des machines électriques entièrement statiques, cette absence de Mouve-
ment est d'ailleurs à l'origine de leur excellent rendement. Leur utilisation est primordiale pour le
transport de l'énergie électrique où l'on préfère « transporter des volts plutôt que des ampères ». Ils
assurent l'élévation de tension entre la source (alternateurs EDF fournissant du20000 V) et le réseau
de transport (400000 V en Europe), puis ils permettent l'abaissement de la tension du réseau vers
l'usager.

2. Principe de fonctionnement :

L’un des deux bobinages joue le rôle de primaire, il est alimenté par une tension variable et donne
Naissance à un flux magnétique variable dans le circuit magnétique. Le circuit magnétique conduit
Avec le moins de réluctance possible les lignes de champ magnétique créées par le primaire dans Les
spires de l’enroulement secondaire. D’après la loi de Faraday, ce flux magnétique variable in-
duit Une force électromotrice dans le deuxième bobinage appelé secondaire du transformateur. De
par son principe, le transformateur ne peut pas fonctionner s’il est alimenté par une tension Conti-
nue. Le flux doit être variable pour induire une f.é.m. au secondaire, il faut donc que la tension Pri-
maire soit variable. Le transformateur est réversible, chaque bobinage peut jouer le rôle de primaire
ou de secondaire. Le transformateur peut être abaisseur ou élévateur de tension.
LE TRANSFERT D'ENERGIE PAR INDUCTION :

Le transfert d’énergie par induction permet d’échanger de l’énergie entre deux systèmes, sans au-

cune connexion électrique entre eux. Fondé sur le principe de l’induction électromagnétique expé-

rimenté en 1831 par Michael Faraday, son utilisation principale est le classique transformateur. Ce-

lui-ci a pour particularité d’avoir un circuit magnétique complètement fermé afin de canaliser au

mieux le flux généré. Dans le cas d’une transmission d’énergie à distance, le circuit magnétique peut

être en partie voire totalement supprimé et l’espace entre les bobines primaire et secondaire est gé-

néralement plus important. L’ouverture du circuit magnétique, qui permettait de canaliser parfaite-

ment les lignes de champ dans le cas du transformateur classique, a pour conséquence de créer un

flux de fuite important.

. Modèle électrique de TCI

Le courant alternatif fourni à la bobine d'émission (d’inductance propre) génère un champ magné-

tique variable et donc un flux magnétique


Référence bibliographique

« Transmission d’énergie électrique sans fil » Filière MP Session 2016/2017

Messaad BOUDJEMA «Etude Electromagnétique du Transfert