Vous êtes sur la page 1sur 11

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT

SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET


PROFESSIONNELLE
******
UIVERSITE D’ABOMEY CALAVI (UAC)
******
FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES (FAST)
******
LICENCE EN SCIENCE NATURELLES (SN)
******
GROUPE 03

Présenté par : Sous la supervision de :

CODJO Melvine Prof d’ALMEIDA Gérard Franck


AGBATAN Parfait TIKI Armand
ZOUNON Paulin ADISSIN GLODJI Luc
DJOSSOU Blandine ISSIFOU Kamal
ADANDE Chanceux

ACADEMIQUE ANNEE 2O18-2019


ITRODUCTION
I- LES GRANDS ENSEMBLES DU BENIN SUR LE PLAN GEOLOGIQUE

1- Le socle cristallin
a- Formation sédimentaire
b- Intrusion granitique
c- Formation volcano-sédimentaire

II- BASSIN SEDIMENTAIRE COTIER

1- La géomorphologie
2- Différentes formations géologiques

III- HISTOIRE GEOLOGIQUE DE LA PARTIE ETUDIEE

CONCLUSION

2
INTRODUCTION
Le Benin situé sur la côte du golfe de guinée, présente du sud au nord,
une diversité de milieu morphologique et géographique (bassin sédimentaire
côtiers et socle cristallin). Dans le but de compléter nos connaissances
acquises en géologie au cours de notre formation, il a été effectué une sortie
pour une étude de terrain sur plusieurs sites du samedi 1er juin au dimanche
02 juin 2019. Cette sortie avait pour objectif de nous former à la
caractérisation géomorphologiques et géologiques des terrains visités dans
le sud et la partie centrale du Benin et pour atteindre ce but, nous avons
appris à étudier les déformations des roches et à replacer les formations
étudiées dans le cadre de l’évolution géologique du Benin. Apres avoir
présenté les grands ensembles du Benin, sur le plan géologique, nous ferons
une chronologie du dépôt des couches sur la zone étudiée.

3
I- LES GRANDS ENSEMBLES DU BENIN SUR LE PLAN
GEOLOGIQUE

1- Le socle cristallin
Il appartient à la chaine panafricaine de Dahomey constitué de trois
zones : la zone externe, la zone de suture et la zone interne. Au cours
de notre sortie, nous avons visité la zone interne constituée des
formations métamorphiques, d’intrusion granitique et de formation
volcano-sédimentaire

a- Les formations sédimentaires


- Les gneiss
A l’est du fleuve couffo, nous avons identifié un
affleurement à texture rubanée (présence de ruban,
alternés clairs et sombres). Il est constitué des minéraux
ferromagnésiens de quartz et de feldspath. C’est une roche
métamorphique du nom de Gneiss rubanée portant des
plis déjetés.

A Logbozohouè, nous avons vu une roche de couleur mésocrate, à texture


rubanée plissotée composé de quartz, de feldspath, de micas et de grenats.
C’est une roche métamorphique ortho-dérivée : Gneiss migmatique

4
Au fleuve couffo, outre les gneiss, on a observé un
affleurement homogène de couleur leucocrate disposé en
banc à texture schisteuse avec des plan de schistosité
il est constitué de quartz et de la muscovite (mica
blanc).Elle provient du métamorphisme d’une roche
sédimentaire détritique : C’est une roche métamorphique
para-dérivée présentant des plis synclinaux. C’est le
quartzite.

b- Les intrusions granitiques


Nous en avons observé sur les sites Gbowèlè et Tré.
- GBOWELE
Sur ce site, nous avons observé trois diffèrent faciès de
roches magmatique que sont :
 Du granite à grains fin de couleur mélanocrate, de
texture phanéritique grenue a grains fins et constituer
de grains de quartz de feldspath et de mica noir.
 De la pegmatite qui est une roche magmatique de
profondeur de couleur holo-leucocrate, de texture
pegmatitique et constituer de grains de feldspath de
quartz et de muscovite.
 Du granite à gros grains de couleur mésocrate, de
texture phanéritique grenue et composer de grains de
quartz de mica noir et de feldspath.

5
L’analyse de la formation nous a permis de constater qu’en général, nous
avons du granite mésocrate à grains fins recoupés par des filons de pegmatite

- TRE
A Tré, on observe :
 Granite porphyroïde inclut dans le granite fin : Selon le
principe d’inclusion qui stipule que « si un fragment de
roche A est inclus dans un fragment de roche B, alors A
est plus ancien ou antérieur à B » Le granite porphyroïde
est antérieur au granite a graine fin.
 Une enclave de roche métamorphique qui est inclut
dans une roche magmatique de couleur mesocrate à
texture phanéritique grenue à grains fins et constituée
de quartz de feldspath et de biotite.
 Une roche leucocrate à texture phanéritique pegmatite
composé de feldspath rose de mica noir ; le filon de
pegmatite qui recoupe le granite grenue fin. D’après le
principe de recoupement qui stipule que «une structure
qui recoupe une autre structure lui est postérieure » le
filon de pegmatite est postérieur au granite grenu fin.
 La fusion des gneiss rubanée qui donne leucosomes.
C’est une roche appelé migmatite

6
 Des filons se recoupent dans le plan horizontal ; c’est un
décrochement.

Décrochement sénestre

Intrusion du granite porphyroïde dans un granite fin

c- Formation volcano-sédimentaire
Au cours de notre sortie, nous avons visité le bassin volcao-
sédimentaire de DAHO MAHOU.
Dans ce bassin, nous avons observé 5 formations rocheuses :

La 1ere est une roche magmatique de surface de couleur


holomélanocrate de texture aphyrique et e comportant pas de
minéraux visibles à l’œil nu. C’est du Basalte.
La 2eme est une roche sédimentaire détritique de couleur
grisâtre, de texture iso granulaire ayant pour liant la silice et

7
comportant des minéraux tel que le quartz. Cette roche
observée est un grès siliceux.

La 3eme est une roche sédimentaire de couleur grisâtre


ayant pour composer minéraux, des galets de quartz, du
feldspath, de micas et de minéraux ferromagnésiens et
ayant pour liant un ciment quartzeux. Cette roche est un
grès conglomérat

La 4eme formation observer est une roche magmatique de


semi-profondeur de couleur mélanocrate, de texture
aphanitique et composer de latte (minéral blanc allongé) et
de feldspath. Cette roche magmatique est la Dolérite.

La 5eme formation observer est une roche magmatique de


semi-profondeur de couleur mélanocrate, de texture
aphanitique et ayant pour composer minéral le quart et le
feldspath. Cette roche est une rhyolite porphyrique.

II- BASSIN SEDIMENTAIRE COTIER


1- Géomorphologie
Le bassin sédimentaire côtier s’étend jusqu’à la hauteur de
Dan.
Il est constitué de deux grands ensembles : les plateaux et la
plaine côtière. Les plateaux sont au nombre de sept. Quarts
plateaux situés au nord de la dépression de la LAMA que sont :
plateau d’aplahoué, de Zagnanado, de kétou et d’Abomey. Trois
plateaux au sud : plateau de comè, d’allada et de sakété. Ces
deux types de plateaux sont séparés par la dépression la LAMA

2- Différentes formations géologiques

Les différentes formations géologiques visitées dans le bassin


sédimentaire côtier peuvent être scindées en litho
stratigraphique :

Unité 1 (pliocène pléistocène) est présente dans les parties


méridionales des plateaux d’allada, de sakété et le long des
pentes qui dominent les traits inferieures des grands fleuves qui
8
recoupent médianement le bassin sédimentaire côtiers. Elle est
constituée de gravier quartzeux blanchâtre se trouvant dans une
matrice argilo-sableuse altérée en terre de barre, de sable
quartzeux et d’argile kaolinitique.

Unité 2 (Miocène supérieure) s’étale largement sur les plateaux


méridionaux du bassin sédimentaire côtier du Benin. Les
formations superficielles sont représentées par des dépôts sablo-
argileux altères en terre de barre. Les formations profondes sont
constituées par l’alternance d’argile, sable quartzeux ou gravier
en sous-ordre

Unité 3 (Eocène moyen) elle occupe la partie sud de la dépression


de la LAMA et aussi les premières pentes des plateaux
méridionaux. Elle consiste en des argiles, des calcaires à
intercalations d’argiles des, calcaires en bancs décimétriques,
des argiles gris sombres kaolinitiques passant à des sables
siliceux.

Unité 4 (Turonien-Coniacien) repose directement sur le socle


cristallin et affleure généralement le long de la bordure des
plateaux septentrionaux. Son épaisseur dans les zones
d’affleurement est en moyenne de 50m elle est composée par
des grès à ciment siliceux et /ou ferrugineux, le sable quartzeux
et en sous ordre par l’argile Kaolinique et le gravier à élément
quartzeux.

III- HISTOIRE GEOLOGIQUE DE LA PARTIE ETUDIEE

- Chronologie des évènements du bassin sédimentaire


côtier
Dans le bassin sédimentaire côtier, les premières
formations sont des grès du Turonien-Coniacien. Ensuite
on a le calcaire et les argiles du paléocène. Le continentale
terminal date du Miocène-Pliocène et les cordons du sable
qui date du quaternaire.

9
- Chronologie des évènements au niveau du socle cristallin
Dans le domaine du socle cristallin (zone de Tré), les
formations les plus anciennes sont des migmatites qui
datent de 900 à 1000 millions d’années. Ensuite, on a les
gneiss œillets qui datent de 633 plus ou moins 19 millions
d’années environs et les granite à grains moyens datés de
533 plus ou moins 17 millions d’années environs. Dans la
localité de Daho-Mahou, nous avons le conglomérat qui
renferme les éléments de tous les massifs de Tré ; puisqu’il
contient les morceaux de roches, et les volcanites sont
datés de 583 millions d’années.

CONCLUSION
Cette sortie pédagogique nous a permis de renforcer notre connaissance en
GEOLOGIE, précisément en litho stratigraphie et en géomorphologie des
formations géologiques. Elle nous sera utile pour la suite de nos études et
dans la vie active

10
11