Vous êtes sur la page 1sur 53

GEODYNAMIQUE DES BASSINS

SEDIMENTAIRES
 Plan
PREAMBULE
 I. INTRODUCTION (déf. D’un bassin, notion de
subsidence)
 II. CRITERES DE CLASSIFICATION DES BASSINS
SEDIMENTAIRES
 III. BASSINS CRATONIQUES, CONTINENTAUX ET
EPICONTINENTAUX
 IV. RIFTS ET MARGES CONTINENTALES
 V. BASSINS OCEANIQUES
 VI. BASSINS ASSOCIES AUX MARGES ACTIVES
ET CEINTURES PLISSEES
ASPECTS TRAITES POUR
CHAQUE TYPE DE BASSIN
 Définition
 Mécanisme de formation
 Caractères généraux (forme, taille,
subsidence, gradient géothermique)
 Type de remplissage
 Intérêt économique
 Exemples anciens et actuels
Introduction

 L’aperçu général sur la structure du globe et la tectonique des plaque montre


que les parties supérieures de la lithosphère, dans l’enveloppe le plus externe
de la croûte se développe des bassins sédimentaires qui correspondent à des
dépressions où s’accumulent et/ou se sont accumulés dans le passé des
sédiments dont l’épaisseur peut être de plusieurs km.

 Il existe de nombreux types de bassins différents par leur taille, leur


géométrie, leur profondeur, leur environnement de dépôt, leur position
climatique et l’importance des apports sédimentaires.

 Le remplissage d’un bassin dépend d’un certains nombre de facteurs qui sont
essentiellement la subsidence et l’intensité des apports sédimentaires.
Notion de subsidence

 Introduction:
 Les différents mécanismes de la subsidence:
LA SUBSIDENCE
Ou comment mettre 2000 m de sédiments
dans un mètre d'eau ?

1- Définition:
La subsidence est un mouvement descendant qui représente l’enfouissement
au cours du temps du fond d’un bassin sédimentaire entraînant une sédimentation
continue importante, même sous une faible épaisseur d'eau.

Subsidence totale

Subsidence tectonique Subsidence thermique Subsidence gravitaire


Subsidence tectonique

 Subsidence tectonique: elle est associée à la phase cassante initiale de la croûte et


au jeux des failles d’effondrement associé s(Failles normales), elle peut être aussi
associée au jeux des failles accompagnant des phases de plissement.
Subsidence thermique

 Subsidence thermique: elle est provoquée dans un premier temps par


l’amincissement de la croûte et son remplacement par un matériel plus dense, puis
par son refroidissement et donc l’alourdissement et l’épaississement de celle –ci.
Subsidence gravitaire

 Subsidence gravitaire: elle est provoquée par la charge des sédiments et/ou de
l’eau. Elle correspond à un réajustement isostatique. Ce processus pourrait dans
certains cas intervenir pour les 2/3 de la subsidence totale.
Il s’agit d’une représentation schématique des
différentes phases de subsidence faisant suite à un
amincissement homogène de la lithosphère.

En particulier, la croûte, pouvant considérer comme


un "flotteur" car moins dense que le manteau, est
amincie. De plus, l'asthénosphère remonte.

Si ces modifications dans la répartition des masses


sont assez lentes (quelques cm/an), elles induisent,
de façon quasi contemporaine à cette phase
d'étirement, un réajustement isostatique (de manière
à maintenir l'égalité des pressions P1 et P2).
Ce réajustement isostatique conduit à une subsidence
tectonique.
Origines de l'amincissement initial

Deux phénomènes, souvent mis en opposition, peuvent être à l'origine de


l'amincissement initial et donc de la subsidence :

 d'une part un phénomène dynamique mettant en jeu des contraintes surtout


horizontales au sein de la lithosphère, qui trouvent leur origine aux limites de
plaques (traction effectuée à partir des zone de subduction par exemple): c'est le
rifting passif;

 d'autre part un phénomène thermomécanique mettant en jeu l'apparition d'une


anomalie thermique (point chaud avec l'arrivée de matériel profond chaud). Les
anomalies de densité associées à ces anomalies thermiques induisent des
mouvements verticaux (le matériel chaud donc moins dense a tendance à remonter)
et peuvent créer un bombement régional et étirer la lithosphère : c'est le rifting actif.
Classification génétique des bassins
sédimentaires

La classification génétique se base sur le concept de la tectonique globale des


plaques; on a précisé le cadre géodynamique général de la terre et selon cette
perspective, on a pu distinguer différents types de bassins:

Bassins cratoniques: continentaux et épicontinentaux


 Ils se situent dans un domaine de croûte continentale d’épaisseur normale
 Le flux thermique y apparaît moyen à faible
 Le cadre général demeure en distension avec des fréquents accidents
coulissants
 Il s’agit des dépressions topographiques de faible profondeur; les
accumulations sont dominées par des processus continentaux, littoraux ou de
plate forme néritique
 La subsidence intraplaque est de mode général thermique et gravitaire
présentant des valeurs moyennes de 10 à 50 m/Ma
Bassins cratoniques: autres exemples
Bassins cratoniques: intérêt pétrolier

 Les critères sédimentologiques sont particulièrement favorable à la formation des


réservoirs de bonne qualité et souvent des couvertures satisfaisantes notamment en
climat aride.
 A certaines période, le climat peut être favorable à la formation des roches mères
qui peuvent couvrir des surfaces importantes en particulier dans les zones les plus
subsidentes. Cependant leur maturation risque d’être un peu courte au moins dans les
zones marginales à cause de l’absence d’un enfouissement important ou de flux
thermique suffisant.
 Les pièges sont principalement représenter par des larges voûtes bien alimentées
par les hydrocarbures pouvant migrer latéralement sur des grandes distances.

Exemples :
les vieux grés rouges du Dévonien : USA
les séries du Cambro-Ordovicien-Silurien saharien : bassin de Ghdamess.
Bassins d’effondrement et des rifts continentaux

 prennent naissance où la
croûte continentale subit un
étirement et un amincissement
 La géométrie d’ensemble
constitue une succession de
bloc basculé qui se relais dans
un dispositif souvent
dissymétrique.

 L’étirement et le réchauffement de la croûte constituent la 1ère phase du


rifting dont la conséquence est la subsidence thermique.
Selon la géométrie des dépôts, on distingue:
 dépôts pré-rift: affectés par la tectonique récente.
 dépôt syn-rift: correspondant au remplissage actif.
 dépôt post-rift: correspondant aux sédiments déposés ultérieurement.
 de forme étroite et allongée souvent dissymétrique
 donne une anomalie de Bouger positive en relation avec la montée basaltique et
l’amincissement lithosphérique
 la subsidence à l’origine tectonique de 200 à 400 m/Ma et décroît lorsque la distension est
reliée par une subsidence thermique.
 le gradient géothermique est élevé de 40 à 50 °C/ km.
Bassins de type « Rift » : intérêt pétrolier

 Les roches mères y apparaissent généralement riches et bien développées, elles sont souvent
de type alguaire et soumise à une rapide maturation en raison avec des flux thermiques élevés.
Les couvertures de type argiles ou évaporites ne manquent pas.

Exemples:

 La mer rouge (25 MA : Oligo-Miocène) ; les piéges sont formés par des blocs faillés de la
série syn ou anté-rift. Ces formations stratigraphiques, piégées dans les demi-graben, sont
formées par des grés, des argiles ou des évaporites et par des carbonates pouvant être récifaux
au toit du bloc.

 Les séries du Trias en Tunisie : l’enregistrement stratigraphique correspond à une séquence


comprenant des silts, des évaporites et des calcaires, des dolomies du milieu marin peu
profond localement riche en matière organique. L’ensemble de la série triasique, qui présente
de grande affinité de celle de la mer rouge, est scellée par les dépôts post-rift représentés par la
plate-forme carbonatée du Jurassique inférieur.
Bassins de type « Rift »
exemple du Rift Est africain
Topographie, failles et volcanismes au niveau du Rift Est
africain
Coupe de la lithosphère au niveau du Rift Est africain
Bassin de Type « Rift »: autres exemples
Au mécanisme de Rifting succèdent les phénomènes suivants:

 une montée du magma exprimé à l’axe du rift.

 un processus d’extension propre au rift océanique.


 un refroidissement progressif de la lithosphère océanique formée au cours de son
éloignement de l’axe de la dorsale.
 Lorsque la divergence devient efficace et l’étirement est au maximum, il y a
découplage et écartement des deux deux bordures de l’ancien rift.
Bassins de marge passive
exemple de marge Nord Atlantique
Coupe de la lithosphère au niveau de l’ Atlantique Nord
LE JURASSIQUE INFERIEUR EN TUNISIE CENTRALE
LES CARBONATES RECIFAUX DE GHOMRASSEN
AMMONITE
JURASSIQUE MOYEN DE JEBEL ZAGHOUAN
DEPOTS SILICEUX:
RADIOLARITES (2000m)

RADIOLAIRES DE MJEZ EL BAB


LA TUNISIE AU JURASSIQUE MOYEN
JURASSIQUE INFERIEUR (193-191 MA)

LA PREMIERE INCURSION
MARINE
JURASSIQUE MOYEN (157-155 MA)

TRANSGRESSION MARINE
MAJEURE
Bassins associés au marge active et ceinture plissée

Les bassins de zone transformante: type « Pullapart »

 ils se forment le long des grand accidents transformants au voisinage d’irrégularités


mécaniques préexistantes comme des méga-fente de tension
 ils se présentent comme des dépressions allongées (losangique ou triangulaire) avec un
rapport L / l compris entre 3 et 4.
 leur surface est limitée mais leur profondeur est importante.
 la sédimentation est très rapide et puissante atteignant 500 m/M.a
 le flux thermique présente des valeurs supérieures à la moyenne.
Les bassins de zone de subduction et de collision:

* Bassin d’arc insulaire

 bassin d’avant arc: se développent dans la zone de subduction.


 bassin inter ou intra-arc: des fossés en extension ou en transtension; la subsidence est fortes sur
des surfaces étroites et les flux thermiques ont des valeurs moyennes à élevés.
 bassin d’arrière arc: présente un cadre en très forte distension et une allure allongée et
asymétrique; les flux thermiques sont supérieur à la moyenne.
 Ce bassin d’arrière arc serait souvent associé à la subduction de plancher océanique à plus
de 50 à 100 Ma.
 La cordillère serait à corréler avec la subduction de fond océanique plus jeune.
Bassins d’arc insulaire: intérêt pétrolier

 L’architecture de dépôts de ces bassins d’avant arc est généralement complexe découpée
en nappe et en écailles ; la sédimentation y est irrégulière et souvent riche en tubidites. Le
matériel volcanique peut y occuper une place prépondérante.
Le potentiel pétrolier, pour ces différents raisons apparaît généralement pauvre.
Les conditions sédimentologiques en effet peu favorable au dépôt de roche mère et de leur
maturation. Les réservoirs ne sont pas abondants et les structures sont souvent
complexes  les dismigrations des hydrocarbures constituent la règle générale.
 Au point de vue pétrolier, les bassins arrière-arc peuvent présenter des conditions
favorables pour la formation de roche mère et aussi pour une maturation rapide.
les réservoirs sont en majorité détritiques et les piéges tectoniques sont des anticlinaux.
* Les Bassins liés à des zones de collision:

 Les phénomènes de convergences correspondant à des schémas de collision se


traduisent par la formation des chaînes de Montagnes plissées.

 Ces bassins prennent généralement les bassins plus anciens de Rift, de plate
forme, de marge passive; développant sur leur marge une ceinture plissée
matérialisées par des failles inverses et des nappes da charriage.

 La subsidence peut atteindre des valeurs élevées où les processus gravitaire,


sous le poids des nappes, jouent un rôle important.
Les bassins à l’origine de flexure: bassin d’avant pays.

Bassin d’avant pays: mode de formation et mouvements verticaux associés

 Les bassins flexuraux ou d’avant pays sont causés par le plissement de la


lithosphère engendrant des flexures successives.
Les bassins de type « avant pays »: exemple des bassins
flexuraux asiatiques
Coupe de la lithosphère au niveau de l’Himalya
Conclusion
Les différents types de bassins sédimentaires

 il est important de souligner que les bassins sédimentaires ont une évolution dans
le temps et ce ci quelque soit leurs situation génétique; ainsi un bassin peut évoluer
d’un type à un autre du faite qu’une région particulière peut avoir une histoire
polyphasée avec des emboîtements des bassins.
Vitesses moyennes de subsidence de différents types de bassins

Ainsi la formation d’un bassin sédimentaire est toujours liée à l’addition de divers mécanismes.
Cependant chaque type de bassin obéit à un style de subsidence:
 bassin de marge active et de rift  subsidence tectonique (100 à 200 m/Ma)
 bassin de plate forme  subsidence thermique et gravitaire (10 aines de m/Ma)
 bassin de marge passive  subsidence tectonique liée au processus thermique et gravitaire