Vous êtes sur la page 1sur 5

Université d’Abomey - Calavi (UAC)

Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques (IMSP)

TD d’Electromagnétisme I

Classes Préparatoires I Promotion 2018-2019

SP
Exercice n°1
1. Calcul à partir du champ électrostatique du potentiel crée sur son axe par un cercle
chargé.

(a) Rappeler l’expression du champ électrostatique sur l’axe d’un cercle uniformément chargé;
(b) Déterminer l’expression des potentiels électrostatiques qui peuvent être déduits de ce champ.
En quels points ce résultat est - il valable?

2. Calculer la capacité d’un condensateur formé de deux cylindres coaxiaux, de rayons R1 et R2 (R2
> R1 ) et de longueur L grande devant les rayons. Que devient cette capacité si les rayons sont très
voisins?

3. Détermination par le théorème de Gauss du champ produit par une distribution de


charges (cylindre et droite).
IM
Une droite portant la densité linéı̈que de charge λ ≈ - 3 µC.m−1 est disposée suivant l’axe d’un
cylindre ”infini” de rayon R ≈ 20cm et portant la densité surfacique de charge σ = 1.5/(4π)µC.m−2 .


(a) Calculer le champ électrostatique E en tout point de l’espace vide.
(b) Que se passe-t-il à la traversée de la surface du cylindre?

4. Détermination par le théorème de Gauss du champ produit par une boule chargée
avec symétrie sphérique.
A l’intérieur d’une boule de centre O et de rayon R, une charge Q est supposée dispersée en volume,
avec en chaque point M une densité µ(r) proportionnelle à la distance r = OM .

(a) Donner l’expression de µ(r), en fonction de Q, r et R.


(b) A l’aide du théorème de Gauss, calculer le champ électrostatique en tout point de l’espace.

Exercice n°2
On considère un cylindre de rayon R et d’extension infinie suivant son axe. Il est rempli d’une distribution
volumique uniforme de charges de densité ρ et le reste de l’espace est vide.

TD d’Electromagnétisme I
Prépa I
Ossénatou Mamadou © IMSP / 2019
ossenatou.mamadou@gmail.com
2

1. Déterminer les symétries de la distribution de charges. Que peut-on déduire sur la direction du
champ électrostatique?

2. Quelles sont les invariances de la distribution de charges? Que peut - on déduire?

3. Déterminer le champ électrostatique E rayonné par cette distribution dans tout l’espace. Est - il
continu en R? Justifier votre réponse.

4. En déduire les expressions du potentiel électrostatique associé au champ rayonné.

5. Reprendre les questions precedentes pour un cylindre uniquement chargé en surface, avec une densité
surfacique uniforme σ.

Exercice n°3

SP
Une distribution volumique de charges est à symétrie sphérique de centre O, avec une densité ρ(r), où r
désigne la distance au point O. La densité ρ n’est non nulle qu’entre r=R/2 et r=R, elle est nulle ailleurs
et la charge totale de la distribution est Q. Le potentiel électrostatique créé par cette distribution vaut :

V (r) = Kr(R − r) + K 0 dans l’intervalle [R/2; R]

1. Le potentiel est pris nul à l’infini. Déterminer le champ électrostatique et la loi V (r) pour r > R.
En déduire la valeur des constantes K et K 0 .
(1)

2. Calculer le potentiel électrostatique en O. Conclure.

Exercice n°4
IM

On donne une spire circulaire de rayon R, de centre O, d’axe Oz. Cette spire porte une charge positive
Q répartie uniformément avec la densité linéı̈que λ.



1. Montrer par des arguments de symétrie que, sur l’axe, le champ électrostatique E est porté par


l’axe et prend la forme de E = E −
→ où −
uz
→ est le vecteur unitaire porté par l’axe Oz.
uz

TD d’Electromagnétisme I
Prépa I
Ossénatou Mamadou © IMSP / 2019
ossenatou.mamadou@gmail.com
3

2. Comparer E(z) et E(−z).

3. Calculer le champ électrostatique crée en un point M de l’axe tel que OM = z. On donnera le


résultat en fonction de Q, la charge totale, du rayon R, et de la permittivité du vide 0 et de la
distance z.

4. On s’intéresse maintenant au champ électrostatique au voisinage de l’axe. On calcule donc le champ


en un point M par des coordonnées cylindriques (r,θ,z).


(a) Monter par de arguments de symétrie très précis, qu’en M , le champ E n’a pas de composante
orthoradiale Eθ .

SP
(b) Montrer que la norme de E ne dépend que de r et z.


(c) Montrer qu’au voisinage de l’axe, le flux du champ E est conservatif. Que peut - on dire de
sa circulation sur un contour fermé?

Exercice n°5
On creuse dans une sphère de centre O et de rayon R une cavité sphérique de même centre O et de rayon
R/4. Il n’y a pas de charge dans la cavité. Dans le volume sphérique restant, la densité volumique de
charges est ρ0 = k = cte > 0.

En utilisant le principe de superposition, déterminer l’expression du champ électrique E(r) et le


potentiel qui en résulte (en prenant V∞ = 0) dans les 3 cas suivants :

1. r ≤ R/4

2. R/4 ≤ r ≤ R
IM

3. r ≥ R.

NB: On utilisera sur les conditions d’existence et de continuité du potentiel aux différentes frontières
pour déterminer les constantes qui interviennent dans l’expression du potentiel.

Exercice n°6
1. La valeur du champ magnétique créé par une spire circulaire, de rayon R, de centre O parcourue
par une intensité I, en un point M de son axe situé à la distance x de O, est :
µ0 I R2
B= (2)
2 x2 + R2 3/2

Calculer la circulation de ce champ le long de l’axe. Interpréter le résultat par le théorème d’Ampère.

2. On se propose d’étudier quantitativement la répartition des charges induites sur une sphère métallique


neutre placée dans un champ uniforme E0 . Pour cela, on utilise une méthode indirecte.


(a) On considère d’abord le champ uniforme E0 . Calculer le potentiel en un point M , repéré par


son abscisse x sur un axe (Ox) parallèle à E0 et de même sens. On prendra V =0 pour x=0.

TD d’Electromagnétisme I
Prépa I
Ossénatou Mamadou © IMSP / 2019
ossenatou.mamadou@gmail.com
4

(b) On place en O un dipôle formé de deux charges (−q) et (+q) séparées par une longueur l. Il
s’oriente suivant l’axe (Ox). Calculer le potentiel total en M en fonction de r et de θ.
(c) Montrer qu’il existe une sphère, de centre O et de rayon R, sur laquelle ce potentiel est nul,
et calculer R.

Exercice n°7


ˆ a) Calculer, par intégration, le champ magnétique B crée en un point M quelconque de l’espace
par un fil rectiligne infiniment long et défini par l’axe (Oz).

SP
ˆ b) Soit un conducteur filiforme rectiligne parcouru par un courant d’intensité I. Déterminer le
champ magnétique qu’il crée en un point de l’espace situé à la distance r de ce courant en utilisant
le théorème d’Ampère.

ˆ c) Un fil parcouru par un courant I est régulièrement bobiné (N spires) sur un tore à section droite
carrée de côté a, la distance du centre d’une section à l’axe ∆ étant noté R. Exprimer le champ
−−−→
magnétique B(M ) en un point M , intérieur au tore c’est-à-dire à la distance r ∈ [R − a/2, R + a/2].

Exercice n°8
Un tore est engendré par la rotation d’une surface plane S autour d’un axe (Oz). Une bobine de N spires
parcourues par un courant I est enroulée régulièrement sur le tore. Elles sont suffisamment serrées pour
être assimilées à une nappe surfacique continue.
IM



1. Étudier les symétries de B


2. Exprimer le champ B en un point M repéré par ses coordonnées cylindriques (r, θ, z)

3. Comparer le champ avec le champ produit par un solénoı̈de infiniment long.

Exercice n°9
On considère une distribution volumique de charges à symétrie sphérique de centre O. Les charges sont
réparties en volume avec une densité ρ(r), r désignant la distance au point O. La densité ρ est :

ˆ nulle entre r= 0 et r= R/2, et pour r > R ;

ˆ non nulle entre r = R/2 et r = R.

TD d’Electromagnétisme I
Prépa I
Ossénatou Mamadou © IMSP / 2019
ossenatou.mamadou@gmail.com
5



La charge totale de la distribution est Q. Le champ E créé par cette distribution vaut :


E = k(αr − R)→ −
h i
ur dans l’intervalle R/2 ; R

où →

ur est le vecteur unitaire radial de la base des coordonnées sphériques.


1. Donner le domaine de définition du champ E . Le champ est-il continu partout?


2. Déterminer E = k E k pour r < R/2. En déduire la valeur de α.


3. Déterminer E = k E k pour r > R. En déduire la valeur de k.
h i

SP
4. Appliquer le théorème de Gauss pour un point M de l’intervalle R/2; R et obtenir une équation


donnant une primitive de la loi ρ(r) en fonction de E = k E k.

5. En déduire la loi ρ(r).

Exercice n°10
1. Utilisez la loi de Biot et Savart pour déterminer le champ magnétique en un point P sur l’axe d’une
spire circulaire de rayon R portant un courant I dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

2. Un fil cylindrique rectiligne infini a pour rayon a. Il transporte un courant d’intensité I de telle


manière que la densité de courant j soit dans le fil (et naturellement parallèle à son axe ∆.

(a) Donner la relation entre j et I.


−−−→
(b) Préciser l’orientation du vecteur B(M ) en un point M de l’espace, qu’il soit extérieur ou
intérieur au fil.
−−−→
IM

(c) Calculer le module de B(r) de B(M ) en fonction de la distance r de M à l’axe du fil, de I et


de a.

TD d’Electromagnétisme I
Prépa I
Ossénatou Mamadou © IMSP / 2019
ossenatou.mamadou@gmail.com