Vous êtes sur la page 1sur 10

Cours de Moteur à Combustion Interne Hamid ABDI

Chapitre 4

DYNAMIQUE DES MOTEURS ALTERNATIFS

4.1. Introduction
Ce chapitre est consacré à l’étude des organes mobiles (piston, bielle manivelle). L’étude
cinématique de l’embiellage est nécessaire pour déterminer la relation entre le déplacement du
piston, sa vitesse son accélération en fonction de l’angle de rotation du vilebrequin. Alors que
l’étude dynamique a pour but de déterminer les différents efforts de production du travail et
des forces d’inertie qui interviennent dans les calculs de l’équilibrage et la construction des
moteurs à combustion interne.

4.1. Etude cinématique du système bielle-manivelle


Le système bielle-manivelle est montré par la figure (4.1). Il permet au piston de faire un
mouvement de translation entre le PMH et le PMB.
L : langueur de la bielle.
r : rayon de manivelle.
 : Angle d’oscillation.
 : Angle de rotation du vilebrequin.

Figure (4.1) : Système bielle-manivelle.

- Equation de la course du piston


On a :
OA  OB'  B' A
(4.1)
 r cos   r cos 

46
Cours de Moteur à Combustion Interne Hamid ABDI

Tandis que :
BB'  L sin   r sin  (4.2)
Et donc :
r
  arc sin( sin  )  r sin 
L
a) Calcul de OA formule exacte :

OA  r cos   L 1  sin 2 
On pose :
r 1
  et  m
L 
D’où :

OA  r cos   m 1 

sin 2  
m 2

  r cos   m 2  sin 2 

 (4.3)

b) Formule approchée
1/ 2
 sin 2   1 sin ²  1  1 sin 4 
1    1  ( )  ...............................
 m 2  m4
 2! m² 2 2
1  cos 2
 sin ²  
2
d' où :
sin ²  1  1 cos 2 
1  1 2  2 
m² 2 m²  
Remplaçons la dernière équation dans (4.3) on obtient :
  1 cos 2  
OA  r cos   m1  
  4m² 4m²  

Ou bien :
 1 cos 2 
OA  r m   cos   (4.4)
 4m 4m 

- Vitesse du piston :
La vitesse du piston est calculée en dérivant par rapport au temps l’élongation du point A.
Rappelons que le déplacement du piston est donné par :
OA  r cos   r cos 
La vitesse du piston est donc :

47
Cours de Moteur à Combustion Interne Hamid ABDI

dOA d d
Vp   r sin   L sin  (4.5)
dt dt dt
 . 1 .
 V p  r sin   ( m²  sin ²  )1 / 2 ( 2 sin  cos  ) 
 2 
On pose :
. d

dt
On trouve :
.
V p  r  sin  1  cos ( m²  sin ²  ) 1 / 2 (4.6)

- Formule approchée :
dOA d  1 cos 2 
  r( m   cos  
dt dt  4m 4m 
sin 2 d
 r(sin   2 )
4m dt
 sin  cos  
V p  r  sin   2 
 2m 
Finalement la vitesse Vp est :
 cos  
V p  r  sin  1  (4.7)
 m 

- Accélération du piston :
L’accélération du piston est calculée en dérivant par rapport au temps la vitesse du point A.
d ² OA dV p
rp   (4.8)
dt dt
d
rp  r f (  , m )  ² r g(  , m )
dt
f et g : sont deux fonctions de  et m, ils sont obtenues par les constructeurs sous forme de
tableaux. Le plus souvent, comme les variations de vitesse angulaires sont très faibles on
néglige le 1er terme (ceci est plus valable si le moteur possède poussières cylindres quand le
moteur ne subie pas de changement de régime) par conséquence le terme d/dt peut être
négligé.
rp  ² r g(  , m ) (4.9)

- Formule simplifié :

48
Cours de Moteur à Combustion Interne Hamid ABDI

d  cos   d  sin 2 
rp   r  sin ( 1     r (sin   
dt  m  dt  2m 

cos 2
 rp  r ²(cos   ) (4.10)
m
cos 2
Avec : g(  , m )  (cos   )
m

4.2. Etude dynamique du système bielle-manivelle


On considère les forces dues aux élévations des pressions dans le cylindre à ces forces
s’ajoute la force d’inertie alternative due au mouvement de vas et vient du piston le long de
l’axe du cylindre. On préconise deux solutions constrictives possibles.

2ème solution 1er solution

On note que :

 
N'  N
  
F  F p  FIA
 
N  F tg
 
N : la force composé de force horizontale de F (résultante des forces de poussée des gaz et

la force d’inertie), ( F plus grande par conséquent le piston vas flotter sur une des parois
beaucoup plus que l’autre, on décalons l’axe de cylindre à gauche, ceci permet de diminuer

cette force ( N ) c’est dans le but d’éviter trous de fortes pression de piston sur les parois ce
qui provoque l’usure du cylindre d’un côté par rapport à l’autre.

49
Cours de Moteur à Combustion Interne Hamid ABDI

Hypothèses :
- Les éléments mécaniques indéformables.
N
- La vitesse de rotation du vilebrequin constante    Cst .
60
a) Fp (Force de poussée des gaz)

 2
Fp (  )  P(  )  Pcarter  (4.11)
4
Pcarter= 1atm.
Le diagramme de Brics, nous permet de connaitre la pression dans le cylindre de chaque angle
() de vilebrequin on même temps pour chaque course.

b) Force d’inertie
b-1) Force FIA alternative
Cette force est opposée au mouvement du piston dans une 1 er période et actionne au
mouvement du piston dans une 2ème période.
 
FIA  M A r (  ) (4.12)
MA : masse alternative.

r (  ) : accélération du piston.

M A  m piston  mbielle concentré en A  maxe du piston

Piston (piston nue, axe, segments, circlips).


Bielle/A : (0.250.33) mbielle(bague).
 cos 2
FIA   M A r ²(cos   ) (4.13)
m
mp
- Piston : :615 g/cm² alliage léger ; 2535 fonte).
²
4
- (Axe + Segments)  (2040%) mp.

50
Cours de Moteur à Combustion Interne Hamid ABDI

mb
- Bielle : mbielle : (3040) g/cm² moteur Diesel, (1520) g/cm² c/1
²
4
moteur à essence, (812) g/cm² c/1 moteur à essence.

b-2) Force d’inertie rotative FIR

 : rayon par rapport au centre de gravité.



FIR  M R r ² (4.14)

mbielle / B  ( 0.7  0.8 ) mbielle


m : masse du manéton

MR : m
2 m bm ( bras du manéton
 2(  / n )mbr / masse du bras de manivelle

c) Force de réaction du mécanisme bielle-manivelle


- Représentation des forces

 cos 2 
FIA   M A r ²(cos   )i
m

51
Cours de Moteur à Combustion Interne Hamid ABDI

    
F  F p  FIA  N  FB
  
FB'  T  R
 
Les force appliquées au point (A) sont de deux types, la force F p et FIA dont la résultante est
     
F cette force est F  N  FB ; N (appuis du piston sur le cylindre), FB : transmise de la
bielle.
 
N  F tag

 F
FB 
cos 
Forces appliquée au point B :
   
FB' (  FB )  T  R
  
Cette force se décompose en deux forces, FB'  T  R
 
T : tan gentielle , R : radiale.
   sin(    )
T  FB' sin(    )  F
cos 
  cos(    )
RF
cos 
 
R' et T ' : sont les réactions des paliers aux efforts appliqués sur eux.

- Réaction sur les parties fixes du moteur



1 N' : la force de réaction d’appuis de piston sur les parois du cylindre.

2 F' p : la force de réaction due aux poussées des gaz sur le haut du cylindre et les parois
   
3 T ' : la réaction à T sur les paliers de bloc moteur T'  T .
  
4 R'   R : la réaction en R au niveau des paliers.
 
R' et T ' : peuvent être on une force de réaction.

B' ' : sur le palier du bloc moteur, elle se décompose en deux forces, Bx ' ' et B y ' ' .

52
Cours de Moteur à Combustion Interne Hamid ABDI


- Le couple moteur formé par les forces Bx ' ' et N et appelé couple de renversement.
- Les forces appliquées aux point (A) et (B) doivent être calculées et représentées sur trois
diagrammes différents.

  
 Représentation de Fp , FIA et F

53
Cours de Moteur à Combustion Interne Hamid ABDI

 Couple moteur
  
C mot  r T  r T

1 4
C mot .moyen  C mot (  ) d
4 0
La puissance effective :
P e  Cmoy 

Pour (i) cylindres :


P e  i Cmoy 

On a aussi :
C m  i Cmoy.cycle

Pour les moteurs multi cylindre le couple moteur total moyen est égale au C moy i , alors que

le moment moteur instantané est la somme de celui de chaque cylindre en tenant compte.
1. Tous les cylindres sont identiques
2. Tous les cylindres travail avec le même vilebrequin.
3. Pendant un cycle tous les allumages sont uniformément répartis. Généralement l’ordre
d’allumage est déterminé suivant le calage de manetons des un par rapport aux autres,
4 2
suivant le réglage, moteur à quatre temps et moteur à deux temps
i i

Exemple : calcul du moment instantané résultant d’u moteur à quatre cylindres ayant un ordre
d’allumage 1-3-4-2.

54
Cours de Moteur à Combustion Interne Hamid ABDI

 Détermination du couple moteur instantané total d’un moteur à quatre temps à


quatre cylindres.

55