Vous êtes sur la page 1sur 65

Ce document et toutes les informations qu’il contient sont confidentiels et sont la propriété légale de l’auteur.

Ils ne doivent pas être divulgués, diffusés, copiés ou utilisés à quelques fins que ce soit sans accord écrit préalable.

16 Fév 09 16 Fév 09 18 Fév 09


C MISE A JOUR POUR DIFFUSION SONELGAZ BPE
BEKRI BEKRI ZENINE
03 Juin 04 03 Juin 04 03 Juin 04
B MISE À JOUR SUITE A REMARQUE SONELGAZ BPE
Notarianni Charon Chochoy
22 Mar 04 22 Mar 04 22 Mar 04
A EMISSION ORIGINALE BPO
Charon Notarianni Chochoy
DATE DATE DATE
REV
ETABLI VERIFIE APPROUVE MODIFICATIONS ETAT

SONELGAZ

ETUDES, FOURNITURE, INSTALLATION ET MISE EN SERVICE


7 PCG – 6 RTU – 60 Liaisons CPL – 24 CB

DIRECTION DU TRANSPORT DE L’ELECTRICITE


Sous Direction des Techniques du Transport de L’Electricité

ECHELLE : STANDARD CONTRAT N° 41/03 DTEL


NOM DATE SIGNATURE Titre du Document

ETABLI R. Notarianni 03 Juin 2004


Dossier de définition fonctionnelle du
VERIFIE JJ Charon 03 Juin 2004
système informatique des PCG
APPROUVE JM Chochoy 03 Juin 2004

REFERENCE PLAN CLIENT N° PLAN

TCG-A/XX-XXX-4-102
NOM FICHIER : TCG-A-XX-XXX-4-102 Rev C.doc
N° ARCHIVES REV. FORMAT PAGE TOTAL

C A4 1 65
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

TABLE DES MODIFICATIONS / MODIFICATIONS TABLE


ETABLI VERIFIE APPROUVE
REV DATE MODIFICATIONS STAT.
ESTABLISHED CHECKED APPROVED

A JJ Charon R. Notarianni JM Chochoy 22/03/04 Version Originale. BPO


Prise en compte des remarques de SONELGAZ
B R. Notarianni JJ Charon JM Chochoy 03/06/04 (FAX SNG-FX0019-EAI et Compte rendu de la BPE
réunion SONELGAZ – AREVA des 26-27-28 Avril
2004)
 Section 2.3.3.
Précision sur le rôle du Poste Opérateur No 2.

 Section 2.4.
Ajout Section 2.4.2 : Ajout d’équipements
périphériques.

 Section 3.1
Ajout précisions sur télécompteurs et télévaleur de
consigne.

 Section 4.1
Transmission des descripteurs de qualité.

 Section 4.1.1
Synchronisation du PCG.

 Section 4.2.3
Inter verrouillage des télécommandes avec les Centres
de Conduite.

 Section 4.3
Précision sur transmission événementielle.

 Section 5.4
Sauvegarde des bases de données.

 Section 5.6.2
Description de l’IHM de téléchargement RTU.

 Section 6.3.1
Images unifilaires.

 Section 7.5
Ajout des alarmes associées aux équipements et
défauts internes des RTUs.

 Section 8.1
Espace mémoire réservé à l’archivage.

 Section 8.4
Nécessité de la sauvegarde automatique. Procédure.

 Section 8.5
Sauvegarde disque.

 Section 10.3
Précision sur le déroulement de l’appel.

 Section 12.1.5
Défaut du réseau local.

 Sections 12.5 / 2.3.1 / 12.1.3 / 12.1.4


Image synoptique.

 Annexe 2
Modification champ adresse liaison. Ajout commandes
synchronisation d’horloge et .test (ASDU 103 / 104).

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 2
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

SOMMAIRE

1 INTRODUCTION ...........................................................................................................7
1.1 Objectif.....................................................................................................................7
1.2 Références...............................................................................................................8
1.3 Environnement ........................................................................................................8

2 DESCRIPTION GENERALE .........................................................................................9


2.1 Fonctionnalité..........................................................................................................9
2.2 Architecture ...........................................................................................................10
2.2.1 Matériel .............................................................................................................10
2.2.2 Fonctionnel .......................................................................................................10
2.2.3 Logiciel..............................................................................................................11
2.3 Composants ..........................................................................................................12
2.3.1 Serveur SCADA ................................................................................................12
2.3.2 Poste Opérateur (PO 1) ....................................................................................13
2.3.3 Poste Opérateur/Maintenance (PO 2)...............................................................13
2.4 Réseau 14
2.4.1 Généralités .......................................................................................................14
2.4.2 Ajout d’équipements périphériques...................................................................14

3 ECHANGES DES INFORMATIONS AVEC LES RTUS..............................................15


3.1 Types d’information ..............................................................................................15
3.1.1 Télésignalisations .............................................................................................15
3.1.2 Télémesures .....................................................................................................15
3.1.3 Télécommandes ...............................................................................................15
3.1.4 Télécompteurs et Télévaleurs de consigne ......................................................15
3.2 Protocoles..............................................................................................................16
3.2.1 Protocole CEI 60870-5-101 ..............................................................................16
3.2.2 Protocole CETT 20 ...........................................................................................17
3.2.3 Protocole CETT 80 ...........................................................................................17
3.3 Modes d’acquisition..............................................................................................18
3.3.1 Transmission spontanée...................................................................................18
3.3.2 Transmission sur interrogation générale...........................................................18
3.4 Télécommandes ....................................................................................................18
3.4.1 Protocole CEI 60870-5-101 ..............................................................................18
3.4.2 Protocoles CETT 20 / CETT 80 ........................................................................19
3.5 Fichiers de téléperturbographie...........................................................................19

4 ECHANGES DES INFORMATIONS AVEC LE CRC ..................................................20

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 3
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

4.1 Types d’information ..............................................................................................20


4.1.1 Protocole...........................................................................................................20
4.2 Modes de transmission ........................................................................................21
4.2.1 Transmission spontanée...................................................................................21
4.2.2 Transmission sur interrogation générale...........................................................21
4.2.3 Télécommande .................................................................................................21
4.3 Fonctionnement ....................................................................................................22

5 BASE DE DONNEES ET IMAGES .............................................................................23


5.1 Introduction ...........................................................................................................23
5.2 Dimensionnement .................................................................................................24
5.3 Maintenance des données et images ..................................................................24
5.3.1 Modification base de données (DBB)................................................................24
5.3.2 Modification des images ...................................................................................25
5.4 Chargement en ligne de la base de données......................................................26
5.5 Modifications en ligne de la base de données ...................................................26
5.6 Chargement des RTUs..........................................................................................27
5.6.1 Principes ...........................................................................................................27
5.6.2 Description de l’IHM de téléchargement ...........................................................28

6 INTERFACE HOMME-MACHINE ...............................................................................29


6.1 Poste opérateur .....................................................................................................29
6.1.1 WebFGViewer...................................................................................................29
6.1.2 Organes d’interaction........................................................................................29
6.1.3 Multi-fenêtrage ..................................................................................................30
6.1.4 Menus et Icônes................................................................................................31
6.2 Sécurité ..................................................................................................................31
6.2.1 Principes e-terracontrol.....................................................................................31
6.2.2 Zones................................................................................................................32
6.2.3 Profils des opérateurs .......................................................................................32
6.2.4 Identification (login) d’un opérateur...................................................................32
6.2.5 Déconnexion d’un opérateur .............................................................................32
6.2.6 Ajout/destruction d’un opérateur .......................................................................33
6.2.7 Accès à la machine serveur ..............................................................................33
6.3 Visualisation des images......................................................................................33
6.3.1 Unifilaires ..........................................................................................................33
6.3.2 Tabulaires .........................................................................................................34
6.3.3 Appel des images .............................................................................................34
6.4 Courbes..................................................................................................................35
6.5 Listes historiques..................................................................................................36
6.6 impressions ...........................................................................................................36

7 TRAITEMENT DES INFORMATIONS ........................................................................37

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 4
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

7.1 Traitements communs a toutes les informations...............................................37


7.1.1 Indicateurs de qualité........................................................................................37
7.1.2 Mise en/hors service. Valeur manuelle. ............................................................37
7.1.3 Inhibition des alarmes .......................................................................................38
7.1.4 Etats anormaux.................................................................................................38
7.1.5 Liste d’événements ...........................................................................................38
7.2 Traitement des Télémesures. ...............................................................................39
7.3 Traitement des Télécommandes..........................................................................40
7.3.1 Consigne d’exploitation.....................................................................................40
7.4 Séquence d’événements (SOE) ...........................................................................41
7.5 Alarmes ..................................................................................................................42
7.5.1 Généralités .......................................................................................................42
7.5.2 Propriétés d’une alarme....................................................................................42
7.6 Historisation ..........................................................................................................44
7.7 Fonctions de calcul...............................................................................................44

8 SAUVEGARDE / ARCHIVAGE...................................................................................45
8.1 Archivage automatique des historiques .............................................................45
8.2 Archivage manuel des historiques ......................................................................45
8.3 Accès aux fichiers historiques archivés .............................................................45
8.4 Sauvegarde automatique configuration complète .............................................46
8.5 Sauvegarde disque ...............................................................................................46

9 SYNCHRONISATION HORAIRE ................................................................................46

10 ALERTES ASTREINTE ..............................................................................................47


10.1 Sélection des opérateurs d’astreinte...................................................................47
10.2 Condition de déclenchement ...............................................................................47
10.3 Déroulement de l’appel.........................................................................................47

11 DEMARRAGE DU SYSTEME.....................................................................................48
11.1 Démarrage du serveur ..........................................................................................48
11.2 Démarrage poste opérateur .................................................................................48

12 DETECTION DES DEFAUTS INTERNES ..................................................................49


12.1 Panne matérielle....................................................................................................49
12.1.1 Perte du Serveur SCADA .................................................................................49
12.1.2 Perte d’un Poste Opérateur ..............................................................................49
12.1.3 Perte d’une imprimante.....................................................................................49
12.1.4 Perte de l’horloge GPS .....................................................................................50
12.1.5 Problèmes de réseau........................................................................................50

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 5
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

12.2 Défaut logiciel........................................................................................................50


12.3 Défaut des voies de communication avec les RTUs ..........................................51
12.3.1 Surveillance des RTUs .....................................................................................51
12.3.2 Critère de définition du défaut de communication .............................................51
12.3.3 Défaut de communication .................................................................................52
12.3.4 Défaut du RTU ..................................................................................................52
12.3.5 Test périodique de la voie secours ...................................................................52
12.4 Défaut des voies de communication avec les Centres de Conduite ................52
12.5 Image synoptique..................................................................................................53

13 ANNEXE 1 ..................................................................................................................54

14 ANNEXE 2 ..................................................................................................................60

TABLE DES ILLUSTRATIONS

Figure 1 : Architecture générale...........................................................................................9


Figure 2 : Architecture fonctionnelle ..................................................................................10
Figure 3 : Architecture logicielle.........................................................................................11
Figure 4 : Modèle de données SCADA ..............................................................................23
Figure 5 : Principe de configuration des RTUs PAS20. .....................................................24
Figure 6 : Principe de configuration des RTUs PA S900. ..................................................25
Figure 7 : Mise à l’echelle des TM .....................................................................................27
Figure 8 : Téléchargement RTU ........................................................................................28
Figure 9 : Ecrans standards gauche et droit ......................................................................30
Figure 10 : Menus et Icônes ..............................................................................................31
Figure 11 : Visualisation de courbes..................................................................................35
Figure 12 : Application "liste historiques" ...........................................................................36
Figure 13 : Exemple de vue du Journal Système ..............................................................39
Figure 14 : Exemple de vue du SOE Viewer......................................................................41
Figure 15 : Exemple d’image visualisant les compteurs d’erreur RTU...............................51

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 6
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

1 INTRODUCTION
1.1 Objectif

Le projet TCG (Marché No 41/03/DTEL) comprend la fourniture de 7 (+1 Ecole) Postes de


Commandes Groupées (PCG). Un PCG est composé de deux sous-systèmes :
 Un Système Superviseur / SCADA de type e-terracontrol.
 Un RTU (PA S900) pour la partie contrôle commande numérique, et la consignation
locale au poste.
L’objectif de ce document est de spécifier l’ensemble des fonctions remplies par le sous-
système du PCG constitué par le Système Superviseur / SCADA de type e-terracontrol. Ce
sous-système est nommé « Système Superviseur du PCG » dans ce document.
Il précise donc en particulier les fonctions décrites dans la Section Numéro 1 des Descriptifs
Techniques, inclus dans le contrat du projet TCG.
Une fois approuvé par SONELGAZ, ce document servira de base pour la réalisation du projet,
et l’établissement du cahier de recette.
La description fonctionnelle du PA S900 est donné dans le document [7] : Dossier de définition
fonctionnelle des RTUs S900.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 7
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

1.2 Références

Le tableau suivant donne la liste des documents référencés :

Numéro Nom du document Référence


[1] Contrat – Descriptifs techniques – Section Marché No 41/03 DTEL
No 1 – Postes de Commandes Groupées
[2] Définition des équipements des systèmes TCG-A/XX-XXX-4-101
informatiques PCG
[3] Offre technique – Chapitre 1 – Vue
générale du système
[4] Offre technique – Chapitre 3 – Description
logicielle
[5] Règles de nommage et représentation TCG-A/XX-XXX-4-103
graphique du réseau électrique des PCG
[6] Manuel de maintenance du système TCG-A/XX-XXX-4-172
informatique des PCG
[7] Dossier de définition fonctionnelle des TCG-A/XX-XXX-4-501
RTUs S900
[8] CEI 60870-5-101 – Profil de protocole. Document SONELGAZ
Projet de Renouvellement des daté du 07 Mars 2004
Dispatchings de la SONELGAZ

1.3 Environnement

Les produits logiciels AREVA mis en oeuvre dans le Système Superviseur du PCG sont :
 e-terracontrol Version 3.3
 WebFGViewer Version 3.2.2
 Full Graphics Display Builder Version 5 3.3
 DataBase Builder (DBB) Version 3.0
 GBD 900 Version MA

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 8
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

2 DESCRIPTION GENERALE
2.1 Fonctionnalité

Les fonctionnalités principales du Système Superviseur du PCG sont :


 Communication avec le RTU local au PCG.
 Communication avec les RTUs distants.
 Communication avec un CRC et le CNCR (PCG d’ALGER uniquement). Les CRC et le
CNCR sont nommés Centre de Conduite dans ce document.
 Téléconduite des RTUs connectés au PCG.
 Retransmission des informations des RTUs aux Centres de Conduite.
 Restitution des ordres de télécommande émanant des Centres de Conduite.
 Stockage des fichiers de perturbographie issus des protections, conformément à
l’interopérabilité CEI 60870-5-103.
 Configuration de la base de données du PCG et des RTUs S900 y étant connectés.

La figure page suivante donne l’architecture générale du projet.

CN CR
région d’Alge r Poste opérateur 1 Pos te opéra teur 2
Imprimant e
N &B Imprimante
coule ur
CR C
voie no rmale
Commu tate ur
CEI 870 -5-101A BB Ethernet
CRC Ré seau ethe rnet
voie secou rs
Hor loge de
synchronisation

e-terracontrol
Serve ur
Horloge GP S

C EI 87 0-5-101
CETT 20 C CN
H orloge de S90 0 Réseaux de protections
synchronisat ion
Entrée s-sortie s CE I 60-87 0- 5-103

Liaisons
Courants
porteu rs
R TU distant RTU distant RTU distant
RTU dist ant RTU distant Fibre
S900 S90 0 S90 0 PA S2 0
PAS20 optique

Figure 1 : Architecture générale

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 9
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

2.2 Architecture

2.2.1 Matériel

L’architecture matérielle du Système Superviseur du PCG, et le type des éléments qui le


compose sont décrits dans les documents [2] et [3].
Les éléments à retenir sont les suivants :
 Une (1) Machine serveur SCADA.
 Deux (2) postes opérateurs équipés chacun de deux écrans.
 Un (1) réseau Ethernet-TCP/IP connectant la machine serveur et les deux postes
opérateur. Chacun des éléments du réseau vient se connecter sur un Commutateur
(Switch) Ethernet.
 Deux (2) imprimantes Laser, une Noir et Blanc et une couleur, toutes deux reliées au
réseau.
 Une horloge GPS également reliée au réseau.

2.2.2 Fonctionnel

La figure suivante donne l’architecture fonctionnelle de la fourniture du projet.

Console Opérateur / Repli Console Opérateur / Maintenance PA S900 distant

• Interface Homme Machine • Interface Homme Machine


• Communication avec le PCG
SCADA SCADA
• Téléconduite: Acquisition / Restitution
• Repli serveur SCADA • Configuration base de données
(PCG + S900)
• Impression fil de l’eau
• Configuration des images

• Visualisation des fichiers de


perturbographie
PA S900 local (CCN)

Serveur SCADA • Communication avec le PCG


(logiciel e-terracontrol)
• Téléconduite: Acquisition /
Restitution
• Communication avec les Centres de Conduite
• Impression fil de l’eau
• Communication avec les RTUs
• Communication avec les protections
• Téléconduite: Fonction SCADA CEI 60870-5-103

• Stockage des fichiers de perturbographie • Récupération fichier


perturbographie en CEI 60870-5-103
• Gestion des appels d’astreinte
• Moteur d’automatismes (Isagraph)

Figure 2 : Architecture fonctionnelle

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 10
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

2.2.3 Logiciel

Le schéma ci-dessous donne l’architecture générale du logiciel du Système Superviseur du


PCG.

Serveur SCADA
Process Starter

Base de
données
Poste opérateur / Scada Server
Maintenance OPC DA
Images serveur

Historiques
WebFgViewer

Xx2smp Cf eReader Alert


CopyHistory
Visualisation
Slave

historiques SOE Master


Comp/Viewer
+CETT20/80
IEC 101

IEC 101

Copie
Historiques
Master

Slave

CRC RTUs
CNCR

Figure 3 : Architecture logicielle

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 11
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

2.3 Composants

2.3.1 Serveur SCADA

Le serveur SCADA est un PC sur lequel est installé le système d’exploitation Windows 2003
serveur.
La fonction SCADA est assurée par le logiciel e-terracontrol. Ce logiciel comporte un ensemble
d’applications utilisées ou non en fonction du type de système à mettre en œuvre.
Dans le cadre du projet TCG, les applications utilisées sont :
 SCADA Server - Application principale SCADA – C’est le composant fédérateur du
logiciel e-terracontrol, assurant les fonctions de bases de données, d’historique, de
séquencements (timers) et la connexion des autres modules.
 CFE Reader - Application utilisée pour la communication avec les RTUs – Acquière les
informations des RTUs et les transmet à l’application SCADA. Transmet les contrôles du
SCADA vers les RTUs. Un unique processus gère l’ensemble des RTUs connectés au
Système Superviseur du PCG.
 xx2smp - Application utilisée pour la communication avec les Centres de conduite –
Permet aux Centres de Conduite d’acquérir les valeurs/points stockés dans la base de
données SCADA et transmet les contrôles en provenance des Centres de Conduite au
SCADA. Un unique processus gère la communication avec les deux Centres de
Conduite (Régional et National de repli).
 Copy history - Application de sauvegarde des historiques – Ce module gère la copie des
fichiers d’historique à partir du serveur vers le poste opérateur/maintenance.
 OPC DA server - Application serveur OPC – Le serveur OPC (Ole for Process Control)
permet au logiciel Alert de gestion des appels d’astreinte un accès aux données
e-terracontrol.
 DbUpdate - Application chargement en ligne – Permet la fonction de chargement en ligne
à partir d’un système de modélisation distant (poste opérateur/maintenance).
 SOE Compiler / Reader : - Application de gestion de la fonction Séquence d’événements
(SOE).
 Process Starter - Application de démarrage et surveillance des processus – Démarre
l’ensemble des processus de l’application et surveille leur bon fonctionnement.
 Network Status – Application utilisée pour la gestion des états de connexion des
équipements périphériques connectés sur le réseau local du PCG.

En plus des applications e-terracontrol, les programmes suivants s’exécutent sur le serveur
SCADA :
 Alert : Gestion des appels d’astreinte.
 Windows Terminal Server - Serveur d’accès terminal distant : Permet le déport de
l’écran/clavier du serveur sur l’écran/clavier du poste opérateur maintenance.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 12
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

Le serveur SCADA contient sur disque les données suivantes :


 Base de données SCADA : Modèles de données (partie statique) + valeurs temps réel +
configuration des communications avec les RTUs et les Centres de Conduite.
 Images unifilaires et tabulaires destinées à être utilisées par les Postes Opérateur.
 Fichiers d’historique des valeurs.
 Fichiers SOE.
 Fichiers de perturbographie issus des protections, conformément à l’interopérabilité CEI
60870-5-103.

2.3.2 Poste Opérateur (PO 1)

Les postes opérateur sont des PC « Desktop » classiques. Le système d’exploitation installé est
Windows XP Pro.
La fonction Interface Homme Machine (IHM) pour l’opérateur est assurée par le logiciel AREVA
WebFGViewer. Le poste opérateur a accès aux différentes images unifilaires et tabulaires
stockées sur le serveur SCADA via le partage sur le réseau du disque du serveur.
Cette machine est également utilisée en tant que Serveur SCADA de repli.

2.3.3 Poste Opérateur/Maintenance (PO 2)

En plus de la fonction IHM, sur un des deux Postes Opérateurs (Poste Opérateur No 2), les
logiciels nécessaires à la maintenance de la base de données sont installés :
 FG Display Builder : Pour la construction et la maintenance des images graphiques.
 Database Builder (DBB), incluant Microsoft Excel : Pour la modification et la maintenance
de la base de données
 Scada Server – - Module principal SCADA - Permettant le test et la modification, en
local sur le poste de maintenance, de la base de données générée avec DBB.
 Serveur FTP et exécution de scripts Perl : Permettant la mise à jour de la base de
données du serveur à partir du poste Opérateur/Maintenance.
 GBD900 : Logiciel de configuration de la base de données des PA S900.
 Eview : Logiciel de visualisation des fichiers de perturbographie issus des protections,
conformément à l’interopérabilité CEI 60870-5-103.

Ce Poste Opérateur ne remplit pas la fonction de Serveur SCADA de repli. En effet, si le


Serveur SCADA et le Poste Opérateur No 1 sont indisponibles, et si le Poste Opérateur No 2
est utilisé comme Serveur SCADA de repli, il n’y a plus de machine pour tenir le rôle de Poste
Opérateur.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 13
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

2.4 Réseau

2.4.1 Généralités

Le réseau reliant les éléments du PCG est le réseau TCP/IP du type « local ». Local signifie que
le réseau du PCG n’est pas connecté à un autre réseau, et en particulier pas à Internet. Cela
permet d’appliquer sur le réseau un schéma d’adressage/nommage propriétaire. Ces règles
sont identiques dans chaque PCG mais tiennent compte du poste dans lequel est implanté le
PCG. Ces règles sont décrites dans le document [2] : Définition des équipements des systèmes
informatiques PCG.
La topologie du réseau est en étoile, tous les équipements étant connectés en direct sur le
commutateur Ethernet.

2.4.2 Ajout d’équipements périphériques

Le serveur et les deux Postes Opérateurs possèdent chacun en local un fichier des
équipements connectés sur le réseau. Si un équipement doit être ajouté sur le réseau, ces
fichiers doivent être modifiés en conséquence. Il suffit ensuite de connecter le nouvel
équipement sur le commutateur Ethernet.
Il faut noter que le nouvel équipement doit avoir une adresse IP compatible avec la
configuration du réseau. Sur chaque PCG, seize adresses IP sont disponibles (dont sept déjà
utilisées par les équipements fournis). Le tableau suivant donne l’affectation des adresses IP.

Identification du PCG Première adresse Dernière adresse


PCG0 : Ecole 192.168.54.0 192.168.54.15
PCG1 : Tizi Ouzou 192.168.54.16 192.168.54.31
PCG2 : Bouira 192.168.54.32 192.168.54.47
PCG3 : Ouled Fayet 192.168.54.48 192.168.54.63
PCG4 : Tlemcen 192.168.54.64 192.168.54.79
PCG5 : Tiaret 192.168.54.80 192.168.54.95
PCG6 : Tebessa 192.168.54.96 192.168.54.111
PCG7 : El Kseur 192.168.54.112 192.168.54.127

Rappel : Le commutateur Ethernet fourni dans la configuration informatique possède 12 ports


de connexion

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 14
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

3 ECHANGES DES INFORMATIONS AVEC LES RTUS


3.1 Types d’information

3.1.1 Télésignalisations

Les télésignalisations comprennent :


 Les positions d’organe de coupure (Télésignalisations doubles)
• Disjoncteurs
• Sectionneurs
• Commande fictive
 Les Alarmes (urgentes ou non urgentes), informations Local/distante, TS internes au PA
S900, autres, … (Télésignalisations simples)

3.1.2 Télémesures

Les télémesures comprennent :


 Valeurs analogiques de puissance
 Valeurs analogiques de tension
 Valeurs analogiques de courant.
 Valeurs analogiques de fréquence.

3.1.3 Télécommandes

Les télécommandes comprennent :


 Les télécommandes des organes de coupure (Télécommandes doubles)
• Disjoncteurs
• Sectionneurs
• Commande fictive
 Les ordres de contrôle des régleurs en charge.

3.1.4 Télécompteurs et Télévaleurs de consigne

Les listes de données ne prévoient pas l’acquisition de compteurs ni la transmission des


télévaleurs de consigne. Néanmoins, ces fonctions sont supportées par le protocole de
communication du Système de Supervision du PCG, et du RTU S900.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 15
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

3.2 Protocoles

Trois protocoles différents sont gérés par le Système de Supervision du PCG :


 CEI 60870-5-101
 CETT 20 et CETT 80

3.2.1 Protocole CEI 60870-5-101

Le protocole standard utilisé pour gérer la communication entre le Système de Supervision du


PCG et les RTUs (à l’exception des RTUs CETT existants) est le protocole normalisé CEI
60870-5-101, compatible avec le profil (ou l’interopérabilité) utilisé par ABB au niveau des CRC
et CNCR.
La norme d’accompagnement définit le jeu actuel de paramètres ainsi que les variantes pour
chacun des sous-ensembles qui doivent être sélectionnés pour implanter un système particulier
de téléconduite. Certaines valeurs de paramètres telles que le nombre d’octets dans
l’ADRESSE COMMUNE D’ASDU représentent des variantes s’excluant mutuellement. Ce qui
signifie qu’on n’admet par système qu’une seule valeur par paramètre défini. D’autres
paramètres, tels que ceux inscrits dans la liste des jeux de commande ou de surveillance des
processus d’information, permettent la spécification d’ensembles complets ou de sous-
ensembles appropriés aux besoins pour des applications données. L’interopérabilité récapitule
les paramètres des articles précédents afin de rendre plus facile une sélection adaptée à une
application spécifique. Si un système est composé d’équipements provenant de différents
constructeurs, il est nécessaire que tous les partenaires soient d’accord sur les paramètres
sélectionnés.
Le profil retenu au niveau du Système de Supervision du PCG est donné en Annexe 1, et est
compatible avec le document [8] : CEI 60870-5-101 – Profil de protocole. Projet de
Renouvellement des Dispatchings de la SONELGAZ.
(Il convient de cocher les paramètres sélectionnés dans les carrés blancs)
Explication sur les paramètres du protocole :
 Transmission asymétrique : Mode maître/esclave
 Adresse commune des ASDU : Longueur de l’adresse des RTUs
 Adresse de l’objet d’information : Longueur de l’adresse de chaque information échangée
(IOA : Information Object address)
 Cause de transmission : Longueur du champ donnant la cause de transmission (Par
exemple, la cause de transmission pour un changement d’état peut être : Spontanée)
 Pas de définition supplémentaire : L’utilisation de ce paramètre signifie que la durée de
l’impulsion de la télécommande est configurée dans le RTU.
A noter que la fonction de transfert de fichier, non inclus dans le profil ABB, est requise pour la
récupération des fichiers de perturbographie (uniquement pour le PA S900 du PCG), et le
téléchargement de la base de données des PA S900.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 16
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

3.2.2 Protocole CETT 20

Ce protocole est utilisé pour communiquer avec les équipements de type CETT PAS20. Le
mode de communication utilisé est le mode maître/esclave (HNZ mode commuté).
Le tableau suivant donne la liste des messages échangés pour ce protocole.

Type de message Code du message Sens des échanges


TS en changement d’état $04 PAS20 vers Superviseur
TS control général $06 PAS20 vers Superviseur
TM cycliques $02 PAS20 vers Superviseur
Acquit TC $09 PAS20 vers Superviseur
Ordre TC $19 Superviseur vers PAS20
Demande de CG $13 Superviseur vers PAS20

3.2.3 Protocole CETT 80

Ce protocole est utilisé pour communiquer avec les équipements de type CETT ECP80. Le
mode de communication utilisé est le mode maître/esclave (HNZ).
Le tableau suivant donne la liste des messages échangés pour ce protocole.

Type de message Code du message Sens des échanges


TS en changement d’état $0B ECP80 vers Superviseur
TS control général $16 ECP80 vers Superviseur
TM cycliques $02 ECP80 vers Superviseur
Acquit TC $09 ECP80 vers Superviseur
Ordre TC $19 Superviseur vers ECP80
Demande de CG ou message $13 bidirectionnel
bulle
Mise à l’heure $13 Superviseur vers ECP80
Modulo 10 minutes $0F ECP80 vers Superviseur
Mise à la date $1C Superviseur vers ECP80

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 17
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

3.3 Modes d’acquisition

3.3.1 Transmission spontanée.

3.3.1.1 Protocole CEI 60870-5-101

Le Système Superviseur du PCG interroge de manière cyclique les RTUs (scrutation à 2


secondes), qui va donner en réponse les changements d’états de TS, et les changements de
valeurs TM, survenus depuis la dernière interrogation (mode exception).
Chaque changement d'état TS reçu est horodaté. L'horodatage est de type CP24 (min, sec,
msec).
Les TM ne sont pas horodatées.
3.3.1.2 Protocoles CETT 20 / CETT 80

Le Système Superviseur du PCG interroge de manière cyclique les RTUs (scrutation à 5


secondes), qui va donner en réponse les changements d’états de TS survenus depuis la
dernière interrogation (mode exception).
Dans le protocole CETT 80, chaque changement d'état TS reçu est horodaté. Pas de datation
dans le protocole CETT 20.
Les TM sont transmises cycliquement (versus exception), sans datation.

3.3.2 Transmission sur interrogation générale

Lors de toute interrogation générale (CG) envoyée par le Système Superviseur du PCG, le RTU
renvoie l'état de toutes les Télésignalisations simples et doubles ainsi que les valeurs de
Télémesures.
Une interrogation générale est demandée par le Système Superviseur du PCG cycliquement,
par exemple toutes les heures (paramètre configurable, donné à titre indicatif, pouvant être
modifié dans la phase de réglage du système).
Les informations retournées par une demande d’interrogation générale ne sont pas horodatées.

3.4 Télécommandes

3.4.1 Protocole CEI 60870-5-101

Les commandes peuvent être en mode Sélection avant Exécution, ou Exécution Directe. C’est
le mode Sélection avant Exécution qui est retenu pour le projet TCG.
Dans ce mode, sur réception de l’ordre de télécommande, le RTU effectue un certain nombre
de vérification (voir document [7] : « Dossier de définition fonctionnelle des RTUs S900) ». Si
l’ensemble des conditions sont requises, le RTU renvoie un acquit positif. Sur cet acquit, si il
correspond bien à la télécommande sélectionnée, le Système de Supervision du PCG renvoie
un ordre d’exécution au RTU, pour le passage réel de la télécommande.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 18
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

3.4.2 Protocoles CETT 20 / CETT 80


Seul le mode Exécution Direct est défini pour ces protocoles.

3.5 Fichiers de téléperturbographie

Le RTU local PA S900 au PCG (CCN) a la possibilité de récupérer les fichiers de


téléperturbographie des protections, via le protocole CEI 60870-5-103. Voir la description dans
le document [7] : « Dossier de définition fonctionnelle des RTUs S900 ».
Le Système Superviseur du PCG récupère les fichiers de téléperturbographie du RTU local PA
S900 en utilisant la fonction de Transfert de Fichier du protocole CEI 60870-5-101. Une fois le
fichier récupéré, il est mémorisé dans un répertoire du Serveur SCADA.
Ce fichier peut ensuite être visualisé par l’opérateur, en utilisant le logiciel Eview (Logiciel
AREVA) compatible avec les formats CEI 60870-5-103 et COMTRADE.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 19
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

4 ECHANGES DES INFORMATIONS AVEC LE CRC


4.1 Types d’information

Les informations acquises des RTUs sont retransmises aux Centres de Conduite.
Dans le cas des alarmes, et pour des cohérences d’exploitation, un sous-ensemble des
informations acquises des RTUs est transmis aux Centres de Conduite. Des regroupements
d’informations pourront être prévus pour ce cas. A définir dans les listes de données.
En plus de la valeur, la qualité des informations est également transmise aux Centres de
Conduite. Voir §7.1.1 - Indicateurs de qualité, pour la description des qualités. La qualité est
transmise en utilisant les descripteurs de qualité du protocole CEI 60870-5-101.
Exemples :
 Une TS dont la qualité est « Ancienne », est transmise avec le descripteur de qualité
« Pas d’actualité ».
 Une TM sur laquelle une valeur manuelle est entrée (valeur forcée), est transmise avec
le descripteur de qualité « Substitué ».
L’indicateur de qualité est toujours transmis avec la valeur, quelque soit le type de message
utilisé (contrôle général / transmission spontanée).

4.1.1 Protocole

Le protocole standard utilisé pour gérer la communication entre le Système de Supervision et


les Centres de Conduite est le protocole normalisé CEI 60870-5-101, compatible avec le profil
(ou l’interopérabilité) utilisé par ABB au niveau des Centres de Conduite. Se référer au
document [8] : « CEI 60870-5-101 – Profil de protocole. Projet de Renouvellement des
Dispatchings de la SONELGAZ ».
Le profil retenu au niveau du Système de Supervision est donné en Annexe 2. La
synchronisation horaire du Système de Supervision du PCG se fait à partir d’une horloge locale
au PCG, et non à partir des Centres de Conduite. Néanmoins, en cas de défaillance de
l’horloge locale, la synchronisation peut être effectuée à partir des Centres de Conduite. Un
paramètre est prévu dans la base de données pour indiquer la source de la synchronisation à
prendre en compte.
Voir §3.2.1 - Protocole CEI 60870-5-101 pour les explications concernant le profil.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 20
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

4.2 Modes de transmission

4.2.1 Transmission spontanée

Les Centres de Conduite interrogent de manière cyclique le Système de Supervision du PCG,


qui va donner en réponse les changements d’états de TS, et les changements de valeurs TM,
survenus depuis la dernière interrogation (mode exception).
C’est le mode Asymétrique du protocole CEI 60870-5-101.
Chaque changement d'état TS transmis est horodaté. L'horodatage est de type CP24 (min, sec,
msec).
Les TM ne sont pas horodatées.

4.2.2 Transmission sur interrogation générale

Lors de toute interrogation générale (CG) transmise par les Centres de Conduite, le Système
Superviseur du PCG renvoie l'état de toutes les Télésignalisations simples et doubles ainsi que
les valeurs de Télémesures.
Les informations retournées par une demande d’interrogation générale ne sont pas horodatées.

4.2.3 Télécommande

Les télécommandes initiées par les Centres de Conduite sont restituées aux RTUs de la même
manière que si elles étaient initiées à partir du Système Superviseur du PCG.
Une télécommande sur un équipement mis hors service, ou sur lequel une consigne a été
appliquée (voir §7.3.1 - Consigne d’exploitation) est rejetée.
Les opérateurs du PCG doivent toujours pouvoir contrôler les postes en cas de rupture des
liaisons avec les Centres de Conduite. A cet effet, un commutateur dans le poste permet
d’attribuer la télécommande soit au Système Superviseur du PCG (position locale) soit aux
Centres de Conduite (position distance). L’information correspondant à ce commutateur est
identifiée dans la liste des données par « Station Commande en local », défini dans la tranche
général (B157). L’état de ce commutateur est transmis aux Centres de Conduite.
Quand la télécommande est attribuée aux Centres de Conduite, le logiciel du Système
Superviseur du PCG refuse toutes les télécommandes initiées depuis les postes opérateurs du
PCG. Quand la télécommande est attribuée au Système Superviseur du PCG, les
télécommandes sont verrouillées au niveau des Centres de Conduite.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 21
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

4.3 Fonctionnement

L’application xx2smp assure la communication entre le Système de Supervision du PCG et les


Centres de Conduite. Les informations transmises sont les informations acquises via
l’application CFE Reader depuis les RTUs, et maintenues dans la base de données SCADA.
La transmission entre la base de données SCADA et l’application xx2smp se fait sur
changement de valeur. Cela signifie que chaque modification de la valeur (ou de la qualité) d’un
objet, configuré comme devant être transmis aux Centres de Conduite, est transmis à
l’application xx2smp. La dernière valeur de chaque objet est maintenue à jour dans l’application
xx2smp. Ceci permet d’optimiser le transfert d’informations du Système Superviseur du PCG
vers les Centres de Conduite.
La transmission entre l’application xx2smp et les Centres de Conduite est réalisée de façon
événementielle, c'est-à-dire que chaque changement d’état ou de valeur détecté au niveau du
PCG est transmis aux Centres de Conduite. L’application xx2smp gère donc une file d’attente
pour la transmission de ces événements. Cette file d’attente permet donc de gérer le flux
d’information entre le Système Superviseur du PCG et les Centres de Conduite, et notamment
lors de la perte du lien de télécommunication.
Quand cette file est saturée, sur arrivée d’un nouvel événement, l’événement le plus ancien
stocké dans la file d’attente est détruit. Cette file maintient donc les événements les plus
récents. La taille de la file est de 500 évènements (paramètre configurable).

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 22
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

5 BASE DE DONNEES ET IMAGES


5.1 Introduction

La base de données du serveur SCADA contient la description des différents équipements des
postes avec leur points/mesures/compteurs/contrôles/seuils… associés.

Base Equipment Mesure


Station Controle
De données

Bus
Disjoncteur Seuil
Analogue
Sectionneur

Status
Ligne
Transformateur Equipment
Generique
Compteur
Generateur
Feeder

Légende

L’objet A contient des objets B A B

L’objet B est un type particulier de A B


l’objet A

Figure 4 : Modèle de données SCADA

La base de données contient aussi le paramétrage de la communication avec les RTUs et les
Centres de Conduite.

La base de données est contenue dans un unique fichier. Lorsque le serveur Scada démarre, il
s’initialise à partir de ce fichier. Lorsque la base de donnée est modifiée, le fichier est modifié.
Pour modifier la base de données, il existe deux possibilités :
 Chargement d’une base de données ayant été générée sur le Poste
Opérateur/Maintenance.
 Utilisation de l’interface homme machine du serveur e-terracontrol, chaque modification
est immédiatement prise en compte.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 23
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

5.2 Dimensionnement

La base de données SCADA du Système Superviseur du PCG est fourni pour un


dimensionnement maximum de 50.000 informations (Nombre cumulé de TS/TM/TCG/TC,
acquis, calculés et manuels).
A la mise en service du système, la base de données est configurée conformément aux listes
de données contractuelles. Les outils de configuration sont fournis pour permettre à
SONELGAZ l’extension / modification de la base de données, en fonction des modifications du
réseau électrique.

5.3 Maintenance des données et images

5.3.1 Modification base de données (DBB)

L’outil DBB (Database Builder) est utilisé pour la configuration des bases de données des
Systèmes Superviseur des PCG. Le principe de cet outil est d’utiliser Microsoft Excel pour la
saisie des données, et ensuite utiliser des programmes pour exporter les données au format de
la base de données SCADA.
La configuration des données par DBB est orientée « Travée ». Il est donc possible de définir
des modèles de travées types, et ensuite les instancier, en ne saisissant que les
caractéristiques propres à chaque travée (par exemple le nom et les caractéristiques des
télémesures).
Il est également possible de remplir les grilles de saisie Excel DBB automatiquement à partir
d’un fichier de base de données existant. C’est notamment le cas pour les bases de données
des PAS20. Un programme a été développé pour récupérer les données des bases de données
PAS20 et les introduire dans DBB.

Fichier de Fichier d’import


Fichier BD configuration dans la BD
PAS 20 Poste e-terracontrol
(ASCII) (DBB) (ASCII)

Figure 5 : Principe de configuration des RTUs PAS20.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 24
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

Dans le cas des RTUs PA S900, DBB génère également la base de données pour le RTU, de
façon automatique. Ce principe évite une double saisie, sachant que le fichier de filerie et de
câblage RTU est également exploité pour assurer la cohérence des informations.

Fichier de
Filerie et
câblage RTU
(Excel)
Fichier de Fichier d’import
configuration dans le GBD du
S900 S900
(Excel) (ASCII)

Fichier de Fichier d’import


configuration dans la BD
Poste e-terracontrol
(DBB) (ASCII)

Figure 6 : Principe de configuration des RTUs PA S900.

5.3.2 Modification des images

Les images sont modifiées à partir de l’éditeur dédié FG Display Builder.


C’est un éditeur en mode graphique qui permet à l’utilisateur de visualiser immédiatement le
résultat de ses actions au fur et à mesure de la construction des images. Les images peuvent
être construites indépendamment de leurs liens avec la base de données, les liens étant
ajoutés par la suite. Ceci permet la construction d’images génériques qui sont par la suite
instanciées plusieurs fois avec des données différentes.
Après construction et réalisation des liens avec la base de données, les images sont compilées
afin de les rendre directement disponibles en exploitation sur le Poste Opérateur.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 25
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

5.4 Chargement en ligne de la base de données

Le chargement en ligne est l’opération qui consiste à prendre en compte, par l’environnement
temps réel, une nouvelle version de configuration de la base de données préalablement
préparée dans l’environnement de configuration.
Cette opération s’effectue sans arrêter l’application SCADA tournante. Cependant, les modules
de communications avec les RTUs et avec les Centres de Conduite sont réinitialisés pour
permettre la prise en compte et la vérification en ligne des nouvelles données (Interrogation
Générale).
Les opérations de chargement en ligne de la base de données sont réalisées à partir du Poste
Opérateur/Maintenance (PO no 2).
Le principe de fonctionnement est le suivant :
 La base de données d’un poste électrique est modifiée en utilisant l’outil DBB (database
Builder). La sortie de cet outil est un fichier texte qui contient la configuration de
l’ensemble de la base de données pour un poste.
 L’opérateur démarre ensuite l’environnement SCADA de modélisation en local (sur le
Poste Opérateur) avec son Interface Homme Machine. Cet environnement contient
normalement la version de la base de données utilisée en ligne. Il détruit dans la base de
données le poste modifié, puis le recrée en important le fichier du poste généré par DBB.
 Après avoir pu vérifier sa cohérence, l’opérateur exporte ensuite la totalité de la base de
données sous forme d'un fichier texte.
 L’opérateur lance ensuite une commande qui demande au Serveur SCADA la prise en
compte de cette nouvelle base dans l’exploitation temps réel.
Il est possible de modéliser et conserver plusieurs versions de base de données.
Au niveau de l'outil DBB, celui ci sauvegarde la configuration dans un fichier Excel. Il est
possible de gérer autant de configurations que désirées. Ensuite, l'opérateur peut faire prendre
en compte une configuration donnée au niveau du serveur comme indiqué ci-dessus.

5.5 Modifications en ligne de la base de données

L’opérateur peut modifier ponctuellement la base de données. Dans le cas où les modifications
ne touchent pas aux paramètres de communication avec les RTUs ou les Centres de Conduite,
ces modifications sont prises en compte immédiatement par l’application.
Les modifications effectuées doivent être également reportées au niveau de l’outil DBB pour
prise en compte dans la prochaine version de configuration de la base de données.
Pour effectuer une modification ponctuelle en ligne, l’opérateur utilise l’Interface Homme
Machine du serveur e-terracontrol.
La figure suivante montre un exemple d’écran permettant la modification des paramètres d’une
Télémesure.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 26
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

Figure 7 : Mise à l’echelle des TM

5.6 Chargement des RTUs

5.6.1 Principes

La base de données des RTUs de type PA S900 peut être téléchargée à partir du Système
Superviseur du PCG en utilisant la fonction de Transfert de Fichier du protocole CEI 60870-5-
101. Les bases de données à transmettre doivent résider dans un répertoire ad hoc. Ce
répertoire doit être créé par l'utilisateur.
Les fichiers transmis par le PCG sont dans le format des fichiers base de données du RTU.
C’est le nom et le chemin des fichiers qui les associent à la commande permettant de les
transmettre. Pour déclencher le chargement il suffit d'utiliser un contrôle analogique spécial
créé pour le chargement de base de données. La valeur analogique saisie dans ce contrôle est
"1" (cette valeur permet d'identifier un chargement de base données pour les S900s).
La prise en compte de ces fichiers par le RTU est décrit dans le document [7] : « Dossier de
définition fonctionnelle des RTUs S900 ».

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 27
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

5.6.2 Description de l’IHM de téléchargement


Un objet de type consigne est créé, dans la base de données, pour chaque RTU de type PA
S900, et est utilisé pour le chargement de la base de données du RTU à distance.

L’opérateur utilise donc cet objet consigne pour la transmission de la base de données au RTU.
La procédure se décompose en fonction des étapes suivantes:
 Sélection du Poste associé au RTU à télécharger.
 Sélection de la consigne associée au téléchargement.
 Saisie du type de fichier que l’on veut envoyer. Valeur « 1 » pour les fichiers base de
données des RTUs S900.
 Transmission du fichier en appuyant sur le bouton « execute ».
 Réception d’un message venant du RTU signalant la bonne réception du fichier. Le RTU
peut à présent être réinitialisé pour prendre en compte la nouvelle base de données.

La figure suivante donne un exemple de l’image utilisé par l’opérateur pour le téléchargement
d’un RTU type PA S900.

Figure 8 : Téléchargement RTU

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 28
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

6 INTERFACE HOMME-MACHINE
6.1 Poste opérateur

Le poste opérateur est un PC standard sous Windows comportant deux écrans de visualisation
et un unique jeu d’outils d’entrée : un clavier et une souris.
L’opérateur se déplace d’un écran à l’autre en déplaçant simplement la souris de façon
appropriée. Le pointeur se déplace à travers les deux écrans dès qu’il a atteint le bord d’un
écran. Il est par ailleurs possible d’effectuer un « drag and drop » d’une fenêtre d’un écran à un
autre en utilisant la souris.

L’Interface Homme Machine du produit e-terracontrol est développée nativement en anglais, les
images (et les écrans) utiles à la supervision et au contrôle du réseau électrique (fonctions
SCADA) sont traduites en langue française.

6.1.1 WebFGViewer

WebFGViewer est le logiciel qui permet de gérer l’interface utilisateur graphique. Ces
principales caractéristiques sont :
 Gestion du zoom
 Gestion du panoramique (panning) - Lorsqu’une image n’est vue que partiellement,
permet de déplacer la zone visualisée en lui faisant suivre le mouvement de la souris.
 Gestion d’apparition ou disparition d’information sur les images en fonction du niveau de
zoom (decluttering).
 Rappel des images déjà appelées (back / forward).
 Création automatique de fenêtre par « drag and drop » pour appeler une nouvelle image.

6.1.2 Organes d’interaction

6.1.2.1 Clavier

Le clavier est un clavier standard Azerty. Il permet :


 L’entrée de valeurs, textes (consignation …)
 L’exécution d’actions a l’aide de touches de raccourci. Par exemple :
• F1 : Zoom *0.9
• F2 : Zoom *1.1
• Ctrl-A : Appel images alarmes
• ….

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 29
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

6.1.2.2 Souris

La souris dispose au minimum de deux boutons utilisés de la manière suivante :


 Bouton gauche : Sélection – Choix dans un menu, choix d’un icône, clique sur un
élément interactif d’une image ….
 Bouton droit : Panoramique

6.1.3 Multi-fenêtrage

Le logiciel WebFgViewer permet la configuration, la sauvegarde et le rappel d’une disposition


particulière d’un ensemble de fenêtres sur l’écran.
Une ou plusieurs configurations sont fournies en standard. Ces configurations standards ne
sont pas modifiables par l’opérateur. A partir de ces dispositions, les opérateurs/configurateurs
peuvent créer et modifier leurs propres configurations.
La disposition standard de base des écrans est la suivante :

Figure 9 : Ecrans standards gauche et droit

Cette disposition comprend :


- Sur l’écran de gauche l’image unifilaire du poste du PCG et dans la partie basse la liste des
dernières alarmes non acquittées

- Sur l’écran de droite la liste des événements.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 30
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

6.1.4 Menus et Icônes

Pour l’appel des différentes fonctions et vues disponibles, l’opérateur dispose de deux moyens,
les Menus et les Icônes.

Menus

Icones

Figure 10 : Menus et Icônes

Menus : Des menus déroulants sont accessibles à partir de la partie supérieure de l’écran. Ces
menus permettent l’appel des différentes fonctions du poste opérateur ainsi qu’une navigation
entre les différentes images.
Le logiciel e-terraControl permet d’afficher un ensemble de menus différents en fonction du
contexte. Afin de simplifier le travail des opérateurs, le PCG est configuré afin d’afficher un
ensemble de menus fixes permettant l’accès à l’ensemble des fonctions du système.

Icônes : En dessous de la zone des menus se trouve la zone des icônes. Chaque icône permet
l’appel d’une fonction ou vue particulière par un simple sélection (souris). Les icônes
disponibles ne dépendent pas du contexte de l’application en cours.

6.2 Sécurité

6.2.1 Principes e-terracontrol

Le logiciel gère la sécurité d’accès au système par la mise en œuvre des notions de zones et
d’utilisateurs.

Zone : Tous les éléments de la base de données, stations, groupes d’équipements, points,
mesures, peuvent être configurés comme appartenant à une ou plusieurs zones de
responsabilité.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 31
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

Utilisateurs : Les utilisateurs d’e-terracontrol doivent s’identifier. A chaque utilisateur sont


attribuées des permissions concernant les différentes zones de responsabilité : pour chaque
zone, soit l’utilisateur n’a aucune permission, soit il a une permission en lecture, soit il a une
permission en lecture/écriture. Un utilisateur n’ayant pas de permission en écriture sur un
élément ne peut pas passer de contrôle, inhiber, mettre hors service ou acquitter une alarme
correspondant à cet élément.
Il est à noter que les éléments de la base de données peuvent n’appartenir à aucune zone.
Dans ce cas l’élément est accessible en lecture/écriture à tout utilisateur, même non répertorié.

6.2.2 Zones

Dans le cas du PCG, tous les éléments de toutes les stations sont assignés à même zone
« GLOBALE ».
De ce fait, tout utilisateur non identifié dans la base de données n’a aucun accès aux données.

6.2.3 Profils des opérateurs

Deux profils d’opérateur existent pour le PCG:


 Le « visualisateur » : Celui-ci peut accéder en lecture à l’ensemble des données, mais ne
peut effectuer aucune action (contrôles, réglages, inhibition, acquits d’alarmes …). C’est
le profil qui doit être utilisé lorsqu’il est décidé que le contrôle de la station est effectué
par le Centre de Conduite.
 Le « contrôleur » : Celui-ci a accès à l’ensemble des contrôles, réglages, inhibitions,
acquits … pour l’ensemble des équipements de l’ensemble des stations. C’est le profil
qui doit être utilisé lorsqu’il est décidé que le contrôle de la station est effectué en local à
partir du PCG.

6.2.4 Identification (login) d’un opérateur.

Chaque opérateur (personne physique) dispose de deux login/password. L’un lui permet de
s’identifier en utilisant le profil « visualisateur » et l’autre en utilisant le profil « contrôleur ».
Par exemple, si le nom d’un opérateurs est « charon », il va disposer des deux logins
« charonVISU » et « charonCONT ». Certains utilisateurs ne pourront disposer que de l’unique
login pour la visualisation.
Le login est effectué au moment de l’identification sous Windows.
Les actions opérateur (contrôles, acquits, inhibitions…) sont enregistrées accompagnées de
l’identification (nom de login) de celui-ci.
6.2.5 Déconnexion d’un opérateur

Celle-ci est manuelle. Si l’opérateur ne se déconnecte pas volontairement du système, il est


possible qu’un autre opérateur utilise le poste opérateur en utilisant l’identité du premier.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 32
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

6.2.6 Ajout/destruction d’un opérateur

Cette opération est effectuée en agissant sur la base de données du SCADA, et donc en
disposant des droits de login Windows sur la machine serveur. Elle ne nécessite pas d’arrêt de
l’application serveur.

6.2.7 Accès à la machine serveur

Tout utilisateur voulant utiliser la machine serveur doit auparavant s’identifier par l’entrée du
login/mot de passe de son compte utilisateur Windows.
Un utilisateur appartient à une des deux catégories suivantes :
 Administrateur : Ce type d’utilisateur à tous les droits, y compris la reconfiguration des
paramètres du système d’exploitation.
 Utilisateur : Ce type d’utilisateur a accès aux fonctions e-terracontrol disponibles sur le
serveur ainsi qu’aux autres fonctions standards disponibles sous Windows.

6.3 Visualisation des images

6.3.1 Unifilaires

Les images unifilaires des postes électriques sont des schémas créés à l’aide du logiciel
FGBuilder de construction d’images. Elles sont composées de primitives, de figures et d'autres
éléments positionnés individuellement. Il est créé une image unifilaire par poste électrique, et
une pour chaque travée. Les opérations sur les travées sont réalisées uniquement à partir des
images par travée. Voir document [5] : « Règles de nommage et représentation graphique du
réseau électrique des PCG ».
Elles comprennent une partie statique (dessin) et une partie dynamique. Les éléments
dynamiques permettent la visualisation des informations temps réel contenues dans la base de
données SCADA. Les différents types d’éléments dynamiques sont :
 Affichage de texte : valeur analogique, représentation d’un état (ex : Ouvert/fermé)
 Changement de couleur en fonction d’un état
 Clignotement sur un état donné
 Changement de symbole graphique en fonction d’un état
 Apparition d’un symbole (ex : présence d’alarme)

Les images comportent aussi des éléments interactifs :


 Zone d’entrée de texte (Entrée de valeur analogique, entrée du commentaire d’une
consignation).
 Zone sensible (Bouton). Par sélection sur une zone sensible, l’opérateur déclenche un
des types d’actions suivantes.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 33
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

• Envoi de commande graphique (ex : zoom)


• Appel d’une autre image
• Appel d’une sous-image (popup)
• Envoi de commande à destination de l’application SCADA Server (Exemple :
Passage de télécommande)

6.3.2 Tabulaires

Les images tabulaires permettent la visualisation sous forme de tables des informations de la
base de données. Elles peuvent contenir comme les images unifilaires une partie statique et
une partie dynamique, ainsi que des éléments d’interaction. Parmi les images tabulaires
fournies, on trouve :
 Alarmes
 Affichage des valeurs des mesures et points
 Affichages valeurs historiques
 Affichage liste des points en qualité anormale
 Affichage liste des points hors service
 Affichage liste des points inhibés
 Affichage liste des points consignés
 Affichage états de communication avec les RTUs
Chaque image tabulaire permet une sélection des informations à visualiser :
 Ensemble des informations
 Informations correspondant à un poste électrique
 Informations correspondant à une travée d’un poste électrique
Dans les images tabulaires, il est d’autre part possible d’effectuer une sélection sur le type de
point à afficher, mesure, TS ou compteur (si applicable).

6.3.3 Appel des images


L’appel des différentes images se fait :
 Soit à partir de la zone menu – La totalité des images fournies est accessible à partir du
menu.
 Soit à partir de la zone icônes – Il existe une icône correspondant à chaque image
tabulaire listée au §6.3.2 - Tabulaires.
 Soit par des boutons dédiés à l’intérieur des images – Il est en particulier possible
d’accéder aux images unifilaires des postes à partir des images tabulaires
correspondantes.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 34
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

6.4 Courbes

L’outil d’affichage des courbes permet l’affichage de plusieurs valeurs simultanément, dans une
ou plusieurs fenêtres, avec de multiples options d’affichage :
 Couleurs
 Echelles
 Périodes
 Sens de défilement et disposition des fenêtres
Les courbes peuvent être temps réel et dans ce cas elles défilent automatiquement a la
manière d’un enregistreur classique, ou elles peuvent afficher des valeurs provenant des
fichiers d’historique et dans ce cas elles sont fixes (pas de défilement).
L’opérateur, peut créer ses propres configurations de courbes, les sauvegarder et les rappeler.
Le système est fourni avec une configuration pour chaque poste affichant en temps réel les
valeurs importantes pour ce poste.

Figure 11 : Visualisation de courbes

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 35
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

6.5 Listes historiques

L’application « Listes Historique » permet la visualisation des informations contenues dans les
fichiers d’historique sous forme l’une liste textuelle de changements d’états.
La liste peut afficher les informations historisées pour un unique point ou pour un ensemble de
points.
Une fonction d’impression de la liste est disponible.

Liste de sélection
des points
Affichage liste
historique

Figure 12 : Application "liste historiques"

6.6 impressions

L’opérateur peut demander l’impression d’une image tabulaire ou unifilaire. L’image entière est
imprimée, indépendamment de la zone visualisée à l’écran. L’opérateur dispose d’un choix
entre :
 Une impression en couleur ou en noir et blanc
 Orientation portrait ou paysage

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 36
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

7 TRAITEMENT DES INFORMATIONS


7.1 Traitements communs a toutes les informations

7.1.1 Indicateurs de qualité

Pour chaque objet (TS, TM, TCG), l’application SCADA gère, en plus de la valeur, un indicateur
de qualité. Cet indicateur de qualité indique à l’opérateur la fiabilité de la valeur de l’objet.
Liste des indicateurs de qualité :
 Ancienne : La valeur temps réel de l’objet n’est plus mise à jour dans la base de données
SCADA. Par exemple, toutes les qualités des objets appartenant à un RTU vu en défaut
passent à « Ancienne ».
 Incorrecte : La valeur de l’objet a été vue en défaut par l’équipement d’acquisition. Par
exemple, la carte d’acquisition de la valeur dans le RTU est en défaut.
 Débordement : Pour les objets TM. La valeur acquise de l’objet se situe hors de la plage
définie.

L’indicateur de qualité est affiché dans les images tabulaires, colonne qualité. Si la donnée est
normalement acquise, donc fiable, elle est considérée comme Bonne. Aucun symbole
n’apparaît dans la colonne qualité.
Pour faciliter l’exploitation, les indicateurs Ancienne, Incorrecte et Débordement sont
synthétisés sur les images unifilaires par un indicateur unique (composite) qui est Suspecte.

7.1.2 Mise en/hors service. Valeur manuelle.

Un objet (TS, TM, TCG) peut être mis en/hors service par l’opérateur. Un objet qui est placé
hors service continue à être scruté. Sa valeur, convertie en valeur ingénieur, est mémorisée
dans la base de données, avec sa qualité, mais n’est pas rendu disponible dans les images.
Il est possible de mettre en/hors service l’ensemble des objets d’une sous-station ou d’une
travée par une commande unique.
Les actions opérateurs de mise en/hors service sont consignées dans le journal de bord.
Le système maintient la liste, visualisable par l’opérateur, de l’ensemble des objets mis hors
service.
Lorsqu’un objet a été mis hors service, l’opérateur peut y assigner une valeur manuelle.
Les actions opérateurs de rentrées de valeur manuelle sont consignées dans le journal de bord.
Le système maintient la liste, visualisable par l’opérateur, de l’ensemble des objets sur lesquels
une valeur manuelle a été entrée. L’affichage peut-être filtré par poste ou par travée.
Dès qu’un objet est remis en service par l’opérateur, sa valeur d’acquisition est à nouveau
visualisée sur les images concernées par cette valeur.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 37
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

7.1.3 Inhibition des alarmes

Si les changements d'état sur un objet (TS, TM, TCG) engendrent des services de notification
dont l’opérateur ne veut pas tenir compte, il peut inhiber la génération d'alarmes pour cet objet
en utilisant la fonction d'inhibition/restauration.
Quand un objet est inhibé, les actions d’alarme relatives à cet objet ne sont pas déclenchées
sur l’apparition d’une condition d’alarme, ce qui implique :
 Pas d’ajout dans les listes d’alarme,
 pas d’ajout dans la liste des événements,
 pas de clignotement de l’objet sur les images où ils se trouvent représentés,
 pas de marqueur d’alarme sur l’objet,
 pas d’activation du klaxon.

En revanche, la liste des états anormaux est mise à jour.


Il est possible d’inhiber/restaurer l’ensemble des objets d’une sous-station, par une commande
unique.
Les actions opérateurs d’inhibition/restauration sont consignées dans le journal de bord.
Le système maintient la liste, visualisable par l’opérateur, de l’ensemble des objets inhibés.
L’affichage peut-être filtré par poste ou par travée.

7.1.4 Etats anormaux

L’application SCADA maintient une liste des états anormaux sur les TS. La définition des états
(ou positions) anormaux des TS se fait dans la base de données SCADA.
Cette liste affiche l’ensemble des état anormaux du système, et peut-être filtré par poste ou par
travée.

7.1.5 Liste d’événements

Tout événement concernant le système (alarmes, actions opérateurs, …) est consigné dans
une liste d’évènements, appelé « Journal Système » (ou Journal de Bord).
Cette liste d’événements est dimensionnée à mille enregistrements. L’affichage de cette liste
peut-être filtré par poste ou par travée.
La figure ci-dessous donne un exemple d’une vue du Journal Système.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 38
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

Figure 13 : Exemple de vue du Journal Système

A noter que le Journal Système n’est pas édité au fil de l’eau sur les imprimantes, mais au
niveau du contrôle commande local S900 (voir le document [7] : « Dossier de définition
fonctionnelle des RTUs S900 ».

7.2 Traitement des Télémesures.

Les valeurs acquises au niveau du Système Superviseur du PCG sont converties en unités
physiques et stockées dans la base de données. La valeur analogique est comparée à des
seuils (avec gestion d’une zone d’hystérésis, et si un des seuils est dépassé, une alarme est
générée.
La zone d’hystérésis empêche la génération d’alarmes non significative lorsqu’une donnée
analogique subit de légères variations et qu’elle est proche d’une valeur de seuil.
Les valeurs de seuil sont définies en base de données dans un objet Limite. Le nombre de
définitions d’objet Limites pour une valeur analogique (Télémesures, ou résultat d’un calcul)
n’est pas limité. Chaque objet Limite comprend une valeur inférieure et une valeur supérieure.
Trois transitions sont associées à chaque objet Limite :
 Dépassement du seuil haut,
 Dépassement du seuil bas,
 Retour à la normale.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 39
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

7.3 Traitement des Télécommandes

La fonction Télécommande est utilisée pour envoyer des commandes de type tout ou rien aux
équipements du poste, via les RTUs.
La séquence de Télécommande, vue de l’opérateur est la suivante :
 Sélection de l’organe à télécommander (apparition d’une « popup »
 Sur la « popup », sélection de l’action de télécommande
 Sélection de la télécommande (exemple : ouvert ou fermé)
 Exécution.

Plusieurs conditions doivent être vérifiées avant de transmettre une télécommande au RTU.
 Responsabilité de commande : Si la permission « execute » n’est pas appliquée à
l’opérateur demandant l’exécution de la télécommande, la télécommande est rejetée.
 Disponibilité N0 : Vérification de la disponibilité du RTU.
 Disponibilité du point de contrôle : Si le point de contrôle n’est pas disponible à cause de
sa mise hors service, la commande est rejetée.
 Consignation : Si le point est consigné avec interdiction de commande, la commande est
rejetée.

Si la commande satisfait à toutes les exigences mentionnées ci-dessous, la télécommande est


envoyée à l’application CFE Reader.

7.3.1 Consigne d’exploitation

Les consignes sont un moyen d’ajouter, de modifier, de retirer et de visualiser les protections ou
informations relatives aux équipements à télécommander.
Quatre types de consignation sont définis :
 Les télécommandes de fermeture et d’ouverture sont interdites (couleur rouge)
 Les télécommandes de fermeture sont interdites (couleur verte)
 Les télécommandes d’ouverture sont interdites (couleur jaune)
 Simple information (couleur blanche)
Lorsqu’une télécommande est refusée par le système, l’opérateur en est informé par un
message indiquant qu’une consigne interdit le passage de l’ordre.
Sur introduction d’une consigne, un texte peut être entré donnant la raison de la consigne.
Plusieurs consignes peuvent être appliquées au même équipement. Une image permet de
visualiser les consignes appliquées pour chacun des postes.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 40
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

7.4 Séquence d’événements (SOE)

Les RTUs ont la capacité de dater de manière très précise les changements d’état, et de
communiquer ces datations au Système Superviseur du PCG.
Dans les protocoles CEI 60870-5-101 et CETT 80, la datation est transmise dans la même
trame que le changement d’état. Le protocole CETT 20 ne gère pas de datation.
Deux applications complémentaires sont utilisées pour gérer et visualiser les informations de
SOE produites par l’application CFE Reader.
L’application CFE Reader produit périodiquement des fichiers de SOE. Ces fichiers sont
exploités par l’application SOE Compiler qui les formate, pour être visualisé ensuite par
l’application SOE Viewer.
L’application SOE Viewer permet essentiellement de faciliter la visualisation des SOE. En
particulier elle concentre tous les fichiers SOE générés par l’application CFE Reader dans une
seule et unique interface graphique. Cette interface permet le tri des SOE en fonction des
critères suivants :
 Datation du RTU (SOE)
 Datation correspondant à la réception du message
 Identification de l’objet
L’interface graphique dispose de plus d’un paramètre permettant de sélectionner l’intervalle de
temps que l’on souhaite visualiser.
La figure suivante donne une vue de l’interface SOE Viewer.

Figure 14 : Exemple de vue du SOE Viewer

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 41
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

7.5 Alarmes

7.5.1 Généralités
Une alarme est générée dans les situations suivantes :
 Tout changement d’état spontané (non consécutif á l’envoi d’une télécommande)
 Dépassement de seuils d’une télémesure
 Défaut d’un équipement connecté au PCG (exemples : ligne de communication avec un
RTU / imprimantes)
 Défauts internes liés aux autocontrôles des RTUs (défaut coupleur TS / imprimante hors
service)
Les alarmes sont présentées à l’opérateur dans des images tabulaires (listes) classées par
ordre chronologique, dans lesquelles, l’opérateur peut les acquitter et les supprimer.
La liste d’alarme est dimensionnée à cinq cents enregistrements.

7.5.2 Propriétés d’une alarme

A chaque objet (TS, TM) de la base de données SCADA est associé un type d’alarme. Ce type
décrit les caractéristiques de l’extériorisation des alarmes pouvant être générée sur cet objet.
Chaque type d’alarme possède les caractéristiques suivantes :
 Priorités – Valeur 1 (plus prioritaire) à 8 (moins prioritaire)
 Couleur d’apparition – Correspondant à la visualisation dans la liste des alarmes
 Propriétés d’audibilité (top sonore)
La description de la structure d’un message d’alarme, ainsi que les propriétés associées à
chaque type de points, sont données dans le document [5] : « Règles de nommage et
représentation graphique du réseau électrique des PCG».

7.5.2.1 Priorité

La priorité des alarmes indique le niveau d’urgence des alarmes. La liste d’alarme est filtrable
par priorité, ce qui aide l’opérateur à résoudre les alarmes les plus importantes d’abord. Huit
niveaux de priorité sont définis dans le système. La priorité de niveau 1 est la plus prioritaire.
L’opérateur peut appeler les images d’alarmes filtrées par priorité à l’aide de boutons placés en
haut de l’image d’affichage des alarmes.
La sélection de ces boutons permet d’activer ou de désactiver le filtre de la priorité d’alarmes
concernée. Par défaut toutes les alarmes sont affichées.
Exemple : L’opérateur affiche la liste des alarmes, il voit l’ensemble des alarmes. Si il veut
visualiser uniquement les alarmes de priorité 1 et 2, il sélectionne ces 2 boutons. Si ensuite il
veut visualiser les alarmes de priorité 1, il sélectionne le bouton 2 (pour désactiver le filtre sur
les alarmes de priorité 2).

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 42
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

Les différentes priorités d’alarme sont :


 Priorité 1 : alarmes critiques associées aux téléinformations du réseau électrique
 Priorité 2 : alarmes non critiques associées aux téléinformations du réseau électrique
 Priorité 3 : alarmes d’information associées aux téléinformations du réseau électrique
 Priorité 4 : alarmes associées à la surveillance du réseau de communication et aux
RTUs, ainsi que des équipements connectés au réseau local du Système de
Supervision.
 Priorité 5 : Alarmes associées aux défauts internes liés aux autocontrôles des RTUs.

7.5.2.2 Couleur

A chaque type d’alarme est défini une couleur. Cette couleur est utilisée pour l’affichage de
l’ensemble des objets relatifs à ce type d’alarme, dans les images d’alarme.

7.5.2.3 Top sonore (klaxon)

A chaque type d’alarme peut être défini un top sonore. Dans ce cas, l’apparition d’une alarme
entraîne l’émission d’un son continu sur le Poste Opérateur. Chaque type d’alarme peut avoir
un top sonore de tonalité différente.
L’opérateur arrête l’émission du top sonore soit par la sélection d’une touche clavier particulière
du clavier (touche fonction), soit par sélection du bouton d’arrêt du top sonore dans l’image
tabulaire des alarmes.
Un seul des deux postes opérateur est configuré pour émettre le top sonore.

7.5.2.4 Caractéristiques
Toutes les alarmes du système sont définies avec les caractéristiques suivantes :
Sur apparition :
 Insertion dans la liste d’alarmes, avec le symbole d’alarme non acquitté.
 Insertion dans la liste d’événements.
 Suppression requise.
 Activation du top sonore.
 Apparition du symbole d’alarme sur les images tabulaires.
 Clignotement du symbole de l’appareil associé à l’alarme sur les images unifilaires.
Sur acquittement opérateur :
 Suppression du symbole d’alarme de la liste d’alarmes.
 Suppression du symbole d’alarme sur les images tabulaires.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 43
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

 Arrêt du Clignotement du symbole de l’appareil associé à l’alarme sur les images


unifilaires.
Sur suppression opérateur :
 Suppression de l’alarme de la liste d’alarmes.

7.6 Historisation
Le système enregistre les informations suivantes dans des fichiers d’historique :
 TM – Tous les changements de valeur des mesures sont enregistrés avec application
d’une bande morte permettant le filtrage des petites variations
 TS simple et doubles - Tous les changements d’état sont enregistrés.

Pour les TM et TS, tous les changements de l’indicateur de qualité sont aussi historisés.

Les historiques peuvent être visualisés sous formes de courbes (voir §6.4 Courbes), et peuvent
être aussi visualisés sous formes de liste.
Les historiques sont enregistrés sous forme de fichiers (extension .his), se trouvant dans le
même répertoire que le fichier de définition de la base de données. Chaque heure, un nouveau
fichier est créé. Il n’y a pas de limite sur la période d’enregistrement ou sur le nombre de
valeurs enregistrées. Pour éviter une saturation du disque du serveur, les opérateurs ont la
possibilité de transférer les fichiers d’historique sur support amovible avant de les détruire ((voir
§8 Sauvegarde / Archivage).
Pour chaque enregistrement, les informations suivantes sont enregistrées :
 Nom de l’information concernée
 Date de l’événement, avec une précision de 1ms.
 Valeur
 Indicateurs de qualité

7.7 Fonctions de calcul

Le système permet d’effectuer en standard des calculs portant sur des états de points (TS ou
TM). Tous ces calculs sont définis lors de la configuration de la base de données.
Exemples de calculs définis en standard :
 Calcul de la puissance Apparente en fonction des puissances Active et Réactive.
 Calcul du Courant en fonction des puissances Active et Réactive, et de la Tension.

Ces calculs standards sont intégrés dans une bibliothèque logicielle fournie avec le produit.
Il n’est pas prévu de configurer des calculs particuliers dans la configuration initiale du système.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 44
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

8 SAUVEGARDE / ARCHIVAGE
Les opérations de sauvegarde / archivage permettent de :
 Eviter une perte de données de configuration ou d’historiques en cas de défaut sur le
disque du serveur.
 Eviter une saturation du disque du serveur en transférant les fichiers d’historique sur un
support amovible

8.1 Archivage automatique des historiques

Chaque jour, à heure fixe, les fichiers d’historiques plus anciens que un mois sont copiés
automatiquement du serveur vers le poste opérateur No2 (poste maintenance), puis supprimés
du serveur.
La capacité du disque du Serveur Scada est de 34 Giga Octets. Le système d’exploitation
utilise environ 3 Giga Octets. L’application e-terracontrol utilise environ 0,5 Giga Octets.
L’espace disque restant disponible est utilise pour l’historique, ainsi que pour les fichiers
« Ghosts » des 2 Postes Opérateurs, évalués a 8 Giga Octets chacun.
Il reste donc environ 14 Giga Octets pour stocker les fichiers historiques, comprenant les
fichiers SOE.

8.2 Archivage manuel des historiques

L’opérateur peut activer les fonctions suivantes à partir du poste opérateur/maintenance (PO
No2) :
 Copie manuelle des fichiers d’historique du serveur sur le disque dur des postes
opérateur.
 Copie des fichiers d’historique sur CD-ROM
 Destruction des fichiers historiques du poste maintenance trop anciens.

8.3 Accès aux fichiers historiques archivés

Pour être utilisés (visualisés par les courbes ou par l’application liste historique), les fichiers
d’historiques doivent être replacés dans leur répertoire d’origine (répertoire où se trouve aussi le
fichier de base de données).

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 45
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

8.4 Sauvegarde automatique configuration complète

La configuration complète (base de données, images, historiques) est sauvegardée chaque jour
sur support DAT. Cette opération est lancée automatiquement à heure fixe. Il appartient à
l’exploitant de s’assurer de la présence de la cartouche DAT, et éventuellement d’effectuer un
roulement sur un ensemble de cartouches. La vérification du bon fonctionnement de l’opération
de sauvegarde peut être effectuée à partir de la console du serveur.
Au cas ou le disque approche de sa limite de saturation, une alarme est générée
automatiquement. L’opérateur de maintenance doit alors supprimer ou sauvegarder les fichiers
provoquant cette saturation.
La sauvegarde automatique de la configuration est utile en cas de destruction accidentelle et
simultanée des deux disques du serveur, l'utilisation des deux disques en configuration RAID
protégeant des problèmes de destruction physique d’un seul disque. En cas d’incidents graves
dans le poste détruisant la configuration informatique du PCG, une sauvegarde archivée (voir
§8.5 - Sauvegarde disque) à un autre endroit permettra de réinitialiser un système en
minimisant les pertes de données.

8.5 Sauvegarde disque

Un logiciel de gestion de sauvegarde disque (Symantec Ghost) est installé sur le serveur et sur
les postes opérateurs. Ce logiciel permet de faire des sauvegardes complètes des disques
(Image) qui constitue une version de référence du logiciel. Ces images sont sauvegardées sur
disques et sur bande (DAT). Donc d’un poste opérateur, il est possible de créer une image du
disque du serveur (à chaque changement de version du logiciel), et en cas de détérioration de
ce disque, de le recharger avec cette image.
Ensuite, il faut recharger la sauvegarde journalière de la configuration (BD / Image / historique).

9 SYNCHRONISATION HORAIRE
Le serveur ainsi que les deux postes opérateurs synchronisent périodiquement leur heure avec
l’horloge GPS connectée sur le réseau TCP/IP. Cette heure peut être aussi transmise aux
RTUs qui ne possèdent pas leur propre horloge GPS.
La précision de la synchronisation du serveur SCADA et des postes opérateur est de l’ordre de
100 millisecondes.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 46
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

10 ALERTES ASTREINTE
La fonction alerte astreinte est réalisée par l’envoi de messages vocaux vers des postes
téléphoniques (Type GSM ou fixe).

10.1 Sélection des opérateurs d’astreinte

Les listes des opérateurs d’astreinte recevant l’alerte sont définies par un planning annuel. A
chaque opérateur est associé un planning particulier. En fonction des plannings définis, l’alerte
pourra être transmise à un ou plusieurs opérateurs simultanément.

10.2 Condition de déclenchement

L’exécution d’un appel d’astreinte est conditionnée à l’apparition d’une alarme. La liste des
alarmes devant déclencher un appel est configurée point par point, mais le message vocal
associé est générique par rapport à la priorité de l’alarme.

10.3 Déroulement de l’appel

Lorsque l’appel d’astreinte est exécuté, un appel téléphonique est fait vers le numéro de
téléphone correspondant à l’opérateur d’astreinte concerné. L’opérateur décroche le téléphone
et entend un message vocal correspondant à l’alerte. L’opérateur doit ensuite acquitter la prise
en compte de l’alerte par l’entrée d’un code qui lui est propre. Si l’appel n’aboutit pas ou n’est
pas acquitté il est réitéré après un délai fixé.
Un message vocal générique est défini pour chaque priorité d’alarme (4). C'est-à-dire que le
message vocal associé à une alarme, défini comme reporté en astreinte, est le message vocal
associé à sa priorité d’alarme.
Si l’opérateur d’astreinte ne répond pas après le second appel, le renvoi se fait vers un
deuxième opérateur. La liste de renvoi des opérateurs n’est pas limitative.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 47
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

11 DEMARRAGE DU SYSTEME
Les différentes machines du système (serveur, postes opérateurs, imprimantes, horloge)
peuvent être démarrées dans n’importe quel ordre.

11.1 Démarrage du serveur

Le démarrage des programmes du serveur est fait automatiquement au boot du système


d’exploitation. Il n’est pas nécessaire de démarrer une session utilisateur.
Une IHM dédiée permet de visualiser le statut des différents modules e-terracontrol devant
s’exécuter, et une consultation des traces de démarrage/arrêt de ces modules.

11.2 Démarrage poste opérateur

Après avoir démarré, le poste opérateur présente un écran de Login Windows. Après qu’un
opérateur se soit identifié en entrant son mot de passe/login, l’Interface Homme Machine du
poste opérateur démarre automatiquement.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 48
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

12 DETECTION DES DEFAUTS INTERNES


En cas de problème matériel ou logiciel, l’opérateur est averti des défauts qui nuisent à la
conduite et au contrôle de l’installation. Dans aucun cas l’opérateur ne doit penser que le
système fonctionne correctement alors que ce n’est pas le cas.

12.1 Panne matérielle

12.1.1 Perte du Serveur SCADA

Dans le cas de perte de la machine serveur, plus aucune des fonctions du système n’est
assurée. Les opérateurs sont avertis de la perte par l’affichage sur les postes opérateur d’un
message de perte de connexion avec le serveur.
En cas d’impossibilité à résoudre la panne du serveur, il est alors possible d’utiliser une des
machines Poste Opérateur en tant que serveur SCADA de repli. A cette fin un des deux Postes
Opérateurs est pré installé avec le logiciel e-terracontrol nécessaire à le transformer en serveur
SCADA. Le principe de transformation du PO en serveur SCADA de repli est le suivant :
 Installation de la carte PCI réalisant interface avec les ports de communication,
 raccordement de cette carte au boîtier d’interface,
 redémarrage du PO en mode serveur.

Le détail de la procédure de transformation sera explicitée dans le document [6] : « Manuel de


maintenance du système informatique des PCG ».

12.1.2 Perte d’un Poste Opérateur

Même si leur configuration d’écran peut être différente, les deux Postes Opérateurs possèdent
l’accès à l’ensemble des fonctions liées aux postes opérateurs.
Par conséquent, la perte d’un des deux Postes Opérateur n’empêche pas la conduite et le
contrôle de l’installation.

12.1.3 Perte d’une imprimante

L’image synoptique permet de voir l’état de connexion des imprimantes sur le réseau local du
PCG.
Si l’imprimante noir et blanc tombe en panne, l’opérateur a la possibilité de relancer l’impression
vers l’imprimante couleur, et vice-versa.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 49
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

12.1.4 Perte de l’horloge GPS

La perte de l’horloge GPS n’a pas de conséquence immédiate, mais peut entraîner une dérive
de l’heure système.
La vérification du bon fonctionnement de la synchronisation GPS est effectuée manuellement à
partir d’un programme utilitaire disponible sur les postes opérateur et sur le serveur.
L’image synoptique permet de voir l’état de connexion de l’horloge sur le réseau local du PCG.

12.1.5 Problèmes de réseau

Le réseau TCP/IP ayant une topologie en étoile, avec chacun des éléments connectés
directement sur le commutateur Ethernet, un problème sur un câble de connexion n’affecte que
l’élément connecté. Le système se comporte de la manière suivante en cas de déconnexion
d’un de ses éléments :
 Déconnexion d’une imprimante ou de l’horloge : La déconnexion est fonctionnellement
équivalente à l’arrêt de l’équipement.
 Déconnexion d’un poste opérateur : Sur le poste opérateur concerné, un message de
perte de connexion avec le serveur est affiché. L’autre poste se comporte normalement.
 Déconnexion du serveur – Sur les deux postes opérateur un message de perte de
connexion avec le serveur est affiché.

Une panne du commutateur Ethernet entraîne l’arrêt du fonctionnement du réseau complet. Un


commutateur Ethernet de remplacement est fourni dans chaque PCG. La procédure de
changement du commutateur Ethernet est décrite dans le manuel le document [6] : « Manuel
de maintenance du système informatique des PCG ».

En cas de défaut du réseau local, il est possible de raccorder directement un Poste Opérateur
sur le Serveur. Un câble pourra être fourni à cet effet.

12.2 Défaut logiciel

Le serveur dispose d’un mécanisme lui permettant de contrôler le bon fonctionnement des
différents programmes devant s’exécuter. En cas d’arrêt d’un programme, le système relance
celui-ci automatiquement. Dans le cas ou après avoir été relancé le programme s’arrête une
deuxième fois dans un laps de temps inférieur à 1 heure, l’ensemble des programmes est alors
arrêté et redémarré afin de retourner à une situation saine. On se reportera au §2.3.1 pour la
liste des programmes s’exécutant sur le poste serveur.

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 50
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

12.3 Défaut des voies de communication avec les RTUs

12.3.1 Surveillance des RTUs

Les liaisons entre le Système de Supervision du PCG et les RTUs ont soit un support de
transmission doublée, chaque liaison étant connectée directement à deux ports, soit un support
de transmission simple (non doublé).
Les deux ports de communication sont toujours actifs en même temps. Cependant, à un instant
donné, un seul port est actif pour un RTU donné quelque soit la configuration.

12.3.2 Critère de définition du défaut de communication

Les erreurs de communication avec un RTU sont reportées par groupe de scrutation. Dans la
base de données SCADA, les groupes de scrutation sont modélisés par des objets address
(ADRS). Dans le cas du protocole CEI 60870-5-101 et HNZ, un seul groupe de scrutation est
défini par RTU.
Les erreurs reportées par le frontal de communication peuvent être de 3 catégories :
 Non réponse
 CRC (Cyclic Redundancy Check)
 Autres (tous les types d’erreurs n’étant pas « Non Réponse » ou « CRC »)

Sur détection d’une erreur de communication, le compteur d’erreurs associé à la catégorie


d’erreur est incrémenté, ainsi qu’un compteur commun au groupe de scrutation, mais celui-ci
est remis à zéro sur détection d’un échange (trame) correct.
Quand le compteur commun au groupe de scrutation atteint le nombre de trois (paramètre
configurable), la voie de communication du RTU est déclarée en défaut. Une alarme est
générée. La figure suivante donne un exemple d’image visualisant le compteur d’erreurs.

Figure 15 : Exemple d’image visualisant les compteurs d’erreur RTU

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 51
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

12.3.3 Défaut de communication

En condition normale de fonctionnement, la communication est établie avec une des deux
voies. Si un défaut est détecté sur cette voie, la communication est automatiquement établie sur
l’autre voie (si cette voie est en service). Une alarme est générée. Une interrogation générale
est systématiquement demandée sur le RTU, après basculement de la voie de communication.
La communication se rétablira sur la voie précédemment utilisée qu’après une mise hors et en
service de la voie, et si le défaut a disparu. Un contrôle général est demandé.

12.3.4 Défaut du RTU

Si un RTU passe en défaut, les communications, d’abord avec la voie principale, et ensuite
avec la voie secours, sont déclarées en défaut. Ensuite, une tentative de reconnexion sur la
voie principale, et alternativement sur la voie secours sera effectuée cycliquement.
Ce traitement est équivalent au cas où les deux voies de communication se trouvent en défaut
en même temps.

12.3.5 Test périodique de la voie secours

Périodiquement, la fonction SCADA fait une tentative de connexion du RTU sur la voie de
communication secours, si cette voie est en service et non en défaut. Une fois la durée du test
terminée, la communication se rétablie automatiquement sur la voie principale. Si un défaut est
détecté sur la voie principale, la communication continue sur la voie secours.
Le test de la voie secours peut se faire, par exemple, toutes les nuits, pendant une durée
définie.

12.4 Défaut des voies de communication avec les Centres de Conduite

L’application xx2smp, qui gère la communication avec les Centres de Conduite vérifie
cycliquement, sur chaque voie, l’état de la connexion.
Le principe est que toutes les 15 secondes (paramètre configurable), l’application xx2smp
analyse les erreurs survenues depuis la dernière analyse. Si des erreurs sont intervenues,
xx2smp déclare que la voie est en défaut, et génère une alarme. Les erreurs entraînant ces
déconnexions sont les suivantes :
 Erreur de protocole (ex : CRC)
 Aucune trame reçue du Centre de Conduite
 Aucune trame émise vers le Centre de Conduite
 Pas de réception de trame de scrutation
 Aucune trame reçue de type « demande d’information » reçue du Centre de Conduite
L’état de connexion est visualisable dans l’image tabulaire «Etat des communications ».

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 52
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

12.5 Image synoptique

Une image synoptique Système est fournie, représentant l’état des équipements du PCG, vu de
l’application e-terracontrol.
Cette image contient les informations suivantes :
 Etat de connexion des équipements connectés sur le réseau local du PCG. Ces
équipements sont :
• Les Postes Opérateurs
• Les imprimantes
• L’horloge (TrueTime)
• Le commutateur Ethernet
 Le taux de remplissage du disque du Serveur Scada
 L’état des voies de communication avec les RTUs
 Présence d’une alarme interne au RTU
 Etat de connexion avec le CRC
 Etat de connexion avec le CNCR (si applicable)

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 53
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

13 ANNEXE 1
Profil du protocole CEI 60870-5-101 utilisé pour la communication avec les RTUs.

A.1 Configuration de réseau


(paramètre spécifique au réseau)
Point à point Point à point ligne partagée
Point à point multiple Multipoint en étoile

A.2 Couche physique


(paramètre spécifique au réseau)
Vitesse de transmission (en direction du contrôle)
Echange asymétrique Echange asymétrique Echange symétrique
circuit V.24/V.28 circuit V.24/V.28 circuit X.24/X.27 (voie
Normal Recommandé si >1 200 bit/s secours uniquement)
100 bit/s 2 400 bit/s 2 400 bit/s 56 000 bit/s
200 bit/s 4 800 bit/s 4 800 bit/s 64 000 bit/s
300 bit/s 9 600 bit/s 9 600 bit/s
600 bit/s 19 200 bit/s
1 200 bit/s 38 400 bit/s

Vitesse de transmission (en direction de la surveillance)


Echange asymétrique Echange asymétrique Echange symétrique
circuit V.24/V.28 circuit V.24/V.28 circuit X.24/X.27 (voie
Normal Recommandé si >1 200 bit/s secours uniquement)
100 bit/s 2 400 bit/s 2 400 bit/s 56 000 bit/s
200 bit/s 4 800 bit/s 4 800 bit/s 64 000 bit/s
300 bit/s 9 600 bit/s 9 600 bit/s
600 bit/s 19 200 bit/s
1 200 bit/s 38 400 bit/s

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 54
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

A.3 Couche liaison


(paramètres spécifiques au réseau)

Le format de trame FT 1.2, le caractère unique 1 et l’intervalle hors délai sont utilisés exclusivement dans la présente
norme d’accompagnement
Procédure de liaison de transmission Champ adresse de la liaison

Transmission symétrique Non présent (transmission symétrique)


Transmission asymétrique Un octet
Deux octets
Longueur de trame
Structuré
255 Longueur maximum L (nombre d’octets) Non structuré

A.4 Couche application

Mode de transmission des données application


Le mode 1 (octet de moins significatif en tête), comme il est défini en 4.10 de la CEI 60870-5-4, est utilisé
exclusivement dans cette norme d’accompagnement.

Adresse commune des ASDU


(paramètre spécifique au système)
Un octet Deux octets

Adresse de l’objet d’information


(paramètre spécifique au système)
Un octet
structuré
Deux octets non structuré
Trois octets

CAUSE DE TRANSMISSION
(paramètre spécifique au système)
Un octet Deux octets (avec l’adresse de
l’émetteur). Mis à zéro dans le cas où
il n’y a pas d’adresse d’émetteur

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 55
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

Sélection des ASDU normalisés

Processus d’information en direction du moniteur


(paramètre spécifique à un poste)

<1> := Information de signalisation simple M_SP_NA_1


<2> := Information de signalisation simple datée M_SP_TA_1
<3> := Information de signalisation double M_DP_NA_1
<4> := Information de signalisation double datée M_DP_TA_1
<5> := Information sur la position de la phase M_ST_NA_1
<6> := Information sur la position de la phase datée M_ST_TA_1
<7> := Chaîne de 32 bits M_BO_NA_1
<8> := Chaîne de 32 bits datée M_BO_TA_1
<9> := Valeur mesurée, valeur normalisée M_ME_NA_1
<10> := Valeur mesurée, valeur normalisée datée M_ME_TA_1
<11> := Valeur mesurée, valeur ajustée M_ME_NB_1
<12> := Valeur mesurée, valeur ajustée datée M_ME_TB_1
<13> := Valeur mesurée, valeur nombre flottant court M_ME_NC_1
<14> := Valeur mesurée, valeur nombre flottant court datée M_ME_TC_1
<15> := Totaux intégrés M_IT_NA_1
<16> := Totaux intégrés datés M_IT_TA_1
<17> := Evénement de protection d’équipement daté M_EP_TA_1
<18> := Démarrage d’événements de protection d’équipement groupé daté M_EP_TB_1
<19> := Information de sortie de circuits de protection d’équipement groupés datée M_EP_TC_1
<20> := Paquet d’information simple avec détection de changement d’état M_PS_NA_1
<21> := Valeur mesurée, valeur normalisée sans descripteur de qualité M_ME_ND_1
<30> := Information de signalisation simple datée CP56Time2a M_SP_TB_1
<31> := Information de signalisation double datée CP56Time2a M_DP_TB_1
<32> := Information sur la position de la phase datée CP56Time2a M_ST_TB_1
<33> := Chaîne de 32 bits date date CP56Time2a M_BO_TB_1
<34> := Valeur mesurée, valeur normalisée datée CP56Time2a M_ME_TD_1
<35> := Valeur mesurée, valeur ajustée datée CP56Time2a M_ME_TE_1
<36> := Valeur mesurée, valeur nombre flottant court datée CP56Time2a M_ME_TF_1
<37> := Totaux intégrés datés CP56Time2a M_IT_TB_1
<38> := Evénement de protection d’équipement date CP56Time2a M_EP_TD_1
<39> := Info. de sortie de circuits de protection d’équipement groupés datée CP56Time2a M_EP_TE_1
<40> := Info. de sortie de circuits de protection d’équipement groupés datée CP56Time2a M_EP_TF_1

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 56
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

Processus d’information en direction du contrôle


(paramètre spécifique à un poste)
<45> := Commande simple C_SC_NA_1
<46> := Commande double C_DC_NA_1
<47> := Commande de phase de réglage C_RC_NA_1
<48> := Commande de valeur de consigne, valeur normalisée C_SE_NA_1
<49> := Commande de valeur de consigne, valeur ajustée C_SE_NB_1
<50> := Commande de valeur de consigne, valeur nombre flottant court C_SE_NC_1
<51> := Chaine de 32 bits C_BO_NA_1
Information système en direction du moniteur
(paramètre spécifique à un poste)
<70> := Fin d’initialisation M_EI_NA_1

Information système en direction du contrôle


(paramètre spécifique à un poste)
<100> := Commande d’interrogation C_IC_NA_1
<101> := Commande d’interrogation de compteur C_CI_NA_1
<102> := Commande de lecture C_RD_NA_1
<103> := Commande de synchronisation d’horloge C_CS_NA_1
<104> := Commande de test C_TS_NA_1
<105> := Commande de remise à l’état initial d’un processus C_RP_NA_1
<106> := Commande de délai d’acquisition C_CD_NA_1

Paramètre en direction du contrôle


(paramètre spécifique à un poste)
<110> := Paramètre de valeur mesurée, valeur normalisée P_ME_NA_1
<111> := Paramètre de valeur mesurée, valeur ajustée P_ME_NB_1
<112> := Paramètre de valeur mesurée, valeur nombre flottant court P_ME_NC_1
<113> := Paramètre d’ activation P_AC_NA_1

Transfert de fichiers
(paramètre spécifique à un poste)
<120> := Fichier prêt F_FR_NA_1
<121> := Section prête F_SR_NA_1
<122> := Appel de répertoire, sélection de fichier, appel de fichier, de section F_SC_NA_1
<123> := Dernière section, dernier segment F_LS_NA_1
<124> := Accusé de réception (ack) de fichier, de section F_AF_NA_1
<125> := Segment F_SG_NA_1
<126> := Répertoire F_DR_TA_1

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 57
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

A.5 Fonctions élémentaires d’application

Initialisation des stations


(paramètre spécifique à un poste)
Initilialisation à distance

Interrogation générale
(paramètre spécifique à un système ou à un poste)
globale
groupe 1 groupe 7 groupe 13
groupe 2 groupe 8 groupe 14
groupe 3 groupe 9 groupe 15
groupe 4 groupe 10 groupe 16
groupe 5 groupe 11
Les adresses par groupe doivent être définies
groupe 6 groupe 12
Synchronisation d’horloge
(paramètre spécifique à un poste)
Synchronisation d’horloge

Commande de transmission
(paramètre spécifique à un objet)
Commande directe de transmission Commandes de sélection et d’exécution
Commande directe de transmission de valeur de Sélectionner et exécuter une commande
consigne de valeur de consigne
Pas de définition supplémentaire C_SE ACTTERM utilisé
Impulsion de courte durée (durée déterminée par un paramètre système de la station contrôlée)
Impulsion de longue durée (durée déterminée par un paramètre système de la station contrôlée)
Sortie persistante

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 58
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

Transmission des totaux intégrés


(paramètre spécifique à un poste ou à un objet)
Demande de compteur Demande générale
Gel de compteur sans remise à zéro Demande du groupe 1
Gel de compteur avec remise à zéro Demande du groupe 2
Remise à zéro Demande du groupe 3
Demande du groupe 4
Les adresses par groupe doivent être définies

Chargement de paramètres
(paramètre spécifique à un objet)
Valeur de seuil
Facteur de lissage
Limite inférieure de transmission des valeurs mesurées
Limite supérieure de transmission des valeurs mesurées

Paramètre d’activation
(paramètre spécifique à un objet)
Activation/désactivation de transmission cyclique ou périodique de l’objet adressé

Transfert de fichier
(paramètres spécifiques à la station)
Transfert de fichier dans la direction de surveillance
Transfert de fichier dans la direction de contrôle

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 59
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

14 ANNEXE 2
Profil du protocole CEI 60870-5-101 utilisé pour la communication avec les Centres de
Conduite.

A.1 Configuration de réseau


(paramètre spécifique au réseau)
Point à point Point à point ligne partagée
Point à point multiple Multipoint en étoile

A.2 Couche physique


(paramètre spécifique au réseau)
Vitesse de transmission (en direction du contrôle)
Echange asymétrique Echange asymétrique Echange symétrique
circuit V.24/V.28 circuit V.24/V.28 circuit X.24/X.27 (voie
Normal Recommandé si >1 200 bit/s secours uniquement)
100 bit/s 2 400 bit/s 2 400 bit/s 56 000 bit/s
200 bit/s 4 800 bit/s 4 800 bit/s 64 000 bit/s
300 bit/s 9 600 bit/s 9 600 bit/s
600 bit/s 19 200 bit/s
1 200 bit/s 38 400 bit/s

Vitesse de transmission (en direction de la surveillance)


Echange asymétrique Echange asymétrique Echange symétrique
circuit V.24/V.28 circuit V.24/V.28 circuit X.24/X.27 (voie
Normal Recommandé si >1 200 bit/s secours uniquement)
100 bit/s 2 400 bit/s 2 400 bit/s 56 000 bit/s
200 bit/s 4 800 bit/s 4 800 bit/s 64 000 bit/s
300 bit/s 9 600 bit/s 9 600 bit/s
600 bit/s 19 200 bit/s
1 200 bit/s 38 400 bit/s

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 60
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

A.3 Couche liaison


(paramètres spécifiques au réseau)

Le format de trame FT 1.2, le caractère unique 1 et l’intervalle hors délai sont utilisés exclusivement dans la présente
norme d’accompagnement
Procédure de liaison de transmission Champ adresse de la liaison

Transmission symétrique Non présent (transmission symétrique)


Transmission asymétrique Un octet
Deux octets
Longueur de trame
Structuré
255 Longueur maximum L (nombre d’octets) Non structuré

A.4 Couche application

Mode de transmission des données application


Le mode 1 (octet de moins significatif en tête), comme il est défini en 4.10 de la CEI 60870-5-4, est utilisé
exclusivement dans cette norme d’accompagnement.

Adresse commune des ASDU


(paramètre spécifique au système)
Un octet Deux octets

Adresse de l’objet d’information


(paramètre spécifique au système)
Un octet
structuré
Deux octets non structuré
Trois octets

CAUSE DE TRANSMISSION
(paramètre spécifique au système)
Un octet Deux octets (avec l’adresse de
l’émetteur). Mis à zéro dans le cas où
il n’y a pas d’adresse d’émetteur

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 61
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

Sélection des ASDU normalisés

Processus d’information en direction du moniteur


(paramètre spécifique à un poste)

<1> := Information de signalisation simple M_SP_NA_1


<2> := Information de signalisation simple datée M_SP_TA_1
<3> := Information de signalisation double M_DP_NA_1
<4> := Information de signalisation double datée M_DP_TA_1
<5> := Information sur la position de la phase M_ST_NA_1
<6> := Information sur la position de la phase datée M_ST_TA_1
<7> := Chaîne de 32 bits M_BO_NA_1
<8> := Chaîne de 32 bits datée M_BO_TA_1
<9> := Valeur mesurée, valeur normalisée M_ME_NA_1
<10> := Valeur mesurée, valeur normalisée datée M_ME_TA_1
<11> := Valeur mesurée, valeur ajustée M_ME_NB_1
<12> := Valeur mesurée, valeur ajustée datée M_ME_TB_1
<13> := Valeur mesurée, valeur nombre flottant court M_ME_NC_1
<14> := Valeur mesurée, valeur nombre flottant court datée M_ME_TC_1
<15> := Totaux intégrés M_IT_NA_1
<16> := Totaux intégrés datés M_IT_TA_1
<17> := Evénement de protection d’équipement daté M_EP_TA_1
<18> := Démarrage d’événements de protection d’équipement groupé daté M_EP_TB_1
<19> := Information de sortie de circuits de protection d’équipement groupés datée M_EP_TC_1
<20> := Paquet d’information simple avec détection de changement d’état M_PS_NA_1
<21> := Valeur mesurée, valeur normalisée sans descripteur de qualité M_ME_ND_1
<30> := Information de signalisation simple datée CP56Time2a M_SP_TB_1
<31> := Information de signalisation double datée CP56Time2a M_DP_TB_1
<32> := Information sur la position de la phase datée CP56Time2a M_ST_TB_1
<33> := Chaîne de 32 bits date date CP56Time2a M_BO_TB_1
<34> := Valeur mesurée, valeur normalisée datée CP56Time2a M_ME_TD_1
<35> := Valeur mesurée, valeur ajustée datée CP56Time2a M_ME_TE_1
<36> := Valeur mesurée, valeur nombre flottant court datée CP56Time2a M_ME_TF_1
<37> := Totaux intégrés datés CP56Time2a M_IT_TB_1
<38> := Evénement de protection d’équipement date CP56Time2a M_EP_TD_1
<39> := Info. de sortie de circuits de protection d’équipement groupés datée CP56Time2a M_EP_TE_1
<40> := Info. de sortie de circuits de protection d’équipement groupés datée CP56Time2a M_EP_TF_1

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 62
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

Processus d’information en direction du contrôle


(paramètre spécifique à un poste)
<45> := Commande simple C_SC_NA_1
<46> := Commande double C_DC_NA_1
<47> := Commande de phase de réglage C_RC_NA_1
<48> := Commande de valeur de consigne, valeur normalisée C_SE_NA_1
<49> := Commande de valeur de consigne, valeur ajustée C_SE_NB_1
<50> := Commande de valeur de consigne, valeur nombre flottant court C_SE_NC_1
<51> := Chaine de 32 bits C_BO_NA_1
Information système en direction du moniteur
(paramètre spécifique à un poste)
<70> := Fin d’initialisation M_EI_NA_1

Information système en direction du contrôle


(paramètre spécifique à un poste)
<100> := Commande d’interrogation C_IC_NA_1
<101> := Commande d’interrogation de compteur C_CI_NA_1
<102> := Commande de lecture C_RD_NA_1
<103> := Commande de synchronisation d’horloge C_CS_NA_1
<104> := Commande de test C_TS_NA_1
<105> := Commande de remise à l’état initial d’un processus C_RP_NA_1
<106> := Commande de délai d’acquisition C_CD_NA_1

Paramètre en direction du contrôle


(paramètre spécifique à un poste)
<110> := Paramètre de valeur mesurée, valeur normalisée P_ME_NA_1
<111> := Paramètre de valeur mesurée, valeur ajustée P_ME_NB_1
<112> := Paramètre de valeur mesurée, valeur nombre flottant court P_ME_NC_1
<113> := Paramètre d’ activation P_AC_NA_1

Transfert de fichiers
(paramètre spécifique à un poste)
<120> := Fichier prêt F_FR_NA_1
<121> := Section prête F_SR_NA_1
<122> := Appel de répertoire, sélection de fichier, appel de fichier, de section F_SC_NA_1
<123> := Dernière section, dernier segment F_LS_NA_1
<124> := Accusé de réception (ack) de fichier, de section F_AF_NA_1
<125> := Segment F_SG_NA_1
<126> := Répertoire F_DR_TA_1

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 63
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

A.5 Fonctions élémentaires d’application

Initialisation des stations


(paramètre spécifique à un poste)
Initilialisation à distance

Interrogation générale
(paramètre spécifique à un système ou à un poste)
globale
groupe 1 groupe 7 groupe 13
groupe 2 groupe 8 groupe 14
groupe 3 groupe 9 groupe 15
groupe 4 groupe 10 groupe 16
groupe 5 groupe 11
Les adresses par groupe doivent être définies
groupe 6 groupe 12
Synchronisation d’horloge
(paramètre spécifique à un poste)
Synchronisation d’horloge

Commande de transmission
(paramètre spécifique à un objet)
Commande directe de transmission Commandes de sélection et d’exécution
Commande directe de transmission de valeur de Sélectionner et exécuter une commande
consigne de valeur de consigne
Pas de définition supplémentaire C_SE ACTTERM utilisé
Impulsion de courte durée (durée déterminée par un paramètre système de la station contrôlée)
Impulsion de longue durée (durée déterminée par un paramètre système de la station contrôlée)
Sortie persistante

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 64
Dossier de définition fonctionnelle du système
informatique des PCG
T&D

Transmission des totaux intégrés


(paramètre spécifique à un poste ou à un objet)
Demande de compteur Demande générale
Gel de compteur sans remise à zéro Demande du groupe 1
Gel de compteur avec remise à zéro Demande du groupe 2
Remise à zéro Demande du groupe 3
Demande du groupe 4
Les adresses par groupe doivent être définies

Chargement de paramètres
(paramètre spécifique à un objet)
Valeur de seuil
Facteur de lissage
Limite inférieure de transmission des valeurs mesurées
Limite supérieure de transmission des valeurs mesurées

Paramètre d’activation
(paramètre spécifique à un objet)
Activation/désactivation de transmission cyclique ou périodique de l’objet adressé

Transfert de fichier
(paramètres spécifiques à la station)
Transfert de fichier dans la direction de surveillance
Transfert de fichier dans la direction de contrôle

TCG-A/XX-XXX-4-102 Rev C 65