Vous êtes sur la page 1sur 25

2.

6 Téléaction avec protection de distance

2.6 Téléaction avec protection de distance

2.6.1 Généralités

Objectif de la Les défauts apparaissant sur la ligne mais en dehors de la première zone ne peuvent
téléaction être déclenchés sélectivement qu'à l'issue d'une temporisation de réserve (en
l'occurrence T2). Le déclenchement rapide et sélectif de défauts n’est pas possible
non plus sur des lignes plus courtes que la plus petite distance réglable.
Afin de garantir néanmoins le déclenchement instantané et sélectif par la protection
de distance pour tous les défauts sur 100 % de la ligne, la protection de distance peut
échanger des informations avec le poste en vis à vis et les traiter selon différents
schémas de téléaction. Ceci peut être réalisé par voie traditionnelle à l’aide de
contacts de réception et d’émission. A titre alternatif, la transmission de signaux peut
être effectuée par l’intermédiaire d’une liaison numérique (modèle en option).

Schémas de On distingue les schémas à accélération et à comparaison.


téléaction
Pour les schémas à accélération, la caractéristique d'échelonnement normale est
appliquée. En cas d’une commande de déclenchement initiée par la première zone,
une information correspondante est communiquée à l’autre extrémité de la ligne par
un système de transmission. Le signal reçu à l'autre extrémité y provoque un
déclenchement, soit par activation de la zone de recouvrement Z1B soit par
commande de déclenchement directe.
La 7SA6 supporte les schémas suivants :
• Accélération via mise en route
• Accélération via domaine de mesure élargi par zone de recouvrement Z1B
(directionnel),
• Accélération directe sans aucune mise en route.
Dans les schémas à comparaison, une zone de recouvrement rapide est activée dès
le début. Celle-ci ne peut cependant déclencher que si le défaut est également
détecté à l'autre extrémité de la ligne dans la zone de recouvrement. Le signal
transmis peut être de type "libération" ou "verrouillage". On distingue les
Schémas à libération par :
• Comparaison de signaux avec zone de recouvrement Z1B
• Comparaison directionnelle
• Schéma à déverrouillage avec zone de recouvrement Z1B
Schéma à verrouillage par :
• Verrouillage de la zone de recouvrement Z1B
Schéma réalisé via boucles de tension pour :
• Protection de portion de liaison
• „Verrouillage arrière“ (sélectivité logique)
Les zones Z1 à Z5 de la protection de distance fonctionnent de manière
indépendante. Les schémas à comparaison permettent donc également un
déclenchement instantané dans Z1 sans signal de libération ou en cas de présence
d’un signal de verrouillage. Si le déclenchement rapide par Z1 n’est pas souhaitable
(par ex. en cas de lignes extrêmement courtes), Z1 doit être temporisée de T1.

7SA6 Manuel 155


C53000-G1177-C156-1
2 Fonctions

Canaux de L'échange d'informations entre les extrémités de lignes sur lequel est basé le schéma
transmission de protection de portions de liaison n'est utilisé que pour les lignes d'interconnexion
courtes. Le support de transmission est constitué par une paire de fils „pilotes“
(liaisons destinées à la protection ou à la commande) sur laquelle est appliquée une
tension continue (la liaison est donc traversée par un courant continu). Le verrouillage
arrière fonctionne également avec des signaux de commande à courant continu.
Un canal de transmission au moins est nécessaire par direction pour l'échange de
signaux. Les équipements de communication traditionnels, par ex. les liaisons
optiques, les canaux H.F. à audiofréquence modulée via câbles de
télécommunications, la TFH (transmission selon le mode "courants porteurs") ou la
radiodiffusion par faisceau dirigé peuvent être utilisés à cet effet.
Si l'appareil est pourvu d'une interface de téléprotection (en option), le traitement des
signalisations peut être effectué via des liaisons numériques. Par ex. : fibres optiques,
réseaux de transmission ou câbles dédiés.
Les schémas de téléaction suivants sont appropriés à ces modes de communication :
• Accélération via domaine de mesure élargi par zone de recouvrement Z1B
(directionnel),
• Comparaison de signaux (avec zone de recouvrement Z1B).
La 7SA6 offre également la possibilité de transmettre sélectivement les signaux par
phase. Ceci offre l'avantage de pouvoir réaliser une courte interruption monophasée,
même si deux défauts monophasés surviennent sur des lignes différentes du réseau.
La transmission des signaux par téléprotection via liaison numérique est effectuée de
base sélectivement par phase.
Les schémas de téléaction sont également appropriés aux lignes à trois extrémités.
Dans ce cas, un signal par direction est transmis d’une extrémité à l’autre. La
transmission par phase en cas de lignes à trois extrémités n'est possible qu'à l'aide
d'interfaces de communication numériques.
En cas de perturbations sur la liaison interprotections, la fonction de téléaction peut
être bloquée sans affecter l’échelonnement normal de la protection de distance. Le
contrôle du domaine de mesure (libération de la zone Z1B) peut être délégué à la
fonction de réenclenchement automatique interne ou à un réenclencheur externe via
l’entrée binaire „>Ech RR libre“. En cas d'utilisation d'un mode de transmission
traditionnel, chaque perturbation est signalée via une entrée binaire. Lorsque la liaison
est numérique, la protection détecte automatiquement chaque perturbation.

2.6.2 Description fonctionnelle

Activation et La fonction de téléaction peut être activée et désactivée par la configuration du


désactivation paramètre 2101 Téléprot., via l’interface système (si disponible) et via les entrées
binaires (si affectées). Les états d'activation sont mémorisés en interne (voir fig. 2-63)
et sauvegardés en cas de perte de la tension auxiliaire. Par principe, la réactivation
n’est possible que depuis l’endroit de désactivation. Pour pouvoir être opérationnelle,
la fonction doit être activée dans les trois modes indiqués.

156 7SA6 Manuel


C53000-G1177-C156-1
2.6 Téléaction avec protection de distance

Figure 2-63 Activation et désactivation de la téléaction

2.6.3 Accélération via mise en route

Le principe décrit dans la suite est approprié à tous les supports de communication
traditionnels.

Principe La figure 2-64 représente le schéma de principe de l'accélération. En cas de défaut


dans la zone Z1, un signal d'accélération est envoyé à l’extrémité opposée. Le signal
reçu provoque le déclenchement si la protection considérée a effectué elle-même une
mise en route (en direction de la ligne protégée). Le signal émis peut être prolongé de
TS (paramétrable à l’adresse 2103 T Prol.Emiss.) afin de compenser
d’éventuelles divergences entre les temps de mise en route aux deux extrémités de
la ligne. La protection de distance est configurée de manière à ce que la première
zone couvre environ 85 % de la ligne. En cas de lignes à trois extrémités, Z1 est réglée
de manière à couvrir env. 85 % du domaine de la ligne la plus courte, mais au-delà au
moins du nœud de lignes.
Dans ce mode, la zone de recouvrement Z1B n'a pas d'utilité pour le schéma de
téléaction. Elle peut être cependant commandée par le réenclencheur (voir aussi
section 2.14).

7SA6 Manuel 157


C53000-G1177-C156-1
2 Fonctions

Figure 2-64 Schéma de principe de l'accélération via mise en route

Déroulement L'accélération ne peut être appliquée que pour les défauts détectés en „aval“. C'est
pourquoi la première zone Z1 de la protection de distance doit impérativement être
réglée à l'adresse 1301 MODE Z1 sur Aval, voir aussi la section 2.2.1 au paragraphe
„Zones indépendantes Z1 à Z5“.
En cas de lignes à deux extrémités, la transmission peut être effectuée sélectivement
par phase. Si c’est le cas, les circuits d’émission et de réception fonctionnent
séparément par phase. En cas de lignes à trois extrémités, le signal d’émission est
envoyé aux deux extrémités opposées. Les signaux de réception sont associés par la
porte logique OU. Le paramètre Connexion (adresse 2102) permet de déclarer le
nombre d'extrémités opposées (une ou deux).
Si une des extrémités de ligne n'est raccordée à aucune source voire à une source
faible, il est possible que la protection de distance placée à cette extrémité ne démarre
pas (aucune mise en route). Ce „déclenchement par source faible“ est décrit dans la
section 2.9.2.

158 7SA6 Manuel


C53000-G1177-C156-1
2.6 Téléaction avec protection de distance

Figure 2-65 Logique de l'accélération via mise en route (une extrémité de ligne)

2.6.4 Accélération via domaine de mesure élargi

Le principe décrit dans la suite s'utilise avec les liaisons de communication


traditionnelles ainsi qu'avec les liaisons numériques.

Principe La figure 2-66 représente le schéma de principe de l'accélération par domaine de


mesure élargi. En cas de défaut dans la zone Z1, un signal d'accélération est envoyé
à l’extrémité opposée. Le signal reçu provoque le déclenchement si le défaut est
détecté à l'intérieur de la zone Z1B dans la direction configurée. Le signal émis peut
être prolongé de TS (paramétrable à l’adresse 2103 T Prol.Emiss.) afin de
compenser d’éventuelles divergences entre les temps de mise en route aux deux
extrémités de la ligne. La protection de distance est configurée de manière à ce que
la première zone couvre jusqu’à environ 85 % de la ligne et que la zone de
recouvrement assure la protection au-delà du poste en vis à vis (env. 120 % de la
longueur de la ligne). En cas de lignes à trois extrémités, Z1 est réglée de manière à

7SA6 Manuel 159


C53000-G1177-C156-1
2 Fonctions

couvrir env. 85 % de la longueur de la ligne la plus courte, mais au-delà au moins du


nœud de lignes. ll faut veiller à ce que la portée de Z1 ne dépasse aucune des deux
extrémités opposées. Z1B doit couvrir de manière certaine le domaine comprenant le
domaine de la ligne la plus longue, même si une source complémentaire peut être
raccordée au nœud de lignes. La transmission via l'interface de téléprotection (si
disponible) est proposée pour implémenter ce principe.
Si la protection est munie d’une interface de communication, il est possible de
sélectionner à l’adresse121 Dist. téléprot. l'option TAC par télép.. A
l'adresse 2101 Téléprot. il est possible de sélectionner le schéma de téléaction
Accélération.

Figure 2-66 Schéma de principe de l'accélération via Z1B

Déroulement L'accélération ne peut être appliquée que pour les défauts en „aval“. Pour cette raison,
la première zone Z1 et la zone de recouvrement Z1B doivent impérativement être
réglées sur Aval (adresses 1301 MODE Z1 et 1351 Mode Z1B), voir aussi section
2.2.2 au paragraphe „Zones indépendantes Z1 à Z5“ et „Zone dépendante Z1B“).

160 7SA6 Manuel


C53000-G1177-C156-1
2.6 Téléaction avec protection de distance

Figure 2-67 Logique de l'accélération via Z1B (une extrémité, traditionnelle, sans interface de téléprotection numérique)

7SA6 Manuel 161


C53000-G1177-C156-1
2 Fonctions

Figure 2-68 Logique de l'accélération via Z1B (une extrémité, avec interface de téléprotection numérique)

En cas de lignes à deux extrémités, la transmission peut être effectuée sélectivement


par phase. Les circuits d’émission et de réception fonctionnent alors séparément par
phase. En cas de lignes à trois extrémités, le signal d’émission est envoyé aux deux
extrémités opposées. Les signaux de réception sont associés par la porte logique OU.
Si le paramètre Dist. téléprot. (adresse 121) est réglé sur TAC par télép.
et le paramètre NBRE EQUIPEM. (adresse 147) sur 3 équipements, l'appareil
reçoit des informations des deux extrémités de la ligne. Le nombre réglé par défaut
est 2 équipements et correspond à une extrémité opposée. En cas d’utilisation

162 7SA6 Manuel


C53000-G1177-C156-1
2.6 Téléaction avec protection de distance

d’une interface de téléprotection avec transmission numérique des données de


protection, les signaux sont exclusivement transmis sélectivement par phase.
En cas d’utilisation d’une voie de communication traditionnelle, le réglage du
paramètre Connexion (adresse 2102) signale à l’appareil s’il dispose d’un ou de
deux partenaires de communication.
En cas de perturbation affectant la voie de communication, la zone de recouvrement
Z1B peut être activée par la fonction de réenclenchement automatique interne en
réglant le paramètre IC -> Z1B et par un réenclencheur externe via l'information
binaire „>Ech RR libre“.
Si une des extrémités de ligne n'est raccordée à aucune source voire à une source
faible, il est possible que la protection de distance placée à cette extrémité ne démarre
pas (aucune mise en route). Ce problème est résolu par la logique de „déclenchement
par source faible“, décrite dans la section 2.9.2.

2.6.5 Accélération directe (télédéclenchement)

Le principe décrit dans la suite est approprié à tous les supports de communication
traditionnels.

Principe Comme pour l'accélération via mise en route ou domaine de mesure élargi, un signal
d'accélération est envoyé à l’extrémité opposée en cas de défaut dans la zone Z1. Le
signal reçu provoque, après un court délai de sécurité Tv (paramétrable à l'adresse
2202 T DélaiDécl), un déclenchement sans d'autres requêtes (fig. 2-69). Le signal
émis peut être prolongé de TS (paramétrable à l’adresse 2103 T Prol.Emiss.) afin
de compenser d’éventuelles divergences entre les temps de mise en route aux deux
extrémités de la ligne. La protection de distance est configurée de manière à ce que
la première zone couvre environ 85 % de la ligne. En cas de lignes à trois extrémités,
Z1 est réglée de manière à couvrir env. 85 % de la longueur de la ligne la plus courte,
mais au-delà au moins du nœud de lignes. ll faut observer ici que Z1 ne dépasse pas
une des deux autres extrémités. La zone de recouvrement Z1B n’est pas nécessaire
pour cette procédure. Elle peut cependant être activée par la fonction de
réenclenchement automatique interne ou au moyen de critères externes via l'entrée
binaire „>Ech RR libre“.
Par rapport aux autres schémas à accélération, ce principe présente l'avantage de
pouvoir déclencher les deux extrémités de la ligne sans prendre d’autres mesures,
même si une des deux extrémités n’est pas alimentée. Aucun contrôle de
déclenchement ne s'effectue cependant à l’extrémité réceptrice.
L'accélération directe n'est pas un schéma de téléaction distinct, mais est réalisée en
affectant la fonction de téléaction à l'un des schémas à accélération (adresse 121
Dist. téléprot. = Accélération ou Accélér. par MR). Côté réception, les
informations binaires sont utilisées pour provoquer un déclenchement direct par
initiation externe. Le circuit d’émission décrit dans la section „Principe d'accélération
via mise en route“ (fig. 2-65) s'applique. Pour le circuit de réception, la logique du
„couplage externe“, s'applique comme décrit dans la section 2.10.
En cas de lignes à deux extrémités, la transmission peut être effectuée sélectivement
par phase. Si c’est le cas, les circuits d’émission et de réception fonctionnent
séparément par phase. En cas de lignes à trois extrémités, le signal d’émission est
envoyé aux deux extrémités opposées. Les signaux de réception doivent être
associés par la porte logique OU.

7SA6 Manuel 163


C53000-G1177-C156-1
2 Fonctions

Figure 2-69 Schéma de principe de l'accélération directe

2.6.6 Schémas à comparaison de signaux

Le principe décrit dans la suite s'utilise avec les liaisons de communication


traditionnelles ainsi qu'avec les liaisons numériques.

Principe Le schéma à comparaison de signaux est un schéma à libération. La zone Z1B, à


régler au-delà du poste en vis à vis, est utilisée à cette fin. La comparaison des
signaux peut également être utilisée pour les lignes extrêmement courtes, si le
réglage à 85 % de la longueur de la ligne et donc le déclenchement sélectif rapide ne
sont pas possibles. Dans ce dernier cas, la zone Z1 doit être temporisée par T1 pour
ne pas provoquer un déclenchement rapide indépendamment du signal de réception
(fig. 2-70).
Si la protection de distance détecte un défaut à l’intérieur de la zone de recouvrement
Z1B, elle envoie d’abord un signal de libération à l’extrémité opposée. Si la protection
reçoit un signal de libération de l'autre extrémité (après avoir détecté le défaut en
Z1B), le déclenchement est effectué. Un déclenchement instantané suppose donc la
détection d'un défaut en aval à l'intérieur de la zone Z1B depuis les deux extrémités
de la ligne. La protection de distance est réglée de manière à ce que la portée de la
zone de recouvrement Z1B dépasse le poste en vis à vis (env. 120 % de la longueur
de la ligne). En cas de lignes à trois extrémités, Z1B doit dépasser avec certitude la
portion de ligne la plus longue, même si une source supplémentaire peut être
raccordée au nœud de lignes. La première zone est conforme au plan
d’échelonnement normal, cad elle couvre env. 85 % de la longueur de la ligne, en cas
de lignes à trois extrémités sa portée doit s'étendre au-delà du nœud.
Le signal émis peut être prolongé de TS (réglable à l'adresse 2103 T Prol.Emiss.).
La prolongation du signal d'émission n'est active que si la protection a préalablement
émis un signal de déclenchement. Ceci garantit la libération de l’autre extrémité de la
ligne si le défaut est éliminé immédiatement par la zone indépendante Z1.
Pour toutes les zones, sauf pour Z1B, le déclenchement s’effectue sans libération par
l’extrémité opposée, de manière à ce que la protection fonctionne indépendamment
de la téléaction sur la base de la caractéristique d’échelonnement normale.
La transmission via l'interface de téléprotection (si disponible) est proposée pour
implémenter ce principe.

164 7SA6 Manuel


C53000-G1177-C156-1
2.6 Téléaction avec protection de distance

Si la protection est munie d’une interface de téléprotection, il est possible de


sélectionner à l’adresse121 Dist. téléprot. l'option TAC par télép.. A
l'adresse 2101 Téléprot. il est possible de sélectionner le schéma de téléaction
Comp.Signal.

Figure 2-70 Schéma de principe du schéma à comparaison de signaux

Déroulement Le schéma à comparaison de signaux ne peut être appliqué que pour les défauts en
„aval“. C'est pourquoi la zone de recouvrement Z1B de la protection de distance doit
impérativement être réglée sur Aval (adresse 1351 Mode Z1B, voir aussi section
2.2.2 au paragraphe „Zone dépendante Z1B“).
En cas de lignes à deux extrémités, la transmission peut être effectuée sélectivement
par phase. Si c’est le cas, les circuits d’émission et de réception fonctionnent
séparément par phase. En cas de lignes à trois extrémités, le signal d’émission est
envoyé aux deux extrémités opposées. Les signaux reçus sont alors associés par la
porte logique ET, l'émission du signal étant attendue de la part de toutes les extrémités
en cas de défaut interne. Si le paramètre Dist. téléprot. (adresse 121) est réglé
sur TAC par télép. et le paramètre NBRE EQUIPEM. (adresse 147) sur 3
équipements, l'appareil reçoit des informations des deux extrémités de la ligne. Le
nombre réglé par défaut est 2 équipements et correspond à une extrémité opposée.
Si la protection est munie d'une interface de téléprotection numérique, les signaux
sont toujours transmis sélectivement par phase (fig. 2-72).
En cas d’utilisation d’une voie de communication traditionnelle, le réglage du
paramètre Connexion (adresse 2102) signale à l’appareil s’il dispose d’un ou de
deux partenaires de communication (fig. 2-71).
En cas de perturbation affectant la voie de communication, la zone de recouvrement
Z1B peut être activée par la fonction de réenclenchement automatique interne en
réglant le paramètre IC -> Z1B et par un réenclencheur externe via l'information
binaire „>Ech RR libre“.
D’éventuels signaux intempestifs provoqués par des phénomènes de compensation
transitoires lors de l’élimination de défauts externes ou lors d'un changement de la
direction suite à l’élimination de défauts sur des lignes parallèles sont inhibés par un
„blocage transitoire“.

7SA6 Manuel 165


C53000-G1177-C156-1
2 Fonctions

En cas de lignes à antenne passive, aucun signal de libération ne peut être produit par
l’extrémité de la ligne sans source raccordée, car aucune mise en route ne s'y produit.
Afin de permettre dans ce cas également un déclenchement par la comparaison de
signaux, l'appareil met en oeuvre des mesures particulières. Cette „fonction source
faible“ (fonction d'écho) est décrite dans le paragraphe „Mesures en cas de source
faible ou manquante“. Elle est activée lorsque l'extrémité opposée — en cas de lignes
à trois extrémités au moins une des extrémités opposées — reçoit un signal sans que
sa propre protection ait détecté de défaut.
Le déclenchement du disjoncteur peut être également effectué à l'extrémité de la ligne
sans ou avec faible source. Ce „déclenchement par source faible“ est décrit dans la
section 2.9.2.

166 7SA6 Manuel


C53000-G1177-C156-1
2.6 Téléaction avec protection de distance

Figure 2-71 Diagramme logique du schéma à comparaison de signaux (une extrémité, traditionnelle, sans interface de
téléprotection numérique)

7SA6 Manuel 167


C53000-G1177-C156-1
2 Fonctions

Figure 2-72 Diagramme logique du schéma à comparaison de signaux (une extrémité, avec interface de téléprotection
numérique)

168 7SA6 Manuel


C53000-G1177-C156-1
2.6 Téléaction avec protection de distance

2.6.7 Schéma à comparaison directionnelle

Le principe décrit dans la suite est approprié à tous les supports de communication
traditionnels.

Principe La comparaison directionnelle est un schéma à libération. La figure 2-73 représente


le schéma de principe simplifié.

Figure 2-73 Schéma du principe à comparaison directionnelle

La détection d'un défaut aval par la protection de distance après la mise en route
provoque d'abord l'envoi d'un signal de libération à l'extrémité opposée. Si la
protection reçoit un signal de libération de l'autre extrémité, le déclenchement est
effectué si la protection détecte elle-même un défaut aval. Un déclenchement
instantané suppose donc la détection d'un défaut aval par les protections aux deux
extrémités de la ligne. Les échelons de distance fonctionnent indépendamment de la
comparaison directionnelle.
Le signal émis peut être prolongé de TS (réglable à l'adresse 2103 T Prol.Emiss.).
La prolongation du signal d'émission n'est active que si la protection a préalablement
émis un signal de déclenchement. Ceci garantit la libération de l’autre extrémité de la
ligne si le défaut est éliminé immédiatement par la zone indépendante Z1.

Déroulement La figure 2-74 représente le diagramme logique du schéma à comparaison


directionnelle pour une extrémité de ligne.
En cas de lignes à deux extrémités, la transmission peut être effectuée sélectivement
par phase. Si c’est le cas, les circuits d’émission et de réception fonctionnent
séparément par phase. En cas de lignes à trois extrémités, le signal d’émission est
envoyé aux deux extrémités opposées. Les signaux reçus sont alors associés par la
porte logique ET, l'émission du signal étant attendue de la part de toutes les extrémités
en cas de défaut interne. Le paramètre Connexion (adresse 2102) permet de
déclarer le nombre d'extrémités opposées (une ou deux).
D’éventuels signaux intempestifs provoqués par des phénomènes de compensation
transitoires lors de l’élimination de défauts externes ou lors d'un changement de la
direction suite à l’élimination de défauts sur des lignes parallèles sont inhibés par un
„blocage transitoire“.

7SA6 Manuel 169


C53000-G1177-C156-1
2 Fonctions

En cas de lignes à antenne passive, aucun signal de libération ne peut être produit par
l’extrémité de la ligne sans source raccordée, car aucune mise en route ne s'y produit.
Afin de permettre dans ce cas également un déclenchement par la comparaison de
signaux, l'appareil met en oeuvre des mesures particulières. Cette „fonction source
faible“ est activée lorsque l'extrémité opposée — en cas de lignes à trois extrémités
au moins une extrémité opposée — reçoit un signal sans que sa propre protection ait
détecté de défaut.
Le déclenchement du disjoncteur peut être également effectué à l'extrémité de la ligne
sans ou avec faible source. Ce „déclenchement par source faible“ est décrit dans la
section 2.9.2.

170 7SA6 Manuel


C53000-G1177-C156-1
2.6 Téléaction avec protection de distance

Figure 2-74 Diagramme logique du schéma à comparaison directionnelle (une extrémité de ligne)

2.6.8 Schéma à déverrouillage

Le principe décrit dans la suite est approprié à tous les supports de communication
traditionnels.

7SA6 Manuel 171


C53000-G1177-C156-1
2 Fonctions

Principe Le schéma à déverrouillage est un schéma à libération. Il se distingue du schéma à


comparaison de signaux par la possibilité de déclenchement en cas d'absence de
signal de libération provenant de l’extrémité opposée. Ce principe s'utilise avant tout
pour les longues lignes et lorsque le signal de téléaction est transmis en mode
"courants porteurs" et que l’atténuation du signal de transmission à l'endroit du défaut
est si importante que la réception des informations provenant de l’autre extrémité n’est
plus assurée. Une logique de déverrouillage spécifique entre alors en jeu.
La figure 2-75 représente le schéma de principe.
Deux fréquences de signaux sont requises pour la transmission, la sortie émettrice de
l'appareil 7SA6 permutant entre ces deux fréquences. Si l'équipement de
transmission est équipé d'une fonction de surveillance des canaux, la fréquence de
surveillance f0 est changée en une fréquence de travail fU (fréquence de déblocage).
Si la protection détecte un défaut à l'intérieur de la zone de recouvrement Z1B, elle
provoque l'émission selon la fréquence de travail fU. En état de repos ou en cas d'un
défaut en dehors de la zone Z1B ou en amont, l'émission s'effectue selon la fréquence
de surveillance f0.
Si la protection reçoit également un signal de libération de l'autre extrémité, le
déclenchement est effectué. Un déclenchement instantané suppose donc qu’un
défaut aval à l’intérieur de la zone Z1B soit détecté aux deux extrémités de la ligne.
La protection de distance est réglée de manière à ce que la portée de la zone de
recouvrement Z1B dépasse le poste en vis à vis (env. 120 % de la longueur de la
ligne). En cas de lignes à trois extrémités, Z1B doit dépasser avec certitude le
domaine de la ligne la plus longue, même si une source supplémentaire peut être
raccordée au nœud de lignes. La première zone est conforme au plan
d’échelonnement normal, cad elle couvre env. 85 % de la longueur de la ligne, en cas
de lignes à trois extrémités sa portée doit s'étendre au-delà du nœud.
Le signal émis peut être prolongé de TS (réglable à l'adresse 2103 T Prol.Emiss.).
La prolongation du signal d'émission n'est active que si la protection a préalablement
émis un signal de déclenchement. Ceci garantit la libération de l’autre extrémité de la
ligne si le défaut est éliminé immédiatement par la zone indépendante Z1.

Figure 2-75 Principe du schéma à déverrouillage

172 7SA6 Manuel


C53000-G1177-C156-1
2.6 Téléaction avec protection de distance

Pour toutes les zones, sauf pour Z1B, le déclenchement s’effectue sans libération par
l’extrémité opposée, de manière à ce que la protection fonctionne indépendamment
de la téléaction sur la base de la caractéristique d’échelonnement normale.

Déroulement La figure 2-76 représente le diagramme logique du schéma à déverrouillage pour une
extrémité de ligne.
Le schéma à déverrouillage ne peut être appliqué que pour les défauts en „aval“. Pour
cette raison, la première zone Z1B doit être impérativement réglée sur Aval : à
l'adresse 1351 Mode Z1B, voir aussi la section 2.2.1 au paragraphe „Zone
dépendante Z1B“.
En cas de lignes à deux extrémités, la transmission peut être effectuée sélectivement
par phase. Si c’est le cas, les circuits d’émission et de réception fonctionnent
séparément par phase. En cas de lignes à trois extrémités, les signaux d’émission
sont envoyés aux deux extrémités opposées. Les signaux reçus sont alors associés
par la porte logique ET, l'émission du signal étant attendue de la part de toutes les
extrémités en cas de défaut interne. Le paramètre Connexion (adresse 2102)
permet de déclarer le nombre d'extrémités opposées (une ou deux).
Une logique de déverrouillage est placée derrière la logique de réception, qui
correspond essentiellement au schéma à comparaison de signaux, représentée sur la
figure 2-77. Si la réception est exempte de perturbations, le signal de déverrouillage
apparaît, par ex. „>DisDB debl1“, et le signal de verrouillage disparaît, par ex.
„>DisDB bloc1“. C'est à partir de ces informations que le signal interne „Unblock
1“ est transmis à la logique de réception où (sous condition que les autres critères
soient remplis) il provoque la libération de la zone de recouvrement Z1B de la
protection de distance.
Si le signal de téléaction n'arrive pas à l'autre extrémité de la ligne parce que le défaut
sur la ligne provoque une atténuation trop forte ou la réflexion du signal, ni le signal
de déverrouillage, par ex. „>DisDB debl1“, ni le signal de verrouillage „>DisDB
bloc1“ n'apparaissent du côté récepteur. Dans ce cas, au bout d'un délai de sécurité
de 20 ms, la libération „Unblock 1“ est accordée et est transmise à la logique de
réception. La libération retombe (mise en oeuvre de la temporisation 100/100 ms) au
bout de 100 ms supplémentaires. Si la transmission fonctionne à nouveau, l'un des
signaux de réception „>DisDB debl1“ ou „>DisDB bloc1“ doit apparaître ; au
bout de 100 ms supplémentaires (temporisation de retombée de l'échelon 100/100
ms), l'état de repos est rétabli, cad la voie de libération vers le signal „Unblock L1“ et
ainsi la libération sont à nouveau possibles.
Si aucun signal n'est reçu pendant plus de 10 s, le message „DisDéblPertRéc1“
est généré.
En cas de perturbation affectant la voie de communication, il est possible d’activer la
zone de recouvrement Z1B par la fonction de réenclenchement automatique interne
ou par un réenclencheur externe via l’entrée binaire „>Ech RR libre“.
D’éventuels signaux intempestifs provoqués par des phénomènes de compensation
transitoires lors de l’élimination de défauts externes ou lors d'un changement de la
direction suite à l’élimination de défauts sur des lignes parallèles sont inhibés par un
„blocage transitoire“.
En cas de lignes à antenne passive, aucun signal de libération ne peut être produit par
l’extrémité de la ligne sans source raccordée, car aucune mise en route ne s'y produit.
Afin de permettre dans ce cas également un déclenchement par le schéma à
déverrouillage, l'appareil met en oeuvre des mesures particulières. Cette „fonction
source faible“ (fonction d'écho) est décrite dans la section „Mesures en cas de source
faible ou manquante“. Elle est activée lorsque l'extrémité opposée — en cas de lignes

7SA6 Manuel 173


C53000-G1177-C156-1
2 Fonctions

à trois extrémités au moins une extrémité opposée — reçoit un signal sans que sa
propre protection ait détecté de défaut.
Le déclenchement du disjoncteur peut être également effectué à l'extrémité de la ligne
sans ou avec faible source. Ce „déclenchement par source faible“ est décrit dans la
section 2.9.2.

174 7SA6 Manuel


C53000-G1177-C156-1
2.6 Téléaction avec protection de distance

Figure 2-76 Logique de libération et d'émission du schéma à déverrouillage

7SA6 Manuel 175


C53000-G1177-C156-1
2 Fonctions

Figure 2-77 Logique de déverrouillage

2.6.9 Schéma à verrouillage

Le principe décrit dans la suite est approprié à tous les supports de communication
traditionnels.

Principe Le schéma à verrouillage utilise le support de transmission pour envoyer un signal de


verrouillage d'une extrémité de la ligne à l'autre. Le signal est émis dès que la
protection détecte un défaut en amont, au choix immédiatement après que le défaut
se soit produit (détecteur de chutes abruptes au-dessus de la ligne pointillée dans la
figure 2-78). Il est immédiatement stoppé dès que la protection de distance détecte un
défaut aval. Dans ce principe, le déclenchement est possible même en l'absence de
signal en provenance de l'extrémité opposée. Ce principe s'utilise avant tout pour les

176 7SA6 Manuel


C53000-G1177-C156-1
2.6 Téléaction avec protection de distance

longues lignes et lorsque le signal de téléaction est transmis en mode "courants


porteurs" et que l’atténuation du signal de transmission à l'endroit du défaut est si
importante que la réception des informations provenant de l’autre extrémité n’est plus
assurée.
La figure 2-78 représente le schéma de principe.
Les défauts détectés dans la zone de recouvrement réglée sur env. 120 % de la
longueur de la ligne provoquent un déclenchement à moins qu'un signal de
verrouillage ne soit reçu en provenance de l'autre bout de la ligne. En cas de lignes à
trois extrémités, Z1B doit dépasser avec certitude la portion de ligne la plus longue,
même si une source supplémentaire peut être raccordée au nœud de lignes. Le
déclenchement doit dans ce cas être temporisé de TV en raison d'éventuelles
différences entre les durées de mise en route des appareils à chaque extrémité et du
fait du temps de transmission.
Un signal émis peut être prolongé du délai réglable TS afin d'éviter la compétition
entre les signaux.

Figure 2-78 Principe du schéma à verrouillage

Déroulement La figure 2-79 représente le diagramme logique du schéma à verrouillage pour une
extrémité de ligne.
La zone de recouvrement Z1B est bloquée. Elle doit impérativement être réglée sur
Aval (adresse 1351 Mode Z1B, voir aussi section 2.2.1 au paragraphe „Zone
dépendante Z1B“).
En cas de lignes à deux extrémités, la transmission peut être effectuée sélectivement
par phase. Si c’est le cas, les circuits d’émission et de réception fonctionnent
séparément par phase. En cas de lignes à trois extrémités, le signal d’émission est
envoyé aux deux extrémités opposées. Les signaux reçus sont alors associés par la
porte logique OU, car aucun signal de verrouillage n'est attendu en cas de défaut
interne. Le paramètre Connexion (adresse 2102) permet de déclarer le nombre
d'extrémités opposées (une ou deux).

7SA6 Manuel 177


C53000-G1177-C156-1
2 Fonctions

Figure 2-79 Diagramme logique du schéma à verrouillage (une extrémité de ligne)

178 7SA6 Manuel


C53000-G1177-C156-1
2.6 Téléaction avec protection de distance

Dès que la protection de distance a détecté un défaut en amont, le signal de


verrouillage est émis (par ex. „TélDistEmis“, nq 4056). Le signal émis peut être
prolongé à l'adresse 2103. En cas d'un défaut aval, le signal de verrouillage retombe
(par ex. „SigStoComp“, nq 4070). Un blocage instantané peut être obtenu en
utilisant le signal généré par le détecteur de saut de mesures pour le transmettre. Cela
signifie qu'il faut également affecter la sortie „DisBlocSaut u,i“ (nq 4060) sur le
contact de sortie prévu pour l'émission TAC lors de la configuration. Ce signal de
discontinuité apparaissant après chaque saut de mesure, il est préférable de ne
l'utiliser que si le support de communication réagit instantanément à la disparition du
signal émis.
En cas de panne de la voie de transmission, le blocage de la zone de recouvrement
peut être effectué via une entrée binaire. La protection de distance fonctionne alors
sur la base de la caractéristique d'échelonnement normal (déclenchement instantané
dans Z1). La zone de recouvrement Z1B peut être activée par la fonction de
réenclenchement automatique interne ou au moyen de critères externes via
l'information affectée en entrée binaire „>Ech RR libre“.
D’éventuels signaux intempestifs provoqués par des phénomènes de compensation
transitoires lors de l’élimination de défauts externes ou lors d'un changement de la
direction suite à l’élimination de défauts sur des lignes parallèles sont inhibés par un
„blocage transitoire“. Ceci prolonge le signal de verrouillage du délai de blocage
transitoire T Bloc.Trans. (adresse 2110) dans la mesure où le signal de
verrouillage s'est maintenu au delà du délai d'attente T attente derr. (adresse
2109).
Le schéma à verrouillage se caractérise par sa capacité à éliminer rapidement un
défaut alimenté par une source unique sans devoir prendre de mesures particulières,
car l'extrémité sans source ne peut pas produire de signal de verrouillage.

2.6.10 Protection de portions de ligne

Dans le cas de la protection de portions de ligne, la zone de recouvrement Z1B


fonctionne en tant qu’échelon rapide aux deux extrémités de la ligne à protéger. La
zone Z1B est réglée au-delà du poste en vis à vis. La protection de portions de ligne
empêche un déclenchement non-sélectif.
L'échange d'informations entre les deux extrémités de ligne s'effectue via une boucle
à courant de repos (activation sur absence tension) alimentée par une des batteries
de poste (fig. 2-80). Pour cela un contact à ouverture doit être affecté sur la sortie
émettrice et paramétré en mode d’activation sur absence tension sur l'entrée binaire
réceptrice. Il est également possible d'utiliser deux relais auxiliaires (par ex. 7PA5210-
3D) pour l'inversion de contact.
Au repos, les boucles de transmission sont alimentées en courant continu ce qui
permet de surveiller en même temps le fonctionnement correct de la liaison.
Le signal „TélDistEmis“ est émis lors de la mise en route de la protection de
distance. Le contact à ouverture s'ouvre et la boucle de tension est dans un premier
temps interrompue. Le déclenchement selon Z1B est par conséquent bloqué par
l’information „>DistRecept.1“. Si la protection détecte ensuite un défaut dans la
zone de recouvrement Z1B, le signal „TélDistEmis“ disparaît. Le contact à
ouverture se met en état de repos (se ferme). Si le comportement est semblable dans
la protection de l’autre extrémité (détection de défaut dans Z1B), la boucle est
realimentée. Le déclenchement est maintenant libéré aux deux extrémités.

7SA6 Manuel 179


C53000-G1177-C156-1