Vous êtes sur la page 1sur 7

PROCEDE DE SOUDAGE

PROCEDE 121 ARC AUTOMATIQUE SOUS FLUX SOLIDE

I. DEFINITION DU PROCEDE

Le

soudage électrique à l'arc sous flux solide électro-conducteur est réalisé à


partir d'un arc électrique créé et entretenu entre le fil électrode d'apport de
métal (de Ø 1,2 à Ø 6 mm) dévidé à une vitesse constante et la pièce à
souder. Un dépôt continuel de flux en poudre (parfaitement étuvé et de
granulométrie homogène) recouvre l'extrémité du fil électrode et la pièce à
souder. L'arc de soudage et le bain de fusion sont non visibles pendant le
soudage. L'énergie calorifique de l'arc fait fondre localement la pièce à
assembler, le fil électrode et une partie du flux en poudre pour constituer le
bain de fusion et après refroidissement le cordon de soudure recouvert d'un
laitier solidifié protecteur. 

Assemblage avec interpénétration des cordons de soudure

502866142.doc -1
PROCEDE DE SOUDAGE

II. PRINCIPE DU PROCÉDÉ


Le procédé de soudage est essentiellement utilisé en installation
automatique sur banc, chariot automoteur ou potence de soudage. Il est
principalement utilisé pour le soudage à plat. La bobine de fil électrode est
placée dans un dévidoir motorisé automatique et le fil est déroulé du dévidoir
à la sortie de la buse de la tête de soudage. La tête de soudage est reliée sur
la borne électrique de sortie généralement positive du générateur de soudage
à courant continu. Le courant peut être alternatif dans certains cas. La masse
est reliée au générateur et est placée sur la pièce à souder. Une trémie
assure l'alimentation gravitaire en poudre qui est branchée par une dérivation
sur la tête de soudage. L'arc jaillit lorsque l'opérateur actionne le bouton
électrique du coffret de commande et que la pointe du fil électrode touche la
pièce à souder. Le flux en poudre non fondu est récupéré à l'aide d'un
aspirateur et le flux est recyclé après tamisage.

III. AVANTAGES DU PROCEDE


 Grande vitesse de soudage (40 centimètres/minute à 2 mètres/minute)
 Pénétration très importante 
 Taux de dépôt de 3 à 10 kilogrammes par heure
 Pas de préparation de chanfrein dans certains cas
 Très bel aspect du cordon lorsque les paramètres sont correctement
réglés
 Limitation des déformations
 Arc non visible - Confort de l'opérateur (pas d'émission de rayons U.V.)
 Aucune émission de fumées
 Large gamme d'épaisseur et d'application
 Bonnes qualités de joint et bonnes caractéristiques mécaniques
 Bonne répétitivité des paramètres de soudage 

IV. INSTALLATION DE SOUDAGE POUR LE SOUDAGE A L'ARC


AUTOMATIQUE SOUS FLUX

502866142.doc -2
PROCEDE DE SOUDAGE

 Un générateur de courant continu ou alternatif (50 à 1300 Ampères).


 Un banc de soudage ou une potence de soudage.
 Une ou plusieurs têtes de soudage avec câble conducteur.
 Une trémie d'alimentation du flux en poudre.
 Une pince de masse avec câble conducteur.
 Un aspirateur avec tamisage pour le recyclage du flux.
 Une étuve spéciale à flux solide.
 Un marteau à piquer et une brosse métallique
 Une tenaille ou coupe-fil pour couper le fil électrode
V. VARIANTE DES TECHNIQUES DE SOUDAGE UTILISEES AVEC LE
PROCEDE
Le procédé est utilisé principalement avec un seul fil électrode appelé
soudage mono fil. Toutefois, en fonction des objectifs techniques recherchés,
il est possible de trouver :
 Soudage bi-fils tandem (deux fils, un fil devant l'autre, dans la même
torche)
 Soudage bi-fils transverse (deux fils, un fil à côté de l'autre, dans la
même torche)
 Soudage à plusieurs électrodes (plusieurs générateurs, plusieurs têtes)
 Soudage à arcs jumelés en tandem (deux têtes l'une devant l'autre)
 Soudage avec apport de fil chaud

VI. TYPES DE FLUX EN POUDRE UTILISES


 Flux fondu : Les ingrédients sont mélangés et traités dans un four
électrique à l'arc. Le produit obtenu est parfaitement homogène.
 Flux aggloméré : Les ingrédients constitués de poudres métalliques
et de produits minéraux sont agglomérés avec un liant (silicate de
sodium) dans un four à basse température.

Le flux en poudre à trois rôles principaux :


 Électrique : Le flux est isolant à froid et est conducteur (à chaud) du
courant électrique.
 Métallurgique : Le flux protège le bain de fusion de l'air ambiant. Il
assure un refroidissement lent du bain de fusion en créant un matelas
d'isolation. Il permet d'apporter les éléments chimiques spéciaux
d'addition nécessaires.
 Physique : Le flux fondu maintient le bain de fusion jusqu'à son
refroidissement en créant un moule à la surface du bain. Il protège
l'opérateur des rayonnements U.V. en masquant l'arc électrique.

VII. INFLUENCE DES PARAMETRES DE SOUDAGE


La valeur de la tension de soudage a une influence importante sur le
pouvoir de détachement du laitier déposé en surface du cordon de soudure.
Le laitier se détache difficilement si :

502866142.doc -3
PROCEDE DE SOUDAGE

 La tension est trop élevée (formation de caniveaux en rive de


chanfrein)
 La tension est trop faible (cordon bombé, mouillage insuffisant)

Les opérateurs considèrent empiriquement que la soudure est de bonne


qualité lorsque le laitier refroidi se décolle seul du cordon de soudure lors du
soudage. 

Influence des paramètres de soudage sur le cordon


Si valeurs
Largeur Pénétration Représentation graphique
augmentées

INTENSITÉ = +

TENSION + =

Ø FIL + -

VITESSE
- -
SOUDAGE

GROSSEUR
- +
GRAINS FLUX

VIII. QUELQUES PREPARATIONS DE JOINTS

Quelques préparations de joints


Epaisseur en mm Recommandations Préparation
Soudage d'un seul côté avec un support
envers :
 Latte perdue 
De 3,0 à 6,0 mm  Latte de cuivre (sauf pour les inox)
 Céramique avec adhésif

 Lit de flux en poudre

502866142.doc -4
PROCEDE DE SOUDAGE

De 6,0 à 12,0 mm Soudage en bi-passes : une passe par côté

Soudage en bi-passes : une passe par côté


Soudage en plusieurs passes (chanfrein en X
De 12,0 à 20,0 mm
symétrique ou dissymétrique avec talon
support)

Soudage en plusieurs passes (chanfrein en


De 25,0 à plus
simple tulipe avec support ou double tulipe)

IX. POSITION DE LA TETE EN SOUDAGE A PLAT


Le fil doit être placé dans l'axe et en ligne avec le joint à souder. L'angle
d'inclinaison de la tête de soudage et du fil doit être perpendiculaire (90°) par
rapport à la surface de la tôle à souder. 

X. POSITION DE LA TETE EN SOUDAGE D'ANGLE A PLAT


Le fil doit être décalé sur la tôle support de 2 à 3 mm par rapport à la
tôle verticale. L'inclinaison de la tête de soudage doit être comprise entre 25
et 35° par rapport à la tôle verticale pour éviter une fusion excessive de la
tôle rapportée. L'apparition d'un caniveau sur la tôle verticale est la
conséquence d'une distance de décalage trop faible entre le fil et la tôle
verticale, d'une tension, d'une intensité trop forte et d'une vitesse trop rapide.

502866142.doc -5
PROCEDE DE SOUDAGE

XI. POSITION DE LA TETE EN SOUDAGE SUR UNE CIRCULAIRE


EXTERNE DE VIROLE
Le bain de fusion et le flux fondu sont très fluides et ils ont tendance à
s'écouler sur la surface de la pièce. Il est nécessaire de corriger la position de
la tête de soudage et d'adapter les paramètres de soudage.
 Réduction de l'intensité de soudage.
 Réduction de la tension de soudage.
 Augmentation de la vitesse de soudage.

Le bain de fusion doit être solidifié lorsqu'il passe devant le centre


vertical de la pièce.
La tête de soudage doit être décalée en arrière du sens de rotation de la
virole par rapport à l'axe de la génératrice de la virole. Le fil doit être placé en
avant du centre vertical de la pièce. Le fil doit être perpendiculaire à l'axe du
joint.

Le diamètre
extérieur minimum de la virole est de 600 mm environ (sans utilisation de
dispositif spécial de maintien de bain appelé sabot réalisé dans un matériau
résistant à la chaleur et non conducteur).

502866142.doc -6
PROCEDE DE SOUDAGE

XII. POSITION DE LA TETE EN SOUDAGE SUR UNE CIRCULAIRE


INTERNE DE VIROLE
Le bain de fusion doit être solidifié lorsqu'il passe devant le centre
vertical de la pièce. La tête de soudage doit être décalée en arrière du sens
de rotation de la virole par rapport à l'axe de la génératrice de la virole. Le fil
doit être placé en avant du centre vertical de la pièce. Le fil doit être
perpendiculaire à l'axe du joint. Le diamètre intérieur minimum de la virole est
de 600 mm environ.

502866142.doc -7