Vous êtes sur la page 1sur 4

USTHB FGM/GP Corrigé

Technologie -
2ème LMD Base

10 Janvier 2017

Exercice n° 1 (matériaux et leurs propriétés


mécaniques) (05pts) :
Trois éprouvettes de matériaux différents polymère,
céramique et métallique (acier) de forme cylindrique de
diamètre 14mm ont subi chacune un essai de traction. Le
résultat de l’essai est donné par les trois courbes A, B et C
représentées sur la figure ci-contre.

1- Identifier pour chaque courbe le matériau qui lui correspond?

Courbe A: Céramique ;
0.25 Courbe B: Métallique 0.25
(acier); Courbe C: Polymère . 0.25

2- Si le diamètre de la section finale après rupture mesurée pour l’éprouvette métallique est 12mm.

a- Déterminer pour ce matériau les coefficients d’allongement et de striction après rupture.

 Coefficient d’allongement est obtenu a partir de la courbe B par la projection sur l’axe
de déformation de la droite (a partir du point de rupture) et qui parallèle au droite du
domaine élastique.
0.5
A%(B) = 12

 coefficient de striction Z S (S  S ) 0.25


Z%  0 f
.100%
S 0
0.25
Avec S   .R  3.14 x7²  153,86mm²
0
2

Et S   .R  3.14 x6²  113,04mm²


f
2
0.25

Donc (153,86  113,04)


Z%  .100%  26,53 0.5
153,86
b- Déterminer la charge maximale appliquée.

F max 0.25
RM 
S0 donc, Fmax = Rm . So
0.25
Rm résistance maximale à la traction de l’éprouvette obtenue de la courbe = 80 daN/mm²

Avec So = 153,86mm² Fmax = 80 . 153,86 = 123088N 0.25


3- Un essai de dureté Rockwell est réalisé sur ce matériau. La dureté enregistrée est 80HRB. Déterminer la valeur de la
profondeur finale mesurée sur le matériau si la profondeur initiale du pénétrateur est de 1,70 mm.

L’expression de la dureté HRB h h avec ho = 1.70mm


HRB  130  e  130  ( f 0
)
0,002
0.25
0.5 1
Donc hf = 1,80mm

4- la valeur de l’essai de résilience a donnée KCU= 40 daJ /cm2 réalisé sur une éprouvette de dimensions 10x10x55 mm3. Lors de
cet essai la hauteur initiale de poids du pendule est 80cm et sa hauteur finale après rupture de l’éprouvette est de 55 cm.
Déterminer le poids de ce pendule en Newton.

Px(h  h )  avec SU  50mm  0,5cm


KCU 
2 2
0 f 0.25
0.25
S U

400.0,5
P  8 J / Cm  800 N
(80  55) 0.25

0.25

Exercice n° 2 (Désignation) (04,25pts) :


a- Donner les conditions à satisfaire pour classer les aciers alliés :
0.25
- Pour les faiblement alliés : Aucun
élément d’alliage ne dépasse les 5 %.
- Pour les fortement alliés Au moins un élément d’alliage atteint ou dépasse les 5 %. 0.25

b- Interpréter les désignations des nuances d’alliages suivantes:

EN-GJMB-650-15 : fonte malléable à cœur noir avec une résistance maximale à la traction de
0.5
650 MPa et un allongement a la rupture 15%.

0.5 40CrAlMo6-12 : acier faiblement allié a 0,4% en carbone, a 6/4=1,5% en chrome, a


12/10=1,2% en aluminium et molybdène < 1% .

0.5 GE235 : acier de construction moule avec une limite élastique de 235MPa.

0.5 C22 : acier au carbone pour traitements thermiques a 0,22% en carbone

0.5 EN-GJL-300 : fonte a graphite lamellaire avec une limite élastique de 300 MPa.

c. Quelle est la désignation en norme Européenne des alliages suivants :

0.25
-Fe, 0,05% en carbone, Rm  30 daN/mm2, Re  28,5 daN/mm2: E285 ou S285

- Fe, 0,08% en carbone, titane <1% , 9 % en nickel, et 20% en chrome: X8CrNiTi20-9 0.5

- Fonte à graphite sphéroïdal avec Rm  45 daN/mm2, Re  30 daN/mm2, A=10% : EN-GJS-450-10 0.25

-Fonte malléable a cœur blanc avec Rm  55 daN/mm2, Re  30 daN/mm2, A=15% : EN-GJMW-550-15

0.25

Exercice n°3 (mise en forme par fusion) (03,5pts):


2
Soit à réaliser la pièce finie suivante par moulage en sable.

1°/Choisir parmi les plans de joint proposés un plan de joint permettant de réaliser cette pièce/....X3..…
0.5
2°/ Donner les schémas des demi-modèles supérieur et inferieur avec noyau.

3°/ Faire le schéma du moule prêt a la coulée avec noyau.

4°/Déterminer les diamètres D1 et D2 sur le modèle, si le retrait de l’alliage est de 1,5% avec D1=100mm et
D2=70mm :

D1M ?
R %
(D  D )
1M
.100 1
D  (1 
R L
)D
D  (1 
1,5
)100  101,5mm 0.5
1M 1 1M
L
D 1
100 100

D2N ? R %
(D  D )
2
.100 2N
D  (1 
R
)D
L
D  (1 
1,5
)70  68,95mm 0.5
2N 2 2N
L
D 2
100 100

Schéma du moule avec noyau

0.5
0.5

Demi-modèle supérieur sans noyau Demi-modèle inferieur avec noyau

Exercice n°4 (mise en forme par déformation plastique) (07,25pts) :


Soit à réaliser la pièce ci-contre par mise en forme par déformation plastique
à partir d’une tôle en acier de dimension et caractéristiques mécaniques :
(2400x700x12)mm3, Re=30daN/mm², Rm=70 daN/mm², Rc=45 daN/mm².

1) La pièce suivante est mise en forme par un ensemble d’opérations


technologiques, donner leurs noms :

Laminage ; pliage
0.5
Découpage ; Poinçonnage

2) La tôle a été laminée en deux passes.

3
a. Pendant l’opération la réduction absolue est constante pour les deux passes. Déterminer la réduction relative en pourcent
(taux) pour la première passe.
La réduction relative (h  h )
 % 0
.1001 0.25
1
h 0

La réduction totale ∆h= h0 - h1 = 12 – 10 = 2mm en 2 passes =i


0.25
Donc, P1 = P2 = P = 2/2 = 1mm réduction pour chaque passe

A.N (12  11)


 
1
.100  8.33% 0.5
12

b. Déterminer le diamètre de cylindre de laminoir si le l’angle d’entrainement est de 5, 126°.

∆h =∆h1 = ∆h2= D (1-cosα) 0.25


Donc, h AN (12  11)
D D  250mm 0.5
(1  cos  ) (1  cos 5,126)

c. Si on suppose que la largeur de la tôle ne change pas lors de laminage. Calculer la surface de contact de la tôle avec le cylindre
de laminoir. Faire le schéma cylindre-tôle avec les différents efforts qui interviennent ?

 . 
   0,0894 0.25
α° = 5,126° avec
rd
180
Scontact= Bo . αrd. R = 700 . 0,0894 . 125 = 7822,5mm² 0.5
0.5
0.25

d. Calculer le coefficient de frottement dans les conditions limites de


laminage à la dernière passe,
0.25
Dans les conditions limites α = β = 5,126°
Coefficient de frottement fr = tanβ = tanα 0.25

A.N fr = tan 5,126° = 0.0897 0.5

3) Sur une partie de la pièce laminée on veut réaliser des trous représentés sur la figure ci-contre par poinçonnage. Les
quatre trous sont exécutés à l’aide d’un outil à plusieurs poinçons travaillant en même temps. Si la machine développe un
effort de 1200 KN, vérifier la possibilité de réaliser simultanément les quatre les trous.

La condition de réalisation de cette opération (Condition de cisaillement) .

F cisaillement = S cisaillement . Rc 0.25

S cisaillement = 4. π. D. e = 4. 3,14 . 20 . 10 = 2512 mm² 0.25

A.N F cisaillement = 2512 . 450 = 1130,4KN 0.5

F cisaillement < F Machine (1200KN) la réalisation à la fois des 4 trous est possible. 0.5

4) En considérant la fibre moyenne, calculer la longueur développée minimale de cette pièce.


0.5
LDev = 2(220) + 2(R+e/2)(2π/3)+2(700) + 2(R+e/2).π/2 + 400

A.N LDev = 440 + 62 ,8 + 1400 + 47,1 +400 = 2397 mm


0.5
4