Vous êtes sur la page 1sur 20

Département de la Côte d'Or

Commune Arrondissement de DIJON


de MARSANN AY-LA-CÔTE Canton de CHENÔVE

Nombre de conseillers en exercice........ 29 Délibération n° 2018-09


Nombre de conseillers présents............. 22
Nombre de votants................................. 29 Nomenclature : 7.4 - interventions économiques

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS


DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 FÉVRIER 2018

L'an deux mille dix huit, le vingt-deux février, à dix-neuf heures et trente minutes, le conseil municipal
de la commune de MARSANNAY-LA-CÔTE, légalement convoqué par M. Jean-Michel VERPILLOT, Maire,
s'est réuni en session ordinaire, à la mairie.

Date de la convocation : le 15 février 2018

Étaient présents :
• M. Jean-Michel VERPILLOT, Maire ;
• Mmes Corinne BUGAUT-MITTOU, Catherine CAZIN, Isabelle CLAIR, Agnès COURTOIS, Ysoline GÉRARD,
Carole GILSON, Véronique LE GRAND, Nelly OBLIN, Maryse PATAILLE, Valérie SOTTY,
Jeannine TISSERANDOT ;
• MM. Jacky ALEXANDRE, Alain BERTHELON, Éric BRIEZ, Laurent FEBVAY, Jean-François GONDELLIER,
Éric GUYARD, Philippe GUYARD, Denis MARIN, Dominique MARTIN, Jean-Charles VIENNET.

Étaient absents et excusés :


• Mmes Françoise BEEKHUIZEN, Gisèle GRENETTE, Catherine PAGEAUX, Corinne PIOMBINO ;
• MM. Jacquy GOUBET, Jean RENARD, Thierry REYNIER.

Pouvoirs :
• Mme Françoise BEEKHUIZEN à Mme Isabelle CLAIR ;
• Mme Gisèle GRENETTE à M. Philippe GUYARD ;
• Mme Catherine PAGEAUX à Mme Ysoline GÉRARD ;
• Mme Corinne PIOMBINO à M. Laurent FEBVAY ;
• M. Jacquy GOUBET à Mme Corinne BUGAUT-MITTOU ;
• M. Jean RENARD à M. Jean-François GONDELLIER ;
• M. Thierry REYNIER à M. Jacky ALEXANDRE.

La séance ouverte, Mme Véronique LE GRAND a été désignée pour remplir les fonctions de secrétaire
de séance.

VENTE DE PARCELLES À LA SAHLM « VILLEO »


POUR LA RÉALIS ATION D’UN PROGRAMME IMMOBILIER -
APPRO BATION ET SIGN ATURE DE L’ ACTE AUTHENTIQUE

La commune envisage de vendre un ensemble de parcelles (ancien terrain de football) situé à l’angle de
l’avenue Gaston Roupnel et de la route de Beaune, afin de permettre la construction d’un programme
immobilier comprenant 65 logements locatifs. Ce projet prévoit une mixité d’habitat comprenant environ 14
logements individuels, 17 logements intermédiaires et 44 logements collectifs. 45 logements seront financés en
Prêt Locatif à Usage Social (PLUS), 20 logements en Prêt Locatif Aidé d'Intégration (PLAI) et 10 logements en
accession groupée.

délibération n° 2018-09 - page 1 sur 3


Commune : DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES Section : BA
MARSANNAY LA COTE (390) ------------------- Feuille(s) : 000 BA 01
EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL Qualité du plan : P4 ou CP [20 cm]
N° d'ordre du document d'arpentage : 1323 D Echelle d'origine : 1/1000
Document vérifié et numéroté le 25/01/2018 Echelle d'édition : 1/1000
A DIJON
Par JEANNIN Caroline
CERTIFICATION
(Art. 25 du décret n° 55-471 du 30 avril 1955) 0 18 Date de l'édition : 25/01/2018
Support numérique : -----------------------
Inspecteur Cadastre 1/2
Le présent document d'arpentage, certifié par les
/0
Signé propriétaires soussignés (3) a été établi (1) :
e 25 D'après le document d'arpentage dressé
A - D'après les indications qu'ils ont fournies au bureau ;
B - En conformité d'un piquetage : --------------------------------- ot él Par G GIEN (2)
r
effectué sur le terrain ;
C - D'après un plan d' arpentage ou de bornage, dont umé Réf. : REQUISITION
Cachet du service d'origine : tn
copie ci-jointe, dressé le --------------- par ---------------------
e Le 25/01/2018

géomètre à ----------------------------------------------.
f
DIJON
éri
Les propriétaires déclarent avoir pris connaissance des
v
nt
25 Rue de la Boudronnée informations portées au dos de la chemise 6463.
B.P. 1549
m e
A ------------------------------------- , le --------------------
c u
21047 DIJON CEDEX
Téléphone : 03 80 28 66 48 Do
Fax : 03 80 28 68 25 (1) Rayer les mentions inutiles. La formule A n'est applicable que dans le cas d'une esquisse (plan rénové par voie de mise à jour). Dans la formule B, les propriétaires peuvent
avoir effectué eux mêmes le piquetage.
sdif.dijon@dgfip.finances.gouv.fr (2) Qualité de la personne agréée (géomètre expert, inspecteur, géomètre ou technicien retraité du cadastre, etc ... ).
(3) Précisez les noms et qualité du signataire s'il est différent du propriétaire (mandataire, avoué, représentant qualifié de l'autorité expropriant, etc...).

1851700 1851800
387
10

3
319 327

11B
388 329
389 328 624
8

390 320
1

608

10B
391
Mo
6

392 321
393
nod

11A
4

394 322
342 609

10C
2

323 341 340

324 690 339 332


691

5
12
on
8
338

bill
13

Cré 5
6
15 333
6233100

6233100
337
ter

P. 3
4
Slu

334
Ro
upn

2
el 335

.
685

Imp
336

724

de

11
725

722

684

343
6233000

6233000
710

723

14
2
83

50
626
49

711
361 712
360 728
363 713 726
359
358 714
357 715
716 345
356 717
355 729 731
31
718 730
29
354
353 719 720 727
27
25 352 721
852 23
351
21 350
851 19 349
6232900

6232900

Pom17 348
te
39

pon 347
Rou

850
28

15
346 48
37

13
26

849 854 853 16 11


35

14
9
24

12
848 7
33

10 5
22

8
855 3
6
31

1
20

856 880 4
2
879
29

18
Ru

858 857 878


877 1851700
e
27

1851800
10002903
BM/FB/ED
L'AN DEUX MILLE DIX-HUIT,
LE      
A DIJON (Côte-d'Or), 23, rue Jacques Cellerier, au siège de l’Office
Notarial, ci-après nommé,
Maître Boris MUGNERET, Notaire Associé de la Société Civile
Professionnelle « Boris MUGNERET, Thierry LAUREAU, Mathieu PÉRON,
Ornella BERTHAUT et Jean-Henri NÉNERT, Notaires Associés », titulaire d'un
Office Notarial à DIJON,

A reçu le présent acte de vente à la requête des parties ci-après identifiées.

Cet acte comprend deux parties pour répondre aux exigences de la publicité
foncière, néanmoins l’ensemble de l’acte et de ses annexes forme un contrat
indissociable et unique.
La première partie dite "partie normalisée" constitue le document
hypothécaire normalisé et contient toutes les énonciations nécessaires tant à la
publication au fichier immobilier qu’à la détermination de l’assiette et au contrôle du
calcul de tous impôts, droits et taxes.
La seconde partie dite "partie développée" comporte des informations,
dispositions et conventions sans incidence sur le fichier immobilier.

PARTIE NORMALISEE
IDENTIFICATION DES PARTIES
VENDEUR
La COMMUNE DE MARSANNAY LA COTE, collectivité territoriale,
personne morale de droit public située dans le département de la Côte d’Or, dont
l'adresse est à MARSANNAY LA COTE (21160), identifiée au SIREN sous le
numéro 212 103 907.

ACQUEREUR
2

La Société dénommée SOCIETE ANONYME D'HABITATIONS A LOYER


MODERE VILLEO, société anonyme d' HLM à conseil d'administration au capital
de 18769769,33 €, dont le siège est à DIJON (21000), 28 boulevard Georges
Clémenceau, identifiée au SIREN sous le numéro 015450638 et immatriculée au
Registre du Commerce et des Sociétés de DIJON.            

QUOTITES ACQUISES
SOCIETE ANONYME D'HABITATIONS A LOYER MODERE VILLEO
acquiert la pleine propriété du BIEN objet de la vente.

PRESENCE - REPRESENTATION
- La COMMUNE DE MARSANNAY LA COTE est représentée à l’acte par :
Monsieur Jean-Michel VERPILLOT, Maire de ladite Commune, agissant en
vertu des pouvoirs conférés suivant délibération du Conseil Municipal en date du 22
février 2018 dont copie certifiée conforme demeure ci-annexée.

- La Société dénommée SOCIETE ANONYME D'HABITATIONS A LOYER


MODERE VILLEO est représentée à l’acte par :
Madame Béatrice GAULARD, agissant en qualité de Directrice Générale, ayant
tous pouvoirs à l’effet des présentes en vertu d’une délibération du Conseil
d’Administration en date du 9 décembre 2016 dont un extrait de procès-verbal est
demeuré ci-annexé.

DECLARATIONS DES PARTIES SUR LEUR CAPACITE


Les parties, et le cas échéant leurs représentants, attestent que rien ne peut
limiter leur capacité pour l'exécution des engagements qu'elles prennent aux présentes,
et elles déclarent notamment :
 qu'elles ne sont pas en état de cessation de paiement, de redressement
ou liquidation judiciaire ou sous procédure de sauvegarde des entreprises,
 qu’elles ne sont concernées par aucune demande en nullité ou
dissolution,
 que les éléments caractéristiques énoncés ci-dessus les concernant tels
que : capital, siège, numéro d’immatriculation, dénomination, sont exacts.

L'ACQUEREUR déclare ne pas être, soit à titre personnel, soit en tant


qu'associé ou mandataire social, soumis à l'interdiction d'acquérir prévue par l’article
225-19 5 bis du Code pénal.

DOCUMENTS RELATIFS A LA CAPACITÉ DES PARTIES


Les pièces suivantes ont été produites à l'appui des déclarations des parties sur
leur capacité :
Concernant l’ACQUEREUR :
 Extrait K bis.
Ces documents ne révèlent aucun empêchement des parties à la signature des
présentes.
3

TERMINOLOGIE
Le vocable employé au présent acte est le suivant :
 Le mot "VENDEUR" désigne le ou les vendeurs, présents ou
représentés. En cas de pluralité, les vendeurs contracteront les obligations
mises à leur charge aux termes des présentes solidairement entre eux, sans que
cette solidarité soit nécessairement rappelée à chaque fois.
 Le mot "ACQUEREUR" désigne le ou les acquéreurs, présents ou
représentés. En cas de pluralité, les acquéreurs contracteront les obligations
mises à leur charge aux termes des présentes solidairement entre eux, sans que
cette solidarité soit nécessairement rappelée à chaque fois.
 Les mots "LES PARTIES" désignent ensemble le VENDEUR et
l'ACQUEREUR.
 Les mots "BIEN" ou "BIENS" ou "IMMEUBLE" désigneront
indifféremment les biens de nature immobilière objet des présentes.
 Les mots "biens mobiliers" ou "mobilier", désigneront
indifféremment, s'il en existe, les meubles et objets mobiliers se trouvant dans
le ou les biens de nature immobilière et transmis avec ceux-ci.

NATURE ET QUOTITÉ DES DROITS IMMOBILIERS


Le VENDEUR vend à l'ACQUEREUR, qui accepte, la pleine propriété du
BIEN dont la désignation suit.

IDENTIFICATION DU BIEN
DÉSIGNATION
A MARSANNAY-LA-COTE (CÔTE-D'OR) 21160 Avenue Gaston
Roupnel,
Un terrain à bâtir.

Figurant ainsi au cadastre :

Section N° Lieudit Surface


BA 710 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 69 a 54 ca
BA 711 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 16 a 90 ca
BA 712 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 03 a 09 ca
BA 713 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 01 a 95 ca
BA 714 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 01 a 85 ca
BA 715 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 01 a 85 ca
BA 716 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 01 a 85 ca
BA 717 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 01 a 85 ca
BA 718 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 01 a 85 ca
BA 719 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 01 a 85 ca
BA 720 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 01 a 85 ca
BA 721 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 02 a 84 ca
BA 722 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 01 a 83 ca
BA 723 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 01 a 55 ca
BA 726 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 00 a 01 ca
BA 727 Avenue Gaston Roupnel 00 ha 00 a 13 ca
BA 728 Route de Beaune 00 ha 01 a 46 ca
4

BA 729 Route de Beaune 00 ha 00 a 68 ca


BA 730 Route de Beaune 00 ha 00 a 01 ca

Total surface : 01 ha 12 a 94 ca

Tel que le BIEN existe, avec tous droits y attachés, sans aucune exception ni
réserve.
L’ACQUEREUR prendra le terrain nu et libre de toute construction à
l’exception de la construction à cheval sur les parcelles numéros 710, 711, 726, 728 et
729 destinée à être démolie.

Par délibération en date du 3 avril 2017 dont copie demeure ci-annexée, le


conseil municipal de la Commune de MARSANNAY LA COTE a procédé au
déclassement anticipé des parcelles objets des présentes de son domaine public, en
application de l’article L 2141-2 du Code général de la propriété des personnes
publiques. La désaffectation des parcelles est intervenue le 1 er juillet 2017, ainsi
déclaré.

Un extrait de plan cadastral est annexé.

Division cadastrale

Les parcelles cadastrées section BA numéros 710 à 723 et 726, 727 proviennent
de la division d'un immeuble de plus grande importance originairement cadastré
section BA numéro 343 lieudit « Av Gaston Roupnel » pour une contenance de 1ha
52a 48ca.
Le surplus restant la propriété du VENDEUR est désormais cadastré section
BA numéros 724 même lieudit pour 8a 15ca et 725 même lieudit pour 33a 46ca.

Les parcelles cadastrées section BA numéros 728 à 730 proviennent de la


division d'un immeuble de plus grande importance originairement cadastré section BA
numéro 345 lieudit « Route de Beaune » pour une contenance de 5a 49ca.
Le surplus restant la propriété du VENDEUR est désormais cadastré section
BA numéro 731 même lieudit pour 3a 34ca.

Cette division résulte d'un document d'arpentage dressé par Mme GIEN
géomètre expert à DIJON, le 25 janvier 2018 sous le numéro 1323 D.
Une copie de ce document est annexée.

Ce document d'arpentage est annexé à l'extrait cadastral modèle 1, délivré par le


service du cadastre, dont le notaire soussigné requiert la publication auprès du service
de la publicité foncière compétent, simultanément aux présentes.

BORNAGE
Le VENDEUR précise qu’un bornage effectué par Géomètre-Expert a fixé les
limites du terrain d'assiette.
Ce bornage a été établi par Mme GIEN, Géomètre-Expert à DIJON. Un plan de
bornage demeure ci-annexé.

EFFET RELATIF
En vertu de bons et justes titres antérieurs au 1er janvier 1956.
5

CHARGES ET CONDITIONS LIEES AU CALCUL DE L’IMPOT


Les charges et conditions ne donnant pas lieu à taxation figurent en partie
développée de l'acte.
Les frais de la vente et ceux qui en seront la suite et la conséquence sont à la
charge exclusive de l’ACQUEREUR qui s’y oblige.

PROPRIETE JOUISSANCE
L'ACQUEREUR est propriétaire du BIEN à compter de ce jour.
Il en a la jouissance à compter du même jour par la prise de possession réelle,
les parties déclarant que le BIEN est entièrement libre de location ou occupation et
encombrements quelconques.

PRIX
La présente vente est conclue moyennant le prix de SEPT CENT
CINQUANTE MILLE EUROS (750 000,00 EUR).

Le paiement de ce prix a lieu de la manière indiquée ci-après.

PAIEMENT DU PRIX
L’ACQUEREUR a payé le prix comptant ce jour ainsi qu'il résulte de la
comptabilité de l’office notarial dénommé en tête des présentes au VENDEUR, qui le
reconnaît et lui en consent quittance sans réserve.

DONT QUITTANCE
PUBLICITÉ FONCIÈRE
L'acte sera publié au service de la publicité foncière de DIJON 1ER.

DECLARATIONS FISCALES
IMPÔT SUR LA PLUS-VALUE
Le VENDEUR n'est pas soumis à l'impôt sur les plus values compte tenu de sa
qualité.

TAXE SUR LA CESSION DE TERRAIN DEVENU CONSTRUCTIBLE


Taxe prévue par l’article 1529 du Code général des impôts
Cette taxe n’est pas due, l’acquéreur étant un organisme en charge du logement
social conformément aux dispositions de l’article 150 U, II 7 et 8° du Code général
des impôts.

IMPÔT SUR LA MUTATION


La mutation concerne la vente d’un terrain à bâtir tel que défini par l’article 257
I 2 1° du Code général des impôts.
Le VENDEUR n’est pas une personne assujettie au sens de l’article 256 du
Code général des impôts.
L’ACQUEREUR ayant la qualité d’assujetti au sens de l’article sus visé,
déclare conformément aux dispositions de l’article 1594-0 G A du Code général des
impôts :
6

 Que le terrain acquis est destiné par lui à la production d'un immeuble
neuf tel que défini aux termes de l’article 257 I 2 2° du Code général des
impôts.
 Qu'il prend l’engagement de construire dans un délai de quatre ans à
compter de la vente.
Les travaux ont l'objet et la consistance suivante : un programme
immobilier portant sur 65 logements locatifs locatifs constitués de petites
bâtiments collectifs et de 10 logements individuels en accessoin à la propriété,
correspondant à 5672 m2 de surface de plancher. Le projet prévoit une mixité
d’habitat comprenant environ 14 logements individuels, 17 logements
intermédiaires et 44 logements collectifs. 45 logements seront financés en
PLUS, 20 logements en PLAI et 10 logements en accession groupée.
La demande de prorogation du délai, si elle est nécessaire, doit être
formulée au plus tard dans le mois qui suit l'expiration du délai précédemment
imparti. Elle est adressée par pli recommandé avec demande d'avis de
réception, elle doit être motivée et préciser la consistance des travaux prévus
dans l'engagement primitif sur lesquels porte la prorogation demandée ainsi
que le montant des droits dont l'exonération est subordonnée à leur exécution.
 Et qu'il s'oblige à justifier, au plus tard dans les trois mois suivant
l'expiration du délai de quatre ans, ou de la prorogation éventuelle dont il
aurait pu bénéficier, de l'exécution desdits travaux et de la destination des
locaux construits.

DECISION DE FINANCEMENT

Demeure annexé aux présentes d’une décision de financement de DIJON


METROPOLE pour la construction de logements locatifs aidés en date du 9 juin 2017,
dont copie demeure ci-annexée.

AVIS DES DOMAINES


Demeure annexé aux présentes la copie d’un avis des domaines délivré le 5
février 2018.

TAXE DE PUBLICITÉ FONCIÈRE


Exonération de droits en vertu de l’article 1049 du CGI.

DÉTERMINATION DES DROITS


Mt à payer

Taxe
départementale x 0,00 % = 0,00
0,00

Frais d'assiette
0,00 x 0,00 % = 0,00

TOTAL 0,00
     
7

CONTRIBUTION DE SÉCURITÉ IMMOBILIÈRE


En fonction des dispositions de l'acte à publier au fichier immobilier, la
contribution de sécurité immobilière représentant la taxe au profit de l'Etat telle que
fixée par les articles 879 et 881 L du Code général des impôts s'élève à la somme :

Type de contribution Assiette Taux Montant


Contribution proportionnelle taux réduit 750 000,00 0,05% 375,00 euros

FIN DE PARTIE NORMALISÉE


8

PARTIE DEVELOPPÉE

EXPOSÉ
ABSENCE DE FACULTÉ DE RÉTRACTATION
Les dispositions de l’article L 271-1 du code de la construction et de
l’habitation sont inapplicables aux présentes comme s’agissant de la vente d’un terrain
à bâtir.

CONDITIONS ET DÉCLARATIONS GÉNÉRALES


GARANTIE DE POSSESSION
Le VENDEUR garantit l'ACQUEREUR contre le risque d’éviction
conformément aux dispositions de l’article 1626 du Code civil.

A ce sujet le VENDEUR déclare :


 qu'il n'existe à ce jour aucune action ou litige en cours pouvant porter
atteinte au droit de propriété,
 que la consistance du BIEN n’a pas été modifiée de son fait par une
annexion,
 qu'il n'a conféré à personne d'autre que l'ACQUEREUR un droit
quelconque sur le BIEN pouvant empêcher la vente,
 subroger l'ACQUEREUR dans tous ses droits et actions.

GARANTIE DE JOUISSANCE
Le VENDEUR déclare qu’il n’a pas délivré de congé à un ancien locataire lui
ouvrant droit à l’exercice d’un droit de préemption.

GARANTIE HYPOTHÉCAIRE
Le VENDEUR s’oblige, s’il existe un ou plusieurs créanciers hypothécaires
inscrits, à régler l’intégralité des sommes pouvant leur être encore dues, à rapporter à
ses frais les certificats de radiation des inscriptions, et à en justifier auprès de
l’ACQUEREUR.

Un état hypothécaire délivré au notaire soussigné ne révèle aucune inscription.

Le VENDEUR déclare que la situation hypothécaire est identique à la date de


ce jour et n’est susceptible d’aucun changement.

SERVITUDES
L’ACQUEREUR profite des servitudes ou les supporte, s’il en existe.

Le VENDEUR déclare :
 ne pas avoir créé ou laissé créer de servitude qui ne serait pas relatée
aux présentes,
9

 qu'à sa connaissance, il n'en existe pas d'autres que celles résultant le


cas échéant de l’acte, de la situation naturelle et environnementale des lieux et
de l'urbanisme.

ETAT DU BIEN
L’ACQUEREUR prend le BIEN dans l’état où il se trouve au jour de l’entrée
en jouissance, sans recours contre le VENDEUR pour quelque cause que ce soit
notamment en raison :
 des vices apparents,
 des vices cachés.

S’agissant des vices cachés, il est précisé que cette exonération de garantie ne
s’applique pas :
 si le VENDEUR a la qualité de professionnel de l'immobilier ou de la
construction, ou s'il est réputé ou s'est comporté comme tel,
 si le VENDEUR, bien que non professionnel, a réalisé lui-même des
travaux,
 s’il est prouvé par l’ACQUEREUR, dans les délais légaux, que les
vices cachés étaient en réalité connus du VENDEUR.

CONTENANCE DU TERRAIN
Le VENDEUR ne confère aucune garantie de contenance du terrain.

IMPÔTS ET TAXES
Impôts locaux
Le VENDEUR déclare être à jour des mises en recouvrement de la taxe
foncière.
L’ACQUEREUR est redevable à compter de ce jour des impôts et
contributions.
La taxe foncière est répartie entre le VENDEUR et l'ACQUEREUR en
fonction du temps pendant lequel chacun aura été propriétaire au cours de cette année.

L’ACQUEREUR règlera au VENDEUR en dehors de la comptabilité de


l’Office notarial, le prorata de taxe foncière à première demande du VENDEUR, et sur
production de l’avis d’imposition.

ASSURANCE
L’ACQUEREUR, tout en étant informé de l'obligation immédiate de
souscription, fait son affaire personnelle, de la continuation ou de la résiliation des
polices d'assurance souscrites par le VENDEUR pour le bâtiment existant, et ce
conformément aux dispositions de l’article L 121-10 du Code des assurances.
10

DISPOSITIONS RELATIVES A L’URBANISME


URBANISME
Enonciation des documents obtenus
Certificat d’urbanisme d’information
Un certificat d'urbanisme d’information dont l'original est annexé a été délivré
le 28 avril 2017.
Le contenu de ce certificat a été intégralement porté à la connaissance de
l'ACQUEREUR.

DIAGNOSTICS
DIAGNOSTICS TECHNIQUES
Termites
Le VENDEUR déclare :
 qu’à sa connaissance le BIEN n’est pas infesté par les termites ;
 qu'il n'a lui-même procédé ni fait procéder par une entreprise à un
traitement curatif contre les termites ;
 qu’il n’a reçu du maire aucune injonction de rechercher des termites
ou de procéder à des travaux préventifs ou d’éradication ;
 que le BIEN n’est pas situé dans une zone contaminée par les
termites.

Bâtiment existant
L’ACQUEREUR dispense le VENDEUR de lui fournir des diagnostics
concernant le bâtiment existant, destinant celui-ci à la démolition.

DIAGNOSTICS ENVIRONNEMENTAUX
Etat des risques naturels, miniers et technologiques
Rappel des textes
Les parties déclarent avoir parfaite connaissance des dispositions des textes
relatifs à l'information sur les risques naturels et technologiques majeurs et
particulièrement des dispositions des articles L.125-5 et R 125-23 à R 125-27 du Code
de l'environnement comportant obligation d'annexer, notamment à toute promesse ou
acte de vente de bien immobilier, un état de risques établi depuis moins de six mois
avant la conclusion du contrat, fondé sur les informations transmises par le Préfet du
département au Maire de la commune de MARSANNAY LA COTE (Côte d'Or).
Il est rappelé également que :
« lorsqu'un immeuble bâti a subi un sinistre ayant donné lieu au versement
d'une indemnité en application de l'article L 125-2 ou de l'article L 128-2 du code des
assurances, le vendeur ou le bailleur de l'immeuble est tenu d'informer par écrit
l'acquéreur ou le locataire de tout sinistre survenu pendant la période où il a été
propriétaire de l'immeuble ou dont il a été lui-même informé en application des
présentes dispositions. En cas de vente de l'immeuble, cette information est
mentionnée dans l'acte authentique constatant la réalisation de la vente.
En cas de non-respect des dispositions du présent article, l'acquéreur ou le
locataire peut poursuivre la résolution du contrat ou demander au juge une
diminution du prix. »
11

2°) Déclarations du VENDEUR - Etat des risques


Le VENDEUR déclare que :
La commune de MARSANNAY LA COTE est couverte par un plan de
prévention de risques naturels approuvé, couvrant les risques d'inondations et l'aléa
retrait-gonflement des sols argileux.
La commune de MARSANNAY LA COTE n’est pas couverte par un plan de
prévention de risques technologiques.
La commune de MARSANNAY LA COTE n’est pas couverte par un plan de
prévention des risques miniers.
La commune est située en zone de sismicité 1 (aléa très faible).

Conformément aux dispositions de l'article L 125-5 du Code de


l'environnement, un état des risques de moins de six mois demeure annexé aux
présentes.

En application de l'article L. 125-5 IV du Code de l'Environnement, le


VENDEUR déclare que pendant la période où il a été propriétaire, l'IMMEUBLE n'a
pas subi de sinistre susceptible d'avoir donné lieu au versement d'une indemnité en
application de l'article L. 125-2 ou de l'article L. 128-2 du Code des Assurances et
que, par ailleurs, il n'avait pas été lui-même informé d'un tel sinistre en application de
ces mêmes dispositions.

3°) Déclarations de l'ACQUEREUR


L'ACQUEREUR déclare avoir été informé de la possibilité pour lui de
s'informer auprès des services de l'urbanisme des contraintes liées à la localisation de
l'IMMEUBLE au regard de ces plans de protection.
L'ACQUEREUR déclare faire son affaire personnelle des risques naturels et
technologiques liés à la situation de l'IMMEUBLE et décharge le VENDEUR de toute
responsabilité à cet égard, reconnaissant que le VENDEUR a parfaitement rempli son
obligation d'information.

SITUATION ENVIRONNEMENTALE
CONSULTATION DE BASES DE DONNÉES ENVIRONNEMENTALES
Les bases de données suivantes ont été consultées :
 La base de données relative aux anciens sites industriels et activités de
services (BASIAS).
 La base de données relative aux sites et sols pollués ou
potentiellement pollués appelant une action des pouvoirs publics, à titre
préventif ou curatif (BASOL).
 La base de données relative aux risques naturels et technologiques
(GEORISQUES).
 La base ICPE.
Une copie de ces consultations est annexée.

CONTRAT D’AFFICHAGE
Le VENDEUR déclare qu’il n’existe aucun contrat d’affichage sur le site.
12

DISPOSITIONS RELATIVES A LA CONSTRUCTION


PERMIS DE CONSTRUIRE
Un permis de construire a été délivré à l'ACQUEREUR le 12 décembre 2017
par Monsieur le Maire de la Commune de MARSANNAY LA COTE sous le numéro
PC 021 390 17 R0004, autorisant la construction d’un ensemble immobilier à usage
d’habitation de 75 logements en 12 bâtiments pour une surfance de plancher maximale
de 5672 m2. Une copie de ce permis est annexée.

Ce permis a été régulièrement affiché ainsi qu’il est contaté en des constats
d’affichage dont copie demeure ci-annexée, établis par la SCP MIAS HOUSSIN LE
GOFF LAVELE KAPRAL, Huissier de Justice à DIJON, en date des 18 décembre
2017, 15 janvier 2018 et du

Un certificat de non recours sur ledit permis a été délivré par Monsieur le Maire
de MARSANNAY LA COTE en date du , et demeure ci-annexé.

ORIGINE DE PROPRIÉTÉ
Le VENDEUR est propriétaire des immeubles objets des présentes, pour les
avoir acquis en vertu de bons et justes titres antérieurs au 1 er janvier 1956.

NÉGOCIATION DIRECTE ENTRE LES PARTIES


Les parties déclarent que les conventions ont été négociées directement entre
elles, sans le concours ni la participation d'un intermédiaire.
Si cette déclaration se révélait erronée, les éventuels honoraires de cet
intermédiaire seraient à la charge des auteurs de la déclaration inexacte.

CONCLUSION DU CONTRAT
Les parties déclarent que les dispositions de ce contrat ont été, en respect des
dispositions impératives de l'article 1104 du Code civil, négociées de bonne foi. Elles
affirment que le présent contrat reflète l'équilibre voulu par chacune d'elles.

DEVOIR D'INFORMATION DU VENDEUR


Le VENDEUR déclare avoir porté à la connaissance de l'ACQUEREUR, en
application de l'article 1112-1 du Code civil qui impose aux parties un devoir
précontractuel d’information dont seule est exclue l’information sur le prix de la
vente, l'ensemble des informations dont il dispose ayant un lien direct et nécessaire
avec le contenu du présent contrat, et dont l'importance pourrait être déterminante de
son consentement.
Le VENDEUR reconnaît être informé qu'un manquement à ce devoir serait
sanctionné par sa responsabilité avec possibilité d'annulation du contrat s'il a vicié le
consentement de l'ACQUEREUR.

ELECTION DE DOMICILE
Les parties élisent domicile :
 en leur demeure ou siège respectif pour l'exécution des présentes et de
leurs suites,
13

 en l'office notarial pour la publicité foncière, l’envoi des pièces et la


correspondance s’y rapportant.

TITRES - CORRESPONDANCE ET RENVOI DES PIECES


Il ne sera remis aucun ancien titre de propriété à l'ACQUEREUR qui pourra se
faire délivrer, à ses frais, ceux dont il pourrait avoir besoin, et sera subrogé dans tous
les droits du VENDEUR à ce sujet.
Chacune des parties s'oblige à communiquer au notaire tout changement de
domicile ou siège et ce par lettre recommandée avec demande d'avis de réception.

POUVOIRS
Pour l'accomplissement des formalités de publicité foncière, les parties agissant
dans un intérêt commun, et entendant se prévaloir du second alinéa de l’article 1161
du Code civil, donnent tous pouvoirs nécessaires à tout notaire ou à tout clerc de
l’office notarial dénommé en tête des présentes, à l'effet de faire dresser et signer tous
actes complémentaires ou rectificatifs pour mettre le présent acte en concordance avec
tous les documents hypothécaires, cadastraux ou d'état civil.
Les parties autorisent en conséquence le mandataire à déroger au principe édicté
par l'alinéa premier de l'article 1161 du Code civil qui dispose qu'un représentant ne
peut agir pour le compte des deux parties au contrat.

AFFIRMATION DE SINCÉRITÉ
Les parties affirment, sous les peines édictées par l’article 1837 du Code général
des impôts, que le présent acte exprime l'intégralité du prix.
Elles reconnaissent avoir été informées par le notaire soussigné des sanctions
fiscales et des peines correctionnelles encourues en cas d'inexactitude de cette
affirmation ainsi que des conséquences civiles édictées par l'article 1202 du Code civil
Le notaire soussigné précise qu'à sa connaissance le présent acte n'est modifié ni
contredit par aucune contre lettre contenant augmentation du prix.

MENTION LÉGALE D'INFORMATION


L’Office notarial dispose d’un traitement informatique pour l’accomplissement
des activités notariales, notamment de formalités d’actes, conformément à
l’ordonnance n°45-2590 du 2 novembre 1945.
Pour la réalisation de la finalité précitée, les données sont susceptibles d’être
transférées à des tiers, notamment :
 les partenaires légalement habilités,
 les Offices notariaux participant à l’acte,
 les établissements financiers concernés,
 les organismes de conseils spécialisés pour la gestion des activités
notariales,
 le Conseil supérieur du notariat ou son délégataire, pour être
transcrites dans une base de données immobilières, concernant les actes
relatifs aux mutations d’immeubles à titre onéreux, en application du décret n°
2013-803 du 3 septembre 2013.
La communication de ces données aux tiers peut être indispensable afin de
mener à bien l’accomplissement de l’acte. Toutefois, aucune donnée n’est transférée
en dehors de l’Union Européenne ou de pays adéquats.
14

Les données sont conservées dans le respect des durées suivantes :


 30 ans à compter de l’achèvement de la prestation pour les dossiers
clients (documents permettant d’établir les actes, de réaliser les formalités)
 75 ans pour les actes authentiques, les annexes (notamment les
déclarations d’intention d’aliéner), le répertoire des actes.
Les personnes concernées peuvent accéder aux données les concernant
directement auprès de l’Office notarial ou du Correspondant informatique et libertés
désigné par l’Office à l’adresse suivante : Etude de Maîtres Boris MUGNERET,
Thierry LAUREAU, Mathieu PÉRON, Ornella BERTHAUT et Jean-Henri NÉNERT,
Notaires Associés à DIJON (Côte-d'Or), 23 rue Jacques Cellerier Téléphone :
03.80.58.56.00 Télécopie : 03.80.58.56.29 Courriel :
office.laureauetassocies@notaires.fr.
Le cas échéant, les personnes concernées peuvent également obtenir la
rectification, l’effacement des données les concernant ou s’opposer pour motif
légitime au traitement de ces données, hormis les cas où la réglementation ne permet
pas l’exercice de ces droits. Toute réclamation peut être introduite auprès de la
Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés.

CERTIFICATION D’IDENTITÉ
Le notaire soussigné certifie que l’identité complète des parties dénommées
dans le présent document telle qu'elle est indiquée en tête des présentes à la suite de
leur nom ou dénomination lui a été régulièrement justifiée.

FORMALISME LIÉ AUX ANNEXES


Les annexes, s'il en existe, font partie intégrante de la minute.
Lorsque l'acte est établi sur support papier les pièces annexées à l'acte sont
revêtues d'une mention constatant cette annexe et signée du notaire, sauf si les feuilles
de l'acte et des annexes sont réunies par un procédé empêchant toute substitution ou
addition.
Si l’acte est établi sur support électronique, la signature du notaire en fin d’acte
vaut également pour ses annexes.

DONT ACTE sans renvoi


Généré en l’office notarial et visualisé sur support électronique aux lieu, jour,
mois et an indiqués en entête du présent acte.
Et lecture faite, les parties ont certifié exactes les déclarations les concernant,
avant d'apposer leur signature sur tablette numérique.
Puis le notaire qui a recueilli l'image de leur signature manuscrite a lui-même
signé au moyen d'un procédé de signature électronique sécurisé.