Vous êtes sur la page 1sur 7

Economie du transport aérien

Assistance en escale. Généralités et l’assistance en escale en Bulgarie.

Professeur : Gézia Damergy

Etudiante : Ekaterina Tyankova

Mars, 2020
TABLE DES MATIERES
1. Аssistance en escale. Généralités.
2. Passenger handling.
3. Ramp handling.
4. Contrôle du trafic aérien.
5. Le handling en Bulgarie.

1. Аssistance en escale. Généralités.


Dans l'aviation, le terme "assistance en escale" fait référence à la vaste gamme de
services fournis pour faciliter le vol d'un avion ou le repositionnement d'un avion au
sol, la préparation, qui comprendra à la fois des fonctions de service des passagers et
de service en piste.1 Les prestataires de services d'assistance en escale sont les
organisations qui fournissent un soutien direct à l'aire de trafic. « Les services
d’assistance en escale dans les aéroports représentent toutes les activités permettant
le traitement des avions, des passagers, de leurs bagages et du fret effectuées au sol
pour les compagnies aériennes. Dans ce cadre, la directive européenne 97/67 donne
à tous les États membres une directive claire sur les activités d'assistance en escale.
La libéralisation du marché après cette directive a progressivement permis
l’émergence de nouveaux acteurs, ce qui fait de l’assistance en escale un marché en
constante évolution. l’IATA (Association Internationale du Transport Aérien) définit les
normes garantissant la sûreté et l’efficacité des opérations aéroportuaires. Lorsqu’une
compagnie aérienne ou un concessionnaire offre ses services à un aéroport, des
Accords de Niveau de Service sont définis afin de garantir un niveau minimal de qualité
et de performance consignés par l’IATA. Bien que l’assistant en escale soit un sous-
traitant, sa prestation contribue ainsi à l’image que se font les voyageurs et les
compagnies aériennes de l’aéroport ainsi qu’à l’image que les voyageurs se font de la
compagnie aérienne, c’est pourquoi toutes les personnes impliquées dans le
processus doivent veiller au maintien du niveau de qualité requis.»2
« Les agents des sociétés d’assistance en escale sont en effet des acteurs de premier
plan de la sécurité des aéronefs : ce sont les premiers à intervenir sur l’avion lors de
son arrivée dans un aéroport, ils le préparent pour son vol et sont enfin les derniers à
l’observer de l’extérieur avant son décollage. Ils doivent donc avoir les bons gestes,
les savoirs nécessaires et l’état d’esprit approprié. Ces aptitudes sont pour partie
issues de l’expérience, mais elles sont essentiellement acquises au travers d’une
communication adaptée, notamment la formation, les actions de sensibilisation et la
communication de l’encadrement autour de la gestion des incidents. »3
Les fonctions les plus importantes en volume d’activité sont les fonctions passage,
piste et commissariat avion. Ces fonctions sont de plus en plus sous-traitées par les
compagnies aériennes en France et dans le monde : à des sociétés spécialisées sur

1
https://www.skybrary.aero/index.php/Ground_Handling
2
https://transport.sia-partners.com/20191114/lassistance-en-escale-panorama-du-marche-et-de-ses-acteurs
3
https://en.calameo.com/read/0006872611cc6703a1a21 Assistance en escale et sécurité des vols, Guide
technique, rédacteurs : Simon DUPIN, Thomas THIEBAUT, Nicolas TURCOT
les aéroports moyens et grands (qui représentent un trafic de plus d’un million de
passagers) ; aux aéroports sur les plus petits aéroports.4
2. Passenger handling.
Les fonctions du « passenger handling » comprennent les services à l'intérieur
du terminal de l'aéroport tels que :
Vente de billets. Bien que la plupart des passagers arrivent à l'aéroport avec leur billet
en main, il existe dans la plupart des terminaux des dispositions permettant d'acheter
des billets sur place.
Les services de comptoir d'enregistrement pour les passagers qui partent. Il y a
des agents du service clientèle pour aider les passagers dans le processus
d'enregistrement, pour vérifier les documents, pour étiqueter et traiter leurs bagages
et pour s'assurer que les bagages de cabine sont conformes aux dimensions, poids et
contenu réglementés. Dans certains aéroports il y a des bornes libre-service
électriques, qui permettent au passager d’ enregistrer seul son bagage. Des
dispositions seront disponibles, généralement dans un lieu secondaire, pour
l'acceptation des bagages de grande taille ou très lourds.
Fournir des services de porte d'embarquement à l'arrivée et au départ. Les agents
sont tenus d'accueillir un vol à l'arrivée ainsi que de fournir des services de départ, y
compris l'embarquement des passagers et la fermeture du vol5
Tri des bagages. Les bagages seront triés électroniquement ou manuellement par vol
et chargés dans des unités de chargement ou placés sur des chariots à bagages en
vue du chargement de l'avion.
Gestion du lobbying. Les agents des services aux passagers veilleront à ce que le
nombre approprié de comptoirs d'enregistrement soit disponible, doté de personnel et
d'une signalisation d'identification appropriée, et à ce que le flux des passagers soit
dirigé et contrôlé de manière ordonnée et efficace.
Exécution d’opérations irrégulières. Les agents du service clientèle seront disponibles
pour répondre aux besoins des clients qui doivent faire une réservation à nouveau au
cas ou ils ont manqué une correspondance. Les clients doivent être servis en cas de
retard ou d'annulation de vols – leur fournir de la nourriture et d'hébergement, ou
d'autres arrangements de transport.
Traitement des besoins spéciaux des passagers. Les agents du service clientèle
prendront les dispositions nécessaires pour le transport des gens en fauteuils
roulants jusqu'à la porte d'embarquement, vont servir les passagers à mobilité
réduite et traiteront, protégeront et superviseront tout mineur non accompagné
depuis l'enregistrement jusqu'à l'embarquement dans l'avion et depuis le
débarquement de l'avion jusqu'à la remise à un parent ou à une autre personne
autorisée.

4
https://transport.sia-partners.com/20191114/lassistance-en-escale-panorama-du-marche-et-de-ses-acteurs

5
https://www.slideshare.net/MikeOdias/airport-ground-handling-introduction
Signalisation des tableaux et des portes d’ embarquement. En coordination avec
l'autorité aéroportuaire, les portes d’ embarquement des avions seront signalées et
les informations seront transmises aux passagers.
Gestion des salons. Les salons de première classe et de classe affaires, accessibles
aux passagers, seront dotés de personnel et d'équipements.
Embarquement dans les avions. Les agents au sol feront les annonces
d'embarquement appropriées, effectueront le contrôle final des passagers et la
vérification des documents. Si les passagers doivent être transportés en bus jusqu'à
l'avion ou être contraints de marcher sur l'aire de trafic, les agents au sol assureront la
sécurité des passagers sur l'aire de trafic.
Débarquement des avions. Le personnel au sol recevra les documents à l'arrivée et
accueillera les passagers à l'arrivée de l'avion et facilitera leur transfert vers l'aérogare,
en s'occupant, le cas échéant, des problèmes liés au retard à l'arrivée ou à l'annulation
des vols de correspondance
Services de bagages. Des agents au sol aideront les passagers en cas de perte,
d'erreur d'acheminement ou de détérioration des bagages.
3. Ramp handling.
Les fonctions du « ramp handling » comprennent :
Guidage et assistance au stationnement. Dans certains aérodromes, le processus
de triage commence lorsque l'avion s'approche de l'aire de trafic, avec un véhicule qui
guide l'avion jusqu'à sa position de stationnement. Lorsque l'avion s'approche de la
position de stationnement, le véhicule remet le guidage de l'avion soit à un système
de guidage électronique à l'entrée de la position de stationnement, soit au personnel
au sol pour diriger l'avion vers sa position de stationnement finale. Au départ, un
contrôleur aidera au démarrage du moteur, en confirmant que la zone autour du
moteur est dégagée de tout danger et en surveillant le moteur. En cas de problème, le
contrôleur avertira l'équipage par interphone ou en utilisant les signaux manuels
d'urgence.
Traitement des bagages et du fret. Les bagages et le fret à l'arrivée seront déchargés
à l'aide de tout équipement spécialisé nécessaire et les bagages et le fret à la sortie
seront chargés dans l'avion. Il faut veiller à ce que le chargement des avions avec le
fret soit effectué conformément aux instructions et que les marchandises soient
correctement manipulées.
Remorquage d'avions. Le déplacement d'un avion vers ou depuis une installation de
maintenance, un poste de stationnement éloigné ou d'une porte à une autre sera
effectué si nécessaire.
Ravitaillement en carburant. Les avions seront ravitaillés en carburant en fonction
des besoins du vol aller, comme spécifié par le commandant de bord. Cela peut être
effectué avec un camion-citerne ou une pompe à carburant.6 Des protocoles

6
https://www.slideshare.net/MikeOdias/airport-ground-handling-introduction
spécifiques sont en place dans le cas où le ravitaillement en carburant doit être
effectué avec des passagers restant à bord.
Service des toilettes et de l'eau. Les réservoirs de déchets des toilettes seront vidés
et entretenus et les réservoirs d'eau potable seront remplis à nouveau. Transport d'eau
(généralement non potable pour l'utilisation des lavabos)
Climatisation. Plus courante pour les petits avions
Nettoyage des avions. La cabine, les toilettes et les comptoirs de cuisine seront
nettoyés. toilettes seront réapprovisionnées. Les oreillers et les couvertures seront
remplacés selon les besoins et si nécessaire des journaux seront apportés à bord.
Manutention du fret aérien, généralement au moyen de chariots de fret et de
chargeurs de fret
Puissance au sol (de sorte qu'il n'est pas nécessaire que les moteurs tournent pour
fournir la puissance de l'avion au sol) –
Passerelle aéportuaire. C’est un passage fermé et ajustable reliant un aéronef à
une aérogare et permettant ainsi aux passagers de gagner l'aéronef, respectivement
le terminal, sans devoir escalader des escaliers depuis le sol, et sans avoir à subir les
caprices de la météo.7
Lève-fauteuils roulants, si nécessaire.
Restauration. Les chariots de restauration et les inserts de four du vol à l'arrivée
seront retirés et la restauration du vol au départ sera embarquée. Les stocks de la
cuisine et du bar seront reconstitués.
Fourniture de documents. Avant le départ, l'équipage de conduite recevra les
documents appropriés, notamment un récépissé de carburant et le formulaire de
chargement.
Pushback. Le cas échéant, des équipements au sol seront utilisés pour déplacer
l'avion hors de son aire de stationnement au départ.
Dégivrage. Si nécessaire, le dégivrage au sol de l'avion sera effectué. Le dégivrage
du noyau moteur est le plus souvent effectué au poste de stationnement, tandis que
le dégivrage de l'avion peut être effectué sur place ou dans une installation éloignée.8
4. Contrôle du trafic aérien.
Le contrôle du trafic aérien est un service fourni par des contrôleurs au sol qui dirigent
les aéronefs au sol et dans l'espace aérien contrôlé. L'objectif principal du contrôle
aérien dans le monde est de prévenir les collisions, d'organiser et d'accélérer le flux
de trafic, et de fournir des informations et d'autres aides aux pilotes9 et de donner des
instructions aux avions dans les différentes phases de vol et surveiller leur exécution.
Le responsable du trafic aérien doit fournir des informations sur le fonctionnement des

7
https://fr.wikipedia.org/wiki/Passerelle_a%C3%A9roportuaire
8
https://www.skybrary.aero/index.php/Ground_Handling
9
https://www.slideshare.net/MikeOdias/airport-ground-handling-introduction
équipements de navigation, fournir des informations météorologiques, ainsi que
d'autres informations pertinentes essentielles pour la sécurité du trafic aérien. Il doit
savoir identifier, reconnaître et agir dans les situations d'urgence.10
Les dommages causés par les opérations au sol coûtent chaque année des milliards
de dollars à l'industrie. Il est intéressant de noter que le facteur humain (ou erreur de
l'opérateur) a été identifié par l'IATA comme étant responsable de 92 % des accidents
impliquant des dommages à l'aire de trafic des avions. De plus, une formation et une
supervision médiocres, le non-respect des procédures standard et la pression du
travail sont les principales causes liées à l'erreur de l'opérateur. L'introduction de
nouvelles technologies (telles que les systèmes automatisés de passerelles pour
passagers) peut améliorer considérablement la situation.11 De plus, les initiatives
suivantes ont été développées en tant que solution intégrée pour les opérations au sol
adaptée à la gestion des risques au sein de l’industrie : un manuel d'assistance
aéroportuaire qui Identifie et met à jour des pratiques recommandées par l'industrie,
un manuel des opérations au sol de l'IATA qui a pour but d’élaborer et de mettre en
œuvre des procédures standard, un audit de sécurité de l'IATA pour les opérations au
sol et une base de données sur les dommages au sol qui identifie les risque et fait une
analyse des données.12
En plus de ça, IATA organise chaque année une conférence de sur la manutention au
sol qui est la première conférence annuelle du secteur de la manutention au sol dans
le monde. Cet événement offre une occasion unique de se connecter, de communiquer
et de collaborer avec les compagnies aériennes, les prestataires de services au sol,
les autorités aéroportuaires et les fournisseurs et offre diverses possibilités d'affaires
et de réseautage. En 2020 la conférence de l'IATA sur la manutention au sol est prévu
pour 17 mai 2020 - 20 mai 2020 au Mexique.
5. Le handling en Bulgarie.
Il y a des années, les compagnies aériennes couvraient elles-mêmes le traitement
passage et le traitement d’avion à la rampe et il y avait beaucoup plus de personnel à
l’aéroport de Sofia. De nos jours, le personnel des compagnies aériennes a été limité
et on compte surtout les services que l’aéroport offre.
La structure de l’aéroport est séparée en deux. D’une partie il y a les infrastructures
aéroportuaires et il y a des taxes qui sont payées pour que ces infrastructures puissent
être utilisées. Ces taxes que l’aéroport impose aux compagnies aériennes sont
comprises dans le prix des billets des passagers. Il y a la taxe service du passage
environ 11-12 euros et la taxe sécurité 5-6 euros. La taxe traitement du passager
couvre toute la maintenance de l’infrastructure. De l’autre côté il y a aussi toutes les
taxes payées par la compagnie aérienne : la taxe d’atterrissage, la taxe parking, taxe
utilisation de la passerelle.

10
http://www.smatsa.rs/Eng/ShowContent.aspx?mi=63
11
https://www.internationalairportreview.com/article/1303/regulations-surrounding-ground-handling-ramp-
safety/
12
https://www.iata.org/en/programs/ops-infra/ground-operations/
D’autre part dans chaque aéroport il y a la sous-traitance des avions – le handling.
L’aéroport de Sofia fait la sous-traitance en suivant les règlements européens. On peut
séparer les différents métiers liés au handling – passenger handling, land side et air
side.
A l’aéroport de Sofia le temps du traitement d’un avion est de 40min-45min. Pendant
ces 40 min on doit organiser très strictement le traitement des passagers et le
traitement à la rampe – le fret et le chargement des bagages. Il y a toujours une
personne responsable du traitement à la rampe qui organise et coordonne le travail et
il y a aussi une personne responsable de l’état de charge et la feuille de centrage. Pour
chaque avion cette personne fait un plan de charge pour le fret et pour les passagers.
Le personnel doit respecter les procédures de sécurité et de sûreté. Au cours du
déchargement et du chargement de la cargaison, les manutentionnaires au sol sont
chargés d'observer le poids de la cargaison et d'assurer toutes les précautions de
sécurité qui s'y rapportent. Tout ce qu'ils font est conforme aux protocoles de sécurité
établis. Les agents d'assistance en escale sont également responsables devant les
autorités concernées pour le chargement de cargaisons illégales ou dangereuses.
En même temps les agents qui font le traitement des passagers assurent
l’embarquement à temps. Le départ à l’heure est très important pour les compagnies
aériennes puisque certains passagers font des escales et doivent faire la
correspondance à temps.
A l’aéroport de Sofia il y a 3 compagnies de sous-traitance– l’aéroport de Sofia,
Swissport et Goldair. Le Goldair est le plus grand sous- traitant, Swissport est en
deuxième position et l’aéroport de Sofia est en troisième position. Cela s’explique par
le fait que la plus grande compagnie low-cost à Sofia comme WizzAir qui a un grand
nombre de vols par jour est desservie par Goldair. Goldair Handling, l'un des
principaux fournisseurs grecs de services d'assistance en escale, est présent dans 3
aéroports en Bulgarie. Swissport sous traite les compagnies aériennes comme
Ryanair et Bulgaria Air. Ces compagnies de sous-traitance sont en concurrence
constante. Quand une compagnie aérienne veut opérer sur un aéroport elle fait un
appel d’offre et demande aux compagnies d’assistance de lui présenter une offre avec
des prix. Normalement il y a des prix forfait qui sont fixes. Toutes les formations à
l’aéroport de Sofia se font à ’’Airport training centre’’ et pour les compagnies de sous-
traitance il y a des formations certifiées par IATA.