Vous êtes sur la page 1sur 18

Nausées

&
vomissements
Définitions

Le vomissement : consiste en l’expulsion


forcée du contenu de l’estomac, du duodénum et
du jéjunum par la cavité orale

La nausée : expérience subjective d’une


sensation déplaisante rythmée comme une vague
et localisée dans la gorge ou l’épigastre.
Conséquences et complications
Les jeunes enfants et les vieillards +++
• Rupture traumatique de l’oesophage (syndrome
de Boerhaave)
• le syndrome de Mallory-Weiss
• Risque de pneumopathie d'inhalation.
• Dénutrition (vomissements chroniques)
• Déshydratation et troubles ioniques
(vomissements subaigus ou chroniques).
Le syndrome de Mallory-Weiss est une dilacération longitudinale de la
muqueuse du cardia, c'est-à-dire une déchirure superficielle de la muqueuse à
la jonction entre l'œsophage et l'estomac. Elle est provoquée par des
vomissements répétés et prolongés, ce qui aboutit à une
hémorragie digestive haute parfois massive et mortelle (hématémèse). Dans
1/3 des cas il survient après une prise excessive d'alcool, la FOGD
(fibroscopie œso-gastro-duodénale) retrouve : une ulcération ou un ulcère
linéaire à la jonction des muqueuses œsophagiennes et gastriques.
Les pathologies responsables de vomissements répétés telles que les
troubles du comportement alimentaire (boulimie) ou les patients ne
respectant pas le régime alimentaire obligatoire après la pose d'un anneau
gastrique, sont peu nombreuses, mais tout vomissement même dans le cadre
d'une gastro-entérite infectieuse peut se compliquer d'un syndrome de ce
type. L'hémorragie est habituellement peu grave et s’arrête spontanément.
Ce syndrome a été décrit par George Kenneth Mallory (en) et Soma Weiss (en)
en 19291.
Étude sémiologique

Anamnèse : Elle permet de préciser


L’âge
Les antécédents médicaux, chirurgicaux
La prise de médicaments
Des cas similaires dans l’entourage…..
Le type de vomissements
• Alimentaire: nauséabonds, partiellement digérés,
orientant vers une obstruction chronique

gastroduodénale,

• Bilieux: éliminent un obstacle gastropylorique,

• Fécaloïde: obstruction basse ou fistule


gastrocolique.

• Vomissements abondants de liquide clair et


acide: syndrome de Zollinger-Ellison
Les caractères de vomissements
• Date de début
• Les circonstances de survenue
– Après le repas: post-prandiaux tardifs(1h)
ou précoces(30min).
– vomissements en fusée sans effort,
– vomissements provoqués par le patient.
• Minimes ou abondants
• Aiguës ou chroniques récidivants
• Leur nombre dans la journée
• Leur périodicité, leur rythme
Les signes d'accompagnement
Peuvent être au premier plan
• Douleurs,
• Troubles du transit,
• Céphalées,
• Vertiges,
• Syndrome grippal
• Fiévre, etc...
l'examen physique
• Complet avec orientation sur l'examen
de l'abdomen,
• l'examen neurologique, labyrinthique,
cardiaque,
• L’existence d'une fièvre,
• L’état d'hydratation.
Les examens complémentaires
• Orientés par la clinique
– Glycémie, ionogramme sanguin avec

créatinémie

– ß HCG

– Endoscopie digestive haute

– Transit oesogastroduodénal
L'hormone chorionique gonadotrope ou CG (de l'anglais
: chorionic gonadotropin) est une hormone glycoprotéique
produite au cours de la grossesse, fabriquée par l'embryon
peu de temps après la conception et plus tard par le
trophoblaste (partie du placenta). Il n'existe des
gonadotropines chorioniques que chez les primates (chez
l'espèce humaine, il s'agit de la hCG – human chorionic
gonadotropin) et chez leséquidés (chez la jument, il s'agit de
la eCG – equine CG – autrefois dénommée PMSG – Pregnant
Mare Serum Gonadotropin).
• Fonction[modifier | modifier le code]
• La fonction de l’HCG est essentiellement le maintien du corps jaune durant la grossesse
(jusqu'à la 9e semaine) et de sa sécrétion de progestérone. Mais elle a aussi un effet anti-
gonadotrope puisqu’elle inhibe la sécrétion de la LH et de la FSH. L’HCG est dite stéroïdogène
puisqu’elle favorise la sécrétion de progestérone du corps jaune mais aussi parce qu’elle
stimule la sécrétion des stéroïdes des gonades fœtales. La régulation de la synthèse et de la
sécrétion d’HCG est assurée par une GnRH trophoblastique.
• Taux normaux[modifier | modifier le code]
• dosage chez un homme : < 8 à 10 mIU/mL
• Dosage chez une femme hors grossesse : < 10 à 15 mIU/mL
• Durant la grossesse[modifier | modifier le code]
• Ces taux sont approximatifs et ne permettent pas de dater la grossesse avec précision:
• Première semaine après implantation : 20 à 30 mIU/mL
• Deuxième semaine : 30 à 100 mIU/mL
• Troisième semaine : 100 à 1 000 mIU/mL
• Quatrième semaine : 1 000 à 10 000 mIU/mL
• Deuxième trimestre : 10 000 à 30 000 mIU/mL
• Troisième trimestre : 5 000 à 15 000 mIU/mL
• Durant la grossesse l'hCG peut aussi être mesurée pour la réalisation du triple test.
• Le temps de demi-vie est de 24-36 heures.
• Utilisation du dosage[modifier | modifier le code]
• Test de grossesse[modifier | modifier le code]
• La hCG est élaborée par le syncytiotrophoblaste du blastocyste suite à son implantation dans la
muqueuse utérine. Cette hormone permettra le maintien du corps jaune dans l'ovaire. Elle sera
retrouvée dans le sang maternel (prise de sang) et aussi dans l'urine où elle est excrétée. Les
Causes des vomissements
Vomissements aigus
1. Les affections abdomino-pelviennes
– Les affections digestives
• L’ulcère GD, le cancer de l’estomac, ………
– Les urgences abdomino-pelviennes
• Occlusion intestinale (grêle +++ ou colon +)
• Infection aiguë intra-abdominale :
appendicite, cholécystite aiguë, péritonite
• Pancréatite aiguë
• Grossesse extra-utérine , torsion d’annexe
Les affections extra abdomino-
pelviennes
2. Les affections neurologiques
Classiquement les vomissements sont "en
fusée" sans effort.
– Hypertension intra-crânienne : encéphalite,
tumeurs, hydrocéphalie.
– Méningite aiguë.
– Les vertiges avec lésion de l'appareil
labyrinthique particulièrement maladie de
Ménière.
– Malaise vagal banal.
– Migraines
3. Infarctus myocardique (notamment
postérieur)
4. Les maladies endocriniennes et
métaboliques aiguës
Acidocétose diabétique
insuffisance cortico-surrénalienne aiguë
hypercalcémie
insuffisance rénale
les hypo et hyperparathyroïdies
crise d'hyperthyroïdie aiguë
les états d'hyperhydratation cellulaire
5. La grossesse
Les vomissements subaigus ou chroniques

1. Les sténoses partielles digestives


Sténose du pylore +++, du duodénum, du
grêle haut
2. Les troubles de la motricité digestive
Gatsroparésie
Post-vagotomie
Pseudo-obstruction intestinale chronique
3. Les vomissements psychogènes
Conclusion
• Symptômes fréquents
• Généralement bénins mais peuvent
être graves
• Déshydratation
• Nécessité d’une prise en charge
didactique.