Vous êtes sur la page 1sur 13

Contenus:

1. éléments d’Histoire
2. logique proposi6onnelle
3. théorie des modèles et systèmes de Preuve
4. logique des prédicats de premier ordre
5. Interpréta6ons, inférences
6. Prolog




LS29A1 A. GIANNAKOS 2017
A. GIANNAKOS
Logique formelle: Logique proposi6onnelle
Symboles u6lisés: p, q, r,…,¬, ∧, ∨,(,), et aussi →, ↔
p, q, r, p1, p2,…,pi : proposi6on (ou formule) atomique
¬, ∧, ∨, →, ↔: opérateurs logiques ‘non’, ‘et’, ‘ou’,
‘implique’, ‘équivaut’
(,): parenthèses
U6lisa6on des opérateurs
¬p,
p∧q, p∨q,
p→q est ¬p∨q , p↔q est (p→q)∧(q→p)
Règles
1. Pr->pi 4. Pr->Pr∨Pr 7. Pr->Pr ↔ Pr
2. Pr->(Pr) 5. Pr->Pr∧Pr
3. Pr-> ¬Pr 6. Pr->Pr→Pr
LS29A1 A. GIANNAKOS 2017
A. GIANNAKOS
Séman@que
Logique proposi6onnelle classique:
valeur de vérité vrai y faux z
p q p∧q p q p∨q p ¬p
y y y y y y y z

z y z z y y z y

y z z y z y

z z z z z z

p q p→q p q p↔q
y y y y y y
z y y z y z
y z z y z z
z z y z z y
LS29A1 A. GIANNAKOS 2017
A. GIANNAKOS


Défini@on Soit un ensemble de formules Σ. Un
modèle pour Σ est une affecta6on des valeurs
de vérité aux proposi6ons atomiques des
formules de Σ qui rend vraies toutes les
formules de Σ.

Ex: Σ={p1∨p2, p1 → p2} Un modèle en est
υ(p2)=y, υ(p1)=z

LS29A1 A. GIANNAKOS 2017


A. GIANNAKOS

Théorème de compacité Soit un ensemble (infini) de formules Σ. Si


toute par6e finie de Σ a un modèle, alors Σ a un modèle.


•  Démonstra6on omise (elle nécessite des no6ons de topologie
générale; il s’agit en fait d’une applica6on du théorème de Tychonoff
sur les espaces-produits.

L’idée est de considérer des modèles pour toutes les formules de Σ à
1, 2,…, n arguments, chacun de ces sous-ensembles contenant un
nombre fini de formules non-équivalentes entre elles, puis de
« combiner » ces modèles pour en obtenir un pour tout le Σ)

•  L’inverse est immédiat (si Σ infini a un modèle, alors tout sous-ensemble
de Σ donc aussi tout sous-ensemble fini Σ’, a un modèle: prenons juste la
restric6on de n’importe quel modèle de Σ sur les proposi6ons atomiques qui sont
contenues dans les formules de Σ’, et qui sont d’ailleurs en nombre fini. Nous
aurons ainsi un modèle (fini) pour Σ’)

LS29A1 A. GIANNAKOS 2017


A. GIANNAKOS
Défini@on
Soit un ensemble de formules Σ et une formule
φ. Σ implique tautologiquement φ (on note:
Σ Ö φ) si toute affecta6on des valeurs de vérité
qui sa6sfait les formules de Σ, sa6sfait aussi φ.

Cas spéciaux:
iÖq signifie que q est une tautologie. On écrit
aussi simplement Öq
{p∧¬p} Ör est valable pour toute formule r!

LS29A1 A. GIANNAKOS 2017


A. GIANNAKOS
Ques@on 1
sur la puissance expressive de p, q, r,…,¬, ∧, ∨,(,), →, ↔:

•  considérons (l’évalua6on υ sur toutes les affecta6ons de
valeurs de vérité des proposi6ons atomiques dans) une
formule φ comme fonc@on booléenne à n « variables »
{y,z}n -> {y,z} (n étant le nombre des proposi6ons atomiques de φ)
•  Est-ce que toute fonc6on booléenne à n «variables» (et quel
que soit n) peut être construite à par6r de p, q, r…,¬, ∧, ∨,
(,),→, ↔ , c’est-à-dire, peut être exprimée par une formule?
•  Si oui, est-ce qu’il y a de sous-ensemble minimal de ces
opérateurs qui peut construire toutes les fonc6ons
booléennes?

LS29A1 A. GIANNAKOS 2017
A. GIANNAKOS
• Il existe 4 fonc6ons booléennes à une « variable »:
On voit directement que:
p f1 f2 f3 f4 f1 peut être exprimée par p ∨ ¬p
f2 peut être exprimée par ¬p
y y z y z f3 peut être exprimée par p
z y y z z f4 peut être exprimée par p ∧ ¬p

• Il existe 16 fonc6ons booléennes à deux « variables »


(en général:
n
il existe 2 fonc6ons booléennes à n « variables », car il
2

existe 2n lignes dans la table de vérité d’une fonc6on


n
booléenne à n « variables » et donc 2 combinaisons
2

possibles de 2n choix entre y et z, chaque combinaison


correspondant à une fonc6on)
LS29A1 A. GIANNAKOS 2017
A. GIANNAKOS
• Il existe 16 fonc6ons booléennes à deux « variables »:
p q g1 g2 g3 g4 g5 g6 g7 g8 g9 g10 g11 g12 g13 g14 g15 g16

y y y y y y y y y y z z z z z z z z

z y y y y y z z z z z z z z y y y y
y z y y z z y y z z z z y y z z y y
z z y z y z y z y z z y z y z y z y
• Remarquez que g8+i est ¬ gi pour tout i de 1 à 8, donc il suffit de
pouvoir exprimer par des formules les 8 premières fonc6ons.
g1 est exprimée par exemple par (p ∨¬p)∨q
g2 est exprimée p.ex. par p∨q, g3 par p→q , g4 par (p ∨¬p)∧q,
g5 par q→p, g6 par (q ∨¬q)∧p, g7 par p↔q et g8 par p∧q
• Ces expressions ne sont pas forcément uniques, ni les plus simples
possibles!

LS29A1 A. GIANNAKOS 2017
A. GIANNAKOS
Une méthode générale pour exprimer une fonc6on booléenne f à
n « variables » par une formule:

• f est déterminée par les k combinaisons des valeurs booléennes
de ses variables (parmi les 2n combinaisons) pour lesquelles elle a
la valeur y (pour toute autre combinaison elle a la valeur z ):
donc
y pour toute valeur de (x1, x2,…, xn)
parmi les k d’un Sf{z, y}n
f(x1, x2,…, xn)=
z pour toute autre valeur de (x1, x2,…, xn)

Pour tout (y1, y2,…, yn)i élément de S on va poser
qi =l1 ∧l2 ∧… ∧ln où lj = pj si yj est y, et lj = ¬pj si yj est z
(si S est vide, on met simplement la formule de contradic6on:
p1 ∧¬ p1 ∧p2 ∧… ∧pn)
• Finalement, f est exprimée par φ : q1∨q2∨ … ∨qk
• Exemple: g12 est exprimée par (p ∧¬q)∨(¬p ∧¬q)
LS29A1 A. GIANNAKOS 2017
A. GIANNAKOS
• Est-ce que {¬, ∧, ∨, →, ↔} est un ensemble d’opérateurs
minimal pour exprimer
(en u6lisant aussi p,q,r,… – des proposi6ons atomiques – et
des parenthèses) toute fonc6on booléenne?

• Non. Par exemple, puisque
p ∧ q est équivalent à ¬(¬p ∨¬q),
p →q est équivalent à ¬p ∨q,
p ↔q est équivalent à (p→q) ∧ (q→p)
donc à (¬p∨q) ∧ (¬q∨p) donc à ¬(¬ (¬p∨q) ∨¬ (¬q∨p)),

il s’ensuit qu’on peut construire toute formule
contenant {¬, ∧, ∨, →, ↔} (et par conséquent, toute fonc6on
booléenne), en u6lisant seulement {¬, ∨}.
LS29A1 A. GIANNAKOS 2017
A. GIANNAKOS
Des transforma6ons similaires peuvent être montrées pour
{¬, ∧}, {¬, →} (exercice).

Proposi@on 1: {¬, ∨}, {¬, ∧}, {¬, →} , sont les uniques
sous-ensembles minimaux de {¬, ∧, ∨, →, ↔} capables d’
exprimer toute fonc6on booléenne


Proposi@on 2: chacun des {g10}, {g16} permet aussi d’exprimer
toute fonc6on booléenne! (exercice)

LS29A1 A. GIANNAKOS 2017


A. GIANNAKOS
Ques@on 2
Soit un ensemble de formules Σ.
•  Peut-on reproduire (trouver « systéma6quement »,
en u6lisant un algorithme ) toute formule φ telle que
Σ Ö φ?
Indépendamment de Σ,
•  Peut-on trouver (par un algorithme) toute formule ψ
telle que
Ö ψ?

LS29A1 A. GIANNAKOS 2017


A. GIANNAKOS