Vous êtes sur la page 1sur 2

Nouha Abu Kalim GOUDIABY

Tafsir

Versets cause de la révélation :

ِ ‫بِس ِْم هللاِ الرَّحْ َم ِن الر‬


‫َّحيم‬

1- Abasa 80 : verset 2: « parce que l'aveugle est venu à lui. »

‫أَن َجا َءهُ اأْل َ ْع َم ٰى‬

Commentaires : A cause d'un aveugle qui n'était autre que Abdullah Ben Oum
Maktoum qui était venu un jour trouver le Prophète (ṣalla l-Lâhou `alayhi wa
salam), alors que celui-ci avait chez lui des notables Qoraïchites et qu'il espérait
leur islamisation. Abdullah n'était pas au courant de la présence de ces gens-là.
Il appela, avec insistance, le Prophète (ṣalla l-Lâhou `alayhi wa salam) lui
demandant de l'enseigner de ce que Dieu lui a révélé. Comme il s'est détourné
de lui en se renfrognant, cet aveugle retourna chez lui. Les premiers versets de
cette sourate furent révélés à son sujet. Plus tard quand Abdullah venait chez le
Prophète (ṣalla l-Lâhou `alayhi wa salam), celui-ci lui disait : « Bienvenu à celui
que mon Seigneur m'a fait des reproches à cause de lui.» Et il lui étendait son
manteau pour s'asseoir. (Une version analogue fut rapportée par Tirmizi
d'après Aicha)

2- El kafiroun 109 : verset 1: « Dis (Ô Mouḥammad) : Ô vous les non-


croyants»

َ ‫قُلْ يَا أَيُّهَا ْال َكافِر‬


‫ُون‬
Les non-croyants sont des gens spécifiques qui sont venus voir le Prophète et
lui ont demandé que lui adore une année leurs idoles et qu'ils adorent son Dieu
l'année d’après. Allāh a révélé cette sôurah pour nous informer que ceci n'aura
pas lieu. Ceci est rapporté par Ibnou Abî Hâtim d’après Ibnou `Abbâs, comme a
dit Ibnou Hajar dans son livre fatHou l-Bâri (commentaire du ṣaḥīḥ de al-
Boukhâriyy).

Dans Sa parole : {‫( }قُل‬Qoul) "Dis" , il y a une preuve que le Prophète a eu


l'ordre de la part de Allāh. Et le fait qu'il s’adresse à eux par la parole : {‫يا أيها‬
‫( }الكافرون‬Yâ 'ayyouha l-kâfirôun) c'est-à-dire "Ô vous les non-croyants", indique
un rabaissement envers eux et que le Prophète (ṣalla l-Lâhou `alayhi wa salam)
n'a pas peur d'eux et que c'est Allah Qui le préserve.

3- El kafiroun 109 : verset 6: « À vous votre religion, et à moi ma religion. »

ِ ‫لَ ُك ْم ِدينُ ُك ْ*م َولِ َي ِد‬


‫ين‬

Ce qui signifie : « vous avez votre religion qui est infondée, qui est du chirk par
le fait d'attribuer à Dieu des associés, vous croyez en cela et vous le suivez. Et
j'ai ma religion qui est la religion de l'Islam, qui est la religion de vérité »,
c'est-à-dire « vous avez votre égarement, votre association et moi j'ai ma
croyance en l'Unicité de Dieu » et ceci afin de s'innocenter à l'extrême de
l'infondé qu'ils suivent.