Vous êtes sur la page 1sur 59

UNIVERSITE ESPOIR D’AFRIQUE

RAPPORT DE STAGE EFFECTUE A L’AGENCE DE REGULARISATION ET


DE CONTROLE DES TELECOMMUNICATIONS (A.R.C.T)
Du 17 Juillet au 17 Septembre 2020

 ETDE DE LA MISE EN PLACE D’UNE LIAISON OPTIQUE DWM RADIO SUR


FIBRE : Cas de l’ARCT

Par
ESPOIR MWANDULA Elikia

Rapport de stage
Présenté à la Faculté d’Ingénierie et Technologie
Département de Génie et Gestion des Télécommunications
Pour Remplir Partiellement les Conditions
Requises pour l’Obtention du Diplôme
de
BACCALAUREAT EN GENIE ET GESTION DES TELECOMMUNICATIONS
à
L’Université Espoir d’Afrique

SUPERVISEUR EDITEUR
Rév GREGOIRE NDAYONGEJE (MLE) BYAMUNGU Ruffin (MSC)

Bujumbura-Burundi
Décembre 2020
ETDE DE LA MISE EN PLACE D’UNE LIAISON OPTIQUE DWM RADIO SUR FIBRE

DECLARATION PERSONNELLE

Je déclare que ce rapport est un travail et originale, personnel et n’a jamais était présenté, à ma

connaissance, dans aucune autre institution académique pour l’obtention d’un diplôme.

ESPOIR MWANDULA Elikia

Signature………………………………………………Date……/ ………202

Révérend GREGOIRE NDAYONGEJE (MLE) MSc KUSINZA BYAMUNGU Ruffin

Signature………………Date……/….2020 Signature……………Date……/……..2020
ETDE DE LA MISE EN PLACE D’UNE LIAISON OPTIQUE DWM RADIO SUR FIBRE

DEDICACE

A notre très famille


ETDE DE LA MISE EN PLACE D’UNE LIAISON OPTIQUE DWM RADIO SUR FIBRE

REMERCIEMENTS

Par la grâce de Dieu Tout puissant, on a pu réaliser ce travail, on ne cessera de lui adresser nos
remerciements.
Au Révérend GREGOIRE NDAYONGEDJE qui a bien voulu nous superviser et pour avoir été
très patient avec nous en ayant beaucoup sacrifié de son temps.
A Maître NKUSINZA BYAMUNGU Ruffin notre éditeur et chef de département de génie et
gestion de télécommunications.
Nous vous sommes très reconnaissants de la spontanéité et de l'amabilité avec lesquelles vous
avez accepté notre travail.
Veuillez croire, cher Maître, à l'assurance de notre respect et de notre reconnaissance.
Mes remerciements vont également à toute la direction générale de l’A.R.C. T qui m’a ouvert les
portes en m’offrant tout ce dont j’avais besoin pour relier mes connaissances théoriques à la
pratique.

J’adresse mes profonds remerciements au chef de service normalisation réseaux et services de


l’A.R.C. T, Ir Gaël IGABIRE, pour son accueil, son suivie, son encadrement et surtout son
assistance durant toute la période de stage.
A tous les enseignant de l’U.E.A qui se sont sacrifiés jour et nuit pour ma formation
scientifique
A Chers parents MWANDULA KABY et MAMAN ELYSEE, aucun mot ne saurait exprimer
mon respect, mon amour éternel et ma considération pour les sacrifices que vous avez consentis
pour mon instruction et mon bien être.
Je ne saurais exprimer ma gratitude seulement par des mots
A mon frère ‶LOFOMBO MANEGABE JUSTIN″ le meilleur appui et soutien que je puisse
avoir dans ma vie.
A toute l’église FEPA, je ne pourrais jamais exprimer l’amour et le respect que j’ai pour vous.
Veuillez trouver, le témoignage de notre grande reconnaissance et de notre profond respect.
ETDE DE LA MISE EN PLACE D’UNE LIAISON OPTIQUE DWM RADIO SUR FIBRE

LISTE DE TABLEAU

Tableau1.1 : Comparaison entre les différents types de fibre optiques. 22


ETDE DE LA MISE EN PLACE D’UNE LIAISON OPTIQUE DWM RADIO SUR FIBRE

LISTE DES FIGURES

Figure 1: Géolocalisation de l’A.R.C.T........................................................................................4

Figure 2:Organigramme de l’A.R.C.T.........................................................................................9

Figure 3:Schéma d’une liaison optique......................................................................................19

Figure 4:Structure d'une fibre optique......................................................................................20

Figure 5:Fibre optique multimode a saut d’indice...................................................................23

Figure 6: Fibre optique multimode a gradient d’indice...........................................................24

Figure 7:Fibre optique multimode a gradient d’indice...........................................................25

Figure 8:Effet de l’atténuation...................................................................................................26

Figure 9:Schéma synoptique d’une liaison RoF........................................................................28

Figure 10:Applications des systèmes RoF.................................................................................30

Figure 11:Schéma Schéma d’une chaine de transmission optique ..........................................31

Figure 12:Schéma général de la liaison Radio sur Fibre.........................................................32

Figure 13:Principe d’une liaison WDM.....................................................................................34

Figure 14:Exemple de circuits optiques dans un réseau WDM...............................................36

Figure 15:Schéma de la partie émission de la liaison...............................................................38

Figure 16:Schéma de la partie réception optique.....................................................................39

Figure 17:Schéma de la partie émission RF de la liaison.........................................................41

Figure 18:Schéma de la partie réception RF de la liaison........................................................42


ETDE DE LA MISE EN PLACE D’UNE LIAISON OPTIQUE DWM RADIO SUR FIBRE

SIGLES, ABREVIATIONS ET ACCRONYMES

ARCT : Agence de Régulation et de Contrôle des Télécommunications

CEN : European Committee for Standardisation (comité européen pour la

standardisation)

CENELEC : European Committee for Electrical Standardization

ETSI : European Telecommunications Standards Institute (institut standard des

télécommunications européenne)

Fo :Fibre Optique

HAN :Home Area Network (Réseaux de Surface de Maison)

IAU : International Astronomical Union (Union internationale de Stomacal)

IEC : Commission Électronique Internationale

IFIP : International Federation for Information Processing (Federation international

processor

IPA : International Prépresse association (Association International de prépresse)

ISO : International Organisation for Standardisation

ITU : Union Internationale des Télécommunications

SNRS :Service Normalisation Réseaux et Service

WDM :Wavelength Division Multiplexing( Multiplexage par division de longueur


d'onde)
ETDE DE LA MISE EN PLACE D’UNE LIAISON OPTIQUE DWM RADIO SUR FIBRE

TABLE DES MATIERES

DECLARATION PERSONNELLE..............................................................................................i

DEDICACE....................................................................................................................................ii

REMERCIEMENTS....................................................................................................................iii

LISTE DE TABLEAU..................................................................................................................iv

LISTE DES FIGURES..................................................................................................................v

SIGLES ,ABREVIATIONS ET ACCRONYMES .................................................................vi.

CHAPITRE I INTRODUCTION GENERALE.........................................................................1

Préparation bénéficiée à l’Université Espoir d’Afrique.............................................................1

Raisons de faire mon stage dans l’Entreprise A.R.C.T..............................................................1

CHAPITRE II : PRESENTATION DE L’ARCT......................................................................3

Création de l’ARCT.......................................................................................................................5

Mission et attributions de l’ARCT...............................................................................................5

Conseil d’Administration..............................................................................................................8

Organigramme de l’ARC..............................................................................................................9

Activités réalisées pendant la période de stage.........................................................................10

Session de formation....................................................................................................................10

Tâches accomplies durant le stage.............................................................................................10


ETDE DE LA MISE EN PLACE D’UNE LIAISON OPTIQUE DWM RADIO SUR FIBRE

Gestion des ressources en numérotation....................................................................................10

Contrôle de qualité de Services offerte par les opérateurs de téléphonie mobile...............14

Homologation des équipements radioélectriques......................................................................14

Appréciation personnelles...........................................................................................................15

Résultats atteints..........................................................................................................................15

Difficultés rencontrées.................................................................................................................15

Proposition d’éventuelles Solutions............................................................................................16

CHAPITRE III : ETUDES DE LA MISE EN PLACE D’UNE LIAISON OPTIQUE WDM

RADIO SUR FIBRE....................................................................................................................17

Système de transmission par fibre optique................................................................................18

Avantages et inconvénients de la fibre optique.........................................................................20

Différents types de fibre optique................................................................................................22

Fibre optique multimode.............................................................................................................22

Comparaison entre les différents types de fibres optiques......................................................26

L’atténuation................................................................................................................................26

Présentation du logiciel Optisysteme.........................................................................................31

Présentation de la liaison.............................................................................................................31

La technologie WDM...................................................................................................................33

Principe de multiplexage en longueur d’onde...........................................................................33


ETDE DE LA MISE EN PLACE D’UNE LIAISON OPTIQUE DWM RADIO SUR FIBRE

Les apports du WDM..................................................................................................................36

Présentation de la liaison.............................................................................................................37

Fibre optique bidirectionnelle :..................................................................................................37

Partie réception optique..............................................................................................................39

Partie émission RF.......................................................................................................................39

Photodiode PIN :........................................................................................................................41

Filtre passe bas de Bessel : d’ordre 6.........................................................................................42

CHAPITRE 1V CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS...........................................44


1

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

CHAPITRE I
INTRODUCTION GENERALE

L’université Espoir d’Afrique prévoit une période de stage à la fin de la formation académique

des Etudiants finaliste pour se familiariser à la pratique du milieu professionnel.

C’est avec cette optique que nous avons passé une période de deux mois au sein de l’Agence de

Régularisation et de Contrôle des Télécommunications (A.R.C.T.)

Soulignons que l’apprentissage du métier provient de la mise en commun de la théorie apprise à

l’université et de la pratique du milieu du travail.

Préparation bénéficiée à l’Université Espoir d’Afrique

Notre passage et cette université n’a pas en vain ; nous avons appris la science et la prise de

conscience, ils ont trop vite compris que la science sans conscience n’est qu’une ruine ; voilà

pourquoi nous avons étudié des cours purement orientés au domaine et d’autres pour nous

permettre à bien agir et bien vivre dans ce monde trop complexe.

Il ne nous serait pas aussi facile d’affronter la vie professionnelle sans pour autant pouvoir marier

la théorie apprise à la pratique ; signalons que le but primordial de ce stage et de permettre à

l’étudiant de se familiariser avec la pratique réaliser sur le terrain professionnel auquel, il est

appelé de faire face.

Raisons de faire mon stage dans l’Entreprise A.R.C.T

Seule l’Agence de Régularisation et de Contrôle des Télécommunications m’a ouvert ses portes,

sans conditions quand le calendrier académique nous obligé de faire le stage


2

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Bien que faire le stage à l’agence être à mon second plan je l’ai trop apprécié ; et est devenue le

lieu préféré et idéal que j’ai pu trouver où je pourrais passer mon stage

La seconde raison était de bien vouloir m’adapter et me familiariser au monde professionnel

surtout dans mon domaine des télécommunications, le fonctionnement de cette entreprise surtout

le service de Normalisation Réseaux et Service.

Notre stage a durée deux mois dans le service Normalisation Réseaux et Service.

Ce travail est le résultat d’un encadrement reçu pendant une période allant du 17 juillet au 17

septembre 2020 pendant laquelle nous avons mis en pratique les notions apprises au cours de

notre cursus académique.

Pendant cette période nous avons eu des séances théorique et pratique et sont sanctionnées par le

présent rapport qui comporte quatre chapitres :

Le chapitre premier donne l’introduction générale en donnant l’aperçu de notre travail.

Le deuxième chapitre présente la description de l’entreprise ainsi que ces activités.

Le troisième chapitre donne un problème rencontré durant notre stage et propose une piste de

solution pour palier à ce problème.

Le quatrième chapitre traite sur la conclusion et recommandation.

La conclusion est couverte des recommandations pouvant aider l’amélioration des conditions des

stagiaires au sein de l’Agence de Régularisation et de Contrôle de Télécommunications


3

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

CHAPITRE II
PRESENTATION DE L’ARCT
Introduction

L’Agence de Régulation et de Contrôle des Télécommunications (ARCT) est une institution

spécialisée de l’Etat chargée de la régulation, du contrôle et du développement du secteur des

TIC au Burundi.

La vision de l’ARCT-Burundi est d’être une institution de régulation des Télécommunications de

référence qui favorise le développement d’une économie numérique. Elle dispose des outils de

travail pour assurer pleinement ses activités notamment :

Décret –loi n° 1/011 du 04 septembre 1997 portant dispositions organiques sur les

télécommunications ;

Décret n° 100/112 du 05 avril 2012 portant réorganisation et fonctionnement de l’Agence de

Régulation et Contrôle des Télécommunications ;

Le plan stratégique de l’ARCT etc.

Plan action de l’ARCT.

Géolocalisation

L’ARCT est située actuellement à ROHERO, Avenue de France N° 14.


4

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Figure 1: Géolocalisation de l’A.R.C.T

Source : Google maps

II.2. Les activités de l’A.R.C. T

Les activités de l’ARCT s’articulent sur 7 axes stratégiques notamment :

Développer le capital humain : améliorer la qualification, la satisfaction et la motivation ;

Optimisation de la gestion des ressources rares : permettra à l’ARCT d’affermir sa collaboration

avec les autorités de régulations et les institutions nationales et internationales


5

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Promotion de l’économie numérique : permettra à l’ARCT de contribuer à la réduction de

la fracture numérique en stimulant la concurrence au profit des 333consommateurs d’une part, et

la promotion de services TIC innovants d’autre part ;

Attribution et contrôle des licences et autorisations permettra à l’ARCT de soutenir les

offres de service compétitif sur les marchés de gros et de détail et de veiller au respect des

obligations règlementaires.

Création de l’ARCT

L’Agence de Régulation et de Contrôle des Télécommunications, "ARCT" en sigle a été

créée en 1997 par le Décret n°100/182 du 30 septembre 1997. Elle est devenue fonctionnelle

en Juin 1998 par la nomination du premier Directeur Général et du Conseil

d’Administration.

L’ARCT est un Etablissement Public à caractère Administratif jouissant de la personnalité

juridique, régi par le décret n° 100/ 112 du 05 Avril 2012.

Mission et attributions de l’ARCT

L’Agence a pour mission d’assurer le contrôle et la régulation du secteur des

télécommunications et de faire respecter la réglementation y relative. Dans ce cadre, Elle est

notamment chargée de :
6

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
Créer les conditions d’une concurrence saine et loyale et veiller à son maintien ;

Contribuer à l’élaboration du cadre législatif et règlementaire pour un développement

harmonieux du secteur ;

Assurer le suivi du développement des Nouvelles Technologies de l’Information et de la

Communication et la mise en place de mesures susceptibles de stimuler et faciliter

l’investissement ;

Accompagner le développement du secteur par le biais de la formation et la promotion de

la recherche ;

Conduire et mettre en œuvre des procédures d’attributions des licences ;

Veiller au respect des modalités d’encadrement tarifaires applicables aux services de

télécommunications ;

Veiller à ce que les actions et les pratiques des opérateurs n’aient pas pour effet

d’empêcher, de restreindre ou de fausser la concurrence sur le marché des

télécommunications ;

Sanctionner les manquements des opérateurs à leurs obligations ainsi que les pratiques

anticoncurrentielles ;

Assurer la gestion et l’assignation des fréquences radioélectriques ainsi que la

surveillance des conditions d’utilisation ;


7

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
Octroyer les autorisations d’exploitation de liaisons, de réseaux privés indépendants, de

services à valeurs ajoutée fournis par des opérateurs publics et privés ;

Donner des avis techniques au Gouvernement pour les autorisations d’exploitation de

services marchands ;

Octroyer des autorisations d’installations d’abonnés, de construction de réseaux et

d’équipements aux entrepreneurs privés agréés ;

Etablir et gérer le plan national de numérotation et attribuer les ressources y relatives ;

Superviser la gestion du nom de domaine du Burundi, le « .bi » ;

Etablir, à l’intention du gouvernement, les conditions de concession d’exploitation et les

redevances pour les licences d’exploitation avec les opérateurs ;

Veiller au respect par les opérateurs de leurs obligations résultat de la règlementation et

de leurs contrats de concession ;

Assurer la règlementation des différends nés entre les exploitants de réseaux de

télécommunications ou les fournisseurs de services associés, d’une part, et les abonnés ou

utilisateurs d’autre part ;

Organisation administrative de l’ARCT

L’Agence de Régulation et de Contrôle des Télécommunications est constituée de deux organes

à savoir :
8

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Le Conseil d’administration ;

La Direction Générale.

Conseil d’Administration

L’Agence est administrée par un Conseil d’Administration composé comme suit :

Un représentant du Ministre ayant les Télécommunications dans ses attributions ;

Un représentant du Ministre ayant la Défense Nationale dans ses attributions ;

Un représentant du Ministre ayant les Finances dans ses attributions ;

Un représentant des Exploitants du secteur des Télécommunications ;

Le Directeur Général de l’Agence, qui est le Secrétaire du Conseil ;

Un représentant du personnel de l’Agence, élu par ses pairs ;

Une personne choisie en raison de sa compétence dans les domaines techniques, juridique

ou économique relevant du secteur des Technologies de l’Informatique et de la

communication ;

Le Conseil d’Administration détient les pouvoirs les plus étendus pour l’administration et la

gestion de l’Agence.
9

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Organigramme de l’ARC

Présidence de la République du BURUNDI

Conseil Administration de l’ARCT

Direction Générale de l’ARCT

Secrétariat

Direction de la Régulation Economique, des Direction Technique


Finances et des Ressources Humaines
Secrétariat
Secrétariat

Services Services
Services
Service des Service des Affaires Service Gestion et Etude et
Service Service Normalisation,
Ressources Juridiques et de la Encadrement Contrôle du Développeme
Finance et Informatique Réseaux et
Humaines et Protection des Tarifaire et Spectre des nt
Comptabilité Services
Logistiques Consommateurs Concurrence Fréquences

Figure 2:Organigramme de l’A.R.C.T source : Entreprise A.R.C.T


10

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Activités réalisées pendant la période de stage

Durant toute la période de stage que je viens de passer au Service Normalisation, Réseaux et

Services de l’Agence de Régulation et de Contrôle des Télécommunications du Burundi, j’ai

participé entre autres aux activités spécifiques au service et à d’autres activités globales de

l’Agence. Dès le début du stage, le chef de service a organisé une session de formation sur les

tâches de tous les jours au sein du service.

Session de formation

Pendant cette session, j’ai eu une vue d’ensemble de tout ce qui se passait dans le service

avant de contribuer activement. La session de formation était premièrement centrée sur les

procédures et les étapes nécessaires pour octroyer un certificat d’homologation à un fabricant

d’équipements demandeur d’autorisation d’importation du matériel de communication.

Ensuite, il a poursuivi sur les étapes de traitement d’un dossier de fourniture de service à

valeur ajoutée et de numéro vert. L’autre sujet de formation concernait les procédures d’une

demande d’enlèvement du matériel de communication. Enfin, il nous a parlé sur

l’organisation spécifique du service et de toute l’agence dans l’ensemble.

Tâches accomplies durant le stage

Comme tâches accomplies, je les classerai en deux catégories : celles du service dans lequel

j’ai effectué le stage et celles de l’agence dans l’ensemble.

Gestion des ressources en numérotation

A ce qui concerne les tâches accomplies propres au service, je pourrais citer entre autres :

Le traitement des dossiers relatifs à :

Attribution des blocs de numéros aux opérateurs de téléphonie mobile


11

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Depuis le 1 mars 2007, le Burundi a basculé au nouveau Plan Nationale de Numérotage

(PNN) de six chiffres pour passer directement à 8 chiffres.

Le nouveau PNN adopté est un plan homogène fermé à huit (8) chiffres.

Le choix du système fermé présente plusieurs avantages. Il consiste à avoir le même nombre

de chiffres pour tous les numéros, contrairement au système ouvert où le nombre de chiffres

peut varier d’une zone à une autre. Le choix du système fermé évite de changer les habitudes

des abonnés de façon significative. Il est simple à utiliser malgré la longueur des numéros

pour les zones à faible densité téléphonique. 

Les numéros se présentent sous la forme ABPQMCDU, A prenant les valeurs de 0 à 9.

ABPQMCDU : exemple concret : 69613981

AB : Préfixe réseau, PQ : Préfixe Quantitatif, MCDU : Millier, Centaine, Dizaine, Unité

= numéro de l’abonné.

Le service Normalisation, Réseaux et Services a cette tache dans son cahier de charge : dans

ce cas le nouvel opérateur de téléphonie mobile désirant opérer au Burundi doit demander un

bloc de numéro(AB) qu’il doit utiliser ; Lui, il se charge de l’attribution des numéros longs à

ces abonnés ;

Exemple de Bloc de numéro(AB) :

Econet-Leo: 79, 76, 71,72

Viettel : 69,68,61,31

Onatel : 77,22

Lacell : 75
12

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

On leur attribue aussi tous les numéros qu’ils utilisent pour accéder à leurs services : 101,

100, 888, 131,130….

Fourniture de services à Valeurs ajoutées

Les utilisateurs des télécommunications sont envahis par une multitude de services de

différente nature. Certains sont appelés services de télécommunications de base et d’autres

sont connus sous le nom de services à valeur ajoutée. Ces derniers se greffent aux services de

télécommunications de base pour former un package que l’on offre aux clients.

Les services à valeur ajoutée, ce sont des services dans le cadre desquels les fournisseurs

ajoutent une valeur aux informations fournies par le client en améliorant leur forme ou leur

contenu ou en prévoyant leur stockage et leur recherche.

On définit également un service à valeur ajoutée comme étant un service fourni par le biais

d’un service de télécommunication et facturé par un fournisseur en sus des services de

télécommunication. Les services à valeur ajoutée sont des services qui sont au-delà des

services de la transmission de la voix et des télécopies.

Parmi les services à valeur ajoutée, on peut citer :

Services de traitement de données en ligne

Services d’échange électronique de données

Services de stockage et de recherche en ligne dans les bases de données

Services d’audio messagerie électronique

Plusieurs d’entre eux doivent avoir besoin du numéro court et c’est le service Normalisation,

Réseaux et Services qui s’occupent de l’attribution de ces numéros à ce qui les souhaitent.
13

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Les numéros leur sont attribués après avoir présenté une preuve de paiement des factures

effectuées par ceux du service Finance et comptabilité.

Quand on leur attribue ces numéros courts, ils vont chez les opérateurs pour qu’ils leur fassent

l’interconnexion afin d’accéder à ses services et aussi mieux communiquer. Il y en a qui

préfèrent travailler avec un seul ou tous les opérateurs ; ça dépend de ce fournisseur.

Exemple de Fournisseurs de Services à Valeurs ajoutées :

Quelques banques : BCB avec le numéro court 201, ECOBANK avec 326, Fin

Bank avec 171,

Radio Baja FM avec 8000

….

Attribution des numéros verts

Le numéro vert est un numéro de téléphone gratuit pour l'appelant qui passe l'appel d'un poste fixe.

Le coût de la communication est en effet supporté par l'entreprise détentrice du numéro

Au Burundi, les numéros verts sont surtout attribués aux Institutions de l’Etat ou bien à ceux

qui font les services d’urgence. Et on signale aux opérateurs de téléphonie qu’ils doivent être

gratuits même aux destinataires.

Citons la police qui a des numéros de 110 à 119 ; les hôpitaux, les écoles et quelques ONG

comme Croix Rouge…etc.


14

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Contrôle de qualité de Services offerte par les opérateurs de téléphonie mobile

Dans le domaine des télécommunications, la qualité de service (ou Qos – Quality of

Service) désigne la capacité d’un réseau à respecter les exigences de fourniture d’un type de

trafic donné notamment en termes d’accessibilité/disponibilité du service, de délai, de débit,

tolérance aux erreurs etc.

Chaque fois, le service organise des descentes sur terrain appelés drive-tests pour recueillir

des données nécessaires à l’évaluation grâce à l’équipement MTP-4 fourni par la société

ASCOM de la qualité de service des opérateurs.

De retour à l’agence, le service procède aux traitements des données grâce au logiciel TEMS

Discovery d’ASCOM et produit un rapport basé sur les indicateurs de qualité de service KPI.

Le service utilise aussi un logiciel FINCH dans cette mission de contrôle de la qualité de

service.

Homologation des équipements radioélectriques

Le travail essentiel au sein du Service consiste à approuver et à contrôler l’entrée et/ou la

vente des équipements de communications radioélectriques sur le sol burundais.

Celui qui veut importer un équipement envoie d’abord au service NR&S une demande

d’importation. Dès que les équipements arrivent au port ou à l’aéroport, le propriétaire émet

une demande d’enlèvement. Le service envoie alors un agent de l’ARCT pour aller vérifier si

les équipements correspondent aux descriptions faites durant la demande d’importation.

La procédure d’homologation concerne les matériels qui entrent au Burundi pour la première

fois.

Ensuite, le service envoie une facture complète au concerné qui doit déposer l’argent à un

compte à la BRB.
15

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Pour les nouveaux matériels nécessitant l’homologation, ce service, après avoir reçu

confirmation du paiement de toute la facture par le concerné, crée un Certificat

d’homologation et l’envoie au propriétaire.

Appréciation personnelles

A travers notre stage, nous avons fait connaissance avec le monde professionnel, et aussi nous

avons eu l’opportunité de relié la théorie apprise en classe avec la pratique. Bien sûr,

nous n’avons pas tout eu et tout vu mais notre passage à l’A.R.C. T a augmenté une pierre

importante dans notre vie intellectuelle et professionnelle

Résultats atteints

Avec ce stage nous avons pu connaitre comment se passe l’attribution des blocs de numéros

aux opérateurs de téléphonie mobile, Fourniture de services à Valeurs ajoutées, Homologation

des équipements radioélectriques ; nous avons connu les différentes tâches effectuées à

l’agence en générale et dans le service Normalisation Réseaux et Service en particulier.

Difficultés rencontrées

Le premier problème était souvent les absences des encadreurs suite aux multiples tâches

qu’ils exerçaient au service.

Le deuxième problème et d’ailleurs le plus grand de tous les problèmes rencontrés était

le manque de connexion en permanence suite à une faible bande passante on nous coupait

souvent l’accès à la connexion c’est d’ailleurs l’une des raisons qui nous ont poussé à

proposer la solution.
16

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Proposition d’éventuelles Solutions

En rapport avec absences des encadreurs : ils peuvent songer à augmenter le nombre des

employés au sein des services pour se diviser les tâches

En ce qui concerne la faible bande passante : nous allons développer dans le chapitre qui suit.
17

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

CHAPITREIII 
ETUDES DE LA MISE EN PLACE D’UNE LIAISON OPTIQUE WDM RADIO SUR
FIBRE

Description du problème découvert.

Malgré les plus grandes activités effectuées par cette grande Agence de Régularisation et

Contrôle des Télécommunications l’accès à internet à faible débit reste un problème à relever

dans cette entreprise.

Il est vrai que c’est très difficile de songer à réaliser des grandes choses si des petits

problèmes nous sont encore difficiles à relever.

La communication et l’échanges des données d’une manière rapide et moderne entre les

personnels restent un souci dans cette grande entreprise publique.

Vu d’ailleurs ; le manque de connexion dans certains bureaux et d’autres une connexion à

faible portée ne permet vraiment une bonne communication et bon échange des données entre

personnels.

Il arrive d’autres fois quand un nombre des personnels est connecté la connexion devient très

saturer ce qui faisait que nous stagiaires nous soyons privés de l’internet pour faire nos

recherches.

Et pourtant nous vivons dans un monde très évolué en technologie.

Aujourd'hui, les technologies de l’Internet sont utilisées pour diffuser des programmes de

télévision, contrôler des usines, interconnecter des banques, gérer des transmissions militaires,

suivre des opérations médicales, ou transporter des conversations téléphoniques. Des services

de plus en plus gourmands en bande passante comme le partage des contenus, le service de
18

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Stockage en ligne, la télé haute définition (TV3D, TvHD), les jeux en ligne, le Peer To Peer,

le téléenseignement et la télémédecine viennent s'ajouter à la liste de nos services usuels.

Piste de solution

Mise en place d’une liaison optique WDM radio sur fibre

La croissance accélérée de la demande de services sans fil à haut débit par les utilisateurs et

la limitation de la bande centimétrique en termes de bande passante et de bandes non

licenciées, a conduit naturellement au passage à la bande millimétrique centrée autour de 60

GHz, offrant une très large bande passante à très haut débit. En outre, la miniaturisation des

Antennes aux fréquences millimétriques ouvre la porte aux développements des circuits

permettant l’intégration des antennes dans les récepteurs radio. Cependant, la couverture radio

pour de telles fréquences est très limitée d’où le besoin d’intégrer des liaisons optiques

analogiques permettant d’étendre le réseau sans fil avec fiabilité et efficacité.

Afin de gérer les différentes cellules d’un réseau multicellulaires à très haut débit, une

solution prometteuse consiste à utiliser une infrastructure optique pour relier les différents

points d'accès radio. Cette solution se base sur des technologies hybrides dites « Radio-sur

Fibre » qui utilise de manière avantageuse un support de transmission optique capable de

distribuer des signaux radiofréquence à des débits au-delà de 1 Gbit/s par utilisateur tout en

satisfaisant le besoin de mobilité.


19

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
Système de transmission par fibre optique

Tout système de transmission d’information possède un émetteur et un récepteur. Pour un

lien optique, deux fibres sont nécessaires. L’une gère l’émission, l’autre la réception. Il est

aussi

Possible de gérer émission et réception sur un seul brin mais cette technologie est plus

rarement utilisée car l’équipement de transmission est plus onéreux

Figure 3:Schéma d’une liaison optique.

Source : Ms. Tel.Benammar+Miloudi 

Le transpondeur optique a pour fonction de convertir des impulsions électriques en signaux

optiques véhiculés au cœur de la fibre. À l’intérieur des deux transpondeurs partenaires, les

signaux électriques sont traduits en impulsions optiques par une LED et lus par un

phototransistor ou une photodiode.

Définition d’une fibre optique


20

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
Une fibre optique est un fil en verre ou en plastique très fin qui a la propriété d'être un

conducteur de lumière et sert dans la transmission de données par la lumière. Elle offre un

débit d'information nettement supérieur à celui des câbles coaxiaux et peut servir de support à

Un réseau « large bande » par lequel transitent aussi bien la télévision, le téléphone, la

visioconférence ou les données informatiques.

Figure 4:Structure d'une fibre optique.

Source : Ms. Tel.Benguella Benhabib

Avantages et inconvénients de la fibre optique

La fibre ne connait pas beaucoup de points négatifs. Son principal inconvénient demeure son

prix. La connectique et les travaux représentent un investissement conséquent dans le cadre


21

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
du déploiement de la fibre optique mais offres de nombreux avantages pour les

télécommunications :

La perte de signal sur une longue distance est très faible.

Les débits sont très élevés et symétriques

La fibre optique est insensible aux perturbations radioélectriques. Vous ne risquez

donc pas, par exemple, de voir votre image TV brouillée par temps de pluie.

L'entretien de la fibre est moins couteux que certains autres types de câblages.

La rentabilité de la fibre est un autre avantage : le réseau fibre optique a un cycle de

vie de 20 ans. Le seuil de rentabilité moyen est de 2 à 5 ans

Principe de fonctionnement de la fibre optique

La fibre optique est un guide d'onde qui exploite les propriétés réfractrices de la lumière. Elle

est habituellement constituée d'un cœur entouré d'une gaine. Le cœur de la fibre a un indice de

réfraction légèrement plus élevé (différence de quelques millièmes) que la gaine et peut donc

confiner la lumière qui se trouve entièrement réfléchie de multiples fois à l'interface entre les

deux matériaux (en raison du phénomène de réflexion totale interne). L’ensemble est

généralement recouvert d’une gaine plastique de protection.

Lorsqu'un rayon lumineux entre dans une fibre optique à l'une de ses extrémités avec un

angle adéquat, il subit de multiples réflexions totales internes. Ce rayon se propage alors

jusqu'à l'autre extrémité de la fibre optique sans perte, en empruntant un parcours en zigzag.
22

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
La propagation de la lumière dans la fibre peut se faire avec très peu de pertes même lorsque

la fibre est courbée.

Une fibre optique est souvent décrite selon deux paramètres :

La différence d'indice normalisé, qui donne une mesure du saut d'indice entre le cœur

et la gaine : est l'indice de réfraction du cœur, et celui de la gaine.

Différents types de fibre optique

Les fibres optiques peuvent être classées en deux catégories selon le diamètre de leur cœur et

la longueur d'onde utilisée :

Fibres optique monomode.

Fibre optique multimode.

Différents types de fibres optiques

Les fibres optiques peuvent être classées en deux catégories selon le diamètre de leur cœur et

la longueur d'onde utilisée :

Fibres optique monomode.

Fibre optique multimode.

Fibre optique multimode

Les fibres multimodes ont été les premières sur le marché permet la propagation de plusieurs

modes (plusieurs trajets ou plusieurs faisceaux). Elle autorise jusqu'à 680 modes pour λ=
23

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
850 nm. En conséquence, elles sont utilisées uniquement pour des bas débits ou de courtes

distances.

Il existe deux familles pour la fibre optique multimode :

Fibre optique multimode a saut d’indice

La fibre multimode à saut d'indice est la fibre la plus ordinaire. C'est ce type de fibre qui est

utilisé dans les réseaux locaux de type LAN.

Etant donné que la fibre à saut d'indice est multimode, il existe plusieurs modes de

propagation de la lumière au sein de son cœur de silice.

Il existe dans cette fibre une très grande variation entre l'indice de réfraction du cœur et de la

gaine optique.

C'est pour cela que les rayons lumineux se propagent par réflexion totale interne en "dent de

scie".

Figure 5:Fibre optique multimode a saut d’indice.

Source : Ms. Tel.Benguella Benhabib


24

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
La fibre à saut d'indice possède un cœur très large.

L'atténuation sur ce type de fibre est très importante comme on peut le voir sur la différence

des impulsions d'entrée et de sortie. Le débit est d’environ 100Mb/s avec une portée

maximale de 2km et un affaiblissement de 10dB/km.

Fibre optique multimode a gradient d’indice

La fibre multimode à gradient d'indice est elle aussi utilisée dans les réseaux locaux. C'est une

Fibre multimode, donc plusieurs modes de propagation coexistent. A la différence de la fibre

à saut d'indice, il n'y a pas de grande différence d'indice de réfraction entre cœur et gaine.

Cependant, le cœur des fibres à gradient d'indice est constitué de plusieurs couches de

matière ayant un indice de réfraction de plus en plus élevé.

Ces différentes couches de silice de densités multiples influent sur la direction des rayons

lumineux, qui ont une forme elliptique.

Figure 6: Fibre optique multimode a gradient d’indice.

Source : Ms. Tel.Benguella Benhabib

La fibre à gradient d'indice possède un cœur de taille intermédiaire.


25

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
L'atténuation sur ce type de fibre est moins importante que sur les fibres à saut d'indice.

Débit : environ 1 Gbit/s.

Portée maximale : environ 2 Km.

Affaiblissement : 10 dB/Km.

Fibre optique monomode

La fibre monomode est la meilleure fibre existante à l'heure actuelle. C'est ce type de fibre

qui est utilisé dans les cœurs de réseaux mondiaux.

Un seul mode de propagation de la lumière existe : c'est le mode en ligne droite.

Figure 7:Fibre optique multimode a gradient d’indice.

Source : Ms. Tel.Benguella Benhabib

La fibre monomode possède un cœur très fin, de la taille d'un cheveu !

L'atténuation sur ce type de fibre est quasi nulle, c'est ce qui en fait sa force.

Débit : environ 100 Gbit/s.

Portée maximale : environ 100 Km.


26

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
Affaiblissement : 0,5 dB/Km.

Comparaison entre les différents types de fibres optiques

Tableau1.1 : Comparaison entre les différents types de fibre optiques.

Structures Avantages Inconvénients Applications


pratiques

Multimode Grande ouverture Pertes, dispersion et distorsion Communications


a saut numérique, importante du signal courtes
d’indice (SI) connexion facile, distance, réseaux
faible prix, facilité locaux
de mise en œuvre

Multimode Bande passante Difficile à mettre en œuvre Communications


a gradient raisonnable et courtes et
d’indice bonne qualité de moyennes
(GI) transmission distances

Monomode Très grande bande Prix très élevé Communication


passante et aucune longues
distorsion Distances

Source : auteur

L’atténuation

En électronique, l’atténuation ou affaiblissement est la diminution relative de la puissance

d'un signal au cours de sa transmission. C'est le rapport entre la valeur efficace du signal à la

sortie par celle à l'entrée de la section considérée.


27

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Figure 8:Effet de l’atténuation. Source : Ms. Tel.Benguella

Benhabib

Principe de la technologie Radio sur Fibre

Pour étendre la couverture géographique des signaux radio fréquences et afin de répondre à

l’augmentation en permanence de la demande de fort débit et de bande passante élevée, la

solution proposée a été de réaliser des systèmes hybrides combinant les technologies de fibres

optiques et radio communément "système Radio sur Fibre" (RoF).

Par définition, la RoF est consacrée à la transmission optique de signaux analogiques micro-

ondes. Par conséquent, la liaison RoF exploite l'efficacité des fibres optiques pour la

distribution des signaux radio vers plusieurs points d'accès sans fil qui offrent l’avantage de la

mobilité. En effet, au lieu de distribuer des signaux numériques tels que l’Ethernet (IEEE

802.11ad) ou HDMI (Wireless) pour communiquer entre chaque point d'accès, ce qui

nécessite des processus de traitement du signal tel que des conversions de signaux

analogique/numérique et numérique/analogique, les systèmes RoF distribuent les signaux

radio dans leur format analogique initial. Les signaux radio sont transposés sur une porteuse

optique par modulation de l’intensité ou phase de la lumière d'une source laser sans changer le

format de modulation. Ceci est possible par l'utilisation de fibres optiques en silice qui offrent

une large bande passante et une faible atténuation. La figure (9) représente le cas le plus

simple d’une liaison RoF où deux cellules radio sont placées à chaque extrémité d'une fibre
28

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
optique nécessitant l’existence d'un transducteur E/O à l’émission qui transpose le signal radio

en optique et un transducteur O/E à la réception qui transpose le signal optique en signal

radio. Les composants utilisés pour ces transpositions sont, respectivement, un laser ou

modulateur et un photodétecteur

Figure 9:Schéma synoptique d’une liaison RoF.

Source : Ms.Tel.Benguella Benhabib

La transmission sur fibre consiste, dans notre cas, à transposer le signal radio à une

fréquence intermédiaire (IF) avant la transmission optique. Ainsi, les exigences sur les

composants optoélectroniques en termes de largeurs de bande passante sont réduites et la

transposition en fréquence vers la fréquence RF est effectuée, avec un oscillateur local, à

l’étage de réception électronique.

Avantages des systèmes RoF

La solution RoF représente une technique hybride, car elle peut reposer sur la communication

par voies optique et sans fil. L'avantage d'un système RoF est sa capacité à regrouper les

hautes performances de ces deux domaines de communication. On peut citer:

Faible atténuation de la fibre optique : 0.2-0.3 dB/km pour les longueurs d’ondes

télécom dans le cas de la fibre en silice ce qui permettant ainsi d’améliorer la zone de

couverture de transmission sans fil.


29

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
Le poids des fibres est considérablement inférieur à celui des câbles coaxiaux

classiques.

Bande passante très élevée de la fibre optique et la possibilité d’atteindre des débits de

transmission supérieurs au Gbit/s.

La liaison RoF est transparente vis-à-vis des protocoles de transmission, ce qui permet

d’envisager la transmission des signaux RF configurés selon les standards dédiés à la

bande millimétrique à 60 GHz avec des formats de modulation complexes.

Des systèmes MIMO (Multiple Input Multiple Output) efficaces peuvent être réalisés

à l'aide d'un réseau RoF

Immunité aux interférences électromagnétiques.

Efficacité d’énergie : le réseau RoF permet le déploiement de cellules radio plus

petites fournissant des liens sans fil en liaison directe (LOS, Line Of Sight) plus

performants diminuant le niveau de puissance de transmission nécessaire dans la

station de base. A ceci s’ajoute, la faible consommation d’énergie des transducteurs

E/O et O/E.

Faible coût d’installation : l’utilisation des systèmes RoF a l’avantage de centraliser les

différentes fonctions de traitement du signal dans la station centrale (CS, Central Station) ce

qui simplifie la structure des stations de bases (BS, Base Station), et donc le coût du système.

(Nathan. J.G, Paolo, Monteiro. P, Gameiro. 23Novembre2020 à 22h25)

Applications des systèmes RoF


30

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
Les applications de réseaux domestiques (HAN, Home Area Network) en bande millimétrique

centrée autour de 60 GHz (Figure 2.3 (d)) fournissent une très large bande passante avec un

très haut débit. Cependant, la transmission radio à ces fréquences est particulièrement limitée

en distance à cause du pic d’absorption par les molécules d’oxygène.

De plus les murs, les obstacles fixes ou mobiles comme les humains dégradent

également la propagation des ondes millimétriques. La couverture radio pour ces applications

est alors limitée à la taille d’une pièce d’où l’intérêt d’utiliser des liaisons RoF afin d’étendre

La couverture radio aux autres pièces. La transparence des systèmes RoF aux

standards de transmission sans fil fait de cette technologie une solution prometteuse et

efficace. Les fibres multimodes sont souvent utilisées pour ces applications qui nécessitent de

courtes distances pour lesquelles la dispersion modale est négligeable


31

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Figure 10:Applications des systèmes RoF

Source : Ms. Tel.Benguella Benhabib


(Nathan. J.G, Paolo, Monteiro. P, Gameiro. 23Novembre2020 à 22h25)

Présentation du logiciel Optisysteme

Le logiciel OptiSystem permet de simuler et d’analyser des systèmes de transmission optique.

La diversité des systèmes simulés peut être étendue par la possibilité d’insérer des fonctions

réalisées par l’utilisateur et qui peuvent être ajoutées aux systèmes simulés.

L’OptiSystem teste et optimise pratiquement n’importe quel type de liaison optique il

est basé sur la modélisation réaliste des systèmes de communications par fibre optiques.
32

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Figure 11:Schéma d’une chaine de transmission optique dans l‘interface optisystem

Source : auteur
Présentation de la liaison

La liaison radio sur fibre peut être présenté en quatre partie comme le montre le schéma

(Figure 7.0) : partie émission optique, partie réception optique, partie émission RF, partie

réception RF.
33

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Figure 12:Schéma général de la liaison Radio sur Fibre.

Source : auteur
34

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

La technologie WDM

Les réseaux de transport optiques sont composés de nœuds interconnectes par

des fibres optiques. Les nœuds assurent les fonctionnalités de

multiplexage/démultiplexage, émission, réception et brassage des flux de trafic. Les

fibres optiques permettent le transport des flux entre les nœuds d’interconnexion sous

forme d’un signal optique. Les réseaux SDH n’envoient qu’un seul canal optique,

transportant la trame STM-N, sur chaque fibre. Cela oblige parfois à multiplier les

fibres entre deux nœuds pour obtenir la capacité nécessaire au transport de nouvelles

demandes.

Le progrès technologique a permis l’émergence de la technique de

multiplexage en longueur d’onde (Wavelength Division Multiplexing ou WDM), qui

permet de combiner plusieurs canaux sur le même signal optique, chaque canal

utilisant une longueur d’onde différente. La bande passante disponible dans une fibre

peut être alors considérablement étendue : chaque longueur d’onde permet un débit de

plusieurs Gb/s et des dizaines de longueurs d’onde sont utilisables. Cette évolution

permet d’exploiter une plus large bande passante de la fibre optique que celle qu’utilise

un seul émetteur optique dans le cas de SDH.

Principe de multiplexage en longueur d’onde

Le multiplexage en longueur d'onde, souvent appelé WDM (Wavelength Division

Multiplexing en anglais), est une technique utilisée en communication optique qui permet
35

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

D’augmenter le débit sur une fibre optique en faisant circuler plusieurs signaux de longueurs

d'onde

Le multiplexage en longueur d’onde consiste à juxtaposer plusieurs signaux de longueurs

d’onde différentes sur la même fibre optique. Afin de mettre en œuvre cette technique, un

système WDM utilise deux terminaux interconnectes par une liaison optique. Le premier

terminal est un multiplexeur et le second terminal est un démultiplexeur. La figure 13.0

illustre le modèle d’une liaison WDM entre deux terminaux.

Figure 13:Principe d’une liaison WDM.

Source : transmission optiV3

Le multiplexeur a un double rôle. Il s’agit d’abord de changer les longueurs

d’onde des signaux entrants en utilisant des transpondeurs, et ensuite les multiplexer

sur un seul support physique. Lorsque des signaux clients arrivent au niveau du

multiplexeur, il est possible qu’ils aient la même longueur d’onde, même s’ils
36

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
proviennent d’émetteurs différents (c’est le cas de SDH ou tous les signaux sont

envoyés sur une seule longueur d’onde de 1300 nm ou 1550 nm). Etant donné qu’il est

inacceptable de transmettre deux fois la même longueur d’onde sur un même lien

optique au risque d’interférence, c’est le transpondeur qui se charge du changement des

longueurs d’onde. Les transpondeurs constituent les interfaces d’émission et de

réception des signaux optiques dans un système WDM. Leur fonction consiste à

transformer un

Signal client (SDH, PDH, Ethernet,) en un signal optique associé à une longueur

d’onde WDM. Une fois les signaux optiques définis, ils seront multiplexes sur un

signal WDM qui est transmis sur le support physique. Ce signal peut subir des

amplifications et régénérations pour faire face aux atténuations possibles tout au long

de la liaison optique.

A la réception, le démultiplexeur agit comme plusieurs filtres dans des zones de

longueurs d’onde données. En connaissant les longueurs d’onde circulant dans le

support optique, le démultiplexeur peut donc retrouver l’intégralité des signaux qui ont

été multiplexés au départ. Des transformations de longueurs d’onde sont ainsi réalisées,

grâce aux transpondeurs, pour récupérer les signaux clients originaux (signaux SDH

par exemple).

L’avantage du multiplexage en longueur d’onde est qu’il n’est pas dépendant

de la vitesse limitée des équipements électroniques. Par contre, le nombre de longueurs

d’onde qu’une fibre peut transporter est borne même s’il a augmenté avec l’apparition
37

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
des systèmes DWDM (jusqu’à 80 longueurs d’onde) et UDWDM (jusqu’à 160

longueurs d’onde).

Nous signalons aussi qu’en théorie, une fibre peut être parcourue par un signal

dans les deux sens. Cependant, les fibres d’éployées en pratique sont généralement

unidirectionnelles pour des raisons technologiques au niveau des nœuds WDM

Figure 14:Exemple de circuits optiques dans un réseau WDM

. Source  : Télécoms Optique

Certains nœuds WDM permettent la conversion en longueur d'onde et donc

permettent à un circuit optique qui rentre dans le nœud avec une certaine longueur

d'onde d'en sortir avec une autre.


38

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
Les apports du WDM

Le WDM répond aux besoins d'augmentation de débits et de taux de partage dans le réseau

d'accès.

La limite en débit imposée par le TDM peut être dépassée en introduisant le WDM et

en affectant une longueur d'onde par utilisateur, ce qui revient à faire du point à point

en longueur d'onde. Nous cumulons ainsi les avantages du point à point (c’est-à-dire un

débit pouvant être amélioré de 100 Mbit/s à 2.5 Gbit/s, une couche MAC simplifiée,

l’absence de problème de synchronisation et le bénéfice de la mutualisation de la fibre.

La souplesse de multiplexage permet de superposer des adressages différents en

fonction du type de clients

(FFTx), des services (voix, données, vidéo ...), des technologies finales (xDSL,

Wireless, Ethernet…). Le WDM permet une indépendance vis-à-vis protocoles et une

indépendance entre canaux. De plus, cette technique permet une plus grande

concentration des clients sur un même lien principal (augmentation de la portée et du

nombre de clients) et la localisation de panne est plus aisée que lorsqu'il y a partage de

la longueur d'onde.

Présentation de la liaison

Notre nouvelle liaison est une liaison Radio sur Fibre WDM qui implique une

transmission de signaux radiofréquence par l’intermédiaire d’une fibre optique

bidirectionnelle et un multiplexeur WDM 2x1 :


39

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
Fibre optique bidirectionnelle :

Longueur d’onde λ=1500nm

Longueur L=10km

Atténuation α=0.22 dbm

Dispersion 16.75 PS/nm/km

Fréquence centrale de bruit f= 193.4 THz

Largeur de bande de bruit 13 THz  WDM 2x1 :

Bande passante 10 GHz

Perte d’insertion 0 dB

Profondeur 100 dB

Partie émission optique

La partie émission optique de notre liaison qui est représenté sur la figure15.0 est composée

de plusieurs composants :
40

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Figure 15:Schéma de la partie émission de la liaison

Source : auteur.

Partie réception optique

La partie réception optique de notre liaison qui est représenté dans la figure 16 est

composée de plusieurs composants :


41

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Figure 16:Schéma de la partie réception optique

Source : auteur.

Partie émission RF

La partie émission RF de notre liaison qui est représenté dans la figure 3.6 est composée

de plusieurs composants :

- Générateur : avec un débit de 1Gbits/s Modulateur d’amplitude : avec une fréquence

de 1.7Ghz

Générateur RF :

Nombre de chaine : 78

Fréquence : 49.25Mhz
42

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
Espacement de

fréquence : 6Mhz -

Laser :

Fréquence 193.1Thz

Puissance : 6dBm

Bruit dynamique : 3Db

Modulateur de Mach-Zehnder :

Rapport d’extinction : 30dB

Tension de commutation de polarisation : 4V

Tension de commutation RF : 4V

Pertes d’insertion : 5dB

Fibre EDFA :

Gain : 20dB

Puissance : 10dBm

Fréquence centrale de bruit : 193.4THz

Largeur de bande de bruit : 13THz


43

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

Figure 17:Schéma de la partie émission RF de la liaison.

Partie réception RF

La partie réception RF de notre liaison qui est représenté dans la figure17 .0 est composée

de plusieurs composants :

- Photodiode PIN :

Réceptivité : 0.9A/W

Courant d’obscurité : 10nA

- Filtre passe bande de Bessel : de l’ordre de 8

Fréquence de coupure : 1.7GHz

Bande passante : 1GHz

Pertes d’insertion : 2dB


44

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
Amplificateur électrique : avec un gain de

15Db

Démodulateur d’amplitude :

Fréquence : 1.7GHz

Gain : 1dB

Fréquence de coupure : 0.6GHz

Filtre passe bas de Bessel : d’ordre 6

Fréquence de coupure : 0.7GHz

Pertes d’insertion : 2dB

Régénérateur : avec un débit de 1Gbit/s

Figure 18:Schéma de la partie réception RF de la liaison.


45

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
L’évolution phénoménale des besoins en bande passante, due principalement à l’apparition de

nouveaux services internet a entrainé une utilisation de plus en plus massive des réseaux de

transport. Exploitant une infrastructure optique, ces réseaux ont connu plusieurs évolutions

technologiques majeures pour leur permettre de transporter des volumes de trafic en

perpétuelle croissance.

La technologie WDM est issue du réseau de transport où les débits atteignent plusieurs

dizaines de Gbit/s. L'intérêt de son introduction dans le réseau d'accès réside d'une part dans la

possibilité d'utiliser un accès multiple en longueurs d'onde en lieu et place d'un accès multiple

en temps, pour partager les ressources entre les utilisateurs, et d'autre part dans la possibilité

de mutualiser de façon plus importante des utilisateurs sur une architecture en utilisant

simultanément le multiplexage temporel et en longueurs d'onde.


46

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

CHAPITRE 1V
CONCLUSION ET RECOMMANDATION

Conclusion

En conclusion, les deux mois de stage que je viens de passer à l’ARCT ont été très bénéfique

pour mon développement personnel, intellectuel et surtout pour l’agence à travers mes

contributions. J’ai beaucoup amélioré mes connaissances par une expérience professionnelle

de qualité. Je remercie énormément l’agence pour cette précieuse opportunité qu’elle m’a

offerte. Nous garderons toujours en esprit les bons souvenirs de l’A.R.C. T car ils ont été

accueillant, compréhensif et sans condition pour notre formation.

Suggestions

J’aimerais profiter de ce rapport pour exprimer mes profonds souhaits qui permettront plus

tard au bon fonctionnement de l’Agence.

IL serait avantageux que :

L’ARCT achète des nouveaux équipements munis des logiciels à jour ; à cela

j’aimerais souligner l’équipement permettant d’évaluer la qualité de service des

opérateurs ; ça facilitera les ingénieurs du service Normalisation, Réseaux et Services

à mener leur travail avec efficacité et performance ;

L’ARCT promet l’accès en ligne de ses services ; cela permettra à rendre la tâche

facile pour les personnes demandeurs de services offerts par l’Agence puisqu’il serait

possible de tout faire sur internet ;

L’ARCT multiplie les formations pour son personnel. Elles permettront de renforcer

leur connaissances et performances ;


47

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

L’ARCT révise les lois régissant ses activités et son personnel.

A l’Université Espoir d’Afrique

De renforcer les collaborations avec les grandes entreprises de la place pour permettre aux

étudiants finalistes d’être admis facilement et sans condition au lieu de stage.

A ceux qui nous lisent

D’apporter des corrections car nul n’est parfait, et l’erreur est humain dit-on

A ceux qui viendront après nous : De bien vouloir approfondir ces recherches et faire plus

que nous car pour notre compte elles sont d’une impotence capitale.
48

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre

LISTE DES REFFERENCES

Bougrenet.J-L, « Eléments clé pour une convergence des technologies optique et

radio-fréquence pour les réseaux fixes et mobiles », Institut Télécom, Mars 2019.

16ème journées nationales Microondes, «Architecture pour les systèmes de

transmission ULB en bande millimétrique avec un lien optique », Grenoble, Mai

2017

Han. K.H, «Bi-directional WDM Passive optical network using spectrum-sliced light

emitting diodes», 2006.

Joindot. M, Joindot. I, « Fibres optiques pour télécommunications», E7 110, 2000.

MEUNIER. J, « Télécoms Optique » : Composants à fibres systèmes de transmission.

Paris, 2013.

Nathan. J.G, Paolo, Monteiro. P, Gameiro. A, « Radio over Fibre for the Support of

4th Generation Mobile/Wireless Communications », European Workshop on Photonic

Solutions for Wireless Access and in-house Network, Duisburg, Allemagne, May

2017

Nathan. J.G, Paolo, Monteiro. P, Gameiro. A, « Next generation wireless

communications using radio over fiber ».

Ng’oma. A, « Radio-over-fibre technology for broadband wireless communication

systems », Thèse de Doctorat, Technische Universiteit Eindhoven, 2015

Park. S-J, « Fiber-to-the-Home Services Based on Wavelength-Division-Multiplexing

Passive Optical Network », Journal of Lightwave Technology, Vol 22, Nov. 2018.
49

Etude de la mise en place d’une liaison optique WDM Radio sur fibre
Toffano. Z, « Optoélectronique : Composants photoniques et fibres optiques »,

Ellipses : Paris, 2000. Elaji. M-A, « Etude et modélisation d’un système de

transmission radio sur fibre», 2008.