Vous êtes sur la page 1sur 3

REAL MADRID

Jeu tactique pour entrainer la contre – attaque par


Carlo Ancelotti – Real Madrid
Aujourd’hui, nous vous présentons un jeu tactique pour entrainer la contre-attaque. A l’époque entrainé
par Carlo Ancelotti, le Real Madrid nous démontre comment attaquer l’adversaire dès la récupération du
ballon et ainsi lancer une contre – attaque. D’abord, nous précisons qu’une contre – attaque est une attaque
limitée dans le temps et l’espace. Elle est menée suite à une perte de balle adverse. L’équipe qui contre
profite du déséquilibre momentané ( crise de temps ) et de la désorganisation de l’équipe adverse causés par
la gestion de la transition attaque – défense. L’objectif de la contre – attaque est de faire progresser le
ballon et de marquer avant que l’équipe adverse soit replacée et organisée défensivement.

Pour ce jeu tactique pour entrainer la contre – attaque, vous avez besoin de 12 joueurs afin d’organiser une
équipe de 6 + une équipe de 5 + 1 gardien. Vous tracez un rectangle de 30 m de largeur et de 20 mètres de
profondeur à 70 mètres du but défendu par les rouges. Dans ce rectangle va se dérouler un 3 contre 4 .
Ensuite vous tracez 2 zones latérales de 20 m de largeur et 25 m de profondeur à partir de la ligne médiane.
Entre ces 2 zones vous positionnez 4 joueurs pour que se déroule un 2 contre 2.

1 – La situation par des 3 rouges qui vont devoir réussir à arrêter le ballon derrière la ligne défensive de 4
joueurs. L’infériorité numérique de l’équipe en possession du ballon est volontaire afin de faciliter la
récupération du ballon, et ainsi lancer des contres.
De plus, positionnez l’équipe qui défend et l’équipe qui attaque à plat (aligné) pour inciter les passes
latérales et donc faciliter les interceptions, et donc la récupération du ballon.

2 – Dès qu’un joueur blanc récupère le ballon, il est inattaquable. Il doit trouver un des 2 attaquants qui se
déplacent dans une zone latérale pour réceptionner le ballon. Le défenseur suit l’attaquant qui reçoit la
passe, tandis que l’autre défenseur reste dans l’axe.

3 – Un des 4 joueurs blanc soutient la contre – attaque en intégrant la ligne des attaquants. Un joueur rouge
se replace de façon à avoir une égalité numérique ( voir illustration n°1 )

4 – Dès la récupération, l’équipe blanche qui lance la contre – attaque doit marquer  en moins de 15
secondes
Illustration n°1 / L’attaquant a effectué un appel latéral. Un des 4 défenseurs désigné par l’entraineur
intègre la ligne du dessus afin de créer la supériorité numérique. Un rouge se replace pour défendre en
poursuite et ainsi rétablir l’équilibre numérique pour complexifier la contre – attaque des blancs.

Lors d’une récupération du ballon, l’équipe a 2 options afin de déséquilibrer le système défensif adverse et
ensuite marquer.
La première option est de prendre plus de temps dans la conservation du ballon en augmentant le nombre
de passes afin de désorganiser la défense. On parle d’une attaque placée.
La seconde option est de lancer une contre attaque afin d’arriver devant le but adverse en ayant du temps,
de l’espace et voir même une supériorité numérique pour finir. C’est ce que nous voyons à travers cette
séance d’entrainement utilisé par Carlo Ancelotti.

Pour entrainer la contre – attaque en football, l’entraineur doit veiller à respecter des principes de jeu
indispensables pour avoir une bonne exécution tactique et technique.

– Anticiper la récupération du ballon : Avant qu’un joueur récupère le ballon, il doit savoir à qui le donner
et ou.
– Jouer vers l’avant : La première passe doit être vers l’avant. Il faut réduire considérablement les passes
latérales ou à l’arrière qui risquent d’anéantir la contre – attaque. La recherche de la profondeur est
prioritaire.

– Déplacements des joueurs : Jouer vite vers l’avant ne veut pas dire que tous les joueurs, notamment les
attaquants doivent courir droit vers le but adverse. Le potentiel receveur doit se démarquer par des appels

( en virgule ou croisé ).

– Limiter les touches de balle : En limitant le nombre de touches de balle et les passes, nous limitons le
temps pour aller au but. L’équipe garde ainsi un temps d’avance pour arriver au but et finir.

– Soutenir l’attaque : Un ou plusieurs joueurs de derrière la ligne du ballon dès la récupération du ballon
doivent soutenir l’attaque pour créer un surnombre offensif