Vous êtes sur la page 1sur 54

CM2

CM2
cycle 3

Une nouvelle façon d’enseigner le français

LE MANUEL LE GUIDE PÉDAGOGIQUE


PROGRA
L’ouvrage s’appuie sur la pédagogie explicite Il propose : CM2 MMES
Manuel de l’élève 2018
cycle 3

et propose :  un plan-type qui indique


 une démarche où l’enseignant apporte comment mettre en œuvre Guide pédagogique
PROGRAM
2018
MES

les connaissances et explique les stratégies la pédagogie explicite dans


• Grammaire
• Le verbe
• Orthographe
• Lexique

à mettre en œuvre ; les leçons ;


• Outils pour lire
• Outils pour écrire Les tem
ps
Les cla
sses

 un apprentissage basé sur la répétition et  une fiche d’explication qui


Les fon

• Grammaire
ctions

le rebrassage pour une meilleure mémorisation. présente pas à pas


le déroulé d’une leçon ; • Le verbe
Il est organisé en 6 parties : « Grammaire »,  le corrigé des exercices du
« Le Verbe », « Orthographe », « Lexique », manuel. 77/6605/3 • Orthographe

Français
« Outils pour lire » et « Outils pour écrire ». • Lexique
Chaque leçon comporte :
 une phase d’explicitation ; • Outils pour lire Les tem
 une phase de pratique guidée ;
ps
LES PHOTOFICHES • Outils pour écrire Les cla
 une phase d’objectivation avec le résumé sses
CM2
cycle 3

des savoirs et des savoir-faire ; Elles contiennent : PROGRAM


Les fon
 une photofiche ctions
MES
Photofiches

 une phase d’entraînement.


2018

• Grammaire
• Le verbe

de remédiation ou
• Orthographe
• Lexique
• Outils pour lire
Français

• Outils pour écrire Les tem


ps

Une partie « Réinvestissement » se compose : de réinvestissement


Les cla
sses
Les fon
ctions

 d’une sous-partie « Production d’écrits courts » pour chaque leçon


avec des productions d’écrits guidées ; du manuel ;
 d’une sous-partie « Enquêtes » pour rebrasser  des photofiches
plusieurs notions à travers des exercices ludiques d’évaluation et 77/6617/6
présentés sous la forme d’enquêtes policières. leurs corrigés.

ISBN : 978-2-01-713607-1
77/6580/7

Le photocopillage, c’est l’usage abusif et collectif


de la photocopie sans autorisation des éditeurs.
Largement répandu dans les établissements d’en-
seignement, le photocopillage menace l’avenir
du livre, car il met en danger son équilibre économique
et prive les auteurs d’une juste rémunération.
En dehors de l’usage privé du copiste, toute reproduction
www.hachette-education.com totale ou partielle de cet ouvrage est interdite.
CM2
cycle 3

Manuel de l’élève PROGRA


MMES
2018

Lucien Castioni
Professeur des écoles

Marjolaine Aniento
Professeure des écoles

Caroline Berdou d’Aas


Professeure des écoles

Céline Delage
Professeure des écoles

Gaëlle Monteret
Professeure des écoles
Création de la maquette de couverture : Florence LE MAUX
Exécution de la maquette de couverture :
Illustration de la couverture : Alain BOYER
Création de la maquette intérieure : Florence LE MAUX
Mise en pages :
Illustrateurs : Lavipo ; Ghyslaine Vaysset : p. 12, p. 13, p. 14, p. 15, p. 29, p. 30,
p. 74, p. 75, p. 76, p. 79, p. 80, p. 158, p. 165, p. 168, p. 191, p. 197, p. 203 ;
Stéfany Devaux : p. 151 ; Alexandra Petracchi : p. 159
Relecture : Élisabeth THEBAUD
Fabrication : Marc CHALMIN
Édition : Thierry AMOUZOU

1,028 kg éq. CO2

ISBN : 978-2-01-713607-1
© Hachette Livre 2021, 58 rue Jean-Bleuzen, CS 70007, 92178 Vanves Cedex.
www.hachette-education.com
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes des articles L.122-4 et L.122-5, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement
réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective », et, d’autre part, que « les analyses et les courtes citations » dans un
but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants
droit ou ayants cause, est illicite ».
Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français de l’exploitation du droit
de copie (20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris), constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal.
Avant-propos
La collection a été conçue pour permettre à chaque enseignant de mettre en œuvre un enseignement du
français à la fois simple et efficace qui profite à tous les élèves, y compris ceux qui sont en difficulté. Pour atteindre
cet objectif, elle s’appuie sur la pédagogie explicite.
Cela se traduit par un enseignement très structuré. L’enseignant accompagne l’élève dans ses apprentissages. Il l’aide
à construire son savoir grâce à des retours sur apprentissage fréquents. Il lui donne des clés pour réussir, ce qui lui
permet de renforcer sa confiance en soi et sa motivation. Cette nouvelle édition 2021 a été entièrement revue pour
tenir compte des derniers textes ministériels : le B.O. de juillet 2018 et les repères de progression.

Ce manuel est organisé en plusieurs domaines : ceux consacrés à l’étude de la langue (« Grammaire », « Le Verbe »,
« Orthographe », « Lexique » ), ceux au service de la lecture et de l’écriture (« Outils pour lire » et « Outils pour écrire »)
et enfin un domaine « Réinvestissement » qui permet de rebrasser les notions abordées dans le manuel à différentes
périodes de l’année dans une activité d’écriture « Production d’écrits courts » et une activité ludique de lecture sous
forme d’énigmes, « Les enquêtes d’Emma et Lucas ».
Il comporte une progression annuelle pour une organisation complète de l’année scolaire.

Chaque domaine est constitué d’une succession de leçons et chaque leçon présente une seule compétence. Celle-ci
est analysée et décomposée en plusieurs sous-compétences qui sont abordées, logiquement, de la plus simple à la
plus complexe.
Toutes les leçons suivent le même plan qui permet de mettre en œuvre les différentes étapes de la pédagogie explicite :
• « Apprenons ensemble », c’est la phase d’explicitation en collectif à l’oral. Cette phase est fondée sur le principe des
« exemples travaillés », que l’enseignant résout devant ses élèves en explicitant son raisonnement.
• « Entraînons-nous », c’est la phase de pratique guidée. À chaque sous-compétence de la leçon correspond au moins
un exercice.
• « J’apprends / J’ai compris », c’est la phase d’objectivation. La synthèse de la leçon est présentée en deux points
bien distincts, d’une part, le savoir qui est à apprendre (« J’apprends »), et, d’autre part, le savoir-faire qui est à mettre
en pratique dans les exercices (« J’ai compris »).
• « Je travaille seul(e) » et « Je vais plus loin », c’est la phase de pratique autonome : elle comporte de nombreux
exercices dont la difficulté est repérée par un nombre d’étoiles (de à ). Cette phase offre ainsi la possibilité de
mettre en place la différenciation en classe :
– les exercices portent sur les sous-compétences travaillées dans « Entraînons-nous » ;
– les exercices incluent une difficulté supplémentaire et peuvent être proposés aux élèves les plus autonomes ;
– dans «  Je vais plus loin  » sont proposés un exercice écrit «  transversal  », grâce auquel l’élève peut transférer
la compétence travaillée dans la leçon de français à une autre discipline, ainsi qu’une activité orale afin de donner
l’occasion aux élèves d’échanger et de débattre sur un thème transdisciplinaire.

Tout au long de l’ouvrage, les mots concernés par les rectifications orthographiques sont signalés par un astérisque*
qui renvoie à la page 216 du manuel où les règles de la nouvelle orthographe sont présentées.
Enfin, la méthode propose, d’une part, des photofiches pour mettre en œuvre la phase de réactivation des connais-
sances qui est primordiale pour la mémorisation du savoir, et, d’autre part, un guide pédagogique pour présenter
l’ensemble de la méthode.
Notre démarche, reposant sur une approche pragmatique de l’enseignement, apportera à l’enseignant tous les moyens
nécessaires pour lui permettre de mener à la réussite chacun de ses élèves.

Les auteurs

3
Présentation
Une leçon J’apprends / J’ai compris

Le titre de la leçon. Les sous-compétences L’essentiel de ce qui est à savoir et


de la leçon. à savoir-faire. (Phase d’objectivation)
Apprenons ensemble

Une situation-problème
pour découvrir 4
Sous-compétence 1 : Utiliser différentes stratégies pour repérer le verbe
conjugué.

Grammaire
Le verbe Sous-compétence 2 : Distinguer verbe d’action et verbe d’état.
Sous-compétence 3 : Distinguer la classe grammaticale d’un même mot. J’apprends
la notion pas à pas. Apprenons ensemble
• Le verbe est un mot essentiel dans une phrase : il est, en général, le premier mot du groupe verbal.
La forme du verbe varie en fonction du sujet et du temps.

(Phase de découverte
• Il peut :
– exprimer ce que fait le sujet, c’est alors un verbe d’action ;
A Amélie doit trouver le verbe conjugué de cette phrase :
Brahim a beaucoup voyagé. Comment procède-t-elle ? Exemple : Nous fabriquons une maquette.

et d’explicitation)
– décrire l’état du sujet, la manière d’être du sujet, c’est alors un verbe d’état. Les verbes d’état sont :
Je sais que, dans une phrase, être, paraître*, sembler, avoir l’air, demeurer...
le verbe varie en fonction du temps.
Brahim a beaucoup voyagé.
Cette phrase est au passé. Exemples : Ces musiciens sont des hommes sympathiques. / Vous semblez organisés.
Je change donc le temps de la
Je la mets au présent.
phrase en commençant par un mot
qui indique un autre temps. Aujourd’hui, Brahim voyage beaucoup. J’ai compris Je travaille seul(e)
Je compare les deux phrases Pour trouver le verbe conjugué dans la phrase, je peux :
et je cherche les mots qui ont A voyagé devient voyage. – changer le sujet ;
changé : c’est le verbe. Exemple : Je dessine dans le jardin. → Nous dessinons dans le jardin.

Des exercices
– changer le temps de la phrase ;
Dans cette phrase, le verbe conjugué est a voyagé.
Exemple : Elle a un manteau bleu. → Elle avait un manteau bleu.
C’est la forme conjuguée du verbe voyager à un temps composé.
– transformer une phrase positive en phrase négative. Quand il est conjugué à un temps
B Amélie doit trouver le verbe conjugué de cette phrase : Les outils de mon père ont servi à réparer l’horloge.

d’entraînement*
simple, le verbe est le seul mot de la phrase qui peut être encadré par ne ... pas.
Comment procède-t-elle ? Exemple : Nous travaillons ici. → Nous ne travaillons pas ici.

Entraînons-nous À l’oral ou à l’écrit


Je travaille seul(e) différenciés
(de à )
1 Trouve le verbe conjugué de chaque phrase en 4 Relève le verbe conjugué dans chaque phrase.
7 Écris les phrases au présent et relève le verbe 10 Indique, parmi les mots soulignés, lesquels sont

Une mascotte
changeant son temps. Attention ! tu dois modifier Indique si c’est un verbe d’état ou un verbe d’action.
le connecteur de temps de chaque phrase. dans chaque phrase. des verbes conjugués.
a. Ce marcheur semblait perdu.
a. J’ai acheté des légumes. a. Loïc perdit le combat.

à faire à l’écrit
Exemple : Maintenant, je prépare ma valise. b. Le boulanger prépare le pain.
b. Nous avons regardé un film. b. Le musée fermera ses

qui explique les


→ Hier, je préparais ma valise. c. Claire paraît* heureuse.
a. Maintenant, il traverse le pont. Les verbes d’état c. Ils ont sauvé la princesse. portes à 19 heures.
d. Les statues sont en marbre. décrivent le sujet.
c. Pourquoi attache-t-il

pour acquérir
b. En 2010, j’ai eu les cheveux longs. d. Elle est partie en vacances.
e. Ces cartons serviront

étapes à suivre.
Exemple : Ernest des guirlandes ?
c. Seront-ils là demain ? au déménagement. est grand.
8 Trouve le verbe conjugué de chaque phrase en d. Il adorait les pains au chocolat.
d. Hier, il est venu me voir.

des automatismes.
utilisant à chaque fois une technique différente. e. Les mineurs descendent dans la fosse.
e. Dimanche, je ferai une grasse matinée. 5 Place chacun de ces verbes au bon endroit dans
ces phrases. a. Le chien aboie souvent.
b. Nous fabriquions des tissus en soie. 11 Relève uniquement les verbes conjugués de cette
2 Trouve le verbe conjugué de chaque phrase en veulent – sont rentrées – aimait – observerons –

(Phase de pratique
c. Tu rangeras tes affaires dans l’armoire. liste, puis entoure en rouge les verbes d’état et
changeant la personne. apprend
en bleu les verbes d’action.
Exemple : Le cheval hennit. a. Au collège, Martin l’anglais et l’espagnol.
9 Complète ces phrases avec un verbe d’état ou poutre – sont venus – salaire – pense – sont –
→ Les chevaux hennissent. b. Les filles vers 19 heures.

autonome)
avec un verbe d’action. Utilise 4 verbes différents. courageux – est devenu – déclareras –
a. Sara habitait dans une grande ville. c. Ce soir, nous les étoiles filantes dans le ciel. paraîtront* – croquerai – décidait – semblons –
a. Marc ... fatigué. c. Les enfants ... tristes.
b. Sont-ils dans la bibliothèque ? d. -il les crêpes ? merci – auteur – a aimé – sentons – demeurait –
b. Noëlia ... 3 langues. d. Il ... un livre. étang – sourire
c. Mon neveu passera me voir. e. Ils ne plus travailler ensemble.
d. Nous jouons au frisbee.
6 Indique, pour chaque paire de phrases, la phrase Je vais plus loin
3 Trouve le verbe conjugué de chaque phrase en dans laquelle le mot en gras est un verbe.
les transformant en phrases négatives. a. Tu as changé la pédale de ton vélo. / On pédale 12 a. Écris 4 phrases pour raconter tes dernières vacances :
a. Valentine deviendra astronaute. plus facilement sur un vélo électrique ! utilise 2 verbes d’état et 2 verbes d’action.
b. Les deux amis iront au cinéma. b. Le livre est sur la table. / Il livre des pizzas. b. ORAL Décris cette image en utilisant les verbes.
c. Le marché ouvrait Le verbe est le mot c. Elle lit des revues. / Le lit est grand. ramasser – manger – être – sembler
à 7 heures. de la phrase qui est d. Adèle vit dans une ferme. / Il ferme la clôture.
d. Pourquoi vient-il ? encadré par les deux
mots de la négation. e. Tu sens bon. / Il a le sens des affaires.
18 19

Entraînons-nous Je vais plus loin

Des exercices d’entraînement* à faire à l’oral ou Des activités écrites et orales


à l’écrit pour vérifier la bonne compréhension interdisciplinaires.
des élèves. (Phase de pratique guidée)

J’évalue mes connaissances

J’évalue mes connaissances


Grammaire

Je sais reconnaître et utiliser les déterminants. Je sais reconnaître les conjonctions


10 Relève les déterminants dans ces phrases. de coordination et les prépositions.
Indique leur genre et leur nombre. 15 Recopie les 10 mots invariables de cette liste.
• Les phrases • Je sais différencier une phrase simple
d’une phrase complexe. a. Ce soir, je mange une bonne raclette ! peur – peureux – apeuré – peureusement –
Je sais nommer une phrase et la transformer. 5 Recopie uniquement les phrases complexes. b. Mon petit frère a pêché plusieurs poissons. demain – jour – aujourd’hui – mais – dans –
c. Leurs chaussettes n’ont plus aucun trou. danseur – dansais – joliment – jolie – derrière –
1 Complète chaque phrase avec le point qui a. Cette boulangerie vend des viennoiseries. foulard – joie – et – vers – vert –ver –jamais
convient et indique ensuite s’il s’agit d’une b. Pour l’instant le ciel est bleu, mais des nuages d. L’immense crocodile sortit de l’eau.
phrase déclarative, interrogative, impérative ou apparaissent au loin. e. Il a quelques difficultés à résoudre ce problème. 16 Parmi les mots invariables en gras, souligne en

À la fin de chaque
exclamative. c. Il se lève, puis il s’habille. bleu les prépositions et en rouge les conjonctions
11 Recopie ces phrases en remplaçant le nom en gras
a. Comment s’appellent les habitants de Nantes ... d. Nous aimons les chansons rythmées. par le nom entre parenthèses. Modifie, si besoin, de coordination.
b. Ton travail est vraiment fantastique ... le déterminant pour que la phrase soit correcte. a. Elle mange une tarte à la crème mais elle s’en

domaine, des exercices


6 Écris une phrase complexe avec chaque paire met partout.
c. Le bus passe toutes les 20 minutes ... a. Il joue avec son amie (amis) dans la cour (jardin).
de phrases. b. Il a des crayons de couleur pour colorier la fée.
d. As-tu vu ce dessin animé ... b. Quelles excuses (idée) as-tu ?
a. Lucie se lève. / Elle prend son petit déjeuner. c. Assia a un pique-nique* dans son sac car
e. Pose ton manteau sur le canapé ... c. Je ne vois aucun passant (voiture) sur

d’évaluation classés
b. Les spectateurs entrent dans la salle. / elle part pour la journée.
Le spectacle va commencer. ce chemin (route).
d. J’ai vu le libraire (ébénistes) quitter son magasin d. Le maillot de bain est à Louisa ou Nadia.
Je sais transformer une phrase déclarative c. Tu découpes les oignons. / Tu les fais revenir
(atelier). e. Jean est avec sa sœur, donc il la surveille.

par compétence.
en phrase interrogative. dans la poêle.
2 Transforme ces phrases déclaratives en phrases e. Louis range sa monnaie (argent) dans
cette pochette (étui). Je sais reconnaître les adverbes.
interrogatives.
a. Les outils sont dans le grenier.
• Les classes grammaticales • 17 Identifie l’adverbe et souligne le mot qu’il précise.
Je sais reconnaître un adjectif.
Je sais distinguer un verbe d’état a. Il lit rapidement les instructions.
b. Les selles des chevaux sont en cuir. 12 Trouve les adjectifs qualificatifs de ces phrases
d’un verbe d’action. b. La salle est réellement géante.
c. Le bateau arrive à 19 heures. et indique quel nom chacun précise.
7 Relève les verbes conjugués dans les phrases c. Nous mangeons très souvent des pizzas.
d. Mehdi est anxieux. a. Ces vents violents ont fait de lourds dégâts.
suivantes, puis classe-les en 2 colonnes : verbes d. Le feu réchauffe vraiment les invités.
e. Gaspard dort dans le lit du haut. b. Elle achètera de nouvelles baskets robustes.
d’état et verbes d’action. e. Johan fait soigneusement son lit.
c. Mes parents semblent préoccupés.
a. Je suis artiste peintre. e. Les embouteillages ralentissent les travailleurs.
Je sais construire des phrases interrogatives d. J’ai regardé plusieurs fois cet impressionnant
b. L’embarquement se déroule normalement.
et négatives. reportage.
c. Les vagues semblent fortes.
3 Transforme ces phrases interrogatives en phrases
d. Nous marchons sur ce chemin pour rejoindre
e. Ses fins et longs cheveux bruns entouraient
son visage rond.
• Les fonctions •
interro-négatives.
le centre-ville. Je sais reconnaître un groupe nominal.
a. Pourquoi accepte-t-il ce travail ? Je sais reconnaître et utiliser les pronoms sujets.
e. Mon père fabrique des maquettes.
b. As-tu oublié ton chapeau ? 18 Souligne les GN et entoure leur nom noyau.
Je sais reconnaître un nom. 13 Remplace chaque GN en gras par le pronom sujet
c. Fait-il encore des tours de magie ? a. Cette immense capitale surpeuplée possède
qui convient. une majestueuse architecture antique.
d. Aimes-tu cette plage ? 8 Recopie ces phrases et entoure les noms.
a. L’année prochaine, Valentin et moi ferons b. Un dynamique professeur d’histoire a donné
e. Pourquoi rangez-vous les livres ? a. Marcus se prépare un bon jus de fruits. du badminton. une conférence captivante, hier.
b. Nous plaçons beaucoup d’espoir en elle. b. Suzanne, Tom et Luc sont en forme. c. Elle découvrit un adorable chiot dans cette
Je sais reconnaître et nommer les groupes c. Béatriz et son frère leur préparent c. Le groupe de touristes visite le Louvre. boîte* en carton.
de la phrase. une incroyable surprise.
d. Le petit oisillon attendait d’être nourri. d. D’un ton hésitant, il commença un long
4 Nomme les groupes encadrés dans chaque d. Il mesure la longueur des côtés de cette figure.
e. Sonia et ses copines jouent au football. discours devant un groupe d’invités perplexes.
phrase. e. J’ai quelques lointains souvenirs de ces vacances.
14 Relève les pronoms sujets et indique quel(s) e. Cette longue lettre touchante montre son
a. Ces récipients contiennent des fruits secs . 9 Relève les noms et classe-les en deux colonnes : personnage(s) chacun désigne : Chirine – Alice attachement sincère à ses amis d’enfance.
b. Ce matin , une épaisse brume cache noms concrets et noms abstraits. – la dame.
le sommet de la montagne . a. Une nouvelle élève vient d’arriver. Chirine et Alice arrivent dans le stade :
c. En Italie , les deux amies découvriront b. Ma petite sœur ne dit jamais de mensonges. – Tu crois qu’on peut s’installer ici, Alice ?
de petits villages colorés . c. C’est un honneur de participer à cette réunion. – Attends, je demande à la dame. Bonjour,
attendez-vous quelqu’un ou pouvons-nous
d. Comprennent - ils notre langue ? d. Il a de l’imagination, on le voit dans ses prendre ces places ?
e. Chaque lundi , Amara et sa sœur s’entraînent* incroyables dessins. – Je n’attends personne. Installez-vous vite, le
sérieusement , au gymnase . e. J’ai l’espoir de retrouver mes lunettes. match va commencer !
46 47

4
du manuel
Réinvestissement
Des productions d’écrits courts

85 86
Compétences mobilisées :

Écrire la présentation
Les compétences
• Le verbe : Le passé (l’imparfait). Compétences mobilisées :

Production d’écrits courts


• Orthographe : L’accord du verbe Écrire une page • Le verbe : Le présent, le passé composé.

d’un personnage célèbre avec son sujet.


• Outils pour lire : Comprendre d’un journal intime
• Orthographe : L’accord du verbe avec son
sujet.

mobilisées.
la chronologie du récit ; Repérer • Outils pour écrire : Exprimer des
les sauts dans le temps. émotions ; Utiliser des connecteurs ;
• Outils pour écrire : Utiliser Organiser son texte en paragraphes.
les substituts ; Organiser son texte Tu vas écrire une page de journal intime. Pour cela :
Tu vas écrire la présentation d’un personnage célèbre. en paragraphes
• tu vas d’abord choisir un événement* qui s’est passé
Pour cela : récemment et que tu souhaites raconter dans ton journal ;
• tu vas d’abord choisir un personnage célèbre ; • ensuite, tu vas le raconter à la 1re personne du singulier,
• ensuite, tu vas effectuer des recherches sur en exprimant tes sentiments ;
ce personnage ; • enfin, tu pourras illustrer ta page de journal avec
• puis, tu vas écrire ta présentation en faisant des dessins, des photos et/ou des mots-clés.
des paragraphes ;
• enfin, tu illustreras ta présentation avec
une photographie.
ÉTAPE 1 Choisir un événement*
Une mascotte ÉTAPE 1 Choisir un personnage
Choisis un événement* que tu as vécu récemment. Tu peux choisir
de raconter un moment particulier, riche en émotions, un moment
Un journal intime est un écrit
personnel où l’on raconte

qui explique dont tu as envie de te souvenir. ses secrets à un confident


Choisis un personnage célèbre du xix ou du xx siècle.
e e
imaginaire.
Tu peux en prendre un parmi ceux proposés. Exemples : Je choisis les 60 ans de mon grand-père ;
Exemple : Je choisis Hergé. ma première compétition de karaté ;

les étapes Hergé Neil Armstrong Simone Veil


un bon moment passé avec mon/ma meilleur(e) ami(e)...

à suivre. ÉTAPE 2 Faire des recherches sur le personnage célèbre


ÉTAPE 2 Écrire dans son journal intime
a. Commence par écrire la date ainsi que la formule « Cher journal ».
Commence par effectuer des recherches sur ton personnage. Tu peux utiliser le dictionnaire, des livres b. Raconte ensuite le moment dont tu souhaites te souvenir.
documentaires ou Internet. Écris les informations les plus importantes sur ton cahier de brouillon. Lorsque tu écris dans ton journal intime, tu dois :
Attention ! il ne s’agit pas de raconter toute sa vie mais de sélectionner ce qui est le plus marquant. – parler à la première personne du singulier, « je », car tu parles de toi, de tes pensées. Tu es donc le narrateur
→ Dates de naissance et de mort. Exemple : Hergé (1907-1983) de ta propre histoire ;
→ Nationalité et fonction (roi – scientifique – écrivain...). Exemple : Dessinateur belge – expliquer quels étaient tes sentiments, tes émotions pendant cet événement*, ce moment.
→ Les moments importants de sa vie qui font que ce personnage a marqué l’histoire. Exemple : Dimanche 6 août 2017
Exemple : Auteur de bandes dessinées, il a notamment créé le personnage de Tintin. Cher journal,
→ Informations supplémentaires, anecdotes intéressantes. Exemple : Son vrai nom était Georges Remi. Aujourd’hui, nous avons fêté les 60 ans de papi Pierre. Nous avions préparé cet anniversaire
Son pseudonyme Hergé correspondait aux initiales de ses nom et prénom (RG). en secret. J’étais très impatiente car toute la famille était invitée. J’avais hâte de revoir
mes cousines de Normandie.
J’ai offert à papi un album avec des photos de lui, de sa naissance jusqu’à maintenant. J’ai beaucoup
ÉTAPE 3 Écrire la présentation du personnage choisi aimé regarder ces vieilles photos de famille. Nous étions tous très émus.

a. Commence par donner un titre à ta présentation. Il doit immédiatement attirer l’attention du lecteur.
Exemple : Hergé, le père de la bande dessinée
C’était un anniversaire magnifique et je m’en souviendrai toute ma vie !
Une méthodologie
b. Écris ensuite ta présentation en faisant des paragraphes. Utilise les informations trouvées dans l’étape 2.
Dans un même paragraphe, réunis des informations qui peuvent aller ensemble. Tu peux placer
tes paragraphes dans l’ordre chronologique (dans l’ordre où les faits se sont passés) ou dans un ordre
ÉTAPE 3 Illustrer sa page de journal intime
Tu peux ajouter des dessins, des photos sur ta page
détaillée, étape par
étape, pour réaliser
qui te semble logique. ou y écrire des mots-clés en lien avec l’événement*.
Exemple : Son vrai nom était Georges Remi. Son pseudonyme Hergé correspondait aux initiales de son nom
et de son prénom (RG). Il est né en 1907 et mort en 1983. Exemples : anniversaire, bonheur, rire...

l’écrit demandé.
Hergé était un auteur belge de bandes dessinées, créateur du personnage de Tintin.
c. Lorsque tu as fini d’écrire ta présentation, n’oublie pas de la corriger et de l’améliorer.

ÉTAPE 4 Illustrer sa présentation


Ajoute une photographie de ton personnage, d’une de ses créations ou d’un fait marquant de sa vie.
200
200 201
201

Pour chaque période, une double page


avec une énigme ludique et scénarisée.
LES ENQUÊTES
d'Emma et Lucas
15 • Le bazar d’Edalin se trouve dans la rue principale du village. C’est un entasse-
Des questions
L’enlèvement ment de meubles hobbits : des armoires, des tabourets, des lits datant pour beaucoup
de la période de la Guerre du Milieu. Edalin déclare : « La dernière fois que j’ai vu
Mogard, c’était le soir de son enlèvement. Il a dîné* chez moi et il est parti vers 22 h. »
sur le texte qui
LES ENQUÊTES
d'Emma et Lucas de Mogard le hobbit 20
• Tolien a ouvert sa boutique d’antiquités il y a quelques jours. Le jeune homme,
plein d’énergie et d’enthousiasme, a déjà déballé plusieurs coffres de vêtements. Il
ne connaît* presque personne dans le village et n’a pas encore rencontré le shérif.
permettent
de réinvestir
• Dans le magasin d’Epidon, on trouve tous les objets utilisés par les elfes : « Je ne
suis rentré qu’hier à la maison après un voyage de dix jours dans le pays des Elfes ! »
Emma et Lucas demandent la clé pour entrer chez Mogard et chercher d’autres

les savoirs
indices. Dans la maison du shérif règne un grand silence. Il y a des traces de lutte.
Mogard le hobbit, shérif du village de Montebouc, a été enlevé ! 25
Le shérif a été kidnappé chez lui ! Nos deux amis explorent la maison. Sur le bureau
La semaine précédente, il avait écrit à Emma et Lucas :
est posé un parchemin. C’est le début d’une lettre qui leur est adressée : « Mes chers
« Mes chers amis, je travaille depuis plusieurs semaines sur une série

acquis dans
amis, aujourd’hui se terminent mes recherches ! La clé de l’énigme est dans la lettre
de vols d’objets anciens dans Montebouc. Le voleur est très habile
précédente : il faut prendre la carte... » Il n’a pas eu le temps de la terminer ! Nos
et il ne laisse jamais aucune trace. En revanche, il laisse à l’endroit
30 deux détectives s’assoient et relisent leurs notes et la lettre de Mogard. « Que veut dire
du vol une carte signée FMPEJO. Mes soupçons se concentrent

les différents
“la lettre précédente” ? » « De quelle carte parle-t-il ? » Les deux détectives restent
sur les antiquaires du village. J’espère rapidement trouver

Deux personnages,
perplexes ! Enfin, Emma se lève en criant : « Eurêka ! J’ai trouvé ! Nous allons pouvoir
le coupable ! Votre ami, Mogard ! »
arrêter le voleur et délivrer notre ami Mogard ! »
Emma et Lucas se rendent à Montebouc pour le retrouver.

Emma et Lucas, qui domaines


pendant
Quel est le nom du coupable et

mènent l’enquête.
comment nos deux amis enquêteurs l’ont-ils découvert ?

la période.
Pour t’aider à trouver le nom du coupable, Emma et Lucas te posent des questions.
Chaque réponse te permet de trouver une lettre du prénom du coupable.
1 Dans le paragraphe 8 (lignes 24 à 33), 4 Dans le paragraphe 3 (lignes 6 à 9),
compte le nombre de sujets inversés. compte le nombre de verbes
Ce nombre correspond à la place de du 1er groupe conjugués au présent.
la lettre dans l’alphabet. Ce nombre correspond à la place
de la lettre dans l’alphabet.
2 Dans le texte (lignes 1 à 33), trouve 5 Dans le texte (lignes 1 à 33), relève
le mot qui est utilisé dans un sens propre
les 4 verbes du 3e groupe en -re
et un sens figuré : « petit objet en métal
conjugués au présent. Écris-les à l’infinitif.
et explication ». Prends la 2e lettre
Range-les dans l’ordre alphabétique.
1 Après deux jours de voyage, ils arrivent dans le village et ils rendent immédiatement de ce mot.
Prends la 4e lettre du 3e mot de la liste.
visite à chacun des six antiquaires pour savoir ce qu’ils faisaient la nuit de l’enlèvement.
• La boutique d’Ordiel est la plus ancienne du comté : « La nuit de l’enlèvement,
3 Dans le paragraphe 8 (lignes 24 à 33), 6 Dans la phrase « Le jeune homme, plein
trouve les 5 groupes nominaux contenant d’énergie et d’enthousiasme, a déjà
j’étais à la maison avec ma femme. Je me suis couché comme d’habitude très tôt car un complément du nom. Trouve leur nom déballé plusieurs coffres de vêtements »
5 je me lève à l’aube ! » noyau. Classe ces noms noyaux dans (lignes 19 et 20), trouve le nom noyau
• Quand Emma et Lucas entrent dans l’échoppe d’Onidal, le vieil homme est en l’ordre alphabétique. Prends la 6e lettre du sujet du verbe de la phrase.
train d’écrire. C’est lorsque Lucas se plante devant son bureau qu’il lève enfin les du 4e mot de la liste. Prends la 2e lettre de ce mot.
yeux. Après quelques politesses, il marmonne que, la nuit de l’enlèvement, il classait
les grimoires qu’il venait de recevoir.
10 • Maître* Elodin est spécialisé dans les armes anciennes. Sa boutique est une
véritable armurerie ; elle regorge de vitrines dans lesquelles sont exposés une
Maintenant que tu connais
armure d’orque, un équipement complet d’elfe des montagnes, des haches utilisées LE MYSTÈRE EST RÉSOLU ! son nom, réfléchis à l’indice
par les armées du Gondor... Il déclare que, la nuit de l’enlèvement, il a astiqué pendant
des heures une épée d’elfe pour lui rendre son brillant et son tranchant. Le coupable est : qui a permis à Emma et Lucas
de trouver le coupable.

208
208 209
209

Le texte de l’enquête. L’énigme peut être résolue


soit par la lecture, soit par
les réponses aux questions.

5
Sommaire
Proposition de progression annuelle 8

GRAMMAIRE
Les phrases Les fonctions
1 La phrase......................................................................................... 12 11 Le groupe nominal . . ..................................................................... 32
2 Les constituants de la phrase .................................................. 14 12 Le complément du nom .. .......................................................... 34
3 La phrase simple et la phrase complexe . . ............................. 16 13 Le sujet du verbe .......................................................................... 36
Les classes grammaticales 14 Les compléments d’objet ......................................................... 38
4 Le verbe .......................................................................................... 18 15 Les compléments circonstanciels .. ........................................ 40
5 Le nom ............................................................................................ 20 L’attribut du sujet 42
16 . . ......................................................................

6 Les déterminants ......................................................................... 22


17 Classe et fonction des mots ................................................... 44
7 L’adjectif qualificatif .................................................................... 24
J’évalue mes connaissances ....................................................... 46
8 Les pronoms personnels ........................................................... 26

9 Les conjonctions de coordination et les prépositions .. ..... 28

10 Les adverbes ................................................................................ 30

LE VERBE
La conjugaison Le passé
18 L’infinitif du verbe........................................................................ 50 24 L’imparfait des verbes des 1er et 2e groupes. . ......................... 62
19 La conjugaison du verbe.............................................................. 52 25 L’imparfait des verbes être et avoir
et des verbes du 3e groupe........................................................ 64
26 Le passé simple des verbes des 1er et 2e groupes.. .............. 66
Le présent 27 Le passé simple des verbes être et avoir
20 Le présent des verbes des 1er et 2e groupes.......................... 54 et des verbes du 3e groupe........................................................ 68
21 Le présent des verbes être et avoir 28 Le passé composé des verbes des 1er et 2e groupes. . .......... 70
et des verbes du 3e groupe.........................................................56
29 Le passé composé des verbes être et avoir
et des verbes du 3e groupe......................................................... 72
30 Le plus-que-parfait des verbes des 1er et 2e groupes. . ........ 74
Le futur
31 Le plus-que-parfait des verbes être et avoir
22 Le futur des verbes des 1er et 2e groupes............................... 58
et des verbes du 3e groupe......................................................... 76
23 Le futur des verbes être et avoir
et des verbes du 3e groupe........................................................ 60 J’évalue mes connaissances ....................................................... 78

ORTHOGRAPHE
L’écriture des sons 38  L’accord du verbe avec son sujet.................................................. 94
32  Les lettres finales muettes ............................................................. 82 39  L’accord de l’adjectif attribut et
33  Les consonnes doubles au début des mots............................ 84 du participe passé employé avec être. . ....................................... 96
34  Les noms terminés en -é, -ée, -té, -tée et -tié.. ..................... 86
Les homophones grammaticaux
Les chaînes* d’accord 40  Les homophones ce – se / c’est – s’est / c’était – s’était ... 98
35  L’accord du nom et de l’adjectif en genre................................. 88
41  Les homophones ou – où et la – l’a – l’as – là.. ................... 100
36  L’accord du nom et de l’adjectif en nombre............................ 90
42  Le participe passé en -é ou l’infinitif en -er........................... 102
37  L’accord en genre et en nombre
dans le groupe nominal...................................................................... 92 J’évalue mes connaissances ..................................................... 104

6
LEXIQUE
43  Le dictionnaire.. ............................................................................ 108 49  Les suffixes .................................................................................. 120
44  Les noms génériques . . .............................................................. 110 50  Les synonymes et les antonymes .. ....................................... 122

45  La polysémie ................................................................................ 112 51  Les homonymes lexicaux......................................................... 124


 Les niveaux de langue .............................................................. 114 52  Le champ lexical.......................................................................... 126
46
53  Les origines latines et grecques des mots.......................... 128
47  Les familles de mots ................................................................. 116
48  Les préfixes................................................................................... 118 J’évalue mes connaissances .................................................... 130

OUTILS POUR LIRE


54 Se faire un film de l’histoire...................................................... 134 61 Comprendre les sentiments et
55 Lire à voix haute........................................................................... 136 les pensées des personnages..................................................148
56 Identifier les locuteurs d’un dialogue.. ................................... 138 62 Reformuler et résumer. . ............................................................. 150
57 Se poser des questions............................................................. 140 63 Repérer la cause et la conséquence. . ..................................... 152
58 Comprendre la chronologie du récit.. ..................................... 142 64 Faire des déductions................................................................... 154
59 Repérer les sauts dans le temps.............................................144 65 Faire des hypothèses.................................................................. 156
60 Trouver les idées essentielles d’un texte.. ............................. 146 J’évalue mes connaissances ..................................................... 158

OUTILS POUR ÉCRIRE


66 Écrire une histoire d’après des images . . .............................. 162 75 Utiliser des connecteurs (logique, temps, lieu).................. 180
67 Savoir relire et corriger son texte .......................................... 164 76 Enrichir la phrase........................................................................ 182
68 Organiser son texte en paragraphes..................................... 166 77 Exprimer la cause et la conséquence................................... 184
69 Écrire une phrase impérative.................................................. 168 78 Changer de niveau de langue. . ................................................ 186
70 Écrire un résumé......................................................................... 170 79 Écrire un avis argumenté.. ........................................................ 188
71 Écrire une phrase d’accroche ................................................. 172 J’évalue mes connaissances ..................................................... 190

72 Utiliser les substituts ................................................................ 174
73 Enrichir le groupe nominal ...................................................... 176
74 Exprimer des émotions............................................................. 178

RÉINVESTISSEMENT
Productions d’écrits courts 88 Écrire une saynète..................................................................... 203
80 Écrire une fiche de lecture....................................................... 194 89 Écrire le début d’un conte....................................................... 204
81 Écrire la fiche d’identité d’un pays. . ....................................... 196
82 Écrire un dialogue....................................................................... 197 Les enquêtes d’Emma et Lucas
83 Ecrire un poème : un haïku...................................................... 198 Enquête 1 : Qui a volé la carte au trésor ?..................................... 206
84 Écrire un mail............................................................................... 199 Enquête 2 : L’enlèvement de Mogard le hobbit. . ........................ 208
85 Écrire la présentation d’un personnage célèbre............... 200 Enquête 3 : Qui a volé la formule ? . . ................................................. 210
86 Écrire une page d’un journal intime...................................... 201 Enquête 4 : Meurtre au château de Sofenville............................. 212
87 Réaliser une interview.............................................................. 202 Enquête 5 : Sabotage chez les Celtes.............................................. 214

Orthographe rectifiée 216 Tableaux de conjugaison 217

7
Proposition de progression annuelle
GRAMMAIRE LE VERBE ORTHOGRAPHE
Période 1
Semaines 1 et 2 1 La phrase 18 L’infinitif du verbe
2 Les constituants
Semaines 3 et 4 de la phrase
19 La conjugaison du verbe 32  Les lettres finales muettes

33  Les consonnes doubles


Semaines 5 et 6 4 Le verbe
au début des mots
Semaine 7 – Bilan
Période 2
20 Le présent des verbes 34  Les noms terminés
Semaines 8 et 9 13 Le sujet du verbe
des 1er et 2e groupes en -é, -ée, -té, -tée et -tié
21 Le présent des verbes être 38  L’accord du verbe
Semaines 10 et 11 11 Le groupe nominal et avoir et des verbes
avec son sujet
du 3e groupe
22 Le futur des verbes
Semaines 12 et 13 5 Le nom
des 1er et 2e groupes
Semaine 14 – Bilan
Période 3
23 Le futur des verbes être
Semaines 15 et 16 6 Les déterminants et avoir et des verbes
du 3e groupe
24 L’imparfait des verbes 35  L’accord du nom et
Semaines 17 et 18 7 L’adjectif qualificatif
des 1er et 2e groupes de l’adjectif en genre
12 Le complément du nom 25 L’imparfait des verbes être 36  L’accord du nom et
Semaines 19 et 20 8 Les pronoms personnels et avoir et des verbes
de l’adjectif en nombre
du 3e groupe
Semaine 21 – Bilan
Période 4
9 Les conjonctions
de coordination
28 Le passé composé 37  L’accord en genre et en
Semaines 22 et 23 et les prépositions des verbes des 1er et nombre dans le groupe
2e groupes nominal
14 Les compléments d’objet

29 Le passé composé 


1 Les compléments 42  Le participe passé en -é
Semaines 24 et 25 circonstanciels
des verbes être et avoir et
ou l’infinitif en -er
des verbes du 3e groupe
39  L’accord de l’adjectif
26 Le passé simple des verbes
Semaines 26 et 27 16 L’attribut du sujet
des 1er et 2e groupes
attribut et du participe
passé employé avec être
Semaine 28 – Bilan
Période 5
27 Le passé simple des verbes 41  Les homophones ou – où
Semaines 29 et 30 10 Les adverbes être et avoir et des verbes
et la – l’a – l’as – là
du 3e groupe
30 Le plus-que-parfait 40  Les homophones
17 Classe et fonction
Semaines 31 et 32 des mots
des verbes des 1er et ce – se / c’est – s’est /
2e groupes c’était – s’était
31 Le plus-que-parfait 
3 La phrase simple
Semaines 33 et 34 et la phrase complexe
des verbes être et avoir
et des verbes du 3e groupe
Semaines 35 et 36 – Bilan

8
OUTILS OUTILS
LEXIQUE RÉINVESTISSEMENT
POUR LIRE POUR ÉCRIRE

43  Le dictionnaire 54 Se faire un film de l’histoire


66 Écrire une histoire
44  Les noms génériques 80 Écrire une fiche de lecture
d’après des images
67 Savoir relire et corriger 81 Écrire la fiche d’identité
55 Lire à voix haute
son texte d’un pays
Enquête 1 : Qui a volé la carte
au trésor ?

68 Organiser son texte


45  La polysémie
en paragraphes

56 Identifier les locuteurs 69 Écrire une phrase 82 Écrire un dialogue


d’un dialogue impérative

78 Changer de niveau
46  Les niveaux de langue 57 Se poser des questions 83 Écrire un poème : un haïku
de langue
Enquête 2 : L’enlèvement
de Mogard le hobbit

58 Comprendre la chronologie 71 Écrire une phrase


47  Les familles de mots 84 Écrire un mail
du récit d’accroche

59 Repérer les sauts


48  Les préfixes 72 Utiliser les substituts
dans le temps

60 Trouver les idées essentielles 85 Écrire la présentation


73 Enrichir le groupe nominal
d’un texte d’un personnage célèbre
Enquête 3 : Qui a volé
la formule ?

61 Comprendre les sentiments et 86 Écrire une page


49  Les suffixes 74 Exprimer des émotions
les pensées des personnages d’un journal intime

50  Les synonymes 75 Utiliser des connecteurs


62 Reformuler et résumer
et les antonymes (logique, temps, lieu)

63 Repérer la cause 76 Enrichir la phrase 87 Réaliser une interview


et la conséquence
Enquête 4 : Meurtre
au château de Sofenville

51  Les homophones 77 Exprimer la cause


64 Faire des déductions
lexicaux et la conséquence

52  Le champ lexical 70  crire un résumé


É 88 Écrire une saynète

53  Les origines latines et 65 Faire des hypothèses 79 Écrire un avis argumenté 89 Écrire le début d’un conte
grecques des mots
Enquête 5 : Sabotage
chez les Celtes
9
Grammaire
Sous-compétence 1 : Nommer une phrase.

1 La phrase
Sous-compétence 2 : Transformer une phrase.

Apprenons ensemble

A Pourquoi Martin n’aime-t-il pas les films de superhéros ?


Aurélie doit nommer cette phrase. Comment procède-t-elle ?

Je regarde le point à la fin de


? est un point d’interrogation.
la phrase.
Je cherche le sens (l’intention)
Cette phrase est une question construite avec le mot
de la phrase en analysant interrogatif Pourquoi et un sujet inversé : aime-t-elle.
sa construction.

Je remarque aussi la présence n’aime-t-il pas


des deux mots de négation n’ et pas sont les deux mots de la négation qui encadrent
dans cette phrase. le verbe.
Cette phrase est donc une phrase interro-négative.

B Aurélie doit maintenant nommer cette phrase. Khadidja a déjà visité ce musée l’été dernier.

Entraînons-nous À l’oral ou à l’écrit

1 Indique s’il s’agit d’une phrase déclarative, 4 Transforme ces phrases déclaratives en phrases
interrogative, impérative ou exclamative. interrogatives de deux manières.
a. Comment fait-il pour monter là-haut ? Exemple : L’été, les jours sont plus longs.
b. C’est merveilleux ! → Est-ce que les jours sont plus longs l’été ?
c. Pense à tes affaires. → Les jours sont-ils plus longs l’été ?
d. Viendras-tu au concert ? a. Les lionnes vivent dans la savane.
e. Ce voyage m’enchante tellement ! b. Les enfants téméraires monteront en haut
du rocher.
f. Les travaux débuteront demain.
c. Les cloches sonnent les 12 coups de midi.
d. Le contrôleur a vérifié les tickets.
2 Indique si les phrases suivantes sont des phrases e. Le gâteau a un goût de fruits.
positives ou négatives. Relève les mots de la
négation. 5 Transforme ces phrases positives en phrases
a. Je n’ai jamais vu un si beau bateau. négatives en utilisant des négations différentes.
b. Il n’y a ni tomates ni courgettes. ne ... rien – ne ... jamais – ne ... plus –
ne ... personne – ne ... aucun – ne ... pas
c. Je déteste les jours de pluie !
Exemple : Je vais toujours au supermarché.
d. Pourquoi ne lui rends-tu pas ses jouets ?
Je ne vais jamais au supermarché.
e. Je n’ai rien à leur demander.
a. Les clés sont encore sur le comptoir.
b. Il y a toujours de la place ici.
3 Indique s’il s’agit d’une phrase déclarative, c. Nous regardons tous les matches*.
interrogative, impérative ou exclamative. Précise d. Je vois tout le monde aujourd’hui !
si la phrase est positive ou négative. e. Ces bonbons collent aux dents.
a. Antonia n’a pas encore lu les BD de Tintin. f. J’ai tout mis dans mon sac !
b. Quel incroyable talent a-t-il ?
c. N’essayez pas de me convaincre. Lorsque l’on transforme une phrase
d. Les cigognes migreront bientôt. positive en une phrase négative,
il faut parfois changer un ou
e. Ne vendent-ils pas leurs vieux livres plusieurs mots dans la phrase.
à la brocante ?
12
Grammaire
J’apprends
• Les phrases qui racontent, déclarent quelque chose sont des phrases déclaratives.
Elles se terminent par un point. Exemple : Le chat de Simon s’appelle Kiwi.
• Les phrases qui posent des questions sont des phrases interrogatives.
Elles se terminent par un point d’interrogation. Exemple : Le chat de Simon s’appelle-t-il Kiwi ?
• Les phrases qui expriment un ordre, un conseil, une interdiction, une demande sont des phrases
impératives. Elles se terminent par un point d’exclamation ou un point. Exemple : Viens ici, Kiwi !
• Pour exprimer un sentiment ou une émotion, on utilise des phrases exclamatives. Elles se terminent
par un point d’exclamation. Exemple : Il aime tellement son chat !
• Pour exprimer le contraire de quelque chose, on utilise des phrases négatives. Les phrases sont
soit positives, soit négatives. Exemples : Il rentre toujours avant la nuit. (déclarative positive) –
Il ne rentre jamais avant la nuit. (déclarative négative)

J’ai compris
Pour former une phrase interro-négative, je dois encadrer le verbe
et le pronom personnel sujet inversé par deux mots de négation.
Exemple : N’a-t-il pas un beau blouson ?

Je travaille seul(e)

6 Complète chaque phrase avec le point qui 9 Écris les questions qui correspondent à ces
convient et nomme-la. phrases-réponses.
a. C’est vraiment affreux ... a. Les bourgeons apparaissent en mai.
b. À quelle heure le théâtre ouvre-t-il ... b. Le chef prépare de succulentes pizzas.
c. Je te trouve formidable ... c. Les musiciennes jouent de la guitare.
d. Les moutons entrent dans l’enclos ... d. Il mesure 1 m 30.
e. Dépêche-toi ... e. La paon fait la roue.
7 Recopie uniquement les phrases négatives. 10 Transforme les phrases positives en phrases
Entoure les mots de la négation. négatives et inversement.
a. Je n’ai jamais visité cette capitale. a. Elle écoute encore cette émission.
b. Ils n’ont rien. b. N’ont-ils plus envie de visiter le Pérou ?
c. Pourquoi ne veut-il pas nous rejoindre ? c. Pourquoi chante-t-elle ?
d. Anjay déteste les poivrons. d. Fais attention aux autres !
e. Ne te précipite pas autant ! e. J’ai couru longtemps.
8 Transforme ces phrases déclaratives en phrases
interrogatives. Tu peux utiliser différents mots 11 Réponds à ces questions par des phrases négatives.
interrogatifs : comment, pourquoi, quand... a. Vient-il parfois vous voir ?
a. La piscine ouvre le matin. b. Va-t-elle toujours à la patinoire ?
b. Gianna et son frère vont au yoga. c. Participez-vous à tous les entraînements* ?
c. Vous voulez faire une pause. d. Ont-ils toujours cette ancienne moto ?
d. Elle grimpe sur le mur d’escalade. e. Aimes-tu les fruits exotiques ?

Je vais plus loin

12 EMC a. Un élève d’une autre école veut connaître* b. Mets en scène ce dialogue avec tes camarades.
les règles de vie dans ta classe. Imagine votre Attention, mettez bien le ton !
dialogue. Tu devras utiliser des phrases déclaratives,
interrogatives, impératives, exclamatives, positives
et négatives.
13
Sous-compétence 1 : Nommer les groupes

2 Les constituants de la phrase


de la phrase.
Sous-compétence 2 : Repérer les différents
groupes de la phrase.

Apprenons ensemble
A Djénéba doit nommer les groupes de cette phrase :
Les randonneurs reprendront leur chemin en fin de matinée.
Comment procède-t-elle ?
Je cherche le type d’information
que donne chaque groupe. Ici, les personnes dont on parle sont les randonneurs.
Je sais que le sujet indique de qui Le groupe sujet (GS) de cette phrase est donc
ou de quoi on parle. Les randonneurs.
Que dit-on des randonneurs ? Ils reprendront leur chemin.
Je cherche le groupe verbal. reprendront leur chemin est le groupe verbal (GV) composé
Il indique ce que l’on dit du sujet. du verbe reprendront et de son complément d’objet
leur chemin.
Je cherche le (ou les) complément(s) Les randonneurs reprendront leur chemin quand ?
circonstanciel(s). Je sais qu’ils en fin de matinée est le complément circonstanciel (CC).
donnent des informations Djénéba doit nommer ainsi les groupes :
complémentaires sur la phrase. Les randonneurs reprendront leur chemin, en fin de matinée.
GS GV (verbe + c. d’objet) CC

B Quels sont le GS, le GV et le (ou les) CC de cette phrase ?


Le vent éparpillera sans doute le tas de feuilles à travers le jardin.

Entraînons-nous À l’oral ou à l’écrit

1 Nomme les groupes encadrés dans chaque phrase. 4 Trouve un complément d’objet pour chaque phrase.
a.  La copine de ma sœur  a téléphoné  hier soir . a. L’équipe a remporté ...
b.  Sur la branche ,  le merle  construit son nid . b. Les pompiers sortent rapidement ...
c.  Sa grand-mère  pensait  à lui . c. L’artiste dessine ...
d.  À cause de l’orage ,  Mona  viendra  plus tard . d. Demain, je proposerai ...
e.  Le caissier  tend la monnaie  au jeune homme . e. Régulièrement mon grand-père parlait ...

5 Trouve les compléments circonstanciels et indique


Les mots qui restent toujours à quoi ils répondent (où ? quand ? quoi ? comment ?
ensemble forment un groupe. pourquoi ?).
a. En ce mois d’avril, la nature semble endormie.
2 Trouve le sujet de chaque phrase.
b. Chaque nuit, le fantôme du grenier apparaît.
a. Le parachutiste prépare son équipement.
c. Grâce à la marée, nous avons trouvé des
b. Rapidement Naïm me passa la balle. coquillages.
c. Viendra-t-il nous rendre visite ? d. Demain, près du chêne, Calvin pêchera.
d. Les nattes de Léa sont détachées. e. Je lui donnerai bientôt la réponse.
e. Près d’ici vivent des alligators.
6 Sépare et nomme les différents groupes de ces
3 Complète chaque phrase avec un verbe de ton choix. phrases.
a. Hector ... à son petit frère. a. Elle entrera sur scène dans cinq minutes.
b. Le professeur de sport ... les règles du jeu. b. Demain, l’équipe jouera à domicile.
c. ...-tu vraiment là ? c. Au pied du poirier, le jardinier trouvera la bêche.
d. Mehdi ne ... pas les yeux. d. Mes cousins gagnent le gros lot à la fête foraine.
e. Il ne ... pas la clé. e. De son sac, elle sortit rapidement son Smartphone.
14
Grammaire
J’apprends
• Une phrase est généralement composée de plusieurs groupes :
– un sujet : de qui ou de quoi on parle (une personne, un animal, une chose...) ;
– un groupe verbal : ce que fait le sujet ou la manière d’être du sujet, son état. Il est composé
au minimum d’un verbe et souvent accompagné d’un complément d’objet.
Il peut y avoir un complément circonstanciel qui apporte des informations complémentaires
à la phrase.
Exemple :  Depuis le début de l’été ,  mes cousines et moi  rencontrons de nouveaux amis .
complément circonstanciel g. sujet g. verbal : v. + complément d’objet

J’ai compris
Pour trouver le sujet, je me pose la question : « De quoi ou de qui parle-t-on ? »
Pour trouver le verbe, je me pose la question : « Que fait le sujet ? » ou « Comment est le sujet ? »
Pour trouver un complément circonstanciel, je me pose la question :
« Où ? Quand ?  Pourquoi ? Comment ?... »
Exemple :  Les élèves de la classe  rangeront leurs affaires  dans leur case .
sujet GV (v. + complément) complément
(qui ?) (que font... ?) (où ?) circonstanciel

Je travaille seul(e)

7 Souligne les sujets et entoure les verbes. 10 Indique si ce qui est souligné est un sujet, un
a. Le coffre en bois ne fermait pas bien. verbe, un complément d’objet ou un complément
b. Dans cette montagne vit le terrible yéti ! circonstanciel.
c. Cette marche, très abîmée*, est dangereuse. a. Nous préparons de délicieuses pâtisseries.
d. Farid et son cousin adorent le fromage. b. Nous avons reparlé de notre projet.
c. Ce soir, dans la nuit noire, Yannick et
ses parents observeront l’éclipse.
8 Recopie et entoure les compléments d’objet.
d. Marius a marqué l’ultime but lors de la dernière
a. Le boulanger du village fabrique du très bon pain.
rencontre.
b. Les surfeuses rêvent d’immenses vagues.
e. Près de la cheminée dort un gros chat noir.
c. Les nuages prennent des formes d’animaux.
d. Ce film s’adresse aux adolescents. 11 Pour chaque groupe de mots, écris une phrase où
celui-ci sera sujet, puis une autre phrase où il sera
9 Relève les compléments circonstanciels. complément.
a. Après quelques minutes, Nina entra a. Sonia et son papi
silencieusement. b. le rire d’un bébé
b. L’aéroport est fermé en raison du cyclone. c. la cabine du capitaine
c. En hiver, la nuit tombe rapidement. d. le skateboard d’Éliot
d. Les invités arrivent déjà, avec de grands sourires. e. un superbe arc-en-ciel

Je vais plus loin

12 SCIENCES a. Recopie ce texte puis souligne les GS  ORAL  b. Relis le texte


en rouge, les GV en bleu et les CC en noir. en supprimant tous
Au début de sa formation, Rube Goldberg était les compléments
ingénieur. Grâce à son imagination, il a dessiné circonstanciels.
de drôles de machines. Ces engins permettaient
de faire une action simple en utilisant plusieurs
étapes compliquées.
15
3
Sous compétence 1 : Identifier les propositions par le repérage

La phrase simple des verbes conjugués.


Sous-compétence 2 : Identifier les signes et connecteurs dans
et la phrase complexe une phrase complexe.
Sous-compétence 3 : Construire une phrase complexe.

Apprenons ensemble
A Loïc se demande quelle phrase est une phrase complexe :
1. La boulangerie ouvre à 8 h 00.
2. Le boulanger prépare le pain et son apprenti confectionne les viennoiseries.
Dans la phrase 1, le sujet est la boulangerie
Je sais que, dans une phrase, et le verbe conjugué est ouvre.
il y a souvent un sujet et un verbe Il n’y a qu’un seul verbe conjugué donc
conjugué (ou un groupe verbal).
c’est une phrase simple.

Mais parfois, dans une phrase, Dans la phrase 2, il y a deux verbes conjugués
il peut y avoir plusieurs verbes prépare et confectionne.
conjugués. C’est donc une phrase complexe.

1. Le boulangerie ouvre à 8 h 00.


Lorsqu’il n’y a qu’un seul verbe conjugué, proposition
la phrase est formée d’une seule proposition. 2. Le boulanger prépare le pain
Lorsqu’il y a deux verbes conjugués, proposition 1
la phrase est formée de deux propositions. et son apprenti confectionne les viennoiseries.
proposition 2

B Quelle phrase est une phrase complexe ?


1. J’adore les pandas ! 2. Cette année, Jalil part en Italie et son frère va en Espagne.
3. Maxime et Lise adorent le rap.

Entraînons-nous À l’oral ou à l’écrit

1 Relève les verbes conjugués de ces phrases. 4 Relève les verbes conjugués, puis identifie les
a. Les passagers attendent le décollage. deux propositions et le connecteur ou la virgule
b. Il pleut donc je prends mon parapluie. qui sépare les deux propositions.
c. Il ne va pas à la piscine. a. Vous allez dehors donc vous prenez
vos manteaux.
d. Nous venons dîner* alors nous apportons
un cadeau. b. Je cours car je m’entraîne* pour un marathon.
c. Tu attrapes le guidon et tu appuies sur
2 Trouve le (ou les) verbe(s) conjugué(s) de ces phrases. la pédale.
Indique si ce sont des phrases simples ou complexes. d. Il prend son temps, il n’est pas en retard !
a. Le serpent se cache dans les buissons.
Entre deux propositions, il y a
b. Il est en retard alors nous commençons sans lui. un connecteur ou une virgule.
c. Anne lit son livre, puis elle fait une sieste.
d. L’arbitre siffle la fin du match. 5 Transforme les deux phrases simples en une
phrase complexe en ajoutant une virgule ou un
3 Construis des phrases complexes en reliant connecteur.
les 2 propositions avec l’un des connecteurs a. Le footballeur s’entraîne*. / Demain, il participe
suivants : mais, puis, donc, car. à son premier match.
a. Mes parents regardent un film ... ils aiment b. Les fourmis sont des insectes. / Elles possèdent
le cinéma. 6 pattes.
b. Pierre aime le poisson ... il déteste la viande. c. Nous partons de la maison. / Nous fermons
c. Tu as oublié ton sac ... tu repasses chez toi la porte.
pour le chercher. d. Les pizzas chauffent dans le four. / Nous allons
d. Il nage 30 minutes, ... il se repose. bientôt manger.
16
J’évalue mes connaissances

•  Les phrases  • Je sais différencier une phrase simple


d’une phrase complexe.
Je sais nommer une phrase et la transformer. 5 Recopie uniquement les phrases complexes.
1 Complète chaque phrase avec le point qui a. Cette boulangerie vend des viennoiseries.
convient et indique ensuite s’il s’agit d’une b. Pour l’instant le ciel est bleu, mais des nuages
phrase déclarative, interrogative, impérative ou apparaissent au loin.
exclamative. c. Il se lève, puis il s’habille.
a. Comment s’appellent les habitants de Nantes ... d. Nous aimons les chansons rythmées.
b. Ton travail est vraiment fantastique ...
6 Écris une phrase complexe avec chaque paire
c. Le bus passe toutes les 20 minutes ...
de phrases.
d. As-tu vu ce dessin animé ...
a. Lucie se lève. / Elle prend son petit déjeuner.
e. Pose ton manteau sur le canapé ...
b. Les spectateurs entrent dans la salle. /
Le spectacle va commencer.
Je sais transformer une phrase déclarative c. Tu découpes les oignons. / Tu les fais revenir
en phrase interrogative. dans la poêle.
2 Transforme ces phrases déclaratives en phrases
interrogatives.
a. Les outils sont dans le grenier.
•  Les classes grammaticales  •
b. Les selles des chevaux sont en cuir. Je sais distinguer un verbe d’état
c. Le bateau arrive à 19 heures. d’un verbe d’action.
d. Mehdi est anxieux. 7 Relève les verbes conjugués dans les phrases
e. Gaspard dort dans le lit du haut. suivantes, puis classe-les en 2 colonnes : verbes
d’état et verbes d’action.
a. Je suis artiste peintre.
Je sais construire des phrases interrogatives
b. L’embarquement se déroule normalement.
et négatives.
c. Les vagues semblent fortes.
3 Transforme ces phrases interrogatives en phrases
d. Nous marchons sur ce chemin pour rejoindre
interro-négatives.
le centre-ville.
a. Pourquoi accepte-t-il ce travail ?
e. Mon père fabrique des maquettes.
b. As-tu oublié ton chapeau ?
c. Fait-il encore des tours de magie ? Je sais reconnaître un nom.
d. Aimes-tu cette plage ? 8 Recopie ces phrases et entoure les noms.
e. Pourquoi rangez-vous les livres ? a. Marcus se prépare un bon jus de fruits.
b. Nous plaçons beaucoup d’espoir en elle.
Je sais reconnaître et nommer les groupes c. Béatriz et son frère leur préparent
de la phrase. une incroyable surprise.
4 Nomme les groupes encadrés dans chaque d. Il mesure la longueur des côtés de cette figure.
phrase. e. J’ai quelques lointains souvenirs de ces vacances.
a.  Ces récipients  contiennent  des fruits secs . 9 Relève les noms et classe-les en deux colonnes :
b.  Ce matin ,  une épaisse brume  cache noms concrets et noms abstraits.
 le sommet de la montagne . a. Une nouvelle élève vient d’arriver.
c.  En Italie ,  les deux amies  découvriront b. Ma petite sœur ne dit jamais de mensonges.
 de petits villages colorés . c. C’est un honneur de participer à cette réunion.
d.  Comprennent - ils  notre langue ? d. Il a de l’imagination, on le voit dans ses
e.  Chaque lundi ,  Amara et sa sœur  s’entraînent* incroyables dessins.
 sérieusement ,  au gymnase . e. J’ai l’espoir de retrouver mes lunettes.

46
Grammaire
Je sais reconnaître et utiliser les déterminants. Je sais reconnaître les conjonctions
10 Relève les déterminants dans ces phrases. de coordination et les prépositions.
Indique leur genre et leur nombre. 15 Recopie les 10 mots invariables de cette liste.
a. Ce soir, je mange une bonne raclette ! peur – peureux – apeuré – peureusement –
b. Mon petit frère a pêché plusieurs poissons. demain – jour – aujourd’hui – mais – dans –
c. Leurs chaussettes n’ont plus aucun trou. danseur – dansais – joliment – jolie – derrière –
foulard – joie – et – vers – vert –ver –jamais
d. L’immense crocodile sortit de l’eau.
e. Il a quelques difficultés à résoudre ce problème. 16 Parmi les mots invariables en gras, souligne en
11 Recopie ces phrases en remplaçant le nom en gras bleu les prépositions et en rouge les conjonctions
par le nom entre parenthèses. Modifie, si besoin, de coordination.
le déterminant pour que la phrase soit correcte. a. Elle mange une tarte à la crème mais elle s’en
a. Il joue avec son amie (amis) dans la cour (jardin). met partout.
b. Quelles excuses (idée) as-tu ? b. Il a des crayons de couleur pour colorier la fée.
c. Je ne vois aucun passant (voiture) sur c. Assia a un pique-nique* dans son sac car
ce chemin (route). elle part pour la journée.
d. J’ai vu le libraire (ébénistes) quitter son magasin d. Le maillot de bain est à Louisa ou Nadia.
(atelier). e. Jean est avec sa sœur, donc il la surveille.
e. Louis range sa monnaie (argent) dans
cette pochette (étui). Je sais reconnaître les adverbes.
17 Identifie l’adverbe et souligne le mot qu’il précise.
Je sais reconnaître un adjectif.
a. Il lit rapidement les instructions.
12 Trouve les adjectifs qualificatifs de ces phrases b. La salle est réellement géante.
et indique quel nom chacun précise.
c. Nous mangeons très souvent des pizzas.
a. Ces vents violents ont fait de lourds dégâts.
d. Le feu réchauffe vraiment les invités.
b. Elle achètera de nouvelles baskets robustes.
e. Johan fait soigneusement son lit.
c. Mes parents semblent préoccupés.
d. J’ai regardé plusieurs fois cet impressionnant
reportage.
e. Ses fins et longs cheveux bruns entouraient
•  Les fonctions  •
son visage rond. Je sais reconnaître un groupe nominal.
Je sais reconnaître et utiliser les pronoms sujets. 18 Souligne les GN et entoure leur nom noyau.
13 Remplace chaque GN en gras par le pronom sujet a. Cette immense capitale surpeuplée possède
qui convient. une majestueuse architecture antique.
a. L’année prochaine, Valentin et moi ferons b. Un dynamique professeur d’histoire a donné
du badminton. une conférence captivante, hier.
b. Suzanne, Tom et Luc sont en forme. c. Elle découvrit un adorable chiot dans cette
boîte* en carton.
c. Le groupe de touristes visite le Louvre.
d. D’un ton hésitant, il commença un long
d. Le petit oisillon attendait d’être nourri. discours devant un groupe d’invités perplexes.
e. Sonia et ses copines jouent au football. e. Cette longue lettre touchante montre son
14 Relève les pronoms sujets et indique quel(s) attachement sincère à ses amis d’enfance.
personnage(s) chacun désigne : Chirine – Alice
– la dame.
Chirine et Alice arrivent dans le stade :
– Tu crois qu’on peut s’installer ici, Alice ?
– Attends, je demande à la dame. Bonjour,
attendez-vous quelqu’un ou pouvons-nous
prendre ces places ?
– Je n’attends personne. Installez-vous vite, le
match va commencer !
47
J’évalue mes connaissances

Je sais utiliser un complément du nom. Je sais identifier l’attribut du sujet.


19 Complète les groupes nominaux de ces phrases Je sais accorder correctement un attribut
avec un complément du nom. du sujet.
a. Ce bruit est fatigant. 23 Relève les phrases avec un attribut du sujet.
b. J’ai acheté une belle robe. a. Cet auteur semble tourmenté.
c. Nous suivrons le match. b. J’adore les lasagnes.
d. Nina enverra les cartes. c. Cet enfant est un petit coquin.
e. J’ai acheté une nouvelle machine. d. D’ici, la mer paraît* calme.
Je sais identifier le sujet du verbe e. Élisa a perdu son match de tennis.
et sa classe grammaticale. 24 Souligne l’attribut du sujet de chaque phrase,
20 Souligne le sujet de chaque phrase, puis indique puis utilise-le dans une nouvelle phrase avec
la classe grammaticale de chaque sujet. le sujet proposé.
a. Veulent-ils une glace au citron ? a. Les spectateurs semblent gênés par la lumière.
b. Les enquêteurs, depuis le milieu de la nuit, → La chanteuse ...
récoltent des indices. b. Agathe est rêveuse. → Ce garçon ...
c. Marcher est bon pour la santé ! c. Les danseuses ont l’air heureuses ce soir.
d. Louise n’aime pas les betteraves. → Jean ...
e. Le sauveteur, au poste de contrôle, observe d. Léon est un homme courageux.
les baigneurs. → Majda et Kenza ...
e. Les réponses ne me semblent pas évidentes.
Je sais identifier le complément d’objet → L’exercice ...
et le pronominaliser.
21 Souligne le complément d’objet et remplace-le Je sais différencier les mots variables
par un pronom. et les mots invariables.
a. Tous les matins, Julie prend le train. 25 Entoure les mots invariables.
b. J’observe les oiseaux. a. Il habite ici depuis longtemps.
c. Amir met du sucre dans son thé. b. Il partira demain.
d. La boulangère prépare la brioche à la praline. c. Viens-tu souvent dans ce parc ?
e. Les touristes prennent le bus. d. Il reprit sa respiration et continua calmement
f. Noémie attend Loïc. son exposé.
g. Justine parle à Aïcha. e. Une petite étoile scintille faiblement.
h. Les visiteurs attendent patiemment l’ouverture Je sais identifier la classe grammaticale
du musée. et la fonction d’un mot.
i. Tu écriras ce soir à tes amis italiens. 26 Indique la classe grammaticale des mots soulignés.
j. Avez-vous bien répondu à ma question ? a. Le pilote rassure les passagers.
Je sais identifier les compléments b. Le prochain été sera plus ensoleillé.
circonstanciels et retrouver l’information c. Il la porte jusqu’à l’entrée.
qu’ils donnent. d. Quelques cris de joie fusèrent dans la pièce.
22 Identifie les compléments circonstanciels et e. Je mange beaucoup de fruits.
indique l’information qu’ils donnent (lieu, temps,
cause). 27 Indique la fonction des noms soulignés.
a. Je me suis abrité sous l’Abribus. a. Depuis le rocher, des jeunes s’élançaient.
b. Grâce à mon affiche, tout le monde a compris. b. Lee est un enfant curieux.
c. Nous irons courir sur le chemin demain matin. c. Paul est agacé par ce retard.
d. La course démarre à 11 heures. d. Un vol de chauves-souris* nous surprit.
e. Ils ont perdu à cause de cette pénalité ratée. e. Les embouteillages ralentissent les travailleurs.
48
Le verbe
Sous-compétence 1 : Distinguer verbe conjugué et verbe à l’infinitif.

18 L’infinitif du verbe
Sous-compétence 2 : Trouver l’infinitif.
Sous-compétence 3 : Différencier radical et terminaison.
Sous-compétence 4 : Classer les verbes selon leur terminaison.

Apprenons ensemble

A Quentin ne comprend pas le verbe feint dans cette phrase :


Marie feint de ne pas entendre la cloche.
Il veut chercher le sens de ce verbe dans le dictionnaire.
Comment procède-t-il ?

Je sais que, dans le dictionnaire, Quel est l’infinitif de feint ?


les verbes sont écrits à l’infinitif.

Pour trouver l’infinitif d’un verbe conjugué,


je prononce la phrase dans ma tête
en ajoutant l’expression « il/elle va » ou
Elle va feindre... / Il faut feindre...
« il faut » devant le verbe.

Je cherche la définition du verbe Le verbe feindre signifie faire semblant.


dans le dictionnaire.
Marie fait semblant de ne pas entendre la cloche.

B Quentin cherche maintenant le sens du verbe en gras : Le but de Micha galvanise le public.
Comment procède-t-il ?

Entraînons-nous À l’oral ou à l’écrit

1 Relève les verbes à l’infinitif. 5 Trouve l’infinitif de ces verbes, puis classe-les
partons – sautait – deviner – fermes – battons – selon leur terminaison.
vendre – fermiez – écrire – prirent – saluer – nous expliquions – tu sais – je passerai – nous
mentir – placer – mettre – réunir – devrai – réfléchissons – elle pesait – je conduis – tu
savoir – détruit maigris – vous mentez – il pleuvait – tu voudras –
ils cuisent – elles préviendront – il courait
2 Associe le verbe conjugué à son infinitif.
a. ferons – fondra – allez – agitent – agissons – 1er groupe 2e groupe 3e groupe
irai – agitaient – fondent – faites – agissaient – ... ... ...
vont – fondait – font – agitera – agiront – allais
b. aller – faire – agiter – agir – fondre 6 Trouve, dans chaque liste, le verbe dont l’infinitif
n’a pas la même terminaison.
3 Trouve l’infinitif de ces verbes conjugués. a. je dis – nous écrivons – tu dois
je grandis – nous lisions – il apprendra – tu dois – b. je retiens – tu partais – il coloriait
vous dites – elles sont – tu connais – vous aurez – c. nous courions – on veut – elle sait
elle vient – nous verrons – ils pensaient – d. il écoute – nous marchons – vous dites
je conduisais – j’ai – il pliait – nous tendrons –
tu dessines – vous prenez 7 Trouve, dans la liste proposée, le verbe qui peut
remplacer chaque verbe en gras. Aide-toi du
4 Trouve le radical de chaque série de verbes. dictionnaire.
a. lancerons – lanciez – lancent – lancera construire – froisser – démonter – s’ennuyer –
b. choisir – choisirez – choisissent – choisit déchirer
c. prenez – prends – prendrez – prendre a. Jules se morfond à la campagne.
d. ouvres – ouvrir – ouvrirons – ouvrions b. Pablo démantibule un robot.
c. Lou érige une statue.
Le radical est la partie
du verbe qui généralement d. Mon père lacère l’affiche.
ne change pas. e. Marina a fripé sa robe.
50
50
Le verbe
J’apprends
• Un verbe est soit à l’infinitif, soit sous une forme conjuguée.
Exemple : rendre : infinitif ; rendons : forme conjuguée
• Un verbe est formé d’un radical et d’une terminaison.
Exemple : atterrir
radical + terminaison
• Les verbes sont classés en 3 groupes selon leur terminaison à l’infinitif : 1er groupe (-er, sauf aller),
2e groupe (-ir et -issons à la 1re personne du pluriel du présent), 3e groupe (tous les autres verbes :
-oir, -re et -ir).
Exemples : parler (1er) ; finir – nous finissons (2e) ; pouvoir, vendre, mettre, courir – nous courons (3e)

J’ai compris
• Dans le dictionnaire, les verbes sont écrits à l’infinitif.
• Pour trouver l’infinitif d’un verbe, je peux utiliser une expression comme il va
ou il faut que je prononce devant le verbe conjugué.
Exemple : Le jardinier répand de l’engrais. → Il va répandre de l’engrais.
→ Il faut répandre de l’engrais.
Répandre est l’infinitif de répand.

Je travaille seul(e)

8 Complète ces verbes avec leur terminaison à 10 Recopie ces phrases. Entoure les verbes conjugués
l’infinitif. et souligne les verbes à l’infinitif.
a. Tu vas perd... ta casquette ! a. On devra rendre le livre lundi prochain.
b. Le chalutier va rejoind... le port. b. Avant de partir, tu rangeras ta chambre.
c. Il faut batt... le blé pour enlev... les graines. c. Il finit de relire ce conte.
d. L’eau peut envah... la cave. d. Avant de dormir, Lisa prend une tisane.
e. Il va voul... mang... une glace cet après-midi. e. Je voudrais changer de place dans la classe.

9 Écris l’infinitif des verbes conjugués de ces phrases. 11 Recopie les phrases dans lesquelles le mot en gras
Entoure leur radical. Indique leur groupe. est un verbe à l’infinitif.
a. Nous ne trouvons pas nos clés. a. On va déjeuner à midi ! / Le déjeuner est prêt !
b. Connais-tu mon ami Corentin ? b. Le professeur partage son savoir. / Je voudrais
c. Vous ne saurez rien avant demain soir ! savoir l’heure de ton arrivée.
d. J’attendais une réponse à ma question. c. Cette viande est tendre. / Il faut tendre le fil !
e. Ces fleurs ne sentent pas bon ! d. On va pouvoir enfin s’asseoir ! / Le prince a pris
f. On ne bâtira pas de gare dans ce village. le pouvoir.

Je vais plus loin

12 GÉOGRAPHIE – SE DÉPLACER b.  ORAL  Quels sont les


a. Écris l’infinitif des verbes conjugués de ce texte. Indique leur groupe. avantages et les incon-
vénients de se déplacer
Il y a plus d’un siècle, l’automobile a révolutionné le transport des en automobile ? Énonce
personnes. Il faut noter que ce véhicule a beaucoup évolué depuis son 3 phrases contenant
apparition. Les progrès techniques ont non seulement accru la vitesse chacune un verbe à
des véhicules, mais également leur sécurité. Aujourd’hui, les moteurs à l’infinitif et un verbe
essence ont un impact sur la pollution de l’air. Peu à peu, les voitures conjugué.
électriques supplantent les voitures traditionnelles.
51
51
Sous-compétence 1 : Différencier passé-présent-futur.

19 La conjugaison du verbe
Sous-compétence 2 : Connaître l’accord pronom sujet-verbe.
Sous-compétence 3 : Différencier temps simple et temps composé.

Apprenons ensemble
A En classe, les élèves doivent souligner le verbe conjugué de cette phrase :
Justine n’a pas fermé la porte d’entrée.
Antoine souligne a, Aglaë a fermé et Luigi fermé. Qui a raison ?

Dans une phrase, je sais que le verbe


change selon le temps. L’action est terminée,
Je cherche le temps de la phrase. la phrase est au passé.

Je choisis un autre temps et je Je prononce la phrase au futur :


prononce la phrase dans ma tête. Demain, Justine ne fermera pas la porte d’entrée.

Je repère le ou les mots qui ont fermera a remplacé a fermé.


changé : il s’agit du verbe.

C’est Aglaë qui a raison car elle a souligné a fermé.


Cette forme correspond au passé composé du verbe fermer.

B Les élèves doivent maintenant repérer le verbe d’une autre phrase : Es-tu arrivé à l’heure à ton rendez-vous ?
Que doivent-ils souligner ?

Entraînons-nous À l’oral ou à l’écrit

1 Classe ces verbes selon leur temps. 4 Choisis le verbe conjugué qui convient en tenant
elle prendra – elle prenait – elle prend – compte du temps et de la personne.
ils boivent – ils buvaient – ils boiront – a. présent : Je (vendrai – vends – vendez)
tu dansais – tu danseras – tu danses – mes vieilles affaires.
j’obéis – j’ai obéi – j’obéirai – b. futur : Nous (agissons – agiras – agirons)
nous sommes allés – nous irons – nous allons – avec prudence.
vous avez vu – vous verrez – vous voyez
c. passé : Tu (dis – disais – disaient) la vérité.
Passé Présent Futur d. présent : Ils (ont eu – a – ont) faim.
... ... ... e. passé : Il (nage – nagera – nageait) vite.

2 Associe chaque pronom sujet à sa personne. 5 Classe ces formes conjuguées du verbe mettre
a. vous A. 2e personne du pluriel en 2 groupes : temps simple – temps composé.
b. ils B. 3e personne du pluriel tu as mis – nous mettrons – je mettais – il a mis –
c. je/j’ C. 2e personne du singulier vous aviez mis – ils mettent – nous mettions –
d. nous D. 1re personne du pluriel tu auras mis – j’ai mis – elle mettra –
vous aurez mis – elles ont mis – tu mets
e. tu E. 1re personne du singulier
f. elle F. 3e personne du singulier 6 Relève, dans chaque phrase, le verbe conjugué.
a. Tu lanceras le ballon dans le panier.
3 Complète avec le pronom sujet qui convient.
b. Le soleil a disparu derrière les nuages.
Exemple : ils (3e personne du pluriel) vont
c. Quand avez-vous rempli le réservoir ?
... fendons – ... surgirez – ... avais – ... devrai –
d. Ces boxeurs avaient combattu avec courage.
... lisaient – ... sont – ... ira – ... mettent – ... veux –
... saurons – ... viendrai – ... saluez – ... suis – e. Vous n’avez pas peur de la tempête.
... appreniez – ... dessinait f. Les touristes sont remontés dans le bus.
52
52
Le verbe
J’apprends
• Le verbe est un mot variable :
– il change de forme selon le temps : passé, présent ou futur ;
Exemples : je jouais, j’ai joué (passé) ; je joue (présent) ; je jouerai (futur)
– il change aussi de forme selon la personne, le sujet qui fait l’action.
• Il y a 6 personnes de conjugaison :
– 3 personnes au singulier : je (1re personne) ; tu (2e personne) ; il, elle ou on (3e personne) ;
– 3 personnes au pluriel : nous (1re personne) ; vous (2e personne) ; ils ou elles (3e personne).
Exemples : je lis, tu lis, il/elle lit, nous lisons, vous lisez, ils/elles lisent
• Le verbe peut être conjugué à un temps simple (1 mot) ou à un temps composé (2 mots).
Exemples : temps simple : tu choisis ; temps composé : tu as choisi

J’ai compris
Quand je cherche le verbe conjugué dans une phrase, je change le temps de la phrase.
Le verbe est le mot qui a changé. Quand le verbe est à un temps composé, deux mots
changent.
Exemple : Il a dormi sur le tapis. Demain, il dormira sur le tapis.
Dormira a remplacé a dormi.

Je travaille seul(e)

7 Recopie les verbes conjugués et indique leur temps 9 Recopie ces phrases et souligne le verbe conjugué.
(passé, présent ou futur). a. Tu as les cheveux mouillés.
a. Vous téléphonerez à votre grand-mère. b. Nous n’avons pas vu l’arrivée de la course.
b. Sofiane ne voulait pas y aller en bus. c. Les loups avaient attaqué le troupeau.
c. Qui a fermé la porte du garage ? d. Je suis vraiment heureux de te revoir !
d. À la fin du spectacle, on applaudit les acteurs. e. Le skieur a rapidement dévalé la piste.
e. Je ne vous dirai plus rien !
10 Réécris chaque phrase en ajoutant le groupe de
8 Recopie et complète ces phrases avec le pronom mots proposé entre parenthèses. Attention au
sujet qui convient. temps du verbe !
a. ... n’as pas eu besoin de mon aide. a. Nous allons en Auvergne. (dans un mois)
b. ... cueillaient des champignons. b. On pourra acheter des voitures électriques.
c. Que veux-... regarder (de nos jours)
à la télévision ? c. Il fait très chaud ! (la semaine prochaine)
d. ... avez mis un manteau chaud. d. Les écoliers portent un uniforme. (autrefois)
e. ... garderons le secret. e. Il était trop tard pour sortir. (maintenant)

Je vais plus loin

11 HISTOIRE DES ARTS


a. Réécris ce texte en le mettant au pluriel et au passé : commence-le
par Au Moyen Âge, les troubadours... . Attention ! d’autres mots que
les verbes peuvent changer.
Le troubadour est un poète. Il chante ses poèmes. Il vit dans le sud de
la France et il parle la langue d’oc. Il chante à la cour pour les différents
seigneurs ; en échange, il reçoit le gîte* et le couvert. Il peut être
accompagné de ménestrels ou de jongleurs. Comme il voyage d’une
région à l’autre, il rapporte aussi les dernières nouvelles.
b.  ORAL  Décris cette illustration.
53
53
Orthographe
32
Sous-compétence 1 : Repérer les lettres finales d’un mot.
Sous-compétence 2 : Trouver la lettre d’un nom ou d’un adjectif
Les lettres finales muettes en le mettant au féminin.
Sous-compétence 3 : Trouver la lettre d’un nom ou d’un adjectif
en le mettant au féminin.

Apprenons ensemble

A Arnaud écrit une carte postale pendant son voyage en Australie.


Il hésite sur la terminaison de certains mots : Après un lon... voyage,
je suis enfin arrivé à Sydney. Je suis stupéfai... par la beauté de cette ville.
Comment doit-il procéder pour trouver la bonne terminaison de ces mots ?

Je sais que certains mots ont une lettre lon et stupéfai sont des mots qui n’existent pas :
finale muette : c’est-à-dire une lettre
il manque la lettre finale.
finale qui ne s’entend pas.

lon... et stupéfai... sont des adjectifs : ils précisent


Je cherche de quelle
classe de mots il s’agit. comment est le voyage et comment est Arnaud.

un lon... voyage → une longue route ; j’entends


Pour connaître* la lettre finale muette un g, donc l’adjectif masculin s’écrit long.
de ces adjectifs au masculin, je les mets il est stupéfai... → elle est stupéfaite ; j’entends
au féminin. un t, donc l’adjectif masculin s’écrit stupéfait.

Arnaud écrit : Après un long voyage, je suis enfin arrivé à Sydney.


Je suis stupéfait par la beauté de cette ville.

B Comment Marie va-t-elle écrire les mots en gras ?


Merci pour ta carte ! J’espère que le voyage n’a pas été trop éprouvan... et que tu as pu profiter du paysage
époustouflan... de ce pays.

Entraînons-nous À l’oral ou à l’écrit

1 Relève uniquement les mots qui contiennent une 4 Trouve l’adjectif masculin de la même famille que
lettre finale muette. chaque nom. N’oublie pas sa lettre finale muette.
un campagnard – une commerçante – un pont – Exemple : la gourmandise → il est gourmand
huit – un bus – un Anglais – une rue – un arbre – a. la Normandie d. la gentillesse
bas – haute – une statue – un os b. la délicatesse e. la discrétion
c. la blondeur f. la confusion
2 Trouve la lettre finale de l’adjectif au masculin.
Exemple : gran... → grande → grand 5 Trouve le nom correspondant à chaque verbe.
a. lai... d. mauvai... Exemple : mépriser → le mépris
b. for... e. chau... a. tricoter d. reposer
c. gri... f. ravissan... b. poignarder e. border
c. souhaiter f. marchander
3 Trouve la lettre finale du nom au masculin.
a. un marqui... d. un renar... 6 Complète ces mots avec la lettre finale muette
b. un boulange... e. un patien... qui convient : l, p, g, c. Tu peux t’aider en trouvant
un mot de la même famille.
c. un clien... f. un savan...
a. un fusi... e. le galo...
Pour trouver le féminin b. blan... f. le san...
d’un nom, je remplace c. un retar... g. un outi...
un par une. d. un accro... h. le cam...
82
Orthographe
J’apprends
De nombreux mots se terminent par une lettre muette, c’est-à-dire par une lettre que l’on n’entend pas.
Cette lettre est souvent le lien entre ce mot et un autre appartenant à la même famille.
Exemples : un marchand → une marchande, une marchandise, marchander

J’ai compris
Pour savoir comment écrire la fin d’un mot avec une lettre finale muette, je peux :
– mettre ce mot au féminin ; Exemples : vert → verte ; un candidat → une candidate
– chercher un mot de la même famille.
Exemples : devant → une devanture ; le galop → galoper

Je travaille seul(e)

7 Recopie ces mots et entoure la lettre finale muette 10 Recopie les phrases et complète les mots
s’il y en a une. Attention à ne pas confondre la inachevés. Attention aux accords !
lettre finale muette avec le -s du pluriel ! a. Aujourd’hui, il a fait un grand écar... .
le commerçant – des champs – sept – b. Je compte les par... de gâteau.
le combat – dix – un banc – un refus – plusieurs – c. Il y a eu plusieurs acciden... dans cette rue.
le nerf – un poing – profond – du sirop
d. La maîtresse* demande un ran... silencieux.
8 Mets les mots au féminin, puis écris la lettre e. Ton exercice est parfai..., bravo !
finale manquante.
a. secon... e. ouver... 11 Trouve le mot correspondant qui contient une
b. fran... f. un candida... lettre finale muette.
c. un vagabon... g. ver... a. qui parle beaucoup → ...
d. adroi... h. épai... b. personne qui étudie → ...
c. liquide rouge coulant dans les veines → ...
9 Trouve un mot de la même famille, puis écris d. partie de l’arbre qui va du sol aux branches → ...
la lettre finale manquante.
Exemple : for... → forteresse → fort 12 Choisis le bon homophone entre parenthèses.
a. un bon... Justifie ton choix avec un mot de la même famille
ou un mot au féminin.
b. un réci...
Exemple : Ton lancer est trop (cours/court).
c. profon... → court (féminin : courte)
d. le toi... a. Nous sortons en récréation, es-tu (prêt/près) ?
e. un matela... b. Le bureau a été (pain/peint) pendant les vacances.
f. un dra... c. Le dentiste lui a arraché sa (dent/dans).
g. un éléphan... d. On se retrouve en (haut/eau) de la colline pour
h. le parfu... pique-niquer* !

Je vais plus loin

13 a. Écris 3 phrases contenant chacune deux mots avec des


lettres finales muettes.
Exemple : J’ai mis un épais pull gris.
b.  ORAL  Énonce en 2 minutes le plus de mots possible
contenant une lettre finale muette. Un(e) camarade les écrit.
Inversez les rôles. Celui (Celle) qui en a donnés le plus a gagné !
83
33
Sous-compétence 1 : Identifier et écrire les mots

Les consonnes doubles commençant pa les sons [ak] et [ap].


Sous-compétence 2 : Identifier et écrire les mots
au début des mots commençant par les sons [af], [ef] et [ɔf].

Apprenons ensemble

A La maîtresse* dicte cette phrase :


À la fin du spectacle, le public [ap]laudit le fantastique [ak]ordéoniste.
Comment Léonie écrit-elle les mots en gras dans cette phrase ?

Je sais que les mots commençant [ap]laudit :


par [ap] s’écrivent très souvent app-. j’écris applaudit

Je sais que les mots [ak]ordéoniste :


commençant par [ak]
j’écris accordéoniste
s’écrivent très souvent acc-.

Je sais qu’il existe quelques


exceptions. Donc, si j’ai un doute, Dans le dictionnaire, le verbe applaudir est écrit avec
je vérifie l’orthographe du mot deux p et le nom accordéoniste est écrit avec deux c.
dans le dictionnaire.

Léonie écrit : À la fin du spectacle, le public applaudit le fantastique accordéoniste.

B Comment Léonie écrit-elle les mots en gras dans cette phrase ?


Demain, Zoïla [ak]ompagnera son frère au cirque : ils iront voir les [ak]robates.

Entraînons-nous À l’oral ou à l’écrit

1 Trouve l’intrus dans chaque liste. 4 Trouve un nom de la même famille que le verbe
a. un accusé – une accolade – accabler – proposé.
un acompte a. applaudir : ... d. appliquer : ...
b. un accord – accaparer – acquérir – accrocher b. apaiser : ... e. accueillir : ...
c. après – appuyer – applaudir – l’appétit c. apprendre : ... f. accumuler : ...
d. apercevoir – apesanteur – appeler – aplatir
5 Complète ces mots avec ap- ou app-.
2 Trouve l’intrus dans chaque liste. un ...areil – un ...artement – une ...ostrophe –
a. effarer – afin – une effraction – une affectation un ...el – ...étissant – ...latir –
b. officiel – afficher – affamé – un Africain ...aisé – ...artenir –
...ercevoir – s’...itoyer –
c. offert – affranchir – Afrique – effectuer ...récier – ...rocher
d. affluer – affliger – affreux – effleurer Attention aux exceptions !
Aide-toi du dictionnaire
6 Complète ces mots si tu en as besoin !
3 Trouve un verbe de la même famille que le nom avec ac- ou acc-.
proposé. ...ommoder –
Exemple : une affiche → afficher ...oster – une ...robatie –
a. une affirmation : ... un ...acia – s’...roupir – s’...limater –
b. un effondrement : ... une ...adémie – l’...ajou – s’...ouder
c. une offense : ...
7 Complète ces mots avec f ou ff.
d. une offre : ...
une a...ichette – l’A...rique – e...rayant –
e. un affrontement : ... a...ectueux – o...iciellement – a...reux –
f. une affectation : ... a...in – un e...ort – e...icace – a...aiblir
84
Orthographe
J’apprends
• Les mots qui commencent par [ak] s’écrivent généralement acc-.
Exemples : un accord – accrocher – accorder
Il existe cependant des exceptions : un acrobate – une académie – l’acajou – un acacia
• Les mots qui commencent par [ap] s’écrivent le plus souvent app-.
Exemples : un appareil – une application
Il existe cependant des exceptions : après – apercevoir – un apiculteur – aplatir – apaiser
• Les mots qui commencent par [af], [ef], [of] doublent leur consonne en début de mot.
Exemples : un affront – un effondrement – un officier
Exceptions : l’Afrique – un Africain – afin

J’ai compris
Pour écrire le début des mots commençant par [ak], [ap], [af], [ef], [of], j’applique la
règle générale qui est de doubler la consonne, sauf pour les quelques exceptions
que je dois connaître* par cœur. Si j’hésite, je vérifie l’orthographe du mot dans le
dictionnaire.

Je travaille seul(e)

8 Complète les mots avec af-, aff-, eff- ou off-. 10 Complète les mots avec ap- ou app-.
a. Je suis ...rayé par cette ...aire de vol. a. ...elle-moi cette ...rès-midi pour fixer
b. Cette ...re ne se refuse pas ! un rendez-vous.
c. Il faut regarder l’émission jusqu’au bout ...in b. As-tu mis ton ...areil dentaire ?
de connaître* le vainqueur ! c. J’ai mis l’...ât sur ma canne à pêche.
d. Pauline ...ectionne particulièrement la couleur d. Cet élève ...rend vite !
rouge. e. L’...iculteur ...erçoit
e. Willy ...ace le tableau. du miel au fond
des ruches.
9 Complète les mots avec ac- ou acc-. f. ...orte-moi de la glace
a. L’...adémicienne ...lame le discours de ce grand pour ...aiser ton hématome.
auteur.
b. Axelle ...use Florian de lui avoir mangé tous
ses bonbons. 11 Écris le mot correspondant à chaque définition.
c. Justine répète ses ...ords de guitare pendant a. Personne qui apprend un métier : (n. m.) ...
que Violette prépare son ...ordéon. b. Militaire avec un grade : (n. m.) ...
d. L’...acia et l’...ajou sont de très beaux arbres c. Toucher très légèrement quelque chose : (v.) ...
tropicaux. d. On en voit au cirque : (n. m.) ...
e. Il a ...ompli sa mission ! e. Continent au sud de l’Europe : (n. f.) ...

Je vais plus loin

12 ANGLAIS Réécris ce texte en complétant les mots avec ac-, ap-, af-, ef-, of-.
Double les consonnes si nécessaire.
Elisabeth II est née en 1926 à Londres et ...artient à la famille royale d’Angleterre.
Elle devient ...iciellement reine du Royaume-Uni et du Commonwealth en juin
1953. Son rôle principal est de représenter le Royaume-Uni ...in de le faire rayonner
dans le monde entier. À sa mort, les lois de succession au trône s’...liqueront, et ce
sera au tour de son fils Charles d’...omplir ses missions en tant que roi.

13  ORAL  Choisis une femme célèbre. Sans la nommer, présente-la en quelques


phrases. Tes camarades devront trouver son nom.
85
Lexique
43
Sous-compétence 1 : Utiliser les mots-repères.
Sous-compétence 2 : Identifier la classe grammaticale d’un mot.
Le dictionnaire Sous-compétence 3 : Trouver le sens d’un mot (ses synonymes
et ses contraires).
Sous-compétence 4 : Chercher l’orthographe d’un mot.

Apprenons ensemble

A En écrivant son texte sur les pieuvres, Diana se demande si elle


doit écrire : Les pieuvres ont de longs (ou de longues ?) tentacules. Elle utilise
son dictionnaire pour vérifier si tentacule est un nom masculin ou féminin.

Je sais que, dans un dictionnaire, les mots


sont rangés dans l’ordre alphabétique et Je cherche le mot tentacule dans les pages du t.
les noms sont au singulier.

Pour trouver la page du mot recherché,


Je tourne les pages pour trouver les mots-repères
je m’aide des mots-repères : le mot en
haut de la page de gauche est le 1er mot
qui ont le plus de lettres communes avec tentacule.
de la page, celui en haut de la page de t → te → ten
droite est le dernier mot de la page. Je m’arrête à tendance et térébenthine.

Tentacule est après tendance car le t est après le d.


Je vérifie que, dans l’ordre
alphabétique, le mot à trouver
Tentacule est avant térébenthine car le n est avant le r.
est bien entre ces 2 mots-repères. Tentacule est bien entre ces deux mots-repères.
Je suis à la bonne page.
Une fois le mot trouvé, je vérifie Juste après tentacule est écrit en italique : n. m.
la classe grammaticale indiquée juste qui signifie nom masculin. On dit un tentacule.
après le mot recherché.
Diana écrit : La pieuvre a de longs tentacules.
B Dans ce désert, j’ai vu de somptueux (ou somptueuses ?) oasis.
Le mot oasis est-il un nom masculin ou féminin ?

Entraînons-nous À l’oral ou à l’écrit

1 Relève les mots qui sont placés entre les mots- 4 Trouve les 2 sens qui correspondent à chacun des
repères larguer et lasure. mots en gras.
laine – lacet – laser – lâcher – larron – larynx – pantalon – arbre – instrument – outil – soldat – fruit
lavage – larve – lassitude – latitude – lasagnes – a. Un grenadier peut être un ... ou un ... .
langueur – latin – lapin b. Un fuseau peut être un ... ou un ... .
2 Cherche ces mots dans un dictionnaire et c. Une fraise peut être un ... ou un ... .
indique leur(s) classe(s) grammaticale(s).
orque – pétale – après-midi – sourire – ellipse – 5 Associe chaque mot en italique au synonyme
poste – chéri – natif – boucher et à l’antonyme qui lui correspond. Utilise ton
dictionnaire si besoin.
Certains mots peuvent avoir pingre – prétentieux – audacieux
plusieurs classes grammaticales. synonymes et antonymes : courageux – vaniteux
– généreux – avare – peureux – modeste

3 Trouve sous quelle forme ces mots apparaissent 6 Cherche l’orthographe de ces noms d’animaux
dans le dictionnaire et indique la classe dans un dictionnaire.
grammaticale de chaque série.
a. douces – craintives – généreuse
b. inspectrice – caporaux – cadenas
c. fuyais – peindront – plaçons – faudra
108
108
Lexique
J’apprends
• Dans un dictionnaire, les mots sont rangés dans l’ordre alphabétique.
• Les verbes sont écrits à l’infinitif, les noms au singulier et les adjectifs au masculin singulier.

J’ai compris
Je peux utiliser un dictionnaire pour trouver :
– l’orthographe et la prononciation d’un mot ; Exemple : gaillard se prononce [gajaʀ].
– la classe grammaticale d’un mot ;
Exemple : gaillard est à la fois un adjectif et un nom : un sacré gaillard ; il est gaillard.
– le sens d’un mot inconnu ;
Exemple : L’adjectif gaillard veut dire « plein de force, de santé et de vivacité ».
– les synonymes ou les antonymes d’un mot.
Exemple : gaillard = vigoureux ; gaillard ≠ faible.

Je travaille seul(e)

7 Cherche, dans un dictionnaire, entre quels mots- 10 Associe chaque nom à sa définition.
repères se trouvent ces mots. noms : crachin – frêne – shetland – larcin
Exemple : partiel est entre participant et passage. définitions : vol peu important – pluie fine –
a. huppe c. emphase e. joufflu arbre – poney
b. routine d. troc
11 Réécris ces phrases en utilisant l’antonyme
8 Cherche, dans le dictionnaire, l’orthographe de des mots en gras.
ces mots et indique leur classe grammaticale.
a. Ton intervention a facilité notre travail.
a. [fənuj] d. [ʒɛ̃ʒɑ̃bʀ]
b. Le député a fait un discours pompeux.
b. [kɔʀegʀafi] e. [kaligʀam]
c. Nous avons eu une conversation anodine.
c. [oʀtãsja] f. [kebekwa]
d. C’est une personne étrange.
9 Associe chaque définition du nom planche à e. Anouk a une silhouette trapue.
l’exemple qui lui correspond.
planche : n. f. 1. morceau de bois plat. 12  ★★ Cherche, dans le dictionnaire, chaque mot
2. feuille d’illustrations. 3. bande de terre en gras et recopie la définition qui correspond au
cultivée. sens qu’il a dans chaque phrase.
a. Dans le potager, il y a une planche de radis. a. Tes explications sont trop savantes !
b. Kyo coupe les planches pour faire une étagère. b. Flora souffle les réponses à Noah.
c. Ce livre sur les insectes contient de magnifiques c. Nous avons des idées opposées.
planches en couleurs. d. Il y a des divisions au sein de cette famille.

Je vais plus loin

13 SCIENCES a. Cherche, dans le dictionnaire, le sens des mots



de ce texte que tu ne connais pas. Recopie leur définition.
Les lamantins sont des mammifères aquatiques. Ils ont un corps
fuselé et un mufle court.
Ils vivent dans des eaux littorales peu profondes  : des lagunes,
Lexique

des estuaires et des marais côtiers. Ce sont des animaux paisibles


qui ont besoin d’une eau à au moins 20 °C.
b.  ORAL  Lis à tes camarades la définition du dictionnaire d’un
animal que tu as choisi. Ils doivent deviner le nom de l’animal.
109
109
44
Sous-compétence 1 : Comprendre la notion de nom générique.
Sous-compétence 2 : Utiliser les noms génériques pour définir
Les noms génériques un mot.
Sous-compétence 3 : Utiliser les noms génériques pour éviter
les répétitions.

Apprenons ensemble

A Sandro dit à son ami Louis :


Pendant mes vacances au Costa Rica, j’ai vu des agoutis.
Louis ne connaît* pas ce nom. Comment Sandro va-t-il le lui expliquer ?
Comme dans le dictionnaire, je définis
le nom inconnu par un nom générique : L’agouti est un animal.
il permet de classer le nom inconnu Sandro peut définir l’agouti
dans une catégorie. par le nom générique animal.

Un même nom peut être défini par


plusieurs noms génériques, plus ou L’agouti est, parmi les animaux, un mammifère.
moins généraux, qui me permettent C’est plus précisément un rongeur.
de mieux comprendre le nom inconnu.
Sandro peut expliquer à Louis
Après le nom générique, que l’agouti est un rongeur
je peux donner des informations qui ressemble à un gros rat
complémentaires. haut sur pattes.

B Sandro a vu aussi des quetzals. Comment peut-il expliquer ce nom à Louis ?

Entraînons-nous À l’oral ou à l’écrit

1 Trouve, dans chaque série, le nom générique. 4 Remplace les noms surlignés par un nom générique
a. une tulipe – une fleur – le jasmin – le lilas pour éviter les répétitions.
b. une bague – un bijou – un collier – une broche a. Étienne sort les fourchettes et les couteaux du
c. un arc – un fusil – une arme – une épée lave-vaisselle*. Il range ensuite les fourchettes
et les couteaux dans le tiroir.
d. la peur – la joie – la tristesse – l’émotion
b. Grand-mère a ramassé
e. le verbe – le nom – le mot – l’adjectif des mûres et des myrtilles.
Demain, elle fera des
2 Complète chaque liste avec 2 noms spécifiques. confitures avec ces mûres et
a. les félins : le tigre – le chat – ... ces myrtilles.
b. les montagnes : le Jura – les Andes – ... c. J’enlève ma casquette, mon manteau et
c. les solides : le pavé – la sphère – ... mon écharpe. J’accroche ma casquette, mon
d. les qualités : le courage – la générosité – ... manteau et mon écharpe au portemanteau.

Un nom spécifique est un nom 5 Trouve 2 noms spécifiques pour chaque catégorie.
qui appartient à une catégorie. a. les maladies enfantines : ...
b. les jeux pratiqués dans la cour de récréation : ...
3 Trouve le nom générique qui manque dans ces
définitions. c. les poissons que l’on pêche dans les mers : ...
Exemple : bouleau (n. m.) : arbre à écorce blanche. d. les bateaux à voile : ...
a. molaire (n. f.) : grosse ... qui sert à broyer les e. les planètes : ...
aliments.
b. piano (n. m.) : ... à clavier et à cordes.
c. Louis IX : ... de France (1226 – 1270).
d. botte (n. f.) : ... qui enferme le pied et une partie
de la jambe.
110
110
Lexique
J’apprends
Un nom générique a un sens général. Il désigne une catégorie (d’animaux, de personnes, d’objets).
Chaque élément de cette catégorie est appelé nom spécifique.
Exemple : nom générique : un fruit → noms spécifiques : une banane, un ananas, le raisin

J’ai compris
Je peux utiliser des noms génériques pour :
– éviter les répétitions ;
Exemple : Juliane a acheté des fruits : des pommes, des oranges et des fraises.
– définir un nom, comme dans un dictionnaire.
Exemple : L’amanite est un champignon qui peut être mortel.

Je travaille seul(e)

6 Écris le nom générique qui correspond aux noms b. Pour le pique-nique*, nous avons apporté
spécifiques de chaque série. de l’eau, des jus et des sodas.
a. le tennis – le judo – le rugby : ... c. Dans la forêt, grand-père a ramassé
b. un igloo – une villa – un manoir : ... des chanterelles, des cèpes et des girolles.
c. l’huile – l’eau – le sirop : ...
9 Classe les mots suivants du plus général au plus

d. la Loire – le Nil – l’Amazone : ... spécifique.
a. un loup – un mammifère – un animal – un canidé
7 Complète chaque phrase avec les noms spécifiques
qui conviennent. b. un insecte – un animal – un papillon –
un invertébré
le dauphin – le thon – la moule – le crabe –
la baleine – le homard – la sardine – l’huître* c. le comté – un produit laitier – un aliment –
un fromage
a. ... et ... sont des crustacés.
b. ... et ... sont des mammifères marins. 10 Écris une définition pour chaque nom en indiquant
c. ... et ... sont des poissons. le nom générique de la série et en donnant des
d. ... et ... sont des mollusques. informations complémentaires.
Exemple : Un dalmatien est un chien qui a un
8 Pour chaque phrase, remplace les noms spécifiques pelage blanc avec des petites taches noires.
en gras par un nom générique. a. un caniche – un chihuahua
a. Son travail fini, le menuisier range son marteau, b. un lézard – une tortue – un cobra
son rabot et sa scie. c. un médecin – un professeur – un boulanger

Je vais plus loin

11 SCIENCES Écris un nom spécifique pour chaque 12  ORAL  Ton (Ta) camarade choisit une lettre.
nom générique en gras dans ce texte. Trouve un fruit, un pays, un animal et un végétal
Un repas équilibré doit être composé : commençant par cette lettre. Inversez les rôles.
– d’une portion de viande, de poisson ou d’un œuf ;
– d’un plat de féculents, de légumes secs ou
d’un morceau de pain ;
Lexique

– d’un légume et d’un fruit ;


– d’un produit laitier ;
– d’un corps gras.
N’oublie surtout pas de boire beaucoup d’eau !
111
111
Outils pour lire
Sous-compétence 1 : Créer son film au fil de la lecture.

54 Se faire un film de l’histoire


Sous-compétence 2 : Construire le film selon ses
connaissances, en restant fidèle au texte.
Sous-compétence 3 : Reconstruire, si nécessaire, le film.

Apprenons ensemble
A Karim lit ce texte :
« Le roi Henri IV, assis fièrement sur son cheval blanc, se promène
sur les bords de la Loire. » À la lecture de cette légende, Kate comprit
qui était sur l’image de son manuel et leva la main.
Au fur et à mesure de sa lecture, quelles images Karim peut-il créer
dans sa tête pour mieux comprendre l’histoire ?
Je lis chaque groupe de mots
de la 1re phrase ; chacun me J’imagine le lieu où se trouve le roi : il est en France,
donne une information. au bord d’un fleuve, la Loire.
Je construis l’image à partir J’imagine l’époque : Henri IV a vécu aux xvie et xviie siècles.
de ces informations.
J’imagine le lieu et l’époque.
J’imagine les personnages : J’imagine le roi dans son beau costume. Il se promène,
leur physique, leurs actions. assis bien droit sur son cheval blanc.

Je lis la 2nde phrase et Les mots légende et manuel indiquent que la 1re scène parle
je construis une nouvelle en fait d’une reproduction de Henri IV dans un livre scolaire.
image en modifiant Les mots manuel, leva la main indiquent que Kate est
la 1re image, si nécessaire. une élève qui est en classe.

Karim peut visualiser une élève en classe qui observe une reproduction de Henri IV sur son cheval et qui répond
à une question posée par son (sa) professeur(e).

B Karim lit la suite du texte : Miss Smith lui donna la parole et Kate dit : « The king’s name is Henri the fourth ! »
Comment Karim visualise-t-il maintenant la scène ?

Entraînons-nous À l’oral ou à l’écrit

Pour les exercices 1 et 2, raconte ou dessine ce que 3 Lis ce texte et indique à quelle image il correspond.
tu vois. Compare ton image à celle de tes camarades. Sasha était pressé de descendre la passerelle et de
retrouver son amie Chris qui l’attendait sur le quai.
1 Qui est elle dans les phrases suivantes ? a. b. c.
a. Elle courait dans le parc. Faire du sport lui
faisait du bien.
b. Elle courait dans le parc. Elle aimait ramener
le bâton lancé par son maître*.
c. Elle courait dans le parc. Elle adorait jouer
au ballon avec sa mère.

2 Comment visualises-tu ces scènes (personnages,


4 Raconte comment tu voyais la scène au début de
lieu, époque, actions, sentiments) ?
ta lecture et comment tu la vois à la fin du texte.
a. Les soldats sortirent ensemble de la tranchée,
Du sable blanc à perte de vue, une eau turquoise
sous les tirs des Allemands.
et ma maman qui me demande :
b. Charles de Gaulle descendit les marches – Tu veux une glace à la vanille ou au chocolat ?
de l’Élysée, accompagné de son épouse. – Une glace à la vanille, s’il te plaît*, maman !
c. Les mineurs sortirent de l’ascenseur qui les En attendant son retour, je réalisais, avec mon
remontait chaque jour de la mine de charbon. père, le plus beau château de sable de la plage.
d. Usain Bolt se prépara pour son 100 mètres, Jusqu’au moment où j’entendis :
sous le regard admiratif du public. – Réveille-toi, tu vas être en retard à l’école !
134
134
Outils pour lire
J’ai compris
• Lorsque je lis un texte, je construis dans ma tête des images pour me représenter ce qui se passe
dans l’histoire. La succession de ces images crée une sorte de film : le film de l’histoire.
• Ces images mentales me permettent de mieux comprendre et de mieux mémoriser les informations
importantes de l’histoire. Pour fabriquer ces images mentales, je peux :
– relever dans le texte les indices qui me donnent des informations sur le lieu, l’époque, les personnages,
les actions, les sentiments... ;
– faire appel à mes connaissances et à mon expérience pour enrichir ces images
et ajouter des détails.
Exemple : L’auteur a écrit « Hugo monte dans le bateau. » → Lucie, qui habite à Lorient,
imagine un chalutier, alors que Fred, qui habite à Paris, imagine un bateau-mouche.
• Attention ! je ne dois ni oublier ni transformer les informations données par l’auteur.
• Au fur et à mesure de ma lecture, je peux réadapter mon film si c’est nécessaire.

Je travaille seul(e)

5 Lis ces textes. Fais-toi un film de l’histoire, puis b. Il fait très beau, très chaud, et la piscine est
réponds aux questions. pleine de monde. De tous les côtés, ça saute, ça
• Quand et où ce récit se passe-t-il ? crie. Les rires et les éclaboussures se mélangent,
• Qui sont les personnages ? et on a l’impression qu’on ne pourra jamais trou-
• Que font-ils ? ver sa place dans toute cette pagaille éblouissante.
• Quels sont leurs sentiments ? Heureusement, le bassin est en forme de grand
haricot, et il y a des espaces où l’on peut nager.
a. «  Les enfants, sortez vos cahiers du jour, nous
Enfin, juste quelques brasses, avant de prendre
allons corriger les exercices !
un ballon sur la tête. Mais ce qui est magique,
– D’accord. Maîtresse*, je peux aller au tableau  ?
c’est que, dès qu’on est dans l’eau, on ne sent
demande Juliette.
plus du tout cette excitation. On est simplement
– Non, moi ! Moi ! s’exclame Lila.
bien, tout souple et léger, tout frais surtout – c’est
– Ah non ! C’est mon tour cette fois-ci, tu y es déjà
comme une grande paix qui vient de l’intérieur.
allée hier ! réplique Juliette.
Philippe Delerm, C’est bien, © Éditions Milan.
– Les enfants, stop, ça suffit ! Puisque c’est comme
ça, je vais écrire moi-même la correction ! »

Je vais plus loin

6 HISTOIRE a. Lis ce texte. Fais-toi un film de l’histoire, puis réponds aux


questions en indiquant les mots du texte qui t’ont permis de répondre.
• Quand et où ce récit se passe-t-il ?
• Indique, pour chaque personnage en gras, qui ils sont, ce qu’ils font et
quels sont leurs sentiments.
Au petit matin, les hurlements des chiens et les cris des enfants nous
ont réveillés. Je me suis levé en sursaut. Mon père regardait la gare, en
contrebas, par la meurtrière du fortin. Je me suis hissé sur la pointe
des pieds.
Des soldats nazis hérissés d’armes entouraient un train de marchan-
dises, et des policiers français obligeaient des vieillards, des femmes,
des enfants, à monter dans les wagons à bestiaux.
J’ai cru apercevoir la mère de Sarah. Mon père m’a pris dans ses bras.
Extrait de Il faut désobéir. Les trois secrets d’Alexandra, tome 1, texte de Didier Daeninckx,
illustrations de Pef, © Éditions Rue du monde, 2002.

b.  ORAL  Dis ce que tu sais sur cette période de l’histoire.


135
135
Sous-compétence 1 : Repérer les difficultés

55
(mots difficiles, liaisons, signes de ponctuation).

Lire à voix haute Sous-compétence 2 : Identifier les émotions


des personnages et l’ambiance du contexte
pour adapter son intonation.

Apprenons ensemble
A Louise doit lire cette phrase à voix haute :
Les coléoptères mangent-ils d’autres insectes ?
Comment peut-elle préparer sa lecture ?

Je repère les mots difficiles à lire. co – lé – op – tè – res


Je m’entraîne* à les lire en séparant Je peux surligner ce mot difficile.
bien les syllabes.

Je repère les signes de ponctuation Je peux faire une petite pause après le groupe sujet,
et les groupes de sens qui me puis entre le verbe et le complément.
permettront de faire une pause Les coléoptères /mangent-ils / d’autres insectes ?
et de reprendre mon souffle.

Je repère les liaisons. Elles


se trouvent entre les mots se
Je peux marquer la liaison par un « chapeau ».
terminant par une consonne et ceux mangent-ils / d’autres insectes
commençant par une voyelle.
La phrase se termine par un point d’interrogation :
Pour adapter mon ton, je repère je monte donc le ton en fin de phrase. Je peux mettre
le point à la fin de la phrase. une flèche ascendante au-dessus du mot.

Sur une feuille, Louise peut marquer sa lecture : « Les coléoptères mangent-ils d’autres insectes ? »
B Comment Louise prépare-t-elle la lecture de la phrase suivante ?
Les coléoptères, comme les scarabées ou les coccinelles, ont des ailes protégées par des élytres, ce qui leur
permet de voler.

Entraînons-nous À l’oral ou à l’écrit

1 Lis ces mots à voix haute. 4 Lis ces phrases en faisant des pauses aux signes
a. une chorégraphie d. un ornithorynque de ponctuation.
b. exceptionnel e. un phacochère a. Dans deux ans, je serai au collège.
c. un orthophoniste f. un chœur b. Fin septembre, j’organiserai, avec mes amis,
la sortie annuelle du club.
2 Lis ces phrases en faisant les liaisons nécessaires. c. Charlie, malgré sa blessure à l’épaule, parvint
a. Cet été, nous irons dans les Alpes. à détacher sa ceinture de sécurité.
b. Un ours est un animal gros et attachant. 5 Cherche les groupes de sens de ce texte pour
c. Vous avez fait un château de sable. pouvoir faire des pauses dans ta lecture.
d. Nous adorons les haricots verts. Tout allait mal ce matin-là à la maison. Mon père
e. Les arbres des alentours sont en fleurs. s’énervait car il ne trouvait pas les clés de la voiture.
Kim renversa son bol de chocolat chaud sur le
Attention ! il n’y a pas cahier de correspondance que maman allait signer
toujours de liaison. pour autoriser Sam à participer à la sortie scolaire.
6 Lis ces phrases à voix haute en tenant compte des
3 Lis chaque phrase en tenant compte du point verbes de dialogue en gras. Mets bien le ton.
présent à la fin de chacune. a. « Qui a pris mon peigne ? » s’écrie Carla.
a. Le ferry partira-t-il avec une heure de retard ? b. « Chouette, le film commence ! » chuchote Luigi.
b. Le ferry partira avec une heure de retard. c. « Je déteste les épinards ! » ronchonne Fiona.
c. Le ferry partira avec une heure de retard ! d. « Passe-moi la balle !» s’égosille Marco.
136
136
Outils pour lire
J’ai compris
Quand on lit un texte à voix haute, l’objectif est de le lire de manière fluide et avec la bonne intonation,
afin de transmettre l’atmosphère de l’histoire.
Pour préparer une lecture à voix haute, je peux repérer :
– les mots difficiles à lire et je peux m’entraîner* à les lire sans hésiter ;
– les liaisons entre les mots ;
– les endroits où il est possible de faire une pause et de reprendre son souffle :
pour cela, je repère les signes de ponctuation et les différents groupes de sens ;
– les points en fin de phrase, les verbes du dialogue utilisés, l’ambiance de la scène
et les sentiments des personnages. Cela me permettra d’adapter mon intonation.

Je travaille seul(e)

7 Sur la photocopie de ces textes, fais les marques b. Si je vous ai raconté ces détails sur l’astéroïde
nécessaires pour préparer ta lecture à voix haute. B 612 et si je vous ai confié son numéro, c’est
a. J’étais en train de lire, là où le méchant loup à cause des grandes personnes. Les grandes per-
allait manger le petit ours, quand maman est sonnes aiment les chiffres. Quand vous leur par-
entrée suivie d’Alceste. Alceste c’est mon copain, lez d’un nouvel ami, elles ne vous questionnent
celui qui est très gros et qui mange tout le temps. jamais sur l’essentiel. Elles ne vous disent jamais :
«  Regarde, Nicolas, m’a dit maman, ton petit «  Quel est le son de sa voix  ? Quels sont les
ami Alceste est venu te rendre visite, n’est-ce pas jeux qu’il préfère  ? Est-ce qu’il collectionne les
gentil ? papillons ? » Elles vous demandent : « Quel âge
– Bonjour Alceste, j’ai dit, c’est chouette d’être a-t-il  ? Combien a-t-il de frères  ? Combien pèse-
venu. » t-il  ? Combien gagne son père  ?  » Alors seule-
Maman a commencé à me dire qu’il ne fallait pas ment elles croient le connaître. Si vous dites aux
dire « chouette » tout le temps, quand elle a vu la grandes personnes : « J’ai vu une belle maison en
boîte qu’Alceste avait sous le bras. briques roses, avec des géraniums aux fenêtres
«  Que portes-tu là, Alceste  ?  » elle a demandé. et des colombes sur le toit...  »,
«  Des chocolats  » a répondu Alceste. Maman, elles ne parviennent pas
alors, a dit à Alceste qu’il était très gentil, mais à s’imaginer cette maison.
qu’elle ne voulait pas qu’il me donne des cho- Il faut leur dire  : «  J’ai
colats, parce que j’étais à la diète. Alceste a dit à vu une maison de cent
maman qu’il ne pensait pas me donner les choco- mille francs. » Alors elles
lats, qu’il les avait apportés pour les manger lui- s’écrient : « Comme c’est
même et que si je voulais des chocolats, je n’avais joli ! »
qu’à aller m’en acheter, non mais sans blague. Antoine de Saint-Exupéry,
Le Petit Prince,
Maman a regardé Alceste, un peu étonnée, elle
© Éditions Gallimard.
a soupiré et puis elle est sortie en nous disant
d’être bien sages.
René Goscinny et Sempé, Le Petit Nicolas et les copains,
© IMAV Éditions.

Je vais plus loin

8 Choisis un poème que tu aimes bien. Lis-le à tes camarades après avoir préparé ta lecture.

9 Lis ces phrases le plus vite possible sans faire fourcher ta langue !
• – Il fait si chaud chez Sasha que son chat siamois s’est échappé chez la méchante Natacha.
• – La pie pond, le pou pond, le paon pond papa.
– Sur la rive à Vevey Ève et Yves vivent et rêvent.
– Si sur six chaises sont assis six frères, sur six cent six chaises sont assis six cent six frères.
Jean-Hugues Malineau, Dix dodus dindons et quatre coqs coquets :
Le trésor des virelangues, coll. « Humour en mots », © Éditions Albin Michel, 2010.

137
137
Outils pour écrire
Sous-compétence 1 : Écrire une histoire

66 Écrire une histoire


d’après des images
à partir d’une suite d’images.

Apprenons ensemble

A Matthieu doit écrire une histoire


à partir de ces images.
Comment procède-t-il ?

Je commence par identifier Je vois deux chats, un chien et une poissonnière.


les personnages de l’histoire. Je nomme les chats Hercule et Moustache
Je peux leur donner un nom (les chats, les compères, les petits malins).
et chercher des substituts Il y a aussi la poissonnière, Gladys (la marchande)
pour les désigner. et son gros chien Hulk (le molosse).
L’histoire se déroule sur le port, au moment
Je repère le(s) lieu(x)
du marché aux poissons, puis dans une ruelle.
représenté(s).
Les chats regardent l’étal de poissons avec envie.
La poissonnière parle à une cliente. Le chien monte
J’observe ce que font les personnages et la façon
la garde. Pendant que le premier chat détourne
dont la situation évolue au fil des images.
l’attention de la marchande et de son chien,
l’autre chat vole un poisson. Les deux chats
Je rédige mon histoire avec se retrouvent ensuite dans une ruelle
tous ces éléments. pour partager le repas.

Sur le port, les deux chats Hercule et Moustache regardent l’étal de la poissonnière en se léchant
les babines. Un gros chien monte la garde. Mais les deux compères ont un plan pour se régaler.
Hercule passe sous le nez du molosse qui part immédiatement à sa poursuite. Pendant que la
marchande, en colère, regarde la scène, Moustache en profite pour voler un énorme poisson.
Un peu plus tard, les petits malins se retrouvent dans une ruelle pour partager ce copieux repas.

B Raconte ce qui se passe le lendemain quand les chats retournent au port où se trouvent la poissonnière
et son chien.

Entraînons-nous À l’oral ou à l’écrit

1 Invente une histoire à partir de ces images. Tu peux utiliser les mots suivants : pluie, ciré jaune, bottes en
caoutchouc, parapluie, soleil.

2 Invente une histoire à partir de ces images.

162
162
Outils pour écrire
J’apprends
• Pour écrire une histoire à partir de plusieurs images
(dessins ou photographies), j’observe attentivement
les détails pour :
– repérer les personnages et leurs caractéristiques.
Je peux leur donner un nom.
Exemple : Je vois un garçon, je l’appelle Peyo. Il y a aussi
un vétérinaire et un oiseau. C’est une hirondelle.
– repérer où ils se trouvent.
→ Ils sont sur un chemin de campagne, puis ils sont chez le vétérinaire.
– observer ce qu’ils font et la façon dont la situation évolue.
→ L’enfant ramasse un oiseau blessé et l’amène chez le vétérinaire.
• Je rédige ensuite mon histoire.
En se promenant sur un chemin de campagne, Peyo trouve une hirondelle blessée.
Une de ses ailes semble cassée. Le petit garçon la prend dans ses mains et l’amène
chez un vétérinaire. Celui-ci réalise un bandage pour soigner l’aile blessée.

Je travaille seul(e)

3 Écris une histoire à partir de ces images. Tu peux 5 Écris une histoire à partir de ces images.
utiliser les mots suivants  : train, compartiment,
valise, passager.

6 Écris une histoire à partir de ces images.


4 Écris une histoire à partir de ces images.

Je vais plus loin

7 a. Écris une histoire à partir


de ces 3 vignettes.
b.  ORAL  Lis ton texte à tes
camarades. Tes camarades
le trouvent-ils cohérent ?

163
163
67
Sous-compétence 1 : Savoir relire
et corriger son texte.
Savoir relire et corriger son texte Sous-compétence 2 : Savoir
améliorer son texte.

Apprenons ensemble

À chaque fois que tu écris un texte,


et quelle que soit sa longueur, tu dois
le relire pour le corriger et l’améliorer.
Pour cela, tu dois suivre différentes étapes !

Je relis et je corrige mon texte


Je commence par vérifier que j’ai bien mis une majuscule
au début de mes phrases et un point à la fin
([.] [!] ou [?]).
Si mon texte comporte un dialogue, je vérifie que je suis
Je vérifie la ponctuation.
bien allé(e) à la ligne et que j’ai mis un tiret à chaque fois
que le personnage qui parle change.
Je vérifie également que j’ai bien mis une majuscule
aux noms propres.

Je vérifie que mon texte a du sens. Je relis mon texte en entier. Je peux éventuellement le lire
à un(e) camarade pour qu’il (elle) me donne son avis.

Je vérifie que mes phrases


Je relis chaque phrase séparément.
ont un sens.

Je vérifie que j’ai réalisé Je vérifie que j’ai bien mis la marque du féminin
tous les accords en genre pour les GN féminins.
et en nombre dans les Je vérifie que j’ai bien mis la marque du pluriel
groupes nominaux. pour les GN au pluriel.

Je vérifie que j’ai bien


Je repère les verbes conjugués. J’identifie le sujet de
accordé chaque verbe
avec son sujet.
chaque verbe et sa personne pour vérifier les accords.

Je vérifie que j’ai mis J’utilise les astuces que je connais pour vérifier
les bons homophones que j’ai bien mis le bon homophone.
grammaticaux. a/as/à es/est/et/ai c’est/ses/ces  
on/ont son/sont ce/se

Je vérifie, dans le dictionnaire,


l’orthographe des mots dont Je corrige les erreurs d’orthographe de mon texte.
je ne suis pas sûr(e).

Je vérifie que j’ai changé de paragraphe à chaque


changement de lieu, de personnage, d’action,
Je vérifie que j’ai organisé
mon texte en paragraphes.
de temps ou de thème.
Je vérifie que je suis revenu(e) à la ligne à chaque nouveau
paragraphe.
164
164
Outils pour écrire
J’améliore mon texte
Je repère les répétitions et je les remplace
par des substituts qui conviennent.
Je peux remplacer un nom par :
Je supprime les répétitions. – un pronom ;
– un groupe nominal ;
– un synonyme, etc.
Je repère les répétitions des verbes comme
faire, dire, voir, avoir… et je les remplace
par des verbes plus précis.

Je donne des précisions sur le nom noyau en ajoutant :


Pour ajouter des détails, je peux – un (ou des) adjectif(s) ;
enrichir le groupe nominal.
– un complément du nom.

Je donne des précisions sur le déroulement de l’action


en ajoutant :
Pour ajouter des détails, je peux – des compléments circonstanciels de lieu ;
enrichir mes phrases. – des compléments circonstanciels de temps ;
– des compléments circonstanciels de cause.

Pour lier les idées entre elles, j’ajoute :


– des connecteurs logiques pour exprimer un ajout,
une opposition ou une explication ;
Je peux ajouter des connecteurs. – des connecteurs de temps pour indiquer l’ordre
dans lequel les événements* se sont déroulés ;
– des connecteurs de lieu pour localiser les lieux,
les personnes, les choses.

J’ajoute des adjectifs, des compléments du nom ou


Je peux décrire les lieux, des phrases pour donner une description précise :
les personnes. – des lieux où se passe l’action ;
– des personnages.

J’ajoute des phrases ou j’enrichis celles que j’ai écrites


Je peux détailler les émotions
avec des mots et expressions permettant de décrire
et sentiments des personnages.
les émotions et sentiments des personnages.

165
165
Réinvestissement
Compétences mobilisées :

80 Écrire une fiche de lecture


• Grammaire : Écrire des phrases de types
et formes différents.
• Le verbe : Le présent et le passé.
• Lexique : Noms génériques et spécifiques.

Tu vas écrire une fiche de lecture. Pour cela :


• tu vas d’abord choisir un livre que tu as lu ;
• tu vas ensuite écrire la carte d’identité de ce livre ;
• puis, tu écriras son résumé ;
• par la suite, tu donneras ton avis sur le livre ;
• enfin, tu reliras ta fiche de lecture et tu la mettras au propre.

ÉTAPE 1 Choisir un livre à présenter


Choisis un livre que tu as lu récemment.
Exemple : Je choisis L’homme qui plantait des arbres de Jean Giono.

ÉTAPE 2 Écrire la carte d’identité du livre


Commence par écrire sur ton cahier de brouillon
la carte d’identité de ton livre.
Pour cela, indique :
– le titre ; → L’homme qui plantait des arbres
– l’auteur ; → Jean Giono
– l’illustrateur (s’il y en a un) ; → Willi Glasauer
– l’éditeur ; → Éditions Gallimard Jeunesse
– la collection ; → Folio Cadet
– le genre ; → roman
– le nombre de pages. → 64 pages

ÉTAPE 3 Écrire le résumé du livre


a. Écris dans ton cahier de brouillon :
– le nom des personnages principaux ;
– l’époque et le(s) lieu(x) où se déroule l’histoire ;
– le thème général de l’histoire et/ou les faits marquants du récit.
b. Écris ensuite le résumé de ton livre. Pour cela, utilise les éléments notés précédemment sur ton brouillon.
Ne raconte pas la fin de ton livre dans ton résumé ! Il faut laisser un peu de suspense, ne pas tout révéler
à tes camarades pour qu’ils aient envie de le lire.
En se promenant dans les montagnes désertiques de la Provence, le narrateur rencontre un berger, Elzéard
Bouffier, qui l’invite à passer la nuit chez lui. Le lendemain, il constate que le berger plante des glands.
Il en a déjà planté plusieurs milliers car il fait cela chaque jour.
Quelques années plus tard, après la Première Guerre mondiale, il rencontre à nouveau ce berger.
Ses plantations sont devenues de belles forêts de chênes, de bouleaux et de hêtres.

194
194
Production d’écrits courts
ÉTAPE 4 Écrire son avis
Écris ton avis sur le livre.
Lorsque tu donnes ton avis, tu dois argumenter, expliquer pourquoi tu penses cela. Devant un argument,
tu mets des connecteurs tels que « parce que, car... ».
Pour relier des idées entre elles, tu utilises d’autres connecteurs comme « de plus, enfin... ».
Exemple : J’ai aimé ce livre car l’histoire parle de la nature. De plus, le personnage principal est attachant
et généreux. Enfin, j’ai adoré le fait que ce roman montre qu’on peut tout réussir si on le veut
vraiment.

ÉTAPE 5 Corriger, améliorer et mettre au propre sa fiche de lecture


a. Relis ta fiche de lecture, corrige-la et améliore-la.
Tu peux :
– vérifier que tes phrases et tes textes ont du sens ;
– éliminer les répétitions en utilisant des substituts ;
– ajouter des connecteurs si c’est nécessaire ;
– enrichir les groupes nominaux ;
– enrichir les phrases avec des compléments de phrase ;
– vérifier les accords (dans les groupes nominaux et du sujet avec le verbe) ;
– corriger les fautes d’orthographe ;
– vérifier que tu as argumenté ton avis.

b. Écris ta fiche de lecture au propre. Suis le modèle proposé. Tu peux utiliser un logiciel de traitement de texte.

Titre du livre : L’Homme qui plantait des arbres


Carte d’identité du livre Résumé du livre
• auteur : Jean Giono En se promenant dans les montagnes
• illustrateur : Willi Glasauer désertiques de la Provence,
le narrateur rencontre un berger,
• éditeur : Éditions Gallimard Jeunesse Elzéard Bouffier, qui l’invite à passer
• collection : Folio Cadet la nuit chez lui. Le lendemain, il constate
que le berger plante des glands.
• genre : roman Il en a déjà planté plusieurs milliers
• nombre de pages : 64 car il fait cela chaque jour.
Quelques années plus tard, après la
Première Guerre mondiale, il rencontre
à nouveau ce berger.
Ses plantations sont devenues
de belles forêts de chênes, de bouleaux
et de hêtres.
Mon avis
J’ai aimé ce livre car l’histoire parle de la nature. De plus, le personnage principal est attachant et généreux.
Enfin, j’ai adoré le fait que ce roman montre qu’on peut tout réussir si on le veut vraiment.

c. Illustre ta fiche de lecture.


Pour l’illustrer, tu peux dessiner un passage du livre ou un personnage et écrire une légende.

195
195
81
Compétences mobilisées :
• Grammaire : Écrire des phrases
Écrire la fiche d’identité d’un pays de types et formes différents.
• Le verbe : Le présent.
• Lexique : Le dictionnaire. Noms
génériques et spécifiques.

Tu vas écrire la fiche d’identité d’un pays. Pour cela :


• tu vas d’abord choisir un pays ;
• ensuite, tu vas faire des recherches sur ce pays ;
• enfin, tu présenteras ta fiche d’identité.

ÉTAPE 1 Choisir un pays


Choisis un pays que tu as déjà visité ou que tu as envie de découvrir.
Exemple : Je choisis le Japon.

ÉTAPE 2 Faire des recherches sur le pays


Tu peux rechercher
a. Ses caractéristiques géographiques des informations sur Internet,
continent – capitale – superficie – fleuve(s) et/ou océan(s) – montagne(s) dans des documentaires
Tu peux également chercher : et dans le dictionnaire.
– un planisphère pour situer le pays dans le monde ;
– une carte du pays indiquant ses principales villes et ses reliefs (fleuves, montagnes...) ;
– des photographies de villes et de paysages.
b. Sa population
son nombre d’habitants – sa monnaie – sa ou ses langue(s) parlée(s) – sa ou ses fête(s) nationale(s)
Cherche une image du drapeau de ce pays.
c. Ses modes de vie
Trouve une photo et/ou écris une phrase pour présenter le ou les thèmes suivant(s) :
la gastronomie – les arts – les sports

ÉTAPE 3 Présenter sa fiche d’identité


Présente ta fiche d’identité en suivant le modèle qui suit. Tu peux adapter les titres de tes parties en fonction
du pays choisi. N’oublie pas d’illustrer ta fiche d’identité avec des images, des photos, des schémas.

LE JAPON
Caractéristiques géographiques
Vivre au Japon
Continent : Asie
Les arts : Les Japonais
Japon : archipel de 6 852 îles* situé en Asie, bordé par La population du Japon pratiquent notamment
l’océan Pacifique, la mer du Japon et la mer Okhotsk l’art de l’origami qui
Nombre d’habitants : 127 millions d’habitants
Capitale : Tokyo consiste à plier du papier
Langue parlée : le japonais pour lui donner la forme
Superficie : 373 000 km2
Monnaie : le Yen d’animaux, de végétaux...
Montagne(s) : Le mont Fuji, le plus haut sommet
du pays, culmine à 3 776 m et est un volcan. La fête nationale : La fête nationale est célébrée
le jour de l’anniversaire de l’empereur. Les sports : Le sumo,
Fleuves : Le plus long cours d’eau japonais le judo, le karaté, l’aïkido
est le fleuve Shinano (370 km de long). et le kendo sont les sports
traditionnels japonais.

196
196
Compétences mobilisées :

82 • Grammaire : Écrire des phrases

Production d’écrits courts


Écrire un dialogue de types et formes différents.
• Le verbe : Le présent et le futur.
• Orthographe  : L’accord du verbe
avec son sujet.
• Outils pour lire : Identifier
Tu vas écrire un dialogue entre des personnages. les locuteurs d’un dialogue.
Pour cela : • Lexique  : Les niveaux de
langue.
• tu vas d’abord imaginer une situation ;
• puis tu vas imaginer la scène entre
les personnages ;
• enfin, tu écriras les paroles des personnages
sous la forme d’un dialogue.

ÉTAPE 1 Imaginer une situation


a. Choisis un décor, un lieu : où la scène se passe-t-elle ?
Exemple : sur la plage
b. Choisis un moment : quand la scène se passe-t-elle ?
Exemple : le dimanche matin
c. Choisis trois personnages, donne-leur des noms
et décris ce qu’ils font dans la situation de départ.
Exemple : Deux enfants (Lucie et Loïc) et leur grand-père.
Ils arrivent à la plage.
d. À partir de ces éléments, écris la phrase d’introduction
de ton dialogue.
Exemple : Dimanche matin, Lucie, Loïc et leur grand-père
arrivent à la plage.

ÉTAPE 2 Imaginer la scène entre les personnages


a. Choisis un sujet de discussion.
Exemple : Les enfants et leur grand-père parlent de ce qu’ils vont faire à la plage.
b. Imagine l’expression de chaque personnage.
Exemple : Lucie et Loïc sourient car ils sont contents d’être à la plage.
Grand-père a l’air inquiet car la mer est agitée.
La réponse d’un personnage
à une question ou à une
ÉTAPE 3 Écrire les paroles des personnages parole d’un autre personnage
s’appelle une réplique.
a. Choisis quel personnage parle en premier, puis imagine
ce que ce personnage dit.
Lorsque tu écris
Exemple : C’est Lucie qui parle en premier : un dialogue, pense à revenir
– On ramasse des trucs sur la plage ? à la ligne et à mettre
On pourra les utiliser pour faire des châteaux de sable ! un tiret à chaque fois que
b. Imagine ensuite ce que le deuxième personnage lui répond. le personnage qui parle
change.
Exemple : Loïc : – Oui, super idée !
c. Continue ton dialogue en écrivant les répliques qui suivent.
Exemple : Grand-père : – Oui, mais n’allez pas trop loin !
d. Après chaque réplique, ajoute un verbe pour préciser le ton du personnage, puis ajoute le nom du locuteur.
Pour rendre ton dialogue plus vivant, pense à utiliser des phrases exclamatives, impératives, interrogatives...
Tu peux utiliser le langage familier entre les deux enfants et le langage courant entre les enfants et l’adulte.
Pense également à utiliser des synonymes du verbe dire (demander, répondre, murmurer...) et des substituts
pour le nom (le jeune garçon, il...).
Exemple : –
 On ramasse des trucs sur la plage ? On pourra les utiliser pour faire un château de sable ! propose Lucie.
– Oui, super idée ! s’exclame Loïc, enthousiaste.
– Oui, mais n’allez pas trop loin ! conseille grand-père.
197
197
Qui a volé la carte
LES ENQUÊTES
d'Emma et Lucas au trésor ?
Ce matin, Œil d’Or, le capitaine du bateau pirate
« La Foudre des mers », se lève tout heureux.
Demain, il posera le pied sur l’île* des Chimères
et, grâce à la carte qu’il a cachée sur son bateau,
il trouvera le trésor qui y est enterré.
Cependant, il ne se doute pas que, le soir même,
son rêve de fortune va être compromis.
Peut-être ses amis détectives
Emma et Lucas pourront-ils l’aider ?

1 L a nuit tombe sur la mer des Sargasses. Œil d’Or sort de sa cabine. Dès qu’il
disparaît* dans l’escalier, un homme se glisse dans sa chambre. Malgré la pénombre
et le désordre qui règnent dans la pièce, il se dirige sans bruit et sans accroc vers le
fond de la cabine. Là, sous le bureau du capitaine, se trouve un tapis qui dissimule
5 la trappe d’une pièce secrète. L’intrus peine à soulever de ses deux mains le lourd
couvercle de plomb de la trappe. Il se glisse ensuite dans l’étroite ouverture, juste
assez grande pour laisser passer un homme. Dans l’obscurité, il tâtonne pour trouver
l’objet de sa convoitise. Enfin, ses mains rencontrent le coffret : il l’ouvre et se saisit
de la carte au trésor...
10 Le lendemain, Œil d’Or, désespéré, se rend compte du vol. Il fait immédiatement
appel à ses deux amis, Emma et Lucas, pour identifier le coupable. Il leur explique que
personne ne connaît* l’existence de cette cachette, à l’exception de cinq personnes.
Emma et Lucas partent mener l’enquête auprès de ces cinq suspects. Ils commencent
par la cabine voisine de celle du capitaine.
15 • Ils trouvent le chirurgien, M. Calongue, assis à sa table éclairée de plusieurs
chandelles. À leur entrée, le vieil homme lève la tête de son carnet et réajuste ses
lunettes aux verres très épais. Il explique que, hier soir, il préparait des potions pour
les matelots malades ; il n’est pas sorti avant l’heure du souper.
• Ils trouvent le second, M. Pangelos, sur le pont supérieur, à la poupe du bateau.
20 Celui-ci les accueille avec courtoisie : « Bienvenue à bord, jeunes gens ! Où étais-je
hier soir au coucher du soleil ? Hier soir, je donnais mes instructions au maître*
d’équipage pour les tours de garde de la nuit. Je suis resté à discuter avec lui jusqu’à
la prise de mon quart de nuit. Quel plaisir de bavarder avec lui ! »
• En descendant sur le gaillard d’arrière, nos deux détectives se trouvent nez à nez
25 avec le maître*-canonnier, M. Soulanoé. C’est un grand gaillard à la voix forte. Il n’a
pas l’air content du travail de son équipe d’artilleurs qui nettoie le fût* des canons.
Il tonne en pointant, de son crochet planté à l’extrémité de son bras droit, une tache

206
206
blanche sur un canon : « Espèces de moules à gaufres ! J’avais dit que je ne voulais
voir aucune poussière ! Pourquoi ne faites-vous jamais ce que je dis ? » Son calme
30 revenu, il déclare à nos deux amis que, la veille, il était ici-même à vérifier l’arrimage
des canons en prévision d’un coup de vent.
• Le cambusier Sangelou est à la poupe du navire. Le jeune homme, à la silhouette
élancée et musclée, remplit un tonneau d’eau : « J’étais dans la cale. J’examinais les
réserves de nourriture et vérifiais la quantité d’eau potable restante. Et puis, j’ai posé
35 des trappes, il ne faudrait pas que les rats pullulent dans la cale ! Je suis remonté
quand la cloche a annoncé l’heure du repas. »
• Ils se dirigent vers la salle du maître*-coq Leglosan. L’homme goûte* sa soupe
d’un air gourmand. À la vue de ses rondeurs et de son ventre proéminent, on com-
prend que l’homme aime beaucoup manger. Il interrompt son travail et dit : « J’étais
40 ici, je préparais le souper. Je ne peux pas me permettre de quitter mes chaudrons ! »
Emma et Lucas ont terminé leurs interrogatoires. Ils relisent leurs notes, échangent
leurs déductions. Ils se dirigent vers la cabine d’Œil d’Or pour lui révéler le nom du
coupable.

Quel est le nom du coupable et


comment nos deux amis enquêteurs l’ont-ils découvert ?
Pour t’aider à trouver le nom du coupable, Emma et Lucas te posent des questions.
Chaque réponse te permet de trouver une lettre du prénom du coupable.
1 Dans le texte (lignes 1 à 43), compte 6 Dans la phrase « En descendant sur
le nombre de phrases négatives. Ce nombre le gaillard d’arrière, nos deux détectives
correspond à la place de la lettre dans se trouvent nez à nez avec le maître*-
l’alphabet. canonnier. », trouve les 6 mots qui ont une
lettre finale muette. Range-les dans l’ordre
2 Dans le texte (lignes 1 à 43), compte alphabétique et prends la 3e lettre du 3e mot.
le nombre de phrases exclamatives et
le nombre de phrases interrogatives.
Multiplie ces deux nombres. Le produit
obtenu correspond à la place de la lettre 7 Trouve les 9 mots spécifiques que l’on
peut regrouper sous le terme générique :
dans l’alphabet. membres de l’équipage d’un bateau.
3 Dans le paragraphe 6 (lignes 32 à 36), Classe-les dans l’ordre alphabétique.
trouve les 3 verbes qui sont conjugués à Prends la dernière lettre du 4e mot.
un temps composé, puis trouve leur infinitif.
Prends l’avant-dernière lettre de ces mots.
8 Choisis, dans la liste suivante, le synonyme
4 Dans le texte (lignes 1 à 43), compte de pulluler présent dans la phrase :
le nombre de verbes à l’infinitif. Ce nombre « Et puis, j’ai posé des trappes, il ne faudrait
correspond à la place de la lettre dans pas que les rats prolifèrent dans la cale ! »
l’alphabet. Tu peux utiliser le dictionnaire.
5 Trouve dans le texte le mot qui a ces 2 sens : déambuler – démanteler – frétiller –
partie d’un navire et personne solide et foisonner – macérer – ingurgiter
robuste. Prends la 2e lettre de ce mot. Prends la 4e lettre de ce mot.

Maintenant que tu connais


LE MYSTÈRE EST RÉSOLU ! son nom, réfléchis à l’indice
Le coupable est : qui a permis à Emma et Lucas
de trouver le coupable.

207
207
Orthographe rectifiée
1  Lorsqu’ils sont composés, les adjectifs numéraux sont systématiquement reliés par des traits d’union.
• trente et un → trente-et-un
• cinq cents → cinq-cents
• dix-sept mille quatre cent quatre-vingt-un → dix-sept-mille-quatre-cent-quatre-vingt-un
• un million cent → un-million-cent
• cinq millions trois cent mille → cinq-millions-trois-cent-mille

2  L’accent circonflexe disparaît sur i et le u.


• coût → cout
• entraîner → entrainer
• nous entraînons → nous entrainons
• paraître → paraitre
• il paraît → il parait
Attention : l’accent circonflexe est conservé lorsqu’il apporte une distinction de sens. Par exemple, il est
conservé dans les adjectifs masculins singuliers : dû, mûr et sûr, jeûne.

3  On met un accent grave plutôt qu’un accent aigu dans un certain nombre de mots.
• un événement → un évènement
• réglementaire → règlementaire
• je céderai → je cèderai
• ils régleraient → ils règleraient

4  Certains mots composés perdent le tiret :


– les mots composés avec contr(e)- et entr(e)- :
• un contre-temps → un contretemps
• le contre-jour→ le contrejour
• entre-temps → entretemps
– les mots composés avec extra-, infra-, intra-, ultra- :
• un extra-terrestre → un extraterrestre
– les mots composés « savants » ou d’origine étrangère :
• un week-end → un weekend
• le water-polo → le waterpolo

5  Les verbes en -eler ou -eter se conjuguent sur le modèle de peler ou acheter. Les dérivés en -ment
suivent les verbes correspondants. Font exception à cette règle appeler, jeter et leurs composés (y
compris interpeler).
• ils s’amoncellent → ils s’amoncèlent
• amoncellement → amoncèlement
• il épelle → il épèle
• il feuillette → il feuillète

6  Les mots empruntés aux autres langues forment leur pluriel et sont accentués conformément
aux règles qui s’appliquent aux mots français.
• des matches → des matchs

216
216
Crédits photographiques
p. 15 h : Andrey Solovev © Fotolia.com ; p. 15 b : achiichiii © Fotolia.com ; p. 19 : stefano © Fotolia.com ; p. 23 : arcadi62 © Fotolia.com ;
p. 25 : Pierre-Jean DURIEU © Fotolia.com ; p. 27 : Jürgen Fälchle © Fotolia.com ; p. 31 : © Rafa – Adobe Stock  ; p. 35 : daphot75 © Fotolia.
com ; p. 37 : jorisvo © Fotolia.com ; p. 41 : Olympixel © Fotolia.com ; p. 45 h : AGcuesta © Fotolia.com ; p. 45 b : © DeAgostini/Leemage ;
p. 53 : © Photo Fine Art Images / Heritage Images / Scala, Florence ; p. 55 : collection privée © Photo Josse/Leemage ; p. 57 : Bernard GIRARDIN ©
Fotolia.com ; p. 61 : david debray © Fotolia.com ; p. 63 : © Photo Josse / Leemage ; p. 65 : Herschel Hoffmeyer © Fotolia.com ; p. 69 : François Ier,
Jean Clouet (v. 1486-1540), entre 1525 et 1545, huile sur toile, musée du Louvre, Photothèque Hachette Livre ; p. 71 : Herschel Hoffmeyer ©
Fotolia.com ; p. 73 h : © miros – Adobe Stock ; p. 73 b : © akg-images ; p. 77 : Maison du Québec, Saint-Malo © d_e_r_i_c – Adobe Stock ;
p. 83 : Richard Carey © Fotolia.com ; p. 85 h : djile © Fotolia.com ; p. 85 b : © Samir Hussein / Contributeur / Getty Images ; p. 87 h : © akg-
images ; p. 87 b : vovik_mar © Fotolia.com ; p. 89 : LIGHTFIELD STUDIOS © Fotolia.com ; p. 95 : © Delphine Deveaux ; p. 99 : Christelle.delforge
© Fotolia.com ; p. 100 : Lachaud © Fotolia.com ; p. 104 : darunechka © Fotolia.com ; p. 105 : malajscy © Fotolia.com ; p. 130 : aylerein © Fotolia.
com ; p. 131 g : phive2015 © Fotolia.com ; p. 131 d : Didier San Martin © Fotolia.com ; p. 135 : Il faut désobéir. Les trois secrets d’Alexandra, tome 1
© Pef © Rue du monde, 2002 ; p. 136 : JEANFRANCOIS © Fotolia.com ; p. 137 : Antoine de Saint Exupéry, Le Petit Prince, © Éditions Gallimard,
2007 ; p. 139 : René Goscinny et Albert Uderzo, Astérix, Le Grand Fossé, ASTERIX®-OBELIX®-IDEFIX® / © 2017 LES ÉDITIONS ALBERT RENE /
GOSCINNY – UDERZO ; p. 146 h : heebyj © Fotolia.com ; p. 146 b : R. Goscinny et J.-J. Sempé, Le Petit Nicolas, © IMAV éditions ; p. 147 : © Marie
Curie in her laboratory, 1925 (colourized photo) / Bridgeman Images ; p. 151 : Victor Hugo (b/w photo), French Photographer, (19th century) /
Private Collection / © Look and Learn / Elgar Collection / Bridgeman Images ; p. 153 : Wang Junqi © Shutterstock ; p. 155 h : sveta © Fotolia.com ;
p. 155 b : French soldiers in a trench, 1915 / Photo © Laurent Erny / Bridgeman Images ; p. 157 : Philippe Delerm, Elle s’appelait Marine, « Folio
Junior », © Éditions Gallimard Jeunesse ; p. 158 d : © François Place / Éditions Gallimard Jeunesse ; p. 160 : Astrid Lindgren, Ronya, fille de
brigand, © Le Livre de poche Jeunesse ; p. 167 : © Electa / Leemage ; p. 168 : © Guillaume Duris – Adobe Stock ; p. 169 : © minicel73 – Adobe
Stock ; p. 170 : wildpixproductions © Fotolia.com ; p. 171 : babaroga © Fotolia.com ; p. 172 g : JackF © Fotolia.com ; p. 172 d : mRGB © Fotolia.
com ; p. 173 h : Gianni Rodari, La tarte volante, © Le Livre de poche Jeunesse ; p. 173 b : Panique sur le Nyiragongo © Marie-Hélène Tran-Duc
© Hachette Livre ; p. 174 h : andersphoto © Fotolia.com ; p. 174 b : © Collection Dupondt / akg-images ; p. 175 h : sanguer © Fotolia.com ;
p. 175 b : topvectors © Fotolia.com ; p. 177 g : shocky © Fotolia.com ; p. 177 d : © Photo Josse / Leemage ; p. 179 h : sheilaf2002 © Fotolia.
com ; p. 179 b : © Luisa Ricciarini / Leemage ; p. 180 : © Fotolia.com ; p. 181 : chrisberic © Fotolia.com ; p. 183 : © Robert DOISNEAU/RAPHO ;
p. 185 : yelantsevv © Fotolia.com ; p. 187 : © akg-images / WHA / World History Archive ; p. 189 : helenedevun © Fotolia.com ; p. 196 h : Mapics
© Fotolia.com ; p. 196 bg 1 : eyetronic © Fotolia.com ; p. 196 bm : Peter Austin © Fotolia.com ; p. 196 bd : Tarik GOK © Fotolia.com ; p. 200 g :
© Bernard CHARLON / Contributeur / Getty Images ; p. 200 m : © Central Press / Intermittent / Getty Images ; p. 200 d : Simone Weil Avril 1989 /
Photo © Louis Monier / Bridgeman Images.
CM2
CM2
cycle 3

Une nouvelle façon d’enseigner le français

LE MANUEL LE GUIDE PÉDAGOGIQUE


PROGRA
L’ouvrage s’appuie sur la pédagogie explicite Il propose : CM2 MMES
Manuel de l’élève 2018
cycle 3

et propose :  un plan-type qui indique


 une démarche où l’enseignant apporte comment mettre en œuvre Guide pédagogique
PROGRAM
2018
MES

les connaissances et explique les stratégies la pédagogie explicite dans


• Grammaire
• Le verbe
• Orthographe
• Lexique

à mettre en œuvre ; les leçons ;


• Outils pour lire
• Outils pour écrire Les tem
ps
Les cla
sses

 un apprentissage basé sur la répétition et  une fiche d’explication qui


Les fon

• Grammaire
ctions

le rebrassage pour une meilleure mémorisation. présente pas à pas


le déroulé d’une leçon ; • Le verbe
Il est organisé en 6 parties : « Grammaire »,  le corrigé des exercices du
« Le Verbe », « Orthographe », « Lexique », manuel. 77/6605/3 • Orthographe

Français
« Outils pour lire » et « Outils pour écrire ». • Lexique
Chaque leçon comporte :
 une phase d’explicitation ; • Outils pour lire Les tem
 une phase de pratique guidée ;
ps
LES PHOTOFICHES • Outils pour écrire Les cla
 une phase d’objectivation avec le résumé sses
CM2
cycle 3

des savoirs et des savoir-faire ; Elles contiennent : PROGRAM


Les fon
 une photofiche ctions
MES
Photofiches

 une phase d’entraînement.


2018

• Grammaire
• Le verbe

de remédiation ou
• Orthographe
• Lexique
• Outils pour lire
Français

• Outils pour écrire Les tem


ps

Une partie « Réinvestissement » se compose : de réinvestissement


Les cla
sses
Les fon
ctions

 d’une sous-partie « Production d’écrits courts » pour chaque leçon


avec des productions d’écrits guidées ; du manuel ;
 d’une sous-partie « Enquêtes » pour rebrasser  des photofiches
plusieurs notions à travers des exercices ludiques d’évaluation et 77/6617/6
présentés sous la forme d’enquêtes policières. leurs corrigés.

ISBN : 978-2-01-713607-1
77/6580/7

Le photocopillage, c’est l’usage abusif et collectif


de la photocopie sans autorisation des éditeurs.
Largement répandu dans les établissements d’en-
seignement, le photocopillage menace l’avenir
du livre, car il met en danger son équilibre économique
et prive les auteurs d’une juste rémunération.
En dehors de l’usage privé du copiste, toute reproduction
www.hachette-education.com totale ou partielle de cet ouvrage est interdite.