Vous êtes sur la page 1sur 1

IDÉES

0123
MARDI 24 SEPTEMBRE 2019 | 25

Nous, citoyennes et citoyens


marocains, déclarons que
nous sommes hors la loi
tourage, ni aux yeux des hommes dans la personnes en prison ? Leurs « complices »
Plus de 470 Marocains, en majorité des femmes, signent rue, et encore moins à l’Etat. (médecins, militants associatifs) aussi ?
une tribune, rédigée par la romancière Leïla Slimani Aujourd’hui, je ne veux plus avoir honte. Nous croyons que la société marocaine
Moi qui aime, avorte, ai des relations est mûre pour le changement et pour
et la réalisatrice Sonia Terrab, pour demander l’évolution sexuelles sans être mariée. Moi qui me que soient enfin entérinés le respect de
de la législation de leur pays en matière de sexualité cache. Moi qui risque le déshonneur, l’infa­ la vie privée et le droit de chacun à dispo­
mie, la prison. Cette culture du mensonge ser de son corps. Notre société et notre
et de l’hypocrisie sociale génère la pays méritent cela. Nous appelons nos
violence, l’arbitraire, l’intolérance. Ces lois, gouvernants, nos décideurs, nos législa­

N
liberticides et inapplicables, sont devenues teurs, à faire preuve de courage, à faire ce
Le contexte ous, citoyennes et citoyens ou anonymes, de tous les milieux et de des outils de vengeance politique ou pas en avant, en engageant un débat na­
Elles sont chefs d’entreprise, marocains, déclarons que nous toutes les régions, osent et s’assument, personnelle. C’est une épée de Damoclès tional sur les libertés individuelles. Ce
universitaires, femmes sommes hors la loi. Nous violons jouissent et existent par eux­mêmes, bri­ qui nous menace et nous rappelle que n’est pas un luxe, ce n’est pas une faveur,
des lois injustes, obsolètes, qui sent des chaînes et bafouent des lois. notre vie ne nous appartient pas. c’est une nécessité.
de ménage, artistes, n’ont plus lieu d’être. Nous avons eu des Parce qu’ils aiment. Comment l’accepter ? Pourquoi l’accepter ? Comment favoriser l’épanouissement de
professeures de lycée, mères relations sexuelles hors mariage. Nous Chaque jour, je me rends coupable Encore et encore… la jeunesse, comment permettre la juste
de famille, banquières, etc. avons subi, pratiqué ou été complices d’un d’aimer et d’être aimée. Chaque fois En 2018, au Maroc, 14 503 personnes ont implication des femmes dans la société,
avortement. Nous avons appris à feindre, à qu’une femme est arrêtée, je me rends été poursuivies au regard de l’article 490 comment engager réellement notre pays
Ces femmes marocaines
composer, à faire semblant. Pour combien complice. Je me dis : ça aurait pu être du code pénal, qui punit de prison les rela­ dans le progrès, dans le développement
signent ensemble, et avec de temps encore ? moi… Puis je me tais, je passe mon che­ tions sexuelles hors des liens du mariage. humain, si nos libertés individuelles ne
des hommes, un texte Chaque jour, chaque heure, en secret, min, je m’efforce d’oublier… Mais je n’y 3 048 personnes ont été incarcérées pour sont pas respectées, si notre dignité est
en cachette, des femmes comme moi, des arrive plus. Je n’en peux plus. Car mon adultère. Chaque jour, dans notre pays, foulée au pied, si nous restons toutes et
collectif écrit en réaction
hommes comme toi, conservateurs ou corps m’appartient, il n’appartient ni à entre 600 et 800 avortements clandestins tous hors la loi ? Toutes et tous hors la loi,
au récent durcissement de progressistes, personnalités publiques mon père, ni à mon mari, ni à mon en­ sont pratiqués. Faut­il mettre toutes ces jusqu’à ce que la loi change. 
la répression sexuelle dans
leur pays. Ainsi la journaliste
Hajar Raissouni fait actuelle-
ment l’objet de poursuites Abla Ababou, Meriem Ababou, Mouna Bennani, Meryem Bennis, Mouna Benomar, Aadel Essaadani, Laila Essafi, Najat Essaifi, Ihsane Marzouki, Fatima Mazmouz, Rachida
pour relations sexuelles Ababou, Soufiane Ababri, Aicha Abbouzied, Khaoula Benomar Sebbahi, Souad Benscri, Leila Fadel, Hanane Fadi, Aïcha Fahme, Megzari, Abderrahim Mekkaoui, Hoda
Naima Abdelmoumni, Mohamed Abid, Leila Ben Seffraj, Dounia Benslimane, Kenza Radouan Faiz, Sarah Faïz, Lina Fassi Fihri, Mekouar, Sofia Menni, Mohamed Merhari,
hors mariage. Bensouda, Rachida Bensouda, Layla Zainab Fasiki, Mehdi Fath, Oumaima Fathi, Karima Mkika, Rami Mohammed, Ikrame
Nabila Abousair, Mohamed Achaour, Kamal
Une ressortissante suédoise Achkar, Maria Achour Benmokhtar, Zineb Bensouda, Zineb Bensouda, Mustapha Mounir Fatmi, Tijania Fertat, Bouchra Fikri, Moucharik, Zahira Mouhsine, Khalid
et son amant marocain ont Achraf, Fatima Aderdoun, Taha Adnan, Bentaleb, Bouchra Benyoussef, Ali Benzekri, Jamal Fikri, Malika Filali, Touriya Fili, Moukit, Rabia Moukhless, Mohamed
Yassin Adnan, Rim Affaya, Meryem Agadi, Jalal Bernoussi, Abdou Berrada, Fatine Hicham Gardaf, Khaddouj Gharbi, Hamid Mouktafi, Meryem Mouline, Nabila Mounib,
également été arrêtés début
Amine Agueznay, Aicha Ahmed, Latefa Berrada, Nadia Berrada, Omar Berrada, Ghazouani, Naima Ghellab, Houari Souad Mouktadiri, Ouafae Mrabet,
septembre et risquent deux Ahrrare, Malika Aissaoui, Youssef Ait Akdim, Lahcen Berkou, Sofia Besri, Hanae Bezad, Ghoubari, Meryem Ghylan, Hayat Ghizlane Mrani, Karim Mzabi, Soumaya
ans de prison pour adultère. Anouar Ait El Mokhtar, Younes Ajarrai, Laila Binebine, Mahi Binebine, Brahim Gounberek, Nawale Graoui, Asmaa Guedira, Naamane Guessous, Maria Nadim, Karima
En juillet, la presse révélait Soumaya Akaaboune, Aicha Akalay, Samia Bouabid, Anas Bouanani, Rachid Boufous, Maryeme Guedira, Fatiha Guerraoui, Nadir, Leila Naji, Salima Naji, Yasmina Naji,
Akariou, Sophra Akhmisse, Khadija Alami, Fadila Bouhouchi, Nadia Boujnane, Lamiaa Nouzha Guessous, Bouchra Hadaj, Selwa Adbelhak Naijb, Amine Nawny, Karima
que l’actrice Najat El Ouafi Nabila Alami, Fatiha Alaoui Cherifi, Amina Boujnini, Karim Boukhari, Ahmed Boukous, Hadni, Youssef Hahjouj, Fatiha Hafraoui, Nekkach, Rim Nozhi, Meryem Oubenaka,
avait été arrêtée pour le Alaoui Mhamdi, Ismail Alaoui, Malika Younes Boumehdi, Jamal Bourchacen, Hicham Hajji, Nawal Hakam, Said Hamich, Najiba Oudghiri, Saadia Outidat, Cherifa
même motif. Alaoui, Meriem Alaoui, Soukayna Alaoui, Amine Boushaba, Souad Bouslikhane, Amal Naima Hamidi, Mai-Do Hamisultane Lahlou, Rabeh, Mohamed Rachdi, Ghizlane Radi,
Mehdi Alioua, Achraf Amari, Bouchra Amari, Boutayeb, Adil Boutda, Jalila Bouzid, Mia Said Lahlou dit Le Diass, Hanane Harrath, Mohamed Abdelouahab Rafiki (Abou Hafs),
Contre le contrôle des Bouzid, Driss C. Jaydane, Mohamed Khalid Ghizlene Houki, Naziha Houki, Karima Nadia Raissi, Salima Raoui, Najat Razi,
Lamia Amor, Abdelhamid Amzazi, Mouna
mœurs, et pour la légalisa- Anajjar, Mehdi Benbrahim Andaloussi, Chafaqui, Zhor Chahir, Asmaa Chaidi Hoummadi, Chorouk Hriech, Fairouz Idbihi, Najia Regragui, Yasmina Rhoulami,
tion de l’avortement, ce Ikram Anwer, Khadija Asselman, Mehdi Bahraoui, Fouad Challa, Yasmine Chami, Mina Socrate Idrissi, Saida Idrissi, Selma Sakina Rochd, Karima Rochdi, Abdelmajid
Ataibi, Amal Atrache, Yasmina Attia, Jamila Abdelti Chaouai, Soumia Chaoui, Youssef Idrissi, Ahmed Idrissi Kaitouni, Ouafae Rouchdi, Hicham Rouzzak, Amina Saadi,
collectif demande aux légis-
Ayegou, Amal Ayouch, Nourredine Ayouch, Chaoui, Layla Chaouni, Charif Alami Chawfi, Idrissi Kaitouni, Ghita Idrissi, Soumia Idrissi, Fouad Saadi, Leila Sadel, Shams Sahbani,
lateurs et aux gouvernants Mouhcine Ayouche, Thamy Ayouch, Dinah Kanza Chefchaouni, Amal Cherif Haouat, Zoubeida Idrissi, Hind Ifal, Rachid Ihdeme, Ghizlane Sahli, Fatiha Saidi, Aicha Sakhri,
marocains d’ouvrir un débat Azuelos, Abdellah Baida, Ali Baddou, Houriya Cherif Haouat, Yasmina Cherkaoui, Zaynab Ihsane, Latifa Iraqui, Hajar Ismaili, Khadija Salah-Eddine, Omar Salim,
sur les libertés individuelles Hakima Baddou, Faty Badi, Samira Badri, Fati Cherkaoui, Ilham Cherqui, Kenza Safaa Issaad, Souad Jamaï, Fathalla Mohamed Sammoumi, Maha Sano,
Salma Baghagha, Mohammed Bakkouch, Chouafni, Driss Chouika, Khadija Choukaili, Jaouhari, Chadia Jazouli, Abdelilah Samira Saoud, Nourredine Saoudi, Driss
et la dépénalisation des Nadira Barkalil, Amal Barrada, Hamid Chafik Chraibi, Fouziha Chraibi, Ghalia Jennane, Ali Jlili, Sanaa Jouhar, Younes Sarih, Rkia Sayar, Mohammed Sbai,
relations sexuelles. Barrada, Yto Barrada, Rim Battal, Meryem Chraibi, Ghita Chraibi, Ghizlaine Chraibi, Jraifi, Hakima Kabbaj, Meryem Kabbaj, Soufiane Sbiti, Khaloua Benomar Sebbahi,
Belarbi Alaoui, Abdellatif Belaziz, Fouad Mohamed Karim Chraibi, Zineb Chraibi, Yacout Kabbaj, Bahia Kadmiri, Amina Mouna Sebbahi, Lamia Sebti, Alya Sebti,
Bellamine, Ahmed Belghiti, Hakim Hassan Darsi, Amina Debbagh, Malika Kadiri, Mona Kadiri, Sabrina Kamili, Zahra Sebti, Kenza Sedrati, Myriam
Belmedahi, Afifa Belmejdoud, Nadia Demnati, Maya Demnati, Khadija Dinia, Mohamed Adil Karioun, Abderahim Kassou, Sefraoui, Kenza Sefrioui, Maryam Serehali,
Benabdallah, Yasmina Benabdallah, Assia Laila Dinia, Nadia Doghmi, Samia Doghmi, Houda Kettani, Naoual Kettani, Leila Kilani, Lilia Sellami, Mounia Semlali, Ikhlas
Benabdenbi, Hanaa Benabdenbi, Fatima Fouzia Doukkali, Ali Drissi, Sanaa El Aji, M’hammed Kilito, Karima Khaldi, Naima Senhaji Amor, Nejib Senhadji, Bahae
Benabbou, Moumen Benabdeljalil, Nahla Abdelilah El Amrani, Hayatt El Amrani, Khamrich, Majida Khatari, Abla Khatib, Serghini, Latifa Serghini, Lamia Skiredj,
Benabdillah, Hanae Benabdou, Rhizlaine Maria Elamrani, Btissam Elamrani, Hind El Malak Khattabi, Keltoum Kharmouz, Hajar Laila Slassi, Wassila Slassi, May Slimani,
Benachir, Wafae Benamour Domon, Ayoubi, Mohamed El Baz, Fatna El Bouih, Khribeche, Selwa Kjiri, Abdellatif Laabi, Leïla Slimani, Moha Souag, Chama Tahiri,
Farida Benani, Narjiss Benazzou, Amine Latifa El Bouhsini, Maha El Boukhari, Rania Laabid, Karima Laaroussi, Hanae Hicham Tahir, Kamil Tahiri, Siham Tahri,
Benbouzid, Dina Benbrahim, Besma Mohammed El Fenni, Fadila El Gadi, Lahbabi, Sanae Lahbabi, Soukaina Lahbabi, Abdellah Taia, Mounia Tamsouri,
Benchekroun, Najib Benchekroun, Atica Naima El Gallaf, Rabii El Gamrani, Oum Karima Lahlali, Amal Lahlou, Salma Lahlou, Nisrine Tamsouri, Hocine Tandjaoui,
Benchelall, Fehd Benchemsi, Fatim El Ghaït Benessahraoui, Khadija El Khattab, Reda Lahmouid, Maryam Lamzouri, Meriem Bichara Tazi, Lina Tazi, Mohammed
Bencherki, Leila Bencherki, Tahar Ben Afaf El Haddioui, Hakima El Haite, Nadia Laraïchi, Selma Laraïchi, Abdelhai Laraki, Abderrahman Tazi, Salwa Tazi, Sophia Tazi
Jelloun, Leila Benjelloun, Hayat Benkhadra, El Haji, Badria El Hassani, Samia El Hassani, Sofia Laraki, Amal Laraqui, Rokia Laraqui, Mezian, Souad Tazi, Said Tbel, Adil Terrab,
Mariam Benkhouya, Rabei Benkiran, Najoua El Helali, Sara Chafiq El Idrissi, Nadia Larget, Majda Laroussi, Hicham Lasri, Ghita Terrab, Sarah Terrab, Sonia Terrab,
Brahim Benkirane, Nouhad Benkirane, Abdelhamid El Iraki, Fatima Zahra El Fatym Layachi, Mounia Layadi, Aziza Zineb Terrab, Khadija Tnana, Soumaya
Naima Benkirane, Yasmine Benkirane, Jaouhari, Adnane El Kadiri, Jamal El Lebbar, Hakima Lebbar, Ilham Lebbar, Toufiq, Youssef Bejelloun Touimi, Abdellah
Younes Benkirane, Mohyeddine Benlakhdar, Khanoussi, Hicham El Khlifi, Houria Nadia Lebbar, Sami Lilbinae, Najate Limet, Tourabi, Myriam Wahbi, Asmaa Wakrim,
Ali Benmakhlouf, Meryem Benm’barek, Elkohen, Ahmed Fouad El Maati, M’hamed Larbi Maaninou, Fadila Maaroufi, Sophia Naoual Yamouri, Mokhtar Zagzoule,
Kenza Benmbarek, Younes Benmoumen, El Menjra, Fatime Zahra El Morjani, Dina Maazouz, Yasmina Madafi, Khadija Ito Zair, Myriam Zaz, Rhita Zemmouri,
Bichr Bennani, Fetah Bennani, Mouna El Omary, Bahia El Otmani, Atiqa El Maghouz, Nouzha Majdoubi, Laila Majdouli, Fatima Zenabi, Touria Zinbi, Abderrak
Bennani, Meriem Bennani, Ihsane Bennani, Ouarzazi, Zineb El Rhazoui, Mohamed El Hakim Mao, Kamal Marai, Halima Marouan, Zitouny, Sofia Zizi, Sofia Zniber,
Nadia Bennani, Safouane Bennani, Sofia Wafy, Mehdi Elyousfi, Ali El Yousfi Alaoui, Fadoua Maroub, Yassine Marrocu, Soad Zrikem