Vous êtes sur la page 1sur 66

Réseaux radio-mobiles : normes et ingénierie

Chapitre 1 : Les Réseaux 2G

ISI M1 SSII 1
Contenu, organisation et prérequis

Contenu
Réseaux 2G
Organisation
Cours (diapositives +
Réseaux 3G
Notes)
Réseaux 4G
TD (inclus dans les
Evolution vers la 5G slides)
Dimensionnement et planication
des réseaux GSM/GPRS Prérequis
Dimensionnement et planication Signaux et systèmes
des réseaux UMTS
Généralités sur les
Dimensionnement et planication réseaux
des réseaux LTE

ISI M1 SSII 2
Plan

1 Introduction

2 Architectures des réseaux 2G

3 Interface radio GSM

4 Interface radio GPRS/EDGE

5 Gestion de la mobilité 2G

6 Gestion de la QoS en GPRS/EDGE

ISI M1 SSII 3
1 Introduction

2 Architectures des réseaux 2G

3 Interface radio GSM

4 Interface radio GPRS/EDGE

5 Gestion de la mobilité 2G

6 Gestion de la QoS en GPRS/EDGE

ISI M1 SSII 4
Histoire des réseaux radio-mobiles
Années 80 (1G) : voix analogique
technologie analogique qui utilise une bande de fréquences non
enregistrée (902-928 MHz) ce qui cause des interférences avec
toutes sortes de machines.
AMPS en 1978, Radiocom2000 en 1986
Années 90 (2G) : voix numérique et messagerie texte
transmission numérique pour augmenter la capacité, améliorer
la sécurité et orir la messagerie texte (SMS).
GSM en 1991
GPRS en 2000 (2,5G) et EDGE en 2001 (2,75G) : dérivées du
GSM permettant un débit de données plus élevé.
Années 2000 (3G) : voix et données numériques
services numériques de voix et de données à haut débit.
UMTS, W-CDMA en déploiement mondial
Années 2010 (4G) :
Services haut-débits
LTE (Long Term Evolution)
Années 2020 (5G) : tbc...

ISI M1 SSII 5
Évolution des réseaux mobiles

ISI M1 SSII 6
Évolution des réseaux mobiles

ISI M1 SSII 7
Motivations

Mobilité : Les technologies mobiles (GSM, GPRS, UMTS,


LTE. . . ) orent une extrême liberté d'usage pour les
utilisateurs en assurant une continuité des services à la fois
performante et économique via des terminaux adaptés, ables
et relativement peu coûteux (téléphone mobile,
smartphones,. . . ).
Accès sans l à l'information
Déplacement à travers le réseau (monde entier) en
conservant une même adresse
Diversité des services oerts : Internet, voix, messagerie,
Services vidéo, mail, chat, forums et travail collaboratif, etc.

ISI M1 SSII 8
Réseaux mobiles en Tunisie : Intervenants

Ministère des technologies de l'information et de la


communications
http://www.mincom.tn/index.php?id=1802&L=1
Agence Nationale des fréquences (ANF)
Gestion et contrôle des Fréquences radioélectriques
http://www.anf.tn/page.php?code=16&code_pere=14
Instance Nationale de télécommunications de Tunisie (INTT)
Régulateur du marché de télécommunications
http://www.intt.tn/fr/index-missions-262-328.html

ISI M1 SSII 9
Opérateurs de téléphonie mobile en Tunisie

4 opérateurs :
Tunisie Télécom
Ooredoo (Tunisiana)
Orange
Lyca

Parts de marché mobile au 30/05/2018 (source :INT)

ISI M1 SSII 10
Marché mobile en Tunisie

Nombre d'abonnées mobiles à 30/05/2018 (source :INT)

Évolution du nombre d'abonnées mobiles (source :INT)

ISI M1 SSII 11
Marché mobile en Tunisie

Évolution du trac voix sortant national (source :INT)

ISI M1 SSII 12
Problématiques des réseaux mobiles

Localisation des utilisateurs : Pour établir une communication, il


faut savoir dans quelle cellule l'abonné se trouve.
Transfert inter-cellulaire (Handover) : Il doit y avoir continuité de la
communication lorsque l'abonné passe d'une cellule à une autre
Roaming : Si la mobilité d'un abonné s'étend à plusieurs pays, des
accords de roaming doivent alors être passés entre les diérents
opérateurs pour que les communications d'un abonné étranger
soient traitées et aboutissent.
Sécurité : Pour éviter les écoutes frauduleuses des communication
(authentication, cryptage, identité temporaire).
Comment lutter contre les uctuations du canal radio.

ISI M1 SSII 13
1 Introduction

2 Architectures des réseaux 2G

3 Interface radio GSM

4 Interface radio GPRS/EDGE

5 Gestion de la mobilité 2G

6 Gestion de la QoS en GPRS/EDGE

ISI M1 SSII 14
Architectures des réseaux mobiles

Les réseaux de téléphonie mobile sont composés par 3


sous-systèmes :
Un terminal utilisateur/station mobile : qui se charge de
l'émission et la réception des la voix et/ou les données.
Un sous-système radio : qui gère les ressources radios
(fréquences, temps, codes)
Un sous-système réseau : qui commute les appels et gère les
informations des utilisateurs

ISI M1 SSII 15
Architecture GSM

ISI M1 SSII 16
Architecture GSM

MS : Un terminal (id. IMEI) équipé d'une carte SIM (id.


IMSI).
BTS : Un ensemble d'émetteurs récepteurs appelés TRX
réceptionnant les appels entrant et sortant des MS.
BSC : Gestion et contrôle des ressources radio des plusieurs
BTS, Gestion de Handover.
MSC : commutateur des appels entre abonnés et vers le
réseau RTC, Gestion de handover
Bases de données :
HLR : gère les utilisateurs de tout le réseau.
VLR : gère les utilisateurs d'un MSC.
AuC : contient les clés secrets (enregistrés dans les cartes SIM)
EIR : contient une liste de tous les MS d'un réseau.
OMC : centre de surveillance et de maintenance

ISI M1 SSII 17
Architecture GPRS/EDGE

ISI M1 SSII 18
Architecture GPRS/EDGE

SGSN : se charge dans son aire de service des transmissions


de données entre les MSs et le réseau mobile.
Gestion des paquets liés à une zone géographique
Gestion des utilisateurs GPRS
Gestion de la sécurité et contrôle d'accès
Équivalent au MSC mais pour les communications en mode
paquet
GGSN : joue le rôle d'interface à des réseaux de données
externes (Interopérabilité, routage, sécurité, localisation,
handover, facturation)
CCU : gestion des envoies d'informations vers le module SGSN
PCU : partage des ressources et retransmission des données
erronées

ISI M1 SSII 19
1 Introduction

2 Architectures des réseaux 2G

3 Interface radio GSM

4 Interface radio GPRS/EDGE

5 Gestion de la mobilité 2G

6 Gestion de la QoS en GPRS/EDGE

ISI M1 SSII 20
Bandes des fréquences

Transmission : numérique en mode circuit


Bande des fréquences : (890-915) dans le sens montant et
(935-960) dans le sens descendant
Largeur de canal (de la porteuse) : 200 KHz
Bande passante : 25 Mhz (Uplink et Downlink)
Nombre des canaux accessibles par les utilisateurs : 124 dans le sens
montant et 124 dans le sens descendant
Une paire de fréquence est allouée pour chaque utilisateur.

ISI M1 SSII 21
Bandes des fréquences

Un canal physique duplex correspond à deux canaux physiques


simplex
Les fréquences en voie descendante en GSM-900 :
fd = 935 + (0.2 × n)
fu (i) = fd (i) − ∆Wduplex
fu (i) la fréquence de la voie montante (uplink)
fd (i) la fréquence de la voie descendante (downlink)
∆Wduplex l'écart duplex (45 MHz en GSM)

ISI M1 SSII 22
Technique d'accès TDMA
Chaque porteuse est divisée en intervalles de temps appelés slots :
Ts = 0, 5769ms
Sur une même porteuse, les slots sont regroupés par paquets de 8
pour former une trame TDMA :
T = 8 ∗ Ts = 4, 6152ms
Chaque utilisateur utilise un slot par trame TDMA
Un mobile émet et reçoit à des instants diérents de trois slots
Un canal physique en GSM est déni comme une paire de
fréquences UL et DL et une paire de time-slots UL et DL.

ISI M1 SSII 23
Format d'un burst

57 bits de données (information utile) + 1 bit de parité = 58 bits


La taille totale de l'information utile dans un slot = 57 bits + 57
bits = 114 bits
Séquence d'apprentissage : bits de synchronisation entre le mobile
et la BTS
ISI M1 SSII 24
Exercice

1 Schématiser les canaux physiques duplex :


1 (fu5, fd5, TS7)
2 (fu3, fd3, TS6)
2 Calculer les valeurs des porteuses suivantes : fu5, fd5, fu3 et
fd3
3 Schématiser un canal physique simplex montant plein débit
(fu5, IT7) sachant que la durée de la communication de
l'utilisateur 7 est égale 1,731ms
4 Schématiser un canal physique simplex montant 1/2 débit
(fu5, IT7) sachant que la durée de la communication de
l'utilisateur 7 est égale 1,731ms

ISI M1 SSII 25
Multiplexage temporel
Comme il est exclus de transmettre toutes les informations en une fois, il
faut découper l'information et la transmettre au moyen de plusieurs
trames consécutives. La norme GSM prévoit une organisation spécique
de structure hiérarchique de trames.
Deux structures de multitrame sont dénies :
multitrame 26 (trames) d'une durée de 120 ms pour transporter les
données
multitrame 51 (trames) d'une durée de 235,8 ms pour transporter
les signaux de contrôle
Supertrame
Pour avoir une structure commune aux deux types de multitrame
26 multitrames 51
51 multitrames 26
Hypertrame
composée de 2048 supertrames
durée de 3h 28min 53s 760ms
Chaque trame TDMA est repérée dans l'hypertrame par un
compteur FN (Frame Number) qui est transmis régulièrement par la
BTS.
ISI M1 SSII 26
Multiplexage temporel

ISI M1 SSII 27
Canaux physiques et logiques

Un canal physique en GSM est déni comme une paire de


fréquences UL et DL et une paire de time-slots UL et DL.
On parle de canaux logiques selon le type de données envoyées
sur les canaux physiques.
Trac : transfert de données utilisateur
Broadcast : canaux logiques toujours émis par BTS
Common control : canaux de contrôle communs à toutes MS
Dedicated control : canaux de contrôle spéciques à une MS
Associated control : canal temporaire spécique à une MS

ISI M1 SSII 28
Canaux logiques

Canal Slot Multi- Fonction


pos- trame
sible
FCCH 0 51 Calage n du mobile sur la fréquence porteuse
SCH 0 51 Synchronisation du mobile avec la cellule
BCCH 0,2,4,6 51 Diusion au mobile des informations de la cellule
PCH 0,2,4,6 51 Canal par lequel le mobile reçoit les appels en provenance
du réseau
RACH 0,2,4,6 51 Canal par lequel le mobile accède au réseau de façon
aléatoire pour répondre à ou lancer un appel
AGCH 0,2,4,6 51 Le réseau communique par ce canal pour informer le mo-
bile par où, quand et comment il doit établir une com-
munication
CBCH 0,1,2,3 51 Diusion sur ce canal des messages courts de type info
routière, météo etc..
SDCCH 0à7 51 Canal de signalisation, mise à jour de localisation etc...
SACCH 0à7 51,26 Canal de supervision d'une liaison, contrôle de la puis-
sance, de la qualité, remonté de mesure.
FACCH 0à7 26 Canal de supervision d'une liaison, lors d'une communi-
cation, il sert à exécuter le Hand-Over, ce canal n'existe
que par le vol de slots du canal TCH
TCH 0à7 26 Canal supportant le trac voix ou data

ISI M1 SSII 29
Exercice
1 La durée d'un slot en GSM a été xé à 7500 périodes du signal de référence
fourni par un quartz à 13 MHz qui rythme tous les mobiles GSM. Calculer la
durée Ts d'un time slot.
2 La gure ci-dessous montre un exemple d'une trame GSM. On suppose que
chaque cellule possède 4 canaux RF disponible en uplink et en downlink.
1 En downlink, 1 time-slot est utilisé pour le BCCH, 1 autre est utilisé pour
le CCCH et 6 timeslots sont utilisés pour le canaux de contrôle dédiés.
Calculer le nombre des timeslots disponibles pour les canaux TCH.
2 Sachant qu'en downlink trois trames
timeslots de la multitrame sont utilisés pour
la signalisation associée, calculer le débit disponible pour les canaux TCH.

ISI M1 SSII 30
Exercice : Notion de timing advance

Le GSM est un système de communications synchrone. Les données envoyée par les
diérents mobiles (MS) doivent arriver à la station de base (BTS) au bon moment
quelque soit la distance entre les MS et la BTS. Pour cette raison la BTS évalue la
distance D entre elle et chaque mobile et envoie à MS une information ("Timing
Advance"  TA) qui détermine l'instant à lequel MS doit émettre.
1 Si D est la distance entre BTS et MS et c la vitesse de propagation des ondes
électromagnétiques, donner l'expression du temps d'aller-retour T, d'un signal
entre BTS et MS. La valeur de T détermine le "Timing Advance".
2 La valeur N de T A envoyé vers MS est codée sur 6 bit (N = 0. . . 63). La valeur
réelle est : T A = N ∗ Tb où Tb est la durée du bit en GSM. Quelle est la valeur
maximale T Amax ?
3 Quelle est la distance maximale Dmax qui correspond à T Amax ? On admet
que cette distance est le rayon maximal possible d'une cellule GSM.
4 Dans la bande GSM 900 MHz, l'atténuation A des ondes électromagnétiques est
de 140 dB en milieu dégagé et pour une distance de 35 Km. La sensibilité du
MS est de -110 dBm. Si BTS émet avec une puissance PBT S = 2W , est ce que
la communication peut s'eectuer à la distance 35km ?
5 Dans la bande 1800 MHz, l'atténuation à 35km est de 147 dB. Est ce que la
communication peut s'eectuer dans les mêmes conditions de la question
précédente ?

ISI M1 SSII 31
1 Introduction

2 Architectures des réseaux 2G

3 Interface radio GSM

4 Interface radio GPRS/EDGE

5 Gestion de la mobilité 2G

6 Gestion de la QoS en GPRS/EDGE

ISI M1 SSII 32
Interface Radio GPRS

C'est l'interface Um entre le BSS et la MS


C'est la même interface utilisée en GSM
Canal Physique : répétition d'un time-slot sur les trames
TDMA
Dans une cellule, ressource partagée entre GSM et GPRS : un
canal physique est soit GSM soit GPRS
Diérences avec le GSM :
Réservé uniquement lors de transfert (donc partagé entre
plusieurs mobiles)
Possibilité de réserver jusqu'à 8 TS d'une trame TDMA pour
un seul mobile => débits plus élevés
Les TS sont alloués de façon indépendante en UL et en DL
=> transmission asymétrique

ISI M1 SSII 33
Interface Radio GPRS

Un canal physique conguré en GPRS est appelé PDCH


(Packet Data CHannel)
Une nouvelle structure de canaux logiques pour gérer la
signalisation et le trac liés au transfert des données (similaire
au GSM)
Groupe Canal Fonction Direction
Packet Data PDTCH Trac de données MS <> BSS
Trac channel
Packet Broad- PBCCH Broadcast control MS < BSS
cast Control
Channel
Packet Com- PRACH Random Access MS > BSS
mon Control PAGCH Access Grant MS < BSS
Channel PPCH Paging MS < BSS
(PCCCH) PNCH Notication MS < BSS
Packet Dedi- PACCH Associated control MS <> BSS
cated Control PTCCH Timing advance MS <> BSS
Channels control

ISI M1 SSII 34
Interface Radio GPRS

Codage du canal : protection contre les erreurs


4 niveaux de codage de canal selon la qualité de transmission :
CS-1 : 9,05 kbits/s
CS-2 : 13,4 kbits/s
CS-3 : 15,6 kbits/s
CS-4 : 21,4 kbits/s
Débit théorique GPRS (max) : jusqu'à 8x21,4=171,2 Kbits/s

ISI M1 SSII 35
Interface Radio GPRS
Du paquet vers le burst

ISI M1 SSII 36
Interface Radio GPRS
Du paquet vers le burst :
Couche Réseau : Elle fournit un paquet (en-tête + données) à
la couche inférieure SNDCP
Couche SNDCP : Elle segmente le paquet et ajoute un en-tête
à chaque segment. Les segments obtenus ne doivent pas
dépasser 1200 octets et sont fournis à la couche LLC
Couche LLC : Elle ajoute un en-tête, et un champ de contrôle
d'erreurs à chaque segment, puis transmet les trames ainsi
formées à la couche RLC/MAC.
Couche RLC/MAC : Elle découpe chaque trame reçue en blocs
après avoir ajouté un en-tête, un champ de contrôle d'erreur et
un champ de bits de traînée à chaque morceau, puis transmet
les blocs à la couche physique. Enn, c'est elle qui contrôle
l'accès aux canaux en réalisant le multiplexage temporel
TDMA.
Couche PLL : Elle réalise alors, pour chaque bloc, un codage
de canal CS1 à CS4, an de réaliser des blocs encodés de
longueur xée à 456 bits (c'est-à-dire 4 bursts de 114 bits), qui
doivent être placés dans des trames TDMA successives.
ISI M1 SSII 37
Interface radio EDGE

Le réseau GSM/GPRS utilise une modulation GMSK (une


modulation de phase)
An d'améliorer le débit et la capacité, l'EDGE propose
d'utiliser une modulation de phase 8-PSK

Schéma de codage Modulation Débit (Kbps)


MCS1 GMSK 8.8
MCS2 GMSK 11.2
MCS3 GMSK 14.8
MCS4 GMSK 17.6
MCS5 8PSK 22.4
MCS6 8PSK 29.6
MCS7 8PSK 44.8
MCS8 8PSK 54.4
MCS9 8PSK 59.2

ISI M1 SSII 38
1 Introduction

2 Architectures des réseaux 2G

3 Interface radio GSM

4 Interface radio GPRS/EDGE

5 Gestion de la mobilité 2G

6 Gestion de la QoS en GPRS/EDGE

ISI M1 SSII 39
Dénitions

Handover ou Hando
Principe : Changement de(s) canal(canaux) fréquentiel(s)
et/ou de cellule d'un mobile en communication.
Objectifs :
Permettre le déplacement pendant une communication
Garantir une qualité de service acceptable
Minimiser les interférences
Causes :
Déplacements du mobile et/ou des éléments environnants
Dégradation de la qualité du lien courant (interférences)

ISI M1 SSII 40
Fonctions du handover

Le handover permet de :
éviter la rupture du lien pour causes radio
> rescue handover
équilibrer le trac entre cellules
> trac handover
maintenir une qualité acceptable si arrivée d'interférants,
optimiser l'utilisation des ressources radio, minimiser
consommation d'énergie des mobiles et niveau d'interférence
global
> connement handover
C'est une procédure qui touche à la fois la couche :
Physique-Liaison (caractéristiques radio)
Réseau (commutation et reroutage après changement des
BTS)

ISI M1 SSII 41
Fonctions Handover

Quelles mesures ? Quelles entités pour réaliser et traiter ces


mesures ?
Quelles BTSs ? Quelle BTS cible ? Quelle entité choisit la
cellule cible ?
Quand déclencher le handover ?
Stockage, retransmission, perte des données transmises lors du
transfert ?
Lien utilisé pour la signalisation lors du transfert ?
Gestion de la liaison physique (puissance, synchronisation, ...) ?
QoS avant et après le transfert ?
etc.

ISI M1 SSII 42
Déroulement du handover

1 Mesures et supervision du lien,


Pendant la communication (usager ou signalisation), le lien
radio est mesuré et évalué périodiquement.
Si situation anormale > alarme.
2 Détermination de la cellule cible et déclenchement,
Choix d'une cellule cible et/ou d'un nouveau canal
si elle/il existe, alors handover,
sinon, la communication continue sur le même canal et
handovers tentés périodiquement.
3 Exécution (transfert eectif des liens).
Technique de transfert déterminée selon le type de Handover
et le type de réseau.

ISI M1 SSII 43
Exercice
La gure ci-dessous montre comment les signaux de deux stations de
base BTS A et BTS B varient lors d'un handover d'un mobile de BTS A
vers BTS B.
1 Pourquoi faut il déclencher le handover en Y ou Z au lieu de X ?
2 Quel seuil (T1, T2, T3 ou T4) déclenche le handover en Y ? en Z ?
3 Proposez une stratégie pour retarder le handover de X à Y ou Z ?

ISI M1 SSII 44
Handover en GSM

Le mobile doit, au cours d'une communication, changer de canal


radio et/ou de cellule.
Handover inter-cellulaire : entre deux cellules diérentes
Niveau de champ (RXLEV) et/ou une qualité (RXQUAL qui
est le BER en GSM) faible sur la cellule courante et niveau de
champ meilleur sur une cellule voisine,
Distance mobile-BTS supérieure à un seuil,
Cellule voisine permettant la communication avec un niveau de
puissance plus faible (MS sur le bord de la cellule).
Handover intra-cellulaire : handover d'un canal/timeslot de
la cellule courante vers un autre canal/timeslot de la même
cellule
qualité (RXQUAL) faible et niveau de champ (RXLEV) élevé
dans la cellule de service (indique une dégradation de la qualité
due aux interférences).

ISI M1 SSII 45
Handover en GSM

Phase Préliminaire (mesures radio)


la MS reporte les mesures vers le BSC (sur le SACCH).
la MS identie le BSIC (Base Station Identity Code) des BTS
voisines.
message envoyé : MEASUREMENT REPORT qui contient
les mesures suivantes :
RXLEV_DL et RXQUAL_DL (DL : lien descendant) de la
cellule courante
Pour chaque cellule voisine (généralement 6) : nombre des
mesures, RXLEV_DL, fréquence du BCCH, BSIC.
Mesures eectuées par la BSS : RXLEV_UL et RXQUAL_UL
pour chaque MS, niveau d'interférence sur ses canaux de trac
libres.

ISI M1 SSII 46
Handover en GSM

Phase de déclenchement
Critères de déclenchement d'un handover inter-cellulaire :
RXLEV_XX < L_RXLEV_XX_H (XX = DL ou UL)
RXQUAL_XX > L_RXQUAL_XX_H
MS-BTS > MAX_MS_RANGE (Optionnel)
RXLEV_NCELL(n) - RXLEV_DL > HO_Margin(n)
Un handover intra-cellulaire se déclenche si le niveau de
champ dans la cellule courante est susant mais la qualité de
la liaison est trop dégradée.
RXLEV_XX > RXLEV_XX_IH
et
RXQUAL_XX > L_RXQUAL_XX_H

ISI M1 SSII 47
Handover en GSM

ISI M1 SSII 48
Handover en GSM

ISI M1 SSII 49
Handover en GSM

Phase d'exécution
1 Génération de la liste de cellules cibles (par la BTS)
2 Évaluer et classer (en utilisant un algorithme basé sur les
mesures radio et le bilan de liaison) la liste des cellules cibles
(par le BSC si HO intra-BSS et par le MSC si HO inter-BSS)
3 Sélection d'un nouveau canal : fréquence et TS (BSC)
4 Exécution du handover (MS, BTS, BSC, MSC)

ISI M1 SSII 50
Contrôle de puissance en GSM

Le BSC détermine la puissance optimale avec laquelle la MS et


la BTS eectuent la transmission sur le canal radio, grâce à
l'exploitation des relevés eectués par le MS et le BTS, dans le
but d'améliorer l'ecacité du spectre.
Paramètres :
L_RXLEV_XX_P : seuil bas pour la puissance du signal reçu,
U_RXLEV_XX_P : seuil haut pour la puissance du signal reçu,
L_RXQUAL_XX_P : seuil bas pour la qualité du signal reçu,
U_RXQUAL_XX_P : seuil haut pour la qualité du signal reçu.
Critères :
Si RXLEV_XX < L_RXLEV_XX_P pour au moins P1 valeurs sur
N1, alors, augmenter XX_TXPWR,
Si RXLEV_XX > U_RXLEV_XX_P pour au moins P2 valeurs sur
N2, alors, diminuer XX_TXPWR,
Si RXQUAL_XX > L_RXQUAL_XX_P pour au moins P3 valeurs
sur N3, alors, augmenter XX_TXPWR,
Si RXQUAL_XX < U_RXQUAL_XX_P pour au moins P4 valeurs
sur N4, alors, diminuer XX_TXPWR.

ISI M1 SSII 51
Mise à jour de localisation en GSM
Chaque BTS diuse périodiquement le numéro de la zone de localisation à
laquelle elle appartient.
Le mobile écoute cette voie et stocke en permanence le numéro de la zone de
localisation courante.
Si le mobile s'aperçoit que le numéro de la zone dans la quelle il se trouve est
diérente au numéro stocké, il signale sa nouvelle position au réseau.
VLR enregistre cette nouvelle mise à jour

ISI M1 SSII 52
Sélection en GSM

A la mise sous tension :


1 Recherche des porteuses du système :

Scruter tous les canaux du système,


Utiliser une liste établie lors de la dernière phase d'activité,
2 Sélection de porteuses parmi les plus puissantes,
3 Recueil des informations diusées : état des cellules,
paramètres d'accès, localisation, liste des cellules voisines,
synchronisation, emplacement des canaux en fréquence et en
temps, ...
4 Enregistrement (IMSI Attach) ou Mise à jour de localisation
(Location Update) dans la zone de localisation de la cellule
choisie.

ISI M1 SSII 53
Resélection en GSM

En cours de déplacement :
Si la cellule n'est plus reçue, resélection d'une meilleure cellule,
Si réception d'un message de recherche (paging), demande
d'établissement de connexion avec le réseau,
Si la zone de localisation a changé, mise-à-jour de localisation,
Si plus aucune cellule du réseau sélectionné n'est reçue, un
nouveau réseau est sélectionné.

ISI M1 SSII 54
1 Introduction

2 Architectures des réseaux 2G

3 Interface radio GSM

4 Interface radio GPRS/EDGE

5 Gestion de la mobilité 2G

6 Gestion de la QoS en GPRS/EDGE

ISI M1 SSII 55
Paramètres de QoS dans GPRS

La gestion et le maintien de la QoS est vitale dans GPRS


Diérents services, diérentes classes, diérentes QoS
Le GPRS dénit plusieurs proles de QoS en considérant les
paramètres suivants :
1 Priorité (Precedence) : trois niveaux de priorité (High,
Medium, Low). Dès qu'il y a congestion les paquets à faible
priorité sont écartés.
2 Fiabilité : probabilité d'erreur, duplication, de-séquencement,
Corruption du paquet.
3 Latence : retard de bout en bout entre deux mobiles ou entre
un mobile et l'interface Gi (vers les réseaux externes). Cette
latence englobe aussi le délai de demande et d'aectation des
ressources radios. Les délais de transfert à l'extérieur du réseau
GPRS ne sont pas pris en compte.
4 Débit : GPRS considère le débit pic et le débit moyen.

ISI M1 SSII 56
Exemples de services GPRS

Application Priorité Latence Débit moyen


moyenne (kbps)
Streaming 2 (Normal) 90s 20 (CBR)
audio
E-mail 3 (low) 25s 4
FTP 3 (low) 45s <110
Message au- 1 (high) 2 min 10,7 (CBR)
dio

ISI M1 SSII 57
Négociation de La QoS
La négociation de la QoS se fait entre le réseau et la MS.
Le réseau doit fournir les ressources nécessaires pour délivrer la QoS négociée.
Le mapping entre la QoS négociée et les ressources disponibles se fait au niveau
de la couche SNDCP
La couche SNDCP permet le multiplexage de plusieurs PDU de diérents
réseaux PDP sur une même liaison LLC et la compression éventuelle de ces
PDUs.
La couche SNDCP permet aussi la négociation de plusieurs paramètres entre le
mobile et le SGSN, comme les algorithmes de compression des données et des
entêtes utilisés. La négociation se fait à l'aide des trames LLC XID.

Application

IP/X25 IP/X25

SNDCP SNDCP GTP GTP

LLC LLC LLC UDP/TCP UDP/TCP

IP
RLC RLC BSSGP BSSGP IP

MAC MAC NS NS L2 L2

PLL PLL
PL PL PL PL
RFL RFL

MS BSS SGSN GGSN


Um Gb Gn Gi

ISI M1 SSII 58
Négociation de La QoS

Les proles et classes de services sont négociés et gérés en


utilisant les PDP context management.
Procédures PDP context management = activation,
modication et désactivation.
Les procédures sont eectuées par la couche SM (Session
Management) et par la couche GTP entre le SGSN et le
GGSN.
SM (Session Management) : Sous-couche de niveau 3 entre
la MS et le SGSN qui gère principalement l'activation et la
désactivation du contexte PDP. Elle fait partie du plan de
signalisation GPRS.
GTP (GPRS Tunnel Protocol) : Protocole au-dessus
TCP/IP ou UDP/IP qui permet l'encapsulation de paquets de
données dans des datagrammes IP et l'échange de la
signalisation entre SGSN et GGSN.

ISI M1 SSII 59
PDP context management

Un mobile doit être identié par une ou plusieurs adresses (IP


ou X.25) pour pouvoir échanger des paquets avec un autre
mobile GPRS ou avec les réseaux externes (PDN).
Ces adresses sont appelées les adresses PDP. L'allocation peut
être statique (le PLMN aecte à chaque mobile une adresse
PDP permanente) ou dynamique (le PLMN aecte une
adresse seulement lorsqu'un contexte PDP est activé).
Les contextes PDP sont crées et stockés dans la MS, le SGSN
et le GGSN.
Un contexte PDP est un ensemble d'informations :
La QoS demandée
Le type de PDP (IPV4, X.25, ...)
L'adresse PDP de la MS (l'adresse IP)
Le nom du point d'accès (APN) : l'adresse de GGSN qui est
utilisé comme une passerelle vers un réseau externe PDN.

ISI M1 SSII 60
Modèle d'état PDP

Le contexte PDP existe dans les deux états d'un mobile GPRS :
Inactif : les informations de routage et de mapping ne sont
pas activées
Actif : ces informations sont activées et délivrées à la MS
identiée par son adresse PDP.
L'activation du contexte PDP peut être initiée par la MS ou le
réseau (GGSN, SGSN)
ISI M1 SSII 61
Procédure d'activation PDP
Procédure initiée par le mobile :

Le mobile demande une certaine QoS


Cette QoS est négociée entre le SGSN et le GGSN selon les ressources
disponibles
La QoS négociée sera délivrée au mobile

ISI M1 SSII 62
Procédure d'activation PDP

Procédure initiée par lé réseau :

ISI M1 SSII 63
Procédure de modication PDP

Le SGSN peut modier la QoS en cours de communication sur


demande de mobile :

ISI M1 SSII 64
Procédure de désactivation PDP

La désactivation pourrait etre initiée par la MS, le SGSN ou le


GGSN

ISI M1 SSII 65
Procédure de désactivation PDP

ISI M1 SSII 66