LABORATOIRE DE LA QUALITE DES SOINS

METHODOLOGIE DE L'EVALUATION DE LA QUALITE DES SOINS.
SOMMAIRE
1. DEFINITION DE L'EVALUATION. 2. LES DOMAINES DE L'EVALUATION MEDICALE.
2.1. L'EVALUATION DES TECHNIQUES DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES 2.2 L'EVALUATION DE LA QUALITE DES SOINS. ET DES STRATEGIES

3. LES METHODES DE L'EVALUATION MEDICALE. 3.1 L'EVALUATION QUANTITATIVE.
3.1.1. L'ANALYSE DU COUT OU DE MINIMISATION DU COUT. 3.1.2 L'ANALYSE DU RAPPORT COUT / EFFICACITE. 3.1.3 L'ANALYSE RAPPORT DU COUT / UTILITE. 3.1.4 L'ANALYSE DU RAPPORT COUT / BENEFICE. 3.2. L'EVALUATION QUALITATIVE.

3.2. DEFINITION DE LA QUALITE DES SOINS. 3.3. LES CHAMPS DE L'EVALUATION DE LA QUALITE DES SOINS.
3.2.2.1. L'EVALUATION DES STRUCTURES. 3.2.2.2. L'EVALUATION DES PROCEDURES. 3.2.2.3. L'EVALUATION DES RESULTATS. 3.2.2.4. L'EVALUATION MIXTE.

3.4.LES TECHNIQUES DE L'EVALUATION DE LA QUALITE DES SOINS
3.2.3.1. L' EVALUATION DE LA QUALITE DES SOINS LE CHOIX DU THEME A EVALUER. LA DESCRIPTION DE LA PRATIQUE IDEALE LE RECUEIL DES DONNEES . L'ANALYSE DES DONNEES LA CORRECTION DES ECARTS Laboratoire de la Qualité des Soins ANDRS Université de Constantine Algérie 1

L'OMS définie l'évaluation comme un " processus systématique et scientifique visant à apprécier la mesure dans laquelle une activité ou une série d'activités a permis d'atteindre des objectifs prédéterminés. • Appréciation.N. Il aide à redistribuer les priorités et les ressources en fonction de l'évolution des besoins" [41]. Le mot évaluation est défini par le terme estimation.RS Université de Constantine Algérie . et économiques. L'évaluation médicale. Laboratoire de la Qualité des Soins A. L'évaluation médicale est souvent considérer par les praticiens comme un contrôle des établissements par la tutelle qui veut statuer sur une dysfonction.M.[42 -43] 2. Elles suggèrent une valorisation des pratiques professionnelles et des praticiens. Des expressions qui permettent surtout un jugement qualitatif sans mesure quantitative précise. • Approximation. de l'efficacité et du rendement des services de santé. comporte plusieurs champs d'application ou domaines. mais interdépendants dans la pratique quotidienne.D.1. 2. Elle est souvent associée. 2.2 LA VERIFICATION A TERME 1. • Détermination. Ce préjugé explique l'opposition des professionnels de la santé à cette technique de la gestion des soins. LES DOMAINES DE L'EVALUATION MEDICALE. il a pour synonymes : • Expertise. L'EVALUATION DES TECHNIQUES DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES ET DES STRATEGIES Il s'agit d'une analyse comparative entre les techniques et les pratiques médicales courantes afin de choisir l'alternative la plus adéquate eu égard aux résultats techniques. dans l'esprit de ses praticiens. qui n'est qu'un aspect de l'évaluation d'une structure de santé. Ce processus implique la mesure de l'adéquation. DEFINITION DE L'EVALUATION MEDICALE.2 L'EVALUATION DE LA QUALITE DES SOINS.S) comme étant: "Une procédure scientifique et systématique visant à déterminer dans quelle mesure une action ou un ensemble d'actions atteignent avec succès un ou des objectifs préalablement fixés"[42]. Le concept "évaluation" quant à lui peut être définie comme une technique dont l'objectif est de porter un jugement de valeur en se basant sur des critères et des normes prédéterminées. à la notion de sanction. Ces champs de l'évaluation se subdivisent en deux groupes distincts en théorie. cliniques. Cette dernière est définie par l'Organisation Mondiale de la Santé (O.

Elle est fondée sur l'évaluation.3 La démarche évaluative obéit à une condition de base.N. Elle exige une technicité qui dépasse les seules compétences du praticien et nécessite aussi la collaboration de l'ensemble des intervenants d'un établissement de santé ( praticiens.D. par les professionnels eux-mêmes. L'évaluation quantitative est d'une importance particulière surtout en période de crise où l'indigence des ressources impose au collectif prestataire de soins: • • Un choix économique entre les différentes alternatives possibles [45]. Laboratoire de la Qualité des Soins A. L'évaluation quantitative des soins. mais cette science appliquée est aussi un outil de l'évaluation quantitative du coût des soins dispensés. L'analyse du rapport coût / utilité. un bref rappel s'impose du fait: • • De l'importance de cette discipline dans l'évaluation de l'hôpital. De son interaction avec l'évaluation de la qualité des soins. 3. de l'utilité d'un acte de soins. Elle utilise alors les indicateurs suivants: • • • • L'analyse du coût ou de minimisation du coût L'analyse du rapport coût / efficacité.1 L'EVALUATION QUANTITATIVE. Elle doit répondre aux interrogations suivantes: • • La procédure thérapeutique évaluée est-elle aussi efficiente (meilleur rendement) que les autres alternatives possibles? L'utilisation des ressources allouées est-elle optimale? Afin de répondre à ces questions. Il s'agit de l'évaluation économique ayant pour objectif une maîtrise médicalisée des dépenses de santé par un choix des processus de soins les plus efficients [44]. l'évaluation économique se doit d'identifier. suppose comme préalable: • une information de qualité disponible au niveau des unités de soins et des structures administratives et financières de l'hôpital. 3.RS Université de Constantine Algérie . Ce qui est vrai dans beaucoup de cas. Cette discipline est définie comme. c'est le principe de l'évaluation par les pairs ou "Peer Review" et à une méthodologie bien codifiée. "une analyse comparative d'actions alternatives en termes de coûts et de conséquences"[46]. Même si l'évaluation quantitative n'est pas l'objet de ce manuel. de mesurer et de comparer les coûts et les conséquences des différentes alternatives envisagées sur la santé de l'individu. LES METHODES DE L'EVALUATION MEDICALE. L'évaluation médicale est généralement entendue dans le sens de l'analyse qualitative d'un acte de soins. • des spécialistes en économie de santé aptes à conduire ce type d'évaluation. administrateurs et économistes). Une répartition souvent difficile des ressources allouées en fonction de ce qu'il "juge" être les priorités. L'analyse du rapport coût / bénéfice.

….1. Evaluation comparative du coût de l'utilisation de diurétiques et β-Bloquants pour un AVC évité. Elle s'exprime par un rapport : • • Coût / Unité de résultat (ex: coût / année de vie gagnée). L'ANALYSE DU COUT OU DE MINIMISATION DU COUT. Il s'agit là d'une procédure de minimisation du coût.1. Exemple: Analyse comparative entre hémodialyse à domicile et en milieu hospitalier. etc. Exemple 1: Traitement médicamenteux initial d'une HTA modérée.1. Il s'agit du même acte: Séance d'hémodialyse L'objectif de l'analyse du coût est de déterminer si l'hémodialyse à domicile est une alternative meilleure que l'hémodialyse en milieu hospitalier en terme de quantité de ressources consommées. lorsque la conséquence d'un processus de soins est une amélioration de la qualité de la vie. Elle tend à déterminer la quantité de ressources consommées par une pathologie donnée. et une valeur monétaire (coûts directs et indirects).2 L'ANALYSE DU RAPPORT COUT / EFFICACITE. l'amélioration de l'état sanitaire attribuée à ce programme. les conséquences d'un programme de santé ou d'un traitement.4 L'analyse du coût ou minimisation du coût ainsi que l'analyse du rapport coût/ efficacité peuvent être utilisées par nos structures sanitaires. 3. L'analyse coût / utilité est à préférer à l'analyse coût/ efficacité. 3. Elle permet d'adopter la prise en charge la moins coûteuse à qualité et à sécurité égale. β-Bloquants. Laboratoire de la Qualité des Soins A. 3.D. Ou Résultat / Unité de coût utilisé La mesure du rapport coût / efficacité suppose l'existence d'une ou de plusieurs autres alternatives pouvant servir de référentiel à cette évaluation ( comparaison). Plusieurs alternatives disponibles: Diurétiques.RS Université de Constantine Algérie .1. Objectif de l'analyse du rapport coût/efficacité..N. L'analyse compare les coûts d'un même acte de soins réalisé selon différentes alternatives et ayant le même résultat.3 L'ANALYSE RAPPORT DU COUT / UTILITE. le coût différentiel d'un programme de santé et un résultat non monétaire. L'estimation met en relation une donnée monétaire. Le coût est la sommation des dépenses directes où indirectes rendues nécessaires par l'état morbide. L'estimation met en relation une donnée non monétaire à savoir.

années de vie gagnées en données monétaires.1. réside dans la conversion des résultats qualitatifs tels que meilleur confort.M. et pour sa plus grande satisfaction. Cette analyse met en relation deux données monétaires.47]: • • • • • Efficaces et conformes aux normes scientifiques admises par les plus hautes autorités en la matière ("Efficacy"). Faible risque iatrogène Meilleur coût pour une même qualité Satisfaction du patient La JCAHO quant à elle définit la qualité de soins comme étant [13. • • • • • Assortiment d'actes diagnostiques et thérapeutiques. La deuxième est représentée par les résultats de ce programme. Appropriés. sachant que des soins efficaces peuvent ne pas être appropriés dans certains cas ("Effectiveness") Sûrs. conformément à l'état actuel de la science médicale. La qualité des soins est définie par l’O.S.D. de résultats et de contacts humains à l'intérieur du système de soins". comportant le minimum de risque ("Safety") Les moins coûteux à qualité égale ("efficiency"). Ce jugement de valeur est possible grâce à une comparaison de l'activité de soins à des normes ("standards") de bonnes pratiques. soit par une valeur monétaire positive ou négative.5 L'amélioration de la santé est estimée en années de vie gagnées.RS Université de Constantine Algérie Laboratoire de la Qualité des Soins . et de ses conséquences en terme de résultats et de satisfaction des patients. Il s'agit d'une analyse de la qualité d'un acte de soins. comme: " Une démarche qui doit permettre de garantir à chaque patient l'assortiment d'actes diagnostiques et thérapeutiques qui lui assurent le meilleur résultat en terme de santé. Meilleurs résultats en terme de santé. 3.3. convertis en valeurs monétaires. A. au moindre risque iatrogène. Enfin accessibles et acceptables par les patients. au meilleur coût pour un même résultat. Elle nécessite au préalable une définition de la valeur à mesurer. Elle précise les caractéristiques d'une médecine de qualité et les indicateurs nécessaires à l'évaluation de cette qualité des soins. La première variable est le coût d'un programme de santé. L'obstacle de cette mesure. Cette mesure s'exprime soit par un ratio. pondérées par la qualité (" Quality Adjusted Life Year) Cette mesure s'exprime en coût par unité de vie / qualité gagnée (QALYs). en terme de procédures. L'EVALUATION QUALITATIVE.2. 3. 3. DEFINITION DE LA QUALITE DES SOINS.N.[47] Cette définition constitue un véritable programme.4 L'ANALYSE DU RAPPORT COUT / BENEFICE.

L'évaluation des résultats est le moyen le plus objectif et le plus crédible pour statuer sur la qualité d'une prestation de soins. Ils permettent à un système de soins attentif. Il s'agit d'une estimation des effets finaux d'une procédure de soins sur la santé des patients. L'évaluation des procédures est une analyse comparative entre ce qui se fait au niveau d'une structure de soins et de ce qui doit être fait en se référant aux pratiques des chefs de files de la profession.4.4. La qualité ou plutôt la conformité des structures.1. L'EVALUATION DES RESULTATS. Ce sont des indicateurs utilisés dans la surveillance d'une unité de soins et constituent des clignotants d'alarme en cas de dysfonction. La mesure se base sur des données consensuelles nécessaires à la comparaison entre les résultats réalisés et les performances possibles à moyens égaux. Laboratoire de la Qualité des Soins A. Il s'agit généralement d'une évaluation de conformité obtenue grâce à une analyse comparative basée sur des normes (standards) préalablement définies dans des manuels d'accréditation. L'EVALUATION DES STRUCTURES. le diagnostic rapide des dysfonctions et le déclenchement d'une évaluation des procédures et éventuellement des structures afin d'identifier les causes de la non-performance et de les corriger. Le terme structures désigne les différents moyens utilisés dans une prestation de soins. L'EVALUATION DES PROCEDURES. Elle est estimée selon A.N. Donabedian par une évaluation de la qualité des structures. 3.4. Des professionnels de santé et de leurs qualifications. il s'agit: • • • Des équipements et installations de soins. L'EVALUATION MIXTE. 3. ne peut les garantir à elle seule. 3. si elle est nécessaire à des soins de qualité.D.RS Université de Constantine Algérie . Le terme de procédure englobe les différentes activités des prestataires de soins ( médecins ou infirmiers) dans leurs relations avec les patients. De l'organisation administrative et financière qui gère le système des soins. des procédures et des résultats d'un système de soins [48-49-50]. La qualité des soins est le résultat d'une synergie entre les structures et les procédures de soins dont la traduction est une modification de l'état de santé au bénéfice du patient ou de la collectivité.4. Les pratiques jugées idéales sont utilisées dans l'élaboration des normes (standards).6 3. les normes changent avec l'évolution des connaissances médicales.2. LES CHAMPS DE L'EVALUATION DE LA QUALITE DES SOINS.4.3. Elles nécessitent une actualisation périodique.4. Une remarque s'impose. 3.

par interview ou par observation prospective. L'ANALYSE DES DONNEES Il s'agit d'une analyse simple descriptive qui permet une identification des écarts par rapport à la pratique idéale décrite par le référentiel et matérialiser par la grille d'évaluation. procédures et résultats). LA DESCRIPTION DE LA PRATIQUE IDEALE Il s'agit d'une synthèse exhaustive des données de la littérature. LE RECUEIL DES DONNEES .7 En pratique. Le référentiel. LA VERIFICATION A TERME Laboratoire de la Qualité des Soins A.5. il peut se faire par dépouillement rétrospectif des dossiers. Elles sont un support à la définition des objectifs d'une formation continue axée autour de la pratique professionnelle évaluée.5. il est rare qu'une évaluation de la qualité des soins s'intéresse à un seul champ. Il se fait à travers la grille d'évaluation. Le choix doit être fondé sur un constat de non-qualité ou motivé par une préoccupation immédiate des gestionnaires d'un établissement de santé.LES TECHNIQUES DE L'EVALUATION DE LA QUALITE DES SOINS 3. Programme de santé publique (vaccination. décrit la meilleure pratique possible comme tenu des moyens. 3. elle obéit à une méthodologie bien codifiée dont nous citons ci après les différentes étapes[47-51]. LE CHOIX DU THEME A EVALUER. prévention primaire d'une pathologie). Il s'inscrit dans ce dernier cas dans une optique d'aide à la décision médicale ou administrative: • • • • Choix d'une procédure thérapeutique. Utilité d'une unité de soins.RS Université de Constantine Algérie . L' EVALUATION DE LA QUALITE DES SOINS Quel que soit le champ d'action de cette expertise qualitative ( résultats ou procédures). L'interdépendance des différentes fonctions de l'hôpital rend obligatoire l'analyse des multiples déterminants de la production des soins (structures. élaboré à partir de cette information. Acquisition d'un matériel.D. Il permet le choix des critères et la construction de la grille d'évaluation. En général il s'agit d'une évaluation simultanée des résultats et des procédures. LA CORRECTION DES ECARTS Il s'agit de l'élaboration et de la programmation des actions jugées nécessaires à la correction des écarts constatés. Ces programmes d'action se destinent à l'unité de soins évaluée mais aussi aux autres structures prestataires du même type de soins.1.N. L'identification des écarts et complétée par une recherche des causes expliquant la non-qualité constatée dans la prestation du soin évalué.

Elle doit se répéter à terme jusqu'à la résolution du problème ayant motivé l'évaluation.D. Niveau de Qualité Optimum Structures Procédures Résultats Résultats Recommandations Evaluation Structures Procédures Existant Niveau de Qualité Figure 1 : Le cycle de l'évaluation médicale Résultats Laboratoire de la Qualité des Soins A.RS Université de Constantine Algérie . Il s'agit d'une autre étape de la spirale de l'évaluation.N. Cette chronologie se retrouve dans l'audit médical qu'il soit externe ou interne.8 Une vérification à terme de l'impact des recommandations doit être prévue. [29]. L'amélioration de la qualité des soins se fait étape par étape en partant d'une situation existante objectivée par des mesures. celle-ci étant un processus sans fin.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful