Vous êtes sur la page 1sur 26

SOMMAIRE

1 Introduction aux Télécom. par F.O

2 Transmission dans une F.O.

3 Transmission numérique MIC.

4 Emetteurs optiques

5 Détecteurs optiques

6 Connectique

7 Câbles fibre optique


3. Transmission numérique MIC

■ Transmission de signaux analogiques.


■ Modulation par Impulsion et Codage.
.
■ Echantillonnage - quantification - codage.

■ Transmission de plusieurs signaux.

■ Multiplexage par répartition dans le

temps.
3. Transmission numérique MIC
Un système de Télécom. Optique sert à transmettre un message en
utilisant une F.O comme canal de transmission. Le message est
converti, dans l’émetteur en lumière ou flux énergétique. Le flux
énergétique transmis par F.O arrive au récepteur qui le transforme en
message.
Le système de Télécom peut être continu, discret ou mixte.

.
3. Transmission numérique MIC
3.1. Transmission de signaux analogiques :

On distingue principalement deux types de modulation


de l’onde lumineuse permettant le transfert
d’informations analogiques.
.
▪ Modulation d’intensité ou modulation en bande: le
signal à transmettre module directement l’intensité
lumineuse de la source.
▪ Modulation en fréquence: le signal analogique à
transmettre subit une conversion amplitude-fréquence
avant transmis par la fibre.
3. Transmission numérique MIC
3.2. Transmission à l’aide de signaux discrets:

Dans ce type de procédé, transmettre


l’information consiste à transmettre les
valeurs de l’amplitude .du signal analogique à
des instants successifs régulièrement
espacés. La prise des valeurs instantanées
se fait par l’opération dite d’échantillonnage.
3. Transmission numérique MIC
3.2. Transmission à l’aide de signaux discrets:
Les valeurs des échantillons peuvent être
transmises à l’aide de signaux discrets
(impulsions).
►En transmission par impulsion, un paramètre
caractérisant l’impulsion. (amplitude, largeur ou
position) est rendu proportionnel à la valeur de
l’échantillon. Ce sont ces impulsions qui sont
ensuite transmises. .
►En transmission numérique, la valeur de
l’échantillon est converti sous forme binaire (suite
de’0’ et de ‘1’). Cette suite binaire est transformée
en impulsions transmises par la ligne.
3. Transmission numérique MIC
3.2. Transmission à l’aide de signaux discrets:
a. Transmission par impulsion :
Un train d’impulsions peut être utilisé pour
transporter l’information échantillonnée. La valeur de
chaque échantillon est transmise au moyen d’une
impulsion dont on . module un paramètre
caractéristique. On distingue principalement 3 types
de modulation d’impulsion : .
♦ Modulation d’impulsion en amplitude (M.I.A) en
anglais (P.A.M) .
♦ Modulation d’impulsion en largeur (M.I.L) en anglais
(P.D.M)
♦ Modulation d’impulsion en position (M.I.P) en
anglais (P.W.M) .
3. Transmission numérique MIC
3.2. Transmission à l’aide de signaux discrets:
a. Transmission par impulsion :

.
3. Transmission numérique MIC
3.2. Transmission à l’aide de signaux discrets:
a. Transmission par impulsion :

.
3. Transmission numérique MIC
3.2. Transmission à l’aide de signaux discrets:
a. Transmission par impulsion :

.
3. Transmission numérique MIC
3.3. Modulation par impulsion et codage :

Toute transmission numérique se traduit par une


émission/réception de signaux binaires qui sont
.
cadencés par une horloge. .
Nous allons décrire en détail chacune des étapes
de la conversion d’un signal analogique en un
signal numérique.
3. Transmission numérique MIC
3.3. Modulation par impulsion et codage :
On part d’un signal analogique à transmettre qu’on
échantillonne tous en respectant la règle
d’échantillonnage (fe = 2 * fc), le signal discret ainsi
obtenu correspond à un groupe d’impulsions. Les
impulsions ainsi obtenues. sont ensuite corrigées à
un niveau de quantification le plus proche à l’aide
d’un quantificateur et enfin les impulsions
quantifiées sont codées suivant un code binaire
suite de ‘0’ et de ‘1’. .
La description que nous venons de faire est celle de
la conversion d’un signal analogique en un signal
numérique.
3. Transmission numérique MIC
3.3. Modulation par impulsion et codage :
a. Echantillonnage:

.
3. Transmission numérique MIC
3.3. Modulation par impulsion et codage :
a. Echantillonnage:

.
3. Transmission numérique MIC
3.3. Modulation par impulsion et codage :
b. Quantification :
Le but de la quantification et
du codage est d’associé à
chaque échantillon, un
nombre qui les caractérise.
Comme les grandeurs des .
échantillons sont des
variables continues, il faudrait
une infinité de nombre pour
pouvoir représenter toutes les grandeurs possibles des échantillons. Afin de
réduire ce nombre, on quantifie la valeur de l’échantillon. La quantification
consiste à diviser l’amplitude maximale que peuvent avoir les divers échantillons
en un nombre fini de niveaux discrets. Chaque échantillon correspond à un
niveau et donc à un nombre.
Donc la quantification fait correspondre un nombre à chaque niveau et le codage
transforme ce nombre en une suite de ‘0’ et de ‘1’.
3. Transmission numérique MIC
3.3. Modulation par impulsion et codage :
b. Quantification :
La quantification uniforme
gêne énormément la
qualité de la transmission
(S/B). Il faut avoir environ
2000 niveaux pour que
l’erreur de quantification .
ne gêne pas la fidélité du
signal.
Les besoins des systèmes de communication
vocale ont donné naissance aux techniques de
compression. Le but était d’obtenir un rapport
S/B constant avec une voie au moins exploitable.
Cette compression doit suivre une loi
logarithmique. Deux lois principales sont
utilisées en téléphonie: la loi «µ» au Japon et
USA et la loi «A» en Europe.
3. Transmission numérique MIC
3.3. Modulation par impulsion et codage :
c. Codage :
Le codage faisant correspondre au ‘1’ binaire un état haut (+5Vcc) et au ‘0’
binaire un état bas (0Vcc) est le plus simple.
Il est de plus compatible avec un système de communication optique pouvant
fonctionner en tout ou rien (lumière ou absence de lumière).

.
3. Transmission numérique MIC
3.3. Modulation par impulsion et codage :
c. Codage :

.
Exemple :

.
3. Transmission numérique MIC
3.3. Modulation par impulsion et codage :
c. Codage :
Code bipolaire à
haute densité

.
3. Transmission numérique MIC
3.3. Modulation par impulsion et codage :
c. Codage :
Critères de choix du code :
Les critères qui interviennent dans le choix d’un code
de transmission doivent prendre en compte les points
suivants : .

 La possibilité de récupérer facilement le rythme.


 La possibilité de transmettre n’importe quelle
séquence binaire.
La supervision du taux d’erreurs dans la trans.
Le spectre doit être le plus étroit possible.
 La facilité de mise en œuvre.
3. Transmission numérique MIC
Résumé :

.
3. Transmission numérique MIC
3.4. Transmission de plusieurs signaux :
a. Multiplexage par répartition en fréquence :

.
3. Transmission numérique MIC
3.4. Transmission de plusieurs signaux :
b. Multiplexage par répartition de longueur d’onde:

.
3. Transmission numérique MIC
3.4. Transmission de plusieurs signaux :
c. Multiplexage par répartition dans le temps :

.
3. Transmission numérique MIC
3.4. Transmission de plusieurs signaux :
d. Hiérarchie et système de transmission numérique :