Vous êtes sur la page 1sur 17

MIKE APPROACH

Knowledge Management
CONTENTS
KM
1
KARL
2
KARL

Ce modèle décrit la spécification fonctionnelle d'un KBS Le modèle KARL d'expertise distingue trois
types de connaissances à trois niveaux différents. Ces types établir une vue statique, une vue
fonctionnelle et une vue dynamique sur le KBS.

La connaissance du domaine La connaissance de l’inférence La connaissance de la tâche

La connaissance du domaine au niveau La connaissance de l'inférence : Détermine les objectifs de


de la couche de domaine consiste en une spécifie les outils de base qui l’application (la tâche) et les
connaissance statique du domaine. La peuvent être utilisés pour la moyens pour les réaliser
connaissance du domaine devrait connaissances du domaine, des rôles (décomposition en sous tâches ,
également définir une conceptualisation qui modélisent l'entrée et la sortie de en méthodes et en inférences)
du domaine comme une théorie les inférences
déclarative fournissant toutes les
connaissances nécessaires pour résoudre
la tâche donnée
Click here to add

3
you to the center
of the narrative
thought
MIKE
4
MIKE APPROACH

Définition :
La méthode MIKE fournit une méthode de développement pour les KBS
couvrant toutes les étapes à partir de l’elicitation initiale,de la
spécification à la conception et à la mise en œuvre.
MIKE propose l'intégration des techniques de spécification semi-formelle
et formelle et le prototypage en ingénierie.

Étapes et documents dans le processus de développement de MIKE :

Les différentes activités de développement MIKE et les documents résultant de ces


activités sont illustrés dans la figure suivante.
MIKE APPROACH
MIKE APPROACH

1. L’Elicitation :
Le processus d'acquisition des connaissances commence par l’Elicitation. Méthodes qui utilisent des
interviews pour acquérir des descriptions informelles de la connaissance du domaine spécifique. Les
connaissances qui en résultent s'expriment en termes naturels est stockées dans des protocoles de
connaissance.
MIKE APPROACH

2. Interprétation :
Au cours de la phase d'interprétation, les structures de connaissances sont représentés dans une variante
semi-formelle du modèle d'expertise Modèle de structure. Toutes les informations structurantes de ce modèle,
comme les dépendances de données entre deux inférences, s'exprime dans un langage fixe et restreint, tandis
que les informations de base par exemple la description d'une inférence, sont représentés par des textes sans
restriction, cette représentation fournit une description initiale des structures de connaissances émergentes ,
et peut servir de base de communication entre l'ingénieur et l'expert .
MIKE APPROACH

3. Formalisation & Opérationnalisation :

Le modèle de structure est le fondement du processus de formalisation et d'opérationnalisation ,qui aboutit au


modèle d'expertise formel : le modèle KARL, qui dispose de la même structure conceptuelle que celle du
modèle de structure tandis que les blocs de construction de base dont les textes sont en langage naturel sont
maintenant exprimés dans la spécification formelle(language KARL). Cette représentation permet d'éviter
l'imprécision et l'ambiguïté de l'information la description en langage naturel contribue ainsi à une meilleure
compréhension de l'ensemble de l'environnement et processus de résolution de problèmes.
MIKE APPROACH

4. Design:
La phase de Design est effectuée sur la base du modèle d'expertise après avoir été évalué ,en ce qui concerne
la fonctionnalité requise. Il en résulte le modèle de conception. Les décisions de conception sont motivées par
des exigences non fonctionnelles et les contraintes imposées par les environnements cibles logiciels et
matériels potentiels.
Le modèle de conception qui est le résultat de cette phase est exprimé dans la langue DesignKARL
qui étend KARL en fournissant des primitives supplémentaires pour structurer le modèle KARL et décrire les
algorithmes et les types de données. DesignKARL permet en outre de décrire le processus de conception lui-
même et les interactions entre la conception et les décisions
MIKE APPROACH

5. Implémentation:

Le modèle de conception capture toutes les


exigences fonctionnelles et non fonctionnelles
posé dans KBS.

Dans le processus de mise en œuvre, le modèle de


conception est implémenté dans le matériel cible (
Hardware) et environnement logiciel (Software) .
MIKE APPROACH

Commentaire :
L'ensemble du processus de développement, c'est-à-dire la
séquence d'acquisition de connaissances, de conception et
d’implémentation, est réalisée dans un cycle guidé par un
modèle en spirale comme modèle de processus .Chaque cycle
produit un prototype du KBS qui peut être évalué en le testant
dans le réel environnement cible. Les résultats de l'évaluation
sont utilisés dans le cycle suivant pour corriger, modifier ,ou
étendre ce prototype.
MIKE
VS

5
CommonKADS
MIKE VS CommonKADS

Intégrer le prototypage et le soutien à un processus de développement de système incrémentiel et réversible


dans un cadre basé sur un modèle, est en fait la principale distinction entre MIKE et CommonKADS.

Modèle d’expertise
MIKE utilise le modèle d'expertise de

01
CommonKADS comme modèle général et
fournit une transition d'une représentation Exécutabilité
semi-formelle (le modèle de structure), à Dans MIKE, l‘exécutabilité du modèle
une représentation formelle (le modèle
KARL permet la validation de l'expertise
KARL), et à la suite d'une mise en
représentation (le modèle de conception). 02 (Modèle par prototypage). Cela
améliore considérablement
Transition
La transition entre les différents l'intégration de l'expert dans
niveaux de représentation du modèle
d'expertise est essentiel pour permettre le
03 processus de développement

développement de système réversible


dans la pratique