Vous êtes sur la page 1sur 5

Flexion élastique

Flexion élastique
• Soit une poutre soumise à un effort
de flexion positif
• À une section donnée de la poutre,
on constate que les fibres composant
la partie supérieure sont comprimés
alors que les fibres de la partie
inférieure sont tendues
Flexion élastique
• La déformation et la contrainte sont
montrées ci-dessous :

• Les forces internes engendrées par le


moment sont en équilibre (T=C) et la
somme des moments internes égale le
moment agissant sur la section
Relations entreσ et M
Le moment est égal à la somme (intégrale) des contraintes x
l’aire (forces internes=σ A ) x le bras de levier de cette force
par rapport à l’axe neutre (y)


(5) M = − yσ x dA

− Si on remplace σ x par (4), on obtient


εε x = − yy ε
x = c ε max
max
c
σ  −y 
σx = =EEεε x ∫
(6) M = − y  σ max dA
x x
 c 

(1)
σ max et c sont des constantes, alors

− yy ( Eε ) σ max 2
(( E ε ) =
Eε x ) = c ( Eε maxmax ) (7) M = ∫ ∫ dA=I
2
x y dA où y
c c

On peut donc écrire :



− yy σmI Mc My
σ = c σ
σ xx = σ max (8) M = ou σ max = et σ x =
max
c c I I
I
Avec le module élastique S = , on peut écrire
c
M
(9)σ max = ou encore M=σ S
S
Relations entreφ et M

c = axe neutre

L = DE = ρθ

Soit L, la longueur
L′ = JK L′ = ( ρ − y )θ

δ = ( ρ − y )θ − ρθ = − yθ
L′

εx
δ = L′ − L

L’arc JK, situé à un


δ − yθ − y c
εx = = = par analogie ε max =
L ρθ ρ ρ
1
φ=
ρ
c Mc 1 M où EI est appelée la rigidité flexionnelle
σ max = ε max E = E= et φ = =
ρ I ρ EI