Thème 3.1 – Comment un marché concurrentiel fonctionne-t-il?

Le programme officiel

Partie I - Sensibilisation

Pour regarder la

Questions: 1. Montrez qu’il existe une diversité de marchés 2. Qu’est ce qu’un marché? 3. Quels acteurs économiques confronte-t-’il ?

Partie II – Analyse

Introduction – la conception libérale

A - Une analyse individualiste de la société

1. L’individualisme méthodologique
Mais l'homme a presque continuellement besoin du secours de ses semblables, et c'est en vain qu'il l'attendrait de leur seule bienveillance. Il sera bien plus sûr de réussir, s'il s'adresse à leur intérêt personnel et s'il leur persuade que leur propre avantage leur commande de faire ce qu'il souhaite d'eux. C'est ce que fait celui qui propose à un autre un marché quelconque; le sens de sa proposition est ceci : Donnez-moi ce dont j'ai besoin, et vous aurez de moi ce dont vous avez besoin vous-mêmes; et la plus grande partie de ces bons offices qui nous sont nécessaires s'obtiennent de cette façon. Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière et du boulanger, que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme Source : Adam SMITH (1776) « Recherches sur la nature et les causes de la richesse des Nations » Livre I
Quelle conception est développée dans la phrase soulignée ?

2 – Le postulat de l’homo oeconomicus

L’hypothèse fondamentale : la rationalité économique
Nature humaine individualisme recherche du bien-être (satisfaction, utilité) le plus grand possible Matérialisme le bien être dépend de la consommation Contrainte de rareté Ressources rares Hiérarchie et choix choisir c’est exclure quand tout n’est pas possible, la production a un coût et le travail est pénible (désutilité)

Recherche de l’optimum = Maximisation sous contrainte
• Fixer l’objectif et évaluer le bien être procuré par sa réalisation • Repérer et évaluer les ressources dont on dispose • Chercher à atteindre l’objectif le plus élevé pour des ressources données ou • Chercher à atteindre un objectif donné avec le minimum de ressources.
Source : JP Simmonet

Principe d’économicité

B – La main invisible

B - La main invisible
En préférant le succès de l'industrie nationale à celui de l'industrie étrangère, (l’individu) ne pense qu'à se donner personnellement une plus grande sûreté; et en dirigeant cette industrie de manière à ce que son produit ait le plus de valeur possible, il ne pense qu'à son propre gain; en cela, comme dans beaucoup d'autres cas, il est conduit par une main invisible à remplir une fin qui n'entre nullement dans ses intentions; et ce n'est pas toujours ce qu'il y a de plus mal pour la société, que cette fin n'entre pour rien dans ses intentions. Tout en ne cherchant que son intérêt personnel, il travaille souvent d'une manière bien plus efficace pour l'intérêt de la société, que s'il avait réellement pour but d'y travailler. je n'ai jamais vu que ceux qui aspiraient, dans leurs entreprises de commerce, à travailler pour le bien général, aient fait beaucoup de bonnes choses.
Adam SMITH (1776) « Recherches sur la nature et les causes de la richesse des Nations » Livre IV

Expliquez le paradoxe mis en évidence par le texte . Rattachez-le à la notion d’effet d’agrégation des comportements individuels

Conclusion
Le libre fonctionnement du marché, sans intervention aucune, devrait conduire à une allocation optimale des ressources Dans ce cas, le bien-être de la collectivité est à son maximum

Il faut donc examiner les conditions qui doivent être remplies pour que cette allocation soit optimale

I – Les 5 conditions de la concurrence pure et parfaite

Document 1 p 110 du manuel

Le schéma de la CPP

Concurrence pure

+ Concurrence parfaite

Atomicité de l’offre et de la demande

Homogénéité des produits

Libre entrée et sortie dans l’industrie

Transparence du marché

Mobilité des facteurs de production

= CONCURRENCE PURE ET PARFAITE

La concurrence pure et parfaite

Pour que la coordination de l’offre et de la demande par les prix soit optimale, il faut que les conditions de concurrence pure et parfaite soient toutes simultanément respectées:
Transparence du marché (information parfaite) Atomicité du marché Homogénéité des produits Libre entrée et sortie du marché Parfaite mobilité des facteurs de production

1. 2. 3. 4. 5.

La concurrence pure et parfaite

Atomicité  Grand nombre de producteurs / consommateurs  Aucun ne produit ou demande des quantités suffisamment large pour influencer le prix d’équilibre

Homogénéité du produit  Sur un marché donné, les biens proposés par les producteurs sont parfaitement identiques  Consommateurs ne sont pas attachés aux producteurs (pas d’effet de réputation)

La concurrence pure et parfaite

Libre entrée et sortie du marché  L’entrée ou la sortie n’engendre aucun coût  Absence de barrières à l’entrée (la sortie) Transparence du marché  L’information est complète (accessible sans coût)  L’information est parfaite sur la qualité du bien
Mobilité des facteurs de productions  Les facteurs de production sont homogènes  Ils peuvent changer de marché sans coûts

La concurrence pure et parfaite
La levée de l’une de ces hypothèses implique nécessairement un marché en situation de concurrence imparfaite
  

En réalité, ces conditions ne sont jamais remplies Le marché de CPP est donc une référence Comprendre comment un marché s’écarte de cette situation idéale, c’est pouvoir agir pour éventuellement améliorer son fonctionnement

II – Les mécanismes du marché
Pour regarder l’animation conçue par Boris Adam cliquez

ici

A- La demande et ses déterminants

Pour regarder l’animation conçue par Boris Adam

cliquez

ici

1- la formation de la demande

Pour regarder l’animation conçue par Boris Adam

cliquez

ici

2 – l’élasticité prix de la demande

Pour regarder l’animation conçue par Boris Adam

cliquez

ici

B – L’offre et ses déterminants

Pour regarder l’animation conçue par Boris Adam

cliquez

ici

1- L’offre et ses déterminants

Pour regarder l’animation conçue par Boris Adam

cliquez

ici

2 – l’élasticité prix de l’offre

Pour regarder l’animation conçue par Boris Adam

cliquez

ici

C - Equilibre de marché et tâtonnement walrassien
Equilibre de marché → prix tel que les quantités offertes soient égales aux quantités demandées
Walras : le rôle du commissaire priseur
   

Prix au hasard Si O>D alors P baisse Si D>O alors P augmente Puis processus itératif… jusqu’à arriver à l’équilibre c’est-à-dire au prix qui égalise QO et QD

Cet équilibre est stable car les perturbations sont suivies d’un retour à l’équilibre sauf chocs exogènes .

Prix 3.00 2.50 2.00

1 - L’interaction de l’offre et de la demande
Offre excédentaire O

a – les effets d’une hausse du prix
La hausse des prix se traduit par une situation de surproduction
La concurrence entre producteurs amène une baisse des prix, ce qui provoque une augmentation de la demande et une diminution de l’offre. On assiste donc à un retour à l’équilibre

1.50
1.00 0.50 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

D

Quantité

1 - L’interaction de l’offre et de la demande
Prix O 2.00 1.50

a – les effets d’une baisse du prix
La baisse des prix se traduit par une situation de sous-production
La concurrence entre acheteurs amène une hausse des prix, ce qui provoque une réduction de la demande et incite à augmenter l’offre. Donc retour à l’équilibre

Rationnement

D

0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Quantité

1 - L’interaction de l’offre et de la demande
Prix c – un choc sur la demande 2.50 2.00 2. ... ce qui augmente le prix... Equilibre initial 1. Une cause extérieure provoque une augmentation de la demande O Nouvel équilibre

D1 2 D

0

7 3. ... et le quantités vendues

10

Quantité

1 - L’interaction de l’offre et de la demande
Prix d – un choc sur l’offre 2.50 Nouvel équilibre 1. Une baisse de l’offre... O2

O1

2.00
2. ...augmente le prix...

Equilibre initial

D

4

7 3. ...et diminue les quantités vendues.

Quantité

2- l’équilibre de long terme sur un marché de CPP
Prix
Sur un marché parfaitement concurrentiel, la courbe d’offre de long terme est horizontal, le profit est nul est le prix est égal au minimum du coût moyen

Profits nul à l’équilibre

Cm

Prix

CM

O
Courbe d’offre de long terme

p
q Firme

p=Rm D Quantité Q Marché

Quantité

3 – L’équilibre de Court terme sur un marché de CPP
Firme Marché Cm

Prix Profits positifs à CT

Prix

  RT  TC
p2

CM p2=Rm2 p=Rm Coût totaux

Imaginons un choc positif de demande (due à une hausse de la population ) O

p
q q2

D Q Q2

D2 Quantité

Quantité

3 – Pourquoi dans le long terme les profits sont nuls ?
Firme Marché Cm

Prix Profits nuls à LT

Prix

Profits positifs attirent de nouvelles firmes O O2

CM p2 p2=Rm2 p=Rm

p
q q2

D2 Quantité Q2 Q3 Quantité

Les “ surprofits ” obtenus attirent de nouveaux concurrents Comme il n’existe pas (par hypothèse)de barrière à l’entrée, de nouvelles entreprises vont pénétrer sur le marché et les “ surprofits ” vont tendre progressivement à diminuer

C - Surplus global et bien-être
Le surplus est la différence  Entre le prix que serait prêt à payer le consommateur (son prix de réserve) et le prix d’achat (C): surplus du consommateur  Entre le prix auquel le producteur serait prêt à vendre sa production et celui auquel il le vend réellement : surplus du producteur

1 – Le surplus du consommateur
Prix 2.50
La première unité est achetée par le consommateur le plus désireux, celui étant prêt à payer le plus. La deuxième unité est achetée par le consommateur restant le plus désireux, celui étant prêt à payer le plus parmi les consommateurs restant.

2.00
1.50 1.00 0.50

Or sur un marché, tous les biens sont échangés au même prix p = 1.

D

0 1

2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Quantité

1 – Le surplus du consommateur
Ce surplus des consommateurs représente donc la différence, pour toutes les unités achetées, entre le prix maximum que les consommateurs seraient prêts à payer et le prix effectivement payé (déterminé par le marché)

1 – Evolution du surplus du consommateur quand le prix diminue de P1 à P2
P
Surplus initial Effet d’une baisse du prix d’équilibre sur le surplus des consommateurs déjà en place Surplus des nouveaux consommateur pouvant acheter à p ≤ pr

P1 P2

D Q1 Q2 Q

2 – Le surplus des producteurs
La fonction d’offre permet également de mesurer le surplus (surprofit) des producteurs Ce surprofit représente la différence, pour toutes les unités produites, entre le prix du marché et le prix minimum exigé par les entreprises pour accepter de produire ce bien ou ce service

2 – Evolution du surplus des producteurs quand le prix augmente de P1 à P2
P
Effet d’une augmentation du prix d’équilibre sur le surplus des producteurs déjà en place

O

P2

Surplus des nouveaux producteurs pouvant produire à Cm ≤ p

P1

Surplus initial

Q1

Q2

Q

3 – Le Surplus global en concurrence parfaite
O
L’équilibre L’équilibre atteint par le marché assure une allocation optimale des ressources lorsque, pour la toute dernière unité échangée, le prix du marché (Pe) correspond au prix minimum exigé par les entreprises pour produire cette unité et au prix maximum que les consommateurs sont prêts à payer pour acheter cette unité : les surplus des consommateurs et des producteurs sont donc à leur maximum

P*

D Q*
Q

D- Prix plafonds- prix planchers

1 - Les conséquences d’un prix plafond sur l’équilibre de marché
Introduction l’exemple de San Francisco

Tremblement de terre et incendies à San Francisco en avril 1906 faisant 200 000 sans abris = 50% de la population

On assiste donc à une pénurie de logements due au tremblement de terre

Un exemple - le marché du logement à San Francisco en 1906
Loyer (dollars par unité par mois)
OCTa 24 OCT

20

Ajustement à LT Après tremblement
OLT A court terme situation de déséquilibre qui entraîne une forte hausse du prix des loyers

16

12

D

0

44

72

100

150

Quantité (1000 unités par mois)

a - Définition des prix plafonds
Le prix plafond est une réglementation qui rend illégale la fixation d’un prix plus haut qu’un niveau spécifié par la loi. Les plafonnement des loyers sont des prix plafonds appliqués au marché du logement qui ont pour but de favoriser l’accession au logement des plus pauvres selon leurs promoteurs.

b – les raisons de la fixation de prix plafonds
Le gouvernement en cas d’augmentation du prix d’un bien de première nécessité : l’alimentation, le logement peut-être conduit à fixer un prix plafond afin de permettre aux catégories défavorisée d’accéder à ce bien En cas de crise , par exemple le tremblement de terre de San Francisco, le gouvernement peut, pour freiner la spéculation, fixer un prix plafond

c - Conséquences du plafonnement des loyers
Loyer (dollars par unité par mois)
OCTa 24

Loyer maximal sur le marché noir Loyer plafond

20

16

12

Pénurie des logements

D

0

44

72

100

150

Quantité (1000 unités par mois)

c - Conséquences du plafonnement des loyers
Le plafonnement a deux conséquences:
Activité de prospection Les gens passent du temps à trouver quelqu’un avec qui conclure un contrat pour obtenir un logement en raison de la rareté des logements offerts sur le marché. En effet les bailleurs ne sont pas incités à louer leurs biens en raison de la faiblesse des loyers. Risque de développement du marché noir qui est un marché illégal sur lequel on opère des transactions à des prix plus élevés que ceux définis par la loi.

c - Conséquences du plafonnement des loyers
Loyer (dollars par unité par mois)
Surplus du consommateur 30
Activité de
prospection

O

24

Perte sèche
20
Plafond du loyer

16

Les surplus des consommateurs et des producteurs diminuent : situation sousoptimale

12

Surplus du producteur 0 44 72

D

100 150 Quantité (1000 unités par mois)

2 - Les conséquences d’un prix plancher sur l’équilibre de marché
Introduction - les répercussions d’un choc technologique sur la demande de travail des entreprises

Le marché est constamment en proie aux chocs qui affectent le salaire et le niveau de l’emploi. Un des chocs les plus importants est le progrès technologique qui réduit la demande des entreprises pour les travailleurs les moins qualifiés. Comment le marché réagit à la baisse continuelle de la demande des travailleurs peu qualifiés ?

Le marché du travail des individus peu qualifiés suite à un choc d’offre
Taux de salaire (dollars par heure)
6 OCT

5 Après innovation 4 D 3 DA 20 21 22 23

Quantité (millions d’heures par année)

a - Définition des prix planchers
Le salaire minimun - un exemple de prix plancher Le prix plancher est une réglementation qui rend illégale la fixation d’un prix plus bas que le niveau spécifié par la loi. La loi sur le salaire minimum est une réglementation qui rend l’embauche d’un travailleur à un salaire plus bas qu’un certain seuil illégale. Le salaire minimum (en France le SMIC) est donc un salaire plancher

b – les raisons expliquant la fixation d’un prix plancher
Le gouvernement parce qu’il veut dissuader la consommation de certains produits qui sont nuisibles pour la santé (exemple le tabac) ou parce qu’ils vont à l’encontre du développement durable (exemple les 4X4) peut imposer un prix plancher en dessous duquel les producteurs n’ont pas le droit de vendre ce bien. Ce prix supérieur au prix d’équilibre du marché vise à réduire la consommation de ce bien

Le gouvernement pour réduire les inégalités sociales peut aussi fixer un salaire minimum qui permettra de réduire la pauvreté relative et permettra ainsi aux salariés les moins qualifiés d’accéder à un niveau de vie auquel le libre jeu du marché ne leur permettrait pas d’atteindre

c - Les conséquences de la fixation d’un prix plancher : salaire minimum et chômage

Taux de salaire (dollars par heure)

6

OCT

Chômage
5

a

b

Salaire minimum

4

3 DA 20 21 22 23

Quantité (millions d’heures par année)

Conclusion - la solution
Selon les auteurs libéraux prix planchers et prix plafonds sont à l’origine des rigidités qui entravent le fonctionnement du marché . C’est en effet la flexibilité des prix et des salaires qui ramène à l’équilibre et qui assure une situation de plein emploi des facteurs de production et d’équilibre entre l’offre et la demande La solution est donc de supprimer ces rigidités et de laisser les mécanismes de flexibilité fonctionner, le marché peut ainsi s’autoréguler et assurer une situation optimale.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful