Vous êtes sur la page 1sur 15

ANNEE UNIVERSITAIRE 2003 - 2004

P.C.E.M. et O 1

Examen blanc Décembre

Cahier de

54

Q.C.M.

Toutes les questions sont des Q.C.M. sans patron de réponse

INSTRUCTIONS GENERALES

Complétez clairement la partie supérieure gauche de la grille réponse avec :

Votre nom en lettres MAJUSCULES

Vos prénoms

Votre année d’études

La nature et la date de l’épreuve

Votre numéro de table

VOTRE CAHIER ET VOTRE GRILLE-REPONSE DOIVENT ETRE DE COULEUR IDENTIQUE

Vos réponses doivent être rédigées sur la grille-réponse

COMMENT REDIGER VOS REPONSES SUR LA GRILLE-REPONSE

Utilisez un stylo bille de couleur NOIRE ou BLEUE.

Pour chacune des questions de ce cahier, il vous est offert cinq propositions A B C D E. Vous devez exprimer votre réponse en cochant la ou les lettres correspondant à la proposition ou aux propositions que vous jugez exacte(s) en fonction de l’intitulé de la question .

Votre réponse doit être portée sur la première ligne de la grille-réponse. Si vous désirez modifier votre réponse, ne raturez pas, mais indiquez votre nouvelle réponse complète sur la deuxième ligne qui deviendra la seule prise en compte.

Les cases de réponse doivent être pleinement et nettement remplies. Attention ! ! ! Les grilles tâchées ne seront pas traitées.

---------------------------------------

La non-remise de la grille réponse et la communication entre candidats entraînent l’annulation du concours pour le ou les candidats concernés.

1

HISTOLOGIE

1-

Concernant l’examen extamporané histopathologique, quelles sont parmi les propositions suivantes, la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. Il se réalise en cours d’intervention chirurgicale

B. La technique utilisée doit permettre un gain de temps considérable

C. Le froid est utilisé comme fixateur physique

D. Les coupes peuvent être réalisées au cryostat

E. Les coupes sont directement placées sur les lames sans déshydratation ni solvants organiques pour réaliser une coloration

2-

Concernant la fibrille collagène, quelles sont parmi les propositions suivantes, la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. Elle se colore en rose par l’hématoxyline-éosine

B. Elle présente une striation transversale en lumière UV

C. Son tropocollagène est formé de 3 chaines polypeptidiques riches en glycine

D. Les molécules de tropocollagène sont associées latéralement

E. La lysil-oxydase confère à la fibrille son élasticité

3-

Concernant le tissu adipeux blanc, quelles sont parmi les propositions suivantes, la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. Sa distribution dans l’espèce humaine est liée au sexe

B. Les adipocytes blancs sont souvent multiloculaires

C. Les vacuoles lipidiques renferment 95 % de triglycérides

D. Le catabolisme des triglycérides néoformés est favorisé par l’insuline

E. Les adipocytes sont entourés d’une lame basale et d’un réseau de fibres de réticuline

4-

Concernant la réaction de Schiff (PAS), quelles sont parmi les propositions suivantes, la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. La positivité de la réaction se caractérise par une coloration rouge-pourpre

B. Les protéoglycanes sont PAS-positifs

C. Le glycogène est PAS négatif

D. Un traitement préalable des coupes à l’acide périodique empêche la réaction

E. En histochimie la réaction caractérise les fonctions aldéhydes

5-

Concernant les entérocytes, quelles sont parmi les propositions suivantes, la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. L’axe des microvillosités est constitué par un faisceau de microtubules

B. La villine favorise l’absorption intestinale en présence d’ions calcium

C. Le plateau strié est constitué de stéréocils

D. Les microvillosités sont animées de mouvements microscopiques

E. Des complexes de jonction sont observés sur leurs faces latérales

2

6-

Concernant les cadhérines, quelles sont parmi les propositions suivantes, la ou les réponse(s) exacte(s) ? Elles sont concentrées dans :

A. Les hémidesmosomes

B. Les jonctions étanches

C. Les desmosomes maculaires

D. Les jonctions communicantes

E. Les points focaux du pôle basal des cellules épithéliales

7-

Concernant la lame basale, quelles sont parmi les propositions suivantes, la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. L’entactine constitue un réseau à mailles larges

B. Les fibres d’ancrage de la fibro-reticularis sont constituées de collagène VII

C. Elle présente des cadhérines qui assurent l’ancrage de l’épithélium sur le conjonctif

D. Elle est spécifique aux épithéliums

E. Elle constitue un filtre entre les capillaires du conjonctif et l’épithélium

8-

Concernant les glandes sudoripares, quelles sont parmi les propositions suivantes, la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. Le canal sudoripare intradermique est limité par un épithélium bistratifié

B. La sueur a un pH basique

C. Les cellules myoépithéliales appartiennent à l’épithélium glandulaire

D. Les glandes apocrines débouchent au collet de follicules pileux

E. C’est une glande de type composé

9-

Concernant les mélanocytes, quelles sont parmi les propositions suivantes, la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. Ils produisent les kératinosomes ou corps d’Odland

B. Ils sont situés dans les couches profondes de l’épiderme

C. Ils détruisent la mélanine par des lysosomes

D. Ils contiennent des granules de Birbeck

E. Ils appartiennent à la famille des phagocytes mononucléés

10- Concernant la dent, quelles sont parmi les propositions suivantes, la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. Le cément est un tissu osseux

B. La matrice de l’émail ne contient pas de collagène

C. Les fibres de Tomes sont des prolongements des adamentoblastes

D. Les odontoblastes sont situés dans la cavité pulpaire

E. Le scorbut résulte d’une altération du desmodonte

3

BIOLOGIE CELLULAIRE

11- Concernant les lipides du plasmalemme, quelles sont parmi les propositions suivantes la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. Ils représentent 40 à 50 % du poids de la membrane

B. Il existe 50 à 100 molécules de lipide pour une protéine membranaire

C. Le cholestérol a une répartition très asymétrique entre les 2 feuillets

D. Les sphingolipides ne sont présents que sur le feuillet protoplasmique

E. Sphingolipides et cholestérol s’associent latéralement pour former des plages plus denses

12- Concernant le nucléopore, quelles sont parmi les propositions suivantes la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. L’anneau cytoplasmique est formé de protéines non glycosylées (nucléoporines)

B. L’anneau nucléoplasmique fixe le « petit » anneau nucléoplasmique et les lamines

C. Granules et fililaments du complexe rayonné ont une symétrie 9

D. Le transporteur central présente un canal central de 9 nm environ

E. Les canaux latéraux entre les granules permettent le passage des grosses molécules protéiques

13- Concernant la Métaphase, quelles sont parmi les propositions suivantes la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. Les fibres fuseauriales continues ont atteint leur développement maximal

B. Les chromosomes forment une plaque équatoriale

C. Les chromosomes immobiles sont formés de 2 chromatides

D. Les chromosomes ont atteint leur longueur minimale

E. Sa durée est d’environ 20 minutes

14- Concernant le sac Trans-Golgien, quelles sont parmi les propositions suivantes la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. Il est osmiophile

B. Il présente une Phosphate Transférase

C. Il présente plusieurs glycosyl-transférases

D. La Phosphatase acide intra cavitaire présente une polarité centro-latérale

E. La Thyamine Pyro Phosphatase est l’enzyme caractéristique

15- Concernant les Protéoglycanes de la MEC du TC, quelles sont parmi les propositions suivantes la ou les réponse(s) exacte(s) ?

A. Leurs chaînes glucidiques sont phosphatées dans les sacs cis-golgiens

B. Les mannosidases des sacs intermédiaires n’agissent pas sur elles

C. Les chaînes glucidiques sont fixées sur une asparagine

D. Les glycosyl-transférases les remanient

E. Elles sont sulfatées

4

16- Les Cytochromes P450 sont présents sur la ou les membranes des organites suivants ?

A. Péroxysomes

B. REL

C. Membrane interne mitochondriale

D. Membrane externe mitochondriale

E. Membrane interne de l’enveloppe nucléaire

17- Vous souhaitez faire entrer des molécules dans des cellules en suspension. Parmi les techniques suivantes, laquelle ou lesquelles est (ou sont) utilisable(s) dans ce but ?

A. Utilisation de liposomes

B. Electroporation

C. Complexation avec des chélateurs

D. Microinjection

E. Fusion cellulaire

18- Parmi les propositions suivantes, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) vraie(s) ?

A. Les fibroblastes de souris peuvent être mis indéfiniment en culture

B. Le polyéthylène glycol est utilisé pour obtenir la fusion de cellules d’espèces différentes

C. Il est facile d’obtenir des lignées cellulaires humaines à partir d’un explant de tissu adulte

D. Les anticorps monoclonaux sont utilisés comme outils en thérapie anti-cancéreuse

E. On peut utiliser la cytométrie de flux pour détecter la présence de GFP dans les cellules qui l’expriment

19- Parmi les techniques proposées, laquelle (ou lesquelles) peu (ou peuvent) être utilisée(s) pour étudier les protéines membranaires ?

A. La mutagenèse dirigée

B. Le marquage par la GFP

C. L’anisotropie de fluorescence

D. Le cryodécapage

E. L’établissement du profil d’hydrophobicité

20- Parmi les propositions relatives aux membranes biologiques, quelle(s) est (ou sont) la (ou les) proposition(s) vraie(s) ?

A. Le feuillet interne de la membrane plasmique est plus riche en phosphatidyléthanolamine que le feuillet externe

B. Une translocase fait passer les glycolipides du feuillet externe au feuillet interne de la membrane plasmique

C. A basse température, les organismes hétérothermes diminuent la teneur en acides gras insaturés de leur membrane plasmique pour en préserver la fluidité

D. La membrane interne de la mitochondrie est moins riche en protéines que la membrane plasmique

E. La membrane mitochondriale est particulièrement pauvre en cholestérol

21- Parmi les propositions relatives aux protéines membranaires, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) vraie(s) ?

A. Pour traverser la membrane plasmique de part en part, une hélice alpha de protéine membranaire doit comporter une vingtaine de tours

B. L’ancrage membranaire par un groupement farnesyl se fait via une liaison thioester impliquant un résidu de cystéine de la protéine ancrée

C. La technique de la récupération de fluorescence après photoblanchiment permet de mesurer la vitesse de diffusion des protéines de la membrane plasmique des cellules

D. Les protéines ancrées à la membrane plasmique par une molécule de GPI (GlycoPhosphatidyl Inositol) sont toujours situées sur le feuillet externe de la membrane

E. Les sites de phosphorylation des protéines membranaires sont situés dans leur domaine extracellulaire

5

22- Parmi les propositions suivantes, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) vraie(s) ?:

A-

En moyenne le rapport du nombre de molécules de protéines sur le nombre de molécules de lipides est dans la membrane plasmique d’une cellule eucaryote de 0.2

B-

Dans les protéines membranaires, les groupements thiols situés du côté cytoplasmique sont le plus souvent réduits

C-

Une cellule eucaryote comporte par µmm 2 de membrane plasmique un nombre de protéines qui est de l’ordre de 10 5

D-

Le maintien de la double couche lipidique dans la membrane plasmique nécessite des enzymes particuliers et l’hydrolyse d’ATP

E-

Les protéines membranaires sont orientées d’un côté ou de l’autre de la membrane sous l’effet d’une translocase

23- Parmi les propositions suivantes, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) vraie(s) ?

A-

Le domaine transmembranaire des protéines est le plus souvent organisé en feuillet

B-

Une cellule est dite « transformée » si elle est capable de provoquer des tumeurs quand elle est injectée à un animal

C-

Contrairement aux lipides, les protéines membranaires diffusent très lentement dans la membrane des protéoliposomes

D-

L’oncogène src est ancré dans la membrane plasmique via sa liaison covalente à un acide gras

E-

Le diphénylhexatriène est utilisé pour mesurer la fluidité des membranes lipidiques

24- Parmi les propositions suivantes relatives aux transports membranaires sans mouvement de la membrane plasmique, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) vraie(s) ?

A. Ils nécessitent toujours l’intervention d’un médiateur

B. Ils se font toujours avec consommation d’énergie

C. Ils sont réalisés sans intervention du cytosquelette

D. Ils peuvent intéresser des molécules non polaires

E. Ils peuvent intéresser des molécules polaires non chargées électriquement

25- Parmi les propositions suivantes, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) vraie(s) ?

A. Le transport passif avec médiateur est un phénomène saturable

B. La diffusion passive des ions potassium à travers la double couche lipidique d’un liposome se produit avec un t ½ d’un an

C. Le transport du D-glucose dans les adipocytes consomme de l’énergie

D. Le transport actif se fait toujours contre le sens du gradient

E. L’insuline stimule l’expression membranaire du transporteur du D-glucose dans les adipocytes

26- Parmi les transporteurs suivants, lequel (ou lesquels) réalise(nt) un couplage chimio-osmotique ?

A. La Na+/K+ ATPase

B. L’ATP synthase mitochondriale

C. Le symport sodium-glucose

D. La H+/K+ ATPase

E. La H+ ATPase lysosomiale

6

27- Parmi les propositions suivantes relatives aux canaux ioniques, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) vraie(s) ?

A. Ils permettent un débit 100 fois plus rapide que le plus rapide des transporteurs

B. Le transport est toujours actif

C. Ils sont sélectifs

D. Ils ne sont pas toujours ouverts

E. L’activité de certains canaux ioniques peut être modulée par phosphorylation des sous-unités protéiques constituant ces canaux

28- Parmi les propositions suivantes, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) vraie(s) ?

A. Certaines cellules épithéliales présentent une perméabilité à l’eau 700 fois supérieure à celle des bicouches lipidiques

B. Les canaux à eau ne laissent pas passer les ions

C. Les fortes perméabilités à l’eau des hématies et des cellules épithéliales sont inhibées par des réactifs chimiques modifiant le groupement thiol des cystéines

D. Si on injecte de l’ARNm codant pour une aquaporine dans un œuf de xénope, cet œuf va se dilater sous l’effet de l’entrée d’eau consécutive à l’expression de l’aquaporine

E. L’hormone antidiurétique provoque une relocalisation de AQP2 au pôle basal des cellules tubulaires rénales

7
7

ANATOMIE

29- Parmi les propositions suivantes concernant l'os sphénoïde, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) exacte(s) ?

A - l'os sphénoïde participe à la constitution de la fosse cérébrale postérieure

B - la face latérale du corps du sphénoïde présente l'empreinte de l'artère carotide externe

C - la petite aile du sphénoïde présente une base d'implantation divisée en deux racines par le foramen rond

D - le jugum de l'os sphénoïde s'articule avec la partie basilaire de l'os occipital

E - l'hamulus ptérygoïdien est situé à l'extrémité distale de la lame latérale du processus ptérygoïde

30 - Parmi les propositions suivantes concernant l'os temporal, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) exacte(s) ?

A - le pore acoustique interne s'ouvre sur la face endocrânienne antérieure

B - l'os temporal s'articule avec l'os ethmoïde

C - le bord supérieur de la partie pétreuse sépare les fosses crâniennes moyennes et postérieures

D - le foramen stylo-mastoïdien livre passage au nerf facial

E - l'orifice d'entrée du canal carotidien se situe sur la face endocrânienne antérieure

31 - Parmi les propositions suivantes concernant la mandibule, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) exacte(s) ?

A - le processus coracoïde de la mandibule donne insertion au muscle temporal

B - la lingula mandibulaire est située en avant de l'orifice d'entrée du nerf alvéolaire supérieur

C - le sillon mylo-hyoïdien donne insertion au muscle mylo-hyoïdien

D - l'apophyse géni-inférieure de l'épine mentonnière donne insertion au muscle génio-hyoïdien

E - le foramen mentonnier est l'orifice de sortie du canal alvéolaire

32 - Parmi les propositions suivantes concernant la face, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) exacte(s) ?

A - l'ouverture supérieure du canal lacrymo-nasal est située dans l'angle inféro-latéral de l'orbite

B - l'ouverture supérieure du canal lacrymo-nasal est limitée latéralement par l'hamulus lacrymal

C - le cornet nasal inférieur s'articule avec l'os maxillaire

D - le foramen sphénopalatin fait communiquer la fosse ptérygopalatine avec les cavités nasales

E - l'os palatin s'articule avec l'os lacrymal

33 - Parmi les propositions suivantes concernant la manducation, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) exacte(s) ?

A - la tête de la mandibule est complètement encroûtée de cartilage articulaire

B - la contraction du muscle ptérygoïdien médial entraîne une ouverture buccale

C - au cours de l'ouverture buccale, le mouvement de rotation de la tête de la mandibule s'effectue en avant du tubercule articulaire

D - lors de l'ouverture buccale, il se produit une translation antérieure du disque articulaire de l'articulation temporo-mandibulaire

E - l'arcade dentaire supérieure possède un rayon de courbure supérieure à celui de l'arcade dentaire inférieure

34 - Parmi les propositions suivantes concernant le sternum, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) exacte(s) ?

A - le sternum est concave vers l'arrière

B - le corps du sternum est situé entre le manubrium sternal et le processus xiphoïde

C - la face antérieure du manubrium sternal donne insertion au muscle sterno-cléïdo-hyoïdien

D - la face antérieure du manubrium sternal donne insertion au muscle sterno-thyroïdien

E - la face antérieure du manubrium sternal donne insertion au muscle sterno-cléïdo-mastoïdien

8

35- Parmi les muscles suivants, lequel (ou lesquels) s'insère(nt) sur la base du premier métatarsien ?

A - tibial antérieur

B - tibial postérieur

C - long fibulaire

D - long extenseur de l'hallux

E - court extenseur des orteils (pédieux)

36 - Parmi les propositions suivantes concernant le muscle poplité, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) exacte(s) ?

A - le muscle poplité s'insère au-dessus du pôle supérieur du condyle fémoral latéral

B - par sa face profonde, il adhère à la partie postérieure de la face superficielle du ménisque latéral

C - il s'insère sur la ligne oblique située à la face postérieure du tibia

D - sa contraction provoque une flexion du genou

E - sa contraction provoque la rotation externe de la jambe sur la cuisse

37 - Parmi les éléments suivants, lequel (ou lesquels) s'insère(nt) sur l'épiphyse proximale de la fibula ?

A - muscle tibial antérieur

B - muscle soléaire

C - muscle long fibulaire

D - muscle long extenseur des orteils

E - muscle biceps fémoral

38 - Parmi les propositions suivantes concernant l'articulation de la hanche, laquelle (ou lesquelles) est (ou sont) exacte(s) ?

A - le ligament iliofémoral s'insère sur l'épine iliaque antéro-inférieure

B - la tête fémorale regarde en haut, en avant et en dedans

C - la fovea (fossette du ligament rond) est située au sommet de la tête fémorale

D - la capsule articulaire s'insère sur la crête intertrochantérienne postérieure

E - la fosse acétabulaire (arrière-fond) visible à la face externe de l'os coxal correspond à la lame quadrilatère visible à la face profonde de l'os coxal

9

CHIMIE - BIOCHIMIE

39- Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. La phospholipase A2 hydrolyse la liaison ester secondaire en C-2 des glycérophospholipides.

B. Les groupements glucidiques des têtes des glycosphingolipides caractéristiques d'un sujet du groupe sanguin B contiennent un glucose, 3 galactoses, 1 N-acétylgalactosamine et 1 fucose.

C. La phospholipase C coupe la liaison phosphodiester en C-3 des glycérophospholides.

D.Les chylomicrons sont des apoprotéines plasmatiques.

E. Les VLDL sont des lipoprotéines de très haute densité

40- Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. Il existe une relation positive entre le risque d'athérosclérose coronarienne et la concentration plasmatique en LDL.

B. Il existe une corrélation inverse entre le risque d'athérosclérose coronarienne et la concentration plasmatique en HDL.

C. Les stérols sont des composés caractérisés par 4 noyaux hydrocarbonés fusionnés.

D. La pregnénolone est un dérivé du cholestérol à 19 atomes de carbone.

E. La testostérone est un dérivé du cholestérol à 21 atomes de carbone.

41- Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. Les acides biliaires possèdent 1 à 3 groupements hydroxyle.

B. L'acide désoxycholique et l'acide litocholique sont des acides biliaires secondaires.

C.La conjugaison d'un acide aminé (la glycine) à l'acide cholique forme un sel biliaire: l'acide glycocholique.

D. L'acide cholique possède un groupement hydroxyle en C-3, C-7 et C-12.

E. L'acide arachidonique est un acide gras à 20 atomes de carbone.

42- Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A.

Les monosaccharides les plus simples sont deux trioses à 3 carbones: le glycéraldéhyde et la dihydroxyacétone.

B.

Les structures cycliques des hexoses appelées pyranoses ressemblent à un produit cyclique à 6 côtés, le pyrane.

C

Le dihydroxyacétone contient un seul carbone asymétrique et possède donc deux isomères optiques différents ou énantiomères

D.

Le carbone asymétrique de référence de la chaîne carbonée des monosaccharides est le carbone le plus proche du carbone du groupement carbonyle.

E.

En projection de Fisher, quand le carbone de référence est sur la droite, le sucre est un isomère D.

43- Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. L'acide N-acétylneuraminique porte sur son carbone C-2 un groupement - CHOH - CHOH - CH 2 OH.

B. Les sucres, comme le glucose, capables d’oxyder l'ion ferrique ou cuprique sont appelés des sucres réducteurs.

C. L'oxydation du carbone anomérique du glucose en présence d'ion cuprique (Cu 2+ ) est à la base de la réaction de Fehling.

D. Lorsque le carbone anomérique d’un glucose est impliqué dans une liaison glycosidique, il est réducteur.

E. Le maltose, le lactose, le saccharose et le tréhalose sont des disaccharides.

10

44- Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. Les homopolysaccharides contiennent 2 ou plusieurs types d'unités monosaccharidiques.

B. En raison de la ramification de l'amylopectine et du glycogène, les enzymes de dégradation de ces polymères peuvent travailler simultanément en de nombreux endroits et accélérer ainsi la transformation de ces molécules en monosaccharides.

C. A l'inverse des protéines, les polysaccharides n'ont généralement pas de poids moléculaire bien défini.

D. L'amidon contient 2 types de polymères du glucose: l'amylose et l'amylopectine.

E. L'amylopectine est formé de chaînes d'unités de D-glucose connectées par des liaisons ( 1

4).

45- Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. Les liaisons ( 1

4) de l'amylose, de l'amylopectine et du glycogène conduisent ces polymères à adopter

une structure hélicoïdale enroulée.

B. La conformation la plus stable pour des polymères de glucose reliés par des liaisons (ß1 4) tels que la cellulose est une fibre droite.

C. La chitine est un homopolysaccharide linéaire composé de résidus de N-acétyl-D-glucosamine liés par des liaisons ß.

D. Dans la paroi des cellules bactériennes on trouve des hétéropolymères linéaires d'unités disaccharidiques

composées d'acétylglucosamine et d'acide acétylmuramique reliés par des liaisons (ß1 4). Ces héteropolymères sont liés entre eux par de courts peptides.

E. Le lysozyme est un enzyme présent dans les larmes, capable d'hydrolyser la liaison entre l'acétylglucosamine et l'acide acétylmuramique, tuant ainsi les bactéries et protégeant l’œil des infections bactériennes.

46- Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. L'acide hyaluronique est un glycosaminoglycanne de la matrice extracellulaire.

B. Le kératane sulfate est un glycosaminoglycanne composé d'environ 25 unités disaccharidiques.

C. Les unités disaccharidiques du kératane sulfate comprennent chacune un glucose et une acétylglucosamine estérifiée par un sulfate.

D. Les chaînes oligosaccharidiques attachées aux glycoprotéines peuvent influencer leur structure tertiaire.

E. Les chaînes oligosaccharidiques attachées à certaines glycoprotéines peuvent avoir une fonction d'adressage.

47- Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. Chez l'homme, les acides aminés des molécules protéiques sont des D stéréoisomères.

B. Les acides aminés en solution aqueuse peuvent agir comme des acides ou des bases.

C. La forme zwitterionique de la glycine est totalement ionisée et possède à la fois une charge négative et une charge positive.

D. Les acides aminés standards sont classiquement regroupés en 5 catégories selon les propriétés de leur groupement carboxyle, en particulier sa polarité.

E. L'alanine est un acide aminé possédant une chaîne latérale R aliphatique polaire.

48- Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. à pH 7, la sérine est un acide aminé possédant une chaîne latérale R polaire, non chargé.

B. à pH 7, la méthionine est un acide aminé possédant une chaîne latérale R polaire, non chargé.

C. La chaîne latérale de l'alanine est: - CH 3 .

D. La chaîne latérale de la cystéine est: - CH 2 - SH.

E. La chaîne latérale de la méthionine est: - CH 2 - CH 2 - S - CH 3 .

11

49- Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. La tyrosine et le tryptophane sont plus polaires que la cystéine.

B. La lysine possède 2 groupements aminés en position .

C.Le tryptophane présente un spectre d’absorption de la lumière ultra violette identique à celui de l’acide glutamique. D.La polarité de la cystéine et de la méthionine est due à leur atome de soufre. E. Les ponts disulfure, issus d'une liaison covalente entre les groupements thiol de 2 résidus de cystéine, existent dans de nombreuses protéines et stabilisent leurs structures.

50- Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. Les vitamines D est un dérivé isoprénique.

B. La carence en vitamine D peut conduire au rachitisme chez l'enfant.

C. La carence en vitamine K peut conduire à des saignements ou des hémorragies.

D. Le foie, les œufs et le lait sont de bonnes sources alimentaires de ß-carotène.

E. La ß-carotène dioxygénase coupe le ß-carotène en 2 molécules d’acide rétinoïque.

51- Parmi les propositions suivantes concernant la notion de sous-couche électronique, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. Dans une couche électronique de l’atome d’hydrogène, les différentes sous-couches ont même niveau d’énergie

B. Le niveau de la sous-couche 1s est plus élevé pour l’atome d’hydrogène (Z = 1) que pour celui de fluor (Z = 9)

C. La sous-couche 4f correspond aux nombres quantiques n = 4 et l = 2

D. La sous-couche 4f est saturée avec 14 électrons

E. Quand la sous-couche 2p se remplit du bore au néon, la charge nucléaire effective (CNE) s’accroît régulièrement

52- Parmi les propositions suivantes concernant la diminution de l’énergie d’activation, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. Augmentation de la concentration des réactifs

B. Augmentation de la surface de contact entre les réactifs

C. Augmentation de la température

D. Utilisation d’un catalyseur

E. Augmentation du temps de réaction

53- Parmi les propositions suivantes concernant les forces de cohésion faible, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A. Les forces de Keesom s’établissent entre molécules polaires

B. Les forces de Debye sont les forces de Van der Waals les plus intenses

C. L’énergie de la liaison hydrogène varie en 1/ r 6 comme pour toutes les forces de Keesom

D. Les forces de Van der Waals expliquent la solubilité des solutés dans les solvants

E. Les forces de Van der Waals expliquent la cohésion de l’état solide

54- Parmi les propositions suivantes concernant les intermédiaires réactionnels carbonés, laquelle ou lesquelles (est) sont exactes(s) ?

A.

Un carbocation est plan

B.

Un carbocation est d’autant plus stable qu’il est substitué par des groupements alkyles

C.

Les radicaux libres sont issus de la rupture de liaisons fortement polarisées

D.

Les carbanions sont issus de la rupture hétérolytique entre un atome de carbone et un atome d’halogène

E

Un carbanion substitué par des groupements mésomères attracteurs est plus stable qu’un carbanion substitué par des groupements inductifs donneurs

12

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

QUESTION . Anthropologie (Pr.DRIZENKO)

Sur quelles bases les méthodes de la physiognomonie reposent-elles ?

Répondre dans le cadre ci-dessous

13

EXAMEN BLANC : DECEMBRE 2004

HISTOLOGIE

1 ABCDE

2 ACD

3 ACE

4 ABE

5 BDE

6 C

7 BE

8 ACD

9 B

10 AB

BIOLOGIE CELLULAIRE

11 ABE

12 BD

13 BCD

14 CDE

15 CDE

16 AB

17 AB

18 ABDE

19 ACDE

20 AE

21 CD

22 BC

23 BDE

24 CDE

25 ABDE

26 ADE

27 ACDE

28 ABCDE

ANATOMIE

29 A

30 CD

31 ADE

32 BCD

33 DE

34 ABE

35 AC

36 BD

37 BCDE

38 ABE

14

CHIMIE – BIOCHIMIE

39 ABC

40 ABC

41 ABCDE

42 ABE

43 CE

44 BCDE

45 ABCDE

46 ABDE

47 BC

48 ABCDE

49 DE

50 ABC

51 ABDE

52 D

53 ADE

54 ABE