Vous êtes sur la page 1sur 37

IFU – Atelier – Master 2ème année Aménagement et urbanisme

Spécialisation Gestion de l’Information Urbaine

Institut Français d’Urbanisme

Ville d’Ivry-sur-Seine

Proposition d’étude sur l’aménagement de l’interface Ivry-sur-Seine/Paris

NOTE METHODOLOGIQUE

Février 2009
SOMMAIRE METHODOLOGIE ................................................................................................... 13

Description de la méthodologie adoptée .......................................................... 13


INTRODUCTION ....................................................................................................... 3
Analyse thématique ...................................................................................... 13
CONTEXTE GENERAL ............................................................................................... 6
Outils de méthodologie transversaux ........................................................... 16
Une volonté de Paris de coopérer avec les communes riveraines ..................... 6
Mobilité et déplacements ............................................................................. 18
Contexte local ..................................................................................................... 7
Approche culturelle et sociodémographique ................................................ 20
La prise en compte nécessaire des études engagées à l’heure actuelle ......... 7
Cadre de vie et environnement..................................................................... 22
Des contraintes du territoire significatives ..................................................... 7
Politiques et jeux d’acteurs ........................................................................... 24
Un objectif : une interface Ivry/Paris .................................................................. 8
Développement économique ........................................................................ 26
Qu’est ce que l’interface Ivry/Paris? ............................................................... 8
Morphologie et usage du sol ......................................................................... 28
Quelle est l’échelle cohérente pour notre travail ? ........................................ 9
Planning prévisionnel ........................................................................................ 30
Des enjeux multiples et contradictoires.............................................................. 9
TROMBINOSCOPE.................................................................................................. 31
Profiter du dynamisme économique de Paris-Rive-Gauche ........................... 9

S’inscrire comme un acteur dynamique du Grand Paris ................................. 9

Améliorer la qualité de vie ............................................................................ 10

Renouveler l’image de la ville ....................................................................... 10

Cofinancer les investissements et la gestion ................................................ 10

Perdre son identité........................................................................................ 10

La question de la cohérence des projets du territoire .................................. 11

Questions émergentes ...................................................................................... 12

2
INTRODUCTION et Gilles Montmory, de l’atelier d’urbanisme et de conduites
d’opérations.

Etudiants référents :
Cette étude s’effectue dans le cadre d’un partenariat entamé en
2006 entre la commune d’Ivry-sur-Seine et les étudiants de l’Institut
Magali Grange Clément Kimmes
Français d’Urbanisme (IFU).
06 84 22 07 01 06 87 77 02 02
L’équipe chargée de répondre à cette commande est
magali-grange@orange.fr clementkimmes@gmail.com
coordonnée par Luc Savonnet pour l’IFU. Il est composé de douze
étudiants du Master 2 Urbanisme et Aménagement de l’IFU, inscrits
en spécialité Gestion de l’Information Urbaine (GIU). La commande a pour thème cette année les ruptures existant
Ces étudiants sont : entre les communes de Paris et d’Ivry, ruptures matérialisées par le
boulevard périphérique et le faisceau ferré de la gare d’Austerlitz, et
aggravées par un manque de dialogue entre ces deux communes
 Marion Daché  Marie Letourneux pendant plusieurs dizaines d’années.
 Nadège Dias  Mouctar Mamoudou
Cependant, la situation évolue progressivement vers un
 Magali Grange  Sophie Martin partenariat plus abouti entre ces deux communes, entériné par la
 Grégoire Gravrand  Juan Pablo Ospina signature d’un protocole de coopération en 2006. Plus
généralement, la ville d’Ivry est au cœur d’une multitude de projets
 Iulia Ionescu-Darian  Alexandra Pereira urbains, dont plusieurs traitent du rapport à son environnement
 Laurence Allix  Clément Kimmes proche : le lien avec Paris, mais également avec la Seine, ou avec
les communes reliées par la Rn 305 au sud. Ces diverses initiatives
ont pour conséquence l’implication de nombreux acteurs dont les
Afin de faciliter la relation entre la ville d’Ivry et l’équipe intérêts ne sont pas toujours convergents, qui sont les collectivités
d’étudiants de l’IFU, deux personnes référentes ont en charge au locales (Paris, Ivry, le Conseil Général du Val de Marne),
sein de la maîtrise d’œuvre d’établir et d’entretenir un contact direct l’Etablissement Public d’Aménagement Orly/Rungis/Seine-Amont
et régulier avec la maîtrise d’ouvrage représentée par Jean- (EPORSA), la Sémapa, la Sncf, Rff, le SYCTOM, ou encore le Port
François Lorès, directeur du développement urbain de la ville d’Ivry Autonome de Paris.

3
Dans ce contexte, l’objectif de la commande est de formuler des l’ouest et la Seine, à l’est ; d’autre part, entre le boulevard Masséna
propositions d’aménagement sur l’interface Ivry/Paris, de la porte de au nord, la rue Pierre et Marie Curie et la rue Victor Hugo au sud.
Choisy à la porte de la Gare. Les limites est et ouest du site étudié correspondent respectivement
aux limites communales de Charenton-le-Pont et du Kremlin-
Bicêtre. Selon les études et observations qui seront réalisées,
La commande suggère d’opérer en deux temps : l’équipe pourra étendre ce périmètre si cela s’avère nécessaire.

1. Etat des lieux de l’existant ou des projets en cours.


Celui-ci sera assorti d’une analyse critique, qui pourrait
s’appuyer sur des critères tels que l’accessibilité à la Seine,
la qualité des liaisons urbaines existantes ou en projets, la
volonté ou non d’un développement urbain de part et d’autre
de la limite communale, la qualité des espaces publics. Ces
critères pourront être discutés et/ou complétés
ultérieurement.

2. Propositions d’aménagement. Elles devront tenir


compte des enjeux et des contraintes du territoire et évaluer
alors le rôle des acteurs présents sur celui-ci. Ces
propositions d’aménagement devront se développer sur le
territoire communal, tout en étant mises en perspective avec
les territoires environnants, notamment sur les questions
des liaisons et des continuités urbaines. Elles devront porter
aussi bien sur la future occupation des sols que sur les
formes urbaines adéquates à développer. Sources : Atelier GIU – Fond Google Earth – 2009

Le site concerné est situé au sud-est du territoire de la


commune de Paris, à l’interface entre le XIIIème arrondissement de De grands axes de communication structurent le site. Des voies
Paris et la commune d’Ivry-sur-Seine. Le site couvre environ 160 routières desservent la zone, dont le boulevard périphérique, qui
hectares, dont trois quarts appartenant à la Ville d’Ivry-sur-Seine. Le symbolise la limite communale et départementale entre Paris et
périmètre est situé, d’une part, entre le cimetière parisien d’Ivry, à Ivry-sur-Seine, mais aussi le boulevard Masséna, l’avenue Maurice

4
Thorez, l’avenue de Verdun, et le quai Marcel Boyer. Notons
également la présence des voies ferrées provenant de la gare
d’Austerlitz, mais aussi la Seine, axe de communication naturel
structurant.

De nombreux équipements sont présents sur le site, dont le


cimetière d’Ivry, le centre sportif Georges Carpentier, la déchetterie
SYCTOM ou encore le multiplexe Pathé d’Ivry-Port.

Cette note méthodologique présentera d’abord un rappel du


contexte général de l’étude. Elle y rappellera la volonté de la ville de
Paris de coopérer avec les communes riveraines, ainsi que le
contexte plus local dans lequel s’inscrit la commande.

Dans un second temps, l’équipe détaillera sa propre


compréhension de la commande formulée par la ville d’Ivry-sur-
Seine. Il s’agira d’identifier les objectifs de cette étude, ainsi que ses
enjeux formels et informels. Cela nous permettra ensuite de
désigner les interrogations qui guideront notre travail.

Une troisième partie sera consacrée à la description des choix


méthodologiques. Ces choix appelleront le déploiement d’outils
précis et permettront de dérouler un planning prévisionnel, de
février à juin 2009.

Un trombinoscope de l’équipe de travail sera disponible en


annexe de cette note. Celui-ci détaillera les coordonnées des
étudiants qui participent à cet atelier, mais également leurs
formations et expériences professionnelles.

5
CONTEXTE GENERAL (assises métropole, création d’un syndicat) témoignent de cette
volonté. Pour la ville de Paris, il existe des enjeux communs à la
capitale et aux communes riveraines, ce qui suppose une vision
UNE VOLONTE DE PARIS DE COOPERER AVEC LES COMMUNES
partagée. La gestion de projets d’envergures devant s’affranchir
RIVERAINES
des limites communales.

LES ONZE GPRU DE PARIS


Le contexte global de cette commande se caractérise tout
d’abord par le désir de la ville de Paris, depuis quelques années, de
collaborer avec les communes limitrophes : « Pour la commune
d’Ivry, ces perceptions de coupures évoluent avec la volonté de
cette dernière de voir enfin les communes de la 1ère couronne
comme des partenaires plutôt que comme des fonds servants ».

En effet, depuis 2001, Bertrand Delanoë, maire de Paris, a lancé


une réflexion sur le Paris Métropolitain. Plusieurs actions abondent
dans ce sens. Tout d’abord, plusieurs protocoles traduisant les
coopérations entre Paris et les communes riveraines sont signés
(en 2006 pour la ville d’Ivry).
Est lancé en parallèle en 2002 le Grand Projet de
Renouvellement Urbain (GPRU). Cette initiative a pour objet
notamment de recréer des continuités urbaines entre Paris et les
communes limitrophes. Onze secteurs sont concernés dont le
GPRU Bédier Boutroux qui intervient sur 25 hectares, inclus dans
notre secteur. Source : Mairie de Paris GPRU Bédier-n°5 Octobre 20 05
Plus généralement, depuis 2001, Paris anime et accompagne
une série de réflexions sur le territoire de la première couronne.
Cela s’est traduit par la réalisation de plusieurs ouvrages, colloques Il existe un intérêt national à la création d’un Grand Paris pour
et séminaires, avec récemment, l’étude prospective de l’insertion essayer de rééquilibrer l’agglomération. Il est donc nécessaire de
urbaine du périphérique de Paris (exposition No Limit, au Pavillon garantir une cohérence des aménagements actuels et futurs.
de l’Arsenal). Aussi, les réflexions actuelles sur le Grand Paris

6
CONTEXTE LOCAL Une absence de transports en commun banlieue-banlieue,
ajouté à une desserte insuffisante de certains quartiers par les
lignes existantes, contribuent à l’enclavement de certains secteurs.
LA PRISE EN COMPTE NECESSAIRE DES ETUDES ENGAGEES A
L’HEURE ACTUELLE Enfin, de nombreux équipements qui n’appartiennent pas
nécessairement à la ville, tels que l’usine de traitement des déchets
SYCTOM, la compagnie parisienne de chauffage urbain, et le site
TOTAL, dont le périmètre de protection lié aux risques industriels
A une échelle plus fine, cette commande est entreprise à un
occupe près de 20% de la surface du territoire communal. On
moment où de nombreuses réflexions/études sont engagées :
retrouve dans ce constat la politique de Paris concernant la
« cette commande est à inscrire dans les réflexions/études/actions
banlieue : « Paris [a considéré], pendant de nombreuses années, la
actuellement menées sur le territoire par de nombreux acteurs ». En
banlieue comme un territoire servant et [a repoussé] au delà de ses
effet, plusieurs projets, à différentes échelles (locale et supra-
limites communales des activités nécessaires à son fonctionnement
communale), ont été programmés. Quelques-uns sont déjà
mais peu valorisantes ».
achevés, d’autres sont en cours de réalisation, et d’autres en phase
d’études.
RUE CELESTINO ALFONSO

DES CONTRAINTES DU TERRITOIRE SIGNIFICATIVES

Le territoire délimité dans la commande présente de


nombreuses contraintes justifiant une réflexion approfondie.

Certains aménagements représentent des coupures urbaines


telles que diverses infrastructures traversant et longeant la ville
(routes et voies ferrées). Le boulevard périphérique parisien
constitue actuellement une barrière physique contraignant les
liaisons entre Paris et les communes périphériques. Ce sentiment
de coupures est accentué par les nuisances sonores produites par
la circulation de trains et de voitures.
Source : Atelier GIU, 2009
7
COMPREHENSION DE LA COMMANDE LE BOULEVARD PERIPHERIQUE
Les ruptures physiques entre Ivry et Paris sont accentuées par
UN OBJECTIF : UNE INTERFACE IVRY/PARIS la largeur du périphérique qui bloque la vue à certains endroits. La
rupture est moins frappante lorsque le boulevard périphérique est
en tranchée, car les liaisons se font au niveau supérieur. Les
infrastructures ferroviaires soulignent le manque de connexions
L’objectif de la commande de la Ville d’Ivry-sur-Seine à l’Institut
entre les quartiers limitrophes de Paris et d’Ivry.
Français d’Urbanisme est « la formulation de propositions
d’aménagement sur l’interface Ivry/Paris de la porte de Choisy à la
porte de la Gare. »
Enfin, la rupture dans cette interface est aussi politique.
L’absence de dialogue fut un temps prégnante entre les deux
villes alors qu’aujourd’hui celles-ci tentent de renouer des liens. En
QU’EST CE QUE L’INTERFACE IVRY/PARIS? effet,
Source : Atelier GIU, 2009

comme évoqué précédemment, la ville d’Ivry ainsi que certaines


L’interface Ivry/Paris est l’espace permettant la mise en relation communes de la première couronne ont été considérées pendant
des deux territoires. longtemps comme « fonds servants » par Paris. En atteste la
Dans la commande, cette interface est constituée de plusieurs présence du cimetière parisien implanté au nord ouest d’Ivry. Dans
ruptures. En effet, c’est une « rupture construite par le le contexte du Grand Paris cette logique s’est inversée. L’interface
périphérique », une « rupture accentuée par le faisceau ferré » et entre Paris et ses communes limitrophes telles qu’Ivry pourrait être
une « rupture enfin dans le dialogue entre les deux collectivités ». pensée au travers de projets communs.

Dans quelle mesure s’est instauré entre les deux collectivités


un protocole de coopération ?

Pour rendre cette interface attractive il s’agit de réduire les


ruptures et de créer des liens entre ces deux territoires. Pour cela il
existe déjà des points de contacts tels que les quatre portes :
Choisy, Ivry, Vitry et la Gare. Afin d’éviter toute confusion, nous

8
distinguons, pour l’heure, la porte d’Ivry, qui constitue le seul point dans l’aménagement de cette interface ? Cette question fait
d’entrée/sortie du périphérique, des trois autres que l’on considère apparaître plusieurs enjeux, positifs comme négatifs.
comme des entrées de ville car elles se situent sur des axes qui
débouchent sur les deux territoires.

PROFITER DU DYNAMISME ECONOMIQUE DE PARIS-RIVE-


Qu’est ce qu’une entrée de ville aux yeux de la ville ? En quoi GAUCHE
est-elle différente d’une porte ?

Aujourd’hui, Ivry ne bénéficie pas du dynamisme de la ZAC


QUELLE EST L’ECHELLE COHERENTE POUR NOTRE TRAVAIL ? Paris-Rive-Gauche faute de continuités urbaines entre les deux
communes. Une meilleure articulation entre les deux espaces
pourrait être profitable notamment sur le plan économique, afin de
ménager les complémentarités et ne pas exacerber une
Réaliser des propositions d’aménagements sur cette interface
concurrence inutile. Ivry pourrait par exemple accueillir sur le
Ivry/Paris nécessite de réfléchir à plusieurs échelles. L’échelle des
territoire d’Ivry-Port, en lien avec le futur BIOPARC, de petites
deux villes et des quartiers parait primordiale, mais n’oublions pas
unités et offrir une zone de back-office grâce à des loyers beaucoup
l’échelle départementale.
plus bas que sur la ZAC Paris-Rive-Gauche.
En effet comme il est explicité dans le cahier des charges, la
porte de Choisy « est une entrée visible dans le département du Val
de Marne ». De plus, une réflexion métropolitaine serait aussi à
mener, notamment dans le cadre du Grand Paris.

DES ENJEUX MULTIPLES ET CONTRADICTOIRES


S’INSCRIRE COMME UN ACTEUR DYNAMIQUE DU GRAND PARIS

Une première question se pose lors des réflexions autour de la


commande : quel est l’intérêt d’une réflexion sur l’interface entre L’aménagement de cet espace limitrophe pourrait permettre
Ivry et Paris ? Qu’est ce que la ville d’Ivry a à gagner ou à perdre d’accentuer la crédibilité et la visibilité d’Ivry comme acteur moteur
lors des réflexions métropolitaines. Ainsi, si cet espace bénéficie

9
d’un nouvel aménagement en accord avec la ville de Paris, cette Un autre enjeu serait peut-être d’améliorer l’image de ce
dernière prendra en compte la ville d’Ivry lors de discussions sur le territoire sans lui faire perdre son identité. Ce territoire est encadré
Grand Paris par exemple. L’aménagement de cet espace réduit, par Paris et par le centre-ville d’Ivry. Ces deux lieux bénéficient
mais limitrophe à Paris, pourrait permettre d’accentuer la visibilité d’attentions en matière d’aménagement et d’opérations
de la ville d’Ivry dans sa globalité ainsi que des partenariats. De d’urbanisme. Ainsi, la réflexion sur cette interface permettrait
plus, les discussions ou partenariats engagés avec Paris pourraient d’améliorer l’image de ce territoire qui est caractérisé par la
atténuer le phénomène historique de relégation d’équipements ou présence d’entrepôts et d’entreprises mais aussi de coupures
industries dévalorisantes pour le territoire d’Ivry. urbaines importantes avec les voies ferrées et le périphérique.
L’évolution de l’image de ce territoire serait importante à la fois pour
les Ivryens et les communes alentour mais également pour les
acteurs institutionnels avec qui la ville d’Ivry pourrait envisager des
AMELIORER LA QUALITE DE VIE éventuels partenariats.

Le réaménagement de l’interface Ivry-Paris devrait permettre la


COFINANCER LES INVESTISSEMENTS ET LA GESTION
constitution d’espaces publics sur cet « entre-deux », et
l’amélioration de la qualité de vie des territoires adjacents. Un des
enjeux est la réappropriation de cette zone par la ville pour qu’elle
ne soit plus un intervalle mais un véritable lieu de vie. Celle qui Le dernier avantage d’une réflexion menée en partenariat avec
devait être une ceinture verte, un parkway autour de Paris, ne Paris sur l’interface est financier. Les financements pourraient être
semble aujourd’hui n’être qu’une autoroute urbaine autour de partagés lors des études et de l’aménagement. Les avantages
laquelle les habitations flottent, entre nuisances sonores et pollution financiers pourraient être également bénéfiques en aval lors de la
atmosphérique. L’amélioration des liaisons entre Ivry et Paris maintenance et de la gestion, des services pourraient être ainsi
devrait assurer une meilleure intégration paysagère du boulevard mutualisés.
périphérique.

PERDRE SON IDENTITE


RENOUVELER L’IMAGE DE LA VILLE

10
L’inconvénient d’une forme de partenariat avec la ville de Paris fondamental, d’autant plus que ceux-ci sont mis en œuvre par des
et d’un aménagement de cet espace serait de perdre une partie de acteurs dont les statuts, les modes de fonctionnement, les objectifs,
l’identité historique de la ville d’Ivry. Ivry est une ville industrielle etc. sont divers et variés, et qu’ils concernent des portions du
depuis le XIXème siècle et souhaite garder cette identité. territoire de la commande de tailles variables, ne se recoupant pas
nécessairement. Ne pas se questionner, a minima, sur la cohérence
Le partenariat avec Paris risque de remettre en cause la de ces travaux, c’est risquer de voir les différents programmes en
politique de la municipalité qui a été pendant trente ans la protection cours échouer partiellement ou totalement.
du logement de ses 50 000 habitants : un COS (coefficient
d’occupation des sols) très faible empêchait par exemple le Pour autant, il s’agit également pour Ivry de parvenir à créer et
lancement d’opérations privées. Efficacement, la ville a mené une mener ses propres projets face aux autres acteurs, voire d’essayer
politique de préemption pour lutter contre la spéculation foncière. d’influencer ces autres acteurs dans l’élaboration et la mise en
Cette politique lui a permis de se constituer des réserves foncières place de leurs projets respectifs, puisqu’ils concernent son territoire.
et de les geler. Une plus grande ouverture sur Paris risque de faire Pour se faire, Ivry dispose d’atouts non négligeables. Par exemple,
évoluer la demande et de s’accompagner d’une spéculation Ivry est la seule commune du périmètre de l’opération d’intérêt
foncière plus importante sur les terrains de la ville. Aussi la national (OIN) Orly/Rungis/Seine Amont qui soit frontalière avec
recomposition des structures sociales existantes a déjà été
amorcée avec la transformation en lofts d’espaces industriels
obsolètes. Quelle position la ville d’Ivry souhaite-t-elle adopter vis-à-vis
des acteurs présents sur son territoire ? Souhaite-t-elle
nouer/renforcer des relations bilatérales avec chacun des
acteurs en présence ou, au contraire, souhaite-t-elle collaborer
avec l’ensemble des acteurs ? Dans le cadre de la deuxième
hypothèse, désire-t-elle simplement créer un lieu de débat
LA QUESTION DE LA COHERENCE DES PROJETS DU TERRITOIRE réunissant ces acteurs ou faire naître un véritable partenariat
multilatéral, induisant une prise de décision en commun ?
Paris.
Le contexte de l’étude, tel que présenté dans le cahier des
charges, est aussi porteur d’enjeux. Tout d’abord, il s’agit de
prendre en compte l’ensemble des travaux des autres acteurs du
territoire, quel que soit leur stade d’avancement. La mise en Des réponses à ces interrogations dépendent des enjeux
cohérence de ces différents travaux semble constituer un défi différents. Dans le cas de relations bilatérales, il s’agirait pour la

11
commune d’Ivry de parvenir à coordonner en interne les différents qui appelle logiquement des questions. La thématique générale qui
projets en cours sur son territoire. Dans le cas d’un partenariat guidera notre étude sera celle des « Ruptures et Continuités ».
multilatéral et en fonction des modalités de prise de décision, le
risque pourrait être de voir produit un consensus mou, insatisfaisant Les questions qui découlent de cette problématique sont :
pour l’ensemble des parties prenantes, mais aussi pour les  Quelles sont les grandes ruptures/continuités
habitants. Ivry pourrait également perdre en partie la main sur son physiques et politiques identifiables dans le périmètre
territoire et sur ses projets, alors même qu’elle « entend rester étudié ? Quelles sont celles ressenties par les acteurs ?
maîtresse de ses transformations1 ». Comment envisagent-ils de les résorber ?
 Qu’est-ce qu’une entrée de ville ou une porte dans
un tissu urbain continu ?
 Y a-t-il d’autres types de ruptures/liaisons que
physiques et politiques ? On suppose qu’il y a des ruptures
fonctionnelles, des ruptures architecturales, des ruptures
sociales (avec Paris et avec le reste d’Ivry), etc.
QUESTIONS EMERGENTES  Quelle est l’échelle d’étude pertinente ?

Certaines questions ont émergé au regard des grands enjeux du


site de l’étude, mais aussi à travers les remarques que nous avons
Certaines questions concernent plus particulièrement la
exprimées lors d’une première observation des lieux.
gouvernance des projets sur le territoire et le jeu d’acteurs :
Celles-ci pourront servir de fil conducteur à notre étude, tout
 Pourquoi s’agit-il d’une commande d’Ivry et non pas
comme elles pourront ne pas être retenues si l’équipe ne le juge
d’Ivry et de Paris alors qu’il existe un protocole entre les
pas nécessaire. Il nous est apparu pertinent de déterminer une
deux villes?
thématique qui guidera nos travaux lors de cet atelier, thématique
 Quelle position la ville d’Ivry souhaite-t-elle adopter
vis-à-vis des autres acteurs du territoire ? Relations
bilatérales ou multilatérales ? Lieu de débat ou prise de
1
« Ivry-sur-Seine, une politique urbaine assumée », in Traits urbains, n°15, Mai 2007, p.14-
décision en commun ?
25

12
 Dans quelle mesure les différents projets urbains
sont-ils mis en cohérence ?

METHODOLOGIE

DESCRIPTION DE LA METHODOLOGIE ADOPTEE

Notre méthodologie repose sur une analyse thématique ainsi


que sur des méthodologies transversales.

ANALYSE THEMATIQUE

13
Ce thème est l’un des plus évidents et plus importants lorsque
l’on s’intéresse aux ruptures et continuités entre deux villes. Il s’agit
Le diagnostic se veut d’abord thématique, afin d’appréhender de alors de rendre compte de la situation des liaisons sur cette
façon globale les enjeux et les caractéristiques de l’interface Ivry- interface. Ce thème s’est imposé en raison des nombreuses
Paris. Il ne nous paraît pas pertinent à ce stade de notre étude de observations lors des premières visites de terrain. Le constat est
faire un découpage du périmètre en plusieurs secteurs. En effet, unanime sur les difficultés à circuler sur l’ensemble du territoire. Les
n’étant pas en mesure à l’heure actuelle de justifier nos choix de difficultés sont nombreuses (dangerosité du franchissement des
délimitation, on risquerait de perdre en cohérence. L’objectif de voies, manque de lisibilité des parcours piétons…). Ce thème est
notre étude est également de favoriser la continuité, les liens ; une d’autant plus intéressant quand on observe les infrastructures de
analyse transversale serait plus appropriée, on évite ainsi en déplacement. Ainsi, les voies ferrées, le périphérique mais aussi
découpant les secteurs de créer des « ruptures » même si elles ne Voguéo sur la Seine sont autant des outils créant des ruptures entre
sont que symboliques. différents territoires, mais aussi capables de représenter des
Ce diagnostic se composera ainsi de six thèmes généraux : continuités.

 Mobilité et déplacements
 Morphologie et usage des sols
 Politiques et jeux d’acteurs
 Cadre de vie et environnement
 Développement économique
 Approche culturelle et sociodémographique

La justification de ces thèmes repose essentiellement sur notre MORPHOLOGIE ET USAGE DES SOLS
première approche du territoire par des observations, des relevés
photographiques.
Les premières visites de terrain nous ont guidés sur le choix de
ce thème, tout d’abord parce que l’on a pu observer des ruptures
dues à la juxtaposition de fonctions comme l’entrepôt de la RATP à
MOBILITE ET DEPLACEMENTS
côté du cimetière dans la ZAC du Plateau. L’hétérogénéité est aussi
présente au sein d’une même fonction entre les différents tissus
d’habitats. En outre, une analyse des différentes formes urbaines et
architecturales semble pertinente puisque ces dernières peuvent

14
être à l’origine de ruptures produites par exemple par une trop faible Cette thématique est apparue clairement sur ce territoire car il
densité de bâti ou par une disposition peu valorisante des en ressort une atmosphère particulière. Du fait de la présence
bâtiments. Ce thème éclairera les perspectives à préserver afin de importante d’infrastructures de transport et d’industries, il peut se
maintenir une lisibilité de l’espace. Il s’agirait également de repérer dégager un sentiment d’enclavement et d’isolement. Ainsi, il est
et d’analyser toutes les opportunités foncières actuelles et les intéressant de percevoir le ressenti des individus sur l’ambiance de
réserves foncière à terme (les délaissés de voirie, les terrains ce territoire en amont des propositions. L’environnement est un
mutables, rationalisation de l’espace…). enjeu fort actuellement et plus particulièrement pour cette interface
car elle subit des nuisances importantes. Nous pensons donc
effectuer un diagnostic environnemental concernant les différentes
pollutions (sonores, atmosphérique, du sol, visuelle, olfactive, …)
POLITIQUES ET JEUX D’ACTEURS
afin de faire apparaître des risques éventuels. De ce diagnostic
découlera une programmation adaptée (espace public, activités,
logement…). L’enjeu est également d’atténuer les nuisances
L’analyse des instances de gouvernance via le thème du jeu observées afin de contribuer à l’attractivité de ce territoire. Cette
d’acteurs s’impose pour notre sujet. Tout d’abord, les acteurs thématique est importante, mais aussi délicate, car elle est souvent
agissant dans le périmètre d’étude sont nombreux et source de conflit entre les acteurs surtout concernant les
divers (grandes entreprises, collectivités territoriales, Etat, …). Or, responsabilités.
leurs intérêts et leurs points de vue ne sont pas toujours
convergents, ce qui peut être cause de rupture et source de conflit.
Aussi, comme l’évoque le cahier des charges, il y a bien une
rupture de dialogue entre Paris et Ivry. Notre travail consistera donc
à questionner le partenariat entre les deux communes. Des
entretiens semi-directifs avec les principaux acteurs seraient un
moyen de se rendre compte des différentes positions de chacun. DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

CADRE DE VIE ET ENVIRONNEMENT Les questions de rupture et de continuité peuvent aussi être
reflétées dans les questions de développement économique à
travers le type d’activités, le statut des entreprises (TPE, PME ou
grands comptes). Le choix de ce thème se justifie d’autant plus par
le fait que l’activité économique a beaucoup évolué ces dernières

15
années : l’activité industrielle décline au profit des activités provisoires, l’avancée du diagnostic nous incitera peut-être à
tertiaires. Il faudra étudier particulièrement les mutations d’activités modifier nos choix.
d’Ivry-Port, la dynamique économique de la ZAC Paris-Rive-
Gauche qui pourraient, par une meilleure articulation, bénéficier à la
ville d’Ivry. Aussi, le devenir de l’usine SYCTOM nous intéresse
particulièrement. OUTILS DE METHODOLOGIE TRANSVERSAUX

APPROCHE CULTURELLE ET SOCIODEMOGRAPHIQUE DOCUMENTATION, RECHERCHES BIBLIOGRAPHIQUES

Les dimensions sociale et culturelle se sont avérées importantes Se documenter est essentiel tout au long de notre étude afin
à prendre en compte car des hétérogénéités existent sur ce d’appréhender les différentes notions, l’histoire de la ville d’Ivry et
territoire. Ainsi, les données sociodémographiques sont celle de Paris. On étudiera les ouvrages suivants :
apparemment différentes selon les deux communes. Un diagnostic
social approfondi permettrait de connaitre la réalité sociale et de  Territoire partagé, l’archipel métropolitain, JP Pranlas-
nous guider dans des éléments fédérateurs. Ces derniers Descours (dir.), 2002, Paris, ed Picard, 390p.
 Des fortifs’ au périph’, JL Cohen, A. Lortie (dir), Paris, Seuils
pourraient ainsi permettre d’établir des continuités et des échanges
sur cette interface. Nous avons également choisi de porter notre de la ville, Picard, 1992, 320 p.
 Paris la ville du périphérique, Tomato architectes, Paris, le
attention sur la dimension culturelle du territoire. Actuellement, on
observe des actions engagées vers une politique culturelle liée au Moniteur, 2003, 192p
territoire. Ainsi, la ZAC du plateau bénéficiant d’une démarche ANALYSE DES EXPERIENCES SIMILAIRES
HQAC et de la présence d’ateliers d’artistes nous a amené à
approfondir cette thématique. Cet aspect culturel pourrait
éventuellement devenir un atout attractif pour le territoire.
Par le biais de l’exposition No Limit au Pavillon de l’Arsenal, il
Nous aborderons ces différents thèmes à travers des nous semble intéressant d’observer les projets ou actions engagés
problématiques plus larges comme la question des ruptures et par les autres communes limitrophes de Paris qui sont confrontées,
continuités, des échelles variables concernant le périmètre. Le elles aussi, à l’enjeu du périphérique. De plus, les projets
passé historique des deux communes sera également à prendre en concernant une interface sont souvent liés à un GPRU ce qui
compte d’une manière transversale. Toutefois, ces thèmes sont correspond à notre territoire avec le GPRU Bédier Boutroux. Des

16
idées se dégageront alors peut-être de traitement d’une interface.
Le fait de regarder les expériences pourra être également appliqué
à d’autres communes françaises et étrangères.

ENTRETIENS ET QUESTIONNAIRES

La passation d’entretien avec les acteurs est primordiale pour


notre sujet et se justifie par le nombre important d’acteurs présents
sur la zone. Etant donné que les projets sont nombreux, il serait
intéressant de les interroger avec une grille d’analyse permettant de
voir ou non la cohérence entre ces différentes études. Ces
entretiens pourront être réalisés avec l’ensemble des acteurs
institutionnels, mais également avec les associations. Pour la
population, des questionnaires pourraient être envisagés.

17
- Déterminer une/des échelle(s) pertinente(s)
MOBILITE ET DEPLACEMENTS d’intervention pour traiter la mobilité

PROBLEMATIQUE  Réaliser une analyse critique en faisant émerger les points


de ruptures et les continuités :
- Déterminer quelles sont les infrastructures de
communication et de transports qui font rupture ainsi
 Quels caractéristiques (historiques, spatiales etc.) revêtent
que celles qui font continuité
les déplacements de ce territoire? A quelle(s) échelle(s) ces
- Distinguer les éléments qui font figure d’obstacles
derniers doivent-ils être traités?
majeurs au sein de cette interface de ceux qui
 En quoi certaines infrastructures, axes et modes de peuvent jouer le rôle de lien
transport participent au sentiment de rupture entre Ivry et
Paris ? Et de continuité ?
 Existe-t-il des moyens innovants d’améliorer les flux de MOYENS
circulation au sein de ce périmètre ? Les TIC (technologies
de l’information et de la communication) peuvent-elles être
une réponse en la matière?
 Réaliser des visites de terrain dans le but de :
- cartographier et hiérarchiser la trame viaire et tous
les moyens de transport existants au sein de cet
OBJECTIFS interface
- comptages des flux (piétons, vélos, véhicules
motorisés) entrants/sortants aux portes de
 Etablir un rappel historique des grands axes de déplacement Choisy/Ivry/Vitry/Gare
du territoire. Quels sont les axes forts aujourd’hui?  Réaliser des enquêtes directives (questionnaires) auprès
 Réaliser un état des lieux de la mobilité actuelle au sein du des différentes populations d’usagers à des points
périmètre d’étude : stratégiques (entrées de ville et centres- ville)
- Identifier et localiser les différents usages  Produire un travail iconographique concernant la qualité des
(professionnel, personnel, loisirs…) et modes de espaces publics pour les différents modes de déplacements
transports (voiture, bus, métro, vélo, Voguéo etc.) afin d’illustrer les ruptures et continuités physiques en
existants entre Paris et Ivry-sur-Seine. matière de mobilité

18
LISTE DES DOCUMENTS ET PROJETS A CONSULTER FAISCEAU FERRE DE LA GARE D’AUSTERLITZ

PLU, PDU de plusieurs acteurs institutionnels (Ivry-sur-Seine,


Val-de-Marne, Ile-de-France), SDRIF, Projet TCSP Vallée de Seine,
Schéma départemental d’aménagement “objectif 2020” du Val-de-
Marne (objectifs en matière de mobilité), atelier 2006 GIU sur la
thématique « logistique » et atelier GIU 2008 sur la thématique
« aménagement des berges », Plan directeur stratégique de
l’EPORSA, Plan stratégique RFF/SNCF, Etudes de l’APUR sur les
liens Ivry/Paris et concernant les portes d’Ivry et de Choisy

LISTE DES ACTEURS CONCERNES

DDE (Val de Marne et Paris), CCIP, RATP, SNCF, Conseil


Général du Val-de-Marne, Voies Navigables de France, Port Source : Atelier GIU, 2009
Autonome de Paris, Mairie du 13ème arrondissement de Paris,
Mairie d’Ivry, Syctom, Total, les industries sur les berges, EPORSA,
APUR, Région Ile-de-France, IAU

19
arrondissement existantes et à venir. Déterminer s’il y a
APPROCHE CULTURELLE ET SOCIODEMOGRAPHIQUE continuité ou rupture dans ces domaines et faire émerger
d’éventuelles possibilités de coopération et d’échanges.
 Réaliser une analyse critique globale de ces thématiques
PROBLEMATIQUE sur le périmètre d’étude

 Existe-t-il une volonté et des possibilités de développer une MOYENS


politique culturelle en lien avec celle du XIIIème
arrondissement?
 Quelle est l’évolution sociologique du secteur ? Dans quelle  Recenser les équipements sportifs, culturels et de loisirs et
mesure le périphérique peut-il constituer une rupture les locaux associatifs existants sur le périmètre d’étude.
sociologique? Est-il pertinent de développer des continuités
sociologiques entre Ivry et le XIIIème arrondissement ?  Procéder à une cartographie sociodémographique englobant
Comment permettre, le cas échéant, une amélioration de les problématiques du logement à partir de sources
ces continuités? bibliographiques.
 Réaliser des enquêtes (entretiens semi-directifs) auprès des
personnes ressources en lien avec le sport et la culture de la
Ville d’Ivry et du XIIIème arrondissement (Mairie, associations,
OBJECTIFS habitants, etc.)

 Réaliser un état des lieux de la répartition des différents LISTE DES DOCUMENTS ET PROJETS A CONSULTER
types de logements d’Ivry-sur-Seine (En quoi les limites
administratives Ivry/Paris jouent-elles un rôle dans cette
répartition ? Existe-t-il d’autres facteurs explicatifs?)
 Faire un état des lieux des caractéristiques Rapports et statistiques des communes concernées, de l’IAU, de
sociodémographiques du site (âge, sexe, profession) et de l’INSEE. Rapport des prix du foncier par France Domaine, Cartes et
leur évolution (observe-t-on, notamment, les mêmes types Rapports de la SEMAPA
de populations de part et d’autre du périphérique ou autour
du faisceau ferré?)
 Etablir un état des lieux des grandes manifestations
sportives et culturelles d’Ivry-sur-Seine et du XIIIème
20
LISTE DES ACTEURS CONCERNES

France Domaine, DDE, INSEE, IAU, associations sportives et


culturelles, Directions de la culture des Villes d’Ivry et de Paris,
Service d’urbanisme des Villes d’Ivry et de Paris, SEMAPA, Bureau
des associations et comité de concertation Paris Rive Gauche

21
- Etablir quelles sont les principales sources de pollution
CADRE DE VIE ET ENVIRONNEMENT
de l’air (s’agit-il de sources fixes ou diffuses?), sonore
et visuelle, et quels sont les lieux de production de
déchets
- Spécifier les zones « à risques » : risque d’inondation,
risque technologique, risque d’effondrement et risque
PROBLEMATIQUE lié au transport de matières dangereuses sur la
commune.
- Faire un recensement des éléments de biodiversité
 Quels sont les éléments et les leviers de mise en place d’un présents sur le périmètre d’étude (quelles sont les
cadre de vie sain? principales catégories d’espèces végétales
rencontrées?)
 Comment améliorer l’état actuel de l’environnement?
- Réaliser une carte de la trame verte et une carte de la
 Quels sont les moyens pour transformer des aménagements trame bleue (quels sont les espaces verts publics et
actuels dans des aménagements durables ? privés du périmètre?)
- Faire un inventaire du mobilier urbain (est-ce que
l’éclairage public est assez important ou pas? il y a-t-il
des bancs sur les trottoirs ou dans les espaces publics
OBJECTIFS
pour offrir ainsi une aire de repos aux passagers?)
- Répertorier les voies piétonnes et cyclables tout le
long du périmètre afin de pouvoir établir quel est leur
 Réaliser une visite de terrain et un inventaire des éléments état actuel et la manière dont elles sont utilisées (il y a-
existants (liés surtout au mobilier urbain, aux t-il assez de pistes cyclables?, le cheminement sur ces
aménagements paysagers, aux éléments esthétiques pistes est-il aisé et continu ? Est-ce que les voies
présents sur le site). Cet inventaire, ainsi que l’observation piétonnes sont sécurisées?)
des différentes activités et infrastructures, nous aiderons à - Mesurer si des corrélations existent entre inégalités
mettre en évidence quelles sont leurs incidences sur sociales et inégalités environnementales.
l’environnement et surtout la qualité de vie de la population.
Pour cela, nous dirigeons notre travail selon les pistes  Faire ressortir les points forts et les faiblesses de notre
suivantes : périmètre d’intervention à travers la thématique ambiance et
environnement

22
MOYENS LISTE DES DOCUMENTS ET PROJETS A CONSULTER

 Réaliser des visites de terrain, des relevés et des mesures « Réussir un projet d’urbanisme durable» - la méthode en 100
afin de repérer et cartographier : fiches pour une approche environnementale de l’urbanisme établie
- Les principales sources de pollution de l’air, sonore et par l’ADEME, le projet Velib de la ville d’Ivry-sur-Seine, le Schéma
visuelle ; répertorier les différents points de production Départemental d’aménagements «objectif 2020» de Val de Marne
de déchets industriels et de chantier (les objectifs en matière de valorisation des espaces naturels et des
- Les éléments de biodiversité transports en mode doux), Document d'Information communal sur
- Les éléments de mobilier urbain les risques majeurs (DICRIM), Plan de zonage de l’implantation de
- Les voies piétonnes et les voies cyclables panneaux publicitaires, Plan de Prévention des Risques Inondation
- Les populations par revenu, et par type d’habitat, afin de (PPRI), « Incinération et santé en Ile-de-France : état des lieux des
les superposer avec la carte de synthèse des enjeux connaissances » (IAURIF et Observatoire Régionale de Santé d’Ile-
environnementaux de-France), Charte vers Ivry 2015…

 Réaliser des questionnaires et des enquêtes (des entretiens


semi-directifs) auprès : LISTE DES ACTEURS CONCERNES
- Des usagers et habitants : des enquêtes seront
effectuées auprès des usagers pour mesurer leur
sentiment de sécurité/insécurité par rapport au périmètre
Population concernée par les projets envisagés sur ce périmètre,
d’étude. Il s’agit d’identifier des zones sur lesquelles
mairie d’Ivry-sur-Seine, AIRPARIF (pour avoir des informations sur
intervenir pour améliorer la qualité de l’espace public
la pollution atmosphérique et les nuisances sonores), ADEME,
- Des responsables des infrastructures et activités
SYCTOM, Conseil Général 94, Centre d’information et de
présentes sur le site : il s’agit de connaître les moyens
documentation sur le bruit (CIDB), IAU, ORS Ile-de-France ,
mis en place pour limiter leur impacts sur
Bruitparif (Observatoire du Bruit en Ile-de-France), ORDIF
l’environnement
(Observatoire Régional des Déchets de l’Ile-de-France), DIREN
- Des acteurs institutionnels pour évaluer leurs politiques
(Directions Régionales de l’Environnement)…
de développement durable

23
POLITIQUES ET JEUX D’ACTEURS  Vérifier dans quelle mesure les souhaits et doléances de la
population vivant sur ou au bord de la zone ont été prises en
compte

PROBLEMATIQUE

MOYENS

 Quels sont les acteurs susceptibles de décider de


l’aménagement de ce périmètre ? Y a-t-il des conflits
d’intérêt entre ces différents acteurs et dans l’affirmatif  Réaliser des questionnaires et des enquêtes (des entretiens
comment est-il possible de les résoudre ? semi-directifs) auprès des différents acteurs concernés par
les aménagements du périmètre d’intervention
 Comment l’intérêt de la population de ce périmètre est-il pris
en compte dans les décisions d’aménagement ?  Réaliser des enquêtes sous forme de questionnaires auprès
de la population pour compléter le point de vue des acteurs
institutionnels

OBJECTIFS

LISTE DES DOCUMENTS ET PROJETS A CONSULTER

 Déterminer les responsabilités, les rôles et les compétences


de chacun
Schéma de développement du secteur Ivry-Port de la ville d’Ivry,
 Identifier les points de divergence et les points de réaménagement des espaces publics de la Porte d’Ivry (Ivry,
convergence des différents acteurs en présence Conseil Général du 94), « Réconcilier une ville et son port : la
 Identifier les potentiels accords et désaccords et les moyens mutation du port d’Ivry-sur-Seine » (Port Autonome de Paris), projet
de résoudre les conflits de la ZAC du Plateau (Ivry, Aftrp), projet de réaménagement de la
RN 305 (Conseil Général du 94), Plan Directeur Stratégique de
 Identifier les projets qui pourraient faire consensus
l’OIN concernant le secteur Avenir-Gambetta (EPORSA),
 Identifier les sensibilités politiques qui pourraient être à proposition du cabinet Yves Lion pour le secteur
l’origine de des différences de points de vue ou qui Masséna/Bruneseau, plan stratégique de RFF (en cours)...
pourraient exacerber les crispations

24
LISTE DES ACTEURS CONCERNES

Ville de Paris, ville d’Ivry-sur-Seine, population concernée par les


projets mis en œuvre sur notre périmètre, Conseil Général du Val
de Marne, EPORSA (Etablissement Public d’Aménagement
Orly/Rungis/Seine-Amont), SEMAPA, AFTRP, SNCF, RFF (Réseau
Ferré de France), SYCTOM, PAP, VNF…

25
- Réaliser un état des lieux de l’immobilier d’entreprise
DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE
(grands groupes, PME/PMI, pépinières d’entreprises,
hôtels d’entreprises…) ainsi que de la vacance des
locaux d’entreprises
PROBLEMATIQUE - Identifier les partenariats élaborés par les villes d’Ivry
et Paris en faveur du développement économique
(club des entreprises, Mécratonic…) ainsi que leurs
 Dans quelle mesure le tissu économique (entreprises et points communs
commerces) peut-il contribuer à l’amélioration de l’interface  Identifier les actions en faveur de l’emploi et de la formation,
Ivry/Paris ? c’est-à-dire réaliser un état des lieux des actions des villes
d’Ivry et de Paris en faveur de l’emploi et de la formation ;
comprendre comment ces politiques sont mises en
OBJECTIFS cohérence
 Analyser tous ces points et en dégager les atouts, les
contraintes et les potentialités pour améliorer l’interface
 Repérer les continuités ainsi que les ruptures dans le tissu Ivry/Paris
économique et comprendre la dynamique économique sur le
territoire étudié :
- Réaliser un état des lieux des MOYENS
entreprises/commerces existants sur le site. Quels
emplois représentent-ils ? D’où viennent les  Réaliser des cartes
salariés ? Quels types d’immobilier d’entreprise - des activités économiques sur le périmètre d’étude
existe-t-il sur la zone ? Quelle est la fiscalité locale ? - de l’immobilier d’entreprise
(Faire la distinction entre les entreprises tertiaires,
secondaires, les industries, les commerces, les  Réaliser des questionnaires et entretiens semi-directif en
commerces de proximité et l‘artisanat) direction
- Réaliser un état des lieux des démarches engagées - Des entreprises/commerçants/artisans
par les communes d’Ivry et de Paris en matière de - Des acteurs du développement économique :
développement économique (aides proposées pour associations, collectivités.
l’insertion ou le maintien des activités)

26
LISTE DES DOCUMENTS ET PROJETS EN COURS A CONSULTER

Etudes menées par l’IAU concernant le schéma de développement


d’Ivry-Port, les stratégies de développement économique des
collectivités, la charte « vers Ivry 2015 », l’opération d’intérêt
national Orly/Rungis/Seine-Amont, les projets pour le Syctom

LISTE DES ACTEURS CONCERNES

Chambre des métiers et de l’Artisanat du Val-de-Marne, Chambre


de Commerce et d’Industrie du Val-de-Marne, Chambre de
Commerce et d’Industrie de Paris, service développement
économique de la ville d’Ivry-sur-Seine et de Paris, l’agence de
développement du Val de Marne, association seine amont
développement, conseil général du Val de Marne, ANPE, Conseil
Régional d’Ile-de-France, EPORSA

27
 Réaliser une étude topographique (entraîne-t-elle des
MORPHOLOGIE ET USAGE DU SOL
ruptures ou permet-elle des liaisons ?)
 Réaliser un état des lieux des modes d’occupation et
d’utilisation des sols
PROBLEMATIQUE
- Sont-ils différents des parcelles situées sur les
territoires limitrophes?
- Faire un état des lieux de la mixité fonctionnelle
 En quoi la topographie du périmètre influe-t-elle sur l’usage
souhaitée par la ville et celle existante
du sol et du site ?
- Repérer les caractéristiques de l’offre de logement
 Comment les formes urbaines permettent-elles d’améliorer (Sont-elles différentes d’une commune à l’autre ?)
les continuités entre Ivry et Paris ? - Analyser les formes urbaines engendrées par l’usage
du sol
 Quels sont les impacts des modes d’occupation et
- Recenser les activités et les fonctions présentes sur
d’utilisation des sols sur l’attractivité du territoire ? En quoi
le territoire, déterminer leur nature et leurs choix
permettent-ils de créer une interface de qualité entre la ville
d’implantation (Permettent-ils une attractivité pour le
d’Ivry et celle de Paris ?
territoire étudié ?)
- Evaluer les caractéristiques foncières et les
opportunités
OBJECTIFS
 Réaliser une analyse critique de chacun de ces points
essentiels, c’est à dire dégager les points de rupture ou de
continuité de ce territoire à travers la thématique de la
La thématique morphologie et usage du sol vise à comprendre la morphologie et des usages du sol
topographie, les formes urbaines et architecturales, les
caractéristiques et les opportunités foncières ainsi que les modes
d’occupation et d’utilisation des sols sur l’espace d’interface
Ivry/Paris. Il s’agira de déterminer les impacts sur l’attractivité du
territoire et les atouts qu’il possède pour recréer des liens
physiques, économiques, sociaux et culturels avec Paris.

28
MOYENS LISTE DES ACTEURS CONCERNES

 Réaliser des cartes Conseil Général du Val de Marne, AFTRP, SEMAPA, direction de
l’urbanisme d’Ivry, direction de l’urbanisme de Paris
- d’occupation des sols (nature de l’occupation :
activité, habitat, équipement, friche)
- d’utilisation des sols (nature des activités, des
logements, des équipements)
- des caractéristiques foncières
- de la topographie
- de formes urbaines (densités,…)
 Réaliser des reportages photographiques

LISTE DES DOCUMENTS ET DES PROJETS A CONSULTER

Mode d’occupation des sols (IAU), plan cadastral de la ville, Plan


local d’urbanisme de la ville d’Ivry, projets d’aménagement
contenus dans la Charte Ivry 2015, projet (en cours) de
réaménagement des espaces publics de la Porte d’Ivry (Ville et
Conseil Général du Val de Marne), projet urbain (en cours) de la
Zac du Plateau, projet (en cours) d’aménagement du secteur
Masséna Bruneseau sur la ZAC Paris-Rive-Gauche.

29
PLANNING PREVISIONNEL

L’équipe de travail produira dans un premier temps un diagnostic à partir de recherches bibliographiques, de l’identification des acteurs,
des rapports et des études sur le site. Celui-ci permettra de développer une analyse des potentiels et des points de conflits du secteur à travers
les thèmes qui nous semblent couvrir les enjeux du site. Ce diagnostic s’étalera sur les mois de février et mars 2009.

Une deuxième phase de travail, dite phase de propositions permettra, à partir des résultats du précédent diagnostic, de dégager des
scenarii d’aménagement à la fois cohérents et novateurs en faveur de liaisons nouvelles entre Paris et Ivry. La phase de propositions se
déroulera d’avril à juin 2009.

Février Mars Avril Mai Juin


Phase diagnostic
Rendu intermédiaire
Propositions
Rendu final

30
TROMBINOSCOPE

Laurence Marion Nadège Magali Grégoire Iulia


ALLIX DACHE DIAS GRANGE GRAVRAND IONESCU-DARIAN
06-25-08-49-88 06-14-02-45-37 06-10-91-85-38 06-84-22-07-01 06-24-69-91-29 06-59-55-84-75
laurence.allix@yahoo.fr mariondache@hotmail.com nadege.dias@free.fr magali-grange@orange.fr gregoire.gravrand@gmail.com iulia.ionescudarian@free.fr

Clément Marie Mouctar Sophie Juan Pablo Alexandra


KIMMES LETOURNEUX MAMOUDOU MARTIN OSPINA ZAPATA PEREIRA
06-87-77-02-02 06-80-28-59-21 06-12-96-78-68 06-03-59-63-39 06-13-25-94-69 06-86-01-63-91
clementkimmes@gmail.com marie.letourneux@hotmail.fr m_moctar1@yahoo.fr Psophmart@aol.com juanp.ospina@gmail.com riospereira@gmail.com

31
Marion
Laurence DACHE
ALLIX
Tel : 06-14-02-45-37
Tél : 06-25-08-49-88 Mail : mariondache@hotmail.com
Mail : laurence.allix@yahoo.fr
Expérience(s) professionnelle(s) en urbanisme et aménagement :
Expérience(s) professionnelle(s) en urbanisme et aménagement : 2008 : Stage de six mois à l’association Bordeaux 2013 (association chargée de
2008 : Stage de trois mois à la direction économique & innovation de la préparer la candidature de la ville de Bordeaux pour devenir capitale européenne
Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise réalisation d’un atlas sur de la culture en 2013) ; sujets traités : urbanisme, paysagisme, relation avec les
l’immobilier d’entreprise, analyse et propositions pour résorber la vacance durable collectivités territoriales, participation des habitants.
des bureaux et locaux d’activité 2006 : Stage de deux mois à la Direction des Affaires Culturelles de la mairie de
2005 : Stage d’un mois recensement des commerces et réalisation d’un diagnostic Paris
commercial
Atelier réalisé :
Atelier réalisé : 2008, Commande de l’agence d’urbanisme et de développement Essonne Seine
2008, Cergy (95) : Etude et Scénario d’aménagement pour la requalification de la Orge dédiée à huit quartiers du nord de l’Essonne concernés par des projets de
« Cité Artisanale Francis Combe » rénovations urbaines.
Réaménagement de place de la République
Formation :
Formation : Master 2 Droit et administration des établissements culturels de l’université
Master Urbanisme et aménagement, IFU, Paris 8, spécialité opérateurs urbains Bordeaux IV
Licence de Géographie mention aménagement, Paris 7 Institut d’Études Politiques de Bordeaux
DEUG de Géographie option aménagement, Paris 7 Licence 1 de droit à l’université de Reims
Hypokhâgne au lycée Carnot de Dijon

32
Nadège Magali
DIAS GRANGE

Tél : 06-10-91-85-38 Tél : 06-84-22-07-01


Mail : nadege.dias@free.fr Mail : magali-grange@orange.fr
Expérience(s) professionnelle(s) en urbanisme et aménagement :
2008 : Stage de trois mois au sein du bureau d’étude DSA Environnement. Expérience(s) professionnelle(s) en urbanisme et aménagement :
Réalisation d’un répertoire des bonnes pratiques en matière d’environnement dans 2008 : Chargée de communication interne pendant six mois pour l’entreprise
l’aménagement des zones d’activités. David Salisbury Joinery Limited (England), dans le cadre d’un processus de
2006 : Stage de deux mois à l’Office Nationale des Forêts. Etude d’un secteur de changement de culture.
la forêt communale afin de proposer des solutions pour optimiser l’utilisation
2007 : Chargée de communication pour la Mission intercommunale vers l’emploi
sociale de la forêt périurbaine de Saint Raphaël (Var).
2005 : Stage d’un mois au sein du cabinet Bio-Architect. Réalisation de plans et de (Corbeil-Essonnes, 91). Réalisation du bilan d’activité de la structure et
permis de construire. organisation d’une manifestation à l’occasion des dix ans de celle-ci.
2006 : Assistante de l’attachée de presse chez MSCA Communication (Paris XIV).
Atelier réalisé :
2008, Diagnostic et propositions pour une requalification durable de la ZAC Paris
Rive-Gauche Atelier réalisé :
2008, Commande de l’agence d’urbanisme et de développement Essonne Seine
Formation : Orge dédiée à huit quartiers du nord de l’Essonne concernés par des projets de
Master Urbanisme et aménagement spécialité Ville Durable, IFU rénovations urbaines.
Licence d’Etudes Urbaines, IFU
DUT carrières sociales option Gestion Urbaine, Aix-Marseille II Formation :
Diplômée du master communication politique et des institutions publiques du
CELSA à Neuilly-sur-Seine (92).
Etudiante en classe préparatoire littéraire B/L au lycée Jacques Amyot à Melun
(77). Equivalence de DEUG LCE anglais.

33
Grégoire Iulia
GRAVRAND IONESCU-DARIAN
Tél : 06-24-69-91-29 Tél : 06-59-55-84-75
Mail : gregoire.gravrand@gmail.com Mail : iulia.ionescudarian@free.fr

Expérience(s) professionnelle(s) en urbanisme et aménagement : Expérience(s) professionnelle(s) en urbanisme et aménagement :


2008 : Stage de trois mois au Service Urbanisme et Littoral de la Direction 2008 : Stage de trois mois au sein du SNAL (Syndicat national des professionnels
Départementale du Morbihan, chargé d’expérimenter une méthode d’évaluation de de l’aménagement et du lotissement). Missions : réalisation de consultations
la capacité d’accueil des dix communes de la ria d’Etel. juridiques en matière d’urbanisme, synthèses de documents, participation à
2007 : Stage d’un mois à l’Unité Europe et Relations Multilatérale de l’INSEE, l’organisation de la journée professionnelle du SNAL, participation à la réalisation
chargé de la refonte du site intranet du service. d’un Guide de l’éco-aménagement

Atelier réalisé : Ateliers réalisés :


2008, Diagnostic et propositions pour la requalification durable de la ZAC Paris 2008, Diagnostic et propositions pour la requalification durable de la ZAC Paris
Rive-Gauche Rive - Gauche

Formation : Formation :
Master 2 Urbanisme et Aménagement à l’Institiut Français d’Urbanisme, Paris 8, Master 2 Urbanisme et Aménagement à l’Institiut Français d’Urbanisme, Paris 8,
Spécialité ville durable Spécialité ville durable
Master 1 Urbanisme et Aménagement à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Master 1 Urbanisme et Aménagement à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Licence Géographie mention Aménagement à l’Université Paris 1 Panthéon- Maîtrise Géographie-Environnement, spécialité « Qualité et protection de
Sorbonne l’environnement », Université de Bucarest
DEUG Géographie à l’Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne

34
Clément
KIMMES Marie
LETOURNEUX
Tél : 06-87-77-02-02
Mail : clementkimmes@gmail.com Tél : 06-80-28-59-21
Mail : marie.letourneux@hotmail.fr
Expérience(s) professionnelle(s) en urbanisme et aménagement :
Expérience(s) professionnelle(s) en urbanisme et aménagement :
2008 : Stage de trois mois à la Direction de l’Aménagement et du Cadre de Vie de
2008 : Stage de quatre mois au Service Prospective et Observation du Territoire de
la mairie de Saint-Jean-de-Braye (45). Insertion urbaine à court terme et mutations
e la commune de la Roche sur Yon (85). Réalisation d’un diagnostic urbain sur une
à moyen et long terme autour de la 2 ligne de tramway de l’agglomération
entrée de ville et élaboration de trois scénarii.
orléanaise.
2006 : Stage de quatre mois à la communauté de communes du Pays bellêmois
2006 : Stage à la Direction de l’Aménagement et du Développement du Territoire
(61). Valorisation des services à la personne et proposition de deux solutions pour
de la Mairie d’Ingré (45). Suivi des affaires foncières, de l’élaboration du Plan Local
favoriser le déplacement des personnes vers les services et les commerces de
d’Urbanisme et de la mise en place d’un Système d’Information Géographique.
proximité en milieu rural : un transport à la demande et une plaquette d’information.
Atelier réalisé :
Atelier réalisé :
2008, Cergy (95) : Etude et Scénario d’aménagement pour la requalification de la
2008, Cergy (95) : Etude et Scénario d’aménagement pour la requalification de la
« Cité Artisanale Francis Combe »
« Cité Artisanale Francis Combe »
Formation :
Formation :
Master Urbanisme et Aménagement à l’IFU, Spécialité Opérateurs Urbains Master urbanisme et aménagement spécialité Opérateur Urbain à l’Institut
Français d’Urbanisme, université de Paris 8.
Licence Géographie mention Aménagement (Université d’Orléans)
Licence d’Etudes Urbaines à l’Institut Français d’Urbanisme, université de Paris 8.
DUT Carrières Sociales option Gestion Urbaine à l’IUT d’Alençon, université de
Caen.

35
Mouctar Sophie
MAMOUDOU MARTIN
Tél : 06-12-96-78-68 Tel : 06-03-59-63-39
Mail : m_moctar1@yahoo.fr Mail : Psophmart@aol.com

Expérience(s) professionnelle(s) en urbanisme et aménagement :


ième Expérience(s) professionnelle(s) en urbanisme et aménagement :
2008 : Médiateur scientifique pour le compte de l’ASTS à la 5 biennale de
2008 : Réalisation d’un diagnostic urbain du quartier du centre-ville de Garges-lès-
l’environnement sept 2008
2008 : Chargé d’enquête durant trois mois à l’OLAP sur les hausses des Loyers et Gonesse (Val d’Oise) au sein de la Mairie, service Développement
les conditions de logements dans l’Agglomération Parisienne. 2007 : Stage au sein d’une agence immobilière (gestion locative) à Athis-Mons
2008 : Stage de cinq mois à IDEAL CONNAISSANCES, Service Partenariat et (Essonne)
Développement auprès des collectivités
2005-2007 : Assistant Technique à temps partiel à ARUGEC Cabinet
Atelier réalisé :
d’Architecture-Urbanisme-Génie Civil)
2008, « Cergy 95 : étude et scénarios d’aménagement pour la requalification de la
2003-2007 : Responsable des travaux à la SOTRAHA (Société des Travaux
d’Hydraulique, d’Assainissement et divers travaux publics) Cité Artisanale Francis Combe »
2003-2005 : Service Civique National à la Direction de l’Urbanisme du ministère de
l’urbanisme, de l’habitat et du cadastre Niger. Formation :
2000-2002: Plusieurs stages en municipalité, bureau d’étude et entreprise Master Aménagement et Urbanisme, spécialité Operateur Urbain (Paris VIII)
Licence Sociologie (université d’Evry)
Atelier réalisé :
2008, Diagnostic et propositions pour la requalification durable de la ZAC Paris
Rive - Gauche

Formation :
Master 2 Urbanisme et Aménagement à l’Institut Français d’Urbanisme (IFU)
Master 1 Urbanisme et Aménagement à l’Institut Français d’Urbanisme (IFU)
English language Instruction à l’ ELP (English Language Program) Advanced 3
Diplôme de Technicien Supérieur en Architecture et Urbanisme mention : Gestion
Urbaine à l’Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme
(EAMAU) au TOGO

36
Juan Pablo
OSPINA ZAPATA
Alexandra
Tel : 06-13-25-94-69 PEREIRA
Mail : juanp.ospina@gmail.com

Expérience(s) professionnelle(s) en urbanisme et aménagement : Tél : 06-86-01-63-91


2008 : Stage de quatre mois au SYNDICAT DE TRANSPORTS D’ILE DE FRANCE Mail : riospereira@gmail.com
(STIF) – Paris, France. Stagiaire-Assistant d’Ingénieur d’Etudes. Evaluation
méthodologique pour le développement et l’amélioration du Compte Déplacement Expérience(s) professionnelle(s) en urbanisme et aménagement :
de la région Ile de France. 2007 : Stage de trois mois pour les associations Villes Internet et ACIDD. Chargé
2007 : Stage de trois mois au TRANSPORT TECHNOLOGIE CONSULT d’étude : « Développement durable et NTIC : quels enjeux et quels risques pour les
KARLSRUHE (TTK) – Karlsruhe, Allemagne. Stagiaire-Assistant d’Ingénieur collectivités territoriales » ; suivi de l’élaboration des TIC21.
d’Etudes. Participation au projet français PREDIT région Nord Pas-de-Calais.
2003-2005 : Salarié de Vertice Ingeneria S.A. – Colombie. Conception et Atelier réalisé :
modélisation structurelle de bâtiments en béton armé. Études des designs 2008, Diagnostic et propositions pour une requalification durable de la ZAC Paris
architectoniques. Recommandations et suggestions structurelles. Supervision Rive-Gauche.
technique pendant la construction. 2006, Etude du processus de gestion multi-acteur sur le projet du téléphérique
d’Issy-les-Moulineaux – Propositions »
2005, Atelier et stage de terrain, « Aménagement et perception des risques
Atelier réalisés : d’inondation et de submersion marine dans le bassin de l’Agly ».
2008, Diagnostic et propositions pour la requalification durable de la ZAC Paris
Rive - Gauche Formation :
Master 2 Théorie et Démarche du Projet de Paysage, Recherche (ENSP
Formation : Versailles)
Master 2 Urbanisme et Aménagement à l’Institiut Français d’Urbanisme, Paris 8, Master 2 Urbanisme et Aménagement à l’IFU, Spécialité Ville durable Hypokhâgne
Spécialité ville durable. et Khâgne option histoire géographie (Lycée Hélène Boucher)
Ecole Nationale de Ponts et Chaussées - Institut d’Urbanisme de Paris - Master 1 Environnement, Recherche (Paris 1)
UNIVERSITE PARIS XII. Master 2 Cité et Mobilité, spécialité Transports et Licence de Géographie mention environnement (Paris 1)
Mobilité.
Institut Français d’Urbanisme - UNIVERSITE PARIS VIII. Master 1, Urbanisme et
Aménagement de Territoires, spécialité ville durable.
UNIVERSITE EAFIT - Medellin – Colombie. Diplôme d’Ingénieur Civil.

37