Vous êtes sur la page 1sur 44

Gestion des Entreprises

A - Généralités sur les Entreprises : • Environnement, structures, statuts, stratégie B - Comptabilité générale : • Objet, principes, bilan et compte de résultat, SIG C – Comptabilité analytique : • Charges, coûts, centres d’analyse, seuil de rentabilité D – Investissements : • Investissements et financement, amortissements E - Stratégie • Concepts, matrices BCG, Mac Kinsey, Arthur D. Little F - Boîte à outils : • Approche de la Qualité, analyse multicritères

B - Comptabilité générale
Introduction et objectifs Les principes et le Plan Comptable Général TVA Comptes de gestion Diagnostic financier • Bilan fonctionnel et influence des modes d’achat et de vente sur sa structure • Analyse du Résultat , SIG et Ratios Répartition du bénéfice

Entreprise
Piloter = Choix décisions pour des objectifs. ( objectif principal = profit financier )

décisions courantes court terme
ex : programme de fabrication de la journée

décisions stratégiques moyen et long terme
ex : choix de produits, prix, distribution, communication, organisation humaine et matérielle

Gestion
Outils d’aide dont comptabilité financière

Economiques

Juridiques

Introduction à la comptabilité financière
Définition de la comptabilité financière
La comptabilité est un système d’organisation de l’information financière permettant de saisir, classer, enregistrer des données de base chiffrées et présenter des états reflétant, à leur date d’arrêté, une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat d’une entité (entreprise, administration, association…). Questions : · quelles données de base ? · quel traitement (saisie, classement, enregistrement ) ? · de quels états s’agit-il ? · dans quel but(s), pour quel(s) objectif(s) ?

Constituent les pièces justificatives de ces flux .Données de base chiffrées traitées en comptabilité Les données de bases ont pour origine un flux économique. Les flux économiques naissent des échanges entre l’entreprise et son environnement . les chèques. les pièces de caisse. flux réels (entrées et sorties de biens et services) flux monétaires Nombreux flux (entrées et sorties d'argent ) Les factures. etc.. les feuilles de paye.

Rappels des flux .

) . · produire de façon intermittente les : Bilan = photo du patrimoine CR = regroupement des charges et produits pendant l’exercice comptable Annexe = précisions . Au jour. Saisie et enregistrement. ( informatique ou non ). le jour · mémoriser les opérations qui rythment la vie de l'entreprise.Les traitements comptables Classement des pièces justificatives par catégories d’opérations (achats. · connaître à tout moment la position de trésorerie. ventes. règlements….

societe. Emprunts Risque C. Allégé pour « microentreprises » Réduction de l’incertitude Comptes au greffes du T. participation Cotisations Sociales Impôts Dividendes Normalisée Depuis Colbert au 17ème S. délégués. Commissaire aux comptes INSEE Pouvoirs publics http://www.E.C.com .Objectifs de la comptabilité financière Réglementée Contrôlée Salaires.

l'existence et la valeur des éléments actifs et passifs du patrimoine de l'entreprise. au moins une fois tous les douze mois. le compte de résultat et une annexe. Elle doit établir des comptes annuels à la clôture de l'exercice au vu des enregistrements comptables et de l'inventaire. Elle doit contrôler par inventaire.Article L123-12 ( code de commerce ) « Toute personne physique ou morale ayant la qualité de commerçant doit procéder à l'enregistrement comptable des mouvements affectant le patrimoine de son entreprise. Ces comptes annuels comprennent le bilan. » . qui forment un tout indissociable. Ces mouvements sont enregistrés chronologiquement .

Comptabilité générale Introduction et objectifs Les principes et le Plan Comptable Général TVA Comptes de gestion Diagnostic financier • Bilan fonctionnel et influence des modes d’achat et de vente sur sa structure • Analyse du Résultat . SIG et Ratios Répartition du bénéfice .

geometrica. Publication en 1494. Le métier de comptable s’exerçait en Mésopotamie plus de 2000 ans avant Jésus Christ. du célèbre traité de comptabilité en partie double.éléments de méthode comptable L’enregistrement des flux économiques en comptabilité doit se faire en respectant un principe fondamental : le principe de la partie double et en respectant les consignes d’organisation et les grands principes directeurs du droit comptable. conçue par Luca Pacioli (moine fransiscain italien).) Tout flux réel ou monétaire doit donner lieu à une inscription dans au moins deux comptes : en « ressource » l’origine de l’opération en « emploi » la destination de l’opération . et intitulée Summa di arithmetica. le Tractatus – Particularis de computis et scripturis qui n'est qu'une partie d'une encyclopédie monumentale des sciences mathématiques. proportioni et proportionalita.

signifie que le fournisseur nous a accordé un délai de paiement . Pour quelle destination ? (pour quel emploi) Réponse : pour acheter 1 000 € de marchandises. . Vendre à crédit signifie que l’on a accordé un délai de paiement à notre client . Acheter à crédit .Exemple : Considérons un achat de marchandises à crédit pour 1 000 € : Cette opération a pour origine ( ressource) le crédit (délai de paiement ) de 1 000 € que consent le fournisseur.

.

Les comptes Par convention. les comptes doivent posséder deux colonnes : colonne de gauche appelée Débit ( D ) colonne de droite appelée Crédit ( C ) Les Débits représentent des Emplois. dans le cadre de la partie double. les Crédits représentent des Ressources DECRET Débit Emploi Crédit Ressource … .

L’arrêté des comptes Pour les besoins de la gestion. le comptable « arrête » régulièrement les comptes. Solde débiteur Si équilibré : compte soldé Solde créditeur . Par convention et pour présenter un document équilibré. on place le solde du côté opposé à sa nature. Ce travail consiste à faire la somme des débits et la somme des crédits pour mettre un solde en évidence.

la réouverture des comptes « Banque X » et « Banque Y » se présentera ainsi .la réouverture des comptes Si l’on reprend les exemples précédents.

http://www.fr/html/pub/souhait/pcg99.htm http://www.C.finances.C.fr/reglementation/avis/avisCNCompta/pcg/sommairepcg.gouv. Modifié par les arrêtés ministériels du 9/12/86 et 20/6/99 le PCG s'impose à toutes les personnes physiques ou morales soumises à l’obligation légale d’établir des comptes annuels.G 1982 » succède au P. I l a été approuvé par l'arrêté ministériel du 27/ 04/ 1982. et a fait l’objet d’une loi intégrée au code du commerce et d’un décret d’application en 1983. La comptabilité a donc un statut juridique.C.html .experts-comptables.G actuel dit « P.G de 1957.Le Plan Comptable Général Le P.

Définition des comptes annuels Chapitre I . des passifs.Charges et produits Chapitre III – Résultat Chapitre I . des passifs.Modalités particulières d’évaluation et de comptabilisation Chapitre IV .Objet et principes de la comptabilité Chapitre I .Règles de comptabilisation et d’évaluation . des produits Chapitre II . des produits et des charges Titre III .Le PCG comprend cinq titres Titre I .Actifs et passifs Chapitre II .Définition des actifs.Évaluation et mode de comptabilisation des actifs et des passifs Chapitre III .Date de comptabilisation des actifs.Champ d’application Chapitre II – Principes Chapitre III .Évaluation des actifs et des passifs dont la valeur dépend des fluctuations des monnaies étrangères Chapitre V – Réévaluation Titre II .

Plan de comptes Chapitre IV .Évaluation et comptabilisation des éléments d’actif et de passif de nature particulière Chapitre VII .Organisation de la comptabilité Chapitre II – Enregistrement Chapitre III .Évaluation et comptabilisation des opérations financières spécifiques Chapitre VIII .Modèles de comptes annuels – Annexe Titre IV .Comptes annuels Chapitre II .Règles de comptabilisation et d’évaluation ( suite ) Chapitre VI .Bilan Compte de résultat Chapitre III .Modèles de comptes annuels .Titre III .Évaluation et comptabilisation des opérations faites en commun et pour le compte de tiers Chapitre I .Fonctionnement des comptes Chapitre I . structure et fonctionnement des comptes Titre V .Tenue.Prise un compte des opérations dépassant l’exercice Chapitre IX .Documents de synthèse .

• Indépendance des exercices . • Continuité de l'exploitation .. • Importance relative (regroupement de comptes) . • Stabilité de l'unité monétaire ( controversé : inflation. • Prééminence de la réalité sur l'apparence .) . • Prudence (appréciation raisonnable des faits) . • Permanence des méthodes . • Non-compensation (entre les postes d'actif ou de passif et même entre comptes pour le PCG) ..Titre I – Chapitre 2 « Principes » dont le respect est un des éléments de la sincérité des comptes. • Bonne information . valeur de marché.. . • Intangibilité du bilan d'ouverture.

avec quantité et valeur. ventilées selon le plan de comptes de l'entité.Le titre IV. vente. trésorerie. … avec centralisation au moins mensuelle dans le livre journal Grand livre Les écritures du livre journal sont portées sur le grand livre. La balance générale n’est pas obligatoire mais constitue un moyen de contrôle .Chapitre 1 « Livres comptables obligatoires » Livre journal L’entreprise peut utiliser des journaux auxiliaires : achats. Livre d’inventaire L'inventaire est un relevé de tous les éléments d'actif et de passif. paie.

et à vérifier que la somme des sommes des débits est égale à la somme des sommes des crédits. de chaque compte.Balance des masses et Balance des soldes Vérifications périodiques à partir du grand livre La balance des masses consiste à faire la somme des débits et celle des crédits de chaque compte. Ces totaux doivent coïncider avec ceux du journal général pour la même période. La balance des soldes consiste à calculer le solde. . débiteur ou créditeur. et à vérifier que la somme des soldes débiteurs est égale à la somme des soldes créditeurs.

Systèmes d'enregistrements comptables Journal .

Organisation comptable .

disponibilités et dettes. stocks.Les quatre phases de l’inventaire Extra comptable : dénombre et évalue : immobilisations incorporelles et corporelles. titres. régularisation des charges et des produits courants. créances. provisions. amortissements. régularisation des cessions d'éléments d'actifs .

Principe de prudence .Valeur d’inventaire = à la date de clôture d’exercice La comparaison entre valeur d’entrée et valeur d’inventaire peut donner lieu à la constatation d’un amoindrissement de valeur (moins-value) ou d’une augmentation de valeur (plus-value) .

Chronologie des opérations comptables .

DELAIS DE CONSERVATION DES DOCUMENTS .

« sous-comptes ».Le titre IV: modalités de fonctionnement des comptes propose un plan de comptes ( codification décimale et de classes de comptes): Chaque classe est subdivisée en comptes de niveaux successifs de plus en plus détaillés : Exemple : 21 Immobilisations corporelles 215 Installations techniques. matériels et outillages industriels 2154 Matériel industriel Les comptes à 2 chiffres sont appelés « comptes principaux ». les comptes à 3 chiffres. « comptes divisionnaires » et les comptes à plus de 3 chiffres. .

(Exemple : le compte « 60 achats » est un compte à solde débiteur .comptes du compte « 50 Valeurs mobilières de placement ». (Exemple : le compte « 410 Clients et comptes rattachés » permet de regrouper les comptes 411 à 418) . La terminaison zéro dans les comptes à trois chiffres est aussi utilisée pour signifier qu'une analyse de rang 3 ne s'impose pas.Particularités Utilisée pour signaler un compte de regroupement de même niveau. « 39 Provisions pour dépréciation des stocks ») . Signale un compte qui fonctionne en sens inverse du compte à deux chiffres auquel il se rat tache. on créera le compte « 500 Valeurs mobilières de placement ») Signale des comptes qui enregistrent la dépréciation de certains postes de l'Actif du Bilan (Exemple : « 28 Amortissement des immobilisations ») . remises et ristournes obtenues sur achats est un compte à solde créditeur ») . La terminaison zéro dans les comptes à trois chiffres et plus La terminaison 8 dans les comptes à deux chiffres La terminaison 9 dans les comptes à deux chiffres La terminaison 9 dans les comptes à trois chiffres . Signale des comptes qui enregistrent la dépréciation de certains postes de l'Actif du Bilan (Exemple : « 29 Provisions pour dépréciations des immobilisations ». le compte 609 « Rabais. (Exemple : si l'on ne souhaite pas utiliser les sous.

fr/reglementation/avis/avisCNCompta/pcg/pcg_titre4.finances. Le système de base ( ~ 4 chiffres ) est le système de droit commun applicable à toutes les entreprises. ( Système développé facultatif ) Les commerçants personnes physiques ou morales. au moins deux des critères suivants : http://www.gouv. peuvent adopter le système abrégé (2 ou 3 chiffres + qques uns à 4 ) à condition de ne pas avoir dépassé aux cours des deux derniers exercices.Les comptes proposés par le PCG peuvent être subdivisés par l’entreprise 411 : Clients 411001 Client DUPONT 411002 Client DURAND Cette subdivision permet de créer un compte pour chaque client et pour 999 clients au maximum.htm#BM410_6 432-1 .

L’organisation des comptes On distingue deux grandes catégories de comptes : .

tout accroissement (diminution) de valeur d'un élément du patrimoine actif se . les comptes de Passif augmentent au crédit et diminuent au débit : traduit par une écriture au débit (crédit) du compte de situation correspondant. . Les comptes d’Actif augmentent au débit et diminuent au crédit .tout accroissement (diminution) de valeur d'un élément du patrimoine passif se traduit par une écriture au crédit (débit) du compte correspondant. .Les comptes de situation Les comptes de situation permettent l’établissement du bilan.

coupons. que leurs échéances soient à long. etc. des déchets. qui groupe les droits et obligations résultant des mouvements de valeurs en espèces. où sont enregistrées les dettes et les créances autres que celles classées aux valeurs immobilisées et aux capitaux permanents et celles qui. · la classe 2 des comptes d'immobilisations. qui sont la propriété de l'entreprise . · la classe 5 des comptes financiers. des produits ou travaux en cours et des emballages commerciaux. les bénéfices mis en réserve. sociétés de bourse. qui recense l'ensemble des marchandises. .5 classes d'éléments du patrimoine : · la classe 1 des comptes de capitaux. et des opérations faites avec les banques. moyen ou court terme . · la classe 3 des comptes de stocks et d'en-cours. c'est-à-dire tous les biens et valeurs destinés à rester durablement sous la même forme dans l'entreprise . des produits semi-ouvrés. font partie de la classe 5 . . qui recense les apports en capital. · la classe 4 des comptes de tiers. des matières ou fournitures. par extension y sont inclus les titres de placement. tous les emprunts. chèques. en raison de leur caractère financier prédominant.

.

Comptabilité générale Introduction et objectifs Les principes et le Plan Comptable Général TVA Comptes de gestion Diagnostic financier • Bilan fonctionnel et influence des modes d’achat et de vente sur sa structure • Analyse du Résultat . SIG et Ratios Répartition du bénéfice .

marchandises. services et acquisitions d’immobilisations. est collecté par les entreprises puis reversé à l’Etat dont elle constitue la principale recette fiscale (44 % environ des recettes fiscales nettes du budget de l'État ) . Cet impôt. fournitures. ( compte 4457 ) La TVA sur les achats et acquisitions d’immobilisations est appelée TVA déductible ( compte 4456 ) car elle représente une créance de l’entreprise sur l’Etat . Les ventes hors taxes servent de base de calcul (assiette). Elle est en effet déductible de la TVA que l’entreprise collecte pour l’Etat .Un compte de tiers particulier : la TVA Principes : La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est un impôt indirect ( impôt inclus dans le prix à payer) qui concerne la plupart des biens et services consommés en France et dans les pays de l’Union européenne. A contrario. l’entreprise doit payer la TVA incluse dans le prix de ses achats de matières. La TVA sur les ventes représente une dette de l’entreprise vis à vis de l’Etat et est appelée TVA collectée. calculé sur les ventes.

TVA Principes : Périodiquement ( tous les mois au minimum) l’entreprise assujettie doit procéder au calcul de sa position vis à vis de l’Etat en matière de TVA. . mais sur sa trésorerie par les décalages entre TVA collectée et TVA déductible. Trois cas de figure peuvent alors se produire : La TVA n’a pas d’incidence sur le résultat de l’entreprise.

60 % à la valeur ajoutée. elle devra payer à l'État : En termes économiques. .TVA Principes : Pour un mois donné une entreprise a réalisé les opérations suivantes soumises à la TVA au taux normal : Au titre de la TVA.196 = 7 840 € L'expression « Taxe à la Valeur Ajoutée » est donc parfaitement justifiée. on pourrait traduire cela ainsi : Si l'on applique le taux de 19. on obtient un montant de : 40 000 x 0.

L’exigibilité est l’évènement qui permet au trésor public d’en exiger le paiement . Fait générateur et exigibilité peuvent être simultanés ou dissociés : La délivrance d'une facture est obligatoire pour tout assujetti à la TVA quand il effectue une prestation de services ou une livraison à un autre assujetti.24 €.TVA Fait générateur et exigibilité : Le fait générateur de la TVA est le fait qui lui donne naissance. la facturation est obligatoire pour les travaux immobiliers (quel que soit le montant ) et les prestations de services dont le montant est supérieur ou égal à 15. . Concernant les opérations réalisées avec les particuliers.

Comptabilité générale Introduction et objectifs Les principes et le Plan Comptable Général TVA Comptes de gestion Diagnostic financier • Bilan fonctionnel et influence des modes d’achat et de vente sur sa structure • Analyse du Résultat. SIG et Ratios Répartition du bénéfice .

il est possible d'enregistrer tous les faits entraînant une modification de valeur qui affectent les divers éléments du patrimoine.Introduction aux comptes de gestion A l'aide de la nomenclature des comptes de situation. . Ils sont relayés par de nouveaux comptes dits comptes de gestion qui présentent l'intérêt de permettre une analyse détaillée des composantes du résultat. ni le compte « résultat de l'exercice ( 12 ) » ces comptes sont laissés « débrayés » ( i-e laissés dans l'état où ils étaient au début de l'exercice). ont conduit à adopter un système où il n'est pas nécessaire de tenir à jour : les comptes de stocks ( classe 3 ). jusqu'à la date de l'inventaire de fin d'exercice. En fait. Les difficultés d'évaluation des sorties de stocks au jour le jour (pour vente).

Les comptes de produits augmentent au crédit et diminuent au débit . . · un accroissement (une diminution) de compte de charge se traduit par un débit (par un crédit). Les comptes de charges augmentent au débit et diminuent au crédit . · un accroissement (une diminution) de compte de produit se traduit par un crédit (par un débit).Les comptes de gestion Les comptes de gestion permettent l’établissement du compte de résultat .

Les comptes de gestion Hors TVA .