Vous êtes sur la page 1sur 3

LETTRE AU DIRECTEUR DE L’ÉCOLE ET AU PERSONNEL INFIRMIER

ÉCOLE ____________________________________________________

De : Nom du parent________________________________________________________

Date : ___________________________________________________________________

Sujet : Demande de ne PAS vacciner mon enfant au nom de _____________________

_________________________________________________________________________

Monsieur ou Madame _____________________________________ le directeur(trice) de l’école

et au personnel infirmier.

La présente lettre est pour vous informer qu’à titre de parent de mon enfant fréquentant votre
école, je ne consens pas à la vaccination de mon enfant, dont le nom est écrit plus haut,
contre la grippe A H1N1 ou à tout autre vaccin contre la grippe. De plus, je désire vous informez
que si mon enfant devait être vacciné sans ma permission écrite, je vais considérer cela comme une
grossière violation de mon droit parental et civil ainsi qu’une grossière violation du droit civils de
mon enfant.

Le vaccin contre la grippe A H1N1 présentement donné aux écoliers du Canada a été approuvé
par Santé Canada et par les autorités québécoises en santé publique en utilisant une dérogation
illégale permettant au vaccin d’être utilisé sans qu’aucun test scientifique crédible ne soit effectué.
Aucun test scientifique valable n’a été effectué quant à la sécurité et à l’efficacité de ce vaccin et
pourtant les enfants qui sont et qui seront injectés sont utilisés à titre de cobayes humains.

Malgré la campagne de peur soutenue par les autorités officielles et par les médias officiels depuis
le début de cette campagne de vaccination massive, il suffit d’un peu de connaissance et de
curiosité intellectuelle pour se rendre compte que la Grippe A H1N1 est plutôt bénigne et qu’elle
peu être facilement surmontée avec un système immunitaire en santé supporté par un taux
adéquat de vitamine D. Mon enfant prend un supplément de vitamine D et par conséquent
possède un système immunitaire très actif et en santé qui peut facilement développer ses
anticorps en réponse à une éventuelle attaque du virus de la grippe porcine ou de d’autres formes
d’influenza.

1
À titre de parent, une partie de ma responsabilité est de protéger mon enfant des dangers
potentiels que pourraient représenter l’exposition à de dangereux produits chimiques ou à des
médicaments non-testés qui pourraient conduire à des effets indésirables graves (EIG). À titre
d’exemple, par le passé, une vaccination massive contre le virus de la grippe aux États-Unis
(1976) est connue pour avoir causée plusieurs cas du Syndrome de Guillain-Barré (SGB), une
forme sérieuse de désordre neurologique qui peut conduire à la paralysie ou à la mort. Le risque
qu’un tel effet indésirable grave se produise est peut-être limité toutefois, il est bien réel et n’est
aucunement justifié pour se protéger contre la menace d’une grippe qui somme toute est, selon les
statistiques même des autorités en santé, plusieurs fois moins virulente que la grippe saisonnière.

S’il vous plait, prenez note que mon enfant ne doit pas recevoir quelconque vaccination sans
avoir au préalable mon autorisation écrite et que si mon enfant devait être vacciné sans cette
permission écrite, je vais immédiatement demander un avis légal afin de tenir votre école
responsable pour tous les coûts médicaux et légaux à court et long terme potentiellement associés
aux effets indésirables du vaccin. Je vais aussi poursuivre pour violation de droits civil de mon
enfant.

Soyez aussi informez que dans l’éventualité d’une telle vaccination faite sans mon autorisation
écrite, je vais informer les médias locaux et nationaux afin de sensibiliser la population
relativement à la violation de mes droits de parents. Une copie de la présente lettre, datée et
signée sera alors mise à la disposition de tous les médias afin de prouver que j’avais clairement et
spécifiquement demandé que mon enfant ne soit pas vacciné. Je vais aussi me faire un devoir de
fournir cette documentation à n’importe laquelle autorité juridique, législative et administrative
qui en ferait la demande et qui pourrait devenir impliquée dans ce dossier.

Vous pouvez éviter tout cela en honorant ma demande et en vous assurant d’éviter que mon
enfant reçoive n’importe lequel des vaccins qui seront donnés dans votre école ou à l’extérieur de
l’école pendant n’importe laquelle des périodes au cours de laquelle mon enfant vous a été confié.

En vous remerciant à l’avance pour cotre coopération.


Respectueusement,

________________________________________ ____________________________________
(Nom et signature du parent).

(Le sceau du notaire ici, pas obligatoire)

2
INSTRUCTIONS du traducteur de la lettre en langue française.

À la suite de certaines vaccinations non autorisées qui ce sont produites dans certains pays
et à la veille d’une vaccination massive des écoliers du Québec qui doit débuter sous peu
dans ce qui semble plus être de l’improvisation qu’un plan bien défini (transport des enfants
en autobus vers les centres de vaccination massive au Québec dans certains cas,
vaccination dans les écoles dans d’autres cas), j’ai préparé le présent document qui pourrait
servir aux parents qui veulent réduire le risque que leur enfant soit vacciné pendant qu’il
est sous la responsabilité du personnel de l’école. La présente lettre est une traduction et
une adaptation que j’ai faite d’un document publié sur le web par Mike Adams de
NaturalNews (www.naturalnews.com ). Ce document est offert à titre gracieux , tel quel, et
ne comporte aucune garantie de quelques natures que ce soit.

SVP, prenez note que j’ai fait cette traduction à titre d’aide seulement, que je ne suis pas un
traducteur professionnel, que ce document n’a pas été revu ou vérifié par un avocat ou tout
autre spécialiste des affaires légales, ni dans sa version originale anglaise, ni dans la
présente version. Le présent document doit être adapté et modifié à votre gré pour refléter
votre situation particulière.

Lorsque le document est complété à votre satisfaction, vous pouvez le signer, l’imprimer et
le faire notarié (notaire public) afin que la date de signature puisse être prouvé en court de
justice. Par la suite, envoyé une copie par poste recommandée afin que vous ayez une
preuve de livraison. De plus. Assurez-vous que votre enfant porte sur lui une copie lorsqu’il
est à l’école.

Informez vote enfant que s’il était appelé par l’infirmière de l’école pour se faire injecter un
vaccin, qu’il devra immédiatement montrer cette lettre à l’infirmière et ne pas accepter
d’être vacciné. Vous pouvez aussi informer votre enfant de quitter immédiatement le bureau
de l’infirmière et de vous téléphonez immédiatement à la maison (inscrivez votre numéro
de téléphone à l’endos de la lettre).

Par précaution, simulé le scénario proposé avec votre enfant afin de vous assurez qu’il a
bien assimilé vos instructions sans quoi il risque de suivre les directives données par l’école.
Informez votre enfant de ne pas prendre l’autobus ou tout autre véhicule à la
recommandation de l’école, sans vous avoir au préalable téléphoné à la maison. En cas de
votre absence, dite à votre enfant de ne pas quitter l’école et d’attendre votre retour au
bureau du directeur.

Ps. Si certain de vous désirait rendre ce document accessible sur leur site web, allez-y
gaiement.