Vous êtes sur la page 1sur 23

FOOTBALL

E

R

LT U

U

C

DK NEWS

QUOTIDIEN

NATIONAL D’INFORMATION

MÉTÉO 32° : ALGER 37° : TAMANRASSET p. 2
MÉTÉO
32° : ALGER
37° : TAMANRASSET
p. 2

Jeudi 7 Août 2014

-

11 chaoual -

N° 684

- Troisième année

- Prix : Algérie

:

10

DA. France :

1€

www.dknews-dz.com

LA DIPLOMATIE ALGÉRIENNE SUR TOUS LES FRONTS À L’INITIATIVE DE L’ALGERIE Session urgente L’effet Bouteflika
LA DIPLOMATIE ALGÉRIENNE SUR TOUS LES FRONTS
À L’INITIATIVE DE L’ALGERIE
Session urgente
L’effet Bouteflika
de l'AG des Nations
Sous l'impulsion du président de la République,
Abdelaziz Bouteflika, la diplomatie algérienne a
retrouvé ses lettres de noblesse, grâce à un dynamisme
qui lui a permis de se déployer sur plusieurs fronts.
Tout le monde s’accorde à dire aujourd’hui que
l’Algérie a repris sa place dans le concert des nations et
devient, grâce à une efficacité diplomatique retrouvée,
un acteur incontournable sur le plan régional
et international. Cela a fait dire au ministre des Affaires
étrangères, Ramtane Lamamra, que l'Algérie reste la
pièce maîtresse dans le Maghreb et dans la région du
Sahel.
unies sur la
situation dans
la bande de Gaza
Page 3
Page 7

SOMMET AFRO-AMÉRICAIN À WASHINGTON

LE PRÉSIDENT OBAMA L’A ANNONCÉ

30 milliards de dollars

d'investissements américains pour l'Afrique

Le Président Barack Obama a annoncé, lors du sommet Etats-Unis-Afrique à Washington, la mobilisation de plus de 30 milliards de dollars d'investissement en Afrique, appelant les diri- geants du continent à créer un environnement politique et économique propice aux affaires. «Les Etats-Unis investissent massivement, sur le long terme, dans le progrès en Afrique», a déclaré M. Obama, au deuxième jour du sommet qui rassemble plus de 40 chefs d'Etat et de gouverne- ment africains dans la capitale fédérale. Ces fonds américains sont com- posés d'aide publique et d'investissements.

Pages 4-5

d'aide publique et d'investissements. Pages 4-5 FABIUS, LE MINISTRE FRANÇAIS DES AE L’A ANNONCÉ SELON
FABIUS, LE MINISTRE FRANÇAIS DES AE L’A ANNONCÉ SELON M. NOURI La fièvre aphteuse en
FABIUS, LE MINISTRE FRANÇAIS DES AE L’A ANNONCÉ
SELON M. NOURI
La fièvre aphteuse en
phase d’être maîtrisée
RELOGEMENT À ALGER
Un «dialogue stratégique»
470 familles
algéro-français
recasées
à Ouled Mendil
en automne
Page 9
Page 9
Page 24
S ANTÉ
S
ANTÉ
Ouled Mendil en automne Page 9 Page 9 Page 24 S ANTÉ OBÉSITÉ Le gène de
OBÉSITÉ Le gène de la satiété pourrait empêcher son développement Pages 12-13
OBÉSITÉ
Le gène de la
satiété pourrait
empêcher son
développement
Pages 12-13

7 E FESTIVAL

INTERNATIONAL DE MUSIQUE DIWANE D'ALGER

Un programme

relevé pour reconquérir le public

Page 14

PARTENAIRE DE LA FAF ET DES SÉLECTIONS ALGÉRIENNES DE FOOTBALL Mobilis succède à Ooredoo Page
PARTENAIRE DE
LA FAF
ET DES SÉLECTIONS
ALGÉRIENNES
DE FOOTBALL
Mobilis
succède
à Ooredoo
Page 21
TRAMWAY D’ORAN
TRAMWAY D’ORAN

Reprise

progressive du trafic

après 5 jours

de débrayage

Page 9

Reprise progressive du trafic après 5 jours de débrayage Page 9

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 7 Août 2014 D’ EIL Météo 4 Régions Nord :

2 DK NEWS

Jeudi 7 Août 2014

D’

EIL

Météo
Météo

4 Régions Nord : 32° à Alger

Horaires des prières

Jeudi 11 Chaoual 1435

Fajr 04:20 Dohr 13:20 Asr 16:41 Maghreb 19:53 Isha 21:22
Fajr
04:20
Dohr
13:20
Asr
16:41
Maghreb
19:53
Isha
21:22

Temps relativement chaud et ensoleillé devenant nuageux et préorageux vers les régions de l'Ouest en cours d'après- midi/soirée. Les vents seront en général faibles à modérés. La mer sera généralement belle à peu agitée.

4 Régions Sud : 37° à Tamanrasset

Temps généralement chaud et ensoleillé avec localement des cellules orageuses en cours d'après-midi/soirée vers les massifs du Hoggar/Tassili. Les vents seront en général faibles à modérés (20/40 km/h) avec localement de la chasse-sable.

 

Max

M i n

Alger

32°

21°

Oran

27°

22°

Annaba

30°

20°

Béjaïa

30°

19°

Tamanrasset

37°

25°

CE MATIN À 10H30 AU SIÈGE DU TAJ

Réunion du BP

Le président du parti du TAJ, le D r Amar Ghoul, présidera une réunion du Bureau po- litique (BP), ce matin à 10h30 au siège na- tional du parti sis à Ben Aknoun. A l’ordre du jour, l’Université d’été et l’action en fa- veur des Palestiniens.

d’été et l’action en fa- veur des Palestiniens. FESTIVAL CULTUREL ARABO-AFRICAIN Hommage à Mandela Le

FESTIVAL CULTUREL ARABO-AFRICAIN

Hommage à Mandela

Le rideau a été levé, hier à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou, sur la 9 e édition du Festival culturel arabo- africain de danse folklorique, placé sous les signes de la paix et de la solidarité. Tizi-Ouzou sera, l’espace de cinq jours, «une citadelle de l’es- pérance et de la paix», a indiqué le secrétaire gé- néral de wilaya, Mohamed Bouchama, qui a donné le coup d’envoi de cette manifestation culturelle dédiée à la mémoire de l’icône de la lutte contre l’apartheid et prix No- bel de la paix, Nelson Mandela, et au peuple palestinien.

bel de la paix, Nelson Mandela, et au peuple palestinien. CE SOIR AU PALAIS DE LA

CE SOIR AU PALAIS DE LA CULTURE

Concert de jazz

Le Palais de la Culture,

Moufdi-

Zakaria, abritera ce soir à partir de 19h30, un concert de musique jazz avec la troupe "King Melody".

de musique jazz avec la troupe "King Melody". 4 4 JUSQU’ AU 4 SEPTEMBRE SUR LES

4

4

JUSQU’ AU 4 SEPTEMBRE SUR LES PLAGES ET PORTS D’ALGER

Activités sportives nautiques et subaquatiques

Des activités sportives nautiques et subaquatiques ainsi que des activités de détente et de loisir seront organisées à partir d’au- jourd’hui et jusqu’au 4 septembre un niveau de plusieurs ports et plages d'Alger, a annoncé hier la Direction de la jeunesse, des sports et des loisirs (DJSL) de la wilaya d'Alger. Les ports d'El Dja- mila (Aïn Bénian) et de Tamentfoust (El Marsa) ainsi que les plages d'El Kettani (Bab El-Oued) et des Sablettes (Hussein Dey) sont concernés par ces activités programmées de 10h30 à 19h .

JUSQU’AU 13 AOÛT

Semaine de l’artisanat d’Adrar à Tlemcen

Les produits d’artisanat de la wilaya d’Adrar seront mis à l’hon- neur à Tlemcen, dès aujourd’hui et jusqu’au 13 août, dans le ca- dre d’une manifestation au titre des échanges entre les deux wi- laya. Placée sous le slogan "le tourisme intérieur est la base du développement de l’artisanat" cette manifestation, devant se pour- suivre jusqu’au 13 du mois en cours, vise à promouvoir le tou- risme intérieur et développer l’artisanat en organisant des ma- nifestations pour faire connaître la diversité et la richesse de l’ar- tisanat des différentes wilayas.

et la richesse de l’ar- tisanat des différentes wilayas. CRASH DU VOL AH5017 AFFRÉTÉ PAR AIR
CRASH DU VOL AH5017 AFFRÉTÉ PAR AIR ALGÉRIE Conférence à Paris du BEA sur les
CRASH DU VOL AH5017
AFFRÉTÉ PAR AIR ALGÉRIE
Conférence à Paris du
BEA sur les résultats
d’expertise des
boîtes noires
Le Bureau
d'enquêtes et
d'analyses fran-
çais (BEA), tien-
dra cet après-
midi de 14h à
14h45 au Bour-
get (près de Pa-
ris), une confé-
rence de presse sur les
résultats de l’expertise
des boîtes noires de l’ac-
cident de l’avion affrété
par Air Algérie : «Avec ac-
cord du président de la
commission
d’enquête, et
en sa présence,
un
point
d’avancement
de l’enquête-
sera fait avec les
premiers élé-
ments d’infor-
mation validés par les
enquêteurs sur les cir-
constance de l’accident
du McDonnell Douglas
MD 83 survenu le 24 juil-
let 2014.
IL SERA ORGANISÉ
EN MAI 2015 À ORAN
4
Colloque “L’émir
Abdelkader :
poétique et
tassawuf”
Un colloque international sur le thème “L’émir
Abdelkader : poétique et tassawuf” sera organisé
à Oran, au mois de mai 2015, à l’initiative de l’Unité
de recherche sur la culture, la communication, les
langues, la littérature et les arts (UCCLLA) affiliée
au CRASC, annoncent les organisateurs, qui vien-
nent de lancer un appel à communication. Cette
rencontre scientifique, prévue les 4 et 5 mai 2015,
vise à braquer l’attention sur la vie intellectuelle du
fondateur de l’Etat algérien moderne, n’ayant fait
l’objet que de peu de travaux de recherche, contrai-
rement aux autres aspects politiques, militaires et
stratégiques.
aux autres aspects politiques, militaires et stratégiques. RÉSEAU NADA Rassemblement samedi en solidarité avec Gaza

RÉSEAU NADA

Rassemblement samedi en solidarité avec Gaza

Le réseau algérien pour la défense des droits de l’enfant Nada organise samedi 9 août à 16h, un rassemblement en so- lidarité avec Gaza au niveau de la salle Ibn Khaldoun, Alger. Cette action sera une occasion pour lancer plusieurs initia- tives de solidarité en faveur des enfants de Gaza et de la Pa- lestine.

DIMANCHE 10 AOÛT

Le président de la LFP invité du Forum de l’ONJSA

Le président de la Ligue de football professionnel, Mahfoud Kerbadj, sera l’invité dimanche 10 août à 11h, du Fo- rum de l’Organisation nationale des journalistes sportifs algériens

(ONJSA).La rencontre se déroulera à la salle des conférences de l’OCO Moha- med-Boudiaf.

à la salle des conférences de l’OCO Moha- med-Boudiaf. FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA MUSIQUE DIWANE Le

FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA MUSIQUE DIWANE

Le légendaire

Keziah Jones

en ouverture

Le 7 e Festival culturel international de la musique diwane débutera demain ven- dredi 8 août à 20h au Théâtre de verdure Saïd-Mekbel, (Office Riadh el Feth, Alger) avec un concert du légendaire Keziah Jones. La seconde partie de la soirée sera animée par Diwane Sidi Blel.

ELLE S’OUVRE AUJOURD’HUI À TIZI-OUZOU

11 e édition de la Fête du bijou d’Ath Yenni

Le coup d’envoi de la 11 e édition de la fête du bijou d’Ath Yenni (35 km au Sud-est de Tizi-Ouzou) sera donné, aujourd’hui, dans cette localité, a indiqué le chargé de communication du comité communal des fêtes d’Ath Yenni,

communication du comité communal des fêtes d’Ath Yenni, organisateur de cet évènement. Selon Mokrane Aouiche,

organisateur de cet évènement. Selon Mokrane Aouiche, cette nouvelle édition, placée sous le slogan "Honneur à l’artisan bijoutier", se dis- tingue des précédentes par une importante participation de bijoutiers, puisque pas moins de 87 artisans, spéciali- sés dans cette filière et représentant plusieurs wilayas, dont Tamanrasset, Ghardaïa, et Jijel, seront au rendez-vous. L’édition 2013 de la fête du bijou avait enregistré la parti- cipation d’une soixantaine de bijoutiers. Cette année, la fête s’enrichit par le lancement du concours du meilleur bijou d’Ath Yenni. Une commission, composée d’artisans spé- cialistes du bijou d’Ath Yenni, va sillonner, durant la ma- nifestation qui se poursuivra jusqu’au 15 de ce mois d’août, les stands pour évaluer la qualité des bijoux, a ex- pliqué M. Aouiche.

Jeudi 7 Août 2014

ACTUALITÉ

DK NEWS

3

LA DIPLOMATIE ALGÉRIENNE SUR TOUS LES FRONTS

L’effet Bouteflika

Sous l'impulsion du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, la diplomatie algérienne a pu retrouver ses lettres de noblesse, grâce à un dynamisme qui lui a permis de se déployer sur plusieurs fronts. Tout le monde s’accorde à dire aujourd’hui que l’Algérie a repris sa place dans le concert des nations et devient, par la force des choses et surtout grâce à une efficacité diplomatique retrouvée, un acteur incontournable sur le plan régional et international.

incontournable sur le plan régional et international. Walid B. Cela a fait dire au ministre des

Walid B.

Cela a fait dire au ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, que l'Algé- rie reste la pièce maîtresse dans le Ma- ghreb et dans la région du Sahel. Il a rappelé que le style diplomatique de l'Algérie est issu de la tradition de la guerre de Libération nationale et que sa position constante découle de sa fidélité à sa propre histoire et de son attachement à la légalité internationale. « On ne parle pas beaucoup mais nous sommes toujours présents», a-t- il précisé, insistant sur le fait que « notre pays évolue dans un environnement des plus instables dans la planète ». Grâce à son déploiement sur le plan ré- gional et continental, l'Algérie, dira-t-il, de- venue un pays exportateur net de stabilité. Sa position géostratégique, sa masse terri- toriale, son histoire, ses ressources énergé- tiques et naturelles, sa stabilité, ses perfor- mances économiques et son souci de justice sociale, ainsi que les capacités de ses forces armées et de sécurité, sont autant d’atouts qui procurent à l’Algérie le leadership de la région. C’est ainsi que les efforts déployés sans cesse depuis plusieurs mois ont été couron- nés par une belle performance qui a permis aux différentes parties en conflit dans la crise malienne de se réunir à Alger autour de la table des négociations en vue de trouver une solution définitive à cette crise qui secoue ce pays sahélo-saharien. Ce dialogue inclusif qui avait débuté en

juillet, se poursuivra durant les mois pro- chains et devra aboutir à un accord global mettant fin, de manière définitive, à la crise au Mali. Sur un autre registre, l’Algérie a pris ré- cemment l'initiative de demander une ses- sion urgente de l'Assemblée générale des Na- tions unies, en vue d'aboutir à une cessation immédiate de l'agression israélienne contre Gaza. Cette initiative a été saluée et soutenue par la communauté internationale. Elle a per- mis de mobiliser l’ensemble des acteurs in- ternationaux autour de la question palesti- nienne en exprimant des positions soli- daires avec la population de Gaza victime d’une agression israelienne sauvage. Au plan continental, l’Algérie est consi- dérée comme l’un des ténors de l’Afrique, eu égard à la place qu’elle occupe au sein de l’Union africaine et les efforts qu’elle ne cesse de consentir pour la résolution des conflits et en faveur du développement. Il faut recon- naître que l’artisan principal de ce come- back empreint de succès n’est autre que le Président Bouteflika, qui n’a eu de cesse, de- puis son arrivée à la tête de l’Etat en 1999, de multiplier les sorties qui ont permis à l’Al- gérie de rompre avec une longue période d’ostracisme et de renouer avec le monde ex- térieur.

En effet, le Président Bouteflika, qui a pris part à plusieurs sommets des chefs d’Etat et à des rencontres internationales de haut ni- veau, n’a pas manqué, à chaque fois que l’oc- casion se présentait, d’effacer la mauvaise image donnée par certains médias auprès

des partenaires occidentaux notamment, et plaider, chemin faisant, pour une nouvelle ère de paix et de stabilité. Dans ce contexte, les résultats atteints par la politique de réconciliation nationale,

menée par le président de la République, sont édifiants à plus d’un titre et attestent de l’efficience de cette politique. Une poli- tique plébiscitée par le peuple algérien, et qui

a permis à l’Algérie de se mobiliser autour

de la relance du développement écono- mique et de la consolidation de l’Etat de droit. Pour l’Algérie, comme pour l’ensemble

des Etats membres de l’Union africaine, la paix, la sécurité et la stabilité sont des préa- lables incontournables au développement et à l’intégration économique du conti- nent. Pour ce faire, le Président Abdelaziz Bou- teflika a contribué, de manière significative,

à la résolution de nombreux conflits à tra-

vers le continent notamment, le conflit en- tre l’Ethiopie et l’Erythrée, celui dans la ré- gion du fleuve Mano et, plus près de nous,

le règlement de la rébellion touareg au nord

Mali et au nord Niger. Cela traduit l’engage- ment de l’Algérie à œuvrer, au sein de la com- munauté internationale, pour la réalisation de la paix et de la sécurité dans le monde. Les derniers développements survenus dans la région et le rôle d’intermédiaire joué par certains Etats ainsi que les velléités in- terventionnistes de certaines puissances occidentales dans la région, ont jeté un froid sur les relations diplomatiques entre les pays de la région. C’est à ce titre que l’Al- gérie n’a pas manqué d’avertir ses voisins sur les risques que de tels dérapages peuvent in-

fluer sur la coopération dans le domaine de

la lutte antiterroriste.

D’ailleurs, cette tendance avait été confir- mée par le vice-ministre de la Défense na- tionale, chef d’état-major de l’ANP, le géné-

ral de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, qui

a réaffirmé la position de l’Algérie, souli- gnant que seule une coopération concrète

et efficace entre les pays concernés de la ré-

gion pourrait venir à bout du phénomène du terrorisme et de tous les autres fléaux liés au crime organisé. Sur un autre volet, l’Algérie a bataillé seule sur la scène mondiale pour criminaliser le

paiement de rançons aux preneurs d’otages

et aux organisations terroristes, estimant que

95% des opérations de soutien au terro- risme proviennent des versements de ran- çons à ces organisations. Pour cela, l’Algértie s’est efforcée d’expli-

quer à ses partenaires régionaux et interna- tionaux que la menace terroriste dans la ré- gion du Sahel est réelle, et les faits le confir- ment.

Dans ce sens, les efforts internationaux menés par la diplomatie algérienne ont été récompensés par l’adoption d’une résolu- tion du Conseil de sécurité de l’ONU crimi- nalisant le versement de rançons afin de li- bérer les otages de l’emprise des groupes ter- roristes. Si aujourd’hui l’Algérie a réalisé de belles performances diplomatiques sur la scène ré- gionale et internationale, il faut reconnaître que le grand mérite revient incontestable- ment au président Bouteflika qui a réussi à insffler une nouvelle dynamique à l’action diplomatique algérienne.

RÈGLEMENT DES CONFLITS (CONCORDE ET RÉCONCILIATION) ENTRE LES PEUPLES

La diplomatie algérienne incontournable

Kamel Cherif

Les événements que connaît actuellement la région Afrique et Moyen-Orient ont amené la diplomatie algérienne à réagir et marquer sa présence et son influence de fort belle manière. La diplomatie algérienne sous l’impulsion du pré- sident de la République Abdelaziz Bouteflika et d’une jeune équipe chevronnée de diplomates. Les positions courageuses et historiques de l’Algérie vis- à-vis des événements que connaît la région, notamment en Palestine et au Mali, dénote de la grande influence, mais aussi de la perspicacité et de la lucidité de la diplomatie algérienne. En ce sens, l’Algérie s’est démarquée de fort belle ma- nière de l’inertie pour ne pas dire de la complicité de la com- munauté internationale et de certains pays arabes face à l’agression sioniste contre les Palestiniens de la bande de Gaza. L’Algérie est le seul pays à avoir pris une position cou- rageuse et surtout concrète en décidant de l’octroi d’une aide financière de 25 millions dollars à la Palestine. Mieux

encore, l’initiative de l’Algérie fera date, puisque le prési- dent de Bouteflika s’était entretenu avec ses homologues du Qatar et de l’Egypte pour amener la communauté inter- nationale à obtenir un arrêt urgent de l'agression israélienne à Ghaza. L’initiative de l’Algérie a eu un effet boule de neige dans la mesure où plusieurs pays l’ont soutenue et ont exigé l’arrêt de l’agression sioniste. C’est suite à l’initiative de l’Algérie et l’appel du Prési- dent Bouteflika que la session extraordinaire du Conseil de sécurité a été provoquée hier. Il ne s’agit pas d’une nouveauté pour l’Algérie qui a toujours été leader en matière de prises de position à l’encontre des régimes et idéologies des- tructeurs et néfastes comme le sionisme, l’apartheid et le colonialisme. L’initiative de l’Algérie en faveur de la Palestine, nous rap- pelle aussi la prise de position historique de l’Algérie qui avait demandé à exclure les représentants du régime de l’apartheid de l’Assemblée générale des Nations unies. A l’époque, c’est le président Bouteflika qui était chef de la diplomatie algérienne. Aujourd’hui, la diplomatie algérienne

prône les mêmes positions et c’est dans cette logique que s’inscrivent la prouesse et l’exploit d’avoir réuni, le mois de juillet dernier à Alger pendant une semaine, les groupes ma- liens en conflit ainsi que les représentants du gouvernement de ce pays. Il est convenu que tout ce beau monde se retrouve une nouvelle fois, au cours du mois d’août, pour poursui- vre le dialogue sous l’égide de l’Algérie. Le même rôle est assumé par l’Algérie en ce qui concerne la réconciliation en Tunisie, ce qui empêche ce pays de som- brer dans la violence. La Libye, en proie à une guerre civile, sollicite chaque fois l’Algérie pour préserver son intégrité territoriale et juguler la violence. D’ailleurs l’Algérie est ini- tiatrice des réunions des pays voisins de la Libye tout en me- nant des actions pour concrétiser la réconciliation dans ce pays. En ce sens, l’Algérie revient en force sur la scène inter- nationalement et demeure incontournable dans la résolu- tion des conflits et l’instauration de la réconciliation et la concorde entre les peuples.

4

DK NEWS

ACTUALITÉ

Jeudi 7 Août 2014

SOMMET AFRO-AMÉRICAIN À WASHINGTON

LE PRÉSIDENT BARACK OBAMA L’A ANNONCÉ

30 milliards de dollars

d'investissements américains pour l'Afrique

Le président Barack Obama a annoncé, lors du sommet Etats-Unis-Afrique à Washington, la mobilisation de plus de 30 milliards de dollars d'investissement en Afrique, appelant les dirigeants du continent à créer un environnement politique et économique propice aux affaires.

environnement politique et économique propice aux affaires. «Les Etats-Unis investissent massivement, sur le long
environnement politique et économique propice aux affaires. «Les Etats-Unis investissent massivement, sur le long

«Les Etats-Unis investissent massivement, sur le long terme, dans le progrès en Afrique», a dé- claré M. Obama, au deuxième jour du sommet qui rassemble plus de 40 chefs d'Etat et de gou- vernement africains dans la ca- pitale fédérale. Ces fonds américains sont composés d'aide publique et d'investissements. M. Obama a rappelé, à cet égard, que les échanges des Etats-Unis avec l'ensemble du continent afri- cain étaient équivalents à ceux réalisés avec le seul Brésil. «Sur l'ensemble des produits que nous

exportons à travers le monde, seuls 1% vont vers l'Afrique sub- saharienne», a-t-il ajouté. Met- tant en avant, devant un par- terre de dirigeants et d'hommes d'affaires, «de nouveaux engage- ments» de 33 milliards de dollars au total, le président américain a annoncé que des entreprises américaines s'étaient engagées sur des investissements d'un montant total de 14 milliards de dollars dans les secteurs de l'énergie, de l'eau, de l'hôtellerie, de la construction, de la banque ou encore des technologies de l'information. Le secteur privé

a aussi augmenté ses promesses

d'investissements dans le cadre du programme «Power Africa», qui vise, à terme, à doubler l'ac- cès à l'électricité en Afrique sub- saharienne. Au total, en prenant également en compte les ap- ports de la Banque Mondiale et du gouvernement suédois, 26 milliards de dollars sont désor- mais mobilisés sur ce projet. L'administration américaine, qui bénéficiera d'une enveloppe supplémentaire de 7 milliards de dollars pour la promotion des ex- portations, et les géants de l'in- dustrie espèrent tisser des liens

les géants de l'in- dustrie espèrent tisser des liens économiques solides avec l'une des régions les

économiques solides avec l'une des régions les plus promet- teuses de la planète en termes de croissance. Le FMI table sur un taux de 5,8% en 2015. M. Obama a, par ail- leurs, insisté sur la responsabi- lité pesant sur les épaules des di- rigeants africains: «Aussi cru- ciaux que soient ces investisse- ments, la clé de la prochaine ère de croissance en Afrique ne se trouve pas ici aux Etats-Unis, mais en Afrique», a-t-il martelé. M. Obama a également souli- gné qu'il entendait «parler de sécurité et de paix». «Il est diffi-

cile d'attirer des investissements et extrêmement compliqué de bâtir des infrastructures et d'en- courager l'esprit d'entreprise au beau milieu d'un conflit», a-t-il soutenu. Toutefois, les améri- cains sont appelés à rompre avec une image de l'Afrique trop sou- vent associée «aux conflits, à la maladie et la pauvreté», comme l'a reconnu Susan Rice, conseil- lère à la sécurité nationale de la Maison-Blanche. Des entrepre- neurs africains ont ainsi dé- noncé à Washington les vieux stéréotypes qui ont la vie dure aux Etats-Unis.

M. Sellal évoque l’adhésion de l’Algérie à l’OMC avec la secrétaire américaine au Commerce

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal s’est en- tretenu mardi à Washington avec la secrétaire américaine au Commerce, M me Penny Pritzker

avec qui il a abordé l’adhésion de l’Algérie à l’Or- ganisation mondiale du commerce (OMC). Le Premier ministre a saisi cette occasion pour solliciter un plus grand soutien des Etats-Unis au processus d’adhésion de l’Algérie à l’OMC. M me Pritzker s’est dite disposée à apporter son soutien

à l’Algérie qui négocie son accession à cette orga- nisation depuis des années. La conclusion d’accords bilatéraux avec les grandes puissances économiques comme les Etats- Unis et l’Union européenne donnerait un coup de

pouce à l’Algérie pour accéder à ce temple de né- gociations commerciales multilatérales, précise-t- on auprès de la délégation algérienne présente au premier Sommet afro-américain. La secrétaire américaine au Commerce s’est dite aussi disposée à soutenir la mission «Doing Busi- ness in Algeria» que doit conduire le ministre de l’In- dustrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb, aux Etats-Unis en octobre prochain. Les discussions ont

porté également sur la coopération économique, énergétique et commerciale entre les deux pays ainsi que sur les conditions d’investissement et le climat des affaires en Algérie.

APS

Jeudi 7 Août 2014

ACTUALITÉ

DK NEWS 5

SOMMET AFRO-AMÉRICAIN À WASHINGTON

Sellal rencontre le P-DG de General Electric

À WASHINGTON Sellal rencontre le P-DG de General Electric Le Premier ministre rencontre les dirigeants de

Le Premier ministre rencontre les dirigeants de trois groupes industriels américains

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal

a rencontré mardi à Washington les diri-

geants de trois groupes industriels améri- cains avec lesquels il a discuté d'investisse- ments et d'opportunités d'affaires en Algé- rie. Au premier jour du sommet Etats-Unis- Afrique, M. Sellal a multiplié ses rencontres avec des responsables du monde écono- mique américain, en recevant Geffrey Em- melt, PDG du géant énergétique américain General Electric (GE). Avec Emmelt, M. Sellal a passé en revue

les projets de GE en Algérie dans les secteurs de la santé et de l’énergie et a évoqué la pos- sibilité de lancer en partenariat avec le groupe américain d’autres nouveaux inves- tissements. Le dirigeant de GE, dont le groupe avait remporté en 2013 un contrat de réalisation de six centrales électriques pour 2,2 milliards de dollars devrait se rendre en septembre prochain en Algérie pour discuter de ces nouveaux projets, selon la délégation algé- rienne présente à ce forum. GE est également engagé en Algérie dans un projet en partenariat avec Sonelgaz pour

la construction d’un complexe de produc-

tion de turbines à gaz à Batna, le premier du genre en Afrique.

n M. Sellal a également reçu M. Andrew

Liveris, PDG du grand groupe énergétique, Dow Chemichal avec lequel il discuté des projets à réaliser en partenariat dans le secteur de l’énergie. M. Liveris s’est dit disposé à se rendre les prochaines semaines à Alger pour parler des détails de ces investissements avec les res- ponsables concernés.

n Le Premier ministre a enfin reçu le di-

rigeant du groupe pharmaceutique Merck, Kenneth Frazier. Les discussions avec ce responsable américain ont porté sur la possibilité de réa- liser des projets en Algérie dans le domaine de la médecine innovante et des nouveaux médicaments.

Amel B

Le Premier Ministre, Abdelmalek Sellal, s’est entretenu mardi, avec Jef- frey Immelt, Président-Directeur Géné- ral de GE, en marge du sommet des di- rigeants USA-Afrique, organisé par la Maison-Blanche à Washington. A cette occasion, M. Immelt a donné un aperçu de la présence de GE en Algérie et a sou- ligné l'engagement du groupe à soute-

nir le programme de diversification

de l'économie initié par le gouverne- ment. Ainsi, il annoncé un investisse- ment d’une valeur de 2 milliards $ dans le développement des infrastructures, la formation professionnelle et des ini- tiatives de développement durable à tra- vers l'Afrique d’ici 2018. Tout en souli- gnant les 40 ans de partenariats dans le pays et la contribution de GE à l'éco- nomie nationale, M. Immelt a affirmé que le groupe américain mettra l'accent sur le développement des infrastruc- tures, l'innovation localisée et le déve- loppement du capital humain comme les trois approches les plus impor- tantes pour renforcer davantage sa présence en Algérie. M. Immelt notera que « l'Algérie possède un potentiel de croissance très important, qui est sou- tenu par le gouvernement qui se foca- lise sur l’investissement dans le déve-

loppement des infrastructures du pays, ». Il a joutera que « GE s'engage à sou- tenir le programme de diversification de l'économie du pays en s'appuyant da- vantage sur nos quatre décennies de présence. Des technologies et services médicaux, à la production d’énergie, en passant par l’aviation, GE continuera à apporter ses technologies de pointe afin de stimuler la compétitivité de l'Algérie». Selon lui, «le plus grand atout de l'Algérie est son vivier de com- pétences ». Et de poursuivre : « Alors que nous entamons la production locale, nous voulons permettre la croissance des petites et moyennes entreprises tout en accélérant la création d'em- plois et le développement du capital hu- main. » Il rappellera l’accord signé avec Sonelgaz qui permettra de renfor- cer le secteur de l'énergie du pays y com- pris l'addition de plus de 8 gigawatts (GW) d'électricité pour répondre à la de- mande croissante du pays. Aujourd’hui, les technologies de pointe de GE génè- rent près de 70% de l’électricité distri- buée à travers le pays. En outre, Sonel- gaz et GE ont annoncé la signature d’un accord de partenariat à long terme pour la réalisation d’un complexe in- dustriel en Algérie qui permettra de pro- duire plus de 2 GW d’énergie annuelle- ment. La nouvelle installation devrait créer près de 400 emplois spécialisés di-

rects et plus de 600 emplois indirects supplémentaires au sein de la chaîne d'approvisionnement locale. La filiale GE Distributed Power fournira des tur- bines à gaz aéroderivatives en Algérie afin de renforcer la fiabilité du réseau pendant les périodes de forte demande en électricité. Autre projet d’enver- gure, la station de dessalement d’El Hamma, détenue conjointement par GE (70%) et Algerian Energy Company (30%). Cette station est l’une des plus importantes installations de dessale- ment membranaire en Afrique, fournis- sant près de 200.000 mètres cubes d’eau potable par jour à plus de 25% des habitants d’Alger, ce qui répond aux be- soins de 350.000 familles et près d’un million de personnes. Les technologies de pointe de GE contribuent à la produc- tion de près de 70% de l’électricité dis- tribuée à travers le pays. Dans le secteur de la santé, plus de 2 200 technologies de GE Healthcare permettent aux pro- fessionnels de la santé d’établir des diagnostics précoces en plus de dispo- ser de techniciens prêts à intervenir sur site. Pour rappel aussi, GE a créé la so- ciété Algesco conjointement avec les en- treprises Sonelgaz et Sonatrach. Il s’agit d’un centre de service de turboma- chines considéré comme le plus grand centre GE de ce type dans le monde.

Appel au maintien de la paix

dans le continent

Le sommet politique réunissant une cinquan- taine de dirigeants afri- cains avec le président Ba- rack Obama sest ouvert hier à Washington sur un appel au maintien de la paix et la sécurité régio-

gouvernance. Le représen- tant du président de la Ré- publique, le Premier minis- tre Abdelmalek Sellal de- vrait intervenir lors de la session paix et sécurité ré- gionale, prévue hier au cours dun déjeuner de tra-

sommet de deux jours. Le Premier ministre va étayer lors de cette rencontre lap- proche de lAlgérie concer- nant le règlement des conflits. Linstauration de la paix en Afrique nécessite de sattaquer aux causes pro-

ment promouvoir la démo- cratie, la gouvernance, les droits de lhomme et le dé- veloppement économique et social. M. Sellal est accompa- gné lors de ce sommet du ministre de l'Energie, You-

APS

nale en Afrique. La rencontre, tenue au lendemain dun autre som- met consacré à léconomie, sera largement centré sur les questions du développe- ment durable, de la paix et la sécurité régionale et de la

vail. La session comprend l'examen de nouvelles ap- proches pour faire face aux défis posés par la sécurité régionale et le maintien de la paix, explique-t-on au- près de la délégation algé- rienne qui participe à ce

fondes et ne doit pas de ce fait se limiter à la cessa- tion des hostilités, ex- plique-t-on de même source. LAlgérie soutient que chaque action qui doit être entreprise en faveur de la paix doit nécessaire-

cef Yousfi, du ministre de l'Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, et du ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel.

6

DK NEWS

ACTUALITÉ

Jeudi 7 Août 2014

Gaza

contre

israélienne

Agression

Jeudi 7 Août 2014 Gaza contre israélienne Agression 4 Turquie appelle à La un cessez-le-feu durable
4 Turquie appelle à La un cessez-le-feu durable à Gaza 4 Londres appelle au maintien
4
Turquie
appelle
à La un
cessez-le-feu
durable
à Gaza
4 Londres
appelle
au
maintien
du
cessez-le-feu
humanitaire
à
Gaza

Kerry appelle Israéliens et Palestiniens à se rasseoir à la table des négociations

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a appelé mardi Israéliens et Pa- lestiniens à profiter du cessez-le-feu à Gaza et des discussions en cours au Caire pour se rassoir à la table des né- gociations de paix pour une solution à deux Etats. «Le cessez-le-feu est main- tenant en vigueur, espérons-le, d'une manière qui permette aux parties de ve- nir à la table pour non seulement dis- cuter d'un cessez-le-feu durable, mais aussi de questions cruciales à plus long terme sur la manière dont nous al- lons faire la paix», a dit M. Kerry à la BBC World News. M. Kerry a estimé qu'il y avait «peut-être dans la tête des gens la nécessité de revenir à des négo- ciations plus larges et de tenter de ré- gler les questions des deux Etats israé- lien et palestinien vivant côte à côte» . Interrogé par la BBC pour savoir s'il ap- puyait la demande palestinienne de le- vée du blocus de Ghaza, M. Kerry a ap- pelé Israël à «faire des compromis». «Nous le soutenons clairement comme une partie d'une solution globale. Les deux parties doivent faire un geste sur ces questions», a déclaré le minis- tre américain. «Evidemment, il faut commencer à rendre la vie des Pales- tiniens meilleure», a-t-il indiqué. Au- paravant, le département d'Etat avait in- diqué que ses diplomates participe- raient «probablement» aux négocia- tions entre Israéliens et Palestiniens au Caire, assurant que les Etats-Unis avaient joué un rôle majeur pour par- venir à un cessez-le-feu à Gaza.

Les Etats-Unis participeront aux pourparlers en Egypte

Les Etats-Unis ont indiqué mardi qu'ils participeraient «probablement» aux négociations entre Israéliens et Pa- lestiniens au Caire. «Il est probable que nous participerons à ces discussions ( ) Nous déterminons à quel niveau, à quel titre et à quel moment», a déclaré la porte-parole du département d'Etat Jen- nifer Psaki. La trêve, obtenue avec les mé- diations égyptienne et américaine, est en- trée en vigueur mardi matin, a priori pour 72 heures entre l'occupant israélien et le mouvement de résistance Hamas.

APS

1 875

MARTYRS

L’agression israélienne contre Gaza a fait 1 875 martyrs depuis le début de l'attaque israélienne contre la population de la bande de Gaza. Le ministère palestinien de la Santé a indiqué que 1 875 per- sonnes, dont 430 enfants et adolescents et 243 femmes, ont été tués, après près d’un mois d'agression israélienne contre la

population de la bande de Gaza. Mardi, une trêve de 72 heures entre l'occupant israélien et le mouvement de résistance Hamas est entrée en vigueur à Gaza d'où l'armée israélienne s'est retirée après près d'un mois d'agression dévastatrice, rappor- tent les médias. Cette nouvelle trêve, obtenueprès d’un mois d'agression israélienne contre la avec la médiation de l'Egypte et des Etats-Unis,

avec la médiation de l'Egypte etrappor- tent les médias. Cette nouvelle trêve, obtenue des Etats-Unis, coïncide cepen- dant avec l'annonce par

trêve, obtenue avec la médiation de l'Egypte et des Etats-Unis, coïncide cepen- dant avec l'annonce par

des Etats-Unis, coïncide cepen- dant avec l'annonce par Israël de son retrait total du territoire ravagé. A la faveur de l'accalmie, les secours ont pu accéder à des zones bloquées par les bombar- dements, où ils commençaient à découvrir de nouveaux corps, alourdissant un bilan humaintrêve, obtenue avec la médiation de l'Egypte et déjà exorbitant. Save the Children publie dans la

déjà exorbitant.découvrir de nouveaux corps, alourdissant un bilan humain Save the Children publie dans la presse britannique

corps, alourdissant un bilan humain déjà exorbitant. Save the Children publie dans la presse britannique les
corps, alourdissant un bilan humain déjà exorbitant. Save the Children publie dans la presse britannique les

Save the Children publie dans la presse britannique les noms de 373 enfants tués

Les noms et l'âge de 373 en- fants tués lors de l'agression

hiersurunepleinepageache-

l'ONG a été publiée dans le Guardian, le Times, le Daily

niers», écrit l'ONG sous la liste des noms, appelant à

suffisent pas pour faire face à l'ampleur des destructions

israélienne contre la popula-

Telegraph et l'Independent.

«un cessez-le-feu perma-

et

des besoins humanitaires»,

tion de Ghaza ont été publiés

«Voir le nom des enfants, dont certains n'étaient âgés

nent». «Pour le bien des en- fants et de leurs familles, nous

a-t-il martelé. «A plus long terme, nous

paix qui défende la dignité et

tée par l'ONG britannique «Save The Children» dans les

que de quelques mois, écrit en blanc sur fond noir ramène à

espérons que ce cessez-le- feu va tenir.

avons besoin d'un accord de

principaux quotidiens bri-

la maison la tragédie qui s'est

C'est absolument néces-

la

sécurité des Israéliens et des

tanniques. Titré «A la mémoire des 373 enfants tués à Gaza», en ré- férence aux chiffres commu- niqués par les Nations unies et le ministère palestinien de

abattue sur les enfants de Gaza», a indiqué Justin For- syth, le PDG de Save The Chil- dren, ajoutant «la mort d'un enfant est déjà de trop, celle de 373 est une atrocité qui en-

saire, parce que les services essentiels à Gaza ont été com- plètement détruits et nous avons du mal à atteindre les enfants les plus vulnérables victimes de ce conflit», a dé-

Palestiniens et qui inclut la fin du blocus pour permettre à Gaza de commencer à se re- mettre», a-t-il appelé de ses voeux.L'agressionisraélienne contre la population de Gaza

la Santé d'enfants tués entre

tache la conscience du

claré dans un autre commu-

a

fait 1.875 morts dont 430

le 8 juillet et le 3 août, cette

monde». «Aidez-nous à ga-

niqué David Hassell de l'ONG

enfants et adolescents et 243

page de publicité payée par

rantir que ce sont les der-

britannique. «72 heures ne

femmes.

Des députés britanniques appellent à lever les restrictions de circulation imposées par Israël

Des députés britanniques appel- lent le gouvernement à accentuer la pression sur Israël pour qu'il lève les restrictions de circulation imposées aux habitants de Ghaza qualifiées de «disproportionnées» et contraires au droit international, dans un rapport de la commission parlementaire pour le développement international, publié hier. Les membres de la commission parlementaire, qui se sont rendus en Israël et en Palestine avant le début de l'agression israélienne contre la popu- lation de la bande de Gaza ayant fait près de 1.900 morts, se sont dits «cho- qués» par ce qu'ils y ont vu.

Ces parlementaires ont relevé que certaines mesures de sécurité israé-

liennes sont contre-productives, affir- mant qu'Israël «imposait aujourd'hui des conditions à leurs voisins palesti- niens qui provoquent des souffrances

bien réelles, et cela souvent sans vé-

ritable justification en matière de sé- curité.» «Nous avons constaté qu'Israël applique des mesures propres à entra- ver le développement économique palestinien et qui, pour le moins, pro- voquent un fort ressentiment côté pa- lestinien, même auprès des plus prag- matiques et modérés, ce qui ne fait en fin de compte que renforcer la menace contre la sécurité d'Israël», dénon-

) (

cent les députés. Certaines restrictions de circulation imposées aux 1,8 million d'habitants de la bande de Gaza sont «disproportion- nées» et contraires au droit internatio- nal, ajoute le rapport. Israël contrôle

de façon stricte espace aérien, eaux ter- ritoriales, trafic de marchandises et mouvements migratoires. La commission parlementaire bri- tannique appelle aussi le gouverne- ment britannique à accroître la pres- sion sur les autorités israéliennes pour améliorer l'approvisionnement en eau et en électricité dans l'enclave sur- peuplée, soumise à de fréquentes et ré- ccurentes coupures.

Jeudi 7Août 2014

ACTUALITÉ

DK NEWS 7

À L’INITIATIVE DE L’ALGÉRIE

Session urgente de l'AG des Nations unies sur la situation dans la bande de Gaza

L'Assemblée générale des Nations unies s’est réunie hier pour débattre de la situation dans les territoires palestiniens occupés et en particulier à Gaza, où un cessez-le-feu est en vigueur après près d'un mois d'intensives attaques israéliennes ayant fait plus de 1.800 morts.

attaques israéliennes ayant fait plus de 1.800 morts. Cette réunion a été convoquée à la demande

Cette réunion a été convoquée à la demande du groupe des pays arabes à l'ONU à l'initiative de l'Algérie en vue de mobiliser la communauté interna- tionale afin qu'elle mette fin aux agres- sions israéliennes contre l'enclave palestinienne. Au cours de la réunion, des comptes-rendus de plusieurs hauts responsables des Nations unies, dont la Haut-commissaire aux droits de l'homme Navi Pillay, Pierre Krhen- bühl, chef de l'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA), et le coordinateur de l'ONU pour le processus de paix au Proche- Orient, Robert Serry seront présentés au 193 membres de l'AG. Mardi, la Jordanie a proposé à ses partenaires du Conseil de sécurité un projet de résolution demandant la levée du siège israélien de Gaza et un plan pour reconstruire le territoire. Le texte présenté en collaboration avec les Palestiniens et le groupe arabe à l'ONU, selon l'ambassadrice jorda- nienne Dina Kawar, demande «un cessez-le feu durable et respecté» et soutient les efforts de médiation de l'Egypte. Il souligne également la nécessité de protéger les civils et de respecter l'inviolabilité des locaux de l'ONU et ré- clame «la levée des restrictions impo- sées par Israël aux mouvements des personnes et des biens» à Gaza et la réouverture durable des points de passage aux frontières. Le document appelle aussi à four- nir une aide humanitaire immédiate

pour la population palestinienne et in- vite les pays membres de l'ONU à contribuer d'urgence à la reconstruc- tion et à la relance de l'économie de la bande de Gaza.

Appels à un cessez-le-feu durable La réunion de l'Assemblée générale de l'ONU intervient au lendemain d'une trêve de 72 heures obtenue avec la médiation de l'Egypte et des Etats- Unis. Juste après l'entrée en vigueur de la trêve, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a appelé les Israéliens et les Palestiniens à profiter du cessez-le-feu et des discussions en cours au Caire pour se rassoir à la table des négocia- tions de paix pour une solution à deux Etats. «Le cessez-le-feu est maintenant en vigueur, espérons-le, d'une manière qui permette aux parties de venir à la table pour non seulement discuter d'un cessez-le-feu durable, mais aussi de questions cruciales à plus long terme sur la manière dont nous allons faire la paix», a dit M. Kerry à la BBC World News. La Turquie, qui a salué la nou- velle trêve, a appelé Israël à cesser toutes ses opérations militaires et a ex- primé son espoir de voir se tenir des négociations globales visant à mettre en place un cessez-le-feu durable.

Gaza meurtrie, les Palestiniens réclament justice A la faveur de l'accalmie, les secours ont pu accéder à des zones bloquées

par les bombardements, où ils com- mençaient à découvrir de nouveaux corps, alourdissant un bilan humain déjà exorbitant. Près d'un mois après le début des agressions militaires israéliennes contre la bande de Gaza, les consé- quences sont effarantes : quelque 1.875 morts, dont plus de 400 enfants sans compter les destructions et les ra- vages causés par les bombardements. Selon, le vice-ministre palestinien de l'Economie, Tayssir Amro l'agres- sion israélienne a causé entre 4 et 6 milliards de dollars de dégâts au mi- nimum dans le territoire palestinien, devenu un champ de ruine. Le chef de l'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a dit pour sa part avoir be- soin de 187 millions de dollars pour ve- nir en aide aux 250.000 personnes déplacées à Gaza. L'enclave palestinienne, soumise depuis 2006 à un blocus imposé par Is- raël, souffre d'une pénurie d'eau chro- nique et d'importants problèmes d'ap- provisionnement en électricité. Face au bain de sang commis par Israël, le ministre palestinien des Affaires étran- gères Ryad al-Malki a réitéré à La Haye la volonté palestinienne de voir des responsables israéliens poursui- vis devant la Cour pénale internatio- nale (CPI). «Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour traîner en justice les responsables de crimes de guerre et crimes contre l'huma- nité», a-t-il insisté, accusant les Israé- liens «d'atrocités».

La Jordanie propose un projet de résolution demandant la levée du blocus israélien à Gaza

La Jordanie a proposé mardi à ses partenaires du Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution de- mandant la levée du siège israélien de Gaza et un plan pour reconstruire le territoire, selon des diplomates. «Nous avons présenté un projet de résolution, en collaboration avec nos amis palestiniens et le groupe arabe» à l'ONU, a indiqué à la presse l'ambassadrice jordanienne Dina Ka- war. Celle-ci a souhaité que la trêve de 72 heures acceptée par Israël et le mouvement Hamas «devienne perma- nente» et mène à des négociations, et que «la reconstruc- tion de Gaza fasse l'objet d'un plan». «C'est très important pour nous», a-t-elle ajouté. Des consultations se sont engagées sur ce texte jorda- nien avec l'espoir d'un résultat «dans un jour ou deux», a-t-elle indiqué. La Jordanie est le seul pays arabe mem-

bre du Conseil. L'ambassadeur britannique Mark Lyall Grant a confirmé le dépôt mardi par la Jordanie de son projet, qui sera «discuté dans les deux ou trois jours qui viennent». Le projet de résolution jordanien demande «un ces- sez-le feu durable et respecté» et soutient les efforts de médiation de l'Egypte. Il souligne la nécessité de proté- ger les civils et de respecter l'inviolabilité des locaux de l'ONU. Le texte demande «la levée des restrictions imposées par Israël aux mouvements des personnes et des biens à Gaza» et la réouverture durable des points de passage aux frontières. Il réclame aussi une aide humanitaire im- médiate pour la population palestinienne et invite les pays membres de l'ONU à contribuer d'urgence à la recons- truction et à la relance de l'économie de la bande de Gaza.

L'UNRWA

a besoin de 187 M de dollars pour aider 250 000 déplacés

Le chef de l'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a dit avoir besoin mardi de 187 millions de dollars pour venir en aide aux 250.000 personnes dépla- cées dans la bande de Gaza ravagée par 29 jours d'agressions israéliennes. La trêve est un «développement bienvenu» mais «ce n'est pas la fin de l'histoire, ou la fin des besoins», a dé- claré Pierre Krahenbühl lors d'une conférence de presse à Amman. «Parmi les gens qui quittent les abris pour retourner chez eux, nombre d'entre eux ne retrouveront pas de maisons», a-t-il dit. «L'UNRWA a maintenant besoin de 187 millions de dollars (environ 140 millions d'euros) pour apporter l'aide d'urgence» dont ont besoin «jusqu'à 250.000 personnes qui ont été dé- placées», a-t-il ajouté. Un cessez-le-feu accepté par Israël et le mouvement Hamas est entré en vigueur mardi à 8h00 (5h00 GMT), a priori pour 72 heures. Des discussions doivent à présent s'ouvrir pour une paix plus durable. Il fait suite à quatre semaines de bombardements israéliens sur la bande de Gaza, un territoire de 41 ki- lomètres de long sur 12 de large au maximum, où habitent 1,8 million de personnes. M. Krahenbühl a, par ail- leurs, réitéré sa condamnation des bombardements israéliens sur des écoles de la bande de Gaza gérées par l'UNRWA. «C'est une grave violation du droit international», a-t-il déclaré, ajoutant que l'agence avait demandé une enquête. Au total, 97 installa- tions de l'UNRWA ont été endomma- gées lors des agressions sur Gaza, dont des centres de santé, des centres de distribution et des écoles, dont cer- taines servent d'abri humanitaire pour les déplacés. Les agressions qui ont débuté le 8 juillet ont tué plus de 1.850 Palestiniens, dont une majorité de civils.

La Ligue arabe va dépêcher des ministres

La Ligue arabe va dépêcher «pro- chainement» des ministres d'au moins quatre de ses pays membres à Gaza pour marquer sa «solidarité» avec les Palestiniens, victimes d'agres- sion israélienne meurtrière depuis un mois, a annoncé hier son secrétaire général Nabil al-Arabi. Cette délégation, conduite par M. al Arabi, doit aussi «évaluer les be- soins pour la reconstruction dans une bande de Gaza, dévastée par les bombardements israéliens», a précisé le secrétaire général au deuxième jour d'un cessez-le-feu pour l'ins- tant provisoire et au lendemain du re- trait total de l'armée israélienne de l'enclave. La délégation, qui comprendra aussi les ministres des Affaires étran- gères de l'Egypte, du Koweït, de la Jor- danie et du Maroc, «va se rendre pro- chainement à Gaza par solidarité», a annoncé le chef de la Ligue arabe dans un communiqué. Des minis- tres d'autres pays membres pour- raient se joindre ultérieurement à cette mission, a-t-il ajouté.

Gaza

contre

israélienne

Agression

4

8

DK NEWS

ECONOMIE

Jeudi 7 Août 2014

SELON LES DOUANES NATIONALS

Hausse

des importations de lait, recul de celles des sucres et huiles au 1 er semestre 2014

de celles des sucres et huiles au 1 e r semestre 2014 Les importations de l'Al-

Les importations de l'Al- gérie de lait ont connu, du- rant le premier semestre 2014, une «importante hausse», alors que celles des sucres et huiles alimen- taires ont reculé de plus de 20%, par rapport à la même période de l'année écou-

88,22%.

Les quantités achetées

lement plusieurs mesures incitatives «importantes» au profit des éleveurs, des collecteurs, des transfor- mateurs et récemment même des producteurs de certains aliments de bétail comme le maïs et la lu- zerne .

lée, indique-t-on auprès des Douanes algériennes. Durant les six premiers mois de 2014, la facture des importations de l'Algérie du lait a été estimée à 1,03 milliard de dollars (usd),

Chute des importations des sucres et huiles Par ailleurs, le Cnis in- dique que les importations des sucres, durant les six premiers mois de 2014, ont

contre 549,13 millions usd à la même période de 2013, enregistrant une hausse de

de l'étranger ont également connu la même tendance haussière, passant de 144.838 tonnes à 202.348

chuté de 20,5% et celles des huiles alimentaires de 23,76% en valeur, par rap- port à la même période de l'année dernière. En effet, les importations des sucres (de betterave et de canne) ont atteint 454,67 millions usd durant le 1er semestre

tonnes, en augmentation

2014

contre 571,91 millions

de près de 40%, précise le Centre national de l'infor- matique et des statistiques

usd à la même période de l'année écoulée (-20,5%). Les quantités importées

(Cnis) des Douanes. L'Algérie produit actuel-

ont totalisé 998.290 tonnes les six premiers mois de

lement environ 3,5 mil-

2014

contres 1,091 million

liards de litres de lait cru par an et en importe l'équi- valent de 1,5 à 2 milliards de litres, alors que la consom- mation est estimée à plus de 5 milliards de litres/an, se- lon les estimations du mi- nistère de l'Agriculture et du développement rural. Selon les estimations de l'Office national interpro- fessionnel du lait (ONIL), l'Etat consacre annuelle- ment plus de 46 milliards de DA au soutien de la filière lait pour encourager la pro- duction et réduire la facture d'importation qui avait at- teint l'année écoulée 1,13 milliard de dollars. Afin d'atteindre cet ob- jectif, l'Etat a mis en place un dispositif de dévelop- pement de la production laitière nationale qui pré- voit entre autres une prime de 4 DA/litre pour l'inté- gration du lait cru dans le processus de transforma- tion, alors que les laiteries qui utilisent totalement leurs capacités pour la pro- duction de lait en sachet à partir de lait cru ont une prime de 7 DA/litre. Ce dispositif prévoit éga-

de tonnes en baisse de 8,50%, précise encore le Cnis. Les importations des huiles de soja, de tournesol brutes et huile de palme brute destinées à l'industrie alimentaire ont atteint quant à elles 358,88 mil- lions usd les six mois de 2014, contre 470,76 millions usd à la même période en 2013, en baisse de 23,76%. Pour les quantités im- portées, elles ont totalisé 380.000 tonnes contre 424.814 tonnes durant la même période de compa- raison déjà citée, en baisse également de plus de 10,5%, selon le Cnis. Ce recul des importa- tions est due à une bonne récolte notamment en Eu- rope, qui a pesé sur les prix sur le marché mondial, qui sont déjà proches d'un mi- nimum historique. Il est à signaler que les huiles brutes sont entière- ment importées et transfor- mées en Algérie par un groupe privé et réexpor- tées vers des pays de l'Union européenne et de l'Afrique. APS

HONGRIE

Hausse de la production industrielle en juin

La production industrielle en Hongrie a progressé en juin de 11,3% sur un an, selon des chiffres provisoires corrigés des variations calendaires publiés mercredi par le Bureau central des statistiques (KSH).

mercredi par le Bureau central des statistiques (KSH). Cette augmentation est la plus importante de- puis

Cette augmentation est la plus importante de- puis novembre 2010. Sur un mois, la production a augmenté de 1,8% en données corrigées des va- riations saisonnières et calendaires. Après un recul de 1,8% en 2012, la production in-

dustrielle avait progressé de 1,4% en 2013, année de relance pour cet an- cien pays du bloc com- muniste, membre de l'Union européenne de- puis 2004. Entre janvier et juin, la production industrielle a augmenté de 9,4% par

rapport au premier se- mestre 2013, a précisé KSH. La reprise de l'écono- mie hongroise est tirée par l'industrie automo- bile, l'une des seules à ne pas avoir été lourde- ment taxée par le gou- vernement du Premier

ministre conservateur Viktor Orban, qui a été re- conduit pour un nouveau mandat de quatre ans en avril. Les grands constructeurs allemands Volkswagen, Daimler et Opel (General Motors) sont fortement implantés dans le pays.

ITALIE

Rebond de la production industrielle en juin

La production industrielle ita- lienne a progressé de 0,9% en juin par rapport à mai, soit plus que les prévisions des économistes, a an- noncé hier l'institut des statistiques Istat. Cette hausse, la plus forte de- puis janvier 2014, est légèrement su- périeure aux attentes des écono- mistes (+0,8%). Elle fait suite à une baisse surprise de 1,2% de l'indica-

teur en mai. En juin sur un an, la production industrielle a progressé de 0,4% en données corrigées des ef- fets calendaires, selon l'Istat. Les secteurs de l'alimentation, ta- bac et boissons enregistrent les taux de croissance les plus élevés en juin sur un an, suivis des industries de fa- brication d'ordinateurs, électro- nique et optique. Les plus fortes baisses sont à l'inverse à mettre au

compte des industries d'extraction et de fabrication d'appareils élec- triques, note l'institut dans un com- muniqué. L'Istat devait publier plus tard dans la matinée sa première estima- tion du produit intérieur brut (PIB) italien pour le deuxième trimes- tre. Les économistes s'attendent à une variation quasi nulle de l'indi- cateur (entre -0,1 et +0,1%).

L'euro perd du terrain face au dollar dans un marché prudent

L'euro perdait du ter- rain face au dollar mardi, dans un marché empreint de prudence, digérant des données chinoises déce- vantes avant des indica- teurs américains et à deux jours de la décision de po- litique monétaire de la Banque centrale euro- péenne (BCE). La monnaie unique eu- ropéenne valait 1,3391 dol- lar contre 1,3421 dollar lundi soir. L'euro baissait égale- ment face au yen à 137,47 yens contre 137,64 yens lundi. Le dollar montait légèrement face à la devise japonaise à 102,66 yens contre 102,56 yens la veille. Les cambistes optaient pour une position pru- dente, prisant les actifs qu'ils jugent les plus sûrs après l'annonce d'une ac- tivité décevante dans le secteur des services en Chine en juillet, notaient des analystes. Ces don-

en Chine en juillet, notaient des analystes. Ces don- nées «ont refroidi l'opti- misme des investisseurs

nées «ont refroidi l'opti- misme des investisseurs sur les perspectives de l'économie chinoise», ex- pliquait Lee Hardman, analyste chez Bank of To- kyo-Mitsubishi. Les cam- bistes sont particulière- ment attentifs aux don- nées d'activité en Chine car elle est la deuxième plus grosse économie au monde et sert de moteur à la croissance mondiale qui peine autrement à se reprendre. Les investisseurs guet- taient mardi la publication d'indicateurs américains, en quête d'indices sur la

vigueur de la reprise de la première économie mon- diale après les données mitigées publiées la se- maine dernière, dont une croissance plus forte qu'attendu au deuxième trimestre et une remontée inattendue du taux de chômage. Les cambistes décor- tiqueront ainsi les com- mandes industrielles en juin et l'indice ISM d'acti- vité dans les services en juillet. En zone euro, les investisseurs digéraient l'annonce d'une accélé- ration de la croissance en juillet dans la zone euro, la

bonne tenue du secteur des services compensant l'essoufflement du sec- teur manufacturier, se- lon la deuxième estima- tion de l'indice PMI com- posite publiée mardi par le cabinet Markit. Les cambistes atten- daient surtout la décision aujourd’hui de politique monétaire de la BCE. Mal- gré l'inflation particuliè- rement basse enregistrée en juillet en zone euro, la plupart des analystes pen- sent que l'institution mo- nétaire optera pour le statu quo après sa série d'annonces début juin destinées à soutenir l'in- vestissement et la crois- sance. Les investisseurs restaient par ailleurs pru- dents après la décision du Portugal de renflouer à hauteur de 4,4 milliards d'euros la banque Espi- rito Santo, tout en mettant fortement à contribution ses actionnaires.

Jeudi 7 Août 2014

RÉGIONS

DK NEWS

9

RELOGEMENT À ALGER

Plus de 470 familles occupant des immeubles menaçant ruine (IMR) de six communes urbaines du
Plus de 470 familles occupant des
immeubles menaçant ruine (IMR)
de six communes urbaines du
grand Alger ont été relogées dans
la nuit de mardi à mercredi dans
une nouvelle cité d'habitation à
Douera (15 km au sud d'Alger).
470 familles
recasées à
Ouled Mendil

Le relogement de ces familles à la cité des 1.032 logements à Ouled Men- dil, dans la commune de Douera (sud-ouest d'Alger), s'inscrit dans le cadre de la distribution progressive de 25.000 logements sociaux locatifs aux familles issues de sites précaires. Le recasement à Oued Mendil a concerné 474 familles issues de 47 IMR des communes de La Casbah (133 fa- milles), Bab El Oued (128 familles), Raïs Hamidou (118 familles), Sidi M'hamed (67 familles), Ain Benian (25 familles) et Kouba (3 familles), a dé- taillé la wilaya d'Alger. Cette opération a bénéficié no-

tamment aux populations des com- munes qui ont enregistré des effon- drements partiels des vieilles bâtisses

à la suite du séisme de vendredi der- nier, de magnitude 5,6 degrés qui avait frappé le Grand Alger.

Le relogement de ces familles «si- nistrées» du dernier séisme a été déjà programmé dans le cadre de lutte contre l'habitat précaire. «Les 58 fa- milles de Bologhine ont été recasées vendredi à Chaïbia à cause du séisme, sinon leur relogement était pro- grammé pour septembre prochain», avait indiqué samedi le directeur du logement de la wilaya, Smail Loumi. La Casbah s'est taillé la part du lion avec 204 familles recasées en deux opérations. La première, organisée dans la soirée de dimanche, avait vu le relogement de 71 familles à la cité des 3.216 logements de Chaïbia, dans la commune de Ouled Chebel, à 20 km au sud de la capitale. Au total, 5.300 logements sociaux

ont été distribués à Alger depuis le dé- but des opérations de recasement le 21 juin dernier.

Avant l'inauguration mardi de la nouvelle cité de Ouled Mendil, la wi- laya avait relogé samedi 424 familles, installées dans un bidonville à El Ha- miz (Dar El Beida), à la cité ''5 Juillet 1962'' de la commune de Larba (W. de Blida). Les baraques de ce bidonville d’El Hamiz, dont la présence avait empê- ché l’inauguration d’un lycée mi- toyen, prêt depuis deux ans, ont été aussitôt rasées pour permettre la poursuite des travaux, le wali Abdel- kader Zoukh ayant assuré que l'ouver- ture de ce lycée se fera dés la pro- chaine rentrée scolaire. La wilaya d’Alger dispose d’un programme glo- bal de 84.000 logements destinés à la lutte contre l’habitat précaire, dont 25.000 unités sont en cours de distri- bution et 11.000 logements seront réceptionnés avant la fin 2014.

SELON M. NOURI

La fièvre aphteuse en phase d’être maîtrisée

Le ministre de l’Agriculture et du Dévelop- pement rural, Abdelouhab Nouri, a assuré, mercredi à Béjaïa, que la fièvre aphteuse qui a touché à ce jour 16 wilayas du pays est en phase d’être maîtrisée. «Nous sommes en voie de maîtrise de cette maladie grâce aux mesures préven- tives prises dans le but d’empêcher sa propa- gation, ainsi qu’au concours des éleveurs et maquignons dans la mise en œuvre des ins- truction émises dans ce sens par les vétéri- naires», a affirmé M. Nouri dans une décla- ration à la presse, en marge d’une visite de tra- vail dans la wilaya. Les dispositions nécessaires pour cir- conscrire cette maladie dangereuse ont été prises depuis l’annonce de son apparition en Tunisie il y a quelques mois, et ce, par le lan- cement d’une large campagne de vaccination des cheptels bovins des wilayas dans l’Est et le Centre du pays, a indiqué le ministre. M. Nouri a aussi mis en garde

pays, a indiqué le ministre. M. Nouri a aussi mis en garde contre le grand risque

contre le grand risque encouru par l’éco- nomie nationale à cause de cette maladie contagieuse, dont la «propagation est très facile», signalant la découverte, à ce jour, de foyers de contamination au niveau de 16 wilayas. Les plus touchées étant Sétif, Bouira, Béjaïa, Tizi-Ouzou et Bordj Bou-Arréridj. «L’opération d’indemnisation des éle- veurs et maquignons touchés débutera dans les prochains jours», a-t-il assuré, réi- térant l’engagement de l’Etat à les soute- nir dans de pareils cas. Auparavant, le ministre s'était rendu au Centre de collecte des céréales, avant de faire une halte au niveau d’une ferme d’élevage de vaches laitières, suivie de la mise en exploitation d’une huilerie rele- vant d’un particulier, puis d’une entre- prise de transformation spécialisée dans les fruits et lé- gumes sec.

TLEMCEN

Une semaine d’artisanat d’Adrar

Les produits d’artisanat de la wilaya d’Adrar seront mis

à l’honneur à Tlemcen, dès aujourd’hui, dans le cadre

d’une manifestation au titre des échanges entre les deux wilayas, a-t-on appris hier du directeur de la chambre des métiers. Placée sous le slogan «le tourisme intérieur est la base du développement de l’artisanat» cette manifes- tation, devant se poursuivre jusqu’au 13 du mois en cours, vise à promouvoir le tourisme intérieur et dévelop- per l’artisanat en organisant des manifestations pour faire connaître la diversité et la richesse de l’artisanat des dif- férentes wilayas. Le président de la CAM, Hamitouche Djillali, a indiqué que 48 artisans activant dans neuf métiers, notamment le cuir, la broderie, le tissage, le costume traditionnel, la po- terie, la vannerie, la bijouterie et la céramique prendront

part à ces échanges, premiers du genre initiés par le mi-

nistère du Tourisme et de l’Artisanat. Au programme de la manifestation figurent également l’organisation de vi- sites guidées des différents sites touristiques, historiques de la wilaya de Tlemcen. Par ailleurs, dans le cadre de l’en- couragement des métiers d’artisanat, la CAM organi- sera, à partir de la semaine prochaine, dans la daira cô- tière de Marsa Ben M’hidi, une exposition nationale à la- quelle prendront part plusieurs wilayas. Le but étant non seulement de faire découvrir la pro- duction artisanale nationale aux milliers d’estivants, présents actuellement sur les plages de cette ville, mais éga- lement à inciter les visiteurs à acquérir les produits de l’ar- tisanat local, a-t-on indiqué.

TRAMWAY D’ORAN

Reprise progressive du trafic après 5 jours de débrayage

Reprise progressive du trafic après 5 jours de débrayage Les agents de la Setram, entreprise gérant

Les agents de la Setram, entreprise gérant le tramway d’Oran, ont repris progressivement le tra- vail, après cinq jours de débrayage ayant causé de fortes perturbations du transport urbain, a-t-on constaté hier. Un communiqué de presse des services de la wi- laya a indiqué que la reprise du trafic a été décidée, mardi soir, après un accord parvenu entre la direc- tion de Setram et la section syndicale des travailleurs. Dans le même communiqué, il a été souligné que l’intervention des services de la wilaya dans ce conflit a été dicté par le souci d’assurer la pérennité du service public et répondre aux besoins des citoyens en matière de transport, notamment en cette période, marquée par une grande affluence de touristes et des estivants. Vendredi dernier, les agents chargés du contrôle et de la vente des tickets ont entamé une grève pour revendiquer un nouveau système de travail dit 4-2 (4 jours travaillés pour 2 jours de repos) au lieu du 6-1 jugés exténuant et trop chargé. Les protestataires ont été rejoints par les conduc- teurs. La situation s’est encore dégradée, à partir de dimanche, après la décision du personnel adminis- tratif de rejoindre le mouvement de protestation. Durant ce débrayage, les usagers du tramway ont rencontré d’énormes difficultés pour se déplacer. Un service minimum a été mis en place avec quatre rames mises en service sur les 18 en exploitation. Le temps d’attente a dépassé les 30 minutes provoquant le cour- roux des usagers. Pour sa part, la Setram a assuré qu’elle rembour- serait ses abonnés pour ces jours de débrayage.

TIZI-OUZOU

Arrestation de 3 employés de la clinique Sbihi pour trafic de médicaments

Les services de la brigade économique et commer- ciale de la sûreté de wilaya de Tizi-Ouzou ont élucidé, au courant de cette semaine, une affaire de trafic de médicaments dans laquelle seraient impliqués trois employés de la clinique de gynécologie obstétrique Sbihi-Tassaadit, a-t-on appris de sources sécuri- taires. Selon ces sources, il s’agit de deux femmes, à sa- voir un médecin et une infirmière, ainsi qu’un agent de sécurité, qui ont été interpellés par la police dans le cadre d’une enquête sur le trafic d’un médicament, dont la vente libre est interdite, à savoir le Cytotec. Ce médicament prescrit pour le traitement de l’ul- cère et de certains troubles d’estomac, est également utilisé par des gynécologues pour faciliter l’accouche- ment. Il peut également être détourné de son usage et administré pour provoquer l’interruption d’une grossesse non désirée. Deux mis en cause dans cette affaire, à savoir l’in- firmière et l’agent de sécurité étaient en possession d’une quantité de ce médicament qui a été saisie, a- t-on ajouté de même source. Présentés au parquet de Tizi-Ouzou, ils ont été pla- cés en détention préventive tandis que la troisième personne impliquée dans cette affaire a été placée sous contrôle judiciaire. Les chefs d’inculpation retenus contre eux sont «détention, sans motif légal, de pro- duits médicamenteux frelatés» et «non-respect de la législation régissant l’importation et l’exportation de produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux», a-t-on observé de même source.

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Jeudi 7 Août 2014

SÉTIF :

Saisie de 146 kg de poulets impropres à la consommation

Azzedine Tiouri

Lors d’un contrôle routinier au niveau du marché Abacha Amar, accompagnés des ser- vices vétérinaires, les éléments de la brigade d’hygiène et de la propreté de la Sûreté de wi- laya de Sétif, ont saisi une importante quan- tité de marchandises constituées de viandes blanches (poulets) impropres à la consomma- tion d’un poids total de 146 kilogrammes. Ces poulets étaient étalés dans des présentoirs pour être revendus aux consommateurs comme si de rien n’y était et sans penser à leur santé. La police judiciaire a dressé des procès-ver- baux contre les contrevenants pour être sanc- tionnés et leurs dossiers ont été renvoyés au parquet pour d’autres mesures judiciaires pour vente de viande impropre à la consom- mation.

A. T.

Algérie Télécom à l’écoute

Lors d’un point de presse organisé, hier, la Direction opérationnelle des Télécommuni- cations de la wilaya de Sétif, a présenté le bi- lan des réalisations durant le premier se- mestre de l’année en cours. C’est ainsi qu’en matière de réseau, il a été enregistré 41 nou- veaux postes Msan déjà installés représentant 22 500 accès. Avec ces nouvelles acquisitions, le parc téléphonique a atteint 242 648 lignes, dont 94 506 de nouvelles générations. Quant au nombre des clients, nous dit-on, il a atteint 130 664 pour le service téléphonique et 69 717 pour celui d’Internet. Dans le volet commercial, Algérie Télécom compte se rap- procher encore davantage de ses clients en créant de nouveaux points de vente. Actuelle- ment au niveau de l’ensemble de la wilaya, on compte 14 acrels et dictels. Au niveau de Sétif, l’entreprise œuvre pour l’amélioration de l’accueil à tous les niveaux de son réseau

commercial par la formation de ses agents en les dotant de moyens de gestion moderne et efficace de la file d’attente. Il a été reconnu par les intervenants que la qualité de service est affectée par la vétusté du réseau, les agressions et les vols répétitifs de câbles. Le phénomène de vol de câbles, prenant de plus en plus d’ampleur ces derniers temps, à causé à la di- rection, nous indique-t-on, un préjudice de 5 331 927.82 DA, durant les trois dernières années. Malgré tous ces aléas, plusieurs chantiers ont été lancés pour leur remplacement, pour l’assainissement des chambres et la réparation des casses subies depuis quelque temps. Le lancement de ces chantiers a permis une amélioration passant de 83% en juin 2013 à 95,27% en juin 2014. Dans le cadre de la mise en œuvre de la stra- tégie du gouvernement, relative au haut et très haut débit, un programme de raccordement à la fibre optique de toutes les localités comp- tant plus de 1 000 habitants a été lancé depuis janvier 2013. Jusqu’au mois de juin dernier, 40 localités ont été raccordées à la fibre optique, 21 autres localités sont en cours de réalisation, dont les travaux seront finalisés durant le mois de décembre prochain. Par ailleurs, on signale que dix autres localités sont programmées pour 2015, telles que : Bouamrane, Laouameur, Chorfa, Fauceny, Bajro, Ighil Nait Malek, Béni Bourmane, Mehidjba, Tiner, Lahoual Abder- rahmane. En conclusion, les responsables d’Algérie Télécom se déclarent pour plus d’engagement vis-à-vis de leur clientèle en s’engageant da- vantage à poursuivre leurs efforts pour le développement et la modernisation du réseau tout en améliorant la qualité de service.

A. T.

TISSEMSILT

SAISON ESTIVALE A L’OUARSENIS

Les enfants se plaignent d'un manque des moyens, de loisirs et de détente

Après une année de labeur, l’été est l'occasion pour nombre d’Algériens de prendre un moment pour se reposer et se détendre.

Abed Meghit

Mais ils butent sur une question:

comment se payer des vacances? Se re- poser convenablement en débour- sant une bonne somme d’argent ou rester chez soi en gardant son budget familial? C’est la question qui préoc- cupe la plupart des familles Algé- riennes. En effet, le luxe de passer des va- cances en famille dans un complexe touristique, hôtel, camping ou bunga- low, ou bien dans une colonie de va- cances pour leurs enfants n’est pas

permis aux bourses moyennes. «Les pauvres n’ont pas droit aux vacances dans notre pays», indique B. Chems Eddine, universitaire et animateur des centres de vacances. Il ajoute: «Les vacances c’est pour les riches ». Ce n'est pas toute la ville qui ira en vacances d'été. Quant aux jeunes de l’Ouarsenis, ces derniers s'ennuient à ne rien faire, certains pas- sent une partie de leur temps dans les marchés et les cafés. Ils traînent leur ennui sans savoir quoi faire toute la journée. La ville de Tissemsilt, en été, est d'une insipidité qui assomme. Hormis les cafés, il n'y a rien à faire. Dans le do- maine de la culture, une grande va- cuité règne. Même les plus proposés sont indigestes. Le seul divertissement qui reste est le football auquel s'adonnent les jeunes l'après-midi aux environs de 18

les jeunes l'après-midi aux environs de 18 heures, au niveau des cités qui ont la chance

heures, au niveau des cités qui ont la chance d'avoir un terrain. Quant à la gent féminine, elle ne fait que prendre son ennui en patience. En été Tissem- silt suffoque. Les artères et les rues passantes se vident dès midi. Il ne reste que quelques retardataires et des per- sonnes venues des communes des environs de la ville. La rue devient une chaudière à vapeur. Une véritable géhenne. Pour longer une rue, le passant est obligé de faire

plusieurs haltes. A chaque café, on s'ar- rête pour se rafraîchir, étancher sa soif. Le ventre rempli d'eau et le gosier ayant soif, le citoyen baigne dans sa sueur. Tissemsilt se déshydrate. Elle transpire à grosses gouttes. Tout le monde se calfeutre chez soi. A l'inté- rieur, les foyers se transforment en vé- ritables étuves. A l'extérieur, le soleil pointe son chalumeau rouge de fureur sur la ville qui se contorsionne de douleur. Tissemsilt est livrée au sup- plice jusqu'à la tombée de la nuit.

Un ratio de 0,001% part en vacances

Les enfants ont certains

ne dispose pas d'organisa-

de la disparition de l’OACV a

sur 300 pour aller séjourner

A. M.

droitsquidoiventêtrerespec-

teurs de colonies de vacances

été d’abord la réduction des

en mer. A titre indicatif, cette

tés, notamment le droit de jouer. C'est le cas des enfants de la wilaya de Tissemsilt. En effet, ces petits là man- quent vraiment d'un espace de jeux, car ils n'ont nulle part où aller. En période de grandes vacances, les chaus- sées sont dangereuses et les rares soi-disant jardins n'at- tirent guère nos enfants. Un animateur de colonie de va- cances (CVL) nous dira à ce propos : «Nos enfants man- quent vraiment de distrac- tions car peu de gens possè- dent des voitures pour em- mener leurs enfants au bord de la mer .On devrait penser à organiser pour ces défavo- risés des journées " aérées " dans ces centres de vacances, au bord de la mer». Par ail- leurs, la wilaya de Tissemsilt

sauf l'Analj et le ministère de l'Action sociale. Même ces organisateurs étatiques, of- frent un quota limité pour la wilaya. A titre indicatif que la wilaya de Tissemsilt compte des directeurs diplômés de CVL ainsi que des anima- teurs et animatrices qui sont dans chaque été en chômage volontaire, non pris en charge par tel ou tel organisme, de l’avis de nos interlocuteurs (Directeurs CVL et Anima- teurs CVL). «Nous lançons un appel au ministre de la Jeunesse et des Sports et à la direction de l'Analj et au mi- nistère de l'Action sociale pour au moins prendre en charge nos enfants ainsi que l'équipe pédagogique pour encadrer. Selon les observa- teurs, la première incidence

centres de vacances, puis au- tomatiquement, c’était la chute vertigineuse du nom- bre de places offertes aux co- lons. En effet, à cette période, chaque été, les wilayas bé- néficiaient d’un important quota pour les colonies de va- cances, par session de 21jours. En conséquence, tous les en- fants ont eu la joie de fuir la canicule et de profiter pleine- ment de leurs vacances sco- laires sur les plages. Au mo- ment où les piscines font lar- gement défaut dans les loca- lités de Tissemsilt sauf la pis- cine semi olympique du chef- lieu de wilaya, où l’eau manque dans les rivières et la chaleurs atteint des pics ja- mais égalés par le passé, les enfants de la wilaya de Tis- semsilt ont eu un quota de 1

wilaya compte une popula- tion de 305 000 âmes dont en- viron 50% d’enfants, soit un ratio de l’ordre de 0.001%. Cependant, ces places sont réparties en 5 sessions de 15 jours chacune. Se rendre à la plage coûte de plus en plus cher. Fautes de moyens, de nombreuses familles se rési- gnent à rester chez elles pen- danttoutl’été.Pourlesprivés de vacances, la débrouille devient de mise pour éviter de rester cloîtré chez soi. Ceux qui ne partent pas en va- cances ne prendront même pas le taxi ou le bus. Ils reste- ront sur place. Dans leur cité. Et dans leur pavillon, pour les plus chanceux. Pas spéciale- ment nantis, loin de là.

Bordj Bou-Arréridj fête ses immigrés

Mouad B.

La Maison de la culture et l’APW de Bordj Bou-Arréridj offrent un large éventail de manifestations où se mê- lent émotions et magie, dans le respect des traditions culturelles populaires algériennes. Sous le thème ‘’Bordj Bou-Arréridj fête ses immigrés’’, en famille ou en-

tre amis, durant les vacances et depuis

le 5 août, la maison de la Culture de

Bordj Bou-Arréridj en collaboration avec l’APW et plusieurs associations lo- cales accueillent nos immigrés qui viennent passer les vacances en Algé- rie. Une première en Algérie, des concerts, festivals, expositions, dé- gustations, théâtre, fêtes locales sont organisés tout au long de cette sai- son. Des invitations sont distribuées dans les aéroports, ports et postes frontaliers à nos immigrés pour venir

assister à ces activités culturelles. «

Cette initiative permet de maintenir nos traditions culturelles qui font que notre wilaya reste une terre d'accueil chaleureuse et conviviale », dira le P/APW, M. Djoudi Abdefetah. De son côté, M. Guemihi Touhami, directeur de la maison de la Culture de Bordj Bou-Arréridj et initiateur de cette activité, dira que «ce projet aura certainement un impact concret et po- sitif sur nos immigrés car il vise à fa- ciliter davantage les contacts et de garder les liens sur tous les plans».

Jeudi 7 Août 2014

SOCIÉTÉ

DK NEWS 11

SIERRA-LÉON

Virus

Ebola:

Des soldats déployés autour

des centres accueillant des malades

Les autorités sierra-léonaises ont déployé des cen- taines de soldats autour des centres accueillant des malades d'Ebola pour faire respecter les mesures de quarantaine, a annoncé mardi la présidence dans un communiqué.

Cette décision vise à «dissuader les familles et les amis de malades présumés d'Ebola de les emmener de force

des hôpitaux sans ac- cord médical, ce qui est déjà arrivé dans cer- taines parties du pays, y compris la capitale», a déclaré un conseiller présidentiel, assurant qu'il s'agissait d'une «mesure de précau- tion»cité par l'AFP. La présidence n'a pas pré- cisé les effectifs ni les zones de déploiement de ces militaires, mais la grande majorité de ces centres se trouvent dans l'est du pays, aux confins de la Guinée et du Liberia, où se

concentrent la plupart des 646 cas recensés en Sierra Leone, dont 273 mortels. Le président Ernest Bai Koroma a décrété le 1 er août l'état d'urgence pour une période de 60 à 90 jours, annonçant une batterie de me- sures strictes, dont le placement en quaran- taine des foyers d'Ebola, l'escorte des travailleurs sanitaires par la police et l'armée, et des per- quisitions pour repé- rer les malades présu- més.

per- quisitions pour repé- rer les malades présu- més. ARABIE SAOUDITE Un Saoudien hospitalisé pour des

ARABIE SAOUDITE

Un Saoudien hospitalisé pour des symptômes semblables à ceux d'Ebola

Un Saoudien, de retour de Sierra Leone, a été hospitalisé pour des symptômes semblables à ceux d'Ebola, a annoncé mardi le ministère saoudien de la Santé. «Les médecins ont diagnostiqué lundi dans l'un des hôpi- taux de Jeddah (ouest) chez ce malade d'une quarantaine d'an- nées les symptômes semblables à ceux d'une fièvre d'origine virale», a indiqué le ministère dans un communiqué sur son site internet. «En raison de la ressemblance de ces symptômes avec ceux d'Ebola, le ministère a pris des mesures pour s'assurer que ce malade n'est pas atteint par ce virus», a ajouté le communiqué. Selon le ministère, le malade a été mis en quarantaine dans

un hôpital de Jeddah et des analyses sont en cours, dans un la- boratoire à l'étranger, en collaboration avec l'Organisation mon- diale de la santé (OMS) pour déterminer s'il est atteint ou non du virus d'Ebola. Le ministère a rappelé que l'Arabie saoudite avait décidé de- puis avril de ne plus accorder de visas pour les ressortissants de Sierra Leone, du Libéria et de la Guinée en raison de cas d'Ebola recensés dans ces pays. Selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest a fait 887 morts (confirmés, suspects ou probables) sur 1.603 cas présumés: 358 en Guinée, 255 au Liberia, 273 en Sierra Leone et 1 au Nigeria.

L'Egypte creuse une seconde voie pour fluidifier le trafic du canal de Suez

Le président égyptien Ab- del Fattah al-Sissi a lancé mardi le creusement d'un «nouveau canal de Suez» qui servira à fluidifier le trafic du canal existant, exigeant que ce projet de près de 3 milliards d'euros voie le jour dans un an. Ce projet parallèle au canal de Suez -- longe de 193 km et achevé de construire en 1869 -- doublera la voie d'eau exis- tante sur 37 km et l'élargira et l'approfondira pour les 35 km. Le but est d'augmenter la capacité du trafic sur cette artère fondamentale reliant la mer Rouge et la mer Méditer-

fondamentale reliant la mer Rouge et la mer Méditer- ranée. Plusieurs ports seront également construits le

ranée. Plusieurs ports seront également construits le long du canal historique. Ce «nouveau canal», qui coûtera «4 milliards de dol-

lars» (plus de 2,9 milliards d'euros), appartiendra «aux seuls Egyptiens» selon M. Sissi. «Peu importe ce qu'il fau-

dra faire, ce projet doit être achevé dans un an, c'est ce qu'attendent les Egyptiens», a promis le chef de l'Etat lors de son discours. Le canal sera construit par «17 compagnies privées égyp- tiennes» sous la «supervision de l'armée», a poursuivi M. Sissi. L'actuel canal est une voie fondamentale pour le commerce international, mais l'attente est parfois très longue pour les navires qui ne peuvent pas s'y croiser par endroits. Quelque 16 600 ba- teaux y sont passés en 2013, pour un revenu annuel de plus de 5 milliards de dol- lars pour l'Egypte.

SOUDAN

4

39 morts dans des inondations

Les récentes inondations au Sou- dan ont provoqué la mort de 39 personnes et détruit des milliers de maisons. Un premier bilan officiel faisait état de 23 morts. Le ministre de l'Intérieur Ismat Abdel Rahmane a fait état lors d'une réunion d'urgence du gouverne- ment, de la mort de 39 personnes à travers le pays, dont 17 dans l'Etat de Khartoum. «La majeure partie du pays a été affectée par de fortes pluies, plus im- portantes que la normale», a-t-il ajouté, faisant état de près de 5.500 maisons détruites dans cinq pro-

vinces du pays. Selon ces chiffres, la province de Khartoum a été la plus touchée. Les pluies torrentielles ont provoqué une forte augmenta- tion du niveau du Nil bleu dans la ca- pitale. Le ministre de l'Eau Mouat- taz Moussa Abdallah Salim a pré- venu le gouvernement qu'une hausse supplémentaire du niveau du fleuve «pourrait causer de nou- velles inondations», selon l'agence officielle Suna. Alors que la saison des pluies commence au Soudan, trois vio- lents orages ont déjà frappé le pays, notamment la région de Khartoum, depuis le 25 juillet.

notamment la région de Khartoum, depuis le 25 juillet. Le Japon commémore le 69 e anniversaire

Le Japon commémore le 69 e anniversaire du bombardement atomique sur Hiroshima

Des dizaines de milliers de per- sonnes se sont rassemblées hier à Hiroshima (ouest du Japon) pour commémorer le 69 e anniversaire du bombardement atomique américain qui a ravagé toute une ville. Quelques survivants, des parents de victimes, le Premier ministre Shinzo Abe ainsi que des responsables gou- vernementaux et des délégations étrangères ont observé une minute de silence à 8h15 (mardi 23h15 GMT), à l'heure à laquelle, le 6 août 1945, le bombardier américain Enola Gay lar- gua la bombe qui avait transformé la ville en un enfer nucléaire. Un acte pour lequel les Etats-Unis ne se sont jamais excusés, pas plus que pour Nagasaki atomisée le 9 août sui- vant. Aucun président américain en exercice ne s'est d'ailleurs rendu dans les deux villes martyres japonaises. 140.000 personnes trouvèrent la mort à Hiroshima et plus de 70.000 à Nagasaki soit immédiatement, soit du fait de l'exposition aux radiations, entre le moment du largage de la bombe et le mois de décembre suivant. Les attaques sur ces deux villes de l'Ouest avaient précipité la capitu- lation du Japon et la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le 15 août 1945. Militant inlassable contre l'armement nucléaire, le maire d'Hi- roshima, Kazumi Matsui, a appelé le président américain Barack Obama «et tous les dirigeants des nations possédant l'arme nucléaire à venir vi- siter les villes de la bombe A le plus vite possible». «Si vous le faites, vous serez convaincus que les armes nucléaires sont le mal absolu et qu'il ne doit plus être permis qu'elles existent», a- t-il poursuivi.

GLISSEMENT DE TERRAIN AU NÉPAL La pluie force les secouristes à interrompre leurs recherches

De fortes pluies sur le nord-est du Népal ont obligé les secouristes à interrompre leurs recherches des corps ensevelis sous des tonnes de boue après le glissement de terrain meurtrier survenu samedi à l'aube, a annoncé la police locale. Les corps de 34 personnes, dont sept enfants, ont été extraits des dé- combres après le glissement de terrain provoqué par les pluies de mousson, qui a ravagé plusieurs hameaux le long d'un cours d'eau dans le district de Sindhupalchok (nord). Des respon- sables ont indiqué qu'au moins 130 personnes restaient portées dispa- rues, mais les mauvaises conditions climatiques ont contraint les sauve- teurs, qui utilisaient des bulldozers et des pelleteuses, à suspendre leurs tentatives pour les retrouver. Un autre glissement de terrain s'est produit tôt lundi dans le nord-est du Népal, faisant six morts et quatre disparus, selon les autorités locales. Par ailleurs, 143 corps ont été re- trouvés après le glissement de terrain qui a détruit un village de l'Etat indien de Maharashtra (centre-ouest) le 30 juillet.

APS

12 DK NEWS

SAN

Jeudi

DÉCLIN COGNITIF

7 A

La vitesse de perception visuelle diminue avec l'âge

Le déclin cognitif serait lié à une diminution de la perception visuelle, selon une nouvelle étude scientifique écossaise.

Notre vitesse de percep- tion des images et la rapidité de leur interprétation sem- blent diminuer au fil du temps, selon les résultats d'une étude parue dans la revue médicale Current Biology. Ce phénomène se- rait le signe du déclin cogni- tif et parfois de la dégénérescence. Les pro- cessus mentaux des per- sonnes âgés commencent à ralentir au fil du temps. Mais les scientifiques ne sa- vent pas pourquoi cela se produit. «Comme notre popula- tion vieillit, il est important de comprendre les méca- nismes de base de ces chan- gements dans l'intelligence » a déclaré le Dr Ritchie, co- auteur de l'étude. Des psy- chologues de l'Université d'Edimbourg ont étudié 600 personnes de 70 ans en bonne santé pendant six ans pour comprendre ce phé- nomène. Les volontaires ont été soumis à des tests d'intelli-

gence pour vérifier leur ca- pacité à analyser des situa- tions complexes. Ces résultats ont été confrontés à des tests visuels de forme où les participants ont dû identifier le contenu d'images qu'ils observaient un très court instant.

Décoder

rapidement des

impressions

visuelles est

signe d'une

intelligence vive

Les psychologues suggè- rent que la capacité à glaner des informations d'un coup d'œil peut jouer un rôle es- sentiel dans la façon dont nous traitons des tâches plus complexes. En effet, les résultats de cette recherche révèlent que les personnes qui commencent à avoir des difficultés à interpréter des images simples, ont globa- lement un cerveau qui ne fonctionne plus à plein ré- gime.

«Les résultats suggèrent que la baisse de la capacité du cerveau à prendre les bonnes décisions sur la base de brèves impressions vi- suelles limite l'efficacité des fonctions mentales plus complexes » explique le Dr Stuart Ritchie, un des cher- cheurs principal de l'étude. "Comme ces baisses vi- suelles sont étroitement liées à la diminution de l'in- telligence et au déclin cog- nitif, il pourrait être plus facile dans certaines cir- constances d'utiliser ces tests visuels de forme pour détecter le déclin cognitif d'un patient que de lui don- ner à réaliser la totalité des tests de QI » explique le Dr Stuart Ritchie. «Cette recherche nous fait nous demander si la rai- son pour laquelle nous commençons à ralentir à la vieillesse est due à la dimi- nution de la vitesse à la- quelle nous appréhendons le monde ? » conclut le cher- cheur.

nous appréhendons le monde ? » conclut le cher- cheur. L'hypertension augmente les risques L'hypertension

L'hypertension augmente les risques

le cher- cheur. L'hypertension augmente les risques L'hypertension artérielle fa- vorise le déclin

L'hypertension artérielle fa- vorise le déclin cognitif. C'est pourquoi, il est important de surveiller sa tension artérielle tout au long de sa vie. L'hyper- tension artérielle à 40 ans aug- mente les risques de démence 20 ans plus tard, selon les ré- sultats d'une étude publiée dans la revue médicale Jama neurologie. En revanche, si elle est traitée sérieusement, les médicaments semblent ré- duire ces risques. Les cher- cheurs de l'université Johns Hopkins School of Medicine à Baltimore ont suivi 14 000 per- sonnes âgées de 48 à 67 ans pendant 20 ans en moyenne. Les scientifiques ont analysé le fonctionnement de leur cer- veau par IRM (imagerie par ré- sonnance magnétique) et mis

en

avec leur tension artérielle.

parallèle

leurs

résultats

Prendre soin de son cœur est bénéfique au cerveau

Les résultats de l'étude sug- gère qu'une pression artérielle élevée pendant la quarantaine peut entraîner une chute de 6,5% des scores sur des tests de mémoire, de concentration et d'autres fonctions cognitives 20 ans après. «Notre étude sou- tient que l'hypertension arté- rielle à 40 ans peut être un signe avant-coureur impor- tant du déclin de la fonction cognitive » explique le Dr Re- becca Gottesman, co-auteur des recherches.

Cette étude révèle aussi que les personnes traitées pour leur tension artérielle souf- fraient moins de démence 20 ans plus tard que celles non soignées pour leur maladie. «Bien que cette recherche n'est pas en mesure de déterminer quelle est la cause et quel est l'effet, un grand nombre de re- cherches suggère que ce qui est bon pour le cœur est aussi bon pour le cerveau » rappelle le Dr Rebecca Gottesman. «Avec une population vieillis- sante, le nombre de personnes atteintes de démence est ap- pelé à croître. Les investisse- ments dans la recherche sont essentiels pour trouver des moyens de prévention. Nous rappelons que le contrôle de la pression artérielle est une

façon de réduire le risque de démence, comme un régime alimentaire sain, la pratique régulière d'un sport , être non -fumeur et ne pas être en sur- poids » conclut la chercheuse. Maladie très fréquente en France, l'hypertension arté- rielle touche près de 12 mil- lions de personnes. «On estime que 3 millions de Français souffrant d'hypertension ne seraient toujours pas diagnos- tiqués. Pourtant, une fois repé- rée, la prise en charge de cette maladie chronique peut pré- venir des complications plus graves comme les infarctus du myocarde et les accidents vas- culaires cérébraux » rappelle le Comité français de lutte contre l'hypertension arté- rielle (CLHTA).

Les tumeurs cérébrales préfèrent les hommes : la faute à une protéine ?

Des chercheurs américains du Missouri (Etats-Unis) ont mis en lumière une différence notable dans l'activation d'une protéine, qui expliquerait la prédominance d'un cancer du cerveau chez les hommes. Une équipe de chercheurs a étudié le glioblastome multiforme (GBM), cancer cérébral rare mais irrémédiable, dans le but comprendre pourquoi il touche majoritairement les hommes. En inhibant ou sur-activant la production de certaines protéines chez des souris, les scientifiques ont réussi à prouver que les individus femelles avaient d'avantage de

protéines appelées « suppresseurs de tumeurs » pour lutter contre la prolifération des cellules tumorales que les mâles. La protéine du rétinoblastome (pRB) serait particulièrement activée chez les souris femelles, ce qui expliquerait la prédominance du GBM chez les individus masculins. Si beaucoup de maladies diffèrent entre les sexes, c'est avant tout une question d'hormones sexuelles. Ici, les chercheurs ont mis en avant le caractère sexuellement spécifique du cancer GBM, qui pourrait remettre en cause l'efficacité des traitements,

remettre en cause l'efficacité des traitements, encore peu adaptés au sexe du patient. Ces expériences

encore peu adaptés au sexe du patient. Ces expériences gagneraient cependant à être étendues à d'autres types de cancer sur des modèles cellulaires humains, pour plus de certitudes quant à l'importance de l'activation de la protéine pRB chez l'Homme. Source :

The Journal of Clinical Investigation, Sexually dimorphic RB inactivation underlies mesenchymal glioblastoma prevalence in males, Tao Sun, Nicole M. Warrington, Jingqin Luo, Michael D. Brooks, Sonika Dahiya,Steven C. Snyder, Rajarshi Sengupta and Joshua B. Rubi.

In topsanté.fr

TÉ

DK NEWS 13

oût 2014

Manger du poisson pour prévenir la démence et Alzheimer

Manger du poisson pour prévenir la démence et Alzheimer Des chercheurs américains ont établi un lien

Des chercheurs américains ont établi un lien entre la consommation de poisson cuit au moins une fois par semaine et la prévention des troubles cognitifs tels que la démence et Alz- heimer. Manger du poisson grillé ou cuit au four au moins une fois par se- maine serait particulièrement béné- fique pour le cerveau, peu importe la quantité d'oméga 3 qu'il contient. Des chercheurs américains de l'univer- sité de l'école de médecine Pittsburgh ont publié une étude à ce propos dans la revue American Journal of Preven- tive Medicine. Ils expliquent avoir analysé les données de 260 personnes qui ont participé à une étude de 10 ans sur les facteurs de risque des ma- ladies cardiaques chez les individus de plus de 65 ans. Les volontaires, qui ne présentaient pas de troubles cog- nitifs au début de l'étude, ont ré- pondu à un questionnaire détaillé sur leur alimentation, dont leur consom- mation de poisson et leur façon de le cuisiner.

Prévenir la démence et Alzheimer

Une IRM du cerveau a permis aux scientifiques d'observer que les per- sonnes ayant consommé du poisson cuit au four ou grillé au moins une fois par semaine présentent un vo- lume de matière grise du cerveau su- périeure de 14% dans les zones liée à la cognition. Ils présentent égale- ment 4,3% de volume en plus dans les régions du cerveau responsables de la mémoire. Manger du poisson serait donc bé- néfique pour prévenir des troubles cognitifs tels que la démence et la maladie d'Alzheimer. "Nous n'avons pas trouvé de relation entre les oméga 3 et les changements du cer- veau, ce qui nous a surpris un peu, in- dique l'un des auteurs de l'étude, James Becker. Mais ça nous a permis de comprendre que nous puisons dans un ensemble de facteurs de style de vie qui affectent la santé du cer- veau, dont le régime alimentaire fait partie."

OBÉSITÉ

Le gène de la satiété pourrait empêcher son développement

Des chercheurs américains ont réussi à limiter la sensation de faim chez des souris en contrôlant le gène de la satiété. Les diabétiques soignés par thiazolidinedione pour- raient également en tirer bénéfice.

Pouvoir manger des aliments riches en gras et en sucre sans prendre de poids, c'est le rêve de beaucoup de gourmands. Bonne nouvelle : des chercheurs amé- ricains de l'université de Yale ont découvert qu'en empêchant l'activation de certaines neu- rones, il est possible d'éviter le développement de l'obésité. Cer- tains patients diabétiques pour- raient également profiter de cette découverte. En supprimant un récepteur du cerveau, le PPAR-gamma, les scientifiques ont réussi à augmenter la for- mation de radicaux libres au ni- veau des neurones POMC, à l'origine du sentiment de satiété. Selon les conclusions publiées par la revue Journal of Clinical Investigation, des souris modi- fiées génétiquement et dont le récepteur PPAR-gamma a été inhibé, n'ont pas grossi. Malgré un régime riche en gras et en sucre, ayant moins faim, elles s'alimentent moins. Cette avan- cée scientifique pourrait avoir

moins. Cette avan- cée scientifique pourrait avoir un effet bénéfique également pour les diabétiques de

un effet bénéfique également pour les diabétiques de type 2 soignés à l'aide de médicaments contenant du thiazolidinedione

(TZD). Ce composé garde actif le récepteur PPAR-gamma, ce qui implique une prise de poids im- portante pour les malades. En

continuant leurs recherches, les auteurs de l'étude espèrent pou-

voir

daire.

secon-

éliminer

cet

effet

L'intolérance alimentaire, une conséquence de l'exposition au bisphénol A

Qui dit exposition périnatale (in utero et durant l'allaitement) au bisphénol A (BPA), dit prédisposition à l'intolérance alimen- taire, d'après une nouvelle étude de l'Inra. Les chercheurs de l'unité de toxicologie alimentaire de l'Inra de Toulouse ont très récemment établi un lien entre exposition précoce au BPA et intolérance alimentaire, sur un modèle animal de rats. Actuellement, l'Autorité européenne de sécurité des ali- ments a fixé à 0,005 mg/kg de poids corporel par jour la dose maximale tolérable de Bis- phénol A. C'est donc avec cette donnée que les chercheurs de l'Inra de Toulouse ont tra- vaillé, à partir de rates gestantes divisées en deux groupes. Le premier groupe a reçu par voie orale une dose quotidienne de BPA

(0,005mg/kg de poids corporel), de la gesta- tion jusqu'au sevrage des nouveau-nés, alors que le second groupe n'a pas reçu de BPA (té- moin). Les études se sont ensuite portées sur les nouveau-nés, qui, à l'âge adulte, ont été nourris à l'ovalbumine, protéine du blanc d'œuf. Les scientifiques ont alors observé une réaction immunitaire d'intolérance chez les rats exposés au BPA au cours de leur développement. Le groupe témoin n'a en re- vanche présenté aucune intolérance à l'oval- bumine. Par ailleurs, l'intolérance alimentaire des rats exposés a également été montrée par une inflammation du côlon. Le bisphénol A aurait donc des effets dé- létères sur le système immunitaire, qui

conduiraient par la suite à des intolérances alimentaires chez les fœtus et nourrissons exposés à la substance, même à très faible dose. En France, le bisphénol A est interdit dans les biberons depuis janvier 2013, et sera banni des emballages alimentaires le 1 er jan- vier 2015. Si cette nouvelle étude confirme la néces- sité de supprimer ce perturbateur endocri- nien de nos contenants alimentaires, elle souligne également la difficulté à établir une dose journalière tolérable sûre pour ce type de composant. D'autre part, le protocole ex- périmental utilisé pourra être appliqué à de nouveaux travaux, en particulier pour l'étude de la dangerosité des substances qui remplaceront le bisphénol A.

Infections à streptocoque B :

Les chercheurs trouvent la cause

Des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS ont découvert la cause de l'émergence des infections néonatales à streptocoque B dans les années 1960. En cause, l'utilisation massive et non contrôlée d'un des tout premiers antibiotiques : la tétracycline. Depuis près de 50 ans, les causes de l'apparition soudaine des infections néonatales à streptocoque B en Europe et aux Etats-Unis demeuraient inconnues. Mais une équipe de chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS ont apporté la preuve que l'émergence de ces infections s'explique par l'usage massif de l'antibiotique tétracycline à partir des années 1950.

En effet, le streptocoque B est à l'origine de graves infections néonatales concernant environ une naissance sur 2 000, indique l'Institut Pasteur. Lors de l'accouchement, la mère peut transmettre cette bactérie au nouveau-né. Pour prévenir les infections, les professionnels de santé réalisent un dépistage en fin de grossesse. Si le test est positif, la mère reçoit un traitement par antibiotique pendant l'accouchement. Comme l'expliquent les chercheurs dans la revue Nature Communications, l'augmentation des infections néonatales dues au streptocoque B dans les années 1960 est liée à l'usage massif de la tétracycline, l'un des

premiers antibiotiques, administré à titre préventif et curatif contre diverses infections. Les auteurs de ces travaux suggèrent que l'antibiotique a entrainé "le remplacement global d'une population sensible de streptocoques B, peu dangereux, par quelques clones résistants qui se sont disséminés sur les cinq continents". Les clones seraient donc responsables des infections observées à partir des années 1960. Ces résultats montrent, une fois de plus, l'impact négatif de l'utilisation massive et non contrôlée des antibiotiques, à l'heure où la résistance des bactéries est un problème qui alarme de plus en plus les autorités sanitaires.

14

DK NEWS

CULTURE

Jeudi 7 Août 2014

Les chanteuses Farah Youssef de Syrie et la Franco-Algérienne Indila animent un concert à Alger

et la Franco-Algérienne Indila animent un concert à Alger Les chanteuses Farah Yous- fisance et le

Les

chanteuses Farah Yous-

fisance et le manque d'effica-

a

sef de Syrie et la Franco-Algé-

cité dans la réponse apportée

rienne Indila ont animé un concert dans la soirée de mardi au Théâtre du Casif à Sidi Fredj (Alger), dans une ambiance familiale, où l'Orient a fusionné avec l'Oc- cident au gré d'un public nombreux et recueilli. Près de deux heures du- rant, les deux cantatrices se sont succédé sous les cou- leurs vives des projecteurs et devant une assistance hétéro- gène qui a rempli les gradins de l'hémicycle, bravant les anciens costumes d'apparats avec leurs toges et leurs tu- niques. Farah Youssef, dans sa belle robe rouge, a été la première à ravir lepublic en un peu plus d'une heure, avec une voix présente et limpide à la tessiture large et à la tech- nique bien travaillée.

amitiés au peuple algérien», a-

aux agressions israéliennes meurtrières contre la popula- tion civile de Gaza». Née en 1989, Farah Youssef, arrivée à la scène artistique en 2013 après avoir remporté la première place du pro- gramme de télévision «Arab Idol» dans sa saison II, a animé de par le monde quelque 75 concerts jusque là, avouant au passage que «les meilleurs spectacles, sont incontesta- blement ceux de Timgad et du Casif en Algérie». Indila, très bien accueillie aussi, s'est chargée d'orner le silence de la deuxième partie, aidée par une formation ré- duite constituée de deux gui- taristes, un flûtiste (au nay) et deux percussionnistes (à la derbouka et au cajon). En une heure, l'artiste, qui

«Le peuple syrien m'a chargé de transmettre ses

t-elle lancé d'entrée, après avoir interprété «Chi Gharib», suscitant déjà l'enthousiasme de l'assistance.

d'abord entonné sa chanson «SOS» en play back, a enchanté l'assistance qui reprenait en chœur les refrains de ses chansons, tirées de ses trois al- bums «Dernière danse» (2013), «Tourner dans le vide» et «SOS» (2014), conçus dans un

Dix

musiciens (dont deux

genre qui rappelle la célèbre

femmes), dirigés par le violo- niste Chadi Djaroud ont ac- compagné la cantatrice sy-

Edith Piaf. Bien présente sur scène, avec déjà un charisme de ve-

rienne, soutenue par trois percussionnistes (dont un li- bre, au grand tambour qui empreint le style proche oriental), un bassiste, un bat- teur, pour la section ryth- mique, et un guitariste, un organiste et deux choristes pour la partie harmonique.

dette, la chanteuse franco-al- gérienne se dit «influencée par de nombreux artistes», à l'instar de Michael Jackson, Is- maël Lo, Buika, la regrettée Warda El Djazaïria, Jacques Brel, Lata Mangeshkar et bien d'autres. Dans des atmo- sphères de music hall, Indila

Les

chansons, Mahboub

a

su transmettre à son public

Glibi, du patrimoine algérien, ainsi que Cheikh El Aâchira Beyya, Aâla'l Adid Ijtamaâna, Qaddouka El Mayyass, Laqitek We'Denya Lil, Ma Bedha Ghi- rek, Aâl Aïn Mouniyyetin, Ya Bidaï'l Ward, constituant des reprises de Najwa Karam (Li- ban), Ismahan (Syrie) ainsi que quelques pièces du patri- moine oriental ont été enton- nées avec succès. «Ech'chaâb El Arabi win», laissée en dernier a permis à la jeune chanteuse syrienne de clore son spectacle dans l'eu-

la magie de son savoir-faire dont elle puise la force de son acquisition appréciable du métier de la scène. Née en 1984, Indila, Adila Sedraïa de son vrai nom, se décrit comme «une enfant du monde» et se dit «appartenir à la +Variety World+, sans avoir de style propre à elle». Les deux pres- tations, appréciées par le pu- blic ont accusé un retard dans leur programmation qui en- tre dans le cadre des soirées du Casif qui se poursuivent jusqu'au 31 août.

phorie, «rappelant certaines vérités» et déplorant «l'insuf-

APS

7 e festival international de musique diwan d'Alger:

Un programme relevé pour reconquérir le public

De grands noms du diwan algérien, du gnawi marocain, du jazz, du ska et de la world music sont attendus au 7 e Festival international d'Alger de musique diwan qui, de la sorte, s'emploiera à redonner à ce genre très apprécié toute sa place dans la programmation.

très apprécié toute sa place dans la programmation. Prévu du 8 au 14 août au théâ-

Prévu du 8 au 14 août au théâ- tre de verdure Saïd-Mekbel d'Al- ger, le festival prévoit de pro- duire sur scène les trois lauréats du 8 e Festival national de mu- sique diwan tenu en mai dernier

à Bechar, en l'occurrence «Di-

wan Sidi Blel» de Mascara, «Jil Es- saed» d'Oran et «Noudjoum El Diwan» de Sidi Bel-Abbès. Deux ténors marocains de la musique gnawa prendront part eux aussi à cette manifestation an- nuelle, à savoir Maâllem Musta- pha Baqbou et Maâllem Abdeslam Alikane, un des fondateurs du festival d'Essaouira (Maroc), évé- nement référence du genre. La troupe «H'na M'sselmine» de Ain Safra (Naâma), distinguée à Be- char du prix du jury à la 7 e édition,

se partagera la scène avec»Aziz Sahmaoui & University Of Gnawa», un artiste marocain qui

multiplie les expériences musi-

cales, en puisant son inspiration dans le gnawi et la musique popu- laire de son pays. Avec ces six formations du diwan et le retour

à l'espace ouvert et à grande capa-

cité d'accueil du théâtre Saïd- Mekbel, le festival ambitionne de renouer avec le succès qui a été le sien à ses débuts. Pour cette année, le spectacle d'ouverture sera assuré par le prince nigérian du blufunk et du ska, Keziah Jones qui animera son second concert en Algérie après

un premier passage à Constantine au 9 e Dimajazz. Le compositeur et guitariste de jazz français d'origine vietna- mienne Nguyên Lê présentera, lui, un spectacle célébrant le gui-

tariste de génie, l'Américain Jimi Hendrix, en plus d'une expé- rience avec la jeune troupe ora- naise «Jil Essaed». Bien plus habituée des fusions jazzy, la troupe «Noudjoum El Diwan» menée par Maâllem Youz se produira sur scène avec les Congolais de «Jupiter & Okwess International». Le bluesman malien «Vieux Farka Touré», fils du célèbre Ali Farka Touré, prendra également part à ce festival aux côtés du groupe ethno-rock chinois «Tang Dynasty», des Maliens du «Ezza groove Touareg» et du «Global Gnawa».

Regagner le cœur du public algérois Tout comme la musique à la- quelle il est dédié, le Festival in-

ternational de musique diwan connaît un certain engouement du public algérois, particulière- ment les plus jeunes qui ont dé- couvert et adopté ce style depuis plus de dix ans. Depuis sa création en 2008, ce festival reste une alternative pour ceux qui ne peuvent prendre part au Festival national de Béchar,

tout en étant gratifiés par des spectacles de qualité assurés par les invités étrangers et les maâl- lem marocains. Après quatre édi- tions affichant complet tous les soirs, cette manifestation a connu cependant une grande baisse d'affluence, le public jugeant la programmation «faible» et «éloi- gnée» du thème du festival. «Déçus» de voir une partie du programme du Dimajazz, -même si les spectacles restaient de qua- lité- empiéter sur le diwan, des ha- bitués du festival s'en détour- naient peu à peu, reprochant à la programmation d'en «changer

l'orientation et l'esprit» au lieu de «promouvoir ce style, très peu exploité sur scène». Le directeur de programma- tion du festival Zoheir Bouzid avait justifié cette orientation par une volonté de «sortir le diwan d'une conception restreinte et

en permettant au

dépassée (

festival de s'ouvrir sur d'autres musiques». Les griefs du public semblent avoir été entendus par l’actuel commissaire du festival, Mou- rad Chouihi, qui assure avoir «pris en considération les lacunes des précédentes éditions», et pro- met de «tout mettre en œuvre pour renouer avec le public algé- rois et promouvoir ce genre mu- sical», ainsi qu'il l'a indiqué à l'APS.

)

SEMAINE CULTURELLE :

La wilaya de Tissemsilt s’invite à Sétif

C’est aujourd’hui, jeudi, que s’ouvrira la se-

maine culturelle de Tissemsilt qu’abritera la mai-

son de la culture Houari Boumediene de Sétif, du 7 au 11 août. Tout au long de cette semaine, les Sé- tifiens auront à découvrir l’art et la culture de la wi- laya de Tissemssilt à travers les expositions, les re- présentations théâtrales, folkloriques musicales etc. Le coup d’envoi de cette manifestation sera don- née aujourd’hui à 17 h avec, en lever de rideau des représentations folkloriques de la région de Tis- semsilt, plus précisément d’El Ayoun avec l’asso- ciation Folklore badaoui. Ce sera aussi l’occa- sion de l’inauguration de l’exposition qui se tien- dra parallèlement dans le hall de la maison de la culture de Sétif. Cette exposition fera découvrir au public sétifien des objets archéologiques de la ré- gion, son artisanat, ses tapis, ses objets en cuivre, les arts plastiques, les habits traditionnels des ca- valiers de la fantasia, des hommes, des femmes de l’intérieur, des jeux anciens, de différents objets

faits à la main, d’anciennes photos artistiques de

la wilaya etc

représentation musicale et artistique du genre be- doui avec les cheikhs Hani Ben Amor et Boukenine Mohamed. Elle sera suivie d’un autre du genre chaabi moderne avec les groupes Rifak El Maâni et Layaali Zaman. La poésie sera aussi au rendez- vous avec les poètes Mekassi Djamel et Dhaiffallah Sid Ahmed. Durant les autres journées de la semaine, le pu- blic aura pour tous les goûts avec du folklore be- doui, du chant et de la musique, des récitals de poé- sie, des conférences sur les arts et la culture, du théâtre, etc. Afin de faire profiter d’autres locali- tés la wilaya de manifestations culturelles, des re- présentations sont également programmées pour les communes d’Ouled Tebbane, Djemila et Béni Fouda. La clôture se fera le lundi 11 août avec un riche programme sur le plateau de la maison de la Culture.

Azzedine Tiouri.

Sur scène, l’ouverture se fera avec une

Jeudi 7 Août 2014

MONDE

DK NEWS

15

SOUDAN DU SUD Un ultimatum lancé prochainement aux belligérants pour mettre fin au conflit

Un ultimatum va être lancé par la communauté internationale aux belli- gérants du conflit au Soudan du Sud pour qu'ils mettent fin au plus tôt aux violences qui déchire ce pays depuis fin 2013, a indiqué le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

«Il y a un accord unanime pour que la guerre cesse et qu'elle cesse maintenant», a insisté M. Kerry en marge du sommet Etats-Unis- Afrique mardi à Washington. Lors du sommet M. Kerry s'est entretenu avec le président sud-soudanais Salva Kiir et des dirigeants de pays africains membres de l'organisation est-afri-

de pays africains membres de l'organisation est-afri- caine Igad (Ethiopie, Kenya, Dji- bouti, Ouganda) qui sert

caine Igad (Ethiopie, Kenya, Dji- bouti, Ouganda) qui sert de médiation dans le conflit au Soudan du Sud. Les dirigeants des pays membres de l'Igad sont «prêts à lancer un ulti- matum final pour que les parties viennent à la table des négociations», a-t-il déclaré. «Le Conseil de sécurité des Nations unies se rendra (dans la

région) la semaine prochaine pour dire clairement qu'il n'y pas d'alter- native au plan de paix mis sur la ta- ble» par l'Igad, a-t-il mentionné. Les pourparlers sous l'égide de l'Igad ont repris lundi à Addis Abeba et les deux camps ont jusqu'au 10 août pour former un gouvernement de transition.

RDC

Les rebelles des FDLR doivent se rendre, sous peine d'actions militaires

Washington a prévenu mardi que les membres du dernier groupe rebelle dans l'est de la République démo- cratique du Congo, les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), devaient se rendre sous peine d'actions mili- taires destinées à les élimi- ner. L'envoyé spécial améri- cain dans la région des

Grands lacs en Afrique, Russ Feingold, a indiqué que des dirigeants des pays de la zone allaient se rencontrer aux Nations unies ce jeudi pour voir comment procé- der face au problème que posent les FDLR, un groupe de rebelles composé de Hu- tus qui ont fui le Rwanda en 1994. «Ils vont devoir se ren- dre en nombre, rapidement,

ou des options militaires vont être étudiées», a dé- claré M. Feingold mardi en marge du sommet USA- Afrique qui se tient à Wash- ington. Pour lui, il n'y aurait «aucune justification» que les FDLR sollicitent des né- gociations politiques, et le groupe doit être démobi- lisé «au plus tard à la fin de l'année». Les FDLR avaient

promis de se rendre d'ici le 30 mai, mais à peine 200 combattantsontrenduleurs armes et ce processus est à présent bloqué. «Les Etats- Unis estiment sérieusement que pour les FDLR l'option militaire doit non seule- ment être envisagée, mais qu'elle doit être prête à être lancée», a ajouté Russ Fein- gold.

SYRIE

Plus d'une cinquantaine de femmes et d'enfants retenus en otage depuis un an

Un groupe de 54 femmes et enfants sont retenus en otage par des groupes armés syriens depuis un an, a in- diqué l'organisation de défense des droits de l'Homme, Human Rights Watch (HRW), qui a réclamé leur libéra- tion. Ces otages, dont 34 enfants, sont retenus depuis un an après leur capture dans la ville côtière syrienne de Lat- taquié lors d'une offensive menée par des rebelles, selon HRW. En mai dernier, un groupe de 40 otages avait été libéré suite à un accord entre les protagonistes qui avait permis

l'évacuation des rebelles syriens de la Vieille ville de Homs, assiégée depuis deux ans par les forces du gouvernement syrien. Il reste au moins 54 femmes et enfants qui sont toujours retenus, d'après l'ONG basée à New York qui es- time que les ravisseurs chercheraient probablement à les utiliser comme monnaie d'échange. Human Rights Watch a appelé à leur «libération immédiate», en souli- gnant que «la vie des civils ne doit pas faire l'objet de mar- chandages entre les belligérants». Le conflit en Syrie, qui dure depuis trois ans, a fait plus de 170 000 morts et a forcé près de la moitié des habitants à fuir leurs foyers.

ATTAQUE DE KABOUL

Le Pentagone confirme la mort d'un général américain

Le Pentagone a confirmé mardi la mort d'un général américain dans une attaque perpétrée par un soldat afghan dans un complexe militaire près de Kaboul. «Je suis en me- sure de confirmer que parmi les victimes se trouve un général améri- cain qui a été tué», a dé- claré le porte-parole du Pentagone, le contre-ami- ral John Kirby, qui n'a pas révélé l'identité de l'offi- cier, en attendant que la fa- mille soit informée. L'attaque va faire l'objet d'une enquête menée

L'attaque va faire l'objet d'une enquête menée conjointement par l'armée afghane et la force interna-

conjointement par l'armée afghane et la force interna- tionale de l'Otan (Isaf), a-t- il précisé.

Il s'agit du plus haut gradé américain à être tué depuis le début de l'inter- vention de la coalition in-

ternationale en Afghanis- tan en 2001. L'attaque s'est dérou- lée vers 12h00 heure lo- cale (7h30 GMT) dans un complexe du ministère af- ghan de la Défense dédié à la formation militaire, l'Université de la Défense Maréchal Fahim. L'assail- lant, un soldat afghan, a été tué après qu'il a ouvert le feu, selon le contre-amiral Kirby. Jusqu'à quinze per- sonnes ont également été blessées, selon lui. D'après l'armée allemande, l'un de ses généraux figure parmi les blessés.

CENTRAFRIQUE

Démission du PM suite à l'accord de paix de Brazzaville

Le Premier ministre centrafricain André Nzapayéké a démissionné mardi, suite à l'accord de paix conclu fin juil- let à Brazzaville entre protagonistes de la crise et censé re- lancer la transition dans le pays, a-t-on annoncé de source officielle. «La présidente de transition (Catherine Samba Panza) a demandé et obtenu du Premier ministre, chef du gouvernement de transition, sa démission et celle de son gouvernement pour permettre la mise en œuvre effective des engagements émanant du Forum de Brazzaville», a an- noncé un porte-parole de la présidence sur les ondes de la Radio d'Etat. Ces dernières semaines, la présidente avait préconisé à plusieurs reprises le réaménagement du gouvernement «sur des critères de technocratie, de région et de compétence, mais qui intègrent aussi la dimension politique et les nouvelles donnes issues du forum de Brazzaville», a expliqué le porte-parole. «Elle avait annoncé que ledit réaménagement se ferait dans l'esprit de Brazza- ville de large ouverture et de réconciliation nationale», a- t-il rappelé. Sous la pression des pays de la région et de la communauté internationale, un fragile accord de cessez- le-feu avait été paraphé le 23 juillet dans la capitale du Congo voisin par des chefs de l'ex-rébellion Séléka et des délégués des miliciens anti-balaka, ainsi que par des représentants politiques, religieux et de la société civile. Le gouvernement de transition, nommé fin janvier après l'élection de Mme Samba Panza, et formé surtout de techniciens, s'est avéré impuissant face aux bandes armées qui continuent de s'af- fronter dans le pays, et incapable jusqu'à présent de redres- ser un Etat failli depuis des décennies. Début juillet, la France et l'ONU avaient déploré une transition «en panne», et une situation politique «nettement détériorée».

NORD DU MALI

Un responsable municipal enlevé par des hommes armés à Kidal

Un élu municipal de la localité de Kidal, dans le nord- est du Mali, aux mains des groupes rebelles, a été enlevé mardi par des hommes armés à son domicile, ont indiqué des sources concordantes. «Mon frère Abda Ag Kazina, pre- mier adjoint au maire de Kidal, a été enlevé ce mardi par des hommes armés dans la maison devant nous», a déclaré à l'AFP un parent de l'élu. «Les hommes armés qui sont ve- nus enlever mon frère sont des Touareg comme lui», a-t- on précisé de même source, ajoutant qu'ils avaient crié «si tu résistes, on te tue, tu as intérêt à nous suivre immédia- tement». Une source militaire africaine de la mission de l'Onu à Kidal a confirmé l'information. «Nous savons de source sûre qu'effectivement, le premier adjoint au maire de Kidal a été littéralement enlevé mardi par des hommes armés à son domicile de Kidal», a indiqué cette source. Po- litiquement, l'élu enlevé était plutôt classé comme un «in- dépendant», appartenant à la tribu touareg des Imrad.

SOUDAN SUD-VIOLENCES

Cinq membres d'ONG humanitaires tués

Au moins cinq employés sud-soudanais d'organisations humanitaires ont été tués mardi dans le nord-est du Sou-

dan du Sud par une milice locale déjà responsable de la mort d'un autre membre d'ONG la veille, a annoncé l'ONU «dé-

nonçantdesmeurtresàcaractèreethnique».«Deuxdesvic-

times ont été assassinées dans la ville de Bunj, un troisième est porté disparu et présumé mort. Trois autres ont été tués dans une embuscade alors qu'ils tentaient de revenir vers la localité», capitale du département de Maban, dans l'Etat du Haut-Nil, située à une vingtaine de kilomètres de la frontière soudanaise, a indiqué la Mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss) dans un communiqué. La Minuss n'a pas dévoilé pour qui travaillaient les victimes de mardi. La veille, un employé de l'ONG norvégienne Norwegian Peo- ple's Aid avait été tué à Bunj. Selon l'ONU, tous ont été tués par les Forces mabanaises de Défense, une milice locale qui «semble viser les civils d'origine (ethnique) nuer, aprèsdesaffrontementsavecdessoldatsnuerlorsdesquels elle a subi des pertes». «Ces attaques à caractère eth- nique d'employés non armés vont avoir un effet drastique- ment négatif sur les opérations des partenaires humani- taires qui fournissent nourriture, abri et autres fournitures de secours à plus de 127 000 réfugiés depuis plus de trois ans», dans la région, estime la Minuss.

APS

16

DK NEWS

MONDE

Jeudi 7 Août 2014

SYRIE

Visite d'une équipe de l'OIAC à Damas en septembre

Une équipe de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) va se rendre en septembre
Une équipe de
l'Organisation pour
l'interdiction des
armes chimiques
(OIAC) va se rendre en
septembre à Damas
pour des discussions
avec le gouvernement
syrien sur la
destruction de son
arsenal chimique, a
indiqué mardi
l'ambassadeur
britannique à l'ONU
Mark Lyall Grant.
Il s'agira notamment
pour l'OIAC de discuter de
certaines erreurs dans la
liste d'armes et installa-
tions chimiques que le
gouvernement syrien lui
breuses questions tech-
souligné l'ambassadeur,
a
fournie en vue de leur
destruction. «Il y a de nom-
niques à prendre en
compte dans cette liste», a
qui préside le Conseil de
sécurité en août.

L'OIAC, a-t-il rappelé, mène aussi une enquête sur des accusations d'at- taques au chlore en Syrie. Paris et Washington ont accusé Damas d'avoir uti- lisé ce produit toxique contre l'opposition tandis que le régime a accusé les rebelles. L'ambassadeur s'adressait à la presse après que la coordinatrice du désarmement chimique syrien pour l'ONU Sigrid Kaag eut informé à huis clos le Conseil de sécurité des progrès de ce proces- sus. Selon lui, Mme Kaag a précisé au Conseil que la destruction de douze an- ciennes usines de produc- tion d'armes chimiques en Syrie prendrait six mois environ.

AFGHANISTAN

7 policiers tués dans une attaque à l'intérieur d'un poste de contrôle

Sept policiers afghans ont été tués hier dans une attaque menée par un élément d'un poste de contrôle re- levant de la police dans la province agitée de l'Uruzgan (sud) du pays, se- lon des sources sécuritaires. L'attaque a eu lieu tôt le matin dans un poste de contrôle dans la zone de Mehr Abad située à l'est du chef-lieu de la province, Tirin Kot, a indiqué une source sécuritaire. Les premières données de l'enquête ont révélé qu'un policier du poste de contrôle ayant des liens avec des in- surgés talibans a commencé par em- poisonner huit de ses collègues avant d'ouvrir le feu sur le reste des poli- ciers», a précisé la source.

Le chef du département d'inves- tigations criminelles de la police provinciale, Gulab Khan, a confirmé le bilan des victimes, ajoutant qu'une enquête a été ouverte sur l'incident. Les assaillants ont emporté avec eux des armes et des munitions à la suite de l'attaque, a-t-il poursuivi. Plusieurs centaines de membres des forces de sécurité afghanes et de forces de la coalition de l'OTAN ont péri dans des attaques organisées dans l'enceinte de postes de contrôle ces dernières temps dans le pays ra- vagé par la guerre. Mardi, dans une attaque similaire, un général de l'ar- mée américaine a été tué et 16 autres personnes dont un général afghan

ont été blessés après l'ouverture de feu par un soldat de l'armée afghane

à l'université militaire de Kaboul. Dans un autre incident hier, deux

civils ont trouvé la mort et un autre

a été grièvement blessé lorsque leur

moto a déclenché l'explosion d'une bombe dissimulée par les taliban sur une route dans le district de Naw Zad, situé dans la province de Hel- mand, selon un porte-parole de la po- lice de cette province. Plus de 1.560 ci- vils ont été tués et près de 3.290 au- tres blessés dans les conflit et les at- taques de talibans au cours des six premiers mois de l'année 2014, selon les chiffres officiels publiés par la mission de l'ONU en Afghanistan.

LIBAN-DÉFENSE

L'Arabie saoudite offre 1 milliard de dollars à l'armée libanaise pour renforcer la sécurité

L'Arabie saoudite a aidé l'armée libanaise, qui combat les djihadistes à la frontière avec la Syrie, un milliard de dollars pour renforcer la sécurité, a annoncé hier à des journalistes l'ex-Premier ministre libanais Saâd Hariri

à Jeddah. Le roi Abdallah «m'a informé de sa généreuse décision de fournir à l'armée libanaise et à la force nationale de sécurité un milliard de dollars pour renforcer ses capa- cités afin de préserver la sécurité du Liban», a-t-il indi- qué depuis le palais du roi situé sur la mer Rouge. Il a

ajouté: «Nous avons reçu cette aide». Fin décembre, Ryadh s'était engagé à octroyer trois milliards de dollars à l'armée libanaise afin que celle-ci, faiblement équipée, puisse se procurer des armes françaises. Le Liban a fait

part mardi de son mécontentement devant le retard pris par la France dans les livraisons d'armes dont il a un be- soin crucial pour contrer les djihadistes dans l'Est et se défendre dans le bastion islamiste du Nord. Peu après, Paris s'est dit prêt à «répondre rapidement aux besoins du Liban».

COMMERCE

Sommet UE-Canada en septembre pour souligner la conclusion de l'accord de libre-échange

Le Canada a annoncé mardi la conclusion des négociations avec l'Union européenne sur un vaste accord de libre-échange, qui butaient sur d'ultimes détails techniques, et la te- nue sur son sol d'un som- met bilatéral avec les 28 en septembre. Le Premier mi- nistre canadien Stephen Harper et le président de la Commission européenne

José Manuel Barroso avaient signé en octobre dernier à Bruxelles un ac- cord de principe pour ou- vrir leurs marchés respec- tifs. Mais après plus de qua- tre ans de négociations, le texte complet -un docu- ment de 1.500 pages- restait à finaliser, notamment en raison de divergences sur les questions bancaires et financières. «Le Canada et

l'Union européenne ont le plaisir d'annoncer que leurs fonctionnaires se sont entendus sur le texte com- plet de l'accord, et que la traduction et l'examen ju- ridique final pourront com- mencer», a indiqué le gou- vernement canadien dans un communiqué. Les pro- vinces et territoires cana- diens doivent désormais ratifier le document, qui

n'a pas encore été rendu public, tout comme les 28 Etats membres de l'UE. Se- lon des sources gouverne- mentales canadiennes, le traité ne devrait pas entrer en vigueur avant la mi- 2016. Un sommet Canada- UE «aura lieu en septembre au Canada», a annoncé en outre le gouvernement d'Ottawa, notant que sa pla- nification était en cours.

RUSSIE

Le président russe ordonne de préparer des mesures de riposte aux sanctions occidentales

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé mardi avoir ordonné au gouvernement de préparer des mesures de riposte aux sanctions européennes et américaines imposées la semaine dernière à la Rus- sie que l'Occident accuse d'être impliquée dans le conflit dans l'est de l'Ukraine.«J'ai donné un tel ordre aujourd'hui», a déclaré M. Poutine, cité par les agences de presse russes, au cours d'un déplacement à Voro- nej (500 km au sud de Moscou). «Bien évidemment, il faut le faire de manière extrêmement prudente pour soutenir les producteurs russes, mais sans faire de mal aux consommateurs», a-t-il précisé. Le recours à des «instruments politiques de pression sur l'économie sont inacceptables, ils contredisent toutes les normes et toutes les règles», a souligné le président. Il a rap- pelé que le «gouvernement russe avait déjà proposé un nombre de mesures de riposte face aux soi-disant sanctions de la part de certains pays». «Dans les conditions actuelles, nous pourrions bien y réflé- chir afin de protéger les intérêts des producteurs russes», a ajouté M. Poutine. Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a également estimé mardi que la Rus- sie devait commencer à réfléchir aux éventuelles mesures à prendre fac aux sanctions occidentales. «Nous avons besoin de discuter des réponses possibles»

à ces sanctions, a-t-il indiqué, cité par l'agence officielle Itar-Tass, pendant une réunion avec le ministre des Transports et un haut responsable de la première com- pagnie aérienne russe, Aeroflot.

CAMBODGE

L'opposition siège à l'Assemblée après un an de boycott

Le leader de l'opposition cambodgienne Sam Rainsy et 54 autres membres de son parti ont prêté ser-

ment de député mardi, mettant ainsi officiellement un

terme à une année de boycottage de l'Assemblée na- tionale. «La cérémonie de prestation de serment a eu

lieu», a commenté Rainsy, président du Parti du sau-

vetage national du Cambodge (CNRP) et principal op- posant au Premier ministre Hun Sen, au pouvoir de- puis près de trente ans. Les deux adversaires politiques avaient conclu fin juillet un accord pour mettre un terme à un an de crise politique depuis les législatives contestées de l'été 2013, l'opposition obtenant no- tamment une promesse de réforme électorale. Selon les résultats officiels, le Parti du peuple cambodgien (CPP) de Hun Sen, malgré son plus mauvais score de- puis 1998, avait remporté les élections de juillet 2013 avec 68 sièges, contre 55 au CNRP. Mais l'opposition avait revendiqué la victoire, dénonçant des fraudes massives, et refusant de siéger à l'Assemblée.

PAKISTAN

L'opposition annonce une grande manifestation le 14 août

L'opposant pakistanais Imran Khan a annoncé mardi une grande manifestation le 14 août dans la ca-

pitale Islamabad pour demander au gouvernement de convoquer de nouvelles élections. M. Khan, qui doit initialement sa popularité à son statut d'ancienne star du cricket, le sport national au Pakistan, dénonce de- puis longtemps des fraudes massives qui ont selon lui entaché les élections générales de mai 2013, où son Parti de la Justice (PTI) est arrivé en troisième position. Ces élections, qui ont marqué la première transition dé- mocratique dans ce pays longtemps dirigé par l'armée, avaient été largement remportées par la Ligne musul- mane (PML-N) de Nawaz Sharif, redevenu depuis Pre- mier ministre. «Ces 14 derniers mois, nous avons tenté de contester (ce scrutin) par tous les moyens légaux sans obtenir justice, ce qui nous conduit aujourd'hui

à descendre dans la rue», a déclaré M. Khan lors

d'une conférence de presse à Islamabad. «Le 14 août, nous organiserons à Islamabad la plus grande mani- festation de l'histoire du Pakistan pour demander de nouvelles élections», a-t-il ajouté Le 14 août, férié, est le jour officiel de l'indépendance du Pakistan, en 1947 à la fin du règne colonial britannique. Contrai- rement à M. Khan, les observateurs locaux et étran- gers des élections de mai 2013 avaient jugé le résultat du scrutin crédible, à défaut d'être parfait. Le PTI a ac- cepté de siéger dans les diverses assemblées constituées après ce scrutin qu'il juge frauduleux.

APS

Jeudi 7 Août 2014

TÉLÉ

DK NEWS

17

PROGRAMME DU JOUR

PROGRAMME

DU

JOUR

PROGRAMME DU JOUR
10:04 Jeunesse : Les Dalton 10:12 Jeunesse : Les Dalton 10:19 Jeunesse : Les Dalton

10:04 Jeunesse : Les Dalton

10:12 Jeunesse : Les Dalton 10:19 Jeunesse : Les Dalton 10:31 Série TV : Jamie a des tentacules 10:45 Culture Infos : Consomag

06:00 Jeunesse : Les mystérieuses cités d'or 06:30 Jeunesse : TFou 08:35 Culture Infos : Météo 08:40 Culture Infos : Téléshopping 09:15 Culture Infos : Météo 09:20 Série TV : Une histoire, une urgence 09:50 Série TV : Une histoire, une urgence 10:20 Série TV : Au nom de la vérité 10:50 Série TV : Au nom de la vérité 11:20 Série TV : Au nom de la vérité 11:50 : Petits plats en équilibre été 12:00 Divertissement : Les douze coups de midi 12:50 Sport : L'affiche du jour 13:00 Culture Infos : Journal 13:40 : Petits plats en équilibre été 13:45 Culture Infos : Au coeur des Restos du coeur 13:47 Culture Infos : Météo 13:50 Culture Infos : Météo des plages 13:55 Divertissement : Joséphine, ange gardien 14:05 En eaux troubles 15:05 : Traquée sur la Toile 16:35 : Quatre mariages pour une lune de miel 17:25 : Bienvenue chez nous 18:20 : Secret Story 19:00 : Au pied du mur 19:55 Météo 20:00 : Journal 20:30 : 1001 questions santé 20:35 : Petits plats en équilibre été 20:40 : Météo 20:45 : Pep's 20:55 : Section de recherches 21:50 : Section de recherches 22:50 : Section de recherches 23:45 : New York, section criminelle

: Section de recherches 21:50 : Section de recherches 22:50 : Section de recherches 23:45 :
 

10:55 Culture Infos : Un été en France 11:50 Culture Infos : Météo 12:00 Culture Infos : 12/13 : Journal régional 12:25 Culture Infos : 12/13 : Journal national 12:50 Culture Infos : Météo 12:55 Culture Infos : Nous nous sommes tant aimés 13:30 Série TV : Un cas pour deux 13:35 Louis la Brocante 14:35 Divertissement : Louis la Brocante

15:15

Des chiffres et des lettres Un livre, un jour

15:50

15:55 Harry 16:15 : Des chiffres et des lettres 16:50 : Un livre, un jour 16:55 : Harry 17:30 : Slam 18:10 : Questions pour un champion 19:00 : 19/20 : Journal régional 19:18 : 19/20 : Edition locale 19:30 : 19/20 : Journal national 19:58 : Météo 20:00 : Tout le sport 20:15 : Plus belle la vie 20:40 : Météo des plages 20:45 : Papillon 23:05 : Météo 23:10 : Soir 3 23:35 : Le retour de l'inspecteur Harry

23:10 : Soir 3 23:35 : Le retour de l'inspecteur Harry   06:55 Série TV :
 

06:55 Série TV : Les contes de Tinga Tinga 07:10 Série TV : Allô, c'est Ninou 07:12 Jeunesse : Kika & Bob 07:25 Série TV : Scary Larry 07:40 Série TV : Copy Cut 07:50 Série TV : Trolls de Troy 08:00 Série TV : Trolls de Troy 08:05 Série TV : Les Crumpets 08:25 Jeunesse : Oggy et les cafards, le film 09:45 Culture Infos : Planète dinosaures 10:15 Culture Infos : Planète dinosaures 10:45 Divertissement : La caméra plan- quée de François Damiens 10:55 Série TV : Revenge 11:35 Série TV : Revenge 12:20 Série TV : Mon oncle Charlie 12:38 Culture Infos : La météo 12:40 Culture Infos : Le JT 13:00 Divertissement : Zapping

06:15 Série TV : Y'a pas d'âge 06:30 Culture Infos : Journal 06:35 Culture Infos : Télématin 06:57 Culture Infos : Météo 2 07:00 Culture Infos : Journal 07:10 Culture Infos : Télématin (suite) 08:00 Culture Infos : Journal 08:10 Culture Infos : Télématin (suite) 09:35 Culture Infos : Météo des plages 09:36 Divertissement : Dans quelle éta-gère

09:40 Série TV : Des jours et des vies 10:00 Série TV : Amour, gloire et beauté 10:30 Culture Infos : Le jour où tout a basculé 10:50 Culture Infos : Météo outremer 10:55 Divertissement : Motus 11:25 Divertissement : Les Z'amours 12:00 Divertissement : Tout le monde veut prendre sa place 12:55 Culture Infos : Météo 2 13:00 Culture Infos : Journal 13:40 Culture Infos : Météo 2 13:45 Culture Infos : Météo des plages 13:46 Culture Infos : Consomag 13:50 Culture Infos : Toute une histoire

14:45

Private Practice

13:10

: Les nouveaux explorateurs

14:10 Flight

14:40 Wind

14:45

Juan Carlos : le crépuscule d'un roi

14:05 Cinéma : Chasing Mavericks 15:30 : Les voiles du partage 15:40 : National Geographic 16:25 : The East 18:20 : Mon oncle Charlie 18:43 : La météo 18:45 : Le JT 19:10 : Le supplément 20:15 : Le Before du grand journal 20:55 : Banshee 21:45 : Banshee 22:40 : Lascars 22:55 : Lascars 23:10 : Lascars 23:25 : Mon oncle Charlie 23:50 : Mon oncle Charlie

21:45 : Banshee 22:40 : Lascars 22:55 : Lascars 23:10 : Lascars 23:25 : Mon oncle

15:50 : Private Practice 16:35 : Private Practice 17:20 : Private Practice 18:00 : Face à la bande 18:50 : N'oubliez pas les paroles 19:20 : N'oubliez pas les paroles 19:50 : Météo 2 20:00 : Journal 20:40 : Parents mode d'emploi 20:42 : Alcaline l'instant 20:44 : Météo 2 20:45 : Carnet de voyage d'Envoyé spécial 22:30 : Les hors-séries de Complément d'En- quête 23:35 : Private Practice

de voyage d'Envoyé spécial 22:30 : Les hors-séries de Complément d'En- quête 23:35 : Private Practice

06:00 Divertissement : M6 Music 07:20 Culture Infos : Météo 07:25 Série TV : Tower Prep 08:05 Série TV : Tower Prep 08:45 Culture Infos : Météo 08:50 Culture Infos : M6 boutique 09:55 Culture Infos : Météo 10:00 La petite maison dans la prairie 10:50 Série TV : Drop Dead Diva 11:45 Série TV : Drop Dead Diva 12:40 Culture Infos : Météo 12:45 Culture Infos : Le 12.45 13:05 Série TV : Scènes de ménages 13:40 Culture Infos : Météo 13:45 Dans la peau d'une grande

14:00 Culture Infos : Les docs du samedi

06:00 Culture Infos : EuroNews 06:40 Jeunesse : Ludo 06:43 Jeunesse : Popeye 06:48 Jeunesse : Popeye 06:54 Jeunesse : Popeye 07:01 Série TV : Georges, le petit curieux 07:27 Série TV : Georges, le petit curieux 07:55 Jeunesse : Tom et Jerry Tales 08:01 Jeunesse : Tom et Jerry Tales 08:08 Jeunesse : Tom et Jerry Tales 08:15 Jeunesse : Tom et Jerry Tales 08:26 Jeunesse : Tom et Jerry Tales 08:32 Jeunesse : Tom et Jerry Tales 08:35 Jeunesse : Ludo vacances 08:41 Jeunesse : Quoi de neuf, Scooby-Doo ? 09:01 Jeunesse : Quoi de neuf, Scooby-Doo ? 09:25 Jeunesse : Garfield & Cie 09:37 Jeunesse : Garfield & Cie 09:48 Jeunesse : Garfield & Cie

14:45

Un délicieux coup de foudre

15:35 : L'amour frappe toujours deux fois 17:35 : Les reines du shopping 18:50 : 100 % mag 19:40 : Météo 19:45 : Le 19.45 20:10 : En famille 20:50 : Le gendarme se marie 22:25 : Le gendarme en balade

La sélection

19h55

19h55

Section de recherches Résumé Un squelette a été mis au jour sous les fon- dations

Section de recherches

Résumé Un squelette a été mis au jour sous les fon- dations d'une piscine. L'autopsie révèle qu'il s'agit d'un officier de la police judiciaire, un homme qui avait disparu. Tout le monde pensait qu'il avait choisi de tirer sa révérence volontairement : il avait en effet annoncé qu'il voulait changer de vie. Et sa compagne le soupçonnait d'entretenir une liaison amoureuse avec une autre femme. Que s'est-il bien passé ? S'est-il suicidé ou a-t-il été tué ? L'enquête débute

19h45

19h45

Carnet de voyage d'Envoyé spécial

Résumé Au sommaire :

de voyage d'Envoyé spécial Résumé Au sommaire : Auberges de jeunesse, la cure de jouvence ?

Auberges de jeunesse, la cure de jouvence ? Très prisées par les jeunes voyageurs, les au- berges de jeunesse permettent de découvrir le monde à moindre frais. Mais aujourd'hui, près de 22% des usagers ont plus de 45 ans. Si les dor- toirs demeurent, ils cohabitent désormais avec des chambres «cosy» pour 4 à 5 personnes, avec une salle de bain privée. L'île aux requins A La Réunion, douze attaques de requins ont causé la mort de cinq personnes en deux ans. Le requin-bouledogue rôde dans son territoire naturel, dans des eaux peu profondes. La baignade est désormais interdite sur le littoral, à l'ex- ception de quelques rares zones surveillées.

19h45

19h45

 

Papillon

Résumé Accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis, Papillon est condamné aux travaux forcés à per- pétuité. Sur le navire-prison qui l'emmène vers le sinistre bagne de Cayenne, il se lie d'amitié avec Louis Dega, un faussaire qui est parvenu à emporter une petite fortune avec lui. Débarqués en Guyane, les deux hommes n'ont qu'une idée en tête, s'évader. Louis possède de l'argent, de la subtilité. Papillon est riche de sa détermination et de sa force physique. Il commence par acheter un bateau à un garde, mais tombe dans un traquenard qui lui vaut six mois de réclusion dans d'atroces conditions. Il ne s'en décourage pas pour autant et se montre plus que jamais déterminé à se tirer d'affaire

conditions. Il ne s'en décourage pas pour autant et se montre plus que jamais déterminé à
19h55

19h55

Banshee

Résumé L'agent spécial Racine est en ville pour enquêter sur les circonstances de la fusillade qui a opposés Lu- cas et Carrie à Rabbit. Pour retrouver ce dernier, Ra- cine remue ciel et terre et n'hésite pas à faire chan- ter Carrie, qui n'est pas autorisée à voir ses enfants. Lucas, Job et Sugar volent un camion blindé. De son côté, Gordon doit faire face à la trahison de sa femme et aux frasques de Deva

face à la trahison de sa femme et aux frasques de Deva 19h50 Le gendarme se
19h50

19h50

Le gendarme se marie

Résumé Le brigadier Cruchot, colérique et sou- vent bien peu affable, poursuit une conduc- trice

Résumé Le brigadier Cruchot, colérique et sou- vent bien peu affable, poursuit une conduc- trice étonnamment peu douée, dans le but de rédiger l'une des plus belles contra- ventions de sa carrière. Lorsqu'il réussit en- fin à l'arrêter, au terme d'une course- poursuite échevelée, il découvre qu'il s'agit de Josepha, la séduisante veuve d'un colo- nel de gendarmerie. Cruchot ne peut dé- cemment pas la verbaliser. Victimes d'un coup de foudre réciproque, Cruchot et Josepha décident de se revoir. Quoique très perturbé, le gendarme tente, le jour, de poursuivre ses activités profession- nelles, mais le soir, sa flamboyante idylle l'entraîne dans de folles virées dans les boîtes de nuit de Saint-Tropez, et dans la somptueuse propriété de Josepha. Le couple décide de se marier

18

DK NEWS

DÉTENTE

Jeudi 7 Août 2014

Mots fléchés n°677 Proverbes On parle sur toi ? Laisse ! On te critique ?
Mots fléchés n°677
Proverbes
On parle sur toi ? Laisse ! On te critique ?
Abandonne ! On te juge ? Oublis ! Qui d'autre
mise à part Allah connaît réellement ta vie ?
Proverbe algérien
Les insultes ne sont que des mots, les cra-
chats ne sont que de l'eau.
Proverbe berbère
Toutes choses sont difficiles avant que d'être
faciles.
Proverbe arabe
Tant que le chien pisse, le lièvre s'enfuit.
Proverbe français
C’est arrivé un 7 Août
1998
: attentats terroristes contre
les ambassades des États-Unis au
Kenya et en Tanzanie, attribués à
Ben Laden
2008
: début de la Guerre d'Ossétie
du Sud de 2008
2010
: Juan Manuel Santos devient
président de la Colombie.
Célébrations :
-
Journée internationale de
l'éducation.
-
Septième et dernière journée
internationale de la Semaine
mondiale de l’allaitement
maternel.
-
Assyriens : Journée assyrienne
des Martyrs (Assyrian Martyrs Day
(en)) commémorant le Simele
massacre (en) en 1933.
Colombie : Fête de la bataille de
Boyacá remportée en 1819 et
consacrant l'indépendance de la
Grande Colombie.
-
Mots croisés n°677
Samouraï-Sudoku n°677

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. 4 Horizontalement: Immunise contre un poi-

4 Horizontalement:

Immunise contre un poi- son

2.

decin américain d'origine russe

3.

dis

4.

Relatif aux infractions qui peuvent frapper leurs au- teurs

5.

1.

Filet de pêche carré - Mé-

Largeur d'me étoffe - Tor-

Botaniste néerlandais -

Physicien suisse puis amé-

ricain, d'origine allemande - Sigle de l'angl. Hum an Im- muno-DeficiencyVirus

Poisson d'eau douce -

Hangar Qui se meut avec agilité - Fils de Sem

8.

poing - Titane

7.

6.

Combat, rixe à coups de

Prière catholique à la

9.

Vierge - Céder à une incita- tion (p.p.) - Monogramme grec de Jésus

10.

cière d'Italie.

11.

çais

12.

Arctique - Famille prin-

Solution - Ecrivain fran-

Coupée - Haler

4 Verticalement :

1.

2.

électromotrice

3.

4.

pers.

5.

tique - Stokes - Le moi - Bé- ryllium

6.

Colère - Langue non indo-

Île française de l'Atlan-

Ecrivain américain - Pron.

Thallium - Inattendue

Plante - Unité de force

Animosité

européenne parlée dans l'Antiquité

7.

8.

violence

9.

pas d' éc lat - Service du tra- vail obligatoire

10.

Grosse mouche - Qui n'a

Torsade Porteraient un coup avec

Fondateur de la dynastie

des Aghlabides - Aussi, de même

11.

des eaux-Sujet

12.

Insecte abondant près

Caches qqch - Infinitif

dynastie des Aghlabides - Aussi, de même 11. des eaux-Sujet 12. Insecte abondant près Caches qqch
7 erreurs
7 erreurs

Jeudi 7 Août 2014

SPORTS

DK NEWS

19

CHAMPIONNATS D'AFRIQUE 2014 D'ATHLÉTISME

Makhloufi participera au 800m

TRANSFERT

Leicester (Angleterre) revient à la charge pour l'Algérien Islam Slimani

Le champion olympique algérien du 1500 m aux J-O de Londres 2012, Toufik Makhloufi, participera finalement aux championnat d'Afrique d'athlétisme prévus du 10 au 14 août à Marrakech (Maroc), dans l'épreuve du 800m, a annoncé mardi la Fédération algérienne d'athlétisme (FAA).

«Makhloufi nous a confirmé sa présence au Maroc sur la distance du 800m», écrit la FAA sur sa page offi- cielle du réseau social facebook. Le directeur technique national (DTN), Ahmed Bouberit a toutefois précisé que l'athlète a été engagé sur le 1500 m et 800 m et la décision finale

sera prise sur place. Auparavant Makhloufi avait déclaré que ce ren- dez-vous continental n'était pas
sera prise sur place. Auparavant
Makhloufi avait déclaré que ce ren-
dez-vous continental n'était pas son
objectif. L'athlète qui s'était éclipsé de
la compétition durant près de 18 mois
pour des raisons de santé, est revenu
au mois de juin dernier pour réaliser
3:30.40 sur 1500m à Doha, avant de
confirmer une semaine plus tard sur
800m à Shangai (1:44.73).
Par la suite Makhloufi s'est
contenté des chronos de 3:52.13 sur le
mile d'Eugene (Etats Unis) et de
3:35.12 sur le 1500m au meeting de
Rome.
tival pour un contrat de trois ans en
provenance du club portugais de
l'Academica Coimbra.
Outre Halliche, la rencontre a été
également marquée par le baptême
du feu des deux autres recrues du
club, le Tunisien Hamdi Al Harbaoui
et le Sud-Coréeen Young Cho.
Un second match amical est au
programme du Qatar SC mardi soir
contre le club italien de l'union spor-
tive de Latina qui évolue en deuxième
division. Le Qatar SC entamera le
championnat qatari, saison 2014-2015
dont le coup d'envoi sera donné le 21
août prochain, face au champion en
titre, Lekhwiya.

L'équipe de Leicester, Premier League de football, est revenue à la charge pour enrôler l'international algérien, Islam Slimani, socié- taire du Sporting Lisbonne, rapporte mardi le journal sportif A Bola. Les négociations entre Trabzonspor et Islam Slimani étant échoué pour un montant de transfert à 6 millions, les dirigeants de Leicester essayent de saisir l'occasion pour convaincre les responsables lisboètes de leur céder l'Algérien. Le club anglais avait déjà manifesté son désir de recruter Slimani, il y a quelques semaines. Selon le journal sportif A Bola, les Anglais vont formuler une proposition à 8 millions + 2 mil- lions en bonus d’objectif. Le journal croit savoir que cette proposition pourrait infléchir les exi- gences des dirigeants lisboètes. Souffrant d’une petite blessure, L'internatio- nal algérien ne s’est pas déplacé avec le Sporting qui a joué un match amical face à l’Ittihad d’Alexandrie lundi (1-1). Islam Slimani a été l'un des artisans de la qualification historique de la sélection algé- rienne de football, aux 8 es de finales, lors de la Coupe du monde au Brésil-2014.

APS

CHAMPIONNAT DU QATAR (PRÉPARATION)

Première apparition de Halliche avec le Qatar SC

Le défenseur international algé- rien Rafik Halliche a effectué sa pre- mière sortie sous les couleurs de sa nouvelle équipe, le Qatar Sport Club à l'occasion du match amical contre une formation italienne amateur (7- 0) disputé lundi soir à Rome (Italie) dans le cadre de sa préparation en prévision de la nouvelle saison du championnat du Qatar de première division (QSL). Incorporé par l'entraîneur Ivan Hazek, l'ancien défenseur de l'Acade- mica Coimbra a été crédité d'une belle prestation, selon le site officiel du club. Halliche avait rejoint les rangs du Qatar SC lors du mercato es-

CHAMPIONNAT DE BELGIQUE - SK LIERSE

Illies Bruylandts signe pour 3 ans

Le jeune milieu offensif français d'origine algérienne Illies Bruylandts, formé à l'Académie Jean-Marc Guillou (Belgique), a signé un contrat profes- sionnel de trois ans avec le SK Lierse, en première division belge, a annoncé hier le site officiel de ce club. Malgré son jeune âge, ce joueur de 19 ans est déjà passé par plusieurs clubs belges, puisqu'en plus de Tourcoing et le centre de formation de l'Académie Jean-Marc Guillou, il avait passé égale- ment cinq saisons à Mouscron. Mis à l'épreuve à son arrivée à Lierse, Illies Bruylandts s'est montré à la hauteur des attentes de son nouvel entraîneur, en marquant un joli but dès le 1 er match. Cela s'est passé à la 39 e minute du match contre Tienen

passé à la 39 e minute du match contre Tienen (D3 belge) où le jeune joueur

(D3 belge) où le jeune joueur a réussi à prendre le gardien ad- verse à contre-pied, contri- buant à la victoire finale des Jaune et Noir de Lierse (5-3). Néanmoins, malgré cette belle entrée en matière, et bien que signataire d'un contrat profes- sionnel, Illies Bruylandts devra commencer avec l'équipe ré- serve de Lierse avant d'intégrer le groupe professionnel, drivé par le coach Rami Bensebaïni. Illies Bruylandts est suivi également par la Fédération al- gérienne de football (FAF) qui pourrait lui adresser prochai- nement une convocation, pour intégrer la sélection olympique algérienne.

pour intégrer la sélection olympique algérienne. Solution Sudoku N°675   SCRIPTURAIRE Mots Croisés

Solution

Sudoku N°675

la sélection olympique algérienne. Solution Sudoku N°675   SCRIPTURAIRE Mots Croisés N°675 AIOLI n
 

SCRIPTURAIRE

Mots Croisés N°675

AIOLInSAUNER

LAPINEnIXODE

INAnSOULnCUI

FORMOLnLATIN

InTENEREnART

COZESnPRIVEE

ALnSnBRAVOnR

TYRnMAnIEnMn

IMAGERIEnVIN

OPTERIONSnEU

 

NESLEnSTABLE

IMAGERIE n VIN OPTERIONS n EU   NESLE n STABLE THESAURISEUR nATONnOBISnV KUALALUMPURn ATTELERnOSER
THESAURISEUR nATONnOBISnV KUALALUMPURn ATTELERnOSER NESSnOKASnBO SSnMINERnRUS A.SENnLACETS SOUSTRAIREnA
THESAURISEUR
nATONnOBISnV
KUALALUMPURn
ATTELERnOSER
NESSnOKASnBO
SSnMINERnRUS
A.SENnLACETS
SOUSTRAIREnA
CnPnEUnGALET
IMPORTUNSnLn
TAOnILnESSAI
YnTAMISEEnNO
MotsSolution
Mots Fléchés N°675
N°150Fléchés

Jeudi 7 Août 2014

SPORTS

DK NEWS

21

PARTENAIRE DE LA FAF ET DES SÉLECTIONS ALGÉRIENNES DE FOOTBALL

Mobilis succède à Ooredoo

Des trois postulants au parte- nariat avec la Fédération algé- rienne de football (FAF), les trois opérateurs de téléphonie mobile, Mobilis, Djezzy, et Wa- taniya Télécom Algérie (WTA) Ooredoo, c’est finalement l'opérateur public ATM Mobi- lis, qui est devenu officielle- ment le nouveau partenaire officiel de la Fédération algé- rienne de football (FAF) et des équipes nationales pour les cinq prochaines années.

et des équipes nationales pour les cinq prochaines années. Saïd Ben Ce qui voudrait dire que

Saïd Ben

Ce qui voudrait dire que le successeur d’Ooredoo aura toute latitude de sponso- riser les sélections algériennes dans toutes leurs manifestations sportives d’ici jusqu’en 2019. Soit après le Mondial 2018 prévu en Russie. Il y aurait donc les CAN 2015, 2017 et bien évidement les J.O. 2016 au Brésil sans oublier le Mondial 2018. Puis, ce n’est pas la première fois que Mobilis se trouve sur les terrains du sport et en particulier du football. Car faut-il rappeler que l’opérateur public ATM Mo- bilis est déjà sponsor de plusieurs clubs algériens professionnels de Mobilis- Ligue 1 et Ligue 2. Il est également le

sponsor des deux championnats profes- sionnels des deux ligues justement la 1 et la 2 sans oublier la Super coupe d'Algérie dont la prochaine finale opposera sa- medi prochain à 17h30 au stade Tchaker de Blida, le MC Alger, vainqueur de la Coupe d’Algérie à l’USM Alger, cham- pionne d’Algérie. Et c’est ce qui fait dire au président- directeur général (P-DG) d'Algérie Télé- com Mobile (ATM) Mobilis, Saâd Damma, fierement que «nous sommes fiers d’être toujours en faveur de tout projet qui soutient l'image de l’Algérie et améliore les conditions de vie des Algé- riens et Algériennes». Il faut bien rappeler également que lors du Mondial 2014, Mobilis avait été l’un des sponsors des supporters algé- riens dont il a pris en charge quelques

uns d’entre eux pour suivre l’évolution des Verts au Brésil. D’autre part, le fa- meux « défi » que voulait relever Mobilis en juillet 2013 et qui est toujours en cours, pourrait bien se concrétiser cette fois-ci. Il s’agit de faire venir la légen- daire équipe du Real de Madrid en Algé- rie pour un match de gala contre un club

algérien à défaut de la sélection nationale

A.

Il faut aussi rappeler ainsi que Mobilis succède donc à Ooredoo dont le P-DG de

l’opérateur qatari, M. Joseph Ged, a ré- vélé que son entreprise a dépensé l’équi- valent de 500 milliards de centimes au cours de ces 5 dernières années dans le sponsoring du football national, via la

FAF.

Mainetant donc place à Mobilis pour ce faire. Et là, il ne reste plus qu’à concré-

tiser ce partenariat puisqu’à l’issue de l’achèvement des procédures contrac- tuelles, une cérémonie de signature du contrat, liant la Fédération algérienne de football à ATM Mobilis pour une période de cinq années, sera organisée», a bel et bien tenu à préciser la FAF dans un com- muniqué. Ce serait donc ce jour là qu’on pour-

rait peut être avoir une idée sur la valeur que compte mettre sur la table Mobilis pour ce partenariat. Ainsi donc finalement, c’est Mobilis qui, grâce à son « offre la mieux disante», selon la FAF, qui a été retenu au terme de la réunion de la commission d’évalua- tion des offres ayant suivi l’opération d’ouverture des plis qui s’est déroulée en présence des représentants des trois sou- missionnaires et d’un huissier de justice.

PUBLICITÉ

22

DK NEWS

SPORTS

Jeudi 7 Août 2014

TRANSFERTS

Mehdi Mostefa

proche du FC Lorient

7 Août 2014 TRANSFERTS Mehdi Mostefa proche du FC Lorient L'international algérien Mehdi Mostefa, libre de

L'international algérien Mehdi Mostefa, libre de tout contrat après deux ans passés à l'AC Ajaccio, est sur le point de rejoindre le FC Lorient (Ligue 1 fran- çaise), selon le journal l'Equipe.

A la recherche d'un milieu défensif de métier de- puis le début de l'été, le FC Lorient est en passe de fi- naliser ce dossier, précise la même source. Agé de 30 ans, Mehdi Mostefa avait pris part avec la sélection algérienne à la Coupe du monde 2014 au Brésil. Il avait joué le premier match contre la Belgique (0-1)

et le huitième de finale perdu face à l'Allemagne (1-2

a.p.). Mehdi Mostefa qui peut également évoluer sur le côté droit avait entamé sa carrière à Dijon en 2004.

Il a également joué à Hanovre (Allemagne) et à Nîmes Olympique.

AÏSSA MANDI (STADE DE REIMS)

«Impatients de nous mesurer au PSG»

MANDI (STADE DE REIMS) «Impatients de nous mesurer au PSG» L'international algérien de football, Aïssa Mandi,

L'international algérien de football, Aïssa Mandi, sociétaire du Stade de Reims (Ligue 1 française) a af- firmé mardi soir, en conférence de presse, être «im- patient» de reprendre la compétition, d'autant que

la première journée du championnat opposera, de-

main, son équipe au «grand Paris Saint-Germain».

«Jouer contre un grand club comme le PSG est toujours particulier et ce serait mentir de prétendre le contraire», a déclaré le n°23 Rémois devant les journalistes. «Le stade sera probablement plein à craquer et la fête sera grandiose, aussi bien sur le terrain que dans les tribunes», a-t-il ajouté en avouant cepen- dant que la tâche s'annonce assez ardue pour son équipe. «Les Parisiens sont prêts. On l'a bien vu pendant

le

Trophée des Champions contre Guingamp (2-0).

Il

s'agit de grands joueurs, qui peuvent faire la diffé-