Vous êtes sur la page 1sur 29

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS

CHAIRE DE TRAVAUX PUBLICS & BATIMENT

COURS CCV004

« ELEMENTS DE BETON ARME »

COURS THEORIQUE ET EXERCICES DE COURS Flexion simple – sections rectangulaires à l'ELU

Responsable de l’enseignement : F. GUILLEMARD

novembre 2006

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

2

Sommaire

8.

CALCUL D’UNE SECTION RECTANGULAIRE A LA FLEXION SIMPLE A L’ELU

3

 

8.1. SECTION DE POUTRE SOUMISE A UN MOMENT DE FLEXION

3

8.2. PRINCIPE DES PIVOTS A L’ELU

6

8.2.1. Domaine 1, pivot A

7

8.2.2. Domaine 2, pivot B

8

8.2.3. Domaine 3, pivot C

10

8.3. PRINCIPES GENERAUX DE CALCUL

11

8.4. EQUATIONS DEQUILIBRE ET DIMENSIONNEMENT A L’ELU

12

8.4.1. Les paramètres et les inconnues

12

8.4.2. Les équations d’équilibres

12

8.4.3. Dimensionnement des aciers tendus

13

8.4.4. Valeurs particulières

14

8.5.

DEFINITION ET EXPRESSION DU MOMENT LIMITE ULTIME REDUIT

14

8.5.1. Introduction

14

8.5.2. Dimensionnement à l’ELS par compression du béton

14

8.5.3. Définition du moment réduit ultime réduit

15

8.6.

TECHNIQUE DE CALCUL DANS LA CAS OU IL NY A PAS DACIER COMPRIME

17

8.6.1. Le calcul étape par étape

17

8.6.2. Exercice de cours: Section rectangulaire sans acier comprimé

18

8.7.

TECHNIQUE DE CALCUL DANS LA CAS OU IL Y A DES ACIERS COMPRIMES

22

8.7.1. dimensionnement de A u et A’ u

22

8.7.2. Exercice de cours : Section rectangulaire avec aciers comprimés

26

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

3

8. Calcul d’une section rectangulaire à la flexion simple à l’ELU

8.1. Section de poutre soumise à un moment de flexion

Une poutre est sollicitée en flexion simple si l'ensemble des actions perpendiculaires sont perpendiculaires à son axe neutre.

perpendiculaires sont perpendiculaires à son axe neutre. Ces actions sont généralement : Des charges permanentes G.

Ces actions sont généralement :

Des charges permanentes G. Des charges d’exploitation Q .

Et les combinaisons dimensionnantes sont dérivées de l’expression : 1,35 G + 1,50 Q

Sous l’action de ces charges la poutre se déforme et fléchie. Ainsi pour une poutre sur deux appuis, la déformation engendre une zone comprimée au dessus de la fibre neutre de la section et une zone tendue en dessous :

la déformation engendre une zone comprimée au dessus de la fibre neutre de la section et

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

4

Si on considère une section homogène (ce qui n'est pas le cas d'une section en béton armé), le diagramme des sollicitations ou des contraintes est symétrique. On a ainsi une zone comprimée et une zone tendue de part et d'autre de l'axe neutre.

En béton armé, on néglige la résistance à la traction du béton, et ce pour éviter une fissuration trop importante de la section. Cependant, pour pouvoir équilibrer la section, il est impératif d'avoir une zone tendue. Pour cela, on remplace la section de béton par une section d’acier tendue.

On a ainsi une section hétérogène constituée d'une zone comprimée de béton et d'une zone tendue d'aciers. Dans ce cas, l'axe neutre de la section ne correspond pas forcément avec l'axe géométrique, on a donc plusieurs états d'équilibre possibles, fonction des sollicitations.

Ces différents diagrammes de déformations qui traduisent ces équilibres peuvent être décrit en utilisant la règle des pivots, qui définissent les comportements de la section en béton armé tenant compte des caractéristiques des matériaux.

On rappelle que pour l’acier, on a la loi de comportement suivante :

que pour l’acier, on a la loi de comportement suivante : Et pour le béton :

Et pour le béton :

on a la loi de comportement suivante : Et pour le béton : C’est à dire

C’est à dire que en fonction de la déformation du béton, la contrainte de compression suit une loi parabole rectangle.

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

5

Pour la flexion, on pourra substituer la diagramme parabole rectangle par un diagramme rectangle simplifié.

parabole rectangle par un diagramme rectangle simplifié. La figure suivante résume le lien entre la déformation

La figure suivante résume le lien entre la déformation d’une section droite dans le cas d’une flexion avec zone comprimée et les diagrammes parabole rectangle et rectangle simplifiée :

droite dans le cas d’une flexion avec zone comprimée et les diagrammes parabole rectangle et rectangle

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

6

8.2. Principe des pivots à l’ELU

Quelque soit les sollicitations agissantes sur une section droite :

Traction simple,

Flexion simple,

Compression simple,

Flexion composée avec traction,

Flexion composée avec compression,

L’état limite ultime d’une section peut être atteint de deux façons :

Par écoulement plastique des aciers qui correspond à un allongement des aciers de

10‰.

Par écrasement du béton, ce qui correspond à un raccourcissement du béton de 3,5‰.

Le diagramme des trois pivots est donc articulé autour de ces deux limites avec trois possibilités :

Le pivot A qui correspond à un allongement maxi des aciers tendus.

Le pivot B qui correspond à un raccourcissement maxi du béton comprimé.

Le pivot C qui correspond à une section entièrement comprimée.

Ces trois possibilités se traduisent par le diagramme suivant :

trois possibilités se traduisent par le diagramme suivant : Pour un calcul en flexion simple, on

Pour un calcul en flexion simple, on aura une section que sera en pivot A ou en pivot B, la section ne pouvant pas être entièrement comprimée.

On note y u la distance de l’axe neutre à la fibre supérieure de la section ; la valeur de y u détermine celui des domaines dans lequel est situé le diagramme limite.

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

7

8.2.1. Domaine 1, pivot A

Les droites de déformation passent par le pivot A qui correspond à un allongement de l’armature

de

∞∞∞
∞∞∞

∞∞∞∞∞∞∞∞

S ==== 10

L’allongement du béton est tel que :

0

b

3,5

‰.

Dans ce cas, la section peut être sollicitée en :

Traction simple.

Flexion simple.

Flexion composée avec traction.

Flexion simple. Flexion composée avec traction. ∞∞∞ et y u ∞∞∞∞∞∞∞∞ Dans le cas de la

∞∞∞
∞∞∞

et

y

u

∞∞∞∞∞∞∞∞

Dans le cas de la traction simple, l’allongement des armatures est égal à

est infini. Dans le cas de la flexion composée avec traction : l’allongement de l’armature la plus

tendue est

.L’axe y u se

trouve à l’extérieur de la section. En ce qui concerne la flexion simple ou la flexion composée , la valeur de y u est donnée par les formules suivantes issues des triangles semblables :

S ==== 10

∞∞∞
∞∞∞

∞∞∞∞∞∞∞∞

∞∞∞
∞∞∞

S ==== 10

et celui de l’armature la moins tendue

10

∞∞∞∞∞∞∞∞

S

BC y u d ∞∞∞∞ S ==== 10 ∞∞∞∞∞∞∞∞
BC
y u
d
∞∞∞∞
S ==== 10
∞∞∞∞∞∞∞∞

y u

BC

====

d

S

++++

BC

⇒⇒⇒⇒

y

u

====

BC

S

++++

BC

. d

On peut remarquer sur ce diagramme que l’équilibre de la section avec un état limite atteint simultanément sur le béton et sur les aciers correspond à une position de l’axe neutre y=0,259d. Il s'agit d'une solution économique car les matériaux travaillent tout deux au maximum de leurs capacités.

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

8

On peut également noter qu’il y a des positions de l’axe neutre à éviter : b 2 ‰.

des positions de l’axe neutre à éviter : b 2 ‰. En effet, dans ce cas,

En effet, dans ce cas, le béton a un raccourcissement inférieur à 2 ‰, ce qui veut dire que le béton travaille mal et que la section est surdimensionnée en béton.

Pour déterminer la position de l’axe neutre (donc le coefficient ) qui correspond à cette limite, on utilise le théorème de Thalès :

En considérant :

y

u

=

.

d

=

2 = 0,167

+ 10)

(2

8.2.2. Domaine 2, pivot B

Le pivot B se traduit par le schéma suivant :

2, pivot B Le pivot B se traduit par le schéma suivant : Les droites de

Les droites de déformation passent par le pivot B qui correspond à un raccourcissement ultime du

béton de

==== 3,5

∞∞∞∞
∞∞∞∞

∞∞∞∞∞∞∞∞

BC

La limite du pivot A et B se situe pour une valeur de moment frontière M AB

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

9

Il s’agit du moment évalué par rapport au centre de gravité de l’armature inférieure et correspondant à la position AB du diagramme des déformations.

A partir du moment de flexion à l'ELU, noté Mu, on peut voir si l’on est en région I, pivot A ou en

région II pivot B :

Si Mu< M AB le pivot est le point A Si Mu> M AB le pivot est le point B

Le moment MAB correspond au travail maximum des aciers à la traction soit

travail maximum du béton à la compression soit

BC

==== 3,5

∞∞∞∞
∞∞∞∞

.

∞∞∞∞∞∞∞∞

En appliquant les triangles semblables on trouve :

y

soit y

u

====

y

====

u

.d

====

BC

3 5

,

d

BC

.d

++++

S

3 5

,

++++

10

====

,

==== 0 259

u ==== 0 , 259

, limite entre la région I et la région II

S ==== 10

∞∞∞∞
∞∞∞∞

∞∞∞∞∞∞∞∞ et au

Ainsi pour une sollicitation de flexion simple et de flexion composée dans le domaine 2 l’axe neutre

est située entre :

0 259

,

.d

y

u

〈〈〈〈

h

Une position particulière de ce pivot B est la suivante :

h Une position particulière de ce pivot B est la suivante : Dans le cas ou

Dans le cas ou l’allongement des aciers est inférieur à se, ces derniers ne travaillent pas suffisamment et il faudra mettre en place de très grandes sections. La valeur de se est une propriété de l’acier et dépend de la nuance utilisée.

A titre indicatif, on peut retenir :

Acier Fe500 => se = 2,174 ‰ Acier Fe400 => se = 1,739 ‰

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

10

En conclusion, les différents cas de figure ci-dessus se résument par :

les différents cas de figure ci-dessus se résument par : Le meilleur dimensionnement d’une section Béton

Le meilleur dimensionnement d’une section Béton Armé correspond donc à une valeur de

tel que

0,167

lim ite

:

Pour

proche de limite, on aura une petite section de béton avec beaucoup

 

d’armatures.

Pour

proche de 0,167, on aura une grande section de béton avec très peu

d’armatures.

Lorsque l’on prédimensionne une section de béton, il est impératif d’avoir ces données en tête, car en effet, en se fixant la valeur de on peut en déduire facilement les valeurs de b et d correspondantes. (voir formules ci après).

Il est important de noter que =0,259 correspond à une valeur de =0,187. On peut également prédimensionner une poutre de façon à avoir cette valeur pour le moment réduit. Cette notion de moment réduit sera détaillée un peu plus loin dans ce cour.

8.2.3. Domaine 3, pivot C

Les droites de déformation passent par le pivot C qui correspond à un raccourcissement du béton

de

Dans ce cas, la section ne peut être sollicitée qu'en flexion composée ou en compression simple.

La position de l’axe neutre est en dehors de la section : y

∞∞∞∞ ==== 2 . BC ∞∞∞∞∞∞∞∞
∞∞∞∞
==== 2
.
BC
∞∞∞∞∞∞∞∞

u ≥≥≥≥ h

==== 2 . BC ∞∞∞∞∞∞∞∞ u ≥≥≥≥ h Dans ce chapitre dédié à la flexion simple

Dans ce chapitre dédié à la flexion simple nous nous intéresserons donc au pivot A et B correspondant aux domaines 1 et 2.

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

11

8.3. Principes généraux de calcul

En flexion simple, le dimensionnement peut découler :

Soit d’un calcul à l’état limite ultime (ELU). Soit d’un calcul aux états limites de service (ELS).

A l’ELU

A l’ELS

Le moment agissant ultime est de la forme

Le diagramme des déformations passe, soit par le pivot A soit par le pivot B, à l’exclusion du pivot C (compression – flexion) Les diagrammes déformations – contraintes du béton et de l’acier sont ceux donnés dans le chapitre 3 du cours.

M

u

∑∑∑∑

====

i

.M

i

Le moment agissant de service est de la forme

Les diagrammes déformations – contraintes sont linéaires :

M

s

∑∑∑∑

====

s

b

b

==== E

==== E

S

b

.

.

====

E

S

15

.

S

b

b

avec E s = 2.10 5 MPa

ou, puisque conventionnellement

n ====

i

.M

E S

E b

i

==== 15

Le coefficient "n" est appelé coefficient d'équivalence et permet de se ramener à une section homogène équivalente.

On distingue :

Un état limite de compression du béton dans lequel la contrainte du béton est limitée à

0.60.f

cj

Des états limites d’ouverture des fissures dans lesquels la contrainte de traction de l’acier tendu est limitée, pour les cas de fissuration préjudiciable ou très préjudiciable, aux valeurs indiquées dans le cours 3 (3.3.2)

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

12

8.4. Equations d’équilibre et dimensionnement à l’ELU

8.4.1. Les paramètres et les inconnues

On connaît :

Les dimensions b, d

F e , f c28

M u

On recherche A u des armatures tendues

8.4.2. Les équations d’équilibres

des armatures tendues 8.4.2. Les équations d’équilibres Pour écrire l’équilibre de la section, il faut mettre

Pour écrire l’équilibre de la section, il faut mettre en équation deux hypothèses :

1. L’équilibre des forces : la somme des forces doit être égale à 0.

2. L’équilibre des moments : la somme des moments doit être égale à 0.

ATTENTION, pour écrire l’équilibre d’une section, on considère un moment positif celui qui tend la fibre inférieure de la section (convention Béton Armé)

Les équations d’équilibre sont les suivantes :

1- Equilibre des forces : F ==== 0

Pour calculer l ‘équilibre des forces, on part des contraintes s et Fbu (respectivement sur les aciers et le béton) et on détermine les forces qui en résultent :

La force exercée sur une section Au d’armatures vaut

Fs=Au * s

La force exercée sur le béton vaut Fbc= Fbu * 0,8yu * b 0 = 0,8* u*b0*d*Fbu

Connaissant l’expression des forces, on écrit maintenant l’équilibre :

F

s

= F

bc

=>

A = 0,8 b d F 0 u s u bu
A
=
0,8
b
d
F
0
u
s
u
bu

(1)

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

13

2- Equilibre des moments : M ==== 0

On a 1 moment externe M u et les 2 forces internes engendrées par la section du béton comprimé et la section de l’acier tendue.

Pour calculer l’équilibre des moments, on part des forces décrites ci-dessous et on calcul les moments résultants par rapport à Au, ce qui nous permet de supprimer cette inconnue.

Ainsi, les moments résultants en ce point sont :

Le moment Mu appliqué à la section. Le moment du à la force sur le béton multipliée par le bras de levier appelé zb et qui vaut

:

z b

= d

0,4y

u

= d(1

0,4

)

A partir de ces moments, on peut écrire l’équilibre :

Mu = F

bc

z

b

en remplaçant les termes Fbc et zb par leurs expressions respectives, on obtient :

Mu = 0,8 bd ² F (1 0,4 ) u bu u
Mu =
0,8
bd
²
F
(1
0,4
)
u
bu
u

(2)

8.4.3. Dimensionnement des aciers tendus

Avec les équations (1) et (2), on obtient donc un système à deux équations et deux inconnues : Au et u.

C'est à dire, qu'il nous faut déterminer la position de l'axe neutre et les armatures tendues qui induisent cette position.

A partir de l’équation (2), on pose

b

=

Mu

bd F

²

bu

et on obtient l’équation

b

=

0,8

u

(1

0,4

u

)

La grandeur b est appelée "moment réduit" de la section.

En développant cette équation, on obtient un polynôme du second degré en :

0,32 2 0,8 + = 0 , ce qui nous donne comme solution : u
0,32
2 0,8
+
=
0
, ce qui nous donne comme solution :
u
u
b
)]
=
1,25[1
(1
2
(3)
u
b

Tout ce cheminement nous a permis de déterminer la valeur de neutre.

et donc la position de l’axe

L’équation (1) permet de déterminer l’expression de la section d’acier :

ou en appelant Z

B

A

u

.

====

d.(

1

s

==== 0,8 .

0 , 40 .

u

u

)

.b.d.f

bu

=>

A

u

. ==== 0 8

,

u

.b.d.f

bu

S

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

14

On trouve :

M u A ==== u Z . B S
M
u
A
====
u Z
.
B
S

(4)

avec

s

=

Fe

s

Z

B correspond au bras de levier de la résultante du béton comprimé par rapport aux aciers

tendus.

Cet équilibre est valable tant que le moment réduit b est inférieur à une limite notée lu (voir le cours ci après) . Au-delà de cette limite, il faut mettre en place des aciers comprimés et l’équilibre de la section ainsi obtenu n’est plus le même.

8.4.4. Valeurs particulières

Nous avons vu que la limite entre les pivots A et B correspond au travail maximum des aciers à la

traction soit

S ==== 10

∞∞∞∞
∞∞∞∞

et au travail maximum du béton à la compression soit

B ==== 3,5

∞∞∞∞
∞∞∞∞

:

∞∞∞∞∞∞∞∞

∞∞∞∞∞∞∞∞

soit y ==== 0,259.d

soit également

AB

====

0,8 * 0,259.(1

0,40 * 0,259)

====

0,186

8.5. Définition et expression du moment limite ultime réduit

8.5.1. Introduction

Dans le cas de la fissuration peu nuisible, la contrainte de l’acier en service n’est pas limitée. Par

contre, la contrainte maximale du béton comprimée est limitée à

bc

==== 0 , 6

.f

c

28

Le dimensionnement se fera donc :

A l’ELU en vérifiant qu’à l’E.L.S. la limite de compression du béton ne soit pas atteinte.

8.5.2. Dimensionnement à l’ELS par compression du béton

On sait que la contrainte normale du béton est limitée à :

bc

==== 0 , 6

.f

c

28

l’ELS par compression du béton On sait que la contrainte normale du béton est limitée à

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

15

Les équations d’équilibre sont les suivantes :

1- Equilibre des forces : F ==== 0

On a 2 forces internes et aucune force externe normale puisque l’on est en flexion. Donc, en utilisant le diagramme triangle :

1

2

F BC

====

.b.y

1 .

BC

==== A

S

.

S

(1)

2- Equilibre des moments : M ==== 0

On a 1 moment externe M S et les 2 forces internes engendrées par la section du béton comprimé et la section de l’acier tendue.

En écrivant l’équilibre au niveau des aciers tendues, ce qui permet d’éliminer une inconnue A s , on trouve :

avec

Z

M S

==== F

BC

.Z

b

(2)

B bras de levier de la résultante du béton comprimé par rapport aux aciers tendus :

Z

B

==== d

y

1

3

Connaissant M S on peut tirer y 1 de l’équation (2) ce qui permet de calculer :

S

====

d

15 .

.

1

BC

y

y

1

puis

M S A S ==== Z . B S
M
S
A
S ====
Z
.
B
S

Mais en pratique la considération du « moment réduit limite ultime » rend inutile le calcul de As comme nous allons le voir ci –après.

8.5.3. Définition du moment réduit ultime réduit

En principe il faudrait retenir :

A

====

MAX







A

A

U

S







Mais en pratique les calculs montrent que l’on a A u > A s tant que le moment agissant ultime reste inférieur à une certaine valeur limite M lu ou , obtenue pour A u = A s

Le dimensionnement aux états limites ultimes s’effectuera donc de la manière suivante :

si

si

B

B

>>>>

lu

lu

alors on calcule la section d’acier A u selon les formules définies en 6.4

alors on doit :

1. Soit redimensionner la section béton en modifiant les valeurs de la largeur b ou de la hauteur h

2. Soit ajouter des aciers comprimés qui équilibreront la part du moment fléchissant ultime qui ne peut être repris par le béton seul.

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

16

Le moment réduit ultime

matériaux acier et béton.

lu

dépend du rapport

Il existe des tables donnant des valeurs précises de

====

lu

M

u

M

S

ainsi que des caractéristiques des

de ==== lu M u M S ainsi que des caractéristiques des On dispose également de

On dispose également de formules approchées :

Pour les aciers Fe500 et f c28 30 Mpa : 10

Pour les aciers Fe400 et f c28 30 Mpa : 10

f

f

4

.

lu

====

3220 .

. ++++

51

c 28

3100

4

.

lu

====

3440 .

. ++++

49

c 28

3050

Si f c28 > 30 Mpa il faut utiliser les valeurs tirées des tableaux précédents.

Dans une première approximation on peut retenir également :

Fe400:

Fe500:

lu

lu

====

====

0

0

,

,

30 . 27 .

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

17

8.6. Technique de calcul dans la cas où il n’y a pas d’acier comprimé

8.6.1. Le calcul étape par étape

1-

On calcule :

B

====

M

U

b d

o

2

f

bu

2- On trouve la valeur de

µ lu

3- Si > µ µ B il faut prévoir des aciers comprimés (voir chapitre suivant)
3-
Si
> µ
µ B
il faut prévoir des aciers comprimés (voir chapitre suivant)
lu
4-
Si
il n’y a pas d’aciers comprimés
B
lu
On calcule
==== 1 , 25
.(
1
1
2 .
B )

Si α< 0,259 on est dans le pivot A sinon dans le pivot B

Le bras de levier est égal à Z

B

====

d.(

1

0 , 4

)

5- Finalement la section d’armatures recherchée est égale à :

A

u

====

M

u

Z

B

.

S

6- Il faut vérifier que les aciers calculés respectent bien la condition de % mini :

Le pourcentage minimum pour une poutre rectangulaire en flexion simple vaut :

A

min

Remarque :

=

0,23

F t 28

Fe

b

0

d

Le paramètre "d" est couramment appelé "hauteur utile" et représente la distance entre la fibre extrême comprimée et le centre de gravité des aciers tendus.

Lors d'un dimensionnement, on ne connaît pas les armatures et donc leur centre de gravité. Par conséquent, il est nécessaire d'estimer la valeur de "d" puis de la vérifier ultérieurement, après avoir déterminer la quantité d'armatures tendues.

Usuellement, on se fixe d=0,9h, mais cette estimation est arbitraire.

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

18

8.6.2. Exercice de cours: Section rectangulaire sans acier comprimé

Prenons l’exemple suivant :

sans acier comprimé Prenons l’exemple suivant : Les données de l'exercice sont les suivantes :

Les données de l'exercice sont les suivantes :

Sollicitations : la poutre est soumise à une charge uniformément répartie (notée P) sur toute la travée avec :

o

Pg= 15 KN/ml + poids propre

o

Pq= 20KN/ml

Durée d’application des charges : supérieure à 24h

Matériaux :

 

o

Béton:

Fc28= 25Mpa

o

Acier: Fe500

Enrobage des armatures : 3cm

Fissuration non préjudiciable

Densité du béton : 25KN/m3

On se propose :

 

De déterminer les réactions d’appuis et le moment de flexion interne (pour rappel !)

De déterminer les armatures longitudinales.

De vérifier le pourcentage minimum.

Calcul des sollicitations

Avant de déterminer les sollicitations internes, il convient de déterminer la valeur de la charge appliquée à l’ELU, notée Pu.

Pour cela, il faut appliquer la combinaison Pu= 1,35(Pg + PP) + 1,5Pq.

Calcul du poids propre de la poutre :

Attention, le poids propre de la poutre doit être calculé par mètre linéaire :

PP=0,25*0,60*25= 3,75KN / ml.

Calcul de Pu et Pser:

Pu=1,35(15+3,75) + 1,5*20= 55,31 KN / ml. Pser= 15 + 3,75 + 20= 38,75 KN / ml.

Calcul des réactions d’appuis

P

RA RB l
RA
RB
l

Pour déterminer les réactions d’appuis, il faut écrire les équations d’équilibre externe de la poutre :

R

A

+

R

B

=

P

l

(1)

Somme des moments par rapport à A :

(

R

B

l

)

Pl

l

2

= 0

(2)

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

19

A partir de l’équation (2), on obtient :

R B =

Pl

2

.

En injectant la valeur de Rb dans l’équation (1), on trouve

On obtient donc :

R

A

=

R

B

=

55,31

5,5

2

= 152,10

KN

à l’ELU

R A =

Pl

2

Calcul du moment de flexion Pour le calcul des sollicitations internes, il faut déterminer l’équilibre rdm de la poutre à n’importes quelle abscisse :

V M P H
V
M
P
H

Pl/2

la poutre à n’importes quelle abscisse : V M P H Pl/2 x Equilibre des efforts

x

poutre à n’importes quelle abscisse : V M P H Pl/2 x Equilibre des efforts horizontaux

Equilibre des efforts horizontaux : H=0

Pl

2

 

l

V = P(

 

x)

2

0

=>

M =

 

Px

²

+

 

2

M

55,31

=

 

5,5²

u

8

Mpa

 

Equilibre des efforts tranchants :

Equilibre des moments / A :

Pour

M

ser

x=l/2,

on

obtient

=

38,75

5,5² =

8

c

28

.

V =

P.x

=>

Px

x

Pl

x + M =

2

2

M=Pl²/8

KN m

=>

Donc

=

0,85

25

146,52

= 0,85

F

Caractéristiques des matériaux

Béton Fc28= 25 Mpa =>

Fbu

= 14,17

b 1,5

Avec fonction de la durée d’application des charges :

o

= 1,00 si t > 24 heures

o

= 0,90 si

1

t

24 heures

o

= 0,85 si t < 1 heure

F

t

28

=

0,6

+

0,06

F

c

28

=

0,6

+

0,06

25

=

2,10

Mpa

Acier Fe500 :

Fed =

Fe

500

=

s

1,15

= 434,78 Mpa

Plx

2

=

Px

2

(

l

= 209,14

KN m

.

x

)

et

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

20

Calcul de lu

Pour vérifier la présence ou non d’aciers comprimés, il est nécessaire de calculer la valeur de lu qui est fonction de fc28, et .

Cette valeur peut être déterminée à partir des tables ou des formules approchées si Fc28 Mpa.

30

Dans notre cas (acier Fe500), on peut utiliser la formule :

10

4

lim

=

3220

+

51

F

C 28

3100

avec

=

Mu

Mser

On a donc :

209,14

=

146,52

=

1,43

=>

lu

=

0,278

Calcul des armatures

Hauteur utile : d=0,9h= 0,54m

Calcul du moment réduit :

b

=

Mu

bd F

²

bu

=

0,209

0,25

0,54²

14,17

=

0,202

On a bien b lu donc pas d’aciers comprimés : 0,202 < 0,278

:

u

= 1,25[1

(1 2 )]= 1,25[1 b
(1
2
)]= 1,25[1
b

b

=

d

(1

0,4

Calcul de

Calcul du bras de levier zb : z

Calcul de la section d’armatures :

(1

2 0,202)]=

0,285

) = 0,54(1 0,4 0,285) = 0,478

o

A

u

=

Mu

0,209

=

z F

b

ed

0,478

434,78

=

10,06.10

4

m

²

=

10,06

cm

²

On doit donc mettre en place 10,06cm² d’armatures en partie inférieure.

On peut mettre en place 5HA16 (10,05cm²) ou 3HA16 + 3HA14 (10,65cm²)

m

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

21

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé 21 Vérification du % mini Le pourcentage minimum pour

Vérification du % mini

Le pourcentage minimum pour une poutre rectangulaire en flexion simple vaut :

A

min

=

0,23

F

t

28

Fe

b d

0

=

0,23

2,1

500

0,25

0,54

=

1,30

cm

²

<

10,05

cm

²

=> OK

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

22

8.7. Technique de calcul dans la cas où il y a des aciers comprimés

8.7.1. dimensionnement de A u et A’ u

On doit mettre en place des aciers comprimés lorsque le béton est incapable de rééquilibrer, à lui seul, la section.

Pour savoir si l'on est dans ce cas, il nous faut comparer le moment réduit

B de la section au

moment réduit limite

lu

définit dans les chapitres précédents. Si on est dans le cas ou

il faut mettre en place des aciers comprimés.

B

>

lu

,

Dans ce cas,

réduit limite

lu

le béton comprimé équilibre un moment fléchissant en relation avec le moment

:

un moment fléchissant en relation avec le moment : M ul = lu .b.d².f bu et

M

ul

=

lu

.b.d².f

bu

et

les

aciers

comprimés

équilibrent

fléchissant M u et le moment fléchissant M ul .

la

différence

entre

le

moment

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

23

Dans ce cas, on peut décomposer la section de la façon suivante :

Mu2
Mu2

En considérant la section soumise à un moment total Mu , on a la décomposition suivante :

Une section 1 dans laquelle le béton comprimé et les armatures reprennent un moment

Mu1 correspondant à la valeur limite du moment réduit :

Une section 2 qui équilibre le moment restant, à savoir Mu-Mu1.

M

u1

=

lu

bd²F

bu

ATTENTION, le règlement stipule que la section 2 ne doit jamais équilibrer plus de 40% du moment total. Cette règle se traduit par l’équation suivante :

Mu2 0,40Mu à l’ELU

L’équilibre d’une telle section se traduit par le schéma suivant :

d’une telle section se traduit par le schéma suivant : De la même façon que pour

De la même façon que pour une section sans acier comprimé, pour écrire l’équilibre de la section, il faut mettre en équation deux hypothèses :

L’équilibre des forces : la somme des forces doit être égale à 0. L’équilibre des moments : la somme des moments doit être égale à 0.

Cependant, pour des raisons de simplicité, on peut déterminer cet équilibre en deux phases :

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

24

Equilibre de la section 1 :

L’équilibre de la section 1 est un « simple » équilibre d’une section rectangulaire en flexion simple sans acier comprimé . La seule nuance est que cette section ne reprend que Mul.

On peut donc reprendre les formules vues chapitre précédent et les appliquer à cette section :

chapitre précédent et les appliquer à cette section : On obtient donc pour cette section :

On obtient donc pour cette section :

Moment repris :

Valeur de

Bras de levier :

:

M u

1

=

lim

lim

=

z

lim

1,25[1

= d

(1

bd ²F bu )] (1 2 lim
bd ²F
bu
)]
(1
2
lim

0,4

lim

)

Section d’armatures :

M ul A 1 = z lim s
M ul
A 1 =
z
lim
s

Equilibre de la section 2 :

L’équilibre de la section 2 est beaucoup plus simple à poser car il n’y a pas de béton à prendre en compte :

à poser car il n’y a pas de béton à prendre en compte : Equilibre des

Equilibre des forces :

Equilibre des moments / A2 :

A

2

s

=

A'

M

u

sc

2 =

(1)

A'(d

d')

sc

(2)

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

25

Or on sait que

M

u

2

= M

u

M

ul

, on obtient donc :

A

'

=

M

u

M

ul

(

d

d

')

sc

Il nous faut donc déterminer sc avec la formule des triangles semblables :

déterminer sc avec la formule des triangles semblables : sc D’après la formule (1), on a

sc

D’après la formule (1), on a

=

3,5

1000

l

d

A

2 =

A

'

sc

e

(

l

(

d

d

'))

et

sc

=

sc

E

s

sc est appelée « contrainte équivalente des aciers comprimés »

Pour des valeurs de Fc28 inférieures à 35Mpa, on peut également utiliser les formules suivantes pour déterminer sc :

Avec

sce

=

' =

9

d'

d

F

c

28

et

'(13

F

C

K =

1,00

1,02

1,04

28

Equilibre de la section totale :

+ 415)

K

Fe

 

s

si

=

1

si

=

0,9

 

si

=

0,85

En partie inférieure, La section d’aciers tendus est égale à : Au = A +
En partie inférieure, La section d’aciers tendus est égale à :
Au = A
+ A
1
2
'
En partie supérieure, La section d’aciers comprimés est égale à :
A u
====
A
2

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

26

8.7.2. Exercice de cours : Section rectangulaire avec aciers comprimés

Le but de cet exercice est d’analyser une poutre isostatique en flexion simple à l’ELU, avec aciers comprimés.

Prenons l’exemple suivant :

avec aciers comprimés. Prenons l’exemple suivant : Les données de l'exercice sont les suivantes :

Les données de l'exercice sont les suivantes :

Sollicitations : la poutre est soumise à une charge uniformément répartie (notée P) sur toute la travée avec :

o

Pg= 5 KN/ml + poids propre

o

Pq= 50 KN/ml

Durée d’application des charges : supérieure à 24h

Matériaux :

 

o

Béton:

Fc28= 25Mpa

o

Acier:

Fe500

Enrobage des armatures : 3cm

Fissuration non préjudiciable

Densité du béton : 25KN/m3

On se propose :

 

De déterminer les réactions d’appuis et le moment de flexion interne.

De déterminer les armatures longitudinales.

De vérifier le pourcentage minimum.

Calcul des Sollicitations

Avant de déterminer les sollicitations internes, il convient de déterminer la valeur de la charge appliquée à l’ELU, notée Pu.

Pour cela, il faut appliquer la combinaison Pu= 1,35(Pg + PP) + 1,5Pq.

Calcul du poids propre de la poutre :

Attention, le poids propre de la poutre doit être calculé par mètre linéaire :

PP=0,25*0,60*25= 3,75KN / ml.

Calcul de Pu et Pser:

Pu=1,35(5+3,75) + 1,5*50= 86.81 KN / ml. Pser= 5 + 3,75 + 50= 58,75 KN / ml.

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

27

Calcul des réactions d’appuis

P

RA RB
RA
RB

l

armé 27 Calcul des réactions d’appuis P RA RB l Pour déterminer les réactions d’appuis, il
armé 27 Calcul des réactions d’appuis P RA RB l Pour déterminer les réactions d’appuis, il

Pour déterminer les réactions d’appuis, il faut écrire les équations d’équilibre externe de la poutre :

R

A

+

R

B

=

P

l

(1)

Somme des moments par rapport à A :

A partir de l’équation (2), on obtient :

R B =

Pl

2

.

(

R

B

l

)

En injectant la valeur de Rb dans l’équation (1), on trouve

On obtient donc :

R

A

=

R

B

=

86.81

5,5

2

= 238.73

KN

Calcul du moment de flexion

à l’ELU

Pl

l

2

= 0

R A =

Pl

2

(2)

Pour le calcul des sollicitations internes, il faut déterminer l’équilibre rdm de la poutre à n’importe quelle abscisse :

P V M H
P
V
M
H

Pl/2

x
x

Equilibre des efforts horizontaux : H=0

Pl

Pl

Equilibre des efforts tranchants :

Equilibre des moments / A :

Pour

x=l/2,

on

obtient

V( x ) = +

=

Px

=>

2

x

P

Pl

=>

x

M

=>

u

=

V =

2

M =

Px

²

+

Plx

=

Px

(

l

2

2

2

86.81

5,5²

= 328.25

KN m

.

8

M ( x )

M=Pl²/8

2

2

Donc

M

ser

=

58.75

5,5² =

8

222.15

KN m

.

x

)

et

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

28

Caractéristiques des matériaux

F

28

25

Béton Fc28= 25 Mpa =>

F

t

28

=

0,6

+

0,06

Acier Fe500 :

Fed

F

c

=

28

=

Fe

0,6

=

Fbu = 0,85

c

0,06

25

+

500

s

1,15

= 434,78

=

0,85

b 1,5

=

2,10

Mpa

Mpa

= 14,17 Mpa

Calcul de lu

Pour vérifier la présence ou non d’aciers comprimés, il est nécessaire de calculer la valeur de lim

qui est fonction de fc28,

et .

Cette valeur peut être déterminée à partir des tables ou des formules approchées si Fc28 Mpa.

30

Dans notre cas (acier Fe500), on peut utiliser la formule :

On a donc :

10

4

lim

=

3220

+

51

F

C

28

3100

avec

=

Mu

Mser

328,25

=

=

222,15

1,48

=>

lim

=

0,294

Calcul des armatures

Hauteur utile : d=0,9h= 0,54m

Calcul du moment réduit :

b

=

Mu

bd F

²

bu

0,328

=

0,25

= 0,25 0,54² 14,17 =

0,54²

= 0,25 0,54² 14,17 =

14,17

=

0,317

On a b > lu: il faut donc mettre en place des aciers comprimés ou alors redimensionner la section de béton.

Calcul des aciers tendus (section A1)

Le calcul des aciers tendus doit être mené avec

un moment correspond à

lim :

lim

=

M lim

bd F

²

bu

=> M

lim

=

lim

bd F

²

bu

=

0,294

0,25

0,54²

14,17

=

0,304

MN m

.

=

1,25[1

Calcul de lim :

Calcul du bras de levier zb : z

Calcul de la section d’armatures :

(1

2

0,294)]

b

=

d

(1

0,4

=

0,448

lim

) = 0,54(1 0,4 0,448) = 0,443

m

o A 1 =

M lim

0,304

=

z F

b

ed

0,443

434,78

=

15,78.10

4

m

²

=

15,78

cm

²

CNAM CCV004 – Eléments de Béton armé

29

Calcul des aciers comprimés (section A’)

Calcul de la contrainte des aciers comprimés :

sce

= 9 1,48

25

0,03

0,54

(13

Calcul des aciers comprimés :

A '

25

=

+

415)

=

M

u

M

sc

A

'

=

(0,54

sc

e

=

c

28

=

9

F

'(13

F

C

=

=

sce

292

ul

Mpa

0,328

0,304

(

d

d

')

A

2

=

0,03)292

1,632

292

Calcul des aciers A2 pour équilibrer A’ :

434,78

Section totale à mettre en œuvre

La section totale à mettre en place est :

28

+

1,62

1,10

415)

cm

cm

²

²

K

A=A1+A2=16,88cm² en partie inférieure (aciers tendus) => 3 lits de 3HA16 (18,10cm²) A’=1,62cm² en partie supérieure (aciers comprimés) => 3 HA 10 (2,32cm²)

On obtient le ferraillage suivant :

3 HA 10 (2,32cm²) On obtient le ferraillage suivant : Vérification du % mini Le pourcentage

Vérification du % mini

Le pourcentage minimum pour une poutre rectangulaire en flexion simple vaut :

A

min

=

0,23

F

t

28

Fe

b d

0

= 0,23

2,1

500

0,25

0,54

=

1,30

cm

²

<

18,10

cm

²

=> OK