Vous êtes sur la page 1sur 38

11120_cyr_ch_07-p293-304_Layout 1 2013-06-05 10:18 Page295

CHAPITRE

7
7.1 Le smog, un brouillard
épais formé de
particules de suie
et de gouttes d’eau,
recouvre parfois
le centre-ville
de Montréal.

L’étude qualitative
de l’état
d’équilibre
Notre planète est un immense système qui tend
constamment vers l’équilibre. Qu’est-ce que l’équilibre ?
Quelles sont les conditions pour atteindre l’équilibre ?
Quels facteurs peuvent le perturber ?

295
11120_cyr_ch_07-p293-304_Layout 1 2013-06-05 10:18 Page296

D Dans ce chapitre, nous ferons l’étude qualitative de l’état d’équilibre et des fac-
teurs qui l’influencent. Cela nous permettra de prévoir l’évolution des systèmes
dont les conditions ont été modifiées.

7.1Qu’est-ce que l’équilibre


chimique ?
Jusqu’à maintenant, nous avons vu que des transformations peuvent se réaliser CONCEPT DÉJÀ VU
dans les deux sens. o Transformations
● Si on interprète l’équation de gauche à droite : physiques et
chimiques
H2O(l) ➞ H2O(g) Réaction directe : vaporisation
● Si on interprète l’équation de droite à gauche :
H2O(l) ➞ H2O(g)

Réaction inverse : condensation LABO
23. L’OBSERVATION D’UN ÉTAT
La synthèse et la décomposition, la respiration et la photosynthèse sont d’autres D’ÉQUILIBRE
exemples de transformations qui s’effectuent dans les deux sens.
De plus, nous n’avons considéré que des réactions complètes, selon des propor-
tions définies.
DÉFINITION
Une réaction complète survient lorsque au moins un des réactifs d’une trans-
formation s’est complètement transformé en produits.

Toutefois, malgré la présence de réactifs en quantité suffisante et de conditions


favorables, de nombreuses transformations ne parviennent pas à se réaliser com-
plètement. Les réactifs coexistent alors avec les produits d’une même transforma-
tion; il s’agit d’une réaction incomplète. Par exemple, ÉTYMOLOGIE
l’eau d’un lac ne gèle pas complètement en hiver, même «Sédiment» vient du mot
si la température du milieu environnant descend sous latin sedimentum, qui si-
le point de congélation. Le calcaire (CaCO3), qui gnifie «tassement, fond»,

© ERPI Reproduction interdite


forme les roches sédimentaires et qu’on trouve dis- et du verbe italien sedere,
sous dans les cours d’eau, ne précipite pas complète- « être assis, séjourner,
ment, même s’il s’agit d’un sel peu soluble. demeurer fixé».

Pourquoi ces réactions sont-elles in-


complètes ? C’est que des réactifs se
transforment en produits, tandis
qu’au même moment des produits se
transforment en réactifs. Ces réac-
tions s’effectuent dans les deux sens
en même temps. On dit que ce sont
des réactions réversibles : la réaction
directe et la réaction inverse se pro-
duisent simultanément. En théorie,
dans des conditions favorables, toute
réaction est réversible. En pratique, 7.2
certaines le sont plus facilement que
d’autres. Malgré des températures hivernales, l’eau de ce lac n’est pas complètement
gelée.

296 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ THÉORIE


11120_cyr_ch_07-p293-304_Layout 1 2013-06-05 10:18 Page297

DÉFINITION
Une réaction réversible survient lorsque, au même moment et au même endroit,
les réactifs se transforment en produits et les produits se transforment en réactifs.

Pour représenter une réaction réversible, on utilise deux demi-flèches pointant en


sens opposés, superposées l’une à l’autre, comme ceci :
Réactifs Produits
En guise d’exemple, prenons la réaction réversible de la dissolution et de la préci -
pitation du carbonate de calcium, qui se traduit par l’équation suivante :
CaCO3(s) Ca2+(aq) + CO32-(aq)
Le carbonate de calcium, un électrolyte, est notam-
ment sécrété par les coraux. Il s’ionise dans l’eau, for-
mant des ions Ca2+, dont la présence est caractéris-
tique de l’eau dure et contribue à la salinité de l’eau de
mer. Comme il s’agit d’un sel peu soluble, il précipite.
C’est ce précipité qui forme les structures spectacu-
laires des récifs coralliens.
Illustrons de nouveau le phénomène de réaction réver-
sible, cette fois à partir d’une manipulation faite en
laboratoire.
● On met de l’eau dans un contenant, qu’on ferme.
7.3
Le contenant ne contient alors que de l’eau sous
forme liquide et une certaine quantité d’air (voir la La dissolution et la précipitation du carbonate de calcium
FIGURE 7.4).
est caractéristique des récifs coralliens.
● De la vapeur d’eau se forme peu à peu à la surface du liquide : c’est le début de
l’évaporation. La pression augmente alors graduellement en fonction du nom- 7
bre de molécules de gaz formées.

CHAPITRE
● La pression partielle du gaz finit par égaler la pression de la vapeur d’eau asso-
ciée à la température du système. À cette étape, il n’y a plus de changements
apparents : le volume d’eau, la pression, la température sont constants.

7.4 Trois ballons reliés


à un manomètre.
© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
25 °C 25 °C 25 °C

H2O(g) H2O(g)

H2O(l) H2O(l) H2O(l)

Phase liquide Phases liquide Équilibre des phases


et gazeuse liquide et gazeuse
ANIMATION

Note : À 25 °C, l’augmentation de pression équivaudrait à 3,2 kPa (voir le chapitre 2),
soit la pression de vapeur de l’eau.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ THÉORIE 297


11120_cyr_ch_07-p293-304_Layout 1 2013-06-05 10:18 Page298

À vue d’œil, aucune transformation ne semble avoir lieu. Dans les faits, il y a une
transformation perpétuelle entre les molécules d’eau liquide et la vapeur d’eau.
Comme les quantités de molécules de chaque phase ne varient pas, on peut sup-
poser que la vitesse d’évaporation de l’eau est égale à la vitesse de condensation
de la vapeur. On dit alors qu’il y a un équilibre entre l’eau dans sa phase liquide et
l’eau dans sa phase gazeuse.

DÉFINITION
L’équilibre est un état dans lequel la vitesse de la réaction directe (vdir ) est
égale à la vitesse de la réaction inverse (vinv ).
vdir = vinv

L’ équilibre a un caractère dynamique puisqu’il y ÉTYMOLOGIE


a un échange perpétuel entre les réactifs et les « Équilibre » vient du latin
produits. C’est pour cette raison qu’on parle æquilibrium, qui signifie «exacti-
souvent d’«équilibre dynamique», par opposi- tude des balances».
tion à «équilibre statique», où il n’y a pas
d’échange possible.

7.5 Comme la bouteille ne 7.6 L’échange perpétuel


contient qu’une entre un liquide et sa
substance en phase vapeur est un exemple
liquide, il s’agit d’un d’équilibre dynamique.
exemple d’équilibre
statique. 

© ERPI Reproduction interdite


Le système d’emprunt de livres dans une bibliothèque est une
analogie qui illustre bien ce qu’est un état d’équilibre. Si le
nombre d’emprunts est égal au nombre de retours, la quantité
de livres à la bibliothèque demeure constante. On dit alors que
le système formé par la bibliothèque est à l’équilibre. De plus, il
s’agit d’un équilibre dynamique puisque ce ne sont pas toujours
les mêmes livres qu’on trouve sur les rayons de la bibliothèque.
L’équilibre peut être physique ou chimique. Il est physique lors -
qu’il est associé à une transformation physique, par exemple 7.7
l’équilibre entre un liquide et sa vapeur. Il est chimique lorsqu’il
est associé à une transformation chimique. Par exemple, la syn- L’emprunt et le retour des livres dans une
bibliothèque illustrent bien l’état d’équilibre.
thèse du HI :
H2(g) + I2(g) 2 HI(g)
Incolore Violet Incolore

298 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ THÉORIE


11120_cyr_ch_07-p293-304_Layout 1 2013-06-05 10:18 Page299

Si on effectue cette transformation dans un milieu 7.8 LES VARIATIONS DE CONCENTRATION


clos, on peut suivre la progression de la réaction par DE H2, DE I2 ET DE HI EN FONCTION
la disparition de la couleur violette, caractéristique DU TEMPS
du diiode gazeux. Après un certain temps, la cou -
leur se stabilise : son intensité ne change plus. On en

Concentration (mol/L)
déduit que les réactifs ne se sont pas complètement
transformés en produits.
[H2] = [I2]
Cette observation est confirmée par l’analyse de la
FIGURE 7.8. Ainsi, à partir du temps te , il n’y a plus de
changements apparents : les concentrations des [HI]
réactifs et des produits demeurent constantes. La
réaction semble complètement arrêtée. Toutefois,
grâce à nos connaissances des transformations de la
matière, nous savons que ce n’est pas le cas : le sys-
tème a simplement atteint l’équilibre. La vitesse de
la synthèse de l’iodure d’hydrogène est alors égale à
la vitesse de sa décomposition. te
Temps (s)

Les conditions nécessaires


pour atteindre l’équilibre
Comme l’équilibre n’est pas visible, il importe d’établir des critères pour le recon-
naître. Ainsi, pour atteindre l’équilibre, un système doit respecter trois conditions :
1. Contenir une réaction réversible.
2. S’effectuer dans un système fermé.
3. Présenter des propriétés macroscopiques constantes. 7
Voyons plus en détail ce qu’implique chacune des conditions.

CHAPITRE
1. CONTENIR UNE RÉACTION RÉVERSIBLE
Une réaction réversible s’effectue dans les deux sens. Elle implique la présence, au
même moment et au même endroit, de tous les réactifs et de tous les produits


d’une même transformation. S’il manque un réactif ou un produit, la réaction est
© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
irréversible. Voici des exemples où la réaction est irréversible :
● Si un ou plusieurs réactifs sont complètement transformés en produits, c’est-
à-dire qu’il y a eu réaction complète.
● S’il y a perte d’un produit dans le milieu environnant. Cette condition est
intimement liée au système dans lequel la transformation s’effectue : système
ouvert ou fermé (condition 2).

2. S’EFFECTUER DANS UN SYSTÈME FERMÉ


Qu’est-ce qu’un système fermé ? Voyons d’abord ce qu’est un système ouvert
(voir aussi le chapitre 5). Prenons l’exemple d’une bouteille d’eau. Si la bouteille est
ouverte, la vapeur résultant de l’évaporation de l’eau s’échappera du contenant.
La bouteille constitue alors un système ouvert pour cette transformation.

DÉFINITION
Un système ouvert est un système réactionnel qui permet un échange de
matière, un gain ou une perte, avec le milieu environnant.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ THÉORIE 299


11120_cyr_ch_07-p293-304_Layout 1 2013-06-05 10:18 Page300

Toutefois, un contenant ouvert n’est pas nécessairement un système ouvert. Si on


étudie une solution sursaturée de sucre, que la bouteille soit ouverte ou fermée
n’a aucune incidence. Il s’agit d’un système fermé car, pour la dissolution et
la précipitation du sucre, le sucre dissous et le sucre solide ne peuvent pas s’échap-
per du contenant.
DÉFINITION
Un système fermé est un système réactionnel qui ne permet ni gain ni perte
de matière.

H2O(l) ➞ H2O(g) H2O(l) H2O(g) Sucre(s) Sucre(aq)

7.9 7.10 7.11


Une bouteille ouverte constitue Une bouteille fermée constitue Même ouverte, une bouteille constitue
un système ouvert pour l’évaporation un système fermé pour l’évaporation un système fermé pour la dissolution
de l’eau. de l’eau. du sucre.

Un système fermé permet à une réaction d’être réversible et, ainsi, de pouvoir
atteindre l’équilibre. Soulignons que, pour effectuer une transformation qui
implique un gaz, on doit obligatoirement utiliser un contenant fermé. Dans les
autres cas, le contenant a peu d’importance.

3. PRÉSENTER DES PROPRIÉTÉS MACROSCOPIQUES


CONSTANTES
Lorsqu’un système atteint l’équilibre, ÉTYMOLOGIE
il n’y a pas de changements apparents, «Macroscopique» vient des

© ERPI Reproduction interdite


parce que la quantité de réactifs et la mots grecs makros, qui si -
quantité de produits demeurent cons- gnifie «grand», et skopos,
tantes. Cette stabilité se traduit par «observateur».
des propriétés macroscopiques cons-
tantes. La pression, la couleur, la température en sont des exemples.
DÉFINITION
Diiode
Une propriété macroscopique est une propriété observable solide
à l’œil nu ou mesurable à l’aide d’un instrument.
Diiode
Par opposition, une propriété microscopique est une propriété qui gazeux
caractérise les atomes ou les molé -
ÉTYMOLOGIE
cules. Ce sont des propriétés difficiles
à observer ou à mesurer. Le rayon «Microscopique» vient des
mots grecs mikros, qui si-
atomique ou la force qui lie les atomes 7.12
gnifie « petit », et skopos,
entre eux sont des exemples de pro- «observateur». Ce système est à l’équilibre : la réaction
priétés microscopiques . est réversible, le système est fermé, et les
propriétés macroscopiques sont constantes.

300 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ THÉORIE


11120_cyr_ch_07-p293-304_Layout 1 2013-06-05 10:18 Page301

Nom : Groupe : Date :

Exercices
7.1 Qu’est-ce que l’équilibre chimique ?
1. La photo ci-contre montre un état d’équilibre entre l’alcool sous
sa forme liquide et sa forme gazeuse.
Pour chacun des énoncés, indiquez s’il décrit correctement l’état
d’équilibre entre l’alcool et sa vapeur. Si non, expliquez pourquoi.
a) À l’équilibre, le système a toujours le même nombre de molécules
d’alcool liquide que de molécules d’alcool gazeux.
Incorrect. À l’équilibre, il n’y a pas nécessairement le même
nombre de molécules de réactifs et de produits.

b) À l’équilibre, le volume d’alcool liquide et le volume d’alcool gazeux


ne varient pas avec le temps.
Correct.

c) À l’équilibre, les molécules d’alcool s’évaporent et se condensent à la même vitesse.


Correct. 7

CHAPITRE
d) À l’équilibre, le volume d’alcool liquide est toujours le même que celui de l’alcool gazeux.
Incorrect. À l’équilibre, la quantité de réactifs n’est pas nécessairement égale à la quantité
de produits.


e) À l’équilibre, le même nombre de molécules d’alcool s’évaporent et se condensent.
© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
Correct.

f) À l’équilibre, les molécules d’alcool en phase gazeuse demeurent en nombre constant puisqu’elles
ne peuvent pas s’échapper du contenant.
Correct.

2. Quels énoncés, parmi ceux du numéro précédent, montrent la nature dynamique de l’équilibre entre
l’alcool et sa vapeur ? Expliquez votre réponse.
Les énoncés c et e, puisqu’ils montrent qu’il y a un échange perpétuel entre les réactifs et
les produits.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ EXERCICES 301


11120_cyr_ch_07-p293-304_Layout 1 2013-06-05 10:18 Page302

Nom : Groupe : Date :

3. Soit l’équation suivante : N2(g) + 2 O2(g) 2 NO2(g)


a) Comment s’appelle la transformation qui illustre la réaction directe ?
La réaction de synthèse du dioxyde d’azote.
b) Comment s’appelle la transformation qui illustre la réaction inverse ?
La décomposition du dioxyde d’azote.

4. Nommez quatre exemples de propriétés macroscopiques.


Exemples de réponses. Pression, volume, concentration, température, couleur, pH.

5. Dites si chacun des systèmes suivants représente un système fermé. Expliquez votre réponse.
a) Un bécher rempli d’une solution de sucre. On considère la dissolution du sucre.
C’est un système fermé. Puisque le système ne comporte pas de gaz, il n’y a pas de perte
des substances analysées dans l’environnement.
b) Un bécher rempli d’une solution de sucre. On considère l’évaporation de l’eau.
C’est un système ouvert, puisque du gaz (vapeur d’eau) peut s’échapper du contenant.

c) Une bouteille scellée de shampoing.


C’est un système fermé, puisqu’il ne peut y avoir perte de gaz, le contenant étant scellé.

d) Un lave-vaisselle en marche.
C’est un système ouvert, puisqu’il y a entrée et sortie d’eau, et sortie de gaz (vapeur d’eau).

© ERPI Reproduction interdite


6. Pour chacun des systèmes, indiquez s’il s’agit ou non d’un système à l’équilibre. Expliquez votre
réponse.
a) Un ballon contient de l’air possédant un taux d’humidité très élevé. Quelques gouttes d’eau se sont
formées sur les parois internes du ballon. La pression est constante dans le ballon.
C’est un système à l’équilibre, puisque les trois conditions sont respectées. L’eau liquide et sa vapeur représentent la réaction réversible.
Le ballon constitue un système fermé. Du fait que la pression est constante, on peut déduire que les propriétés macroscopiques sont constantes.
b) Dans une casserole, de l’eau bout à température constante.
Ce n’est pas un système à l’équilibre, puisque la casserole n’est pas un système fermé.

c) Un pot scellé contient du sucre, dont la masse est constante.


Ce n’est pas un système à l’équilibre, puisqu’il n’y a pas de réaction réversible.

302 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ EXERCICES


11120_cyr_ch_07-p293-304_Layout 1 2013-06-05 10:18 Page303

Nom : Groupe : Date :

d) Un thermomètre à alcool indique une augmentation de température à un rythme constant.


On analyse le système formé par l’alcool et sa vapeur dans le thermomètre.
Ce n’est pas un système à l’équilibre, puisqu’une propriété macroscopique, c’est-à-dire la
température, n’est pas constante.

e) Une bonbonne est remplie d’un mélange d’hélium et d’argon, dont la pression est constante.
Ce n’est pas un système à l’équilibre, puisqu’il n’y a pas de réaction réversible. (Ce sont des gaz
inertes.)

f) Un bécher contient une solution de sel sursaturée. La température et le volume y sont constants.
C’est un système à l’équilibre si on évalue la dissolution du sel. Le sel dissous et celui sous forme
solide représentent la réaction réversible. La température et le volume sont des propriétés
macroscopiques, et elles sont constantes. La solution constitue un système fermé.
g) La combustion du méthane (CH4 ) est effectuée dans un contenant scellé. La réaction libère
une quantité constante d’énergie.
Ce n’est pas un système à l’équilibre, puisque les propriétés macroscopiques ne sont pas
constantes. En effet, si la réaction libère de l’énergie, c’est que la vitesse de la réaction de
combustion est plus grande que la vitesse de la réaction inverse.
h) Une bouteille scellée de boisson gazeuse contient du dioxyde de carbone, dont la pression partielle 7
est de 450 kPa.

CHAPITRE
C’est un système à l’équilibre, puisque la pression est constante. Le dioxyde de carbone dissous
et gazeux représente la réaction réversible. De plus, le système est fermé puisque la bouteille
est scellée.


7. Samuel dit à Valérie : «Je te le dis, les molécules
© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
d’eau font la fête là-dedans !» Expliquez
l’affirmation de Samuel.
En effet, à l’équilibre, il y a un changement
perpétuel entre les molécules d’eau sous forme
liquide et sous forme gazeuse.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ EXERCICES 303


11120_cyr_ch_07-p293-304_Layout 1 2013-06-05 10:18 Page304

Nom : Groupe : Date :

8. Un ballon contenant un mélange de gaz à l’équilibre est relié à un manomètre. Lesquels des énoncés
suivants représentent une propriété macroscopique de ce système ?
A. L’aiguille du manomètre indique C. La vitesse de la réaction directe
une pression constante. demeure constante.
B. Le mélange a une couleur orange. D. Le ballon est hermétiquement fermé.

9. Une réaction complète peut-elle atteindre l’équilibre ? Expliquez votre réponse par au moins deux
arguments.
Non, puisque la réaction est irréversible. Il n’y a plus de réactifs.

10. Vrai ou faux ? Expliquez votre réponse.


a) Une réaction qui s’effectue dans un contenant ouvert ne peut atteindre l’équilibre.
Faux. Les réactions qui ne font pas intervenir de substances en phase gazeuse peuvent atteindre
l’équilibre dans un contenant ouvert.
b) Une bonbonne contenant uniquement du diazote gazeux ne peut atteindre l’équilibre.
Vrai. Comme la bonbonne ne contient que du dizote gazeux, le système ne peut atteindre
l’équilibre, puisqu’il n’y a pas de réaction réversible.
c) Une réaction incomplète dont les propriétés macroscopiques sont constantes est nécessairement
à l’équilibre.
Faux. Il peut s’agir d’un équilibre statique.

d) Une réaction de dissolution dans laquelle le soluté a dépassé son point de saturation est complète.
Faux. Puisque le soluté a dépassé son point de saturation, il restera un dépôt solide qui ne pourra
pas se dissoudre.

11. Le bécher de la photo contient des ions chromates, des ions

© ERPI Reproduction interdite


dichromates et des ions hydroxydes. Même s’il n’y a pas de
dépôt solide dans le fond du bécher, est-il possible que
l’équilibre ci-dessous soit atteint ? Expliquez votre réponse.
Cr2O72—(aq) + 2 OH—(aq) 2 CrO42—(aq) + H2O(l)
Orange Jaune
Oui, il est possible que le système soit à l’équilibre, puisque
la couleur semble constante, et que toutes les substances
de l’équation réversible sont présentes. De plus, le système
est fermé, puisque dans cette équation on ne fait pas
intervenir de gaz.

Consulter le Compagnon Web pour d’autres exercices en lien avec la section 7.1.

304 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ EXERCICES


11120_cyr_ch_07-p305-378_Layout 1 2013-06-05 10:20 Page305

7.2 L’effet de différents facteurs


sur l’équilibre
L’état d’équilibre suppose que des processus opposés se produisent à des vitesses CONCEPTS DÉJÀ VUS
égales. Par exemple, la vitesse de vaporisation d’un liquide est égale à la vitesse de o Maintien de
sa condensation; ou la vitesse de la synthèse de l’iodure d’hydrogène est égale à la l’équilibre sanguin
vitesse de sa décomposition. Par conséquent, les facteurs qui modifient la vitesse o Réactions endo-
pourront également avoir un effet sur l’équilibre; nous les examinerons un peu thermique et
plus loin. Mais regardons d’abord comment l’équilibre peut être modifié. exothermique
L’équilibre peut être modifié de deux façons :
● Si la vitesse de la réaction directe devient plus grande que celle de la réaction LABOS
24. L’EFFET DE LA CONCEN -
inverse, la formation des produits est favorisée. Il en résulte une plus grande TRATION SUR L’ÉTAT
quantité de produits formés. On dit alors que l’équilibre est déplacé vers les D’ÉQUILIBRE
produits ou que la réaction directe est favorisée. 25. L’EFFET DE LA TEMPÉ -
RATURE SUR L’ÉTAT
D’ÉQUILIBRE 
26. L’EFFET DE LA PRESSION
Si vdir > vinv : SUR L’ÉTAT  D’ÉQUILIBRE
Réactifs Produits

Note : La flèche rouge indique le sens du déplacement de l’équilibre (directe ou inverse).

● Au contraire, si la vitesse de réaction inverse devient plus grande que celle de la 7


réaction directe, la formation des réactifs est favorisée. Dans ces conditions,

CHAPITRE
c’est la concentration des réactifs qui augmente. On dit alors que l’équilibre est
déplacé vers les réactifs ou que la réaction inverse est favorisée.
Si vdir < vinv :
Réactifs Produits


© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
Pour prédire le sens de la réaction (directe ou inverse), le principe élaboré par le
chimiste et métallurgiste français Henry Le Chatelier (1850-1936) est très utile.
DÉFINITION
Le principe de Le Chatelier indique que, si on modifie les conditions d’un
système à l’équilibre, le système réagit de façon à s’opposer, en partie, aux
changements qu’on lui impose jusqu’à ce qu’il atteigne un nouvel équilibre.

Le parallèle qui suit sert à illustrer ce principe. Lorsqu’on nous impose un change-
ment qui ne nous convient pas, notre premier réflexe est souvent de nous y opposer.
Pour créer un nouvel équilibre, on discute de la question et on cherche une situa-
tion de compromis qui satisfera les deux parties. Il se produit un phénomène sem-
blable lorsqu’on impose un changement à un système à l’équilibre.
Dans les sous-sections suivantes, le principe de Le Chatelier nous aidera à mieux
comprendre l’effet des différents facteurs sur l’équilibre.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ THÉORIE 305


11120_cyr_ch_07-p305-378_Layout 1 2013-06-05 10:20 Page306

L’effet de la concentration
Pour illustrer l’effet de la concentration sur l’équilibre, reprenons l’exemple de la
réaction de synthèse de l’iodure d’hydrogène. Cette réaction est souvent utilisée,
car elle offre l’avantage de pouvoir en observer la progression, en raison de la cou-
leur caractéristique du diiode.

H2(g) + I2(g) 2 HI(g)


Incolore Violet Incolore

Voyons d’abord ce qui arrive lorsqu’on augmente la concentration du dihydro-


gène, un réactif, en ajoutant des molécules de H2 dans le système réactionnel. On
constate que la couleur du mélange pâlit. On en déduit alors que la concentration
en diiode a diminué. Pourquoi ? Illustrons le phénomène.

H2(g) + I2(g) 2 HI(g)

Ajout de H2

Il en résulte
la réaction directe
est favorisée.

En fait, selon le principe de Le Chatelier, la réaction s’oppose en partie au change-


ment en formant des produits avec le surplus de dihydrogène qui lui a été imposé.
Lorsque le nouvel équilibre est atteint, la concentration du dihydrogène aura
diminué, mais sera quand même plus grande que sa concentration initiale (voir le
graphique de la FIGURE 7.13). Qu’arrive-t-il alors au diiode ? Il se combine au dihy-
drogène pour former des produits. Il en résulte une diminution de sa concentra-
tion, ce qui explique que la couleur du mélange soit plus pâle.

© ERPI Reproduction interdite


Examinons maintenant une diminution de la concentration d’un des réactifs, par
exemple en enlevant des molécules de dihydrogène dans le système réactionnel.
On remarque alors que la couleur violette du mélange devient plus foncée. Ainsi,
toujours selon le principe de Le Chatelier, la réaction s’oppose au changement en
favorisant la formation des réactifs. C’est d’ailleurs ce qui permet de récupérer une
partie des molécules de dihydrogène perdues. Toutefois, comme le montre le gra-
phique de la FIGURE 7.14, la concentration finale du dihydrogène est plus petite que
la concentration initiale.

H2(g) + I2(g) 2 HI(g)

Retrait de H2

Il en résulte
la réaction inverse
est favorisée.

306 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ THÉORIE


11120_cyr_ch_07-p305-378_Layout 1 2013-06-05 10:20 Page307

7.13 LES CONCENTRATIONS DE H2, DE I2 7.14 LES CONCENTRATIONS DE H2, DE I2


ET DE HI EN FONCTION DU TEMPS ET DE HI EN FONCTION DU TEMPS
(AJOUT DE H2 ) (RETRAIT DE H2)

Équilibre Perturbation Nouvel équilibre Équilibre Perturbation Nouvel équilibre

[HI] [HI]

[I2] [I2]

[H2] [H2]

t0 t1 t2 t3 t0 t1 t2 t3
Ajout Temps Retrait Temps
de H2 de H2

Reprenons l’analogie de la bibliothèque utilisée plus tôt (voir à la page 298). Une
personne a fait don d’un grand nombre de livres. Puisqu’il n’y a plus d’espace pour
les ranger, les bibliothécaires font une campagne de publicité ciblant l’aug-
mentation du nombre de prêts de livres. Avec plus de livres en circulation, donc
plus d’espace sur les rayons, la bibliothèque trouve un nouvel équilibre. 7
Si, au contraire, la bibliothèque est victime d’un vol, les bibliothécaires pourraient

CHAPITRE
communiquer avec l’ensemble des abonnés pour leur demander de rapporter les
livres empruntés. Avec moins de livres en circulation, donc des rayons remplis, la
bibliothèque trouverait un nouvel équilibre.


ENRICHISSEMENT

E Le corps humain est un système complexe dans


© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
lequel évoluent plusieurs milliers de transforma-
tions qui cherchent constamment à établir un
équilibre avec le milieu environnant. La fixation du
dioxygène gazeux par l’hémoglobine dans le sang
est un exemple de transformation qui existe dans
notre corps. Même s’il s’agit d’un processus com-
portant plusieurs étapes, il peut être résumé par
l’équation suivante :
Hémoglobine + Dioxygène Dioxygène fixé
Hb(aq) + O2(g) HbO2(aq)

Lors d’un effort physique intense, notre organisme 7.15


utilise une plus grande quantité de dioxygène pour L’hémoglobine est une protéine que l’on trouve
alimenter nos muscles. Cela a pour effet de dimi - essentiellement dans les globules rouges du sang.
nuer la concentration du dioxygène fixé dans le
sang. Notre rythme respiratoire augmente afin d’augmenter l’approvision-
nement en dioxygène dans notre corps et ainsi rétablir l’équilibre sanguin.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ THÉORIE 307


11120_cyr_ch_07-p305-378_Layout 1 2013-06-05 10:20 Page308

(suite)
E Cet équilibre peut aussi être perturbé par les conditions du milieu environnant.
Par exemple, en altitude, la concentration en dioxygène gazeux diminue, ce
qui favorise la réaction inverse. Il en résulte différents malaises associés au mal
de l’altitude. Les maux de tête, les nausées, la
fatigue extrême ne sont que quelques exemples ÉTYMOLOGIE
de symptômes provenant du manque d’oxy- «Hémoglobine» vient du
gène. Pour pallier cette carence, notre corps préfixe hémo, qui signifie
produit plus d’ hémoglobine . C’est un proces- «sang», et du mot globuline,
sus lent qui peut prendre de deux à trois «protéine à poids molécu-
laire élevé».
semaines.

3000 m : PpO2 ≈ 14 kPa

Hb(aq) + O2(g) HbO2(aq)

À 3000 m

Il en résulte

7.16 0 m : PpO2 ≈ 20 kPa


La diminution de la pression partielle du dioxygène occasionne une diminution du dioxygène
fixé dans notre organisme.

Le TABLEAU 7.17 résume l’effet d’un changement de concentration sur l’équilibre. Il


importe de bien distinguer le changement imposé, et les variations de concentra-
tion qui en résultent. Le changement imposé dicte les variations de concentration
des autres substances.

© ERPI Reproduction interdite


7.17 L’EFFET DES CHANGEMENTS DE CONCENTRATION IMPOSÉS SUR UNE RÉACTION À L’ÉQUILIBRE
Changement Schématisation Réaction Changement Schématisation Réaction
imposé favorisée imposé favorisée
Augmentation Réactifs Produits Réaction Augmentation Réactifs Produits Réaction
[Réactifs] directe [Produits] inverse

Diminution Réactifs Produits Réaction Diminution Réactifs Produits Réaction


[Réactifs] inverse [Produits] directe

308 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ THÉORIE


11120_cyr_ch_07-c-b_1.qxd:Layout 1 5/18/10 10:28 AM Page 309

Il ne faut pas oublier que, même si


la quantité d'une substance en
phase solide ou liquide varie, sa
concentration demeure inchangée.
Ainsi, un ajout ou un retrait d'une
certaine quantité d'un réactif ou CO2(g)
d'un produit en phase solide ou li-
quide ne modifie pas l'équilibre.
Cela s'explique par le fait que la
vitesse de réaction n'est pas modi-
fiée par ce changement. Toutefois,
si la formation d'une substance
solide ou liquide est favorisée, la
quantité totale de cette substance
augmentera par rapport à sa valeur
initiale, mais sa concentration
7.18 CaO CaCO3 CaO CaCO3
demeurera constante.
La quantité de solide n’influence pas l’équilibre.

L’exemple présenté à la FIGURE 7.18 est caractérisé par l’équation suivante :


CaCO3(s) CaO(s) + CO2(g). À la même température, la pression du CO2(g) en
équilibre avec le CaO(s) et le CaCO3(s) n’est pas modifiée par les quantités des deux
solides présents.

L’effet de la température
7
Pour prédire l’effet de la température sur un système à l’équilibre, il faut tenir
compte du rôle de l’énergie. Autrement dit, il faut savoir si la réaction à l’équilibre

CHAPITRE
est endothermique ou exothermique.
Reprenons l’exemple de la formation de l’iodure d’hydrogène. Sachant que la
chaleur nécessaire à sa formation est de +26,5 kJ/mol de Hl, l’équation thermique
qui en résulte est la suivante :


H2(g) + I2(g) + 53,0 kJ 2 HI(g)
© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
Lorsqu’on augmente la température de ce système à l’équilibre, la couleur pâlit
(voir la FIGURE 7.19, à la page suivante). On en déduit que la formation des produits
a été favorisée. Mais pourquoi ? La réaction cherche à s’opposer au changement.
Elle va donc tenter d’utiliser ce surplus d’énergie créé par la hausse de la tem-
pérature. Pour y parvenir, elle favorise la transformation qui requiert le plus d’éner-
gie possible, soit la réaction endothermique. Dans cet exemple, il s’agit de la réac-
tion directe, comme le montre la schématisation suivante :

H2(g) + I2(g) + 53,0 kJ 2 HI(g)


Incolore Violet Incolore
Augmentation de T

Il en résulte

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ THÉORIE 309


11120_cyr_ch_07-p305-378_Layout 1 2013-06-05 10:20 Page310

Équilibre initial Augmentation de température Diminution de température

Témoin [H2] et [I2] diminuent; [HI] augmente. [H2] et [I2] augmentent; [HI] diminue.
7.19
L’effet de la température sur la réaction H2(g) + I2(g) 2Hl(g) .

Le TABLEAU 7.20 résume les effets d’une variation de la température sur une réac-
tion à l’équilibre.

7.20 L’EFFET DES CHANGEMENTS DE TEMPÉRATURE IMPOSÉS SUR UNE RÉACTION À L’ÉQUILIBRE
Changement imposé Schématisation Réaction favorisée
Augmentation Réactifs Produits + Énergie Réaction inverse
de la température

Réactifs + Énergie Produits Réaction directe

© ERPI Reproduction interdite


Diminution de la température Réactifs Produits + Énergie Réaction directe

Réactifs + Énergie Produits Réaction inverse

On constate qu’une augmentation de la température favorise la réaction endo-


thermique, tandis qu’une diminution de température favorise la réaction exother-
mique . C’est pour cette raison qu’une variation de température ne favorise pas
systématiquement la réaction directe ou la réaction inverse.

310 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ THÉORIE


11120_cyr_ch_07-p305-378_Layout 1 2013-06-05 10:20 Page311

LA POLLUTION THERMIQUE
Chaque année, plusieurs milliers de litres d’eau provenant du drainage agri-
cole, des industries et des égouts domestiques sont déversés dans les cours
d’eau. Les sources de contamination et de perturbation de l’équilibre aqua-
tique sont diverses. L’une d’entre elles est la pollution thermique. Elle est
causée par les rejets d’eau chaude provenant des circuits de refroidisse-
ment de divers procédés industriels. Il en résulte une augmentation de la
température des cours d’eau et une diminution de la concentration du 7.21
dioxygène dissous. En effet, la solubilité du dioxygène diminue en fonction Le déversement des eaux usées
de l’augmentation de température. En modifiant les conditions du milieu, dans les cours d’eau contamine
la pollution thermique menace la survie de différentes espèces aquatiques. les milieux aquatiques.

ARTICLE TIRÉ D’INTERNET

Vers un déséquilibre climatique


L’équilibre climatique de l’hémisphère nord
pourrait basculer d’ici 7 à 10 ans, provoquant
une hausse subite de la température moyenne du
globe, affirme Louis Fortier, directeur d’Articnet,
le plus important programme de recherche sur
les changements climatiques au Canada.
Notre équilibre climatique actuel, explique le
chercheur, dépend du bilan radiatif de notre
hémisphère, c’est-à-dire de sa capacité de réfléchir 7
plutôt que d’absorber une importante proportion
des rayons solaires grâce au pouvoir réfléchissant

CHAPITRE
de la banquise. Ainsi, plus la banquise fond, plus
Le pouvoir réfléchissant de la banquise diminue.
l’océan Arctique absorbe la chaleur solaire,
ce qui accélère la fonte de la glace.
Au rythme actuel, prévoit Louis Fortier, la disparition de la calotte polaire


pourrait se produire vers 2015. C’est alors tout le bilan climatique de notre
© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
hémisphère qui va soudainement basculer, faute d’apports en froid pour
maintenir les températures tempérées actuelles.
Adapté de : Louis-Gilles FRANCOEUR, «L’équilibre climatique en péril», Le Devoir [en ligne], 24 avril 2008.

L’effet de la pression
Lorsqu’un système comporte au moins une substance en phase gazeuse, un chan-
gement de pression peut en modifier l’équilibre. Cela est dû au fait que la variation
de pression entraîne une variation de la concentration de toutes les substances en
phase gazeuse de la transformation.
Rappelons d’abord comment on modifie la pression d’un gaz. Selon la loi générale
des gaz (voir le chapitre 2), la pression est directement proportionnelle à la tem-
pérature et au nombre de particules, mais inversement proportionnelle au volume.
Comme les deux premiers facteurs (température et nombre de particules ou concen-
tration) viennent d’être expliqués, analysons maintenant la variation de pression
provoquée par un changement de volume.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ THÉORIE 311


11120_cyr_ch_07-p305-378_Layout 1 2013-06-05 10:20 Page312

Prenons l’exemple de l’équilibre obtenu à la suite de la décomposition du N2O4 en


NO2, selon l’équation suivante :
N2O4(g) 2 NO2(g)
Incolore Brun orangé
En diminuant le volume du système réactionnel, on augmente la pression partielle
de chacun des gaz (voir la FIGURE 7.22). Pour s’opposer au changement, le système
doit favoriser la réaction qui diminuera la pression. Dans cet exemple, c’est la réac-
tion inverse. En effet, les réactifs comportent moins de molécules que les produits.
Comme la formation des réactifs est favorisée, le nombre de molécules dans le
contenant diminue, ce qui a pour effet de faire diminuer la pression.
Équilibre Augmentation de la pression Nouvel équilibre

5 molécules de NO2 5 molécules de NO2 3 molécules de NO2


+ 10 molécules de N2O4 + 10 molécules de N2O4 + 11 molécules de N2O4
= 15 molécules = 15 molécules = 14 molécules
ANIMATION
7.22
Comme la couleur du mélange pâlit, on en déduit que la diminution de pression favorise
la réaction inverse. Le nouvel équilibre comporte moins de molécules, ce qui lui permet
de s’opposer au changement de pression.

© ERPI Reproduction interdite


En résumé, si on augmente la pression d’un système à l’équilibre en diminuant son
volume, l’équilibre sera déplacé vers le côté de l’équation qui comporte le moins
de molécules de gaz. Au contraire, si on diminue la pression d’un système à l’équi-
libre en augmentant son volume, l’équilibre sera déplacé vers le côté de l’équation
qui comporte le plus de molécules de gaz.
Il est à noter que lorsqu’une réaction comporte le même nombre de molécules de
gaz du côté des réactifs et des produits, un changement de pression ne modifie pas
l’équilibre. La proportion de chacun des gaz demeure alors inchangée.

L’EFFET DE LA PRESSION SUR LA SOLUBILITÉ DES GAZ


Lorsqu’on ouvre une bouteille de boisson gazeuse, pourquoi des bulles se for-
ment-elles dans la solution ? C’est une question d’équilibre et de pression. En effet,
la solubilité d’un gaz dépend de sa pression partielle. C’est le chimiste anglais
William Henry (1775-1836) qui, en 1803, a établi cette relation.
Dans le cas de l’eau gazéifiée ou des boissons gazeuses, on utilise généralement du
dioxyde de carbone sous pression pouvant atteindre jusqu’à 500 kPa. Dans la

312 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ THÉORIE


11120_cyr_ch_07-p305-378_Layout 1 2013-06-05 10:20 Page313

bouteille scellée, l’équilibre établi par la dis - 7.23 Quand on ouvre une
solution du gaz peut être résumé par bouteille de boisson
l’équation suivante : gazeuse, le gaz dissous
CO2(g) CO2(aq) se transforme en bulles
de gaz.
Cette équation permet de comprendre qu’en
augmentant la pression partielle du dioxyde
de carbone, on favorise la réaction directe.
Il en résulte une plus grande quantité de
dioxyde de carbone dissous. Lorsqu’on
ouvre la bouteille, c’est le contraire qui se
produit. La pression atmosphérique étant
inférieure à celle contenue dans la bou-
teille, le gaz dissous se transforme en bulles
de gaz, produisant une effervescence ca-
ractéristique des boissons gazeuses.

L’effet d’un catalyseur


Pour illustrer l’effet d’un catalyseur, observons le diagramme énergétique de la
FIGURE 7.24. Comme l’ajout d’un catalyseur diminue autant l’énergie d’activation
de la réaction directe que l’énergie d’activation de la réaction inverse, la vitesse de
réaction dans les deux sens sera augmentée de la même façon. Il n’y aura donc
aucun changement apparent de l’équilibre. Les concentrations des réactifs et des
produits demeureront inchangées.

7.24 LE DIAGRAMME ÉNERGÉTIQUE DE LA RÉACTION AVEC ET SANS CATALYSEUR 7

CHAPITRE
Réaction sans catalyseur
Réaction avec catalyseur
H (kJ/mol)

25
Ea
15


Ea(cat)
© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
A+B
0
Réactifs ∆H°
C+D
—10
Produits

Progression de la réaction

Toutefois, au niveau atomique, la transformation des réactifs en produits et des


produits en réactifs se fera plus rapidement, et ce, tout en conservant le même
équilibre. Cette observation a une importance capitale, particulièrement pour les
procédés industriels et les réactions biogéochimiques. En effet, pour un système
qui n’a pas encore atteint l’équilibre, l’ajout d’un catalyseur fera en sorte qu’il y
arrivera plus rapidement. Toutefois, une fois l’équilibre atteint, les proportions de
réactifs et de produits seront les mêmes que si la réaction était parvenue à l’équili-
bre sans catalyseur. Autrement dit, un catalyseur ne permet pas d’obtenir une plus
grande quantité de produits.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ THÉORIE 313


11120_cyr_ch_07-p305-378_Layout 1 2013-06-05 10:21 Page314

7.3 Les applications de l’équilibre


Les connaissances acquises sur l’équilibre chimique nous permettent d’améliorer CONCEPTS DÉJÀ VUS
le rendement des procédés industriels et de mieux comprendre divers processus o Cycles
naturels comme les cycles biogéochimiques. Elles nous permettent également de biogéochimiques
mieux comprendre le fonctionnement d’objets qu’on utilise au quotidien, comme o Effet de serre
les piles.

Les procédés industriels


En ce qui a trait aux procédés industriels, les entreprises de plusieurs domaines
cherchent à produire le plus rapidement possible de grandes quantités de produits.
C’est ce qu’on appelle « l’accroissement du rendement de production ». Prenons
l’exemple de la production de l’ammoniac, qui s’effectue selon l’équation suivante :
N2(g) + 3 H2(g) 2 NH3(g) ∆H = –92,6 kJ
Comme l’indiquent les flèches, cette réaction est réversible. Elle peut donc attein-
dre l’équilibre, ce qui n’est pas souhaitable dans l’industrie. Si cela était le cas, la
réaction ne produirait plus de NH3. De plus, elle est très lente. Quelles conditions
accroîtront le rendement de production de l’ammoniac ? Pour répondre à cette
question, il faut déterminer les conditions qui permettent de déplacer constam-
ment l’équilibre vers les produits, et ce, le plus rapidement possible. C’est ce que
montre la FIGURE 7.25.

Augmentation
7.25 La production
de pression industrielle d’ammoniac.

Apport
de N2
et de H2

© ERPI Reproduction interdite


Recyclage de
N2 et de H2
n’ayant pas
réagi

Catalyseur
(460 °C à 550 °C)

Unité de
refroidissement Élément
chauffant

Liquide (NH3 )

Valve de
récupération
(NH3 )

314 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ THÉORIE


11120_cyr_ch_07-p305-378_Layout 1 2013-06-05 10:21 Page315

HISTOIRE DE SCIENCE

L’exploitation
des substances azotées
L L’azote forme environ 78 % de
l’atmosphère terrestre. Tous les êtres
vivants ont besoin d’azote, mais il
est difficile de le fixer directement
de l’air. Ainsi, très peu d’organismes
nutrition des plantes. Il faut donc
rendre à la terre les quantités de
minéraux que la végétation y a
prélevées. L’industrie chimique
réagit: l’utilisation massive d’en-
peuvent transformer le N2 dans une grais commence à prendre forme.
forme accessible, tels l’ammoniac Plusieurs pays importent des sub-
(NH3 ), l’ammonium (NH4+ ) ou le stances azotées provenant de
nitrate (NO3– ). sources naturelles, comme le
guano (fientes de chauve-souris et
Dès l’Antiquité, les engrais de
d’oiseaux marins) du Pérou et les
sources naturelles tels que le fumier,
dépôts de nitrate du Chili, aussi
le limon et le compost sont utilisés
nommé «salpêtre». Cependant, les
pour apporter des éléments nutri-
réserves diminuent rapidement.
tifs aux végétaux. À cette époque,
Dès lors, les scientifiques cherchent
les Égyptiens découvrent le
une façon de fixer l’azote directe-
chlorure d’ammonium (NH4Cl), un
ment de l’air.
sel extrait des fientes de chameau
chauffées. D’ailleurs, les mots En 1909, le chimiste allemand L’injection d’ammoniac gazeux
ammoniac et ammonium auraient Fritz Haber (1868-1934), en colla- dans le sol.
comme origine «Amon», un dieu boration avec Carl Bosch (1874- 7
égyptien. 1940), met au point un procédé de uréthane, résines, nylon). Comme

CHAPITRE
synthèse de l’ammoniac par com- sa chaleur molaire de vaporisa-
Puis, les alchimistes constatent
binaison de diazote et de dihydro- tion  (+23,3 kJ/mol) est relative-
qu’en chauffant ce sel avec de la
gène sous très forte pression et en ment élevée, il peut aussi être uti-
chaux, il y a formation d’un gaz à
présence d’un catalyseur. Ainsi naît lisé comme fluide réfrigérant.
l’odeur suffocante (NH3 ). Cepen -
le procédé Haber-Bosch, qui per-
dant, ce n’est qu’en 1774 que le De nos jours, une démarche


met la production à grande échelle
chimiste anglais Joseph Priestley environnementale préventive pro-
© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
d’ammoniac synthétique.
(1733-1804) réussit à isoler et à pose de réduire l’utilisation mas-
identifier ce gaz. Il le nomme «air L’ammoniac est principalement sive d’engrais chimiques. Des res-
alcalin». En 1840, le chimiste alle- utilisé par l’industrie des engrais sources plus naturelles, comme le
mand Justus von Liebig (1803- synthétiques. De plus, on l’utilise retour aux rotations des cultures et
1873) démontre que seuls les miné- pour la fabrication des explosifs, l’intégration des légumineuses, sont
raux du sol interviennent dans la des plastiques et des fibres (poly - de plus en plus mises de l’avant.

L’AZOTE EN QUELQUES MOMENTS CLÉS

Antiquité 1840 Milieu du 19e siècle 1909


Découverte Démonstration de la Exploitation Procédé Haber-Bosch
du NH4Cl nutrition de plantes du salpêtre du Chili (réservoir sous pression)

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ THÉORIE 315


11120_cyr_ch_07-p305-378_Layout 1 2013-06-05 10:21 Page316

Les cycles biogéochimiques


Les cycles biogéochimiques sont des exemples d’équilibre dont le système est
l’ensemble de la planète. Divers facteurs perturbent et entraînent des répercus-
sions sur le milieu environnant. Par exemple, le dioxyde de soufre produit par la
combustion des combustibles fossiles est une des
ÉTYMOLOGIE
causes des pluies acides. Les phosphates rejetés dans
les plans d’eau entraînent de graves perturbations «Écosystème» vient des
mots grecs oikos, qui signi-
des écosystèmes aquatiques. L’augmentation de fie «maison», et sustêma,
production de dioxyde de carbone par la combus- «assemblage, composition,
tion des combustibles fossiles contribue à accroître organisation».
l’effet de serre et le réchauffement de la planète.
Cette perturbation influe sur le cycle naturel du carbone, illustré à la FIGURE 7.26.
La photosynthèse effectuée par les végétaux ne suffit pas à éliminer le surplus de
dioxyde de carbone. En effet, selon le principe de Le Chatelier, même si l’aug-
mentation de la concentration favorise la réaction directe, une réaction ne peut
s’opposer que partiellement à un changement qui lui est imposé. Si on ne déve-
loppe pas de solutions de rechange, la concentration en dioxyde de carbone dans
l’atmosphère continuera à augmenter graduellement.

ATMOSPHÈRE ue 1 Dioxyde
vol caniq de carbone
Éruption
èse
o synth
Phot iratio
n
Resp Méthane
êt
r

8
Incendie de fo

© ERPI Reproduction interdite


5
4
2 BIOSPHÈRE

LITHOSPHÈRE
Déc HYDROSPHÈRE
ompo
sition des déchets
6

9 Carbonate de calcium
7 (coquilles et squelettes)
Roches carbonatées
(ex. : calcaire)

Combustibles
fossiles

7.26
Le cycle du carbone.

316 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ THÉORIE


11120_cyr_ch_07-p305-378_Layout 1 2013-06-05 10:21 Page317

ARTICLE TIRÉ D’INTERNET

Le déséquilibre progressif des espèces aquatiques


Dans quelques années, il faudra se battre pour trouver
une plage où les eaux n’auront pas été infestées par les
méduses. «Les eaux de la mer Noire et de la mer Baltique
ont déjà été envahies», constate Jacqueline Goy,
une spécialiste française de ces espèces.
Une des raisons principales est la surpêche d’espèces
comme le thon et les tortues. Les méduses se retrouvent
sans prédateurs ou sans concurrents pour leur nourriture.
Il faut aussi tenir compte d’autres facteurs liés à l’activité
humaine.
Le surnombre de méduses ne pourra, d’année en année,
qu’accentuer ce déséquilibre. «Les méduses sont des
animaux carnivores qui ne connaissent pas la satiété,
dit Jacqueline Goy. Elles peuvent causer des ravages
équivalents, à leur échelle, à ceux des filets des pêcheurs.
Plus elles seront nombreuses, plus elles décimeront les œufs
et les larves de leurs prédateurs ou de leurs concurrents.»
En mer Baltique et en mer Noire, les harengs et les anchois
sont déjà menacés.
La prolifération des méduses est une des
Pour la biologiste, cette inégalité des espèces crée «un causes du déséquilibre des espèces aquatiques. 7
déséquilibre qui perturbe le fonctionnement de l’océan,
puisqu’il dévie la production vers des espèces sans intérêt».

CHAPITRE
Adapté de : Jérôme FENOGLIO, «Soupe de méduses au menu»,
Le Monde [en ligne], 17 septembre 2007.


CHIMIE
1 La photosynthèse : une réaction chimique réalisée par 6 La calcification : le dioxyde de carbone dissous
les végétaux. dans l’eau se transforme en carbonate de calcium,
CO2(g) + H2O(l) + énergie solaire ➞ C6H12O6(s) + 6 O2(g) ce qui contribue à la formation des coquilles et
des squelettes des organismes marins.
2 La consommation : les animaux puisent le carbone qui
leur est nécessaire en mangeant des végétaux ou 7 Les roches carbonatées : l’accumulation des
des animaux. sédiments des fonds marins donne naissance aux
roches carbonatées.
3 La respiration : une transformation chimique effectuée
par les êtres vivants permet de produire l’énergie qui leur 8 Les éruptions volcaniques : sous l’effet de la chaleur,
est nécessaire. une partie des roches carbonatées se transforme
C6H12O6(s) + 6 O2(g) ➞ CO2(g) + H2O(l) + énergie en dioxyde de carbone.
4 La décomposition des déchets : des organismes 9 Les combustibles fossiles : les organismes morts qui
transforment les déchets produits par les êtres vivants tombent au fond des océans peuvent se transformer,
en dioxyde de carbone et en méthane. très lentement, en combustibles fossiles.
5 Les incendies de forêts : le carbone des végétaux est
transformé en dioxyde de carbone par la combustion.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ THÉORIE 317


11120_cyr_ch_07-p305-378_Layout 1 2013-06-05 10:21 Page318

Les piles
Le fonctionnement d’une pile ou d’un accumulateur de charge,
communément appelé «pile rechargeable», est un autre exemple
qui illustre l’importance de l’équilibre.
La transformation qui s’effectue dans une pile est une réaction
d’oxydoréduction (voir la section sur l’oxydoréduction dans l’intro-
duction de cet ouvrage). Une telle réaction a la particularité de
provoquer un déplacement de charges qui produit un courant
électrique. C’est donc une source d’énergie électrique.
Il existe différents types de piles sur le marché. Prenons l’exemple
d’une pile de nickel-cadmium, dont la réaction est illustrée ci-
dessous. Comme le démontre l’équation, c’est un processus 7.27
réversible. Il peut donc atteindre l’équilibre. Dans ce cas, il n’y a Un chargeur et des accumulateurs de charge.
plus de production nette d’énergie électrique. On dit alors que la
pile est morte. Pour la recharger, il faut lui fournir de l’énergie,
habituellement sous forme électrique. Cela permet de déplacer l’équilibre vers les
réactifs et d’en récupérer une bonne partie. La pile peut alors être réutilisée.

Cd(s) + 2 NiO(OH)(aq) + 2 H2O(l) Cd(OH)2(aq) + 2 Ni(OH)2(aq) + énergie électrique

Recharge

Il en résulte

Cette schématisation est une représenta-


tion simplifiée du processus. Les fabri-
cants doivent tenir compte de plusieurs

© ERPI Reproduction interdite


facteurs lors de l’élaboration d’une pile.
Par exemple, il arrive parfois que la réac-
tion inverse produise un gaz. La recharge
de ce type de pile n’est alors pas sécuri-
taire. Il importe donc de respecter les
recommandations du fabricant.
La concentration des solutions est aussi
une façon de contrôler la durée de vie
d’une pile et la quantité d’énergie élec-
trique qu’elle peut fournir. En effet, selon
le principe de Le Chatelier, en augmen-
tant la concentration des réactifs ou en
diminuant celle des produits, on favorise
la réaction directe. Les fabricants doivent
en tenir compte lors de la fabrication 7.28
d’une pile. L’accumulateur d’une voiture est un autre exemple d’application
d’une réaction d’oxydoréduction.

318 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ THÉORIE


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page319

Nom : Groupe : Date :

Exercices
7.2 L’effet de différents facteurs sur l’équilibre
1. La synthèse de l’ammoniac est une réaction qui atteint facilement l’équilibre. Cet équilibre est illustré
par l’équation suivante :
N2(g) + 3 H2(g) 2 NH3(g)
a) Quel serait le changement imposé à la réaction si une partie de l’ammoniac était liquéfiée ?
Une diminution de la concentration de l’ammoniac.
b) Quelle serait alors la réaction favorisée ?
La réaction directe.
c) Quel serait l’effet sur les concentrations de chacune des substances de la réaction ?
[N ] Diminution.
2
[H2 ] Diminution.
[NH3 ] Diminution.

2. L’acide chlorhydrique réagit en présence de dioxygène  jusqu’à ce qu’il atteigne l’équilibre suivant :
4 HCl(g) + O2(g) 2 H2O(l) + 2 Cl2(g)
a) Quel serait le changement imposé à la réaction si on ajoutait une base au système réactionnel ?
Une diminution de la concentration de l’acide chlorhydrique. 7

CHAPITRE
b) Où l’équilibre se déplacerait-il alors ?
Vers les réactifs.
c) Qu’arriverait-il à la concentration de chacune des substances de la réaction ?
[HCl] Diminution.


Augmentation.
© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
[O2 ]
[H2O] Aucun changement de concentration, mais diminution de quantité.
[Cl ] Diminution.
2

3. On peut produire du dihydrogène en faisant réagir de l’eau avec du monoxyde de carbone.


Après un certain temps, l’équilibre suivant est atteint :
CO(g) + H2O(g) CO2(g) + H2(g)
Si on injecte du monoxyde de carbone au système réactionnel, qu’arrivera-t-il à la concentration
de chacune des substances de la réaction ?
[CO] Augmentation.
[H2O] Diminution.
[CO ] Augmentation.
2
[H2 ] Augmentation.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ EXERCICES 319


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page320

Nom : Groupe : Date :

4. Soit la réaction de décomposition du trioxyde de difer, selon l’équilibre suivant :


2 Fe2O3(s) 4 Fe(s) + 3 O2(g) ∆H = +1616 kJ
a) Si on refroidit le système, quel sera l’effet sur l’équilibre ?
L’équilibre se déplacera vers les réactifs.
b) Et quel sera l’effet sur la quantité de chacun des produits ?
La quantité de chacun des produits diminuera.
c) Et quel sera l’effet sur la concentration du réactif ?
Puisque le réactif est solide, sa concentration ne changera pas, mais sa quantité va augmenter.

5. Pour chacun des systèmes suivants, quel type de réaction (inverse ou directe) est favorisé par une
diminution de température ?
a) 2 SO2(g) + O2(g) 2 SO3(g) ∆H = +188 kJ
La réaction inverse.
b) 2 O3(g) 3 O2(g) ∆H = —284 kJ
La réaction directe.
c) CO(g) + H2O(g) CO2(g) + H2(g) + 42 kJ
La réaction directe.
d) 2 CO(g) + O2(g) + 564 kJ 2 CO2(g)
La réaction inverse.

6. Il est possible d’obtenir du méthanol (CH3OH) par la réaction du monoxyde de carbone gazeux
avec du dihydrogène gazeux. Si une diminution de température favorise la production du méthanol,
cette réaction est-elle exothermique ou endothermique ? Expliquez votre réponse.
Cette réaction est exothermique, puisque dans une réaction exothermique, une diminution de
température favorise la réaction directe, donc la production de méthanol.

© ERPI Reproduction interdite


7. Pour chacun des systèmes suivants, indiquez si un changement de pression modifiera ou non
l’équilibre, et expliquez pourquoi.
a) 4 HCl(g) + O2(g) 2 Cl2(g) + 2 H2O(g)
L’équilibre sera modifié, puisqu’il n’y a pas le même nombre de molécules de gaz de chaque côté
de l’équation.
b) CaCO3(s) CaO(s) + CO2(g)
L’équilibre sera modifié, puisqu’il n’y a pas le même nombre de molécules de gaz de chaque côté
de l’équation.
c) CO(g) + H2O(g) CO2(g) + H2(g)
L’équilibre ne sera pas modifié, puisqu’il y a le même nombre de molécules de gaz de chaque côté
de l’équation.

320 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ EXERCICES


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page321

Nom : Groupe : Date :

d) MgSO4(s) Mg2+(aq) + SO42—(aq)


L’équilibre ne sera pas modifié, car la pression n’influe que sur les gaz. Or, il n’y a pas de gaz dans
les réactifs et les produits.

8. Pour chacun des systèmes, quel type de réaction (inverse ou directe) est favorisé par une
augmentation du volume du système ?
a) 2 O3(g) 3 O2(g)
La réaction directe est favorisée.

b) 2 CO(g) + O2(g) 2 CO2(g)


La réaction inverse est favorisée.

c) 3 Fe(s) + 4 H2O(g) Fe3O4(s) + 4 H2(g)


Aucune réaction n’est favorisée.

d) 2 NaNO3(s) 2 NaNO2(s) + O2(g)


La réaction directe est favorisée.

7
9. Soit la réaction suivante : CO(g) + 2 H2(g) CH3OH(g). Si on augmente la pression du système,
quel est l’effet sur la concentration de chacune des substances suivantes ?

CHAPITRE
[CO] Diminution.

[H2 ] Diminution.

[CH3OH] Augmentation.


© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
10. Complétez le tableau en indiquant la variation de concentration de chaque substance résultant
des changements imposés sur l’équilibre suivant :
Zn(s) + 2 HCl(aq) ZnCl2(aq) + H2(g) + énergie

Modification [Zn] [HCl] [ZnCl2] [H2]

Augmentation de pression Aucune Augmentation Diminution Diminution

Diminution de température Aucune Diminution Augmentation Augmentation

Ajout de HCl Aucune Augmentation Augmentation Augmentation

Retrait de H2 Aucune Diminution Augmentation Diminution

Consulter le Compagnon Web pour d’autres exercices en lien avec la section 7.2.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ EXERCICES 321


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page322

Nom : Groupe : Date :

Exercices
7.3 Les applications de l’équilibre
1. Les combustibles fossiles contiennent un certain pourcentage de soufre qui contribue à l’acidification
des pluies par la formation de l’acide sulfurique. La réaction ci-dessous constitue une des étapes
de la transformation du soufre en acide sulfurique :
SO2(g) + 21 O2(g) SO3(g) + 96,6 kJ
Si la température extérieure baisse, quel pourrait être l’effet sur l’acidité des pluies ? Expliquez
votre réponse.
Comme la réaction directe est favorisée par l’abaissement de la température, l’acidité des pluies
pourrait augmenter.

2. Soit la réaction suivante à l’équilibre :


C2H6(g) + énergie C2H2(g) + 2 H2(g)
Quelles modifications favoriseraient la réaction directe ? Nommez-en cinq.
Augmenter la température, diminuer la pression, augmenter la concentration du C2H6 , diminuer
la concentration du C2H2 , ou diminuer la concentration du H2.

3. Il est possible de produire du dihydrogène par la décomposition du méthane selon l’équation suivante :
CH4(g) + 75,2 kJ C(s) + 2 H2(g)
Quelles conditions permettent d’accroître le rendement de production du dihydrogène ?
En effectuant la réaction à une température élevée, à basse pression, en présence d’un catalyseur,

© ERPI Reproduction interdite


en injectant le CH4 au fur et à mesure et en retirant le H2 au fur et à mesure qu’il se forme.

4. L’équation ci-dessous présente la réaction d’oxydoréduction d’une pile simple.


Zn(s) + CuSO4(aq) Cu(s) + ZnSO4(aq) + énergie électrique
Quelles modifications permettraient d’augmenter la quantité d’énergie électrique produite par cette
pile ? Nommez-en trois.
On pourrait augmenter la concentration de la solution de CuSO4 , diminuer la concentration
de ZnSO4 et diminuer la température.

Consulter le Compagnon Web pour d’autres exercices en lien avec la section 7.3.

322 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ EXERCICES


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page323

CHAPITRE

Résumé
L’étude qualitative de l’état d’équilibre
7.1 QU’EST-CE QUE L’ÉQUILIBRE CHIMIQUE ?
7
● Une réaction complète se produit lorsqu’au moins un des réactifs d’une trans-
formation s’est complètement transformé en produits.
● Une réaction réversible se produit lorsque, au même moment et au même
endroit, les réactifs se transforment en produits et les produits se transforment
en réactifs. On représente ainsi une réaction réversible :
Réactifs Produits
● L’équilibre est l’état dans lequel la vitesse de la réaction directe est égale à la
vitesse de réaction inverse, soit : vdir = vinv .
● L’équilibre chimique a un caractère dynamique puisqu’il y a un échange per-
pétuel entre les réactifs et les produits.
● Pour atteindre l’équilibre, un système doit respecter trois conditions : avoir une
réaction réversible; s’effectuer dans un système fermé; avoir des propriétés
macroscopiques constantes.

7.2 L’EFFET DE DIFFÉRENTS FACTEURS SUR L’ÉQUILIBRE


● L’équilibre peut être modifié de deux façons :
❍ Si la vitesse de la réaction directe devient plus grande que celle de la réaction
inverse, la formation de produits est favorisée. 7
❍ Si la vitesse de la réaction inverse devient plus grande que celle de la réaction

CHAPITRE
directe, la formation des réactifs est alors favorisée.
● Le principe de Le Chatelier indique que, si on modifie les conditions d’un système
à l’équilibre (concentration, température, pression, effet d’un catalyseur), le sys-
tème réagit de façon à s’opposer, en partie, aux changements qu’on lui impose.


© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
L’EFFET DES CHANGEMENTS DE CONCENTRATION IMPOSÉS SUR UNE RÉACTION À L’ÉQUILIBRE
Changement Schématisation Réaction Changement Schématisation Réaction
imposé favorisée imposé favorisée
Augmentation Réactifs Produits Réaction Augmentation Réactifs Produits Réaction
[Réactifs] directe [Produits] inverse

Diminution Réactifs Produits Réaction Diminution Réactifs Produits Réaction


[Réactifs] inverse [Produits] directe

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ THÉORIE 323


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page324

L’EFFET DES CHANGEMENTS DE TEMPÉRATURE IMPOSÉS SUR UNE RÉACTION À L’ÉQUILIBRE

Changement imposé Schématisation Réaction favorisée


Augmentation Réactifs Produits + Énergie Réaction inverse
de la température

Réactifs + Énergie Produits Réaction directe

Diminution de la température Réactifs Produits + énergie Réaction directe

Réactifs + Énergie Produits Réaction inverse

● Si on augmente la pression d’un système à l’équilibre en diminuant son volume,


l’équilibre sera déplacé vers le côté de l’équation qui comporte le moins de
molécules de gaz.
● Au contraire, si on diminue la pression d’un système à l’équilibre en augmen-
tant son volume, l’équilibre sera déplacé vers le côté de l’équation qui comporte
le plus de molécules de gaz.
● L’ajout d’un catalyseur à un système à l’équilibre ne modifie pas cet équilibre.

© ERPI Reproduction interdite


Les concentrations des réactifs et des produits demeureront inchangées.
Toutefois, au niveau atomique, la transformation des réactifs en produits et des
produits en réactifs se fera plus rapidement, et ce, tout en conservant le même
équilibre.
● L’ajout d’un catalyseur à un système qui tend vers l’équilibre permettra au sys-
tème d’atteindre l’équilibre plus rapidement.

7.3 LES APPLICATIONS DE L’ÉQUILIBRE


Les connaissances acquises sur l’équilibre chimique nous permettent d’améliorer
le rendement des procédés industriels et de mieux comprendre divers processus
naturels comme les cycles biogéochimiques. Elles nous permettent également de
mieux comprendre le fonctionnement d’objets qu’on utilise au quotidien, comme
les piles.

324 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ THÉORIE


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page325

Nom : Groupe : Date :

Exercices sur l’ensemble du chapitre 7


1. Il est possible d’obtenir un équilibre entre la précipitation et la dissolution du chlorure d’argent, AgCl,
selon l’équation suivante :
Ag+(aq) + Cl—(aq) AgCl(s)
Si on ajoute de l’acide chlorhydrique (HCl) dans le système, quel sera l’effet sur la quantité de précipité
formé ? Expliquez votre réponse.
La quantité de précipité augmentera, puisque l’équilibre sera déplacé vers les produits.
L’acide chlorhydrique est une source d’ions Cl—.

2. Soit la réaction de formation du monoxyde d’azote à l’équilibre :


N2(g) + O2(g) + 181 kJ 2 NO(g)
a) Qu’arrivera-t-il à la concentration du monoxyde d’azote, NO, si on chauffe le système ?
Elle augmentera.
b) Que lui arrivera-t-il si on ajoute de l’air dans le système ?
Elle augmentera.
c) Que lui arrivera-t-il si on augmente la pression par l’ajout d’hélium ?
Il n’y aura aucun changement. 7
d) Que lui arrivera-t-il si on ajoute un catalyseur ?

CHAPITRE
Il n’y aura aucun changement.

3. Le procédé Deacon est un procédé industriel pour produire du dichlore (Cl2 ) selon l’équation
suivante :


© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
4 HCl(g) + O2(g) 2 Cl2(g) + 2 H2O(g) + 117 kJ
a) Quel sera l’effet sur la production du dichlore si on augmente la pression du système  ?
Il y aura augmentation de la production du dichlore.
b) Et si on augmente la concentration de l’acide chlorhydrique (HCl)  ?
Il y aura augmentation de la production du dichlore.
c) Et si on augmente la température  ?
Il y aura diminution de la production du dichlore.
d) Et si on ajoute un catalyseur  ?
Cela permettra d’accélérer la production, mais pas d’obtenir plus de dichlore.
e) Et si on liquéfie l’eau ?
Il y aura une augmentation de la production du dichlore.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ EXERCICES 325


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page326

Nom : Groupe : Date :

4. Soit la réaction de la synthèse du N2O5 à l’équilibre.


2 N2(g) + 5 O2(g) 2 N2O5(g) ∆H = +42,5 kJ/mol



À l’aide de flèches, remplissez le tableau en indiquant la variation ( ) de concentration de chaque
substance et la réaction favorisée ( ➞) résultant de chaque modification.

Variation de concentration Réaction


Modification
[N2] [O2] [N2O5 ] favorisée


Augmentation de [N2O5 ]


Augmentation de la température ➞


Augmentation de la pression ➞


Ajout de N2 ➞

5. Sous l’effet de la chaleur, le carbonate de calcium se décompose selon l’équation suivante :


CaCO3(s) + 178,5 kJ ➞ CaO(s) + CO2(g)
Effectuée dans un système fermé, cette réaction atteint l’équilibre après un certain temps.
a) Quel effet aura une augmentation de la température sur la quantité de chacune des substances ?
Expliquez votre réponse.
Puisque la réaction directe est favorisée, la quantité de CaCO3 diminuera, tandis que les quantités
de CaO et de CO2 augmenteront.

b) Quel en sera l’effet sur la concentration de chacune des substances ? Expliquez votre réponse.
Les concentrations du CaCO3 et du CaO demeureront constantes, puisque ce sont des solides.
La concentration du CO2 augmentera.

© ERPI Reproduction interdite


c) Quel en sera l’effet sur la pression du système ? Expliquez votre réponse.
La pression du système augmentera, car l’augmentation de la température accroîtra le nombre
de molécules de CO2 gazeux. De plus, une augmentation de température augmente l’énergie
cinétique des particules. Il y a alors plus de collisions, ce qui augmente aussi la pression.

6. Une diminution de la température peut à la fois réduire la vitesse d’une réaction et augmenter son
rendement de production. Expliquez pourquoi.
Une diminution de la température diminue le nombre de particules ayant l’énergie minimum pour
réagir, ce qui réduit la vitesse de réaction. Toutefois, dans le cas d’une réaction réversible
exothermique, une diminution de température favorise la réaction directe, ce qui augmente
la concentration de la substance produite et, par le fait même, le rendement de production.

326 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ EXERCICES


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page327

Nom : Groupe : Date :

7. Le dioxyde de carbone peut se combiner à une molécule d’eau pour former l’acide carbonique,
un acide présent en petite quantité dans l’eau de pluie, selon la réaction réversible suivante :
CO2(g) + H2O(g) H2CO3(aq) + énergie
Comment le taux d’humidité, c’est-à-dire le pourcentage de vapeur d’eau dans l’air, influe-t-il
sur la formation de l’acide carbonique ?
L’augmentation du taux d’humidité favorise la réaction directe, ce qui a pour effet d’augmenter
la concentration de l’acide carbonique.

8. Coralie effectue une expérience au laboratoire pour étudier l’influence


de la température sur l’équilibre suivant :
Co(H2O)62+(aq) + 4 Cl—(aq) CoCl42—(aq) + 6 H2O(l)
Rose Incolore Bleu Incolore
Selon les observations ci-contre, la réaction est-elle
exothermique ou endothermique ? Expliquez votre réponse.
La réaction est endothermique puisqu’une diminution
de température a favorisé la formation de la substance
rose du côté des réactifs.

CHAPITRE
9. Le dioxyde de soufre peut réagir avec l’eau pour former
de l’acide sulfureux.


SO2(g) + H2O(l) H2SO3(aq) + énergie
© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
Quels moyens permettraient d’augmenter la concentration de l’acide sulfureux ?
Augmenter la pression (en diminuant le volume), augmenter la concentration du SO2, diminuer
la température.

10. Soit la réaction suivante à l’équilibre :


CaCl2(aq) + Na2C2O4(aq) CaC2O4(s) + 2 NaCl(aq)
Quelles modifications devraient être apportées au système pour que la quantité de précipité
diminue ?
Diminuer la concentration des solutions de CaCl2 et de Na2C2O4. Augmenter la concentration
de NaCl.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ EXERCICES 327


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page328

Nom : Groupe : Date :

11. Pour chacun des systèmes illustrés ci-dessous, indiquez s’il a probablement atteint l’équilibre. Si non,
précisez pourquoi.

a) Il y a du propane gazeux et liquide dans b) On brûle du magnésium. La réaction émet


la bonbonne, et la pression y est constante. une lumière vive.
Oui. Puisque la réaction émet de la lumière,
les propriétés macroscopiques ne sont pas
constantes.

© ERPI Reproduction interdite

c) Le précipité s’est formé à partir des ions d) Du sucre est dissous dans du jus. La tempé-
en solution. La quantité de précipité est rature est constante. (Dans ce système,
constante. ne considérer que la dissolution du sucre.)
Oui. Non, puisque la réaction est complète.
La réaction est irréversible.

328 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ EXERCICES


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page329

Nom : Groupe : Date :

12. Soit la réaction suivante à l’équilibre :


2 NaI(aq) + (NH4 )2S2O8(aq) (NH4 )2SO4(aq) + I2(aq) + Na2SO4(aq)
Incolore Incolore Incolore Jaune Incolore
Pour chacune des modifications ci-dessous, indiquez le changement de couleur de la solution
qui en résulterait. Expliquez chacune de vos réponses.
a) L’ajout d’iodure de sodium.
La solution deviendrait plus jaune, parce que l’ajout d’iodure favorise la réaction directe.
b) L’ajout d’un catalyseur.
La solution ne changerait pas de couleur, puisqu’un catalyseur ne modifie pas l’équilibre.
c) L’augmentation de la pression.
La solution ne changerait pas de couleur, puisqu’il n’y a pas de gaz en jeu dans la transformation.
d) L’ajout de diiode.
La solution deviendrait plus jaune, puisque la concentration du diiode sera plus grande, même si
la réaction inverse est favorisée.

13. Andréanne se prépare un verre de limonade avec un peu de jus de citron et du sucre jusqu’à ce
qu’il y ait un dépôt de sucre dans le fond de son verre.
a) Ce système peut-il atteindre l’équilibre ? Expliquez votre réponse.
Oui, il peut atteindre l’équilibre pour la dissolution du sucre. Il y a une réaction réversible entre
le sucre dissous et le sucre solide. La solution aqueuse constitue un système fermé, puisqu’il n’y a
7
pas de gaz.

CHAPITRE
b) Si Andréanne rajoute du sucre dans sa limonade, goûtera-t-elle plus sucré ? Pourquoi ?
Non, puisque l’ajout d’un solide ne modifie pas l’équilibre. Il n’y aura donc pas plus de sucre dissous.

14. La coquille des œufs de poule est principalement constituée de carbonate de calcium, dont


la formation peut être illustrée par le mécanisme suivant :
© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
CO2(g) + H2O(l) H2CO3(aq)
H2CO3(aq) 2 H+(aq) + CO32—(aq)
Ca2+(aq) + CO32—(aq) CaCO3(s)
L’été, on observe que la coquille des œufs est plus mince. À l’aide des notions d’équilibre, expliquez
pourquoi ce phénomène est lié à la respiration plus rapide des poules lorsqu’il fait chaud.
Lorsque les poules respirent plus rapidement, la concentration en dioxyde de carbone diminue.
Il en résulte que la réaction inverse de chaque réaction est favorisée, ce qui diminue la quantité
de carbonate de calcium.

Consulter le Compagnon Web pour d’autres exercices sur l’ensemble du chapitre 7.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ EXERCICES 329


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page330

Nom : Groupe : Date :

Défis
1. Le graphique ci-dessous décrit les variations de concentration en fonction du temps des différentes
substances de la réaction de synthèse du trioxyde de soufre.
LES VARIATIONS DE CONCENTRATION EN FONCTION DU TEMPS

[SO2 ]

[O2 ]

[SO3 ]
t0 t1 t2 t3 t4 t5
Temps

À quel(s) temps le système est-il à l’équilibre ? Expliquez votre réponse.


Aux temps t4 et t5 , puisque les concentrations y sont constantes et qu’il y a une certaine quantité
des trois gaz.

2. Le graphique ci-dessous décrit les variations de concentration en fonction du temps des substances
de la réaction de la synthèse de l’ammoniac.
N2(g) + 3 H2(g) 2 NH3(g)

© ERPI Reproduction interdite


[NH3 ]

[N2 ]

[H2 ]

t0 t1 t2 t3 t4 t5
Temps

a) Au temps t 1, une modification a été effectuée dans le système. À partir de l’analyse des courbes
du graphique, indiquez quelle est cette modification.
L’ajout de N2 , puisque le N2 augmente d’un seul coup.

330 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ EXERCICES


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page331

Nom : Groupe : Date :

b) Au temps t 2 , du dihydrogène est ajouté au système. Complétez le tracé des courbes du graphique
de manière à illustrer les modifications de concentration qui résultent de cet ajout, sachant qu’au
temps t 3 , un nouvel équilibre est établi.
c) Au temps t 3 , la température du système est augmentée, jusqu’à ce qu’au temps t 4, un nouvel
équilibre soit établi. Sachant que la réaction de la synthèse de l’ammoniac est exothermique,
complétez le tracé des courbes du graphique de manière à illustrer les modifications de
concentration qui résultent de la hausse de température.
d) Au temps t 4, un catalyseur est ajouté au système. Complétez le tracé des courbes du graphique
de manière à illustrer les modifications de concentration qui résultent de cet ajout.

3. Le graphique suivant décrit la solubilité du dioxygène gazeux en fonction de la température.


LA SOLUBILITÉ DU DIOXYGÈNE DANS L’EAU EN FONCTION DE LA TEMPÉRATURE
Solubilité (mg/L)

15
14
13
12
11
10
9
8
7
6

0 5 10 15 20 25 30 35 7
Température (oC)

CHAPITRE
Sachant que la dissolution du dioxygène dans l’eau est décrite par l’équation suivante :
O2(g) O2(aq)
écrivez l’équation thermique qui en découle en indiquant le mot «énergie» à l’endroit approprié


dans l’équation. Expliquez votre réponse.
© ERPI Reproduction interdite

CHIMIE
O2(g) O2(aq) + énergie Comme la solubilité diminue au fur et à mesure de l’augmentation
de la température, on en déduit que plus la température augmente, plus la réaction inverse est
favorisée, ce qui diminue la concentration de dioxygène dissous.

4. Au cours de la fermentation du champagne, il y a formation de dioxyde de carbone en solution.


Après un certain temps, un équilibre est établi dans la bouteille entre le dioxyde de carbone en solution
et le dioxyde de carbone gazeux selon l’équation suivante :
CO2(aq) CO2(g)
Lorsqu’on enlève le bouchon, des bulles se forment. D’où viennent-elles ? En vous appuyant sur les
principes liés à l’équilibre, expliquez comment se forment les bulles dans le champagne.
En enlevant le bouchon, la pression diminue, ce qui favorise la réaction directe. Le dioxyde de carbone
en solution se transforme alors en dioxyde de carbone gazeux, et c’est cette réaction qui provoque
la formation de bulles de gaz.

CHAPITRE 7 ❙ L’ É T U D E Q UA L I TAT I V E D E L’ É TAT D ’ É Q U I L I B R E ❙ EXERCICES 331


11120_cyr_ch_07-p219-332_Layout 1 2013-06-05 10:22 Page332

Nom : Groupe : Date :

5. L’hémoglobine est une protéine qui permet aux globules rouges de transporter le dioxygène de nos
poumons jusqu’aux cellules qui constituent notre organisme. Le monoxyde de carbone, un gaz nocif
produit par une combustion incomplète, a lui aussi la capacité de se fixer à l’hémoglobine. Cette
association est d’ailleurs environ 200 fois plus forte que celle entre l’oxygène et l’hémoglobine. C’est
ce qui explique pourquoi le monoxyde de carbone est un poison mortel pour l’humain, même à très
faible concentration. On illustre une intoxication au monoxyde de carbone  par l’équation suivante :
HbO2(aq) + CO(g) HbCO(aq) + O2(g)
Afin de traiter une intoxication au monoxyde de carbone, on fait respirer du dioxygène pur au patient.
Du point de vue de l’équilibre, la pression du gaz aura-t-elle un rôle par rapport à l’efficacité
du traitement ? Expliquez votre réponse.
Non, la pression du gaz n’aura pas d’effet puisqu’il y a le même nombre de molécules de gaz
de chaque côté de l’équation.

6. L’émail des dents est constitué d’une molécule complexe, le Ca5(PO4 )3OH, très peu soluble dans
la salive. Il est caractérisé par l’équilibre suivant :
Ca5(PO4 )3OH(s) 5 Ca2+(aq) + 3 PO43—(aq) + OH—(aq)
Expliquez comment des boissons acides, comme les jus de fruits ou les boissons gazeuses, nuisent
à l’émail des dents.
Les acides neutralisent les ions OH—. Donc, la consommation de boissons acides diminue la
concentration en ions OH—, ce qui déplace l’équilibre vers les produits. L’émail tend à se dissoudre
davantage, ce qui diminue la quantité d’émail sur les dents.

7. La forte teneur en ions Ca2+ et Mg2+ est typique des eaux dites dures. La dureté de l’eau représente
un problème pour certaines municipalités. En effet, elle contribue à la formation de dépôts calcaires,
le tartre, dans les conduites et les réservoirs d’eau. L’équilibre suivant peut alors être établi :
Ca2+(aq) + 2 HCO3–(aq) CaCO3(s) + CO2(g) + H2O(l)
a) Les dépôts calcaires s’accumulent plus rapidement dans les conduites et les réservoirs d’eau
chaude. C’est d’ailleurs un problème fréquent des bouilloires et des cafetières. D’après ces

© ERPI Reproduction interdite


observations, la réaction ci-dessus est-elle endothermique ou exothermique ? Expliquez votre
réponse.
Puisque la chaleur favorise la formation des dépôts calcaires (CaCO3(s) ), donc la réaction
directe, on peut en déduire que la réaction est endothermique.

b) De plus, la présence des ions de calcium diminue l’efficacité des savons. Afin d’adoucir l’eau, il est
possible d’ajouter à l’eau de lavage une certaine quantité de bicarbonate de sodium (NaHCO3 ).
Expliquez comment cette action contribue à diminuer la concentration en ion Ca2+ dans l’eau.
Le bicarbonate de sodium s’ionise dans l’eau pour donner du HCO3–. Sa concentration
augmente, ce qui favorise la réaction directe. Il en résulte une diminution de la concentration en
ions Ca2+.

332 PARTIE IV ❙ L’ É Q U I L I B R E C H I M I Q U E ❙ EXERCICES