Vous êtes sur la page 1sur 9

Les oscillations mécaniques libres Série physique 11

A- Rappel :
R
A1- Oscillations mécaniques libres non amorties : T

 Équation différentielle P
x’ i x
Le solide n’est pas soumis à une force de frottement et le ressort est à O x
spires non jointives et de masse négligeable. Le solide, ayant une élongation
x, est en mouvement.
Système  {solide}
B.F : P,T et R
R.F.D: ......  .......  .......  ........
Par projection sur l' axe (x ' x)
......  .......  .......  ........
.........
....... 
.........
....... .......
 .......  .......
....... .......
......
Équation différentielle des oscillations électriques libres non amorties de pulsation propre 0 tel que 02  et
......
de période propre

2 .....
T0   2
...... ......
 Solution de l’équation différentielle
L’équation différentielle précédente a pour solution : x(t)  Xmax sin(0 t  x )
Vmax 0 Xmax
On peut avoir de même l’expression de v(t) 
dx
 Vmax sin(0 t  v ) avec : {  x 

dt v
2
Remarque :
 x   Xmax ; v  ..... c.à.d lorsque le solide atteint l’une de ses positions extrémales, sa vitesse s’annule.
 v   Vmax ; x  ..... c.à.d lorsque le solide passe par sa position d’équilibre, sa vitesse est maximale.

v  Vmax si le solidepassepar saposition d' équilibre en se dirigeant dansle sens positif (x(t) )
{ v  Vmax
si le solide passe par saposition d' équilibre en se dirigeant dansle sens négatif (x(t) )

 Conservation de l’énergie totale de l’oscillateur :


E = Ep + Ec. avec Ep énergie potentielle élastique du système :{solide + ressort} et EC énergie cinétique du solide.
... ...
E ......  .......
... ...
dE ....... .......
 ..........  ..........
dt ....... .......
= ……….. + ………
=V(……… + ……….) = …….
Remarque :

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari cherchari


Les oscillations mécaniques libres Série physique 11

... ...
 x   Xmax ; v  0 E ......  0 d’où E  ......
... ...
... ...
 v   Vmax ; x  0 E  0 ...... d’où E  ......
106 ... ...
 Graphes des énergies
E(J)
E(J) Avec x=/2
E=Epmax Ep Ep
=Ecmax Ec
Ec
E E
v2(A)
t(s) 0
0

E=Epmax
=Ecmax
Ep
Ec
E
v(m.s-1)
0

A2- Oscillations mécaniques libres amorties :


 Équation différentielle :

Dans cette partie, le solide est soumis à une force de frottement du type x’ O i x
visqueux (appliquée par un fluide). Cette force est exercée par le liquide et elle
a pour expression f  hv avec h, constante positive : coefficient de frottement
(h est en Kg.s-1)
Liquide
Système  {solide } amortisseur
B.F :P;R ; T et f
R.F.D :.....  .....  .....  .....  .....
Pr ojection sur laxe x ' x:
.....  ....  ....  ....  .....
.....
......  ......  .....
......
..... ......
donc : .....  .....  .......  0 .
..... .....
 Influence de l’amortissement
On répète la même expérience en augmentant la valeur du coefficient d’amortissement h, on obtient les graphes
suivants :
x(m)
Pour un amortissement faible, on obtient le Régime apériodique h=h3 >h2 Régime pseudopériodique h=h1
régime pseudopériodique, en augmentant
l’amortissement (la valeur de h) :
- Le nombre d’oscillations diminue. t(s)
- Le pseudo période augmente.
- On passe du régime pseudopériodique
au régime apériodique.
Régime pseudopériodique h=h2 >h1

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari cherchari


Les oscillations mécaniques libres Série physique 11

 Non conservation de l’énergie totale du système :{solide + ressort} :


107
dE 1 d(x 2 ) 1 d(v 2 )
 K  m
dt 2 dt 2 dt
dE 1 ..... 1 ...... dx dv dE dE
 K.....  m...... or  v et  a donc  ......  ...... ;  v(..........)
dt 2 ..... 2 ..... dt dt dt dt
D’après l’équation différentielle Kx  ma  hv
dE
 v( ......)   hv 2  0
dt
D’où l’énergie totale du système diminue au cours du temps à cause de l’énergie dissipée par les frottements.
B- Applications directes :
Exercice 1 :
Le pendule élastique horizontal de la figure 1 est constitué par un solide (S) de masse m=0,2 Kg soudé à l’une
des extrémités d’un ressort (R ) à spires non jointives de masse négligeable et de (R) (S)
constante de raideur K, l’autre extrémité est attaché à un support fixe. A
l’équilibre, le centre d’inertie (G) du solide (S) coïncide avec l’origine O d’un

repère espace horizontal (O, i ). O i x
A partir du point O, on écarte le solide (S) vers un point A d’abscisse xA et à la Fig Fig.5
1
date t=0 s, on l’abandonne à lui-même sans vitesse initiale. Au cours de son
mouvement, le solide (S) se déplace sans frottement et son centre d’inertie (G) est repéré par l’élongation
OG=x(t). Un système d’acquisition de données, enregistre les variations de
l’élongation x au cours du temps (Voir figure 2).
1- Établir l’équation différentielle de mouvement du solide (S).
2- En utilisant le graphe :
a- Préciser la nature de mouvement de (S).
b- Déterminer l’abscisse initiale xA du solide (S). Dans quel sens, débute le
mouvement du solide (S) ?
c- Déterminer la période et la pulsation propre du mouvement. Déduire la
constante de raideur K du ressort
3- Ecrire la loi horaire x=f(t) de mouvement du solide. Déduire l’expression de
la vitesse du mouvement en fonction du temps.
4- L’énergie cinétique du solide varie au cours du temps selon une fonction
sinusoïdale de période T
a- Etablir l’expression de EC en fonction du temps.
b- Donner la valeur de T.
5- Montrer que l’énergie mécanique du système ={solide + ressort} est constante.

Exercice 2 :
Un ressort, de constante de raideur k , est enfilé sur une tige horizontale .
L'une des extrémités du ressort est fixée, l'autre est attachée à un solide
(S) de masse m = 0,5 kg pouvant coulisser sur la tige.

Le solide (S) est

soumis à une force de frottement de la forme : f = -h v ( h  0) .

1°) L'abscisse x du solide (S) dans le repère (0, i ) vérifie l'équation
différentielle suivante :
d2x dx
2 +8 + 200x = 0
dt 2 dt
a- Établir l’équation différentielle de mouvement du solide (S).
b- Déterminer la constante de raideur k et le coefficient de frottement h .

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari cherchari


Les oscillations mécaniques libres Série physique 11

2°) On écarte (S) de sa position d'équilibre et on le lâche sans vitesse initiale à l'origine des dates, l'abscisse
x varie selon la courbe ci-contre .
a) Déterminer graphiquement la pseudo-période T des oscillations .
b) Calculer l'énergie mécanique initiale El de l'oscillateur .
c) Calculer l'énergie mécanique de l'oscillateur à t = T .
d) Déterminer le travail de la force de frottement entre les instants tl = 0 et t2 = T.
3°) On refait l’expérience précédente quatre fois de suite pour 4 valeurs différentes de h telles que : h1  h2  h3 
h4108
.
a) On a représenté ci-dessous , dans un ordre quelconque et à la même échelle , les variations de x(t)
obtenues .

0 0 0
0

A quelle valeur hi ( i = 1,2,3,4 ) correspond chaque diagramme ? Nommer les différents types de
mouvement observés sachant que l’un de ces diagrammes , que l’on précisera, correspond au retour le plus
rapide du solide (S) vers son état d’équilibre ?
b) Comparer l’énergie dissipée par les forces de frottement entre l’instant initial t 0=0s et l’instant de l’arrêt du
solide dans chacun des cas précédents.
C- Exercices de synthèse :
Exercice 1 : Un solide (S) de masse m est attaché à l'une des
extrémités d'un ressort horizontal parfaitement élastique , de
constante de raideur k et de masse négligeable devant celle du solide x’ x
(S) . L’autre extrémité du ressort est fixe. On écarte le solide (S) de sa
O
position d'équilibre de x0 à un instant qu'on prend comme origine Fig1
des dates , puis on l’abandonne sans vitesse . On néglige les
frottements et on étudie le mouvement du solide (S) relativement à un repère galiléen ( O , i ) d'origine O , la
position du centre d'inertie de (S) à l'équilibre et d'axe ox horizontal (fig.1)
.
1°) a) A une date t quelconque , le centre d'inertie G de (S) a une
élongation x et sa vitesse instantanée est v . Etablir l'expression de
l'énergie mécanique E du système { solide (S) , ressort } en fonction de x ,
v , k et m .
b) Montrer que cette énergie 'mécanique E est constante. Exprimer sa
valeur en fonction de k et x0 .
c) En déduire que le mouvement de (S) es rectiligne sinusoïdal .
2) A l'aide d'un dispositif approprié, on mesure la
vitesse instantanée v du solide (S) pour différentes
élongations x du centre d'inertie G de (S) .
Les résultats des mesures ont permis de tracer la
57courbe v2 = f (x2) ( fig. 2 ) .
a) Justifier théoriquement l'allure de la courbe en
établissant l'expression de v2 .
b) En déduire les valeurs de :
- la pulsation 0 et l'amplitude x0 du mouvement de (S) ,
c) Etablir l’équation horaire du mouvement.
d) Sachant que l’énergie mécanique E du système est
égale à 0,0625 J , calculer les valeurs de la constante de raideur k du ressort et la masse m du

Exercice 2 :
Partie A : Un solide (S) de masse m est attaché à l’une des extrémités d’un (R) (S)
ressort horizontal, parfaitement élastique, de constante de raideur K et de
masse négligeable devant celle du solide, l’autre extrémité du ressort étant fixe 
Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari O i x
Fig Fig.5
1 cherchari
Les oscillations mécaniques libres Série physique 11

(fig1). On étudie le mouvement du solide (S) relativement à un repère galiléen (o, i ) horizontal, d’origine O
coïncidant avec la position d’équilibre du centre d’inertie du solide.
On écarte le solide (S) de sa position d’équilibre dans le sens positif d’une distance Xm=3cm puis on le lâche
sans vitesse.
1-
a- En appliquant la relation fondamentale de la dynamique au solide (S), montrer
que son mouvement est rectiligne sinusoïdal, de pulsation 0 qu’on donnera son
109
expression en fonction de K et m.
b- À un instant t quelconque, le centre d’inertie G de (S) a une élongation x et sa
vitesse instantanée est v. établir l’expression de l’énergie mécanique E du
système S0={(S)+ressort} en fonction de x, v, K et m.
c- Montrer que l’énergie E est constante puis donner son expression en fonction
de K et Xm.
2- La solution de l’équation différentielle est x(t)=Xmsin(0t + ), déterminer
l’expression de l’énergie potentielle S0 en fonction K, Xm, 0, t et . Donner
l’expression de sa période en fonction de K et m.
3- On donne la représentation graphique de l’énergie potentielle Ep
(figure 2)en fonction du temps, déduire :
a- La constante de raideur K du ressort et la période propre T0. Déduire
la masse m du solide.
La loi horaire de mouvement du solide S.
b- La loi horaire de mouvement du solide S.
Partie B
Dans cette partie, le solide (S) est soumis à une force de frottement
visqueux f  hv ou h est une constante positive.
1- Établir l’équation différentielle de mouvement du solide (S) régissant
les variations de son élongation x(t).
2- Montrer que l’énergie totale du système S0={(S)+ressort} n’est pas conservée.
3- À l’aide d’un dispositif approprié, on a enregistré les variations de l’élongation en fonction du temps ; on a
trouvé le graphe de la figure 3 :
Calculer l’énergie dissipée par la force de frottement entre les instants t1 et t2.
Exercice 3 :
Partie A : Un pendule élastique horizontal est constitué par un solide (S) de masse m=500 g, attaché à l’une
des
58 extrémités d’un ressort horizontal, parfaitement élastique, de constante de raideur K et de masse négligeable
devant celle du solide, l’autre extrémité du ressort étant fixe (fig1). On néglige tout (R) (S)
type de frottement et on étudie le mouvement du solide (S) relativement à un
repère galiléen (o, i ) horizontal, d’origine O coïncidant avec la position d’équilibre 
du centre d’inertie du solide. O i x
On écarte le solide (S) de sa position d’équilibre d’une distance Xm puis on le Fig Fig.5
1
lâche sans vitesse. Lorsque le solide passe par sa position d’abscisse x0 (x0≠0)
avec une vitesse initiale v0 (v0≠0) en se dirigeant dans le sens positif, on déclenche le chronomètre (t=0 s) pour
commencer l’étude du movement.
1-
a- En appliquant la relation fondamentale de la dynamique au solide
(S), établir l’équation différentielle de son mouvement. Quelle est la
nature de ce mouvement ?
b- Montrer que x(t)=Xmsin(0t + x) est une solution de l’équation
différentielle précédente à condition que la pulsation 0 vérifie une
expression qu’on donnera en fonction de K et m.
c- Déduire l’expression de la vitesse du solide en fonction de Xm , 0 , t
et x.
d- Donner l’expression de la période propre T0 des oscillations du solide
(S).
2- Montrer que x0 et v0 vérifient la relation 02x02 + v02 =Xm2
3- Un ordinateur muni d’une interface et d’un capteur a enregistré les variations de l’énergie cinétique du solide
(S) au cours du temps t, le graphe obtenu sur l’écran de l’ordinateur est donné par la figure 2.

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari cherchari


Les oscillations mécaniques libres Série physique 11

a- Donner l’expression de l’énergie mécanique E du système S0={(S)+ressort} en fonction de x, v, K et m avec x


élongation du solide (S) et v sa vitesse à un instant t quelconque.
b- Montrer que l’énergie E est constante puis donner son expression en fonction de m et Vm ; Vm amplitude de la
vitesse v du solide.
c- Établir l’expression de l’énergie cinétique du solide (S) en fonction m, Vm, 0, t et . Montrer qu’on peut l’écrire
E C max
sous la forme : Ec= (1 + cos(20t + 2x)).
2
d- En utilisant le graphe, trouver : * L’amplitude de la vitesse Vm, la période propre T0. En déduire Xm et la phase
110  de l’élongation x(t).
initiale x
e- Écrire la loi horaire du mouvement.
f- Calculer vitesse initiale v0. Dans quel sens débute le mouvement du solide (S) ?
g- Calculer la constante de raideur K du ressort.
Partie B :
Dans cette partie, le solide (S) est soumis à une force de frottement
visqueux f=-hv ou h est une constante positive h (h=0,2 u.s.i).
1- Donner le nom et l’unité de h.
2- Établir l’équation différentielle du mouvement du solide (S) régissant
les variations de son élongation x(t).
3- Montrer que l’énergie totale du système S0={(S)+ressort} diminue au
cours du temps.
4- À l’aide d’un dispositif approprié, on a enregistré les variations de la
vitesse du solide en fonction du temps ; on a trouvé le graphe de la figure
3 : Calculer l’énergie dissipée par la force de frottement entre les instants t1
et t2.
Exercice 1 : (R) (S)
Partie A : Un solide (S) de masse m=100g est attaché à l’une des extrémités
d’un ressort horizontal, parfaitement élastique, de constante de raideur K et de 
masse négligeable devant celle du solide, l’autre extrémité du ressort étant fixe O i x
o Fig Fig.5
1
(fig1). On étudie le mouvement du solide (S) relativement à un repère galiléen (o, i )
horizontal, d’origine O coïncidant avec la position d’équilibre du centre
d’inertie du solide.
On écarte le solide (S) de sa position d’équilibre dans le sens négatif d’une
distance x0 puis à un instant pris comme origine du temps on le lance avec
une vitesse initiale dans le sens positif. Au cours de son mouvement le
solide (S) n’est soumis à aucune force de frottement.
1-
a- Établir l’équation différentielle régissant les variations de l’élongation x(t).
b- Sachant que la solution de l’équation différentielle s’écrit sous la forme
x(t)=Xmsin(0t + x), déterminer l’expression de 0.
c- Montrer que : 02 x2  v 2  02 X m2 .
2- On donne le graphe représentant l’évolution au cours du temps de la
vitesse et de l’accélération du centre d’inertie du solide (S).(figure 2)
a- Identifier en le justifiant les courbes (C1) et (C2).
b- Déterminer à partir du graphe les expressions de l’accélération a(t)
et de la vitesse v(t).
c- En déduire la valeur de la raideur K du ressort,
l’amplitude des élongations Xm et la phase initiale x.
3- L’énergie totale du système {solide+ressort} est E= Ec+Ep.
a- Montrer que l’énergie totale est constante et l’exprimer
en fonction de K et Xm.
b- Calculer sa valeur.
c- Établir l’expression de l’énergie potentielle Ep du
système {solide+ressort} en fonction de K, Xm, 0, t et
x.
d- Représenter Ep(t). On donne l’échelle suivante :
-2
 10 J  1 cm et 0,05 s  4 cm
Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari cherchari
Les oscillations mécaniques libres Série physique 11

Partie B :
Dans cette partie, le solide (S) est soumis à une force de frottement de type visqueux f   hv ou h est une
constante positive.
1- Établir l’équation différentielle de mouvement du solide (S) régissant les variations de son élongation x(t).
2- Montrer que l’énergie totale du système S0={(S)+ressort} n’est pas conservée.
3- À l’aide d’un dispositif approprié, on a enregistré les variations des énergies Ep, Ec et E en fonction du temps ;
on a obtenu les graphes suivants :
4- Faire correspondre, en le justifiant, à chaque énergie la courbe correspondante.

D- Exercice bac :
111

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari cherchari


Les oscillations mécaniques libres Série physique 11

Exercice 2 :

112

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari cherchari


Les oscillations mécaniques libres Série physique 11

113

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari cherchari