Vous êtes sur la page 1sur 18

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

PARTICULIERES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

OPERATION DE REMPLACEMENT DU SSI

FMSH – MAISON SUGER


75006 PARIS

MAITRE D'OUVRAGE MAITRE D’ŒUVRE


Maître d’Ouvrage Maître d'œuvre
F.M.S.H. SPECIB
CS 71345 6, rue G. EASTMAN
190 avenue de France 75013 PARIS
75648 PARIS CEDEX 13

BET-COORDINATEUR SSI BUREAU DE CONTROLE


DUCTAIR JPS CONTROLE
15, allée de Gagny 11-13 rue Jean Lurçat
93340 Le Raincy 95100 Argenteuil

AVRIL 2015
FMSH-MAISON SUGER CCTP 2

SOMMAIRE
1 GENERALITES 3

1.1 PROGRAMME GENERAL DES TRAVAUX 3

1.2 VISITE DES LOCAUX – MANUTENTION-HORAIRES 3


1.2.1 Horaires, travaux, divers 3

1.3 DESCRIPTION DE L’EXISTANT 4


1.3.1 Centrale incendie 4
1.3.2 Détection incendie 4
1.3.3 Description des asservissement 4
1.3.4 Description du désenfumage 4

1.4 DESCRIPTION DES TRAVAUX 5

1.5 REGLEMENTS, NORMES, AGREMENTS, QUALIFICATIONS, ASSURANCE 5

1.6 CLAUSES GENERALES 8


1.6.1 Documentation d’exploitation 8
1.6.2 Responsabilité et garantie: Documents Statiques 8
1.6.3 Réception 8
1.6.4 Essais 8

2 DESCRIPTION DES OUVRAGES 9

2.1 Dépose et Phasage 9

2.2 Détection incendie 9

2.3 Asservissement 10

2.4 Passage de câbles 11

2.5 Méthodologie 11

2.6 MATERIEL MIS EN ŒUVRE ET IMPLANTATION 11


2.6.1 SSI 11
2.6.2 Type et Implantation des systèmes de détection incendie 12
2.6.3 Implantation des déclencheurs manuels 12
2.6.4 Scénario de mise en sécurité incendie 12
2.6.5 Issues de secours 13
2.6.6 Escalier 13
2.6.7 Coupure ventilation 13
2.6.8 Scénario désenfumage 13
2.6.9 Tableau de signalisation incendie 13
2.6.10 Renseignements relatifs aux matériels 13
2.6.11 Câblage 16

2.7 TRAVAUX DIVERS 17

2.8 DESENFUMAGE DES CAGES D’ESCALIER 17


2.8.1 ESCALIER CAGE A 17
2.8.2 ESCALIER CAGE B 18

2.9 TRAVAUX DE PLATRERIE ET PEINTURE 18


FSMH-MAISON SUGER CCTP 3

1 GENERALITES

1.1 PROGRAMME GENERAL DES TRAVAUX


Le présent dossier concerne les travaux du lot électricité courants forts, faibles et désenfumage dans le
cadre du remplacement du système de sécurité incendie (SSI) et de l'amélioration de la sécurité du
foyer logement « maison SUGER » de la FMSH au 16/18, rue SUGER 75006 PARIS

Le bâtiment est classé FOYER LOGEMENT, de 3ème famille A et B et en salle de réunion de 160
personnes maximum de type L de 5ème catégorie

Les descriptions ci-après ne sont faites qu’à titre indicatif le titulaire du présent lot restant
responsable du respect des normes et de leur mise en œuvre sur cette réalisation
Les travaux ont lieu en milieu occupé. L’entreprise aura à sa charge la mise en place de
toutes les protections, du balisage des accès.
L’installation de détection actuelle sera maintenu en fonctionnement jusqu’au
basculement des installations sur la nouvelle centrale

Les installations devront répondre aux prescriptions du cahier des charges S.S.I. (systèmes de
sécurité incendie) du coordinateur S.S.I.

Les types, caractéristiques, fonctions, quantités et implantations des divers composants de l'installation
prévus au présent descriptif et ses annexes n'ont qu'une valeur indicative.

Le titulaire du marché reste entièrement responsable du résultat qui sera apprécié par le respect des
fonctionnalités décrites par le présent document ou par les normes et règlements auxquels il se réfère,
lors d'essais et de contrôles techniques de l'installation. L'exécution des épreuves concourant à la
réception de l'installation et la fourniture des moyens correspondants restent à la charge du titulaire

1.2 VISITE DES LOCAUX – MANUTENTION-HORAIRES


1.2.1 Horaires, travaux, divers

L'établissement étant maintenu en activité pendant les travaux, l'entreprise prévoira dans son offre
l’utilisation de matériels appropriés afin de limiter les nuisances sonores, poussières et les fumées.

L’entreprise doit fournir à son personnel toute la logistique nécessaire pour réaliser les travaux

Les travaux dans les parties où le public a accès seront à réaliser suivant les horaires précisés dans le
CCAP.

L’entreprise prendra toutes les dispositions pour planifier ses interventions en respectant le planning et
en sachant que les circulations doivent être propres à l’accès des occupants.

AVRIL 2015
FMSH-MAISON SUGER CCTP 4

1.3 DESCRIPTION DE L’EXISTANT


Nota : voir plans de l’existant qui sont à l’échelle

1.3.1 Centrale incendie

La centrale Incendie en place est un SDI de marque


GENERAL INCENDIE installé depuis plus de 20
ans. Ce SDI est situé à l’accueil du bâtiment

Un tableau d’asservissement agit sur :


- l’alarme incendie
- l’ouverture des portes issues de secours du SAS.
- le désenfumage

1.3.2 Détection incendie

Des détecteurs ioniques sont installés au sous sol et RDC dans certains locaux à risques et dans les
locaux désenfumés à proximité des gaines d’extraction des 2 zones désenfumées.

1.3.3 Description des asservissement

Le déclenchement de l'alarme incendie provoque


- Le déclenchement de l’alarme général
- L’ouverture des portes principales donnant sur la rue
- Le désenfumage des zones concernées à savoir :
• LABO INFORMATIQUE AU SOUS-SOL
• SALLE DE REUNION ET HALL RDC

L’alimentation des sirènes est en CR1


actuellement, mais avec des boites de dérivation
non conformes qui sont à remplacer

1.3.4 Description du désenfumage

Un ventilateur de désenfumage 400°C 2 heures est


installé en local technique et alimenté en direct (sans
coffret de relayage) depuis l’armoire du local en
câble CR1. L’alimentation de l’armoire est alimenté
en RO2V depuis le TGBT
FMSH-MAISON SUGER CCTP 5

1.3.4.1 Désenfumage du sous-sol

Suppression du désenfumage.
1.3.4.2 Désenfumage de la salle de réunion du RDC et du HALL

Le local est désenfumé sur la base de 12 volumes /heure. Ce débit sera à vérifier par l’entreprise.

1.4 DESCRIPTION DES TRAVAUX


L'installation de sécurité incendie sera remplacée dans sa partie matériel avec adaptation de la câblerie
avec fonctions essentielles:

- la détection automatique de début d'incendie


- le déclenchement d'alarme manuel en cas d'incendie

- la mise en sécurité incendie comportera:

• La détection incendie
• la diffusion de l'alarme avec sirène et flashs dans les sanitaires du sous-sol .
• l’évacuation avec le déverrouillage des issues de secours
• le désenfumage avec mise en place d’un coffret de relayage (adaptation de l’existant au
RDC)
• la surveillance, l’arrêt des installations techniques
• L’adaptation des clapets et volets

Les dispositifs actionnés de sécurité des volets et de l’extracteur assurant la mise en sécurité seront
répartis sur des lignes assurant leur télécommande et leur contrôle.

Il appartiendra à l'entreprise chargée des travaux de mettre en adéquation les zones de détection
incendie et les zones de mise en sécurité.

1.5 REGLEMENTS, NORMES, AGREMENTS, QUALIFICATIONS,


ASSURANCE
L'entreprise réalisant le présent lot est réputée connaître la totalité des textes réglementaires
applicables aux installations à exécuter, compte tenu du type de bâtiment dans lequel elle les effectue.

Les prescriptions des DTU (Documents Techniques Unifiés) relatives aux travaux du présent lot
seront appliquées.

L'installation du système de sécurité incendie sera réalisée conformément aux exigences:

L’installation sera réalisée conformément aux exigences des normes et règlements suivants :

Textes réglementaires :

• Code de l'urbanisme (L.421-1 ; R.111-2, R.111-13, R.421-38-20, R.421-5.1, 421-53,


• Code de la Construction et de l’habitation - Articles R123.1 à R.123.55,

• Code du travail - Livre II-Titre III-Chapitre V-Section III et notamment ses articles L.231-1, L.231-
FMSH-MAISON SUGER CCTP 6

1-2, L.231-2 et L.231-3 ;

• Décret N° 88-1056 du 14 novembre 1988, pris pour l’exécution des dispositions du livre II du code
du travail en ce qui concerne la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent en
œuvre des courants électriques ;

• Décret N° 2008-244 du 7 mars 2008 modifiant le Code du travail :

- Livre II titre Ier – Obligations du maître d’ouvrage pour la conception des lieux de travail
(R.4211-1 à R.4217-2)
- Livre II titre II – Obligations de l’employeur pour l’utilisation des lieux de travail (R.4221-
1 à R.4228-37)

• Loi 76-663 du 19 juillet 1976, relative aux Installations classées pour la protection de
l’environnement,

Normes relatives aux Systèmes de détection incendie (S.D.I.) :

• Norme NF S 61-950 relative aux détecteurs, tableaux de signalisation et organes intermédiaires,

• Norme NF S 61-961 relative aux Détecteurs autonomes déclencheurs (D.A.D.),

• Norme européenne NF EN 54-1, relative aux Systèmes de détection et d’alarme incendie


(S.D.A.I.),

• Norme européenne NF EN 54-2, relative à l’Equipement de contrôle et de signalisation (E.C.S.),

• Norme européenne NF EN 54-4, relative à l’équipement d’alimentation électrique,

Normes relatives aux Systèmes de mise en sécurité incendie (S.M.S.I.) :

• Norme NF S 61-930, relative aux systèmes concourant à la sécurité contre les risques d’incendie et
de panique,

• Norme NF S 61-931, relative aux dispositions générales,

• Norme NF S 61-932, relative aux règles d’installation,

• Norme NF S 61-933, relative aux règles d’exploitation et de maintenance,

• Norme NF S 61-934, relative aux Centralisateurs de mise en sécurité incendie (C.M.S.I.),

• Norme NF S 61-935, relative à l’Unité de signalisation (U.S.),

• Norme NF S 61-936, relative aux Equipements d’alarme (E.A.),

• Norme NF S 61-937, relative aux Dispositifs actionnés de sécurité (D.A.S.),

• Norme NF S 61-938, relative aux Dispositifs de commande manuelle (DCM.), Dispositifs de


commandes manuelles regroupées (DCMR), Dispositifs de commande avec signalisation (DCS) et
Dispositifs adaptateurs de commande (DAC),

• Norme NF S 61-939, relative aux Alimentations pneumatiques de sécurité (A.P.S.),


FMSH-MAISON SUGER CCTP 7

• Norme NF S 61-940, relative aux Alimentations électriques de sécurité (A.E.S.),

• Norme NFS 61-970 relative aux règles d’installation des Systèmes de détection Incendie (SDI),

• Fascicule FD S 61-949, commentaires et interprétations des normes NF S 61-931 à NF S 61-939,

• Norme NF S 32-001, relative aux signaux sonores d’évacuation d’urgence,

• Norme NF C 48-150, relative aux Blocs autonomes d’alarme sonore d’évacuation d’urgence
(B.A.A.S.),

Normes et textes divers :

• Instruction Technique N° 246, relative au désenfumage dans les Etablissements recevant du public,

• Norme NF C 15-100, relative aux installations électriques à basse tension,

• Norme NF C 20-010, relative aux degrés de protection du matériel,

• Norme NF C 17-100, relative aux dispositifs de protection contre la foudre,

• Arrêté du 23 juin 1978, relatif aux installations de chauffage,

• Normes concernant la compatibilité électromagnétique, notamment la directive européenne 89-336


du 03 mai 1989 transcrite par le décret français 92-587 du 15 septembre 1992,

• Brochure n° 5655 : Cahier des Clauses techniques Générales applicable aux marchés publics de
travaux relatifs aux installations de détection incendie,

• Brochure n° 5659 : Cahier des Clauses techniques Générales applicable aux marchés publics de
travaux relatifs à la maintenance des installations de détection incendie,

Les matériels non couverts par les normes ou non homologués devront faire l'objet d'un certificat
d'associativité annexé au certificat d'homologation du matériel avec lequel ils seront utilisés.

Nonobstant toutes autres dispositions du Règlement Particulier de l'Appel d'Offres (R.P.A.O.),


l'installateur sera titulaire de la qualification AP-MIS et d'une police d'assurance couvrant sa
responsabilité biennale et décennale concernant ce type de travaux. Les justifications correspondantes
seront présentées avant toute conclusion du marché.

Dans la négative, il fournira un engagement écrit du constructeur du matériel précisant que ce dernier:

- est titulaire d'une qualification AP-MIS


- est couvert quant à sa responsabilité biennale et décennale concernant ce type de travaux
- assurera l'assistance technique complète lors des travaux telle que défini au titre 10 « Assistance
Technique » et au détail estimatif quantitatif.
FMSH-MAISON SUGER CCTP 8

1.6 CLAUSES GENERALES


1.6.1 Documentation d’exploitation

Aussitôt après la terminaison de l'installation et avant la réception, l'entrepreneur devra fournir les
documents suivants en 3 exemplaires:

- le dossier d'identification du SSI,


- les procès-verbaux d'essai des matériels mis en place et les certificats de conformité.
- des instructions simples mais précises et détaillées sur la conduite et l'entretien des appareils.
- des schémas simples des installations représentant celles-ci sous une forme simplifiée et
reconnaissable, permettant d'identifier sans équivoque les divers organes existants et notamment
ceux qui sont mentionnés dans les instructions de marche.

Ces documents seront fournis en 3 exemplaires dont 1 exemplaire collé sur carton et sous verre, qui
sera apposés à l'accueil.

1.6.2 Responsabilité et garantie: Documents Statiques

Avant que la réception soit prononcée, l'entreprise établira, en triple exemplaire, et remettra aux divers
intéressés les plans statiques de l'installation effectivement réalisée par elle. Ces plans seront aux
échelles de 0.005,0.01,0.05,0.10 suivant les besoins.

Ils comporteront la représentation du cheminement des canalisations ainsi que l'implantation exacte
des appareils.

Ils seront complétés par des schémas électriques et de relayage en nombre convenable résumant de
façon précise et lisible les installations réalisées.

1.6.3 Réception

La réception sera prononcée par le Maître d’œuvre, après qu'auront été effectués les essais de sécurité
incendie avec le coordonateur SSI.

Il sera vérifié en outre que l'installation est bien complète et que tous les éléments sont conformes aux
documents d'appel d'offres et aux ordres de service établis ultérieurement.

Avant réception, il sera procédé à tous les essais de fonctionnement.

1.6.4 Essais

Conditions et essais

- Procès verbaux

A la fin de chaque essai, il sera établi un procès verbal des essais, dressé en 3 exemplaires et signé par
les représentants des parties Contractantes.

Ce procès verbal relatera:


- la date, le lieu des essais, leur objet, leur durée
- la nature des divers essais effectués et les résultats obtenus pour chacun d'eux
FMSH-MAISON SUGER CCTP 9

- le résumé des observations faites au cours des essais

- Réalisation des essais

L'entrepreneur devra fournir tous les appareils exigés pour les essais et notamment voltmètres,
ampèremètres, anémomètre etc… Tous les appareils resteront la propriété de l'entrepreneur.

Il devra également fournir la main d'oeuvre nécessaire aux essais des installations.

- Coordination SSI

La coordination SSI sera assurée par le Cabinet DUCTAIR.

2 DESCRIPTION DES OUVRAGES

2.1 Dépose et Phasage


L’installation de détection actuelle sera maintenu en fonctionnement jusqu’au basculement des
installations sur la nouvelle centrale

L’entreprise proposera un phasage des travaux intégrant les impératifs de fonctionnement de la maison
SUGER.
Tous les câbles et matériels inutilisés seront déposés à l’issue de la mise en service du nouveau
SSI, avec remise en état des ouvrages.

La dépose des détecteurs ioniques fera l’objet d’un suivi des déchets (fiche à fournir)

2.2 Détection incendie


1. Remplacement du SDI par une centrale adressable.
2. Remplacement du tableau d’asservissement par un CMSI
3. Installation d’un boitier report dans la loge.
4. Remplacement de tous les détecteurs ionique, mais conservation du câblage excepté les lignes
entre l’ECS et le 1er point de chaque ligne détecteur/déclencheurs manuels qui seront
remplacés par du câble CR1. (En variante remplacement de tous les câbles)
5. Mise en place d’indicateurs d’action dans les locaux fermés
6. Remplacement de tous les déclencheurs manuels avec pose à 1.30m
7. Remplacement des sirènes
8. Mise en place de Flash dans les sanitaires du sous-sol+sauna

L’alimentation électrique du SSI sera reprise en amont du TGBT du bâtiment

Les câbles 2p9/10ème seront conservés. (En variante remplacement de tous les câbles)
Un complément de détection sera fait dans les locaux à risque au sous sol
• Locaux techniques
• Locaux de rangement
Un complément de détection sera fait dans les locaux à risque au RDC
• Salle de réunion
• Accueil

Un complément de détecteur manuel sera fait aux issues de secours et escalier du sous sol

L’alimentation sera filaire ou éventuellement par radio dans la salle de réunion


FMSH-MAISON SUGER CCTP 10

L’alimentation des sirènes est en CR1 actuellement, mais avec des boites de dérivation non conformes.
Ces boités seront remplacés par des dispositifs de dérivation ou de jonction satisfaisant à l'essai au fil
incandescent défini dans la norme NF EN 60695-2-11 (juillet 2001), la température du fil incandescent
étant de 960 °C. (En variante remplacement de tous les câbles)

• Les terminaux de commande, d’analyse d’états et de signalisation des asservissements,


• Les canalisations, fourreautages et chemins de câbles spécifiques et dissociés des autres courants
faibles,
• Les canalisations de reprise d’information depuis les lots concernés,
• L’installation, les réglages, essais et mise en service,
• La formation du personnel d’exploitation.

2.3 Asservissement
Au vu des travaux en sous-sol, le désenfumage du sous-sol sera abandonné. Le désenfumage de la
salle de réunion du RDC sera conservé avec les adaptations suivantes :
• Mise en place d’un coffret de relayage
• L’alimentation du coffret de relayage sera issue directement du TGBT en câble CR1
• L'alimentation et la commande du ventilateur se feront par l'intermédiaire du coffret de
relayage conforme à la norme NFS 61-937.

pour le ventilateur de désenfumage installation des éléments suivants:


• Un coffret de relayage,
• Un boîtier de réarmement positionné dans la zone de mise en sécurité correspondante au DAS
télécommandés,
• Un boîtier de télécommande,
• Un commutateur de proximité,
• Un contrôleur de débit par pressostat différentiel,
• Un coffret d'arrêt pompier,
• Une présence tension sur l'alimentation.

Les clapets ne servant plus au désenfumage seront déposés, avec reprise de la gaine à
l’emplacement du clapet. Pose d’un clapet récupéré en amont du ventilateur VD

- 1 Scénario désenfumage

Le processus de fonctionnement devra être le suivant :

Lors d’une alarme incendie détectée au niveau de la centrale, la ventilation sera arrêtée ceci
sans temporisation. Une information sera donnée afin de commander l’ouverture des trappes et
volets de désenfumage dans la zone incriminée. Après 5 secondes de temporisation l’ordre de
démarrage sera donné au ventilateur de désenfumage.
FMSH-MAISON SUGER CCTP 11

- 2 Trappes et volets de désenfumage

Le fonctionnement du coffret de relayage et des volets coupe-feu sera assujetti à la mise en sécurité de
leur zone de désenfumage, la mise en sécurité de ces DAS sera effectuée par émission de courant
suivant le tableau ci-après

Détection Volets désenfumage


DAI CLA CLB CL1 CL3 VD/VC VA VB
SDR/HALL F O F F ARRET ARRET MARCHE

2.4 Passage de câbles


Tous les plafonds sont difficilement accessibles ainsi que les gaines dédiées à l’incendie.
L’entreprise apportera un soin particulier au repérage des câbles et des passages possibles pour ne
pas dégrader les locaux dont certains sons classés
Tous les cheminements seront encastrés.
Pour cheminements apparents, ils seront réalisés en goulotte ou moulure, avec un souci
d’esthétisme et après accord de la maitrise d’œuvre.

2.5 Méthodologie
L’entreprise s’assurera du fonctionnement de l’installation existante en réalisant les essais nécessaires.
Elle sera ensuite responsable du fonctionnement de l’installation pendant la durée des travaux.
Dans le cas ou certaines lignes de détection ou d’asservissement doivent être isolés le temps d’une
intervention, l’entreprise préviendra le responsable de la maison en précisant la zone, le type
d’intervention et le temps de coupure. L’installation doit être redevenue fonctionnel en fin de journée.

Le basculement de l’installation sera complet avec mise en service de l’installation par niveau
Tant que le ce basculement ne sera pas réalisé l’installation EXISTANTE restera en fonctionnement.

2.6 MATERIEL MIS EN ŒUVRE ET IMPLANTATION

2.6.1 SSI

Il sera installé un Système de Sécurité Incendie (SSI) de catégorie A associé à un Equipement


d'Alarme (EA) de type 1, implanté au poste de sécurité principal de l’établissement situé à l’accueil du
foyer.

Le système sera composé d'un tableau de signalisation incendie (TSI) associé à un centralisateur de
mise en sécurité incendie (CMSI).

Le CMSI sera alimenté par une alimentation électrique de sécurité (AES).

L’ensemble sera installé dans une baie


FMSH-MAISON SUGER CCTP 12

2.6.2 Type et Implantation des systèmes de détection incendie

Les détecteurs automatiques d’incendie devront être conformes à la normes NFS 61-950 et être
estampillés NF, ils devront être associés au tableau de signalisation, le choix du type de détecteur
devra être approprié aux risques.

• Type de détecteurs :

• Détecteur thermique : local CPCU


• Détecteur radio : salle de réunion
• Détecteur optique de fumée : autres locaux

2.6.3 Implantation des déclencheurs manuels

L’implantation des déclencheurs manuels (DM) de couleur rouge devra répondre aux exigences
énumérées ci-après :
- Etre positionné à une hauteur de 1,30m du sol (A titre exceptionnel les DM des zones classées,
escalier seront maintenus à la hauteur actuelle)
- Ne pas être dissimulés par un vantail ouvrant
- Ne pas représenter une saillie de + de 10 cm
- Porter la mention « Alarme Incendie – briser la glace ou appuyer ici en cas de nécessité » ceci en
lettre noire sur fond blanc soit directement sur la vitre ou l’élément déformant.

2.6.4 Scénario de mise en sécurité incendie

Déclenchement alarme sonore

L'alarme sonore d'évacuation sera réalisée par des diffuseurs sonores (DS) à deux tons modulés,
conformes à la norme NF S 32.001. Le niveau sonore sera de minimum 110 dB (A) à 1 mètre.
La mise en service de ces avertisseurs s'effectuera depuis le centralisateur de mise en sécurité incendie
(CMSI) de la matière suivante :

- Automatiquement
Sur sensibilisation d’un détecteur d’incendie ou action sur un déclencheur manuel après temporisation
(voir cahier des charges fonctionnel).

- Manuellement

Par commande à clé pour l'ensemble de l’établissement


L'alarme générale devra être audible en tous points de l’établissement pendant un délai de cinq
minutes minimum
L'attention de l'entreprise est attirée en ce qui concerne les locaux fermés, où l'alarme devra être
audible dans chaque local.
Après essais sur le site de l'audition de l'alarme, il pourra être demandé à l'entreprise de rajouter des
avertisseurs, sans incidence financière.

Diffuseurs lumineux

L’alarme sera complétée par des diffuseurs lumineux installés dans les sanitaires.
FMSH-MAISON SUGER CCTP 13

2.6.5 Issues de secours

Déverrouillage des issues de secours

2.6.6 Escalier

Des Dispositifs Adaptateurs de Commande (DAC) assurent le déclenchement des exutoires des
escaliers et sont indépendants du SSI. Au § 2.8 sont décrits les travaux spécifiques à ce chapitre.

2.6.7 Coupure ventilation

L’entreprise assurera l’adaptation des armoires électrique ventilation et climatisation, afin d’assurer la
coupure ventilation sans temporisation.

2.6.8 Scénario désenfumage

Les installations sont conformes aux normes NFS 61-930 à NFS 61-940

L’entreprise suivra le scénario du cahier des charges S.S.I. (systèmes de sécurité incendie) du
coordinateur S.S.I.

Le principe d’alimentation sera le suivant :

- Le raccordement des volets de désenfumage en suivant les schémas de câblage des fabricants.

Le processus de fonctionnement devra être le suivant


- Lors d’une alarme incendie détecté au niveau du SSI, la ventilation sera arrêtée ceci sans
temporisation. Une information sera donnée afin de commander les volets de désenfumage.

2.6.9 Tableau de signalisation incendie

Définition des zones

Se référer au document de coordination SSI.


Le tableau sera dimensionné avec 20 % de place disponible.

2.6.10 Renseignements relatifs aux matériels

Généralités

Le système de Sécurité Incendie (SSI) de catégorie A est constitué de 2 sous systèmes comprenant :

Un système de détection Incendie (SDI) composé de

- Un équipement de contrôle et de signalisation (ECS), l’ECS devra porter les informations


suivantes
FMSH-MAISON SUGER CCTP 14

− Le numéro de la norme européenne afférente à ce chapitre EN 54-2 1997


− Le nom et la marque commerciale du constructeur
− Le N° du type ou une désignation du modèle d’ECS
− Le code ou le N° d’identification du modèle d’ECS

− Des détecteurs automatiques d’incendie associés à l’ECS et portant une estampille attestant de
l’admission à la marque «NF Détection incendie »
- Des déclencheurs manuels (DM) associés à l’ECS
- Un système de mise en sécurité (SMSI) composé de
− Un centralisateur de mise en sécurité incendie (CMSI) sur lequel doit être apposée
une estampille attestant l’admission à la marque « NF CMSI »
− Des dispositifs adaptateurs de commande (DAC)
− Des dispositifs actionnés de sécurité
− Un équipement d’alarme de type 1 (EA1)

L’équipement de contrôle et de signalisation (ECS)

Il sera installé un équipement de contrôle et de signalisation adressable


Il est à noter que suivant les fabricants un ECS permet :
- De télécharger des paramètres de sensibilité aux détecteurs d’incendies
- De sauvegarder les sensibilités désirées (1seuil par détecteur) ainsi que toute la configuration de
l’installation
- De limiter la longueur des câbles

Centralisateur de mise en sécurité incendie (CMSI)

Le CMSI sera de type adressable et il permettra :

- La commande centralisée de tous les DAS d’une même fonction dans une zone de mise en
sécurité
- De limiter le nombre de départs de câble
- Une organisation simple du système de mise en sécurité incendie en cas d’évolution du site
- La sauvegarde de la configuration de l’installation
- Le CMSI adressable devra être équipé d’une unité de signalisation qui en plus de ses
visualisations de base permet la signalisation des défauts relatifs au DAS par zone de mise
sécurité (ZS) et par fonction. Cette signalisation est effectuée par 3 voyants (rouge, jaune, vert)

Unité de commande manuelle centralisée (UCMC)

L’UCMC fait partie intégrante du CMSI elle comporte les boutons poussoirs affectés à la mise en
œuvre des DAS. Chacun de ces poussoirs correspond à une seule fonction de mise en sécurité
(compartimentage, désenfumage, évacuation)

Le CMSI sera adapté pour permettre la mise en œuvre des commandes suivantes à partir de l’UCMC

Unité de signalisation (US)

Le CMSI sera équipé d’une unité de signalisation qui assurera :

- La signalisation synthétique pour le désenfumage, tous les volets de désenfumage d’un canton
faisant l’objet d’une signalisation unique sur l’US.
FMSH-MAISON SUGER CCTP 15

Réarmement à distance des DAS

Il n’est prévu le réarmement à distance des DAS.

Matériels centraux

Les matériels centraux (CMSI, SSI, etc.) seront installés au droit de l’accueil principal de
l’établissement avec mise en place des centrales.

Dispositifs actionnés de sécurité (DAS)

L’ensemble des dispositifs actionnés de sécurité, télécommandés (manuellement ou automatiquement


depuis UCMC) par le CMSI passera en position de sécurité sans temporisation dès la sensibilisation
d’un détecteur automatique d’incendie suivant le scénario de mise en sécurité.

Tension de télécommande

La tension de télécommande sera conforme aux normes du CMSI (basse tension de sécurité ou très
basse tension de protection). En conséquence les tensions d’alimentation des DAS seront compatibles
avec ses recommandations.

Mode de télécommande (rupture ou émission)

Le tableau qui suit précise le mode de télécommande des DAS qui équiperont l’établissement

Télécommandé Télécommandé par Auto


par émission de rupture de courant Commandé
courant
Volets de désenfumage pour conduits X
collectif
Clapet coupe feu situé dans une zone X
de mise en sécurité

Les installateurs s’assureront que les DAS installés disposeront des équipements permettant le mode
de commande défini ci-dessus.

La totalité de l’énergie sera fournie par le centralisateur de mise en sécurité incendie (CMSI) à partir
de son alimentation (AES) dimensionnée à cet effet.

Signalisation des positions d’attente et de sécurité des DAS

Les positions d’attente et de sécurité des DAS communs à deux zones (clapets coupe feu ou portes de
compartimentage par exemple), des coffrets de relayage, et des volets pour conduit collectif seront
signalés au niveau de l’unité de signalisation du CMSI.

Le tableau suivant précise les DAS dont la signalisation de position est nécessaire

Signalisation de la position Pas de signalisation de la


d’attente et de sécurité position d’attente et de sécurité
Système de déverrouillage des X
issues
FMSH-MAISON SUGER CCTP 16

2.6.11 Câblage

Les câbles seront vérifiés et partiellement conservés

La fin d'une ligne non rebouclée sera signalée par un repère apposé sur le dernier appareil raccordé sur
la ligne. Les câbles ou conducteurs constituant des boucles ou zones différentes peuvent être groupés
dans un même conduit réservé à ce seul usage.

Aucune autre liaison électrique ne peut emprunter ce conduit. Les conducteurs afférents à une même
boucle doivent emprunter un même conduit. Un conducteur ne peut pas être commun à plusieurs
boucles.

Deux catégories de câbles, conformes à la norme NF C 32.070 seront utilisées :


- catégorie C2 (non-propagateur de la flamme),
- catégorie CR1 (résistant au feu) les jonctions, dérivations et leurs enveloppes devant respecter
les spécifications de la norme NF C 20.455 notamment un temps d'extinction après retrait de la
source d'inflammation inférieur à 5 secondes,

Les liaisons entre éléments constituant le système de détection incendie (détecteurs, déclencheurs,
tableau de signalisation) seront assurées par un câble 1 paire de 0,9 mm de diamètre sous écran de
catégorie C2 genre SYT 1 ou équivalent, ainsi que CR1 pour les premiers et derniers détecteurs.

Les liaisons entre éléments constituant le système de mise en sécurité incendie seront assurées par des
câbles répondant aux exigences suivantes :
− la section des conducteurs et la longueur maximale de la boucle ou de la ligne seront telles que la
chute de tension aux bornes des appareils alimentés reste inférieure aux limites imposées par le
constructeur des appareils, en régime de consommation maximale. Dans les cas, la section ne sera
pas inférieure à 1,5 mm² pour les câbles mono conducteurs et 1 mm² pour les câbles
multiconducteurs.

Les câbles utilisés seront de :


− catégorie C2 (non-propagateur de la flamme) genre SYT 1, H07 RNF, A05 Vvu, U1000R2V, etc.
pour ceux constituant des lignes ou portions de lignes répondant à un des critères suivants :
− passage en cheminement technique protégé (gaine, caniveau ou vide coupe-feu),
− câblage de dispositifs actionnés de sécurité commandée par manque de tension (sécurité positive)
ventouses, diffuseurs autonomes d'alarme sonore par exemple,
− dès pénétration dans la zone mise en sécurité par les dispositifs actionnés de sécurité commandée
contrôlés par la ligne considérée (dispositifs de désenfumage par exemple, et par extension
diffuseurs sonores non autonomes)
− catégorie CR1, dans tous les autres cas, notamment en cas de commande par émission de courant
(désenfumage, sirènes d'alarmes incendie, ....).

La norme visant les centralisateurs de mise en sécurité incendie applicable aux systèmes de sécurité A
et B est la norme NF 64.937.

La commande manuelle des volets se fera électriquement depuis la face avant du centralisateur.

L'alimentation de chaque volet se fera par l'intermédiaire d'un boîtier déporté du CMSI suivant la
norme NFS 61.934 et disposé à moins de 2 m. avec raccordement des volets.

Pour les ventilateurs, leur alimentation se fera par l'intermédiaire d'un coffret de relayage conforme à
la norme NFS 937 permettant la commande en puissance avec entrée de télécommande et contact de
FMSH-MAISON SUGER CCTP 17

sécurité pour signalisation d'état

L'alimentation électrique des moteurs des ventilateurs et des liaisons entre la centrale d'alarme
incendie existante et le centralisateur se fera avec des canalisations résistant au feu constituées de
câbles ou de conducteurs de la catégorie CR1 satisfaisant à l'essai de résistance au feu défini par la
nonne NFC 32 070.

Les locaux présentant des risques d'incendie (risques B2 suivant norme C 15 100) ne devront pas être
traversés par des canalisations de sécurité, à moins qu'elles ne soient résistantes au feu.

Le raccordement des contacts de signalisation des volets coupe-feu se fera en câbles U 1000 R02V.

Les canalisations électriques alimentant les ventilateurs ne devront pas comporter de protection contre
les surcharges mais seulement contre les courts-circuits. Les dispositifs différentiels seront sélectifs.

Il sera prévu un report de signalisation de la position des volets de désenfumage sur le CMSI.

2.7 TRAVAUX DIVERS


L’entreprise aura à sa charge
• Le dévoiement des équipements gênant la pose de la baie SSI
• Les plaques de propreté pour les équipements non reposé au même endroit.(déclencheur
manuels, tête de DI, indicateurs d’action. Dans les zones publiques des étiquettes dilophane
rouge « EN CAS D’INCENDIE » seront mis à l’emplacement des anciens DM (1,50) et au
dessus de nouveaux DM (1,30m)

2.8 DESENFUMAGE DES CAGES D’ESCALIER

L’entreprise aura à sa charge le remplacement des dispositifs de désenfumage des deux cages
d’escalier de l’établissement

2.8.1 ESCALIER CAGE A

Dépose du Lanterneau existant avec conservation de la structure formant costière pour le relevé
d’étanchéité
Fourniture et pose en remplacement d’un Lanterneau (sous forme de Réhausse coiffante type DENFC)
équipé d’une grille anti-chute 1200 Joules
Commande par treuil DMC/DAC Electromécanique 24 Volt avec manivelle y compris toutes sujétions
de câbles et poulies
Appareil certifié CE NF 121101-2 et NF S 61-937
Section nominale = 1,00 m2

Asservissement par Déclencheur manuel à RdC (En lieu et place de l’existant)


Liaison Electrique sous protection avec liaison entre étage dans une gaine technique à proximité
Fourniture et pose d’un DAD + Module 24 Volts alimenté en 220 Volts depuis la gaine technique à
proximité
/ Compris protection de l’alimentation

Vérification de la liaison de contrôle d’ouverture existante avec le CMSI


FMSH-MAISON SUGER CCTP 18

2.8.2 ESCALIER CAGE B

Dépose de la Fenêtre de toit (Type VELUX) existante


Fourniture et pose en remplacement d’une Fenêtre VELUX type SEVM confort GGL conforme à la
norme NF S 61-937
/ Dimensions 114 x 118 cm.
/ Manoeuvre par commande mécanique Ouverture et Fermeture
/ Compris toutes sujétions de raccord à la toiture existante avec déflecteur et raccord pour toiture en
Zinc

Asservissement par Déclencheur manuel à RdC (En lieu et place de l’existant)


Liaison Electrique sous protection avec liaison entre étage dans une gaine technique à proximité
Fourniture et pose d’un DAD + Module 24 Volts alimenté en 220 Volts depuis la gaine technique à
proximité
/ Compris protection de l’alimentation

Vérification de la liaison de contrôle d’ouverture existante avec le CMSI

2.9 TRAVAUX DE PLATRERIE ET PEINTURE

L’entreprise aura à sa charge


• Pour les nouvelles liaisons électrique, à chaque fois où le choix est fait de réaliser des
saignées dans les murs pour passer des fourreaux, le rebouchage (Plâtre ou MAP selon le cas)
et les remises en peinture.

Les peintures seront conformes à la décision du GPEM-NV relative à la classification


Les couches d’impression et les couches successives de finition seront de tons différents
Les couleurs de finition qui devront être identiques à la couleur de la paroi où est effectuée la
reprise. Elle sera arrêtée par le Maître d’Oeuvre après avis du Maître d’Ouvrage.

Les travaux comprendront :


2 Couches de Peinture à base de copolymères en dispersion aqueuse
/ FAMILLE 1 Classe 7a2
/ Application au rouleau
/ Aspect : MAT ou SATINE suivant la localisation de la reprise
/ Finition : Soignée (Finition A au sens du D.T.U.)

Si nécessaire pour garantir la qualité des espaces, et suivant la nature des locaux concernés
par les reprises (En particulier dans les salles de réunion au Rez-de-Chaussée et dans les
espaces attenants) l’entreprise aura à sa charge la remise en peinture de l’ensemble de la
paroi concernée par la reprise. Ceci compris tous travaux de préparations (nettoyage,
lessivages …)